vendredi 6 mars - par Michel DROUET

Municipales : la grande tromperie

Quel est le véritable enjeu des municipales ? Est-ce un enjeu politique ? Avoir des élus compétents ? Des projets qui tiennent la route ? Enfourcher des thématiques qui répondent à l’air du temps ? Ou bien un cache misères ?

La politique dans tout cela…

 On serait tenté de dire que l’enjeu des municipales n’est pas politique compte tenu du nombre de listes « sans étiquette » qui fleurissent un peu partout. Même le Premier Ministre candidat au Havre se présente sur une liste sans étiquette : Alors, M. Philippe, pas convaincu par la politique que vous menez à Matignon pour que vous éprouviez le besoin de vous cacher derrière un apolitisme de façade ?

C’est vrai qu’après deux ans de politiques régressives et répressives, le « label » LREM n’a plus tellement la cote, sauf dans les grandes villes (sauf Le Havre…), comme si le résultat des élections ne devait s’apprécier que pour un peu moins de la moitié du corps électoral. On retrouve donc là les petites magouilles de la circulaire Castaner sur le nuançage politique des listes, épinglé par le Conseil d’Etat.

Alors sorti des grandes villes, lorsqu’on s’intéresse aux autres communes, en particulier les périurbaines, là où il n’était pas rare de voir des étiquettes de gauche ou de droite clairement formulées, on se trouve désormais avec des listes faux-cul de « rassemblement » avec des titres portant fréquemment le terme « Ensemble » et dans lesquelles en grattant un peu ou trouvera des traces de LREM comme dans ma commune où la liste sortante PS contient une assistante parlementaire de la Députée LREM de la circonscription…

C’est un peu comme les lasagnes de cheval vendues sous l’étiquette « bœuf véritable ».

On devrait faire appel à la DGCCRF qui vérifie la loyauté de l'information fournie au consommateur, contrôle la bonne application des règles d'étiquetage, de composition et de dénomination des produits de toute nature et de lutte contre les falsifications et tromperies.

Tout ce flou servira à compter les bouses à la fin du marché, c’est-à-dire le nombre d’élus LREM qui sortiront de l’ombre, comme par magie, pour faire un résultat présentable.

C’est quoi des élus compétents ?

C’est d’abord celui qui ne prend pas les électeurs pour des cons en jouant les coucous, en revendiquant une appartenance politique après le scrutin.

C’est celui qui se présentera avec son programme pour la commune en n’oubliant pas de dire que les compétences et les finances communales ayant fondu comme peau de chagrin, la marge de manœuvre sera étroite, notamment en terme d’urbanisation si la compétence du PLU est passée à l’intercommunalité.

Publicité

Sans les compétences essentielles comme l’urbanisme et avec des dotations de l’Etat en baisse drastique, sans compter la fin programmée de la taxe d’habitation, il va falloir sérieusement se pencher sur ce qui reste pour le Maire et les élus communaux. Au choix, la fête de la musique, le fleurissement du rond-point construit pat l’interco, le repas de fin d’année à la maison de retraite ou bien encore le banquet des chasseurs qui seront bientôt les seules compétences restantes aux communes. J’exagère à peine.

Ajoutons à cela « l’amicale » pression du BTP qui met en garde les communes sur le niveau d’investissement nécessaire à la bonne santé de leurs entreprises (et actionnaires) ou bien encore les exigences des FDSEA sur la limitation de l’artificialisation des sols (même plombés aux pesticides) ou la consommation des produits locaux (même plombés aux pesticides, également) dans les cantines et vous comprendrez que la marge de manœuvre d’un élu, même pétri de bonne volonté écologique ou de bonne gestion du budget communal, se trouve réduite à sa plus simple expression.

La tentation des « politiques nouvelles »

Vidée des compétences qui faisaient leur légitimité (on peut citer également l’eau, l’assainissement ou le ramassage des ordures ménagères), les communes doivent donc se réinventer pour garder leur existence et celle des élus qui les dirigent.

A l’occasion de cette campagne on voit donc se développer de nouvelles thématiques, comme l’écologie et le développement durable ou bien encore la sécurité.

Bon, les promesses faites en matière d’écologie relèvent de la cosmétique comme celle du gouvernement qui fait de la suppression des couverts en plastiques et des pailles, l’alpha et l’oméga de sa politique. C’est donc cette politique qui sera déclinée localement avec la diminution des déchets des cantines scolaires et l’aménagement des bacs de compostage. Vous ne trouverez certainement pas de mesures qui fâchent l’agriculture. La FNSEA veille !

Rien sur les pesticides ou les zones d’épandage, rien sur les rejets dans les rivières qui finissent en marée vertes sur les plages bretonnes, pas plus que des remarques sur la pollution lumineuse nocturne provoquée par l’éclairage des serres où l’on produit des tomates à marche forcée. Evitons les sujets qui fâchent…

Quant à la sécurité, il s’agit tout simplement de faire avaler aux électeurs que la situation de leur commune nécessite l’embauche de policiers municipaux, armés, si possible, pour traquer les voleurs de poules en oubliant de dire que c’est le désengagement de l’Etat en ce domaine qui oblige les communes à se substituer à lui.

L’écran de fumée qui cache l’essentiel

Toutes les réformes de ces dernières décennies ont vidé de leur contenu les communes, et pourtant la demande de proximité de la part des citoyens est toujours là. Ils plébiscitent leurs Maires sans percevoir l’affaiblissement du périmètre de ses responsabilités et de ses compétences.

Du Maire, on retiendra aujourd’hui l’image de celui qui se démène lorsqu’il y a une catastrophe sur sa commune (incendie, inondation, tremblement de terre,…) et qui se plaint de la faiblesse de la réponse de l’Etat ou de la mauvaise volonté des assureurs à indemniser.

C’est aussi l’image du Maire qui se fait agresser et qui perd parfois la vie en voulant mettre fin à des incivilités.

Publicité

C’est parfois aussi celle de l’élu aux dents qui rayent le parquet et qui est prêt à tout pour obtenir une investiture pour un mandat départemental, Régional, voire National et pour lequel une Mairie n’est qu’un marchepied.

Dans ces conditions, on peut se poser la question du maintien du nombre de conseillers municipaux actuels, sauf s’il s’agit de maintenir un vivier politique local qui fera émerger de jeunes pousses pour les partis politiques ou qui serviront à légitimer les élections sénatoriales par les grands électeurs.

La gestion communale ne serait donc plus la priorité et serait réduite à sa plus simple expression.

Et Macron dans tout ça ?

Il s’auto congratule devant le spectacle qu’il a offert lors du grand débat, entouré de maires flattés d’être réunis par le Président de la République, mais qui n’ont rien obtenu de concret, hormis les belles paroles. Ce qui intéresse Macron en maintenant des élus locaux, c’est le leur faire porter le chapeau des politiques de restrictions budgétaires qu’il veut mettre en œuvre en leur demandant de faire le sale boulot (compétences sociales des départements ou fermeture des lignes ferroviaires non rentables par les Régions, par exemple) et en leur demandant par-dessus le marché de supprimer 70 000 postes de fonctionnaires territoriaux.

On remarquera à cette occasion le cynisme gouvernemental puisque cette diminution de postes se traduira par une baisse de cotisations sociales et que celle-ci provoquera un déficit du régime des retraites nécessitant des mesures d’équilibre (âge pivot, allongement de la durée des cotisations,…). Chapeau les artistes !

Tout le tissu local est en train de disparaître silencieusement par la mise en œuvre de politiques néolibérales qui ont pour seul objet d’absorber les productions de richesses locales qui ne sont pas que matérielles.

