mercredi 27 novembre - par Laurent Herblay

Macron / Le Pen : l’impasse par défaut dont les Français ne veulent pas

Les sondages peuvent sembler paradoxaux. Début du mois, un sondage IFOP indiquait que Macron et Le Pen recueilleraient tous les deux sensiblement plus de voix qu’en 2017, entre 27 et 28% chacun. Mais si 68% pronostiquent une réédition du second tour de 2017, 72% ne le souhaitent pas, seuls les électeurs du RN le souhaitant majoritairement. Quel sens donner à ce paradoxe ?

 

Ci-gisent le PS, LR et LFI
 
Quel paradoxe en effet de voir les deux finalistes de 2017, très majoritairement impopulaires l’un comme l’autre rassemblant deux tiers des Français contre eux, donnés encore plus largement en tête d’un premier tour présidentiel hypothétique aujourd’hui. Bien sûr, un sondage si longtemps en avance a peu de valeur, mais ces résultats en disent long sur notre paysage politique. Aussi impopulaires et fragiles soient-ils, Macron et Le Pen sont les seuls rescapés de notre paysage politique. Ne dit-on pas qu’au pays des aveugles, les borgnes sont rois ? En cela, je suis largement d’accord avec la lecture que fait David Desgouilles dans le FigaroVox de ces sondages.
 
Ce paradoxe vient simplement de l’extrême faiblesse du reste du paysage politique. Le PS ne se relèvera pas de l’épisode Macron, qui n’est que la prolongation et l’accentuation de ses compromissions passées. Le PS, qui a plus privatisé que la droite, qui a abandonné Alstom, qui a refusé tout coût de pouce au SMIC, qui a donné des dizaines de milliards aux entreprises et a largement entamé la déconstruction du droit du travail n’a aucune légitimité à incarner une offre politique vraiment plus sociale et distincte de la majorité actuelle, dont beaucoup des chefs en sont issus, qui plus est.
 
Et comme le soutient David Desgouilles, LR n’est pas moins pris au piège Macron, qui ne laisse plus le moindre espace politique à la droite classique, dont il incarne parfaitement la ligne libérale, atlantiste et européenne. Sur la question économique, il est allé bien plus à droite que Sarkozy, ne laissant comme possibilité pour se distinguer qu’une radicalisation impossible. Pire, sur les questions sécuritaires, il devient difficile d’imaginer une alternative de droite à ce pouvoir, volontiers liberticide, sécuritaire et dur avec les Gilets Jaunes, à défaut d’avoir assuré l’ordre, et qui ose même prendre position pour des quotas de migrants, dont la droite parlait mais qu’elle n’osait pas faire
 
La France Insoumise avait un boulevard pour s’imposer, comme l’indiquaient les sondages du printemps 2018, qui faisait logiquement de Mélenchon le premier opposant à Macron, après la campagne ratée de Le Pen en 2017. L’autoroute est large à gauche de Macron aujourd’hui… Mais Mélenchon a probablement achevé de se discréditer, entre sa réaction aux perquisitions de l’automne 2018, son discours sur le Vénézuela et son adoption d’une ligne islamo-gauchiste à rebours de son discours d’il y a quelques années, qui légitimait toute critique des religions, et plus globalement des valeurs de notre République et de la place des femmes dans notre société, comme le dit Céline Pina.
 
Bref, avec les trois principales autres alternatives potentielles déconsidérées ou sans espace politique, ne subsiste plus que Macron et Le Pen, exactement ce que souhaite le président qui y voit un billet pour un second mandat. Mais ce calcul n’est pas sans limite. D’abord, à force d’incarner un bloc élitaire sourd aux besoins et demandes du peuple, l’issue de 2022 promet d’être bien plus serrée qu’en 2017, comme le soutient Jérôme Sainte-Marie. Ensuite, je suis d’accord avec David Desgouilles pour dire que l’extrême insatisfaction des Français à l’égard de Macron et Le Pen rend possible aujourd’hui encore l’émergence d’une alternative qui balayerait tout sur son passage d’ici à 2022.
 
 
Bien sûr, 2022 pourrait voir une redite du duel de 2017. C’est encore l’option par défaut qu’indiquent les sondages d’opinion. Mais le fait que 72% des citoyens souhaitent autre chose indique bien que les Français attendent quelqu’un d’autre que Macron et Le Pen, et que cet autre ne viendra probablement pas du PS, de LR ou même de LFI. Les Français veulent un véritable changement.


200 réactions


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 27 novembre 10:00

    Vous êtes d’accord avec Larcher, alors !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 novembre 12:43

      @Séraphin Lampion
      Un danger pour la démocratie ? Quelle démocratie ?

      Le truandage sur le Traité de Lisbonne ?
      Le coup d’état médiatique de Macron en 2017 ?
      L’absence de liberté d’expression politique dans les médias, en dehors de Macron et de le Pen ??


    • Aimable 27 novembre 13:15

      @Séraphin Lampion
      Il est a peu près certain que si c’est lui Larcher , le candidat LR qui se présente pour la droite , pour être au second tour MLP a du soucis a se faire et si par hasard il se retrouvait au second tour , Macron lui , serait probablement battu.


    • nenecologue nenecologue 27 novembre 16:20

      @Séraphin Lampion
      Larcher ne l’a pas ouvert pendant les 40 ans (1975-2015) où la gôche et la droate se sont repassé le bout de gras ...
      Les Français veulent une alternative ? Qu’ils votent RN , qui lui n’a jamais été au pouvoir.


    • Le421 Le421 27 novembre 17:22

      @nenecologue
      C’est vrai que la gauche a été souvent au pouvoir dans ce pays !!

      Ah, je précise, la VRAIE gauche, pas celle qui donne plein de pognon aux entreprises pour que les actionnaires deviennent les mieux rémunérés d’Europe...


    • nenecologue nenecologue 27 novembre 18:59

      @Le421
      ha bon ? Le parti communiste n’a pas été et d’ailleurs est toujours allié des socialistes et des verts ? Mélenchon n’a jamais été ministre ? 
      Les gauchistes et leur façon de réécrire l’histoire sans doute ...


    • capobianco 27 novembre 19:27

      @nenecologue
      «  Les gauchistes et leur façon de réécrire l’histoire sans doute »
      Sûr que les postes occupés par MG Buffet ou JLM étaient déterminants pour le pays... Mais comme vous êtes quelqu’un de sérieux,on va vous faire confiance.


