mardi 14 janvier - par Michel DROUET

LREM aux municipales : la technique du coucou

Le coucou est un oiseau opportuniste qui réussit à faire alimenter et élever sa progéniture par d’autres espèces. Pour ce faire, la femelle coucou pond son œuf dans un nid d’une autre espèce qui le couve bêtement avec ses œufs. Une fois le coucou sorti de sa coquille, son premier boulot consistera à virer par-dessus bord les œufs de l’espèce accueillante afin de supprimer la concurrence. Ensuite, les parents « accueillants » vont se fatiguer à nourrir le petit coucou qui a de gros besoins.

Pour vivre heureux, vivons cachés

C’est en quelque sorte la stratégie déployée par La République en Marche pour les prochaines municipales. Les consignes transmises aux futurs candidats pour cette élection, sont claires : éviter autant que faire se peut, de se réclamer du parti présidentiel et, si possible, c’est-à-dire si une liste « chimiquement pure » de ce type ne peut pas être constituée, proposer des « alliances » avec d’autres listes, y compris des sortantes.

On dirait le slogan « ni de gauche, ni de droite » des dernières Présidentielles….

C’est dire si les prochaines municipales ne seront ni le lieu des débats d’idées, ni celui de la clarté politique, mais plutôt le lieu de la confusion totale, ce qui, n’en doutons pas, aura des conséquences sur la cohésion des équipes et des projets.

Déjà, de nombreux sortants, de gauche ou de droite évitent de se revendiquer d’une famille politique et font référence à des slogans très consensuels censés appâter l’électeur déboussolé afin de garder, si possible, leurs parts de marché dans le grand bazar politique et déploient le tapis rouge à des candidats En Marche.

LREM, quasiment absent des assemblées locales, cherche donc à faire son nid dans des écosystèmes politiques faibles pour mieux pouvoir ensuite les détruire.

Il est sympa, le coucou ! On l’entend chanter quand on se balade en campagne, mais on le voit rarement…

Alors, pourquoi se cacher, quand on revendique haut et fort son projet réformiste ?

Peut-être parce qu’après deux ans au pouvoir, le capital sympathie qui s’érode fortement surtout parmi les gogos de gauche qui ont cru aux promesses sociales. La sympathie est encore en devenir pour les électeurs de droite (LR) avec la réforme des retraites (peut mieux faire !).

Le noyau dur de LREM se situe désormais au centre, sorte de marigot politique d’où sortent, lorsqu’ils ne sont pas plombés par les affaires, les bons ministres consensuels pour faire passer avec un ersatz de social, les réformes néolibérales qui plaisent tant au Medef.

Pourquoi se cacher lorsqu’on revendique haut et fort la réforme du code du travail, qui nous vaut l’explosion des CDD, un recours aux Prud’hommes très cadré et des indemnités plafonnées même en cas de licenciements abusifs ?

Pourquoi avancer masqué lorsqu’on prépare (avec l’appui de syndicats « réformistes ») une réforme des retraites universelle qui ne l’est déjà plus, tant le nombre de dérogations accordées fait planer de doutes ?

Pourquoi ne pas revendiquer la détérioration de l’hôpital public dont se délectent les cliniques privées ?

 Pourquoi ne pas revendiquer les bienfaits supposés du ruissellement suite à la suppression de l’ISF, de la baisse des cotisations sociales des entreprises et de la pérennisation, sans nuances, du CICE qui devaient créer tant d’emplois et qui confortent surtout les dividendes ?

Pourquoi les mesures (certainement de justice sociale) concernant les allocations familiales ont-elles été différées après les municipales ?

Oui, pourquoi cette politique, considérée comme la meilleure au monde, (ça dépend pour qui) ne servirait-elle pas de guide aux futurs coucous LREM pour les prochaines municipales ? Pourquoi hésitent-ils tant à porter fièrement leurs couleurs et à revendiquer leur politique devant tout le monde ?

Sans doute parce que ces crétins d’électeurs, à qui on ne la fait pas deux fois de suite, seraient incapables de comprendre les bienfaits du néolibéralisme et de la mondialisation que cette politique sous-tend …

Cela nous promet donc beaucoup de listes qui se présenteront comme « apolitiques » aux prochaines municipales avec des coucous qui s’empresseront à la première occasion de virer les vieux politicards locaux envoûtés par le chant des oiseaux pour prendre leur place.

