jeudi 6 décembre - par eau-du-robinet

Où va l’argent de nos impôts ?

Où va l’argent de nos impôts ? C’est la question qui est actuellement soulevée à haute voix par les gilets jaunes, une question qui concerne les travailleurs et la classe moyenne dans leur ensemble.

A l’heure où le gouvernement attend enfin les gilets jaunes, après 3 semaines de refus de changer de cap, il propose en début de semaine un moratoire, une période de 6 mois, avec l’objectif d’affaiblir voire diviser le mouvement des gilets jaunes. Les gilets jaunes ainsi que leurs sympathisants réclament des mesures fortes dans la durée. Déjà les grands médias nous présentent le coût du moratoire qui est estimé autour de 2 milliards d’euros tout en tentant de nous culpabiliser en arguant que cette mesure fait accroître la dette publique ! Quelles manœuvres minables de la part des hommes politiques et des grands médias, ainsi que de la part des représentants de l’oligarchie financière ! L’argent pour faire correctement et surtout équitablement fonctionner notre Etat existe. Il n’est pas du tout nécessaire de « voler » l’argent dans les poches des travailleurs ni de la classe moyenne.
 

Cet article va démontrer où vont nos impôts et où le gouvernement doit, je répète, DOIT chercher l’argent, en supposant que les intérêts de la dette soient légitimes, ce qui n’est pas le cas.
 

En introduction, un effrayant constat, celui que les dotations de l’Etat (services publics) s’effondrent en même temps que les impôts des collectivités locales explosent (voir le graphique).

Les chiffres clés des collectivités locales en milliards d’euros :


Source : https://www.capital.fr/economie-politique/gaspillages-impots-comment-les-elus-locaux-nous-enfument-1292781

Imposition : la France est championne du monde !
https://fr.irefeurope.org/Publications/Articles/Imposition-la-France-est-championne-du-monde
 

La moitié de notre temps est consacrée à servir l’Etat
Les Français se voient prélever 48% de leurs revenus chaque année sous prétexte que l’Etat est plus à même de savoir allouer ces sommes que l’individu lui-même. Notre travail est donc pour moitié absorbé par l’Etat.
https://fr.irefeurope.org/Publications/Articles/Imposition-la-France-est-championne-du-monde


Graphique datent de 2017

Coût d'un ministre en France : 17 millions d'euros par an
Source 1 : https://www.nouvelobs.com/politique/election-presidentielle-2012/20120130.OBS0177/rene-dosiere-un-ministre-coute-17-millions-d-euros-tout-compris.html

La facture d'un ministre, le budget de l'Elysée, le prix de la Garden Party...
Source 2 : https://www.nouvelobs.com/politique/election-presidentielle-2012/20120131.OBS0186/la-facture-d-un-ministre-le-budget-de-l-elysee-le-prix-de-la-garden-party.html

Des budgets colossaux
260 millions de dollars pour la Maison Blanche. 100 millions d'euros pour l'Élysée. L'ancien vice-président de l'Assemblée nationale René Dosière fut le premier à oser demander des comptes sur le budget de l'Élysée. C'était en 2001. Aujourd'hui, le député de l'Aisne est devenu le spécialiste de l'épluchage du budget élyséen et sort son cinquième livre sur le sujet, “Argent, morale, politique**”. "Quand j'ai commencé à m'intéresser à la question, j'ai découvert qu'il n'y avait aucune comptabilité à l'Élysée, on y dépensait l'argent public de manière privée."
source : http://www.pointdevue.fr/people/chefs-detat-un-train-de-vie-au-sommet_250.html
 

Sous la présidence de François Hollande, la France avait deux fois plus de ministres que l’Allemagne !
source : https://www.contrepoints.org/2013/01/26/112612-la-france-a-deux-fois-plus-de-ministres-que-lallemagne
 

Et voici la « crème de la crème » des dépenses publiques qui sont les intérêts de la dette publique qu’on nous fait injustement payer.

Ces 50 milliards € d’impôts destinés à payer les intérêts de la dette publique qui nous sont prélevés annuellement à travers nos impôts et qui finissent sur les comptes bancaires des riches.

La dette publique est devenue depuis 30 ans l'argument principal de la pensée néolibérale pour justifier le refus d’un bon nombre de projets d’investissement public.
 
