lundi 27 juin 2016 - par Laurent Simon

Les inepties, mensonges et manipulations des ’Brexiters’ et autres populistes

L'assassinat de la députée Jo Cox, sous les cris de "Britain first !" [19] n'aura donc pas suffi à ouvrir les yeux de beaucoup d'électeurs britanniques, sur les aberrations des arguments utilisés par le camp du Brexit.

Mais une seule journée après le référendum, la chute brutale de la livre (au plus bas depuis 1985, perdant plus de 10% par rapport au dollar [20]), et les chutes des bourses européenes et des banques britanniques ont probablement commencé à déciller les yeux anglais, à qui les Brexiters avaient annoncé qu'il ne se paserait rien de grave, et que les avertissements de Cameron ne visaient qu'à créer chez eux la peur, totalement infondée selon eux [21] [22]

Les premiers revirements des Brexiters, <br>du fait de positions intenables

Sans compter les premiers revirements des Brexiters (Brexit : le leader de l'Ukip avoue déjà qu'une promesse du camp du "Leave" est intenable, ("That was one of the mistakes made by the Leave campaign.”)  [23] et les premières déclarations de Boris Johnson qui laissent entendre qu'il veut gagner du temps, beaucoup de temps [24], ainsi que celle de Cameron, qui veut attendre octobre pour que le Royaume Uni envoie la fameuse lettre demandant le déclenchement de l'article 50. [25]

A propos de revirements, faut-il rappeler que Boris Johnson était il y a peu un fervent partisan de l'appartenance britannique à l'UE [26] En 2015 : "Nous ne pouvons pas quitter l'Europe, nous faisons partie du continent Européen. .. Nous faisons de plus en plus partie de l'Europe, psychologiquement".  [27]

Rappelons aussi les inepsies, affirmations dénuées de fonfement et formules à l'emporte pièce de Boris Johnson, récentes :

  • "Donnons à la Sécurité sociale les 350 millions de livres sterling que nous donnons à l'UE chaque semaine" (voir ci-dessus la déclaration de Nigel Farage, selon laquelle c'était une des erreurs faites lors de la compagne en faveur du Brexit.)
  • "l'UE se comporte comme Hitler"  [28]

ou plus anciennes :

  • "Si vous votez conservateur, votre femme aura de plus gros seins, et vous augmenterez vos chances d'avoir une BMW"  [29]

Des Brexiters de plus en plus nombreux pour demander un nouveau vote !

Tant et si bien que de plus en plus d'électeurs pro Brexit se mettent signer la pétition en faveur d'un nouveau référendum ! (3 millions de signature dimanche 26 juin à midi) [30].

"Le profil de l'auteur de la pétition (William Oliver Healey),est en effet très intéressant… puisqu'il s'agit d'un pro-Brexit !" "Cette pétition avait été postée le 25 mai, donc bien avant les résultats du vote. Ce qui explique que le texte évoque la victoire du "remain" ou du "leave". Sauf que le vote en faveur du Brexit, jeudi, n'a justement recueilli que 51,9% des voix, pour une participation de seulement 72% des inscrits !" [31]

"Pris à partie par ses amis pro-Brexit depuis que sa pétition a, contre sa volonté, explosé les compteurs, le jeune homme, étudiant en sciences politiques à l'Université De Montfort, à Leicester en Angleterre, répète inlassablement sur son compte Facebook que "la pétition a été créée il y a plus d'un mois, quand il était encore improbable que le 'leave' gagne le référendum" ! "

Mais il est bien sûr trop tard, et un nouveau vote semble bien improbable ! Ce qui en revanche n'exclut pas des changements importants au niveau politique lors de élections législatives anticipées, qui pourraient bien avoir lieu en septembre octobre 2016, pour trancher les délicates questions à venir (75% des députés britanniques étaient en faveur du "Remain"),

Et ce référendum pourrait bien signifier aussi la fin du Royaume Uni, avec la volonté des Ecossais de prendre leur indépendance par rapport à un Royaume qui est de moins en moins Uni, pour pouvoir rester dans l'UE ! : " Brexit will rather lead to the end of the UK than of the EU" [32]

C'est quand la mer se retire qu'on voit ceux qui sont à poil

Bref, "c'est quand la mer se retire qu'on voit ceux qui nageaient sans maillot"  [33] ! Cette citation du légendaire investisseur Warren Buffett se révèle très appropriée à propos des "leaders" Brexiters (si l'on peut nommer ainsi les tenants manipulateurs et très politiciens du Brexit) !

Car si quelque chose est bien clair, c'est que Boris Johnson a choisi le camp du Brexit pour espérer remplacer David Cameron au 10 Downing Street ! Cynisme récompensé par les huées des jeunes britanniques lorsque B. Johnson sortait de son domicile. [34] [35]

La citation est également très appropriée pour les escrocs en tout genre, comme l'auteur de la plus grosse escroquerie financière de l'histoire Bernard Madoff. Bernard Madoff avait abusé de la confiance de ceux qui attendaient des rendements financiers exceptionnels (et vraiment pas raisonnables !), en se servant de l'argent des nouveaux arrivants pour payer les intérêts (extraordinaires !) promis à ceux qui avaient cru en ses promesses avant eux. 

