mardi 20 février 2007 - par Henry Moreigne

Le professeur Royal veut remettre debout la Maison France

Mission accomplie. Ségolène Royal a passé avec succès, sans un faux pas, son grand oral, lundi 19 février à 20h50 sur TF1. La candidate très à l’aise tout au long de l’émission face au panel de Français sélectionné par TNS-Sofres pour l’émission « J’ai une question à vous poser » s’est déclarée « prête, sereine et solide ».

Soulagement et déception. Les partisans de Ségolène Royal ont éteint leur TV avec soulagement hier soir. A défaut d’avoir crucifié ses adversaires, Nicolas Sarkozy et François Bayrou, le leader de la gauche ne s’est pas pris les pieds dans le tapis comme on l’espérait du côté de l’UMP. Non, la madone n’est pas morte, et la méfiance, à droite, à l’égard de cet ovni de la politique, doit rester intacte.

Un homme contre une femme. La gauche contre la droite. Deux styles que tout oppose. A l’inverse d’un Nicolas Sarkozy percutant et directif, Ségolène Royal a usé voire abusé d’un style compassionnel et personnel. Multipliant tout au long de l’émission les "Je", la candidate est restée fidèle à elle-même. Pas de feuille de route déclamée à la virgule et au chiffre près, mais un volontarisme omniprésent allié à une réelle capacité d’empathie qui a atteint son apogée avec la question soulevée par un handicapé présent sur le plateau. Il existe bien une marque de fabrique "Royal".

Au-delà des généralités qui ne la troublent pas, Ségolène Royal a cette capacité rare pour un politique d’arriver à libérer les émotions de son auditoire. Une qualité qui lui permet d’humaniser une fonction, la présidence de la République, considérée à juste titre comme ne pouvant être occupée que par de grands squales de la politique, des killers.

Très professorale, la présidente de la région Poitou-Charentes n’hésite pas à rabâcher les termes et les idées comme pour mieux les faire pénétrer, dans un style oratoire dénudé très éloigné des envolées lyriques des orateurs classiques. Si vous ne le saviez pas, son programme, c’est son pacte et ses cent mesures.

Ses adversaires ont beau jeu de déclarer que Mme Royal excelle dans les incantations,"je veux", "je ferai", la candidate a la qualité de ses défauts. Un style direct, aisément compréhensible. Simple pour les uns, simpliste pour les autres. Une méthode qui pour fonctionner nécessite toutefois une confiance préalable. Parce qu’après tout, ce que demande Ségolène royal, c’est une sorte de blanc-seing. L’expérience, les qualités pour assurer le pouvoir, elle a rappelé qu’elle les avait. Celle qui se déclare porter les valeurs de la gauche, veut dans le même temps être moderne et réaliste, réconcilier la France et ses entreprises, réhabiliter l’esprit d’entreprise. Elle n’hésite pas à appeler de ses voeux une société de la responsabilité et pas de l’assistanat. En clair, du blairisme.

Bien débutée, l’émission s’est toutefois terminée sur un signal inquiétant. Le populisme et la "lepenisation" ambiants de la société ont été à plusieurs reprises exprimés sans détour par des participants et, semble-t-il, approuvés par l’auditoire. Une défiance très marquée à l’égard de la classe politique dans le registre du "tous pourris" tout d’abord, mais aussi, une nouvelle fois, l’immigration et les immigrés considérés comme responsables de tous les maux. Des clichés contre lesquels la candidate s’est trouvée bien démunie et quelque peu déstabilisée, sauf à prôner une présidence humble.

La question de l’immigration, n’en déplaise à la gauche, comme le fut celle de la sécurité en 2002, sera bien au cœur de la présidentielle de 2007. Avec ou sans Jean-Marie Le Pen.



509 réactions


  • Voltaire Voltaire 20 février 2007 10:20

    Je ne commenterai pas par manque de temps, mais je me suis ennuyé, je n’ai pas réussi à aller jusqu’au bout...

    Du bon et du moins bon, mais j’ai cru revoir une candidate socialiste des années 80.

    zzz


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 20 février 2007 10:36

      Pareil Voltaire, sauf que j’ai vu pour ma part une énarque des années 60, à lire peut-être ici ma copie


    • panda (---.---.243.114) 20 février 2007 10:43

      Ouf j’ai eu peur d’être le seul à m’être endormis... smiley


    • Sceptique (---.---.27.61) 20 février 2007 10:49

      Je n’ai pas eu non plus la patience d’aller au bout de ce pensum. Des tirades soigneusement récitées avec un soulagement visible sur les sujets qu’elle maîtrisait, un art évident de l’esquive pour éluder les questions embarrassantes, un volontarisme de façade qui ne reflète que l’intensive préparation des conseillers en com’ du PS, une absence de vision économique de fond compensée par un clientélisme de circonstance (auquel la formule de l’émission n’est toutefois pas étrangère, hélas), Ségolène Royal a été égale à elle-même hier. Ses partisans lui accorderont l’indulgence soi-disant due à son statut, ses détracteurs se retrouvent confortés dans leur conviction. La configuration du débat d’hier lui a toutefois permis d’éviter la catastrophe, il sera sûrement beaucoup plus édifiant de la voir dans un débat ouvert en direct face à un autre candidat.


    • Julot (---.---.208.241) 20 février 2007 11:56

      C’était consternant. Je suis drogué que pouvez vous pour moi, je suis alcolique que pouvez vous pour moi, je suis handicapé que pouvez vous pour moi.

      Ces problèmes sont indéniablement des sujets graves, très graves même. Loin de moi l’idée de les considérer comme marginaux.

      Mais cela concernera le gouvernement, pas le chef de l’état. Dont on attends autre chose que d’être une assitante sociale !

      S’ajoutait à cela des promesses de pognon pour tout le monde et des propos qui révélaient une ignorance crasse.

      Mme Royale, à 10 ans on sait lire et écrire (du moins on savait avant). Et à 14 ans on peux apprendre un métier manuel. A l’entendre, il faut rester à l’école jusqu’à 16 ans pour apprendre à lire. sic.

      Pas assez de psy dans les hopitaux ? Ce ne serait pas une question de finances mais de personnel qualifié. On croit rêver quand on sait que le chomage de cette profession es hallucinant.

      Sa solution, des diplomes pour tous. Nous sommes sur mars ?

      Bref, pas convaincus du tout. Comme d’habitude je me suis fait insulter pendant 2h. Je dis bien insulter, parec que me servir des mensonges pendant 2h, c’est m’insulter.


    • Julot (---.---.208.241) 20 février 2007 12:00

      Et j’oubliais la meilleure avec l’état qui file la caution de 3 mois pour le logement.

      Cher madame, le proprio n’est pas débile. S’il sait que les 3 premiers mois ne constituent plus une garantie, il demandera 3 mois de plus.

      Et tout ce qu’on aura gagné c’est d’avoir encore plus de paperasse à fournir et 6 mois à aligner.

      Elle devrait le savoir avec sa petite entreprise immobilière, puisque il se fait qu’elle ne l’a pas crée pour éviter de payer un impot mais pour faire des affaires non ?

      Ca donne envie de voter le pen tellement c’est con. Heureusement que je ne vote pas avec mes couilles mais avec mon cerveau.


    • (---.---.37.71) 20 février 2007 12:05

      De fait il existe déja un systéme de caution etatique.

      Il faut deux ans pour toucher l’argent en cas de défaillance, et votre loyer et d’autorité limité.

