samedi 28 novembre 2020 - par gruni

Le général Pierre de Villiers, président ou ministre de l’Intérieur ?

L'obsession des médias consiste à rechercher en permanence l'homme providentiel ; l'auraient-ils enfin trouvé ? Un homme fort, pourquoi pas un militaire comme le général Villiers, un dur, un vrai, qui ne fait pas semblant, qui serait capable d'arracher le pouvoir aux mains de l'actuel chef des armées.

Outre "les chiens de garde", pour ouvrir une "nouvelle séquence, exemplaire de la construction d’un produit médiatique" (ACRIMED). Vous trouvez également d'autres admirateurs comme par exemple Eric Zemmour qui voit le gradé comme un Dalaï-lama. Ou encore son frère Philippe qui déclare : « Il est des moments où la situation appelle un militaire ». Pour le Gilet jaune Jérôme Rodrigues : "C'est le premier qui a osé dire merde à Macron".

Par contre, la voix de Robert Ménard sonne faux dans ce concert de louanges, pour lui : « dès qu’un mec affiche quelques étoiles ou des galons, on croit qu’il est de Gaulle », pourtant le maire de Bézier est exactement sur la même ligne que le général : 

"Vous savez ce que c'est un homme fort ? Quelqu'un qui ne se plie pas devant le Conseil constitutionnel. Je suis favorable, quand le Conseil constitutionnel dit non à un texte, à ce que les députés puissent reprendre le texte et s'ils votent à une majorité qualifiée puissent dire qu'ils se contrefoutent de l'avis du Conseil constitutionnel. Je suis favorable à ce que la France ne se mette pas à genoux devant la Cour européenne des droits de l'Homme." 

Dans un sondage de l'Ifop pour Valeurs Actuelles, l'ex chef d'état-major des armées obtient 20% de potentiel électoral, le chiffre est trompeur, car...

Publicité

"Là, il s’agissait d’évaluer non pas l’intention de vote, mais le “potentiel électoral”. La personnalité testée n’est donc pas mise en concurrence, on demande simplement au sondé s’il serait envisageable ou non qu’il vote pour le général de Villiers". (Jérôme Fourquet de l'Ifop)

Et lorsque l'on sait que 42% des sondés disent ne pas connaître le général Villiers, il y a encore loin de la coupe aux lèvres pour devenir un prétendant sérieux à la gouvernance du pays. Cependant, le général qui dit n'avoir aucune envie de l'Elysée, pourrait soutenir un autre candidat à la présidentielle, un soutien qui serait non négligeable, mais pour qui ?

"41% des électeurs de François Fillon à la dernière présidentielle se disent ainsi « prêts » à voter pour lui, et 12% vont jusqu'à s'en dire « certains ». 

"Chez les électeurs de Marine Le Pen, 29% admettent être également tentés"

"12% des électeurs d'Emmanuel Macron"

"15% de ceux de Jean-Luc Mélenchon"

Des chiffres à prendre avec des pincettes, alors que seulement 6% des sondés, quel que soit leur niveau de diplôme, se disent certains de voter pour lui.

Publicité

Comment douter que des électeurs surtout de droite puissent se retrouver dans les propos du général pour qui "nous sommes assis sur un volcan". La guerre civile nous guette, c'est inexorable elle viendra. Sauf peut-être si nous écoutons le général, pour qui la justice est trop lente à agir contre l'Islam radical : "parce qu'il y a la Cour de justice de l'Union européenne, la Cour européenne des droits de l'homme, le Conseil constitutionnel, le Conseil d'État, des juristes et des avocats". Autrement, pour de Villiers : "L'État de droit est évidemment respectable, mais à un moment, il faut aussi élaborer une réflexion stratégique". C'est-à-dire oublier l'État de droit.

Comparé au général de Villiers, Gérald Darmanin fait petit soldat, et la loi sur le séparatisme devenue « projet de loi confortant les principes républicains » n'est qu'un ersatz pour calmer la faim de sécurité d'un peuple excédé par le terrorisme islamique. N'oublions pas non plus qu'un pays qui a peur peut tout accepter. Inutile de donner un exemple.

Mais, avant de porter un jugement objectif sur le Général de Villiers, il serait sain de réfléchir à l'opinion du 5 étoiles sur la population Française, cela peut aider à la réflexion lorsqu'il dit :

"...nos démocraties émollientes, axées sur le plaisir immédiat, une société hyperindividualisée, ramollie par la facilité"...

Le général a parlé, à vos rangs fixe !



84 réactions


  • Durand Durand 28 novembre 2020 12:56

    Un sacré patriote, ce général, qui a désormais mis ses compétences au service du Boston Consulting Group (BCG), un cabinet de consulting américain (présent dans 80 capitales du monde) qui a facilité la vente d’Alstom Énergie à General Electrics (GE) très peut de temps avant qu’il ne quitte ses fonctions à l’État Major des Armées !


    • gruni gruni 28 novembre 2020 13:56

      @Durand

      Boston Consulting Group sait choisir ses complices


    • Le421... Résistant Le421 28 novembre 2020 18:16

      @Durand
      Moi, ça me semble très logique.
      Il faut vraiment changer les choses.
      Et pour quitter une politique de droite, il vaut mieux mettre quelqu’un de droite...
      Mmmmmm’béciles !!