Cette affaire Madoff présente d'ailleurs de nombreuses analogies avec les mensonges et manipulations, répétés depuis des dizaines d'années, par les populistes, nationalistes et autres frontistes : "Le scandale Madoff aurait pu éclater dès 1992" : "Ces 16 dernières années, 6 plaintes ont été déposées contre le financier auprès du gendarme de la Bourse américaine (SEC) qui n'a pourtant rien fait.... « Bien que trois examens et deux inspections aient été effectués, aucune inspection ni examen minutieux et compétent n'a jamais été réalisé »

"A un moment, Madoff a même été pris en flagrant-délit « de mensonge et de déformation des faits », mais les enquêteurs n'ont pas insisté et ont accepté ses explications. De même, quand, en 2004 et 2005, la SEC découvre « avec surprise » que le business de Madoff avec les fonds spéculatifs (hedge funds) gagnait beaucoup plus d'argent que la meilleure société du marché, personne ne trouve rien à redire." Face à cet embarrassant déballage, la présidente de la SEC, Mary Schapiro, n'a pu que faire son mea culpa. « C'est un échec que nous continuons à regretter », a-t-elle réagi, en reconnaissant toutes les occasions manquées de confondre Bernard Madoff

Les tabloïds britanniques (Le Sun notamment, du magnat australien de la presse Robert Murdoch), n'ont-ils pas répété jour après jour des inepsies et énormes contre-vérités au sujet de l'UE ? "The Sun" rappelé à l'ordre pour avoir affirmé que la reine Elizabeth II prônait le Brexit. Et le tabloïd a refusé de présenter ses excuses. [36]

Une bonne partie des médias français n'a-t-elle pas laissé faire, au sujet des aberrations proférées par les populistes de tout poil ; notamment en ne parlant que de ce qui va mal, et en ne mentionnant que rarement les bénéficies de la construction européenne ?

Les hommes politiques d'une bonne partie des pays européens, et notamment la France, n'ont-ils pas trouvé très confortable d'affirmer haut et fort (plus c'est gros et plus ça passe !), depuis des années : quand cela va bien, "c'est grâce à moi", quand cela va moins bien "c'est de la faute de l'UE, de la Commision, de Bruxelles... ! " ? Et ce alors même que la plupart des décisions avaient été prises par ces mêmes 'responsables' politiques, ou leurs leaders, à Bruxelles !

Une UE qu'il faudra bien améliorer de façon drastique

Que les choses soient claires ! Bien sûr tout n'est pas parfait avec l'UE. Qu'il y ait des progrès à faire, c'est bien évident, d'autant que le processus de construction européenne s'est arrêté il y a 10 ou 15 ans.

Rappelons nous : lorsque l'UE faisait face à l'élargissement et au tout aussi nécessaire approfondissement (à 6 la règle de l'unanimité fonctionnait très bien avec le Marché Commun, à 12 ou 15 cela devenait très difficile), les dirigeants des pays européens ont refusé l'obstacle, et ont laissé faire l'élargissement, facile, alors qu'il était très clair que ce qui ne fonctionnait pas bien à 12 ne pouvait pas fonctionnner correctement à 25 ou 30, comme par magie !

Donc il faudra bien améliorer de nombreux aspects, mais de là à :

  • comparer la démarche de l'UE avec celle d'Hitler... (B. Johnson)
  • affirmer des chiffres totalement fantaisistes sur ce que coûte l'appartenance à l'UE, sans parler de tout ce que l'UE apporte (B. Johnson, Nigel Farage)
  • prétendre qu'il serait possible au R.U. d'obtenir un accord du type de celui qu'a la Norvège ou la Suisse avec l'UE, sans dire que ces pays payent des milliards à l'UE à cet effet...
  • prétendre à un tel accord du genre Norvège UE, sans dire que la libre circulation des personnes est au coeur de cet accord, alors que cette libre circulation a été fermement contestée par les Brexiters !
  • affirmer que les jeunes britanniques pourraient bénéficier des échanges Erasmus, sans dire que cela se fera nécessairement à un coût pour les contribuables britanniques...

il y a un fossé, que seuls les populistes, nationalistes, frontistes peuvent oser franchir (plus c'est gros, plus ça passe) !

En revanche, il faudra bien à certains dirigeants de pays de l'UE repenrdre les choses en main, pour reprendre le travail interrompu il y a 15 ans, afin de dépasser la crise relative aux migrants et permettre à l'Europe de tenir son rang par rapport à l'inéluctable montée en puissance des pays émergents (Chine, Inde, Brésil, Turquie, etc.) !

Cette crise du Brexit est donc une fantastique opportunité pour l'UE (rappelons-nous qu'en Japonais, "crise" s'écrit en deux kanjis : "danger", et "opportunité"), à condition que les dirigeants européens se révèlent (enfin !) à la hauteur de leurs responsabilités, historiques !



61 réactions


  • howahkan Hotah 27 juin 2016 12:25

    J’ai voté pour que ce « chef d’œuvre » passe....

    avec cet aveu : L’assassinat de la députée Jo Cox, sous les cris de « Britain first ! » [1] n’aura donc pas suffi à ouvrir les yeux de beaucoup d’électeurs britanniques, sur les aberrations des arguments utilisés par le camp du Brexit.

    il aurait donc fallut plus de ????....cela n’était pas assez ...cet assassinat était donc peut être supposé ouvrir les yeux... ????

    ici on crie«  »britain first«  » et là on«  » crie « allah akbar »" et on est bien sur prié d’y croire...

     smiley


    • Pere Plexe Pere Plexe 27 juin 2016 14:38

      @howahkan Hotah
      Ce n’est pas le seul aveu de cet article :

      la chute brutale de la livre ../.. probablement commencé à déciller les yeux
      Ce sont donc les boursicoteurs qui doivent décider ! Et ce con de peuple obéir...
      Sans compter la manipulation à juger d’un résultat électoral quelques jours après !
      Et pour ceux que ça intéresse voici le cours de la £ sur dix ans.On constate facilement que les fluctuations actuelles sont du même ordre que celles de 2008 alors que le RU était dans l’UE !

      Les (méchants) Brexiteurs ont fait des promesses intenables

      Ce qui bien sûr n’est pas le cas du camp d’en face...ont le saurait !
      Allez chiche : virons tous les élus de l’UE qui aurait fait des promesses intenables

      La pétition pour un nouveau vote serait signée par des pro Brexit.
      Hormis le fait que je doute sérieusement du fait qu’ils soient les plus nombreux à la signer cette pétition est une insulte à la démocratie !



