samedi 28 septembre 2019 - par Elliot

Mélenchon, un destin brisé ?

Curieuse occurrence que la politique : ceux qui se tenaient les côtes en salivant d’aise aux saillies abominables quoique amenées avec beaucoup d’esprit par le père Le Pen sont les plus féroces contempteurs du parler vrai de Jean-Luc Mélenchon et se plaisent à rêver d’un destin funeste pour le chef des Insoumis et pour son groupe.

Non que je voulusse ici soutenir que Mélenchon fût a l’abri des écarts de langage ou de propos excessifs tenus sous le coup d’une colère bien compréhensible mais qui gagnerait à être maîtrisée, je pense que ces « travers » font partie de sa nature profonde qu’il n’a pas la volonté de gommer en prenant le masque de l’hypocrisie qui sied si bien à d’autres que lui.

Par exemple, une attitude goguenarde lors des perquisitions à son domicile ou au siège du parti aurait probablement mis le personnel réquisitionné pour ces basses besognes sensiblement mal à l’aise et aurait rendu difficile une exploitation médiatico-politique telle celle que nous avons vécue et où il a manifestement tendu le bâton pour se faire fustiger.

Mais il est facile de raisonner à froid et, n’ayant jamais été mis dans le cas, je ne peux garantir mon équanimité d’humeur en une telle occurrence même si je persiste à penser que c’est ce qu’il aurait dû faire.

Mais j’ai eu comme tout le monde mes énervements regrettables dont je me repentais par la suite dès lors que plutôt que de faire avancer ma cause ils avaient plutôt tendance à l’enliser.

Je me permets de revenir sur le cas Mélenchon et je laisserai aux spécialistes du Café du Commerce l’analyse psychologique du personnage.
Comme tout un chacun Mélenchon est bien plus complexe que ce que veulent et surtout peuvent bien en dire les psychologues de comptoirs voire les échotiers stipendiés des Médias qui sont censés être au service de ceux qui les rémunèrent parfois grassement et n’ont donc aucune sympathie pour le personnage.

Publicité

Je ne m’engagerai donc pas sur ce terrain glissant où tout est mis en place pour condamner prématurément Jean-Luc Mélenchon aux poubelles de l’histoire.

Un des rédacteurs, au demeurant talentueux quoique rarement en accord avec mes propres convictions, a osé titrer son article sous le titre éminemment accrocheur de "Mélenchon, un suicide politique", un article qui, me semble-t-il, va un peu vite en besogne ou exprime un peu trop clairement le souhait au demeurant tout à fait respectable de son auteur.

Je me méfierais quant à moi des jugements trop hâtifs même si j’opine au point de vue de ceux qui, au sein de la France Insoumise, pensent qu’il devrait se mettre quelque peu en retrait.

Son image est en effet objectivement dégradée, je suis le premier à le regretter mais c’est un fait, et d’abord parce qu’un habile montage d’images à l’occasion des perquisitions a poussé à un degré extrême un moment de faiblesse où Mélenchon perd le contrôle de ses nerfs (et là bien que ce soit un comédien de première bourre je pense qu’il est sincère dans son accès de fureur).

Quand on visionne l’entièreté de la séquence donnée à notre appréciation un an après les faits, on s’aperçoit qu’à ces moments d’extrême tension ont succédé des moments bien plus calmes voire sereins autant qu'ils pouvaient l'être dans ce contexte.

Je ne me gausserai pas non plus de ce moment un peu surréaliste où il hurle à la face d’un pandore « la République c’est moi » car c’est effectivement une vérité qu’il assène : toute attaque ou atteinte à un représentant élu de la république est une attaque contre la république.

Il a donc raison sur le fond même si la forme a malheureusement participé à sa dégringolade dans l’estime des Français.

Publicité

Déduire de cette séquence ou du résultat des Européennes la fin des Insoumis (ou quelle que sera la forme future que prendra la Gauche combattante) est pour le moins hâtif quoique, dans le chef de certains, un souhait profond d’enchaîner la France dans un réseau ultra-mondialiste où elle ne gardera que le droit de s’indigner sous les quolibets.

Ce sera la démocratie des indignations stériles, du « cause toujours tu m’intéresses » qui marquera la profonde indifférence quand ce ne sera pas le mépris des gens de pouvoir pour ceux qui le leur contestent.

Bien sûr, il m’étonnerait que, par démagogie pour chasser des voix qui n’en valent vraiment pas la peine, il entrât dans les vaines et nauséeuses phobies qui sont à la mode depuis des décennies.

Depuis que Jean-Marie Le Pen a réussi à sortit l’extrême-droite des limbes où elle végétait payant les errements d’avant-guerre et la collaboration, la xénophobie est payante électoralement.

Pour Mélenchon (il a peut-être là un point commun avec Jacques Chirac qui vient de nous quitter) la France autant qu’européenne est méditerranéenne et doit jouer son rôle dans le développement des pays du pourtour et si possible un rôle éclairant quand d’autres se racrapotent sottement sur leur identité dont ils ne savent même pas qu’elle est multiple et qu‘elle a vocation à encore et toujours s’enrichir.

Qu’importe si le respect de ses convictions n’est pas porteur électoralement dans l’esprit étriqué du temps actuel, il vaut mieux avoir raison trop tôt que de courir après la fange qui s’écoule dans le caniveau.



126 réactions


  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 septembre 2019 22:13

    Je peux me tromper mais je ne crois pas que le problème soit Mélenchon. C’est ce que font croire les médias, mais les ficelles utilisées sont un peu trop grosses pour être honnêtes.

    Ce qui est visé, c’est plutôt son électorat de 2017, plusieurs millions d’électeurs et de sympathisants, sans doute en désaccord avec la réforme des retraites, sans parler du mécontentement lié à la réforme des indemnités chômage, et des hausses probables des carburants.

    Le souci de Macron, ce sont les manifestations des Gilets jaunes, et le mécontentement persistant des Français. Il a reporté la réforme des retraites après les élections municipales, alors qu’il avait prévu de régler la question cet automne.

    Matignon a investi 13,9 millions d’euros dans des sondages avec 6 agences différentes, le gouvernement surveille l’opinion publique comme le lait sur le feu.

    Déconsidérer Mélenchon au yeux de son électorat et de ses sympathisants est lié, à mon avis, aux réformes en cours. La Commission européenne fait pression sur le gouvernement français depuis 2015 pour qu’il fasse la réforme des retraites.

    Le gouvernement utilise aussi le climat pour noyer le poisson sur les revendications sociales.


    • vesjem vesjem 29 septembre 2019 06:09

      @Fifi Brind_acier
      évidemment ; dans ce monde machiavélique basé sur la com, avec des merdias verrouillés par les fortunes et donc aux ordres, tout est programmé au millimètre pour que l’opinion des mougeons soit adéquate
      comment comprendre, sinon, que F I soit passée en 1 an de 20% à 6 %


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 29 septembre 2019 07:05

      @vesjem
      comment comprendre, sinon, que F I soit passée en 1 an de 20% à 6 %


      Alors ça, je n’en sais rien, il faudrait demander à ses électeurs de 2017 ! Mais ils n’ont pas disparus dans le triangle des Bermudes, ils sont toujours aussi opposés à la politique anti sociale de Macron. Les syndicats sont sous contrôle, ils manifestent divisés, mais ce que craint Macron, ce sont les manifestant contrôlés par personne.


    • Fergus Fergus 29 septembre 2019 09:26

      Bonjour, Vesjem

      « comment comprendre, sinon, que F I soit passée en 1 an de 20% à 6 % »

      A mon avis, c’est relativement simple.

      Mélenchon, après avoir incarné cette synthèse des électeurs de la gauche de progrès en 2017 en se basant sur un comportement apaisé en rupture avec « le bruit et la fureur » de 2012, a replongé ensuite dans ses erreurs du passé en accumulant des fautes dont l’attitude lors de la perquisition a été le point culminant.

      Dès lors, une grande partie des électeurs de 2017 s’est détournée de Mélenchon et, de ce fait, de La France Insoumise en raison de l’amalgame entre le mouvement et son leader. Si l’on ajoute à cela une excellente campagne d’EELV dans un climat sociétal porteur pour les revendications écologiques, il n’y a pas lieu de s’étonner du médiocre score de LFI.

      Que se passera-t-il dans l’avenir ? Nul ne peut évidemment le prédire. Mais il y a de bonnes raisons de penser que ce n’est pas en maintenant un leadership de Mélenchon en 2022 que LFI pourra retrouver son score de 2017. A cet égard, je plaide pour que ce leadership soit confié à Quatennens, d’assez loin le plus brillant et le plus à même des élus du mouvement de garder à LFI un rôle central dans la gauche de progrès.

