vendredi 19 mars 2010 - par Olivier Bonnet

Fillon hystérique sur l’insécurité...

... la baudruche se dégonfle.

Récupération, racolage et imposture sont les mamelles de la Sarkozie

"La semaine dernière à Epernay, des voyous ont violemment caillassé des policiers qui procédaient simplement à un contrôle routier. L’un d’entre eux vient de décéder. Caillasser, insulter, vandaliser, tirer, tuer : désormais il semble qu’il n’y ait plus aucune limite pour certains", s’est enflammé François Fillon lors du meeting UMP de mercredi soir, nous apprend Europe 1. Enorme gaffe : le policier n’est pas mort, proteste sur France Inter hier matin un syndicaliste (verbatim dans Le Monde) : "De telles déclarations ont un impact très négatif à la fois sur le moral des collègues et sur le moral de la famille de notre collègue. En cette période électorale, vouloir à tout prix faire de la récupération sur de l’événementiel sécuritaire, je sais pas si c’est de bon ton et judicieux." Le Premier ministre devra piteusement s’excuser. L’erreur est effectivement révélatrice d’un empressement hystérique à sauter sur l’occasion d’un fait-divers dramatique pour racoler les voix des électeurs du Front national, à qui la suite du discours de Fillon fait des oeillades : "A tous ceux que la violence inquiète, à tous ceux qui veulent faire reculer la peur, je leur demande de nous juger sur nos actes et de ne pas se disperser dans leurs votes", cite Le Monde. Vraiment gonflé, le Premier ministre : dégonflons la baudruche. Sur les actes ? Chiche ! "Le gouvernement a supprimé 9000 postes de policiers et de gendarmes, dans les trois ans qui viennent, il en supprimera 11000. Je ne sais pas comment on peut affirmer aux Français qu’on va mieux les protéger en réduisant le nombre de ceux dont c’est le métier", rétorque le spécialiste au PS des questions de sécurité, Jean-Jacques Urvoas, sur RMC, repris par Le Post.

racolageQuant à Nicolas Sarkozy, il annonce... une nouvelle loi ! Il "souhaite voir appliquer "systématiquement" une peine de sûreté incompressible de 30 ans pour tous ceux qui portent atteinte à un membre des forces de l’ordre", relate L’Obs.com. Ce qui fait bondir les syndicats de magistrats : "Il s’agit encore d’une réponse à un fait divers tragique avec des communiqués qui partent dans tous les sens", réagit Clarisse Taron, présidente du Syndicat de la magistrature, tandis que Laurent Bédouet, secrétaire général de l’Union syndicale des magistrats, y voit "un pur effet d’annonce : on peut se demander ce qui va changer et qui ça va dissuader. Il s’agit encore d’un nouveau fait divers suivi d’une nouvelle loi". Faisons les comptes : depuis l’arrivée de Sarkozy au minitère de l’Intérieur en 2002, il a déjà fait voter... 25 lois sécuritaires* ! C’est pourtant le même homme qui déclarait en mars 2007, pendant la campagne présidentielle : "C’est d’ailleurs une maladie française de penser que quand on vote une loi, on résout un problème". Notre président n’en est pas à une contradiction près... Là où il demeure par contre remarquablement cohérent, c’est dans sa pratique du racolage outrancier à chaque échéance électorale : "J’ai décidé d’engager une lutte sans merci contre les voyous et les délinquants", osait-il le 20 avril 2009, en meeting UMP (mal) camouflé en déplacement présidentiel, ce que nous commentions ainsi : "la formule est grotesque. Comme si ça ne faisait pas sept ans qu’il serine le même refrain ! Sept ans qu’il multiplie les rodomontades en même temps que les lois inutiles et inefficaces. Tout en privant la police française de moyens, concernée qu’elle est par la réduction des effectifs valable pour toute la fonction publique. En outre, la politique du chiffre qu’il impose conduit les forces de l’ordre à privilégier la chasse aux petites infractions, vite résolues, au détriment des enquêtes longues et difficiles. Plutôt adresser des PV aux automobilistes que s’attaquer à la vraie criminalité : voilà comment il peut jouer les fiers-à-bras en se vantant de l’augmentation du taux d’élucidation des affaires." Nous apportions une précision sur ce point dans L’homme qui faisait semblant de combattre l’insécurité : "Le Syndicat national des officiers de police dénonce «  ces arrestations à la chaîne de fumeurs de shit, de porteurs d’Opinel, de prostituées et de clandestins pour faire du chiffre et booster le taux d’élucidation des affaires  ». Pourtant, les vols de sacs à main, de voitures ou les cambriolages, ces délits dits de « proximité » qui empoisonnent les gens, ne sont pas plus élucidés. La police n’arrête pas plus d’un voleur sur sept. Joli résultat pour celui qui se veut le chantre de la sécurité !" Parce que pendant ce temps-là, si les atteintes aux biens ont effectivement diminué, comment prétendre que la lutte contre la criminalité menée par le gouvernement est efficace alors que ne cesse de s’aggraver la violence à l’encontre des personnes (443 671 actes recensés en 2008, soit 14% de plus qu’en 2003) ? Imposture ! Alors le couple Fillon - Sarkozy, aux abois pour éviter la déroute électorale qui se profile, en est comme d’habitude réduit aux gesticulations grotesques et à la récupération sécuritaire forcenée pour séduire les lepénistes. Cette fois pourtant, même s’il ne faut jurer de rien, il semble que les Français ont - enfin ! - cessé d’être dupes.

