jeudi 10 mai 2012 - par Cedric Citharel

La droite la plus malhonnête du monde

Certes, le titre est un peu excessif, mais il faut quand même avouer que, si l’on a pu accuser le PS de se montrer passif et d’agir en « rentier des sondages » pendant cette dernière campagne, l’UMP n’a reculé devant aucune bassesse pour tenter d’arracher une victoire particulièrement compromise.

Bien sûr, certains procédés relèvent de la tactique politicienne. Se déclarer confiant jusqu’au bout, même quand on sait qu’on a perdu, c’est de bonne guerre. En revanche, la Droite a dernièrement (c’est-à-dire, pendant cinq ans) élaboré des techniques de manipulation particulièrement élaborées, qu’il convient désormais de dénoncer.

Le clivage

Les difficultés rencontrées par les Français pendant cette période de crise ne devaient pas les empêcher de donner leurs voix au parti. Bien au contraire, s’ils souffraient, c’était l’occasion de leur rappeler qu’on pensait à eux.

Ainsi, la « France qui se lève tôt » et les « Français qui souffrent » ont été reconnus dans leur rôle de victimes. C’est certes un peu paradoxal quand prétend aussi que les Français ne travaillent pas assez, mais pour peu que quelques jours espacent les déclarations contradictoires, et tout devient possible.

Et quand rallier les victimes à sa cause ne suffit pas, on peut créer des conflits afin de récupérer une partie de l’électorat. Pour optimiser les résultats, il suffit de criminaliser les partisans du camp adverse, qui de toute façon n’auraient pas voté à droite, et le tour est joué.

Deux exemples frappants : les assistés, qui refusent de travailler et se contentent de l’aumône qui leur est versée pour vivre comme des pachas, et les bobos, qui défendent l’école publique pour mettre leurs enfants dans le privé. Si je ne connais personne dans la première catégorie, mes amis chômeurs étant pour la plupart en recherche active d’un travail, je connais quelques représentants de cette nouvelle gauche, pas si caviar que ça, mais quand même donneuse de leçons. Cela étant dit, si des gens qui défendent l’école publique mettent leurs enfants dans le privé, cela signifie surtout que l’école publique a encore plus besoin d’être défendue.

Les prétextes

Autre méthode largement utilisée par la droite pour endoctriner, les prétextes fallacieux. Ainsi, on a appris qu’il fallait contrôler le réseau Internet à cause des pédophiles, qu’il fallait garder les criminels en prison plus longtemps à cause des multirécidivistes et qu’il fallait cesser de taxer les riches parce que sinon ils se transformaient en exilés fiscaux.

Nul n’a alors songé à répondre que les pédophiles existaient bien avant Internet, que la prison était criminogène et qu’exonérer les riches d’impôts de peur qu’ils s’en aillent, c’était un peu comme supprimer les limitations de vitesse sous prétexte que personne ne les respectait. Dommage.

Les insultes à l’intelligence.

Mais ce qui m’a le plus choqué tout au long de ce quinquennat et dans cette campagne, ce furent les insultes à l’intelligence proférées par tous les représentants de la droite. Ces gens-là ont en effet inventés des termes qui, quand ils ne signifiaient pas le contraire de ce qu’ils auraient dû vouloir dire, permettaient de faire passer des idées franchement discutables cachées derrière des mots anodins.

Parmi les quelques exemples que je vais vous donner, le terme « insécurité culturelle », repris depuis par de grands quotidiens, m’a fait bondir. Car il faut être clair, pour parler d’insécurité culturelle, il faut qu’il y ait violence ou agression culturelle. Et c’est quoi une agression culturelle ? C’est quand quelqu’un qui n’est pas Français refuse de boire un coup de rouge et d’écouter de Claude François ? Pire, certains sont allés jusqu’à parler du « sentiment d’insécurité culturelle », ce qui signifie qu’on est en droit de se sentir menacés par quelqu’un qui POURRAIT refuser de boire un coup de rouge ou d’écouter du Claude François.

