samedi 10 août - par Nicole Cheverney

François Asselineau, un profil atypique

Généralement, lorsque les media évoquent François Asselineau, ils parlent de tout, sauf de ce qui devrait intéresser prioritairement les électeurs : l'Union Européenne et comment en sortir. Se contentant de dresser de lui un portrait superficiel et réducteur. En effet, le profil de F. Asselineau ne correspond en rien aux critères actuels post-modernes depuis environ 40 ans où, avec l'arrivée de Mitterrand en 1981 et son équipe de fossoyeurs chargés d'enterrer la France et son identité culturelle, les normes du politique ont littéralement transformé en profondeur la fonction élective ainsi que les femmes et les hommes qui s'en réclament.

Tout dans la personnalité de F. Asselineau va à l'encontre aujourd'hui de l'image d'un politicien médiatisé-tendance marketing.

Déluré, il ne l'est pas. Médiatisé, il ne l'est pas plus. Physiquement, il est rondouillard et semblerait s'en satisfaire, là où les autres sont obsédés par leur aspect physique, les hommes par leur bedaine, les femmes par leur faciès et le botox ! F. Asselineau n'a rien de ces politiciens marketing qui s'empressent d'en suivre les caractéristiques principales : minceur obligée, vie privée plutôt agitée exposée aux paparazzi. Et pour mieux épouser les codes inspirés par la mode anglo-saxonne, la vie familiale doit être, comme il se doit, également décortiquée par lesdits paparazzi, comme la langouste ou le homard ! D'ailleurs, les politiciens qui se prêtent à ce genre de mondanités avec une complaisance mielleuse, vilipendent après coup les affreux paparazzi : - Salaud ! Vite un procès ! Dommages et intérêts !

La politique n'est plus qu'un grand Barnum avec ses clowns et ses bouffons, jouant adroitement de leur talent de singe habillé et de la bouffarde excentrique.

F. Asselineau se démarque de ce microcosme exhibitionniste et vulgaire.

Bien entendu, il fait figure de trublion dans les média et le monde politique ainsi que pour les électeurs influencés par les media, et, qui ne voient pas plus loin que le reflet de leur écran. Car la projection de lieux-communs et d'images frelatées par la propagande médiatique, façonne irrémédiablement et l'électeur, et les politiciens de notre "société du spectacle" (voir Debord), en confondant Hollywood avec le palais Bourbon, le palais Matignon ou l’Élysée.

F. Asselineau porte costume classique et cravate, faisant plutôt penser à un placide notaire de province, loin des agitations parisiennes d'une capitale totalement dénaturée par le roulement continu et dépressif et tapageur des municipalités successives, toutes attachées à donner à Paris un nouveau "look" avec les millions d'Euros drainés par la même occasion, en écartant les couches populaires du centre de Paris, en les reléguant à l'extérieur de Paris. Et pourtant, Paris n'a été Paris que grâce à tout ce petit peuple besogneux et ingénieux qui avait donné ses lettres de noblesse à notre célèbre Paname ! Aujourd'hui, ne peuvent vivre décemment à Paris intra-muros que les couches sociales privilégiées quant aux autres, elles sont condamnées à la débrouille ou à dépérir. Depuis 40 ans donc, et peut-être un peu plus, la post-modernité de la chose électorale nous a produit une classe politique insolente et bien trop sûre d'elle, et aujourd'hui, nous en faisons tous les frais.

Que faut-il aujourd'hui, pour réussir en politique ?

Être médiatisé ? C'est obligatoire, et plutôt deux fois qu'une. Ressembler à un haricot vert surgelé dans ses costumes étriqués et ses chaussures longues comme des poulaines moyenâgeuses ? Marcher comme un cakou, en roulant les mécaniques ? Certainement. Mais si en plus, vous vous exhibez les bas-joues envahis d'une barbe de deux jours, donnant aux politiciens de sexe mâle une allure décontractée, alors qu'en réalité ces psycho-rigides sont tout sauf décontractés, là, vous avez réuni tous les codes de la réussite, en sus d'un beau diplôme des grandes écoles !

Ajouté à cela, une propension à postillonner sur tout ce qui ne vous ressemble pas, du haut de votre morgue, lippe hautaine et condescendante, pouah ! pouah ! Prenez par exemple, lors des rassemblements électoraux, dits bains de foule, pour aller serrer les mains de Popu ! Eh bien, cela s'apparente pour ces précieux à un véritable sacrifice. Voyons, cher ami candidat ! Il est absolument nécessaire d'en passer par là pour être élu et rassembler des voix ! Mon ami candidat, fais-toi violence, tu iras après coup te désinfecter les mains après serrage de la pince à Popu !

Seul, Chirac avait ce talent d'aller tapoter le cul des vaches et de se sentir comme un frais gardon dans la foule compacte en serrant les pognes rurales ou urbaines, pour lui tout était bon à palper, il aimait ça et le faisait savoir. On avait aussi G. Marchais dans ce registre, et à personne il ne serait venue l'idée de le lui reprocher. Se frotter au peuple, cela ne s'apprend pas ! C'est du ressort de l'inconscient. Et le peuple lui, sait très bien qui l'aime et qui le méprise.

Quant aux femmes politiques, n'en parlons même pas, de la poupée Barbie stéréotypée à la mère fouettard, nous avons une panoplie complète à étudier de près et dans les moindres détails par les sociologues, rien que de la bonne tenue, n'est-ce pas !

Les fondements post-modernes de notre république tricolore.

Henri IV s'était converti au catholicisme pour être sacré roi, cela valait bien une messe, disait-il, mais pour nos républicains candidats, un siège vaudra bien un p'tit coup de frotta-doux insincère avec Popu ! A chacun ses priorités. Tout dépend, bien sûr, de l'envergure de la destinée convoitée. Royale, comme notre bon roi Henri, ce sera une couronne qui viendra se poser sur le chef par le miracle de l'oint papal ! Républicaine, c'est le fondement qui fera office de chef et ira se loger directement dans les sièges de velours des palais républicains, on a la priorité et le sacre que l'on mérite et où l'on peut. La couronne sera remplacée par le vulgaire strapontin. Comme quoi tout est question de bon niveau de son anatomie. Car la fonction dominante s'est considérablement avachie, au fil des ans, pour, aujourd'hui, descendre au plus bas !

Qu'est-ce qu'un politicien de nos jours ?

Est-ce quelqu'un d'intègre ? J'aurais mauvais esprit à les mettre tous dans le même panier à crabes. Il en existe de valeureux, pour ne pas dire d'exemplaires, mais il faut bien remuer le tamis pour découvrir ces pépites. Mais s'il y en a, pauvres de nous, d'intègres, ils ne sont pas légion. Remarquons l'épidémie de corruption qui cloue les autres dans le lit vaseux de l'affairisme. Et qu'aucun traitement de choc ne viendra, bien sûr, guérir définitivement de leur sale manie maniaco-dépressive que chantait Serge Lama : « je suis comme un bambin, je mets mes mains partout ! ».