Mise à jour du 19 mars : L’Obs.com rappelle ce matin qu’une peine incompressible systématique de 30 ans serait anticonstitutionnelle, au motif que "La Déclaration des droits de l’Homme prévoit en effet le principe de l’individualisation des peines." Et tant que nous y sommes, soulignons que Sarkozy a déclaré, à propos des meurtriers du policier de Dammarie-les-Lys, qu’ils "seront châtiés avec la plus grande sévérité". Mais ça ne le regarde pas ! En vertu du principe de la séparation des pouvoirs, sans lequel il n’existe pas de démocratie, il appartient à la Justice de décider des condamnations et nullement à l’exécutif que représente le chef de l’Etat. Décidément, la Constitution et lui...

 

* France Info en dénombrait 23 en avril 2009. Sont venues s’empiler par-dessus en 2010 la loi sur les bandes et la Loppsi 2.



59 réactions


  • Voris 19 mars 2010 11:10

    Et combien pour le meutre d’une instituteur ?
    Combien pour le meurtre d’un chef de gare ?

    En attendant, la lutte contre la grande délinquance fait merveille.


    • Antoine Diederick 19 mars 2010 23:03

      a Voris, il serait bien de diriger les forces de police vers vers d’autres missions que la politique du chiffre des pvs...et décharger les policiers des tâches par trop administratives ....

      c’est idem en Belgique, l’amende de circulation routière sert le budget des forces de l’ordre....et donc, c’est la perversion de la politique du chiffre


  • Daniel Roux Daniel Roux 19 mars 2010 12:55

    Cela fait longtemps que la droite est au pouvoir et la situation n’a fait qu’empirer. La droite n’est pas efficace dans le domaine de la sécurité.

    Sarkozy est persuadé que les chiffres publiés par le ministère de l’intérieur sont plus importants que les chiffres réels, que les Français le jugeront sur ces chiffres et non pas sur la réalité. Il est l’inventeur du surréalisme statistique. D’où la pression incessante sur les policiers et procureurs afin de limiter le nombre des plaintes et de concentrer leur faible effectif sur la quantité aux dépends de la qualité.

    Les policiers, ceux qui veulent faire leur métier, n’en peuvent plus. La hiérarchie fait pression pour que les chiffres soient conformes à ceux « souhaités » par le ministère. Les promotions sont accordés à ceux qui suivent les instructions et refusées à ceux qui font leur travail.

    Les délinquants économiques s’en donnent à coeur joie depuis que Sarkozy a « souhaité » la dépénalisation des affaires financières.