Une autre expression qui se développe sur le terreau de l’absence de réflexion est celle de « droite populaire », qui représente en fait la partie dure du mouvement. Il faudra qu’on m’explique ce qu’elle a de plus populaire que les autres, parce qu’en démocratie, tous les partis peuvent se revendiquer comme « populaires ».

Un dernier pour la route, et qui nous a été concocté pour les législatives, « l’équilibre des pouvoirs ». Le nom sonne bien – personne n’est contre l’équilibre –, mais il est synonyme de cohabitation, voire d’instabilité ou d’impuissance. Pour vous donner un exemple, les Grecs ont tellement bien réussi à trouver l’équilibre du pouvoir, qu’ils sont désormais incapables de mettre un gouvernement en place.

Comment lutter.

Alors, puisqu’il y en a assez de se laisser manipuler, et puisque les recettes à appliquer maintenant resteront efficaces pendant le mandat de François Hollande, il est bon de les publier.

Résister, c'est d'abord résister à la tentation de nous considérer comme des victimes, et lorsque cette tentation est trop forte (parce que justifiée) nous ne devons compter sur aucun politicien pour nous aider.

Il nous faut aussi admettre nos peurs, et toujours penser à la sécurité en terme de prix à payer, que ce soit en renonçant à des libertés ou en faisant des concessions aux institutions. Comme le disait Benjamin Franklin : « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux. »

Il nous faut enfin n’accepter aucun néologisme, aucun élément de langage avant d'avoir trouvé ce qui se cache derrière. Gardons à l'esprit que si deux politiciens utilisent les mêmes termes à moins d'une semaine d'intervalle, c'est qu'ils récitent une leçon.

Et puisque les médias refusent de passer ce genre de message avant le milieu de la nuit, utilisons Internet pour répandre la bonne parole :)



73 réactions


  • Fergus Fergus 10 mai 2012 10:15

    Bonjour, Cédric.

    Entièrement d’accord. Qui plus est, vous auriez pu ajouter :

    1) Les mensonges sans cesse répétés, du genre « Hollande va régulariser tous les sans-papiers » ;

    2) L’indignité consistant à répéter aux électeurs « Ne vous laissez pas voler cette victoire ! » comme si seule la victoire de la droite était légitime.


    • Annie 10 mai 2012 11:51

      Ou bien qu’il est favorable à la suppression des centres de rétention.
      Un point intéressant pour moi qui ne reçoit pas les chaines françaises est d’avoir suivi le débat Sarkozy et Hollande sur internet avec toutes les réactions twitter en bas de l’écran, reprenant les mensonges ou les demi-vérités. Très instructif.


    • Tartos 10 mai 2012 13:48

      Bonjour Fergus,


      Ca me fait penser à une affiche que j’ai vue en sortant du bureau de vote au 2e tour :

      « Non au droit de vote des etrangers, non à François Hollande ! »

      Ou on oublie que c’est juste pour les municipales, et que ca existe deja pour les etrangers européens.


    • bernicoduvar bernicoduvar 10 mai 2012 14:55

      la politique devrait etre une cause noble une vocation pas une religion de mensonge l’image que donne certain« cadre » nous donne une impression de voyou.