La charge d’intérêt de la dette s’élève à 46,1 milliards € en 2017 – mais le montant varie selon les années.
Source : https://www.la-croix.com/Economie/France/Pourquoi-dette-publique-francaise-frole-100-PIB-2018-09-28-1200972278

Les charges de la dette publique se sont élevées à 55.5 Mds d'Euros soit 5.5% du total des recettes en 2011.
http://france-inflation.com/dette_publique_france_1950.php

L’origine de la dette publique
La loi N° 73-7 du 3 janvier 1973 sur la Banque de France est une loi française, qui modifie le statut de la Banque de France et précise notamment les conditions autorisant l'État à emprunter à la Banque de France. Cette loi est également appelée « loi Pompidou-Giscard » ou « loi Pompidou-Giscard-Rothschild », ou « loi de 1973 ». Bref la loi force l’Etat à emprunter l’argent pour les investissements publics à des banques privées qui évidemment demandent des intérêts élevés, en tout cas dans le passé. Avant l’application de la loi du 3 janvier 1973, la Banque de France prêtait l’argent aux collectivités locales à taux 0% ou infiniment bas ! Cette loi va à l’encontre de l’intérêt public, favorisant l’intérêt privé, celui des riches et ultra-riches.

Cette loi a été élaborée à l'initiative conjointe du gouverneur de la Banque de France, Olivier Wormser, et du ministre de l'Économie et des Finances, Valéry Giscard d'Estaing. Ces dernières années, la loi du 3 janvier 1973 est au cœur d’un débat sur l’endettement public et la création monétaire.


Cette loi a été également adoptée / transcrite dans les traités de l’U.E. . Tout d’abord dans l’article 104 et plus tard réécrit à l’article 123 du TFUE, étendant cette escroquerie au profit des banques privées sur l’ensemble des pays de l’UE.

Depuis 1974, aucun budget de l'Etat français n'a été à l'équilibre !

Ces 50 milliards d’euros extorqués des poches des travailleurs et de la classe moyenne par l’Etat français à travers nos impôts iront directement dans les poches des riches !

Emmanuel Todd (Démographe, historien, politologue et essayiste) :
« L'impôt (qui sert à payer les intérêts de la dette publique), cet argent ramassé autoritairement, l'impôt étatique, sert à extraire de l'argent aux contribuables qui ira aux riches, donc l'Etat est complice des riches. »

« La dette publique est un truc formidable pour les riches ! »
Emmanuel Todd

A-t-on payé 1.400 milliards d’intérêts sur la dette depuis 1979 ?

Nous avons refait le calcul avec les comptes nationaux de l’INSEE, 1.350 milliards d’intérêts versés depuis 1979. La dette, elle-même, atteignait 2.147 milliards au début de l’année 2017. Et cette explosion est due en partie, c’est exact, au poids des intérêts. Car chaque année depuis que l’État est en déficit, donc depuis 1975, il emprunte sur les marchés (chez des riches qui prêtent à l’Etat français), pour payer ses dépenses courantes.
http://www.europe1.fr/emissions/le-vrai-faux-de-l-info2/a-t-on-paye-1400-milliards-dinterets-sur-la-dette-depuis-1979-3297800

Écotaxe : la Cour des Comptes épingle un gaspillage de 11 milliards.
Les magistrats ont passé au crible les comptes publics et ont relevé, entre autres, la gabegie qu'a été l'écotaxe.
Source : https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/ecotaxe-la-cour-des-comptes-epingle-un-gaspillage-de-plusieurs-milliards-7787134937

Les doublons de l’Etat en région épinglés par la Cour des Comptes :
Les Sages de la rue Cambon pointent les lacunes du transfert des compétences aux collectivités territoriales dans un rapport rendu lundi 11 décembre sur les “services déconcentrés de l’État”. La Cour des comptes critique les nombreuses structures en doublons et invite l'Etat à clarifier ses missions.
https://www.capital.fr/economie-politique/les-doublons-de-letat-en-region-epingles-par-la-cour-des-comptes-1260424

La Fondation Louis Vuitton épinglée par la Cour des Comptes
https://www.capital.fr/economie-politique/la-fondation-louis-vuitton-epinglee-par-la-cour-des-comptes-1317638