    La guerre contre le banditisme se gagne principalement par le renseignement et l’infiltration, pour cela il faut des agents motivés et un support logistique de grande qualité. Ce travail est impossible avec les restrictions budgétaires et le sous effectif imposé par la politique anti fonctionnaires de Sarkozy.

    Des milliards sont dépensés en subventions aux grandes entreprises et aux banques spéculatrices, les impôts sont limités aux classes les plus pauvres, les déficits publics explosent, l’état de droit se décomposent à grande vitesse et les Français n’en peuvent plus.

    Un vrai désastre et il reste encore 2 ans avant l’éviction du Terminator.


  • bob 19 mars 2010 13:01

    Hé oui, combien de temps Fillon a-t-il été ministre et qu’a-t-il fait pendant cette période ?

    1-trop longtemps
    2-rien hormi se gorger aux frais des contribuables tout en prétendant qu’il y trop d’impôts en France


  • Romain Desbois 19 mars 2010 13:29

    en tous cas j’aimerai bien qu’on lui dise qu’il est payé pour faire son boulot de premier ministre pas pour faire campagne (et c’est valable pour tous les élus) smiley

    Comme quoi les mecs ne sont pas si débordés que ça !!


    • PAS GLOP PAS GLOP PAS GLOP PAS GLOP 21 mars 2010 10:05

      Tient au fait. J’ai appris que Fillon est allé en Corse cette semaine pour battre le rappel des fidèles de Naboléon. Because si rien n’est fait, le second tour risque de faire passer la retraite de Russie pour une garden partie. Et ben, tout a été orchestré comme un voyage officiel avec les avions ministériels et tout et tout , vous savez ceux qui sont payés avec nos impôts. C’est pas ça « de l’abus de biens sociaux » ?


    • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 21 mars 2010 10:20

      Justement, je me demandais si c’était au frais de l’Etat ou de l’UMP. Vous avez une source ?


  • David Meyers 19 mars 2010 13:57

    Ben le pauvre policier qui a pas voulu mourir pour faire plaisir aux UMP, il est pas près d’avoir de l’avancement.

    Ce gouvernement, ce n’est même plus la maternelle, c’est le...
    heu y’a plus de mot parce que les « nourrices » des crêches se sont révoltées aussi.


  • ddacoudre ddacoudre 19 mars 2010 14:02

    bonjour olivier

    il est grand temps qu’arrive 2012 je n’ai jamais été aussi pressé de voir passer le temps.
    j’ai eu et j’ai toujours des amis de droite, même d’extrême droite que j’ai conservé car j’ai toujours eu le courage d’affronter la désapprobation des autres. mais je leur demande comment il font pour conserver des personnages aussi indigent, car là cela devient de l’indigence intellectuelle, tout le monde à éventé leur commerce de la peur et de la compassion, et il remettent cela sans cesse déniant toute possibilité d’intelligence t de bon sens chez les citoyens. vivement qu’on les chasse.

    je ne suis pas fâché que Fillion se soit planté, il est un des acteurs de la gestion de l’état comme une entreprise même si c’est le président qui en endosse la responsabilité ; et c’est a tort que les français ont une bonne opinion de lui car ils lui doivent tout autant leur maux y compris celui de l’échec de la relance par l’investissement qui a profité essentiellement aux banques.

    cordialement.


  • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 19 mars 2010 14:08

    Tout à fait d’accord : il est moins psychopathe mais, justement à cause de ça, sans doute plus dangereux. S’il succède à Sarko, le petit peuple n’a pas fini de souffrir...


  • Thierry LEITZ 19 mars 2010 14:15

    Bande de cumulards en campagne !

    Mauvais jusqu’au bout ! Fonctionnaires de luxe gavés de prébendes et de régimes spéciaux ! Balayez devant votre porte !

    L’exemple doit venir « d’en haut »... Bel exemple ! ((


  • dapeacemaker911 19 mars 2010 15:53

    J aimerais vraiment la reaction d un membre des forces de l ordre ici.

    Si un membre de gendcom ou gend&citoyen veux bien nous dire ce qu il en pense ?

