lundi 10 février - par azyx1986

Le roi lion : protégez vos enfants de la propagande de Disney

Le roi lion, film des studios Disney paru en 1994 a attiré dans les salles plus de 10 millions de spectateurs en France. Autant dire que tous les enfants des années 90 ont vu le roi lion. Ajoutons que le remake de 2019 a lui aussi attiré 10 millions de spectateurs en France. Les fictions que regardent les enfants et les adultes à la télé leur présente toujours une vision du bien et mal : les gentils contre les méchants pour ce qui concerne les personnes, mais aussi les bonnes sociétés contre les mauvaises. À force de répétition et à l’aide d’images magnifiques et de chansons à succès, les valeurs de ces œuvres font leur chemin dans l’esprit des gens. Le cinéma est un des moyens pour partager ses valeurs au reste du monde et essayer de les diffuser. Qu’on appelle ça propagande ou Soft power c’est la même chose.

PNG

On va ici décrypter 3 des valeurs véhiculées par ce film, l’article est disponible en vidéo ici : https://youtu.be/A7lvNBUvDLY

le roi lion

Le roi lion divise la société en 2 parties, celle des gentils et celle des méchants.

1) La société des Gentils : chacun sa place

La société des gentils est présentée comme celle où tout le monde est content de son sort. La famille de lions du héros domine le territoire en monarchie absolue. On peut voir que tous les autres animaux sont très contents de se prosterner devant eux pour la présentation de l’héritier légitime qui sera le héro de l’histoire :Simba.

PNG

Dans la société des gentils il y a 2 catégories. D’un côté les dominants ou leaders qui sont là pour garantir le bonheur et la paix. Ils sont nés lions, leur nature c’est d’être les chefs. De l’autre côté les dominés qui sont très contents de leur sort, avec les larbins, les érudits et les potentiels jambons. Ils sont aussi nés comme ça c’est l’ordre des choses. Évidemment les héros sont les lions. Les enfants sont censés s’identifier à Simba le lionceau et personnage principal. Le message adressé aux spectateurs et don aux enfants c’est que dans la vie il faut mieux être un lion. En étant un lion on assume de voir les autres comme inférieur à soi et c’est normal. Le père de Simba, Mufasa le roi lion, fait d’ailleurs une leçon de morale à ce sujet, expliquant à son qu’il faut respecter tout le monde, même ceux qu’on va bouffer.

PNG

Les chansons appuient ce discours, de société immuable du côté du bien, Les paroles de la chanson : « c’est l’histoire de la vie, le cycle éternel qu’un enfant béni rend immortel » disent aux enfant que c’est comme ça que ça marche et que ça marchera toujours. C’est légitime l’enfant lion est béni il représente la volonté divine.

Petit point sur la place des femmes dans la société des lions, ce sont des mamans ou des filles, elles n’ont pas voix au chapitre sur le reste. Regardez toute la filmographie de Disney jusqu’au années 2000, les personnages féminins vous en avez à peu près 3 sortes, les gentilles mamans qui s’occupent des enfants, les jeunes filles un peu benêtes qui subissent toutes les péripéties et les méchantes sorcières qui agissent mais pour faire du mal.

Seul point noir de cette société du bien c’est Scar, le frère de mufasa, qui aimerait être roi alors que ce n’est pas lui l’héritier légitime. C’est un classique de chez Disney, on a toujours les héritiers légitimes élus de la volonté divine, et les imposteurs qui essayent de prendre leur place. Le destin c’est un élément fondamental de la pensée américaine.

La vision de la société que montre Disney aux enfants c’est que dans une société qui marche bien, il y a les leaders qui sont nés pour être leaders et qui apportent le bonheur aux autres. Les larbins, ceux qu’ils exploitent sont même très content d’avoir leur place dans ce monde. À chacun sa place et son destin.

2) La société des Méchants : l'anarchie

La société des méchants est celle des hyènes. Elles vivent dans le cimetière des éléphants. C’est une zone de non-droit, un ghetto à l’extérieur du territoire des lions où il est interdit d’aller. On remarque que les hyènes n’ont pas vraiment la même couleur que les autres animaux. C’est peut-être un hasard. Je vous signale quand même que les voix originales des hyènes en anglais étaient interprétées par Whoopi Goldberg pour Shenzi et Cheech Marin pour Banzai Avec pour la première un fort accent afro-américain et pour le deuxième un fort accent latino. Juste au cas où on aurait pas compris de qui on parle. En France il n’ont pas osé pour les voix ce serait pas passé (enfin presque le seul à avoir un accent africain est le singe Rafiki, mais bon c’est la magie de Disney...).