    • Durand Durand 28 novembre 2020 18:37

      @Le421

      Ce n’est pas une politique de droite, c’est une politique de traitres !


    • Le421... Résistant Le421 29 novembre 2020 08:16

      @Durand
      Je ne vois pas très bien la différence... Cet état de fait dure depuis des années. On fait semblant de voter « à gauche » en mettant des Hollande au pouvoir, mais on continue avec une politique de droite.
      Quelles sont les mesures de gauche prises ces 30 dernières années ?
      Enfin, quand je dis « de gauche », pas par rapport au RN, on est bien d’accord !!


    • Durand Durand 29 novembre 2020 10:27

      @Le421

      Je vous laisse à votre enfermement dans ce clivage gauche-droite qui ne veut plus rien dire au regard des enjeux auxquels doit faire face la Nation...

      De Gaulle nous prévenait : « Je n’aime pas les Communistes parce qu’ils sont communistes, je n’aime pas les Socialistes PARCE QU’ILS NE SONT PAS SOCIALISTES et je n’aime pas les miens parce qu’ils aiment l’argent... »

      Rien de bon ne peut sortir de la cuisse de Jupiter car rien de bon ne pouvait sortir de sa famille originelle, celle du Franciscain de Ville d’Eau, Grand Traitre parmi les traitres...

      Aujourd’hui, le clivage se situe entre ceux qui se satisfont – par conviction ou par ignorance – de la dictature de l’UE et ceux qui veulent en sortir pour récupérer les souverainetés nécessaires à l’expression démocratique : le contrôle de notre monnaie et de notre économie, de nos lois, de nos frontières, de notre politique étrangère et de notre défense nationale.

      Si vous voulez sortir de l’UE, alors, abandonnez les faux clivages et les positionnements politiques inopérants et œuvrez d’abord pour le frexit et l’avènement de cette république sociale, définitivement impossible dans le cadre européen.

      Aujourd’hui, on ne choisi plus le frexit parce qu’on est de droite ou de gauche..., on choisi le frexit parce qu’on est simplement Français !

      ..


    • Durand Durand 29 novembre 2020 14:06

      @Le421

      « Quelles sont les mesures de gauche prises ces 30 dernières années ? »

      Et pourquoi-pas depuis ces 40 dernières années et l’arrivée du grand vichyste à l’Elysée, hein ?... Parce-que c’est lui qui a propulsé Maastricht,... et Mélenchon par la même occasion, celui qui traite les autres de « maréchalistes » ?...

      Elle est bien bonne !


    • Durand Durand 29 novembre 2020 21:03

      @gruni

      Effectivement !..., voilà ce que l’on dit à propos de la prise de contrôle d’ Alstom Transport par Siemens :

      « Quel a été le rôle des consultants dans le rapprochement ?

      Michel Zarka : Nombre de banques d’affaires et de cabinets de conseil en stratégie ont été associés, ne serait-ce que pour les due diligences. Les groupes de cette taille ont l’habitude de travailler avec de très grands cabinets. À TEL POINT QUE PARFOIS, ON NE SAIT PLUS SI CE SONT LES CABINETS OU LE MANAGEMENT QUI DÉCIDENT. Les signatures prestigieuses sont nécessaires pour pouvoir justifier des décisions devant le conseil d’administration. »

      https://www.consultor.fr/devenir-consultant/actualite-du-conseil/4933-siemens-alstom-ce-que-les-consultants-disent-du-rapprochement.html


    • zygzornifle zygzornifle 30 novembre 2020 09:16

      @Durand

       Vous avez élus « Macron des sources » et maintenant il faut boire son eau putride .....


  • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 28 novembre 2020 13:18

    L’obsession des médias consiste à rechercher en permanence l’homme providentiel ;

    Obsession des médias, indirectement. Les médias comme les institutions « reconnues » ont pour rôle d’attribuer des points de légitimité a un panel réduit et reconnu sûr de personnes. Le simple fait que Villiers soit au poste ou il est montre qu’il répond à certains « critères », qu’il ne sera pas une menace pour le « business »

    « ...nos démocraties émollientes, axées sur le plaisir immédiat, une société hyperindividualisée, ramollie par la facilité »...

    Oui, la facilité de détourner l’argent public en toute impunité, parfois par le vol direct, mais souvent par l’obscurité des attributions des contrats, appels d’offres savamment truqués, commissions exorbitantes etc. Argent facile, pour ceux du bon coté du barbelé. Plaisir immédiat de pouvoir placer ses rejetons aux postes rémunérateurs, d’être couvert par l’institution en cas de problème.


    • gruni gruni 28 novembre 2020 13:54

      @Opposition contrôlée

      « qu’il ne sera pas une menace pour le « business » »

      Il ne sera pas non plus une menace pour le chef des armées, plutôt un diviseur supplémentaire d’une droite déjà pas mal éclatée. 


  • troletbuse troletbuse 28 novembre 2020 13:23

    Grounichou,un 2eme article de propagande en 1 semaine. Vous vous surmènez.