      Mais je ne crois pas qu’il faille se faire d’illusions : dans une France en mutation où les électeurs deviennent de plus en plus volatils et de plus en plus sensibilisés à des questions qui transcendent les partis  notamment sur les questions de l’environnement et de l’immigration —, il ne pourra sans doute pas y avoir de victoire possible sans un élargissement significatif de la base électorale qui passe par une Union des forces de progrès !


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 29 septembre 2019 09:33

      @Fergus
      un élargissement significatif de la base électorale qui passe par une Union des forces de progrès !

      La Gauche n’en prend pas le chemin. On se demande bien ce qui différencie la trentaine de Partis politiques qui se disent de Gauche et d’Extrême-Gauche ?
      Et pourquoi il est nécessaire d’avoir 8 centrales syndicales différentes qui ne sont jamais d’accord ?


    • oncle archibald 29 septembre 2019 10:40

      @alexis42 : oui ! 100% oui !

      C’est l’ensemble de la société qui est à repenser de A à Z . Et ce qu’il faut trouver c’est une organisation complètement nouvelle pour un état « social » qui puisse continuer d’offrir à tous au moins le minimum vital dans un monde globalement hostile à cette idée et où le chacun pour soi semble triompher.

      Certains individus accaparent à eux seuls des richesses beaucoup trop importantes, dont le montant, ou parfois même l’augmentation annuelle, est supérieur au PIB de nombreux pays d’Afrique et d’Asie. Cette absence de redistribution est absolument intenable sur le long terme.


    • Francis JL 29 septembre 2019 11:05

      @alexis42
       
       ’’Quand j’entends Mélenchon proposer aux agriculteurs d’embaucher, je constate que ce mec n’a JAMAIS bossé, sinon, il saurait que
      embauche => salaire => plus de ventes => moins d’importations à bas coûts. ’’
       
       Je ne comprends pas : où est la contradiction ? C’est précisément parce qu’il sait ça, qu’il propose aux agriculteurs d’embaucher, non ?


    • oncle archibald 29 septembre 2019 11:11

      @JL : c’est pourtant simple !

      Embauche = augmentation du prix de revient = prix de vente plus élevé ou baisse des bénéfices déjà plus que maigres = pas possible de faire face à la concurrence = l’exploitation disparait et/ou l’agriculteur se suicide.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 29 septembre 2019 11:40

      @JL
      La PAC n’est pas conçue pour embaucher, mais au contraire pour économiser de la main d’oeuvre. C’est même écrit dans un document de la France Insoumise !

      Article 39 du TFUE (ex-article 33 TCE)

      1. La politique agricole commune a pour but, d’accroître la productivité de l’agriculture en développant le progrès technique, en assurant le développement rationnel de la production agricole ainsi qu’un emploi optimum des facteurs de production, notamment de la main-d’œuvre.


    • Francis JL 29 septembre 2019 11:43

      @oncle archibald
       
       Ce n’est pas ce qu’a écrit alexis42


    • leypanou 29 septembre 2019 11:46

      @Fergus
      A cet égard, je plaide pour que ce leadership soit confié à Quatennens 

       : en quoi Quatenens diffère-t-il fondamentalement de Mélenchon, à part ne pas éructer comme un malade ?

      Quand il est passé chez JJ Bourdin, il avait affirmé qu’il serait prêt à signer le Pacte de Marrakech, autrement dit il est de la même mouvance humaniste hors sol que Mélenchon (les minutes de silence pour les migrants morts en Méditerranée¹).

      Il a pu gagner sa circonscription dans le Nord, mais au niveau national, il ne pèsera pas lourd, « l’Aquarius sauve des vies » est dans l’ADN de LFI, c’est pourquoi elle ne gagnera jamais des présidentielles.

      ¹ : personnellement, je suis contre ces minutes de silence pour un oui ou un non.


    • Francis JL 29 septembre 2019 11:46

      @Fifi Brind_acier
       
      je sais bien que la PAC a pour but, comme les autres dispositions de l’UE, d’accroitre les profits aux dépens de l’emploi, simple variable d’ajustement comme on dit.


    • Fergus Fergus 29 septembre 2019 11:52

      Bonjour, leypanou

      « en quoi Quatenens diffère-t-il fondamentalement de Mélenchon, à part ne pas éructer comme un malade ? »

      C’est justement ces dérapages comportementaux qui sont trop clivants chez Mélenchon. Or, Quatennens a montré que, même face à des provocations de journalistes, il garde son sang-froid et privilégie toujours la pédagogie à l’affrontement, contrairement à Mélenchon qui s’est trop souvent complu dans le pugilat pour espérer séduire un large électorat.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 29 septembre 2019 11:55

      @oncle archibald
      « L’euro est dans le pré », vidéo de 3 minutes

      Enfin quelqu’un qui comprend comment fonctionne l’ Union européenne, la mise en concurrence de nos agriculteurs, avec des pays qui n’ont pas les mêmes normes sociales. L’Espagne et l’ Allemagne n’ont pas de SMIC agricole, sans parler des pays de l’ Est, ou de l’Amérique du sud... 

      Avec l’UE, à partir du début des années 90, la PAC a été distribuée pour faire de l’agriculture non seulement productiviste, mais industrielle, impliquant des investissements importants, qu’il faut rembourser... en produisant de plus en plus.

      Et si les prix des importations sont plus bas, ils ne vendent plus leur production et ils font faillite.


    • Francis JL 29 septembre 2019 12:05

      @Fifi Brind_acier
       
       Dans le clip il est dit : « Bruxelles a négocié des accords de libre échange avec les États-Unis  »
       
      Nos députés ont voté la ratification de ces accords voulus par nos lobbyistes et politiques. Bruxelles n’a rien imposé du tout. Nuance.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 29 septembre 2019 12:09

      @JL
      « La soit disant concurrence libre et non faussée », est une concurrence a-symétrique et déloyale, car elle met en concurrence des pays qui n’ont pas les mêmes salaires, pas les mêmes cotisations sociales et pas les mêmes normes sanitaires.

      Les 4 ou 5 centrales d’achat de la grande distribution se fichent de la qualité, elles achètent le moins cher. L’hiver dernier, je regardais la provenance des fruits dans un supermarché, à part une variété de pommes, tout le reste venait d’Espagne ou de l’autre bout du monde, où les salaires sont miséreux.

      Il en est de l’agriculture comme de l’industrie, si on ne peut pas remettre des frontières et des taxes aux importations sur les produits qui sont fabriqués en France, on n’aura plus ni industrie, ni agriculture d’ici quelques années.

      On aura une agriculture comme au Brésil, des milliers d’hectares de monoculture appartenant à des industriels chinois ou à des fonds de pensions. L’agriculture familiale en France est condamnée.


    • leypanou 29 septembre 2019 12:12

      @Fergus
      il garde son sang-froid et privilégie toujours la pédagogie à l’affrontement 

       : on peut très bien garder son sang-froid et privilégier la pédagogie à l’affrontement tout en disant des inepties.

      Et pour moi, dire « je suis prêt à signer le Pacte de Marrakech » est une ineptie.
      Mais bon, ce n’est pas probablement votre point de vue.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 29 septembre 2019 12:28

      @JL
      C’est la Commission qui a négocié avec le Canada et a adopté le texte, puis elle a demandé aux Etats de le ratifier. Document officiel européen.

      Si vous n’êtes pas d’accord avec les Traités européens, ni avec les Traités de libre échange, je ne vois pas l’intérêt de rester dans l’ UE.

      C’est le cas de l’ UPR, en toute logique, les Traités néolibéraux ne nous conviennent pas, alors on sort. Mais si cela convient aux autres pays, on en va pas les priver, tant mieux pour eux !


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 29 septembre 2019 12:30

      @Fergus
      C’est justement ces dérapages comportementaux qui sont trop clivants chez Mélenchon

      Semble-t-il, tous ne sont pas d’accord avec vous, certains trouvent très bien « le bruit et la fureur », ça fait transgressif et révolutionnaire.


    • Aimable 29 septembre 2019 12:34

      @oncle archibald
      Les conseillers des chambres d’agricultures très compétents a leurs dires, les vendeurs de matériels agricole leur ont fait croire qu’ il serait plus avantageux pour eux d’acheter du très gros matériel ( ruineux et hors de prix ) plutôt que d’avoir des employés et la , ils sont tombés ces braves agriculteurs dans les bras des banquiers dont ils n’arrivent pas a ce dépatouiller .


    • Francis JL 29 septembre 2019 12:56

      @Fifi Brind_acier
       
      il faut croire que nos décideurs et représentants ont davantage intérêt à favoriser des business qui ne sont pas forcément favorables à notre pays.
       
