jeudi 19 décembre 2019 - par gruni

Laurent Brun un cheminot duraille, et Philippe coincé dans le butoir syndical

Laurent Brun, fils et petit-fils de cheminots lyonnais est naturellement rentré à la SNCF en 2000, comme « agent de mouvement », c’est-à-dire conducteur sur les manœuvres en gare. Passé par l’UNEF et formé aux Jeunesses communistes, le patron de la CGT Cheminots est aussi un spécialiste du mouvement de grève, du blocage des voies de chemin de fer et des manifestations de rue. Voilà, un rapide portrait de celui qui joue le rôle du méchant cégétiste qui ne veut pas entendre parler d'une trêve de Noël et qui finira bien par piquer la place du Secrétaire général Philippe Martinez qui tient beaucoup au rôle principal dans la défense des acquis sociaux de son peuple de gauche de la fonction publique.

Mais ce n'est pas tout, Brun n'est pas que le patron de la CGT cheminots depuis 2007. De mauvaises langues chuchotent (il ne faut jamais écouter les mauvaises langues) que Brun est aussi...

"le visage juvénile du stalinisme." 

Diable !!!

Pour être tout à fait franc et sincère, Laurent Brun n'est pas du tout d'accord avec cette image de lui, donnée par des camarades d'autres syndicats. L'inventeur de la grève perlée en 2018 pour s'opposer à la réforme de la SNCF n'est pas un adorateur de l'ex URSS.

Allons donc dit-il !...

"Nous sommes au XXIe siècle, que diable ! C‘est fini et bien fini, tout cela ! "

Et Vladimir Ilitch Oulianov, dit Lénine. La révolution d'Octobre, l'internationale communiste, ect. Alors là, ça lui parle à Laurent Brun. Car pour lui...

"Les analyses de Lénine sont toujours d’actualité : il faut à la fois une idéologie révolutionnaire, et une organisation révolutionnaire pour la porter."

Voilà une déclaration de Brun qui a le mérite d'être parfaitement claire. Il y en a encore une autre qui prouve encore une fois de plus que la guerre des classes a encore de beaux jours...

"la grève n’a pas de fonction institutionnelle (elle n’est pas là pour faire pression sur un vote à l’Assemblée), mais bien une fonction « économique » pour faire perdre de l’argent au patron."

Mais de quels patrons est-il question, c'est vrai que dans une guerre il y a toujours des dégâts collatéraux et des petits qui trinquent. Mais, Laurent Brun vous dira que c'est la faute du gouvernement. Un gouvernement qui devrait obéir aux syndicats sans hésiter une seconde dès qu'il est menacé d'une grève. Ce qui n'est pas possible ou alors les syndicats doivent gouverner le pays. Maintenant, il n'est pas possible non plus d'accepter sans rien dire des réformes qui se font au détriment des travailleurs. Personne n'avait manifesté contre la retraite à 60 ans, les 35 heures ou la cinquième semaine de congés payés. Aurions-nous été trop gâtés à une certaine époque ?

Vous avez peut-être lu dans certains commentaires sous les articles de médias mainstream ou sur les réseaux sociaux, des supputations. Comme par exemple que si le gouvernement renonçait à la suppression des régimes spéciaux, la grève s'arrêterait très vite. Même si la retraite par points s'appliquait à tous les autres travailleurs. Ce qui voudrait dire que les syndicats défendent leurs encartés et se fichent pas mal des autres salariés du privé. Vrai ou faux ? 

Les Français semblent désabusés et résignés à travailler jusqu'à 64 ans. Pire même, la majorité des retraités de demain seraient convaincus d'avoir des pensions en baisse. Sinon, ils seraient plus nombreux en grève et dans la rue pour se battre contre l'expert comptable libéral président de la République. Parce que cette grève est aussi politique. C'est Macron qui est rejeté, pas seulement une réforme incomprise qui paraît sournoise aux Français.

Au fait, où est passé Emmanuel Macron. Après avoir envoyé le Premier ministre ferrailler avec les syndicats. Le président reste silencieux pour le moment. Il est vrai que c'est "Philippe qui a convaincu le chef de l'Etat de mettre l'âge pivot dans le projet de loi sur les retraites (Canard enchaîné)" alors que Macron n'en voulait pas deux semaines avant. Si le président a finalement cédé à Edouard Philippe, Jupiter pourrait battre en retraite et reporter à plus tard la question de l'âge de départ à la retraite à 64 ans pour mettre la CFDT dans sa poche droite. 

 Le "22 novembre, lors d’un déplacement dans la Somme. A Nesle, le chef de l’Etat avait défendu le projet du gouvernement et s’en était pris violemment aux régimes spéciaux. La grève est « avant tout la mobilisation de salariés d’entreprises qui relèvent des régimes spéciaux. C’est donc une mobilisation contre la fin des régimes spéciaux », avait déclaré le chef de l’Etat, dénonçant « des demandes catégorielles qui pénalisent le reste de la société ».

Le Président n'a sans doute pas changé d'avis, Laurent Brun et les autres syndicalistes non plus. Les candidats voyageurs pour Noël sont dans une impasse, comme Philippe d'ailleurs. À suivre...