    Eh oui. Tu dis que le général de Villiers : Pas bon. Evidemment

    Mais n’importe quel quidam serait meilleur que Micron, votre chouchou. Micron n’est qu’un bon à rien qui a été placé à ce poste vu qu’on peut toujours faire chanter un incapable.


  • Fergus Fergus 28 novembre 2020 13:37

    Bonjour, gruni

    Le plus cocasse est qu’une candidature de De Villiers sonnerait le glas des ambitions de Le Pen pour une nouvelle qualification au 2e tour, les deux étant assez largement sur le même créneau électoral. 

    Après la droite « la plus bête du monde », la gauche également « la plus bête du monde », aura-t-on droit au spectacle de l’extrême-droite « la plus bête du monde » à son tour ? Voilà quo ne manquerait pas de sel ! smiley


    • gruni gruni 28 novembre 2020 13:49

      @Fergus

      Bonjour Fergus

      « sonnerait le glas des ambitions de Le Pen pour une nouvelle qualification au 2e tour »

      Le RN a donc deux solutions, tenter de l’embaucher ou le dézinguer comme il disent sur les réseaux.
      Ménard a déjà commencer à le dégrader, faut dire que le Biterrois a de l’ambition.


    • Bendidon Bendidon 28 novembre 2020 13:52

      @Fergus
      Un oubli fergousse nous avons aussi l’extrême gauche la plus bête du monde avec le fort en gueule merluchon
      Mais grâce à dieu nous avons Achelino 
      « what else » comme dit clown nez  smiley


    • amiaplacidus amiaplacidus 28 novembre 2020 14:22

      @Fergus

      Bonjour Fergus,

      On peut sans doute résumer par « la classe politique la plus bête du monde » sans trop risquer de se tromper.


    • mmbbb 28 novembre 2020 15:40

      @amiaplacidus et c est ainsi que ce pays doucement mais surement s enfonce depuis des années 


    • Le421... Résistant Le421 28 novembre 2020 18:18

      @Fergus
      La gauche la plus bête du monde...
      Vous parlez des socialistes !!
      Mais bon, comme « gauche », chez eux, ça veux dire « maladroit », on est d’accord !!


    • Abou Antoun Abou Antoun 29 novembre 2020 00:40

      @Fergus
      Après la droite « la plus bête du monde », la gauche également « la plus bête du monde », aura-t-on droit au spectacle de l’extrême-droite « la plus bête du monde » à son tour ? Voilà quo ne manquerait pas de sel !
      Il y a peut-être une explication à tout ça.
      Le peuple français serait-il le plus bête du monde ?


    • Fergus Fergus 29 novembre 2020 09:18

      Bonjour, Abou Antoun

      Non. L’explication tient à mon avis dans le système électoral français. Dans le cadre d’un régime parlementaire primo-ministériel proportionnel (ou semi-proportionnel), il n’y aurait pas, du fait des alliances de gouvernement post-électoral, des pans entiers de pensée politique qui seraient éliminés de la course au pouvoir.


    • Aristide Aristide 29 novembre 2020 09:22

      @Fergus

      Vive la quatrième !!!


    • Albert123 29 novembre 2020 10:11

      @Abou Antoun

      une abstention massive démontre surtout l’intelligence d’un peuple qui refuse de valider l’ensemble des choix absurdes qui lui sont imposés, 

      une élection c’est comme un sondage orienté, on impose des réponses toutes faites mais combien ne répondent pas juste car la réponse qu’ils auraient validée massivement n’est juste pas proposée. 

      Entre le vomi de gauche us et les excréments d’une droite inféodée à cette même matrice de gauche idéologique, les français disent de plus en plus massivement qu’ils n’en veulent plus de ce faux choix qui les fait systématiquement sombrer dans l’escarcelle mondialiste,

      et ce n’est pas une brunette bouclée nihiliste et détraquée au physique latin qui ne comprend pas d’elle même que le terme « sale macaroni » est aussi une insulte raciste qui change la donne. 

      si bêtise il y a elle surtout du coté d’une pseudo élite (politique, artistique et médiatique) aveuglée par ses lubies idéologiques qui ne parlent plus au peuple avec lequel elle doit faire société.

      Si bêtise il y a elle est dans cette volonté clairement affichée par l’ensemble des alternatives politiques en place de diviser pour régner.

      si bêtise il y a c’est dans ce refus de comprendre qu’on ne fait pas société sans les 70 à 80 % des individus qui la compose et que l’on tente d’infantiliser en permanence via un jargon infect et dénigrant. 

      si bêtise il y a c’est dans l’usage permanent d’une réthorique sophiste ( s’appuyant sur des délires idéologiques) qui tourne systématiquement autour du pot pour ne pas affronter le réel

      La seule chose qui fait dérailler le pays présentement c’est le casting imposé et l’absence d’alternatives réelles, 

      obtenir la gratuité du masque ou l’obligation du vaccin ne constituent pas une alternative désirable c’est pourtant le seul choix proposer par les détraqués de l’arc républicain.

      cette crise aura au moins eu le mérite de faire tomber un autre type de masque, celui d’une élite désormais nuisible qui doit dans son ensemble quitter les postes qu’elle occupe car elle empêche une véritable aristocratie pragmatique et bienveillante d’émerger en imposant en dernier recours sa clique de seconds couteaux pas encore trop grillés.