De ce ghetto noir américain de hyènes c’est l’anarchie et c’est pour ça que ça marche pas bien. D’ailleurs la hyène qui semble diriger la bande des 3 qu’on suit un peu c’est une femelle, c’est sûrement pour ça que ça ne marche pas bien...

Scar soudoie les hyènes car il leur apporte de quoi manger. Chez les lions personne ne s’occupe de savoir si les hyènes ont à bouffer, d’ailleurs leurs terres leurs sont interdites. Seul Scar leur fait la charité, mais avec une idée derrière la tête, celle de les utiliser et qu’elles l’élisent comme chef. La scène où il prend le pouvoir est assez surréaliste. On retrouve les mêmes images que la propagande anticommuniste avec les hyènes qui défilent militairement avec Scar à la place de Staline ou d’Hitler. Les hyènes vont finalement permettre à Scar de prendre le pouvoir et vont tout ravager sur la terre des lions.

On montre aux enfants que les méchants vivent en marge de la société. On peu d’ailleurs facilement les reconnaître. Ils sont dangereux et doivent rester à leur place. C’est une catastrophe quand elles renversent l’ordre naturel des choses. D’ailleurs elles n’y arrivent pas toutes seules mais quand d’autres personnes plus malines les fédèrent et se servent d’elles.

3) Le destin : bats-toi pour ta place légitime

Quand Scar tues Mufasa, Simba échappe aux hyènes et fuit la terre des lions. Il va vivre son adolescence avec ses 2 compères, Timon et Pumbaa, en chantant akuna matata. Il fuit donc les problèmes. On retrouve bien le fils à papa un peu rebelle qui part s’encanailler plutôt que de reprendre l’entreprise familiale. Mais Simba va évidemment être rattrapé par son destin. Son ancienne copine Nala le retrouve et vient lui demander de l’aide. Elle lui explique que les lionnes ont laissé les hyènes détruire le royaume. Bien évidemment elles ne pouvaient pas se rebeller toutes seules, elles ont besoin d’un chef légitime. Elle a même cette phrase : Si tu ne viens pas nous sauver qui le fera ?

Bref notre ami Simba retourne donc en terre des lions se débarrasse de Scar et tout rentre dans l’ordre : les antilopes sont de nouveau contente de se faire bouffer (avec respect) par des lions plutôt que par des hyènes.

Le message c’est qu’on ne peut pas lutter contre notre destin. Si on est fait pour être un lion, on est fait pour dominer les autres. Les larbins et les jambons. Il y a des gens jaloux qui veulent nous en empêcher, alors il faut se battre pour garder sa place légitime, celle voulue par Dieu.



47 réactions


  • Leonard Leonard 10 février 09:50

    A quand un article sur « le tombeau des lucioles » ou « le roi et l’oiseau » pour promouvoir au lieu de dénigrer ?


    • azyx1986 10 février 10:03

      @Leonard
      Mes enfants sont trop petits pour « le tombeau des lucioles ». « Le roi et l’oiseau » aussi n’est pas facile d’accès et est très lent, je pense qu j’aurai du mal à leur faire regarder. Dans les 2 cas, il faudrait que je les revoie avant d’en faire un commentaire.
      Et puis au vu de la société d’aujourd’hui et de ce qui fonctionne comme valeur, je pense que Disney a gagné de nombreuses batailles idéologiques.


    • Leonard Leonard 10 février 10:19

      @azyx1986

      Mon fils a regarder le roi et l’oiseau à 3 ans il a été captivé même s’il n’en saisit surement pas tous les sens...


    • azyx1986 10 février 10:25

      @Leonard
      Ok, je vais essayer, nous verrons bien.


    • daniel ahsaini 11 février 21:03

      @azyx1986
      Bonsoir ,
      De propagande , y’a disney mcdo et groliwood pour les jeunes , la télé pour les autres ...bref, y’en a pour tous...
      virer toute cette merde ...puis , personne ( encore) ne nous oblige à visionner leurs saloperies.
      cdlt,


    • totof totof 16 février 13:07

      @Leonard
      « Promouvoir au lieu de dénigrer »...
      Et voilà, toujours la même soupe de pensée positive qui fait le lit des ordures qui nous dominent. Si on ne défait pas les pièges idéologiques de la domination, comment voulez-vous que les jeunes résistent ?!
      Les jeunes, aujourd’hui, sont bouffés par le conformisme par manque d’articles de ce genre. Un grand bravo à l’auteur pour sa démarche.
      Dans le même ordre d’idée, de dessins animés qui rendent normale la société fasciste dans laquelle nous baignons, il y a Bambi, véritable ode au nazisme (voir la scène du défilé sur la prairie, on croirait les jeux olympiques de Berlin).