La loi Aillagon, en vigueur depuis 2003, permet pour les entreprises, via le mécénat, d'obtenir des réductions de l'impôt sur les sociétés. Selon la Cour des comptes, la Fondation a bénéficié de "518,1 millions d'euros pour les onze premiers exercices, soit 47,1 millions d'euros par an en moyenne", comme le relaie Le Monde.
https://www.lemonde.fr/economie/article/2018/11/28/mecenat-la-cour-des-comptes-critique-l-absence-de-controle-de-l-etat_5389770_3234.html

La Cour des Comptes pointe du doigt la fin de gestion du quinquennat Hollande : "le changement de majorité à partir de l'été 2017 n'a pas empêché la hausse de la dépense des différents ministères d'atteindre pour l'année 10,6 milliards d'euros (+4,8%) hors dette et pensions", rapporte le quotidien.
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2018/05/20/97002-20180520FILWWW00034-la-cour-des-comptes-pointe-du-doigt-les-depenses-de-l-etat.php

"Les dépenses fiscales poursuivent leur progression et échappent aux politiques de maîtrise affichées (...), la dette continue à progresser", indique le rapport cité par Le Monde. Et ce, alors même que l'Etat a bénéficié d'un contexte économique dynamique. Enfin, le rapport critique des dispositifs qu'il accuse de contrevenir aux "bons principes de gestion budgétaire", notamment les programmes d'investissement d'avenir, selon le quotidien.

La dette publique de la France au sens de Maastricht a augmenté de 5,2 milliards d'euros au deuxième trimestre 2018 pour s'inscrire à 2299,8 milliards d'euros. Elle reste toujours légèrement en dessous du seuil symbolique des 100%.

La dette publique de la France au sens de Maastricht frôle les 100% du PIB. Après avoir atteint 97,6% au premier trimestre 2018, elle s'élève au deuxième trimestre à 99% du PIB, selon les données publiées par l'Insee. Le montant a été corrigé ce trimestre pour tenir compte de la décision de l'Institut d'intégrer à la dette publique celle de SNCF Réseau, pour 39,4 milliards d'euros.
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2018/09/28/20002-20180928ARTFIG00082-la-dette-publique-de-la-france-atteint-99-du-pib.php

Je ne liste pas ici les éléments du train de vie de M. et Mme Macron … frais de maquillage, coiffeur, etc. Cela a déjà été fait dans divers articles par d’autres contributeurs sur Agoravox.

Il faut aussi dire que le gouvernement actuel est complice de l’optimisation fiscale qui dérive massivement vers la fraude fiscale voire l’évasion fiscale. Comme ces impôts manquent dans la caisse de l’Etat, il se sert dans nos poches.

La fraude fiscale atteint 100 milliards d'euros par an, selon un rapport dévoilé jeudi 13 septembre 2018 par "Marianne"
http://www.europe1.fr/economie/la-fraude-fiscale-atteint-100-milliards-deuros-par-an-selon-un-rapport-3755717
 

Selon cette étude réalisée tous les cinq ans, ce montant est supérieur de 20 milliards à celui relevé dans le dernier rapport en 2013.

Selon les auteurs du rapport, l'explication est à chercher notamment du côté du manque de personnels. "3.100 emplois ont été supprimés dans les services de contrôle fiscal depuis 2010", dénonce Vincent Drezet, avant de rappeler : "Seule une véritable volonté politique en matière de lutte contre la fraude fiscale doit donc inverser cette logique qui affaiblit le contrôle fiscal".

Coût de la lourdeur administrative

J'estime que la lourdeur administrative en France est proche de celle de l’Italie et je pense qu’elle nous coûte certainement quelques dizaines de milliards d'euros par an (je n’ai pas trouvé les chiffres)

Chez notre voisin l’Italie : la bureaucratie coûte 33 milliards d'euros par an !
https://www.lesechos.fr/18/12/2017/lesechos.fr/0301036070128_ca-se-passe-en-italie---la-bureaucratie-coute-33-milliards-d-euros-par-an.htm

Sans oublier que :
La bureaucratie en entreprise tue la productivité
https://www.capital.fr/votre-carriere/la-bureaucratie-en-entreprise-tue-la-productivite-1306233

La complexité et la bureaucratie participent du déclin français
http://archives.lesechos.fr/archives/cercle/2016/04/24/cercle_156387.htm