  • Martha 10 mai 2012 10:31

     Quel bonheur ce coup de balais, dimanche... Il faut le redire quand on entend nos « journalistes », usés par leurs compromissions, pérorer « sur » nos radios nationales. Qu’ils se taisent, que l’on puisse apprécier ce que cela représente. Mais bon sang, comment se fait-il que plus de 48% des français aient pu encore voter pour celui qui s’est fait sortir pour sa politique calamiteuse, ses mensonges giga et ses crimes, il faut bien le dire, bien que ce soit par notre armée, dite « de métier », interposée ou par les services dits « spéciaux ».
     Comment peut-il se faire qu’ un parti qui se dit patriote ait pu appeler à voter nul et que AS ait donner la même consigne. Ce n’est pas défendable même avec son analyse super intello : quoiqu’ils disent, ils sont maintenant disqualifiés.
     Pour en revenir au sujet, tous les boniments, que vous décrivez si bien, servis par ce pouvoir au bout du rouleau, avec le fol espoir de nous cacher le reste : une forêt immense et bien noire avec plein de loups.... Tous les mensonges au sujet de la Syrie, répété sans cesse....ne sont rien à côté des silences... Le premier, le plus gros, celui qui dure depuis plus de 10 ans, stop, chut, interdit, non pas touche : la clé interdite, le placard de barbe bleue : la vérité sur le « 911 »....Les tromperies financières qui l’ont entouré et qui ont été ensuite sans frein...Le puits sans fond, la pompe à fric emballée et inarretable du « complexe » « militaro - industriel ».... Des non-dits qui en disent long sur LES compromissions des sortants.
     Première urgence pour notre nouvel élu : dénoncer tout cela. Il suffit de le dire pour ébranler cette machine infernale. A ces silences insondables doit succéder la parole et la vérité. Ne rien dire sur cette machination c’est accepter d’être anéanti à coup sûr !
     


    • Hermes Hermes 10 mai 2012 11:38

      Martha bonjour. Votre enthousiasme sincère est touchant.

      SI FH avait eu la moindre velléité de dire la moitié d’un mot sur les sujets que vous évoquez, il n’aurait jamais été proposé au poste de candidat-président du PS. Les grands partis servent de filtre, et leurs caciques siègent dans les instances crées par l’oligarchie pour tenter de contrôler le jeu (OMC, FMI, Bilderberg, etc.) !

      Regardez : même JLM n’a évoqué ces sujets que du bout des lèvres, et ses plus claires allusions ont été devant les francs-maçons (video sur Internet faile à trouver) car il semblerait que vérité ne soit pas bonne à dire devant tous. C’est dire.

      Le salut ne viendra pas du pouvoir.

      Bonne journée.


  • Vilain petit canard Vilain petit canard 10 mai 2012 11:46

    Bravo Cedric, un article intelligent, ça fait du bien !


  • Cocasse Cocasse 10 mai 2012 12:56

    Un petit coup « d’insécurité culturelle » dans ma ville.
    Suite à l’immigration invasive de remplacement, quasi disparition des restaurants traditionnels.
    On ne trouve plus que : fast-food, kebab-couscous, restos japonais (paradoxalement tenus par des chinois).
    Il reste encore des pizzerias. Et aussi quelques restos français dans les quartiers riches, totalement hors de prix et de type « cuisine nouvelle ».
    Rien à voir avec ce que j’ai pu connaitre dans d’autres villes de France qui regorgent de restos traditionnels à prix abordable. Et pas du tout le même genre d’atmosphère aussi.


    • BlackMatter 10 mai 2012 17:15

      On ne peut que vous inviter alors à ouvrir un bon restaurant français et pas cher tenu par de bon français avec des produits bien français.


      Au fait, c’est quoi votre ville ?

  • Cedric Citharel Cedric Citharel 10 mai 2012 13:10
    Immigration invasive ou loi du marché ?

    Parce que la même loi du marché, qui nous oblige à travailler plus longtemps, favorise les établissements de « bouffe pas chère » par rapport aux restaurants gastronomiques.
    Je le déplore, mais ce n’est pas pour autant que j’accepterai l’utilisation de certains termes connotés sans vous demander d’y apporter quelques précisions.

    Par exemple, qu’entendez-vous par « pas du tout le même genre d’atmosphère » ?
    On n’y passe pas du Carla Bruni en fond sonore ?

    De même, je n’accepterai pas le terme « immigration invasive », tant que vous ne m’aurez pas expliqué ce que serait selon vous une « immigration évasive ».

    Cordialement

    • Cocasse Cocasse 10 mai 2012 13:20

      Ce terme « invasif » ne définie pas une volonté délibérée du nouvel arrivant comme mouvement organisé, comme ce serait le cas d’un pays qui envahi volontairement un autre, par les armes par exemple.
      Mais il définit la conséquence des politiques extrémismes d’accueil dérégulées et au mépris de toute cohésion. Avec apparition d’enclaves communautaires multiples notamment. Fatalement, il en résulte la disparation de l’art de vivre français, et une société indifférente puisque l’opposition à ce désastre est moralement criminalisée.