  • Durand Durand 28 novembre 2020 13:53

    « « ...nos démocraties émollientes, axées sur le plaisir immédiat, une société hyperindividualisée, ramollie par la facilité »... »

    Sous le réalisme, le bon sens des salauds, disait Bernanos,... et pourquoi-pas celui d’un futur dictateur ?

    La démocratie est un principe de "devoir”... Elle ne peut pas être émolliente... Mais de Villiers trouve certainement commode d’en accuser la démocratie plutôt que la dictature apatride marchande qui a phagocyté le Droit, jusqu’à en devenir sa substance-même..., une dictature qu’il a rejoint sans sourciller dès qu’il a pris sa retraite...

    « Et peut-être même avant !... », me dit-on dans l’oreillette...

    ..


    • gruni gruni 28 novembre 2020 14:02

      @Durand

      « et pourquoi-pas celui d’un futur dictateur ? »

      Je pensais plutôt à une démocrature sécuritaire, les citoyens qui réclament un homme fort, vont être servis si le général prend le pouvoir
      Votre oreillette a du bon sens


    • troletbuse troletbuse 28 novembre 2020 14:16

      @grounichou
      Mais pourquoi un futur dictateur ? nous en avons déjà un actuellement. Naturellement pas pour vous. Vous avez une drôle de conception de la démocratie


    • troletbuse troletbuse 28 novembre 2020 14:19

      @grounichou
      C’est bizarre,on dirait que de Villiers vous gêne ou gênerait Micron évidemment. Alors vous prenez les devants ?C’est du complotismeça.


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 28 novembre 2020 14:08

    Pourquoi pas le préfet Lallement  ?

    Pétain avait un képi, lui il a une casquette.


    • troletbuse troletbuse 28 novembre 2020 14:20

      @Séraphin Lampion
      Pour Lallement, avec une tête trop petite pour la casquette  smiley


    • amiaplacidus amiaplacidus 28 novembre 2020 14:25

      @Séraphin Lampion

      En tout cas, Lallement, il a la gueule de l’emploi.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 28 novembre 2020 14:32

      @troletbuse

      Pétain, lui, avait une tête trop grosse pour le képi


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 28 novembre 2020 14:33

      @Séraphin Lampion

      toutafai et on peut faire correspondre la perte de respect des racailles vis à vis de la police au remplacement du képi par la casquette. Une piste serait peut-être d’adopter le béret.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 28 novembre 2020 14:35

      @Aita Pea Pea

      le casque à pointe serait assez adapté aussi


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 28 novembre 2020 14:38

      @Séraphin Lampion

      Je ne dis pas ça en tant qu’uhlan !


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 28 novembre 2020 14:50

      @S�raphin Lampion

      Le casque a pointe ne devra être réservé qu’a
      ceux qui travaillent dans les tranchées
      de BTP .


    • troletbuse troletbuse 28 novembre 2020 14:50

      @Séraphin Lampion
      Le casque paratonnerre  smiley


    • Gégène Gégène 28 novembre 2020 15:47

      @Séraphin Lampion

      en tant qu’ulhan ??? et quelle est la position du missionnaire ???


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 28 novembre 2020 17:01

      @Gégène

      Un grand malheur est arrivé à l’abbaye. Le Père missionnaire étant en Afrique, c’est à moi que revient la pénible mission de vous en faire part.

      Mardi soir, pendant que l’abbé Nédictine donnait les dernières grâces, l’abbé Quille perdit l’équilibre dans l’escalier et tomba inanimé dans les bras du Père Iscope.

      Les révérends pères, en perdant l’abbé Quille, perdaient leur seul soutien.

      Un seul restait joyeux : le père Fide.

      Quant à l’abbé Tise, il n’y comprenait rien. Il aurait bien voulu que le saint Plet l’aide à comprendre ce qui s’était passé mais rien n’y fit.

      Après l’accident de l’abbé Quille, on alla chercher le Père Manganate et le Père Itoine, les deux médecins de l’abbaye.

      Ils pensaient ranimer le malheureux mais leurs efforts furent vains et celui-ci décéda peu après.

      Le lendemain fut donc célébré son enterrement. Chacun fut appelé à l’abbaye par les célèbres cloches du Père Sonnage. La messe fût dite sur une musique de l’abbé Thoven.

      Le père Ocquet fut chargé du sermon et comme il n’y avait pas de chaire, il monta sur les épaules du Père Choir.

      A la fin de l’homélie, le Père Cepteur fit la quête et remit les dons ainsi recueillis à notre frère africain, l’abbé N’Pé.

      Après la messe, une grande discussion s’engagea pour le transport de la bière : l’abbé Canne et l’abbé Trave voulaient passer par les champs.

      Le Père Clus s’y opposa.

      L’abbé Casse en fut enchanté.

      Le Père San avec sa tête de turc ne voulait rien entendre.

      Le Père Vers et le Père Nicieux semaient le doute dans les esprits.

      Finalement on décida que, comme à l’accoutumée, l’abbé Taillière serait chargé du transport du corps du défunt.

      Devant la tombe creusée par le Père Forateur et en l’absence du Père Missionnaire, l’abbé Nédiction donna l’absolution.

      Le Père Venche et l’abbé Gonia avaient joliment fleuri la tombe.

