samedi 18 janvier - par Michel DROUET

Le politique débordé par le policier ?

Ça branle dans le manche depuis que le Président et son Ministre de l’intérieur se sont permis de faire remarquer aux forces de l’ordre, et particulièrement aux policiers, quelques règles déontologiques. Les syndicats policiers montent aux créneaux.

C’est l’histoire de la poule et de l’œuf : qui est à l’origine ?

Un pouvoir aux abois

C’est ce qui nous a été donné de voir au début du mouvement des gilets jaunes : des Ministres à la rue, incapable d’analyser le mouvement et le méprisant, comme il le fait actuellement pour le mouvement autour de la réforme des retraites. Tous les superlatifs ont été employés pour qualifier les manifestants d’alors, d’irresponsables, de violents appartenant à l’extrême droite ou à l’extrême gauche en passant par factieux ou bien encore d’ultra gauche.

Au lieu d’essayer de comprendre ce qui se passait, l’exécutif, avec sa communication désastreuse a jeté le discrédit sur le mouvement et a joué (comme il le fait aujourd’hui) la carte du pourrissement, avant de battre en retraite le 10 décembre, mais le mal était fait.

Comme d’habitude, aucun regard critique sur l’action gouvernementale, sur son tropisme pour les métropoles et son mépris pour le pays profond que l’on croit acheter à coups de milliards, mais la recherche d’un coupable, d’un fusible : c’est ce qui s’est passé avec le Préfet Delpuech qui incarnait une certaine forme du maintien de l’ordre et qui avait sans doute analysé que son travail ne pouvait pas s’effectuer correctement en présence d’une politique ouvertement « pro business » et méprisante pour « ceux qui ne sont rien ». La théorie du « camp contre camp » si élégamment déclinée quelques temps après par nouveau Préfet, droit dans ses bottes, s’est accompagnée d’une montée en puissance de l’outil sécuritaire et de ses inévitables dérapages.

Que s’est-il passé ?

Avec la complicité des médias et de leurs « spécialistes police-justice », on a d’abord joué la partition de la critique et de l’indignation face à un mouvement inédit qui n’avait pas de représentants et qui se refusait à déclarer ses manifestations en Préfecture. La tentation d’amalgamer et de trouver des connexions entre ce mouvement et d’autres, plus extrêmes comme le black block a été vite franchie et a servi de prétexte à une répression de plus en plus violente où l’on pouvait avoir parfois l’impression d’une forme de revanche de la part des policiers malmenés lors de la première séquence. De là, datent les premières images de dérapages des forces de l’ordre et plus particulièrement de la part de la police, la gendarmerie, mieux formée et plus respectueuse de la déontologie n’ayant que très rarement franchi les bornes.

Au pays des borgnes, l’aveugle était roi, puisque malgré un nombre exceptionnel d’arrestations préventives illégales, de blessures dues aux LBD, aux grenades diverses et variées, les nasses dans lesquelles on enfermait des manifestants avant de les gazer pour arriver ensuite par exemple à l’épisode de « l’attaque sauvage de la Pitié Salpêtrière », la hiérarchie policière et les Ministres qui ne pouvaient qu’être complices et « en soutien » ont été constamment dans le déni des violences policières.

Comment pouvait-il en être autrement ?

Les dispositifs policiers mis en place avec tout un cérémonial sécuritaire comme la police à cheval ou bien les véhicules blindés ont vite trouvé leurs limites et on a concocté à la va vite une forme de voltigeurs à moto comme au temps de Pasqua en frôlant parfois la catastrophe comme lors d’une intervention ou un motard en difficulté avait sorti son arme de service contre les manifestants. L’épisode, coupé au montage par une chaîne d’info à la recherche du sensationnel, remis dans son contexte avait mis en relief la dangerosité de ce type d’intervention risquée et délégitimé les médias, qui, rappelons-le, sont quasiment tous aux mains du pouvoir économique et réfutent toute remise en cause du pouvoir établi si propice aux affaires.

L’intégration au sein des forces classiques de maintien de l’ordre de policiers des BAC n’a pas amélioré les choses, compte tenu des techniques de « saute-dessus » et d’emploi de la force employées par ces brigades dans les quartiers sensibles. Ce mix de « doctrines » de maintien de l’ordre s’est traduit par une augmentation de violences policières de blessures et le début des arrestations musclées de manifestants et de vexations diverses et variées.

Cela a renforcé l’hypothèse d’une police à la dérive, soutenue du bout des lèvres par le pouvoir exécutif mais clairement légitimée par la nouvelle hiérarchie policière et contrôlée faiblement par l’IGPN.

Qu’est-ce qui a changé pour que le pouvoir exécutif hausse le ton ?

Tout d’abord une série de dérapages récents faisant suite à d’autres, dont celle de la fête de la musique à Nantes.

Le fameux croche pied est emblématique de ce lent glissement de certains membres de force de l’ordre se croyant tout permis, comme le tir d’une grenade dans un appartement à Lyon ou bien encore le matraquage gratuit et violent d’une manifestante qui ne cherchait qu’à récupérer son portable. Tout cela mis bout à bout vise à humilier, ce qui est pire, et ressemble à un énorme crachat sur le drapeau français.

Ensuite, le fait que la « doctrine du maintien de l’ordre » n’ait pas évoluée entre l’épisode des gilets jaunes et un conflit social, somme toute classique, contre la réforme des retraites. Nous avons pu voir que la technique de la nasse, celle de la dispersion avec grenades et matraquage de défilés syndicaux sous prétexte de la présence que quelques dizaines « d’extrémistes » avaient encore toute leur place comme au bon vieux temps des gilets jaunes. Il n’est pas exclu non plus que des éléments infiltrés dans les manifestations aient pu contribuer à renforcer la répression.

Il est toujours facile de dire que les mouveements syndicaux se radicalisent pour justifier la répression. Il n’empêche qu’on pouvait faire l’économie de cette violence policière, d’autant qu’il s’agissait de revendications sociales classiques. On remarquera par ailleurs que les syndicats policiers n’hésitent jamais à monter au créneau (et bénéficient d’un traitement médiatique particulier) dès lors qu’un cas de bavure est signalé, en général pour le nier ou en demandant de le « re-contextualiser ». Le déni permanent ne peut pas être une stratégie face aux dossiers qui s’accumulent

Le paradoxe, c’est que les forces de l’ordre ont obtenu le maintien de leur régime spécial de retraites en réprimant des manifestants qui demandaient calmement la même chose qu’eux. Est-ce à dire qu’il faut montrer les dents et être violent pour obtenir gain de cause ?

Le laisser-faire dans certaines unités de police est tel que le port du RIO pourtant obligatoire, n’est plus effectif, ce qui peut apparaître pour le commun des mortels, à qui on interdit de se cacher le visage dans les manifestations, comme une facilité pour les dérapages.

Ne rien dire aurait été coupable

Cela aurait conforté la thèse que la violence policière était nécessaire pour faire passer les « réformes », que les droits de grève et de manifester font partie de « l’ancien monde » et que la stratégie consistait avant tout à dissuader les manifestants de manifester et à les discréditer.

Cela aurait pu faire croire que le pouvoir ne tient que par la police…

Cela aurait également créé le risque d’un amalgame désastreux entre un maintien de l’ordre violent, marginal mais très visible, et le travail de qualité et souvent sous tension que font les forces de police et de gendarmerie au quotidien pour la protection des biens et des personnes.

Reste à voir ce que cela va changer…

 



176 réactions


  • Fergus Fergus 18 janvier 09:35

    Bonjour, Michel

    Bon rappel de l’historique des dérives policières violentes depuis l’émergence des Gilets jaunes, et cela avec l’évident blanc-seing de l’exécutif et la complicité du préfet Lallement à Paris.

    Mais trop, c’est trop, et la séquence catastrophique pour le pouvoir qu’a été la diffusion d’une série d’images inexcusables  saluons à cet égard les médias concernés, une fois n’est pas coutume ! — a contraint effectivement Castaner et Macron à s’exprimer pour recadrer les policiers.

    Ce n’est pas trop tôt. Mais cela sera-t-il suivi d’effet ? On peut en douter. Seules des condamnations sévères, avec radiation des policiers coupables de bavures, remettront de l’ordre dans la déontologie des actions.

    Et cela passe dès maintenant par le port bien visible du RIO, tout policier agissant dans l’anonymat devant être passible de poursuites à ce titre.


    • JulietFox 18 janvier 10:31

      @Fergus
      Micron et sa clique, ils sont au parfum, pour cela ?
      http://lemurjaune.fr/


    • Michel DROUET Michel DROUET 18 janvier 10:55

      @JulietFox
      Edifiant !


    • Michel DROUET Michel DROUET 18 janvier 11:06

      @Fergus
      Bonjour Fergus
      Un coup de menton, c’est certain, de la part du pouvoir, qui a couvert les dérives pendant trop longtemps. Mais cela suffira t’il à recadrer les déviants alors qu’ils ont été couverts depuis trop longtemps ?
      Je partage vos craintes. Il y a désormais un Etat dans l’Etat.


    • Fergus Fergus 18 janvier 11:18

      Bonjour, JulietFox

      Bien sûr qu’ils sont au courant. Et cela ne les gênait pas tant que l’opinion, en se voilant la face elle-même, ne réagissait pas négativement de manière massive.

      Or, les images en question dans l’article ont, par accumulation en quelques jours, fait plus pour la cause des manifestants exposés aux violences policières, que celles des personnes estropiées. C’est malheureux, mais c’est ainsi que fonctionne le collectif.