71 réactions


  • leypanou 19 décembre 2019 12:08

    le chef de l’Etat avait défendu le projet du gouvernement et s’en était pris violemment aux régimes spéciaux  : c’est vrai çà, il s’en est violemment aux régimes spéciaux des policiers et des militaires smiley

    Quand certaines catégories de personnes -pas très nombreux- regardent un peu de travers, on se met tout de suite au garde-à-vous ; pour d’autres, ils peuvent toujours crier.


  • troletbuse troletbuse 19 décembre 2019 12:09

    L’article hebdo grounichien

    de propagande macroniste. 


    • ASTERIX 19 décembre 2019 21:12

      @troletbuse LREM MARCHARRIERE des escrocs comme DELEVOYE ET BUZYN (bancassurance et big pharma )

      des menteurs ils font dire aux voyageurs qu il y aura quasiment tous les trains qu’il faudra avant la BIG REUNIONS APRES C’EST LA CACAPHONIE LA DEBANDADE tout cela en empechant 6000 ENFANTS ACCOMPAGNES VOYAGEANT POUR VOIR LEURS GRANDS PARENT OU LES PARENTS DIVORCEnS ALORS QU ON SAIT TRAIN BIEN QUE 6000 BILLETS A 150 EUROS (HORS DE PRIX ) RAPPORTERONT 700 000 EUROS au lieu de 300000 EUROS MAIS CES PAUVRES TYPES OU PERONNELLE DE GRANDE MATERNELLE sont les pOliTIques avec macron philippe delevoye petratorsky ( le drh d auchan qui vident vendeuses et caissieres pour une perte de à ;_0.80 euros OU UN CROISSANT BRULE DONNE A UN AFFAME !!!!! ou a son enfant

      ces pere noels la sont de vraies ordures qui ne meritent que l’ echaffaud avec FILLON SARKOZY DELEVOYE PENICAULT BORNE BERGE et des millliers d autres LE PEUPLA VOUS PREND DEPUIS LONGTEMPS POUR TES CREVURES
      1 AN DE GILETS JAUNES DE MAINS ARRACHEES DE MACHOIRES FRACASSES
      D OEILS CREVES NE NEUR A RIEN FAIT

      LA FRANCE EST DEVENUE UNE DICTATURE MENEE PAR LES FINANCIERS COMME MACRON !!!!

      A SEMER LA ZIZABNIE ON RECOlTERA L OURAGAN TREMBLER TYRANS AUX ORDRES DE L EUROPE ET DE LA FINANCE INTERNATIONALE

      L HEURE APPROCHE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!



    • Pere Plexe Pere Plexe 20 décembre 2019 10:41

      @troletbuse
      « Laurent Brun, fils et petit-fils de cheminots lyonnais est naturellement rentré à la SNCF  » 
      Notre cireur de pompe en Marche commence, naturellement, très fort dans le cliché malveillant.


  • Nowhere Man 19 décembre 2019 13:56

    L’acharnement médiatique est généralisé, on assiste à un véritable « CGT bashing ».

    C’est pénible de découvrir dans un article la même médisance (calomnie plutôt non ?) qui se voudrait moderne alors qu’elle est totalement ringarde.

    Pourtant les deux seuls autres syndicats ouvriéristes FO (longtemps chérie par les chiens de garde) et Sud qui sont sur la même ligne de revendications sont épargnés.

    A propos de Sud voici une info superbement ignorée par la pravda néolibérale parce qu’elle démontre que tout n’est pas perdu pour les néodamnés de l’hexagone. 75% aux dernières élections professionnelles chez Michelin à Roanne (72% de participation).




    https://www.sud-michelin.org/actualite/roanne/resultats-des-elections-cse-de-lusine-de-roanne 




    • Pere Plexe Pere Plexe 20 décembre 2019 11:03

      @Nowhere Man
      C’est le travail habituel des médias qui en reprenant unanimement des éléments et un vocabulaire orienté fabrique l’opinion.
      Les cotisations sont des charges.
      Les syndicats sont réformateurs (responsable, moderne,ouvert) ou pas.
      Delevoye pris la main dans le pot est un type exemplaire de bonne foi.
      Les partis politiques sont extrémistes. Ou pas. 
      Les privilégiés sont des types à 1500€ en travail posté.
      Un type sans train est un otage. (sauf si c’est la SNCF qui à fermé sa gare, voir la ligne par mesure d’économie).
      Un DRH qui fait mettre une salarié en garde à vue pour 80 centimes est un expert du « dialogue social ».
      .
      Heureusement ce bourrage de crane est de moins en moins efficace.
       


  • Rera 19 décembre 2019 14:01

    @Tous,

    Tous les médias reprennent en cœur « ça y est le gouvernement a sorti son simulateur ??? En regardant de plus près il s’agit des cas types...Les 1000€ promis par La république en marche sur tous les plateaux de télévision y figure même pas ???

    comme d’hab de l’enfumage...


    • Fergus Fergus 20 décembre 2019 09:10

      Bonjour, Rera

      Copie d’un commentaire que je viens de vous adresser sur un autre fil :

      « Et vous un perroquet porteur d’un discours sectaire qui vous empêche de faire la part des choses entre les personnes de progrès lucides sur l’état de la société et les intégristes englués dans une idéologie fermée à toute approche nuancée de la réalité. Manifestement, vous êtes dans la 2e catégorie !