    • Ruut Ruut 28 novembre 07:27

      @Séraphin Lampion
      L’UPR dispose d’un programme concret et propre.
      Les choix sont simples :
      1. Soit tu est pro Europe et donc tu vote Macron et du assume ses choix.
      2. Soit tu est pro Europe mais anti immigration et tu vote RN
      3. Soit tu trouve que la politique actuelle est insensée et contre l’intérêt de la Nation et du peuple de France et tu vote UPR.

      Le reste c’est juste des placebo.


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 28 novembre 17:46

      @Ruut
      et tu votes UPR

      et tu te paies Zamane Ziouane à dominer sur les Français de France, tu te paies le « vivre ensemble » obligatoire avec ceux que tu ne veux pas dans ton pays, tu te paies tous les PV automatiques comme avant, tu te paies les taxes violant l’article 13 des ddl de 1789 comme avant, ...


    • Attila Attila 28 novembre 17:50

      @Daniel PIGNARD
      «  et tu te paies Zamane Ziouane à dominer sur les Français »
      Ah, moi je veux bien qu’elle me domine . . . Oh oui ! Oh oui !

      .


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 27 novembre 10:08

    déjà, les quotas professionnels pour les immigrés, c’est ce que Sarko a fait en 2007 ; c’était tellement adapté qu’on n’en a plus parlé.

    Il ne reste plus comme sauveur que Nicolas Dupont Gnan Gnan smiley

    Ah mince, c’est vrai qu’à force de faire le buvard entre les différents sous courants de la droite la plus bête du monde, il s’est auto dissout lui aussi :

    il n’a pas compris que 3+2+1 ou 2+2,5+1,5 ça fait toujours 6

    Bon ben il ne reste plus que MARION alors.

    Ah oui, mais c’est vrai sa popularité est inversement proportionnelle à sa notoriété : moins elle en fait, plus on l’aime, ce qui veut dire beaucoup.


  • Julot_Fr 27 novembre 10:08

    Nos national sionistes au pouvoir en france depuis Miterrand arrivent avec l autre LePen.. le Marechal, leur nouvelle marionette (sans jeu de mots).. tout va bien donc, on pourra se soulager en voter pour un faux semblant de nationaliste (le vrai nationalisme economique etant porte par Philippot, inclu frexit et sorti de l euro)


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 27 novembre 10:12

    PEUPLE FRANCAIS CHERCHE SON NOUVEAU FRANCOIS HOLLANDE, TYPE SANS PROGRAMME ELU POUR EMPÊCHER LA REELECTION DU SORTANT.

    Il ne vous a pas échappé que :

    Chirac en 2002, a été réélu par défaut

    Sarko en 2007.... bon c’est un peu différent, lui il a dit à tout le monde ce qu’il voulait entendre.

    Hollande en 2012, a été élu par défaut, pour que Sarko ne soit pas réélu

    Macron en 2017, a été élu par défaut, parce que Fillon était imbuvable, et que les alternatifs Le Pen Mélenchon n’étaient pas plus convaincants (à tort ou à raison, mais c’est comme ça)


    • Zolko Zolko 27 novembre 12:03

      @Olivier Perriet : je sui un peu d’accord, sauf pour Macron, qui a été publicisé pendant plus d’1 an par tous les medias. Il a donc été élu non pas par défaut mais parce-que les Banksters le voulaient.


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 27 novembre 13:20

      @Zolko

      c’est faux :
      Lorsque Fillon a été présidentiable, il n’y en avait que pour lui, et ses sondages à 36% des voix ; même MARION s’affolait smiley

      Mais c’est sûr que refaire l’histoire à l’envers, lorsqu’on sait ce qui s’est passé, c’est facile, voyons, tout cela était inéluctable, etc, etc, etc....


    • Traroth Traroth 27 novembre 16:48

      @Zolko
      C’est pareil pour Sarkozy. La médiatisation était déjà la même en 2006 pour Sarkozy que pour Macron en 2016.


    • Eric F Eric F 27 novembre 18:57

      @Olivier Perriet
      A un an des élections de 95 Balladur était attendu, 2002 Jospin était attendu, 2012 Sarko était attendu, 2017 Juppé puis Fillon était attendu.
      Pour 2022, c’est Macron qui est attendu, et aucun des autres noms qui figurent dans le sondage ne semble en mesure de l’emporter. Il va falloir pour la gauche, la droite et les écolos se magner le train pour trouver la perle rare capable d’unir son camp et au delà. Où quelqu’un venu d’ailleurs que du vivier politique, perçu comme un recours charismatique -mais dans la liste des « personnalités préférées » des Français, on ne voit guère de profil d’homme ou femme d’état-


    • mmbbb 1er décembre 11:32

      @Zolko bon si les francais sont assez con pour elire un president qui pendant un an a joue le glamour dans paris Match et autre journaux ; les francais sont devenus des veaux .
      il faut dire qu il a eu la tache facile avec une droite divisee et un PS atomise 
      Les francais ne savent pas trop ce qu ils veulent 


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 27 novembre 10:31

    Dire que lorsque François Fillon a été désigné à l’issue de « la primaire », en novembre 2016, il était à 35% d’intention de vote dans les sondages smiley

    Cela dit il n’a pas démérité :

    avec moins que ça, Chirac a réussi à être président 2 fois.


    • mmbbb 1er décembre 16:42

      @Olivier Perriet Le probleme de Fillon ce liberal est qu il est libéral pour les autres ! Il a su comme tant d autres etre un poux , sucer et grossir , c est la que le bât blesse . Giscard un autre liberal, coute une fortune aux contribuables , Barre qui ne cessait de donner des lecons d economies a mis son fric en Suisse , Ses ayants droits ont quelques problemes avec le fisc desormais 
      la classe politique en France est vermoulue , la confiance est rompue , c est aussi simple . 


  • Waspasien Waspasien 27 novembre 11:13

    Quelles étaient les questions posées ?

    Les réponses en dépendent.


    • Fergus Fergus 27 novembre 11:50

      Bonjour, Waspasien

      « Quelles étaient les questions posées ?

      Les réponses en dépendent »


      Désolé, mais non car dans ce genre de sondage, il n’y a aucun piège, la question est toujours la même : « Si l’élection se déroulait dimanche, pour quel candidat voteriez-vous ? »


      Les cas où les questions peuvent induire les réponses sont les sondages qualitatif. Ce n’est pas le cas ici !