      D’où les recadrages dont on peut, hélas ! craindre qu’ils ne soient que des coups de com’ et en aucun cas le prélude à un encadrement plus sévère des actions policières. Il n’est d’ailleurs pas question d’abandonner le LBD et les grenades de désencerclement qui ont été à l’origine de la plupart des blessures graves.


    • bebert 18 janvier 14:17

      @Fergus
      Bonjour,
      Ce n’est certainement pas grâce aux médias qui pour la plupart ont tentés de minimiser mais grâce aux vidéos des smartphones !


    • ASTERIX 18 janvier 17:22

      @JulietFox
      NOTRE 1 ER FLIC FLINGUEUR le castagneur a le toupet d’ecrire « les exactions et la violence ne sont pas un mode d’expression »
      c’est le comble « lui qui a fait éborgner  ;; ; arracher des mains :: fracasser des machoires ose ramener sa fraise d alcolo  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      MACRON AUX BOUFFES DU NORD C »EST NORMAL LUI ET SES MINISTES SONT DES « BOUFFONS »


    • Le421 Le421 18 janvier 18:40

      @Fergus
      Les images et les actes inexcusables sont légions depuis le 17 Novembre 2019.
      Un retard à l’allumage ou un tout petit virage à l’approche d’élections ?
      Toutes ces vidéos, on les ressortira au printemps 2022, faut pas que Emmanuel 1er s’imagine le contraire.
      Entre autres avanies et couleuvres qu’il nous fait avaler...


    • Pere Plexe Pere Plexe 18 janvier 18:43

      @bebert
      Oui c’est bien grâce aux smartphones et aux réseaux sociaux que les médias sont contraint de diffuser quelques exactions policières.
      Ils n’ont plus le monopole de l’image et de l’info.
      Alors, déjà largement atteint dans leur crédibilité, ils sont bien obligés de diffuser un peu de ces infos qui de toute façon circulent.
      Sans quoi leur raison d’être, qui est moins d’informer que d’influencer et faire de l’audience, s’en trouverait remise en cause.


    • Fergus Fergus 18 janvier 19:31

      Bonsoir, Pere Plexe

      Je partage votre avis. Sans les smartphones et les réseaux sociaux, il est probable que certaines images n’auraient pas été diffusées. 


    • kéké02360 18 janvier 20:16

      @Michel DROUET
      LREM ne contrôle plus sa milice smiley


    • Rera 18 janvier 21:33

      @Fergus Le Macroniste,
      je vous cite « contraint effectivement Castaner et Macron à s’exprimer pour recadrer les policiers » Tout ce la c’est du Pipo...regardez sur Facebook compteur officiel de gilets jaunes il y a une vidéo diffusée aujourd’hui lors de la manifestation des gilets jaunes à Paris ,un jeune à terre visage en sang et un CRS qui continue à le cogner...devant ses collègues et des manifestants qui filme la scénariste. C’est à vomir... 


    • Rera 18 janvier 21:36

      @Michel DROUET,
      regardez sur Facebook « compteur officiel de gilets jaunes »il y a une vidéo diffusée aujourd’hui lors de la manifestation des gilets jaunes à Paris ,un jeune à terre visage en sang et un CRS qui continue à le cogner...devant ses collègues et des manifestants qui filme la scénariste. C’est à vomir... 


    • Croa Croa 18 janvier 23:11

      À Fergus,
      Mais non, c’est sur ordre qu’ils ne portent pas le RIO et ça ne changera pas parce que ce que nos « Élites » déclarent à la télé et les ordres en coulisse ça fait deux !
      Les policiers sont assuré d’être couvert et ça ne changera pas parce que Macron a bien trop peur d’être lâché par sa police.
      Le régime ne tient plus que par sa police et c’est pour ça qu’il est violent.


    • Fergus Fergus 19 janvier 09:44

      Bonjour, Rera

      A peu près autant « macroniste » que vous sataniste ou adorateur de l’oignon !

      « Tout ce la c’est du Pipo »
      C’est exactement ce que j’ai dit d’une manière moins abrupte !


    • Rera 19 janvier 12:00

      @Fergus Le Macroniste ,
      Vous avez vu la vidéo sur Facebook Compteur officiel de gilets jaunes un jeune à terre visage en sang et le CRS continuant à lui asséner des coups...c’est scandaleux même les médias aux ordres de l’Elysée n’osent même pas diffuser la vidéo...ils diffusent une photos ??????


    • Rera 19 janvier 12:06

      @ Tous,
      Regarder sur Facebook « compteur officiel de gilets jaunes »il y a une vidéo diffusée hier lors de la manifestation des gilets jaunes à Paris ,un jeune à terre visage en sang et un CRS qui continue à le cogner...devant ses collègues et des manifestants qui filme la scénariste. C’est à vomir...Et Castaner et Macron essayent de faire croire aux français qu’ils sanctionneront tout abus des forces de l’ordre ???Alors qu’a chaque manifestation les CRS ne se cache plus.


    • gaijin gaijin 19 janvier 12:13

      @Croa
      "c’est sur ordre qu’ils ne portent pas le RIO

      "
      en effet au début du mouvement il y avait une vidéo ou l’un d’entre eux a qui on le reprochait l’ avouait ...


    • assouline assouline 18 janvier 23:24

      @Fifi Brind_acier

      Ce n’est pas ce qui changera la note d’un policier, celle conservée dans son dossier administratif, lui-même conservé près la Cour d’appel.


  • Pcastor Pcastor 18 janvier 09:52

    En phase, bien sûr, mais je reste marqué par cette scène où l’on voit 150 lycéens, âgés de 12 à 21 ans, interpellés notamment aux abords du lycée Saint Exupéry à Mantes la Jolie ( eh oui) agenouillés mains sur la tête, avec le commentaire d’un policier ; « voilà une classe qui se tient sage »...

    Un acte de guerre, dont une enquête administrative a estimé qu’il ne pouvait pas être considéré comme un comportement déviant ...

    Symptôme d’une démocratie de plus en plus autoritaire qui utilise toutes les ressources offertes par la Constitution de 58 pour asseoir son entreprise de démolition systématique du compromis social ( les jours heureux) d’après guerre, en s’appuyant sur une répression féroce des mouvements de contestation.

    Au passage, j’ai éclaté de rire quand j’ai appris l’évacuation du Président de la République d’un théâtre parisien.


    • JulietFox 18 janvier 10:32

      @CLOJAC
      Du goudron et des plumes !


    • Michel DROUET Michel DROUET 18 janvier 11:02

      @Pcastor
      Bonjour Pcastor
      La scène avec les lycéens, bien sûr, où on a allié la répression et l’humiliation. C’est de l’ordre du crachat sur le drapeau comme je l’indique, avec toujours la blanchisserie IGPN...


    • Michel DROUET Michel DROUET 18 janvier 11:15

      @Michel DROUET
      On peut aussi parler de la séquence répressive contre les pompiers : un monument, également en matière de désaveu des méthodes de maintien de l’ordre.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 18 janvier 13:41

      @Pcastor

      La démolition des acquis du CNR est dans le collimateur du patronat depuis 1945.
      .
      Et ce que le patronat veut, la Commission européenne le lui donne : Feuille de route 2018/2019. Les Traités le lui permettent.
      .
      PS : Dès Mai 2016, tous les responsables politiques avaient accès à la feuille de route de Bruxelles pour la France, qui imposait des économies dans le budget de la Sécurité sociale et des retraites. S’ils ne vous ont pas informés, demandez leur pourquoi ?
      .
      "Point n°8. Il n’est pas possible de réaliser d’importantes économies à court terme sans ralentir considérablement la croissance des dépenses de sécurité sociale, qui représentent plus de la moitié des dépenses publiques.

      Le système de retraite a gagné en soutenabilité en 2015 grâce à l’accord sur les régimes de retraite complémentaires mais il pourrait rester déficitaire sur le court à moyen terme, notamment dans des conditions macroéconomiques défavorables.

      De plus, les réformes des retraites menées précédemment ne devraient permettre de réduire le haut niveau actuel du ratio des dépenses publiques de retraite qu’après 2025.

      La France s’est fixé des objectifs ambitieux pour 2016 et 2017 afin de limiter la croissance des dépenses de santé. Ces objectifs pourraient être complétés par des efforts supplémentaires visant à identifier des gains d’efficacité sur le moyen à long terme.



    • Pcastor Pcastor 18 janvier 15:07

      @Fifi Brind_acier
      Jusqu’à présent, l’Etat jouait , peu ou prou ( plutôt peu quand la droite exerçait le pouvoir) un rôle d’arbitre entre le capital et le travail ( pour faire court), grâce en particulier ( mais pas seulement) à des amortisseurs sociaux.Je crois que ce rôle de régulateur est en train de disparaitre , du fait notamment de la mondialisation de l’économie et de la prégnance d’une vision économique précise ( néo ou ordo libérale selon l’échelle géographique à laquelle on se place), pour se transformer en gardien vigilant de cet ordre économique, dans lequel la finance prédatrice joue un de plus en plus fort.Je crois aussi que le pouvoir actuellement en place s’inscrit résolument dans cette approche en utilisant les pouvoirs de la Constitution de 58 créant un déséquilibre au profit de l’éxécutif et au détriment du parlement ( sauf période de cohabitation.)


    • assouline assouline 18 janvier 15:10

      @Fifi Brind_acier

      Et ce que le patronat veut, la Commission européenne le lui donne : Feuille de route 2018/2019. Les Traités le lui permettent.

      .