       !n’est-ce pas Jacques Chirac qui en 1978,désignait l’UDF de VGE comme l« e parti de l’étranger  » ?
       
      « Depuis quelques jours, Jacques Chirac est à l’hôpital Cochin, à Paris, après un accident sur une route verglacée de Corrèze. C’est de là qu’il rend public un appel aux tonalités antieuropéennes d’une violence inouïe. En fustigeant « le parti de l’étranger », il vise explicitement l’UDF, le parti du président Valéry Giscard d’Estaing, dont il était encore à peine deux ans plus tôt le Premier ministre. »
       
       Ce parti est toujours au pouvoir, mais il arbore d’autres couleurs : false flags

       Ce n’est pas avec l’UE qu’il convient de rompre, mais avec les avatars de ce parti, et je ne crois pas que Asselineau soit dans cette disposition là.
       


    • Fergus Fergus 29 septembre 2019 13:13

      @ leypanou

      Détrompez-vous, je suis contre le « Pacte de Marrakech ». Il y a d’ailleurs pas mal de points sur lesquels je diverge de LFI. Si je vote pour ce mouvement, c’est principalement pour son projet socio-économique.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 29 septembre 2019 14:05

      @Cadoudal

      Droit dans ses bottes mais le chef qui tourne. L’ a la CMU pour prendre en charge les torticolis ?


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 29 septembre 2019 14:32

      @Cadoudal

      J’ai dans ma petite bibliothèque le texte de Charb , paru une semaine avant l’exécution de Charlie : Lettre aux escrocs de l’islamophobie. Et je n’ai pas la mémoire courte de ce qu’il dénonçait.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 29 septembre 2019 14:51

      @Cadoudal

      Bon ... Ce qu’il craignait le plus était la mort sociale. Ceux qui pronaient cela ont bien fermé leurs gueules après la mort physique...le bal des faux culs .


    • Laulau Laulau 29 septembre 2019 14:59

      @vesjem
      Vous faites de la désinformation en opposant deux chiffres qui n’ont rien à voir. 6 % ça correspond aux second tour des législative où, dans la majorité des circonscriptions on ne pouvait pas voter LFI puisqu’il n’y avait plus de candidats.


    • Fergus Fergus 29 septembre 2019 15:29

      Bonjour, alexis42

      En matière d’agriculture, il y aurait parfaitement moyen de faire travailler plus de monde avec des salaires décents. Mais il faudrait pour cela réformer le système des subventions de la PAC en cessant de les conditionner à la surface d’élevage ou de culture pour les attribuer en tenant principalement compte du nombre des personnes de l’exploitation.

      C’est ce que réclame la Confédération paysanne depuis des décennies. Et c’est évidemment ce que combat la FNSEA  principalement dirigée par les gros exploitants productivistes  dont l’organisation et les objectifs ont malheureusement servi de modèle à la construction agricole européenne.


    • oncle archibald 29 septembre 2019 15:43

      @Aimable : c’est vrai ! Ils leur ont fait croire aussi que produire beaucoup et vendre « au prix du marché » était la seule solution pour s’en sortir alors qu’à l’inverse actuellement ceux qui s’en sortent sont ceux qui savent produire bon et fixer eux même leur prix en fonction de leur coût de production. Ils trouvent les clients !


    • foufouille foufouille 29 septembre 2019 16:13

      @oncle archibald

      Vu les prix de la vente directe, c’est juste pour un petit nombre d’acheteurs.


    • oncle archibald 29 septembre 2019 16:54

      @foufouille : arrete tes conneries !

      J’achète des pommes au camion sur un parking aménagé réservé aux agriculteurs en periphérie de la ville. Je paie 1,20 Euros le kg les plus belles, 1,00 € les « petites » et 0,80 € le kg pour les compotes.

      Quand cet agriculteur vendait « en gros » on lui donnait 0,40 € le kg pour les plus belles et 0,25 € pour le reste ! Il écoule toute sa production en vente directe et il a la banane !

      Combien paies-tu de mauvaises pommes qui arrivent d’Argentine ou d’ailleurs au supermarché ? Vu ce qui précède à quel prix ces pommes doivent-elles être payées à l’agriculteur ? Dix centimes ? Moins ? Tout est possible !


    • Fergus Fergus 29 septembre 2019 17:21

      @ alexis42

      Sans les subventions, mis à part de petites productions locales destinées à être écoulées sur les marchés ou dans le cadre de magasins de producteurs autogérés, l’agriculture serait morte !

      En effet, j’estime ne pas connaître suffisamment le sujet, même si j’ai baigné dans l’agriculture et si plusieurs de mes cousins sont encore exploitants. Mais dans les grandes lignes, les données n’ont pas beaucoup évolué depuis des années.

      Pour ce qui est du déséquilibre des prix à la production des produits de grande consommation entre l’Europe et les pays émergents, c’est probablement la prise de conscience écologique et humaniste qui permettra à nos pays de rééquilibrer les marchés. Mais il y a encore beaucoup de chemin à parcourir...


    • foufouille foufouille 29 septembre 2019 17:39

      @oncle archibald

      Chez moi, c’est juste 3€ minimum.

      La viande encore plus hors de prix car le culto veut ses 6000.


    • oncle archibald 29 septembre 2019 17:55

      @foufouille : tout est dit !

      Dans un cas 3€ le kg pour l’acheteur et 0,15 € pour le producteur,
      Dans l’autre 1,20 € le kg pour l’acheteur et 1,20 € pour le producteur.


    • foufouille foufouille 29 septembre 2019 18:33

      @oncle archibald

      c’est direct producteur 3€, les chipolatas c’est 16€ en direct.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 29 septembre 2019 19:01

      @vesjem
      Bonjour,
      Je me permets d’intervenir ici pour apporter ma réponse à la question suivante :

      « comment comprendre, sinon, que F I soit passée en 1 an de 20% à 6 % »

      Je me contente pour cela de faire un copier-coller dans le livre que je prépare sur Macron.

      "Nous donnons pour chacun des cinq candidats ayant eu les meilleurs scores les trois chiffres suivants : le nombre de voix, le pourcentage par rapports au nombre des inscrits et le pourcentage par rapport au nombre de suffrages exprimés

      Emmanuel MACRON 8 657 326 / 18,19 / 24,01

      Marine LE PEN  7 679 493 / 16,14 / 21,30

      François FILLON  7 213 797 / 15,16 / 20,01

      Jean-Luc MÉLENCHON 7 060 885 / 14,84 / 19,58

      Benoît HAMON  2 291 565 /  4,82 / 6,36

      Une première remarque s’impose : Emmanuel Macron a été bien mal élu avec seulement 18,19% des inscrits au premier tour. Ce sont de piètres résultats si on tient compte du fait que les électeurs ont été souvent abusés, que les voix ont été extorquées par d’honteuses méthodes de marketing. D’ailleurs, aujourd’hui que les gilets-jaunes sont probablement ses plus farouches opposants certains d’entre eux avouent avoir voté pour lui.

      Une deuxième remarque s’impose aussi : s’il y avait eu un seul candidat des organisations ouvrières, il aurait remporté l’élection. Il suffit pour le voir de cumuler les voix de Jean-Luc Mélenchon et de Benoît Hamon.

      14,84 % + 4,82 % = 19,62 %

      Cependant, il est certain que si Jean-Luc Mélenchon avait été le candidat commun des organisations ouvrières, au lieu d’être chouchouté par la presse dominante, il aurait été violemment attaqué. Il traîne d’ailleurs des casseroles derrière lui dont nous aurions entendu parler. Nous en avons parlé dans notre livre « De François Mitterrand à Jean-Luc Mélenchon » au chapitre « Jean-Luc Mélenchon : des discours et des actes ». Rappelons l’essentiel. Nous avons fait état de certains faits révélés par Christian Schoettl, maire de Janvry dans l’Essonne. Ainsi, Jean-Luc Mélenchon a fait embaucher sa fille Maryline par le Conseil Général de l’Essonne en passant outre les règles d’impartialité. Il a utilisé un véhicule avec chauffeur du Conseil Général alors qu’il n’était plus au Conseil Général. Quand il était ministre, il ne participait quasiment plus au Conseil Général mais il n’a pas démissionné afin de percevoir les indemnités. Il a fait payer par le Conseil Général des prestations pour des services rendus par certaines de ses connaissances à des tarifs très élevés. Dans quelques autres cas, il y a aussi un décalage entre ce qu’il préconise dans ses discours et ses actes. Ainsi, il a invoqué son immunité parlementaire pour refuser de se rendre à des convocations de la justice après avoir affirmé qu’il était opposé à ce principe. Il a un joli palmarès en matière de cumul des mandats alors que le programme de la FI dit qu’ils y sont opposés. Et, son déplacement en jet privé aurait sans doute fait plus de bruit que la petite histoire de Porsche Panamera pilotée par Dominique Strauss Kahn si la presse en avait parlé. Bref ! quand on voit comment la presse dominante a massacré François Fillon qui était un vrai concurrent pour Emmanuel Macron, il est évident que cette même presse a chouchouté Jean Luc Mélenchon qui lui rendait service. S’il avait été considéré dangereux les médias ne l’auraient pas traité de cette façon.