    • Pere Plexe Pere Plexe 27 juin 2016 14:50

      @Pere Plexe
      J’aime aussi le couplet sur les Écossais qui envisagent de quitter l’UK...marrant quand on connait l’attitude de l’UE au sujet de la Crimée !


    • howahkan Hotah 27 juin 2016 16:46

      @Pere Plexe

      salut

      oui, tout à fait exact pour tes deux posts....

       smiley

      un chef d’œuvre disais je ..


    • tf1Groupie 28 juin 2016 00:00

      @Pere Plexe

      « voici le cours de la £ sur dix ans.On constate facilement que les fluctuations actuelles sont du même ordre que celles de 2008 alors que le RU était dans l’UE ! »

      Ah, et vous ne rappelez pas qu’en 2008 on avait peur de se retrouver en 1929 ?
      Si c’est cela les quelques déboires à venir des britanniques, ils n’ont pas de quoi s’inquiéter smiley


    • Laurent Simon 29 juin 2016 07:27

      @Pere Plexe « insulte à la démocratie » ?... le silence des Brexiters, la disparition de B.Johnson depuis le 24, leur apparente volonté de gagner du temps, beaucoup de temps, jusqu’à permettre la non sortie de l’UE ?!!
      « fluctuations actuelles du même ordre qu’en 2008 alors que le RU était dans l’UE ! » oui, et pas dans l’euro !!! (pour ceux qui prétendent que l’euro est une aberration, et que tout va mieux hors de l’euro.)
       


  • Alpo47 Alpo47 27 juin 2016 12:30

    Enfin un texte « objectif ». Il était temps. Tous ces textes et commentaires qui pensaient analyser des faits sont bien à mettre au rebut après cette analyse.
    Et il parait même que les Nord Coréens -pourtant coupés d’internet- et 30.000 citoyens du Vatican (étonnamment, on n’en recense que 9000) ont voté pour un nouveau référendum Anglais ...
    C’est bien la preuve.
    Bravo à l ’auteur.


    • Layly Victor Layly Victor 28 juin 2016 10:37

      @Alpo47
      A propos de cette pétition bidon, dont les journaleux vantent les mérites, Marion Maréchal le Pen, interrogée par l’ineffable Bourdin, a dit qu’elle a participé à cette pétition en mettant comme identité Napoléon Bonaparte, et que son vote a été enregistré. Je ne sais si c’est vrai, mais Bourdin a semblé très gêné.

      Quelque chose qui me préoccupe dans ce Brexit, c’est le statut de Harlem Désir, lui qui a tant œuvré dans le cadre des droits de l’homme, pour le retour de Léonarda.

      On parle d’une pétition en faveur d’un référendum pour l’indépendance de Londres ! S’il y a une pétition pour l’indépendance du secteur Saint Germain des Prés-place des Vosges, incluant la rue de Solférino, je signe des deux mains !

      L’auteur, par pur esprit démocratique, se refuse à faire pression sur les Brexiteurs, alors qu’il pourrait facilement brandir la menace du terrible chef de guerre Hollande. Celui ci, après s’être fait la main sur les Syriens et les Ukrainiens du Donbass, pourrait leur faire découvrir le côté obscur de la force

  • César Castique César Castique 27 juin 2016 13:02

    Moi, si on me commandait un commentaire (rétribué) sur les conséquences du Brexit, je demanderais un délai de six mois. 



    C’est peut-être que je fais partie de ceux qui n’osent pas tout...

    • gaijin gaijin 27 juin 2016 15:29

      @César Castique
      6 mois ? vous êtes un politique ? un premier point pourra sans doute raisonnablement être fait d’ici une décennie ..........
      il nous a fallu une cinquantaine d’année pour comprendre que l’ue était une sombre merde dévoyée de ses objectifs premier et pilotée par des aveugles


    • César Castique César Castique 27 juin 2016 16:32

      @gaijin


      « 6 mois ? vous êtes un politique ? »


      Non, mais je sais lire des statistiques (PIB/hab, marché du travail, ampleur, le cas échéant, des délocalisation et/ou des « relocalisations », cours de la monnaie, balance commerciale, mouvements migratoires, etc., etc.), qui sont significatives de tendances « en cours », et qui sont celles qui se répercutent sur le moral de l’opinion publique.


    • gaijin gaijin 28 juin 2016 10:19

      @César Castique
      oui bien sur vous savez lire mais 6 mois c’est une perspective trop courte c’est ce que je voulais dire il va logiquement y avoir une période chaotique a court terme ce n’est qu’ensuite qu’on saura ce qu’il va en sortir
      bien sur face a l’immédiateté des médias 6 mois c’est beaucoup le temps politique délimité par des élections est de quelque années
      nous sommes des poissons rouges enfermés dans un bocal alors qu’il faudrait penser en terme de siècles


  • Jo.Di Jo.Di 27 juin 2016 13:30

    2015 : 650000 colons du mondialisme s’installent en UK !
     
    2015 : 
    1,5 million de contrats 0h avec quelques heures par mois et 1,3 million de plus sans aucune heure travaillée
     
    Londres : 55% de colons !
     
    Maire islamiste avec « Gloire à Allah » sur les bus pendant le ramadan ...
     
     
    entre 1990 et 2013, la population britannique est passée de 57 à 65 millions de personnes, alors que le taux de natalité est bien inférieur à celui de l’accroissement démographique. A ces rythmes, d’ici 2026, la population du Royaume-Uni dépassera 70 millions d’habitants, la moitié de cette croissance étant due aux migrants.
     


  • robin 27 juin 2016 13:33

    En lisant le premier paragraphe et les lourds sous-entendus qui y sont, j’avoue n’avoir pas eu le courage de continuer, j’ai tout de suite compris à qui j’avais affaire. J’espère pour l’auteur que l’UE paie bien pour reprocher ce que font les autres au niveau artisanal (mensonges de campagne) ce qu’elle fait elle au niveau industriel depuis tant d’années.


