lundi 1er mai 2017 - par Croa

Lettre ouverte aux Insoumis soumis et aux Insoumis anéantis

La votation, comme disent les suisses qui ont inventé ce mot, ce n’est pas la démocratie. La démocratie est une utopie, la votation est un combat. Quand on perd une élection on n’en meurt pas, on est juste anéanti. Mais c’est un peu pareil au fond.
  Les votations se suivent et ne se ressemblent pas. Ami électeur, si dès la première bataille que tu perds tu considères que, sans que ce choix ait obligatoirement ton approbation, tu n’a plus qu’une possibilité de vote au prochain scrutin, c’est que tu te soumets. Et si tu ne va pas voter ou voter blanc à ce scrutin, ça veut juste dire qu’en plus d’avoir perdu tu es mort.

Champ de bataille avec Ø mortL’imposture est une seconde nature en politique. Les systèmes Républicains prétendument démocratiques (gouvernement du peuple) mais en fait aristocratiques (gouvernement « des meilleurs ») ne peuvent régner sans force boniments puisque la légitimité de ces nouveaux aristocrates reposent sur une reconnaissance par les urnes. La démocratie est donc une illusion, surtout sous régime Ve République, c’est à dire Présidentiel voire en pratique carrément monarchique. C’est pour cela que vous, les Insoumis de la France dite Insoumise, vouliez revoir les institutions politiques française. C’est pour cela que la France Insoumise proposait au peuple de France une VIe République. Magnifique idée que celle là puisque ce devait être au sein même de ce peuple, par simple tirage au sort idéalement ( certaines idées préconçues ayant la vie dure ce n’est pas tout à fait ce qui était prévu ), que devaient être désignés ceux qui en écriraient les premières lignes.

Au soir du 23 avril 2017, ce rêve tournait hélas au cauchemar. La VIe République est désormais rangée au placard des belles idées mort-nées. Dans l’attente le prétendant au trône Emmanuel Macron fête avec morgue son triomphe au Fouquet’s, c’est à dire en un de ces endroits à la mode où le petit peuple n’a pas table ouverte. Car ne nous leurrons pas, tout se termine normalement ici, l’autre prétendant, en fait une prétendante, n’étant qu’un leurre offert à une partie du peuple et aussi un épouvantail fourni à l’autre partie du peuple. Amis, veuillez lire ça, si vous avez le Les français sont des veaux (ou des moutons)temps où il est notamment écrit que « le réflexe républicain écartera l’extrême droite …c’est donc boulevard et tapis rouge pour Macron. »

 

 

Alors que faire ?

  D’abord réfléchir. La précipitation est mauvaise conseillère ! Écouter aussi... Écouter tout le monde car qui n’écoute qu’une cloche n’entend qu’un son. Nous devons toutefois nous méfier des médias. « Se méfier », me direz-vous, nous savons faire... Erreur bien sûr car les médias rendent sourd. Il se trouve justement que ce sont les petites voix, celles qui insistent dans leur coin sans jamais être entendues qui souvent lèvent les doutes.

Connaissez-vous le film « 12 hommes en colère » ? Celui-ci présente comment, après de longs palabres, triomphe la sagesse au sein d’un groupe de jurés d’assise, laquelle permet de sauver la vie d’un innocent.

JPEG - 29.7 ko
12 hommes en colère (image du film)

Le scénario du film sert de révélateur des motivations et des préjugés d'hommes issus de milieux différents. L’histoire se finit bien pour l’accusé innocent alors qu’au début des discussions il n’y avait qu’un seul et unique juré pour exprimer ses doutes.

 

  - Voici les miens :

En quoi Madame Le Pen serait-elle pire que le pire qui puisse nous arriver, à savoir l’élection du parfait ennemi du peuple français représenté par Monsieur Macron ?

 

L’accusation repose sur deux postulats supposés indiscutables : - Le FN est un mouvement fasciste (1) ; - Le FN est un mouvement d’extrême droite. (2)

Publicité

 

- 1) Donc le FN est-il vraiment fasciste ? Et tout d’abord qu’est-ce que c’est que le fascisme ?

Le fascisme est un système politique autoritaire qui associe populisme, nationalisme et totalitarisme au nom d'un idéal collectif suprême. »

- Le FN est-il autoritaire ? Le FN veut être sévère avec les délinquants. Le FN soutient la police. Il va armer les polices qui ne le sont pas encore. Donc le FN est effectivement autoritaire.