      Il faut en effet remarquer que Jean-Luc Mélenchon a obtenu un bon score avec 19,58 % des suffrages exprimés ce 3 avril 2017. Deux ans plus tard avec les élections européennes du 26 mai 2019, il a obtenu 6,31 % des suffrages exprimés, soit une division par trois en deux ans. Cela a créé un grand émoi au sein de la France Insoumise et nous avons eu droit aux réactions des dirigeants qui semblaient très accablés et surpris, mais incapables de donner une explication rationnelle à une pareille baisse de performance. Ils se demandent pourquoi leur électorat les a ainsi abandonnés. Bizarrement personne ne semble se demander pourquoi ils avaient obtenu une si brillante performance deux ans plus tôt. C’est à cette question que nous avons commencé à apporter une réponse en montrant que Jean-Luc Mélenchon n’était nullement dangereux pour les milliardaires lesquels avaient même tout intérêt à le ménager. Il y a une autre explication. Il faut être conscient des effets de la dynamique de l’unité. Reprenons le scénario très fictif d’un Mélenchon candidat unique du PS, du PCF et de la FI. Nous l’avons dit, il se serait fait dézinguer par la presse dominante mais il aurait néanmoins été élu car l’unité entraîne toute une dynamique de ralliement vers le candidat unique qui fait que le résultat ne se réduit pas à une simple addition. S’il fallait modéliser le processus, nous dirions que le résultat d’une coalition des trois partis a, b, et c, serait voix(a)+voix(b)+voix(c)+u avec cet énorme apport « u » des voix supplémentaires gagnées par la dynamique de l’unité.

      Lors des présidentielles de 2017, à notre grand regret et pour le grand malheur des exploités, nous n’avons pas eu ce scénario. Néanmoins Jean-Luc Mélenchon est apparu comme le plus unitaire des candidats puisqu’il avait le soutien du PCF. Dans les faits, il n’avait rien fait, tout au contraire, pour l’unité, mais c’était tout de même l’impression qui se dégageait. Lors des élections européennes de 2019, non seulement il perd les voix des communistes mais il n’a plus du tout le bénéfice de l’unité en sa faveur. Tout au contraire, sa stratégie en jouant cavalier seul, apparaît comme une trahison envers ses alliés d’hier : le PCF. Dès lors, les militants de la FI ont bien tort de s’étonner de la différence des scores entre les deux élections."


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 29 septembre 2019 19:10

      @alexis 42

      je ne vois pas comment LFI ou n’importe quel autre parti peut inverser la tendance.

      On peut inverser la tendance en sortant de l’ UE, et en remettant en place tout ce qui a été dérégulé. Ce sont des décisions politiques qui ont supprimé les protections dont bénéficiaient les productions françaises, ce sont d’autres décisions politiques qui peuvent les remettre en place.

      Cela nécessite de sortir du modèle néolibéral européen.

      Par exemple, la Suisse, qui ne fait pas partie de l’ UE, met des taxes saisonnières aux importations, pour protéger les périodes de productions agricoles en Suisse. Quand la période de production en Suisse est finie, elle baisse les taxes aux importations le restant de l’année, pour laisser entrer les productions venant d’ailleurs.

      Mais ceci est strictement interdit par les Traités, tout doit circuler tout le temps, les capitaux, les marchandises, les services et les humains.


    • oncle archibald 29 septembre 2019 21:38

      @Fifi Brind_acier : hi-hi-hi dirait ma petite fille Zoé !

      Les pays hors UE sont-ils Ipso facto débarrassés de tous les problèmes inhérents à la mondialisation de l’économie ? Croyez vous les Français prêts à payer plus cher leurs biens de consommation courante alors que Gilles et Jonh gueulent qu’ils n’ont pas de quoi bouffer ?


    • Moyrt 30 septembre 2019 00:06

      @Jean Dugenêt
      « 

      Une deuxième remarque s’impose aussi : s’il y avait eu un seul candidat des organisations ouvrières, il aurait remporté l’élection. Il suffit pour le voir de cumuler les voix de Jean-Luc Mélenchon et de Benoît Hamon.

      14,84 % + 4,82 % = 19,62 % »


      Raisonnement bidon. Rien ne dit que tous les électeurs de Hamon se seraient reportés sur Mélenchon. Pas mal auraient choisi Macron et, de manière plus résiduelle, auraient pu choisir d’autres candidats, ou auraient très bien pu ne pas voter ou voter blanc. Sans compter que ça aurait contraint Mélenchon à porter l’étiquette PS et que la campagne qu’il a menée n’aurait pas eu du tout le même impact. Il est donc très peu probable que Mélenchon aurait devancé Macron au premier tour dans cette situation. Mais mettons que ça lui aurait permis la qualification au second tour. Il y aurait eu un report massif des fillonistes contre lui et bien trop peu d’électeurs de Le Pen pour voler à son secours donc il perdait au second tour quoiqu’il arrive, ce que les sondages montraient d’ailleurs.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 30 septembre 2019 08:00

      @oncle archibald
      Ils achètent bien des téléphones portables hors de prix ! La sortie de l’ UE permet aussi d’augmenter les salaires, alors que Bruxelles impose l’austérité salariale.
      C’est tout l’ensemble de l’économie qu’il faut revoir, vous ne pourrez pas créer d’entreprises, ni d’emplois dans le cadre européen.
      Lisez le programme de l’ UPR, nous en reparlerons plus tard.


    • machin 30 septembre 2019 08:15

      @Fifi Brind_acier

      « une Union des forces de progrès ! »

      .


      Merci, mais l’on sait ce qu’a donné le scélérat programme commun de la gauche.


      La mission du PS était la destruction des forces de gauches et tout particulièrement du Parti communiste.


      Là où le PS est passé (à savoir dans toute l’Europe) le parti communiste a disparu.


      La gauche ou l’esprit de gauche est soluble dans le PS et dans ce qui y ressemble.

      C’est bien regrettable, mais tout simplement historique.


      Une démocratie sans opposition réelle, quelle qu’elle soit, n’est qu’une simagrée.

      .

      Le PC (18 à 20% a l’époque) était cette force d’opposition.

      Il fallait corriger cela.


      Mitterrand le collabo, Mitterrand le renégat, l’a fait avec brio.







    • Le421 Le421 30 septembre 2019 08:38

      @vesjem
      Notez qu’il ne faut pas considérer les européennes comme les présidentielles, l’électeur n’est pas le même...
      Et effectivement, les médias jouent un rôle énorme en jouant le jeu RN/LREM.
      A noter que les républicains n’ont pas d’espace, vu que celui-ci est occupé totalement par Macron.
      L’offre politique actuelle est à droite, à droite ou à droite, où Macron joue l’indispensable.
      Il suffit de « tuer » la gauche, comme a dit Mélenchon (dans le sens « politique » du terme) et la partie est jouée...


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 30 septembre 2019 09:09

      @Moyrt
      « Raisonnement bidon. »

      Comme vous dites. Il faut comprendre ce qu’amène la dynamique de l’unité. Il aurait eu bien plus de voix que la simple addition arithmétique des voix amenées par chacun des trois partis. C’est d’ailleurs ainsi qu’a été élu Mitterrand en 1981. Il n’avait d’ailleurs pas besoin des voix du quasi-inexistant parti des radicaux de gauche qui ne lui servait qu’à trahir le mouvement ouvrier.

      Tous les militants du mouvement ouvrier attendent dans ce cas un candidat unique du PS, du PCF et de la FI. On se fiche d’ailleurs de savoir qui sera ce candidat et de quel parti il sera. Nous voulons seulement qu’il n’y en ait qu’un. Cela ne se fait pas car les directions de ces trois partis sont toutes corrompues, vendues aux intérêts de l’oligarchie euro-atlantiste.

      La preuve en est qu’elles sont toutes contre le Frexit alors qu’un référendum sur la question donnerait une majorité en faveur du Frexit. C’est Macron lui-même qui le dit et d’ailleurs il y a eu une majorité contre la constitution européenne en 2005.


