samedi 7 mai - par hommelibre

France, mésalliances mais alliances : le monstre à quatre têtes

À gauche les divorcés se rabibochent, à droite les fiancés se tapent sur la caboche. Drôle de spectacle. C’est la politique. Tous les coups sont permis.

 

Raté

Je soupçonne Riri Zemmour d’avoir acheté la même machine à perdre que la Marine nationale. Son parti, seul, n’aurait aucun député. Damned ! Un accord avec le RN lui en donnerait et pourrait faire passer la députation de droite d’une centaine d’élus RN (image 1 Harris Interactive, clic pour agrandir) à environ 150 avec Reconquête (image 2). Dans ce second cas Les Républicains seraient effacés du paysage politique français.

Seulement voilà : la Marine ne veut pas d’accord avec Zemmour. Elle règle ses comptes et se venge de Riri, qui l’a proprement étrillée encore une fois le soir du second tour. Dire que les Le Pen, père compris, ont raté 8 fois la présidentielle n’est pas franchement sympathique de la part de l’ex-chroniqueur. Ajouté aux propos agressifs de la campagne, Zemmour a creusé le lit d’une détestation mortifère. La mésalliance ne tient pas aux thèmes abordés mais aux personnes.

C’est à qui tuera l’autre.

J’aime l’analyse critique du féminisme de Zemmour. Je suis favorable à une souveraineté nationale mesurée, à la régulation raisonnable des flux migratoires, à une Europe moins technocratique et moins LGBTetc, entre autres. Toutefois je ne le suis pas en tout, beaucoup s’en faut. Par exemple la question des prénoms français ne m’intéresse pas (de toutes façons c’est trop tard).

Zemmour m’a déçu, sa campagne n’a eu que l’aubaine de l’annonce, puis il est retombé, plombé par des propos trop souvent provocateurs et clivants. Et par manque d’une vraie machine de guerre : un parti solide.

 

Réépousailles

Je pense qu’il s’est pris la grosse tête. Dommage. Sa « Reconquête » pourrait bien s’arrêter en juin sans aucun député. Dans ce cas il ne devra s’en prendre qu’à lui-même. Quant à son projet d’union des droites il est mal barré.

À gauche Merluche veut dominer les débats. Le PS, dont Hidalgo fut la dernière fossoyeuse, est largué. Je vois Mélenchon comme un dominant, un caractère dominant, et qui s’allie à lui met un pied dans la tombe. Merle Huche est d’un culot incroyable. Son slogan de « Premier ministre » est une manière de tordre la république. Il n’était même pas au second tour mais voudrait rejouer cette présidentielle qu’il a perdue. Il capte sur lui ce qui ne lui appartient pas.

Il fait appel aux électeurs. Mais même en cas de majorité législative de gauche ce n’est pas lui qui décide. Bon, MerMer nous a habitué à ses manières de brusquer les institutions. Cela rappelle le Coup d'état permanent. Pour moi c’est un crypto-fasciste de gauche. En France le fascisme est rouge.

Après toutes les mésalliances de la campagne présidentielle voici donc de nouvelles alliances. La gauche se réépouse parmi. Il en sort un monstre à quatre têtes : celle radicale et fulminante de Mélenchon, toujours prêt à mordre, qui danse là sa salsa du démon ; celle hilare et jouasse de Roussel ; celle sinistre et pleurnicharde de Hidalgo ; et celle vert-de-gris et vieillotte de Jadot.

 

Cocus

Les Verts, pro-européens, sont prêts à manger leur chapeau avec Jean-Luc et sa volonté d’insoumission aux traités de l’UE. Il faut dire que sans LFI les Verts sont laminés.

Mais c’est le mariage de la carpe et du lapin.

Les socialos vont à l’échafaud en chantant. L’islamo-gauchisme de Mémel Enchon est leur ultime bol d’air.

Les cocos sont trop heureux d’avoir un dernier petit sursaut de vie avant leur disparition définitive.

Et au milieu l’Emmanuel pourra surfer sur une large majorité qui le dédouanera de ses promesses. Les français moyens n’auront même pas leurs yeux pour pleurer, cocus une fois de plus. Ils doivent aimer cela.

Bon, ce ne sont que des sondages. Il ne faut pas vendre trop rapidement la peau de l’ours, même si sa patte est déjà prise dans les mâchoires de Mémel, peut-être futur Premier Sinistre du gouvernement.



14 réactions


  • LOST on Earth Louis 7 mai 10:23

    L’Union Populaire c’est quoi ?

    L’UPR !

     smiley


  • Clark Kent Séraphin Lampion 7 mai 10:37

    Tous ces gens ne font que gérer leurs carrières et leurs fonds de commerces.

    Il ne nous représentent pas, ils essaient seulement de fidéliser leurs clientèles.

    Mais la concurrence est grande et les petits commerces sont condamnés avec l’arrivée de la grande distribution importée d’outre Atlantique et sponsorisée par les grandes marques internationales.


    • amiaplacidus amiaplacidus 7 mai 10:49

      @Séraphin Lampion

      Le pire, c’est que vous ne faites même pas une caricature, vous illustrez la réalité.