      Celle-ci fût recouverte d’une belle pierre tombale préparée par l’abbé Tonneuse.

      Sur le chemin du retour, le spectacle fut déchirant.

      Le Père Pendiculaire était plié en deux de douleur et de chagrin.

      L’abbé Vitré était lui aussi plein de larmes.

      La Mère Cédés , invitée pour l’occasion, fermait la marche en compagnie du frère du Père Igord.

      A l’arrivée, le Père Sil et l’abbé Chamelle préparèrent le repas tout en consultant les livres culinaires du saint Doux.

      Le Père Nod et le Père Collateur servirent à boire et chacun pût se remettre de ses émotions.



    • Albert123 29 novembre 2020 10:34

      @Séraphin Lampion

      pétain c’était « travail, famille, patrie »

      la pseudo élite en place empèche les gens d’entreprendre et de fréquenter leur famille tout en proposant un délire de gouvernance supranationale.


  • L'apostilleur L’apostilleur 28 novembre 2020 17:50

    « ... le maire de Bézier sur la même ligne que le général :  »Vous savez ce que c’est un homme fort ? Quelqu’un qui ne se plie pas devant le Conseil constitutionnel. Je suis favorable, quand le Conseil constitutionnel dit non à un texte, à ce que les députés puissent reprendre le texte et s’ils votent à une majorité qualifiée puissent dire qu’ils se contrefoutent de l’avis du Conseil constitutionnel..." 

    Qui pourrait être contre ?


    • gruni gruni 28 novembre 2020 17:52

      @L’apostilleur

      Qui pourrait être contre ?

      Ceux qui respectent la Constitution


    • Durand Durand 28 novembre 2020 18:50

      @L’apostilleur

      La Constitution, par exemple !...


    • L'apostilleur L’apostilleur 28 novembre 2020 19:34

      @gruni
      La Constitution n’aurait pas de sens si elle ne pouvait pas être révisée comme elle l’a été de nombreuses fois. C’est une nécessité pour qu’elle vive avec son temps. Sauf que modifier la Constitution est compliqué et long.

      Exemple. Le texte constitutionnel donne raison aux avocats qui veulent défendre en France les terroristes « français » de Daech. (*)

      Les français ne veulent pas les revoir.

      Le Président a reçu son homologue syrien pour trouver une solution afin de ne pas prendre des décisions qui seraient anticonstitutionnelles.

      Cet exemple ne donne-t-il pas raison à Ménard ?

      (*) https://mobile.agoravox.fr/tribune-libre/article/des-auxiliaires-de-justice-200636


    • gruni gruni 28 novembre 2020 20:07

      @L’apostilleur

      « Cet exemple ne donne-t-il pas raison à Ménard ? »

      Certainement pas, la Constitution n’est pas parfaite mais elle interdit au pouvoir de prendre des décisions qui ne sont pas conformes ou arbitraires, selon les souhaits du prince qui a une majorité à l’Assemblée. 
      De bonnes raisons pour la faire respecter ou éventuellement la modifier pour « vivre avec son temps »
      Reste l’instauration d’une 6ème République, mais là encore ça va être long.


    • L'apostilleur L’apostilleur 28 novembre 2020 20:55

      La Constitution est une bible, une oeuvre magistrale du passé jusqu’à hier. Comme la laïcité de 1905, elle doit s’adapter aux nécessités du jour. Les représentants du peuple doivent pouvoir intervenir rapidement à l’Assemblée Nationale si les français le demandent. Le Conseil d’État qui s’y réfère ne doit pas être un obstacle à la vie démocratique. 

      Des maires ont pris des arrêtés au nom de leurs concitoyens sûrs du soutien des français parfois. Cela ne les a pas empêché d’être contredits par le Conseil d’État qui n’a pas jugé du bien-fondé de l’arrêté mais de sa conformité avec la Constitution. Laquelle ne peut pas avoir tout envisagé. Exemple. 

      https://mobile.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-paradigme-des-186422

      La Constitution ne doit pas justifier l’immobilisme et les décisions de ne rien faire. 


    • L'apostilleur L’apostilleur 28 novembre 2020 21:13

      @gruni

      Il arrive que « les souhaits du prince » soient ceux de la majorité des français, 82% étaient contre le retour des djihadistes. 

      Le prince aurait représenté le peuple. 


    • jakem jakem 29 novembre 2020 08:29

      @gruni
      La Constitution n’est pas parfaite et ne le sera jamais, mais,et là vous omettez une donnée fondamentale : elle n’est plus notre constitution, c’est celle de l’eurokratur avec plein de morceaux de droit-de-l’hommisme ( origine de la CEDH) dedans.
      Et nous n’avons jamais voté « oui » à ça.

      Et cette constitution-là que vous défendez, permet à d’autres princes, non élus, inconnus des gens, quasi anonymes, de prendre des décisions par jurisprudence, et de nous les imposer.

      Je vous rejoins pour la modification. Retour en 58, avec un septennat éventuellement renouvelable à moitié, et un Parlement qui aurait vraiment du pouvoir et une régionalisation telle que souhaitée par De Gaulle.