      Bref, ca n’a aucun interet.

      Surtout qu’un locataire qui ne risque pas de caution sera un vrai porc qui va massacrer l’immeuble.


    • Rodriguette (---.---.99.52) 20 février 2007 12:09

      Juste une question, histoire de comprendre : s’il s’agit à présent de « remettre debout la maison France », qu’est-ce qui a été fait depuis 1981, avec 14 ans de Mitterrand contre 12 de Chirac, et 15 ans de gouvernements de « gauche » contre 11 de « droite » ?

      Et Ségolène Royal a été aux premières loges pendant toute cette période...


    • Ocséna (---.---.235.175) 20 février 2007 12:20

      L’ennui avec les anti-ségolénistes c’est qu’ils s’endorment en écoutant Ségo, ce qui est, je le reconnais, leur droit le plus absolu et le moins aliénable.

      Ce qui ici m’ennuie personnellement, c’est qu’en même temps ils se réveillent tôt pour faire savoir qu’ils ont très bien dormi. Ce rituel est tellement répétitif que moi ca me fait terriblement bailler.

      Bon, j’en conclus après considération de la pratique des choses que sur l’agora la droite arrive de bonne heure et que les socialos attendent en général plutôt jusqu’à 11 heures, midi. Cette considération est purement sociologique.


    • Julot (---.---.208.241) 20 février 2007 12:27

       smiley

      « Bon, j’en conclus après considération de la pratique des choses que sur l’agora la droite arrive de bonne heure et que les socialos attendent en général plutôt jusqu’à 11 heures, midi. Cette considération est purement sociologique. »

      C’est juste que la droite travaille pendant que la gauche réclame des sous. Vous venez de comprendre le b-a-ba de l’économie.


    • Matozzy (---.---.133.150) 20 février 2007 13:43

      Pareil... Je comprend mal l’intéret d’une émission ou chacun vient raconter son petit problème et que le candidat lui dit « oui, vous avez raison. Il faut faire quelque chose pour ça ». On a l’impression de voir des badauds devant le roi, venus présenter leur petite doléance.

      Quel est l’intéret de ce cirque ? Ou est la vision, le projet de société ? Ou est la cohésion ?... Quel est l’intéret de toutes ces questions fourre-tout, souvent sans rapports les unes avec les autres et auxquelles la candidate est sensée apporter un réponse miracle en quelques mots ?

      Le pire c’est qu’elle nous parle plusieurs fois du fait d’avoir une vision de la société... un projet a proposer. C’est quoi ce projet ? Les petits cadeaux corporatistes... comme ce qui se pratique depuis 30 ans ?

      Moi aussi j’ai eu une sensation de retour vers le futur du passé... On prend les même (ou presque) et on recommence.

      Le pire, c’est quand je lis la presse ce matin et que j’entend dire « elle a réussi son passage... elle a été bonne » ?!? Ah bon ? C’était quoi le but exactement ? Réussir a éviter les coups ?


    • FM (---.---.140.77) 20 février 2007 14:35

      A part peut-être Bayrou, dites où vous avez vu ou entendu d’autres candidats plus persuasifs, transparents et annoncant un programme vraiment argumenté et chiffré(et non tronqué) ????


    • FM (---.---.140.77) 20 février 2007 14:41

      @ Julot,

      Premièrement, je te souhaite d’être sain de corps et d’esprit longtemps....

      Deuxièmement tu n’étais pas obligé de regarder TF1...

      Sacré Julot.


    • l'Omnivore Sobriquet l’Omnivore Sobriquet 20 février 2007 14:45

      Un programme chiffré, ce n’est pas ce qu’on attend d’un président de la république. Reveillez-vous.

      « Chiffrage » est un gigotte-ménagères, pas un enjeux politique. Effet de mode. Défait.


    • Sceptique (---.---.27.61) 20 février 2007 14:45

      Plus persuasifs : tous, à peu près. Si si, même Arlette, dont la ligne au moins est claire depuis des années.

      Plus transparents : l’opacité du programme et l’art de la langue de bois sont tels chez Ségolène que j’ai du mal à correctement évaluer la question. Qu’entendez-vous par « plus transparents » ?

      Annonçant un programme argumenté... : En termes d’arguments, nous n’avons eu droit hier qu’à un ânonnage du dernier ennui des lignes directrices élaborées depuis six mois par l’équipe de campagne pour appâter le chaland. Les formules toutes faites (cercle vertueux, ordre juste, gagnant-gagnant etc) n’ont pas valeur à mes yeux de programme argumenté, pas plus que les mesurettes et autres annonces de réunions, consultations, création de commissions et sous-commissions...

      ...et chiffré : Si les 30 milliards balancés du haut de la falaise en guise d’os à ronger sont un programme chiffré, alors tous les partis sont à peu près sur un pied d’égalité en ce moment.

      Donc finalement, un peu partout.


    • FM (---.---.140.77) 20 février 2007 14:50

      @ OS,

      Pourquoi tout le monde lui demande à elle et pas aux autres !!!!


    • Rage Rage 20 février 2007 15:08

      Bonjour,

      Alors, peut-être que l’incantation a marché sur la population, peut-être que le fond « sympa » a touché les gens, peut-être aussi que le fait de tout promettre ait été bien perçu, mais franchement : Il FAUT arrêter de DECONNER.

      Suite à la « leçon » de Mme Royal, placé hautement sous le signe du « Champagne pour tout le monde », on se demande vraiment si cette personne ne prend pas volontairement les français pour des « neuneus ».

      Certes, le panel acquis à la cause de Mme Royal, comme l’avait été le parterre des présents lors du show Sarkozy, n’a pas élevé le niveau de débat, mais franchement on se paie notre tête.

      Après 2h capable de faire tomber un insomniaque d’un sommeil profond, on se demande immédiatement plusieurs choses :

      1. C O M M E N T (6 lettres) va t’elle procéder pour faire tout ce qu’elle propose ? Comment réhausser les salaires, les retraites, construire des logements, investir « massivement » dans la recherche, l’éducation, l’environnement, les pays émergents, aider les entreprises, doubler le PTZ, doubler les allocations rentrées, doubler les APL,... le tout sans UNE SEULE SECONDE parler de fiscalité tant sur l’aspect recettes que sur l’aspect dépense ?

      Démagolène, « Mère noël », Merlin l’enchanteur... tout le monde peut y aller de sa critique tant on est dans le pathétisme ambiant. En face, Sarkozy - qui subit la même débacle de propositions intenables, injustes, sordides, innaplicables et j’en passe et des pires- n’a même plus besoin d’occuper les médias tant Segolène Royal brasse du vent.

      Je m’en excuse, mais franchement, derrière les voeux pieux, il faut vraiment attérir dans le monde réel.

      On fait COMMENT, avec quels LEVIERS, quelle REPARTITION, pour l’ensemble des français ou bien que pour les pauvres déclarés comme tels ? Les autres n’ont-ils que le droit de se taire ? Une entreprise qui dégage du bénéfice doit-elle payer pour tous les maux du pays ? Ou bien, version UMP, une entreprise qui licencie 10 000 personnes (je ne cite pas de nom, Alcatel-Lucent, Airbus-EADS) doit-elle encore avoir les louanges de pouvoir gaver ses cercles dirigeants et autres actionnaires sans jamais se poser la question de la décence ?

