samedi 10 août 2019 - par Nicole Cheverney

François Asselineau, un profil atypique

Généralement, lorsque les media évoquent François Asselineau, ils parlent de tout, sauf de ce qui devrait intéresser prioritairement les électeurs : l'Union Européenne et comment en sortir. Se contentant de dresser de lui un portrait superficiel et réducteur. En effet, le profil de F. Asselineau ne correspond en rien aux critères actuels post-modernes depuis environ 40 ans où, avec l'arrivée de Mitterrand en 1981 et son équipe de fossoyeurs chargés d'enterrer la France et son identité culturelle, les normes du politique ont littéralement transformé en profondeur la fonction élective ainsi que les femmes et les hommes qui s'en réclament.

Tout dans la personnalité de F. Asselineau va à l'encontre aujourd'hui de l'image d'un politicien médiatisé-tendance marketing.

Déluré, il ne l'est pas. Médiatisé, il ne l'est pas plus. Physiquement, il est rondouillard et semblerait s'en satisfaire, là où les autres sont obsédés par leur aspect physique, les hommes par leur bedaine, les femmes par leur faciès et le botox ! F. Asselineau n'a rien de ces politiciens marketing qui s'empressent d'en suivre les caractéristiques principales : minceur obligée, vie privée plutôt agitée exposée aux paparazzi. Et pour mieux épouser les codes inspirés par la mode anglo-saxonne, la vie familiale doit être, comme il se doit, également décortiquée par lesdits paparazzi, comme la langouste ou le homard ! D'ailleurs, les politiciens qui se prêtent à ce genre de mondanités avec une complaisance mielleuse, vilipendent après coup les affreux paparazzi : - Salaud ! Vite un procès ! Dommages et intérêts !

La politique n'est plus qu'un grand Barnum avec ses clowns et ses bouffons, jouant adroitement de leur talent de singe habillé et de la bouffarde excentrique.

F. Asselineau se démarque de ce microcosme exhibitionniste et vulgaire.

Bien entendu, il fait figure de trublion dans les média et le monde politique ainsi que pour les électeurs influencés par les media, et, qui ne voient pas plus loin que le reflet de leur écran. Car la projection de lieux-communs et d'images frelatées par la propagande médiatique, façonne irrémédiablement et l'électeur, et les politiciens de notre "société du spectacle" (voir Debord), en confondant Hollywood avec le palais Bourbon, le palais Matignon ou l’Élysée.

F. Asselineau porte costume classique et cravate, faisant plutôt penser à un placide notaire de province, loin des agitations parisiennes d'une capitale totalement dénaturée par le roulement continu et dépressif et tapageur des municipalités successives, toutes attachées à donner à Paris un nouveau "look" avec les millions d'Euros drainés par la même occasion, en écartant les couches populaires du centre de Paris, en les reléguant à l'extérieur de Paris. Et pourtant, Paris n'a été Paris que grâce à tout ce petit peuple besogneux et ingénieux qui avait donné ses lettres de noblesse à notre célèbre Paname ! Aujourd'hui, ne peuvent vivre décemment à Paris intra-muros que les couches sociales privilégiées quant aux autres, elles sont condamnées à la débrouille ou à dépérir. Depuis 40 ans donc, et peut-être un peu plus, la post-modernité de la chose électorale nous a produit une classe politique insolente et bien trop sûre d'elle, et aujourd'hui, nous en faisons tous les frais.

Que faut-il aujourd'hui, pour réussir en politique ?

Être médiatisé ? C'est obligatoire, et plutôt deux fois qu'une. Ressembler à un haricot vert surgelé dans ses costumes étriqués et ses chaussures longues comme des poulaines moyenâgeuses ? Marcher comme un cakou, en roulant les mécaniques ? Certainement. Mais si en plus, vous vous exhibez les bas-joues envahis d'une barbe de deux jours, donnant aux politiciens de sexe mâle une allure décontractée, alors qu'en réalité ces psycho-rigides sont tout sauf décontractés, là, vous avez réuni tous les codes de la réussite, en sus d'un beau diplôme des grandes écoles !

Ajouté à cela, une propension à postillonner sur tout ce qui ne vous ressemble pas, du haut de votre morgue, lippe hautaine et condescendante, pouah ! pouah ! Prenez par exemple, lors des rassemblements électoraux, dits bains de foule, pour aller serrer les mains de Popu ! Eh bien, cela s'apparente pour ces précieux à un véritable sacrifice. Voyons, cher ami candidat ! Il est absolument nécessaire d'en passer par là pour être élu et rassembler des voix ! Mon ami candidat, fais-toi violence, tu iras après coup te désinfecter les mains après serrage de la pince à Popu !