    • cettegrenouilleci 30 septembre 2019 09:59

      @Jean Dugenêt

      Bonjour Jean

      Un petit mot pour nuancer ton commentaire ;

      La dynamique de l’union des forces qui disent représenter et défendre les intérêts de la classe ouvrière, des salariés , des couches populaires peut faire des merveilles mais n’a rien d’automatique.

      Quand, après des décennies de mensonges et de trahisons, les arnaqueurs qui ont pris le contrôle des « partis de gauche » en sont tous à proposer encore et encore une énième arnaque pour se faire élire en tentant de faire croire que leur élection va « changer la vie » alors que rien dans leurs « programmes de gouvernement » ne remet en cause l’ordre établi (UE, euro, Otan, mainmise de l’oligarchie secteur bancaire et grandes entreprises capitalistes sur l’ensemble de l’économie du pays...), ni les moyens qui permettent à ces gangsters parasites de maintenir et d’accroître leur emprise sur la société ainsi que leur phagocytage de nos institutions républicaines...

      ensemble ou séparément, ces partis sont promis à un échec électoral retentissant, sauf à bénéficier du soutien déclaré ou plus subtil de l’oligarchie en panne de figures de proue trop rapidement reconnues pour ce qu’elles sont, et trop rapidement discréditées.

      Nous en sommes là.

      Les dés sont pipés. Les Français l’ont compris. C’est ce que donne à penser l’abstention de plus en plus massive de nos concitoyens à l’occasion des divers scrutins électoraux ainsi que l’irruption et la continuation du mouvement des Gilets Jaunes.

      L’urgence, pour les forces de gauche, ce n’est pas de choisir l’union plutôt que la division. 

      L’urgence pour la gauche, c’est de fixer le cap dans la bonne direction, celui de la libération de la nation , de la mise hors d’état de nuire des forces qui la broient et qui s’appliquent à désarmer le peuple en liquidant ses institutions, ses libertés, ses outils de travail pour mieux les asservir et accroître leurs fortunes, avec la complicité de politiciens baignant dans la trahison, les affaires de corruption, des politiciens dont la préoccupation majeure est leur bon positionnement dans la course aux places.

      Le bon cap, c’est d’abord le rétablissement de l’indépendance de la nation ; c’est la sortie de l’Union Européenne, de l’euro et de l’Otan. C’est la restauration de l’ordre REPUBLICAIN et de l’équilibre des pouvoirs, la sauvegarde et le redressement de nos institutions républicaines, de nos services publics et de nos libertés.

      Si l’on n’a pas ces balises DE BON SENS dans sa musette,

      qu’on se réclame du parti communiste, du parti socialiste et de ses multiples avatars, des verts mutants arcboutés dans leur soutien à l’UE qui emprisonne et écrase notre peuple, qui saccage nos vies, notre patrimoine national et notre environnement,

      ou qu’on se réclame encore de la révolution mondiale que prônent Lutte Ouvrière ou le NPA,

      on est dans l’incapacité de rassembler les suffrages et l’énergie du peuple pour bousculer le pouvoir en place et libérer la nation.

      Je ne crois pas qu’on ait beaucoup plus de chance d’atteindre ce noble objectif de libérer la nation des griffes des prédateurs qui la déchirent si, comme le PRCF, on s’en réclame tout en cautionnant ouvertement les chimères européistes de la FI et de Jean Luc Mélenchon, en ajoutant seulement un petit adverbe bien pratique pour dissimuler la énième impasse, la énième crasse promise à notre peuple et à notre pays en le maintenant en réalité, effectivement, concrètement, dans le piège duquel on prétend le faire sortir. L’insoumission que prône la FI et que cautionne vraiment le PRCF, fusse-t-elle une « vraie » insoumission, ou même une Insoumission REVOLUTIONNAIRE, ça n’est pas remettre en cause l’ordre établi, c’est bouder dans son coin avant de se faire taper sur les doigts et de rentrer, tête basse, dans les rangs.

      Ce qui pose vraiment problème avec la caution donnée à la posture d’insoumission de JLM et de la FI, c’est que ça ne donne pas au peuple et à la classe ouvrière les moyens de résister, de se défendre, de réorganiser la vie du pays en respectant le droit de chacun à une vie digne, en armant le peuple politiquement, en lui fournissant de bons outils, en l’aidant à se rassembler pour la défense de la patrie menacée d’extinction, en se donnant les moyens politiques, économiques, institutionnels, juridiques pour y parvenir.

      Le premier étage de la Fusée, c’est la sortie de l’Union Européenne, de l’euro et de l’Otan.

      Au titre des outils juridiques, il y a notamment, dans le sillage de la révision constitutionnelle qui est nécessaire, le rétablissement du crime de haute trahison que Nicolas Sarkosy

      s’est empressé de supprimer en douce juste avant de quitter ses fonctions présidentielles. C’est une petite pépite à ne pas négliger.

      Bien cordialement

      Gérard


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 30 septembre 2019 10:10

      @ machin,

      Nous sommes entièrement d’accord sur le PS, mais il reste 29 Partis politiques qui se disent de Gauche et d’Extrême Gauche, ils attendent quoi pour s’unir ? Alors qu’ils passent leur temps à critiquer les réformes du gouvernement ?

      Les Français se rendent compte que l’Europe ne les protège pas, que les Gouvernements ne les protègent pas, que les syndicats sont divisés et que la Gauche est atomisée façon puzzle. Et on s’étonne qu’ils n’aient pas le moral !

      Comme l’explique Jean Dugenêt, l’union a des effets multiplicateurs, bien au delà de l’addition formelle.


    • legrind legrind 30 septembre 2019 10:40

      @Le421
      En ayant fait de l’immigration et du « vivrensemble » sa dernière utopie ( avec les bidouillages sociétaux pour sa clientèle néo féministe / LGBT) la gauche se suicide, en plus de collaborer activement à la désintégration ethnico-culturelle de la France, ce dont elle se fout...


    • OJBA 30 septembre 2019 13:48

      @Fifi Brind_acier Bien d’accord, Je corrigerai en remplaçant suicide politique par assassinat politique


    • oncle archibald 30 septembre 2019 14:53

      @Fifi Brind_acier : « Ils achètent bien des téléphones portables hors de prix !  »

      Oui et ils roulent dans des bagnoles pas données non plus qui doivent absolument avoir l’air d’être de gros 4x4 pour leur plaire .... Gilles et John nous auraient donc menti et ils manipulent quelques personnes effectivement dans la mouise pour nous faire croire que nous sommes tous dans la mouise, alors qu’ils sont juste jaloux de leur voisin qui « en a une plus grosse » ! M’étonnerait pas !


    • foufouille foufouille 30 septembre 2019 15:05

      @oncle archibald

      vu que c’est le prix d’une voiture d’occasion et le nombre de vente, ce n’est pas tout le monde qui achète un iphone récent.


    •  John Orion 30 septembre 2019 21:21

      Bonsoir JL ...

      C’est précisément parce qu’il sait ça, qu’il propose aux agriculteurs d’embaucher, non ?

      Quelques ... Sources ...

      J« aurai pu la faire d’une autre façon →  »C’est précisément parce que vous ne savez pas ça que de vous proposez aux agriculteurs une réponse aussi grotesque ..." smiley

      Je vous aime bien JL .. Mais sur ce ... Je ne vois pas du tout les choses comme vous ... smiley

      Ps : Re-la sources ... JL ... Un peu de lecture pour chercher une solution qui soit réellement une fois pour toute objective ...  smiley

      Re-Ps ... Comme une sorte de mal à me taire ... smiley

      Bonne nuit !



    • vesjem vesjem 1er octobre 2019 20:47

      @Fifi Brind_acier
      de ton avis


    • vesjem vesjem 1er octobre 2019 20:57

      @Fergus
      non, certainement pas ; tu sembles toujours feindre d’ignorer le rôle majeur des merdiasmaintreams dans la désinformation, toi qui fait souvent référence et révérence à ces merdias en occultant systématiquement l’info internet, comme si elle n’existait pas ;
      je devance ta réponse qui va nous faire croire aux nombreuses fakenews sur internet


    • vesjem vesjem 2 octobre 2019 12:25

      @Fergus
      toujours dans le déni quand une remarque te gêne ?


    • vesjem vesjem 4 octobre 2019 03:28

      @Le421
      peux-tu me dire ce que foutait une responsable F.I en algérie, pour propager le souk genre« révolution orange » et ainsi déstabiliser ce pays pour ’y apporter la « démocratie occidentale »
      la F.I franc-maçonne ne jouerait-elle pas le jeu voulu par l’oligarchie ?


  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 29 septembre 2019 07:14

    « La convergence des luttes » est présentée par les médias comme un progrès, si elle fait converger les luttes sociales avec les marches pour le climat, cette arnaque planétaire. Toute cette baudruche des Evangélistes du CO2 devrait commencer à se dégonfler, avec le procès en 2017, puis en 2019 de Michael Mann.