      Franchement, cette campagne me fatigue. Radicalisation des pensées, idéologie, et même résultats convergeants : la nullité de fait.

      Faire de la politique serait - si cela existe encore - de trouver des équilibres dans les règles du jeu, de lisser les excès, de répartir les forces pour optimiser la force commune... Actuellement on a 2 incantateurs qui, dans un sens ou dans l’autre nous propose AUCUNE situation viable de développement du pays, AUCUNE vision rationnelle de rattrapage de la situation (dette, institutions, contenus de l’éducation entre autres).

      Pire, on a du « lourd » avec un Le Pen plus fort que jamais, qui n’a qu’à tendre la main et balancer des vannes pour s’attirer de la sympathie aveugle, même sans programme.

      Quant à Bayrou, faudra t’il encore qu’il clarifie la situation sur les législatives, car, effectivement, même si l’idée d’un vote au centre est séduisante, gouverner sans majorité revient à perdre encore des années dans le bourbier - sauf s’il réussi l’impossible compromis de faire travailler ensemble des personnes au delà des clivages (souhaitable, mais « tendu »).

      Mesdames, messieurs, si vous voulez vraiment mon sentiment, je pense que nous sommes dans une impasse provoquée par des décennies d’erreur sur la politique : nous avons fait du pays une nation surpolitisée peuplée de baronnies et autres truands (cf condamnation de M.Huchon aujourd’hui et Balkany il y a une semaine).

      Nous avons oublié l’essentiel : la politique doit être un outil au service des citoyens et non l’inverse.

      Et croyez moi, derrière les « pères noëls », sur l’application, les français ne sont pas prêts de voir les cadeaux tomber dans la cheminée... surtout pas s’ils viennent du ciel (et d’Airbus).


    • machinchose (---.---.168.64) 20 février 2007 15:18

      Le matraquage UMP UDF fait des ravages sur agoravox. j’adore parce qu’ils ont tous regardé.

      c’est drole parce qu’ils ont tous dormi mais ils ont pris des notes en dormant.

      c’est amusant parce que les français de toute évidence n’ont pas dormi puisque malgrè les vacances ils étaient plus nombreux que devant le sarkozy.

      c’est sympa parce qu’ils cherchent desespéremment une erreur. c’est sur que Sarko avait accumulé les approximations, les mensonges et les bourdes au même jeu.

      et hop que ça fait voter tous les amis...

      agoravox est de droite et c’est comique (ou navrant, comme tout ce qui est de droite -je mets l’UDF à droite, ça ne vous dérangera pas)


    • vraitravailleur (---.---.96.131) 20 février 2007 15:21

      « En tant que chef de l’Etat » (sic !), je distribuerai de l’argent à tout les groupes qui en réclament ou même à ceux qui n’en réclament pas, comme les « deux cent mille chercheurs partis aux Etats-Unis », et que je veux faire revenir".

      Voilà en résumé l’argumentaire de Mle. Démagolène pour être élue.

      Maintenant, imaginons-la un instant obligée de négocier avec des chefs d’Etat étrangers, de vrais professionnels, à l’occasion d’une crise internationale touchant directement la France.

      Ne fera-t-elle pas rigoler tout le monde, les Français exceptés ?

      Auriez-vous envie de lui confier la gestion de vos affaires personnelles, même seulement celle de votre livret A ?

      Les Argentins ont élu Isabel Péron qui tenait les mêmes discours que Démagolène. On a vu où cela les a menés : le renversement de Nunuche et l’arrivée d’une dictature militaire terroriste.

      Est-ce ce que nous voulons ?

      Les militants socialistes ont choisi Démagolène plutôt que DSK, le seul socialiste à pouvoir attirer les voix des gens capables de réfléchir.

      Ayons solidairement honte avec eux, car ce sont tout de même nos compatriotes !

      vraitravailleur


    • vraitravailleur (---.---.96.131) 20 février 2007 15:25

      « En tant que chef de l’Etat » (sic !), je distribuerai de l’argent à tout les groupes qui en réclament ou même à ceux qui n’en réclament pas, comme les « deux cent mille chercheurs partis aux Etats-Unis », et que je veux faire revenir". Voilà en résumé l’argumentaire de Mle. Démagolène pour être élue.

      Maintenant, imaginons-la un instant obligée de négocier avec des chefs d’Etat étrangers, de vrais professionnels, à l’occasion d’une crise internationale touchant directement la France.

      Ne fera-t-elle pas rigoler tout le monde, les Français exceptés ?

      Auriez-vous envie de lui confier la gestion de vos affaires personnelles, même seulement celle de votre livret A ?

      Les Argentins ont élu Isabel Péron qui tenait les mêmes discours que Démagolène. On a vu où cela les a menés : le renversement de Nunuche et l’arrivée d’une dictature militaire terroriste.

      Est-ce ce que nous voulons ?

      Les militants socialistes ont choisi Démagolène plutôt que DSK, le seul socialiste à pouvoir attirer les voix des gens capables de réfléchir.

      Ayons solidairement honte avec eux, car ce sont tout de même nos compatriotes !

      vraitravailleur


    • Matozzy (---.---.133.150) 20 février 2007 15:27

      @ machinchose

      De droite, de gauche... quand bien même il y’aurait vraiment une tendance de ce style : ON S’EN FOUT !! La vérité c’est que la majorité est consterné par le spectacle politique (et encore... triste « spectacle »). Que se soit Sego ou Sarko, gauche ou droite, vice ou versa ou boule ou bill... on est bien loin du fond du problème...


    • Julot (---.---.208.241) 20 février 2007 15:45

      @FM

      « Deuxièmement tu n’étais pas obligé de regarder TF1... »

      Bel argument, tu m’excusera de savoir pou qui je veux voter et de comparer les programmes. C’est la panique hein ? PAs de bol, fallait comparer les programmes de tes candidats socialistes. Mais suis-je bête, tu regardais les simpsons du W9 non ?


    • Julot (---.---.208.241) 20 février 2007 15:49

      @FM

      Ce n’est pas la taille du cerveau qui importe mais la manière dont on s’en sert.

      C’est comme pour ta zigounette, tu sais ce truc qui pends entre tes jambes et que tu caresse en regardant sego...


    • machinchose machinchose 20 février 2007 15:52

      la délicatesse made in UMP, le pays de johnny (ah non plus) de clavier et de roger hanin et doc gyneco... classe la France.


    • D. Artus D. Artus 20 février 2007 16:29

      Le plus important et que finalement presque personne ne relève aujourd’hui, c’est que Ségo a fait preuve de compassion, d’écoute, mais pardon ce n’est pas le boulot de président de la République, en tout cas pas en France. Le premier ministre, le gouvernement doit écouter les Français et ensuite prendre des mesures politiques. Le (la) président de la république doit donner les grands axes politiques, le développement, la place dans le monde et dans l’Europe, développer un projet pour entraîner le pays derrière lui. Qu’elle pose la main sur l’épaule d’un handicapé très bien... Cela restera sans doute comme l’image la plus forte de cette émission pour le reste creuse et sans aucun débat malheureusement. Les débats, on les attend toujours.


    • BARTH (---.---.89.210) 20 février 2007 16:36

      He ben, Julot, tu sembles soulager de t’être trouver une excuse pour voter Le Pen. Assume, puisque tu dis que tu as des c...


    • (---.---.31.81) 20 février 2007 16:46

      Voltaire.