      Le lien renvoie faire les Recommandations du Conseil de l’Union à la France.
      Et l’on apprend, à la lecture de ses recommandations, que « le patronat veut » :

      Que le taux de croissance nominale des dépenses publiques primaires nettes ne dépasse pas 1,4 % en 2019 ;
      .
      Que soient utilisées les recettes exceptionnelles pour accélérer la réduction du ratio d’endettement public ;
      .
      Que soitent réduites les dépenses en 2018 :
      .
      Que soit uniformisées progressivement les règles des différents régimes de retraite pour renforcer l’équité et la soutenabilité de ces régimes ;
      .
      Que soitent poursuivies les réformes du système d’enseignement et de formation professionnels, que soit renforcée son adéquation aux besoins du marché du travail et à amélioré l’accès à la formation, en particulier des travailleurs peu qualifiés et des demandeurs d’emploi ;
      .
      Que soit favorisé l’égalité des chances et l’accès au marché du travail, notamment pour les personnes issues de l’immigration et les habitants des quartiers défavorisés ; 
      .
      Que soit garantie la compatibilité des évolutions du salaire minimal avec la création d’emplois et la compétitivité ;
      .
      Que soit simplifié le système fiscal, en limitant le recours aux dépenses fiscales, en supprimant les impôts inefficaces et en réduisant les impôts sur la production prélevés sur les entreprises ;
      .
      Que soit réduite la charge réglementaire et administrative afin de renforcer la concurrence dans le secteur des services et de favoriser la croissance des entreprises ;
      .
      Que soit intensifés les efforts déployés pour accroître les performances du système d’innovation, notamment en améliorant l’efficience des dispositifs de soutien public et en renforçant le transfert des connaissances entre les instituts publics de recherche et les entreprises.

      Où l’on voit que le patronat français serait plutôt philanthrope...
      Laissons le faire...
      Y a même plus besoin de gueuler dans la rue...


    • Zozo canal histrionique 18 janvier 15:12

      @assouline

      @derosnay

      Si mon prochain Tweet atteint pas MA cible en plein cœur 💖... tu sautes de la falaise ou tu sais !

      Y’en a qu’ont essayé...

      TOI, tu DEVRED ^^


    • assouline assouline 18 janvier 16:39

      @Fifi Brind_acier

      Dès Mai 2016, tous les responsables politiques avaient accès à la feuille de route de Bruxelles pour la France, qui imposait des économies dans le budget de la Sécurité sociale et des retraites.


      .
      On se demande bien ce que ça vient faire ici où il est question des violences policières...
      Bref...
      Traitons cependant la question abordée...
      .
      Le lien renvoie vers les Recommandations du Conseil de l’Union à la France en date du 12 Juillet 2016...
      Où l’on voit déjà que les « responsables politiques » n’avaient pas accès « à la feuille de route de Bruxelles pour la France » dès le mois de mai 2016. Inutile d’expliquer pourquoi...
      .
      Aussi, ces recommandations, pour qui prend la peine de les lire, ne font qu’évoquer une maîtrise et une réduction des déficits publics. Tous les déficits publics. Celui des comptes sociaux n’y est pas spécifiquement abordé. Mais il en fait parti au même titre que le déficit des collectivités locales et celui du budget de l’Etat.
      .
      C’est , par ailleurs, une recommandation qui ne doit pas surpendre lorsqu’on sait qu’elle est adressée à un Etat qui souffre déjà d’une dette publique colossale équivalente à 100% de son PIB...
      .
      On peut donc raisonnablement conclure, que « la feuille de route de Bruxelles à la France » est la conscience de la France, celle qui a fait défaut à la Grèce avec les résultats que l’on sait...

    • assouline assouline 18 janvier 16:56

      @Fifi Brind_acier


      Point n°8. Il n’est pas possible de réaliser d’importantes économies à court terme sans ralentir considérablement la croissance des dépenses de sécurité sociale, qui représentent plus de la moitié des dépenses publiques.

      .
      Ce huitième considérant, qui n’est donc pas en lui même une recommandation, fait état de ce que d’importantes économies des fonds publics imposent de « ralentir la croissance des dépenses » de sécurité sociale...
      .
      Autrement dit, non seulement les dépenses publiques, à leur niveau actuel, n’exigent pas d’être réduites, mais elles peuvent continuer à s’accroître !
      Seule leur croissance doit être ralentie considérablement !

      On est donc ici sur un constat qui augure de « recommandations du Conseil » plutôt permissives, quand le niveau de déficit de la sécu française exigerait des mesures bien plus coercitives, notamment une réduction des dépenses...


    • assouline assouline 18 janvier 17:07

      @Fifi Brind_acier

      La France s’est fixé des objectifs ambitieux pour 2016 et 2017 afin de limiter la croissance des dépenses de santé.

      .
      Quel français serait fâché d’apprendre qu’il n’aura pas cotiser davantage pour financer l’envolée des dépenses de santé ?
      Ou de s’acquitter d’impots et taxes supplémentaires pour rembourser un surcroit de dette publique ?
      .
      Voilà donc une bien bonne nouvelle !
      .
      Non seulement les dépenses de santé pourront continuer de s’accroitre, mais leur croissance sera maîtrisée !
      .
      Merci l’Europe !

    • Cyrus de cylonie prong 18 janvier 17:32

      @assouline

      Les economie doivent se faire sur le taux d’ ouverture , pas sur la santé des francais .
      Economiser sur les depistage et les soin precoce , 
      c’ est créer des maladie bien plus couteuse a terme qui elle augmenteront le taux d’ ouverture de notre economie
      (puisque nous importons 75% de nos medocs et appareil)
      en achetant des médicament palliatif plus tard qui couteront au final plus cher que de depister la maladie a temps .

      Vive la france souveraine , tant pis pour l’ europe du profit vampirique .


    • Pcastor Pcastor 18 janvier 18:32

      @Pcastor
      ...dans lequel la finance prédatrice joue un ROLE...


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 18 janvier 18:36

      @Pcastor
      Jusqu’à présent, l’Etat jouait , peu ou prou ( plutôt peu quand la droite exerçait le pouvoir) un rôle d’arbitre entre le capital et le travail ( pour faire court), grâce en particulier ( mais pas seulement) à des amortisseurs sociaux.

      Mais ça, c’était avant. Quant un pays n’a plus de souverainetés, et qu’il doit obéir à des Traités dont le gouvernement refuse de sortir, la marge de manoeuvre d’un gouvernement est proche de zéro.
      .
      La France n’a plus de souveraineté monétaire, le budget est sous surveillance et sous contrainte, 80% de nos lois sont d’origine européenne ; il n’y a plus de politiques intérieures nationales, et donc plus de choix économiques & sociaux indépendants ; et la diplomatie ainsi que la défense sont sous le contrôle de l’ OTAN. C’est un statut de type colonial.
      .
      Quant à la Constitution de la 5e République, il me semble que Hollande et Macron ont lourdement aggravé la situation, avec leur Tribunal National Financier et une partie de la Justice aux ordres, qui condamne plus volontiers tous ceux qui dérangent, et de préférence plutôt les Gilets jaunes et les manifestants, que les têtes de gondole de la macronie...
      .
      « Violence de la répression contre le mouvement social, la Justice première responsable » par Régis de Castelnau.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 18 janvier 18:43

      @prong
      Vive la france souveraine

      .
      C’est le nouveau Parti politique que vient de créer Djordje Kuzmanovic ?




    • Cyrus de cylonie prong 18 janvier 19:15

      @Fifi Brind_acier

      Non c’ était purement fortuit :)
      j’ ais beaucoup de mal a devenir un affidé de quelque boutique politique que ce soit.

      C’ est plus une façon de rendre hommage a mon pays a ce qu’ il as été et pourrais redevenir si tout les gens de bonne volonté se mette autour de la table comme l’ as fait en son temps le CNR.

       


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 18 janvier 20:20

      @prong
      C’ est plus une façon de rendre hommage a mon pays a ce qu’ il as été et pourrais redevenir si tout les gens de bonne volonté se mette autour de la table comme l’ as fait en son temps le CNR.


      .
      Alors, soyez gentil, mettez une majuscule à France !
      .
      Paradoxalement, l’unité pour la libération du pays était plus évidente lors de l’occupation allemande...
      .
      La propagande pour la construction européenne a été si longue et si unilatérale, la corruption des z’élites aussi sans doute, que la souveraineté apparaît pour certains, comme inenvisageable.
      .
      La liste des organisations qui ont participé au CNR et signé le programme, ça allait du PCF à la Droite la plus conservatrice. Mais proposer une unité provisoire aujourd’hui, pour rendre à la France sa liberté, semble relever de l’ impossible...
      .
      Il y a avait même des monarchistes dans la Résistance et autour de de Gaulle, en plus des 128 marins pêcheurs de l’ île de Sein !
      .
      Asselineau a invité les dirigeants politiques français, de la Fi au FN, le 31 janvier pour fêter le Brexit, dans une grande soirée. On va bien voir qui va venir !?


    • kéké02360 18 janvier 20:22

      @Pcastor
      Vous parlez encore d’une << démocratie >> !!! vous êtes bon prince ! smiley


    • Cyril22 18 janvier 20:43

      @Fifi Brind_acier
      Vous remettez toujours sur le tapis ces « feuilles de routes », mais en les consultant on trouve qu’il s’agit de recommandations de bon sens basique, comme d’être plus efficace, ne pas augmenter les dépenses plus vite que les recettes, etc.
      Alors nous savons que selon vous l’état pourrait dépenser à tout va en faisant juste marcher la planche à billets, tout ça en se réclamant du gaullisme et l’époque des 30 glorieuses, sauf que justement à cette époque les budgets étaient équilibrés (à part quelques grands emprunts auprès du public).