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 27 novembre 13:33

      @Waspasien

      vous inquiétez pas, déjà les sondages 6 mois avant ça ne veut rien dire de plus qu’un test chiffré du bruit médiatique autour d’un tel ou d’un tel.

      Alors 3 ans avant ça ne veut carrément rien dire :

      la question se fait sur 3 potentiels candidats LR, c’est à dire que pour l’instant on en est à tester l’hypothèse de l’éventualité d’une probable candidature Pecresse, Bertrand ou Baroin smiley


    • Waspasien Waspasien 27 novembre 15:14

      @Fergus

      Bonjour,
      Oui, effectivement vous avez raison.


  • cétacose2 27 novembre 11:27

    De toute manière c’est la bande à Drahi qui décidera pour vous.....


    • Fergus Fergus 27 novembre 11:52

      Bonjour, cétacose2

      Ben non, à moins de prendre les Français pour des abrutis, car ce n’est pas « la bande à Drahi » qui mettra les bulletins dans les urnes ! 


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 novembre 13:12

      @Fergus
      car ce n’est pas « la bande à Drahi » qui mettra les bulletins dans les urnes ! 


      Mais c’est la bande à Drahi qui possède les médias, et qui influence les journalistes, y compris dans les médias publics.
      Et quand ce n’est pas Drahi, c’est la CIA.
      .
      Si la propagande n’avait aucun effet sur les résultats des élections, les membres du CAC40 ne seraient pas propriétaires des médias !

      Or, le résultat des élections est directement proportionnel aux temps de passage à la télé. « Les résultats électoraux pour les Nuls »

      Arrivent en tête, uniquement ceux qui passent le plus à la télé.


    • capobianco 27 novembre 13:39

      @Fergus
      Quelle clairvoyance !!!! 


    • Fergus Fergus 27 novembre 13:39

      Bonjour, Fifi Brind_acier

      Les médias mainstream influencent de moins en moins les votes. A contrario, le poids des sites et des blogs du web est de plus en plus influent, et pas au service des oligarques !

      Quant à l’influence de la CIA :  smiley
      Un délire UPR de plus !


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 27 novembre 13:54

      @Fergus

      Le poids des sites et des blogs du web... Lol . A part pour les retraités Avox . Et le mainstream il y a abandon parce que toutes les cinq minutes on t’explique comment tu vas crever et que c’est ta faute...


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 novembre 14:46

      @Fergus
      Un délire UPR de plus !
      Sauf que le témoignage n’est pas de l’ UPR, mais d’un journaliste allemand.
      Mais évidemment, vous répondez sans avoir regardé la vidéo, regardez la, elle est instructive. 
      .
      Vous ne vous êtes jamais rendu compte que nos médias sont alignés sur la politique des Démocrates américains, que ce soit vis à vis de la Russie, de Trump, des questions de société, du Brexit, de l’OTAN ou de l’UE ?
      .
      Et qui dans l’état profond US soutient les Démocrates ?
      La CIA et le Pentagone, ils sont tous les 3 contre Trump. 

      "Pour l’instant, tout se résume à ceci : le département d’État américain est en guerre avec la Maison-Blanche. Ses alliés de la majorité Démocrate au Congrès veulent aider à renverser l’occupant de la Maison-Blanche parce qu’il s’immisce dans la politique étrangère du département.

      Les condamnés à perpétuité dans ce département sont ceux-là mêmes qui ont exécuté un coup d’État en 2014 contre le gouvernement ukrainien et chassé le président élu Victor Ianoukovitch parce qu’il avait basculé pour rejoindre une union douanière régionale soutenue par la Russie plutôt que l’OTAN.

      Ces diplomates à vie sont les petites mains habituelles derrières les coups d’État. Maintenant, ils le font chez eux, ici même aux États-Unis.... 



    • Martha 27 novembre 15:12

      @Fergus :

       Vous plaisantez ?

       Un conseil, lisez sur voltairenet, rubrique « Dossiers », choisir sur le tableau : « personnalités » Sarkosy, Nicolas, l’article :
       « Opération Sarkosy : comment la CIA a placé un de ses agents à la présidence de la République Française. »

       Article qui n’a pas pris une ride..


    • foufouille foufouille 27 novembre 15:30

      @Martha

      trop mort de rire tellement c’est débile.


    • Fergus Fergus 27 novembre 16:29

      Bonjour, Martha

      « Article qui n’a pas pris une ride »

      Mais qui est tout aussi enfumeur que les discours anesthésiants de nos gouvernants.


    • Le421 Le421 27 novembre 17:26

      @Fergus

      à moins de prendre les Français pour des abrutis,

      Ah ??
      Parce que ce n’est pas le cas ?
      Je note.
      Je suis surpris mais je note.
      Passez une heure au comptoir du Café du Commerce, chez la mère Tapdur, et écoutez ce qui se dit... Vous ne serez pas déçu.
      Les clichés battent tout ce que Robert Capa a pu faire dans toute sa vie.


    • Eric F Eric F 27 novembre 19:32

      Si les Français étaient tellement influencés par les médias, les primaires de droite auraient désigné Juppé et celles de gauche auraient désigné Valls, et LREM aurait gagné les européennes. Certes Macron a été boosté en 2017 par l’aura médiatique, mais il était dans le créneau électoral euro libéral/euro socio-libéral qui préexistait, entre les Vallistes et les Jupéistes justement. Celui de Chirac, Sarko et Hollande, où étaient aussi DSK, Ségolène. Ah mais les médias sont européistes, oui mais la majorité des Français aussi, même si elle est un peu plus eurocritique, c’est pour ça que le RN a renoncé à la sortie de l’euro dans son programme.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 novembre 19:52

      @Eric F
      Aux primaires, ce ne sont pas les électeurs qui votent, mais les adhérents.


    • Fergus Fergus 27 novembre 20:38

      Bonjour, Eric F

      100 % d’accord avec votre commentaire !


    • Eric F Eric F 27 novembre 20:45

      @Fifi Brind_acier
      Ce sont en fait les sympathisants qui votent aux primaires, mais ils sont potentiellement tout autant « influençables » que les autres électeurs.
      Je ne dis pas qu’il n’y a aucune influence médiatique, mais que ce n’est pas suffisant pour « faire l’élection », la campagne a davantage d’incidence, et il existe une « dynamique de l’opinion » plus difficilement discernable, on l’a vu aux européennes avec le score des Verts suite à une mobilisation inattendue dans la jeunesse.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 novembre 09:53

      @Eric F
      Vous avez raison, j’ai confondu avec les Congrès, où seuls les adhérents ont le droit de voter ! Pour les élections primaires, tous les électeurs inscrits sur les listes électorales peuvent voter.