      Désolé, mais la vie n’est pas noire ou blanc : elle est grise, ne vous en déplaise.

      Quant à Macron, je persiste à espérer que sa clique néolibérale et lui-même seront dégagés en 2022. Et pour cela, je revoterai France Insoumise. »

      Pour ce qui est du simulateur, c’est un gadget sans intérêt. A noter que les médias qui évoquent ce simulateur sont plutôt critiques.


  • devphil30 devphil30 19 décembre 2019 14:06

    C’est pathétique de ne rien comprendre aux mesures cachées de cette réforme qui va pousser de nombreuses personnes dans la difficulté lors de leur retraite.

    Ne rien comprendre a cette destruction des acquis sociaux en invoquant les régimes spéciaux de la SNCF , ces régimes sont amenés à disparaitre car les nouveaux entrants n’ont pas le même statut.

    Par contre il faudrait évoquer les régimes spéciaux des politiques dont on ne parle pas.

    Il est quand même hallucinant que ces personnes élus et nourris par nos impôts , gaver ensuite après leur départ par nos impôts et pour certains à vie comme le président, que ces personnes trouvent le moyen d’oeuvrer contre le bien commun pour satisfaire des compagnies privés qui voient dans la manne des cotisations retraites un fond spéculatif pour agir sur les marchés boursiers.

    Ne pas comprendre cela montre une méconnaissance absolue de comprendre que notre démocratie est en danger et que les élus sont des pions du capital

    Evoquer Staline , Lénine , le communisme poutr servir de repoussoir montre bien l’incompréhension de la manière dont l’histoire a été réécrite.

    Le modèle anglo saxon qui nous est imposé de plus en plus va à l’encontre de notre culture et de notre vision de solidarité.

    Le modèle anglo saxon , c’est l’argent ou la mort

    Combien de pauvres aux USA , combien de travailleurs pauvres avec de multiples emploi en Angleterre ?

    Comment se comporte les agences d’emploi en Angleterre , elle sont là pour détruire les chomeurs , voir le film Moi Daniel Blake

    http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=241697.html

    Certains n’ont pas compris et la fable de la grenouille que l’on fait cuire à petit feu leur est inconnu , le moment de bouillir approche mais pour l’instant tout va bien comme le dis le défenestrer quand il est entre le 3 ième étage et le 2 ième étage.

    Cet article est insupportable de mépris et d’incompréhension.



    • gruni gruni 19 décembre 2019 19:13

      @devphil30

      « C’est pathétique de ne rien comprendre aux mesures cachées de cette réforme qui va pousser de nombreuses personnes dans la difficulté lors de leur retraite. »

      Voici mon commentaire en réponse à oncle archibald dans un article précédent.

      « Et si cette réforme passe, nos enfants ont des soucis à se faire pour le montant des pensions. C’est quoi ce flou, sur la valeur du point ?
      Et ensuite, moins de cotisants dites-vous, pourquoi ? Et remettre le pays au boulot, ça ne serait pas une solution plutôt qu’une réforme qui immanquablement sera négative pour les salariés. Mais là plus personne. C’est en tout cas mon avis. »


    • vesjem vesjem 20 décembre 2019 00:11

      @gruni
      n’essaie pas de te faire passer pour ce que tu n’es pas


  • CN46400 CN46400 19 décembre 2019 16:29

    Martinez vient d’arriver à Matignon, observation de Perri (LCI) : « il a changé de chemise... »


  • Fergus Fergus 19 décembre 2019 17:09

    Bonjour, gruni

    Mon avis est , depuis au moins 48 heures, que l’on va assister à un deal entre le gouvernement d’une part, et le duo CFDT-UNSA d’autre part.

    Un marché qui consisterait à ne pas céder pour l’exécutif sur le principe de l’âge pivot, mais en lâchant du lest de manière significative sur la pénibilité, le délai de mise en oeuvre et, peut-être, la pension minimale.

    Hors de ce genre de deal, je ne vois pas les choses s’arranger au plan de la mobilisation. Hors, tant le gouvernement que les syndicats dits « réformateurs » ont impérativement besoin de mettre sur pied une sortie de crise en laissant la CGT, FI et SUD continuer la lutte, mais avec des espoirs forcément de plus en plus réduits de victoire.

    A titre personnel, je préférerais que le front syndical reste uni, peut-être pas pour obtenir un retrait pur et simple de la réforme  je n’y crois pas, et la mobilisation est trop faible pour effrayer l’exécutif —, mais au moins pour obtenir des avancées sur la pénibilité et des garanties constitutionnelles sur la réalité de l’alignement du point sur l’indice des salaires.


    • gruni gruni 19 décembre 2019 17:42

      @Fergus

      Comme tu le sais déjà, « Il faut savoir terminer une grève dès que la satisfaction a été obtenue ». 

      Maurice Thorez le 11 juin 1936.
      Ceci dit ton commentaire est plein de bon sens, et il faudra bien en sortir d’une façon ou d’une autre.
      Mais avec 10% de travailleurs syndiqués, les syndicats ne pèsent pas suffisamment, malgré les blocages et les manifs. Alors d’accord avec toi pour « au moins pour obtenir des avancées sur la pénibilité et des garanties constitutionnelles sur la réalité de l’alignement du point sur l’indice des salaires ».