- Le FN est-il populiste ? Madame le Pen s’adresse toujours au peuple, donc admettons ce qualificatif.

- Le FN est-il nationaliste, (ou « souverainiste ») ? Pas de problème puisque Madame Le Pen elle-même s’en revendique. Donc le FN est effectivement Nationaliste.

- Le FN est-il totalitaire ? Là nous serons tentés de nous demander si c’est vraiment important vu que nous vivons déjà sous un régime totalitaire. Nous savons bien qu’« il n'y a pas d'alternative » à la politique et aux réformes imposés par le système, que, même si des alternances apparentes droite-gauche et gauche-droite sont possibles la seule politique est celle qui se décide à Bruxelles ou à Washington de manière tout à fait totalitaire sachant « qu’il n’y a pas d’alternative » quoique puisse exiger la rue (veuillez m’excuser d’insister mais je pense que ce n’est pas évident pour tout le monde, et pourtant !). Ce faisant le FN proposait d’atténuer ce totalitarisme par une ouverture à des référendums d’initiative populaire. Il propose aussi quelques révisions constitutionnelles, lesquelles ne pourront plus être faites que par voie de référendums. Sans aller jusqu’à proposer de tout bouleverser comme le voudrait la France Insoumise avec sa VIe République, le FN a incontestablement une vision plus démocratique de ce que doivent être les institutions politique que ce qu’elle sont déjà. On ne peut donc pas dire que le FN soit un parti totalitaire.

En conséquence de quoi il manque un élément pour faire du programme FN un fascisme.

 

Certes le côté « autoritaire » est à lui seul assez inquiétant. Mais ce n’est hélas pas une spécificité et la tendance actuelle du régime déjà en place est aussi policier. Par ailleurs l’état d’urgence c’est bien le régime et le Président actuel qui l’a mis en place.

 

- 2) Donc le FN est-il vraiment d’extrême droite ? Et tout d’abord qu’est-ce que c’est que l’extrême droite ?

On ne peut pas donner de définition à l’extrême droite, ni même peut-être à la droite. En fait il en existe plusieurs. Cette notion est subjective. La droite est supposée représenter la bourgeoisie, pendant de la gauche qui est sensée représenter la masse de tous les autres, surtout les milieux ouvriers et notamment le prolétariat. La droite extrême se veut pour certains très catholique, pour d’autres fascisante alors que la logique serait celle d’une représentation de la très haute bourgeoisie et/ou de la haute finance. On comprend vite que ces représentations tournent vite à l’imposture qui, comme indiqué au début du propos, relève de la nature même du discours politique.

  Je serais tenté de dire qu’en réalité l’extrême droite, la vraie, c’est à dire celle de la haute finance est tout simplement déjà au pouvoir. Monsieur Macron l’incarne le plus parfaitement et donc mieux que Madame Le Pen. Bien mieux également que Les Républicains (LR) représentant surtout la bourgeoisie moyenne et les professions libérales. Madame Le Pen, qui s’adresse surtout aux tout petits patrons et aussi aux salariés moyens terrorisés par la crainte d’une déclassification sociale, d’où certaines considérations xénophobes, est certainement la plus au centre de tout ce bazar de droite !

Publicité

Donc NON, Madame Le Pen n’est pas d’extrême droite.

 

Je pourrais arrêter ici mon propos puisque j’ai démontré que Madame Le Pen est innocente des horreurs dont on l’accuse. Vous pouvez maintenant regarder ce qu’elle propose sans à priori et les comparer avec les perspectives offertes par Monsieur Macron. Pas de planification écologiste chez Madame Le Pen, pas grand chose d’écologique non plus chez Monsieur Macron. Madame Le Pen arrête la destruction du code du travail et abroge la loi travail, rien de tel chez Monsieur Macron qui promet pire au contraire et tout à l’avenant... Tous les deux sont de droite et ce faisant les deux expriment un même mépris des classes inférieures, surtout de l’étranger pauvre pour le FN, de tout le monde hors l’Èlite pour En Marche quand Les Républicains (LR) sélectionnent un peu plus, les fonctionnaires et les chômeurs étant tous plus ou moins considérés comme des fainéants... Caricatures ? Non ces suggestions sont réelles bien que rarement explicitement exprimées. La médisance douteuse est bien de droite, de toute la droite ! Mais parler de « haine » est exagéré. Il convient juste de remettre ces idioties à leur place.

