lundi 30 avril 2018 - par La Cigale Affligée

L’Europe Nouvelle du Multiculturalisme !

Immigration : Génération Identitaire contre l'Eurovision

Le paradoxe est trop fort pour ne pas s’y arrêter un instant. Il nous faudrait accueillir tous les peuples du monde. Cette nécessité serait matérielle quant au point de vue des immigrés, elle serait humanitaire quant au nôtre.

Bien.

Nous considérons nos fautes et constatons que les misères de ces gens sont en partie liées aux guerres indues menées par des élites soumises à d’autres intérêts que ceux des nations européennes dont elles ont la chargent. Cependant, si ces fautes sont nationales et européennes, elles ne sont pas le fruit des peuples hôtes. La peuple français n’a jamais demandé la guerre et quand il avait connaissance des preuves invoquées ou des nécessites soulevées, il se rebellait immédiatement contre des positions qu’il qualifiait au moins de saugrenues, quand ce n’était de criminelles. Il n’est pas responsable de guerres qu’il n’a jamais voulues, qu’il n’a jamais demandées, qu’il n’a jamais soutenues et qu’il ne soutient toujours pas ! Quand l’Histoire lui donne finalement raison quant à ses déductions et conclusions passées, on voudrait encore lui faire porter le poids de l’infamie : c’en est trop !

 

On fait venir ces peuples, on fait venir ces gens. Bien.

Et que se passe-t-il ? Mais rien ! Il sont accueillis comme on accueillait naguère l’oncle auvergnat ou le parrain landais, comme des membres de la famille. On part donc du principe qu’ils ne diffèrent en rien de nous ou plutôt, que ces différences (qui dans leur cas pourraient se compiler : ethniques, culturelles, folkloriques, linguistiques, religieuses, politiques, civilisationnelles,…) ne sont que des détails secondaires où, lorsque ces gens auront été intégrés dans le marché du travail, rien ne subsistera d’autre que d’infimes variations égales en nuances aux autres qui composaient auparavant ce que les réactionnaires osaient nommer le pays. C’est là un double mépris (et une double méprise) : un mépris envers eux, un mépris envers nous. Ils ne sont pas si médiocres que leurs cultures et leurs mœurs s’effaceraient sur le temps court de la génération, d’autant que rien ne leur est demandé en matière d’assimilation si ce n’est l’acceptation tacite de nos dites-valeurs, dont personne ne serait capable à ce jour d’en donner une véritable définition (la valeur, comme tout terme de novlangue, renvoyant d’abord à elle-même) ; on fait comme si ces gens ne venaient sur le territoire qu’avec le souci d’un individualisme dont nous-même sommes allés jusqu’au bout. Sommes-nous devenus si médiocres que nos cultures et nos traditions, que nous négligions par un même mouvement d’orgueil, de vanité et d’hébétude, ne soient tout à fait éteintes ?

 

Jean-Yves Camus, « spécialiste des radicalités » (sic), joint par téléphone sur l’antenne de RTL par un Yves Calvi bonasse, essayait de décrire la réalité du mouvement Génération Identitaire. La description était factuellement juste mais son incipit me souleva. L’expertise du monsieur en disait long sur le degré de détestation de soi, déguisé sous les détours de la neutralité, qui illustre tant l’ambiance de la majorité des sphères intellectuelles, médiatiques et politiques. Son court exposé pourrait encore se résumer ainsi : les Identitaires seraient partisans de l’ethnoculturalisme au contraire du multiculturalisme de nos sociétés. Il faudrait se pencher sur la pertinence de cette opposition qui soulève plus de questionnements qu’elle n’en résout. Sa neutralité induisait au moins une chose : la réalité du multiculturalisme. Non pas sa réalité en tant que fait nouveau au regard de l’Histoire la plus immédiate, non pas en tant que problématique tout à fait inédite à traiter politiquement au niveau national et européen, mais sa réalité en tant que politique choisie, consciente et volontaire ; sa réalité en tant que nouvelle version civilisationnelle d’un universalisme fatigué ; sa réalité en tant qu’évidence culturelle admise dorénavant par tous ; sa réalité en tant que négation vivante de tout ce que nous fûmes. Ce n’est donc pas une occupation, ni une invasion, comme l’affirment certains agités, ni même de l’immigration incontrôlée, au contraire ! Tout cela est parfaitement contrôlé : c’est le multiculturalisme. C’est à dire l’expression d’une volonté politique, le résultat d’un véritable projet de société. Après la Révolution qui voulut refonder la nation sur une abstraction, avec pour seule nécessité la destruction du pays réel sur lequel elle bâtissait sa rêverie, voici que nos dirigeants, sans penser nous en avertir, ont réussi l’audace de pousser plus loin le projet lumineux en déclarant que ces sots peuples non seulement n’existaient pas, mais qu’ils se devaient même de s’effacer politiquement et socialement devant l’avenir radieux proposé par l’immigration nouvelle.