    Malheureusement j ai quelques raisons de penser que les premiers « clients » de la demagogie honteuse du gouvernement, sont les forces de l ordre eux meme.

    J espere que vous savez regarder plus loin que le bout de votre nez.... et que je ne lirais plus jamais ce genre de propos :

    « [...]Il faudrait aussi »« museler »« cette presse, tant audio visuelle et écrite, qui jette le discrédit sur les forces de l’ordre, dès qu’un délinquant est appréhender »« manu militari »« ou qu’il est victime de blessures de la part des policiers et gendarmes.
    Je pense que cette presse devrait plus souvent être élogieuse envers les membres des forces de l’ordre.
    LES POLICIERS ET LES GENDARMES SERVENT LA NATION, LES DELINQUANTS LA DETRUISE.
    Il faudrait donner à la justice plus d’arguments législatifs lorsqu’un représentant de l’ordre est victime de ces délinquants notoires.
    Notre président a t-il la mémoire courte : il avait promis de nettoyer les zones de non droit »

    « Et nom de dieu ! ( pardon !)
    Donnez nous des moyens »coercitifs« un peu plus »péchus«  ! FEUUUUUUUUUUUUUUUU !!!!!!

    j’ai la haine !

    Demain c’est moi, mon frère ou mon pote !!!! »

    « Malheureusement, cela ne s’arrêtera jamais !! Nous ne sommes maintenant bons qu’à être tués, blessés, qu’à servir de »souffre douleur« d’une population qui ne reconnait plus l’ordre, et cela, avec l’accord tacite des gouvernements successifs, de la Justice qui n’a de justice que le nom.....
    Toutes mes condoléances à la famille et à ses camarades...

    Difficile de ne pas avoir la »haine« , c’est clair ! il n’y a qu’en FRANCE que l’on voit cela ! C’est de pire en pire..... »

    >> commentaires en provenance de la partie publique de http://gendarmes-en-colere.forum2discussion.net/ <<

    Forces de l ordre ; certains font tout pour vous rendre fous, puis vous designent un epouvantail du doigt.... le jeu marche, mais vous vou trompez d ennemi.
    C est pas a cause de la « racaille » que vous/nous etes/sommes dans cette situation.

    Malheureux de voir qu on vous pousse a derailler completement, puis lorsque vous derapez on vous montre du doigt.... pareil pour tous(civils). On nous pousse sans cesse a la faute, et quand on craque on nous jette en pature, mediatiquement.

    Il y a du bon en chaqun de nous, les medias ne nous aident pas a le voir.



  • DEEVIN 19 mars 2010 17:07

    Pour l’hystérie vous vous posez un peu là !
    Deevin


    • Deenye Deenye 19 mars 2010 19:11

      « Mélanchon a à son crédit : il est sincére »

      Hum...

      Vous pouvez le prouver ??

      Et pour les autres, vous pouvez prouver le contraire ?


    • epapel epapel 19 mars 2010 20:16

      Sarkozy est toujours sincère quand il dit quelque chose, du moins il en a l’air, ce qui ne l’empêche pas de dire une chose devant un auditoire puis de dire l’inverse deux jours plus tard devant un autre auditoire.


    • epapel epapel 19 mars 2010 20:11

      C’est tout le problème de Fillon depuis 2 ans : répéter et faire bêtement tout ce que lui dit l’Elysée.


  • TSS 19 mars 2010 19:03


    il est à remarquer que pour la même erreur une journaliste de TF1 s’est retrouvée « lourdée » !

    Alors Fillon sait ce qui lui reste à faire... !!


  • furio furio 19 mars 2010 19:16

    L’ump jusqu’à la nausée !!
    même entre eux ils ne peuvent plus se sentir !
    L’insécurité c’est d’abord sarkosy qui a « tuer » la police de proximité !
    Ensuite c’est le bilan économique désastreux de cette fange politique du medef : l’ump !
    Et pour finir l’insécurité c’est aussi la science pour l’ump de présenter des chiffres bidouillés !
    Alors cet épisode du « pince sans rire, gomminé avec raie sur la droite » c’est plutôt risible ! Mais bien dans la droite ligne de ce parti à la dérive.