 

 Permettez tout de même, puisqu’un procès d’intention fut ouvert sur Madame Le Pen, bien que refermé (enfin j’espère), que soit fait un petit état complémentaire : Le régime autoritaire, élitiste, mondialiste et totalitaire de Monsieur Macron c'est quoi ? Je n’ai pas trouvé ça sur Wikipedia et si vous n’avez pas mieux appelons-le Macronisme.

Le Macronisme est, à priori, aussi dangereux qu'un fascisme ! (un vrai fascisme.)

 

N’oubliez pas aussi que la guerre menace, en fait elle est déjà présente mais les quelques retours sous forme d’un terrorisme marginal ne sont rien à côté d’une vraie guerre. Voyez qui est belliciste et qui ne l’est point !

 

Merci de m’avoir lu, qu’on se le dise et répète partout ! (« Partagez » comme on dit maintenant !)

 

N’oubliez pas de voter ce premier dimanche de Mai !



135 réactions


  • mimi45140 2 mai 2017 09:55

    @ Croa


    En voyant le réaction de monsieur MACRON au vingt heure LUNDI 1er Mai quand à la requète de Monsieur Mélenchon sur les modifications envers le droit du travail, la petite rengaine d’une chanson populaire m’est venue aux oreilles (JE SUIS COCU,JE SUIS COCU,MAIS CONTENT)
    Les cornes étaient déjà lourdes en plus il va falloir afficher un sourire de façade et quoi encore.

    • dobertou 2 mai 2017 11:09

      @mimi45140
      Avec Macron, nous aurons 5 ans de manif et de casse à chaque fois qu’il fera passer une loi impopulaire par ordonnance, pour ubériser le monde du travail. Ceux qui vont voter, ont oublier les défilés contre le loi travail.
      La solution serait que personnes n’aille voter, l’élection serait invalidée mais faut pas rêver.


  • Hervé Hum Hervé Hum 2 mai 2017 11:59

    Ami électeur, si dès la première bataille que tu perds tu considères que, sans que ce choix ait obligatoirement ton approbation, tu n’a plus qu’une possibilité de vote au prochain scrutin, c’est que tu te soumets. Et si tu ne va pas voter ou voter blanc à ce scrutin, ça veut juste dire qu’en plus d’avoir perdu tu es mort.

    vous savez, ne vous en déplaise, mais voter l’un ou l’autre, c’est se soumettre à l’un et à l’autre, donc, quel que soit celui qui gagne, puisque vous légitimé l’élection.. Vous préférez vous soumettre à MLP ? c’est votre choix, mais de là à croire que le fait de voter pour elle vous évite de vous soumettre, est aussi absurde que de donner son argent au voleur pour se dire qu’on a fait oeuvre de charité plutôt que d’être dépouillé.

    Par contre, voter blanc ou nul, c’est refuser de se soumettre, refuser d’avoir perdu et de mourir.
    C’est s’abstenir qui veut dire s’avouer vaincu et mort. L’erreur étant de la confondre avec le vote nul ou blanc.

    Chaque type de vote à son sens propre, sinon, il y aurait pas lieu de les distinguer, mais c’est vrai qu’aujourd’hui, ce genre de subtilité n’existe plus, vaincu par la propagande visant à abrutir par une overdose de consommation d’images qui ne font plus sens.


    • Croa Croa 2 mai 2017 12:17

      À Hervé Hum,
      C’est la pression médiatique qui donne le sens du vent. D’évidence il existe un vote plus servile que l’autre. Je ne pense pas que nous soyons vraiment libre de choisir.


    • Hervé Hum Hervé Hum 2 mai 2017 14:14

      @Croa

      Dans les conditions actuelles, en partant de l’hypothèse que tous les opposants votent blanc ou nul, donc sans s’abstenir et soient majoritaires, cela n’invaliderait pas la légalité de l’élection, en cela, il y a aucune liberté de choix.

      A un détail près, c’est que s’il y a bien légalité par le fait de la loi présente, il y a pas légitimité par le fait du sens des votes exprimés. L’expression portant sur la légitimité étant une chose différente que la légalité.