Dans ce cénacle bactérien et prolifique, l'intérêt personnel prévaudrait-il l'intérêt commun ? Mais qu'est-ce ? La politique, considérée par certains, comme moyens d'enrichissement personnel et familial ? Népotisme, clientélisme, conflit d'intérêt, passerelles entre privé et public pour s'assurer d'une carrière confortable avec retraite tout aussi confortable, enfin... petites faveurs entre amis, en considérant son pays – la France, comme un terrain de jeux où tous les coups sont permis, détruire de la Constitution, tout ce qui entraverait les moins scrupuleux, dévaloriser les institutions et la fonction élective par des comportements à l'encontre des plus élémentaires principes, dépecer la France, son industrie, son agriculture, ses services publics, monter des opérations frauduleuses sous couvert de décrets ou de lois pour arriver à ses fins, pratiquer le financement occulte des campagnes électorales, faire de notre pays autrefois vivable, un nouvel enfer où la moindre manifestation est réprimée violemment.

Mais ce n'est pas tout : avoir remis notre indépendance économique, militaire, industrielle, à l'Union Européenne et à des entités étrangères ? Détruire notre souveraineté ? Considérer les électeurs et les citoyens comme des blocs de gélatine sans consistance que l'on peut manipuler à souhait ? Si une partie de la population, bienheureusement de moins en moins nombreuse se laisse manipuler, l'autre partie, elle, prend conscience que le mépris de classe gagne tous les jours du terrain. Car pour les politiciens les plus corrompus, sûrs de leur fait, ils considèrent comme un fait acquis l'adhésion du peuple à leurs interminables forfaitures. Et se retrouvent à faire des bulles dans leur bocal, lorsque les gilets jaunes donnent de la voix et sortent dans la rue depuis des mois alors que les scandales continuent de s'accumuler. Car la république n'ayant jamais été aussi gueuse, les gueux, eux, ne l'entendent plus de cette oreille et réclament de la droiture de la part des représentants du peuple. Serait-ce trop demander ?

F. Asselineau entonne un refrain qui n'a pas l'heur de plaire aux plus croassants.

Au milieu de ces espèces de représentants du peuple, plus proches des accipitridés que de la mésange, du pinson ou de la blanche colombe, et pour appuyer sur la métaphore, un oiseau solitaire genre bouvreuil clame du haut de sa branche, depuis dix ans, esseulé, qu'il faut sortir de l'Union Européenne dont il a choisi l'article 50 comme moyen le plus efficace. Sa méthode surprend mais interroge. Il inquiète car sa chanson dissone. Alors on le raille. Les media l'ignorent ou le ridiculisent, les autres l'invitent mais du bout des lèvres, à condition qu'il n'en dise pas trop sur l'Union Européenne dont il connaît sur le bout des doigts les articles, décrets et textes, révélant ainsi au grand public, la véritable nature de cette construction de bric et de broc qu'est l'UE.

Casuites, néo-jésuites.

Tel « l'honnête homme » du XVIIe siècle comme on aurait pu l'imaginer aux temps du roi Soleil où le jansénisme formulait son refus des multiples débordements des Jésuites et des scandales, F. Asselineau, aujourd'hui, plus que jamais incarne ce décalage temporel qui revient en force. Les casuistes – ce sont les Jésuites d'aujourd'hui, contre F. Asselineau, qui, tel un Blaise Pascal, avec une prose et un logos calmes, tranquilles mais fermes, assène ses vérités, sobrement mais sûrement, contre l'Union Européenne, la nouvelle Église, la nouvelle religion envers qui toute remise en question équivaut à une mécréance et à une excommunication. Oh ! Il n'est pas le seul à être excommunié par les néo-Jésuites. Sont de plus en plus nombreux, femmes et hommes à subir les foudres de ces olibrius, irrémédiablement engagés sur la pente très glissante de l'hubris, se disputant les dernières défroques de notre pays, comme une bande de chiffonniers.

Pour F. Asselineau la question d'évidence c'est la sortie de l'UE, la geôle des peuples, et au plus vite, car ses promoteurs n'ont jamais respecté, ce, depuis le début de sa création, ni les peuples, ni les pays, ni même leur génie intrinsèque. Bien au contraire, ils se sont acharnés à voir disparaître la France en l'affaiblissant de l'intérieur. A croire qu'ils la haïssent. Étrange...

De trois choses l'une : ou bien le peuple sortira de l'UE, mais alors par la force, ou bien, de manière plus graduelle, avec le Frexit, si le temps nous en laisse les moyens, comme Boris Johnson l'Anglais dont les media nous tracent un portrait croquignolet avec son Brexit dur. Ou bien, l'UE, vérolée, tombera comme une poire pourrie de son arbre perchée.

La France est issue d'une vieille culture gréco-latine, les Français le savent. Et, de cette certitude naît leur force. Aussi, le côté un peu compassé de F. Asselineau même s'il agace les pisse-vinaigre, révèle, malgré la foison de propos tenus contre lui, l'enracinement et la force turgescente de la longue histoire de notre pays. Il sait de quoi qu'il cause, auraient dit les anciens devant un bon verre de gnôle, dans un de ces vieux bistrots parisiens remplacés depuis de quelques années par les cafés tendance, au décor aussi glacial que le cœur de nos dirigeants et fréquentés majoritairement par une clientèle friquée.

F. Asselineau, c'est l'histoire d'un mec qui ressent les forces telluriques des terroirs français. Ses discours, ses conférences sont, historiquement parlant, ce que la France a su transmettre de sa large culture aux générations futures. Ses discours sont de la nature de ceux qui savent. Et c'est sur ce terrain là que F. Asselineau attend ses adversaires politiques dont il sait pertinemment, qu'en s'entêtant à vouloir évoluer entre les eaux glauques de l'UE ou sur un terrain stérile, « on ne construit rien sur du sable ». Eux ne savent rien, ils n'ont donc rien à transmettre aux générations futures, sauf l'écume des choses.