Macron se comporte avec les élus locaux comme il le fait avec tous les autres corps intermédiaires, c’est-à-dire avec mépris et autoritarisme. Il ne supporte pas que d’autres que lui puissent décider des ressources qu’il reste à distribuer et des politiques locales qu’il faut mettre en œuvre.

Macron n’est pas un centralisateur dans l’âme, d’ailleurs on ne sait même pas s’il maîtrise le concept. Il veut simplement faire plaisir à ceux qui l’ont mis en place, c’est-à-dire les affairistes et les financiers et les adeptes de la mondialisation heureuse, qui est en train de se fracasser sur un coronavirus.

 



86 réactions


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 6 mars 09:14

    les maires qui portent la double casquette de représentants de l’état (officiers d’état-civil et officiers de police) sous l’autorité du préfet et d’élus représentant les citoyens auprès de l’état (des agents doubles, quoi) sont aussi le chaînon indispensable à la manip baptisée « grands électeurs » : ils élisent les sénateurs et permettent d’obtenir une chambre conservatrice en passant à la machine des voix progressistes. La recette est un peu compliquées, mais le principal ingrédient tient dans le fait qu’un maire élu par cet électeurs « pèse » autant que ceux élus par 100, 1000, 10 000, 100 000 et 1 000 000 d’électeurs. Or, ils sont bien plus nombreux, les petits maires, et bien plus réacs. 

    La structure administrative en France est un bricolage (souvent baptisé mille-feuilles) dont les seul but est de maintenir un statu-quo en donnant l’illusion d’avoir voix au chapitre (ou chat-pitre ?).


    • Michel DROUET Michel DROUET 6 mars 10:25

      @Séraphin Lampion
      Oui, et moins les Maires ont de pouvoirs sur le terrain et moins ils en ont également objectivement dans l’élection de la fameuse chambre haute qui ne sert plus à grand chose elle non plus, puisque c’est l’Assemblée Nationale qui décide en dernier ressort.
      S’agissant du mille feuille, j’en ai longtemps dénoncé l’inefficience et surtout les coûts de gestion (indemnités, voitures avec chauffeurs, cabinets pléthoriques, communication,...)


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 6 mars 11:54

      @Séraphin Lampion

      Les maires ont aussi les pages du journal régional qui leur sont ouvertes et profitant de cet avantage, ils pourraient aisément faire bouger l’Etat sur les points qui violent la constitution :

       

      Par exemple, exiger que les tribunaux dans leur juridiction prennent en compte les droits de l’homme de 1789 pour leurs administrés comme la constitution les y oblige.

       

      Par exemple, exiger que les taxes y compris locales obéissent à l’article 13 des droits de l’homme de 1789 qui oblige à ce qu’elles soient proportionnelles aux revenus et non pas au prix de la résidence.

       

      Par exemple, ART. 8. que La loi ne doit établir que des peines strictement et évidemment nécessaires et que donc les prix variables des PV (45, 90 ou 180 €) pour la même infraction en est une violation.

       

      Par exemple, ART. 11. Que libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme et que par conséquent des livres créationnistes soient autorisés et présentés effectivement dans les librairies et qu’en attendant qu’ils soient présentés à la vente dans un service municipal.


    • Michel DROUET Michel DROUET 6 mars 15:00

      @Daniel PIGNARD
      Les Maires faire bouger l’Etat ? On a vu comment is se sont faits retourner comme des crêpes par le bateleur de l’Elysée lors du « Grand Débat ».


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 6 mars 16:05

      @Michel DROUET
      Mais alors, pourquoi votez-vous ? Voter pour quelqu’un qui ne se préoccupe pas de la constitution qui vous défend, à quoi cela sert-il ?
      S’ils se sont fait retourner, c’est que ce sont des mauvais, alors si le vote donne des mauvais, pourquoi voter ?


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 6 mars 16:50

      @Daniel PIGNARD

      pourquoi jouer au loto ?
      vous avez beaucoup plus de chances de perdre que de gagner
      par contre à la roulette russe, vous ne gagnez rien quand vous ne perdez pas, mais vous perdez tout si vous ne gagnez pas
      y en a plein, des jeux à la con, comme ça


    • Michel DROUET Michel DROUET 6 mars 17:05

      @Daniel PIGNARD
      Justement, je ne vote plus.


    • Ouallonsnous ? 6 mars 18:09

      @Daniel PIGNARD

      "Par exemple, ART. 11. Que libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme

      « 

      Certainement, mais des concepts contraires à la »raison« reposant sur des croyances de nature à abuser les lecteurs ne doivent pas être classés dans les priorités de la libre communication !

      Les législateurs à l’origine de la rédaction des »droits de l’homme de 1789" n’ont pas légiférés dans le but de favoriser les gens de mauvaise foi !


    • Captain Marlo Captain Marlo 6 mars 21:24

      @Michel DROUET

      Tout ce que vous expliquez est exact. Asselineau avait expliqué aux Maires ce qui allait leur arriver, ça les avait fait rigoler ! Ils ne rigolent plus du tout.
      .
      C’est important d’aller voter quand même, et surtout de voter pour des Maires en opposition aux politiques pourries de Bruxelles et de Macron !
      .

      Les Maires élisent ensuite les Sénateurs, et il faut des Sénateurs d’opposition courageux (ceux que nous avons actuellement, sont des opposants en carton bouilli !) , pour engager la procédure de destitution de Macron.

      C’est la dernière carte à jouer, sinon, on se garde Macron jusqu’en 2022 !


      La procédure de destitution a des avantages sur les motions de censure.
      Surtout qu’il s’agit d’accuser Macron de multiples violations de la Constitution !
      .

      "(...) Le lancement d’une telle procédure aurait pourtant des avantages considérables pour entraver l’action destructrice et dictatoriale de Macron :

      1) elle ouvrirait une instruction qui s’étalerait sur plusieurs semaines et retarderait tous les travaux parlementaires,

      2) infamante pour le locataire de l’Élysée, elle le forcerait à se justifier – point par point – au sujet des nombreuses et graves violations de la Constitution auxquelles l’exécutif s’est livré et se livre depuis 2017.

      3) historiquement exceptionnelle, cette instruction forcerait les médias nationaux et internationaux à s’intéresser de près à l’étendue de ces violations et à en faire une publicité mondiale. Les millions de Français, qui n’ont pas été informés de notre dossier sur les raisons juridiques de destituer Macron, découvriraient à cette occasion l’ampleur des méfaits de celui-ci et de la camarilla qui l’entoure.

      Il en résulterait un affaiblissement politique considérable pour Macron et pour sa majorité et probablement le report de la réforme des retraites tant honnie par une large majorité de Français.(...)

      .
      Maintenant, si vous tenez absolument à couiner et à pleurnicher jusqu’en 2022, restez sous la couette le 15 mars...  ! Sinon, lisez les professions de foi, essayez de rencontrer les candidats, allez sur leurs sites Internet !
      .
      75% des Français sont contents de leurs Maires actuels.
      Qui vont sans doute se représenter. Eux, ne sont pas contents de Macron !
      Tout ça doit générer plein d’opposants. Il faut chercher lesquels ?

      En évitant les LREM planqués dans les coins des listes « locales, »d’intérêt général« , »sans étiquette« ... !
      .
      On a ainsi des chances que les Maires opposés à Macron, élisent des Sénateurs opposés à Macron ! La majorité actuelle des Sénateurs est au Parti Républicain, qui est pour l’allongement de la durée du travail à 65 ans et pour la retraite à points, si j’ai bien compris....
      Donc les LR, c’est pas un bon plan, faut chercher ailleurs... !
      .
       »(...) la droite compte s’opposer à la réforme… sans heurter son électorat, qui y est favorable. Dans le dernier sondage Ifop publié dimanche, 74 % des sympathisants LR souhaitent la mise en place d’un système universel « mettant fin aux régimes spéciaux », et 62 % approuvent le système « par points » du gouvernement. Une grande majorité espère d’ailleurs que le gouvernement ira au bout de sa réforme.etc


    • Seul le contenu compte Seul le contenu compte 6 mars 23:12

      @Ouallonsnous ?
       
      raison et mauvaise foi sont des postulats qui sont absents de la constitution.
      Ils sont par contre très présents dans les ’ écrits ’ œcuméniques...
       
