samedi 10 août - par Nicole Cheverney

François Asselineau, un profil atypique

Généralement, lorsque les media évoquent François Asselineau, ils parlent de tout, sauf de ce qui devrait intéresser prioritairement les électeurs : l'Union Européenne et comment en sortir. Se contentant de dresser de lui un portrait superficiel et réducteur. En effet, le profil de F. Asselineau ne correspond en rien aux critères actuels post-modernes depuis environ 40 ans où, avec l'arrivée de Mitterrand en 1981 et son équipe de fossoyeurs chargés d'enterrer la France et son identité culturelle, les normes du politique ont littéralement transformé en profondeur la fonction élective ainsi que les femmes et les hommes qui s'en réclament.

Tout dans la personnalité de F. Asselineau va à l'encontre aujourd'hui de l'image d'un politicien médiatisé-tendance marketing.

Déluré, il ne l'est pas. Médiatisé, il ne l'est pas plus. Physiquement, il est rondouillard et semblerait s'en satisfaire, là où les autres sont obsédés par leur aspect physique, les hommes par leur bedaine, les femmes par leur faciès et le botox ! F. Asselineau n'a rien de ces politiciens marketing qui s'empressent d'en suivre les caractéristiques principales : minceur obligée, vie privée plutôt agitée exposée aux paparazzi. Et pour mieux épouser les codes inspirés par la mode anglo-saxonne, la vie familiale doit être, comme il se doit, également décortiquée par lesdits paparazzi, comme la langouste ou le homard ! D'ailleurs, les politiciens qui se prêtent à ce genre de mondanités avec une complaisance mielleuse, vilipendent après coup les affreux paparazzi : - Salaud ! Vite un procès ! Dommages et intérêts !

La politique n'est plus qu'un grand Barnum avec ses clowns et ses bouffons, jouant adroitement de leur talent de singe habillé et de la bouffarde excentrique.

F. Asselineau se démarque de ce microcosme exhibitionniste et vulgaire.

Bien entendu, il fait figure de trublion dans les média et le monde politique ainsi que pour les électeurs influencés par les media, et, qui ne voient pas plus loin que le reflet de leur écran. Car la projection de lieux-communs et d'images frelatées par la propagande médiatique, façonne irrémédiablement et l'électeur, et les politiciens de notre "société du spectacle" (voir Debord), en confondant Hollywood avec le palais Bourbon, le palais Matignon ou l’Élysée.

F. Asselineau porte costume classique et cravate, faisant plutôt penser à un placide notaire de province, loin des agitations parisiennes d'une capitale totalement dénaturée par le roulement continu et dépressif et tapageur des municipalités successives, toutes attachées à donner à Paris un nouveau "look" avec les millions d'Euros drainés par la même occasion, en écartant les couches populaires du centre de Paris, en les reléguant à l'extérieur de Paris. Et pourtant, Paris n'a été Paris que grâce à tout ce petit peuple besogneux et ingénieux qui avait donné ses lettres de noblesse à notre célèbre Paname ! Aujourd'hui, ne peuvent vivre décemment à Paris intra-muros que les couches sociales privilégiées quant aux autres, elles sont condamnées à la débrouille ou à dépérir. Depuis 40 ans donc, et peut-être un peu plus, la post-modernité de la chose électorale nous a produit une classe politique insolente et bien trop sûre d'elle, et aujourd'hui, nous en faisons tous les frais.

Que faut-il aujourd'hui, pour réussir en politique ?

Être médiatisé ? C'est obligatoire, et plutôt deux fois qu'une. Ressembler à un haricot vert surgelé dans ses costumes étriqués et ses chaussures longues comme des poulaines moyenâgeuses ? Marcher comme un cakou, en roulant les mécaniques ? Certainement. Mais si en plus, vous vous exhibez les bas-joues envahis d'une barbe de deux jours, donnant aux politiciens de sexe mâle une allure décontractée, alors qu'en réalité ces psycho-rigides sont tout sauf décontractés, là, vous avez réuni tous les codes de la réussite, en sus d'un beau diplôme des grandes écoles !

Ajouté à cela, une propension à postillonner sur tout ce qui ne vous ressemble pas, du haut de votre morgue, lippe hautaine et condescendante, pouah ! pouah ! Prenez par exemple, lors des rassemblements électoraux, dits bains de foule, pour aller serrer les mains de Popu ! Eh bien, cela s'apparente pour ces précieux à un véritable sacrifice. Voyons, cher ami candidat ! Il est absolument nécessaire d'en passer par là pour être élu et rassembler des voix ! Mon ami candidat, fais-toi violence, tu iras après coup te désinfecter les mains après serrage de la pince à Popu !

Seul, Chirac avait ce talent d'aller tapoter le cul des vaches et de se sentir comme un frais gardon dans la foule compacte en serrant les pognes rurales ou urbaines, pour lui tout était bon à palper, il aimait ça et le faisait savoir. On avait aussi G. Marchais dans ce registre, et à personne il ne serait venue l'idée de le lui reprocher. Se frotter au peuple, cela ne s'apprend pas ! C'est du ressort de l'inconscient. Et le peuple lui, sait très bien qui l'aime et qui le méprise.

Quant aux femmes politiques, n'en parlons même pas, de la poupée Barbie stéréotypée à la mère fouettard, nous avons une panoplie complète à étudier de près et dans les moindres détails par les sociologues, rien que de la bonne tenue, n'est-ce pas !

Les fondements post-modernes de notre république tricolore.

Henri IV s'était converti au catholicisme pour être sacré roi, cela valait bien une messe, disait-il, mais pour nos républicains candidats, un siège vaudra bien un p'tit coup de frotta-doux insincère avec Popu ! A chacun ses priorités. Tout dépend, bien sûr, de l'envergure de la destinée convoitée. Royale, comme notre bon roi Henri, ce sera une couronne qui viendra se poser sur le chef par le miracle de l'oint papal ! Républicaine, c'est le fondement qui fera office de chef et ira se loger directement dans les sièges de velours des palais républicains, on a la priorité et le sacre que l'on mérite et où l'on peut. La couronne sera remplacée par le vulgaire strapontin. Comme quoi tout est question de bon niveau de son anatomie. Car la fonction dominante s'est considérablement avachie, au fil des ans, pour, aujourd'hui, descendre au plus bas !

Qu'est-ce qu'un politicien de nos jours ?

Est-ce quelqu'un d'intègre ? J'aurais mauvais esprit à les mettre tous dans le même panier à crabes. Il en existe de valeureux, pour ne pas dire d'exemplaires, mais il faut bien remuer le tamis pour découvrir ces pépites. Mais s'il y en a, pauvres de nous, d'intègres, ils ne sont pas légion. Remarquons l'épidémie de corruption qui cloue les autres dans le lit vaseux de l'affairisme. Et qu'aucun traitement de choc ne viendra, bien sûr, guérir définitivement de leur sale manie maniaco-dépressive que chantait Serge Lama : « je suis comme un bambin, je mets mes mains partout ! ».