      Mais comme je ne cesse de le rappeler, en démocratie, du moins en tout pays qui prétend être démocrate, le principe de base est que la légalité découle de la légitimité, celle ci étant fondé sur la souveraineté du peuple. Le contraire étant le propre de la dictature, qui ne reconnaît pas la légitimité de la souveraineté du peuple, mais seulement la légalité de celui ou de la minorité détenant la force publique.

      Autrement dit, un président et une assemblée élue avec une minorité de citoyens face à une majorité d’opposants établit par les votes blancs et nuls, est illégitime et la légalité se voit, de facto, remise en question.

      Par « chance », trop de gens confondent abstention, vote blanc, vote nul et vote d’idiot utile consistant à voter l’un pour contrer l’autre, sans que ni l’un, ni l’autre ait son adhésion.


    • Croa Croa 2 mai 2017 17:55

      À Hervé Hum,
      Effectivement les règles ne sont pas démocratiques. D’où la proposition de la Ø d’une VIe République. Notons que le comportement des responsables de la Ø n’est lui-même pas démocratique comme ils le démontrent avec leur « consultation » des soutiens.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 2 mai 2017 18:49

      @Hervé Hum
      Merci pour vos précisions ! La légitimité dépend de nous. J’ai déjà préparé un bulletin à ma façon, pour exprimer ce que pense de ces deux baudruches, bulletin que je vais mettre dans l’enveloppe. Il sera comptabilisé comme nul, mais comptabilisé.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 2 mai 2017 19:42

      @Croa
      C’est l’ UE elle même qui n’est pas démocratique !
      Junker en 2015 : « Il ne peut y avoir de choix démocratiques contre les Traités européens » L’Europe est au dessus de la démocratie ! Vous pouvez voter ce que vous voulez, ce sont les Traités qui s’appliquent, puisque les 27 pays les ont signés.


      Une 6e république tout en restant dans l’UE est une utopie sans issue.
      Le Droit communautaire est supérieur aux Droits des Etats, y compris dans le domaine constitutionnel !

      "La primauté du droit européen sur les droits nationaux est absolue.
      Ainsi, tous les actes européens ayant une force obligatoire en bénéficient, qu’ils soient issus du droit primaire ou du droit dérivé.

      De même, tous les actes nationaux sont soumis à ce principe, quelle que soit leur nature : loi, règlement, arrêté, ordonnance, circulaire, etc. Peu importe que ces textes aient été émis par le pouvoir exécutif ou législatif de l’État membre. Le pouvoir judiciaire est également soumis au principe de primauté. En effet, le droit qu’il produit, la jurisprudence, doit respecter celui de l’Union.

      La Cour de justice a estimé que les Constitutions nationales sont également soumises au principe de primauté. Il revient ainsi au juge national de ne pas appliquer les dispositions d’une Constitution contraire au droit européen."



  • Crab2 2 mai 2017 12:14

    M + M = M : Présidentielle 2017 - aux tout premiers jours du joli mois de Mai

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/05/presidentielle-2017-aux-tout-premiers.html


  • Gérard Luçon Gérard Luçon 2 mai 2017 12:39

    Statuts du Front National

    « Article 3 – Objet :

    Le Front National est une formation politique qui concourt à l’expression du suffrage dans le cadre des institutions de la République et du pluralisme démocratique. Attaché à l’égalité devant la loi de tous les citoyens français sans distinction d’origine, de race ou de religion, le FN défend la souveraineté nationale et l’indépendance de la nation. »



  • jack mandon jack mandon 2 mai 2017 12:43

    Merci Croa pour votre article à la fois intelligent, informé, nuancé avec une dimension philosophique réelle, modeste quant à la forme, mais constructive et nuancée quant au fond.
    Vous avez reçu dans l’ensemble des commentaires de qualité,
    Quant à ceux qui n’approuvaient pas vos conceptions, vous avez su leur répondre avec diplomatie et respect...ce que j’ai du mal à faire en pareil circonstance.
    Ce souci de vérité me touche beaucoup car je ne rencontre pratiquement plus et j’en suis navré.

    La culture française, ce pourrait être ça. Le meilleur du judéo-christianisme avec l’apport important de toutes les civilisations Hellénistiques, romaines, germaines archaïques, musulmanes de l’époque des lumières. Des mondes perdus pour beaucoup trop de gens.