    • Leonard Leonard 16 février 13:22

      @totof

      Bambi est une ode au nazisme...

      Putain... Y’a encore les HP qui sont débordés !


    • totof totof 16 février 13:37

      @Leonard
      Faut te réveiller garçon, tu sais qui était Disney ?


    • Leonard Leonard 16 février 13:44

      @totof

      Ah ok... Donc toutes les œuvres de Gaugin avait attrait à la pédophilie alors ?

      Je suis débout, toi enlève la merde de tes yeux et arrête de généraliser comme un gogolle qui a deux neurones...


    • totof totof 16 février 13:50

      @Leonard
      Gaugin ? Gauguin, non ? Bon, de toute façon, rien à foutre, je ne vois pas le rapport.
      En tout cas, c’est toujours le même problème, on a des roquets super courageux sur le net qui m’aboie dessus alors que s’ils étaient devant moi, ils seraient super polis... Et encore, misère de misère...


    • Leonard Leonard 16 février 13:52

      @totof

      Si tu vois pas le rapport entre le parallèle Disney et Gauguin j’y peux rien...

      Si t’as un mail je te donne mes coordonnees volontiers et on en parle par sur internet ? On verra ou se situe ton courage


    • totof totof 16 février 14:01

      Envoie ton adresse.


    • Leonard Leonard 16 février 14:34

      @totof

      Blabla020202@outlook.com

      Envoie une demande t’auras la réponse en privée...


    • Leonard Leonard 16 février 14:42

      @totof

      .fr pas .com

      Dsl


    • mmbbb 16 février 17:12

      @totof «  société fasciste dans laquelle nous baignons, » tu as dû connaître les vrais fachos comme C BENDIT . Comme le disait H Amouroux e, s amusant , lui qui les avaient connus puisqu il ecrivit l epuraration sauvage , Mai 68 aurait durer a peine une semaine avec de bons fascistes Apprend le sens des mots ! 


    • V_Parlier V_Parlier 16 février 21:59

      @Leonard
      En tout cas moi je trouve que les hyènes sur les images pourraient avoir de grandes carrières de rappeurs devant elles. Bravo à celui qui a fait la composition, le rôle colle incroyablement bien aux personnages.


    • azyx1986 17 février 01:16

      @V_Parlier

      Merci,je n’ai pas eu le temps de faire un dessin comme pour simba ou mes 2 dessins de mon article coco, j’ai du me contenter d’un photomontage... Peut être plus tard...


    • totof totof 17 février 21:22

      @Leonard

      Bon, j’ai envoyé deux messages sur ton adresse depuis hier et pas de réponse...
      Espèce de comique...
      La prochaine fois, soit poli, ok ?


  • Jelena Jelena 10 février 11:05

    Quelque soit le type de société, il y a toujours eu un système de hiérarchie, après si il faut éviter tous les films ou il y a des méchants et des gentils, ils ne vont pas regarder grand chose les enfants.


    • azyx1986 10 février 11:42

      @Jelena
      Je n’ai pas dit ça.
      On peut peut-être éviter de dire aux enfants : les gentils sont ceux qui nous ressemblent et surtout ceux qui nous dirigent, alors que les méchants sont ceux qui ne nous ressemblent pas et les pauvres. Cela ne correspond pas aux valeurs républicaines « liberté  égalité  fraternité ».
      Il faut juste que les méchants et gentils correspondent à notre système de valeur. Si ceux de Disney vous conviennent, tant mieux après tout. Il me paraît juste important d’être conscient des valeurs prônées par le cinéma américain.


    • Jelena Jelena 10 février 19:56

      @azyx1986 : Plutôt que de regarder les émissions débiles que diffusent les chaines TV, je mettais régulièrement du Walt Disney à mes enfants et que je sache ils ne souffrent pas de symptômes particuliers... Après si vous voulez un film qui soit exempt de tout message sociétal ou politique, vous leur mettez « la guerre du feu » en boucle, mais je ne suis pas certaine qu’ils s’intégreront facilement.