400 000 normes, 11 000 lois, statuts, précautions… La surenchère administrative étouffe l’économie française. Véritable « impôt formulaire », c’est aussi un état d’esprit, qui entrave l’initiative et la compétitivité.
https://www.challenges.fr/france/cette-bureaucratie-francaise-qui-nous-tue_22339

Notre appartenance à l’UE nous coûte aussi très cher

Le fait de faire partie de l'U.E. ne simplifie pas la lourdeur administrative bien au contraire :
Bruxelles, c'est-à-dire la Commission européenne, fait figure d'épouvantail de cette campagne des élections pour le Parlement européen, affublée d'une image de monstre froid, bureaucratique, indifférent à la souffrance des peuples. Mythe ou réalité ? Les Pères fondateurs de l'Europe moderne, en particulier Jean Monnet et Robert Schuman, dans les années 1950, voulaient bâtir une Europe des peuples, destinée « à leur rapprochement toujours plus grand ». Le rejet populaire des institutions européennes qui s'exprime dans tous les sondages, l'abstention aux élections du Parlement européen et la montée du vote protestataire, marquent un demi-siècle plus tard l'échec de cette belle ambition.
http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2014/05/22/31001-20140522ARTFIG00397-la-commission-europeenne-un-monstre-froid-et-bureaucratique.php
 

La France est contributeur net de l'U.E. !
Alors quand vous lisez sur les panneaux publicitaires installés sur des chantiers : « Ici c’est l’Europe qui investit », il s’agit en réalité de nos propres impôts !

 

La contribution de la France au budget de l’U.E., hors ressources propres traditionnelles (RPT), devrait s’élever à environ 153,3 milliards d’euros pour l’ensemble de la période 2014-2020 soit 21,9 milliards d’euros en moyenne par an. Elle va donc avoir à supporter une augmentation d’environ 25,9 milliards d’euros par rapport à la précédente programmation pluriannuelle portant sur 2007-2013, soit + 3,7 milliards d’euros en moyenne par an.
https://www.upr.fr/actualite/scandale-cache-financement-par-la-france-des-rabais-europeens-verses-aux-pays-les-plus-riches/

La proposition du nouveau budget de l’U.E. pour la période 2021-2027 est tout simplement ahurissante [1]. La Commission européenne propose d’augmenter le budget de 192 milliards d’euros, le faisant passer de 1 087 milliards d’euros à 1 279 milliards d’euros, soit une hausse de 18% !
https://www.upr.fr/actualite/europe/le-nouveau-budget-de-lue-une-nouvelle-trahison-de-nos-interets-nationaux-et-un-cout-dappartenance-a-lue-qui-ne-cesse-dexploser/
 

Rappelons qu’en 2016 la France a donné 20,5 milliards d’euros à l’UE (19,5 milliards d’euros directement et au minimum 1 milliard d’euros de droits de douanes qui ont été ponctionnés pour faire baisser artificiellement la contribution apparente des États membres), laquelle lui en a restitué 11,3. Cela donne une perte nette de 9,2 milliards d’euros [3]. Pour donner un ordre de grandeur qui parle mieux, c’est 26 millions d’euros par jour donnés en pure perte à l’UE ! 
https://www.upr.fr/actualite/europe/le-nouveau-budget-de-lue-une-nouvelle-trahison-de-nos-interets-nationaux-et-un-cout-dappartenance-a-lue-qui-ne-cesse-dexploser/
 

En se basant sur ces informations, on peut en déduire que pour l’ensemble de la période 2014-2020, la France subira certainement une perte nette d’environ 70 milliards d’euros !

En conclusion, pour répondre à la question : Où va l’argent de nos impôts ?

Cet article fournit les nombreuses preuves qu’une grande partie de l’argent des impôts et taxes est mal géré et que la politique fiscale est faite pour remplir voire sur-remplir la poche des riches voire ultra-riches, les grandes voire les très grandes fortunes. Le fait que ces ultra-riches échappent à la plupart des impôts est lié à la complicité de nos hommes politiques qui ne combattent pas fermement l’évasion fiscale (paradis fiscaux offshore). Ce ne sont pas les hommes politiques qui gouvernent le monde voire la France, c’est le monde de la finance qui gouverne le monde, la France, ayant pris le contrôle sur nos hommes politiques en France, dans l’UE, dans le monde.

Goldman Sachs, la banque qui dirige le monde from Anonymax on Vimeo.