Il faudra donc décoder et poser les bonnes questions aux candidats lors des réunions préélectorales.

Faites preuve de curiosité

Ils sont nouveaux en politique, mais ils apprennent vite. L’entrisme, cher aux organisations d’extrême gauche et aux frères musulmans n’a pas de secret pour eux. Ce n’est qu’après des campagnes électorales très consensuelles qui permettent d’accéder au pouvoir que l’on constate les dégâts en lisant les clauses en petit caractère au dos de la profession de foi…

La question doit donc être posée sans détour : y a-t-il des candidats macronistes sur votre liste ? Et vous verrez sans doute apparaître une gêne sur le visage de votre interlocuteur qui bredouillera quelques arguments minables sur le pluralisme, les bonnes volontés, les compétences, l’apolitisme, etc…

C’est ensuite le programme qu’il faudra interroger. Il y a peu de chances pour que les choses soient claires sur la profession de foi. Les questions pourront alors porter sur la mise en œuvre (ou la conservation) de politique sociale en direction de la jeunesse, des personnes âgées ou des personnes en difficultés par rapport à l’emploi, d’une part, la politique d’investissement d’autre part (le « beau » ou l’utile) ainsi que les positions prises par la liste en matière de développement durable (sans oublier la question de l’agriculture intensive), des services publics de proximité et de la politique en faveur des entreprises et de la mobilité….

Pourquoi se méfier des coucous en politique ?

Ce qui est à l’œuvre relève de la tromperie. Avant, on croyait voter pour des idées et un programme clairement annoncé et au final, on était souvent déçu.

Ce qu’on nous propose aujourd’hui, c’est le flou entretenu sur les idées, sachant que le programme libéral, lui sera bien déployé si on se laisse endormir comme en 2017.

Un autre élément doit nous faire réfléchir : la circulaire publiée par la Ministre de l’Intérieur concernant les élections municipales, qui limite l’attribution par les Préfets des nuances politiques aux candidats des communes de plus de 9000 habitants (97 % des communes françaises exclues, tout de même…), ce qui entretiendra le flou sur la présence ou non de candidats appartenant à LREM par exemple, en dessous de ce seuil.

Cela permettra de limiter les effets d’une défaite mais aussi de revendiquer a postériori une grande victoire étant entendu que les nuances politiques concoctées par Castaner dans sa circulaire incluent LREM dans le Centre (au moins c’est désormais clair) et qu’une nouvelle famille baptisée LDVC (divers centre) apparaît. Elle regroupe des listes d’union ayant reçu l’investiture de plusieurs partis dont En Marche et Modem ou soutenues par ces mouvements (ainsi que par l’UDI).

Tout cela devrait permettre de réaliser de bien belles statistiques…

Quand vous entendrez les coucous chanter, il sera trop tard !

 



84 réactions


  • Odin Odin 14 janvier 14:03

    Bonjour,

    Ce comparatif LREM / coucou est excellent. smiley


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 14 janvier 14:17

      @Odin

      c’est super intéressant, en effet :

      le RN donne les mêmes consignes et va faire pareil, car l’étiquette « lepéniste » est toujours un repoussoir.
      les socialo à 6% et la droite la plus bête du monde aussi.

      Qu’est-ce qu’on en apprend en lisant les anti Macron obsessionnels :
      les macronistes, par crainte du vote sanction après 2 ans d’exercice du pouvoir, font... la même chose que les autres !

      C’est diablement révélateur smiley

      Non, ce qui est révélateur, c’est le terme coucou, un peu comme Fillon quand il disait qu’on lui volait (son) élection :

      l’ancienne UMPS rage encore de s’être fait voler, comme si elle était propriétaire du pouvoir, mdr


    • Michel DROUET Michel DROUET 14 janvier 15:24

      @Olivier Perriet
      Rien de nouveau sous le soleil, donc... Des coucous partout.


    • Michel DROUET Michel DROUET 14 janvier 17:00

      @Odin
      Je ne suis pas le premier à utiliser cette métaphore.


    • Le421 Le421 14 janvier 18:55

      @Odin
      C’est effectivement une excellente comparaison...
      Pas mieux.
      Un petit coté « faux-cul » quand même !!