Dans ce cénacle bactérien et prolifique, l'intérêt personnel prévaudrait-il l'intérêt commun ? Mais qu'est-ce ? La politique, considérée par certains, comme moyens d'enrichissement personnel et familial ? Népotisme, clientélisme, conflit d'intérêt, passerelles entre privé et public pour s'assurer d'une carrière confortable avec retraite tout aussi confortable, enfin... petites faveurs entre amis, en considérant son pays – la France, comme un terrain de jeux où tous les coups sont permis, détruire de la Constitution, tout ce qui entraverait les moins scrupuleux, dévaloriser les institutions et la fonction élective par des comportements à l'encontre des plus élémentaires principes, dépecer la France, son industrie, son agriculture, ses services publics, monter des opérations frauduleuses sous couvert de décrets ou de lois pour arriver à ses fins, pratiquer le financement occulte des campagnes électorales, faire de notre pays autrefois vivable, un nouvel enfer où la moindre manifestation est réprimée violemment.

Mais ce n'est pas tout : avoir remis notre indépendance économique, militaire, industrielle, à l'Union Européenne et à des entités étrangères ? Détruire notre souveraineté ? Considérer les électeurs et les citoyens comme des blocs de gélatine sans consistance que l'on peut manipuler à souhait ? Si une partie de la population, bienheureusement de moins en moins nombreuse se laisse manipuler, l'autre partie, elle, prend conscience que le mépris de classe gagne tous les jours du terrain. Car pour les politiciens les plus corrompus, sûrs de leur fait, ils considèrent comme un fait acquis l'adhésion du peuple à leurs interminables forfaitures. Et se retrouvent à faire des bulles dans leur bocal, lorsque les gilets jaunes donnent de la voix et sortent dans la rue depuis des mois alors que les scandales continuent de s'accumuler. Car la république n'ayant jamais été aussi gueuse, les gueux, eux, ne l'entendent plus de cette oreille et réclament de la droiture de la part des représentants du peuple. Serait-ce trop demander ?

F. Asselineau entonne un refrain qui n'a pas l'heur de plaire aux plus croassants.

Au milieu de ces espèces de représentants du peuple, plus proches des accipitridés que de la mésange, du pinson ou de la blanche colombe, et pour appuyer sur la métaphore, un oiseau solitaire genre bouvreuil clame du haut de sa branche, depuis dix ans, esseulé, qu'il faut sortir de l'Union Européenne dont il a choisi l'article 50 comme moyen le plus efficace. Sa méthode surprend mais interroge. Il inquiète car sa chanson dissone. Alors on le raille. Les media l'ignorent ou le ridiculisent, les autres l'invitent mais du bout des lèvres, à condition qu'il n'en dise pas trop sur l'Union Européenne dont il connaît sur le bout des doigts les articles, décrets et textes, révélant ainsi au grand public, la véritable nature de cette construction de bric et de broc qu'est l'UE.

Casuites, néo-jésuites.

Tel « l'honnête homme » du XVIIe siècle comme on aurait pu l'imaginer aux temps du roi Soleil où le jansénisme formulait son refus des multiples débordements des Jésuites et des scandales, F. Asselineau, aujourd'hui, plus que jamais incarne ce décalage temporel qui revient en force. Les casuistes – ce sont les Jésuites d'aujourd'hui, contre F. Asselineau, qui, tel un Blaise Pascal, avec une prose et un logos calmes, tranquilles mais fermes, assène ses vérités, sobrement mais sûrement, contre l'Union Européenne, la nouvelle Église, la nouvelle religion envers qui toute remise en question équivaut à une mécréance et à une excommunication. Oh ! Il n'est pas le seul à être excommunié par les néo-Jésuites. Sont de plus en plus nombreux, femmes et hommes à subir les foudres de ces olibrius, irrémédiablement engagés sur la pente très glissante de l'hubris, se disputant les dernières défroques de notre pays, comme une bande de chiffonniers.

Pour F. Asselineau la question d'évidence c'est la sortie de l'UE, la geôle des peuples, et au plus vite, car ses promoteurs n'ont jamais respecté, ce, depuis le début de sa création, ni les peuples, ni les pays, ni même leur génie intrinsèque. Bien au contraire, ils se sont acharnés à voir disparaître la France en l'affaiblissant de l'intérieur. A croire qu'ils la haïssent. Étrange...

De trois choses l'une : ou bien le peuple sortira de l'UE, mais alors par la force, ou bien, de manière plus graduelle, avec le Frexit, si le temps nous en laisse les moyens, comme Boris Johnson l'Anglais dont les media nous tracent un portrait croquignolet avec son Brexit dur. Ou bien, l'UE, vérolée, tombera comme une poire pourrie de son arbre perchée.

La France est issue d'une vieille culture gréco-latine, les Français le savent. Et, de cette certitude naît leur force. Aussi, le côté un peu compassé de F. Asselineau même s'il agace les pisse-vinaigre, révèle, malgré la foison de propos tenus contre lui, l'enracinement et la force turgescente de la longue histoire de notre pays. Il sait de quoi qu'il cause, auraient dit les anciens devant un bon verre de gnôle, dans un de ces vieux bistrots parisiens remplacés depuis de quelques années par les cafés tendance, au décor aussi glacial que le cœur de nos dirigeants et fréquentés majoritairement par une clientèle friquée.

F. Asselineau, c'est l'histoire d'un mec qui ressent les forces telluriques des terroirs français. Ses discours, ses conférences sont, historiquement parlant, ce que la France a su transmettre de sa large culture aux générations futures. Ses discours sont de la nature de ceux qui savent. Et c'est sur ce terrain là que F. Asselineau attend ses adversaires politiques dont il sait pertinemment, qu'en s'entêtant à vouloir évoluer entre les eaux glauques de l'UE ou sur un terrain stérile, « on ne construit rien sur du sable ». Eux ne savent rien, ils n'ont donc rien à transmettre aux générations futures, sauf l'écume des choses.



580 réactions


  • Xenozoid 10 août 23:50

    il serait intéressant de mettre le profile de asselineau sur ce site en lien non ?


    • Xenozoid 10 août 23:54

      @Xenozoid

      Réponse à l’article « L’imposture Asselineau », par un adhérent de l’UPR !
      par François Asselineau (son site) 
      mercredi 7 août 2019

    • doctorix doctorix 11 août 12:49

      @Xenozoid
      Vous ne croyez pas que vous avez déjà assez chié sur cet article ?
      C’est de la dysenterie, pas possible !
      Vous avez largement mérité ce qui va vous arriver : vous serez bloqué sur tous les nouveaux articles dès votre première parole.
      La charité chrétienne, ça va bien un moment.