  • Zolko Zolko 27 novembre 12:01

    Ce paradoxe vient simplement de l’extrême faiblesse du reste du paysage politique

     

    non, ce paradoxe vient de la méthode d’élection au suffrage direct uninominal à deux tours. C’est le résultat direct de ce choix de méthode d’élection.

     

    D’autres méthodes seraient possibles, et donneraient d’autres résultats, probablement plus proches de la volonté de la population. Par exemple :

    élection à 1 tour : celui qui a le plus de voix au premier tour l’emporte à la majorité simple

    Condorcet : chaque électeur classe les candidats, et on choisit celui qui récolte le plus de points

    Condorcet simplifié : on vote pour 2 candidats sur 1 tour, et on additionne les voix. En gros, on fait les 2 tours en une seule fois.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 novembre 12:57

      @Zolko
      On voit ce que ça a donné en GB ! Les Conservateurs élus aux élections législatives de 2017, avec Thérésa May, qui a fait campagne pour « un Brexit dur ».

      Et au final, après 3 ans de bavardages et de tasses de thé, un projet qui laissait, avec le bac stop, toutes les îles britanniques dans l’ UE... !
      Un « non Brexit », en somme, même pas « un Brexit mou ».
      .
      Ou la proportionnelle en Espagne, un gouvernement introuvable, ils en sont à la 3e ou 4e élection, ils vont finir comme les Belges.
      .
      A mon avis, le problème n’est jamais le type de scrutin, mais dans les mensonges des politiques, entre ce qu’ils annoncent dans leurs programmes, et ce qu’ils font une fois au gouvernement. Chirac, ses pommes et « sa fracture sociale », ou Hollande, « l’ennemi de la finance »..., ou Macron « anti système, pensez printemps ! »


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 27 novembre 13:28

      @Fifi Brind_acier

      le problème, c’est effectivement que chaque scrutin a ses failles :

      le scrutin à la britannique ou à l’américaine, c’est celui qui fait le plus qui gagne : mais même si le 1er a fait 35%, ce qui est beaucoup, il n’est pas majoritaire.

      la proportionnelle intégrale = fragmentation.

      En fait le vote gaullien, majoritaire à 2 tours, plus j’y pense, et plus je me dis qu’il n’est pas si mal :
      au 1er tour on peut assez facilement se présenter, la diversité des opinions est représentée.
      au 2e tour on impose la création d’une coalition majoritaire.

      D’ailleurs, tous les grands candidats réunissent une coalition dès le 1er tour une coalition, sinon ça ne marche pas.

      ça oblige un peu à parler en dehors de sa secte ; en tous cas ça devrait smiley 


    • kirios 27 novembre 13:30

      @Zolko
      je ne connaissais pas la proposition Condorcet, il me semble qu’elle serait la plus démocratique .


    • Drugar Drugar 29 novembre 10:16

      @kirios

      Concernant le principe de Condorcet, elle est présentée, par exemple dans cette vidéo de ScienceEtonnante ou cette vidéo en 2 parties de Monsieur Phi.


    • Drugar Drugar 29 novembre 10:17

      @Drugar
      « ...elle est présentée... »
      Il est présenté, pardon.


  • Jelena Jelena 27 novembre 12:19

    >> Macron / Le Pen : l’impasse par défaut dont les Français ne veulent pas

    Herblay qui n’aime pas les raviolis, a pour coutume de dire que « les français n’aiment pas les raviolis », de même que quand il va se coucher, il dit « les français vont se coucher ».

    Mais si en croit le sondage... 28% des français - soit près d’un sur trois - seront satisfaits d’un 2ème tour EM/RN.


    • Fergus Fergus 27 novembre 12:44

      Bonjour, Jelena

      Et 55 % auront fait en sorte que cette alternative de 2e tour soit rendue possible.


    • Jelena Jelena 27 novembre 15:19

      @Fergus : C’est exact... Mais j’imagine que la moitié de ces 55% préféreraient un 2ème tour « Gilbert Montagné / Marine Le Pen », d’où le mécontentement. smiley


  • Sozenz 27 novembre 12:25

    L’ impasse n est pas uniquement le choix Macron / Le Pen ; mais le choix que l on donne des politiciens à élire ....

    Mefiez vous des choix qui n en sont pas ...

    c est comme dans les commerces ; on n offre pas le choix , on fait croire qu’ il y a le choix .


  • simplesanstete 27 novembre 12:31

    On s’en bas les couilles nous les vrais GJ.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 novembre 13:04

      @simplesanstete
      On s’en bas les couilles nous les vrais GJ.


      Vous ne devriez pas, car tout ce que vous demandez est incompatible avec le maintien de la France dans l’ Union européenne...

      Macron ne fait qu’appliquer les feuilles de route de Bruxelles.

      En le rendant responsable lui et uniquement lui, vous vous trompez de cible.
      Il n’est pas Jupiter, mais le petit gouverneur de la Province France.


    • sweach 27 novembre 13:15

      @Fifi Brind_acier
      Mais les GJ ne se tourne pas vers le gouvernement, ils appliquent un principe simple : « la souveraineté appartient au peuple »

      Si le peuple ne peut plus décider par lui même de son avenir il doit se révolter.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 novembre 15:01

      @sweach
      « la souveraineté appartient au peuple »


      Rêve ! Les Grecs ont fait plus de 20 000 manifs, ils sont ruinés.
      Les Gilets jaunes ont une liste de revendications, y compris le RIC.
      .
      Il est possible et souhaitable que les manifestations enterrent la réforme des retraites, pour le reste, vous pouvez toujours attendre !
      .
      Pour tout ce qui concerne la démocratie, c’est Niet !
      « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens »
      .
      Et tout ce qui coûte des sous, c’est Niet aussi, la Commission européenne impose l’austérité budgétaire à tous les pays de la zone euro.
      .
      Pour passer d’une révolte à une révolution réussie, il faut le soutient de l’armée.
      « Le peuple désarmé sera toujours vaincu ».
      Si le coup d’état au Venezuela a foiré, c’est que l’armée soutient Maduro.


