mardi 10 juillet - par olivier cabanel

Les mots ont un sens

Nos élus l’ont souvent été pour savoir « manier » les mots, avec cette régulière volonté de séduire, dans la droite ligne de la célèbre fable du corbeau et du renard, chère à Jean de La Fontaine... d’autres élus vont aujourd’hui plus loin, en nous faisant douter du sens des mots que nous entendons.

Exemples...

Pour le député Cédric Villani, député LREM de l’Essonne, et accessoirement mathématicien, un rapport attendu, et non fourni n’a pas été « décalé », mais plutôt il « s’intègre dans un nouveau calendrier  »...

Voilà qui a le mérite de la clarté.

Le nouveau ministre de l’intérieur, Gérard Collomb, pour ne pas le nommer, s’exprimait un certain 11 février 2018 : il ne voulait pas utiliser le mot « expulser », (oh le vilain mot !) bien trop direct, et lui a préféré « des gens qui sont déboutés du droit d’asile, et qui ont dû être éloignés  »...donc on a bien compris, ils ne sont plus « expulsés », ils sont seulement « éloignés »...

Pas sûr que ça soit moins douloureux pour les « éloignés ».

Quittons ce tatillon ministre, pour un autre, Bruno Le Maire en l’occurrence, le nouveau ministre de l’économie et des finances.

Il n’aime pas que l’on évoque de « nouveaux impôts », et lui préfère, le 22 janvier 2018, le mot « prélèvement  »... par sûr que le résultat soit différent...

Il est vrai qu’une ministre (Jacqueline Gourault) avait fait « la boulette » en évoquant le remplacement de la taxe d’habitation par « un futur impôt plus juste. lien

Faisons un tour du coté de Nathalie Loiseau, ministre chargée des affaires européennes, laquelle se refuse d’évoquer pour les migrants l’existence de « centres fermés », mais plus simplement de centres dont ils ne pourront pas sortir. lien

Etrange conception de la liberté pour une femme portant un nom d’oiseau...

Quant à Hulot, le « performant » ministre de l’écologie, le mot « raté » ne lui convient pas dans l’expression « un rendez-vous raté », et il lui préfère de loin l’expression « un rendez-vous incomplet »... mais on n’est pas certain que ça change grand chose...

C’était le 6 juin 2018, sur France Inter...

La veille, Françoise Nyssen, la ministre de la culture, se refuse à parler de « suppression » au sujet d’une chaîne de télévision et lui préfère de loin l’expression « bascule numérique »...lien

Il fallait que ce soit dit !

Nous ne sommes pas à l’abri d’autres cocasses surprises, ainsi, alors qu’en Pologne les députés ont voté pour une diminution de 20% de leur salaire, (lien) et qu’en France, c’est le contraire qui s’est passé, gageons que les intéressés préfèreront de loin que l’on évoque un changement de leur barème salarial, plutôt qu’une augmentation de salaire.

Et puis, finalement, leurs salaires ne s’élèvent qu’à 9186 €, ce qui n’est pas si important, même si René Dosière, spécialiste du contrôle de l’argent public s’est dit « choqué ». lien

Pourtant, on avait cru entendre lors d’un long discours récent présidentiel adressé aux préfets du pays, qu’il fallait « économiser sur les dépenses courantes pour pouvoir investir et transformer notre société  ».

C’est dans ce même discours que l’on découvre que le champion du monde toute catégorie n’est autre que le chef de l’état.

Dans ce discours, il ne parlera jamais de « libéraliser le marché du travail », et préfère évoquer le fait de « libérer le marché du travail »...

Tout comme il préfère « libérer le secteur du logement »...et voue aux gémonies « la libéralisation » de ce même secteur. lien

Liberté, quel joli mot.

Récemment Macron avait affirmé sa royale volonté de ne plus parler de la « sécurité » sociale, et lui préférer le mot « protection » sociale.

La nuance est importante car elle comporte en germe le fait qu’il ne serait plus question de cotiser selon ses moyens et de recevoir selon ses besoins... sous entendant la mise en place d’un système de santé à 2 vitesses.

L’idée semble abandonnée... jusqu’à quand ?

Finalement, c’est le double discours qui semble être le phare de ce nouveau gouvernement, dans la droite ligne du « en même temps ».

Ainsi, il proclame son « attachement au droit d’asile », tout en faisant preuve d’une grande brutalité dans le traitement réservé aux migrants.

Alors qu’il jugeait qu’Angela Merkel avait sauvé « la dignité collective » de l’Europe en ouvrant massivement, à l’été 2015, les frontières de l’Allemagne aux migrants... il ajoutait peu après « qu’il faut reconnaitre les limites de notre capacité à intégrer et en tirer les conséquences »... d’ailleurs on retrouve cette forme de pensée contradictoire chère au nouveau président dans un texte connu : « la France doit être à la hauteur de sa tradition historique d’accueil, tout en se montrant, dans des conditions toujours dignes, inflexible avec les personnes qui ne remplissent pas les conditions de séjour sur notre territoire  ». lien

N’est-il pas dramatique que Cédric Hérrou, cet homme qui, sans la moindre contrepartie, a apporté son aide à plusieurs migrants, et ait, pour ces actions, été condamné à la prison avec sursis, avec une amende en prime.