    • Xenozoid 11 août 13:20

      @doctorix

      La charité chrétienne, ça va bien un moment.

      tu te la fout la ou je pense,ta charité et autre pédanterie,aucune raison pour moi de croire qui que ce soit de l’upr,et que tu me bloques ne m’empêchera pas de me faire entendre si je le juge opportun....alors vas y avec ta censure,et puis bas les masques,votre bac a sâble est plutôt pathétique,sectaire et prosélyte....continuez comme ça pour rassembler,et arrêtez de vous faire passez pour des résistants,cela est d’un ridicule

      A bon entendeur...fuck you


    • doctorix doctorix 11 août 21:15

      @Xenozoid
      Seul l’auteur a le pouvoir de bloquer, petit mal élevé...
      Après vos sorties récentes, vous disparaissez de mon univers mental.
      J’avais un peu de sympathie pour vous, vous l’avez définitivement perdue.


    • Xenozoid 11 août 21:28

      @doctorix

      Vous avez largement mérité ce qui va vous arriver : vous serez bloqué sur tous les nouveaux articles dès votre première parole.
      La charité chrétienne, ça va bien un moment.

      fuck you


    • Xenozoid 11 août 21:30

      @doctorix

      J’avais un peu de sympathie pour vous, vous l’avez définitivement perdue.

      oh my gosh,god is dead god is dead i tell you...l’upr est zombie


  • @l’anarchiotte

     « ils font du popcorn , des centaines de réactions à ne rien dire »

    C’est ben vré çà  !

     Parler pour ne rien dire ou ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs de ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l’ouvrir.

     tu peux commencer maintenant , personne ne dira rien .


  • Lucadeparis Lucadeparis 11 août 10:32

    La limite et le problème majeur de l’UPR est son absence démocratie interne, ce fonctionnement classique de parti Cinquième République alors que la demande démocratique est croissante.

    Je ne crois qu^à un rassemblement démocratique où des personnes comme François Asselineau ne seraient que des et argumentateurs de propositions aux démocrates.

    Critique des statuts et du règlement intérieur de l’Union Populaire Républicaine (UPR) de François Asselineau.


    • doctorix doctorix 11 août 11:26

      @Lucadeparis
      Vous négligez un point fondamental.
      FA a créé l’UPR pour faire face à une situation de crise, laquelle s’est encore largement aggravée depuis 12 ans.
      Pour cela, il ne faut pas que des querelles internes viennent à affaiblir le mouvement dans la phase de reconstruction de la France.
      Il faut donc un chef, fut-il autoritaire et plénipotentiaire.
      Il peut d’ailleurs être viré par le conseil à tout moment, et ne survit à son poste qu’avec l’accord de ce conseil.
      Il a l’intention de renoncer au pouvoir dès qu’il aura remis la France en ligne et que les objectifs de sortie de l’UE, de l’Euro et de l’OTAN seront atteints, sa mission étant terminée, et la France repartant sur des bases saines.
      Renseignez-vous mieux.


    • symbiosis symbiosis 11 août 11:29

      @Lucadeparis

      je pense également que nous n’avons aucune illusion à avoir venant des partis politiques, quels qu’ils soient. Une fois au pouvoir ils oublient ce pour quoi ils ont été élus.
      L’avantage de certains partis est qu’ils injectent à leur corps défendant les germes de la rébellion, a fortiori ceux qui s’en revendiquent avant d’avoir atteint les hautes sphères du pouvoir.

      Cela dit, nous avons appris avec les gilets jaunes la vraie nature de leur pseudo démocratie et celle à venir, celle que nous voulons instaurer.


    • doctorix doctorix 11 août 11:35

      @exol
      Comme adibou, vous êtes un autre rat sorti des égouts avant-hier, un avatar spécialement créé à l’usage de la démolition d’Asselineau.
      N’y a-t-il pas de vraies personnes pour se montrer hostiles à FA, et faut-il a chaque fois créer de nouveaux monstres virtuels pour ce faire ?
      Cela vous permet de formuler de graves insultes, qu’on ne pourra pas vous reprocher une fois de retour dans vos égouts.
      Mais la vérité est que vous êtes un lâche et un diffamateur.


    • anarchiste anarchiste 11 août 17:25

      @Lucadeparis

      très révélateur votre lien

      asselineau a une critique juridique de l’ue, mais pas de la Ve république !

      j’ai bien fait d’ouvrir le débat sur asselineau, cela a donné ce nouvel article et des contributions intéressantes

      un ’best of’ des contributions constituerait un article encore plus accablant


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 août 09:07

      @anarchiste
      asselineau a une critique juridique de l’ue, mais pas de la Ve république !

      Vous préférez sans doute la proportionnelle intégrale ?
      En France elle a laissé de bien mauvais souvenirs avec la 4e république, ingouvernable, 24 gouvernements en 12 ans.

      Voici les propositions de l’ UPR de modifications de la Ve République :

      La démocratisation et la professionnalisation du Conseil constitutionnel et du CSA.

      Une réforme du statut des élus.

      La suppression de la procédure du Congrès (article 89 de la Constitution).

      Toute réforme constitutionnelle ne pourra plus être adoptée que par référendum (article 11 de la Constitution) à la majorité des électeurs inscrits.

      Le rétablissement, dans l’article 68 de la Constitution, des crimes :
      - de «  complot contre la sûreté de l’État  » (supprimé par la loi constitutionnelle nᵒ 93‑952 du 27 juillet 1993, neuf mois après le référendum sur le traité de Maastricht)  ;
      - de «  haute trahison du Président de la République  » (supprimé par la loi constitutionnelle nᵒ 2007‑238 du 23 février 2007).

      L’instauration des référendums d’initiative populaire en toute matière (constituant, abrogatoire, révocatoire, législatif).

      La reconnaissance pleine et entière du vote blanc avec pouvoir révocatoire.


    • doctorix doctorix 12 août 10:31

      @Fifi Brind_acier
      Bien fifi, c’est de la bonne info.
      90% de nos interventions contiennent des informations précises.
      Les chiures de mouche du pseudo anarchistes ne contiennent rien, que des invectives et des propos hors sujet, et cela depuis le début, tout comme dans son mauvais article.
      Les lecteurs ne s’y trompent pas, s’il on en croit les étoiles qu’ils attribuent.