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 18 janvier 21:04

      @Cyril22
      qu’il s’agit de recommandations de bon sens basique,


      La Commission parle de « recommandations », mais ce sont des ordres, avec des sanctions à la clef, entre 0,2% et 0,5% du PIB.
      Pour la France se serait une prune 4 milliards d’euros, si la France n’obéit pas.
      .
      C’est dans le Pacte de stabilité et de croissance de la zone euro :
      .
      "Si l’État membre ne satisfait pas à l’un des critères du déficit ou de la dette, la Commission élabore un rapport qui tient compte de tous les facteurs pertinents.

      Si la Commission considère qu’il y a un déficit excessif, elle adresse à l’État membre un avis (innovation du traité de Lisbonne) et en informe le Conseil.
      Si le Conseil considère qu’il y a déficit excessif, il adresse alors, sur recommandation de la Commission, une recommandation à l’État membre, en fixant un délai de 6 mois pour engager une action suivie d’effets. Si aucune action n’a été engagée, le Conseil peut rendre publique sa recommandation et, si l’État persiste à ne pas y donner suite, le mettre en demeure de prendre des mesures dans un délai déterminé.

      Aussi longtemps que l’État membre ne se conforme pas à sa décision de mise en demeure, le Conseil peut, sur recommandation de la Commission, prononcer des sanctions, notamment le dépôt non rémunéré d’une somme variant entre 0,2 et 0,5% du PIB, en fonction du degré de dépassement de la valeur de 3% de déficit public. Ce dépôt est converti en amende au bout de 2 ans si le déficit excessif n’est pas comblé."


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 18 janvier 21:12

      @Cyril22
      L’UPR n’est pas la seule à dénoncer les politiques de Bruxelles.

      Au Portugal « La fin de l’austérité en trompe l’oeil »
      .
      En Grèce, un ancien député de Syriza.
      .
      Et même Mélenchon, qui en 2016, a expliqué que la Loi El Khomri, c’était l’ Europe !"


    • Cyril22 18 janvier 21:20

      @Fifi Brind_acier
      Vous parlez du cas spécifique de non tenue d’engagements chiffrés figurant aux traités, mais vous observerez que la France est systématiquement au dessus de 3% de déficit public depuis des décennies (sauf 2017 et 2018, mais redépassé en 2019 avec les mesures GJ), avec chaque fois l’absolution de la Commission, bonne fille avec nous sur ce point (d’autres pays grincent des dents).


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 18 janvier 22:39

      @Cyril22
      avec chaque fois l’absolution de la Commission, bonne fille avec nous sur ce point 

      .
      Oui, parce qu’il y a un délai de 2 ans pour rentrer dans les clous.
      C’est pour ça que Macron fait le forcing pour la réforme des retraites.
      .
      Il a fait passer la baisse des indemnités chômage, qui doit entrer en vigueur le 1er avril. Ce sera une hécatombe, 800 000 chômeurs sur le carreau.
      .
      Mais il est hors des clous pour la dette.
      S’il échoue sur la réforme des retraites, ça fait beaucoup.
      En plus avec les élections municipales dans quelques semaines...
      .
      C’est ce qui me penser qu’il va accélérer les choses et passer en force avec le 49.3. A moins qu’il ne démissionne avant ? Vu la détermination des grévistes, on ne sait jamais ... !!


    • Cyrus de cylonie prong 18 janvier 23:08

      Alors, soyez gentil, mettez une majuscule à France !

      >Autant pour moi , j’ y ferais un peut plus attention .

      Mais ce n’ est que du ravalement de façade , il est bien plus urgent de consolider la structure du batiment France .

      La liste des organisations qui ont participé au CNR et signé le programme, ça allait du PCF à la Droite la plus conservatrice. Mais proposer une unité provisoire aujourd’hui, pour rendre à la France sa liberté, semble relever de l’ impossible...

      > cela n’ as t’ il pas un certain rapport avec la volonté hégémonique de l’ UPR de diriger le navire ?

      Asselineau a invité les dirigeants politiques français, de la Fi au FN, le 31 janvier pour fêter le Brexit, dans une grande soirée. On va bien voir qui va venir !?

      > Amusez vous bien , vous avez exceptionnellement le droit de ne rentrer qu’ as l’ aube lol


    • assouline assouline 18 janvier 23:39

      @Pcastor

      dont une enquête administrative a estimé qu’il ne pouvait pas être considéré

      Première déviance dans cet épisode : le fait qu’un simple service d’inspection d’administration, en l’espèce, celui de la police nationale, se fasse juge à priori et évacue, en conséquence, l’avis d’un juge judiciaire jugeant selon le droit.
      Le juge improvisé de l’IGPN se se réfère qu’à des dispositions réglementaires très incomplètes au regard de la Loi qui leur est supéreure.

      Seconde déviance, dans ce genre d’affaire ; l’indépendance du juge, qu’il s’agisse du service d’inspection ou d’une juridiction judiciaire, lequel a toujours la liberté de statuer en toute mauvaise fois sur la proportionalité des actes et sur leur bienfondé. Tout est, en la matière, subjectif car il n’existe pas d’éléments caratéristiques constitutifs du chef d’accusation pour lequel le policier est alors poursuivi. Le bon sens et la bonne fois sont en pareil cas les seuls référents de mesure de la légalité et de la légitimité. Partant, tout devient possible. Toutes les mauvaises fois sont possibles. Et les magistrats jugeant les policiers n’en manquent pas.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 19 janvier 08:24

      @prong
      Amusez vous bien , vous avez exceptionnellement le droit de ne rentrer qu’ as l’ aube lol


      La liste des invités est large, j’attends de voir qui va venir !


    • velosolex velosolex 19 janvier 12:08

      @Pcastor
      Au théatre de guignol les marionnettes se bousculent !
      Mais qui tirent donc les fils ?
      On pourrait croire que c’était une adaptation moderne des misérables.

      Javert toujours à la poursuite de Jean Valjean, pendant que Cosette se faisait tabasser sur le trottoir...

      Gavroche s’est il fait pincé en se moquant du pouvoir ? ...
      « Si je suis tombe en bas, c’est la faute à Macron
      Avec mon gilet jaune plein de sang
      C’est la faute à Castaner ! »

      Le spectacle n’est plus sur la scène du théatre.
      Et le roi nu faute de souffleur se barre sous les huées du public !


    • Cyrus de cylonie prong 19 janvier 15:37

      @Fifi Brind_acier

      Il ne faut pas compter sur nos amis british il seront occupé a leur propre soirée.
      (et ca semble plutot normal )

      Les rares souverainistes francais auront un peut de mal a se reconnaitre dans un événement annoncé uniquement UPR , il aurais peut être été plus porteur et plus federateur de co-organiser l’ evenement avec NDA ou phDV.

      Enfin le type d’ evenement est un peut trop « fete de l’ ambassadeur avec ferrero » .
      C’ etait justement le moment de creer un grand meeting populaire ou les gens fete ensemble ce moment effectivement historique.Et non pas une petite sauterie sur invitation uniquement au grand de ce monde .

      Finir a 1h du mat pour une grande nuit politique , c’ est un peut court .
      Aucun buzz pour faire parler les media 
      imaginons FA en bleu blanc rouge anglais/francais arrivant enchainé a une europe malveillante en bleu et etoilé d’ or , Le peuple venant couper cette chaine au chalumeaux ou au thermite ca aurait de la gueule ...

      La (sauf surprise ) aucun happening de prévu , personne n’ en parlera et vous aller hurler a la censure ....

      Je vous souhaite cependant , que cette fete se passe bien , que des « invité » vienne , et surtout que la violence ne vienne pas troubler cette soirée .

      =====================================
      ps un seul l’ as repris mais c’ est déjà un début .
      https://www.ndf.fr/politique/19-01-2020/annonce-grande-soiree-du-brexit-ce-31-janvier-2020-francois-asselineau/


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 19 janvier 18:25

      @prong
      C’ etait justement le moment de creer un grand meeting populaire ou les gens fete ensemble ce moment effectivement historique.Et non pas une petite sauterie sur invitation uniquement au grand de ce monde .


      .
      Asselineau a proposé par le passé des débats publics avec les dirigeants des Partis politiques, ils n’ont même pas daigné répondre. Ils font comme les médias, qui fabriquent la réalité : « ce dont on ne parle pas n’existe pas ».
      .
      En refusant tout débat, ils confirment la censure de l’ UPR, tout en parlant savamment « de démocratie et de libertés d’expression, tous les 4 matins ».

      Dupont Aignan, quand il lui arrive de croiser Asselineau, tourne la tête pour ne pas lui dire avoir à lui dire bonjour. 
      .
      Asselineau a proposé en décembre 2018, un dossier envoyé à tous les Députés et Sénateurs pour qu’ils engagent la procédure de destitution de Macron
      Ceux de l’opposition couinent tous contre Macron, mais aucun ne l’a signé, sauf 1.
      .
      Alors, on va bien voir qui viendra le 31 janvier fêter le Brexit avec l’ UPR... 


    • Cyrus de cylonie prong 19 janvier 18:38

      @Fifi Brind_acier

      C’ est très bien d’ inviter , encore mieux de le creer (comme vous essayer de la faire a cette occasion), Mais si vous n’ etes pas « locomotive » ca ne marchera pas .
      (je donne un peut vite mon avais a brule-pourpoint , j’ adorerais me tromper etre agreablement surpris par la dynamique inovatrice de l’ UPR.

      Bon NDA c’ est pas ca ... on analisera les raison plus tard ...
      mais PHdv , le spectacle ca les connait le « puy du fou est une des rare reusite francaise face a mickey » y a peut etre une « convergence a retrouver » .

      La FI , pendant longtemps etait cantoné a JLM , l’ explosion a fait flop , mais de nouvelle tete avais permis une « croissance rapide » .il faut peut etre developper cela .et triompher des perquisition ...