    2017 — Procès au Canada

    "Le scientifique du climat de Pennsylvanie, Michael Mann, spécialiste de la crosse de hockey, a été condamné par le tribunal dans le « procès du siècle de la science du climat ». Cet alarmiste connu, défie le juge de façon choquante, et refuse de lui remettre les données pour que la Cour les examine. Seul résultat possible : l’humiliation de Mann, la défaite et une enquête criminelle probable aux États-Unis.


    2019— Procès aux USA

    Michael Mann, alarmiste climatique, prix Nobel, condamné pour fraude.

    "Mais le graphique du bâton de hockey est une fraude. Un algorithme de logiciel fabriqué par l’homme l’a généré, et l’algorithme est conçu pour produire une forme de bâton de hockey, quelles que soient les données saisies. Comme tout ce qui se trouve dans le monde truqué de la « science du climat », le graphe du bâton de hockey était une fraude dès le jour de sa conception." etc


    • JMBerniolles 30 septembre 2019 19:21

      @Fifi Brind_acier

      C’était évidemment une fraude mais à la fin des années 90 cela représentait exactement la tendance des prédictions du Giec.

      En 1998 il y a un saut important de l’ordre de + 0.2° c sur la température moyenne à la surface du Globe mais c’était du au phénomène El Niño complètement absent des considérations du Giec.

      Dans son livre de 2004 Claude Allègre a justement dénoncé la supercherie de la crosse de Hockey ...

      Aujourd’hui après les manipulations des années 90/2000 on sombre dans la bouffonnerie avec l’hystérie des médias inféodés sur l’urgence climatique.
      Je ferai remarquer qu’il n’y a pas de démocratie possible dans un monde où l’information est manipulée et se transforme souvent en propagande.
      C’est la caractéristique d’un monde orwellien. Il en résulte que la lecture de l’œuvre de Jean-Claude Michéa s’impose


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 30 septembre 2019 20:49

      @JMBerniolles
      la bouffonnerie avec l’hystérie des médias inféodés sur l’urgence climatique.


      Rassurez-vous, ce n’est pas perdu pour tout le monde, le capitalisme se refait une cerise et se peint en vert. L’urgence climatique n’attend pas. Mais en attendant, les questions sociales sont mise sous le tapis, ce qui arrange bien Macron.


  • Ilan Ilan Tavor aka Massada 29 septembre 2019 07:20

    On lui a aussi volé ses rêves et son enfance ?


  • yapadekkoaqba yapadekkoaqba 29 septembre 2019 08:30

    On a tellement brocardé Marine en faisant croire au peuple au désastre si elle était élue, mais imaginons un peu la victoire de Mélenchon !


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 29 septembre 2019 09:03

      @yapadekkoaqba
      Bonnets blancs et blancs bonnets.
      J’ai écouté le discours de Marion Maréchal, hier.

      Une copie du FN de Papy le Pen, du temps où il encensait l’ultra libéral Reagan.
      + une option libertarienne (l’Etat réduit à ses fonctions régaliennes), avec plein de propositions, mais sans sortie de l’ UE, ni de l’euro, ni de l’ OTAN, ce qui permet de faire patienter les mougeons ! Et avec le même objectif que Mélenchon : changer l’Europe de fond en comble, tiens, rêve !

      PS ; Je signale au passage, que chaque nouveau Parti européiste a droit immédiatement et largement aux médias, ce qui prouve son peu de dangerosité.


    • Clocel Clocel 29 septembre 2019 09:34

      @Fifi Brind_acier

      Vous attendiez quoi de la dynastie Le Pen ?

      Le pouvoir a suffisamment traîné dans le caniveau, s’il y avait eu une réelle extrême droite motivée en France, elle l’aurait pris, elle n’aurait pas attendu l’onction des urnes et je suis convaincu qu’à une certaine époque, cela aurait été accueilli avec soulagement.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 29 septembre 2019 09:41

      @Eric Havas
      Je n’ai pas tout compris de votre marxisme selon votre mouture personnelle, mais aucun Parti politique ne peut faire abstraction de la souveraineté.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 29 septembre 2019 12:36

      @Clocel
      Vous attendiez quoi de la dynastie Le Pen ?


      Rien d’intéressant, mais j’attends de voir les choses avant de me faire une idée.
      Je voulais comprendre ce que Marion avait de différent de Marine.
      J’ai vu, elle est libertarienne et conservatrice comme Reagan.

      ça manquait dans le PAF, Spartacus et la blogueuse qui habite à Belize vont pourvoir se pacser chez Marion !


    • Odin Odin 29 septembre 2019 15:42

      @Fifi Brind_acier

      Bonjour :

      Le début de votre commentaire est logique :

      « Rien d’intéressant, mais j’attends de voir les choses avant de me faire une idée. »

      Ensuite, le naturel revient au galop :

      « RN et Marion = Reagan » 

      Quant à votre conclusion elle relève du sarcasme.

      C’est ce sectarisme qui empêche l’UPR de décoller aux élections.

      Une sortie de l’UE ne pourra se faire que par l’union, contre les réels propriétaires des banques centrales et des marionnettes qui nous dirigent. Là, vous faites le jeu du Micron, diviser pour mieux régner. De la sorte, en 2022 vous pourrez dire, putain encore 5 ans smiley


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 29 septembre 2019 19:38

      @Odin
      Prenez le temps de lire le programme de Marine le Pen : défense de la solidarité nationale, défense des services publics, hausse des salaires, défense du droit du travail, défense de l’agriculture et rôle important de l’ Etat.

      Le programme de Marion Maréchal : elle le dit clairement « le rôle de l’ Etat réduit aux fonctions régaliennes », cela s’appelle le libertarisme, à l’opposé du programme du FN.
      Le FN à ses origines, avec Jean Marie le Pen, était néolibéral, il a toujours dit son admiration pour Reagan. Marion suit le même chemin, en pire.
      En quoi est-ce choquant de le dire ?

      Et je souligne aussi, qu’il n’est nullement question de sortie de l’ UE, mais de refonder l’ Union européenne, comme la France Insoumise. C’est un fait.

      C’est de ma faute si ces deux Partis décident de rester dans l’ UE en expliquant qu’il est possible de la réformer de l’intérieur ?


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 30 septembre 2019 17:22

      @Odin
      « RN et Marion » = Reagan

      Voici JM le Pen qui parle de Reagan.


  • Clocel Clocel 29 septembre 2019 08:43

    Allez, allez, un bon coup de Marie Rose pour se débarrasser définitivement de ce morbac insane, la relève est assurée, ce ne sont pas les joueurs de pipeau qui manquent à la France en levrette, pardon, insoumise.

    Tiens, Ruffin sera très efficace pour vous amener et vous noyez dans le Rhin !

    Pauvres de nous, on n’a pas fini d’en bouffer du Macron et consort.


    • Le421 Le421 30 septembre 2019 08:42

      @Clocel
      Macron et consort ?
      Consort, l’autre nom de « Le Pen » ?
      Parce qu’il n’y a que ça au menu des médias et d’Agoravox...


    • Clocel Clocel 30 septembre 2019 13:45

      @Le421

      Le Pen, Mélenchon, ce sont les chiens, les rabatteurs des bouviers d’En Marche...

      Macron ne serait rien sans l’aide de votre Mamamouchi de la casbah et de la péronnelle de Neuilly...


  • Laulau Laulau 29 septembre 2019 09:42

    En tous cas on n’a peu parlé du procès et de ses passes d’armes avec Dupont-Moretti, et pour cause, un exemple :

    Après que le parquet ait admis que les « violences » n’étaient que verbales, Dupont-Moretti demande des excuses pour ses clients. Réponse de Mélenchon :

    "Je regrette profondément de vous avoir occasionné 7 jours d’arrêt maladie par mes décibels !"

    D’ailleurs j’aimerais bien connaître quel médecin a prescrit pour ces policiers, une semaine d’arrêt de travail pour des blessures occasionnées par des « violence verbales ».


    • Fergus Fergus 29 septembre 2019 11:55

      Bonjour, Laulau

       smiley Il n’empêche qu’Eliott a raison lorsqu’il écrit dans son article :

      « une attitude goguenarde lors des perquisitions à son domicile ou au siège du parti aurait probablement mis le personnel réquisitionné pour ces basses besognes sensiblement mal à l’aise et aurait rendu difficile une exploitation médiatico-politique telle celle que nous avons vécue et où il a manifestement tendu le bâton pour se faire fustiger ». 