    • Lucadeparis Lucadeparis 16 août 09:51

      @doctorix
      J’ai l’impression d’être mieux renseigné que vous car les seuls textes qui ont une valeur juridique sont les statuts (et le RI).
      Les promesses : « Demain on rase gratis » n’ont aucune valeur coercitive.
      Le Conseil National est constitué par la tête de liste qui choisit donc ses sbires, qui ne vont guère le contredire. L’UPR est le même genre d’arnaque démocratique que la 5e République.
      Je ne crois qu’à un rassemblement authentique qui fonctionne tel qu’il veut que la société fonctionne.
      D’ailleurs, les statuts de l’UPR ne sont pas cohérents avec ce contre quoi elle lutte, car reposant sur un monarque, il suffit de l’éliminer pour qu’elle s’effondre.
      Certes, Asselineau n’a guère à s’inquiéter, car la vieillerie qu’il propose n’intéresse pas beaucoup de citoyens dissidents, qui souhaitent plus de la démocratie réelle.


    • Lucadeparis Lucadeparis 16 août 12:42

      @Fifi Brind_acier
      Je promeus une démocratie réelle et vous ne proposez que opposition limitée entre les 5e et 4e République.
      La 4e République ne reposait que sur une élection de l’Assemblée législative qui faisait son gouvernement, donc sans séparation du législatif et de l’exécutif.
      Je promeus une assemblée législative tirée au sort parmi les citoyens, et une élection sans candidats à un tour des ministres.
      Les référendums ne sont pas démocratiques s’il n’y a pas une iségorie du débat (égalité médiatique du pour et du contre).


  • foufouille foufouille 11 août 16:45

    Lobotomie papa UPR,
    Lobotomie mamanUPR
    J’ai un trou dans la tête
    Lobotomie soldat UPR,
    Lobotomie para UPR
    Je ne crains plus la loi
    Amputé amputé amputé...
    J’ai un trou dans la tête
    Je ne sens plus mes bras
    Et même si je meurs
    Je n’ai plus de douleur
    Amputé amputé amputé...
    On me demande souvent
    Pourquoi cette cicatrice
    Là, juste derrière mon crâne
    Dans ma tête il fait noir,
    Dans ma tête un trou noir...
    J’ai du sang plein ma tête
    Amputé amputé amputé...
    Quand ils sont arrivés
    Pour venir me chercher
    La camisole passée,
    Je n’pouvais plus bouger
    Et après dans le noir,
    Traîné dans le couloir
    Amputé amputé amputé...
    La tête dans la baignoire
    Ils ont pris un rasoir
    M’ont dégagé le crâne
    J’me souviens plus de rien
    Lobotomie merci,
    J’ai du vide plein ma tête
    Amputé amputé amputé...
    Lobotomie amputé... (4x)
    Lobotomie...


    • anarchiste anarchiste 11 août 17:12

      @foufouille

      excellent !!!!!


    • anarchiste anarchiste 11 août 17:13

      l’auteur de cet ’article’ croit aux ’chemtrails’
      un contributeur croit à la terre creuse

      alors tout est possible !


    • symbiosis symbiosis 11 août 18:31

      @anarchiste
      En effet tout est possible, également ceux qui se prétendent anarchistes.


    • anarchiste anarchiste 11 août 18:41

      @symbiosis

      j’ai déjà dit que j’étais anarchiste au sens étymologique

      absence de hiérarchie

      en d’autres termes, les leaders suprêmes infaillibles à la asselineau je n’y crois pas !


    • symbiosis symbiosis 11 août 18:55

      @anarchiste
      Bien sûr tout le monde est faillible, mais peu importe, Avec Asselineau ou sans lui, de même qu’avec ou sans tous les autres politiciens de l’opposition contrôlée, avec ou sans article 50, l’UE s’en va, périt, agonise et c’est tant mieux.
      L’UE s’en va avec ses racailles mafieuses mais l’Europe reste.
      Quant à l’anarchie, on ne la voit que très sporadiquement sur les ronds-points où elle devrait être quotidiennement. Pauvre anarchie, avachie dans ses rêves romantiques et conceptuels.
      Kropotkine doit se retourner dans sa tombe, son esprit de révolte mis en décomposition par les pseudos anars contemporains.
      Que font-ils ? Rien.
      il y avait des anarchistes, il reste des anars.


    • anarchiste anarchiste 11 août 19:15

      @symbiosis

      c’est juste un alias et rien d’autre

      je critique toute forme de pouvoir


    • Attila Attila 12 août 00:00

      @anarchiste
      "@foufouille

      excellent !!!!! "

      C’est votre niveau.

      .


    • anarchiste anarchiste 12 août 09:15

      @Attila

      votre niveau c’est de n’avoir aucun argument face à ceux avancés dans l’artile : l’imposture asselineau : l’enquête vérité


    • doctorix doctorix 12 août 10:34

      @anarchiste
      Vous plaisantez !
      Vous n’êtes que dans l’invective et le ricanement stupide depuis le début de cet article.
      Nous, nous avons proposé plus de cent contributions documentées rien que sur cet article.
      Mais vous, vous continuez à brasser de l’air.


  • anarchiste anarchiste 11 août 17:31

    je suis le seul ou non à trouver que le physique trahit la nature des individus, et que cet asselineau a un look de prélat ?!


    • samy Levrai samy Levrai 11 août 18:59

      @anarchiste
      C’était un « science » nazie, je ne suis pas surpris que tu la revendiques, petit anarchiste de mes deux.


    • anarchiste anarchiste 11 août 19:19

      @samy Levrai

      je n’en fais pas une science !
      davantage une caricature

      très drôle la photo de profil d’un sarko sur un caisson derrière son pupitre pour se grandir !
      révèle sa personnalité
      hollande est aussi petit, et alors ?


    • samy Levrai samy Levrai 11 août 19:24

      @anarchiste
      tout est donc bel et bien pourri dans ton personnage, tu es un cas école.


    • doctorix doctorix 11 août 21:21

      @anarchiste
      Jusqu’où ne descendrez-vous pas !!!
      N’avez-vous pas d’honneur ?


  • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 11 août 18:01

    Bonjour à tous,

    Au nombre de commentaires hostiles à l’UPR, j’en conclue que de proposer une sortie de l’Union Européenne par la clause de retrait prévue avec l’article 50, provoque chez certains une peur irrationnelle, alors que la majorité de la population est d’accord pour dénoncer l’UE et ses diktats, et vouloir en sortir. Contrairement à ce que racontent les media.

    Que je sache, je n’ai pas lu autant d’insultes et d’insanités sur un candidat, que celles proférées sur Asselineau sur ce site. Mais je ne suis pas là pour faire son avocate, je pense qu’il est suffisamment grand pour se défendre tout seul, et de plus, avec dignité.

    Mais parlant de l’article 50 qui pourtant juridiquement et constitutionnellement est riche d’enseignement.

    D’abord, parce qu’il constitue une clause de retrait. On n’imagine pas dans la vie courante, un contrat quelconque sans possibilité de retrait. C’est la raison pour laquelle, j’ai bien souligné que cette « clause de retrait », dans le Traité sur l’UE constituait une « faille » dans le verrouillage prévu par les rédacteurs des traités. Et qu’il était du devoir de tous les politiciens de s’en emparer, pour faire valoir ce droit au retrait.Qu’attendent-ils ? Ils devraient tous, alors qu’ils sont les premiers à critiquer l’UE, à se précipiter pour faire jouer l’article 50.