Seul, Chirac avait ce talent d'aller tapoter le cul des vaches et de se sentir comme un frais gardon dans la foule compacte en serrant les pognes rurales ou urbaines, pour lui tout était bon à palper, il aimait ça et le faisait savoir. On avait aussi G. Marchais dans ce registre, et à personne il ne serait venue l'idée de le lui reprocher. Se frotter au peuple, cela ne s'apprend pas ! C'est du ressort de l'inconscient. Et le peuple lui, sait très bien qui l'aime et qui le méprise.

Quant aux femmes politiques, n'en parlons même pas, de la poupée Barbie stéréotypée à la mère fouettard, nous avons une panoplie complète à étudier de près et dans les moindres détails par les sociologues, rien que de la bonne tenue, n'est-ce pas !

Les fondements post-modernes de notre république tricolore.

Henri IV s'était converti au catholicisme pour être sacré roi, cela valait bien une messe, disait-il, mais pour nos républicains candidats, un siège vaudra bien un p'tit coup de frotta-doux insincère avec Popu ! A chacun ses priorités. Tout dépend, bien sûr, de l'envergure de la destinée convoitée. Royale, comme notre bon roi Henri, ce sera une couronne qui viendra se poser sur le chef par le miracle de l'oint papal ! Républicaine, c'est le fondement qui fera office de chef et ira se loger directement dans les sièges de velours des palais républicains, on a la priorité et le sacre que l'on mérite et où l'on peut. La couronne sera remplacée par le vulgaire strapontin. Comme quoi tout est question de bon niveau de son anatomie. Car la fonction dominante s'est considérablement avachie, au fil des ans, pour, aujourd'hui, descendre au plus bas !

Qu'est-ce qu'un politicien de nos jours ?

Est-ce quelqu'un d'intègre ? J'aurais mauvais esprit à les mettre tous dans le même panier à crabes. Il en existe de valeureux, pour ne pas dire d'exemplaires, mais il faut bien remuer le tamis pour découvrir ces pépites. Mais s'il y en a, pauvres de nous, d'intègres, ils ne sont pas légion. Remarquons l'épidémie de corruption qui cloue les autres dans le lit vaseux de l'affairisme. Et qu'aucun traitement de choc ne viendra, bien sûr, guérir définitivement de leur sale manie maniaco-dépressive que chantait Serge Lama : « je suis comme un bambin, je mets mes mains partout ! ».

Dans ce cénacle bactérien et prolifique, l'intérêt personnel prévaudrait-il l'intérêt commun ? Mais qu'est-ce ? La politique, considérée par certains, comme moyens d'enrichissement personnel et familial ? Népotisme, clientélisme, conflit d'intérêt, passerelles entre privé et public pour s'assurer d'une carrière confortable avec retraite tout aussi confortable, enfin... petites faveurs entre amis, en considérant son pays – la France, comme un terrain de jeux où tous les coups sont permis, détruire de la Constitution, tout ce qui entraverait les moins scrupuleux, dévaloriser les institutions et la fonction élective par des comportements à l'encontre des plus élémentaires principes, dépecer la France, son industrie, son agriculture, ses services publics, monter des opérations frauduleuses sous couvert de décrets ou de lois pour arriver à ses fins, pratiquer le financement occulte des campagnes électorales, faire de notre pays autrefois vivable, un nouvel enfer où la moindre manifestation est réprimée violemment.

Mais ce n'est pas tout : avoir remis notre indépendance économique, militaire, industrielle, à l'Union Européenne et à des entités étrangères ? Détruire notre souveraineté ? Considérer les électeurs et les citoyens comme des blocs de gélatine sans consistance que l'on peut manipuler à souhait ? Si une partie de la population, bienheureusement de moins en moins nombreuse se laisse manipuler, l'autre partie, elle, prend conscience que le mépris de classe gagne tous les jours du terrain. Car pour les politiciens les plus corrompus, sûrs de leur fait, ils considèrent comme un fait acquis l'adhésion du peuple à leurs interminables forfaitures. Et se retrouvent à faire des bulles dans leur bocal, lorsque les gilets jaunes donnent de la voix et sortent dans la rue depuis des mois alors que les scandales continuent de s'accumuler. Car la république n'ayant jamais été aussi gueuse, les gueux, eux, ne l'entendent plus de cette oreille et réclament de la droiture de la part des représentants du peuple. Serait-ce trop demander ?

F. Asselineau entonne un refrain qui n'a pas l'heur de plaire aux plus croassants.

Au milieu de ces espèces de représentants du peuple, plus proches des accipitridés que de la mésange, du pinson ou de la blanche colombe, et pour appuyer sur la métaphore, un oiseau solitaire genre bouvreuil clame du haut de sa branche, depuis dix ans, esseulé, qu'il faut sortir de l'Union Européenne dont il a choisi l'article 50 comme moyen le plus efficace. Sa méthode surprend mais interroge. Il inquiète car sa chanson dissone. Alors on le raille. Les media l'ignorent ou le ridiculisent, les autres l'invitent mais du bout des lèvres, à condition qu'il n'en dise pas trop sur l'Union Européenne dont il connaît sur le bout des doigts les articles, décrets et textes, révélant ainsi au grand public, la véritable nature de cette construction de bric et de broc qu'est l'UE.