      Art. 11. La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi
        
      C’est marrant, cette propension à ’ omettre ’ une partie de ce que l’on cite pour ne pas avoir à admettre.
       
      Ce que tu considères comme étant de la ’ mauvaise foi ’ est considéré par tes opposants comme de la bonne foi.
       
      Te bile pas, tout le monde sait que tu ne sais que digresser pour ne pas avoir à tenter d’argumentaire contradictoire un tant soit peu cohérent.
       


    • Eric F Eric F 7 mars 11:56

      @Séraphin Lampion
      "La structure administrative en France est un bricolage (souvent baptisé mille-feuilles) dont le seul but est de maintenir un statu-quo en donnant l’illusion d’avoir voix au chapitre (ou chat-pitre ?)"

      Oui, c’est un bricolage, mais je ne pense pas qu’il y ait eu un « but », tant cela s’est fait empiriquement sans vision d’ensemble. Ainsi les intercommunalités (nécessitées par l’émiettement communal) ont d’abord été une mutualisation de certains services, notamment pour le ramassage des ordures, puis plus ou moins institutionnalisés avec un budget dédié mais aucune structure démocratique -qui valide les priorités en matière de voirie ?-. Les communes conservent leur budget mais transfèrent des compétences, ce qui engendre un budget séparé supplémentaire.

      Il reste aux communes l’animation et la décoration, et quoiqu’en disent certains, les communes dépensent libéralement pour ça : quelle micro commune rurale n’a pas sa salle polyvalente surdimensionnée et son projet de marché couvert ? Chaque commune périurbaine rivalise pour avoir la plus prestigieuse médiathèque, qui ne sera bondée que le jour de l’inauguration. Il y a une maison de loisirs pour les jeunes ? ajoutons en une spécifique pour les ados. La rue principale est large et circulante ? mettons y de larges trottoirs paysagés, dont les bulbes floraux sont plantés un à un et désherbés à la pince à épiler par une brigade de jardiniers municipaux (dans notre monde kafkaïen,le glyphosate est réservé aux champs de blés, et interdit pour les allées). Et la commune rachète et entretient d’anciens bâtiments (gendarmerie transférée, ancienne gare...) pour en faire un musée communal ou une n-ième maison des associations.
      A côté de ça, hors du centre ville les routes sont délabrées, les bas côtés défoncés, les pistes cyclables réduites à des flèches vertes sur le côté de la chaussée ; tout le budget voirie passe en chicanes, dos d’ânes, et occultation de la visibilité des rond points (c’est un dogme : on ne doit pas voir la voiture d’en face, et moins encore le vélo).

      Les « compétences historiques » de la commune : voirie et école primaire. Regardez les programmes et bulletins municipaux, cela ne représente pas même un entrefilet.


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 7 mars 13:41

      @Ouallonsnous ?

      « reposant sur des croyances de nature à abuser les lecteurs »


      N’est-ce pas abuser le lecteur quand on vous dit que les scientifiques sur l’Antarctique annoncent 3270 m de glace = 800 000 ans (Est Rép 15 mai 2008), soit 1 m = 245 ans. Sauf que sur le Groenland, un avion chasseur P-38 a été retrouvé à 75 m sous la glace après seulement 46 ans.

      Donc très grossièrement, 3270 m dans l’Antarctique = 3270/75*46 = 2005,6 ans. A comparer aux calculs des scientifiques officiels qui trouvent 800 000 ans sans avoir vérifié comment se formaient les strates. De bien piètres scientifiques en vérité puisqu’ils ne vérifient pas leurs hypothèses pourtant facilement vérifiables, l’histoire du P-38 en est la preuve.

       

      N’est-ce pas abuser le lecteur quand on vous dit que le déluge universel n’a jamais eu lieu alors que les roches sédimentaires et les fossiles pris dedans prouvent le contraire comme le professait georges Cuvier père de la paléontologie ?

       

      N’est-ce pas abuser le lecteur quand on trouve en 1944 120 statuettes de dinosaures parmi 30 000 figurines à Acambaro et datées d’avant 500 av J.C. et qu’on affirme toujours que l’homme n’a pas été contemporain des dinosaures.

      https://www.agoravox.fr/commentaire5657725


    • HELIOS HELIOS 7 mars 14:40

      @Daniel PIGNARD

      .... il y a 2 façon d’ensevelir quelque chose :
       par diverses strates annuelles (disons periodiques)... et la detection de ces strates determine une datation
       par un, ou tres peu, de recouvrements... un peu comme une vague vient inonder (et non pas comme la pluie par exemple) et la seule date qu’on peut determiner avec sûreté c’est la date de ce qui est enseveli a quelques détails prés.

      ... donc, un P-38 a 75 m sous la glace peut avoir passé 75 ans sous la glace si 1 m de neige (en moyenne) tombe chaque année ou bien peut avoir passé seulement une semaine s’il etait stationné là et que l’avalanche lui a mis 75 m de neige dessus en une seule fois.

      ... Alors, bon, je vous parle de principe pour vous convaincre qu’un raisonnement peut être biaisé, cet avion a probablement passé les 46 ans que vous supposez là ou il est, vous avez donc raison, cela depend de la manière dont se sont formés les (ou la) strates !!!

      Pour les dinosaures, il y a également un pb : Dire que l’homme n’a pas été contemporain des dinosaures, cela s’entant pour dire qu’il y a 65 millions d’années il n’y avait pas d’hommes (pas plus que d’herbes dans les champs) comme on le connait maintenant.
      Par contre les dinosaures qui se sont eteint, en tant que race dominante,... cela ne veut pas dire que certains d’entre eux n’ont pas survecu, en disparissant doucement et dans des contrées reculées et que des hommes aient pu les croiser... et donc, puisque cela devait etre exceptionnel, ils les ont integré dans leur art.

      Quand on veut abuser le lecteur, on lui laisse croire que le message est sincère et dénué de vice. Ne pas présenter toutes les options, lorsqu’on les connait est également un abus (mensonges par omission, déformation, jusqu’à l’intimidation). Laissons le lecteur décider ce qu’il a envie de croire en lui présentant tout ce qui lui permet de décider... seule l’analyse technique adoucie par le bon sens ont de valeur...


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 7 mars 14:49

      @HELIOS

      Je pense plutôt que les hommes ont découvert des fossiles, et leurs connaissances en anatomie ( chasseurs -bouchers ) ont pu prendre en considération la taille des bestiaux. Le mythe des dragons est certainement issu aussi de là.


    • HELIOS HELIOS 7 mars 15:23

      @Aita Pea Pea

      ... ben oui, c’est aussi une option, il n’est pas nécessaire d’avoir vécu avec pour les imaginer à partir des ossements fossilisés !


    • Xenozoid Xenozoid 7 mars 15:43

      @HELIOS

      d’ailleur on dit que les cyclopes sont venu de la description de crane d’éléphant...tout est possible


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 7 mars 18:55

      @Aita Pea Pea

      Les dragons qui sont de dinosaures ne sont pas un mythe.