 

Le crime de nos dirigeants n’est pas de faire venir des pauvres gens dont ils ont patiemment et méthodiquement désordonné et démembré les pays ; le crime de ces dirigeants est de pousser ces pauvres gens sans autre récit que celui de leur venue et de leur arrivée. Le crime de ces dirigeants est de faire comme si les peuples qui occupent les territoires européens n’avaient pas de légitimité à peupler effectivement ces terres, eux qui n’ont fait qu’y naître arbitrairement de façon indue, gras qu’ils sont, bêtes qu’ils sont. Voici que des dirigeants construisent de toutes pièces un récit politique et civilisationnel, d’une ampleur inédite, qui refuse de porter en lui-même et par lui-même, la majorité écrasante voire absolue de l’ensemble des populations des pays européens dont ils ont pourtant la charge et qui sont, fait déroutant pour un esprit sérieux, leurs propres électeurs. L’anti-récit national et partant, européen, est la nouvelle façon de se tenir au monde : je suis parce que je ne suis pas, j’existe parce que je ne suis rien. L’Histoire est une langue morte que personne ne cherche plus à connaître.

 

Il faut bien comprendre que l’absence des peuples, des cultures européennes ou de toute référence historique dans les discours et les actes politiques des dirigeants sur les questions de migration (comme sur tous les sujets, d’ailleurs) n’est pas un scandale : nous n’avons pas à accueillir qui que ce soit d’aucune manière que ce soit puisque nous ne sommes plus rien, puisque d’ailleurs nous n’avons jamais rien été d’autre que ce néant et que nous n’avons par conséquent rien à transmettre à personne. L’exil de ces autres n’est plus le passage forcé avant le retour superbe ; l’assimilation, plus le moyen pour ceux qui en feraient le choix de s’approprier une culture avec laquelle ils pourraient élever leur enfants et entreprendre leur vie à nos côtés. Le Voyage dont ils sont les acteurs n’est que le préambule d’une nouvelle Enéide (vidée, certes, de tout sens) dont nos descendants écriront l’Histoire et dont, en réalité, beaucoup se gargarisent déjà. Nous ne sommes plus la mesure des pays que nous habitons mais, déjà, en errance, mentale et culturelle, sociale et politique, dans nos propres pays, sur nos propres terres.

 

La chanson censée représenter la France à l’Eurovision prochaine fait le récit d’un enfant, Mercy, naissant en mer, en plein Exode Migratoire. En chœur avec ce rythme endiablé, nous nous frapperons la tête en murmurant : pitié ! pitié ! pitié !

 

Ariel d’Ovund



45 réactions


  • Hecetuye howahkan 30 avril 2018 10:07

    Amis perdus bonjours...le maître banquier narcissique pervers pour qui nous travaillons tous les jours aime faire mal, détruire, la guerre, les crimes etc

    dernière trouvaille, détruire des pays entiers, les empêcher de se restructurer et de créer une bonne société ce qui est naturel chez les humains sauf les tarés pur qui on bosse , et les envoyer en masse si possible là ou la société n’a pas ENCORE été détruite, société déjà bien abîmée par le chômage organisée, la violence organisée, , la pauvreté organisée etc etc saupoudrer le tout de fausses religions, fausse car « religere veut entre autre dire » relier« , genre ce qui est en haut est en bas...parsemer de deux mythes faux celui de la compétition et celui du meilleur qui si ils étaient vrais font des 80 millions des deux dernières grosses guerres et de toutes les autres le meilleur possible bien sur, enfin persuader chacun que lui est génial et mérite mieux et plus que tous ces cons et vous avez une bombe atomique à retardement...