  • Ben Schott 27 juin 2016 13:49

     
    « L’assassinat de la députée Jo Cox, sous les cris de « Britain first ! » n’aura donc pas suffi à ouvrir les yeux de beaucoup d’électeurs britanniques, sur les aberrations des arguments utilisés par le camp du Brexit. »
     
    Je ne vois pas en quoi ce meurtre aurait du ouvrir les yeux des électeurs britanniques, sauf à laisser entendre :
     
    - que les partisans du Brexit étaient tous des illuminés d’extrême-droite dangereux, preuve en est que l’un d’entre eux est allé jusqu’au meurtre,
     
    - (version complotiste) que ces partisans – toujours des illuminés d’extrême-droite dangereux – étaient organisés et qu’ils ont prémédité et exécuté ce meurtre.
     
    Dans un cas comme dans l’autre d’ailleurs, ils auraient été stupides en ignorant que ce geste eût été contre-productif, pouvant être récupéré par les partisans du Bremain (ce qui fut effectivement le cas, et en vain).
     
    Utiliser cet argument en introduction d’un article qui prétend dénoncer les « inepties, mensonges et manipulations » des – forcément – « populistes » est non seulement une malhonnêteté inouïe, mais également contre-productif pour la cause que l’auteur prétend défendre.
     
    Vous prenez les gens pour des cons.
     


    • francesca2 francesca2 27 juin 2016 14:30

      @Ben Schott


      Oui. Et je voudrais bien comprendre pourquoi le PADAMALGAM est activé immédiatement pour ALLAHU AKBAR et pas pour Britain first ! 

    • Layly Victor Layly Victor 28 juin 2016 10:54

      @Ben Schott
      Utiliser la disparition de la malheureuse Jo Cox, et utiliser sa photo, c’est bien dans les pratiques de la classe européiste qui est prête à tout pour défendre ses privilèges et son idéologie : aucun respect, aucun sens moral, l’insulte et le mépris pour seule méthode.


      La petite bourgeoisie est complètement affolée et elle devient de plus en plus haineuse, parce qu’elle est coincée entre les peuples qu’elle déteste et qui refusent son idéologie mortifère, et les vraies classes dirigeantes dont elle s’efforce de cirer les pompes, mais qui sont à des années lumières au dessus.
      Ceci dit, comme elle n’a pas d’autre idéal que la haine de son propre peuple et la soumission à la finance internationale, elle ne peut pas aller très loin.

  • tonimarus45 27 juin 2016 14:15

    bonjour- j’ai cru un instant que c’etait du deuxieme degre


  • Enabomber Enabomber 27 juin 2016 14:34

    La question n’est pas de savoir si les dirigeants européens vont se montrer à la hauteur de leurs responsabilités, mais s’ils sont légitimes pour assumer ces responsabilités.


  • Pyrathome Pyrathome 27 juin 2016 14:39

    L’assassinat de la députée Jo Cox, sous les cris de « Britain first ! » [1] n’aura donc pas suffi à ouvrir les yeux de beaucoup d’électeurs britanniques, sur les aberrations des arguments utilisés par le camp du Brexit.
    .
    Vous voulez dire une manipulation provoquée qui n’aurait servi à rien ?

    .
    L’histoire se répétant bizarrement.....
    Suède – 12 Septembre 2003 : assassinat d’Ana Lindh championne du camp Pro-euro, trois jours avant le référendum pour ou contre l’Euro

    – Royaume-Uni – 16 juin 2016 : assassinat de Jo Cox, championne du camp pro-UE, sept jours avant le référendum pour ou contre le Brexit.

    .


    • philouie 27 juin 2016 14:43

      @Pyrathome
      Est-ce que vous pensez que le fait que l’une comme l’autre était pro-palestinienne a été un argument servant à les désigner pour le rôle de bouc-émissaire ?


    • Pyrathome Pyrathome 27 juin 2016 14:55

      @philouie
       C’est en effet aussi une éventualité à mettre sur le compte de « une pierre deux coups » ?
      ou des coïncidences fortuites de la sainte providence ? sorte de « main invisible »....
      À priori, cela n’a pas l’air d’embarrasser l’auteur.....


  • tashrin 27 juin 2016 15:06

    Je rejoins les commentaires précédents
    Et pour achever le tableau, je me permets de copier coller ici le texte de presentation de l’auteur sur AV : http://www.agoravox.fr/auteur/laurent-simon
    Merci pour la modération du propos, l’absence de parti pris, la finesse de l’analyse. Le mépris affiché pour tout ce qui ne relève pas de l’ideologie dominante et convenue, c’est cadeau


  • Coriosolite 27 juin 2016 15:26

    Passons sur l’entrée en matière de l’article qui fait un parallèle entre un meurtre révoltant et le vote de la majorité des britanniques. Procédé assez répugnant monsieur Simon, mais ça n’a pas l’air de vous gêner.

    Continuons sur l’évocation de la chute des Bourses : évènement absolument artificiel qui ne met à jour que l’obscénité de ces fortunes gigantesques qui ne savent plus s’employer pour le bien commun. Les bourses sont à des hauteurs stratosphériques quand le monde s’enfonce dans le désordre, la guerre et la pauvreté.

    Si vous trouvez que ces spasmes psychologiques des super-riches sont signifiants, ça montre seulement votre piètre esprit critique et votre aplatissement devant l’idéologie dominante.

    Vivez heureux avec votre arrogance et vos certitudes.