    La paix ne saurait s’inscrire dans l’imposture macronique, non par la faute du personnage, mais par la puissance du grand capital qu’il génère plus ou moins innocemment.

    Quant à Marine, n’en déplaise aux conditionnés médiatiques, c’est la voix du peuple, avec ses défauts, sa naïveté, ses rêves et ses souffrances. C’est la voix des Misérables hugoliens. Pour des raisons politiques et médiatiques largement diabolisée.

    Dans un système imparfait mais tout de même structuré quant à son organisation politique, comme le modèle républicain français, la candidature de Macron est plus redoutable que celle de Marine parce que paradoxalement fasciste. Chez Marine, les travers politiques, surtout économiques peuvent être contenus et facilement endigués.

    Voter Marine est une solution. Si elle est élue, les forces contenues dans le fondement politique de son adversaire Macron se déchaîneront pour réduire son action à zéro. La France s’agitera en tout sens. En d’autre temps le pouvoir mondial du capital précipitait les guerres pour se tirer d’affaire.

    A l’hiver de ma vie, j’ai recours à deux ouvrages pour garder un peu d’espoir. Les évangiles de Jésus et le manifeste de Marx. Ces deux fondements civilisationnels, stratégiquement dévoyés et ridiculisés, contiennent l’essentiel de l’humaine condition. L’ouverture à l’art, à la culture constitue aussi un moyen de ne pas se laisser emporter par la tornade de la société de l’avoir avec ses manipulations qui conduisent le monde des humains à sa perte.

    Francis Cousin - L’Être contre l’Avoir (extrait 9 min) – YouTube Entretien avec Francis Cousin, auteur de « L’être contre l’avoir » – YouTube

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 2 mai 2017 19:28

      @jack mandon
      Marine, c’est la voix du peuple !? Mieux vaut lire ça qu’être aveugle.
      Le FN a été créé par Mitterrand, comme Macron a été créé par Hollande & Attali !
      Il a été promu par les médias, comme Macron.
      Il n’a pas vocation à gouverner, mais à pourrir tous les débats de fond.


      Le FN est un épouvantail médiatique au service du système.
      Il permet depuis 40 ans, de faire élire au 2e tour, le ou les candidats désignés par l’oligarchie. C’est pièce centrale du maintien en l’état du système.

    • jack mandon jack mandon 3 mai 2017 01:12

      @Fifi Brind_acier

      Instrumentaliser le FN pour diviser la droite, hypothèse parmi d’autres.
      Dans les années 50, des mouvements de contestation, classe moyennes, petits artisans commerçants se mettaient en place sous la direction de P. Poujade., Le pen fut un jeune député poujadiste en 1956. Beaucoup plus tard, en 1983 et 1984, municipales et européennes les premières percées du FN. L’émergence électorale du FN eut lieu avant sa médiatisation.
      De toute façon, le pouvoir politique ou les médias ne créent pas, ils infléchissent tout au plus.
      Les mouvements de fond populaires furent particulièrement forts à partir des années 50, canalisés à gauche ou à droite mais déjà en prise avec la fin d’un monde, qui se poursuit de nos jours.

      Les diverses versions du mythe mitterrandien vont et viennent, ce monarque fit illusion..
      La couleur politique du peuple a la complexité chromatique de l’arc en ciel, mais la couleur de la vie foisonnante est indifférenciée. Ce sont les systèmes qui tentent de l’enfermer. En revanche, il arrive qu’un leader politique soit porté par un courant de fond mais il ne le maîtrise pas, comme un navigateur en haute mer par gros temps. C’est sa sincérité qui fait la différence. Son rôle majeur est de lui permettre de s’exprimer directement et rapidement. Les référendums sont faits pour ça. L’UMPS s’en ai fichu.
      Les salopards crétinisés par la puissance du capital qui se lovent sous la marionnette macron ont dû déployer un arsenal médiatique, publicitaire et financier considérable. Il veulent sauver leur peau, je crains qu’ils y parviennent encore à la présidentielle mais ils vont souffrir aux législatives,