580 réactions


    • anarchiste anarchiste 12 août 13:25

      prétentions*


    • Attila Attila 12 août 13:35

      @aux lecteurs
      Message de capobianco, plus haut :
      « De la « gauche » qui traite les ouvriers de nigauds » 
      Information du très « populaire » figaro !!! On voit de suite où vous vous situez, dans la « droite » ligne de votre idole » 
      Si le Figaro dit que la bataille de Marignan a eu lieu en 1515, est-ce faux sous prétexte que c’est le Figaro qui le dit ? Non, bien sûr. Et bien sûr aussi, le Figaro na aucune bienveillance envers Jean-Luc Mélenchon.
      La déclaration de Mélenchon est-elle fausse pour autant ? Non car cela a été publié à l’époque sur son blog et il ne la pas démenti. J ai cité le Figaro pour des raisons pratiques, c’était le résultat le plus accessible par un moteur de recherche.
      .
      La réponse de capobianco comme quoi on serait de droite parce qu on cite le Figaro est donc un sophisme, un raisonnement pourri, pour ne pas parler de l’élément essentiel : la déclaration de Jean-Luc Mélenchon.
      .
      Je note que capobianco évite soigneuse ment de parler du deuxième lien que j’ai mis qui informe entre autre de la différence entre nation ethnique et nation civique : forcément, cela démolit l’amalgame de Mélenchon entre nation et nationalisme.
      La gauche, dernier rempart du capitalisme.
      .


    • samy Levrai samy Levrai 12 août 13:56

      @Je passais par là
      Hallstein etait un nazi actif , il s’est occupé de « das neue Europa » pour Hitler et après un stage de remise en forme aux USA est devenu le premier président de la commission européenne.

      Tu faire subir aux mouches ce que tu veux, il s’agit de faits établis.
      Tu es toujours en train de chercher ce que peuvent dire les autres en mal et tu n’as toujours pas lu la charte de l’UPR , ni son programme ? 


    • samy Levrai samy Levrai 12 août 14:31

      @Je passais par là
      J’ai rarement vu des types aussi minable sur tous rapports, tu n’es parvenu à rien malgré l’énergie que tu y a consacré sauf à dévoiler une mauvaise foi sans fond.
      Nous savons maintenant à l’UPR le genre de petite péripatéticienne que tu peux représenter, tu auras le droit à des réponses cinglantes sans aucun préavis de ma part mais à mon avis pas seulement.


    • samy Levrai samy Levrai 12 août 15:22

      @Je passais par là
      Tu ne sais rien du tout, tu es une faignasse intellectuelle qui cherche la mouise avec des questions qui n’en sont pas, tu es un sale type qui a perdu ma bienveillance vis a vis de toi par mauvaise foi absolu et volonté de nuire seulement.
      Tu n’es que la petite péripatéticienne dont je parlais juste avant. 


    • Attila Attila 12 août 16:31

      @samy Levrai
      Je ne pense pas que l’on puisse dire qu il est une feignasse. L internaute de base ne sors pas tous les liens qu il nous poste, il y a probablement derrière lui une structure avec des moyens.
      Cela confirme mon étonnement sur la vague de trolls pro UE qui déferle en plein mois d août.
      Péripatéticienne, s il est payé pour ça, le mot est juste.

      .


    • samy Levrai samy Levrai 12 août 16:58

      @Je passais par là
      Tu es pour rendre l’indépendance en votant pour le seul parti qui le propose ou bien tu es pour la collaboration et la non souveraineté de ton peuple ? 
      Ton peuple a rejeté en 2005 cette merde, pourquoi est ce que tu défends les euro fascistes qui se sont assis sur la volonté de la nation ? Est ce parce que tu es un enculeur de mouches ou bien parce que tu désires profondément servir la finance ? celle qui vole les pauvres pour donner aux riches, je trouve que ta crédibilité politique a été bien abimé ( clown de la FI !...) que tu devrais prendre tes clics et tes clacs  et aller panser tes plaies qui suintent


    • samy Levrai samy Levrai 12 août 17:06

      @Attila
      Comme toujours avec les europeistes, le choix est : idiot ou escroc.
      Dans les deux cas, de bonnes claques sur la pommade sont requises pour faire pénétrer .
      Il ne faudrait pas non plus que ces couillons puissent penser que la resistance se laisse marcher sur les pieds par des collabos de basse engeance comme notre pays en a déjà connu, ce sont des lâches, le pire de ce que notre merveilleux pays peut offrir. 


    • samy Levrai samy Levrai 12 août 17:11

      @Je passais par là
      Tu vois au bout d’un moment quand tu n’as plus aucun doute sur la personnalité du trouduc avec lequel tu parles car il a été acharné dans ses tentatives de sape systematiques et plutot idiotes de l’UPR , sans jamais avoir lu sa charte, ni regardé les liens qui lui été proposé, et bien tu appelles un chat un chat et ton nom est devenu : « péripatéticienne europeiste de mauvaise foi », au plaisir de ne plus te croiser.


    • Attila Attila 12 août 17:39

      @Je passais par là
      « Votre réponse est plus raisonnable, mais elle est toutefois inquiétante pour sa vision complotiste »
      Aaaaaaaahhhhhhh . . . ! Le con ! Il na pas pu s empêcher de sortir le mot qui tue : complotiste !
      Il ne sais pas que l’accusation de complotisme est le nouveau Point Godwin à la mode et il ne sait pas que nous on le sait : on accuse son contradicteur de complotisme quand on n a plus rien à lui opposer de sérieux, c’est un sophisme de la catégorie attaque ad personam, on attaque la personne quand on n a plus rien contre les idées.
      .
      "En fait, c’est très pratique. Vous n’avez pas d’arguments à opposer aux faits avancés ? Alors, traitez simplement vos adversaires de « complotistes », et le tour est joué : plus besoin d’argumenter sur les faits, plus besoin de réfuter les preuves ! La « théorie du complot », c’est le truc de l’avocat qui sait que son dossier est pourri.

      J’en ai eu personnellement la preuve quand j’ai débattu avec Henri Guaino (auteur des discours de Sarkozy). J’exposais concrètement les crimes de ses amis des multinationales françaises au Mali et au Niger. N’ayant rien à répondre, tout ce qu’il a trouvé à sortir, c’est « théorie du complot » ! Lien

      .


    • anarchiste anarchiste 12 août 18:26

      @Je passais par là

      chronophage la politique sur internet, vous avez raison

      j’avais quitté ce forum en 2011 et je ne suis revenu qu’afin de provoquer une prise conscience chez les militants du leader suprême

      allez lire en avant première à la fin des réactions l’ultime article de la trilogie, constructif !

      je vais repartir sans regrets


    • Attila Attila 12 août 20:24

      Attaquons nous au prix du porte-avions.

      Asselineau a-t-il pété les plombs ? Oui, c’était la fin de la campagne électorale et il devait être fatigué comme les autres candidats. De plus, les chiens de garde de la phynance n’ont pas arrêté d’essayer de le piéger sur tous les sujets alors qu ils faisaient des courbettes aux candidats du fric : je comprend qu à la fin y en a marre.

      Asselineau est-il incompétent sur les porte-avions ? Il n’est pas expert, c’est clair. Mais on ne peut tout de même pas lui reprocher de ne pas être compétent en tout, les autres non plus.