    • Hermes Hermes 10 mai 2012 14:03

      @Cocasse

      Bonjour, ouvrez un restaurant auvergnat, ça donnera une touche exotique à votre quartier, et la saucisse aux choux c’est un gage de sécurité culturelle, non ?

      Pour le marketing n’oubliez pas une chose : le riche adore s’encanailler. Ca le fait frémir.

      « Ma chère rendez-vous compte j’ai mangé une saucisse aux choux délicieuse au milieu des gargouilles à chiche kebab, vous n’imaginez pas ! »

      Bone journée à vous smiley


    • Cedric Citharel Cedric Citharel 10 mai 2012 17:24

      @ Cocasse,

      Il faudra, entre autres, que vous définissiez ce que vous entendez par « l’art de vivre français ».
      En dehors de ça, je laisse votre commentaire parce qu’il illustre bien la « langue de plomb » généralement utilisée par les gens qui se plaignent de l’immigration.
      D’ailleurs, le terme me plait bien, je l’utiliserai pour un prochain article :)

    • Cedric Citharel Cedric Citharel 10 mai 2012 17:25

      toujours @Cocasse

      Au fait, vous ne m’avez pas répondu sur « l’atmosphère »...

    • BlackMatter 10 mai 2012 17:30

      Ce que vous dénoncez Cocasse est exacte...

      Mais je crois que stigmatiser les étrangers est une erreur.
      Pendant des années nous avons réussi à les intégrer quelque soit leurs origines.
      D’ailleurs, nous n’avons pas en particulier des problèmes avec les nouveaux immigrés mais avec des jeunes qui sont aujourd’hui bien français...
      Mais où est passé l’instruction civique ?
      Apprend on encore aux jeunes le respect du drapeau comme on le faisant lors du service milliaire ?
      Qui a mise en place les ghettos mettant à néant la mixité sociale ?
      Nous n’avons même plus de Ministre de l’intégration...
      Quand à la cohésion sociale, on doit se payer Roselyne Bachelot.

      Alors avant de pointer du doigt les étrangers, assumons aussi nos responsabilités.
      Je ne suis pas pour une immigration incontrôlée. Nous ne pouvons accueillir plus que nous ne pouvons intégrer à la fois. Mais encore faut il avoir une politique d’intégration.


    • Vilain petit canard Vilain petit canard 11 mai 2012 10:56

      @BlackMatter :

      Tout à fait d’accord avec vous. Regardons un peu qui est responsable de ce qui se passe. On a arrêté d’intégrer les étrangers ( je suis moi-même petit-fils d’immigrés, je sais ce que je dis).

      Puis on a laissé leurs enfants (français) à l’abandon, dans des banlieues où personne ne veut vivre. On a fait comme si on leur donnait du travail, ce qui est faux. On a laissé proliférer l’économie parallèle, et puis tout d’un coup, on leur a tapé dessus. On n’a pas vraiment vérifié qu’on leur apprenait à lire. On les a crétinisé en leur expliquant sue leurs racines c’est important et qu’il faut à tout prix s’y rattacher.

      Et après, on s’étonnent qu’ils nous crachent à la g... en nous traitant de sale Français.


  • vachefolle vachefolle 10 mai 2012 13:58

    Ne vous inquietez pas, vous avez maintenant la gauche la plus malhonnête du monde.
    Les bobos de la place du marais qui n’aiment pas les riches et roulent en allemande...
    Trop drôle.

    Vous avez vu ce que l’idole de la gauche disait de Flamby :
    « Un cynique qui ne respecte jamais sa parole »

    Flamby, ce sont ses amis qui en parlent le mieux.


    • BlackMatter 10 mai 2012 17:32

      vache folle ça vous décrit bien en fait.