    • Marc Filterman Marc Filterman 16 janvier 00:47

      @Michel DROUET
      C’est marrant ce matin il y a au moins 2 députés qui ont parlé sur BFMTV de la technique du coucou. Il paraîtrait aussi qu’on va créer un nouveau nom de liste, où les conseillers de tous les partis seront mélangés, une grande partouze, qui ne permettra pas de dire que les mairie sont passés à droite ou à gauche, et encore moins chez Macron


    • Michel DROUET Michel DROUET 16 janvier 08:12

      @Marc Filterman
      Ils on dû me lire smiley
      Pour être clair, il y avait déjà eu des articles ou des interventions sur le sujet, Par contre il n’y avait pas eu grand chose sur la fameuse circulaire Castaner sur le rattachement des listes à un parti. J’ai juste entendu un reportage hier soir sur la deux.
      S’agissant de partouze, rappelons que le délit de racolage n’existe plus et que c’est désormais le client qui est considéré comme délinquant, par conséquent, j’invite les électeurs à ne pas céder à leurs pulsions et ne pas voter pour les listes partouzardes.


  • Maître Yoda Gogole 14 janvier 14:35

    Bravo pour cette excellente métaphore qui peut être prolongée, car si le jeune coucou, à peine éclos, élimine effectivement les occupants légitimes du nid, il faut savoir que les parents adoptifs, si ils le surprennent en flagrant délit, peuvent même l’y aider !

    Etonnant, non ?

    Mais ce n’est pas tout.

    L’oisillon meurtrier est alors élevé seul en poussant des cris très sonores quipoussent les nourriciers à alimenter une bouche avec autant d’application que si ils élevaient leurs cinq ou six rejetons.

    Bonne nouvelle, peut-être : 34 à 65 % de ces usurpateurs périssent sans avoir même encore quitté le nid car leurs vociférations incessantes attirent de nombreux prédateurs.

    Bon, ça console, mais ça ne ramène pas les autres !


    • Michel DROUET Michel DROUET 14 janvier 15:27

      @Gogole
      Merci pour ces précisions qui d’un côté nous enseignent d’une part que le syndrome du larbin ne touche pas que les humains et que d’autre part la tromperie ne profite pas toujours à son instigateur.


    • velosolex velosolex 14 janvier 16:39

      @Gogole
      On peut se demander ce qui conditionne les parents adoptifs à cette étrange inertie devant la perte de leur propre progéniture.
      Peut être pensent ils vraiment que leur oisillon est le leur, et qu’ils peuvent même, vu sa grosseur, en être très fier
      Le coucou partira de son foyer, migrera, mais reviendra ensuite où il est né, et choisira la même espèce qui l’a couvé pour poser son œuf., dans cette étrange famille recomposée . 


    • Maître Yoda Gogole 14 janvier 17:16

      @velosolex

      Le coucou n’est pas le seul cleptoparasite, ce genre d’animal qui se nourrit aux dépens de la production ou des réserves accumulées par une autre espèce (comme le miel produit par les abeilles, des proies capturées, ou des provisions mises de côté par les insectes coprophages ou nécrophages). Ce cleptoparasitisme, appelé aussi cleptobiose, se rencontre chez certains insectes, abeilles, scarabées, chez des araignées et chez les oiseaux qui peuvent se contenter de pondre dans le nid des autres sans aller jusqu’au poussin tueur (mouette, goëland, pluvier, faucon crécerelle), mais aussi chez les mammifères, en particulier les mammifères sociaux dont font partie les lions et les hyènes mais aussi les lycaons.

      Les lions font partie des grands prédateurs qui pratiquent le plus le cleptoparasitisme et peuvent parasiter le repas d’un groupe de hyènes si ces dernières sont moins nombreuses, contrairement aux idées reçues à propos des hyènes qui ne sont pas des charognards exclusifs.

      Un des grands fauves les plus touchés par cette pratique est le guépard qui est souvent pris pour cible par les lions, lycaons, hyènes et léopards car il est généralement dans l’incapacité physique de combattre un de ces animaux adultes après une chasse, et encore moins quand il fait face à un groupe. Mais il au point une stratégie pour contrer les tentatives de vol des lions et des hyènes qui consiste à hisser le produit de sa chasse sur un arbre grâce à sa musculature puissante que ne possèdent pas les autres.

      Macron n’a rien inventé, mais les autres fauves feraient bien de s’inspirer du guépard.