      Ma mère aussi s’endort devant la télé. C’est l’âge, ne vous inquiétez pas. Restez couché la prochaine fois.

      Moi, c’est le contraire. J’ai trouvé Royal intéressante, originale, audacieuse. très stimulante.

      Plus je la vois, plus je l’apprécie.

      Plus je l’entends plus j’aime sa voix.

      Chacun ses goûts.


    • Yves (---.---.95.151) 20 février 2007 17:05

      Bonjour ,

      Sur le fond ... , il vaut mieux se caresser la zigounette en regardant Ségolène ... que Nicolas ...

      Ceci étant , je ne comprends pas cette critique faite à Ségolène ROYAL d’avoir été proche des gens et compassionnelle ...
      - Patrick DEVEDJIAN a salué sa prestation ... http://fr.news.yahoo.com/20022007/5/devedjian-juge-royal-bien-dans-la-forme-et-gauche-toute.html

      Ceci étant , un homme atteint de sclérose en plaque vient sciemment participer au débat en fauteuil roulant ... pour interpeller la candidate P.S. au sujet de la reconnaissance des maladies évolutives par la COTOREP ... et la place des handicapés dans la société ...
      - Pourquoi Ségolène n’aurait-elle pas du être sympa avec lui ... ???
      - Aurait-elle du , à l’instar de MITTERAND ( qui , confronté dans un débat télévisé à une femme au chômage qui lui exposait sa situation de précarité ... ) , lui répondre , froidement , " que voulez vous que j’y fasse ... ???

      Sinon , au sujet de l’immigration ... , Ségolène ROYAL a parfaitement rappelé que l’immigration est essentiellement une fuite de la misère ... ,
      - et qu’il convient avant tout , pour enrayer le désastre humain ... , de développer les pays concernés ... pour que leurs populations restent chez elles ... ,
      - ce qui implique de mener une politique ferme de rupture avec les régimes dictatoriaux et corrompus ... , et mener , autant que possible , des projets de développement en court-circuitant les administrations vereuses ...
      - ce qui implique , notamment , de rompre avec la « France-Afrique » ... et son soutien , par exemple , aux BONGO ... http://fr.news.yahoo.com/16022007/5/omar-bongo-salue-chirac-l-africain-mais-critique-segolene-royal.html ou EYADEMA ... http://www.survie-france.org/article.php3?id_article=744


    • Francisco (---.---.86.137) 20 février 2007 17:13

      Afin d’être lu au milieu de la déferlante de commentaires suscités par l’article dont personne ne parle d’ailleurs, je place mon post ici.

      J’observe dans une majorité de commentaires et de notes l’impartialité, l’absence de regard distancié, et la volonté partisane voire haineuse de nuire à Royal. Tant ceux qui postent et/ou votent, confondent « constructif » avec « d’accord avec moi ». Cette posture systématique devient bien pesante et ce site perd sa crédibilité tant il est trusté par ces bloggeurs partisans et parfois intellectuellement malhonnêtes...

      Le penchant à droite d’une majorité de posteurs et votants professionnels d’Agora Vox étant définitivement confirmé, j’en deduis que Royal a dû bien s’en bien sortir aux yeux de ceux qui s’empressent de la critiquer sans aucun argument valable ( type « je me suis endormi », etc...), et au vu du nombre de suffrages positifs qu’ils recueillent sur leurs soi-disant commentaires constructifs ( destructeurs en fait...). Royal, comme NS ou JMLP, joue sa partition, à sa manière, avec sa sensibilité, mais avec sincérité me semble-t-il. Le courage et la force politique de cette femme devraient être reconnus à leur juste valeur que l’on soit ou non d’accord avec ses orientations. Elle ne règlera pas, d’un coup de baguette magique tous les maux d’une société si complexe, mais à la différence de NS, elle a le mérite de ne pas le laisser penser.

      Perso, je ne voterais pas pour elle et je ne dis pas ça pour récolter les si rassurants points positifs sur AV. Je suis seulement lassé de lire sur un site que j’apprécie tant de commentaires stériles,mysogines, et/ou totalitaristes dès qu’on cause de SR. Le seul vrai danger pour notre pays, à mon avis, est représenté par Nicolas Sarkozy.

      CDLT


    • johnjohn (---.---.174.85) 20 février 2007 17:48

      Normal. On trouve ceux qui bossent tard, se lèvent tôt pour retourner travailler et qui en ont marre d’entendre les conneries gauchisantes...ils s’endorment ! Et ceux qui se lèvent tard qui bossottent et ne peuvent que voter pour le vide sidéral de Démagoleine qui seule leur assurera de garder une planque bien au chaud. Consternant


    • Goopil (---.---.40.119) 20 février 2007 17:51

      @Julot Vos propos sont consternants et les réponses reçues en témoignent heureusement. Je ne sais dans quel monde vous vivez ou si vous êtes très naïf. Non, à 10 ans, tout le monde ne sait pas lire et l’illetrisme touche de plus en plus de jeunes de tous milieux sociaux. Non, il n’y a pas assez de psychiatres dans les hopitaux (puisque c d’eux dont parlait Mme Royal et non de psychologues), l’état de cette discipline en France est catastrophique. Je ne vous recommande de vous pencher sur la question. Pas de mensonges, mais une vision de la France telle qu’elle est et vous devriez ouvrir les yeux ! Parlez d’ignorance à propos de Ségolène, et vous donc !


    • Julot (---.---.208.241) 20 février 2007 18:20

      Ah lalala dès qu’on ne vote pas ségo, c’est sur on vote lepen... Quelle bassesse. J’ai juste dis que le spectacle consternant d’une candidate promettant de l’argent à tous le monde semble (« semble ») donner raison à le pen.

      Mais je n’incite nullement à voter pour le candidat du fn.

      Quant aux psychologues, ou psychiatres, je sais pertinement que ce n’est pas la même chose. Ce qui est certain, c’est que les facs de psycho regorgent d’étudiantes qui finissent à 90% au chomage.

      S’il n’y a pas de psy en milieu hospitalier c’est que ce secteur se porte extrèmement mal. Le problème n’est donc pas de faciliter l’obtention d’un diplome. C’est aberrant comme solution et cela ne ferait que créer encore plus de chomage.

      J’envoi chier, oui, chier, ceux qui me supposent des idées FN, comme ils pourraient m’envoyer chier si je leur supposait des idées proches de Staline. Je n’aime pas me faire insulter.

      Je vote blanc. Ce qui implique que je fait partit de la majorité. Car la majorité des electeurs votent blancs, et pas sarko, ou ségo. Il va falloir arêter cinq minutes vos délires d’anti UMP, il n’ya pas que l’UMP en France.

      Je ne vote pas blanc par désir d’anarchie. Mais parce qu’aucun des candidats ne s’adresse à moi sans me prendre pour un idiot.

      Une candidate qui se glorifie d’avoir réduit la conso de petits fours, qui trouve bizarres qu’il n’y ait pas des handicapés dans toutes les pièces... à un moment je ne sais plus ce que je suis en train d’écouter... C’est ca ??? une candidate à la présidence ?

      C’est cette personne que vous voulez chef des armées, et qui, si ca lui chante, vous enverra mourir à la guerre.

      C’est à cette personne que vous voulez laisser le soin de discuter de la place de la France dans le monde.

      C’est elle qui va régler la crise de la justice, de la santé, des retraites, du déficit, du chomage, de la précarité....