    Ps : une nouvelle loi de l’ump sur le point de sortir pour rendre la castration des chats obligatoire, en raison des allergies qui ruinent la sécu et de leur propension à raconter n’importe quoi.


  • epapel epapel 19 mars 2010 20:06

    Tout ça se terminera par un bon coup dans le Fillon.


  • moebius 19 mars 2010 20:39

    Dans le cul vous vouliez dire ? (j’essaie, bien vainement je crois, de relancer un débat)


  • moebius 19 mars 2010 20:42

    ....quel longueur, quel diamétre ?


  • Antoine Diederick 19 mars 2010 20:57

    Bonsoir Monsieur Bonnet

    C’est comme quand tu dirais que le politicard
    Donne au demi-seul de l’envergure
    Alors qu’il pleure devant la dévastation de sa masure
    Jo la Bricole se voit capitaine prenant son quart

    L’affranchi sait comment son blé protéger
    Le grisbi qu’il pique aux mémères et aux bourges
    Il sait le planquer sans être une courge
    C’est pas le bricoleur qui est Attila bien né

    Un déssalé en son état fait des affaires
    Le grisbi c’est une manière de fortiche
    C’est dans la manière qu’il triche
    Il veut faire le marlou entre pairs

    Ya plein de pleureurs dans le nez
    Qu’ils se prennent pour des tombeurs
    En américaine ils roulent comme des fleurs
    Et c’est marron qui ramasse en politique le trait carré

    Ouais !


  • Vincent Marot 19 mars 2010 21:06

    Si seulement Fillon pouvait annoncer que Sarkozy est en vie...


  • Antoine Diederick 19 mars 2010 21:10

    Insécurité , info ou intox ?

    Il y a peu , une forte émotion a secoué les Bruxellois et le belges. A Bruxelles une mère de famille a été dézinguée suite à un hold - up raté de norvégiens expatriés.

    La police Bruxelles demande un renfort de plus ou moins 750 policiers supplémentaires pour faire face aux violences et au climat urbain....

    Ces faits de société sont porteurs politiquement....

    Il y a un énorme travail de prévention à faire....mais il parait clair que cet effort ne se trouve pas dans le renforcement des peines et de la coercition sociale.


    • Antoine Diederick 19 mars 2010 21:21

      et tout de même c’est ICI


    • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 20 mars 2010 03:42

      Les frontistes et leurs obsessions pathologiques sont là !


    • fredo74 20 mars 2010 09:26

      ben quoi , y a pas de mal a etre frontiste, cxertain sont de gauche, d’autre de droite, alors pourquoi pas frontiste.
      Certain disent tout haut se que d’autre pensent tout bas. Cela s’appel etre hypocrite.


    • fredo74 20 mars 2010 09:32

      en parlant de pathologie, vous a gauche, vous avez fait quoi en 14 ans de pouvoir ;
      Mais je pense que vous avez des amnésies fréquentes mon cher, alors pathologie frontiste, alors vous c’est quoi......la camisole ! ou le goulag....chez les coco


    • friedrich 20 mars 2010 11:11

      Mais quel est le problème avec ce Quick Halal ? Personne ne vous force à manger cette excellente viande. Et après quoi ? On peint Jude sur les vitrines des traiteurs casher ? Un peu de sérieux. Si un jour en France les musulmans parviennent à me priver de saucisson, je ne voterais pas pour ces fils de collabo, je prendrais les armes. En attendant les musulmans doivent rester libres de pouvoir manger ce qu’ ils veulent où ils veulent.


  • Antoine Diederick 19 mars 2010 23:40

    A Monsieur Bonnet,

    sur le fond de votre article, je suis assez d’accord...

    C’est pas trop bon de faire une campagne électorale sur « l’insécurité et les incivilités » pour la bonne raison que cette question ne devrait pas se poser. Ces méfaits ne devraient pas exister, il suffirait de prendre les bonnes décisions pour limiter sinon supprimer ceux-ci. Nous allons finir par penser, qu’il serait bon de maintenir, comme récurrents ,ces méfaits pour avoir des voix en plus au compteur lors des élections.