Il avait déclaré alors : « c’est une politique d’extrême droite, j’interpelle M. Macron, il faut qu’il se positionne là-dessus »...sans réponse à ce jour de l’intérpellé... lien

Heureusement il reste dans ce pays quelques structures démocratiques, respectueuses des valeurs de la République, tel le Conseil Constitutionnel, lequel vient de censurer le « délit de solidarité » que tentait d’imposer ce gouvernement... obligeant le législateur à revoir sa copie, et donc l’article L 622-4. Lien

Le C.C. participe donc, à sa manière, à donner lui aussi son vrai sens aux mots, demandant ainsi de ne plus assimiler « passeur » et « aide humanitaire ».

Alors aidons à notre tour ce gouvernement à parfaire son langage...

Ainsi, il ne faudra plus dire « j’ai menti », mais plutôt ma « déclaration n’est pas conforme à la vérité  »... voire « ma déclaration comporte quelques inexactitudes »...

C’est d’ailleurs ce qu’a fait le gendarme responsable de la mort d’un jeune nantais, scandaleuse bavure qui a provoqué depuis de nombreuses émeutes dans les quartiers de la ville. lien

Toujours est-il que la cote présidentielle s’effondre, y compris celle de son premier ministre... rappelant curieusement l’épisode qu’avait connu son prédécesseur.

En tout cas, un an s’est à peine écoulé, et le moins que l’on puisse dire, c’est que la « barque présidentielle » est chargée, et bien chargée.

Hors de toute attente, ce sont les plus riches du pays qui ont profité de ses largesses... les plus pauvres attendront, et attendent encore, puisque Macron a décidé d’attendre la fin du mondial de foot pour prendre ses « décisions »...

La barque chargée ?

De la piscine à Brégançon, en passant par l’avion utilisé pour parcourir 110 km, les lobbys pharmaceutiques reçus en grande pompe, la baisse des APL, la baisse du budget de la sécurité sociale, des collectivités locales, la hausse de la CSG pour les fonctionnaires et les retraités, la baisse des APL, la suppression de 260 000 emplois aidés, le gel des pensions de retraite, le jour de carence pour les fonctionnaires, l’augmentation du forfait hospitalier, et on pourrait continuer à l’envie.

Un économiste a fait un bilan assez lucide : en 9 petits mois, alors que pour 10% de la population le pouvoir d’achat a augmenté de 6,9 milliards, il a baissé de 8,8 milliards pour 90% de la population, diminuant d’autant leur pouvoir d’achat, freinant donc la consommation, et ne permettant pas de faire redémarrer le pays, et baisser le chômage.

Le moment de rappeler au président qu’il a récemment déclaré : «  les aides sociales coûtent un pognon de dingue  »... et là, il n’a pas pensé à choisir des mots moins disrupteurs, du genre de ce qu’il utilise habituellement. lien

Nuls doutes que les années qui viennent nous feront découvrir d’autres facéties langagières de ce gouvernement, lequel semble particulièrement doué, et pourtant il reste un peu d’espoir.

En effet, il faut rappeler que depuis 2014 le Sénat a voté un projet de loi prévoyant une procédure de destitution par le Parlement en cas de « manquement du chef de l’Etat à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat ».

Etrangement, rien n’était prévu auparavant en cas de « manquements gravissimes » permettant un « empêchement » du Président, et donc de déclarer la vacance du poste.

Manquements ? De quelle sorte ?...

D’un comportement personnel incompatible avec la dignité de la fonction, à la réalisation d’un crime, en passant par un complet déraillement lors d’une expression publique, la liste est assez longue, et lorsqu’on se souvient des cris qu’il poussait avant d’être élu, (lien) on peut facilement imaginer qu’il puisse bientôt être un jour concerné. lien

Comme dit mon vieil ami africain : « quand on a un marteau dans la tête, on voit tous les problèmes sous la forme d’un clou ».

L’image illustrant l’article vient de voxfnredekker.com

Merci aux internautes pour leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Articles anciens

Macron, le président carabistouille

Macron, un monarc

Macron, un an déjà

En marche ou grève

Est-ce la fin du service public ?

Soldes, tout doit disparaitre

Le meilleur ou bien le pire ?

T’as pas mille balles ?

Le salaire du bonheur

Après le réveillon, le Réveil ?

Merci macron

La langue de macron

Macron, faire le plein avec du vide

Du Macron au micron

Macron vous fait bien marcher !

Méritons-nous un tel mépris ?

Un Macron très sucré

Un hold-up électoral

Le mélange des genres

Macron tend un piège

Le peuple ou les élites

Ils font leur nid dans le ni-ni

Lever le mystère Macron

Les bouffons politologues

La politique de l’illusion



81 réactions


  • Jean Roque Jean Roque 10 juillet 10:28

     
    « César est maître de la grammaire » disaient les romains, bobo est autorisé a la grammaire de Soros uniquement.
     
    « La pensée radicale n’est que le vocabulaire radical » ajoute Baudrillard, alors :
     
    2100 : troupeau 11,2 milliards (1/3 africains), si la fécondité mondiale tombe à 2,5 en 2050 et 2 en 2100 ... (fécondité 7,6 actuellement chez le vieil ami nigérien du collabo Crassanel).
     