    • Remosra 3 mai 2017 01:24

      @jack mandon

      Fifi est certes tenaces et ne cesse de diffuser ces commentaires.
      Mais une chose est sur, elle a tout à fait raison.
      Et croire que les politiques aidés des grands patrons ne maitrisent rien, c’est comme croire que votre arc en ciel est déféqué par une licorne volante !
      Bref, cessez de croire que le tout échappe à tout le monde, et réfléchissez sur comment vous même vous pourriez faire fléchir tout le monde.
      Et alors, quand vous aurez imaginé un scénario assez délirant pour qu’il vous paraisse impensable, vous reviendrez sur ce qu’il ce passe aujourd’hui et peut être vous réaliserez ce qui est vraiment possible.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 mai 2017 07:02

      @jack mandon
      D’une élection à l’autre, les électeurs oublient ... Depuis 40 ans, à chaque élection, entre les 2 tours, se met en place « le Front républicain » : « Votez pour nous, sinon ce sera le FN ! »


      Et ça marche du feu de Dieu, tellement les Français vomissent le FN !
      Enfin, ... ça eu marché pendant 40 ans..., Chirac a été élu avec + de 80% des suffrages.

      Mais cette fois, il y a un os dans le bouillon, les électeurs font de la résistance, ils ne veulent ni du Macaron, ni du FN ! Alors s’est mise en place un terrorisme intellectuel des deux côtés, avec insultes, chantage etc, qui ne fait qu’aggraver la résistance des électeurs.

      D’où l’inquiétude des médias que Macron ne soit pas élu avec un score écrasant.


    • Croa Croa 3 mai 2017 09:38

      À Fifi Brind_acier
      Ça marche encore hélas et encore parce que les médias s’y mettent plus fort qu’en 2002. En 2002 l’activisme anti-le Pen étant suffisant par lui-même inutile d’en rajouter !
      *
      Oui bien sûr ; Fort probablement le score de Monsieur Macron ne sera pas écrasant. C’est donc la dernière fois que ça passe ! C’est aussi pour ça que la suite du plan c’est peut-être qu’il n’y aura pas de fois suivante. De toute façon Monsieur Macron a déjà annoncé qu’il régnerait par ordonnances et ferait en sorte que lui passé au pouvoir il ne resterait plus rien à « réformer » ! Ce n’est pas pour rien s’il a répondu par une fin de non-recevoir aux naïfs de la Ø en voie de soumission totale, à leur demande suppliante de retour sur la loi travail. 


    • Layly Victor Layly Victor 3 mai 2017 11:37

      @Fifi Brind_acier

      « tellement les français vomissent le FN »

      On voit bien que vous êtes une ancienne trotskyste (j’emploie le féminin arbitrairement pour désigner votre staff monolithique, une équipe qui fait le 3x8 mais fait preuve d’une rigidité idéologique inoxydable).

      Je n’arpente pas les avenues du boboland, entre la place des Vosges et le Boulevard St Germain, mais j’ai bien connu autrefois tous ces bourgeois « de gauche » qui « vomissent le FN » mais ne dédaignent pas « les riches plafonds, les miroirs profonds, la splendeur orientale » (Verlaine), les beaux bijoux et les belles carrosseries. J’ai quitté ce monde sans regret depuis longtemps.

      Je suis dans un village habité très majoritairement par des gens très modestes, voire pauvres. C’était un village autrefois de tradition socialiste et communiste, comme beaucoup de villages du Sud. Ils se sont sentis abandonnés. Résultat, à chaque élection, une majorité écrasante pour le FN.
      Et, malgré les appels du maire socialo à voter Macron, il va y avoir une majorité écrasante pour Marine.

      Je sais bien que ces pauvres gens ne font pas partie de votre univers asselinien, que vous ne les prenez même pas en compte dans vos analyses. Et pourtant, ils existent et ils sont nombreux.

    • Hecetuye howahkan 3 mai 2017 11:39

      @Layly Victor

      Salut oui c’est aussi mon impression globale....


    • Remosra 3 mai 2017 11:45

      @Layly Victor

      Fifi ne représente pas les Asseliniens, elle n’est qu’une fan immodérée.

      Personnellement je comprends très bien la réaction de vos villageois.
      Etant Asselinien, j’ai beaucoup hésité entre Le Pen pour mettre le bazar et l’abstention.
      Et aux vues de retournement de situation de Le Pen, j’ai décidé de m’abstenir !
      Il est dans quel département votre village ?