    • Xenozoid Xenozoid 14 janvier 17:20

      @Gogole
      dans mon histoire les leopards son meilleur que les guepards ,pour la grimpette en tous cas et avec la force brut en plus....le guepard n’a pas ce luxe,il doit faire vite


  • ZenZoe ZenZoe 14 janvier 14:50

    Très juste comme comparaison. Au début, on pense oh comme il est mignon et que son cri est joli, et quand on se réveille, on a perdu son nid et les oeufs qui étaient dedans.


    • Michel DROUET Michel DROUET 14 janvier 15:29

      @ZenZoe
      D’où la précaution nécessaire qui consiste à ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier.


    • velosolex velosolex 14 janvier 16:29

      @Michel DROUET
      Métaphore amusante et habile
      Le coucou est très habile. Chacun est spécialisé dans le mimétisme d’une seule espèce de passereau. Ainsi certains feront des œufs bleus, ou jaunes ou bruns exactement comme leur hôte.
      Seule la grosseur interroge parfois, et certains pas dupes balancent l’œuf opportuniste par dessus le nid. 
      Le coucou indicateur est un oiseau africain qui indique aux indigènes la proximité d’essaims d’abeilles, dont il est friand de la cire, mais incapable lui même de pénétrer, sans se faire piquer.
      Il siffle donc son compère, qui monte à l’arbre, prend le miel et récompense d’une barrette de cire l’oiseau qui attend sur une branche. 
      Qu’un deal ne soit pas honoré, et c’en est fini de l’entente. 


    • velosolex velosolex 14 janvier 16:34

      @velosolex
      Par contre le coucou indicateur pond ses œufs dans le terrier d’oiseaux africains. L’opportuniste naitra avant les autres, et le bec pourvu d’un appendice crochu, attend que les autres éclosent pour les massacrer. 
      Ceci fait, cet appendice se décroche, inutile ensuite….
      La vie des bêtes nous en apprend tous les jours


    • Michel DROUET Michel DROUET 14 janvier 16:51

      @velosolex
      Je m’interroge sur la pertinence de la comparaison entre les « marcheurs » et les coucous qui me semblent finalement beaucoup plus intelligents smiley


  • Ruut Ruut 14 janvier 14:54

    El Terminator Macron ......


  • njama njama 14 janvier 15:11

    Un « coucou » est un quolibet désignant un curé venu d’un autre évêché

    Chapitre IX. Coucous et curés bretons

    Une vie de coucou

    Dans la tradition orale, le terme peu flatteur de « coucou » désigne les prêtres gallos venus exercer leur ministère dans les paroisses de Basse-Bretagne. L’ecclésiastique qui traverse la frontière linguistique ne serait-il donc, comme l’oiseau du même nom, qu’un profiteur, venu faire carrière ?

    https://books.openedition.org/pur/3335?lang=fr


    • Maître Yoda Gogole 14 janvier 15:26

      @njama

      Il n’y a pas que ça dans les expressions populaires. Si on traite de « cocu » un époux trompé par sa conjointe, c’est parce que la femelle coucou a une réputation d’infidélité. On croyait autrefois que le fait de déposer son œuf dans le nid d’un autre couple était la suite rapide d’un accouplement adultérin par une femelle volage.

      Le mâle coucou était « coucou », mais du coup la compagne du propriétaire du nid aussi, en fait. Mais à l’époque où l’expression a pris naissance, il était considéré que les « frivolités » des hommes étaient moins graves que les fautes des « femmes ». Il faut pourtant être deux.


    • Michel DROUET Michel DROUET 14 janvier 15:36

      @njama
      Habitant du pays Gallo, j’ai été très intéressé par le lien et je vous en remercie.


  • njama njama 14 janvier 15:22

    Les consignes transmises aux futurs candidats pour cette élection, sont claires : éviter autant que faire se peut, de se réclamer du parti présidentiel

    Dans ma p’tite ville du nord, un peu moins de 30.000 hab., la mairie est PS depuis plusieurs décennies. Le maire actuel sortant, PS, brigue un troisième mandat, mais à la différence des autres élections pas un sigle PS ni aucun profil politique ne figurent sur ses tracts. Une déliquescence en phase terminale...


    • zygzornifle zygzornifle 14 janvier 15:29

      @njama

       Dire que l’on est du PS a l’heure actuelle c’est comme dire il y a 20 ans que l’on était homo ou séropositif....