      Et c’est moi qui serait aveugle ? Mais putain, elle ne sait même pas parler sans lire un bout de papier, ses collaborateurs disent qu’elle est à jeter par la fenêtre tellement elle est bornée.

      Et ben allez-y, votez pour elle. Si on redresse pas la France, au moins on survivra en vendant notre laine, vu qu’on sera devenu des moutons.


    • be wolf (---.---.180.18) 20 février 2007 19:58

      nan moi chui pro bayrou et franchement je me suis bien marrer . mais je me pose une question : est ce qu’ elle se rend compte des conneries qu’ elle raconte ?

      Si oui, elle nous prend pour des cons

      Si non, sa place est au département psychatrie de son hopital...


    • Bernard (---.---.199.171) 20 février 2007 20:24

      c’est domage de donner un avis quand on n’a pas regardé l’émission en son entier


    • pixel (---.---.215.196) 20 février 2007 20:58

      Et bien, au vu des sondages et de l’ambiance générale, pour ne pas avoir sarko il faut voter bayrou


    • pixel (---.---.215.196) 20 février 2007 21:04

      parce qu’il veulent leur deuxième tour programmé à savoir : Sarko-Royal


    • FM (---.---.140.77) 20 février 2007 21:22

      Je confirme...rien sous le capot !!!


    • PatLeChat (---.---.28.46) 20 février 2007 22:38

      Bayrou, Royal et Sarkozy ne sont pas des nouveaux venus. Mais Sarko a été beaucoup plus aux premières loges que Royal et Bayrou.


    • PatLeChat (---.---.28.46) 20 février 2007 22:44

      @Franscisco. Effectivement, lorsque l’on voit que vous êtes déjà à -7 avec un post argumenté tandis que d’autres font des scores staliniens avec « je me suis endormi »....cela confirme votre analyse.


    • PatLeChat (---.---.28.46) 20 février 2007 22:51

      A vous entendre, on a l’impression que Royal est responsable du format de l’émission.

      Je rappelle que c’est TF1 qui a voulu cette émission (Vous savez la chaîne du parrain du fiston) assisté par Ambiel, le conseiller UMP de l’ex Raffarin, et de Tapiro, le toujours UMP conseiller en com’ de Sarko himself.

      Donc, à tous ceux qui glosent sur les français qui se plaignent (et qui n’ont rien trouvé à redire lors du passage de Sarko), voyez Bouygues, Tapiro et Ambiel pour les plaintes.....


    • ketch (---.---.106.125) 21 février 2007 07:18

      pareil, quel ennui, et dire que tous les medias essences sa prestation, alors que sur internet je n’ai lu que des personnes déçues...


    • ketch (---.---.106.125) 21 février 2007 07:24

      la compassion, c’est quelque chose que l’on cultive dans la discrétion, j’ai déjà vu ségolene avec un comportement moins gentillé.


    • ketch (---.---.106.125) 21 février 2007 07:30

      bayrou, c’est vrai que lui franchement il sait parler au peuple. Ca me rappelle une soirée avec une dame qui avait tout les malheurs du monde et bayrou qui lui dit, « madame je suis fiere de vous » ......quel talent...


    • meridien (---.---.237.103) 21 février 2007 08:57

      ainsi donc mr.voltaire vs vous ennuyates

      qu’allez vous donc aller faire dans cette galère

      Alors MAZO !! et on aime ça ;mon pôvre


    • Rico4 (---.---.41.103) 21 février 2007 15:51

      Avant de publier des commentaires, le mieux serait déjà d’apprendre à écrire correctement... pas étonnant ensuite que les candidats aient l’impression de s’adresser à des « neuneus », terme employé à juste titre dans l’un des commentaires précédents...


  • LE CHAT LE CHAT 20 février 2007 10:21

    merci henry pour cette synthèse de l’emission que je n’ai pas regardé hier soir , ayant préféré 4 fantastiques à du blabla ordinaire !

    blairisme , c’est bien ce Ségolène veut nous vendre face au bushisme de Sarko . Ce ne sont que les cotés pile et face de l’ultralibéralisme voulu par le medef et les lobbies mondialistes ! un autre monde est possible ! Non au bipartisme de facade !


    • Rodriguette (---.---.99.52) 20 février 2007 11:44

      C’est fou : en moins d’une heure et demie, ce commentaire était déjà caché à - 32 !!! Sibérien, comme quelqu’un avait écrit à propos des « cachages » pro-Bayrou.

      Le professeur Royal veut remettre debout la Maison France

      par LE CHAT (IP:xxx.x21.75.49) le 20 février 2007 à 10H21

      [Cacher le texte]

      merci henry pour cette synthèse de l’emission que je n’ai pas regardé hier soir , ayant préféré 4 fantastiques à du blabla ordinaire !

      blairisme , c’est bien ce Ségolène veut nous vendre face au bushisme de Sarko . Ce ne sont que les cotés pile et face de l’ultralibéralisme voulu par le medef et les lobbies mondialistes ! un autre monde est possible ! Non au bipartisme de facade !


    • LE CHAT LE CHAT 20 février 2007 13:32

      @rodriguette

      merci à toi , ce système de vote est très aléatoire ! je suis replié sur ce fil ségolenâtre alors que je suis certain que j’aurais eu +20 sur un autre

      la semaine passée , j’ai fait une chansonette sur Sarkozette , le nabot à talonettes et j’ai eu moins 32 sur un fil sarkolâtre et plus 8 sur le fil bayrouiste , à croire qu’il avait fait connecter trente types des RG pour replier le vilain minet.

      Mais comme je l’ai aussi écrit , le châtiment reste bon enfant et on sait ce que risque l’agneau quand il se risque au milieu de la meute de loups smiley ce sont les règles du jeu , c’est pas bien méchant !


    • Navré (---.---.123.89) 20 février 2007 13:49

      Vous êtes bien indulgent avec les lecteurs d’Agora-Vox, Monsieur Le Chat. Les lecteurs d’ici semblent confondre la question « commentaire construtif ? » avec la question « êtes-vous d’accord ? »... Il est vrai que celui qui ne pense pas comme moi est toujours un imbécile...


    • LE CHAT LE CHAT 20 février 2007 14:02

      @navré

      comme tout bon chat je reste très zen ( sauf quand on me tire la queue ! smiley )


    • LE CHAT LE CHAT 20 février 2007 14:20

      @ludovic

      salut mon ami , c’est rodriguette qui a fait ce copié collé , je sers pas des doubles trolls au comptoir ! smiley . Comme toi j’aime bien regarder les post repliés , des fois y’a de quoi se marrer !après tout ,, c’est bien ce que recherchent aussi pas mal d’agoravoxiens sur les fils ! tout le monde est pas obligé de discutailler politique avec 3 balais dans le fion ! je te connais assez blagueur , par ailleurs , je me trompe ? smiley


  • vachefolle vachefolle 20 février 2007 10:24

    Madame Royal a menti lorsqu’elle pretend proposer le referendum d’initiative populaire. Cette question arrivee a 5 minutes de la fin a ete escamotee.

    Sa proposition n73 de son programme est une procedure qui n’implique NI REFERENDUM NI VOTE POPULAIRE, mais simplement une proposition de loi sur petition d’un million de citoyens.


    • Pelletier Jean Pelletier Jean 20 février 2007 10:32

      @vache folle,

      Non elle n’a pas menti elle a bien parlé d’une pétition d’un million de citoyens pour présenbter au parlement un projet de loi... même si c’est arrivé sur la fin, comme vous dites dans la précipitation, elle n’a pas pour autant menti....