       

      Beaucoup de cultures humaines parlent de dragons et leurs représentations ressemblent curieusement aux dinosaures (ex. le béhémôth dans Job 40:10 ; le léviathan dans Job 41:3). Si donc l’homme représentait des dinosaures avant la découverte des fossiles, c’est la preuve qu’ils ont vécu à la même époque. Les monstres vus dans les Loch Ness et Morar en Ecosse, dans le lac Champlain aux USA, le Lac Windermere en Angleterre, sont des dinosaures encore vivants.

      http://www.angelfire.com/mi/dinosaurs/lochness.html

       

      La Saga nordique Volsunga et le poème du chasseur Béowulf contre le monstre Grendel dans la littérature anglo-saxonne (600 ap JC) décrivent les monstres comme des dinosaures et expliquent la façon de les tuer par-dessous, caché dans une fosse.

      Le cœlacanthe, étrange poisson fossile daté d’au moins 100 000 ans, a été découvert bien vivant en 1938 en Afrique du Sud et aux Comores où on le pêche régulièrement.

      Le Congo a encore vers le lac Télé des dinosaures terrestres encore vivants appelés Mokélé Mbembé. http://www.congopage.com/A-la-recherche-du-Mokele-Mbembe-le


    • Ouallonsnous ? 7 mars 18:57

      @Seul le contenu compte

      En dehors de nier la réalité, ils sont où tes arguments ?


    • CRICRI59 CRICRI59 7 mars 19:06

      @Michel DROUET

      https://www.facebook.com/le.message.org/videos/1074197729331980/?t=4

       A visionner De Gaulle et la constitution

      Bonjour il faut simplement changer le mode de scrutin pour prendre en compte les bulletins nul, vierge et les abstentions, c’est comme cela que macron a été élu avec moins de 20% des inscrits, nous sommes dans une république bananière


    • Eric F Eric F 7 mars 19:35

      @Captain Marlo
      « il faut des Sénateurs d’opposition courageux (ceux que nous avons actuellement, sont des opposants en carton bouilli !) , pour engager la procédure de destitution de Macron »
      Le « bureau » de la chambre (Assemblée Nationale ou Sénat) qui initie la procédure doit statuer sur la recevabilité d’une demande de destitution du président par un groupe d’opposants (au moins 10% des élus). Une péripétie aujourd’hui oubliée est que des députés de droite avaient voulu initialiser une procédure contre François Hollande fin 2016 (pour révélation de secrets défense dans un livre), elle n’a pas été jugée recevable par la majorité du bureau de l’assemblée. Même si une chambre valide le lancement de la procédure, l’autre doit statuer, donc si le sénat l’initialisait, l’assemblée nationale la bloquerait, il n’y aurait pas convocation de la Haute Cour. (réference : loi organique afférente à l’article 68 de la constitution)
      Par ailleurs, l’opposition ne lancerait pas une procédure sur la base d’une liste de griefs généraux qui serait finalement applicable à tout président passé et futur (comme de présenter le fait même de l’appartenance à l’UE comme une trahison). Un grief tangible contre Macron pourrait être des malversations financières lors de l’élection, mais il faudrait des preuves, jusqu’ici non identifiées.


    • Captain Marlo Captain Marlo 7 mars 21:29

      @Eric F
      .
      Violer la Constitution 15 fois ne vous paraît pas un motif valable de destitution ?
      Aux USA, 1 seule violation de la Constitution ferait sauter n’importe quel gouvernement !
      Dites plutôt que vous défendez Macron, ce sera plus clair.


    • Eric F Eric F 7 mars 21:43

      @Captain Marlo
      Vos 15 viols de la constitution allégués ne seront pas reconnus comme tels, et vous auriez pu les appliquer -ou d’autres- à tous les précédents présidents. Même de Gaulle par exemple quand il a dissout l’assemblée et renommé Pompidou premier ministre après la motion de censure de 1962.
      Je ne défends pas Macron, mais j’explique pourquoi la destitution sur la base de cette liste ne peut aboutir. Vous le savez du reste aussi bien, c’est une pure opération de com, à laquelle les partis d’opposition n’ont pas accroché -ils ne sont pas macroniens pour autant, mais ne sont pas non plus des matamores-.
      Selon moi, sa destitution devra se faire par les urnes dès le premier tour en 2022, ce qui nécessitera de ne pas disperser les voix sur des « candidatures de témoignage »....


    • L'apostilleur L’apostilleur 7 mars 22:37

      @Daniel PIGNARD

      Mais alors, pourquoi votez-vous ?

      Le dénigrement permanent du vote est une plaie pour notre République. La liberté qu’il procure se mesure hors de nos frontières, la perfection démocratique est une illusion. Que chacun se rapproche de sa mairie, les conseils de quartier permettent de mesurer l’ampleur des tâches municipales que le vote, seul moyen, sanctionne ou pas.


    • Seul le contenu compte Seul le contenu compte 7 mars 23:15

      @Ouallonsnous ?
       
      Tu ne sais que les négationner...
      Pour digresser invariablement en anathème et ad personam...
       
      Ta conception de la réalité est altérée par la pathologie dont tu souffres.
       
      Ainsi lorsque l’on te demande comment des gens, qui selon ton obsession nous manipule pour nous exploiter, ont pu diffuser un virus qui n’en serait pas un MAIS qui forcerait les états à prendre des mesures qui vont à l’encontre des ’ besoins ’ de ’ consommation ’ et de ’ distraction, tu ne réponds jamais.
       
      Sans doute un résidu de subconscient qui te contraint à fuir au lieu d’affronter la réalité de ta maladie mentale.
       
      Nous savons tous que tu vas ’ encore ’ fuir sur un autre sujet, pour y poser une énième ineptie qui s’ajoutera à la longue liste des précédentes.
        
      Tu peux nous expliquer ce que TON acronyme « F I D » signifie ?
      Pour pouvoir t’aider,il faut déjà que tu réalises que tu as un problème.
        


    • Michel DROUET Michel DROUET 7 mars 23:46

      @CRICRI59
      Je suis bien d’accord !


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 8 mars 09:27

      @Seul le contenu compte

      L’article 11 dit « dans les cas déterminés par la loi » mais l’article 10, que nous dit-il ?

      ART. 10. — Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, mêmes religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi.

       

      Quant aux troubles à l’ordre public, les voici :
      Qui définit un trouble à l’ordre public ?

      En France, ce sont uniquement la police et la gendarmerie qui peuvent décider qu’une personne est en train de porter trouble à l’ordre public.

      Exemples de trouble à l’ordre public

      On peut trouver de nombreux exemples d’atteintes à l’ordre public, qui pourraient être l’objet d’arrestations ou de gardes à vue :

      - Le trouble à l’ordre public individuel : on pourra évoquer le cas d’ivresse publique, d’exhibitionnisme ou encore de tapage nocturne ou diurne.

      - L’atteinte à l’ordre public collective : on évoquera alors les émeutes, les manifestations non autorisées ou encore les attroupements.

      Trouble à l’ordre public et sanctions :

      - Sanctions pour ivresse sur la voie publique

      - Sanctions pour exhibition sexuelle

      - Sanctions pour attroupement

      - Sanctions pour attroupement avec arme


    • Seul le contenu compte Seul le contenu compte 8 mars 14:40

      @Daniel PIGNARD
       
      Du tout...
      Le préfet le peut aussi...
      Le Mint aussi.
      Le préz idem.
      Tiens, même le Maire, premier magistrat, peut invoquer le trouble à l’ordre public pour faire cesser tout trouble à « l’ordre public », qui est défini par... la loi...
       
      Sinon, ma volonté n’était que de démontrer que le « ou-va-t-il » tente de dissimuler son fachonazelisme bedeau derrière un rôle de ’ Français moyen ’, incitant les susdits à s’identifier à ses stupidités.

      Il a même faillit craquer il y a peu, avec son ’ FID ’ dont il ne veut toujours pas nous donner ’ SA ’ signification.
       