  • gaijin gaijin 27 juin 2016 15:34

    « Cette crise du Brexit est donc une fantastique opportunité pour l’UE (rappelons-nous qu’en Japonais, »crise« s’écrit en deux kanjis : »danger« , et »opportunité« ), à condition que les dirigeants européens se révèlent (enfin !) à la hauteur de leurs responsabilités, historiques ! »
    autant compter sur l’aide des extraterrestres !
    il y a plus de chance de voir leur intervention que de voir changer les technocrates tellement formés a raconter des aneries qu’ils finissent par croire en leurs propres mensonges


  • Jo.Di Jo.Di 27 juin 2016 15:58

    Encore une ineptie, spéciale Bobo Chanel soumis :
     
    Site de rencontre pour trouver une deuxième femme : multiculturalisme ou bigamie ? — RT en français
     
    Dans la colonie du Londonistan, souchien finance la polygamie des colons ....
     
     
    « Les représentants du gouvernement permettent aux musulmans de prendre différentes femmes aux frais du contribuable »
     
    Robin Tilbrook, chef du Parti démocrate anglais


  • leypanou 27 juin 2016 16:32

    Des Brexiters de plus en plus nombreux pour demander un nouveau vote !

    Tant et si bien que de plus en plus d’électeurs pro Brexit se mettent signer la pétition en faveur d’un nouveau référendum ! (3 millions de signature dimanche 26 juin à midi) [12]. :que des personnes supposées être sensées puissent écrire ce genre d’inepties est tout simplement ahurissant.

    L’analyse jusqu’à maintenant montre que sur les prétendues 3,5 millions de signatures, seules 353 000 viennent de le Grande-Bretagne ; il faut aussi y compter les 41 118 signatures de la Cité du Vatican, ainsi que 25 000 de la Corée du Nord.

    Bref, l ’auteur prend ses fantasmes pour la réalité !!!

    PS Comme d’habitude, la chaîne BFM-TV, l’une des pires propagandistes qui soient, relaient aussi ce genre de pétition bidon.


    • tf1Groupie 28 juin 2016 00:08

      @leypanou

      Quelle est la fiabilité de cette source (un journaliste de Chicago) ?


    • Feste Feste 28 juin 2016 05:01

      @tf1Groupie
      La fiabilité de cette source c’est par ex moi
      Je suis allé signer 2 fois pour voir, un coup comme britannique vivant en corée du nord, et un second coup comme britannique vivant en Israel.
      Tu n’as qu’a verifier. Cette petition est une merde ridicule, que tous les medias presentent comme une volonté populaire britannique de raccrocher le wagonnet britannique à la machinerie UE/USA
      Pour dire la panique générale chez les remains smiley


  • Allexandre 27 juin 2016 17:59

    M. Simon ne répond pas ! Il est aux abonnés absents. Votre article est une litanie de vulgarités, de poncifs plus faux les uns que les autres et vous vous posez en donneurs de leçons. Je serais vous, je retournerais vite dans ma tanière pour essayer de ma faire oublier.


  • agent ananas agent ananas 27 juin 2016 19:06

    Autre mensonge. Cameron avait aussi prédit la 3ème guerre mondiale en cas de Brexit. Un oubli de l’auteur, sans doute ?


    • Laurent Simon 1er juillet 2016 15:08

      @agent ananas Cameron, sur ce coup, a largement montré une grande imprudence, en faisant de sa promesse de référendum un argument électoral ; et cela lui a effectivement permis de se faire réélire. Ce qu’il a pu dire (quoi précisément, source ?) depuis, en faveur du Remain, n’est pas une référence pour moi.
      Une fois qu’on donne prise à la démagogie, tout devient possible.


  • HCO3 27 juin 2016 19:36

    grandeur & décadence
    https://i.imgur.com/RShLbId.png


  • Etbendidon 27 juin 2016 20:32

    OUI monsieur simon zavez raison, c’est la mairde
    Tiens mon pote trader qu’avait acheté un trois pièces à Londres Downtown (centre) pour 1,8 Million d’euros (un 3 pièces de 50m2 quand meme !) et ben depuis vendredi y vaut des clopinettes son 3 pièces cuisine
     smiley
    Et moi vous me connaissez toujours la main sur le coeur, je lui ai proposé de le racheter pour soixante mille euros histoire de l’aider
    et ben y m’a regardé d’un drole d’air mon pote trader
    pourtant je voulais aider pas me moquer
     smiley


  • Vinciboulette 27 juin 2016 21:05

    Sauf que le vote en faveur du Brexit, jeudi, n’a justement recueilli que 51,9% des voix, pour une participation de seulement 72% des inscrits !


    Et en 2012, Hollande n’a recueilli que 51,64% des suffrages pour une participation de seulement 80,35% des inscrits ! Il est donc illégitime ! Et selon ce raisonnement pratiquement chaque président avant lui.


    • Pere Plexe Pere Plexe 27 juin 2016 21:16

      @Vinciboulette
      C’est fou comme les principes démocratiques sont insupportable aux mauvais perdants...

      Sinon Junker il à fait quel score ?


    • Vinciboulette 27 juin 2016 21:35

      @Pere Plexe

      Ah mais ça faut pas dire ! C’est populiste !

    • Layly Victor Layly Victor 28 juin 2016 11:28

      @Vinciboulette

      Au passage, une perle en direct chez Askolovich (I-télé) de l’inénarrable Bayrou : « la démocratie, ça peut être dangereux, quand c’est mal appliqué » (authentique !)

      Il se dit « profondément blessé » par la perfidie des Anglais. Dans sa tête, il est déjà en tenue camouflée, prêt à être largué au dessus de Londres. Les bouseux racistes et xénophobes et le vieux colonel en retraite vont morfler, foi de Bayrou ! ça leur apprendra à faire un mauvais usage de la démocratie !

  • révolQé révolQé 28 juin 2016 10:19

    Encore un eurotroll dans toute sa splendeur...  smiley
    Zont mal au fion depuis quelques jours...


  • pierre 28 juin 2016 10:51

    l’avantage du brexit , c’est qu’il va y avoir des bureaux disponibles pour l’arrivée de la Turquie.