    • Maître Yoda Gogole 14 janvier 15:35

      @njama

      ça, ce n’est pas la technique du coucou, puisque le gars est déjà dans le nid et veut y rester, mais simplement du transformisme, « art » qui consiste à se fondre dans le décor en retournant sa veste, ce que Dutron appelait « opportunisme ».


    • Michel DROUET Michel DROUET 14 janvier 15:39

      @njama
      Même chose pour ma commune de 9000 habitants de l’Ouest où il se dit que trois coucous figureront sur la liste PS depuis très longtemps... J’attends de voir les tracts.


    • Le421 Le421 14 janvier 19:04

      @njama
      Ah ouais... Ben voyons !!
      Ça fait des lustres, moi qui était socialiste à l’origine, que j’écris que le « parti de Solférino » n’a plus rien à voir avec la gauche.
      Et certains abrutis persistent à écrire le contraire.
      Déjà, Mitterrand et la vraie gauche, c’était pas le grand amour...
      D’ailleurs, les trois cocos qu’il avait pris au gouvernement, il les a virés viteuf’ !!


  • zygzornifle zygzornifle 14 janvier 15:27

    Et la technique du cocu pour ceux qui voteront pour ces branques 


  • zygzornifle zygzornifle 14 janvier 15:31

    Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs , des voleurs et des traîtres n’est pas victime !.... il est complice.(George Orwell)


    • Michel DROUET Michel DROUET 14 janvier 15:41

      @zygzornifle
      A condition cependant d’avoir suffisamment d’instruction sur la chose publique pour faire le tri et de ne pas voter comme on le fait pour élire Miss France.


    • Maître Yoda Gogole 14 janvier 15:49

      @Michel DROUET

      quand les candidats sont des produits fabriqués, le marketing et la publicité remplacent les programmes et les débats, et à la fin, sur l’offre, c’est celui qui avait le plus gros budget qui devient leader sur le marché, se trouve en tête de gondole et finit par être obligé de créer une fausse concurrence avec des sous-marques pour dissimuler le fait qu’il est un monopole
      la vie politique s’est calquée sur les techniques de l’économie de marché dans les pays où règne ce système


    • Michel DROUET Michel DROUET 14 janvier 15:55

      @Gogole
      Le marketing appliqué à la politique d’où la fin du politique au profit du commerçant, ce dernier pouvant demander ce qu’il veut au premier (transformation du système social a son profit, cadeaux fiscaux renforcement du contrôle social,...)


  • Esprit Critique 14 janvier 17:10

    Grosso Merdo : Le politicard de droite s’intéresse au fric des plus riches, le politicard de goche lui, baise les pauvres par idéologie. le politicard en marche est un corrompu arrivé la dans un concours de circonstances. Il est amoral et décomplexé. On ne se méfie pas des médiocres. Ils sont entrain de tout ravager. Un peu de violence risque d’être nécessaire pour nettoyer cet vermine.


    • Le421 Le421 14 janvier 19:01

      @Esprit Critique
      Il n’y aura de grande réflexion que quand des cadavres pendront aux poteaux téléphoniques.
      Je le regrette mais je ne vois pas d’autre solution !!


  • Emohtaryp Emohtaryp 14 janvier 18:14

    Alors, pourquoi se cacher, quand on revendique haut et fort son projet réformiste ?

    Parce que ces gens n’ont plus aucune morale, plus d’éthique, plus de conscience, n’ont aucun courage, ne leur reste que la manipulation, la tromperie, le mensonge, la loi du fric, de la corruption et de la prévarication......

    Voter pour ces trolls immondes sans foi ni loi sera équivalent à un suicide moral pour ceux qui s’y adonneront........


    • Michel DROUET Michel DROUET 14 janvier 20:13

      @Emohtaryp
      Il convoitent le vote des citoyens mais ne les représentent plus. Le vote sert seulement à légitimer les mauvais coups.


    • anti.social555 16 janvier 18:15

      @Emohtaryp
      ces gens n’ont plus aucune morale, plus d’éthique, plus de conscience, n’ont aucun courage, ne leur reste que la manipulation, la tromperie, le mensonge, la loi du fric, de la corruption et de la prévarication......

      C’est pour cette raison que tous ces députés ont retourné leur veste pour rejoindre le mouvement de Macron, mais ils risquent de faire parti de la prochaine vague de dégagisme en 2022, et pas sur qu’il retrouve un emploi dans le privé suite à tout ce BORDEL.