 

Toujours plus de richesse et plus de milliardaires dans le monde
https://www.lemonde.fr/argent/article/2018/10/30/toujours-plus-de-richesse-et-plus-de-milliardaires-dans-le-monde_5376353_1657007.html

Selon une étude publiée le 26 octobre par la banque suisse UBS en partenariat avec le cabinet PwC, la fortune des 2 158 milliardaires de la planète a augmenté de 19 % en 2017, pour atteindre 8 900 milliards de dollars (7 829 milliards d’euros).
 

Au début du mois de mars 2018, on comptait 2 208 milliardaires !
Le nombre de milliardaires mondiaux continue d’enregistrer un nouveau record avec 2.208 personnes réparties dans 72 pays !
https://www.lecourrier.vn/classement-des-milliardaires-mondiaux-2018-quatre-representants-vietnamiens/456659.html

Pour comparaison : En 2004 il y avait 691 milliardaires et le nombre est passé à 2.208 milliardaires sur la planète en 2018. C’est 259 de plus que l’année dernière, selon le trente-deuxième classement annuel établi par Forbes, le grand titre de la presse économique américaine. Ils possèdent, à eux seuls, 7.500 milliards d’euros. C’est, tenez-vous bien, 18% de plus que l’année dernière.
http://www.rtl.fr/actu/international/la-france-compte-40-milliardaires-selon-forbes-7792528008

10 milliardaires français se partagent les grands médias et quotidiens.
https://www.youtube.com/watch?v=41lAe0mgjjU

La classe moyenne pourrait disparaître d’ici 2050, selon des économistes
https://www.businessbourse.com/2017/12/21/la-classe-moyenne-pourrait-disparaitre-dici-2050-selon-des-economistes/

Si vous avez le temps, je vous conseille de regarder la vidéo suivante en entier (un média libre) puis faites la comparaison avec les »informations« qu’on nous présente à la télévision !

 

Ps. :
Un message aux gilets jaunes :” Ne lâchez rien !”

 

 



97 réactions


  • Clocel Clocel 6 décembre 13:01

    Les impôts servent les intérêts de la dette, donc à engraisser des porcs incomestibles qui finiront par nous faire crever si on ne s’en débarrasse pas avant...

    Autre question ?


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 6 décembre 13:09

      Bonjour Clocel,
      .
      « Les impôts servent les intérêts de la dette... »
      .
      entre autres .... il faut lire l’article. smiley


    • rogal 7 décembre 17:36

      @Clocel
      Pour payer les intérêt – ce que l’on appelle la charge de la dette – il suffit... d’emprunter.


  • eau-du-robinet eau-du-robinet 6 décembre 13:05

    Bonjour,

    - « 260.000 millions de dollars pour la Maison Blanche. 100 millions d’euros pour l’Élysée. » : 260 milliards contre 100 millions ? Vous êtes sûr ?« 

    fin de citation de l’espace de modération —

    Merci pour la signalisation d’une erreur par un des modérateur Agoravox ... message posté dans le backend - l’espace de modération

    .

    C’est effectivement »260 millions de dollars pour la Maison Blanche« et pas 260.000 millions ...

    .

    Pour vérification des chiffres voici deux nouveau liens :

    Au total, les budgets de la Maison-Blanche dépassent les 260 millions de dollars.
    https://www.20minutes.fr/economie/571469-20090120-economie-la-maison-blanche-un-budget-digne-d-une-entreprise

    .

    Le budget de l’Elysée va augmenter de 3 % - Les Echos
     »Le président Macron s’est montré extrêmement attentif à l’élaboration du budget de l’Elysée pour 2018 et a assisté personnellement aux deux séances de préparation aux côtés du secrétaire général « , souligne le député d’Eure-et-Loir.
    « Après avoir été gelée pendant quatre ans à 100 millions d’euros, la dotation de la présidence de la République est portée à 103 millions d’euros » en 2018, détaille-t-il, ce qui s’explique selon lui par « la hausse des dépenses de sécurité des personnes et des biens » et « la nécessité de sécuriser davantage les systèmes d’infrastructures informatiques et de télécommunication ».
    https://www.lesechos.fr/07/11/2017/lesechos.fr/030838978922_le-budget-de-l-elysee-va-augmenter-de-3—.htm


  • Sergio Sergio 6 décembre 13:07

    Les impôts provenant de votre robinet, part dans le siphon des Danaïdes, c’est dire l’abîme !