    Si la fécondité tombe qu’à 2,5 alors ce sera 16,5 milliards de bouffeurs de planète en 2100 (2x aujourd’hui).
    Il serait content le Crassanel... il pourra tout bétonner biobio et bouffer végan mondainement des limaces végan pour la surponte importée avec son vieil ami spermatique !
     
    http://www.contre-info.com/drepanocytose-la-carte-du-grand-remplacement-mise-a-jour-chiffres-2015

     
     
    https://www.lesechos.fr/20/09/2017/lesechos.fr/030589056746_la-population-de-l-afrique-devrait-quadrupler-d-ici-a-2100.htm

    http://economiedurable.over-blog.com/2017/06/les-nouvelles-projections-demographiques-de-l-onu.html
     

    https://esa.un.org/unpd/wpp/Graphs/Probabilistic/POP/TOT/


    • olivier cabanel olivier cabanel 10 juillet 12:52

      @Jean Roque
      villistia

      pourquoi pas, tout ça confirme que tout n’est qu’un éternel recommencement.
      et depuis des millénaires, ça n’a pas arrêté.
      on se demande bien pourquoi ce ne serait pas le cas.
      l’homme ne tire que rarement des leçons du passé.

  • Salade75 10 juillet 10:35

    Bonjour.

    Pour ce qui concerne le sens des mots, j’ai l’impression que vous découvrez la politique.
    Personnellement, je n’ai jamais vu de politicien qui n’ait pas « des pudeurs de gazelle » pour évoquer des sujets qui le dérangent. Et évidemment il y a plus de sujets qui dérangent quand on est au pouvoir que quand on est dans l’opposition.
    Attribuer cette spécificité à ce gouvernement me semble exagéré.
    Au pire, on pourrait dire qu’ils n’ont pas l’aisance des vieux briscards dans la périphrase.

    Pour ce qui concerne la politique de Macron, elle est conforme à ce que l’on pouvait attendre du personnage.
    Libéral décomplexé, énarque hautain, ambitieux, très introduit dans les milieux d’affaire, peu soucieux des nations et des « petits », entêté (d’aucun diront tenace, les mots ont un sens) ... tout cela était connu avant l’élection.
    Ceux qui ont voté pour lui le savaient, ou alors n’ont aucune excuse à ne pas l’avoir su.

    La question est : quand aucun candidat alternatif n’a la moindre crédibilité (au sens programme et capacité à améliorer la situation globale), à qui bénéficie la colère générée par une telle politique ... ?


    • olivier cabanel olivier cabanel 10 juillet 11:45

      @Salade75
      rassurez vous, je ne le découvre pas... j’ai longtemps fréquenté ce monde, et je commence à assez bien le connaitre...

      la différence avec la politique telle qu’elle est pratiquée aujourd’hui est qu’ils sont devenus imbuvables, scandaleux, et que naïvement, ils pensent que nous avalons toutes leurs couleuvres...
      je crois qu’ils vont bientôt déchanter.
       smiley

    • Salade75 10 juillet 12:08

      @olivier cabanel
      Honnêtement, sur le fond comme sur la forme, je ne vois pas de différence avec ce qui se faisait avant.
      Ce qui a vraiment changé par rapport à il y a ne serait-ce que 10 ans, c’est l’environnement (réseaux sociaux, sites comme AV) qui fait plus vite, plus fort et plus globalement ressortir quand ils se moquent de nous. Ce n’est pas qu’ils sont plus menteurs qu’avant (super menteur, c’était il y a presque 30 ans !). c’est juste que cela se voit plus.

      Pour avoir aussi fréquenté ces milieux il y a très longtemps, je vous garanti que le mépris de la vérité (et donc du peuple) y était tout aussi présent. La fin a toujours justifié les moyens en politique.

      Enfin, je pense qu’ils sont pour la plupart, et en particulier Macron, tout sauf naïfs.


    • olivier cabanel olivier cabanel 10 juillet 12:53

      @Salade75
      bien sur que Macron est naïf... il n’a pas compris que les français aient compris l’étendue du mensonge dans lequel il les a emmené.

      on en reparle ?
       smiley

    • Salade75 10 juillet 13:27

      @olivier cabanel

      Je suis toujours étonné par ceux qui savent ce que pensent « les français ».

      Il est possible que Macron ne soit pas réélu.
      On change de président à chaque élection depuis 2002 : pourquoi ferait-il exception ?
      Est-ce que cela voudra dire quoi que ce soit sur une quelconque maturité des électeurs ?
      Pourquoi cette fois plus qu’une autre alors qu’ils ont élu Chirac, Sarkozy, Hollande qui les ont tous enfumés (et avant eux Mitterrand, très grand enfumeur !) ... ?

      Tant que les électeurs croiront en un homme providentiel plutôt que dans un programme, dans une vision, il n’y a à mon avis aucune chance que cela cesse.
      Hors la fin des idéologies a réhabilité les hommes providentiels. Datation chez nous : 1988.

      Mitterand 81 élu sur « le programme commun de la gauche.
      Mitterand 88 : »J’ai choisi ce moyen, vous écrire, afin de m’exprimer sur tous les grands sujets qui valent d’être traités et discutés entre Français, sorte de réflexion en commun, comme il arrive le soir, autour de la table, en famille. Je ne vous. présente pas un programme, au sens habituel du mot. Je l’ai fait en 1981 alors que j’étais à la tête du Parti socialiste. Un programme en effet est l’affaire des partis. Pas du Président de la République ou de celui qui aspire à le devenir."


  • Le problème, CABANEL, c’est la direction ou ROSE des vents smiley. Le nord (le cerveaux), ou le SUD,... ?