      .

      On n’achète pas un porte-avions sur catalogue.

      Donc, on ne peut pas répondre à la question : combien coûte un porte-avions comme ça.

      Un gouvernement a une politique étrangère, une politique de défense, un budget. L’Armée a une expertise sur les menaces présente et futures et procède à des évaluations des besoins en armement.

      .

      Décider de la construction d’un porte-avions va donc nécessiter des rapports d’expertise et des discussions entre le gouvernement et l’Armée pour déterminer les missions du porte-avions : un porte-avions, pour quoi faire ?

      .

      Les missions qui seront retenue pour le porte-avions vont déterminer ses besoins en armement. 

      .

      Les besoins en armement vont déterminer la taille du bateau et son architecture.

      .

      C’est l’ensemble de tous ces éléments qui va donc déterminer le coût final du porte-avions.

      On n’achète pas un porte-avions sur catalogue.

      .



    • anarchiste anarchiste 12 août 20:37

      @Attila

      contrairement à ce que disent de nombreux critiques, je trouve qu’asselineau se débrouille plutôt bien dans les media

      s’il était invité plus souvent il s’améliorerait

      le problème est qu’il faut qu’il s’adapte à la situation politique, c’est le sujet d’un troisième article que j’ai pré-diffusé à la fin de ces réactions


    • anarchiste anarchiste 12 août 22:50

      @Je passais par là

      il est très nationaliste sur e point

      il admire louis xiv et napoleon, lesquels ont affaibli la france en réalité


    • jesuisdesordonne jesuisdesordonne 13 août 18:04

      @Je passais par là
      Concernant
      « François Asselineau se trompe lorsqu’il dit que Walter Hallstein était un nazi. »

      Je vous invite à regarder ces liens
      Aperçu concernant Walter HALLSTEIN
      https://www.facebook.com/ApostrophesInterdites/videos/862575447438650/


    • jesuisdesordonne jesuisdesordonne 13 août 19:18

      @Je passais par là
      Concernant Monnet et Schumann l’historienne Annie Lacroix RIZ apporte sa caution et des critiques mineures à l’ouvrage de Philippe De Villiers ainsi qu’à l’article du journaliste britannique Ambrose Evans-Pritchard, tout ceci replacé dans un contexte plus large et d’autres sources.


  • Durand Durand 10 août 16:39

    .

    « Généralement, lorsque les media évoquent François Asselineau, ils parlent de tout, sauf de ce qui devrait intéresser prioritairement les électeurs : »

    .

    « Devrait »........., tout est dit ! Le reste c’est le blabla et les pleurnicheries de ceux qui n’ont pas compris la réalité et la portée de ce conditionnel.

    .


    • doctorix doctorix 10 août 18:24

      @Durand
      Oui, il y a deux sortes de professeurs.
      Ceux qui s’adressent juste à l’élite de la classe, et ceux pour lesquels tout le monde à le droit à sa chance de comprendre et de réussir.
      Vous avez choisi.
      L’inculture politique n’est pas une fatalité ;
      Ailleurs, vous avez même défendu l’idée que c’était bien de mentir aux français pour se faire élire. Même une Ministre a dit pareil, l’exemple vient de haut !
      Immoral, amoral ? dans votre cas je balance...


    • Xenozoid 10 août 18:40

      @doctorix

      si vous êtes du même niveau pédagogique que ma grand mere bretone je vous remet dans son chemin,il n’y a pas plus borné qu’un con qui parle pour un autre,osez sortire du carcant idealist bourgeois qui vous tiend en laisse,il n’y a pas de tunnel ou de vision il n’y a que ce que vous lui donnez pour vous même pour nourrir ce que vous considéré de vous même

      analyse that


    • Durand Durand 10 août 19:17

      @doctorix

      .

      « Ailleurs, vous avez même défendu l’idée que c’était bien de mentir aux français pour se faire élire. »

      Je n’ai jamais dit que c’était bien, j’ai dit que c’était indispensable !

      Regardez Asselineau..., il dit la vérité et il plafonne à 1,17% au bout de 13 ans de campagne électorale !

      Mais c’est très bien !..., continuez à faire votre propagande en prônant un Frexit qui n’intéresse pas les Français et en racontant partout que vous êtes les seuls à le prôner... Rien ne peut faire plus plaisir aux autres souverainistes qui ont compris, eux, que c’était contreproductif...

      Et à appelez-moi quand vous franchirez ”le cap”^^ des 2% !

      .


    • samy Levrai samy Levrai 10 août 20:50

      @Xenozoid
      Tu n’es pas clair non plus, veux tu sortir de l’UE de l’euro et de l’OTAN ou tu veux y rester , petit troll idiot ? 


    • Attila Attila 10 août 21:24

      @Durand
      « il dit la vérité et il plafonne à 1,17% »
      Brillante démonstration.
      Il mange des glaces et il porte des lunettes de soleil : c’est donc la glace qui fait mal aux yeux !
      C’est avec des raisonnements comme ça que vous espérez nous convaincre ? Hihihi !

      .


    • doctorix doctorix 10 août 22:14

      @Durand
       Rien ne peut faire plus plaisir aux autres souverainistes qui ont compris, eux, que c’était contreproductif...

      Parce que vous pensez qu’on peut être souverainiste et rester dans l’UE.
      Pardon, mais c’est contradictoire, et si vous voulez mon avis, parfaitement stupide.
      Les souverainistes qui veulent rester dans l’UE sont tous des imposteurs.
      Il faut que ce soit clair.


    • cettegrenouilleci 11 août 10:08

      @Xenozoid

      Bonjour Xeno.

      On est toujours « le con » de quelqu’un d’autre.

      Qui de Xeno ou de Doctorix est enfermé dans un carcan idéaliste bourgeois et ne veut pas en sortir, préférant rester tenu en laisse ?

      Tout le monde a le droit de se tromper et d’apprendre, y compris vous, Xeno.

      Je vous souhaite une excellente journée.


    • cettegrenouilleci 11 août 10:18

      @samy Levrai

      Xenozoid ne nous fait pas de cadeau, mais il n’est pas malveillant.

      Il me semble, à sa façon, en quête, lui aussi, de vérité. Même si ses méthodes peuvent nous sembler saugrenues.

      Si nous nous appliquons à demeurer, avec nos commentaires, dans le cadre de l’argumentation, tout le monde sera gagnant.


    • samy Levrai samy Levrai 11 août 10:49

      @cettegrenouilleci
      Il n’y a aucune bienveillance de sa part, il n’est pas en quête de vérité, ses remarques sont au mieux idiotes, elles sont surtout toujours désobligeantes. 


    • Durand Durand 11 août 16:23

      @Attila

      .