      La destitution , c’ est du grand guignol juridiquement argumenté ...
      ca n’ augure pas tres bien de l’ invocation de l’ article 50.

      Pour negocier , il faut etre fort .
      Pour etre fort , il faut reprendre une souverainetée , sinon ca fera flop .

      <juste un avis personel> mais j’ atend volontier l’ article officielle sur la soirée brexit .
      resumant ce qui as avancé .


    • JulietFox 20 janvier 10:28

      @prong
      Concernant les perquisitions à LFI, ne trouvez vous pas bizarre (tiens, comme c’est bizarre) que rien ne transparaît de l’enquète ?
      Pas une seule petite fuite dans la presse bien informée, par la Chancellerie.


    • Michel DROUET Michel DROUET 20 janvier 11:05

      @JulietFox
      Ils attendent la prochaine échéance électorale...


  • Maître Yoda Gogole 18 janvier 10:28

  • jmdest62 jmdest62 18 janvier 11:49

    Salut

    Le paradoxe assumé du syndicat « Alliance ».

    1. je dénonce l’injustice de la suppression de MON « régime spécial » accréditant ainsi le fait que la réforme des retraites du gvt c’est de la « daube ».
    2. Comme je ne peux pas faire grève ...je tombe malade => je fais grève sur le compte de la sécu sans perte de salaire puisque je n’ai pas de jour de carence
    3. Après avoir obtenu gain de cause , je me remet , vite fait , au service du gvt pour empêcher les autres (qui pensent comme moi que la réforme des retraites du gvt c’est de la « daube » ) d’obtenir ce que MOI j’ai réussi à obtenir en faisant grève aux frais de la sécu donc de ceux que je gaze et matraque sans retenue.

    @+


    • Michel DROUET Michel DROUET 18 janvier 12:01

      @jmdest62
      Très bonne synthèse !


    • Cyrus de cylonie prong 18 janvier 19:24

      @CLOJAC

      On peut me faire le même procès pour mon Q ouvert :)
      moi j’ y voit une fourche nommé prong , qui pousse le dos de l’ humanité vers l’ abyme de la bestialité :)


    • Cyrus de cylonie prong 18 janvier 22:20

      @CLOJAC

      Pas de risque l’ entrée est miné au K4 


    • Zozo canal histrionique 18 janvier 22:39

      @prong

      Put... c’est morte plaine, la main droite marche encore à fond, mec ! smiley smiley

      Même VP, mêle Winnie, même la Mustang, même Pénélope (du moins elle, elle est en pleine incontinence de déroulé de Pelote sur Twitter on dirait), ....

      Pff, tout ça pour ça, va vraiment falloir acheter un tonneau pour y loger Fifi. Tu me diras ça doit être du bien dodu, comme dans délivrance. smiley

      Bon sinon moi je suis à Bx, chez Quiche Squaw, chez Zygernofile, chez... les innombrables ami-e-s IRL de toute ma real Life, j’y cherche ma sister Béné qui fête ses 43 printemps ( smiley ), et qu’a pas daignée me dire où elle allait guincher avec ses girondes copines, dont CARO, son amie pharmacienne, Rattlesnake de Catherine et Audrey HEPBURN !!!!!! <3 <3 <3 <3 !

      Souhaitez moi bonne chance, pour qui a encore l’âme un tant soit peu humaine ! smiley smiley smiley


    • Cyrus de cylonie prong 18 janvier 23:21

      @Zozo canal histrionique

      Pff, tout ça pour ça, va vraiment falloir acheter un tonneau pour y loger Fifi.
      >t’ en fait pas pour fifi , elle prepare les petit four pour la soirée brexit .

      -petit canapé article 50
      -gougere anti europe
      -petit macaron au « truffe de l’ upr ».

      on entend deja les premier mantra
      « l’ upr est grand , il y a rien d’ autre que l’ upr et FA est son prophete » ....


    • jmdest62 jmdest62 19 janvier 08:07

      @CLOJAC
      Je trouve que votre alias,........présente une étrange ressemblance avec le sigle des franc-macs.


      °
      Si vous avez des idées en rapport avec le sujet ... n’hésitez pas !
      bisous 


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 19 janvier 08:29

      @prong
      « l’ upr est grand , il y a rien d’ autre que l’ upr et FA est son prophete » ....

      .
      La critique est aisée, mais l’art est difficile...
      Qu’attendez-vous pour créer le Parti politique qui correspond à vos aspirations ?


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 19 janvier 08:44

      @jmdest62
      Si vous avez des idées en rapport avec le sujet ... n’hésitez pas !


      .
      L’Extrême-Droite en est restée aux allergies d’Hitler contre les Francs Maçons, et contre toutes les sociétés secrètes en général.
      .
      Ils ne savent même pas pourquoi ils sont allergiques aux FM !
      C’est caca boudin et pi c’est tout. Ils ont 80 ans de retard, aujourd’hui, ce sont les Young Leaders et autres Trilatérale qui organisent le monde occidental.
      .
      « Livre : Hitler et la Franc maçonnerie »
      par Arnaud de la Croix
      .
      "A l’appui d’une documentation foisonnante, d’archives et de journaux intimes, l’auteur remonte aux sources de l’idéologie nazie.

      Il aborde aussi bien la passion des nazis pour l’ésotérisme et les sociétés secrètes que la « chasse » dont les francs-maçons furent les victimes.

      En effet, convaincus qu’une « direction juive » est à la tête de la franc-maçonnerie, les nazis jugent qu’elle est le vecteur de la pernicieuse influence des Juifs.

      Dès lors, il leur faut la détruire. Néanmoins, les francs-maçons ne sont pas tous écartés du pouvoir. Pour preuve, le docteur Hjalmar Schacht, grand financier et maçon, qui accompagna le régime comme ministre et redressa l’économie du Reich."



    • Cyrus de cylonie prong 19 janvier 16:39

      @Fifi Brind_acier

      La critique est aisée, mais l’art est difficile...


      >c’ est plus une plaisanterie sur une attitude smiley 
      Bien sur que FA a le mérite d’ avoir initié quelque-chose malgré tout les obstacle .
      Le programme des 119 point est plutôt pas mal et bien cerné .
      Il vous manque par contre des cadres capable de le porter vers le peuple et capable en retour de porter les aspiration du peuple pour faire évoluer l’ UPR.

      Un parti politique cela doit être une symbiose entre le peuple et ses dirigeant par le biais des « militant/adhérent » .

      Qu’attendez-vous pour créer le Parti politique qui correspond à vos aspirations ?

      > A question directe réponse franche , ma santé n’ était pas bonne , Pendant 11 ans on as traiter seulement les symptôme , pour une bpco . Je payait tout de ma poche faute de Rsa , de CMU , pour payer les analyse ou les corticoide/bronchodilatateur.
      ... Pas de pots c’ etait une candidemie sanguine invasive qui touchait tout mes organes et pas seulement les poumons , ironie medicale , les medicament anti bpco favorise la candida smiley ... Le nouveau traitement a l’ air de bien marché smiley

      Mes engagement politique « active » se compte sur les doigt de la main :)
      -délégué de classe , délégué de division (l’ ensemble des 5em du college)
      -Action contre la première guerre du golfe (91-92) « harangue » juché sur les voitures (mais sans dégradation )
      -manif étudiante 98 avignon (affretage de car , decision/organisation des point de blocage sitting)
      -l’ armée ou le major , tolerait un droit d’ expression relatif profitable aussi bien a la troupe qu’ au gradé .Sans etre du syndicalisme , parler franchement permet souvent d’ arrondir les angles .

      Une fois malade on devient « faineant » , et plus egoiste .
      Dans mon village une seule liste se présente pour un seul mandat .
      Cette liste appelle « n’ importe qui a se presenter » pour representer une opposition democratique , meme un UPR serait bien venu .Mais pour se presenter il faut etre capable d’ assumer ce qui n’ est pas pour l’ instant mon cas .

      Voila tu sait tout :) ou au moins ce qui concerne la partie politique de ma vie smiley 


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 19 janvier 18:29

      @prong
      Il vous manque par contre des cadres capable de le porter vers le peuple et capable en retour de porter les aspiration du peuple pour faire évoluer l’ UPR.


      Mais l’UPR a des cadres !


    • Cyrus de cylonie prong 19 janvier 18:45

      @Fifi Brind_acier

      alors il faut les « emanciper un peut plus » smiley

      point fort , tout les mail sont disponible pour comuniquer 
      point faible , 80 des fiche plus ne sont pas remplis pour se présenter .

      l’ ultra point faible n’ as même pas envoyer sa photo :)

      ...sur un média UPR , on ne peut pas decement invoquer la censure des autres .


    • Cyrus de cylonie prong 19 janvier 18:51

      @prong

      un example concret tout a fait fortuit :)
      https://ensemblepourlefrexit.upr.fr/candidats-elections-europeennes/christine-annoot/ =detail , mais le lien n’ est meme pas fait sur
       https://www.upr.fr/responsables/

      ca parait « un detail » et pourtant les militant doivent vous connaitre , vous voir agir 
      et non pas distribuer des video , la plupart des gens colleront mieux avec du bon vieux texte .La video ne vous attire pas de sans neuf mais seulement de a facilité et de l’ opportunité c’ etait un bon tremplin au debut (comme pour dieudonné) mais la vie politique et les evenement populaire sont l’ etape suivante , sinon ca vegete ...


    • JulietFox 20 janvier 10:38

      @CLOJAC
      Et puis ???


  • zygzornifle zygzornifle 18 janvier 12:21

    Macron réprimande les flics d’une main et leur distribue primes , gratifications et leur maintient la retraite de l’autre ....