Casuites, néo-jésuites.

Tel « l'honnête homme » du XVIIe siècle comme on aurait pu l'imaginer aux temps du roi Soleil où le jansénisme formulait son refus des multiples débordements des Jésuites et des scandales, F. Asselineau, aujourd'hui, plus que jamais incarne ce décalage temporel qui revient en force. Les casuistes – ce sont les Jésuites d'aujourd'hui, contre F. Asselineau, qui, tel un Blaise Pascal, avec une prose et un logos calmes, tranquilles mais fermes, assène ses vérités, sobrement mais sûrement, contre l'Union Européenne, la nouvelle Église, la nouvelle religion envers qui toute remise en question équivaut à une mécréance et à une excommunication. Oh ! Il n'est pas le seul à être excommunié par les néo-Jésuites. Sont de plus en plus nombreux, femmes et hommes à subir les foudres de ces olibrius, irrémédiablement engagés sur la pente très glissante de l'hubris, se disputant les dernières défroques de notre pays, comme une bande de chiffonniers.

Pour F. Asselineau la question d'évidence c'est la sortie de l'UE, la geôle des peuples, et au plus vite, car ses promoteurs n'ont jamais respecté, ce, depuis le début de sa création, ni les peuples, ni les pays, ni même leur génie intrinsèque. Bien au contraire, ils se sont acharnés à voir disparaître la France en l'affaiblissant de l'intérieur. A croire qu'ils la haïssent. Étrange...

De trois choses l'une : ou bien le peuple sortira de l'UE, mais alors par la force, ou bien, de manière plus graduelle, avec le Frexit, si le temps nous en laisse les moyens, comme Boris Johnson l'Anglais dont les media nous tracent un portrait croquignolet avec son Brexit dur. Ou bien, l'UE, vérolée, tombera comme une poire pourrie de son arbre perchée.

La France est issue d'une vieille culture gréco-latine, les Français le savent. Et, de cette certitude naît leur force. Aussi, le côté un peu compassé de F. Asselineau même s'il agace les pisse-vinaigre, révèle, malgré la foison de propos tenus contre lui, l'enracinement et la force turgescente de la longue histoire de notre pays. Il sait de quoi qu'il cause, auraient dit les anciens devant un bon verre de gnôle, dans un de ces vieux bistrots parisiens remplacés depuis de quelques années par les cafés tendance, au décor aussi glacial que le cœur de nos dirigeants et fréquentés majoritairement par une clientèle friquée.

F. Asselineau, c'est l'histoire d'un mec qui ressent les forces telluriques des terroirs français. Ses discours, ses conférences sont, historiquement parlant, ce que la France a su transmettre de sa large culture aux générations futures. Ses discours sont de la nature de ceux qui savent. Et c'est sur ce terrain là que F. Asselineau attend ses adversaires politiques dont il sait pertinemment, qu'en s'entêtant à vouloir évoluer entre les eaux glauques de l'UE ou sur un terrain stérile, « on ne construit rien sur du sable ». Eux ne savent rien, ils n'ont donc rien à transmettre aux générations futures, sauf l'écume des choses.



447 réactions


    • JL JL 11 août 2019 18:51

      @JL
       
       lire : c’est justement si aucune clause de sortie n’était prévue qui en constituerait une faille

      On pourrait purement et simplement quitter l’UE sans autre forme de procès.


    • samy Levrai samy Levrai 11 août 2019 18:57

      @JL
      regarde cela , puis tu reviens causer, tu ne sais manifestement pas ce qu’est l’article 50 et tu psychotes comme un ado.
      https://www.upr.fr/lupr/article-50-du-traite-sur-l-union-europeenne/


    • JL JL 11 août 2019 19:06

      @samy Levrai
       
       ’’psychotes comme un ado ... ’’
       
      des insultes mais aucun argument et beaucoup de confusion mentale.
       
       En effet, si l’article 50 est une bonne porte de sortie, alors ce n’est pas une faille contrairement donc à ce que dit Nicole.
       
       Vous dites n’importe quoi.


    • samy Levrai samy Levrai 11 août 2019 19:11

      @JL
      Désolé JL, j’ai cru a une remise en cause de l’article 50 pour de mauvaises raisons ( je t’ai pris pour un autre)


    • JL JL 11 août 2019 19:18

      @samy Levrai
       
      je persiste et signe : vous dites en effet n’importe quoi


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 11 août 2019 19:35

      @JL

      Bonsoir, si cette clause de retrait n’avait pas été rajoutée sur l’insistance de l’ONU, l’UE aurait été une sorte d’État totalitaire comme il en existaient derrière le rideau de fer, du temps de l’ancienne URSS ! Car enfermer 28 Etats sans laisser de possibilité d’en sortir, cela s’appelle totalitarisme, dictature !
      Ce que j’ai nommé « faille », c’est ce petit interstice, l’article 50 dans un bloc juridique fermé et compact des traités européens. Cet interstice que j’ai appelé « faille » permet à un État de claquer la porte. Cela prend deux ans, mais grosso-modo, cela libère.