    • rem (---.---.198.227) 20 février 2007 10:48

      vache folle a raison ce n’est pas un référendum d’initiative populaire, c’est juste une proposition de loi discuté à l’assemblé.

      dans sa proposition y’a pas les 3 mots


    • Senatus populusque (Courouve) Courouve 20 février 2007 10:50

      Elle a fourgué sa pétition en répondant à une question sur le référendum d’initiative populaire, donc elle a pour le moins entretenu la confusion sur ce sujet.


    • vachefolle vachefolle 20 février 2007 11:22

      Elle a menti lorsqu’elle dit qu’elle propose le referendum d’initiave populaire, qui n’existe pas dans son programme.


    • lulia (---.---.167.65) 20 février 2007 11:23

      Ah le coup du la petition à 1 million de signature !!! C’est dans la traité constitutionnelle européen. Elle vend le TCE,et le CPe. C’est un piège,relisez le texte, il n’a aucune valeur contraignante. Que faire devant les etats voyous qui ne respectent pas les lois internationals, elle va aussi leurs prendre la main et leurs faire un bizou pour qu’ils ne bombarde pas l’iran. Suis rester presque jusqu’au bout,pour savoir si quelqu’un allait lui poser la question sur l ’europe. D’aprés ce que j’ai compris des ces réponses évasives, elle va tout confier a Barroso. Bravo.


    • Michel (---.---.64.125) 20 février 2007 12:37

      @ jean pelletier

      ce que propose SR n’est absolument pas un REFERENDUM d’initiative populaire puisque le millions de signatures enclenche une procedure parlementaire et non un vote des citoyens !

      SR a fait le meme coup durant la campagne du TCE en prétendant que l’article I-47-4 (dont sa proposition est un quasi copier-coller, ses partemnaires Verts ont fait la meme chose) constituait un referendum.

      Alors SR est elle malhonnete ou a-t-elle des problèmes de lecture ? Dans les deux cas, c’est inquiétant pour quelqu’un qui veut devenir presidente de la république.


    • jujubinche (---.---.235.222) 20 février 2007 13:00

      @ vachefolle.

      Cette proposition est evidemment dans le programme du PS que vous n’avez manifestemment pas lu, mais que vous êtes bien pressé de critiquer.


    • jujubinche (---.---.235.222) 20 février 2007 13:04

      La proposition de petition à l’intiative des citoyen existe bien dans le programme de royal. Maintenant, ce n’est peut être pas assez, mais, en tout cas, cela existe.


    • (---.---.30.109) 20 février 2007 13:53

      oui enfin qu’est-ce donc exactement ? remplacer une lettre à son député par 1 000 000 de signatures ? moi je ne vois rien d’autre...


    • vachefolle vachefolle 20 février 2007 13:54

      je parle de la proposition numero 73 de son programme, qu’elle a voulu faire passer hier pour un referendum d’initiative populaire, or cela n’a rien a voir.


    • FM (---.---.140.77) 20 février 2007 15:13

      @ Julia,

      Change rien, un p’tit bijou ton texte !!!

      Tiens, pour la route : OUI à l’EUROPE !


    • jujubinche (---.---.235.222) 20 février 2007 15:54

      « oui enfin qu’est-ce donc exactement ? remplacer une lettre à son député par 1 000 000 de signatures ? moi je ne vois rien d’autre... »

      Une lettre à ton député provoque l’examen de ta proposition par le parlement toi ? Je devrais écrire plus souvent à mon député alors.

      Vous ressentez une fierté à écrire de telles conneries ? ou c’est juste l’anonymat qui vous donne des ailes ?


    • (---.---.30.109) 20 février 2007 16:38

      eh dis juju, tu te prends pour qui ? ton député est là pour examiner les propositions que tu lui fais et si elles sont raisonnables, oui il l’examine et essaye d’en tirer une loi qui soumettra au parlement - c’est son rôle !!(il n’y a pas que les lobbyes qui ont le droit de discuter avec ton député !)


    • Sceptique (---.---.27.61) 20 février 2007 16:46

      Tiens j’avais pas vu ça, oh le bel aveu ‘Je suis un troll, je l’assume et j’en rajoute.’ Un bon conseil, écris à ton député, obtenir une réponse de sa part n’a rien d’utopique... pour qui ne part pas du principe de base que dans ce système ils sont tous pourris et que les élus ne sont que des ronds-de-cuir incapables de se pencher sur les problèmes de leurs administrés, bien sûr. N’empêche, quel admirable aplomb dans l’embourbement.


    • jujubinche (---.---.235.222) 20 février 2007 17:29

      Cher Sceptique.

      Je vous fais remarquer qu’il m’est arrivé d’écrire à mon député, je pense notamment à la fameuse loi DAVDSI. Je vous fait aussi remarquer qu’il ne faut pas être agrégé pour voir la différence entre « écrire à son député » et le referendum proposé par le PS, le bruit médiatique qu’il engendrerait, et l’obligation de prise en compte de la chose.

      C’est tout. Après, si vous considérez que cela est la même chose, comme on dit, on ne peut pas grand chose pour vous.

      Et je le dis d’autant plus librement que je ne trouve pas la mesure assez ambitieuse.


    • Sceptique (---.---.27.61) 20 février 2007 17:39

      Dans ce cas pourquoi critiquer ce mode d’expression, ou donner l’impression de le faire ? Beaucoup de questions qui arrivent en débat au parlement proviennent à la base des manifestations d’individus comme vous et moi, qui ont pris la plume pour interroger ceux qui peuvent. La proposition de Ségolène Royal revient à engager aussi une procédure parlementaire, à ceci près qu’il faut un million de signatures. Si différence il y a, le lien existe aussi, et la proposition en question prend d’autant plus la forme d’un non-sens que la mobilisation pour un million de signatures représente probablement des chances de réussite moindres, sans parler de la longueur de la procédure. Ce sont les deux façons de voir une idée arriver au législatif.

      Heureux de voir qu’on se rejoint sur le fait qu’il faudrait donc plus, et que la loi DADVSI vous a autant fait réagir que moi. Seulement, vous teniez à séparer deux modes d’expression certes très différents mais aux buts identiques.


    • (---.---.30.109) 20 février 2007 18:08

      désolé juju, je ne suis certes pas agrégé seulement ... docteur. Alors 1. la mesure est plus que démagogique : que penseront les signataires (plus d’un million) si leur proposition est rejetée d’un revers de main ? allez dites-moi je suis curieux

      2. je ne sais pas si voyez souvent votre député mais en période électorale, ils sont très disponibles pour recevoir leurs concitoyens et éventuels électeurs, c’est un moment où vous pouvez leur parler directement et exposer vos commentaires et/ou propositions

      3. les députés ne sortenent que rarement de dessous leur chapeau leurs propositions de loi, et tout un chacun peut contribuer à informer son représentant - d’où la fronde de certains députés contre la dadvsi...


    • vachefolle vachefolle 20 février 2007 19:39

      Madame Royal ment en ce qui concerne le référendum d’initiative populaire.