    et le drame est que c’est ma masse ignorante qui est là l’origine de tout ceci car elle coopère avec le maître qui est en train de la détruire le maître n’étant en fait que ceux de la masse qui ont gagné a ce jeu débile de la compétition or a ce jeu seuls les pires gagnent tout le temps , la maître a appelé cela »démocratie" nous sommes bien sur tous persuadés sans rien y comprendre que c’est bien

    en général je dis : plus con tu meurs

    mais là il est évident que il convient de dire : plus con il n’y a pas

    synonyme de con aujourd’hui : sot, imbécile, idiots , bêtes...

    une des origines de con est le sexe de la femme : P. réf. au sexe de la femme pris comme symbole de l’impuissance et de la passivité]

    voici ce que en disait Michelet : Parole forte, profonde


    C’est une impiété inepte d’avoir fait du mot con un terme bas, une injure. Le mépris de la faiblesse ? Mais nous sommes si heureux qu’elles soient faibles. C’est non seulement le propagateur de la nature, mais le conciliateur, le vrai fond de la vie sociale pour l’homme. Michelet, Journal,1857, p. 331.

    Alors en partant de là redonnons au mot con une autre valeur...et si le maître veut détruire l’humanité car il est devenu totalement hors sol comme on dit en paysannerie, bref le maître est en mode suicide , et bien soyons les plus cons et foutons lui en plein la gueule en faisant de ce qui peut apparaître comme une épreuve, et devenions ce qu’il redoute en absolu : devenons coopératif, partageur, vous allez ainsi voir comme il est aisé de produire ensemble , en paix , en collaboration , les moyens adaptés pour que tous survivions dans de bonnes conditions, ce qui est seulement une partie du fait d vivre...le sens lui ne sera jamais dan la survie

    vous devez le savoir au fond de vous, c’est la seule issue et des lors le maître dément qui est très malade disparaîtra....l’esclave que nous sommes aussi..


  • Jean Roque Jean Roque 30 avril 2018 11:44

     
    48 MILLIARDS POUR L’ASSISTANAT BORLOO AU BÉTON COLONIAL DE LA SURPONTE IMPORTÉE PAR L’OLIGARCHIE
     
    Les chiures finales de leur Histoire, héritiers des poilus, les épilés actuels se masturbent à la soumission, alibi des trouillards glands remplacés.
     
    
    En 1975, date du regroupement familial, la dette publique était de 20 % du PIB.
    En 2018, elle atteint 100 % du PIB.
     
    Un seul mineur (de 35 ans) isolé coûte 50 000 euros par an, soit deux fois le salaire moyen annuel des ex-Français
     

    https://ripostelaique.com/le-peuple-francais-est-en-train-de-disparaitre-et-tout-le-monde-est-content.html


    • Sparker Sparker 30 avril 2018 12:31

      @Jean Roque

      « AU BÉTON COLONIAL DE LA SURPONTE IMPORTÉE PAR L’OLIGARCHIE » smiley smiley

      "Les chiures finales de leur Histoire, héritiers des poilus, les épilés actuels se masturbent à la soumission, alibi des trouillards glands remplacés.«  smiley smiley

      Mon roro t’as de ces formules smiley smiley, si t’existais pas je sais pas si on t’inventerais, faut pas pousser, mais bon vu que t’es là on peut au moins se marrer...
      Bon en se bouchant le nez quand même, là aussi faut pas pousser...

      Va falloir en trouver un pour te »grand remplacer", ça va être dur...


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 30 avril 2018 12:41

      @Sparker. Bonjour. Perso les aventures de Gogochon au travers des âges me font rire.


    • zygzornifle zygzornifle 30 avril 2018 13:09

      @Aita Pea Pea


       ceux qui râlent contre le Gogochon sont ceux qui sont en marche pour la transformation ....

    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 30 avril 2018 13:19

      @zygzornifle

      Bonjour. Les aventures de Gogochon chez les Mérovingiens ...un must . Il y a une quinzaine.


    • Sparker Sparker 30 avril 2018 15:01

      @Aita Pea Pea
      Bonjour,
      Oui les chroniques sont impayables, avec pas mal réacs de ce site on en serait encore au rois fénéants. Mérovingien dans l’âme...


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 30 avril 2018 15:07

      @Sparker Et in parlo picard a’l coure ...


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 30 avril 2018 15:47

      @Maitre Ratatouille

      Tain ça jette ...faut ajouter du Rothschild Dark Vador a mon avis.