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 8 mai 07:21

      @Séraphin Lampion
      « Tous ces gens ne font que gérer leurs carrières et leurs fonds de commerces. »
      OUI mais ! Il y a quand même une exception : EZ !
      Encore novice et donc parfois maladroit.
      Motivé par les idées « France first » et non par sa carrière (très confortable dans les médias qu’il abandonne = la politique est plus un risque qu’un intérêt financier).
      Et les français ne voient que la maladresse, oublient les idées (pourtant largement majoritaires dans le pays sur bien des points).
      Largement aidés par les médias unilatéralement orientés, les français condamnent sur les détails en oubliant l’essentiel. Bien triste !
      Mais réaction possible avec les législatives.
      Aux français de savoir s’ils veulent poursuivre « dans les traditions et valeurs de nos ancêtres » ou aller vers le multiculturisme. C’est un choix de société.
      Exemple d’autre culture : l’Afghanistan qui rend la burka obligatoire. Etonnant qu’une majorité de français s’en indigne, après tout, c’est un peuple libre qui doit définir lui même ses règles de fonctionnement chez lui : ne cherchons pas à diriger chez les autres. Et dans le même temps cette majorité vote pour ceux qui permettent que cette culture se développe librement en France. Incohérent !


  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 7 mai 10:58

    Rien à attendre d’eux. Tous au feu ! ^^


  • lecoindubonsens lecoindubonsens 7 mai 18:47

    OK avec votre analyse, une alliance « RN Reconquete DLF » permettrait une bien meilleure représentation des idées « la France aux Français, France d’abord ».

    EZ et NDA ok pour le faire, alors pourquoi RN dit non ?

    Certes EZ n’est pas encore un fin politique (il le dit lui même), il est trop honnête, franc et direct en disant les choses comme elles sont (que ce soit pour les réfugiés ukrainiens mieux en Pologne pour faciliter leur retour, ou les 8 échecs Lepen).
    Un politique, avant de parler, compte les gains ou perte de voix potentiels et adapte son discours.

    Devons nous condamner la franchise et l’honnêteté (même si encore un peu maladroite)

     ?

    ALORS que souhaitent ceux qui pensent priorité à « la France aux Français, France d’abord » ?

    N’est-il pas prioritaire de faire passer les idées avant les égos de tel ou telle ?

    Donc pour eux, clairement, la non alliance est une grosse erreur stratégique.

    LA SOLUTION ?

    Même si EZ n’a pas encore de parti solide, miser sur une alliance « reconquête DLF avec un peu de LR Ciotti » en laissant tomber RN qui manifestement préfère rester un parti d’opposition sans risque de passer aux manettes pour prendre des responsabilités.

    C’est vrai que c’est plus confortable de « juste râler » plutôt que d’assumer des choix pour le pays et ses citoyens.

    Parions sur les idées et l’honnêteté, une bonne occasion aussi d’oublier toutes les casseroles attachées au nom Lepen (à tort ou à raison, peu importe), et de crever le fameux plafond de verre.

    Comme auraient pu dire des présidents américains, « reconquête DLF avec un peu de LR Ciotti » c’est la solution pour aller vers « France first », Yes, we can !


  • Octave Lebel Octave Lebel 7 mai 19:16

    Un Steepel-Chase pas ordinaire.

    Il y en a qui n’ont pas encore compris que la course des petits chevaux commentée par des turfistes qui n’en connaissent que ce que leur presse préférée en dit, c’est fini.

    Pourtant, ils viennent d’assister à un Steeple-Chase pas ordinaire.


  • malhorne malhorne 8 mai 08:24

    ça nous rappelle le film, micmacs a tire larigot de Jean Pierre Jeunet


  • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 9 mai 09:31

    Aucun article sur Avox a parlé de l’investiture de Macron

    Voici ce qu’en dit notre cactus bien aimé  smiley


  • zygzornifle zygzornifle 9 mai 10:22

    La politique c’est comme la religion, un fléaux ....


    • Armelle Armelle 9 mai 15:32

      @zygzornifle
      Ce n’est pas « comme » une religion, C’EST une religion, elle même née de la statolâtrie, la maladie congénitale du bon Fançais moyen, incapable de s’autogérer, préférant la loi à la morale et sans cesse collé aux jupes de sa nourrice ; l’état providence, jetant ça et là, les miettes dont ces Français raffolent, convaincus qu’il ne sont rien sans lui et que tout s’écroule sans lui !
      Tout l’art de gouverner en paix, c’est de protéger les riches pour garder le pouvoir et maintenir la pauvreté pour se faire passer pour des samaritains venant sauver les gueux, en distrinuant ces quelques miettes mais suffisamment pour ne pas se taper la colère d’une bande d’affamés (ce que Louis 16 n’avait pas compris) !!!
      Ce n’est pas la satiété qui donne la force de se battre mais la faim


  • zygzornifle zygzornifle 9 mai 10:26

    Macron président, Méluche 1er ministre, j’en frétille comme un Gardon, les Français ont tellement souffert ces dernier temps et voila le coup de grâce qui arrive .....


  • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 9 mai 11:07

    franchement au ras des pâquerettes... une vision d’hommenchaîné... 


Réagir