    • L'apostilleur L’apostilleur 29 novembre 2020 10:10

      @jakem
      « ...La Constitution n’est pas parfaite et ne le sera jamais, mais..... elle n’est plus notre constitution, c’est celle de l’eurokratur ... »

      En 2005, le « non l’Europe » des français et des néerlandais a eu pour conséquence l’abandon du projet de Constitution européenne. L’Europe fonctionne sur la base de traités dont le Conseil d’État doit j’imagine, vérifier la constitutionnalité avant la signature française.

      L’Etat de droit, traité européen, ne suffit pas à obliger ses membres. La Pologne et la Hongrie revendiquent une indépendance que le plan de relance voudrait rogner en conditionnant le versement des aides à l’application contrainte de lEtat de droit.

      Si les français et les néerlandais avaient voté « pour l’Europe » en 2005, il n’y aurait pas débat aujourd’hui. 


    • gruni gruni 29 novembre 2020 10:32

      @jakem

      Pour modifier la Constitution il faut réunir le Congrès ou organiser un référendum à l’initiative du président de la République. Pas de l’Union Européenne. Ne pas confondre nos loi est la Constitution. 
      Pas d’accord pour revenir à un septennat ou alors qu’il ne soit pas renouvelable.


    • jakem jakem 29 novembre 2020 15:10

      @L’apostilleur
      J’ai écrit trop vite en simplifiant .
      La théorie et le langage juridique vous donnent raison ; la constitution eurokraturiste en tant que telle n’existe pas.

      Mais !..... le traité de Lisbonne qui dans une certaine mesure la remplace, est bien plus contraignant que les traités antérieurs, en particulier en ce qui concerne le droit-de-l’hommisme.
      Ce n’et pas pour rien que la France est parfois condamnée à payer une amende.

      Et ce n’est pas pour rien que l’eurokratur en veut à la Pologne et à la Hongrie.


    • jakem jakem 29 novembre 2020 15:16

      @gruni
      Pourquoi me faites-vous un cours sur la révision constitutionnelle ??? j’ai dit que l’eurokratur devait être d’accord ???

      D’une façon générale, courante, je ne pense pas confondre nos lois ET la constitution.

      Quant à la durée de la présidence, c’est une autre histoire.
      Par ex. si le sidi arrivait à l’Elysée, je voudrais que ça ne dure légalement qu’un mois, juste le temps pour lui de se promener dans le parc et de se faire photographier. Et encore ! un mois pour cet islamisant, ce serait trop.


    • gruni gruni 29 novembre 2020 16:03

      @jakemelle

      j’ai dit que l’eurokratur devait être d’accord ???

      Non, vous avez écrit « elle n’est plus notre constitution, c’est celle de l’eurokratur ... » 

      Ce qui est simplement faux


    • robert 29 novembre 2020 18:39

      @gruni
      vous savez bien que la constitution a été modifiée plusieurs fois


    • gruni gruni 29 novembre 2020 20:01

      @robert

      Je n’ai jamais dit le contraire, mais pas sur ordre de l’UE


    • L'apostilleur L’apostilleur 29 novembre 2020 21:33

      @Septime Sévère

      « ...ce système rend la constitution sans objet... »

      Il met surtout en évidence une inertie potentiellement antidémocratique à désacraliser. 
      La Constitution n’est pas de marbre et ne doit pas être de plomb.

      Elle doit aller au même pas que le pays, ce n’est pas toujours le cas.

      Au passage on comprend que vous accepteriez de recevoir nos djihadistes français au motif que notre Constitution l’exige. 

      CQFD


    • jakem jakem 30 novembre 2020 08:23

      @gruni
      Grunielle : non, vous n’avez pas dit ça ; c’est moi qui ai surinterprété deux phrases successives.

      En revanche j’ai raison d’affirmer que notre constitution n’est plus ( vraiment) la nôtre même si elle est tjrs estampillée « française » car elle ne correspond plus à son esprit initial et n’est plus en accord avec la société et le fonctionnement des institutions.

      Les modifications n’ont officiellement pas été effectuées par l’eurokratur, mais très certainement inspirées par Bruxelles et aussi par de mauvais choix de nos politicards.

      Quant aux modifications de nos lois, elles se font, petit à petit, dans le secret, ou tout au moins dans une grande discrétion. Et ces modifications-là sont directement inspirées par l’eurokratur et/ou la CEDH.
      Et pour qu’elles soient effectives, opérantes, contraignantes, il faut que la constitution le permette.

      Donc : 1er paragraphe.


    • gruni gruni 30 novembre 2020 09:13

      @jakem

      Il est normal qu’une Constitution évolue, même si ça ne vous plaît pas. Mais l’esprit de notre Constitution est toujours le même rassembler les Français. Maintenant il semblerait que vous ayez un problème avec la CEDH. En fait, vous êtes un souverainiste, c’est votre droit, pas moi. Quant à la modification des lois, il est bien évident qu’il faut les mettre en conformité avec celles de L’UE, rien de plus logique.
      Rassurez-vous je n’ai pas l’intention de vous convaincre du bienfait de cette Union imparfaite, l’avenir sur le long terme dira qui avait raison.