    • leypanou 29 septembre 2019 12:04

      @Laulau
      j’aimerais bien connaître quel médecin a prescrit pour ces policiers, une semaine d’arrêt de travail pour des blessures occasionnées par des « violence verbales » 

       :
      jamais entendu parler du kiaï 気合 

       ? Demandez au kendoka par exemple.

      Quant à la semaine d’arrêt de travail, c’est comme pour les peines prononcées par les tribunaux : c’est fonction du coupable, de la victime, de l’air du temps, du juge, de ce qu’on veut obtenir.


    • Laulau Laulau 29 septembre 2019 14:18

      @Fergus
      De toute façon, pour vous Mélenchon a toujours tord.
      - Le parquet réquisitionne plus de 100 policiers pour effectuer des perquisition dont on attend toujours le résultat. Macron n’y est pour rien, c’est Mélenchon qui s’y prend mal.
      -La moindre parole volée à Mélenchon tourne en boucle sur les chaines d’info ? C’est la faute de Mélenchon qui n’a qu’à la fermer !
      -Mélenchon se méfie des gilets jaunes au début de leur mouvement, il a tord.
      -Mélenchon reconnaissant un mouvement populaire, soutient les gilet jaunes. C’est une erreur.
      -Le parquet traduit Mélenchon et des insoumis devant un tribunal avec des accusations loufoques, Macron n’y est pour rien le parquet est indépendant et Mélenchon a tord de se sentir persécuté.....
      etc ..etc..
      Personnellement j’ai beaucoup de désaccords avec la FI, certainement plus que vous, mais je ne passe pas mon temps à dénigrer ceux dont le discours laisse entrevoir une lueur d’espoir au milieu des ps, verts .... et autres fantoches de la politique.


    • Laulau Laulau 29 septembre 2019 14:53

      @alexis42
      Merci, je m’en souviendrai.


    • Fergus Fergus 29 septembre 2019 15:33

      @ Laulau

      « De toute façon, pour vous Mélenchon a toujours tort »

      Non, c’est totalement faux  ! J’ai émis des réserves sur son comportement lors de la campagne de 2012, mais a contrario j’ai salué son attitude lors de la campagne de 2017 !!! 

      J’espérais qu’il en avait terminé avec les dérapages, et voilà qu’à différentes reprises depuis le début du quinquennat de Macron il a rechuté. Je n’y peux rien : c’est un fait.


    • Laulau Laulau 29 septembre 2019 16:04

      @Fergus
      Soit vous avez une très mauvaise mémoire, soit vous êtes de mauvaise foi. Chacun de vos compliments pour la campagne était suivi, en douce, d’un petit bémol.


    • Fergus Fergus 29 septembre 2019 17:11

      @ Laulau

      « Chacun de vos compliments pour la campagne était suivi, en douce, d’un petit bémol »

      Pourquoi « en douce » ? Je n’ai jamais été encarté dans aucun parti, et cela me donne par conséquent un ton très libre dans mes analyses et l’expression de mes points de vue, surtout lorsqu’il s’agit du parti pour lequel je vote et dont je souhaiterais que les leaders et les militants soient irréprochables.


    • Le421 Le421 29 septembre 2019 18:46

      @Fergus
      En fait, comme aurait dit Coluche, vous êtes ni pour, ni contre, bien au contraire !!
       smiley


    • Kostic 29 septembre 2019 19:28

      @Fergus :
      Oui, c’est ça, ’’dérapage’’, ’’c’est un fait’’ ! Utiliser un terme dévoyé par le politiquement correct vous situe, ceci dit.


    • Fergus Fergus 29 septembre 2019 22:11

      Bonsoir, Le421

      Une formule que vous avez déja servie. Evidemment, tout le monde ne peut pas, comme vous, accepter sans broncher la totalité d’une doctrine partisane, le doigt sur la couture du pantalon, pardon, de l’uniforme  !

      Car c’est bien de cela qu’il s’agit : une attitude de godillot. Il est vrai que vous êtes encarté, et cela crée des obligations.

      Tel n’est pas mon cas. C’est pourquoi, bien qu’étant un électeur de LFI convainvu par le bien-fondé du programme socio-économique de L’Avenir en Commun, je n’ai pas la moindre raison de cacher mes désaccords ou mes réserves sur les autres aspects du projet ou sur les comportements des dirigeants. 

      Et oui, je déteste les dérapages de Mélenchon, et ce n’est pas nouveau. Comme je déteste ses ridicules dithyrambes sur la « révolution bolivarienne ».

      Mais rassurez-vous ; je continuerai de voter LFI. Pour une raisons simple ; je n’ai pas le choix, compte tenu de l’offre politique !


    • Le421 Le421 30 septembre 2019 08:47

      @Fergus

      Car c’est bien de cela qu’il s’agit : une attitude de godillot. Il est vrai que vous êtes encarté, et cela crée des obligations.

      Là, je suis désolé Fergus, vous avez, avec le passage « doigt sur la couture de l’uniforme », mérité deux cartons jaunes de la part de l’arbitre.
      Évitez de dire n’importe quoi mon ami, cela vous donnera un minimum de crédibilité...
      Encarté ? Dans quel parti s’il vous plaît ??
      Jadis, au PCF, mais c’est du passé depuis le départ de Marie-Georges Buffet...
      Allez, révisez vos notes, elles datent.


    • Le421 Le421 30 septembre 2019 08:52

      @Fergus
      Je rajoute une appréciation personnelle :
      Je vous avais jugé plus réfléchi dans vos écrits.
      Je prends note.
      Une dérive vers le « trollisme » ? Non, quand même pas ??


    • Fergus Fergus 30 septembre 2019 09:02

      Bonjour, Le421

      Dont acte ! Mais le fait est que votre réaction à mon égard est celle d’un militant encarté, bref, un godillot puisque, de factovous déniez à tout intervenant en soutien de LFI la légitimité d’une expression critique sur certains points de la ligne politque du mouvement ou sur sa gouvernance. Or, c’est très exactement ce que je fais et que vous brocardez de manière ironique pour tenter de décrédibiliser mon opinion.


    • Sparker Sparker 30 septembre 2019 10:26

      @Fergus

      Yo Fergus, voilà le deuxième godillot en chef au comportement d’encarté : moi... Et oui moi aussi qui n’apprécie pas votre anti-mélenchonisme primaire ce qui, somme toute, pourrait être votre droit, mais dans le cas qui vous concerne de ’critique positive de non godillot« vous manquez d’objectivité et bien sur vous ne vous en rendez pas compte mais c’est pas bien grave c’est juste pour le sport d’Avox.
      Car vos »critiques positives« ne concernent uniquement que le comportement de JLM alors que tous essayions de nous situer uniquement sur le programme et d’inciter tout le monde à en faire autant.
      On attend donc toujours vos »lumières positives« sur les aspects du programme qui ne retiennent pas votre approbation afin que la finesse de vos analyses éclairent les trous noirs qui ne permettraient pas une menée harmonieuse de politique moderne.
      Car à vous lire on pourrait entendre un écho de Nathalie saint Criq s’exprimant »est-ce que ce ne serait pas mélenchon le problème« qui je le constate, a fait un bon en avant en matière d’analyse fine puisqu’elle en arrive à la même conclusion que vous.
      Mais arrivé là vous pourriez dire à l’instar de »Modératus le grand« sévissant sur Avox, que vous saviez que vous alliez vous prendre les »afficionados de la FI" sur le râble, déniant vos vérités.
      Je sais que c’est difficile la vie d’un éclairé mais que vous êtes du bois dont on fait les tam-tam et que nous ne comprenons pas la complexité rythmique de vos appels.


    • nono le simplet nono le simplet 30 septembre 2019 10:49

      @alexis42
      Fergus est le seul type honnête (et intelligent) de ce parti à s’exprimer sur ce site

      sauf que ni Fergus ni moi-même, d’ailleurs, ne sommes LFI ... pas d’amalgame, Mouloud ! (référence à Guy Bedos) smiley


    • nono le simplet nono le simplet 30 septembre 2019 10:50

      @nono le simplet
      Fergus est proche de LFI par la droite, moi c’est par la gauche ...


    • Aristide Aristide 30 septembre 2019 11:58

      @Fergus

      Les élucubrations de la justice donnent écho à celles de Mélenchon. On a assisté à un non événement, un « procès » non, une mascarade, les responsables ? Autant les flics, les juges et les mis en cause ? Mélenchon a bien essayé de récupéré les vaguelettes de cet événement et se faire passer pour la cible d’un pouvoir aux abois. Mais rien, des articles de presse vite passé aux oubliettes ...