  • Arogavox Arogavox 6 mars 09:26

    Ben oui : « Quand c flou c qu’y a un loup ! »

    cf "Tout ce flou servira à compter les bouses à la fin du marché, c’est-à-dire le nombre d’élus LREM qui sortiront de l’ombre, comme par magie, pour faire un résultat présentable. "


  • caillou14 rita 6 mars 09:42

    Cette année, les municipales serviront à pointer du doigt l’incompétence du gouvernement en place !

    Une bérézina pour la Macronie !


    • caillou14 rita 6 mars 10:13

      @dimitrius
      Pure élucubration de votre part !
       smiley


    • Michel DROUET Michel DROUET 6 mars 10:30

      @rita
      Sauf qu’il y a des infiltrés LREM dans les listes « sans étiquettes » de « gauche » devenues accueillantes de peur de perdre leurs mandats ;


    • Fergus Fergus 6 mars 12:59

      @ Michel DROUET

      Ajoutons à cela que LREM ne communiquera pas sur les villes acquises aux couleurs de ce parti  flop garanti , mais sur les conseillers municipaux gagnés, le plus souvent élus en jouant les coucous sur des listes LR ou PS.


    • Michel DROUET Michel DROUET 6 mars 13:25

      @Fergus
      C’est exactement ce que j’envisageais dans un précédent article sur les coucous LREM.
      Plutôt que que parler en communes gagnées, on comptabilisera les élus épars se revendiquant LREM sur toutes les listes (majoritaires ou minoritaires)


    • Fergus Fergus 6 mars 15:36

      @ Michel DROUET

      C’est vrai, l’image du « coucou » figurait dans l’un de vos précédents articles, cela m’est revenu en lisant votre commentaire ci-dessus. Je vous reconnais donc bien volontiers la paternité de cette image si juste et si parlante.


    • Eric F Eric F 8 mars 10:21

      @Fergus
      comme ils partent de zéro élu avec l’étiquette LREM en 2014 (le parti n’existait pas), il leur suffit d’un élu avec cette étiquette en 2020 pour faire exploser le score smiley


    • Michel DROUET Michel DROUET 8 mars 10:35

      @Eric F
      C’est ce qui va se passer dans ma commune si la liste sortante qui revendique très très discrètement une appartenance au PS avec une LREM en position éligible, repasse


  • zygzornifle zygzornifle 6 mars 10:59

    Il est déjà dur de subir ses chefs , il est encore plus stupide de les élires .....


    • Captain Marlo Captain Marlo 6 mars 21:29

      @zygzornifle
      Il est déjà dur de subir ses chefs , il est encore plus stupide de les élires ....

      .
      Sauf si ce sont des opposants à Macron, qui éliront des Sénateurs opposants à Macron ! Et avec le mécontentement chez les Maires, ça doit pas être difficile à trouver ...


    • Eric F Eric F 8 mars 10:24

      @zygzornifle
      Vous préférez une dictature où les gouvernants s’imposent de force, sans avoir de possibilité de choisir ?


    • zygzornifle zygzornifle 8 mars 13:16

      @Eric F

       Chaque jour qui passe on s’en rapproche ....


    • Eric F Eric F 8 mars 17:58

      @zygzornifle
      On a le choix, à condition de l’exercer. Aux dernières présidentielles, il y avait une quinzaine de candidats, donc un très large choix -pas comme aux USA, qui ont deux candidats libéraux-. Trop large peut-être, car la dispersion de certains courants favorisent les autres.
      Pour 2022, il faut s’attendre à ce qu’une forte proportion d’électeurs LR votent Macron dès le premier tour, donc la gauche d’une part, et les souverainistes d’autre par, devraient chacun unir leur camp.


    • pemile pemile 6 mars 17:01

      @Fergus « Compte tenu des constats faits à ce jour par les scientifiques sur la viralité et de la létalité du Covid-19, je n’y crois pas. . Il semble que l’on aille, au pire, vers les bilans d’une grosse grippe saisonnière. »

      Qui dit ça ? Le gouvernement français ou des scientifiques ?


    • l'hermite prong 6 mars 19:53

      @prong

      c’ est souvent une regle d’ or 
      les vrai "super admin n’ intervienne jamais sur le site ... il ne peuvent etre juge et partie question de deontologie ...

      ca met fin a la paranoaîa ?


    • l'hermite prong 6 mars 21:40

      @Captain Marlo

      « 99% des patients guérissent ».

      c’ est exactement les chance que l’ on as de ne pas voter UPR tu as remarqué ?
      ca doit etre un signe :)

    • Xenozoid Xenozoid 6 mars 21:42

      @prong

      lol...


    • l'hermite prong 6 mars 22:36

      @Xenozoid

      j’ ais glissé chef :)


    • Captain Marlo Captain Marlo 7 mars 07:28

      @prong
      c’ est exactement les chance que l’ on as de ne pas voter UPR tu as remarqué ?
      .
      C’est bien d’affirmer ainsi son amour pour Macron, pour Washington & pour l’Europe des banksters ! Félicitations !


  • ribouldingue ribouldingue 6 mars 14:54

    « Les Ripoux Es Magouilleurs » ne sont pas un parti politique, c’est un mouvement issu de divers horizons politiques, agrémentés par des personnalités politiques de LR, du modem, de l’UDI, du PS, qui a permis au reich de se frayer un chemin en écrasant des têtes comme un bon petit arriviste, tout en volant les idées des uns et des autres, jusque dans les propositions de l’extrême droite, afin de brouiller les cartes face aux électeurs/électrices en profitant de la crise politique, de l’épouvantail lepen qui se profilait et du risque d’une crise politique majeure, après un ras le bol général de la part des citoyens français qui ne se retrouvaient plus et ne se retrouvent toujours pas, d’ailleurs dans aucun parti traditionnel tellement les magouilleurs abusent des largesses de la 5ème république et de l’Europe (cumuls des mandats, retraites chapeaux, pantouflage, réformes partisanes, appartements de fonction, voyages, gueuletons,...) et qui se font toujours d’ailleurs !

    Tout ça sur le dos de la bête.


    Il n’est donc pas étonnant de retrouver sur des listes des prochaines municipales, la pomme d’un LREM ex LR ou PS sur les affiches des candidats de LR du PS du centre, qui étaient à LR ou au PS avant l’effondrement des partis traditionnels derrière un copain complaisant d’une liste de LR ou au PS, pour obtenir le gîte et le couvert dans un conseil municipal. Ou encore, se présenter sous une liste SE alors que les électeurs/électrices qui n’ont pas spécialement suivi le jeu de bonneteau des candidats LR ou PS qui ont ralliés LREM , et qu’ en 2014 étaient sur une liste ou bien se présentaient comme candidat du PS ou de LR, vont se faire berner en pensant alors voter, pour leurs convictions.


    En fait, toutes les listes estampillées SE, LR et PS sont à éplucher avec le plus grand soin si l’électeur/l’électrice se sentant trahi par cette politique du pognon de dingue ne veut pas être le dindon de la farce.

    De toutes manières le grand gagnant sera l’abstention, ça l’était déjà en 2014, ce le sera encore davantage en 2020 avec le coronavirus.


  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 6 mars 16:27

    Et surtout pour les petits nouveaux, Ne pas faire à côté dans les latrines qui vous sont offertes.


  • pallas 6 mars 18:36
    Michel DROUET

    Bonsoir,

    Vous vous prenez pour des Dieux, de plus, des saintes vierges ou prédicteurs de mon existence.

    Vous n’existez pas, nul part

    Vos problemes ne sont pas les miens.

    Vous n’existez pas.

    Mon chemin de croix, est mien, personnel

    On peut m’appeler enc***ler

    Je crache mon venin ( désolé )

    Salut


  • Le421 Le421 6 mars 18:54

    L’art du politique, c’est de faire des promesses qu’il ne tiendra jamais une fois arrivé au pouvoir.