  • Pour joindre la digue du cul, il faut passer par le PLEXUS SOL"AIR (nous sommes deux soeurs jumelles), joindre le circuit du haut (ou mangnétisme bretonnant de FRANC CORP CHAMP) et sortir par la bouche (attention au champignons,...mycose) : les maux se feront mots...Si les OR ail sont débouchonnées et ont perdu leur pagne dans le chant des OIES ZOO.


  • Fergus Fergus 10 juillet 11:26

    Bonjour, Olivier

    Un édifiant constat de l’usage de la « novlangue » par les gouvernants, autrement dit de l’euphémisme, de la litote et autres procédés visant à atténuer la portée des contreréformes antisociales.

    Mais sur ce plan, reconnaissons que les opposants ne font pas, de leur côté, dans la dentelle non plus en grossissant le trait en toutes occasions, allant jusqu’à évoquer un système de « démocrature ».

    Bref, on est dans l’exercice politique, et aussi irritant que cela soit à nos yeux, les manipulations lexicales sont devenues - en France comme ailleurs - l’une des caractéristique des sociétés contemporaines depuis quelques décennies.

    Merci de rappeler par les tableaux intégrés dans l’article le poids des mesures prises par Macron et ses « complices » depuis leur arrivée au pouvoir.


    • olivier cabanel olivier cabanel 10 juillet 13:11

      @Fergus
      bonjour Fergus.

      il s’agit d’autre chose, à mon humble avis, que de la Novlangue.
      il s’agit de pousser le bouchon un peu plus loin, de choisir un mot moins disruptif, donc plus acceptable, en le remplacant par un mot « plus doux », ce qui ne change rien au résultat.
      la question que nous devrions nous poser étant : "croient ils sincèrement que nous avalisons ces conneries ? 
      il est probable qu’ils le croient.
      et je suis sur qu’ils se trompent.
      le mensonge finit un jour ou l’autre à remonter à la surface.
       smiley
      parfois c’est trop tard...mais finalement, il remonte.

    • Fergus Fergus 10 juillet 16:06

      @ olivier cabanel

      Cette tendance langagière manipulatrice a commencé à se généraliser durant les mandats de... Chirac. A cette époque, l’on parlait déjà, entre autres termes, de « consolider » les acquis auxquels on voulait porter atteinte !


    • olivier cabanel olivier cabanel 10 juillet 16:38

      @Fergus
      exact...

      il est probable que ces dérives n’ont pas eu cours du temps du grand Charles...

    • Salade75 10 juillet 17:01

      @olivier cabanel
      Dans les années 90, le spéculateur est devenu « investisseur, le plan de licenciement un »plan de sauvegarde de l’emploi« ,
      En 84, Mitterrand demande à Montand, un ancien sympathisant du PC reconverti, d’animer »vive la crise« pour expliquer la rigueur à venir dans la joie et la bonne humeur
      En 83, »la deuxième étape du changement« au lieu du tournant de la rigueur.
      En 76, les »demandeurs d’emploi" à la place des chômeurs

      Et je pense qu’on pourrait facilement remonter plus loin.

      Je trouve que c’est un faux procès d’imputer ces pratiques aux dirigeants actuels.


    • olivier cabanel olivier cabanel 10 juillet 18:37

      @Salade75
      mais je n’ai pas limité cette « attaque » aux seuls dirigeants actuels... disons qu’ils ont progressé.

       smiley

    • Salade75 10 juillet 19:10

      @olivier cabanel
      Il est bien piètre l’élève qui ne dépasse pas le maître ....


  • Il n’y a pas de novlangue. Juste ceux qui ne savent pas lire entre les lignes,...


    • Fergus Fergus 10 juillet 11:40

      Bonjour, Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Il ne s’agit effectivement pas de « novlangue » au sens orwellien. Mais d’une « novlangue » managériale et politique visant à prendre les vessies pour des lanternes.


    • @Fergus


      oui, mais comme Nabum, je connais la langue des oiseaux... Tant pis pour ceux qui ne savent entendre. C’est le darwinisme,...par OReille (pas l’oseille). 

  • Loatse Loatse 10 juillet 11:50

    Bonjour Olivier,


     Nous ne pouvons pour diverses raisons (marché de l’emploi, lois sur l’asile (qui conditionne celui ci aux personnes en danger dans leur pays) accueillir tous ceux qui se présentent sur notre territoire sans avoir, qui plus est, comme nous le faisons nous pour partir travailler/vivre à l’étranger remplis auparavant les formalités adéquates..

    Les lois européennes également, font que toute personne arrivée en europe en tant que demandeur d’asile (je précise bien) relève de la juridiction et de la protection du pays d’entrée. en l’occurence l’italie en ce qui concerne l’affaire Herrou. 

    il n’est pas reproché à ce monsieur d’avoir donné un repas ou accordé un moment de repos à ces personnes ce qui est humain mais bien d’aller au dela et de faciliter leur entrée illégale dans le pays.

    BREF DE PRATIQUER A PETITE ECHELLE ce que ce sont retrouvés à faire à l’insu de leur plein gré je pense, les bateaux des ONG d’ou le hola de l’italie.. tout ceci fait « appel d’air »...

    j’oubliais les MILLIARDS que nous donnons à la turquie pour que celle ci veille à ne pas nous envoyer ses migrants à elle. (ce qui donnait d’ailleurs lieu à un business florissant en barquasses, passeurs, gilets de sauvetage etc..)