  • Djam Djam 28 juin 2016 11:02

    @ l’auteur, Laurent Simon...
    Vous êtes rigolo cher contributeur d’AV. En effet, vous vous plaigniez (voir votre présentation « profil ») qu’AV « serait » devenu un lieu de propagande eucrosceptique, europhobe, extrême gauche... bref, vraisemblablement tout ce qui ne colle pas avec vos convictions. Mais n’est-ce pas de la propagande que vous faites ici ? cher Laurent, il va falloir apprendre à vivre avec la contradiction sinon vous risquez le syndrome phobique sous peu


  • Werner Laferier Werner Laferier 28 juin 2016 11:04

    Que voulait vous, ces gens ne comprennent rien à rien. Le Brexit.
    Oui les referendums sont un dénis de démocratie ! La preuve pour un vote d’une telle importance 52% devrait être insuffisant ! 60% et 75% de participation serait logique car cela traduirait un vrai consensus. Là c’est 75% des jeunes qui ont voté non au Brexit et qui sont finalement les plus concernés pour leur futur.
    Donc oui, il faut revoter, le plébiscite et les référendums, c’est l’arme des empereurs et des dictateurs de toutes sortes (De Gaulle, Napoléon, Hitler....).


    • Coriosolite 28 juin 2016 12:28

      @Werner Laferier
      Votre argumentation sur le vote des jeunes doit être corrigée.

      Ce ne sont pas 75% de tous les jeunes qui ont votés « remain », mais 75% des jeunes qui ont votés.

      Et seulement 33% des jeunes se sont rendus aux urnes. Donc 24% de tous les jeunes ont voté « remain » (75% de 33%).

      Ca fait un grosse différence avec ce que vous avancez.


    • Auxi 28 juin 2016 19:43

      @Ducon Laferier

      Là c’est 75% des jeunes qui ont voté non

      Sans blague ? Les bulletins de vote sont signés par les électeurs ? Tu as mesuré ça comment, Ducon Laferier ? Au doigt mouillé ? Au pifomètre ? Ce n’est pas parce que la PropagandaStaffel des euro-fascistes le répète en boucle que ça en fait une vérité. Alors, ça vient d’où, ça ? Des instituts de sondages et autres charlatans associés ? D’un micro-trottoir ? De chez Madame Irma ?
      D’autre part, si tu t’occupais de tes fesses, l’Amerloque, ça nous ferait des vacances. On ne t’a ni sonné, ni sifflé, alors, cou-couche panier !

      Et quand bien même cette fable serait avérée, peut-être bien que les « vieux » ont une certaine expérience de ce que vaut la parole des politocards, contrairement aux « jeunes », pleins d’illusions et malléables à merci. Quand on sait que les « jeunes » peuvent attendre toute une nuit dans des sacs de couchage sur le trottoir le dernier i-bidule absolument indispensable qui leur sera vendu à prix d’or, n’est-ce pas…

    • Allexandre 28 juin 2016 21:59

      @Werner Laferier
      Non seulement vous êtes nullissime en Histoire, mais aussi en français. Le plébiscite et le référendum sont deux pratiques différentes dans leur essence. Quant à cataloguer De Gaulle de dictateur, il faut vraiment ne rien comprendre du tout. La dictature aujourd’hui est elle du côté de la Maison Blanche et du Capitole, du moins en façade. Alors apprenez votre bab avant de vouloir donner des leçons à ceux qui en savent bien plus que vous !!!


    • covadonga*722 covadonga*722 29 juin 2016 07:05

      @Werner Laferier
       Là c’est 75% des jeunes qui ont voté non au Brexit et qui sont finalement les plus concernés pour leur futur.



       c’est faux et basé sur aucun chiffre je vous renvoie au journal le monde d hier qui démontre que cette proposition est non seulement nulle et non advenue mais que sa conceptualisation mathématique hasardeuse n’est basée sur aucunes données précise . Je suis fort aise de vous croiser ce matin marcher sur quelqu’un comme vous ou isga est un plus que probable signe de chance 

  • sparker808 (---.---.48.194) 28 juin 2016 11:06

    Moi qui suis un électeur lambda qui refuse de se pseudo-spécialiser dans l’éco-politico-socialo quoi que ce soit (je suis sincère) mais qui voudrait faire son devoir citoyen en connaissance et qui aurait voté pour la sortie très certainement, tout ceci me donne l’impression d’une vaste manipulation en vue de ??
    Reprendre l’europe au bankster au profit d’un fédéralisme politique ?
    Est-ce que la commission, établie dans ses pouvoirs par les gouvernants Frankenstein des pays européen, n’aurait pas échapper à ses maitres ?
    Les nouveaux traités 2017 n’auraient-ils pas renforcer encore plus ce pouvoir illégitime ? il fallait donc prendre les devants.
    Car il me surprendrait que l’UE actuelle se passe de la city !!

    Depuis le début j’ai été surpris que Cameron propose cela comme argument électoral, c’était prendre un risque énorme pour une ré-élection.
    Je voudrais pas être parano ou complotiste mais remettre en question l’énorme construction européenne et la puissance de la city pour quelques nationalistes anti immigration me semble disproportionné, vu avec un peu de recul.

    On entend Valls dire qu’il n’est plus question du tafta, que Sarkosy (que je soupçonne d’avoir rêvé à une époque être le premier président européen) dit qu’il faut réécrire les traités avec un accent populaire etc etc etc... ça fait un peu louche quand même...

    Est-ce délirant de ma part ??


  • J.MAY MAIBORODA 28 juin 2016 12:35

    Ce que l’auteur(e) a oublié de dire sur les conséquences du Brexit : 

    Les 10 fléaux de l’Egypte s’abattront sur le Royaume Uni.