    • Emohtaryp Emohtaryp 30 avril 2018 17:02
      Gogochon et droitochon = même combat

    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 30 avril 2018 18:20

      @Maitre Ratatouille Dessiné par Manara ...ouaisss


  • zygzornifle zygzornifle 30 avril 2018 13:11

    Quand l’Europe sera complètement envahie je partirai m’établir en Afrique ....


  • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 30 avril 2018 15:09

    Bien trouvé, « le double mépris » dont font preuve les immigrationnistes, à la fois vis à vis de leurs peuples et des immigrants.


  • titi titi 30 avril 2018 15:14
    @bob14

    Une nouvelle loi vient de passer en Mauritanie en 2018 :

    Récemment un sondage au Sénégal donnait 54% des jeunes sénégalais en faveur d’une application stricte de la Charia.

    Les migrants, ils viennent de là.
    Et s’ils viennent chez nous ce n’est pas politique, c’est économique.
    Ce sont donc ces gens que nous recevons : ceux qui veulent la Charia, ceux qui veulent la peine de mort pour les apostats.

    @bob14 en réduisant le débat au racisme, vous êtes en plein déni.
     



    • Cateaufoncel 30 avril 2018 16:24

      @titi

      « @bob14 en réduisant le débat au racisme... »

      C’est le truc éculé des No Borders pour nous attacher les bras dans le dos...

      Mais si, aujourd’hui, se faire traiter de raciste est le prix à payer pour pouvoir rester chez soi entre soi, sur la terre héritée des ancêtres, de plus en plus de gens consentent à la « dépense » en rigolant.


    • aimable 30 avril 2018 16:38

      @Cateaufoncel
      le muti culturalisme « quand chacun reste a sa place pourrait peut être fonctionner  » mais quand les nouveaux entrants veulent comme la mérule détruire tout sur son passage il ne faut s’étonner que les habitants de la maison appliquent des traitements ad hoc  !


    • Cateaufoncel2 30 avril 2018 17:49

      @aimable

      C’est ce que j’appelle le multiculturalisme de juxtaposition. C’est, par exemple, ce qu’il se passe, au sein de la république, entre Alsaciens, Bretons, Savoyards, Auvergnats, Provençaux.. C’est aussi ce qu’il s’est passé entre Français, Polonais, Italiens, Espagnols, Portugais qui, eux, ont progressivement versé dans l’assimilation au fur et à mesure que les générations s’éloignaient de leurs racines.

      Le multiculturalisme de juxtaposition est l’opposé, et l’antidote du multiculturalisme de fusion, qui est la fin des cultures singulières, et qui débouche à l’échelle des tribus sur les bobos citoyens du monde bobo - indigène des villes-monde - et à l’échelle des Etats, sur des pays parmi les plus crapoteux de le planète, comme ceux de l’Amérique centrale et de la Caraïbe, Mexique compris, qui sont particulièrement gâtés question « métissage »


    • La Cigale Affligée Ariel d’Ovund 2 mai 2018 09:20

      @Cateaufoncel2
      La France existait avant la République et, il me semble, déjà, qu’il s’agissait un peu plus que d’une juxtaposition (rassemblement ? union ?). Autant votre terme me semble très adpaté à la situation acuelle, autant la comparer strictement à l’histoire de la France et de l’Europe me semble un peu poussif. Son prolongement contemporain d’accord, mais avec un arbitraire poussé jusqu’à l’absurde. La destruction des particularismes à certes été catastrophique. Ce qui se passe aujourd’hui ne déplairait sans doute pas à nos chers jacobins.
      Merci pour votre commentaire, c’est toujours plus constructif que de se faire traiter de raciste ou de crétin.


  • microf 30 avril 2018 16:50

    Il aurait été mieux de ne pas écrire un tel article.

    Dans les Tribunaux en France, il est écrit ceci, « la Justice est rendue au nom du peuple ». Ceci vaut dans tous les domaines, ce qui veut dire que lorsque la France agit en bien ou en mal envers les autres, elle agit au nom du peuple Francais.
    Je ne sais pas si la France n´était pas touchée par cette vague d´immigrés, l´auteur écrirait un tel article, alors que la France détruit depuis des siècles d´autres pays.