  • Le421 Le421 14 janvier 18:59

    Merci Michel... Je me suis empressé de diffuser votre article extrêmement pertinent pour dénoncer ces traîtres de la république !!


  • Le421 Le421 14 janvier 19:09

    A noter le cas du « coucou intérioris », espèce particulièrement redoutable de faux-cul opportuniste, qui donne comme consigne à ses petits de cogner sur tout ce qui bouge, et chante à qui mieux mieux toute sa bonne conscience et son respect des autres...

    Et particulièrement le « coucou castanerus » !!  smiley


  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 14 janvier 20:01

    La bonne question à poser porte sur le casier judiciaire. Votez plutôt pour une liste dont tous les candidats ont un casier judiciaire vierge.

    .

    Vu le nombre de délinquants qui courent librement sous les ors des Palais de la République, c’est une précaution utile.

    .

    Il faut s’adresser à l’association ANTICOR, contre la corruption et pour l’éthique en politique.

    .

    Elle a publié en 2014 une Charte éthique et elle demande aux Partis politiques de la signer.

    .

    Elle vient d’attribuer les prix ETHIQUES & LES PRIX CASSEROLES.


  • ribouldingue ribouldingue 14 janvier 20:08

    Comment reconnaître les fauteurs de troubles sur des listes pas claires ? Déjà, le chant de loiseau (nathalie) sonne faux. Lorsque vous entendrez vociférer « c’essssssssst nooooooooooootre proooooooooojet » au lieu de cui cui il y a un flou, donc un loup. Si quand un candidat vous présente sa profession de foi et qu’il pue le soufre en vous parlant. Il n’y a pas photo, regardez l’énergumène droit dans les yeux, et jetez lui à la face : « vade retro satanas ! » Le démon s’enfuira illico presto sa queue fourchue entre les jambes. N’oubliez pas de toujours vous promener, le temps de la campagne des municipales, avec une tête d’ail dans votre poche ou mieux porter la main de Fatma en pendentif, ça fait fuir le mauvais œil . Si avec tous ces talismans le malin persiste et réussi à passer entre les mailles du filet, il ne pourra pas dissimuler son odeur de pourri, ça le trahira. Gare à vous pour ceux qui ne connaissent pas toutes les ficelles des escrocs. Par exemple, dans ma municipalité les candidats ne font jamais de porte à porte pour prêcher la bonne parole. "La Rigolade En Marche ose faire du porte à porte comme des mendiants en plus vous les reconnaîtrez facilement ils portent un tube de pommade à la main pour vous passer de la crème dans le dos. Ils sont carbonisés mais ils ne le savent pas encore. Là, il ne faut pas hésiter une seconde. Pour se débarrasser des parasites, utilisez du DDT, c’est radical. Petite anecdote, dans le temps, le DDT était utilisé pour se débarrasser des poux.


  • Fergus Fergus 14 janvier 20:17

    Bonsoir, Michel

    Excellent article. Et un titre qui résume parfaitement la stratégie mise en oeuvre par l’exécutif pour ratisser ici et là des élus qu’il est incapable de faire émerger sous l’étiquette LREM, porteuse d’une politique de contre-réforme et de régressions sociales.


    • Michel DROUET Michel DROUET 14 janvier 20:27

      @Fergus
      Ratisser est le mot qui convient. Je crois que les listes qui se livrent à ce petit jeu par pur opportunisme électoral n’ont pas assimilé la chute de la cote de confiance de LREM dans l’opinion, surtout depuis le « débat » sur la retraite à points.
      Espérons que leurs résultats seront à la hauteur de leur duplicité et de leur calcul de boutiquier.


    • kéké02360 15 janvier 12:20

      @Fergus

      micron est le dernier enfant de La Vème république , micron est l’enfant du front républicain ( coucou les cocus ) , micron est l’enfant libéral de la relation incestueuse des partis de droite LR / PS / ......