    • Julien30 Julien30 30 novembre 2020 11:54

      @gruni
      « Maintenant il semblerait que vous ayez un problème avec la CEDH.  »
      Et pas vous ? : La CEDH condamne la France pour l’expulsion d’un djihadiste (lefigaro.fr)


    • gruni gruni 30 novembre 2020 12:33

      @Julien30

      Non, pas de problème même si parfois ses décisions m’agacent

      Dans le cas présent l’expulsion était prématurée « afin de l’empêcher d’exercer son droit de recours ».
      Son expulsion est simplement remise à plus tard, en attendant il croupit en prison.


    • jakem jakem 30 novembre 2020 17:13

      @gruni
      Tout à fait d’accord : il faut qu’une constitution évolue.
      Quand j’ai écrit « retour à 58 » je pensais à celle-ci comme base.

      Le problème avec l’ex-nôtre, c’est qu’elle a été mise en conformité avec l’eurokratur. Ce qui est cohérent puisqu’on est dedans, et englué jusqu’au cou.

      Vous n’avez pas besoin de me rassurer, ma conviction de souverainiste est forte et bien établie, et je ne sens nulle agressivité de votre part.

      L’eurokratur n’a pas tout faux, mais beaucoup de choses, énormément. Dans sa conception même et son exercice, son utilisation par un tas de profiteurs souvent incapables ailleurs, face à des électeurs.

      Par ex., qui combattrait, pour de vrai, en risquant sa vie, pour l’eurokratur ????
      Pour ce torchon bleu taché de jaune ?
      Pour l’Europe, oui, mais pas pour l’eurokratur.
      Et c’est certainement une des raisons, très forte, de l’islamisation de ce territoire.


    • troletbuse troletbuse 30 novembre 2020 17:36

      @grounichou
      Ton blablabla sur la constitution et sur l’europe montre que tu n’y connais absolument rien. Alors laisse ça aux personnes qui s’y intêressent. Ton pipotron ne convainc personne.


  •  C BARRATIER C BARRATIER 28 novembre 2020 17:55

    Si les Français élisent un général, ils ne se plaindront pas après d’avoir une dictature.Nous avons déjà eu un maréchal que nous n’avions pas élu...nous avons eu De Gaulle issu de la résistance à Pétain et aux occupants allemands, autoritaire, mais pas dictateur qui a su s’effacer devant les résultats de référendums, après avoir su vaincre les Massu et Salan qui avaient fait un véritable coup d’Etat en Algérie.Un général qui a su faire la paix en Algérie, là où un Devilliers ou un Massu/Salan auraient réentamé une tentative de conquête.Qui aurait été vaine bien sûr, on ne résiste pas aux peuples révoltés.

    Gardons notre Etat de droit c’est la démocratie qui est le moins pire régime.


    • gruni gruni 28 novembre 2020 18:10

      @C BARRATIER

      « Si les Français élisent un général, ils ne se plaindront pas après d’avoir une dictature »

      Certes, mais dans un pays qui n’a plus confiance dans un pouvoir politique, ou la chienlit règne, tout peut arriver. Même un général, nous n’en sommes pas encore là.


  • jef88 jef88 28 novembre 2020 18:27

    Ministre de l’intérieur NON !

    Ministre des armées OUI !

    Retraité ... SUPER ! ! !


    • gruni gruni 28 novembre 2020 20:10

      @jef88

      N’est-il pas déjà retraité ? 
      Qu’il continue à écrire des livres sur l’armée, ça l’occupera.


    • jef88 jef88 29 novembre 2020 11:44

      @gruni
      Pas bête ........
      Mais aura t’il des lecteurs ? ? ?


  • troletbuse troletbuse 28 novembre 2020 18:30

    Ah Grounichou avec l’aide de son copain Fergus qui détourne immédiatement l’attention vers le RN afin d’éviter d’écrire le mot de Micron, leur idole.

    Grounichou parle du pouvoir politique mais tout le monde sait que c’est Micron qui décide mais eux ne le savent pas. Ils vont passer par tous les partis sauf LDEC ou La Dictature En Courant.

    J’ai oublié la Baratte à Beurs qui assimile de Villiers à Salan comme ça. Si c’est pas du complotisme, qu’est-ce que c’est ?


  • zygzornifle zygzornifle 28 novembre 2020 20:49

    J’ai autant confiance dans un militaire que dans un flic ....

    Entre l’autorité et la dictature la frontière est fine .... 


    • L'apostilleur L’apostilleur 28 novembre 2020 21:37

      @zygzornifle

      « ...Entre l’autorité et la dictature la frontière est fine ... »

      Quand on regarde au delà de nos frontières elle est plus épaisse ici qu’ailleurs. 

      Quant aux militaires et aux flics, ils sont aussi garants de nos libertés. 


    • zygzornifle zygzornifle 29 novembre 2020 08:50

      @L’apostilleur

      Quant aux militaires et aux flics, ils sont aussi garants de nos libertés. 

      Pour l’instant ils remplissent les urgences de leurs méfaits et la vrai liberté serait de se passer d’eux, ce sont des individus comparable a des chiens d’attaque, ils ont dressés pour dans des casernes chenil, le ministre de l’intérieur via le préfet montre la cible et ils se jettent dessus pour la déchiqueter sans aucun état d’âme, « on fait le job, on est payé pour » voila leur phrase culte .....