    Or, qu’a-t-on constaté jusqu’à présent ? Qu’il est passé sous silence, qu’il est ignoré. Voire, mépris, déconsidéré auprès de l’opinion publique, tout politicien qui ose s’en prévaloir.

    Et puis il y a les politiciens qui inversent la problématique en prétendant pouvoir renégocier certains traités. Alors qu’ils savent pertinemment que toute renégociation demande l’aval de la totalité des 28 pays-membres de l’UE. Fastidieux, long et au final très incertain sur l’issue donnée à leur demande de re-négociation. 

    Donc, un leurre de plus de leur part, ils n’ont aucunement l’intention de sortir de l’UE, ni même d’en reconsidérer le moindre de ses traités. C’est le serpent qui se mord la queue.

    L’avantage de l’article 50, c’est qu’il n’est pas une petit article noyé parmi des dizaines d’autres et insignifiant comme j’ai pu le lire parfois.

    Quelle est sa nature ? C’est peut-être l’article principal de l’UE. Puisqu’il remet tout en cause. C’est un mécanisme de retrait volontaire et unilatéral. Et là, c’est important juridiquement, car c’est le pays demandeur qui décide de le faire, il n’a pas besoin de demander la permission . Et sur ce point j’insiste bien.Ce qui n’empêche pas le dit pays d’informer le Conseil Européen et ce dernier proposera des orientations vers la conclusion d’un accord sur les modalités du retrait« . Propositions qui ne manqueront pas de ressembler à du chantage, à mettre les bâtons dans les roues, à manœuvrer dans tous les sens pour faire capoter au pays demandeur, le retrait. Comme on a pu le voir avec le Brexit.

    Enfin, les »traités de l’UE cessent de s’appliquer au pays concerné dès la date d’entrée en vigueur de l’accord ou dans les deux ans à dater de la notification de retrait."

    Qui aujourd’hui pourrait se satisfaire de l’UE ? De sa politique ? Pas grand monde. Mais surtout ce qui est remarquable, c’est la peur panique qui anime les européistes, devant une opposition déterminée.

    Cette opposition, aujourd’hui, je ne la vois guère, et c’est la raison pour laquelle il est urgent d’informer les Français qui l’ignorent la plupart du temps, de l’existence de ce moyen juridique. La seule opposition qui me semble la plus logique, c’est l’UPR qui l’incarne, à travers le Frexit, par analogie au Brexit. 

     


    • JL JL 11 août 18:35

      @Nicole Cheverney
       
       Vous dites : ’’ (l’article 50) constitue une clause de retrait. On n’imagine pas dans la vie courante, un contrat quelconque sans possibilité de retrait. C’est la raison pour laquelle, j’ai bien souligné que cette « clause de retrait », dans le Traité sur l’UE constituait une « faille » dans le verrouillage prévu par les rédacteurs des traités. Et qu’il était du devoir de tous les politiciens de s’en emparer, pour faire valoir ce droit au retrait.’’
       
       IL n’y a pas une contradiction dans le texte ? En vertu de quoi cet article serait-il une faille ?


    • JL JL 11 août 18:49

      @Nicole Cheverney

       
       pour vous aider à répondre : c’est justement qu’aucune clause de sortie ne soit prévue qui en constitue une faille, par le fait que le contrat peut à tout moment être dénoncé comme illégal.
       
      On pourrait purement et simplement quitter l’UE sans autre forme de procès.


    • JL JL 11 août 18:51

      @JL
       
       lire : c’est justement si aucune clause de sortie n’était prévue qui en constituerait une faille

      On pourrait purement et simplement quitter l’UE sans autre forme de procès.


    • samy Levrai samy Levrai 11 août 18:57

      @JL
      regarde cela , puis tu reviens causer, tu ne sais manifestement pas ce qu’est l’article 50 et tu psychotes comme un ado.
      https://www.upr.fr/lupr/article-50-du-traite-sur-l-union-europeenne/


    • JL JL 11 août 19:06

      @samy Levrai
       
       ’’psychotes comme un ado ... ’’
       
      des insultes mais aucun argument et beaucoup de confusion mentale.
       
       En effet, si l’article 50 est une bonne porte de sortie, alors ce n’est pas une faille contrairement donc à ce que dit Nicole.
       
       Vous dites n’importe quoi.


    • samy Levrai samy Levrai 11 août 19:11

      @JL
      Désolé JL, j’ai cru a une remise en cause de l’article 50 pour de mauvaises raisons ( je t’ai pris pour un autre)


    • JL JL 11 août 19:18

      @samy Levrai
       
      je persiste et signe : vous dites en effet n’importe quoi


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 11 août 19:35

      @JL

      Bonsoir, si cette clause de retrait n’avait pas été rajoutée sur l’insistance de l’ONU, l’UE aurait été une sorte d’État totalitaire comme il en existaient derrière le rideau de fer, du temps de l’ancienne URSS ! Car enfermer 28 Etats sans laisser de possibilité d’en sortir, cela s’appelle totalitarisme, dictature !
      Ce que j’ai nommé « faille », c’est ce petit interstice, l’article 50 dans un bloc juridique fermé et compact des traités européens. Cet interstice que j’ai appelé « faille » permet à un État de claquer la porte. Cela prend deux ans, mais grosso-modo, cela libère.

      Pour l’État qui veut respecter les traités internationaux, comme l’Angleterre est en train de le faire, on passe par l’article 50,

      On peut aussi forcer le barrage, en faisant la révolution et faire tabula rasa. De tout ! Évidemment, cela implique d’autres moyens que pour l’instant, nous n’avons pas encore à notre portée, sinon le mouvement des gilets jaunes, et je remarque que c’est surtout Macron qui fait la sienne, de révolution, en actionnant tous les moyens les plus radicaux à sa disposition contre le peuple dans la rue qui se fait martyriser.

      Vous parlez d’illégalité, mais quid du décret Valls qui si l’on approfondissait la question invaliderait la Constitution de la 5eme république, en ayant par ce décret incroyable mis sous tutelle la justice directement sous l’exécutif, au mépris du grand principe d’indépendance des trois pouvoirs : exécutif, législatif et judiciaire.
      L’illégalité est partout et ce qui me parait très grave, c’est que personne ne s’empare de ce problème pour le dénoncer.
      Le seul qui ait du courage, finalement dans ce pays, c’est encore Asselineau qui réfléchit suffisamment aux conséquences, dans le monde complexe et d’insécurité sociale où nous vivons, pour proposer une porte de sortie légale ! au milieu de cette marée d’illégalité que sont devenues nos institutions mises à mal par ce qu’à juste titre vous avez relevé, dans votre commentaire ce matin : le capital.
      Vous m’avez cité Lordon, je vous renvoie à ce sujet à l’excellentissime Francis Cousin sur Marx, Hegel. Un logos extraordinaire sur le Capital et qui nous éclaire.