      Je n’espère rien en ce qui vous concerne... Il n’y a qu’une seule manière de convaincre des envoûtés, c’est de ne jamais les contredire...

      Mais vous n’êtes pas les seuls à lire les commentaires, vous savez !...

      .


    • Durand Durand 11 août 16:37

      @doctorix

      .

      « Les souverainistes qui veulent rester dans l’UE sont tous des imposteurs. Il faut que ce soit clair. »

      Mais je pense que c’est très clair pour tout le monde... !

      De même que « Tous les vrais souverainistes qui ne disent pas ou plus qu’ils veulent sortir de l’UE sont tous des démagogues. »... C’est très clair également...

      Dans le même genre, on peut dire également « Les démagogues arrivent au second tour des présidentielles et les non-démagogues plafonnent à 1,7%... », pas vrai ? ^^

      .


    • Durand Durand 11 août 16:40

      @Durand

      .

      Non, ce n’est pas vrai..., ils plafonnent à 1,17%...

      .


    • Attila Attila 11 août 17:24

      @Durand
      « Mais vous n’êtes pas les seuls à lire les commentaires, vous savez !... »
      J’espère bien, vous ne croyez tout de même pas que je fais des commentaires pour vous : ce serait peine perdue.
      Je profite de vous avoir pris en flagrant délit de sophisme pour en démonter le mécanisme afin d instruire les jeunes générations.

      .


    • Xenozoid 11 août 19:07

      @cettegrenouilleci

      lol,je ne suis pas en compétition, pas plus que je suis ici pour fair des amis ou ennemis(il y a la vrais vie,pour ça, tu connais ?) en fait je hais les manipulateurs,je suis aussi contre tout dogmes et le prosélitisme qui s’y accroche,moi j’ai jouer le jeux et apparament la conspiration n’est valable que pour vous, même si on a la preuve que le profile de asselineau est manipulé


    • Xenozoid 11 août 19:15

      @cettegrenouilleci

      Xenozoid ne nous fait pas de cadeau, mais il n’est pas malveillant.

      Il me semble, à sa façon, en quête, lui aussi, de vérité. Même si ses méthodes peuvent nous sembler saugrenues.

      Si nous nous appliquons à demeurer, avec nos commentaires, dans le cadre de l’argumentation, tout le monde sera gagnant.


      bien sur que je suis malveillant contre des manipulateurs et autres proselites,pédants de surcroit


      pauvre vétéran du vaudeville, successivement voyou et victime
      via les vicissitudes de la vie.
      Ce visage, non pas un vil vernis de vanité,
      est un vestige de la vox populividée, volatilisée.
      En revanche,cette vieille vexation
      s’est vivifiée et se voue à vaincre la vénale
      et virulente vermine visant le vice
      et la vorace violation de la volonté !
      Seul verdict valable : La vengeance.
      Une vendetta,
      un vœu non vain,
      car sa valeur et sa véracité
      valideront vite les vigilants et vertueux.
      Vrai, cette vichyssoise verbale
      vire verbeuse,
      je finirai donc
      en me disant fort honoré


      merci smiley



    • samy Levrai samy Levrai 11 août 19:23

      @cettegrenouilleci
      Ma grand mère disait : « soyez bon avec les vilains ils vous chient dans les mains... »


    • Xenozoid 11 août 19:23

      @samy Levrai

      je te chie sur ta tête


    • samy Levrai samy Levrai 11 août 19:25

      @Xenozoid
      Tu es bien trop petit, minable petit être.


    • Xenozoid 11 août 19:29

      @samy Levrai

      ben c’est vrai ça,mais j’aime bien les gros pleins de merde,il font toujours des prouutttt


    • samy Levrai samy Levrai 11 août 19:31

      @Xenozoid
      Tu reviens dans ton registre ? chassez le naturel...


    • Xenozoid 11 août 19:38

      @samy Levrai

      tu as surement raison et franchement je n’ai rien a te prouver, et toi non plus,il est juste pas beau ton bac a sâble,


    • Durand Durand 11 août 19:59

      @Attila

      .

      Oseriez-vous dire qu’il n’y a pas de lien de cause à effet entre votre stratégie (si l’on peut dire...) politique et vos scores électoraux ?

      Oui, je sais..., vous osez tout...

      Sophisme ? Mon cul !

      .


    • samy Levrai samy Levrai 11 août 20:09

      @Durand
      La seule chose qui nous manque est l’exposition médiatique, la seule..., le reste frise la perfection.


    • Xenozoid 11 août 20:11

      @samy Levrai

      tu fais de la contre réclame ?


    • samy Levrai samy Levrai 11 août 20:31

      @Xenozoid
      Disons que moi je sais de quoi je parle... tout le contraire du petit troll que tu es...
      Ce qu’est l’UPR et sa stratégie frise la perfection politique, nous sommes la seule opposition et nous sommes interdits de tous médias de masse qui nous sont en plus hostiles, c’est l’énorme handicape auquel nous faisons face.
      Nos idées progressent, les maboules sont maintenant les europeistes, si la question du FREXIT était posée, je suis sur que nous l’emporterions
      Nous faisons peur, aucun « homme politique » ou « journaliste » n’a d’arguments à opposer à nos analyses, nous faisons très peur à l’oligarchie, celle qui tient aussi les médias et présente les personnes à élire ... 


    • Xenozoid 11 août 20:37

      @samy Levrai

      tu sais tout, tu juges, moi je sais par contre que je te chie dessus


    • samy Levrai samy Levrai 11 août 20:43

      @Xenozoid
      Fais l’effort d’aller te renseigner pour l’ouvrir sur le sujet , faignasse 


    • Xenozoid 11 août 20:45

      @samy Levrai

      prouttttt !!!!!!!!


    • Durand Durand 11 août 23:02

      @samy Levrai

      .

      « La seule chose qui nous manque est l’exposition médiatique, la seule... »

      .

      Et oui, ça vous apprendra à dire la vérité en politique !

      .

      « le reste frise la perfection. »

      .

      Oui, vous disparaîtrez parfaits et frisés !

      Bonne continuation !

      .


    • Durand Durand 11 août 23:12

      @doctorix

      .

      « Immoral, amoral ? dans votre cas je balance... »

      .

      Réaliste, pragmatique, humble devant le fléau de l’ignorance de masse.

      Non UPR-compatible, quoi !...

      .


    • Attila Attila 11 août 23:32

      @Durand
      « Sophisme ? Mon cul ! »
      Toujours le niveau pipicacaprout en guise de réponse.
      C’est vous qui affirmez qu il y a un lien entre dire la vérité aux électeurs et faire de mauvais résultats aux élections, c’est à vous d’en apporter la preuve.
      Par contre, le lien entre temps de passage dans les médias et résultat aux élections est démontré :
      L’incroyable corrélation entre temps de parole et résultats aux élections

      .