  • sweach 27 novembre 13:13

    Le journal du dimanche appartient au groupe Lagardère

    IFOP appartient à la famille Parisot

    POURQUOI !!!!

    Moi simple citoyen j’écouterai ou encore pire, je donnerai du crédit à ce que me dit ces milliardaires ?

    Quand on réfléchi un minimum c’est totalement impossible !

    Marine Le Pen ne peut pas faire mieux que ses 7.6 Millions d’électeurs de 2017, après son débat au deuxième tour elle a perdu des électeurs, comme son père en 2007 elle va chuter vers les 4 Millions d’électeurs en 2022

    Arrêtez avec LREM, ce mouvement politique n’existe pas, il n’a jamais existé, il sort de nulle part et il va disparaître.

    Les 8.6 Millions d’électeurs paumés qui ont voté par départ dépits pour Macron, ne le referons jamais.

    C’est mort pour LREM, ça va commencer à se voir aux prochaine municipal, que ce mouvement n’existe pas sur les territoires, les gens sont trop cons pour le comprendre qu’ils ne possèdent actuellement aucune mairie où c’est moi ?


    • _Ulysse_ _Ulysse_ 27 novembre 13:52

      @sweach

      Vous êtes bien sur de vous !
      Les municipales vont être un test intéressant pour LREM et pour la politique en général.

      Ce parti n’a pas d’assise locale. Es-ce que la propagande médiatique va suffire à lui en donner une ?

      Nous allons bientôt avoir la réponse à cette question mais j’ai bien peur que LREM rafle la mise, si tel est le cas ce sera la preuve que le pouvoir politique appartient plus aux médias qu’aux politiques eux-mêmes, alors imaginer que les français auraient le pouvoir ...


    • Attila Attila 27 novembre 13:58

      @Ulysse
      «  le pouvoir politique appartient plus aux médias qu’aux politiques eux-mêmes »
      C’est du pareil au même : ce sont les mêmes qui financent les campagnes électorales et possèdent les médias.

      .


    • Sozenz 27 novembre 14:18

      @_Ulysse_
      Les municipales vont être un test intéressant pour LREM et pour la politique en général.

      oui e’t non . car pour vraiment tester il faudrait voir les resultats des votes blancs et sa prise en considération ;
       mais comme les politiciens saventy très bien que de prendre en consideration veritablement le vote blanc pour des elections ; ils ne le feront pas ;
      donc quelque soit les résultats ce sera toujours un choix parmis ce que l on vous propose . 
      le resultat ne sera jamais representatif de l ensemble des personnes .
      c est ce que voulaut faire miroiter Macron avec son non parti ; mais ilm a Enc tout le monde car il est bien d un parti ; le sien et ses potes .

      il faut voter pour un programme établi . et elire une personne qui sera capable de mettre le programme , ni plus ni moins qui a été voté . il faut aussi remettre possibilité de révoquer l elu 

      La république ce n est pas la possibilité de donner carte blanche à un mec .
      est ce que le sieur macron avait annoncé la vente d adp , française des jeux etc
      Non . qui a voté pour macron et sachant se qu’ il fait, aurait revoté pour lui ?

      temps que les gens voteront pour un parti ou pour la tronche d un mec et ses belles paroles . les gens l auront bien profond


    • sweach 27 novembre 15:21

      @sweach
      Pour les Municipalités, on parle d’élus locaux, des hommes et des femmes du territoires qui pour la plupart se préoccupe de leur administré et son moins sujet à l’influence des partis politiques, médiatiques et lobbyistes

      Un parachuté aura toujours un mal fou à s’en sortir dans une élection municipal, même avec toutes la propagande du monde.

      Ne serait-ce que aligner 1 candidat dans les 36 000 commune ça sera un défit pour LREM 

      Trouver des milliers de conseillé de cabinet aux dents longues pour devenir députés dès que le vent tourne, c’est facile surtout quand le calendrier électoral s’y prête.

      Par contre trouver des candidats ou bien changer les étiquettes des maires en place c’est une autre paire de manche.

      Il suffi de regarder la chambre du Sénat, pour comprendre que LREM n’existe pas vraiment.


    • _Ulysse_ _Ulysse_ 27 novembre 15:40

      @sweach

      Moi je reste assez pessimiste. Les gens votent beaucoup pour des étiquettes.
      Ok à l’échelle locale, il y a des personnalités connues qui peuvent s’en sortir mais cela ne fait pas tout.


    • sweach 27 novembre 17:44

      @_Ulysse_
      Moi je reste assez pessimiste. Les gens votent beaucoup pour des étiquettes.
      Effectivement
      Mais en toutes honnêteté vous connaissez beaucoup de gens qui voterait pour l’étiquette LREM ?

      Dans ce gros mensonge médiatique à la solde de l’oligarchie, ils voudraient nous faire croire que si on refaisait l’élection demain Macron gagnerait 1.4 Millions d’électeurs (WTF ?).

      Une éventualité hautement improbable, car les électeurs qui ont voté Macron ne sont pas près à le refaire et je vois mal comment ceux qui n’ont déjà pas votez pour lui se mettrait à le faire.

      Idem pour Marine le PEN qui aura toujours son noyaux d’électeur, mais son envie de perdre va forcement faire fuir ses électeurs.

      Ce pseudo sondage cache le fait que LR a de bonne chance de revenir en force dans les prochaines élections et on va encore se taper du capitalisme libéral à gogo.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 novembre 19:58

      @_Ulysse_
      Les municipales vont être un test intéressant pour LREM et pour la politique en général.

      On risque de ne pas voir grand chose, les LREM vont se fondre dans des listes « indépendantes » ou « sans étiquette » . L’important pour eux c’est de peser dans les réunions des conseils municipaux ou d’être élus dans l’équipe municipale.

      Les électeurs ne se rendront compte qu’après, qu’ils ont élus des macronistes.


  • leypanou 27 novembre 13:22

    Mais Mélenchon a probablement achevé de se discréditer, entre sa réaction aux perquisitions de l’automne 2018, son discours sur le Vénézuela et son adoption d’une ligne islamo-gauchiste 

     : je ne pense pas.

    A mon avis, c’est plutôt la fameuse phrase « d’après l’ONU, en 2050, il y aura 250 millions de réfugiés climatiques qu’il faudra bien se partager ». Il en a rajouté une autre couche plus tard avec « l’Aquarius sauve des vies » qui est un open bar à tous les parasites qui s’amènent au lieu de se battre contre l’oligarchie locale dans leurs pays.