    • Rera 19 décembre 2019 19:48

      @gruni et @ Fergus,
      Les masques macronistes tombent...


    • gruni gruni 19 décembre 2019 20:08

      @Rera

      Vous remarquerez que ma photo n’est pas masquée. D’autre part, même si vous me faites très peur. Si j’étais macroniste je le dirai. 

      A bon entendeur


    • Rera 19 décembre 2019 21:43

      @gruni
      Oui,vous êtes Macroniste je persiste et je signe.


    • vesjem vesjem 20 décembre 2019 00:13

      @gruni
      c’est pas toi


    • vesjem vesjem 20 décembre 2019 00:14

      @gruni
      c’est pas toi


    • Fergus Fergus 20 décembre 2019 09:13

      Bonjour, Rera

      Si vous oeillères vous le permettent, je vous invite à lire la réponse que je viens de vous adresser plus haut.


    • CN46400 CN46400 20 décembre 2019 09:47

      @Rera

      Ce qu’aucun macroniste ne vous dira !

      voici les chiffres précis depuis 2013 de la contribution de la Caisse nationale des industries électriques et gazières aux autres régimes de retraite.

      2013 : les électriciens et gaziers ont versé 88 millions d’euros aux autres régimes de retraite.

      2014 : les électriciens et gaziers ont versé 89 millions d’euros aux autres régimes de retraite.

      2015 : les électriciens et gaziers ont versé 95 millions d’euros aux autres régimes de retraite.

      2016 : les électriciens et gaziers ont versé 89 millions d’euros aux autres régimes de retraite.

      2017 : les électriciens et gaziers ont versé 79 millions d’euros aux autres régimes de retraite.

      2018 : les électriciens et gaziers ont versé 76 millions d’euros aux autres régimes de retraite.

      Entre 2013 et 2018, c’est 516 millions d’euros versés de façon solidaire par les électriciens et gaziers au régime général pour tous les Français.
      Et vous savez quoi.....NOUS EN SOMMES EXTRÊMEMENT FIERS !!!!

      NOUS NOUS BATTRONS JUSQU’AU BOUT, C’EST UN COMBAT POUR NOUS ET NOS GAMINS, LA RETRAITE DOIT ÊTRE UNE SECONDE VIE PAS L’ANTICHAMBRE MISÉRABLE DE LA MORT !

      Nota pour Gruni : Brun serait fils et petit fils de cheminot, et alors ? Les descendants d’avocats, ou de toubid, ou de notaires, ou de bourgeois, auraient-ils plus de mérites ?

    • gruni gruni 20 décembre 2019 10:05

      @CN46400

      Brun serait fils et petit fils de cheminot, et alors ?"

      De père en fils, et alors, j’ai dit que c’était mal ? J’ai dit que c’était naturel, j’aurais pu ajouter qu’il est rentré à la SNCF grâce aux 35 heures. 


    • Rera 20 décembre 2019 11:01

      @CN46400
      Vous prêchez un convaincu...mais les macronistes Gruni et fergus ne sont vraiment pas convaincu sauf par leur MENTOR.


    • Fergus Fergus 20 décembre 2019 11:40

      @ Rera

      Amusante, l’usage de cette rhétorique stalinienne qui consiste à diaboliser quiconque, y compris dans son propre camp, quiconque n’est pas strictement sur la ligne idéologique sectaire. smiley  smiley  smiley


    • Fergus Fergus 20 décembre 2019 11:42

      Je reformule pour cause d’erreurs :

      Amusant, l’usage de cette rhétorique stalinienne qui consiste à diaboliser, y compris dans son propre camp, quiconque n’est pas strictement sur la ligne idéologique sectaire. smiley  smiley  smiley


    • Rera 20 décembre 2019 12:40

      @Fergus
      Ne prenez pas votre cas MACRONISTE pour une généralité...


    • Fergus Fergus 20 décembre 2019 13:40

      @ Rera

      Vous n’avez pas renseigné votre profil. Je vais donc le faire à votre place avec les éléments dont je dispose :

      Je suis un troll de gauche radicale. Après avoir détesté Sarkozy, puis Hollande, je voue une haine sans réserve à Macron. Je suis prêt à défendre n’importe quel propos politique  y compris mensonger ou manipulateur  dès lors qu’il émane de mon camp et qu’il sert mon idéologie. A cet égard, je m’engage à tenter de décrédibiliser par tous les moyens, y compris par la calomnie, quiconque pourrait émettre le moindre critique sur cette idéologie ou sur ceux qui la portent, et cela vaut en tout premier lieu pour les déviationnistes coupables de s’écarter un tant soit peu de la doxa radicale qui est la mienne. Pour moi, les nuances n’existent pas : il n’y a qu’une vérité, et j’en suis l’un des gardiens.

       smiley  smiley  smiley


    • vesjem vesjem 23 décembre 2019 23:14

      @Rera
      pour moi gruni et fergus sont une seule et même personne ;
      ils se font des ronds de jambes à s’en péter les rotules, se disent bonjour comme des gentlemen, se congratulent à chaque commentaire, ont un nombril proéminent ...
      2ème possibilité, c’est une équipe rémunérée pour faire le job


    • nemo3637 nemo3637 30 décembre 2019 21:09

      @grunti
      Tu passes quand même pour un gros lèche-bottes.
      Ce que les gens sont méchants, pas vrai ?