    • samy Levrai samy Levrai 11 août 19:42

      @JL
      Bon alors on va reprendre, pourquoi donc la FI ne parle jamais de l’article 50, ni de sortir de l’UE de l’euro et de l’OTAN ? 


    • Xenozoid 11 août 19:45

      @Nicole Cheverney
       

       Vivant dans le pays des morts. Ils mangent de la nourriture morte avec des fausses dents. Leurs bâtiments ont de fausses façades, leur stations de radio et de télévision diffuse de l’air vicié. Ils tuent le temps entant que spectateurs de fausses images.
      Leurs corporations sont coupables de publicité mensongère, et leurs offres d’emploi » ne sont que des opportunités de mauvais traitements meurtriers, un ennui mortel, et la soumission fatale ; ils exigent de vous le respect des échéances, comme pour dresser des tentes dans des camps de la mort. Est-ce que l’impasse justifie les moyens ? Ils habitent les villes mortes et font des faux mouvements, n’allant vraiment nulle part, marchent jour après jour, le même chemin de désespoir. Même leur air est conditionné. Ils vous demandent de donner votre vie pour leur pays, pour leurs religions, leurs économies, vous laissant avec seulement. . . . Leur système est organisé par l’intelligence artificielle et ne fournit que de la réalité virtuelle. Leur culture vous cloue et vous ennui à mort, leur mode de vie est sans vie, leur existence est une impasse permanente. Tout à leur propos pue la mort et le faux. La seule chose qui est insupportable, c’est que rien n’est insupportable. 


    • Xenozoid 11 août 19:50

      @samy Levrai

      il n’a jamais parler de la fi tu as des hallus ?


    • doctorix doctorix 11 août 21:31

      @JL
      La faille réside en ceci : l’UE a été conçue dès le départ comme le carcan des peuples par ses fondateurs (au-delà des propos lénifiants et des intentions de façade). Et cela s’est toujours vérifié dans les faits.
      Cet article 50 imposé par l’ONU est donc bien une faille, mais seulement pour eux. C’est même une catastrophe, égale au travail de l’Iceberg sur le Titanic. Cette faille fera couler leur Europe.
      Pour nous, c’est une ouverture, une porte de sortie vers l’air pur.


    • doctorix doctorix 11 août 21:41

      @JL
      La faille réside en ceci : l’UE a été conçue dès le départ comme le carcan des peuples par ses fondateurs (au-delà des propos lénifiants et des intentions de façade). Et cela s’est toujours vérifié dans les faits.
      Cet article 50 imposé par l’ONU est donc bien une faille, mais seulement pour eux. C’est même une catastrophe, égale au travail de l’Iceberg sur le Titanic. Cette faille fera couler leur Europe.
      Pour nous, c’est une ouverture, une porte de sortie vers l’air pur.


    • doctorix doctorix 12 août 00:15

      @Je passais par là
      Vous avez pourtant vu les tentatives (plus ou moins simulées d’ailleurs) de Théresa May pour obtenir des concessions.
      La réponse à toutes les questions a été un NON méprisant.
      L’UE se croit en position de force, et en mesure de dicter ses lois à l’Univers.
      JLM essayera de la même façon, et se prendra la même déculottée.
      Le seul langage que l’UE peut entendre, c’est l’article 50.
      Actuellement, elle mobilise toutes ses forces à l’intérieur de la GB (ils ont aussi beaucoup de traîtres à leur peuple et à leur pays, là-bas) pour essayer de se soustraire à la volonté du peuple britannique, qui a compris plus tôt que nous : elle échouera. 
      Le 31 Octobre, le Brexit dur lui fera regretter sa morgue.
      Il n’y a rien à négocier avec l’UE, et le cas anglais en est la preuve.


    • doctorix doctorix 12 août 00:22

      @Je passais par là
      Je reprends le long article sur le programme de l’Avenir en commun.
      Il y a beaucoup de copier-coller sur le programme de l’UPR, il me semble.
      Ca ressemble beaucoup à un plagiat, puisque le programme UPR est antérieur.
      Il manque juste à la FI le courage de proposer (sérieusement) le moyen d’appliquer son programme : la sortie de l’UE.
      Cette sortie dont en fait JLM ne veut pas entendre parler, tout le monde l’a bien compris, même vous.
      C’est comme vouloir écrire de la musique sans portée musicale, ou jouer la marche turque sans piano.


    • samy Levrai samy Levrai 12 août 00:40

      @je passais par là

      Mon humour n’est pas toujours apprécié à sa juste valeur...


    • samy Levrai samy Levrai 12 août 00:54

      @Je passais par là
      « La sortie de l’UE est centrale : elle peut prendre plusieurs formes en restaurant par exemple la primauté du droit national sur le droit communautaire ou par l’article 50 du TUE, dans certains domaines et la question monétaire, plusieurs scénarii de sortie de l’euro sous sa forme actuelle ou de refondation de la politique monétaire sont avancés.  »
      Ca ne veut absolument rien dire... tout, son contraire, l’inverse, le retropedalage avec virage à 90, de la novlang de chez novlang.

      « En cas d’échec des négociations, par rejet de leurs résultats via référendum par le peuple français »
      impossible de renegocier puisque UNANIMITE requise, puis referedum... combien de temps a servir les banques et la finance gagnée encore une fois...

      « Défendre la sortie de la France de l’OTAN » ça veut dire « interdire » la sortie de la France ? sinon on dit on sort et c’est tout.

      « Relancer un processus international de désarmement nucléaire dans le cadre de l’ONU, abandonner le bouclier anti-missile de l’OTAN en Europe » Le premier ne mange pas de pain et le second voudrait dire que nous serions encore dans l’OTAN , n’est ce pas encore le contraire qui est encore annonce ? 

      Que du vent attrape gogo


    • samy Levrai samy Levrai 12 août 01:24

      @Je passais par là
      Tu manques d’arguments pourquoi ne reprends tu pas mes remarques en m’expliquant sur le peu de ligne qui m’était soumise du programme FI , les mauvaises raisons qui les auraient provoquées ? pourquoi me parles tu de croyance ? nous parlons politique me semble il, pas de religion .
      Tu as eu plusieurs fois le lien vers le programme de l’UPR, j’attends toujours que tu nous montres en quoi le programme du CNR modernisé ( exclusivement possible avec le préalable FREXIT )serait du vent attrape gogo... Tu sembles de très mauvaise foi, depuis déjà pas mal de temps.