      Pour l’État qui veut respecter les traités internationaux, comme l’Angleterre est en train de le faire, on passe par l’article 50,

      On peut aussi forcer le barrage, en faisant la révolution et faire tabula rasa. De tout ! Évidemment, cela implique d’autres moyens que pour l’instant, nous n’avons pas encore à notre portée, sinon le mouvement des gilets jaunes, et je remarque que c’est surtout Macron qui fait la sienne, de révolution, en actionnant tous les moyens les plus radicaux à sa disposition contre le peuple dans la rue qui se fait martyriser.

      Vous parlez d’illégalité, mais quid du décret Valls qui si l’on approfondissait la question invaliderait la Constitution de la 5eme république, en ayant par ce décret incroyable mis sous tutelle la justice directement sous l’exécutif, au mépris du grand principe d’indépendance des trois pouvoirs : exécutif, législatif et judiciaire.
      L’illégalité est partout et ce qui me parait très grave, c’est que personne ne s’empare de ce problème pour le dénoncer.
      Le seul qui ait du courage, finalement dans ce pays, c’est encore Asselineau qui réfléchit suffisamment aux conséquences, dans le monde complexe et d’insécurité sociale où nous vivons, pour proposer une porte de sortie légale ! au milieu de cette marée d’illégalité que sont devenues nos institutions mises à mal par ce qu’à juste titre vous avez relevé, dans votre commentaire ce matin : le capital.
      Vous m’avez cité Lordon, je vous renvoie à ce sujet à l’excellentissime Francis Cousin sur Marx, Hegel. Un logos extraordinaire sur le Capital et qui nous éclaire.


    • samy Levrai samy Levrai 11 août 2019 19:42

      @JL
      Bon alors on va reprendre, pourquoi donc la FI ne parle jamais de l’article 50, ni de sortir de l’UE de l’euro et de l’OTAN ? 


    • Xenozoid 11 août 2019 19:45

      @Nicole Cheverney
       

       Vivant dans le pays des morts. Ils mangent de la nourriture morte avec des fausses dents. Leurs bâtiments ont de fausses façades, leur stations de radio et de télévision diffuse de l’air vicié. Ils tuent le temps entant que spectateurs de fausses images.
      Leurs corporations sont coupables de publicité mensongère, et leurs offres d’emploi » ne sont que des opportunités de mauvais traitements meurtriers, un ennui mortel, et la soumission fatale ; ils exigent de vous le respect des échéances, comme pour dresser des tentes dans des camps de la mort. Est-ce que l’impasse justifie les moyens ? Ils habitent les villes mortes et font des faux mouvements, n’allant vraiment nulle part, marchent jour après jour, le même chemin de désespoir. Même leur air est conditionné. Ils vous demandent de donner votre vie pour leur pays, pour leurs religions, leurs économies, vous laissant avec seulement. . . . Leur système est organisé par l’intelligence artificielle et ne fournit que de la réalité virtuelle. Leur culture vous cloue et vous ennui à mort, leur mode de vie est sans vie, leur existence est une impasse permanente. Tout à leur propos pue la mort et le faux. La seule chose qui est insupportable, c’est que rien n’est insupportable. 


    • Xenozoid 11 août 2019 19:50

      @samy Levrai

      il n’a jamais parler de la fi tu as des hallus ?


    • doctorix doctorix 11 août 2019 21:31

      @JL
      La faille réside en ceci : l’UE a été conçue dès le départ comme le carcan des peuples par ses fondateurs (au-delà des propos lénifiants et des intentions de façade). Et cela s’est toujours vérifié dans les faits.
      Cet article 50 imposé par l’ONU est donc bien une faille, mais seulement pour eux. C’est même une catastrophe, égale au travail de l’Iceberg sur le Titanic. Cette faille fera couler leur Europe.
      Pour nous, c’est une ouverture, une porte de sortie vers l’air pur.


    • doctorix doctorix 11 août 2019 21:41

      @JL
      La faille réside en ceci : l’UE a été conçue dès le départ comme le carcan des peuples par ses fondateurs (au-delà des propos lénifiants et des intentions de façade). Et cela s’est toujours vérifié dans les faits.
      Cet article 50 imposé par l’ONU est donc bien une faille, mais seulement pour eux. C’est même une catastrophe, égale au travail de l’Iceberg sur le Titanic. Cette faille fera couler leur Europe.
      Pour nous, c’est une ouverture, une porte de sortie vers l’air pur.