  • Tall Tall 6 décembre 13:30

    Cet article fournit les nombreuses preuves qu’une grande partie de l’argent des impôts et taxes est mal géré et que la politique fiscale est faite pour remplir voire sur-remplir la poche des riches voire ultra-riches, les grandes voire les très grandes fortunes. Le fait que ces ultra-riches échappent à la plupart des impôts est lié à la complicité de nos hommes politiques qui ne combattent pas fermement l’évasion fiscale (paradis fiscaux offshore). Ce ne sont pas les hommes politiques qui gouvernent le monde voire la France, c’est le monde de la finance qui gouverne le monde, la France, ayant pris le contrôle sur nos hommes politiques en France, dans l’UE, dans le monde.

     

    C’est parfaitement ça, et ça ne date pas d’hier... mais les riches sont tellement voraces qu’ils poussent toujours leur avantage à la limite. Et comment sait-on où est la limite sinon en la franchissant un jour ?

    C’est ce qui leur arrive maintenant et ils vont devoir entamer une sérieuse marche arrière .. et vite ...


  • Spartacus Spartacus 6 décembre 13:37

    Ou vont les impôts ?

    5,5 millions de fonctionnaires :
    - 1,1M personnels hospitalier
    - 880K enseignants
    - 150K policiers - 300K armée
    - 80K justice
    - 3 M autres

    Notez le « autres ».....

    ********************

    Évolution démographique en France depuis 1982 :
    - population : +17%
    - nombre de fonctionnaires :+100% 1982 : 56 millions habitants, 2.7 millions fonctionnaires 2017 : 66 millions habitants /5.4 millions fonctionnaires

    ************************

    Les agents publics en poids de population

    20% de la population active en France. 15,5% moyenne OCDE 11% en Allemagne et Suisse 9,5% au Royaume Uni

    *************

    1.132.700 personnels EN
    - 881.400 enseignants
    - 251.300 non enseignants
    22% non enseignants

    A titre de comparaison (pas raison) SNCF 149.500 salariés Groupe Total présent dans plus de 130 pays compte plus de 100.000 sal. dont plus de 30 % en France

    Non enseignants = l’ensemble des personnels de la SNCF +l’ensemble des personnel de Total dans le monde des services actifs et administratifs...


    Vous voulez savoir « ou va le pognon ».....

    Il suffit de comprendre les chiffres.




    • joletaxi 6 décembre 13:57

      @Spartacus

      pourquoi ? oui pourquoi, j’me demande ?

      ici peut-être

      http://www.lalibre.be/actu/international/cela-fait-10-ans-qu-une-figure-des-gilets-jaunes-en-france-gagne-2-600mois-sans-travailler-5c08f0cacd70e3d2f718f65a

      encore une victime du turbo capitalisme,


    • Spartacus Spartacus 6 décembre 14:31

      @joletaxi

      Oui, Même en caricature, on aurait pas oser aller si loin... Extraordinaire ! 

      Effectivement.  smiley  smiley  smiley Comique et triste à la fois.....

      Payé par les taxes 2600€ net à ne rien faire, et se plaint à la TV, et fait le gilet jaune qu’il y a trop de taxes....

      Et en plus fait le fanfaron gilet jaune à coté de gens qui souffrent, qui travaillent dur et on des vrais raisons de se plaindre.

      *************

      Aller encore une réalité : 

      5,5M fonction publique

      2M parapublic

      3.2M chômeurs

      1,3M minimas sociaux

      1M Salariés subventionnés secteur associatif

      1M Subventionnés du secteur agricole

      Total:13,5M soit 

      40% de la population active à charge de l’état.


    • joletaxi 6 décembre 14:35

      @Spartacus

      tttt 40% de la population occupée ...
      active , c’est autre chose


    • aimable 6 décembre 16:52

      @joletaxi
      en plus c’est un mauvais gestionnaire , chez moi on appelle une personne comme lui un panier percé .
      A moins que les 2600euro soient allocations familiales comprises , en vigueur chez les fonctionnaires , ce qui lui ferait ,vu le nombre d’enfants ,effectivement un très petit salaire .