    • samy Levrai samy Levrai 12 août 01:41

      @Je passais par là
       « ou par l’article 50 du TUE, dans certains domaines et la question monétaire,... » 

      ça ne veut rien dire
      quand on sait ce qu’est l’article 50... d’autant plus, mais as tu seulement regardé les liens qui te sont proposés ?
      Explique moi le paragraphe en entier que je me marre , je n’ai prélevé qu’une dizaine de mots au milieu, quand il y a tout , c’est à mourir de rire !
      Sur l’OTAN, c’est tellement drôle : « defendre la sortie de l’OTAN » , il fallait l’inventer !

      La « réponse » me fait rire d’autant que je ne savais pas que tu etais France insoumise, c’est encore plus drôle du coup !.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 août 09:17

      @JL
      L’article 50 est une faille démocratique dans le verrouillage.
      Il a été imposé par des juristes britanniques.

      Sinon, on aurait eu la même chose qu’au Traité de Maastricht, qui ne comportait aucune possibilité de sortie. Pour Maastricht, on doit ce déni de démocratie à ceux qui l’ont rédigé, dont Jacques Attali.
      Écoutez bien ce qu’il dit, et les bravos des andouilles présentes.


    • anarchiste anarchiste 12 août 09:23

      @Fifi Brind_acier

      avez-vous déjà eu l’honneur, le privilège de rencontrer le leader suprême ?


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 août 09:26

      @Je passais par là
      Le programme de la FI tombe à l’eau, puisque Mélenchon ne veut pas sortir de l’ UE. A son avis, c’est une idée « nationaliste » . Son programme est inapplicable dans le cadre des Traités qui interdisent tout ce qu’il propose et il ouvre des conflits sans fin avec les autres pays européens et les Instances européennes en cas de viol des Traités.


    • JL JL 12 août 09:32

      @Fifi Brind_acier
       
       pour avancer, dites nous bien que vous entendez exactement, par « faille démocratique » ?
       
       Car j’ai l’impression que le sens n’en est pas le même pour tout le monde.


    • anarchiste anarchiste 12 août 09:39

      le résultat des élections ue a été très sévère pour pas moins de 4 mouvances :
      fi
      ps
      lr
      upr

      mélenchon devrait observer ce qui arrive au r-u les prochains mois si des élections s’y tiennent, le socialiste corbyn les remporterait-il ou non ?
      si oui ce serait le premier premier ministre socialiste et anti-monarchiste du r-u


    • eau-pression eau-pression 12 août 10:03

      @anarchiste
      Il y a eu une série de « meetings » à l’occasion des dernières élections. J’y suis allé dans ma ville. Vu comment ça s’est passé, j’imagine que les militants pouvaient très facilement se ménager une rencontre avec FA.


    • doctorix doctorix 12 août 10:52

      @eau-pression
      Moi je l’ai rencontré sur deux conférences.
      C’est un homme affable et ouvert.
      Il est venu dans la salle au début serrer la main de tous les participants, un à un. Nous étions 120... Il a répondu à toutes les questions pendant la conférence, et après.
      Ceux qui parlent de son charisme d’huitre feraient bien d’assister à une conférence, ils changeraient d’avis.
      Je pense que ce n’est pas l’homme qu’on attaque. Ce sont ses idées, parce qu’elles font peur aux nantis, et à tous ceux à qui ils manipulent.
      Il faut sortir de la peur et des mensonges.


    • eau-pression eau-pression 12 août 11:01

      @doctorix
      On peut se demander aussi si ce n’est pas l’idée de la responsabilité individuelle qui est rejetée.
      Peut-être le mathématicien croit-il qu’il faut diminuer le libre-arbitre quand la population augmente ? Chacun réagit à sa façon devant les destructions d’origine anthropique.


    • anarchiste anarchiste 12 août 11:20

      @eau-pression

      il n’y a pas de solution idéale à la régulation démographique, les humains n’étant pas naturellement raisonnables

      la système totalitaire chinois a essayé l’enfant unique, résultat infanticides de filles

      mais j’ai déjà ces solutions :

      refuser l’irresponsabilité démographique des autres, c’st à dire l’immigration de masse
      charters comme dirait pasqua le mentor d’asselineau !
      vous voulez un numbre d’enfants que vous n’avez les moyens économiques et écologiques d’élever, assumez les

      arrêter les subventions et les allocs dès le 3e enfant, 2 enfants maximum

      priorité à la contraception
      jusqu’au colonialisme vert s’il le faut
      j’assume


    • anarchiste anarchiste 12 août 11:25

      et médiatisation intensive du refus de l’irresponsabilité démographique afin de faire changer les mentalités des pondeuses


    • anarchiste anarchiste 12 août 11:37

      quoi qu’il en soit, la nature se charge déjà de réguler la démographie

      sur une planète aux ressources finies c’est inévitable


    • doctorix doctorix 12 août 11:58

      @Je passais par là

      Sauf que c’est celui de l’Avenir en Commun et que ça change tout. Quand une idée est bonne, pourquoi ne pas la partager.

      Pourquoi ne pas la piquer, vous voulez dire.
      Mais alors il faut tout piquer, y-compris l’application de l’article 50, sans cela l’idée ne vaut plus rien. C’est comme un corps sans colonne vertébrale, une sorte de mollusque sans consistance.
      Et c’est bien ce qu’est le projet FI.


    • samy Levrai samy Levrai 12 août 15:41

      @Je passais par là
      Pour sortir de l’OTAN il suffit d’écrire à Washington en activant l’article 13 du traité de l’Atlantique Nord... mais il n’y a aucune volonté de sortie, tu ne te rappelles pas dans le programme de la FI il y a marqué : « defendre la sortie de la France de l’OTAN , defendre veut aussi dire »interdire« en langue de pute euro fasciste ( novlang , novlang que je trouve plus beau et équilibré que novlangue ) comme »defense d’entrée ou de sortir"... quand on en arrive a ce genre d’artifice , on peut tout attendre... Tout est clair par contre à l’UPR mais il faut faire l’effort de lire...


    • eau-pression eau-pression 13 août 16:19

      @Je passais par là
      Désolé, mais franc-maçonnerie rime trop souvent avec imposture. Alors, il y a une vraie question, soulevée ici (première référence donnée par google).

      N’est-il pas possible de proposer à l’individu un type de sphère autre que la loge pour former l’entité qui l’accueille quand il souhaite s’émanciper (lecture très rapide de votre lien sur J.Kristeva) ?


  • anarchiste anarchiste 11 août 18:18

    à ll’auteur

    allez lire les insultes lancées à l’auteur ’anarchiste’ des articles ’limposture asselineau’ et ’l’imposture asselineau : l’enquête vérité’ et l’’article’ en réponse du parti d’asselineau

    c’est désespérant, aucune argumentation


    • samy Levrai samy Levrai 11 août 18:30

      @anarchiste
      Tu es une insulte à l’intelligence. 