    • doctorix doctorix 12 août 2019 00:15

      @Je passais par là
      Vous avez pourtant vu les tentatives (plus ou moins simulées d’ailleurs) de Théresa May pour obtenir des concessions.
      La réponse à toutes les questions a été un NON méprisant.
      L’UE se croit en position de force, et en mesure de dicter ses lois à l’Univers.
      JLM essayera de la même façon, et se prendra la même déculottée.
      Le seul langage que l’UE peut entendre, c’est l’article 50.
      Actuellement, elle mobilise toutes ses forces à l’intérieur de la GB (ils ont aussi beaucoup de traîtres à leur peuple et à leur pays, là-bas) pour essayer de se soustraire à la volonté du peuple britannique, qui a compris plus tôt que nous : elle échouera. 
      Le 31 Octobre, le Brexit dur lui fera regretter sa morgue.
      Il n’y a rien à négocier avec l’UE, et le cas anglais en est la preuve.


    • doctorix doctorix 12 août 2019 00:22

      @Je passais par là
      Je reprends le long article sur le programme de l’Avenir en commun.
      Il y a beaucoup de copier-coller sur le programme de l’UPR, il me semble.
      Ca ressemble beaucoup à un plagiat, puisque le programme UPR est antérieur.
      Il manque juste à la FI le courage de proposer (sérieusement) le moyen d’appliquer son programme : la sortie de l’UE.
      Cette sortie dont en fait JLM ne veut pas entendre parler, tout le monde l’a bien compris, même vous.
      C’est comme vouloir écrire de la musique sans portée musicale, ou jouer la marche turque sans piano.


    • samy Levrai samy Levrai 12 août 2019 00:40

      @je passais par là

      Mon humour n’est pas toujours apprécié à sa juste valeur...


    • samy Levrai samy Levrai 12 août 2019 00:54

      @Je passais par là
      « La sortie de l’UE est centrale : elle peut prendre plusieurs formes en restaurant par exemple la primauté du droit national sur le droit communautaire ou par l’article 50 du TUE, dans certains domaines et la question monétaire, plusieurs scénarii de sortie de l’euro sous sa forme actuelle ou de refondation de la politique monétaire sont avancés.  »
      Ca ne veut absolument rien dire... tout, son contraire, l’inverse, le retropedalage avec virage à 90, de la novlang de chez novlang.

      « En cas d’échec des négociations, par rejet de leurs résultats via référendum par le peuple français »
      impossible de renegocier puisque UNANIMITE requise, puis referedum... combien de temps a servir les banques et la finance gagnée encore une fois...

      « Défendre la sortie de la France de l’OTAN » ça veut dire « interdire » la sortie de la France ? sinon on dit on sort et c’est tout.

      « Relancer un processus international de désarmement nucléaire dans le cadre de l’ONU, abandonner le bouclier anti-missile de l’OTAN en Europe » Le premier ne mange pas de pain et le second voudrait dire que nous serions encore dans l’OTAN , n’est ce pas encore le contraire qui est encore annonce ? 

      Que du vent attrape gogo


    • samy Levrai samy Levrai 12 août 2019 01:24

      @Je passais par là
      Tu manques d’arguments pourquoi ne reprends tu pas mes remarques en m’expliquant sur le peu de ligne qui m’était soumise du programme FI , les mauvaises raisons qui les auraient provoquées ? pourquoi me parles tu de croyance ? nous parlons politique me semble il, pas de religion .
      Tu as eu plusieurs fois le lien vers le programme de l’UPR, j’attends toujours que tu nous montres en quoi le programme du CNR modernisé ( exclusivement possible avec le préalable FREXIT )serait du vent attrape gogo... Tu sembles de très mauvaise foi, depuis déjà pas mal de temps.


    • samy Levrai samy Levrai 12 août 2019 01:41

      @Je passais par là
       « ou par l’article 50 du TUE, dans certains domaines et la question monétaire,... » 

      ça ne veut rien dire
      quand on sait ce qu’est l’article 50... d’autant plus, mais as tu seulement regardé les liens qui te sont proposés ?
      Explique moi le paragraphe en entier que je me marre , je n’ai prélevé qu’une dizaine de mots au milieu, quand il y a tout , c’est à mourir de rire !
      Sur l’OTAN, c’est tellement drôle : « defendre la sortie de l’OTAN » , il fallait l’inventer !

      La « réponse » me fait rire d’autant que je ne savais pas que tu etais France insoumise, c’est encore plus drôle du coup !.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 août 2019 09:17

      @JL
      L’article 50 est une faille démocratique dans le verrouillage.
      Il a été imposé par des juristes britanniques.

      Sinon, on aurait eu la même chose qu’au Traité de Maastricht, qui ne comportait aucune possibilité de sortie. Pour Maastricht, on doit ce déni de démocratie à ceux qui l’ont rédigé, dont Jacques Attali.
      Écoutez bien ce qu’il dit, et les bravos des andouilles présentes.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 août 2019 09:26

      @Je passais par là
      Le programme de la FI tombe à l’eau, puisque Mélenchon ne veut pas sortir de l’ UE. A son avis, c’est une idée « nationaliste » . Son programme est inapplicable dans le cadre des Traités qui interdisent tout ce qu’il propose et il ouvre des conflits sans fin avec les autres pays européens et les Instances européennes en cas de viol des Traités.