    • Durand Durand 12 août 00:21

      @Attila

      .

      Alors disons que dans un premier temps, il y a une relation de cause à effet entre dire la vérité et ne pas passer dans les médias... Et donc faire de mauvais scores !

      Vous voyez, vous n’aviez pas besoin de moi pour en avoir la preuve... ! ^^

      .


    • nono le simplet nono le simplet 12 août 01:09

      @Durand
      Oui, vous disparaîtrez parfaits et frisés !
       smiley


    • Attila Attila 12 août 07:04

      @Durand
      Vous convenez donc qu il n’y a pas de lien direct entre dire la vérité et faire de mauvais résultats aux élections.
      Vous décidez de mentir aux électeurs pour pouvoir passer dans les médias, c’est votre choix.
      Pour ceux que cela répugne, il faut trouver d’autres moyens de toucher les électeurs. Avec un nombre de militants croissant, d’autres solutions deviennent possibles.

      .


    • Durand Durand 12 août 08:10

      @Attila

      .

      Il n’y a pas un mais deux liens directs entre dire la vérité et faire des scores nuls :

      – les électeurs ne sont pas prêts à admettre cette vérité ;

      – les médias qui ne vous invitent pas.

      .


    • anarchiste anarchiste 12 août 08:20

      @Attila

      génération écologie et parti animaliste additionnés ont fait 3 fois les voix d’asselineau

      alors que leur temps d’exposition médiatique a été moindre !


    • capobianco 12 août 09:10

      @anarchiste
      «  génération écologie et parti animaliste additionnés ont fait 3 fois les voix d’asselineau

      alors que leur temps d’exposition médiatique a été moindre ! »

      Là, le camarade « levray » doit avoir mal au ass !!! 


    • anarchiste anarchiste 12 août 09:20

      @capobianco

      j’ajoute même :

      temps d’exposition médiatique nettement moindre
      et concurrence d’eelv

      asselineau lui n’avait qu’une plus faible concurrence, les ’patriotes’, micro-parti destiné à la disparition


    • Legestr glaz Legestr glaz 12 août 11:12

      @capobianco

      C’est vraiment la cour de récréation. Il vous arrive de « réfléchir » ?

      Les gens, en général, ne comprennent rien aux institutions européennes, ne comprennent rien au fonctionnement de l’UE. Ils ne savent même pas que la France appartient à un système supranational qui l’a délesté de sa souveraineté. Ils ne savent pas que les députés, en France, ont un rôle mineur, celui d’imaginer des lois sociétales, que, pour le reste, c’est l’UE qui a la main. 

      Comme les gens n’y comprennent rien à l’UE, ils s’abstiennent en nombre lors des élections « européennes ». Et, lorsqu’ils ne s’abstiennent pas, qu’ils veulent aller voter, ils ne savent pas vers quel candidat se tourner. Alors, puisque la politique est absente des réflexions, ils votent pour le parti « animaliste », parce que, finalement, une majorité de personnes aime les animaux, ou alors ces personnes votent écolo, parce que tout le monde à une part de fibre écologiste en lui. On est alors « satisfait » de son vote : on a voté pour le bien être animal et pour l’écologie. L’électeur est heureux d’avoir participé aux élections européennes, il s’est exprimé, mais il n’a toujours pas compris le fonctionnement du système supranational auquel appartient la France.

      Il vous arrive de réfléchir pour tenter de savoir à qui profite ce fonctionnement européen ? Au peuple ou une oligarchie ? La naïveté devrait avoir ses limites ! Hélas, sous couvert d’une réflexion, d’un post, qui se voudrait humoristique, on entre de plain pied dans la cour de récréation à savoir qui a la plus grosse ! C’est vraiment pas drôle de constater comment la manipulation des esprits est à l’oeuvre. 


    • doctorix doctorix 12 août 12:49

      @Legestr glaz
      Belle analyse du vote écolo.
      C’est un gadget sans impact, et fondé sur de fausses croyances largement répandues à dessein. C’est l’exploitation de la culpabilisation voulue des masses : nous sommes coupables, il faut payer (fantasme judéo-chrétien).
      Cela tient aussi du principe politique « Panem et Circences », du pain et des jeux.
      Bref, on amuse le peuple, ce qui permet toutes les magouilles en arrière-fond.
      Cela détourne les électeurs d’un vote qui sert à quelque chose, selon cet autre principe : « Diviser pour régner ».
      Réveillez-vous, les peuples, vous avez assez dormi comme ça !


    • doctorix doctorix 12 août 12:53

      @Durand

      Et oui, ça vous apprendra à dire la vérité en politique !

      C’est ce que je retiendrai de tous vos propos : c’est que vous savez que nous disons la vérité.
      Et il me semble que sur ce point nous vous avons fait évoluer.
      Alors pourquoi pas les autres, tous les autres ?
      En tous cas merci pour cet encouragement.


    • Durand Durand 12 août 13:05

      @doctorix

      .

      « Et il me semble que sur ce point nous vous avons fait évoluer. »

      .

      Arrête la branlette en public, Toubibix, quand j’ai adhéré à l’upr, il n’y avait pas encore 3000 adhérents et je suis parti juste avant Régis Chamagne.

      .


    • doctorix doctorix 12 août 13:19

      @Durand
      Chamagne, on s’en fout. C’était un arriviste. Il n’est pas arrivé.
      Mais vous pouvez toujours changer d’avis, sans être vulgaire.


    • Attila Attila 12 août 14:15

      @Durand
      « Il n’y a pas un mais deux liens directs entre dire la vérité et faire des scores nuls  »
      C’est faux, il n’y a pas de lien direct entre dire la vérité et faire des scores nuls, vous êtes obligé de faire intervenir un autre élément relais, les médias. Il y a un lien, mais indirect.
      .
      On pourrait évaluer s il y a un lien direct avec, par exemple, un débat télévisé à armes égales entre Asselineau et Macron, et en enquêtant ensuite sur ce qu en pensent les téléspectateurs.

      .


    • capobianco 13 août 09:15

      @Legestr glaz
      «  C’est vraiment la cour de récréation. Il vous arrive de « réfléchir » ? »
      C’est exactement cela, une rigolade ! Comme beaucoup des intervenants non admirateurs du grand maître, c’est pour montrer le coté religieux de votre engagement derrière lui que je prends un peu de mon temps. Votre obstination à essayer de débattre coûte que coûte est très drôle. Voila des années que vous harcelez sur avox pour le compte de votre idole avec quel résultat ? 
      «  Il vous arrive de « réfléchir ? »


    • Durand Durand 13 août 16:59

      @Attila

      .

      Ce qui relie « dire la vérité » à « l’upr fait des scores nuls » c’est « Asselineau ne passe pas dans les médias » ou bien encore « les Français sont étanches au Frexit »...