    • anarchiste anarchiste 11 août 18:40

      dans tous ces articles, les esprits indépendants se sont fait leur idée

      le contributeur traroth a cessé de lire la réponse à l’article initial dès la troisième ligne tant c’est insultant !

      ’je passais par là’ identifie les mensonges historiques d’asselineau

      adibou fait de l’ironie sur les chemtrails et la terre creuse

      lucaparis identifie la question des défauts très Ve république du leader suprême

      un autre dont j’ai oublié l’alias a salué le fait qu’ ’anarchiste’ assume l’article initial


    • anarchiste anarchiste 11 août 18:44

      exol aussi, intéressant


    • anarchiste anarchiste 11 août 18:45

      et cette manière de tutoyer d’emblée signale l’hystérie


    • samy Levrai samy Levrai 11 août 18:46

      @anarchiste
      Rien, il ne reste rien de tes articulets de mouise, meme les commentateurs ne vont plus dans le dernier et les commentaires y sont de mauvaises qualités comme les tiens, tu as voulu briller et tu te retrouves enterré, c’est dure la vie quand on manque de talent et d’ honnêteté .


    • anarchiste anarchiste 11 août 20:18

      @anarchiste

      et aussi un autre contributeur ayant trouvé intéressant l’article de tv5 sur asselineau

      bref, des rencontres intéressantes malgré tout !


    • samy Levrai samy Levrai 12 août 00:30

      @Je passais par là
      Je te trouve un peu dure de la feuille depuis déjà pas mal de temps, tu comprends surement vite mais il faut t’expliquer longtemps... donc tes derniers arguments sont sur la forme... je n’y vois pas grande différence avec les autres en fait.
      C’est toujours flou tu es pour que la France vive et que l’UE disparaisse ou bien que ce soit l’UE qui vive et la France qui disparaisse ? 


    • samy Levrai samy Levrai 12 août 01:12

      @Je passais par là
      Je t’accepte comme mon égal, citoyen, et je parle politique, pas chiffons.
      Tu évites toujours de répondre aux questions pourtant simple qui te sont posées ? 


    • samy Levrai samy Levrai 12 août 01:30

      @Je passais par là
      Ben voyons, tu ne lis pas les réponses qui te sont données, puisque d’un article à l’autre tu poses les mêmes questions et tu ne reponds pas aux questions sur ce que tu veux , puisque tu t’acharnes sans succès sur le seul parti qui veut rendre la souveraineté au peuple et que sans souveraineté du peuple il ne peut y avoir de democratie, veux tu sortir de l’UE de l’euro et de l’OTAN ou veux tu y rester ? 


    • samy Levrai samy Levrai 12 août 02:01

      @Je passais par là
      As tu lu la charte de l’UPR ? c’est pourtant la première chose à faire pour savoir ce qui nous unis et le but de notre union ?
      Nous ne sommes pas « souverainistes » , ces escrocs ne veulent pas sortir de ce qui empêche la souveraineté du peuple.
      Que la souveraineté du peuple s’oppose à ton idéal, ne fait preuve que d’un lavage de cerveau assez poussé pour quelqu’un qui aimerait reflechir, sans peuple, sans frontiere, pas de democratie, pas de secu, pas de routes non payantes , pas d’hopitaux, pas d’indemnité chomage, plus de commissariats, de police, d’armée de fonctionnaires,... l’alignement sur le moins disant des ex pays souverains autour, pour le plus grand malheur des plus pauvres et des plus faibles et surtout pour le plus grands bien des riches ( banques , finance, milliardaires... ) et des forts puis que pas de frontière veut dire loi du plus fort ...


    • samy Levrai samy Levrai 12 août 02:09

      @Je passais par là
      Tu ne peux sortir de l’euro sans sortir de l’UE, l’UE n’est que traités commerciaux qui ne nous ont rien apporté ( par contre les financiers se gavent depuis 30 ans...), tout ce qui est bien en France vient de la France. Il faudrait en sortir doucement ? Ca veut dire quoi sortir doucement ? continuer à sdervir la finance le plus longtemps possible ? 
      L’euro n’est que créance sur les banques nationales de chaque pays de la zone, il y a l’euro drachmes, l’euro deutchmark, l’euro franc, etc...avec un taux fixe.
      renseigne toi sur les soldes target 2, cela va t’eclairer sur la réalité de la soit disant monnaie unique. 


    • samy Levrai samy Levrai 12 août 15:28

      @Je passais par là
      Oui bien sur les partisans de la liberté sont des libertistes , ceux de l’amour des amouristes , etc...
      pourquoi mettre des suffixe à souveraineté ? pour la salir ? on serait souverainiste comme on est communiste ou fasciste ? alors que ce mot veut dire indépendant, librOn est pour la souveraineté de son peuple , de sa nation on n’est pas souverainiste.
      d’autant que ceux qui se disent souverainistes ne veulent pas du tout sortir de ’UE, de l’euro et de l’OTAN (DLF, RN, LR, Lassalle, etc...)


  • anarchiste anarchiste 11 août 18:21

    et encore sur l’article : l’impsture asselineau : l’enquête vérité fais fais retirer des insultes

    j’ai n’ai fait attention à rien sur les autres articles tant il y en a


    • anarchiste anarchiste 11 août 18:22

      j’ai fait retirer


    • samy Levrai samy Levrai 11 août 18:32

      @anarchiste
      Tu ne devrais pas demander a ce que les commentaires soient lus , tu vas passer pour un troll sans talent qui débite des conneries diffamantes, tout s’est fait demonter de tes articulets ridicules !


    • anarchiste anarchiste 11 août 19:23

      @exol

      exactement

      le bilan de cette effervescence que j’ai initiée est intéressant
      nul à la secte n’a d’arguments contre les thèses que j’ai avancées, ou d’autres contributeurs critiques

      c’est la raison pour laquelle ils ont fui l’article davantage argumenté ’l’imposture asselineau : l’enquête vérité’


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 août 20:09

      @anarchiste
      Pour faire une enquête il faut connaître à fond son sujet, ce qui n’est pas votre cas. Vous nourrissez vos critiques de textes écrits par d’autres, que vous ne pouvez pas confronter à la réalité des analyses de l’ UPR, par ignorance.
      Et quand on vous met sous le nez les preuves de vos mensonges, vous ne les prenez pas en compte.
       


    • anarchiste anarchiste 11 août 20:16

      @Fifi Brind_acier

      dans tes rêves !

      l’article ’l’imposture asselineau ; l’enquête vérité’ fournit les preuves !!!!!


    • Xenozoid 11 août 21:06

      @Fifi Brind_acier

      Et quand on vous met sous le nez les preuves de vos mensonges, vous ne les prenez pas en compte.

      vous faites dans la projection maintenant ?


Réagir