      Pourquoi voudriez vous qu’il affiche une étiquette avec un tel patrimoine génétique !!?

      micron est votre enfant !!!  smiley


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 15 janvier 13:56

      @kéké02360
      micron est le dernier enfant de La Vème république , micron est l’enfant du front républicain ( coucou les cocus )

      Les cocus sont ceux qui croient que changer une chèvre européiste pour une autre chèvre européiste peut changer la politique en France !
      .
      Le gouvernement de Macron est un gouvernement de coalition PS/ Centre/ les Républicains. On a vu de tout dans cette belle Europe des banksters !
      .
      Merkel gouverne depuis le néolithique avec la Social démocratie.
      Syriza a gouverné avec un Parti Conservateur, l’ANEL.
      Le PS, en France, a gouverné X années avec la Droite.
      Salvini a gouverné avec la Gauche 5 Étoiles.
      Et voilà que le PS espagnol, gouverne avec Podémos ! Ollé !
      .
      Mais la Commission européenne se fiche complètement de la couleur politique des gouvernements, contrairement à ce que vous croyez !
      .
      Peu importe ce que votent les électeurs. Vous pouvez remplacer Macron par qui vous voulez, ça ne changera rien. Ils ont ont signé les Traités européens ?
      Alors exécution, sinon, sanctions !


    • Rera 16 janvier 16:15

      @Fergus Le Macroniste,
      encore un peu de patience et vous aurez une parfaite illustration de la bérézina que les français sont impatient de donner à votre mentor et votre parti la LREM, même les macronistes qui sont déjà en postes je pense à Bayrou à Pau ,Collomb à Lyon et le maire d’Angers...ect) leurs réélections sont très très incertaine.


    • Rera 16 janvier 17:45

      @Michel DROUET
      Croyez-moi tout les macronistes maires en place qui essayent de se camoufler je pense à Collomb de Lyon,le maire d’Angers ..ect) ont du soucis à se faire.


  • yvesduc 14 janvier 21:04

    Tout à fait. C’était déjà le même stratagème aux dernières élections européennes : la majorité s’est re-baptisée « Renaissance », le nom de « LREM » étant déjà un repoussoir après moins de deux ans de pouvoir… smiley


  • Eric F Eric F 14 janvier 21:32

    Plus aucun « parti de gouvernement » ne met en avant son étiquette. LR ex-UMP à cause des « affaires » Sarko, Fillon, Balkany and co, PS à cause de la déroute de 2017, Modem à cause des attachés parlementaires, LREM à cause de l’impopularité de l’équipe au pouvoir. Donc aux municipales ils vont constituer des « listes d’intérêt local », avec des « ralliement en catimini » de sortants pour éviter d’avoir une liste pro-gouvernementale contre eux . Ce sera compliqué pour les autorités préfectorales d’attribuer une « couleur » aux différentes listes, comme ça tout le monde revendiquera la victoire au soir du premier tour.

    Quizz : qui peut citer le nom du « premier secrétaire » du PS ? du « président » de LR ? et [alors là c’est le gros lot pour qui le connait] du « délégué général » (sic) EM/REM/LREM/LaREM (on ne connait pas non plus le sigle) ?


    • Michel DROUET Michel DROUET 14 janvier 21:57

      @Eric F
      Faure, Jacob et Guérini ?


    • Michel DROUET Michel DROUET 14 janvier 22:01

      @Eric F
      « Listes d’intérêt local » ? Intérêt pour pouvoir renforcer un parti, faire ses armes sur le terrain pour ensuite gravir les échelons (département ou Région) pour ensuite terminer à l’Assemblée Nationale ou ou Sénat : le parcours type d’un politicard qui fait carrière et n’est plus connecté au final à la réalité du terrain et qui vote ce qu’on lui dit de voter.


    • Eric F Eric F 15 janvier 11:04

      @Michel DROUET
      « Faure, Jacob et Guérini ? »

      Aucun d’entre eux n’est une personnalité marquante du monde politique, tous les autres se sont défaussés. C’est étonnant d’avoir vu disparaitre en quelques années les « grands noms » (si on peut dire) des quinquennats précédents, mais -à part Macron qui a réussi à se faire élire- aucune « nouvelle star » de la politique ne s’est révélée, c’est vraiment le désert politique, et notamment le casting ministériel est globalement affligeant.


    • Eric F Eric F 15 janvier 11:16

      @Michel DROUET
      La dénomination « liste d’intéret local » est évidemment ironique, c’est un terme passe-partout qui n’engage à rien. Derrière, il peut y avoir des édiles réellement attachés à la commune, mais aussi des arrivistes qui cherchent un marche-pied.