    L’appel à soutenir à Extinction Rebellion aussi y contribue, car XR c’est la petite bourgeoisie pseudo-écolo mais vraie éco-fasciste, outil efficace pour faire les poches de tout le monde sous prétexte de sauver la planète.

    L’auteur se discrédite avec sa position sur le Vénézuela en soutenant l’interventionnisme impérialiste sous couvert de défense de la démocratie.


  • kirios 27 novembre 13:38

    les autres , tous les autres sont pour la CE !

    1% pour Asselineau, cela veut dire que les français se complaisent dans cette situation qui les écrase chaque jour davantage.

    nous ne sommes pas sortis de l’auberge , mais à l’impossible nul n’est tenu.....


    • JL JL 27 novembre 13:51

      @kirios
       
       ’’1% pour Asselineau, cela veut dire que les français se complaisent dans cette situation qui les écrase chaque jour davantage.’’
       
       La compréhension est une adéquation à nos intentions. Grand bien vous fasse si la votre vous convient à ravir.
       
      Question : est-ce l’UE qui s’oppose aux glyphosates en France, ou bien la FNSEA, pourtant largement indemnisée par la politique agricole ? Qui est-ce qui tient la FNSEA ? L’UE ou bien les banques et les industrie phytosanitaires ?
       
       On peut sortir de l’UE, pas de ce système économique.
       
       Le capitalisme ne rendra pas les clés gentiment


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 novembre 15:11

      @JL
      Il ne s’agit pas de sortir du capitalisme, mais de sortir de l’ UE pour réguler le capitalisme, comme il était avant Maastricht, et que les Français puissent décider des politiques à mener en France. Alors qu’on ne leur demande jamais leur avis sur rien. Et quand par hasard, on le leur demande, on n’en tient aucun compte.
      .
      Un pays souverain, vous avez oublié de quoi il s’agit :
      avoir des frontières, gérer sa propre monnaie et son budget, faire ses propres lois, décider de son programme économique et social, sa propre justice, une diplomatie et une armée indépendantes.


      Mais si vous voulez faire la révolution, allez-y, ne vous gênez pas !

    • julius 1ER 27 novembre 16:42

      Il ne s’agit pas de sortir du capitalisme, mais de sortir de l’ UE pour réguler le capitalisme, comme il était avant Maastricht, 

      @Fifi Brind_acier

      A mon avis Fifi a fait l’école du rire comme si en sortant de l’ UE ce serait plus facile de réguler le Capitalisme... tu en a d’autres des conneries comme çà ????
      Les chinois et son leader stalinien XI Jinping vont nous imposer une course à l’impérialisme qui va rendre toute réforme économique impossible, je crois que le nombrilisme n’est plus de mise, le fascisme 3.0 sera la règle ... souriez vous êtes filmés !!!!!


    • JL JL 27 novembre 17:02

      @julius 1ER,
       dédicace Fifi
       
      ’’ Les chinois et son leader stalinien XI Jinping vont nous imposer une course à l’impérialisme qui va rendre toute réforme économique impossible, je crois que le nombrilisme n’est plus de mise, le fascisme 3.0 sera la règle ..

      ’’
       
       Pas mieux. Je crois aussi que l’UPR c’est une école du rire.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 novembre 20:12

      @julius 1ER
      Vous pouvez rigoler... Le programme du CNR à la Libération a fortement contrarié le MEDEF, qui ne rêve depuis 1945 que de sa disparition.
      .
      « Médef : Adieu 1945, raccrochons notre pays au monde ».
      Il faut croire que le programme du CNR ne faisait pas du tout rigoler le MEDEF :
      .

      "Denis Kessler : Le modèle social français est le pur produit du Conseil national de la Résistance. Un compromis entre gaullistes et communistes. Il est grand temps de le réformer, et le gouvernement s’y emploie.

      Les annonces successives des différentes réformes par le gouvernement peuvent donner une impression de patchwork, tant elles paraissent variées, d’importance inégale, et de portées diverses : statut de la fonction publique, régimes spéciaux de retraite, refonte de la Sécurité sociale, paritarisme…

      A y regarder de plus près, on constate qu’il y a une profonde unité à ce programme ambitieux. La liste des réformes ? C’est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception. Elle est là . Il s’agit aujourd’hui de sortir de 1945, et de défaire méthodiquement le programme du Conseil national de la Résistance !"

      .
      Le programme de l’ UPR, est un copié/coller réactualisé de celui du CNR.
      .
      PS : si les Chinois décident de la politique intérieure de la France, pourquoi la FI a un si beau programme ? Jetez-le à la poubelle, il ne sert à rien.


    • kirios 28 novembre 07:03

      @JL
      « On peut sortir de l’UE, pas de ce système économique. »
      on peut faire les deux... mais il faut le vouloir !il est vrai que le capitalis


  • Fergus Fergus 27 novembre 13:41

    Bonjour, Kirios


    « 1% pour Asselineau, cela veut dire que les français se complaisent dans cette situation qui les écrase chaque jour davantage. »


    Non, même s’ils rejettent cette gestion-là de l’UE, ils ont compris qu’hors Union Européenne, ce serait encore pire  !


  • McGurk McGurk 27 novembre 13:54

    Encore un doublon de sujet...

    Le « candidat de demain » est sûrement en préparation depuis des années, pour prendre la relève et nous enfoncer dans plus de libéralisme.

    Il est parfaitement possible qu’on ait encore une fois une personne « hors circuit » comme Macron qui vienne alimenter ce mythe de « l’homme providentiel qui va tout sauver ». Ou bien un jeune de la politique qu’on mettra sur le devant de la scène, avec le concert des médias l’encensant pendant des mois comme « l’espoir de la nation ».

    Les décideurs politiques savent très bien que les « vieux routiers » seront trop difficiles à faire élire, étant donné le ras-le-bol des Français, et les personnes détestées encore plus. A force de tirer sur la corde, les anciens modèles ne fonctionnent plus.

    Au moins, une chose est à peu près sûre : EM coulera directement après le mandat présidentiel car, on le sait tous, ce n’est pas un parti mais une machine à gagner les élections/faire passer les lois. Ce qui est, finalement, une bonne chose.

    Le problème est que, quoi qu’il arrive, on risque fort d’avoir, encore une fois, un président minoritaire. A savoir qu’il ne représentera également personne, les partis politiques étant trop faibles et sourds aux revendications du peuple.