    • azyx1986 10 février 22:21

      @Jelena
      Oui, c’est chiant de se poser des questions. Du coup, je ne comprends pas bien ce que vous cherchez sur un site comme agoravox.


    • Jelena Jelena 11 février 12:07

      @azyx1986 >> Oui, c’est chiant de se poser des questions.

      Dites plutôt que c’est chiant de tomber sur quelqu’un qui n’est pas de votre avis.

      Quitte à me répéter j’ai toujours fait en sorte que mes enfants se tiennent éloignés de la TV débilisante, mais si à vos yeux, même du Disney c’est « impur »... Ca va leur faire tout drôle à vos enfants, quand ils vont découvrir par eux-mêmes le monde qui les entoure.


    • azyx1986 11 février 13:13

      @Jelena
      Pour ce que ça vaut, Les Disney ont bercé toute mon enfance et mes enfants en regardent régulièrement. Le but unique de ces articles est d’essayer de partager le fait que les histoires ne font pas que raconter des péripéties : elles sont un des principaux moyens éducatifs. Il s’agit de faire passer des valeurs.
      Juste avoir conscience de ce fait permet, en tant que parent, de proposer aussi une autre lecture du monde.
      Au vu des principes moraux que j’ai fichu dans le crâne de mes enfants, je ne pense pas que Disney réussisse à leur faire radicalement changer de point de vue.
      Par contre, la mode actuelle « d’éducation positive » ou de laisser les enfants se faire une opinion sur le grand marché de l’information disponible mène ces chers bambins à adhérer à cette vision des choses unilatérale qui fait recette actuellement : chacun pour soi et chacun sa place voulue par Dieu.
      Un des rôles de parent est justement de faire passer des valeurs morales aux enfants. Abandonner ce rôle, c’est le laisser à d’autres : Disney pour certains, des prêcheurs religieux pour d’autres. Je vous laisse dérouler le raisonnement.


    • machin 12 février 20:22

      @azyx1986

      Vous prêchez dans le désert.

      Tous les connards qui vous moinssent sont allé et retourneront bouffer de la sous-culture à Dysney Land ou bâfrer du gras, des tendons, du minerai de viande décongelée et des frites à l’huile de palme chez mac Do...

      Le tout arrosé avec du coca...


      Ce sont donc de fins connaisseurs...


    • V_Parlier V_Parlier 16 février 20:13

      @machin
      Faux diagnostic. J’ai moi aussi un avis très défavorable de la propagande qui se cache derrière le « Roi Lion » mais je trouve l’analyse complètement à côté de la plaque et très naïve. Le message du dessin animé en question est que les sociétés qui résistent à « l’empire du bien » (le symbole des USA et de leur pouvoir « naturel » et « libérateur ») sont forcément toutes des états voyous et des ennemis désignés. (Les hyennes y sont présentées non seulement comme des racailles mais aussi ensuite presque comme des néo-nazies car idéalisant l’ordre. Repassez vous la séquence en question si vous avez oublié. Comme ce sont les méchantes du film il est ensuite banalement logique qu’elles soient repoussantes).

      Mais bon, ce n’est pas pour rien que les trotskystes n’ont jamais été une réelle opposition à l’impérialisme US. Ils ont toujours été des idiots utiles.


    • V_Parlier V_Parlier 16 février 20:17

      @azyx1986
      Vous écrivez : « chacun pour soi et chacun sa place voulue par Dieu ». Avez vous remarqué que c’est un oxymore ? Je n’ose pas imaginer les « principes moraux » que vous inculquez à vos enfants. Ca sent bon la fibre révolutionnaire qui commence soi disant par « chacun pour tous et contre Dieu » pour se terminer par « chacun pour soi et contre tous ». Et ça tourne en rond comme ça, comme l’Histoire...


  • rogal 10 février 12:16

    Protéger nos enfants : vous nous dites pourquoi, mais pas comment. Que faire pour ceux qui ont déjà trente ans ?


    • azyx1986 10 février 14:31

      @rogal
      Faites-leur lire « la stratégie du choc », la bd « Economix », « pas de pitié pour les gueux », « les vraies lois de l’économie »... Tout cela permet de mettre en lumière que derrière toute oeuvre, théorie économique ou scientifique il y a des valeurs morales sous-jacentes qu’il faut connaître pour mieux comprendre. 