      Dans tous les cas, c’est le discours de vérité de FA qui ne passe pas... Au départ parce qu’il n’est pas assez médiatisé (dangereux, trop anti système) et a l’arrivée, parce que l’électorat est politiquement inculte.

      Mais le lien direct principal reste sa non-médiatisation.

      Même les gilets jaunes n’ont rien compris, sinon ils se concentreraient devant les sièges des grands médias pour manifester. Vous n’êtes donc pas près de voir la fin de ce problème et lorsque vous la verrez, c’est que le Système se sera effondré et l’UE avec lui.

      Vous vous entêtez alors qu’un blocage absolu vous empêche d’avancer. La seule solution pour contourner ce blocage, c’est de créer une alliance souverainiste majoritaire mais comme vous vous êtes mis à dos l’ensemble des souverainistes, vous n’avez plus que la solution de tourner en rond et de vous mordre les doigts tout en rabâchant, pour mieux vous en persuader, qu’ils ne veulent pas sortir de l’UE.

      Ne pas admettre que la démagogie est parfois nécessaire en politique, c’est refuser de prendre en compte la réalité. Et on ne fait pas de politique en dehors de la réalité.

      .


    • Durand Durand 13 août 17:17

      @doctorix

      .

      Ça vous arrange bien d’insulter Chamagne !

      Non, Chamagne n’est pas un arriviste..., c’est un spécialiste du combat aérien et donc un stratège. Un gros-mot pour l’upr et on en voit le résultat...

      Bientôt vous direz aussi qu’il ne voulait pas sortir de l’UE !... Ben oui, puisqu’il a quitté l’upr !!!!

      .


  • HELIOS HELIOS 10 août 16:40

    hélas, l’UPR... et Asselineau avec, n’ont pas encore compris qu’ils ne sont pas seuls et que dans le meilleur des cas ils plafonneront toujours a moins de 5% quelle que soit l’élection.

    Ce n’est pas une question de fond, de qualité des hommes et des idées etc... c’est juste un mécanisme de foule bien connu

    Il est donc indispensable de trouver des alliances pour renforcer sa force, même au prix de quelques ajustement... cela s’appelle la politique... en gardant comme objectif la sortie de l’UE.

    Sans cela, l’UPR et Asselineau resteront des curiosités électorales.

    Apres tout c’est peut être ce qu’ils cherchent : ne pas vouloir qu’on se libère de l’UE par d’autres moyens que le leur... donc ils sont coupables d’intransigeance et d’abandon. Il vaut mieux ne pas les élire car ils sont dogmatiques et rien n’est plus dangereux que le dogme.


    • GrandGuignol GrandGuignol 10 août 17:03

      @HELIOS
      "...donc ils sont coupables d’intransigeance et d’abandon. Il vaut mieux ne pas les élire car ils sont dogmatiques et rien n’est plus dangereux que le dogme."

      Ne pas s’allier avec des tartuffes politiques pro-UE propulsés dans les médias de l’oligarchie sur le devant de la scène ,c’est être dans un dogme ?
      Respecter la charte du parti c’est être dans un dogme ?

      Le dogme c’est surtout celui de l’UE, une véritable religion dont aucun parti politique n’y échappe, si ce n’est l’UPR tant décrié pour sa bonne conduite et le respect de son programme de libération nationale.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 août 17:38

      @HELIOS
      On voit en Italie ce que donne l’alliance de la carpe et du lapin entre la Ligue et M5S...


    • Durand Durand 10 août 18:37

      @Fifi Brind_acier

      .

      On voit surtout que Salvini est crédité de 40% et qu’il a une marge de progression appréciable s’il fait alliance avec Fratelli D’Italia (6 à 7%) et avec Berlusconi (Forza Italia, 9%)...

      Et même sans ça, Salvini à toutes les chances de rafler la mise lors des prochaines élections.

      On dirait que ça vous chagrine, non ?

      Mais il est vrai qu’à l’UPR, dès que ça dépasse 1,7%, ça vous dépasse ! ^^

      .


    • HELIOS HELIOS 10 août 19:02

      @GrandGuignol

      ... il n’y a pas que des tartuffes ou des guignols, l’UPR peut choisir des gens sérieux, ou susciter des vocations qui ne veulent pas être soumises a l’UPR mais simplement alliés.

      Ne faites pas comme l’autre, la-dessous qui ne veut toujours pas comprendre que sortir des bons-mots tout faits ne fait pas avancer le schmilblick pas plus que la solution au problème.

      Enfin, le dogme, oui, effectivement ceux qui ne veulent s’allier a personne restent dans un dogme et ce n’est pas en dénonçant un autre dogme qu’on s’en tire intelligemment.


    • Durand Durand 10 août 19:43

      @HELIOS

      .

      Vous vous leurrez !

      Personne ne voudra plus jamais s’allier à l’UPR..., l’expérience ”Philippot” aura refroidi ceux qui avaient encore des doutes...

      Ils resteront éternellement les puceaux romantiques de la sphère politique : jamais ils ne se risqueront à choper la chtouille avec des souverainistes de gouttière, ils mourrons purs !

      .


    • samy Levrai samy Levrai 10 août 20:53

      @Durand
      Ben oui quoi, le parti d’extreme droite de phillipot créé il y a deux ans a été crée pour unir les partisans de la sortie de l’UE, c’est le parti qui a été crée il y a 12 ans qui a été créé pour diviser... tu es chaque fois moins credible mais tu t’acharnes.


    • GrandGuignol GrandGuignol 10 août 21:06

      @Durand
      Ce que vous dites relève du paradoxe.

      Comment un parti qui est en fait un mouvement de rassemblement de tous les français pourrait il s’allier avec un parti politique dont l’idéologie prime sur la réalité ? ne voyez vous pas où ça coince ?
      Rassemblement, c’est le terme qui désigne le fait de s’unir dans un même mouvement et dont l’objectif est la sortie de l’UE, euro,Otan.
      quels sont donc les partis politiques qui veulent sortir de l’UE, euro, Otan ?
      Aucun, Tous promettent l’infini et au delà au sein même d’une UE irréformable.

      S’allier pour que rien ne change, ne sert à rien si ce n’est à trahir ses convictions, ce que font très bien tous les partis politiques, et à la fin ont élit des gens de gauche qui font une politique d’ultra droite. Super les alliances politicardes qui ne profitent qu’aux élus leur assurant le confort de leurs siège respectif...
      .


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 août 21:13

      @Durand
      A l’ UPR on sait très bien ce qu’il faudrait faire pour passer dans les médias : supprimer toute proposition de sortie de l’ UE, de l’euro & de l’ OTAN et raconter des salades sur « Une Autre Europe à la St Glinglin », comme font tous les autres !