    Des alliances de partis sont donc sérieusement à envisager avec tous les compromis et risques que cela comporte. Une période d’instabilité jusqu’à l’avènement de partis solides.

    Mais fondés sur quoi ? L’ « européisme » malade, le libéralisme à outrance, les revendications (peu probable mais pourquoi pas) des gens ? A force de trahir l’électorat et de brader leur propre étiquette, l’horizon politique devient trop flou.


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 28 novembre 18:38

      @McGurk

      « Le « candidat de demain » est sûrement en préparation depuis des années »

       

      Ah ! Vous voulez parler du Grand Roi à la verge de fer dont il nous est parlé dans le psaume 2 !

      Et comment qu’il est en préparation depuis des années mais il ne nous enfoncera pas dans le libéralisme puisque son règne nous est décrit dans le psaume 72 (71 dans la vulgate). Ce sera en effet un homme providentiel ne vous en déplaise, mais sa préparation nous est décrite dans Luc 17 :22-25.


    • McGurk McGurk 28 novembre 19:26

      @Daniel PIGNARD

      Il va falloir arrêter se de droguer au « culte de l’Homme fort ».

      C’est une idée stupide et puérile faite pour les personnes voulant régler, par facilité, tous les problèmes d’un coup.

      Nous avons besoin de représentants qui sachent écouter, mettre l’humain en premier et donc la société. Qui peuvent tenir tête aux lobbies économico-financiers et mettre fin au cauchemar de l’ « Europe ».

      Un candidat « hors normes » (ou « providentiel » si vous préférez) nous éviterait d’avoir une réflexion profonde sur ce que nous voulons, dans quelle société nous souhaitons vivre et quelles en sont les règles.


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 28 novembre 20:33

      @McGurk

      Il ne vous plaît pas son programme ?

       

      « Il jugera ton peuple avec justice, Et tes malheureux avec équité.

      Les montagnes porteront la paix pour le peuple, Et les collines aussi, par l’effet de ta justice.

      Il fera droit aux malheureux du peuple, Il sauvera les enfants du pauvre, Et il écrasera l’oppresseur.

      Tous les rois se prosterneront devant lui, Toutes les nations le serviront.

      Car il délivrera le pauvre qui crie, Et le malheureux qui n’a point d’aide.

      Il aura pitié du misérable et de l’indigent, Et il sauvera la vie des pauvres ;

      Il les affranchira de l’oppression et de la violence, Et leur sang aura du prix à ses yeux.

      Ils vivront, et lui donneront de l’or de Séba ; Ils prieront pour lui sans cesse, ils le béniront chaque jour. »

      (Psaumes 72 :2-15)


  • Dominique TONIN Dominique TONIN 27 novembre 13:58

    Bonjour, votre analyse est bonne, bien ciblée, bien explicitée. Je me permet d’ajouter ceci. Macron a été placé là par la finance. Il semblerait que cette dernière ait déjà choisi la prochaine présidente, dixit ATTALI ! Ce qui pose -et c’était vrai pour l’élection de MACRON un véritable problème démocratique.

    Mais, voyez-vs comme 72 % de français, je ne veux rien de tout cela, c’est pour cette raison que j’ai créé ce mouvement TOTALE DEMOCRATIE, www.totaledemocratie.fr


    • Sozenz 27 novembre 15:00

      @Dominique TONIN

      Des gens du peuple, tirés au sort sur la base du volontariat.
      De ce fait, il y aura une diversité de tendances politiques parmi les tirés au sort. Des personnes qui ne viennent pas de chapelles politiques, qui ne se connaissent pas forcément non plus et qui surtout ne seront pas des professionnels de la politique, inféodés à un parti et amis des lobbys.

      c est bien joli le tirage au sort , mais ça donne quoi comme direction . mieux vaut des professionnelles qui tiennent un programme que des novices qui ne vont peut etre pas être capable de voir tous les enjeux .
      je ne suis pas pour les politiciens ; mais je ne suis pas pour non plus les novices qui se pensent être des pros . les deux sont tout aussi dangereux .
      bref ....
      la démocratie est basée sur le bien commun . et pas « qui de va gueuler dans le micro ».

    • Sozenz 27 novembre 15:15

      @Dominique TONIN

      En respectant un turnover régulier de ces élus

      vous vous adressez aux français . parlez français .


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 novembre 15:18

      @Dominique TONIN
      Vous êtes un doux rêveur.
      Nous sommes dans l’ UE & l’ OTAN, démocratie = 0.
      « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » Cf Junker.
      .
      Soit vous restez dans l’ UE, et si vous sortez des clous, c’est la même chose que Orban, une amende de 1,49 milliard d’euros.

      Ou vous rejoignez l’ UPR pour sortir de l’ UE & de l’ OTAN.


    • Sozenz 27 novembre 15:22

      @Dominique TONIN
      ce qui serait interessant ce serait de voir votre vision .
      savoir comment vous etes capable de montrer votre logique , ce que vous voulez defendre . comment vous voulez le defendre ; et pas juste avec des idées très générales . comment vous vous placez face au contexte et à la position actuelle de la france . comment mettre cette démoncratie . etc ..
      car il y a d un coté l idéale vers lequel on veut tendre et les contraintes .
      c est ce qu on appelle faire la croix ; croiser la verticale ; idée avec l horizontale ; le concret .
      là vous êtes au stade de l idée .

      c est un chèque que vous voulez ?


    • Eric F Eric F 27 novembre 21:11

      @Dominique TONIN
      Attali se la joue prophète ou « faiseur de rois », mais n’a pas l’influence qu’il s’attribue. Lorsqu’il a été interrogé par la suite pour préciser à qui il pensait comme future présidente, il a parlé de trois ou quatre personnes, la plupart hors du monde politique (Lagarde ? Marion ?...)


    • Dominique TONIN Dominique TONIN 28 novembre 12:13

      @Sozenz
      Je ne fais que répondre aux attentes des 72 % de Français qui en ont ras l’cul de ce système politique corrompu, d’une commission Européenne non élue et sous le joug des lobbys. Je ne prétends pas détenir LA solution avec le système du tirage au sort, mais à mon sens il serait plus vertueux que ce que nous avons actuellement. Et sachez que tout ceux qui sont aux « affaires » aujourd’hui, étaient avant cela des novices.
      Je propose et pense avoir un discours cohérent. Les français décideront !