    Tu n’es pas sans savoir que parmi ceux ci peuvent se présenter des individus mal intentionnées à notre égard qui plus est dans le contexte actuel. A moinsse que tu vives sur une ile,

    Compare avec le portugal ou étrangerment personne ne désire s’installer hormis nos retraités et dis moi que ce ne sont pas nos aides sociales qui attirent une partie non négligeable de ces candidats à l’exil..hormis ceux qui veulent absolument s’installer en angleterre. pays dans lequel si tu es au chomage tu dois puiser dans ton livret épargne si tu en as un pour faire la transition entre deux jobs.

    et puis il faut appeler un chat un chat.. tout le monde sait bien que nos aides sociales très genéreuses pèsent de plus en plus sur les classes moyennes, notamment basses (1500/2000 euros mensuels). que pour eux, le loyer, l’edf, le téléphone, l’eau c’est plein pot 

    On pourrait certes taxer les « riches » mais comme le disait jacques chirac avec le bon sens qui le caractérise : il ne faut pas tuer la poule aux oeufs d’or...

    Quand tous auront et délocalisé leurs entreprises (en bulgarie par exemple, là ou on fabrique le textile avec l’italie), quand ils seront partis s’installer à l’étranger avec leurs pèpètes pour les autres..

    eh bien il ne nous restera que Lisieux pour pleurer. 

    Autre donnée et non pas la moindre que tu oublies : notre endettement qui est, sauf erreur, supérieur à celui qui qualifie un pays « en défaut »...et que mes enfants et bien d’autres, qualifiés ne paieront pas puisqu’ils partent s’installer à l’étranger avec un permis de travail je précise..

    qui restera t’il en france, des employés mac do.. d’hotellerie, du tourisme ?

    A propos des APL, j’ai d’ailleurs recu un courrier m’informant oui, de la baisse de celles ci, compensée par l’effort demandé aux bailleurs, c’est à dire pas de changement.

    • olivier cabanel olivier cabanel 10 juillet 13:07

      @Loatse
      joli tour d’horizon.

      mais j’en resterais à ton début.
      « nous ne pouvons ».
      ... et si on inversait la problématique ?
      nous le devons.
      qu’elles qu’en soient les conséquences...
      il s’agit là d’urgence.
      par la suite, il faut bien sur réfléchir en amont
      car, nous sommes responsables de ce qui arrive...et qui était largement prévisible.
      gouverner c’est prévoir disait je ne sais plus qui...
      alors de deux choses l’une, soit ils avaient prévu.
      et ils sont coupables.
      soit ils ne l’avaient pas prévu, et ils sont condamnables.
      non ?

    • Cateaufoncel2 10 juillet 15:46

      @olivier cabanel

      « ... et si on inversait la problématique ?nous le devons. »


      Mon c... !


    • Loatse Loatse 10 juillet 16:09

      @olivier cabanel


      Perso je ne me sent pas responsable ni coupable de tout ceci...,je te rappele qu’on signe un chèque en blanc tous les cinq ans et qu’on ne nous demande pas notre avis lorsqu’il s’agit d’aller déloger kadhafi ou assad.. et quand bien même on le donnerait ou on rouspeterait heing... c’est kif kif

      Maintenant si le flux ne se tarit pas (des migrants économiques venant principalement d’afrique qui a une démographie galopante comme l’algérie qui est, d’après ses responsables politiques une cocotte minute sur le point d’exploser sur ce plan là), on fait quoi ? on multiplie les 9-3 ?








  • cevennevive cevennevive 10 juillet 11:54

    Salut Olivier,


    A la bonne heure, mais tu décris avec brio les sombres pensées qui trottent dans notre tête.

    Tiens ce matin sur Fr Inter, une phrase des Inconnus : « Je suis Jésus, fils de Dieu. Et toi, qui es-tu ? je suis Pilate, Ponce, fils de pute ».

    Dommage que l’on ne puisse présenter ainsi certains personnages issus de cette lignée hautement prolifique...

    Dommage aussi de ne pouvoir employer les mots justes, appropriés à chaque situation. Les périphrases énervent encore plus ceux qui s’estiment lésés, et l’on a envie de répondre à ces tartufes d’aller se faire ... Mais peut-être aimeraient-ils que cela se réalise ?

    Moi, je les méprise sans périphrase.

    Bien à toi.


  • Cadoudal Cadoudal 10 juillet 11:54
    Les mots ont un sens ?
    Les images sont plus percutantes...

    Un petit rappel du monde réel aux supporters avant le match Congo/ Maroc de ce soir :

    This black HATE group is making white people bow down and kiss their boots

    • @Cadoudal


      Une étude a démontre que les images au cinéma agissent sur des zones du cerveau différentes. LA télé abrutit. Cela dépend de la dimension (pour ceux qui joue de la caméra obsucura ou Rolleiflex). Deuxième ou troisième dimension... Mon ami dont le père était cinéaste est capable en 1 seconde de dire s’il y a une erreur dans le montage. Exemple : la main qui tient le verre de vin à gauche, et la seconde suivante à droite,..

    • Cadoudal Cadoudal 10 juillet 12:42

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Le père de votre ami africain était cinéaste ?

      Vous lui baisiez les pieds également en signe d’allégeance et de repentance éternelle ?