    • Antoine 10 mai 2012 23:07

      Toi aussi bâillonné par un fasciste de gauche ???


    • Cedric Citharel Cedric Citharel 10 mai 2012 23:22

      Oh, les gars, si vous avez des slogans à faire passer (à défaut d’avoir des idées) vous n’avez qu’à écrire des articles et ils seront peut-être publiés.

      Au lieu de ça, vous vous contentez de placarder vos messages et vos insultes dans les commentaires... Je range ça dans la catégorie « insultes à l’intelligence » et je plie :)

      En revanche, vous pouvez constater que je laisse les commentaires avec lesquels je ne suis pas d’accord, à condition qu’ils soient au moins un petit peu étayés.

      C’est qui le fasciste ?

    • Cedric Citharel Cedric Citharel 12 mai 2012 05:48

      Et après seulement deux jours, je déplie tout smiley


      Ainsi, chacun montre réellement son vrai visage.

      Chacun jugera de l’absence d’arguments et de la démagogie qui caractérise certains commentateurs ayant pris la défense de cette droite la plus malhonnête du monde.
      Mimétisme  ?

  • Anneau Ni Mouse 10 mai 2012 18:30

    en réalité ce n’est pas la droite la plus malhonnête du monde. la droite est souvent particulièrement malhonnête, mais là où elle l’est au pire, c’est sans doute aux USA. malheureusement, j’avais écrit un article la nuit du 5 au 6, sous-entendant cela ( « Sarközy de Nagy-Bocsa, serviteur des USA » ), mais il n’a pas été publié, je ne sais pas pourquoi (j’avais pourtant noté mes sources)


  • Antoine 10 mai 2012 22:41

     Seule la gauche est honnête, la preuve :elle bourre les urnes !


    • Antoine 10 mai 2012 23:04

      « Il » m’a plié...pour délit de vérité ???


    • Cedric Citharel Cedric Citharel 10 mai 2012 23:14

      Redite la même chose en argumentant un peu plus ou en citant vos sources, peut-être qu’alors vous ne vous ferez pas « plier ».

      Si vous voulez passez des slogans, choisissez un autre fil, ou écrivez un article sur le sujet.

    • Antoine 11 mai 2012 01:14

       Si vous me demandez mes sources, cela signifie que vous avez peu de culture politique et que par conséquent vous devriez abandonner vos tics fascisants...


    • Cedric Citharel Cedric Citharel 12 mai 2012 05:58

      C’est surtout qu’on n’a pas la même culture...


  • bernard bernard 10 mai 2012 22:52

    droite, gauche ou gauche, droite (en minuscule seulement)...
    même combat !
    L’accès au pouvoir et tout ce qui en découle.

    Ne valent pas mieux l’une que l’autre !

    on s’en rendre compte dans pas longtemps.


  • BA 10 mai 2012 23:16
    Qu’est-ce qu’il était long, ce film.

    C’était un film nul, c’était un navet.


    • Cedric Citharel Cedric Citharel 12 mai 2012 06:04

      Là, je pense qu’on est bien en face d’un spam ou d’un site malveillant.

      On se fait traiter de facho lorsque l’on plie celui-là aussi ?

  • John_John John_John 10 mai 2012 23:30

    La droite et la gauche sont les deux faces de la même pièce : le constructivisme. Pas étonnant que les deux défendent une idéologie similaire : la soumission des individus à l’Etat. 


    Hollande, comme sarko, va augmenter les impôts et les gaspillages publics, tout en attisant le climat de haine qui règne en france contre les riches et les immigrés. 

    Bref, rien de nouveau sur le soleil, la politique fonctionne comme d’habitude.

    • lloreen 10 mai 2012 23:35

      Raison de plus pour trouver une réelle alternative.
      Beaucoup d’initiatives dans ce sens voient le jour.
      Ne comptez pas sur les merdias pour l’information....

      http://www.youtube.com/watch?v=vmdI8ZQqH5A


    • Cedric Citharel Cedric Citharel 10 mai 2012 23:36

      Vous avez peut-être raison, mais je reste partisan de lui laisser sa chance.