      Lors de la législature précédente, la majorité s’est divisée, avec un large courant contestataire. Dans l’actuelle majorité improbable, il y a eu quelques défections, mais la plupart sont des « obligés » du Macronisme qui n’existeraient pas politiquement autrement, ils votent par adhésion au programme et dans le sens qui leur est demandé.


    • Michel DROUET Michel DROUET 15 janvier 11:30

      @Eric F
      Les idées n’existent plus. La doctrine économique fait office de programme et tout est passé au tamis budgétaire, sachant que le capitalisme ne veut pas partager.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 16 janvier 08:26

      @Michel DROUET
      Si j’ai bien compris, 50% des communes n’auront plus d’étiquette politique.
      Seules les villes de plus de 9000 habitants auront une étiquette politique, ça va servir à noyer le poisson pour camoufler l’échec de LREM, non ?


    • Michel DROUET Michel DROUET 16 janvier 08:52

      @Fifi Brind_acier
      Pas 50 %, mais 97% !!! LREM compte beaucoup sur les grandes agglomérations et les Métropoles qui ont voté le plus En Marche pour nous fabriquer de belles statistiques noyées dans un groupe centriste dans lequel il est inclus.
      Cela n’empêchera par LREM de se prévaloir ensuite de « succès » dans les communes de moindre importance.
      La circulaire dont je parle donne le vernis légal à cette entourloupe.


    • Michel DROUET Michel DROUET 16 janvier 08:54

      @Fifi Brind_acier
      Au passage, Macron affiche un mépris assumé pour les zones hors Métropoles, à l’origine des gilets jaunes. Il leur a filé l’aumône et maintenant il leur dit de retourner dans leur cambrousse.


    • Zozo canal histrionique 16 janvier 08:59

      @CR

      Ça commence à me péter les rouleaux grave, cette pub quand je reload les derniers posts avec mon iPhone 📲 , Carlo !

      Surtout quand je dois pour bien faire la manip m’arrêter sur la route alors que je suis by the way pour aller voir si Marine L’ORPHELINAT commence enfin à exister en Terminator là où tu te devrais de jamais jamais foutre un ongle, trust me !


    • Michel DROUET Michel DROUET 16 janvier 09:19

      @Zozo canal histrionique
      Et en français, ça donne quoi ?


  • troletbuse troletbuse 15 janvier 07:31

    Bonne comparaison. Micron connaissait déjà très bien la technique du coucou lorsqu’il s’est introduit dans la famille Trognzux dans les années 1990.


  • zygzornifle zygzornifle 15 janvier 08:46

    https://m.nextinpact.com/news/108585-le-gouvernement-incapable-detailler-frais-representation-ministres.htm

     

    Article payant, mais le titre suffit...

    Y a bon pognon chez macron .....


  • troletbuse troletbuse 15 janvier 12:47

    Notre président qui a, selon nos merdias et journaputes, une très grande culture qu’il n’a jamais trouvée, vient de nous pondre un nouveau verbe : « patachonner ». Vu son manque de vocabulaire, il invente des mots. Espérons que nos académiciens vont le mettre dans le Larousse. Il ne reste plus que la définition à trouver ; Un puits de science, qu’on vous dit.

    http://www.leparisien.fr/politique/mais-que-veut-dire-patachonner-utilise-mardi-par-emmanuel-macron-14-01-2020-8235999.php


  • BA 17 janvier 11:08

    A 2 minutes 55 secondes, on apprend le vrai visage de François Baroin :


    François Baroin cumule cinq salaires :


    - Maire de Troyes

    - Avocat

    - Banquier (« External Senior Advisor » de la banque d’affaires Barclays)

    - Administrateur de trois entreprises portuaires

    - Président de l’Association des Maires de France


    https://www.youtube.com/watch?v=cO4KBsQl_2Y&feature=emb_logo



  • troletbuse troletbuse 19 janvier 12:26

    Un appui de taille fait par 2 membres du gvt qui utilisent l’argent public pour la propagande macronienne à Perpignan. Je parie que ce sera contre-productif.

    https://fr.yahoo.com/news/municipales-perpignan-visite-gouvernementale-soutien-au-candidat-lrem-132045809.html


  • lloreen 19 janvier 21:49

    C’est surtout la technique de la fraude qui leur est chevillée au corps...

    https://www.youtube.com/watch?v=xGW48as_WIk&feature=youtu.be


Réagir