      Mais pourquoi vous intéressez-vous à l’ UPR qui ne représente rien ??


    • Durand Durand 10 août 21:57

      @Fifi Brind_acier

      .

      « Mais pourquoi vous intéressez-vous à l’ UPR qui ne représente rien ?? »

      .

      Je ne suis pas intéressé. Je fais ça par charité chrétienne.

      .


    • Xenozoid 10 août 22:02

      @Durand

      elle est énerve asse


    • Durand Durand 10 août 22:22

      @GrandGuignol

      .

      « Rassemblement, c’est le terme qui désigne le fait de s’unir dans un même mouvement et dont l’objectif est la sortie de l’UE, euro,Otan. »

      C’est bien !

      Mais 300 000, ce n’est même pas la population de Nice...

      C’est con !

      .


    • doctorix doctorix 10 août 22:24

      @HELIOS
      ils plafonneront toujours a moins de 5% quelle que soit l’élection.

      On distingue de légers changements dans les mentalités.
      Il y a deux ans, on ne nous donnait pas 1%.
      On a fait 1,17% (plus de 300.000 électeurs), alors la barre passe à 5%.
      Un calcul mathématique assez simple, avec 400% de progression dans l’estimation en deux ans, montre que dans deux ans la barre sera à 25%, avec de fortes chances qu’elle dépasse les 50% en 2022.
      C’est ainsi que fonctionne la boule de neige qui dévale la montagne.
      Comme tous les gens qui savent qu’ils ont raison, nous sommes patients.
      Rien n’est plus fort qu’une idée dont l’heure est venue.


    • Durand Durand 10 août 22:34

      @GrandGuignol

      .

      « Ce que vous dites relève du paradoxe. »

      .

      Tu m’étonne !!!...

      .


    • Durand Durand 10 août 22:41

      @Durand

      .

      Avec un ”s”..., y’a plusieurs tonnes !

      .


    • Durand Durand 10 août 22:52

      @Xenozoid

      .

      Oui, le soir, surtout !

      La matin elle fait des bisous...

      .


    • Durand Durand 10 août 23:04

      @doctorix

      .

      « Rien n’est plus fort qu’une idée dont l’heure est venue. »

      Ah ouais,... avec ça on est bien avancé !

      .


    • HELIOS HELIOS 10 août 23:11

      @doctorix

      C’est moi qui ait inventé les 5% dans cette réponse, comme j’aurai pu dire 4% ... juste pour dire qu’ils n’auront jamais un taux d’acceptation supérieur a celui qui paye les frais de campagne et une part significative des votes... impliquant une participation a quoi que ce soit.

      Donc, ne rêvez pas d’un grand soir quelconque ou l’UPR se retrouverai avec les journaleux des chaines d’infos, bavant avec le micro ouvert pour un bon mot de FA.

      Personnellement je trouve cela extrêmement dommage, mais on ne peut pas rêver et se joindre a ceux qui ne veulent pas de vous surtout lorsqu’ils sont très minoritairesc c’est a dire ne representent quaisment qu’eux même et que de plus, c’est eux qui devraient quémander une integration pour apporter une inflexion des orientations politiques ou techniques.

      5% c’est un maximun qu’ils puissent atteindre apres une campagne parfaite, -ce qui est loin d’arriver et que les grands partis institutionnels aient eux-même fait des campagnes catastrophiques. Avec ces 5%... c’est quand même et toujours l’ombre du candidats type « coubertin » dont la seule ambition est de participer.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 août 08:13

      @Durand

      Je ne suis pas intéressé. Je fais ça par charité chrétienne.

      Bien sûr, je vous crois sur parole...
      Philippot n’aurait pas besoin de militants par hasard ?


    • Durand Durand 11 août 12:03

      @Fifi Brind_acier

      .

      « Philippot n’aurait pas besoin de militants par hasard ? »

      .

      Je ne sais pas... Envoyez-lui un CV, vous verrez bien... !

      .


    • cettegrenouilleci 11 août 14:29

      @HELIOS

      Nous ne sommes pas dogmatiques.

      Nous ne trompons personne.

      Nous n’abandonnons pas la France et les Français aux rapaces de l’oligarchie qui s’appliquent à les soumettre et à les détruire.

      Nous ne les abandonnons pas davantage aux chimères européistes et aux mensonges des zigotos qui veulent à tout prix maintenir nos concitoyens enfermés et sans défense dans la prison des peuples qu’est l’Union Européenne, dans l’euro et dans l’Otan.

      Nous ne les abandonnons pas aux irresponsables qui veulent à tout prix permettre à nos concitoyens de bénéficier encore et encore des retombées merveilleuses du dogme de la libre circulation des capitaux, du dogme de la concurrence libre et non faussée, du dogme de la mise sous tutelle de l’euro et de l’Otan.

      Nous coopèrerons avec tous ceux qui veulent vraiment redresser le cours des choses et redonner au peuple la réelle maîtrise de son destin, pas avec ceux qui prétendent faire des miracles en laissant le contrôle des commandes du navire à l’oligarchie à et à son triptyque UE-euro-Otan, pas avec les adeptes de l’électoralisme prêts à tordre le cou à la vérité et à ne pas jouer franc jeu avec les électeurs pour accéder plus facilement aux médias et se faire élire.

      Si l’UPR et François Asselineau étaient voués à n’être que « des curiosités électorales » inoffensives, ils disposeraient depuis longtemps d’un très large accès aux grands médias cadenassés eux aussi par l’oligarchie et la clique politicienne qui fait mine de diriger les affaires du pays, qui préfère,une fois élue, trahir les électeurs plutôt que d’affronter les ennemis du peuple.

      Le prix des « quelques ajustements » que vous nous appelez à réaliser pour trouver des alliés et faire élire nos candidats, c’est celui de la vérité et des moyens concrets d’agir vraiment dans l’intérêt de la France et des Français, c’est celui de l’indépendance nationale, c’est celui de la sortie nécessaire et urgente de l’UE, de l’euro et de l’Otan à laquelle vous nous conviez à renoncer.

      . L’UPR n’existe et n’a de valeur et d’intérêt pour les Français que pour leur permettre d’activer efficacement ces leviers, chose sans laquelle il est illusoire et mensonger de prétendre améliorer en quoi que ce soit la situation économique et sociale du pays, et encore moins de retrouver notre démocratie.


    • HELIOS HELIOS 11 août 23:18

      @cettegrenouilleci

      ... parfais, mais cela ne marche pas ! et ne marchera jamais surtout quand on méprise ceux qui ont des positions pragmatiques visant les mêmes buts que soi !


  • Xenozoid 10 août 16:41

    nouvel article pour faire des pâtés de sable en forme d’étoiles....pffff


Réagir