  • Albert123 10 février 14:36

    Une grosse louche de morale du ressentiment, une pointe de féminisme et de racialisme victimaire … pas de doute il s’agit bien d’un article de gauchiste.


    • azyx1986 10 février 14:57

      @Albert123
      héhé, vous seriez surpris.
      Le libéralisme est à mon sens une valeur de gauche.
      C’est la base pourtant de ce qui est dénoncé ici.
      Pour le racialisme victimaire, vous interprétez mon propos dans le sens qui vous arrange. Ce que je dis c’est que Disney défend l’ordre établi par la volonté divine entre riches en haut de l’échelle et pauvres en bas de l’échelle et que chacun mérite son sort.
      Il se trouve que les pauvres vivant dans les banlieues aux US sont pour beaucoup noirs et latinos. Dans « l’imaginaire américain » en tout cas, ils représentent la pauvreté et les banlieues. Les hyènes ont donc été choisies pour les représenter.
      Disney ne fait pas l’apologie du racisme mais celle de la ségrégation sociale. Tout le monde s’en fout de la couleur à l’origine. Seule la condition sociale compte.
      Quand à la pointe de féminisme, vous trouvez franchement que j’en fais trop ? Il ne me semble pas faire de girl-power en soulignant le fait que Disney propose un schéma très arrêté sur la place de chaque sexe.


    • Albert123 10 février 15:44

      @azyx1986

       «  chacun mérite son sort. »

      c’est la meilleur leçon que vous pourriez donner à vos enfants, on n’a effectivement que ce qu’on mérite, il faut éviter de déresponsabiliser les individus au sujet de leur condition, c’est ce qui les empêche de s’émanciper et rien n’oblige les habitants de banlieues à adhérer à la « thug life ».


    • Shawford Shawford 10 février 15:50

      @Albert123

      Tu l’as dit, corniaud ! @Thud aura toute son after Life pour t’atomiser de toutes les façons possibles pour que jamais tu ne reviennes ici avec le même wawa HS, si jamais t’arrive par miracle à refaire in tour de piste autrement qu’en 🦠 ! -


    • Albert123 11 février 14:37

      @Shawford

       ???


    • JPCiron JPCiron 16 février 20:08

      @azyx1986

      la volonté divine > 

      Le « Roi Lion » est parfaitement transposable dans la politique US au Moyen-Orient, où la volonté « d’aider Dieu » à anticiper la ’’seconde venue du Christ’’ (=l’ordre nouveau à établir) est prioritaire pour certains monothéismes (Évangélistes,...), par rapport aux Valeurs prétendument affichées par les différents monothéismes. 

      De la sorte, l’enseignement des monothéismes se trouvent corrompus par des visions du monde « à la Disney » qui les dénaturent par leurs interprétations induites, simpliste & biaisée.
      .


  • rugueux 10 février 14:46

    azyx1986...

    Atteint de boboïtude sévère....Ok pour l’analyse de Dysney....Ca peut le faire, ça se tient....Vous auriez pu essayer le registre freudien par exemple avec Bambi dont la mère a été tuée par des chasseurs mais dont le meilleur ami s’appelle pampam...Quelles conclusions en tirez-vous quant au système de valeurs de Walt ? Pédé refoulé ? Mère castratrice ? Impuissance ? Oedipe mal vécu ?....

    Vous avez 4 heures.


    • azyx1986 10 février 15:08

      @rugueux
      Dans bambi, comme dans tout Disney il y a une vénération naïve pour les gentils animaux avec son corollaire : le combat contre les méchants chasseurs.
      Au vu des débats de sociétés d’aujourd’hui, Disney à réussi son coup, on ne compte plus les défenseurs d’animaux qui nous ressemblent. La mode étant même d’arrêter de manger de la viande ou d’exploiter des animaux.
      Je n’ai jamais trouvé de défenseur de cette idée qui soit capable de me tenir une vraie logique sur les êtres vivants qu’il accepte de bouffer. Après discussion on finit toujours par tomber sur un registre d’identification anthropomorphique : je ne mange pas ce à quoi je peux m’identifier. En gros du Disney, des jolis animaux mignons.

      On a aussi de la bien-pensance qui serait qualifié plus haut de gauchisante vis-à-vis des personnes qui ne nous ressemblent pas. Le putois (petit animal noir qui sent mauvais) est très gentil et doit être accepté comme il est. C’est pour parler de qui à votre avis en 1942 ?