    • JL JL 12 août 2019 09:32

      @Fifi Brind_acier
       
       pour avancer, dites nous bien que vous entendez exactement, par « faille démocratique » ?
       
       Car j’ai l’impression que le sens n’en est pas le même pour tout le monde.


    • eau-pression eau-pression 12 août 2019 11:01

      @doctorix
      On peut se demander aussi si ce n’est pas l’idée de la responsabilité individuelle qui est rejetée.
      Peut-être le mathématicien croit-il qu’il faut diminuer le libre-arbitre quand la population augmente ? Chacun réagit à sa façon devant les destructions d’origine anthropique.


    • doctorix doctorix 12 août 2019 11:58

      @Je passais par là

      Sauf que c’est celui de l’Avenir en Commun et que ça change tout. Quand une idée est bonne, pourquoi ne pas la partager.

      Pourquoi ne pas la piquer, vous voulez dire.
      Mais alors il faut tout piquer, y-compris l’application de l’article 50, sans cela l’idée ne vaut plus rien. C’est comme un corps sans colonne vertébrale, une sorte de mollusque sans consistance.
      Et c’est bien ce qu’est le projet FI.


    • samy Levrai samy Levrai 12 août 2019 15:41

      @Je passais par là
      Pour sortir de l’OTAN il suffit d’écrire à Washington en activant l’article 13 du traité de l’Atlantique Nord... mais il n’y a aucune volonté de sortie, tu ne te rappelles pas dans le programme de la FI il y a marqué : « defendre la sortie de la France de l’OTAN , defendre veut aussi dire »interdire« en langue de pute euro fasciste ( novlang , novlang que je trouve plus beau et équilibré que novlangue ) comme »defense d’entrée ou de sortir"... quand on en arrive a ce genre d’artifice , on peut tout attendre... Tout est clair par contre à l’UPR mais il faut faire l’effort de lire...


    • eau-pression eau-pression 13 août 2019 16:19

      @Je passais par là
      Désolé, mais franc-maçonnerie rime trop souvent avec imposture. Alors, il y a une vraie question, soulevée ici (première référence donnée par google).

      N’est-il pas possible de proposer à l’individu un type de sphère autre que la loge pour former l’entité qui l’accueille quand il souhaite s’émanciper (lecture très rapide de votre lien sur J.Kristeva) ?


    • Xenozoid 11 août 2019 21:47

      @doctorix

      a faussaire faussaire et demi,si on était mercredi 


    • GrandGuignol GrandGuignol 12 août 2019 16:09

      @Xenozoid

      Attention Xéno !, Asselineau et sa secte ont infiltré Agoravox, le monde est en danger, ça risque de péter à tout moments, vite tous aux abris !!!

      M’enfin, c’est trop drôle.....qui en France connait et visite Agoravox et quelle est sa réelle influence sur le peuple français ?
      cette action, qu’elle soit vérifié réllement ( pas de lien vers n’importe quoi, svp), en mentionnant qui a fait quoi avec qui ou au nom de qui, preuves EVIDENTES à l’appui, ou quelle ne soit qu’une connerie pour nuire un peu plus ( on se demande pourquoi des gens s’acharnent sur l’UPR alors qu’il ne représente qu’1%), franchement il n’y a pas de quoi fouetter un chat !

      mais allo quoi, C’est la fin du monde ! Comme faussaire on trouve mieux, à ce niveau c’est à pleurer de rire.

      Faudrait du lourd ! Genre des preuves de condamnations, de gardes à vue, est il cité dans des affaires lors d’instruction judiciaire, etc...
      Mais Agoravox, lol et relol.


    • Xenozoid 12 août 2019 21:56

      @GrandGuignol

      exactement lol et relol,m’enfin tout ça pour ça comme je l’est déja dit même avec l’anti gravité vous resterez dans la lune...lol et relol


    • Xenozoid 12 août 2019 21:57

      @Xenozoid

      je l’ai


    • Xenozoid 12 août 2019 22:02

      @Xenozoid

      et les pseudo qu’il se partage,il doit etre skyzo ou neurasténique, ça me fais pensé a bullldozer tout ça

      Bulldozer - L’ogre Bolchévique

    • Xenozoid 11 août 2019 21:03

      @Xenozoid

      je précise que amaury est un manipulateur tres con,il m’a fallu 3 commentaire pour le cerner.apres il a bloqué et continue ses histoires....malade il est...il y en a un autre plus subtile c’est modératus, son « copain » lui il est fieleux,3 commentaires et boom,il vous sort le respect de l’autre pendant qu’il insulte votre intélligence...il y a tout une collection ici...lol


  • kirios 12 août 2019 09:37

    Nicole Cheverney

    je suis d’accord avec l’article sauf avec :

    "...critères actuels post-modernes depuis environ 40 ans où, avec l’arrivée de Mitterrand en 1981 et son équipe de fossoyeurs chargés d’enterrer la France et son identité culturelle, les normes du politique ont littéralement transformé en profondeur la fonction élective ainsi que les femmes et les hommes qui s’en réclament.« 

    c’est à partir de Pompidou que les choses ont changé ;... même avant car ceux qui se prétendaient de son bord préparaient déjà l »avenir...

    la lecture de l’ami Américain d’ É Branca est particulièrement édifiante....