      Regardez la vidéo que je vous retranscrit :

      http://tf1.lci.fr/infos/elections-2007/0,,3395651,00-royal-face-aux-francais-partie-.html

      PPDA «  Sur l’utilisation du référendum,....,

      54 :05/57 :26 minute : ROYAL « Et il y aura des référendums, il y a le référendum d’initiative populaire en effet, qui est prévu dans la réforme des institutions, puisqu’un million de personnes qui ont signé un texte de loi pourront obtenir le débat de ce texte de loi à l’assemblée nationale donc la dessus vous voyez, vous avez satisfaction »  smiley

      Une procédure qui n’entraine pas de référendum, ni de vote populaire, ne peut décemment pas être appelé « référendum d’initiative populaire ».

      Il s’agit d’un simple droit de pétition.


    • jujubinche (---.---.235.222) 21 février 2007 08:58

      Je suis pas agrégé non plus. smiley

      Mais je trouve que la comparaison est très légère. Imaginez l’application de cette mesure ( certes, insuffisante, et là, nous sommes d’accord ) à DADVSI : Il est bien evident que ce referendum aurait eu un impact politique beaucoup plus important que la simple voix de mon député, et je ne parle pas du bruit médiatique que cela aurait causé. A cet égard, je le prend comme une avancée, et j’accepte toujours une avancée. (tiens cela me rappelle le débat sur le TCE ça ..)


  • (---.---.37.71) 20 février 2007 10:25

    Oui, c’est étonnant que Ségo n’ait pas défendu l’Immigration comme Une Chance Pour la France, mais ua contraire l’a présenté comme une menace terrible, qui justifirait le « co-développement » (un truc qui va prendre 50 ans, si même il existe).

    Il y a là un tournant majeur dans la pensée socialo : maintenant ils sont contre les immigrés.

    En même temps, elle n’est pas pour une immigraiton choisie, mais uniquement pour une immigration subbie. C’est contradictoire. Il faudra qu’elle s’explique la dessus..


    • (---.---.38.189) 20 février 2007 10:32

      Elle a pourtant déclaré vouloir être « la présidente d’une France colorée et métissée ». Que font alors ceux qui ne sont ni l’un ni l’autre ?


    • RemiZ (---.---.178.10) 20 février 2007 11:16

      Soit ils réfléchissent, soit ils votent Le Pen.


    • RemiZ (---.---.178.10) 20 février 2007 11:19

      Soit ils réfléchissent, soit ils votent Le Pen...


    • machinchose (---.---.168.64) 20 février 2007 15:21

      la le penisation des esprits est bien avancée rue d’Enghien !! bravo les mecs !! allez je vous donne 15 minutes pour me mettre à -158


  • (---.---.38.189) 20 février 2007 10:25

    La question de l’immigration est centrale, qu’on le veuille ou non. Il est donc normal qu’elle soit au coeur des débats.

    Entrée incontrolée et massive de l’immigration de la misère qui pèse des milliards d’euros annuels en coûts sociaux et augmente la proportion de non qualifiés et non employables.

    Installation corollaire de l’intégrisme et de la révolte dont les foyers représentent une menace pour la sécurité intérieure.

    Fuite à l’étranger des talents et richesses, induisant des pertes fiscales de milliards d’euros annuels et un affaiblissement du potentiel entrepreneurial du pays.

    Fraude aux assurances sociales et fraude fiscale dont le montant serait égal au montant du déficit de notre économie.

    Voici les principales causes de notre faillite ! Qui a le courage de les évoquer et de proposer de les traiter.


    • olivier (---.---.68.42) 20 février 2007 12:01

      ah, le bon sens près de chez vous...

      le jour où un candidat aura le courage de dire que l’immigration n’est pas LE problème mais que c’est un aspect du problème, parmi beaucoup d’oeuvre (pauvreté/exclusion/délinquance, and so on), et surtout que cela peut etre une chance (cf les Etats-Unis...) et non un désastre (ah, la fameuse fuite des talents...il en reste quelques-uns d’une part, d’autre part ceux qui veulent partir le font de leur propre chef, sans être poussés dehors). L’immigration est un point de fixation qui plombe tout débat, qui devrait n’etre traité que d’un point de vue pratique et pragmatique et non idéologique.


    • (---.---.37.71) 20 février 2007 12:03

      On est français, on veut un pays à nous, y a rien à discuter la dessus.


    • FM (---.---.140.77) 20 février 2007 15:19

      @ IP 37. 71,

      Pour sûr... sur ce même raisonnement, je dirais même mieux : la Bourgogne aux escargots ! Je ne vous salut point.


    • machinchose (---.---.168.64) 20 février 2007 15:23

      adolphos à + 50 !! agoravox devient vraiment un endroit de moins en moins fréquentable. l’ump spamme le net c’est lassant.


    • sonja (---.---.160.241) 10 mars 2007 18:29

      « par olivier :le jour où un candidat aura le courage de dire que l’immigration n’est pas LE problème mais que c’est un aspect du problème surtout que cela peut être une chance.. »

      royal le dit elle même ,l’immigration est celle de la grande misère ,à partir de là cela ne peut être une chance pour la France puisque l’effort de financement doit être porté par les indigènes qui auront de plus en plus de mal à garder la tête hors de l’eau


  • Bill Bill 20 février 2007 10:28

    Je dois dire que c’est bien ce qui me gène avec Ségolène Royal : sa compassion. La plupart des invités ont étalé leur pathos, et c’est ce qu’on fait en général devant Ségolène Royal. Un président ce n’est pas ça, un président doit nous rendre fier et digne.

    Ce passage avec cet homme handicapé, cet homme qui était digne, et sur lequel elle s’est jetée lorsqu’il a montré un peu son émotion, pour lui presser le bras, m’a dérangé. Ce n’est pas que ça ne me touche pas ! C’est que cela ne me parait pas digne ! Lui-même a d’ailleurs retiré son bras à ce moment-là.

    C’est la dignité qui doit être mise en avant, à ce titre je suis très heureux de voir des jeux olympiques des handicapés, et qu’ils soient mis en avant...

    Bill


    • LE CHAT LE CHAT 20 février 2007 10:38

      salut bill , j’ai vu l’extrait sur LCI ce matin et moi aussi ça m’a géné , ça m’a rappelé Raffarin avec son verre d’eau pendant la canicule !Du théatre !


    • Bill Bill 20 février 2007 10:53

      Ah, je suis heureux de ne pas être le seul à penser ça ! J’ai cru que mon commentaire passerait mal et serait mal compris !

      Bien à toi mon minou !

      Bill


    • rem (---.---.198.227) 20 février 2007 10:54

      Je suis d’accord l’émission dégoulinait de bons sentiments et la séquence avec cette personne était vraiment déplacé.

      On avait l’impression que l’on s’adressait plus à une assistante sociale qu’à une candidate à l’élection présidentielle.


    • grattounette (---.---.57.43) 20 février 2007 11:04

      Tout à fait d’accord, le geste compationnel m’a aussi dérangée, c’est justement ce que les handicapés ne veulent pas. Il faut justement les mettre au niveau de la normalité. Quant à son délire sur les quotas d’handicapés dans les réunions, no comment. Que je sache il n’ay a pas d’handicapé dans son équipe de campagne, qui de plus compte peu de femmes. Sur la lancée on a eu droit à plein de malades, plein d’handicaps soudain dans la salle, ça devenait affolant ! Et puis si ce public est vraiment choisi, pourquoi avoir toujours 4-5 personnes qui ont la même question sur le même sujet, souvent perso en +, genre SOS aidez-moi. Ce qu’on attend d’un président c’est effectivement qu’il nous rende fier et digne, merci Bill.