    Il est bien vrai que l´auteur de cet article n´a jamais demandé que son pays aille faire la guerre oú que ce soit, mais comme c´est son pays qui va faire la guerre, il doit assumer une responsabilité en tant que Francais, car c´est son pays qui va détruire les autres pays, tuer les peuples d´autres pays, destabiliser les autres pays en causant tant de souffrances, ce qui á la fin, se retournent aujourd´hui contre la France á savoir, cette invasion d´immigrés venants des pays détruits par la France.

    Jennifer Teege petite fille d’un nazi « Amon Goethe » : La cupabilité n´est pas héréditaire, c´est valable pour moi comme pour tout le monde. Ce qui est important, c´est la responsabilité que nous avons en tant qu´Allemand et plus particulièrement moi en tant que petite fille de « Amon Goethe » vis-á-vis des victimes de l´holocauste".

    Si l´auteur n´est pas d´accord avec la politique de son pays, le mieux á faire, c´est de créer un mouvement contre cette politiqu de prédation de son pays et être actif, certainement nombreuses personnes qui pensent comme lui, vont joindre ce mouvement, á la fin ce mouvement grandira, et chassera ceux qui prennent ces décisions, prendra le pouvoir et corrigera la donne.


    • Jonas Jonas 30 avril 2018 17:42

      @microf "Il est bien vrai que l´auteur de cet article n´a jamais demandé que son pays aille faire la guerre oú que ce soit, mais comme c´est son pays qui va faire la guerre, il doit assumer une responsabilité en tant que Francais,« 

      Vous vous foutez du monde ? Aucun des 65 millions de Français n’a jamais demandé à aller faire la guerre. En quoi les Français seraient responsables, et devraient subir une immigration massive qu’ils n’ont pas choisi ?

      --------------------------------
       »Jennifer Teege petite fille d’un nazi « Amon Goethe » : La cupabilité n´est pas héréditaire, c´est valable pour moi comme pour tout le monde. Ce qui est important, c´est la responsabilité que nous avons en tant qu´Allemand et plus particulièrement moi en tant que petite fille de « Amon Goethe » vis-á-vis des victimes de l´holocauste«  »

      Vraiment n’importe quoi.
      Pour vous, les Arabes seraient responsables des millions de nègres que leurs descendants ont exterminés ou réduits en esclavage durant des siècles ?


    • hunter hunter 30 avril 2018 19:34

      @Jonas

      Bah lâche l’affaire... ;encore un pauvre culpabilisé par la télé, il est un descendant d’ignobles colons, alors il faut payer, il faut expier....welcome refugees !! ne pas oublier les petits cœurs sur la pancarte....

      Eh puis merde quand même, tu sais bien que toute la chienlit de la planète, c’est la faute aux européens, c’est la faute aux blancs, c’est la faute à la France.....c’est pas ce qu’ils répètent depuis 40 ans dans l’éduc’ nat’ ?

      Pour une fois qu’il y en a un qui suit, tu vas pas le lui reprôcher non ?

       smiley

      Adishatz

      H/


    • HELIOS HELIOS 30 avril 2018 23:18

      @Jonas

      .... aucun des 65 millions de français.... mais vous rêvez, mon pauvre... sur les 40 millions de français qui peuvent exprimer leur choix en votant, pour cette dernière élection, il y en a plus de 20 millions qui ont choisi Macron qui s’est permis - enfin, qui a tenté - de bombarder des bâtiments syriens avec UK et US !!!

      Au moins ces 20% là sont coupables auxquels il faut rajouter ceux qui ne disent rien ; c’est a dire les abstentionnistes.

      Continuez a ne pas voter.... continuez a soutenir l’insoutenable et tentez ensuite de vous exempter de vos responsabilités.... les plus racistes, les plus nazis ne sont pas ceux qu’on crois !

    • beo111 beo111 1er mai 2018 00:07

      @HELIOS

      Moi quand il y a des candidats qui mettent dans leur profession de foi que s’ils sont élus la France sortira de l’OTAN, je vote pour eux, en tout cas c’est ce que j’ai fait à la dernière présidentielle.

      Maintenant je veux bien vous croire que MLP aurait été mieux de Macron, mais en politique étrangère ça aurait été kifkif, car à partir du moment où la France est dans une alliance militaire orientée contre la Russie, les états d’âme au sommet de l’État n’ont que peu d’importance.