    Macron s’en b..... qu’il y ait des blessés parmi les manifestants , ce qui l’en...de c’est les vidéos qui sortent de partout , il pourrait faire arracher les mains des vidéastes et casser leurs téléphones il serait aux anges , plutôt aux enfers dans son cas ....

    J’espère que tout les mécontents ne feront pas comme des couillons le sursaut républicain afin de s’en reprendre encore pour 5 ans ....


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 18 janvier 13:07

      @zygzornifle
      J’espère que tout les mécontents ne feront pas comme des couillons le sursaut républicain afin de s’en reprendre encore pour 5 ans ....


      Nous allons être sauvés par Ste Blandine de la royalitude...
      Ségolène & François ont sur les rangs pour 2022 !
      .
      Ségolène a déjà annoncé son programme : services publics, acquis sociaux et écologie. ( Tout ça est condamné par l’UE, mais ça ne fait rien)
      .
      Et François veut : « réinventer la social-démocratie », un modèle de développement écologique et durable face au libéralisme et au nationalisme communément impuissants à régler les désordres de la planète"

      Ollé !


    • assouline assouline 18 janvier 15:16

      @Fifi Brind_acier

      services publics, acquis sociaux et écologie. ( Tout ça est condamné par l’UE, mais ça ne fait rien)

      Où ça, la condamnation par l’Union des services publics, des acquis sociaux et de l’écologie...


    • Cyril22 18 janvier 20:48

      @zygzornifle
      "J’espère que tout les mécontents ne feront pas comme des couillons le sursaut républicain afin de s’en reprendre encore pour 5 ans"

      Effectivement, il faut un minimum de cohérence, le « Tout sauf Marine » de 2017 deviendra-t-il en 2022 « Tout sauf Macron » ?


  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 18 janvier 12:58

    Depuis plusieurs années, l’UPR explique que l’UE est une dictature qui ne dit pas son nom, encore une fois, nous avions raison !

    .

    J’ai compris ça en 2008, quand le Congrès à Versailles est passé outre le vote des électeurs. Mais certains sont plus lents à la détente...

    Il faut cesser de penser à la France avec le logiciel des années 60.

    .

    Depuis Maastricht, la France vit dans un système supranational, sous la surveillance des autres pays européens, qui eux, ont depuis longtemps mis leurs retraités au pain sec.

    .

    Les Traités européens n’ont pas été signés avec la Commission européenne, chaque pays a signé avec chacun des autres pays, ce sont des Traités multilatéraux.

    .

    La surveillance des autres pays est inscrite dans le Pacte de stabilité et de croissance signé par Juppé en 1997.

    "Le volet préventif du PSC, fondé sur l’article 121 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (TFUE) et mis en œuvre par le règlement CE n°1466/97 du 7 juillet 1997, pose les bases de la surveillance multilatérale".

    .

    Ce qui veut dire que Macron, Philippe & Castaner s’en foutent complètement de ce que veulent ou pensent les Français. Ils ont des comptes à rendre aux autres pays européens, en plus des comptes qu’ils doivent rendre aux Institutions européennes.

    .

    C’est ce qu’exprime cet article italien :

    « Pour le bien de l’Europe Macron doit gagner la bataille des retraites ».

    "Ce qui est en train de se passer en France aujourd’hui, affirme le journal conservateur, c’est l’histoire d’une gigantesque tentative réformiste qui est combattue jusqu’au dernier souffle. C’est la plus importante bataille de ces dernières années en Europe.”

    .

    Voilà comment fonctionne l’Union européenne.
    Sauf pour ceux qui préfèrent jouer les autruches, garder la tête dans le sable, et les fesses à l’air.


    • Zozo canal histrionique 18 janvier 13:00

      @Fifi Brind_acier

      Fifille, y’a intérêt à y’avoir le rhum qui je veux au bon prix et au bon endroit, chez A. le G. !

      &#128570;&#129324;&#129501;‍♀️


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 18 janvier 13:42

      @Zozo canal histrionique

      Salut Zozo, toujours sous hypnose ?


    • assouline assouline 18 janvier 13:42

      @Fifi Brind_acier

      Les Traités européens n’ont pas été signés avec la Commission européenne, chaque pays a signé avec chacun des autres pays, ce sont des Traités multilatéraux.

      .
      Lapalisse n’aurait pas su mieux dire...
      .
      Les traités européens ne sont évidemment pas signés avec la Commission européenne puisque lesdits traités instaurent l’Union européenne.
      Il ne fallait pas attendre de l’Union européenne qu’elle s’instaure elle-même.
      Ce serait rejouer l’histoire de la poule et de l’oeuf...
      D’autre part, l’Union n’est pas le fruit d’une génération spontanée, ce qui explique qu’il a fallut la créer par voie de traités.

      Comme toute convention internationale, les traités instaurant l’Union européenne sont signés par les pays parties à l’Union. Il ne peut en être autrement puisque l’Union est le fruit d’une volonté commune et de celle de chaque Etat partie...

      Comment a-t-on pu croire ici que les pays membres avaient signé un contrat d’adhésion avec la Commission européenne qui, jusqu’alors, n’existait pas ?
      .
      Une remarque stupide qui trahit une profonde méconnaissance du sujet...
      .


    • assouline assouline 18 janvier 14:06

      @Fifi Brind_acier

      Depuis Maastricht, la France vit dans un système supranational, sous la surveillance des autres pays européens.

      La surveillance des autres pays est inscrite dans le Pacte de stabilité et de croissance signé par Juppé en 1997...

      .

      Evidemment !

      Puisque l’Union est fondée sur des traités internationaux.

      Et, effecti.vement, l’Union est une entité supranationale comme l’est la CEI ou encore L’Union eurasiatique.

      Chaque pays de l’Union veille au respect par tous les autres pays de l’Union des conditions fixées par les traités...
      Un traité dont les termes ne seraient pas respectés par tous les pays signataires ne serait plus un traité...
      Aussi, pour s’assurer que tous les autres signataires s’obligent à respecter les conditions que l’on s’oblige à respecter soi-même, on en controle les actes...
      Normal...
      .
      La première raison d’être du Pacte de stabilité est de stipuler les critères de convergence que les économies européennes se sont engagées à respecter...
      Des critères qui visent à rapprocher ces économies en en atténuant les disparités.
      Le contrôle nécessaire du respect par chacun des critères de convergence ne joue qu’un rôle de second rang dans le Pacte.


    • assouline assouline 18 janvier 14:32

      @Fifi Brind_acier

      https://www.courrierinternational.com/article/vu-ditalie-pour-le-bien-de-leurope-macron-doit-gagner-la-bataille-des-retraites?fbclid=IwAR0vrAyvhMiYq1HH4KTxRLViwXP-dFELAiX812I25TpZupwTQPJKv6hH0r4

      Hélas, l’article en bout de ce lien est réservé aux abonnés.
      On ne peut donc pas savoir en quoi la réforme des retraites française n’est bonne que pour l’Europe...
      A se demander comment vous avez pu comprendre vous même ce que vous n’avez pas pu lire...
      A moins que vous soyez abonnée à Courrier international, ce qui tiendrait de la perfomance s’agissant d’une abonnée à l’UPR... Et puis, tous ces abonnements, ça finit par coûter cher...
      Et à moins que vous vous soyez arrêtée au titre de l’article en guise de démonstration... ce qui aurait la vertu de démontrer la manière que l’on vous connaît de comprendre les choses...


    • assouline assouline 18 janvier 14:39

      @Fifi Brind_acier

      Sauf pour ceux qui préfèrent jouer les autruches [...] les fesses à l’air.

      Vous êtes libre de votre personnalité comme de vos moeurs...
      Personne ici ne vous juge...
      Ca peut paraître un peu droit-de-l’hommiste comme conception mais ça en aide beaucoup à vivre...


    • velosolex velosolex 18 janvier 16:13

      @Fifi Brind_acier
      Ceux qui veulent en partir, à mon avis, mais pas seulement, ont une vision encore plus dérégulée que Bruxelles ; le Londres-Singapour est sur les rails pour affronter les enjeux de demain...God save Bojo !
      Extrait de Médiapart ; Des militants de la justice fiscale redoutent que Londres devienne un super paradis fiscal après le brexit
      Un bonnet noir vissé sur sa tête, carnet de notes en main, Christensen s’emporte : « Nous redoutons que Boris Johnson recule sur des régulations européennes comme l’échange d’informations [financières entre pays ndlr] ou la publication d’informations sur les compagnies, et sur les trusts en particulier, le véhicule préféré de l’élite britannique. Tout cela constitue une grave menace, pas seulement pour l’UE, mais pour le reste du monde : il s’agit d’entraîner tout le monde, des États-Unis à Hong Kong, dans une course vers des standards de plus en plus bas. »

      Londres va-t-elle se spécialiser un peu plus dans la gestion opaque des pétrodollars du Proche-Orient et des fonds d’oligarques russes dans la foulée du Brexit, quitte à se montrer plus complaisante qu’elle ne l’est déjà envers l’argent sale ? D’après une étude de l’ONG Global Witness publiée en mars 2019, pas moins de 87 000 propriétés de luxe au Royaume-Uni, dont 10 000 environ sur la seule circonscription londonienne de Westminster, sont détenues par des sociétés écrans enregistrées dans des paradis fiscaux. Des actifs valorisés à presque 120 milliards d’euros environ. La tendance, veut croire Christensen, va encore s’accélérer cette année.