    • RemiZ (---.---.178.10) 20 février 2007 11:23

      Est-ce de la faute de Royal si les gens ont parlé :
      - du copain qui a eu un cancer
      - de la soeur toxicomane paralysée
      - de la sclérose en plaques
      - de l’euthanasie et tout ca pendant 1/2 heure ???

      Ca a rendu le début du débat poussif, hors sujet. Au mieux des questions pour un ministre de la santé, mais Royal n’y est absolument pour rien, c’est TF1 qui est a blâmer.


    • tout simplement (---.---.123.237) 20 février 2007 11:56

      Pourquoi le geste d’une femme témoignant de la compassion envers une personne émue par la dure réalité à laquelle sa question faisant référence, vous choque-t-elle ? N’est-il alors pas tout aussi choquant qu’un homme d’âge mûr ne sache poser une question à une candidate à la présidence sur un plateau de télévision, devant plus d’une centaine de personnes physiquement présentes, devant plus de quelques millions de téléspectateurs, sans se mettre à larmoyer ? Elle aurait pu, certes, rester stoïque et attendre la fin des sanglots et la fin de la question pour y répondre. Mais, elle a préféré se rapprocher de cette personne, la toucher pour la réconforter. Et même si, en effet, cet homme a retiré son bras, le geste de Mme Royal lui aura permis de se ressaisir et poursuivre sa question. Je me permets de vous rappeler qu’elle a eu une réaction à la suite de ce geste. Elle a lâché l’homme en fauteuil roulant, s’est redressée, a fait un pas en arrière, et a écouté la fin de sa question depuis cette position. Elle lui a restitué sa dignité, s’y vous considérez qu’elle la lui avait ôtée juste auparavant.


    • sensdessusdessous (---.---.4.101) 20 février 2007 12:06

      Désolé, mais je signale que le système de vote fonctionne n’importe comment !Je repose la question,se peut-il que cela vienne de mon PC, ou le problème vient de réglages sur le site ?


    • snoopy86 (---.---.25.129) 20 février 2007 12:07

      D’accord avec Bill et le matou

      La scéne était à gerber

      Hier soir un concentré de l’audiovisuel français

      « l’instit » présenté par TF1


    • affirmatif (---.---.4.101) 20 février 2007 12:16

      A tous ceux qui réclament des réferendum d’initiatives populaires.

      Je ne suis pas contre à condition que la question posée soit claire et unique.

      Je rappelle contrairement à ce que j’ai entendu récemment que celui de De Gaulle posait deux questions : la régionalisation et une réforme du Sénat. La réponse du pays a été non.A l’époque on a glosé sur la réforme impossible du Sénat, mais personne ne peut dire à quoi ou à qui l’électorat a répondu non.

      De Gaulle a quitté ses fonctions à la suite de ces résultats.

      La consultation sur le TCE portait ce même genre d’ambiguité....

      Enfin ,ce type de réferendum ressemble parfaitement à l’exercice d’hier soir : plusieurs questions agrégées, et on s’étonne que la réponse ne soit pas claire....


    • Navré (---.---.123.89) 20 février 2007 14:26

      Cette scène entre Madame Royal et cet homme en fauteuil m’a ému, et j’aimerais bien pouvoir réagir quand ces scènes difficiles se produisent, c’est-à-dire ne pas rester indifférent. C’est bien plus facile de rester à distance, de ne rien dire, de ne rien faire, de passer à côté en faisant mine de ne pas voir, que de faire quelque chose, même un simple geste de la main.

      Expérience vécue, pas plus tard que hier après-midi. J’étais arrêté à un feu rouge et j’ai vu un adulte myopathe, seul dans un fauteuil roulant électrique, traverser devant moi. Arrivé de l’autre côté du passage pour piétons, il n’a pas réussi à monter le petit trottoir de quelques centimètres et il est resté bloqué, les roues avant du fauteuil sur le trottoir, les roues arrière contre le rebord. C’était une scène qui ne pouvait pas laisser indifférent.

      J’étais en train de me demander si j’allais descendre de voiture lorsqu’un homme valide a, lui aussi, traversé le passage pour piétons et a vu la situation. Arrivé à la hauteur de l’homme handicapé, il s’est mis en face de lui et il a commencé à lui parler. La suite est vraiment étrange : au lieu de soulever l’arrière du fauteuil, l’homme valide est reparti comme si de rien n’était ! Quand le feu est passé au vert, le handicapé était encore coincé. J’ai eu aussitôt un énorme remord de n’être pas descendu de voiture quand il était encore possible de le faire pour aider cet homme en fauteuil.

      Pour le fond de l’affaire et le débat d’hier soir, je trouve aussi que faire respecter les 6% de travailleurs handicapés et favoriser l’accessibilité, cela ferait du bien pour tout le monde, y compris et peut-être surtout aux valides. Qui sont parfois handicapés au niveau de la fraternité.


    • cris (---.---.219.223) 20 février 2007 15:10

      oui , c est exact , je vote plus 1 cela donne moins 1 , ou alors 2 voire trois 3 plus ou trois moins d un coup , manipulation ??? explication technique svp , sinon on enleve ce systeme...


    • machinchose (---.---.168.64) 20 février 2007 15:26

      c’est vrai qu’elle aurait du lui dire qu’il n’avait rien à foutre ici et ça l’aurait rendu fier et digne. vous dites n’impore quoi. TF1 a voulu jouer la carte du compassionel et vous tombez dans le panneau. Elle a juste fait le minimum. Si elle n’avait rien fait vous auriez dit « elle était mal à l’aise avec une personne handicapée c’est lamentable »...

      vous êtes cosnternants.


    • Julot (---.---.208.241) 20 février 2007 15:53

      @cris

      Le système de vote est en ajax. Pendant que tu lis la page, d’autres votent. C’est tout.

      Sinon, il faudrait recharger toute la page. C’est mieux comme ca.


    • pixel (---.---.215.196) 20 février 2007 21:18

      « Royale n’y est pour rien ,c’est TF1 » pas d’accord , je pense que c’est lié à l’organisation, cette émission à du être dealée.


    • sonja (---.---.160.241) 10 mars 2007 18:43

      les thèmes de segolène :metissés colorés immigrés illettrés handicapés smicards femmes battues africains ,où sont les autres


  • nessoux (---.---.25.117) 20 février 2007 10:29

    Avec Ségolène c’est la distribution générale des cadeaux, aux retraités, aux handicapés, au travailleurs pauvres...

    Bravo, je suis d’accord comme 99% des Français. Elle oublie juste de nous préciser comment notre pays va créer assez de richesses pour financer le social.

    Notre petit pays qui recule chaque année en termes de richesse par habitant dans les classements internationaux. Plutot préoccupant pour l’avenir non ?


    • ZOBAKA (---.---.50.106) 20 février 2007 11:08

      Comment notre pays va payer pour ’tout ce social’ ? La réponse vous est donnée par le premier rapport du conseil des prélèvements obligatoires (CPO), rattaché à la Cour des comptes. Il évalue l’ensemble des « fraudes et irrégularités », dans une fourchette jugée « plutôt basse », à l’équivalent de 1,7 à 2,3 % du produit intérieur brut. Soit 40 milliard d’euros ou pour être plus clair : L’équivalent du déficit budgétaire !

      Alors arretez de nous rabacher sans cesse le discours pré-formaté néolibéral !


Réagir