    Le summum est quand il vous explique que ces promesses, soit il ne les a jamais faites, soit vous les avez mal comprises...

    Macron avait dit dans sa campagne qu’il mettrait la retraite à point et à 65 ans.

    C’est gonflé, mais il a osé sortir ça récemment.

    Et les godillots perroquets de répéter en chœur !!


    • Eric F Eric F 7 mars 21:21

      @Le421
      65 ans, c’était dans le programme de Fillon, et ça reste celui de LR.
      Le programme de macron pour les retraites parlait bien de points, mais explicitement l’âge de départ de 62 ans était conservé
      https://en-marche.fr/emmanuel-macron/le-programme/retraites

      Le plus intéressant est le début du texte de son programme de 2017 :
      "Pour la première fois depuis des décennies, les perspectives financières permettent d’envisager l’avenir avec « une sérénité raisonnable » selon le Comité de Suivi des Retraites. L’enjeu aujourd’hui n’est donc pas de repousser l’âge ou d’augmenter la durée de cotisation"
      ...mais deux ans plus tard, le COR a été prié de revoir sa copie et d’annoncer que le système serait déficitaire


  • curieux 6 mars 20:32

    Très bon article (ainsi que certains commentaires) qui montre bien que les communes deviennent des coquilles vides et révéle les travers qu’a pris notre démocrature.

    J’avais repris ma carte d’électeur suite aux GJ en espérant une réelle prise de conscience du peuple ... qu’est ce que je regrette....

    Merci à l’auteur


    • Michel DROUET Michel DROUET 6 mars 20:46

      @curieux
      Merci curieux
      J’ai toujours ma carte, mais je n’ai plus envie de l’utiliser.


    • Captain Marlo Captain Marlo 7 mars 08:22

      @curieux
      suite aux GJ en espérant une réelle prise de conscience du peuple .


      .
      A quoi faites vous allusion ?
      De quoi devrait-ils prendre conscience ?


    • HELIOS HELIOS 7 mars 15:18

      @curieux

      Je vote, car je veux choisir... si je ne gagne pas, c’est la démocratie.... mais au moins je l’ai fait, je ne peux pas m’en vouloir de ne pas avoir essayé !

      Tout autre raisonnement permet a ceux qui gagnent de justifier leur victoire contre leur opposition et faire ce qu’ils veulent.


    • curieux 7 mars 18:58

      @Captain Marlo

      J’étais plutot pour l’augmentation de l’essence à condition de mettre en place de vraies alternatives, c’est quand j’ai vu les revendications de démocratie directe (RIC) que je me suis impliqué dans ce mouvement.

      Je faisais allusion au fait que nous vivons dans un semblant de démocratie (d’ou le terme démocrature que j’ai utilisé)


    • curieux 7 mars 19:24

      @HELIOS

      Mon raisonnement a été celui là :
      1/ Je pensais comme vous avant
      2/ Nombreux événements et expériences perso m’ont amené à constater que le(s)système(s) dans le(s)quel(s) nous vivons est(sont) dirigé(s) par les plus puissants au détriment de l’intérêt général (sur le sujet il y en a bcp à dire)
      3/ Je ne trouve plus ma place dans cette société ou en tout cas ne m’y reconnais plus
      4/ donc pourquoi continuer à participer à ce que je considère être une mascarade (avec des actes forts en accord avec mes convictions)

      J’ai peut être tort mais j’ai décidé de rester cohérent (ou d’essayer) avec mes idées.


    • HELIOS HELIOS 7 mars 22:28

      @curieux

      ... evidement vous avez un raisonnement assumé...

      ... où je ne vous suis plus, ce n’est pas parce que vous savez que le jeu est biaisé qu’il faut les laisser faire en paix.... 

      Je sais que mon vote ne sert pas a grand chose et je sais que c’est une mascarade.
      Mais si je ne vote pas, et vous et les milliers d’autres qui ont la même analyse ne votent pas, cela consiste a leur dégager le chemin et moi, je ne veux leur faire aucun cadeau !!!
      Je vote, même si cela ne sert a rien et surtout si cela leur rend la victoire plus fragile, pas de cadeau, pas de raison d’en faire.

      Vous vous souvenez du flic qui a fait un croche-patte a une fille manifestante ? Ce flic n’avait aucune raison de faire cela, la fille etait déjà arrétée elle ne menaçait personne et pourtant il l’a fait gratuitement, il est flic dans l’âme.

      Moi, c’est pareil je suis démocrate dans l’âme, je voterai et mon vote est un croche patte : pas de répit....


    • Captain Marlo Captain Marlo 7 mars 22:32

      @curieux
      Nous sommes nombreux à être passés par cette étape...
      Une fois le constat fait, il faut chercher les causes. Elles ne sont pas seulement dans le capitalisme, mais dans l’organisation politique qu’il s’est donné en Europe, pour priver les Gouvernements de tous leurs pouvoirs souverains.
      En clair : ils n’ont plus la main, mais ils ne le disent pas.
      .

      Les Traités européens ont mis les Etats sous tutelle.
      Ils ne gèrent plus le budget librement.
      80% de nos lois sont européennes.
      Ils ne décident plus des politiques économiques et sociales.
      Et ils doivent appliquer le Pacte de stabilité & de croissance de la zone euro, sous peine de plusieurs milliards d’euros de sanction. etc
      .
      C’est très bien expliqué par la Commissaire européenne Viviane Reding :
      « Il n’y a plus de politiques intérieures nationales ! »

      Comment en somme nous arrivés là ?
      Grâce à la propagande insufflée par les médias depuis 70 ans, et à la trahison du peuple, par toute notre classe politique depuis Pompidou....


      L’UE n’a pas été faite pour les peuples, mais pour les intérêts du cartel du charbon et de l’acier, des USA et des 200 familles.
      Annie Lacroix Riz : « Des origines de l’UE aux temps présents ».
      .
      « Quand la CIA finançait la construction européenne »

    • Xenozoid Xenozoid 7 mars 22:42

      @HELIOS

      Moi, c’est pareil je suis démocrate dans l’âme, je voterai et mon vote est un croche patte : pas de répit....

      jusqu’a quand ? parce que cela ne fait que mettre ta morale dans un couffin,le vote n’est donc pas politique,a quoi sert il(le vote) alors si ce n’est chanter ensemble des contines ?

      cela me rapelle un pub aux pays bas contre le tabac,il faisait des truc débile, et ça finnisait avec, mais moi je ne fume pas..... comme quoi on peut faire des choses débiles c’est mieux que de fumer

      toi tu votes


    • curieux 7 mars 23:40

      @Captain Marlo
      Vous prêchez un convaincu étant devenu moi même un anti UE ce qui est différent de anti européen

      @HELIOS & Xeno
      Le constat étant partagé cad que le vote ne sert plus à grand chose
      Que peut-on faire pour faire changer évoluer la situation actuelle ?

      Révolution ?


    • HELIOS HELIOS 8 mars 05:25

      @Xenozoid votre message de 22:42...

      P’tetre ben qu’oui, p’tetre ben qu’non... 


  • Xenozoid Xenozoid 6 mars 20:42

    toute les élections sont des tromperies,elles sont toutes pipées

    « 

    Ceci est un ancien pamphlet de 1910, contre le vote

    Placard manifeste (et non affiche) paru pour les élections législatives de 1910.

    Annoncé dans L’Anarchie n° 258 (jeudi 17 mars 1910).


    Sous l’impulsion de gens intéressés les comités politiques ouvrent l’ère attendue des querelles électorales.

    Comme à l’habitude on va s’injurier, se calomnier, se battre. des coups vont s’échanger au bénéfice destroisièmes larrons toujours prêts à profiter de la bêtise de la foule.

    Pourquoi marcheras-tu ?