    • Dominique TONIN Dominique TONIN 28 novembre 12:22

      @Fifi Brind_acier

      « Seuls ceux qui sont assez fous pour penser qu’ils pourraient changer le monde, y parviennent ! »
      De l’UE et de l’OTAN bon nombre de concitoyens s’en moquent, ce n’est pas leur quotidien. Ces « officines » n’en sont pas moins modifiables !
      Vous semblez oublier la volonté farouche du peuple, des peuples, qui s’expriment en ce moment, et ça c’est incontournable autant qu’incommensurable !
      C’est ce qui me motive et fait de moi ce doux rêveur que vous n’appréciez pas !


    • Dominique TONIN Dominique TONIN 28 novembre 12:33

      @Sozenz
      Visiblement, à en juger vos posts, mon idée vs intéresse autant qu’elle semble vs déranger ! 
      Ce à quoi je pense est un pendant de la démocratie Athénienne, qui a fait ses preuves. A partir de là, tout reste à faire, à imaginer, à créer, à modifier, à refaire. Ce système politico-capitaliste a fait long feu, il engendre plus de misère tous les jours, alors qu’il se voulait vertueux.
      Je ne suis pas comme certain qui disent à longueur de phrase « je veux.....je veux », mais qui ds les faits ne sont pas libres, car sous le joug de la finance, comme MACRON.
      Qt au chèque, j’accepte même celui de mes contradicteurs.
      Bien à vs.


    • Ruut Ruut 28 novembre 12:35

      @Sozenz
      Comme si les Politiques actuellement en fonction étaient compétents .....


    • Dominique TONIN Dominique TONIN 28 novembre 12:37

      @Eric F
      Certes ! Mais je sais la finance, donc les banquiers, assez malins pour avancer leurs pièces et ainsi préparer l’opinion publique au choix qu’ils auront fait. Car n’oublions pas que ce sont eux qui décident pour ns ! Enfin, jusqu’à aujourd’hui !


    • Eric F Eric F 28 novembre 21:53

      @Dominique TONIN
      oui, ils peuvent « préparer leurs pions », et Attali fait effectivement partie de ceux qui ont mis à Macron le pied aux étriers, par contre il n’était que le troisième sur la liste des « favoris médiatiques », ce fut d’abord Juppé, puis à l’éviction de celui-ci Fillon(*), puis au trébuchement de celui-ci Macron.
      L’an dernier il pouvait paraître possible que Macron soit amené à se démettre ou ne pas pouvoir se représenter ; désormais, il semble rester le candidat le plus probable de la finance et des affaires. Il n’a aucun rival ou suppléant de poids dans son propre camp, et on voit mal quelle femme présidentiable pourrait surgir du chapeau d’Attali.

      (*) les fillonistes avaient parlé de « cellule de l’Elysée », mais le coup venait plus probablement de rivaux de droite


    • Sozenz 29 novembre 10:09

      @Dominique TONIN
      Bonjour
      je vais proposer le paradis et je vais répondre aux attentes de 99% des personnes , car je pense que les gens en ont raz le cul de l enfer sur terre ;
      je propose que tout le monde devienne un saint c est une démarche des plus vertueuses que ce que nous avons actuellement .
      trève de plaisanterei ( qui pourrait ne pas en etre une )

      Arretez de croire et de dire que les gens sont tous égaux ; c est faux .
      ceux qui sont aux affaires ont un esprit pour les affaires . chaque personne a un clé . il faut arreter de tenter de faire rentrer une etoile dans un rond ; un rectangle dans carré ...
      en plus le fait de vouloir faire cela est assez nefaste ; car non seulement vous allez demander à de ne pas mettre ses compétences naturelles , innées qui ne demande qu’ à être mis en valeur, de peut etre totalement changer de direction ( meme si sur le fond c est possible , mais le résultat sera mediocre ) mais en plus comme le résultat va être médiocre vous allez faire piétiner le reste des personnes .
      il y a des gens doués , il y a des personnes qui sont non seulement douées mais en plus qui ont l esprit du bien commun .
      il faut valoriser ces personnes
      trouvez vos incorruptibles au lieu de mettre le premier péquin en place .
      l objectif c est Pour le Peuple.
      les gens ont besoin de justice ; d équité , pas forcement de tout prendre en main 

      cordialement 


    • Sozenz 29 novembre 16:55

      @Ruut
      ai je dit qu’ il fallait mettre’ des politiciens ?

      faut arreter de faire des interpretations à deux balles .
      vous voulez la concierge , ou madame chipompon pour donner règler les problèmes de la france .
       moi aussi je peux tenir un dialogue à la con inutile ; c est donné à tout le monde . surtout à ceux qui aiment tourner en rond .


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er décembre 15:48

      @Dominique TONIN
      Ces « officines » n’en sont pas moins modifiables !

      .
      Pour changer l’UE ( article 48 du TFUE), il faut remettre à plat les Traités, et que chaque article reçoivent l’accord de l’unanimité des 27 pays + accord unanime des 27 Parlements.
      .
      Ils sont divisés sur tous les sujets, vous n’aurez jamais l’unanimité des 54 conditions sur chaque article. Ou alors dans 20 ans.
      .
      Quant à l’ OTAN, vous pouvez lire le texte, on peut seulement en sortir.


  • Inquiet 27 novembre 14:58

    C’est pourtant pas compliqué dans les 2/3 qui ne veulent pas du duel Macron Le Pen :

    A part les partisans de Macron, quasi tout le monde est en détestation de Macron, par contre ses partisans sont en quasi fascination du programme libéral-libertaire-autoritaire dont ils se sentent « les premiers de cordées »

    A part les partisans de Le Pen, quasi tout le monde est en détestation de Le Pen, par contre ses partisans sont en quasi fascination des thèmes chers anti-immigration avec un petit peu de social pas très méchant (pas très dissuasif envers le patronat) réservé aux « locaux » dont ils sentent « faire partie »

    Et le metling pot du reste est bien représenté par la gauche bobo-isante qui se tire une balle dans le pieds en mettant les sujets sociétaux en avant qui concurrencent les urgences sociales, et à part les bobos quasi tout le monde déteste ça.

    A chaque fois on a 2/3 contre 1 des groupes CQFD :)


  • rogal 27 novembre 15:07

    Bon, alors, qu’est-ce qu’on fait ?


Réagir