      Le fait d’être Orphelin à l’entre-deux-guerres semble un thème qui a tout son sens de propagande (communication positive ?) d’époque : aidez les petits américains qui ont perdu leurs parents.

      Je fais l’impasse sur la place de chacun dans la société et la famille, c’est assez évident.


  • OMAR 10 février 18:10

    Omar9

    .

    Tout le monde sait que Trump est un fieffé menteur, un raciste, un charognard, bref, une crapule de la plus crasse espèce.

    .

    Mais pour une majorité d’américains, c’est un lion.

    Le même que produit Disney :

    https://www.causeur.fr/donald-trump-mi-mandat-midterms-155991


    • OMAR 11 février 18:53

      Omar9
      .
      Tiens, @CLOAC le khabit..
      .
      Des dirigeants arabes à l’image de Trump ?
      .
      Mais il y en a, et bezef
      .
      Sauf que Sarko, Tony Blaire, Bush et d’autres raclures dirigeants occidentaux en sont la cause.
      .
      Dis-moi, qui a buté, fait buter ou tenter de buter Sadam, Kaddafi, Assad ?
      .
      Et je t’ai répondu pour le contraignant décret 137.
      Mais toi, en parfaite hyène, tu as fait le dos rond pour le décret 136 qui simplifie totalement la procédure de citoyenneté au profit des indigènes juifs d’Algérie :
      https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Fichier:Cremieux_136.jpg
      .
      Petit goret, va...


    • OMAR 12 février 16:07

      Omar9
      .
      @CLOAC
      .
      Alors, mon petit goret, tu ne réponds qu’aux seules question qui t’arrangent !!!
      .
      Pas un mot sur ces monstres qui ont gouvernés en Occident : Bush, Sarko, Tony Blaireau, etc...
      .
      Et dis moi, l’hyène, où est ma haine des juifs, quand j’ai systématiquement dénoncé et condamné tous les actes crapuleux perpétrés contre eux ?
      .
      A moins que traiter de nazis ces snipers israéliens qui font des cartons contre des ados palestiniens, est une forme d’antisémitisme pour toi.
      https://www.middleeasteye.net/fr/reportages/fils-de-p-un-soldat-israelien-manifeste-sa-joie-apres-avoir-tire-sur-un-palestinien
      .
      Allez, va fleurir la tombe de ton boss Papon, va...


  • cilaos 16 février 10:26

    Et dire que dans nos école on fait l’apologie de la vente d’armes !!! avant d’analyser Disneys il faudrait commencer par enseigner à nos enfants que vendre des armes c’est mal,pire que tout, mais ça c’est un tabou dans le pays du droit des armes qui vient de fourguer 12 sous marins à l’Australie. alors Disneys c’est vraiment pas trés dangereux


  • Deepnofin Deepnofin 16 février 16:13

    À propos de Disney, quelqu’un a vu le Retour de Mary Poppins, ou encore plus récemment Frozen 2 ? Je crois que ce sont des fables alchimiques, avec des clés importantes pour la réalisation du Grand Oeuvre...


  • JPCiron JPCiron 16 février 19:33

    Très bien, cet Article !!!

    Les parents d’aujourd’hui qui sont accros aux ’’séries US’’ ont été travaillés en amont depuis des décades. Et ne trouveront guère à redire sur le Roi Lion pour leurs rejetons.

    Le formatage des esprits est un truc à long terme. Aux USA, le « système » est depuis longtemps rôdé. Et ils l’exportent partout et dans tous les domaines : culturel, économique, politique...

    .


  • VoirfisPlus 6 mars 17:27

    C’est un film pour enfants mais c’est culte, qui ne connaît pas ce grand film qui a encore aujourd’hui une action en direct, pour moi c’est fantastique, ils devraient explorer davantage cet univers cinématographique en www.voirfilms.plus

    .


  • GutsFilms 6 mars 19:29

    Film fantastique, et un peu d’excitation, l’action en direct était impeccable, dommage que je n’ai pu obtenir aucun prix.


  • ManuelFilms 7 mars 15:46
    Voir ce film était bien, mais maintenant laissez-la reposer en paix, maintenant tout le monde veut continuer à avoir du jus au lieu d’avoir quelque chose de nouveau, in cinecalidad.

  • DarkWatersStre 10 mars 20:59

    Ils devraient venir avec de l’art plus frais, les anciennes franchises doivent déjà être oubliées, bien que ce soit un bon film pour faire plaisir aux enfants, il faut l’innover, Wikiserie .


Réagir