    Tu niches avec tes gosses, dans des logements insalubres, tu manges, quand tu peux, des aliments frelatés par la cupidité des trafiquants. Exposé aux ravages de l’anémie, de l’alcoolisme, de la tuberculose, tu t’épuises du matin au soir, pour un labeur presque toujours imbécile et inutile dont tu n’as même pas le profit ; tu recommences le lendemain et ainsi jusqu’à ce que tu crèves.

    S’agit-il donc de changer tout cela ?

    Va-t-on te donner le moyen de réaliser pour toi et tes camarades, l’existence épanouie ? Vas-tu pouvoir aller, venir, manger, boire, respirer sans contrainte, aimer dans la joie, te reposer, jouir de toutes les découvertes scientifiques et de leur application diminuant ton effort, augmentant ton bien-être ? Vas-tu vivre enfin sans dégout, ni souci, la vie large, la vie intense ?

    Non ! disent les politiciens proposés à tes suffrages… Ce n’est pas là qu’un idéal lointain… Il faut patienter… Tu es le nombre, mais tu ne dois prendre conscience de ta force que pour l’abandonner une fois tous les quatre ans entre les mains de tes « sauveurs ».

    Mais eux, que vont-ils faire à leur tout ?

    Des lois ! — Qu’est-ce que la loi ? — L’oppression du grand nombre par une coterie prétendant représenter la majorité.

    De toute façon, l’erreur proclamée à la majorité ne devient pas le vrai, et seuls les inconscients s’inclinent devant le mensonge légal.La vérité ne peut se déterminer par le vote.Celui qui vote accepte d’être battu.

    Alors pourquoi y a-t-il des lois ? — Parce qu’il y a la « propriété ».

    Or, c’est du préjugé propriété que découlent toutes nos misères, toutes nos douleurs.

    Ceux qui en souffrent ont donc intérêt à détruire la propriété, et partant la loi.

    Le seul moyen logique de supprimer les lois, c’est de ne pas en faire.

    Qui fait les lois ? — Les arrivistes parlementaires !

    Qui nomme les parlementaires ? — L’électeur



    « Les citoyens n’agissent pas ; ils jouent le rôle de soutien du »peuple« dans le grand opéra qui est à l’État ».

    Une fois, nous avons vécu par la simplicité glorieuse du vote. Coulée un bulletin de vote a été le seul devoir patriotique qu’un citoyen pourrait effectuer, une affirmation de tout ce qui a lieu de cher et de vrai. Aujourd’hui, nous vivons dans la nation de l’électeur en voie de disparition. Alimentation a été coupée tellement loin des gens par ceux qui ont l’argent et l’influence que la plupart voit le vote comme une perte de temps. Ajoutez à cela la commande croissante des outils de vote et dépouillement par les sociétés a actions partisanes et vous comprendrez que la voix du peuple n’a jamais été que de la cendre sous le feu. »


    • Captain Marlo Captain Marlo 7 mars 08:55

      @Xenozoid
      toute les élections sont des tromperies,elles sont toutes pipées

      Si le électeurs britanniques n’avaient pas voté pour le Brexit, ils y seraient encore, dans votre Europe des banksters !!
      .
      Vous rêvez de révolution ! Le pouvoir du peuple n’a jamais été confisqué par les « révolutionnaires » devenus « apparatchiks réactionnaires » ??
      Plus d’une fois, hélas !
      .
      La question est donc celle « des contre pouvoirs », et pas seulement du pouvoir !
      .
      Tous « nos révolutionnaires sur canapés », sont pour la liberté d’expression politique, pour eux, mais pas pour les autres !

      La liberté de la presse pour eux, mais pas pour les autres, je crois que c’est mal barré pour le pouvoir du peuple ! Et quand ils se trompent, ils ne s’excusent jamais, car ils sont « le Camp du Bien ! », alors ils ont tous les droits.
      .
      Dans leur tête, rien n’a vraiment changé depuis le 19e et le 20e siècle.
      Ils n’ont tiré des leçons de rien, et TINA n’existe pas que chez les capitalistes... !

      Faut-il vous rappeler les procès de Moscou ?


    • Xenozoid Xenozoid 7 mars 19:34

      @upr

      vous parlez des autres, comme si c’était vous, c’est d’ailleur pour cela que vous savez car vous croyez vous connaitre,il n’y a jamais eu de liberté de la presse,et les révolutionnaires de canapé sont toujours la pour vous dire que vous ne savez rien, tina c’est ce que l’upr propose...vous le rèpétez assez,non ?


    • Captain Marlo Captain Marlo 7 mars 22:38

      @Xenozoid
      il n’y a jamais eu de liberté de la presse,
      .
      Il n’y en avait pas non plus à Moscou....
      La Pravda, la Vérité, tu parles !!
      .
      L’UPR et son site upr.fr, remplacent aujourd’hui les médias presstitués, qui cachent depuis 70 ans les arnaques sur l’OTAN, sur l’ UE & sur l’euro.
      .
      C’est le site politique le plus consulté de France !


    • Xenozoid Xenozoid 7 mars 22:49

      @upr

      C’est le site politique le plus consulté de France !

      c’est normal avec le nombre de liens que vous déposer partout,cela veux dire que sans google vous ête mort,,pour des resistants a l’impérialisme capitalisme americain vous êtes des rigolos... mais bon si cela vous donne bonne confiance,bonne chance avec le rassemblement

      PS : essayez sans pédanterie aussi,je dis ça 


    • l'hermite prong 8 mars 01:11

      @assouline
      @fifi

      Je crois surtout qu’ ils ont pas voulu de toi 
      et te faire ejecter par un partie aussi « has been » qui accepte tout le monde 
      ca doit etre vraipment traumatisant ...

      va voir amon generation S , il te prendrons peut etre ...


    • Captain Marlo Captain Marlo 8 mars 07:56

      @Xenozoid
      pour des resistants a l’impérialisme capitalisme americain vous êtes des rigolos...

      .
      C’est celui qui dit qui est ! Depuis le temps que je lis vos commentaires, je n’y ai jamais trouvé la moindre information, vous faites dans la critique, mais c’est tout.
      .
      Asselineau est un lanceur d’alerte. Depuis 13 ans, il ne cesse de fournir des informations sourcées, des analyses sur le dessous des cartes de la construction européenne, et sur l’origine des problèmes que rencontrent les Français !
      .
      Quand vous aurez fait seulement la moitié de son travail et le quart du travail fait par les militants d el’ UPR, vous pourrez la ramener !
      .
      Vous êtes censé construire un Parti révolutionnaire, ça en est où ?
      Pour moi, vous êtes un « Mao spontex » !! et ce n’est pas un compliment !







  • Pcastor Pcastor 7 mars 06:37

    Libre administration des collectivités qu’il a dit le Conseil Constitutionnel. Voilà un principe qu’il est beau, porteur de potentialités diverses que nos démiurges locaux vont pouvoir fédérer dans un projet de territoire par exemple.Ils ont même une boite à outils PLU, PLH, etc...Ouais, mais il faut quelques sous fiscalité locale, subventions de l’Etat, oui mais attention faut se coordonner avec, autrement dit pratiquer une forme d’austérité, voilà encore un beau principe , plus fort , celui de réalité ! Vive la démocratie locale quand même ! On va juste essayer de lui notifier notre opposition à l’autre, celui qui ne nous veut que du bien, faut juste traverser la rue pour placer un bulletin dans ...l’urne .


    • Michel DROUET Michel DROUET 7 mars 09:00

      @Pcastor
      Vous posez très bien les limites sur lesquelles se fracassent la volonté (ou l’ambition) des élus locaux qui ne sont en fait que l’extension du bras austéritaire et néolibéral du pouvoir en place.
      Beaucoup préfèrent évoquer l’intercommunalité comme le mal absolu en feignant de croire que l’Etat les considère. 