    • Layly Victor Layly Victor 3 mai 2017 17:43

      @Remosra
      Salut

      Mon village est à l’extrémité Nord-Est des Bouches du Rhône, à la limite du var et des Alpes de Haute Provence.
      j’ai toujours eu beaucoup de respect pour Asselineau mais je ne comprends pas certains aveuglements de notre Fifi nationale.
      Cordialement.

  • zygzornifle zygzornifle 2 mai 2017 13:02

    Macron se prend pour le nombril du monde il s’est juste trompés de trou ....


  • Gisyl 2 mai 2017 13:53

    100% d’accord avec vous

    Comment peut-on qualifier un parti de fasciste et d’extrême-droite alors qu’on en sait rien, et que rien dans sa communication officielle et son programme ne vient étayer cette présomption ? Après tout le FN n’a jamais été au pouvoir nationalement n’est-ce-pas ? Ses expériences locales témoignent de pratiques plutôt de droite mais à vrai dire le FN n’en a ni la primeur ni l’exclusivité. Surtout je ne suis pas certain qu’elles aient une quelconque valeur à l’échelle nationale.
    C’est donc lui faire un procès d’intention qui arrange bien ceux qui se complaisent dans la continuité. La reductio ad hitlerum est l’argument de ceux qui ne veulent pas discourir sur le fonds.

    Je ne discourrai pas non plus là-dessus. J’ai fait mon choix et les électeurs de M. Macron aussi. Cependant ceux qui voudraient voter pour Macron par réflexe de « front républicain » ne vont que conforter le front LRPS et délégitiment d’avance toute contestation de la politique qui sera menée par la suite. Quant on obéit aux media parisiens et aux parangons autoproclamés de républicanisme, on est un suiveur, un paresseux. Un soumis.

    Je ne prétend nullement que tous les électeurs devraient être d’accord avec Mme Le Pen. Je n’invite pas moi à constituer un front anti-Macron au-dessus de tous les partis comme veut le faire inversement notre adversaire (et comme il va probablement et malheureusement réussir). Je dis juste que la seule attitude digne, mature, responsable et rationnelle de quelqu’un qui n’est d’accord ni avec M. Macron, ni avec Mme Le Pen est le vote blanc ou l’abstention.

    PS : Je ne suis pas sûr que 12 hommes en colère soit un bon exemple. L’accusé y est acquitté au bénéfice du doute, mais on ne peut pas dire qu’il soit innocent non plus.


  • Hervé Hum Hervé Hum 2 mai 2017 17:47

    Il y en a qui se comporte comme un enfant de 2 ans, quand on lui dit de pas approcher le doigt de la flamme de la bougie parce qu’il va se brûler...


    • Croa Croa 3 mai 2017 09:57

      À Fifi Brind_acier,
      Cette consultation est une mascarade. Elle était pipée : C’était Macron ou rien.
      Il y a Corbière qui est passé sur France Inter tout à l’heure. Ce type très autoritaire veut que les Insoumis se couchent.
      *
      Il ont été 240.000 à bien vouloir répondre. C’est navrant et ces gens vont le regretter de toute façons.


    • Hecetuye howahkan 3 mai 2017 11:41

      @Croa

      Fifi elle s’en fou, elle est passée en mode Trotskyste...moi sinon rien....pas de compromis, rien que de l’absolu..

      l’UPR ou la mort..


    • Layly Victor Layly Victor 3 mai 2017 18:00

      @Croa

      Au départ, c’était Juppé qui était le ténor pressenti par le système, mais sa campagne du 1er tour s’est enrayée. Ce sera Macron et Juppé, puisque ce dernier fait partie du staff de Macron.
      Le plus grand staff de l’Histoire : Juppé, Raffarin, Borloo, Cohn-Bendit, Bayrou, Lepage, Royal, Estrosi,la liste est longue comme celle des invités au mariage de Bill Gates.
      Mais ça ne suffit pas aux journalistes avides de domination absolue. Ils en veulent à mort à Mélenchon et NDA de ne pas adhérer au club.

      Mention spéciale à Corine Lepage, une ennemie déterminée de la France et un agent déterminé du Reich bruxello-germanique. Dès le départ, ce choix de Corine Lepage, clairement explicite sur la soumission au Reich, m’a incité à ne pas faire confiance à Macron.

Réagir