    Croyez-vous seulement que la gauche soit plus apte à gérer ces questions alors qu’elle a détenu le pouvoir sous Mitterrand et que jamais, elle n’a eu l’ambition de régler l’affaire sinon qu’avec des mesures sociales dont nous voyons l’issue hasardeuse aujourd’hui.

    Il est dommage de constater que ces questions font tout ou presque le débat politique. Alors que pour l’ensemble, ce qui est plus important, ce sont d’autres questions qui font le souci de bien des citoyens européens.

    Sur cette insécurité, ne nous y trompons pas, il faudra la gérer, que nous soyons de droite ou de gauche, là n’est pas la question.


    • Antoine Diederick 19 mars 2010 23:45

      pour faire plus simple, la violence du petit banditisme ou celle des mafias doit être combattue et c’est l’Etat de droit qui n’est ni socialiste ni de droite ni du centre ni confessionnelle ni communautariste, qui doit agir.


  •  

    Monsieur Bonnet,

    De par sa nature, une baudruche ne peut que résolument tendre vers l’instant où elle se dégonflera, et où sa flasque constitution apparaîtra enfin à tous. Mais là n’est point le problème : le problème réside dans ce système impie, autant contraire à la Raison qu’à Dieu, et que certains appellent Démocratie, mais que mon confesseur, le Père Sénile de Mont-à-sec,préfère nommer, à juste raison, démoncratie lors de ses dominicaux prêches.

    Car voyez-vou,s Monsieur Bonnet, notre système politique est à une juste et sage politique ce que la fosse à purin est au bain turc, bain turc dont j’apprécie la fréquentation, et qui entre la suavité procurée par la vue de ces petits négrillons aux culs bombés et la garantie de la compagnie de gentilshommes de nobles naissances, offre à un esprit raffiné et porté aux choses de la Raison le calme nécessaire à toute réflexion digne de ce nom.

    Ce que, et vous en conviendrez, ne peut être permis par la fréquentation d’une fosse à purin, quand bien même, certaines de nos jeunes paysannes sont autant agréables aux yeux d’un gentilhomme épris de paysages rustiques qu’à ses viriles parties attirées par d’impérieux mouvements de sa nature vers de champêtres vallées et collines.

    Ainsi, pour en revenir à cette démoncratie ; par ce processus infernal nommé suffrage universel, celle-ci ne sert qu’à l’exaltation de la médiocrité et du vice, à l’élimination du juste et du sage, de ceux qui par noble naissance et condition sont destinés à gouverner notre nation ; la démoncratie n’est que la haine de cette aristocratie naturelle que Dieu tout comme la Raison destine au gouvernement des hommes et de la Cité.

    Ne vous étonnez donc point, Monsieur Bonnet, que par cette aberration autant contraire aux lois divines qu’aux lois naturelles, baudruches et bouffons, et autres individus dépourvus autant de valeur que d’intelligence, dépourvus autant de capacités intellectuelles que d’éducation, se voient être nos gouvernants, car la cause est d’avoir permis à des masses elles aussi dépourvues autant de valeur que d’intelligence, dépourvues autant de capacités intellectuelles que d’éducation, de se voir confier le droit de vote ! Or autant la Nature que la Raison ne saurait tolérer que ceux qui n’ont point d’intelligence politique se voient permis d’interférer dans le gouvernement de la Cité ou des hommes.

    Non, Monsieur Bonnet, ni la Raison, ni la Nature ne sauraient tolérer plus encore le gouvernement des baudruches et bouffons, ni ne confier quelconque pouvoir à ces masses illettrées et brutales, dont l’inclination naturelle tend vers la barbarie et non la civilisation : cela est une véritable insulte autant à l’Esprit qu’à l’Intelligence, que d’enfreindre ainsi et sans vergogne, les lois naturelles et divines, en éliminant le naturel processus de sélection et d’affinement qui permet à ceux dont la destinée est de former la caste des grands hommes de notre nation d’accéder aux fonctions qui leur sont naturellement réservées et d’ainsi de mener la plus juste et sage des politiques : la seule à même de régénérer notre nation et d’en finir avec ces nouveautés progressistes qui sont autant étrangères que contraires à l’Esprit de notre nation.