      Après, si la situation continue de se dégrader, nous arriverons à la situation décrite par Mélenchon pendant sa campagne : extrême droite contre extrême gauche.

      À l’époque, beaucoup de gens n’ont pas pris cet avertissement au sérieux. Je vis à Athènes actuellement et je peux vous dire que c’est très concret.

    • Hermes Hermes 11 mai 2012 14:01

      Bonjour Cedric,

      Vous êtes le roi du pliage ! Pour votre gouverne, quand je vois un pliage, je déplie, car celà donne nécessairement une information intéressante sur les limites de tolérance du rédacteur.

      Dans votre cas je ne sui pas sûr d’en comprendre la logique : en quoi horeen méritait-elle le pliage par exemple ?

      Je ne suis sûrement pas le seul à procéder de la sorte, et m’en vais de ce pas tout déplier afin d’éclairer ma lanterne.

       smiley

      Bonne fin de journée (même si vous me pliez).


    • Cedric Citharel Cedric Citharel 11 mai 2012 15:46

      @Hemes


      Eh non, je ne vous plierai pas smiley
      Au contraire, je saisirai cette opportunité que vous me donnez pour m’expliquer, à nouveau, sur ce que certains appellent de la censure, voire du fascisme.

      C’est en effet plus par respect pour les lecteurs que par intolérance que je me livre à tous ces pliages.
      En tant que lecteur, quand je vais sur un article dont le titre laisse clairement deviner le contenu, je suis prêt à lire des avis contraires, mais je n’ai pas envie de me voir imposer tous les slogans et autres éléments de langage émanant du clan de ceux qui ne sont pas d’accord.

      À cet effet, en tant qu’auteur, je plie les messages qui assènent des vérités contradictoires avec l’article, s’ils ne sont pas un minimum argumentés. Pour les mêmes raisons, et aussi pour éviter les liens pernicieux, je replie les messages qui ne contiennent qu’un lien ou qu’une vidéo (je crois que c’est le cas du message de horeen dont vous parlez).

      Libre à tous ceux qui le souhaitent et qui le peuvent de déplier ces messages. À partir du moment où ils font une démarche pour les visualiser, cela signifie que ces derniers ne les importuneront pas. Dans ce cas de figure, je suis même plutôt content qu’ils puissent les lire.

      Merci et bonne fin de journée à vous aussi smiley

    • Cedric Citharel Cedric Citharel 12 mai 2012 06:07

      Et après deux jours à subir les invectives de tous les bien pensants, je peux tout déplier pour que chacun se fasse son opinion.


    • Hermes Hermes 14 mai 2012 09:44

      C’est une bonne idée.

      Libre à chacun de se faire une opinion, même si en final elle ne va pas dans votre sens. De même, à chacun d’apprendre à faire le tri entre les contributions « sourcées » ou argumentées, et d’évaluer la valeur des sources ou des arguments, pluisque elle n’est pas non plus la même pour tout le monde.

      Une absence d’arguments ou de sources chez un contradicteur, est de toute façon un bon point pour vous vis-à-vis des lecteurs qui réfléchissent. Pour les autres, ils ne voient que vos pliages, et c’est d etoute façon un mauvais point pour vous. Trop de pliage = perdant - perdant !

      Il ne faut pas oublier que l’enfer est pavé de bonnes intentions..... Que votre intention soit bonne je n’en doute pas, mais n’est-il pas plus constructif de laisser à chacun le loisir de faire son chemin vers l’autonomie de jugement.

      Bonne journée. smiley


    • Cedric Citharel Cedric Citharel 14 mai 2012 11:03

      C’est bien possible.