      « Est-ce que tout cela servira l’économie britannique ? Pas le moins du monde, prévient Christensen. Les gens de la City seront sans doute encore plus riches. Ils attireront encore plus d’oligarques et de multinationales avides de payer moins d’impôts. Mais l’immense majorité de la population s’en tirera moins bien. […] Notamment parce que les services publics seront moins bien financés. »





    • Raymond75 18 janvier 16:43

      @Fifi Brind_acier

      Ainsi que l’avait dit l’un d’entre nous à propos d’un autre message (vous radotez toujours la même chose) : « ce n’est pas parce que certains font beaucoup de bruit que ce qu’ils disent a un intérêt » ...


    • assouline assouline 18 janvier 17:27

      @Fifi Brind_acier

      Depuis plusieurs années, l’UPR explique que l’UE est une dictature qui ne dit pas son nom, encore une fois, nous avions raison !


      .
      L’UPR n’en serait donc pas à sa première bêtise...
      Pire, elle aurait tendance à les répéter...
      .
      Un parlement pléthorique...
      Une Commission..
      Un Conseil des ministres
      Un Conseil des chefs d’Etats
      Une Cour de Justice...
      .
      C’est donc ça une dictature...
      Y’aurait plutôt de quoi faire rêve le plus idéaliste des démocrates...
      .
      Ah ! L’Europe prend des décisions qu’elle s’impose ?
      Ben oui, ça sert à ça l’Europe...
      Et c’est ainsi que ça se passe au sein de toute entité, de toute commune, de tout département, de toute région, de tout Etat, de toute fédération, de toute confédération et même... de toute union...
      .
      Le plus petit des comices agricoles serait lui aussi une dictature sous l’emprise de celui qui possède la plus grosse ferme !
      .
      Précisons que s’il s’agissait de confondre dictature et Etat policier, là, c’est la France qui se distingue, plus que l’Europe qui n’a envoyé aucune troupe...

    • assouline assouline 18 janvier 17:44

      @velosolex

      Le cas du Royaume-Uni ne trompe personne.
      Sauf les Anglais, peut-être...
      .
      La très libérale Albion ne quitte pas l’Union pour s’imposer les règles sociales dont les travaillistes eux-mêmes n’ont jamais eu l’audace...
      Ironie du sort, ce sont ceux qui attendent de leur pays davantage de régulation sociale et qui ont, à cet fin, voté pour le Brexit qui en feront en premiers les frais.
      .
      L’activité financière de Londres ne devrait pas patir, dans un premier temps, d’une baisse des flux de capitaux consécutivement à un affaiblissement de la Livre, elle-même adossée au dynamisme et à la solidité de l’économie britannique. Il faudra attendre les premier signes d’un affaiblissement général pour que cela se produise.
      .
      Mais en premier lieu, ce seront bien les travailleurs qui auront à souffrir des ajustements post-Brexit sur le marché de l’emploi, puis les chomeurs et les retraités de la contraction préventive des dépenses publiques.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 18 janvier 18:15

      @velosolex
      le Londres-Singapour est sur les rails pour affronter les enjeux de demain...God save Bojo !


      .
      Voilà le vol noir des corbeaux sur nos plaines...

      Toujours optimiste dès qu’il s’agit des bienfaits supposés de l’ UE.
      Et toujours cataclysmique, dès qu’il s’agit de la GB et de la souveraineté.
      .
      Vous devriez vous faire embaucher comme expert en brexitude sur BFM TV ou dans l’émission C’dans l’air !
      .
      Les Britanniques feront ce qu’ils voudront, ils n’auront plus de compte à vous rendre ! Et puisque vos semblables ont mis le bouzin pendant plus 3 ans, vous n’avez qu’à attendre pour voir ce qui va se passer...
      .
      En attendant, contrairement aux prévisions de Mme Irma de la Brexitude de la grille du fond du parc, l’économie de la GB depuis 2016, ne se porte pas si mal que ça.


    • Le421 Le421 18 janvier 18:37

      @Fifi Brind_acier
      C’est marrant ça !!
      Huit votes positifs pour votre com de merde et huit votes négatifs aussi sec pour ceux qui vous répondent pertinemment.
      L’extrême droite chasse en bande et refuse toute opposition à ce que je vois.
      Même les affidés RN ne se permettent pas ce genre d’escroquerie.
      Les UPR, vous devenez infectes, je vous le dis carrément !!


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 18 janvier 18:52

      @Raymond75
      (vous radotez toujours la même chose) : « ce n’est pas parce que certains font beaucoup de bruit que ce qu’ils disent a un intérêt » ...


      L’UPR a le plus souvent raison :
      -parce que nous connaissons les vraies origines de la construction européenne.
      -parce que nous connaissons les Traités européens et les Institutions européennes.
      -parce que nous lisons chaque année la feuille de route destinée à la France, que le Gouvernement doit mettre en oeuvre fissa, sinon sanctions.
      .
      Sinon, vous pouvez toujours continuer à écouter les médias presstitués et les dirigeants politiques, qui ne vous parlent jamais de ces questions, histoire de vous empapaouter avec leurs promesses d’une Autre Europe...
      .
      L’ignorance est un choix de vie.


    • Xenozoid Xenozoid 18 janvier 18:58

      @Fifi Brind_acier

      c’est a cause de l’europe que les policiers mordent ?


    • leypanou 18 janvier 19:00

      @Le421
      Huit votes positifs pour votre com de merde et huit votes négatifs aussi sec pour ceux qui vous répondent pertinemment 

       : si la France est comme agvx, le Frexit aurait déjà été voté et EM destitué.
      Mais ce n’est pas le Green New Deal qui va faire remonter la pente à LFI (Mathilde Panot l’a encore répété hier sur NPPM).


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 18 janvier 19:15

      @Le421
      L’extrême droite chasse en bande et refuse toute opposition à ce que je vois.
      Même les affidés RN ne se permettent pas ce genre d’escroquerie.
      Les UPR, vous devenez infectes, je vous le dis carrément !!


      .
      ça y est, vous avez fini vos cacas nerveux et vos diffamations ?
      L’UPR est classée par le Ministère de l’ Intérieur dans le groupe DIVERS.

      L’UPR d’Extrême-droite ? Vous êtes atteint d’Alzheimer ?

      .
      Sur le billet de Clojac, militant du Front National, billet contre le Frexit, et donc contre l’ UPR, vous vous êtes allié avec lui, contre les militants de l’ UPR.

      Vous allier avec un militant du FN pour tacler l’ UPR, c’est normal.
      .
      Vous avez passé des années à voter pour Mitterrand, ami de Bousquet, et décoré de la francisque par Pétain.
      .
      Vous avez soutenu le Gouvernement de Syriza, allié avec l’ANEL, un Parti conservateur, très semblable au FN.
      .
      Vous défilez avec les islamistes, qui sont les ennemis de la République et de la laïcité.
      .
      Et vous venez faire la morale à l’ UPR ?


    • Michel DROUET Michel DROUET 18 janvier 19:24

      @Xenozoid
      Et ils seront doux lorsqu’on sera sortis de l’Europe smiley


    • Zozo canal histrionique 18 janvier 19:30

      @Michel DROUET

      Mouais, je crois surtout qu’en ce qui concerne Fifille, on va lui faire une étoile de shérif bien bien bien large par toutes les acceptions possibles, non ? - - -


    • cettegrenouilleci 18 janvier 19:34

      @assouline

      L’UE dont vous vantez les mérites, c’est

      un parlement pléthorique qui discute de ce qu’il veut mais qui ne décide de rien, dont les élus sont très grassement payés pour oublier ce qu’ils ont raconté à leurs électeurs pour se faire élire, et pour ne rien faire qui nuise au camp mafieux de l’oligarchie euro-atlantique ou aux actionnaires des grandes sociétés capitalistes,

      une commission non élue qui décide de tout , qui prend ses ordres auprès des mêmes intérêts mafieux et des lobbies des grandes sociétés sans que le parlement puisse s’opposer à quelque décision que ce soit, sans que les peuples pris dans la nasse de l’UE soient jamais consultés sur aucune des questions qui les concernent directement.

      C’est cela votre paradis factice, rien moins qu’une dictature qui ne veut pas dire son nom mais dont la nature s’affiche dans la moindre de ses décisions et dans l’organisation diabolique de son fonctionnement.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 18 janvier 20:41

      @CLOJAC

      Quelle rigolade ! En quoi les fonctionnaires sont responsables de ce que font leurs Ministre de tutelle ? C’est à la Justice de s’en occuper, pas aux salariés.
      .
      Asselineau, au moins, n’a pas la ribambelle de casseroles judiciaires du FN !
      Tous les candidats UPR aux élections ont un casier judiciaire vierge.
      .
      ça vous embête bien qu’Asselineau ait eu les 500 signatures !
      En fait, jusqu’en 1976 et Chirac, il en fallait seulement 100.
      Avec 500 parrainages exigés, ça élimine les petits Partis politiques.
      Pour laisser les gros poissons indispensables à la bonne marche des affaires.
      .
      Je n’ai jamais entendu le FN protester contre ce déni de démocratie, ni contre la censure de l’ UPR, d’ailleurs. Et silence radio, quand Philippot copiait mot à mot les déclarations d’Asselineau ! Regardez bien les dates.
      .
       Vous êtes un grand démocrate, pas étonnant que vous vouliez rester dans l’ UE !


    • velosolex velosolex 18 janvier 23:24

      @Fifi Brind_acier
      On dirait que vous êtes anglais et que vous travaillez à la city, à soutenir un portefeuille d’actions pour un fond de pension américain. Le plan de Bojo, c’est la dérégulation. Il ne nie même pas, Il le proclame. Il y eut c’est vrai des français assez couillon pour croire que l’Allemagne était une promesse pour l’Europe en 35..