      Le père de ma femme est également africain, je lui sers la pogne quand je le croise, mais bon c’est un primaire comme moi avec des mains calleuses, totalement inaptes au progrès qu’on est...

      Il y a eu 74 meurtres d’agriculteurs et 638 attaques, principalement contre des fermiers blancs, en 2016-17 en Afrique du Sud, selon les données du groupe de défense des droits des minorités AfriForum. L’Afrique du Sud sera confrontée à la menace réelle de famine en l’absence d’agriculteurs expérimentés – quelle que soit leur race.

    • @Cadoudal


      Merci, vous me rappelez un souvenir en 1988-89. Le fameux charnier de TIMISOARA. Durant cette époque, je suis allée visiter une superbe expo au JARDIN BOTANIQUE A BRUXELLES sur les trucages des photos. J’ai toujours l’affiche. Ah ! à propos, confirmation d’un ami qui a connu ARMSTRONG. L’alunissage, c’est PAS des bobards,...

    • olivier cabanel olivier cabanel 10 juillet 13:01

      @Cadoudal
      amusante référence ... le match Congo-Maroc

      au delà des pensées que d’aucuns pourraient juger discutables, voire raciste, le fait est que, quoi qu’il en soit, il semble bien que ce soit l’Afrique qui gagne ce soir, n’en déplaise aux frilosités de ceux qui s’en prennent à l’immigration...
      bon, ceci dit, en foot, je ne suis pas expert, vous vous en doutiez....

    • aimable 10 juillet 13:47

      @Cadoudal
      je pensais que les sud Africains auraient la sagesse d’attendre que le peuple soit suffisamment au top pour se lancer dans ce genre d’aventure , l ’ exemple de pays voisins était la pour les en dissuader, mais a priori cela n’a pas suffit .


    • Méduse Méduse 10 juillet 15:12

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.


      Dès l’instant où tous les medias assenaient qu’il était dopé, c’était évident. Triste de salir un grand champion comme Armstrong.

    • velosolex velosolex 10 juillet 15:21

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      Et la main sur le cœur,et les yeux dans les yeux des escrocs ! 

      Tout cela passe pourtant très bien au montage !
       
      Jadis, je me souviens bien, nos rêves étaient d’exiger le mieux de la vie, et d’apprendre pourquoi pas à sortir des lapins des chapeaux clac pour animer nos journées, et amuser nos belles
      Et aussi d’apprendre à dessiner les statues blanches du parc, ces venus callipyges, et quelques vieillards à lyre, et de vieux généraux d’empire, recouverts de fiente de pigeons. 

      Les journées étaient considérables.
       Pour finir nous allions à la rivière les cheveux au vent monté sur le vespa...J’espionnais ton sourire dans le rétrorêveur...Je me souviens comme si c’était hier de Gabriella, assise sur un rocher, et moi me disant. « Il faut que le temps s’arrête ! »
      Depuis je préfère la photographie l’instant d’après au cinéma, cette danse de saint Guy ! 
      Sauf le soir de la saint jean, quand les flammes se mettent à danser. 

    • @velosolex

      Ne me parlez ni de GUY, ni de Jean ou je fais une crise de tétanie. TATA YOYO..Ce qui me rappelle un mauvais souvenir. Une ancienne mannequin et actrice au cours de son déménagement à déplacé sa cuisinière : TETANOS. Et ce n’était pas une spectaculaire crise d’hystérie comme chez CHARCOT. Elle est vraiment morte. Et j’ai hérité d’une boucle de ceinture (pas de chasteté) à qui AURAIT appartenu à SARAH BERN-HARDT.https://www.google.be/search?q=crise+d%27hyst%C3%A9rie&num=20&newwindow=1&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=2ahUKEwiCmfX90pTcAhWKr6QKHZIvAn8Q_AUoAXoECAEQAw&biw=1280&bih=673#imgrc=ryzlYMi1vWM-mM :

    • @Méduse

      Le tour de FRANCE GALLES. Il voulait aussi décrocher la lune, mais il lui fallait de la blanche et lactée. C’était pas la bonne voie,...

    • olivier cabanel olivier cabanel 10 juillet 16:33

      @velosolex
      oui finalement, ce sont seulement des escrocs....

      qui réussissent, présidence après présidence, à duper tout le monde.
      jusqu’à quand ?

  • Je peux écrire ce que je veux sur Agora. Comme la LETTRE volée d’EDGAR POE, peu de personnes me lisent, ils zappent. Ce qui est évident ne se voit pas (plus c’est gros,...).


    • Loatse Loatse 10 juillet 12:59

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.


      Edgar Poe est plus aisé à comprendre que Mélusine ;)

    • @Loatse

      La robe de SAPHIR : je m’habille de M’O. De l’alfa (ALPHA BËTE) à l’HOMME et gars (zut, on pensera que je suis de la Marine). smiley

    • @Loatse


      Passez par QUEUE NO et ses mille milliards de poème, vous y verrez plus CLAIR. Aucun Lien avec Anne, celle dont le nom commence par SIN.

    • Loatse Loatse 10 juillet 15:10

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.


      eh bien écrivez "aucune lien avec anne sinclair...

      comme ca on y verra plus clair déjà... à moinsse que cela vous amuse de faire tourner en bourrique le vulgum pecus dont ma pomme qui n’a pas que cela a faire que de décrypter vos fantaisies d’érudite certes, mais bon ; Si c’est pour nous la jouer club privé et entre soi (et je dis cela pour quelques uns ici sur ce forum qui deviennent fichtrement hermétiques zé élitistes), faut le dire tout de suite plutôt que d’utiliser des chemins détournés !