    • troletbuse troletbuse 30 décembre 2019 21:36

      @nemo3637
      Un gros lèche-bottes ?
      Et même plus haut  smiley


    • gruni gruni 31 décembre 2019 07:05

      @nemo3637

      Il n’y a pas de méchants sur ago...

      C’est autre chose.


    • nemo3637 nemo3637 31 décembre 2019 09:31

      @gruni
      Pourquoi accorder de l’importance à ce qui est insignifiant ?
      Ce genre de billevesées n’intéresse que d’autres imbéciles....


    • gruni gruni 31 décembre 2019 16:51

      @nemo3637

      Je suis de votre avis.

      Bon réveillon


  • JulietFox 19 décembre 2019 17:33

    Les routiers vont se fâcher ; mais pas en même temps que les autres, puis ce sera le tour des garde barrière de l’aviation, mais pas le même jour. Et ainsi de suite..

    Le 13 octobre 2016, l’actuel ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, alors simple député des Alpes-de-Haute-Provence, commentait sur Twitter le premier débat de la primaire de la droite. « Moi pour la retraite c’est 63 ans », « Alors moi 64 ! » « Ben moi 65 ! »... qui dit 70 ? Alors... j’attends !!!", écrivait-il goguenard, moquant la surenchère des candidats lorsqu’il s’agissait de repousser l’âge de départ à la retraite. Soit peu ou prou ce que prévoit de faire le gouvernement, sans en avoir l’air - puisque l’âge légal de la retraite reste bien fixé à 62 ans –, en faisant passer l’âge minimum du départ à taux plein à 64 ans.

    Le 13 octobre 2016, l’actuel ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, alors simple député des Alpes-de-Haute-Provence, commentait sur Twitter le premier débat de la primaire de la droite. « Moi pour la retraite c’est 63 ans », « Alors moi 64 ! » « Ben moi 65 ! »... qui dit 70 ? Alors... j’attends !!!", écrivait-il goguenard, moquant la surenchère des candidats lorsqu’il s’agissait de repousser l’âge de départ à la retraite. Soit peu ou prou ce que prévoit de faire le gouvernement, sans en avoir l’air - puisque l’âge légal de la retraite reste bien fixé à 62 ans –, en faisant passer l’âge minimum du départ à taux plein à 64 ans.Schiappa et Le Drian en croisade contre la réforme de 2010

    Autre figure du gouvernement, Marlène Schiappa ne mâchait pas non plus ses mots, il y a quelques années, contre l’idée d’un report de l’âge légal de départ à la retraite. Jeudi 12 décembre, le député insoumis Adrien Quatennens déterrait un tweet rageur de la secrétaire d’Etat à l’égalité entre les femmes et les hommes, daté du 23 mai 2015 : « Après 50 ans on ne t’embauche plus mais le Medef veut que tu partes à la retraite à 67 ans… Pendant 17 ans, tu fais quoi ? », écrivait Marlène Schiappa, encore adjointe au maire du Mans.


  • JulietFox 19 décembre 2019 17:34

    J’ai bébébégayé.


  • TSS 19 décembre 2019 18:21

    Hisser le salaire des femmes au même niveau que celui des hommes(+20%)

    en prenant l’argent sur les 200 milliards qui passent en douce du travail vers

    les actionnaires,donc + de cotisations et il n’y aura plus de problème de retraite.. !!


  • TSS 19 décembre 2019 18:25

    Si les grevistes obtiennent des avantages immediats ,je suis sur que ceux

    qui bavent tout les jours sur eux, en personnes courageuses, refuseront

    ces avantages dont ils ne voulaient pas... !!


    • TSS 20 décembre 2019 01:36

      @kimonovert
      Non !cest la reflexion d’un ancien syndicaliste du privé , (non
       permanent) pas besoin d’être fonctionnaire pour agir !!
      j’ai connu ça les trouducs hargneux qui mettaient leur dignité dans la
      poche et le mouchoir par dessus au moindre petit avantage et re
      tournaient dans la foulée cirer les pompes du chefaillon.. !


  • Trelawney Trelawney 20 décembre 2019 08:08

    En tant qu’ancien patron je peux dire que pour la réforme des retraites, Brun et Martinez sont dans leur rôle et jouent leur partition. Car cette réforme est à n’en pas douter une réforme patronale et non pas comme les médias et les politiques nous le disent « une réforme pour assurer la pérennité de notre système de retraite ».

    Si je me mets à la place de la CGT ou FO je me dis que toute cette réforme est mal goupillée et doit être annulée et remplacée par une autre. Si je me mets à la place de Philippe je passe en force en annonçant un age pivot à 64 ans, qui est vieille technique de négociation où on ajoute une clause totalement inacceptable pour la retirer ensuite et dire « vous avez vu je fait des efforts dans votre sens » et laisser tout le reste.