    Et en cela, nous devons abattre l’arbre impie ainsi que les fruits pourris de la satanique révolution de 1789, qui vit la défaite du très chrétien et noble Saint Georges face au diabolique et roturier dragon ! La défaite de l’Esprit et de la Lumière face aux légions de l’Ombre et du Mal : les légions de Satan, Monsieur Bonnet !

    Jamais plus grand crime ne fût commis dans notre sainte patrie, fille chérie de Notre Sainte Mère l’Eglise, ainsi je vous invite, le plus courtoisement, Monsieur Bonnet, à soutenir la restauration du Roi très-chrétien sur son antique trône, et avec nous, forces de la Lumière, croisés de Dieu et de la Raison, lui faire triomphe, relever son oriflamme et clamer tous ensemble Christus Regnat, Vincit, Imperat !

    Chacun à sa place, à son rang, et la foule sera bien gardée ! 

     

     

     







    • FYI FYI 20 mars 2010 00:51

      Ces gens de bonnes naissances que vous acclamez de vos voeux ont eu l’occasion à maintes reprises d’exprimer tous leurs talents, excusez du peu au moins pendant 1000 ans, et pourtant le résultat est le même que celle que nous rencontrons de nos jours : la corruption au détriment de l’intérêt général.



    • Monsieur FYI,

      j’espère que vous n’avez pas pris au premier degré ma lyrique envolée...Mais ne dit-on point que personne ne sait gré à l’homme spirituel de montrer quelque humour ou ironie, dés lors qu’il se met au niveau d’une société où il n’est point permis de montrer de l’esprit, et où l’humour ne s’attarde que sur le superflu...

      ainsi donc Monsieur FYI, je vous rassure je ne suis royaliste, ni cul-bénit ; mais préfère voir l’ironie de toute révolution, qui comme leur définition l’indique, ne se résument finalement qu’à l’action de tourner en rond...et ainsi nous condamnent toujours aux mêmes situations...


    • Antoine Diederick 21 mars 2010 19:09

      mais enfin François-Ferdinand ....qu’elle est cette sortie, ce style, qui est comme un talon rouge.... ?


    • gimo 21 mars 2010 20:25

      antoine 
      il y a bp de rouge la maison rouge
       
      avec les talon rouges
      ah les courtisans c’est comme les champignons
       ils poussent dans la mousse
      des bois


  • FYI FYI 20 mars 2010 01:05

    Voter c’est donner la corde qui nous pendra, vous le savez c’est évident.
    Alors pourquoi votez-vous ?
    - La peur de la fin de la démocratie ? Elle n’existe plus,
    - L’espérance qu’ils vont enfin comprendre le message ? ça fait 40 ans que le message est crypté,
    - Agir en citoyen responsable ? Vous contribuez à nier vos concitoyens qui ne votent pas car ils ont compris avant vous l’escroquerie du scrutin et du mode électoral,
    - Vous avez tous essayés mais vous croyez encore ou vous avez peur ? alors attendez qu’on vous mènes à l’abattoir !

    Votez c’est abdiquer.
    Résistez, ne votez plus ... et ce régime s’écroulera de lui-même.


    • Antoine Diederick 21 mars 2010 19:57

      allez voter !


    • fredo74 20 mars 2010 09:37

      pour Calmos

      Comme vous y allez, c’est vous qui n’ouvrez pas les yeux......la france vas bien,,,suffis pour sans convaincre de voir la tele.
      trente ans de cohabitation, gauche et droite, bon et apres.....
      maintenant les ecolos et les verts.......mittérand avait sorti Lepen de son chapeau, la gauche nous sort les autres....pauvre electeurs naifs


  • Antoine Diederick 21 mars 2010 18:54

    Olivier, j’ai un « stuff » pour vous.....

    ICI


  • Antoine Diederick 21 mars 2010 19:18

    Bonne continuation à vous Olivier.


Réagir