    • @Loatse


      j’ai passé toute mon enfance auprès de l’église SAINT-HERMES (mercure). En vous invitant à déchiffrer mes mets sages, j’excite le mercure de vos synapses. Vous devriez me remercier. Et d’ailleurs, la lune aujourd’hui est en gémeaux,.... AIR, MERCURE (Le thermomètre va monter,....

    • Loatse Loatse 10 juillet 15:48

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.



      « j’ai passé toute mon enfance auprès de l’église SAINT-HERMES »

      c’est qu’elle me prend par les sentiments là !

      zé moi non loin de celle de saint severin (5ème) et ses restaurants grecs...ouzo, kebab moussaka et toussa... smiley

      ce qui pour moi correspond à l’élément bouffe..

      d’ailleurs, j’ai un p’tit creux là..

      Du coup, j’vous laisse avec votre mercure....et vos synapses pour cacher une p’tite croute là...

      a plus.

  • Si c’est la frite qui gagne : HONNEUR à LA FRIC. On ne nous rendra pas le CON GOAL.


  • nono le simplet nono le simplet 10 juillet 14:18
    je me souviens d’une ancienne formule, du temps de Chirac il me semble, au temps où le chômage croissait allègrement ...
    « ce mois ci, la croissance du chômage diminue » pour dire que le nombre de chômeurs augmentait toujours ... mais moins vite smiley
    une manière de donner un aspect encourageant à une mauvaise nouvelle ...

    • olivier cabanel olivier cabanel 10 juillet 16:35

      @nono le simplet
      oui, on tombe plus lentement, mais on tombe quand même.

       smiley

    • Xenozoid Xenozoid 10 juillet 16:38

      @olivier cabanel
      tous le monde s’en fout...


    • Xenozoid Xenozoid 10 juillet 16:43
      @Xenozoid

      je veux dire que si les mots avaient un sens,on ne serait pas ici a les expliquer

    • nono le simplet nono le simplet 10 juillet 18:52

      @olivier cabanel

       smiley
      PS : j’ai commis un article hier sur le nucléaire ...
      et j’ai téléphoné à ton copain africain qui m’a gentiment proposé une chute
      Et comme dit le copain africain d’Olivier Cabanel « une piqûre de fourmi ne fait pas très mal mais il ne faut pas s’asseoir sur leur nid ! »
       smiley

    • olivier cabanel olivier cabanel 10 juillet 21:21

      @nono le simplet
      bah, les lobbys pronuk sont très présents sur ce site,

      faut pas s’en inquiéter...ça veut dire qu’ils ont peur.
       smiley

  • Le chaud mage augmente. Ben oui. quand on à rien à foutre : on réfléchit,...


  • Cateaufoncel2 10 juillet 15:40

    Les mots ont un sens, les omissions aussi...



    Cabanel a manifestement trouvé très bien, la version dépravée de la Fête de la Musique présentée dans la cour d’honneur de l’Elysée

    • olivier cabanel olivier cabanel 10 juillet 16:34

      @Cateaufoncel2
      je n’y étais pas... je ne l’ai pas vu...

      difficile donc de partager vos certitudes.
       smiley
      mais quelle importance ?
       smiley

    • Cateaufoncel2 10 juillet 16:59
      @olivier cabanel

      « je n’y étais pas... je ne l’ai pas vu... »

      Si tu veux te faire une idée, il y a des dizaines de vidéos sur You Tube, un site d’hébergement spécialisé, qu’on peut visiter avec Internet..

      Mais bon, peut-être que tu connais pas...

      « mais quelle importance ? »

      Comme tu dis.

    • olivier cabanel olivier cabanel 10 juillet 21:22

      @Cateaufoncel2
      franchement, ça m’intéresse pas. 

      désolé

    • Cateaufoncel2 10 juillet 23:41
      @olivier cabanel

      « désolé »

      Comme le scorpion qui pique la grenouille qui lui fait traverser la rivière, l’autruche n’a pas à être désolée d’être conforme à sa nature.

    • Cadoudal Cadoudal 11 juillet 00:13

      @Cateaufoncel2

      Ouais, moi aussi ça me parait louche qu’un écolo progressiste attaché à la diversité des espèces ne s’intéresse pas a la tarlouzerie zairoise ?

      C’est pourtant un sujet passionnant toutes ces nouvelles espèces de bipèdes crée par l’ingénierie sociétale sorossienne :

      lesbiennes, gaies, bisexuelles, transgenres, queers et bispirituelles [terme propre aux communautés autochtones] ».

      Vous avez vu qu’au Canada, les lépreux sont appelés bispirituels, moi j’aimais bien lépreux, plouc ou bouseux...

      Bispirituel, on sait même pas ou ranger ça dans L’Afro-LGBTQIAPH. ?

      Peut-être même que ça fait pas partie de l’Afro-LGBTQIAPH, ça pourrait prêter a confusion dans les nouvelles classifications du règne animal...

      Au moins, quand t’es lépreux plouc et bouseux, t’a pas de souci à te faire, t’es sorti des listings depuis bien longtemps, aucune chance de voir un écolo progressiste venir essayer de te vendre sa soupe...