    Chacun joue sa partition dans ce bras de fer qui a deux trouble fête :

     les médias qui par facilité jouent sur la corde sensible (y aura-t-il des train à noel) pour ne pas s’intéresser à ce qu’il y a dans cette réforme. Et surtout pour ne pas fâcher leur patron

     les syndicats « réformateurs » qui avaient un rôle tant que le dialogue social existé, mais qui ont perdu tout crédit depuis que l’exécutif légifère sans les consulter. Il suffit de voir la tête déconfite de Berger et son temps minimum de présence à la manifestation pour comprendre qu’il y a un sérieux malaise au sein de son syndicat. Il se dit que s’il est resté si peu de temps dans la manifestation, c’est parce qu’il était menacé par ses propres troupes.

    Pour ce qui est de la réforme et de l’exécutif :

    On a Edouard Philippe et Bruno Lemaire qui par égo rêvent de faire ce que leur mentor (Alain Juppé) n’a pas réussit à faire et par fainéantise intègre dans le projet de réforme, des articles écrit par Blackrock

    On a Macron qui laisse faire les deux plus haut en se disant à tort « si ça foire c’est eux qui porteront le chapeau. Mais faut pas s’y fier, car la réception en grande pompe et en toute discrétion à Versaille de 25 octobre dernier de BlackRock, plus gros gestionnaire d’actifs au monde, pour mettre en place une feuille de route afin d’instaurer en France un véritable système de retraite par capitalisation, aux côtés du système par répartition, montre la proximité de Macron à ces derniers

    On a un commissaire au retraite Delevoye dont sa proximité avec les assurances et fonds de pension est démontré. Et qui c’est fait jeter, car plus utile en tant que bouc émissaire que rapporteur de la loi

    On a son remplaçant, pur produit Auchan Mulliez et qui va aussi tenir le rôle de fusible , le temps de la mise en place de cette réforme et qui sera le principal artisan de l’échec si ça se passe mal.

    Si cette réforme est si bien, pourquoi E Philippe dit : » Ceux qui sont nés avant 1975 n’ont rien à craindre car ils ne seront pas concernés par cette réforme"


    • gruni gruni 20 décembre 2019 08:48

      @Trelawney

      « n’ont rien à craindre » d’après le 1er ministre

      Sans vouloir jouer sur les mots, ça ne serait pas plutôt...

      « 
      les personnes nées avant 1975 qui auront plus de 50 ans en 2025 ne seront pas concernées par le nouveau système »

      En tant qu’ancien patron, vous ne croyez pas que les seuls gagnants de cette réforme seront les artisans, commerçants et agriculteurs ?

      Guère rassurant pour tous les autres ?

      Je suis d’accord que le gouvernement cherche à favoriser la capitalisation.


    • CN46400 CN46400 20 décembre 2019 09:58

      @gruni
      Les points c’est comme les carottes, çà s’achète pendant la carrière et se revends pendant la retraite. Si le prix monte pendant la carrière, vous achèterez moins de carottes qui vous manqueront au moment de la liquidation. Ce qui se traduira par une baisse de la pension attendue......


    • gruni gruni 20 décembre 2019 10:11

      @CN46400

      C’est bien pour cela que la valeur du point doit être inscrit dans la loi comme c’est prévu. Et être réévalué tous les ans. Mais qui connaît l’avenir...


    • JL JL 20 décembre 2019 10:37

      @CN46400
       
       Si le prix du point monte (relativement) au salaire c’est que la valeur du point aura été surévaluée, sinon c’est le pouvoir d’achat des salariés qui aura été diminué.
       
      Dans le premier cas, les points déjà acquis seront ipso facto revalorisés — du moins je l’espère ! — et le retraité sera gagnant. Dans l’autre, c’est le salarié qui y perdra, pas le pensionné. Pile, le pensionné gagne, face c’est le salarié qui perd. Mais comme le retraité ne peut pas faire grève, ça me parait équitable.


    • JL JL 20 décembre 2019 10:46

      @CN46400, gruni,

       

       Il n’y a pas lieu de craindre une augmentation du prix du point si, comme je l’ai dit plus haut, ça vaut aussi pour les points déjà acquis, et c’est là tout l’intérêt d’un système à points.

       

      C’est au contraire si le prix du point baissait que ce serait une arnaque.

       

       Il est impératif que le prix du point et par conséquent sa valeur - soit, non pas plafonné mais au contraire planchéisé sur la base des salaires ainsi que des prix à la consommation.


    • Rera 20 décembre 2019 11:04

      @JL

      PERSONNE ne peut garantir la valeur du point...ceux qui vous dise que l’on peut garantir la valeur du point C’EST DES MENTEURS !!!


    • Rera 20 décembre 2019 11:07

      @gruni

      Vous voyez gruni le macroniste PERSONNE je dis bien PERSONNE ne peut garantir la valeur du point...ceux qui vous affirme le contraire c’est des MENTEURS !!!


    • Trelawney Trelawney 20 décembre 2019 11:21

      @gruni
      En tant qu’ancien patron, vous ne croyez pas que les seuls gagnants de cette réforme seront les artisans, commerçants et agriculteurs ?
      Les artisans, commerçants et agriculteurs préfèrent minorer leur salaire et se sortir des dividendes. Ils ont toujours fait cela et c’est pour cela que leurs retraites sont petites voir insignifiantes.
      Ca ne changera pas après la réforme. Ou pire il profite du système en minorant leur salaire et en se touchant par la suite un minium vieille à 1000 euros payé par le reste des cotisants. Encore un régime spécial de plus. 