      Londres va-t-elle se spécialiser un peu plus dans la gestion opaque des pétrodollars du Proche-Orient et des fonds d’oligarques russes dans la foulée du Brexit, quitte à se montrer plus complaisante qu’elle ne l’est déjà envers l’argent sale ? D’après une étude de l’ONG Global Witness publiée en mars 2019, pas moins de 87 000 propriétés de luxe au Royaume-Uni, dont 10 000 environ sur la seule circonscription londonienne de Westminster, sont détenues par des sociétés écrans enregistrées dans des paradis fiscaux. Des actifs valorisés à presque 120 milliards d’euros environ. La tendance, veut croire Christensen, va encore s’accélérer cette année. « Est-ce que tout cela servira l’économie britannique ? Pas le moins du monde, prévient Christensen. Les gens de la City seront sans doute encore plus riches. Ils attireront encore plus d’oligarques et de multinationales avides de payer moins d’impôts. Mais l’immense majorité de la population s’en tirera moins bien.[…] 


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 19 janvier 09:22

      @CLOJAC
      un juridisme de bazar plus qu’un projet politique, qui nie le problème de l’islamisme ou en renvoie la responsabilité à la CIA.


      .
      Que d’ignorances accumulées dans un seul commentaire !
      La CIA a financé la construction européenne.
      .
      « Nation & République sociale » est un club de réflexion souverainiste de Gôooche.
      Les souverainistes critiquent beaucoup l’UE, mais surtout, ils ne veulent pas en sortir ! Que valent leurs critiques ? Pas un pet de lapin !
      .
      S’ils ne comprennent pas l’article 50, ils n’ont qu’à regarder la GB, Theresa May l’a utilisé pour ouvrir les négociations. Et que proposent-ils à la place de l’article 50 ? Nada, wallou, rien du tout, puisqu’ils ne veulent pas en sortir.
      .
      Alors quand on veut rester dans l’ UE, à quoi sert de critiquer l’article 50, sinon pour tacler l’UPR ?
      .
      Quant aux questions migratoires, l’UPR ne nie pas le problème, elle estime que les médias étant aux ordres, il n’est pas possible d’avoir des débats contradictoires et honnêtes sur cette question sensible, actuellement. Pareil sur la dette & sur l’énergie.
      .
      S’ils ne comprennent pas à quoi sert la sortie de l’UE, ils n’ont qu’à lire le programme de Libération Nationale de l’ UPR, c’est expliqué dessus comme le Port Salut ! Et si ces feignasses avaient lu le programme, ils sauraient ce que l’ UPR pense des islamistes :
      .
      Remettre au premier plan le principe de la laïcité et du refus du communautarisme

      .

      Refuser la stigmatisation insidieuse des Français d’origine arabe ou de confession musulmane comme la stigmatisation de tout Français en vertu de ses origines sociales ou ethniques ou bien de ses convictions politiques ou religieuses.

      .

      Dénoncer la théorie du «  choc des civilisations  » comme une théorie fausse et nocive et prendre des mesures, notamment éducatives, pour convier les peuples à la «  concorde des civilisations  » (voir plus bas).

      .
      Lutter contre toutes les formes de terrorisme

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 19 janvier 09:54

      @velosolex
      Londres va-t-elle se spécialiser un peu plus dans la gestion opaque des pétrodollars du Proche-Orient et des fonds d’oligarques russes dans la foulée du Brexit, quitte à se montrer plus complaisante qu’elle ne l’est déjà envers l’argent sale ?
      .
      Commencez donc par balayer devant votre porte ! Il y a en dans l’ UE, toute une brochette de pays qui sont des paradis fiscaux, et vous ne dites rien ?
      .
      Malte, le Luxembourg, les Pays Bas, l’Irlande, & la Belgique pour les riches particuliers fuyant l’enfer fiscal de Neuilly !
      .
      Vous devriez vous accrocher aux lustres devant un tel scandale, et exiger que votre belle Europe, si éthique, si morale, supprime tous ces lieux infâmes de trafics de toutes sortes, et qui coûte un bras au budget de la France !!
      .
      Malte par exemple, est un pays mafieux où une journaliste, qui enquêtait justement sur la corruption, a été abattue. Ollé ! la belle Europe !
      « Libé 22 octobre 2017 : Un gang criminel a pris le contrôle de l’ Etat »
      .
      Voulez-vous que je vous parle de l’Albanie, qui va entrer dans l’ UE ?
      La mafia contrôle tout le pays.

      "La mafia Albanaise est constituée de quinze clans. Ces quinze clans règlent le territoire du pays tout entier. La mafia est soumise à un code d’honneur inviolable. Elle possède un contact avec l’armée de libération du Kosovo, ce qui lui permet de s’approvisionner en armes. La mafia albanaise contrôle plus de 70% du marché de l’héroïne dans de nombreux pays, en plus des prostitués placées dans plusieurs pays différents.
      La mafia Albanaise est active dans 6 secteurs principaux : La drogue (surtout de l’héroïne, passant par la route des Balkans), la contrebande (essentiellement le trafic de cigarettes), la prostitution (dont des mineurs , enlevés dans des camp de réfugiés), le trafic d’armes (approvisionné par d’autres mafias, comme la mafia russe et italienne) et le racket."

      .
      L’Albanie, ce n’est pas une merveilleuse recrue pour l’ Europe !?
      Pourquoi tonton, tu tousses ?
      .
      Rassurez-vous, pas plus qu’on n’a demandé votre avis pour faire entrer 10 pays de l’ Est, on ne vous demandera votre avis pour faire entrer les pays des Balkans.C’est Merkel qui veut qu’on passe de 27 à 33 pays !


    • assouline assouline 19 janvier 11:52

      @Fifi Brind_acier
      .

      La CIA a financé la construction européenne.

      Attention, il ne s’agit pas là de « documents d’archive » mais d’une ancienne publication de presse qui, comme toutes les autres, est suspecte d’interprétation et de sélection. La page en question a d’ailleurs été retirée par l’éditeur depuis sa première publication en raison de ce qu’elle prêtait à confusion.

      On y apprend que les Usa auraient financé non pas la construction européenne mais les partis pro-européens et surtout ceux opposés à l’influence soviétiques.
      Ce n’est donc pas la construction européenne que finançaient les américains mais l’opposition à une avancée de l’influence de l’URSS en Europe occidentale.

      .

      En définitive, on « apprend » que ce que l’on savait déjà à savoir que les USA finançaient les partis pro-occidentaux d’Europe occidentale tout comme la Russie y finançait les partis pro-russe.

      .

      La construction européenne était très logiquement le meilleur moyen de contrer les ambitions russes en Europe comme aujourd’hui encore et peut-être même plus que jamais.

      .

      Notons que cette publication porte ce commentaire en page 46 :


      « - Jean Monnet s’est montré d’une vigilance extrême quant à l’origine des soutiens financiers américains à son Comité d’action pour les Etats-Unis d’Europe. En gros, rien de la CfA. »

      .

      Un commentaire qui montre que Jean Monnet, au contraire de ce qui est affirmé plus ici, n’était pas un agent de la CIA.


      Et d’ailleurs quel problème aurait posé le fiancement de la construction européenne par les USA dans la foulée du plan Marshall ?

      N’est-il pas souvent admis ici que l’URSS s’est ruinée à financer la reconstruction des pays d’Europe de l’Est après la guerre ? Puis, à financer le fonctionnment du COMECON ?


    • assouline assouline 19 janvier 12:07

      @Fifi Brind_acier

      -parce que nous lisons chaque année la feuille de route destinée à la France, que le Gouvernement doit mettre en oeuvre fissa, sinon sanctions.


      Et quelles sanctions !
      Un avertissement !
      Ca fait peur !
      Si peur que ça a empêché le Portugal de désobéir en 2014...
      Si peur que même la Grèce n’a pas osé transgresser les règles budgétaires de l’Union...

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 19 janvier 12:31

      @assouline
      Le Portugal ? La belle blague.
      Le Gouvernement de Droite avait baissé les salaires, supposons de 300 euros, et la Gôoooche a promis à la fin de son mandat de les augmenter de 100 euros.

      ça s’appelle« rester dans les clous de Bruxelles ».
      .
      « Portugal-La fin de l’austérité en trompe l’oeil ». par  Cristina Semblano, Docteur ès Sciences de Gestion par l’Université de Paris I, Panthéon-Sorbonne et membre du Bureau National du Bloco de Esquerda, un des partis de la gauche radicale portugaise.

       


    • assouline assouline 19 janvier 12:37

      @Fifi Brind_acier
      .

      Les Britanniques feront ce qu’ils voudront.

      .
      Non.
      Les Britanniques feront ce qu’ils pourront...
      Tout comme nous...
      Le Brexit n’affranchit que des règles de l’Union...
      Il n’affranchit pas des influences et des pressions du reste du monde...
      .

      l’économie de la GB depuis 2016, ne se porte pas si mal que ça.

      .
      C’est exact !
      Notons que depuis 2016, l’économie de la GB jouit pleinement des règles de l’UE et de son marché unique...
      Comme quoi, l’Europe, c’est « pas si mal que ça »...

    • assouline assouline 19 janvier 12:45

      @Fifi Brind_acier

      Renseignez-vous un peu mieux...
      Et recentrez-vous sur la question que vous avez vous-même soulevée, à savoir celle des sanctions de l’Union à l’encontre des pays membres.
      .
      En 2014, le Portugal décide de conduire une politique de relance contre les recommandations d’austérité de l’Union européenne.
      Une politique de relance avec force dépenses publiques.
      Une politique de relance qui a eu les effets miraculeux que l’on sait.

      Or, le Portugal n’a subi aucune sanction de la part de l’Union pour ne pas s’être conformé aux recommandations de l’Union.


Réagir