    • Jonas Jonas 1er mai 2018 01:21

      @HELIOS « Au moins ces 20% là sont coupables auxquels il faut rajouter ceux qui ne disent rien ; »

      Ces 20% n’ont jamais appelé à bombarder la Syrie, vous délirez.


    • HELIOS HELIOS 1er mai 2018 11:32

      @Jonas

      ... qui ne dit rien consent !

    • Jonas Jonas 1er mai 2018 11:44

      @HELIOS « ... qui ne dit rien consent ! »

      Moi je dis et je ne consens pas, comme la majorité de Français.


    • La Cigale Affligée Ariel d’Ovund 2 mai 2018 09:26

      @microf
      S’il faut parler responsabilité la France n’est pas la seule. L’Histoire nous montre aussi, même si l’actualité médiatique tend à nous présenter toute chose comme évidente et impérissable, que la légitimité du pouvoir est une chose fragile, qu’un chef d’Etat peut se faire renverser, voire condamner pour haute trahison, que la France elle-même possède quelques exemples édifiants en ce sens.
      Je suis d’accord avec vous sur ce dernier point, l’engagement politique devient une nécessité de tous les instants.


  • DEMAX DEMAX 30 avril 2018 16:52

    Le procureur de Paris, François Molins, le toutou de Nicole Belloubet, elle-même toutou de Macron, nous a annoncé ces jours ci qu’en France 416 donateurs ont financé l’état musulman islamique...nous attendons, les noms des coupables, puisque nous sommes, paraît-il, en guerre !!
    Frontistes, patriotes, souverainistes, identitaires, recommandez ce blog à vos amis(ies) > http://wolf.over-blog.com


    • Emohtaryp Emohtaryp 30 avril 2018 17:05

      @DEMAX

       France 416 donateurs ont financé l’état musulman islamique..

      Ce sont les mêmes qui ont financé la campagne à maqueron......à coups de chèques de 7500 euros pièce....

  • legrind legrind 30 avril 2018 17:11

    Il faudrait arrêter, si on est honnête, avec le joli mot de « multiculturalisme » : il s’agit en fait de submersion islamique.


  • Esprit Critique 30 avril 2018 17:58

    Deux remarques sur ce sujet.

     Confondre en permanence les mots volontairement : (Ce que fond sciemment les journaleux et autres imigrationistes de salon), Migrant, immigrants, réfugiés, demandeur d’asile, Emigrants, envahisseurs, terroristes en tenue de camouflage, Etc ne permet guère de comprendre ce qui se passe sur la planète.

    Refuser de voir que tous les groupes humains ne sont pas interchangeables, et que des groupes qui portent avec eux une idéologie totalitaire comme l’Islam ne sont miscibles avec rien, comme l’étaient les troupes de l’Allemagne Nazie. ça porte un nom : Negationisme.


    • La Cigale Affligée Ariel d’Ovund 2 mai 2018 09:37

      @Esprit Critique
      Tout à fait d’accord sur ce jeu de langage, votre liste est édifiante. Il devient compliqué de nommer les choses lorsqu’on multiplie arbitrairement les termes qui peu ou prou, désignent la même chose (ici, l’immigration par exemple)
      Pour l’Islam, je ne suis pas (encore) aussi tranché. Reste que cette potentialité totalisante liée à l’idéologie salafiste, liée à une immigration de masse que rien ne vient freiner par ailleurs, liée à une idéologie post soixante huitarde fatiguée mais bien implantée qui fait de la haine de soi un moteur d’action, revient effectivement à considérer que, peut-être, par certains aspects, sous certaines conditions, dans des contextes qui restent à définir, il serait peut être opportun de commencer à se poser quelques questions quand à l’avenir le plus immédiat de notre pays et de la civilisation européenne.


  • pallas 30 avril 2018 18:23
    Ariel d’Ovund

    Bonsoir,

    Le probleme n’est pas le multiculturalisme, ça serait bien trop facile.

    Les gamins et gamines qui ont entre 15 à 25 ans ont facteurs cognitifs très diminué et ils sont stériles, sans compter l’extrême violence ou le non contrôle des pulsions sexuels, entrainant les maladies « lunatique » « border line », car le systeme limbique et le thalamus ne fait plus son travail, donc la conscience n’existe plus ou du moins enfumer.

    Faire venir des individus d’autre pays du monde pour un renouvellement génétique était une erreur, car cela touche l’ensemble des humains, c’est une expérience raté.