      Bien que je n’ai pas atteint l’age de la retraite, je vis des intérêt que me rapporte la vente de ma société, plus quelques logements. Je n’ai pas cotisé suffisamment pour une retraite convenable, lorsque je serais en age de la toucher. Mais je m’en fiche


    • Trelawney Trelawney 20 décembre 2019 11:28

      @gruni
      C’est bien pour cela que la valeur du point doit être inscrit dans la loi comme c’est prévu. Et être réévalué tous les ans. Mais qui connaît l’avenir...

      Nous sommes arrivé à une période où il n’y a plus de croissance. Les 1.3% de croissance sont simplement l’augmentation des taxes et impôts puisque maintenant tout est mélangé.
      Donc la valeur du point au mieux n’augmentera pas et au pire diminuera. Si en plus on se retrouve dans une crise des liquidités (augmentation des taux d’intérêts et baisse du niveau de vie), cette valeur du point peut connaitre une très forte dépréciation avec les pensions qui vont avec.
      C’est tout l’intérêt du point de retraite et de sa valeur : pouvoir contrôler les dépenses de retraites en fonction de la conjoncture économique. C’est certain que ça ne va pas dans le sens des retraités. 


    • JL JL 20 décembre 2019 12:02

      ous,
       
       il faut fixer la valeur du point égal ou au dessus d’un pourcentage donné du SMIC.


    • CN46400 CN46400 20 décembre 2019 12:06

      @gruni
      S’il suffisait d’inscrire la valeur du point dans la loi, pourquoi est-il proposé une commission « théodule » pour en surveiller l’évolution ?
      En fait en notant qu’on pouvait jouer aussi bien sur l’achat(aujourdhui), que sur la vente dans 40 ou 45 ans, pour faire varier la valeur du point, j’ai mis le doigt sur l’impossibilité pour quiconque d’évaluer, à l’avance sa pension. Alors que dans le régime actuel les trimestres, même dans 45 ans feront toujours 90 jours et que 75% des 25 meilleures années donnera toujours un chiffre non manipulable....


    • CN46400 CN46400 20 décembre 2019 12:33

      @Trelawney
      « Les artisans, commerçants et agriculteurs préfèrent minorer leur salaire et se sortir des dividendes. »

      Et c’est pour cela qu’en 45, rechignant devant les cotisations, il ont refusé d’entrer dans le système...


    • Fergus Fergus 20 décembre 2019 13:43

      @Rera

      « PERSONNE je dis bien PERSONNE ne peut garantir la valeur du point. »

      Sauf s’il est inscrit dans la Constitution que la valeur du point est indexée sur l’indice des salaires !!!


    • Fergus Fergus 20 décembre 2019 13:50

      @ CN46400

      « pourquoi est-il proposé une commission « théodule » pour en surveiller l’évolution ? » 

      Ce ne serait pas un Comité Théodule, mais une commission paritaire Patronat-Syndicats de même nature que pour l’Agirc-Arcco.

      Le problème posé n’est pas cette gestion paritaire du projet Macron-Philippe, mais le fait qu’en dernier ressort, ce serait le parlement qui aurait le dernier mot, et par conséquent les godillots du pouvoir en place.

      C’est cela qui, en l’état, est inacceptable dans le système proposé.


    • CN46400 CN46400 20 décembre 2019 16:16

      @JL
      Pourtant, il existe un moyen simple, efficace et 100% libéral, pour juger la qualité des deux systèmes :
      -les mettre en concurrence pendant un an, et, à la fin, conserver celui qui satisfait le mieux la clientèle des nouveaux retraités....
      D’après vous, si ni Edouard, ni Manu n’ont pensé à cette solution est-ce par défaut d’intelligence, de connaissances, ou par souci, une fois encore, de favoriser la bourgeoisie ?


    • JL JL 20 décembre 2019 18:38

      @CN46400
       
      La bourgeoisie ? vous voulez dire, les actionnaires et le patronat ?
       
      Le macronisme est au libéralisme ce que le gauchisme était à la gauche.

      C’est ça sans doute, qu’on appelle l’ultralibéralisme : la droite mondialiste, qui avance masquée.


    • JL JL 20 décembre 2019 18:40

      @CN46400

       
       sinon, toujours craintif au sujet d’une hausse éventuelle du prix du point ?


    • Rera 20 décembre 2019 18:47

      @Fergus Le Macroniste,

      « PERSONNE je dis bien PERSONNE ne peut garantir la valeur du point. »

      Sauf s’il est inscrit dans la Constitution que la valeur du point est indexée sur l’indice des salaires !!!

      Mais vous rêvez mon cher...je pense que vous êtes atteint de Macroniste aïgue .



    • Fergus Fergus 20 décembre 2019 19:01

      @ Rera le perroquet mal embouché.

      « vous êtes atteint de Macroniste aïgue » 

      C’est surtout vous qui êtes atteint de surdité aiguë ! 