      Personne ne croit à sa thèse de l’opprimé du pouvoir, pas plus lui que ses camarades de jeu dans les médias d’ailleurs. Résultat, le voilà en rajouter sur les flics qui sont des barbares et qui en voudraient à sa vie. Replouf, dans les médias quelques vaguelettes bien vites dissipées et la bétise d’un Castaner demandant des excuses pour des propos qu’il faut laisser pour ce qu’ils valent ...

      L’absence de vrai discours politique, ou plutôt un discours politique qui ne passe plus, voilà donc les raisons essentielles à mon humble avis de cette escalade dans le futile, et l’anecdotique ... La PMA et la GPA ? Silence radio. La pression sur les salaires par une immigration incontrôlée ? Silence. Ne cherchez pas ... L’incendie de Rouen ? Personne ne sait ce qu’il en est et la prudence est de rigueur, mise à l’abri par prévention, avertissements et précautions c’est tout ce que l’on peut faire pour le moment, dans l’attente des résultats. . Et bien non, lui déclare qu’il est pratiquement certain que etc, etc ....

      Il faut être là, alors les seules occasions qui comptent sont celles qui peuvent faire du buzz ... Affligeant ...


    • nono le simplet nono le simplet 30 septembre 2019 13:13

      @alexis42
      C’est pour ça que vous n’avez jamais entendu parler de Coquerel
      tu es vraiment un grand malade mais ça je le savais dèjà ...


  • leondelyon 29 septembre 2019 16:50

    Article digne et bien construit qui change de la médiocrité qui envahit les réseaux sociaux. Mélenchon n’est pas pire qu’un autre et son impulsivité ne justifie aucunement le traitement médiatique indigne qui lui est fait. La perquisition dont il a fait l’objet, lui et les siens, est digne de « l’affaire de Tarnac » et il est regrettable que la république des droits de l’homme soit tombée à un niveau aussi bas. Rassemblant tout ce que la république comptait de magistrats, policiers ou politiques borderline, carriéristes ou carrément nervis de l’ultra libéralisme à l’image d’un Benalla, la Macronie tente de museler toute opposition ’gênante’ et s’en est donné les moyens constitutionnels par Belloubet interposée. On ne compte plus les perquizes musclées au petit matin menées par des « pieds nickelés » aux ordres et un climat d’insécurité commence à s’’installer proportionnellement à l’étouffement du droit d’« expression ou tout bonnement d’opinion. La mainmise sur le fichier des adhérents du FDG (dans quel but exactement s’agissant de comptes de campagne) est une des parties émergées de l’iceberg propagandiste ( »tremblez, ’populistes’, on vous tient par les c..illes")

     Elles est pas belle, notre France actuelle ? (Toi, là, qui pense ne rien craindre, cesse de n’’écouter que TF1 et France Infos)


    • Le421 Le421 29 septembre 2019 18:44

      @leondelyon
      A noter que les beaufs du comptoir du Café du Commerce sont tellement abrutis qu’ils ne voient même pas le doux glissement vers la dictature que nous subissons actuellement.
      Le délit d’opinion est quasiment mis en place.
      Le droit de manifester est conditionné au risque de se faire casser la gueule...
      A part ça, tout va bien.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 29 septembre 2019 19:47

      @Le421
      Vous voilà retombé sur terre.
      Quand l’UPR expliquait pendant 12 ans de censure, que les libertés publiques étaient menacées, ça vous faisait rigoler. Quand Fillon s’est fait dézinguer, cela vous faisait rigoler. Maintenant que c’est votre tour, vous ne rigolez plus du tout.

      Mais vous n’avez toujours pas compris que l’ UE est une dictature qui ne dit pas son nom. Attendons la suite...


    • Le421 Le421 30 septembre 2019 08:48

      @Fifi Brind_acier

      Quand l’UPR expliquait pendant 12 ans de censure, que les libertés publiques étaient menacées, ça vous faisait rigoler.

      Avec Fergus, vous faites un beau couple !!

      Vous me prêtez tous deux des idées bien éloignées des miennes.
      Mais bon... Ça fait partie du jeu !!  smiley


    • nono le simplet nono le simplet 30 septembre 2019 10:43

      @Fifi Brind_acier
      Quand Fillon s’est fait dézinguer, cela vous faisait rigoler. Maintenant que c’est votre tour, vous ne rigolez plus du tout.

      Fillon s’est dézingué tout seul, en jouant les pères La Vertu aux primaires de la droite et même s’il n’est pas encore condamné, sa culpabilité semble évidente ... et pour des faits autrement importants par rapport aux poux qu’on cherche dans la tête à JLM ... et de plus ce n’est pas Macron qui a cherché des noises à Fillon ... c’est une dénonciation, une vengeance de Sarkozy humilié par le discours de Fillon à la primaire ...
      en l’occurrence, comparaison n’est pas raison ... mais j’ai une rime en « on » qui conviendrait ...


    • leondelyon 30 septembre 2019 12:00

      @Le421 A noter que les beaufs du comptoir du Café du Commerce sont tellement abrutis qu’ils ne voient même pas le doux glissement vers la dictature que nous subissons actuellement.

      Nous sommes à mi pente, non loin du tremplin


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 30 septembre 2019 12:27

      @nono le simplet

      « Dérives liberticides, quand c’est le tour de Mélenchon »

      Fillon dézingué tout seul ? C’est votre avis, mais pas celui de l’avocat Régis de Castelnau, qui a voté pour la FI en 2017, et qui vous dit : « vous n’avez pas mesuré le danger de cette instrumentalisation de la justice à des fins politiques. »

      Vous êtes tellement contents quand la justice attaque ceux que vous n’aimez pas, que vous n’avez pas défendu les libertés publiques pour les cas précédents, sans vous rendre compte que vous étiez aussi sur la liste.


    • nono le simplet nono le simplet 30 septembre 2019 13:41

      @Fifi Brind_acier
      C’est votre avis, mais pas celui de l’avocat Régis de Castelnau

      l’avis de truc , de bidule ou de machin ne changera pas le mien ...
      .
      Vous êtes tellement contents quand la justice attaque ceux que vous n’aimez pas

      quelle drôle d’idée ... j’ai applaudi des deux mains quand Cahusac a été pris la main dans le sac même si j’étais incrédule au départ ... merci Médiapart !
      si un politique, de quelque bord qu’il soit, commet des infractions graves dans l’exercice de ses fonctions, je suis pour une inéligibilité définitive ... qui que se soit, Mélenchon compris ...


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 30 septembre 2019 17:35

      @nono le simplet
      Vous croyez que dans un système liberticide, les innocents sont à l’abri ?
      Vous êtes d’une grande naïveté, c’est ce que de Castelnau vous reproche.

      Quand vous aurez le temps, vous m’expliquerez pourquoi chaque nouveau Parti qui se crée à droit aux médias, mais jamais l’ UPR ?
      L’UPR est coupable de quoi, sinon de vouloir sortir de l’ UE ? Et bien, c’est interdit de vouloir sortir de l’UE, même si vous n’êtes coupable de rien. Donc censure !

      Si Macron considère que les millions de sympathisants de la FI sont un danger pour ses réformes, vous êtes sur la liste.


    • nono le simplet nono le simplet 30 septembre 2019 18:02

      @Fifi Brind_acier
      chaque nouveau Parti qui se crée à droit aux médias, mais jamais l’ UPR 

      il y a peu je parlais avec des amis tout en brassant des pierres pour refaire un de leurs murs de clôture en pierres sèches ... très cultivés et écolos comme moi (je parle d’écolo) ... d’un sujet à l’autre je leur ai raconté combien « on » me bassinait avec François Asselineau sur le site que je fréquentais ... le nom ne leur disait rien ... ils ne regardent pas la télé et n’écoutent pratiquement que France Culture et, par contre, naviguent sur le web ... il a fallu que je leur raconte que c’était un candidat aux deux dernières élections présidentielles qui flirtait avec les 1 % ... on a bien rigolé ... en fait, à part sur Ax, tout le monde se contrefiche de FA ... smiley


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 30 septembre 2019 20:55

      @nono le simplet
      Vous voyez, vous êtes indécrottable, vous constatez la réalité de la censure, mais vous ne faites pas le lien avec ce qui arrive à Mélenchon ! Je ne peux rien pour vous, si vous le comprenez pas l’importance des libertés publiques.
       


  • Le421 Le421 29 septembre 2019 18:41

    Ce qui fait vachement plaisir, en tout cas, c’est de voir combien LFI dérange.

    Sinon, tout le monde s’en foutrait.

    Non ??  smiley


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 30 septembre 2019 12:29

      @Le421
      Et allez, l’exceptionnalisme de la FI !
      Vous ne vous rendez même pas compte que vous êtes sur la même liste que Sarkozy, Fillon, ou l’ UPR.


Réagir