    • samy Levrai samy Levrai 12 août 2019 09:58

      @kirios
      Tu as raison c’est des la mort de de Gaulle que les soumis aux américains ont repris la main nous déshabillant de notre souveraineté... La loi Pompidou- Giscard- Rothschild fut la première énorme perte de souveraineté en 1973.


  • kirios 12 août 2019 09:38


    excusez moi :

    « même avant car ceux qui se prétendaient de son bord » :

    qui se prétendaient gaullistes


  • Djam Djam 12 août 2019 10:47

    @ Nicole Cheverney

    Très bel article de fond. Oui, Asselineau agace de plus en plus et c’est bon signe. Ce que vous décrivez de lui est tout à fait exact : un personnage totalement atypique en regard des petits marquis sans épaisseur partout dans la vie politique française.

    Quant on agace beaucoup on déclenche des attaques violentes... n’est-ce-pas petit anarchiste  smiley ?

    Un personnage à l’allure dépassé de notaire de province, Asselineau ? Oui, absolument ! Mais la culture est là, la capacité pédagogique aussi et le projet (Frexit) se fera, que ça plaise ou non. Soit comme pour le Brexit, soit... par l’effondrement de l’UE.

    Car, encore une fois, n’en déplaise aux adeptes de l’Oignon Européen... ce bidonnage foireux bruxellois n’a jamais été conçu pour durer longtemps. Il a été élaboré contre les peuples, le temps d’anéantir toute résistance interne dans chaque pays de la vieille Europe.

    Ben oui, petit anarchiste et autres disciples de l’Oignon, un glacis européen informe et composé uniquement de moutons consommateurs, c’est chouette non ?


    • doctorix doctorix 12 août 2019 11:06

      @Djam
      Ce salopard d’Attali, qui a tenu la plume du traité de Maastricht, explique parfaitement l’absence totale de démocratie qui a présidé à sa réaction.
      Écoutez bien ce qu’il dit, et les bravos des andouilles présentes.

      Et il s’en vante, l’enfoiré, comme un sale gosse qui a fait une bonne farce.

      On peut prendre une petite louche de bon sens en écoutant FA parler du « complotisme » en 2014
      https://www.youtube.com/watch?v=BxhPtaZCvPM

      C’est très distrayant.


    • doctorix doctorix 12 août 2019 11:34

      @anarchiste

      il va falloir en diffuser un autre !

      C’est ça, tendez la joue gauche...Il y en a, comme ça, qui aiment se faire botter le cul.

      Vous n’êtes pas adepte de l’ue du tout, mais vous fustigez le seul qui veut en sortir.
      En fait, vous faites une fixette... 
      Pour l’instant, on se concentre sur la sortie de l’UE, c’est le sujet du jour.
      Vous voulez qu’on fusille aussi la Vème... Et quoi encore ? Vous voulez changer la façon de faire des enfants ?
      Chaque chose en son temps.
      Les modifications de la Vème pourront se faire si le peuple le souhaite, par voie référendaire. Cela interviendra après de véritables discussions auprès du peuple français, qui ne seront pas polluées par la presse des milliardaires, puisque FA veut leur en confisquer le monopole.
      C’est ce monopole qui nous a valu le résultat calamiteux des deux dernières élections, il faut que ça cesse. Ce n’est pas aux journaux de nous dire qui doit être élu.
      Demandez le programme !
      9. Établir la liberté de la presse, son honneur et son indépendance à l’égard de l’État et des puissances d’argent
      10. Fixer un cadre constitutionnel aux médias
      11. Adopter des lois anti-concentration et des dispositifs permettant de lutter contre la logique de la financiarisation et la logique commerciale dans le domaine des médias
      12. Renationalisation de TF1
      13. Renationalisation de TDF (Télédiffusion de France)
      14. Restitution à l’Agence France-Presse de son rôle originel de service public de l’information, tel qu’il avait été conçu par le Conseil national de la Résistance
      16. Assurer une diversité politique représentative des différents courants d’opinion parmi les journalistes présentateurs d’émissions d’information
      17. Assurer la publicité des détails des financements des médias
      18. Protéger l’indépendance des journalistes en luttant contre la précarité dans les métiers du journalisme
      19. Favoriser l’adoption d’un code de déontologie sur les liens entre politique et journalisme

      Je vous jure bien qu’avec un tel système, aucun macron n’aurait pu être élu !!!