      Ai-je dit que je croyais que cet alignement d’indice serait inscrit dans la Constitution ? Non, j’ai écrit que c’est seulement dans ce cas qu’il y aurait une garantie pour les retraités.

      Et c’est pourquoi je reste en soutien du mouvement de grève


    • CN46400 CN46400 20 décembre 2019 19:20

      @JL
      Quand je vois Macron, même à travers la télé, je sens l’odeur de la bourgeoisie ! Celle qui me sautais à la gorge quand j’allais au match de foot au Parc des princes, l’odeur du 16° quoi, rien de comparable avec l’odeur de la sueur plus courante dans le 20°.


    • Rera 20 décembre 2019 20:48

      @Fergus l’autruche Macroniste,

      Vous n’êtes pas sans savoir qu’une loi est faites pour être détourner...regardez ce qui est advenue ide la loi sur l’huile de palme il y a quelques jours ,un simple décret et hop il n’y a plus de loi...


    • Fergus Fergus 21 décembre 2019 08:13

      Bonjour, Rera

      « une loi est faites pour être détourner »

      Décidément, outre le fait de me qualifier sans cesse mensongèrement de « macroniste » dans le cadre de votre rhétorique stalinienne, vous racontez n’importe quoi  !

      Oui, une loi peut-être facilement détournée, mais pas une inscription dans la Constitution  : pour en modifier les dispositions, il faut : soit recourir à un référendum, soit obtenir les 2/3 des votes du Congrès (députés + sénateurs) !


    • troletbuse troletbuse 21 décembre 2019 08:18

      @Fergus
      Ce gouvernement de paltoquets détourne aussi la constitution. Il n’a donc pas besoin de la changer.


    • Rera 21 décembre 2019 12:18

      @Fergus Le Macroniste,
      Vous êtes décidément atteint d’une Macroniste aïgu...vous croyez un seul instant que votre mentor va inscrire la valeur du point dans la constitution ???????? Oui pour essayer de prendre encore une fois les français pour des gogols...votre mentor sait pertinemment que le Sénat y opposera une fin de non recevoir...


  • zygzornifle zygzornifle 20 décembre 2019 10:09

    Le méchant CGTiste SNCF face au fossoyeur de la république ....


  • Pere Plexe Pere Plexe 20 décembre 2019 11:23

    les personnes nées avant 1975 qui auront plus de 50 ans en 2025 ne seront pas concernées par le nouveau système

    Sauf a considérer que l’âge pivot ne fait pas parti du nouveau système c’est faux !

    Ce néfaste détail s’appliquerai à tous ceux née en 1960 et au delà les contraignant à bosser jusqu’à 64 ans ou à subir une décote !


    • CN46400 CN46400 20 décembre 2019 13:03

      @Pere Plexe
      Autres détails qui ne passionne pas nos médias :
      -Le fait que les « liquidateurs » sont, à 50%, au chômage depuis près de 10 ans quand ils demandent la retraite...
      -Une femme de ménage qui travaille 60h par mois valide un trimestre (450h) tous les 3 mois contre 180h avec les points. Idem pour tous les CDD (étudiants...)
      -Une mère accumule valide 3 trimestres à chacun de ses enfants (0 avec les points)
      Voilà pour ceux qui, parait-il, seraient les grands gagnants....


    • CN46400 CN46400 20 décembre 2019 17:48

      @kimonovert
      Vous avez raison, sauf que les cas 60H sont bien plus nombreux que les cas 49H simplement parce que souvent les employeurs, qui connaissent l’équation ne sont pas chiens au point de pénaliser leurs employés sur une donnée qui ne leur coûte quasi rien.....


  • Arnes Arnes 20 décembre 2019 20:39

    « la grève n’a pas de fonction institutionnelle (elle n’est pas là pour faire pression sur un vote à l’Assemblée), mais bien une fonction « économique » pour faire perdre de l’argent au patron. »

    Mais là le patron c’est nous ; la sncf est un bien public, ses 50 milliards de dettes ne seront pas éponges par de riches actionnaires, mais par nos impôts ou plutôt ces de nos enfants. Depuis 1947, pas une année sans grève à la SNCF. Le seul travail de Mr Brun est de préparer la prochaine grève Question : subit t il des retenues sur salaire ou benefie t il de prime exceptionnelle pour la reusuite de sa grève ?


  • Arnes Arnes 20 décembre 2019 20:40

    « la grève n’a pas de fonction institutionnelle (elle n’est pas là pour faire pression sur un vote à l’Assemblée), mais bien une fonction « économique » pour faire perdre de l’argent au patron. »

    Mais là le patron c’est nous ; la sncf est un bien public, ses 50 milliards de dettes ne seront pas éponges par de riches actionnaires, mais par nos impôts ou plutôt ces de nos enfants. Depuis 1947, pas une année sans grève à la SNCF. Le seul travail de Mr Brun est de préparer la prochaine grève Question : subit t il des retenues sur salaire ou benefie t il de prime exceptionnelle pour la reusuite de sa grève ?


    • CN46400 CN46400 21 décembre 2019 07:36

      @Arnes
      Bien sûr tu va refuser tous les résultats avantageux pour les prolos de la grève, et après les avoir consciencieusement calculés, établir un virement permanent, jusqu’à la fin de ton existence, vers un des comptes de Macron....


Réagir