    • Michel DROUET Michel DROUET 7 mars 11:11

      @Michel DROUET
      se fracasse...


    • Pcastor Pcastor 7 mars 22:41

      @Pcastor
      ...« quelques sous : fiscalité locale »...


    • Michel DROUET Michel DROUET 8 mars 11:16

      @dimitrius
      Arrête de te faire du mal en restant H 24 devant ton écran, ça détériore ta santé, qui n’en n’a pas besoin...


  • Pic de la Mirandole Pic de la Mirandole 7 mars 12:58

    Pour faire bref, Macron ne jure que par « l’Europe », dont les Anglais ont compris qu’elle détruisait leur pays, comme elle détruit la France.

    Le salut passera par le FREXIT.


    • Eric F Eric F 7 mars 21:31

      @Pic de la Mirandole
      le paradoxe est que les britanniques avaient fait de l’entrisme dans les instances européennes, pour pousser dans le sens du néo-libéralisme. Ils s’en vont, mais les effets de leur influence demeurent. Il faudrait quasiment revenir à la situation d’avant leur entrée !


    • Captain Marlo Captain Marlo 7 mars 23:17

      @Eric F
      le paradoxe est que les britanniques avaient fait de l’entrisme dans les instances européennes, pour pousser dans le sens du néo-libéralisme.

      .
      Avant 1972, c’était déjà le Traité de Rome et ses Institutions pourries.
      Et bien sûr, les USA ne faisaient pas dans la propagande néo libérale, seulement les Britanniques ? Reagan, c’était pas le pote à Tchatcher, par hasard  ??
      .
      C’est la CIA qui a financé la construction européenne.

      L’OTAN n’avait plus d’objet après la chute du mur de Berlin, mais l’armée US est toujours là : 10 pays européens ont des bases militaires US.

      Et elle va faire la plus formidable démonstration de force aux frontières de la Russie depuis 25 ans, en Mai et Juin !
      .
      A moins que le béribéri ou le chikungunya ne les empêchent de faire de la provocation envers la Russie, ils vont venir dépenser les milliards de $ du Pentagone, plutôt que de s’occuper des SDF aux USA.
      .
      Heureusement que Poutine est d’un calme de joueur d’échecs !
      Si on avait Erdogan à la place, on était mal... mais il n’est pas dit que la folle de guerre européenne, Ursula, ne trouve pas quelques prétextes pour envenimer la situation...
      « L’Europe doit parler le langage de la puissance ! »
      .
      " (...) Et pas seulement vis-à-vis de la Russie. M. Borrell a en effet martelé que l’Union devait désormais «  apprendre à utiliser le langage de la force » afin de s’affirmer comme une puissance dans le monde. Pour cela, il faudrait, a-t-il poursuivi, renforcer les capacités militaires de celle-ci, notamment en sortant du placard les « groupements tactiques ».(..) D’autant que M.  Borrell n’a pas manqué de signaler qu’on pouvait bien financer tout cela sur le Fonds baptisé « facilité européenne de paix » (bonjour Orwell), soit 10,5 milliards d’euros....etc



      Ceux qui ne voient pas que l’Europe est sous domination militaire des USA depuis le débarquement en Normandie, et que nous vivons dans une colonie de l’Empire américain, c’est qu’ils ont ont une peau de saucisson devant les yeux ! Ils devraient étudier ce qu’est « le soft power »....
      .
      Ce que je comprends (c’est un avis tout à fait perso) : si les capitalistes jugent que la situation économique n’est plus pour eux, suffisamment satisfaisante, ils peuvent passer à une économie de guerre contre la Russie, et/ou la Chine...

      Et quand on sait que l’armement russe a 20 ans d’avance, le coronavirus, à côté, apparaîtra comme un pique nique végan.... !!


    • Captain Marlo Captain Marlo 8 mars 08:22

      @assouline
      De quoi je me mêle ?
      Les Etats-Unis font bien ce qu’ils veulent de leurs dollars...

      A condition qu’ils ne viennent pas mettre le boxon ici.
      De Gaulle a eu raison de mettre l’OTAN à la porte !
      Au lieu de donner des leçons à la terre entière, ils feraient mieux de balayer devant leur porte...Vidéo sur les SDF qui vivent dans les égouts de New York.
      .
      Et à Los Angeles, d’où viennent toutes les idées à la con qu’ils exportent ensuite chez nous, vit « la plus grande communauté de SDF des USA !

      Les 738 milliards de $ consacrés à faire la guerre un peu partout dans le monde, pourrait être consacrés à des choses utiles pour la population américaine, plutôt que de venir provoquer l’ours russe.



      Quant aux manoeuvres maousses aux frontières de la Russie, imaginons la situation inverse.

      Si les armées iraniennes, chinoises, russes, et pourquoi pas, l’armée cubaine et l’armée vénézuélienne, et la Corée du nord, faisaient des manoeuvre maousses le long des frontières du Canada & du Mexique, que se passerait-il ?

      On entendrait le choeur des vierges » du Camp du Bien« , faire des cacas nerveux à longueur de journée !! Mais là, c’est normal !
      .
      Tout ce qui va à l’encontre de la paix entre le peuples, des intérêts des pays et des populations européennes, c’est toujours normal ! 
      C’est ce que de Gaulle appelait  »l’esprit d’abandon".

      Être toujours du côté des puissants pour mieux trahir les siens.
      Vous avez pris de cours de trahison, ou ça vous vient naturellement ?


    • Eric F Eric F 8 mars 11:46

      @Captain Marlo
      « Avant 1972, c’était déjà le Traité de Rome et ses Institutions pourries »
      Il semble avoir échappé à l’UPR, qui se réclame de l’héritage gaulliste, que le général de Gaulle a entériné et fait fonctionner l’appartenance à la CEE.
      Mais l’époque était encore celle de l’engagement des états dans le pilotage de l’économie, donc effectivement avant Reagan-Thatcher. Par la suite, les USA ne faisaient pas partie des instances européenne, le Royaume Uni, si.

      Le fait que, dans les années fin 40/50, les USA aient favorisé une coopération intra-européenne qui se substitue aux conflits récurrents entre ces états est exact, ils ont même participé au financement de la relance économique avec le plan Marshall, et avaient ouvert leurs frontières aux importations issues d’Europe.
      Mais au début des années 60 à la mise en place effective de la CEE, il ont craint l’émergence d’une puissance économique qui lui fasse de l’ombre, et lui ont quelque peu savonné la planche avec justement l’aide britannique, initialement hostile à la CEE et ayant mis en place une association de libre-échange concurrente (AELE), avant de rejoindre la CEE pour la contaminer avec son ultra libéralisme mondialisé. Car auparavant, il s’agissait d’un marché commun avec préférence communautaire implicite puisque la mondialisation n’existait pas dans les années 60. L’article l’article 44-2 du Traité de Rome mentionnant une « préférence naturelle » entre les états de l’Union a été abrogée par le traité d’Amsterdam.
      Il faut éviter les anachronismes, en mélangeant les périodes sans tenir compte des situations et circonstances de chacune.


  • Eric F Eric F 7 mars 13:36

    Dans ma commune, il y a quasiment les mêmes listes qu’en 2014 (ou l’élection s’était jouée à moins de cinquante voix). Mais elles ont perdu leurs étiquettes, les deux principales étaient naguère patronnées par le PS et alliés (tout une banderole de logos), et LR et alliés. Désormais aucune affiliation, neutre de chez neutre...


  • foufouille foufouille 7 mars 18:21

    il ne faut rien attendre de la justice bourgeoise.


  • zygzornifle zygzornifle 8 mars 13:16
    « Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime, il est complice ».

    George Orwell.

Réagir