    Les eaux de la Tamise seront changées en sang

    Les grenouilles étrangères tomberont et recouvriront l’Angleterre

    Toute la poussière du sol se changera en moustiques cruels

    Des bêtes sauvages en grand nombre entreront dans tout le pays.

    Tous les troupeaux des paysans écossais mourront

    Gens et bêtes seront couverts de furoncles bourgeonnant en pustules.

    Le Brexit fera tomber la grêle qui se transforma en feu sur le Royaume Uni

    Les sauterelles recouvriront la surface de toute la terre et la terre sera dans l’obscurité ; elles dévoreront toutes les plantes et tous les fruits, tout ce que la grêle avait laissé, et il ne restera aucune verdure aux arbres ni aux plantes des champs dans tout le pays.

    Il y aura d’épaisses ténèbres sur le palais de Westminster.

    Seule la dixième plaie, THANK GOD (« Tous les premiers-nés mourront » ) épargnera le Royaume 


    • Auxi 28 juin 2016 19:46

      @MAIBORODA
      Mais pas la onzième : Werner Laferier, version yankee de notre Spartagugusse.


  • fcpgismo fcpgismo 28 juin 2016 12:47

    Le projet Européen est parfaitement comparable au projet Hitlérien en ceci qu’il est hégémonique totalitaire et violemment ressenti par les classe populaires.(probablement des centaines de milliers de morts une baisse de l’espérance de vie ) Hégémonique car il ne permet par l’expression populaire à travers les élections ; Totalitaire car seul l’orthodoxie libérale peut s’y affirmer ; et que dire de plus sur la violence exercé contre les peuples du Sud.

    L’Europe doit radicalement se réformer c’est un autre projet qui doit émerger, qui laisse du temps au temps et surtout ne pas porter en quelque façon que ce soit atteinte à la souveraineté des peuples qui composent ce projet. Commençons par le début une langue commune à tous nos pays : Concrètement ; ou a travers des moyens technique universels (traducteurs instantanés ou autres... )

    • julius 1ER 29 juin 2016 08:51
      Le projet Européen est parfaitement comparable au projet Hitlérien en ceci qu’il est hégémonique totalitaire et violemment ressenti par les classe populaires.

      @fcpgismo

      à un moment donné il faut quand-même arrêter le délire, ce n’est pas parceque que l’on écrit sous un pseudo que l’on peut raconter n’importe quoi !!!!!
      encore un à pleurer qu’il n’y pas assez de Démocratie ni de référendum ...
      on voit bien avec Notre Dame des Landes et son fameux aéroport , je vis en Bresse et je me sens concerné par le sujet et pourtant ce n’est pas moi qui suis le plus gêné par les avions !!!
      combien de participants à ce fameux référendum la semaine dernière ????

      40% seulement ....un taux encore plus bas qu’aux régionales alors faudra quand-même arrêter de dire pauvres citoyens, déni de Démocratie car lorsque l’on doit donner son avis sur une question encore faut-il que l’on se sente concerné par le bien commun !!!!!

      alors quand au projet européen il faut quand-même regarder les choses en face ... les politiciens se sont endormis sur le sujet, c’est sûr mais les anglais, quel boulet pour faire avancer les choses dans le sens du bien commun .... dans ce sens là oui au Brexit surtout lorsque l’on voit les menteurs invétérés que sont les Farage et autre Johnson à tous égards il vaut mieux que ces salopards soient OUT plutôt que IN.
      c’est bon pour la salubrité publique !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      PS/ dans quelques mois les anglais vont vouloir les pendre ces deux enfoirés aussi moi je suis déjà prêt à envoyer les cordes .

  • Laurent Simon 28 juin 2016 23:30

    Quelques éléments de réponse, n’ayant pu le faire avant. Je vais essayer de répondre à ces différents commentaires, de façon groupée, puisqu’ils présentent beaucoup de points communs.
    Notamment pour clarifier ma pensée, puisqu’elle ne semble pas avoir été très bien comprise  smiley :
    1. Le meurtre de Jo Cox n’a pas suffi aux britanniques à mettre beaucoup plus de sérénité dans le climat avant référendum, alors que le peuple britannique est habituellement beaucoup plus flegmatique, et avec de l’humour aussi. De l’avis des observateurs présents au RU, JAMAIS il n’y a eu une telle violence verbale, une telle outrance dans les débats, et cela ne me semble pas un bon signe.
    2. La chute de la livre £ sterling concerne beaucoup de monde, et notamment les habitants du RU (et aussi les retraités qui vivent ailleurs). Il n’y a pas besoin d’être financier, ou de jouer en bourse, pour constater les dégâts que cela peut faire.
    3. De même pour la chute des bourses européennes. La puissance des marchés financiers ne me réjouit pas spécialement, mais je n’y peux rien, et dans un monde ouvert et mondialisé, cette dimension ne peut être occultée par aucun gouvernement.
    4. La pétition qui circule a été lancée par un pro Brexit, c’est écrit dans l’article ! Et si je la signale, c’est parce qu’effectivement elle est détournée par des anti Brexit, et aussi pas mal d’électeurs du brexit qui commencent à regretter leur choix. Je ne crois pas à l’éventualité d’un nouveau référendum, et je pense que puisque les anglais l’ont voulue, ils n’ont plus qu’à assumer leur choix.
    5. Au passage je rappelle quelque chose (signalé dans l’article) qui n’est mentionné par aucun commentaire : la possibilité très probable d’un éclatement de l’actuel « Royaume Uni ». Il est très probable que ce soit une des raisons importantes du revirement de nombreux partisans du Brexit, alors que c’était clairement annoncé dans le débat.
    6. Mais beaucoup ont été pris dans un tourbillon (et la violence des débats, qui ne volaient pas haut), et leurs convictions semblent bien avoir restreint fortement, au moins temporairement, un minimum d’esprit critique.
    7. Si les pays dans l’UE subiront certains inconvénients de cette situation, le pays qui en aura le plus sera le RU, notamment pour des raisons économiques.
    8. Et comme les différents journaux télévisés le montrent bien, B.Johnson se fait très discret depuis vendredi 24, et semble très embarrassé par ce succès du Brexit. Faut-il conclure qu’il ne s’attendait pas à ce succès, et (ce que l’on savait déjà) il n’a pris cette position que pour des raisons politiciennes, pour remplacer le PM Cameron, comme Fabius en 2005 (ce qui ne lui a pas permis de devenir Président français, mais de présider le Conseil Constitutionnel 11 ans après).
    En tout cas, les ’leaders’ du Brexit n’avaient pas établi de ’plan B’ (cf Fabius, décidément, sauf que là ce sont les opposants à l’UE qui n’avaient pas prévu de plan B). En fait, B. Johnson voulait avoir le beurre d’un Brexit à 48%, et l’argent du beurre de l’appartenance à l’UE ! Et sans l’éclatement prévisible du RU !
    9. Ce n’est pas la première fois que les britanniques cherchent à avoir le beurre et l’argent du beurre, c’est leur démarche quasi constante depuis 40 ans.
    10. Et si ce brexit est finalement déclenché, cela permettra enfin à certains pays de reprendre (l’approfondissement de) la construction européenne.
    Sauf que personne ne semble vouloir invoquer l’article 50, pour concrétiser cette sortie de l’UE... cf « Brexit : et si le Royaume-Uni restait finalement dans l’Union européenne ? »