      Comme quoi on peut être « convaincu » par de bons commentaires.
       smiley

  • lloreen 10 mai 2012 23:32

    Au Vénézuéla, le président Hugo Chavez augmente les salaires.
    Evidemment, il n’est pas soumis au diktat des apparatchiks co-optés de Bruxelles et a flanqué les caniches de l’oligarchie financière hors du pays.
    Ceci expliquant sûrement cela....

    http://www.express.be/joker/fr/world/hugo-chavez-augmente-le-salaire-minimum-de-3225-pour-4-millions-de-salaries/165678.htm


    • John_John John_John 10 mai 2012 23:35

      Quelle mauvaise foi, l’inflation du bolivar est bien supérieure à toutes les hausses de salaires qui peuvent être décrété par ce dictateur, le pouvoir d’achat des vénézuéliens est en chute libre, et leur économie ne survit que grâce à la rente pétrolière !


    • Cedric Citharel Cedric Citharel 10 mai 2012 23:41

      Je ne connais pas la situation au Vénézuéla (on ne peut pas être partout), mais il semble que Chavez ne pourrait pas mener la même politique sans pétrole.

      Ce qui n’enlève rien à son mérite, si sa politique porte ses fruits.

    • John_John John_John 11 mai 2012 09:23

      Il ruine son pays à la vitesse grand V, en effet sa politique socialiste porte parfaitement ses fruits.


    • Cedric Citharel Cedric Citharel 11 mai 2012 09:34

      Sans chiffres et sans sources, ce message mériterait d’être plié...

      Je le laisse parce qu’il illustre bien la « pornographie politique » à laquelle se livrent certains commentateurs ici.
      Ils exposent crûment leurs états d’âme en espérant se faire remarquer par la vulgarité de leurs propos.
      Bref, si ce message n’est pas un ramassis de mensonges, il mérite un article à lui tout seul. Pourquoi ne l’écrivez-vous pas  ?

    • John_John John_John 11 mai 2012 10:02

      Je n’ai pas sourcé mon message parce que c’est aussi évident que de dire que l’économie nord-coréenne ne pète pas la forme. Néanmoins, si vous voulez une analyse, lisez ceci :



    • Cedric Citharel Cedric Citharel 11 mai 2012 10:19

      D’ailleurs, c’est trop tard pour sourcer, écrivez plutôt un article.

      Si c’est évident pour vous, ça ne l’est pas pour tout le monde.

    • John_John John_John 11 mai 2012 10:23

      Les ultrasocialistes ne veulent pas lire des faits, il veulent entendre toujours la même rengaine : c’est la faute aux riches, vite un fascisme d’Etat pour nous débarrasser de ces salauds de créateurs d’entreprises. Je ne vais donc pas me fatiguer pour des ahuris pareil. 


    • Cedric Citharel Cedric Citharel 12 mai 2012 06:11

      En ce qui concerne les ahuris, vous semblez faire un beau spécimen.

      Un bel exemple de langue de plomb aussi...

  • bakerstreet bakerstreet 11 mai 2012 01:43

    Très bien votre article.
    Notre superdupont a fait sa valise.
    La transition démocratique va se faire, même si elle est manifestement dure à admettre pour ceux qui n’ont reculé devant rien pour garder le pouvoir.
    Marrant de voir que l’ombre du fouquet’s, qui devait sombrer dans l’amnésie collective, a poursuivi notre homme.


  • bernard bernard 11 mai 2012 08:08

    Juste une question...
    est-ce la démocratie de replier un billet qui ne va pas dans le sens souhaité ?

    Quelle intolérance !
    C’est carrément minable de la part du replieur !


  • bernard bernard 11 mai 2012 08:09

    Je vous souhaite malgré tout une excellente journée !


  • bernard bernard 11 mai 2012 08:10

    je vous souhaite malgré tout une excellente journée !


  • bernard bernard 11 mai 2012 09:06

    Ces repliages systématiques ne sont que le fait d’extrêmistes...
    Qu’ils soient de gauche ou de droite (toujours en minuscule).Qu’importe !
    Ils ne souffrent aucune contradiction.
    Parlent d’insulte à l’intelligence...
    Faudrait t’il encore qu’il sache ce qu’est l’intellignece !
    Et là, j’ai comme un gros doute ! 