    • Djam Djam 12 août 2019 13:02

      @anarchiste
      Ce qui prouve que vous n’avez ni pris le temps d’écouter suffisamment d’explications de l’Asselineau ni compris du tout l’objectif de son mouvement et sa méthode.
      1/ il ne critique pas la Vème tout simplement parce que son mouvement se focalise, sciemment, sur un unique but : sortir de l’UE.
      Et ensuite seulement son mouvement s’occupera de tout ce qu’il y a réformer. Et sur cette unique, le gars à au moins un bon point, car si l’on court après 36 lièvres à la fois on ne réussit rien. Chaque chose en son temps, étape par étape, et la plus évidente est bien la sortie urgentissime de ce bouzin bruxellois qui détruit absolument tout de l’Europe telle qu’on la rêvait.
      Vous voyez l’anar, Asselineau n’est pas une rock star môôôderne, c’est sûr, mais ras le bol des starlettes sans pouvoir et au service de l’étranger.

      Et pour être plus précis, je rappelle que la Vème n’est peut-être pas la panacée, loin s’en faut, mais un VIème (ahhhhhhh le doux rêve de la France Insoumise mais bien soumise aux diktats mondialistes !!!) ne changera pas grand chose. Ce sont les hommes élus par défaut qu’il faut changer définitivement car ce sont eux qui utilisent selon leur phantasmes la Vème.


  • doctorix doctorix 12 août 2019 14:28

    @Anarchiste.

    J’ai compilé toutes vos interventions .

    Il n’y a rien la-dedans, que du vent, prenez en conscience.

    Et vous prétendez avoir apporté quelque chose ? Comparez avec celles de fifi ou de moi-même ou de Samy, c’est édifiant. Nous apportons des pierres, vous êtes juste un démolisseur.

    Vous n’en avez pas conscience, mais vous êtes une outre vide.

    Voici cette liste fastidieuse : zut, elle est trop longue. 25.000 caractères sans caractère et sans info.

    Mais elle est vide.


  • Jipé Jipé 12 août 2019 15:02

    Vaselineau ...

    On ne peut pas faire ce jeu de mot avec tous nos politiques. Bien qu’ils le méritent tous, sans exception. Ça lui va comme un gant.

    Le jeu de mot n’est pas de moi, mais d’un type sur youtube, Je ne le cite, pas parce qu’il me plait pas.


  • Armand Griffard de la Sourdière Armand Griffard de la Sourdière 12 août 2019 17:20

    Sacré @anarchite un vrai p’tit diablotin dans un bénitier !

     Au moins il semblerait que tu ne soit pas censurer et c’est tant mieux pour la démocratie et sa sarko sainte ... oups sa sacro sainte liberté d’expression !

    car en démocratie tout le monde peut s’exprimer hein ! même les c*ns , malheureusement c’est trop souvent des conneries  smiley


  • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 13 août 2019 21:09

    Quelle belle plume... Je suis bluffé.


  • samy Levrai samy Levrai 14 août 2019 11:27

    == Un sondage fait l’effet d’une bombe au Royaume-Uni ==
    54% DES BRITANNIQUES FAVORABLES À UN BREXIT « PAR TOUS LES MOYENS » !
    ----------------------------
    Portant sur un confortable échantillon de 1.645 personnes, une enquête d’opinion ComRes réalisée au Royaume-Uni et dont les résultats viennent d’être publiés ce 13 août indique que 54% des personnes interrogées disent être d’accord avec la proposition suivante : 
    « Boris Johnson doit réaliser le Brexit par tous les moyens, dont la suspension du parlement si elle est nécessaire pour empêcher les députés de le stopper ».
    ------------------------
    Commentaires
    ------------------------
    Ce sondage confirme que l’on est loin, très loin, de la propagande incessante diffusée par les grands médias français selon lesquels les Britanniques seraient ravagés de remords pour leur vote de juin 2016. Bien au contraire, le pourcentage des Britanniques qui veulent un Brexit immédiat et même un « no deal » ne cesse de progresser !

    Ce sondage confirme également que ce sont une majorité de députés britanniques qui font obstacle au Brexit depuis 3 ans et demi, alors qu’ils sont théoriquement censés représenter le peuple !

    Enfin, ce sondage ne peut avoir pour effet que de conforter Boris Johnson dans sa stratégie de parvenir au Brexit pour le 31 octobre, quoi qu’il arrive.

    Fût-ce sous la forme d’un « no-deal » où le Royaume-Uni ne verserait pas une livre sterling à l’UE, laissant une charge budgétaire colossale aux pays de l’UE, à commencer par la France, dindon n°1 de la sinistre farce européiste.

    Et fût-ce au prix de la suspension provisoire du parlement, qui reste l’une des dernières cartouches aux mains de l’oligarchie européiste, avec la manipulation des cours de change et la propagande aux abois des grands médias.

    FA François asselineau
    13/08/2019
    https://www.ouest-france.fr/…/sondage-plus-de-la-moitie-des…


Réagir