    La réalité est là et uniquement en ça, la recherche en génétique et neuroscience ne pourra rien modifié, surtout la catastrophe en venir des enfants, qui ont un comportement catastrophique.

    C’est un secret polichinelle, car les chercheurs le savent très bien.

    Salut


    • La Cigale Affligée Ariel d’Ovund 2 mai 2018 10:43

      @pallas
      Je ne suis certain de comprendre ce que vous dites. Vous dites que le problème n’est pas le multiculturalisme mais la génétique (si je comprends bien) tout en parlant d’une poltique de renouvellement génétique. C’est donc bien que le problème n’est pas génétique mais politique ! Donc le multiculturalisme est le problème, puisque cette politique que vous décrivez comme la volonté d’un renouvellement génétique (ce qui, au passage, ferait de tous les dirigeants européens des racialistes chevronnés...) entraine la venue de populations que vous présentez comme imcompatibles...

      Je vous avoue que l’utilisation d’arguments biologiques en politique me semble douteux, je ne serai pas de ceux-là, Pour ma part, je ne saurais pas faire autrement qu’à ma façon.
      Cordialement


  • Olivier MONTULET Olivier MONTULET 30 avril 2018 19:01

    Deux remarques importantes qui remettent en cause totalement vos présupposés et donc votre argumentation.
    1. les peuples européens ne sont peut-être (et j’insiste sur le peut-être) pas pour la guerre (quelle soit dument ou indument justifiée). Mais si tel est le cas, on les voits bien peu et surtout de moins en moins manifester leur réprobation ;
    2. L’Europe n’est en rien accueillante des migrants. Au contraire elle est une des régions qui en accueille le moins de par le monde et est celle qui construit le plus de murs (formels et informels) à ses frontières provoquant par cella des centaines de morts, alimentant les trafics et traites en tous genres, la violence et la criminalité mais aussi attisant ainsi
     le racisme en Europe et tout ce qui s’en suit (extrême droite...).
    Par ailleurs,

    CE n’est pas parce que nos dirigeants soit indignes en faisant la guerre que cela nous permet d’être indigne à notre tour pour refouler les migrants.


    • pallas 30 avril 2018 19:40

      @hunter

      Bonsoir,

      Tu devrais te calmer un peut gamine.

      Sa n’est pas le monde des merveilles d’Alice qui rêve de Peter Pan, je serai obligé de jouer le Capitaine Crochet

      Garde ton rang, mes crocs ont soif de proie se soir smiley

      Salut


    • Cateaufoncel2 30 avril 2018 21:52

      @Olivier MONTULET

      "L’Europe n’est en rien accueillante des migrants. Au contraire elle est une des régions qui en accueille le moins de par le monde..."

      Avec ce que nous dépensons pour l’accueil d’une famille de six personnes, dans les pays qui en accueillent le plus, ils en foutent mille sous des tentes militaires et ils laissent les ONG se démerder pour la bectance et les soins médicaux.


    • pallas 30 avril 2018 21:58

      @Cateaufoncel2

      L’Europe est morte, votre civilisation est morte.

      Je crains fort de ne pas bouger mon petit doigt pour faire balance.

      Ma fainéantise est légendaire smiley.

      Salut


    • Jonas Jonas 1er mai 2018 01:25

      @Olivier MONTULET « L’Europe n’est en rien accueillante des migrants. Au contraire elle est une des régions qui en accueille le moins »

      Saint-Denis (film vidéo du centre-ville) n’est qu’un exemple parmi les innombrables communes de la banlieue parisienne où la population française de souche a été totalement remplacée par une population d’origine extra-européenne (berbères, arabes, africains sub-sahariens, asiatiques, indiens, etc...) en moins de 30 ans. Dans les rues de la ville, on n’entend presque plus personne parler français.
      Ceci impliquant un bouleversement du paysage culturel, cultuel et ethnique.
      Les prénoms donnés ne sont plus Christophe, Matthieu, Sylvaine et Estelle, mais Rachid, Mohamed, Youssouf, Fatoumata et Kakambwa.
      Les nouveaux arrivants n’ont plus comme héritage Aristote, le Christ, Jeanne D’Arc, Descartes, Pascal ou Chateaubriand, mais le Coran, le Ramadan, le Zouk, le Wolof et l’arabe. (une vingtaine de boucheries islamiques, pas une seule boucherie traditionnelle pour 90 000 habitants !), 7 ou 8 écoles coraniques enseignant l’Islam radical aux jeunes musulmans, et la construction de la future grande mosquée financée par l’Arabie Saoudite (islam radical wahhabite).
      http://islamineurope.hautetfort.com/archive/2013/11/30/mosquee-saint-denis-centre-palmier.html
      http://islamineurope.hautetfort.com/archive/2013/11/29/mosquee-saint-denis.html

      A Pantin, la dernière boucherie traditionnelle a fermé en 2011, il n’y a plus que des boucheries islamiques.