    Une seule pensée, l’unique, la leur !

    Quelle misère


  • bernard bernard 11 mai 2012 10:02

    Je ne suis pas un personnage de vos « polars » ou autre bouquin de « SF » que l’on peut museler à souhait ou faire dire ou penser ce que l’on veut.
    J’existe, en vrai !
    J’ai des opinions et je les exprime, comme vous le faites pour le votres.
    Nous avons les mêmes droit et jusqu’a preuve du contraire la loi du plus fort...., ce n’est ce n’est que la morale d’une fable.
    Mais je ne vous apprend rien vous qui disposez de la science infuse.
    Allez je vous laisse à votre jeu favori, l’origami, je ne vous ferais pas l’insulte de vous expliquer ce que c’est !

    je vous souhaite une excellente journée (à replier)

    PS : je vous autorise même à replier ce com.

    (PS, ça veut aussi dire Parti Socialiste... NON ?)


    • Cedric Citharel Cedric Citharel 11 mai 2012 10:30

      Je n’ai rien contre les gens qui expriment leurs opinions, même quand elles sont contraires aux miennes. D’ailleurs, vous le sauriez si vous aviez lu tous les commentaires (non repliés) publiés sur cet article.

      En revanche, je considère que les gens qui veulent asséner des slogans allant à l’encontre de l’article sur lequel un auteur a travaillé doivent au moins expliquer sur quoi sont basés ces slogans.
      Comment réagiriez-vous si je venais placarder une affiche, contraire à vos convictions, sur la façade de votre pavillon/appartement/maison/caravane ou que sais-je ?

      AgoraVox est un espace de liberté et puisque vous semblez être un homme de convictions, profitez en pour écrire un article ou pour vous opposer en argumentant plutôt que de réciter vos « éléments de langage », c’est vrai que c’est moins facile que d’insulter les gens bien à l’abri derrière son clavier et dans l’anonymat de son pseudonyme.

      Je ne vous salue pas, mais je signe.

        Cedric Citharel

    • bernard bernard 11 mai 2012 11:20

      @ Cédric...

      « AgoraVox est un espace de liberté »

      Puisque vous le savez....
      respectez cet état de fait !

      Perso, je vous salue !


    • Cedric Citharel Cedric Citharel 11 mai 2012 11:32

      @ Bernard


      Vous ne renseignez pas votre profil,
      vous ne publiez pas d’articles,
      bref, vous n’êtes là que pour asséner votre opinion, sans la justifier et sans l’assumer.

      Et vous appelez ça « liberté »  ?
      Moi j’appelle ça pollution.

    • Antoine 12 mai 2012 00:33

      Gros fascho !


    • Cedric Citharel Cedric Citharel 12 mai 2012 06:35

      C’est vous le démocrate ?


    • Antoine 12 mai 2012 20:42

       Ben oui, j’adore traiter de faschos les gens de gauche dont c’est l’insulte suprême pour un oui ou pour un non !

      ps (sic) pour les leçons de démocratie, je vous conseille de vous inscrire aux cours de formation permanente.


    • Cedric Citharel Cedric Citharel 12 mai 2012 21:16

      La formation est en effet permanente.

      Je vous garde une place ?

  • bernard bernard 11 mai 2012 15:44

    « Je n’ai rien contre les gens qui expriment leurs opinions, même quand elles sont contraires aux miennes » (sic)

    Juste un peu contradictoires avec vos agissements !
    monsieur le donneur de leçon !(avec un petit m)


    • Cedric Citharel Cedric Citharel 11 mai 2012 15:53

      Relisez les commentaires de John-John, Yoann et Cocasse, vous verrez que si la discussion est possible, l’invective est en effet mal venue  !


  • bernard bernard 11 mai 2012 15:46

    Et je vous laisse le dernier mot...
    puisque visiblement vous y tenez beaucoup !


  • Soi Même 13 mai 2012 13:19

    « Le mal temps passe et retourne le bon pendant qu’on trinque autour de gras jambon. »



Réagir