    • Cateaufoncel2 11 juillet 02:19
      @Cadoudal« 


       »Bispirituel, on sait même pas ou ranger ça dans L’Afro-LGBTQIAPH. ?"

      Ce n’est surtout pas à ranger dans une case africaine. Le bispiritualisme est une pure création aborigène qui ne doit pas plus à Magnus Hirscheld (1868-1935) pionnier de la mise de l’uranisme à la portée de toutes les bourses, qu’à Simone de Beauvoir (1908-1986)

      Les Indiens du Canada, ou des Indiens du Canada, ont créé le terme « two-spirited » dérivé d’un concept anishinaabeg (ojibwé) appelé niizh manidoowag, 

      Vu ? Du moment que c’est Wikipedia qui le dit, tout est dit !

       


  • et comme par HAZARD EDEN. ANNIE est née en juin (Gémeaux),.. Bizarre, parce que dans mon thème astral ; le mer cure est faible.Bah, ce doit être AD l’air. Je compense le fait que ma mère était quasi analphabète. Mais bête : OH GUENON,...


  • Esprit Critique 10 juillet 18:14

    La derniére manipulation du jour  : « …..Invoquant un conflit d’intérêts, la ministre de la culture, issue du monde de l’édition, a demandé à ne plus intervenir dans ces dossiers, dont sera chargé le premier ministre….. » . Il ne lui aura fallu qu’un an pour s’en apercevoir ! ?


  • Le421 Le421 10 juillet 19:32
    Entre « victime d’une pénétration anale » et « s’est fait enculer », il y a une nuance.
    Le résultat est le même pour le petit peuple français.
    Ceci dit, il y en a qui aiment ça.

  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 10 juillet 19:35
    @olivier cabanel

    Les mots et les... phrases  ! Ont un sens ? A qui le dites-vous ?

    Demandez donc à tous les journalistes français et surtout aux minables du Canard boiteux, demandez-leurs si je n’avais pas expliqué ce qu’est « L’ARME DE DE LA COMMUNICATION » et donc ce qu’est « LA STRATÉGIE DE LA GYMNASTIQUE DU LANGAGE ».

    J’avais tout expliqué dans « RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET ÉPISTÉMOLOGIE » en 2003.

    Le « sous-développement humain » n’a rien à voir avec la misère matérielle, avec la précarité ; c’est le fait d’un état d’esprit bloqué par l’orgueil et par l’égoïsme. Un sous développé refuse de croire que d’autres personnes ont le droit et peuvent « posséder quelque chose » ! Le « Français » est plus que « l’avare de Molière », il accumule tout, l’argent, les biens, les choses, la connaissance, les fonctions, le pouvoir tout en chantant la « chanson du partage » pour les autres !   

    Je précise à l’occasion que le France coloniale a formé grâce à sa « riche culture », une solide relève : Les responsables algériens de 1980 à ce jour défient l’entendement humain de part leur comportement plus qu’insolite : Ils dévalisent librement le Trésor, ils détournent les budgets, ils volent, ils accaparent, ils accumulent mais au lieu de construire un « capital » et l’investir pour le fructifier, ils remplissent les caves par les sacs d’argent... Ils n’ont confiance ni en eux-mêmes, ni en leur propre régime qui leur permet de voler, ni à leurs fortunes diaboliques, ni à Dieu ni à rien du tout ! Ils ne savent pas qu’ils sont riches, ils ne sentent pas qu’ils sont riches, ils ne vivent pas heureux avec leur richesse ! Mais ils font tout pour que « d’autres ne puissent avoir quelque chose » : Ils jouissent de la détresse d’autrui, c’est cela le plus haut degré du sous-développement humain !

    La France (et donc l’Algérie) est déjà un pays sous-développé, elle le deviendra encore plus de jour en jour jusqu’à ce que la dernière « plus grande fortune de France » soit reversée au Trésor public ! 

  • keiser keiser 10 juillet 21:44

    Salut Olivier.
    « Il faut prendre l’argent chez les pauvres, ils sont plus nombreux que les riches »
    Alphonse Allais.

    Trivialité derrière les mots,
    La réussite dans les crocs.
    Ils sont là à tous les niveaux.
    C’est le règne des troisièmes couteaux.

    Bernard Lavilliers.


    On est perdu, on croit plus rien

    Même les vieux ils ont capté
    Qu’en fait notre président c’est pas lui qui dirige vraiment
    Que nos vrais chefs, c’est des banquiers qui ont réussit mieux que lui
    Et c’est pour ça droite ou gauche : bah ça reste plutôt à droite …

    Même ma mère elle a capté que la crise n’existe pas
    Que c’est l’invention de certains gros riches
    pour vendre nos usines aux chinois
    Elle dit qu’on gagne les élections comme on vend des yaourts
    Simplement en passant, à la télé tous les jours

    Tout le monde a compris que les infos
    Ça sert juste à nous faire peur
    En nous montrant la merde des autres
    Pour qu’on se contente de la nôtre

    Alors vous les beaux costards qui décidez de notre sort
    Ne nous laissez pas comme ça.ça fais trop peur, faîtes un effort !
    Manipulez nous mieux !
    Manipulez nous mieux !

    Construisez vos piscines,
    En fermant toutes nos usines,
    Mais putain faîtes nous rêver,
    faîtes nous croire que vous nous aimez !

    Extrait de :

    Didier Super




Réagir