    • pallas 1er mai 2018 10:57

      @arioul

      Mon sourire est tout joie, je ne prête aucunes attentions aux humains, ou du moins ceux ne s’approchant pas de ma tanière.

       smiley


    • Cateaufoncel 1er mai 2018 11:57

      @Jonas

      "Les prénoms donnés ne sont plus Christophe, Matthieu, Sylvaine et Estelle, mais Rachid, Mohamed, Youssouf, Fatoumata et Kakambwa."

      Et les mariages, ça se passe comme ça :

      https://twitter.com/twitter/statuses/990931020013850624


    • La Cigale Affligée Ariel d’Ovund 2 mai 2018 10:29

      @Olivier MONTULET
      D’accord sur la soumission et le repli individualiste des européens, c’est une certitude. On pourrait discuter des raisons qui conduisent à tout ça : travail de destruction et de déconstruction patient et ordonné qui nous fait voter aujourd’hui pour des gens qui agissent contre les intérêts de la France. On se gargarise d’une démocratie qui se fout d’un peuple qui vote pour son maintien, tandis que l’on conspue des dirigeants plus ou moins autoritaires qui agissent, ou essayent d’agir, dans l’intérêt de leurs peuples, sur le long terme. Le repli individuel est certes une solution de bon sens premier quand le monde semble s’écrouler. Il serait temps d’en changer je vous l’accorde.
      Pour votre deuxième point je ne sais pas trop quoi vous dire. Vous n’êtes pas sans savoir que le terme de « migrants » que vous utilisez n’est que le dernier d’une liste qui se rallonge chaque année et qui ne désigne en réalité qu’une seule chose : l’immigration. L’immigration n’a de sens que relative à un pays désigné. On peut très bien concevoir une politique d’immigration à l’échelle européenne, elle ne peut avoir de sens que si elle part de la réalité de chacun des peuples et des pays européens et qu’elle prend ses décisions d’abord à cette aune.
      Les peuples nationaux et partant, en ce qui nous concerne, européens, sont la mesure de toute politique, quelle qu’elle soit. Certainement pas les chiffres des dites-migrations à l’international, très pratiques pour manipuler son monde avant de se féliciter de son humanité et de sa probité,
      Vous ne pouvez pas introduire votre propos par des considérations politiques avant de glisser vers des considérations individuelles de compassion et d’amour du prochain (certes tout à fait louables, encore heureux) pour conclure la nécessité d’acceuillir tous les peuples qui souffrent. Si vous considérez la politique comme un tout, il ne faut pas s’arrêter à mi-chemin. il n’y a pas d’indignité à « refouler les migrants », il y a l’évidence passé un certain seuil. Il y a un contexte politique compliqué, national et européen, que vous semblez vouloir nier, au sein duquel l’immigration a bouleversé déjà beaucoup de représentations. Libre à vous de pensez cela et de brandir l’étandard des Justes et des Saints en guise d’argumentation. Libre à moi et aux autres de brandir le « non » sous les huées d’une génération qui ne nous a pourtant appris qu’à dire cela.


  • Cateaufoncel2 30 avril 2018 22:20

    « L’Europe est morte, votre civilisation est morte. »

    C’est bien triste pour tous ces gens du tiers qui ne sont pas capables de subvenir à leurs besoins les plus élémentaires (nourriture et eau potable, pour commencer).


    • pallas 30 avril 2018 22:32

      @Cateaufoncel2

      Dans la vie c’est simple, le plus fort survie et le plus faible périe.

      Je suis le Truand, un vrai crevard.

      Sa n’est pas de ma faute si c’est l’actuel situation.

      Mais sa fait des proies innombrables.

      Bienvenu dans le monde réel.

       smiley

      Salut


Réagir