    ,.


    • Ben Schott 29 juin 2016 06:56

      @Laurent Simon
       
      « Le meurtre de Jo Cox n’a pas suffi aux britanniques à mettre beaucoup plus de sérénité dans le climat avant référendum, alors que le peuple britannique est habituellement beaucoup plus flegmatique, et avec de l’humour aussi. De l’avis des observateurs présents au RU, JAMAIS il n’y a eu une telle violence verbale, une telle outrance dans les débats, et cela ne me semble pas un bon signe. »
       
      Vous ne clarifiez pas votre pensée, vous dites autre chose. Dans votre introduction vous n’avez mis en cause que les partisans du Brexit ( « L’assassinat de la députée Jo Cox, sous les cris de « Britain first ! » n’aura donc pas suffi à ouvrir les yeux de beaucoup d’électeurs britanniques, sur les aberrations des arguments utilisés par le camp du Brexit. »).
       
      Par ailleurs, vous parlez de « violence verbale », d’« outrance dans les débats », qui ne vous auraient pas « semblé un bon signe ». Appréciations parfaitement subjectives, et parfaitement hors de propos : un tel débat, concernant un choix historique pour la nation britannique, aurait dû selon vous se tenir dans la bonne ambiance et avec le flegme et l’humour britannique (avec vous comme arbitre des politesses ?).
       
      Quant à la chute de la livre, s’il n’est « pas besoin d’être financier, ou de jouer en bourse, pour constater les dégâts que cela peut faire », attendez au moins que les dits dégâts aient eu lieu avant d’en parler.
       


  • covadonga*722 covadonga*722 29 juin 2016 07:08

    Chemin faisant il vit le col du Chien, pelé :
    Qu’est-ce là  ? lui dit-il. Rien. Quoi ? rien ? Peu de chose.
    Mais encor ? Le collier dont je suis attaché
    De ce que vous voyez est peut-être la cause.
    Attaché ? dit le Loup : vous ne courez donc pas
     Où vous voulez ? Pas toujours, mais qu’importe ?
     Il importe si bien, que de tous vos repas
     Je ne veux en aucune sorte,
    Et ne voudrais pas même à ce prix un trésor.
    Cela dit, maître Loup s’enfuit, et court encor.

     dédié a la crapule stipendiée !


  • Legestr glaz Ar zen 29 juin 2016 08:26

    Le gars qui n’a rien compris, celui qui va à l’abattoir en sifflant. Celui qui pense que l’UE a été construite pour les peuples, pour « tenir son rang » face à la Chine. C’est à mourrir de rire une telle cécité.

    L’auteur devrait prendre sa plume pour nous expliquer comment cette union économique de 28 pays peut faire face aux Chinois et aux indiens puisque toutes les dispositions des traités ont été rédigées pour favoriser le départ des entreprises dans les pays à coût de revient et permettre le rachat des sociétés de la vieille Europe par les multinationales.

    Il faut vraiment être aveugle pour ne pas le voir. L’UE a été fondée exclusivement pour satisfaire les besoins d’une élite qui pompe la sueur des travailleurs.

    Lorsque je vois la conclusion de l’auteur je me dis qu’il lui reste un grand chemin à parcourir pour comprendre le fonctionnement de l’UE.

    Et s’il nous rédigeait un commentaire sur les réalisations concrètes de l’UE, ses victoires, ses succès ?

    "En revanche, il faudra bien à certains dirigeants de pays de l’UE repenrdre les choses en main, pour reprendre le travail interrompu il y a 15 ans, afin de dépasser la crise relative aux migrants et permettre à l’Europe de tenir son rang par rapport à l’inéluctable montée en puissance des pays émergents (Chine, Inde, Brésil, Turquie, etc.) !

    Cette crise du Brexit est donc une fantastique opportunité pour l’UE (rappelons-nous qu’en Japonais, « crise » s’écrit en deux kanjis : « danger », et « opportunité »), à condition que les dirigeants européens se révèlent (enfin !) à la hauteur de leurs responsabilités, historiques !"

    En avant toute pour « une autre Europe ». C’est pour Noël, dans la hotte du Père Noël. Je vous le dis !


  • zygzornifle zygzornifle 29 juin 2016 13:12

    ce sont tous des flanby alors.....


  • jako jako 29 juin 2016 19:18

    ici on crie« »britain first« » et là on« » crie « allah akbar »" et on est bien sur prié d’y croire...

      superbe observation


Réagir