  • Sozenz 28 novembre 2020 22:55

    je n arrive pas a comprendre pourquoi vous avez toujours la sale manie de tourner en rond pour chercher la merde ....

    il y a de drôles de masos quand meme pour chercher des mecs qui sont absolument des « durs » .

    vous aimez vraiment la shlag ! 

     je ne vais pas annoncer qui serait bien car on va me dire que je fais une fixette ;

     mais vraiment , vous etes des bœufs.

    Vous etes incapable de voir qui se bat vraiment pour vous ;


  • Sozenz 28 novembre 2020 22:59

    ah , vous fantasmez sur un autre charles de gaulle ; mais de gaulle etait de gaule

    vous etes comme les greluches ou les petits gars qui sont à la recherche de leur amour d antan .

     si vous pensez que chaque personne est unique arretez de croire que vous pourrez retrouver la meme personne chez une autre personne ;

    faites une croix dessus ...


    • Laulau Laulau 29 novembre 2020 10:31

      @Sozenz

      Oui et en quarante, l’écrasante majorité des « étoilés » considéraient de Gaulle comme un déserteur. Être populaire dans un état major n’est pas une garantie de patriotisme.


  • Ecureuil66 28 novembre 2020 23:08

    Ce général a tenu tête au Président pour avoir des crédits supplémentaires pour ses troupes..... bonjour l’augmentation des impôts, les lois sécuritaires puissance 10 etc....

    Heureusement qu’il a été remis à sa place (on peut certes discuter sur la manière dont cela a été fait.....je ne connais pas les détails)

    Que se serait il passé si un de ses subordonnés avait tenu tête à son général ? au trou ! ce type n’a pas été élu et si vous ne voulez pas une dictature, une vraie , oubliez le .....contrairement à ce que beaucoup veulent nous faire croire nous ne sommes pas en guerre donc à chacun son métier


  • ETTORE ETTORE 29 novembre 2020 00:34

    Que ce soit la présentation d’étoiles sur un képi....

    Ou les « étoiles » à coup de LBD..... Où est la différence ?

    Chacun des deux à une prédisposition certaine à mettre les gens au garde à vous.

    La différence réside dans les ordres qu’on vous donne.

    Dans un cas, vous êtes payés pour obéir !

    Dans l’autre, vous payez pour désobéir !

    Moi, la Liberté, avec ses seins nus et son drapeau tricolore me vas bien, même si ce n’est qu’un tableau, il indique une direction d’â(r)me.


  • zygzornifle zygzornifle 29 novembre 2020 08:53

    Ce général ressemble a un Macron plus âgé, ils ont le même pif et d’autres similitudes, ça craint .....


  • Laulau Laulau 29 novembre 2020 10:27

    Ah si Marine pouvait porter un képi, le casse tête des pétainistes de tous poils serait résolu.


  • McGurk McGurk 29 novembre 2020 12:57

    Ce qui me chagrine dans ces « intentions de vote », c’est que cette expression signifie en réalité « potentiel à décrocher un haut poste et les avantages qui vont avec ». Pas « potentiel à être soutenu par la population dans le cadre d’un vrai programme destiné au pays et ses habitants ».


  • Francis, agnotologue Francis 29 novembre 2020 14:18
    « Général, nous voilà ! » : les éditocrates avec Pierre de Villiers par Kilian Sturm, Pauline Perrenot, mardi 17 novembre 2020

  • zygzornifle zygzornifle 30 novembre 2020 08:59

    Un militaire ça milite au lieu de se taire comme le parlement qui parle et ment comme le gouvernement qui gouverne et ment .....


  • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 30 novembre 2020 11:57

    Encore un général qui s’invite à la table des élections. Un général qui ferait un « coup d’Etat » ? Risible.

    Ce serait mal connaître l’armée. En réalité, ce sont toujours les civils qui font appel à un militaire de haut rang, avec la république maçonnique. Le dernier en date de Gaulle, en 1958 que les députés dépassés par la crise algérienne allèrent chercher dans sa retraite de Colombey les deux Eglises. (Avec à la clé un « coup d’Etat » sans éclats.)

    Ne pas oublier qu’un militaire est toujours l’obligé des parlementaires et du gouvernement. Et que le rôle que l’on lui confère dans la cinquième république est celle du bon larbin obéissant de L’Oligarchie. Et pour cela, grassement payé. 

    Donc les désidérata de de Villiers, ce ne sont que des roulements de tambour dans le vide. 

    Les rantanplan ne sont pas là pour jouer leur partition personnelle, ils sont là pour conforter le plan des globalistes. 

    Actuellement, les haut-gradés sont participatifs de la politique du Chef des Armées, de par leur posit ion de subalterne à la République malgré leurs titres ronflants. Et puis.... tout général qu’il est de Villiers obéit en sus à l’UE, l’OTAN après le gouvernement. N’est pas Napoléon qui veut.


  • Vers Saint-Gétorix France Républicaine et Souverainiste 30 novembre 2020 13:17

    Un nouveau De Gaulle ? Ou un simple opportuniste ? 


    • gruni gruni 30 novembre 2020 16:53

      @France Républicaine et Souverainiste.

      La deuxième option me semble réaliste. Certes, le général de Villiers n’est pas candidat pour l’instant.


Réagir