    • ninportequoi 6 décembre 17:54

      @Spartacus
      « Le fonctionnaire voilà l’ennemi » : La formule est de Henry-Auguste d’Halluin, dit Henry Dorgéres. Il est le fondateur des Chemises vertes, faction de l’extrême droite française pendant l’Entre-deux-guerres. Il collabora et fut décoré par Pétain. C’est un bon exemple de ce que Paxton décrivait comme le fascisme paysan.


    • Spartacus Spartacus 6 décembre 19:49

      @ninportequoi

      « ennemis », « chemise verte », « fascisme paysan » pourquoi pas « nazi » ou « goulag »..

      En 2018 le nombre de fonctionnaires est encore une vache sacrée qu’il soit encore nécessaire de diaboliser ?


    • Trelawney Trelawney 7 décembre 07:14

      @Spartacus
      On a embauché plus que nécessaire dans la fonction publique, car un emploi dans cette institution est considéré comme le grall pour n’importe tous les français en age de travailler.
      Pour un politique, la façon de satisfaire son électorat était de créer des postes dans cette fonction publique. Comme toujours ils ont fait cela sans savoir comment le financer.
      Il y a environ 13 millions d’enfants en age d’aller à l’école ca fait donc 12 enfants par membre de l’EN. On voit de suite qu’ils sont en sureffectif. Et lorsque l’on observe la façon de fonctionner de l’EN on voit de suite qu’ils sont mal employés.
      Les sureffectifs de la fonction publique sont une des cause de la ruine du pays, mais pas que.
      Un CICE de 40 milliards d’euro par ans (10% du total des recettes de l’état) est aussi une cause de cette ruine en plus d’être un scandale. Depuis 15 ans nous avons une augmentation exponentiel des dividendes d’entreprises. S’en est arrivé à un point que les entreprises ne peuvent plus investir et donc courre à leur ruine. Et bien l’état a trouvé la solution en faisant financer le recherche et le développement de ses entreprises par le contribuable. Je ne comprend pas qu’il n’y ait pas de plainte pour concurrence déloyale. C’est que la poule aux oeufs d’or profite à tous nos dirigeants.

      Maintenant comparez les deux pays les plus taxés au monde : France et Danemark.
      Cette année 2018 et une année où Paris est en ruine alors que les habitants du Danemark sont les gens les plus heureux du monde. Cherchez l’erreur


    • Spartacus Spartacus 7 décembre 09:31

      @Trelawney
      Au Danemark, il n’y a pas de SMIC. Tout le monde paye des impôts directs. Les fonctionnaires n’ont pas le privilège de l’emploi à vie.
      Les impôts ne servent pas des politiques identitaires et à acheter des clientèles...

      Pour moi la responsabilité c’est 70 ans de politique socialiste et sociale-démocrate de type socialiste, même par des gouvernement de droite.

      Ils ont engendré dans la tête des français ce que tous les socialistes veulent : des prestations somptueuses payées par quelqu’un d’autre.


      Pire ils ne veulent pas s’enrichir, ils veulent que tous les autres soient moins riche. 
      Regardez l’interview de la dame des gilets jaunes :

      JM : « La première chose qu’on demande, c’est que Macron rétablisse l’ISF »
      Journaliste : « Ca ne changera rien à vos problèmes de fin de mois »
      JM :« Non, mais c’est symbolique » ....

      Le CICE c’est la paille dans l’oeuil du voisin. 
      55% des Français ne payent pas d’impots directs. Mais par contre que les autre en payent, ils trouvent cela normal.

      Temps que nous n’auront pas dé-socialisté les mentalités et passé à la responsabilité individuelle nous ne nous en sortirons pas.


    • merthin 7 décembre 09:37

      @Spartacus

      « Temps que nous n’auront pas dé-socialisté les mentalités »

      Un homme nouveau en somme.


    • Trelawney Trelawney 7 décembre 11:07

      @Spartacus
      Au Danemark, il n’y a pas de SMIC. Tout le monde paye des impôts directs. Les fonctionnaires n’ont pas le privilège de l’emploi à vie.
      Les impôts ne servent pas des politiques identitaires et à acheter des clientèles...

      Normalement lorsqu’on décrète une taxe ou un impôt supplémentaire, c’est pour justifier une dépense. En France est depuis des lustres on augmente les impôts pour simplement boucler le budget de l’état sans se justifier des dépenses. Bref on met de l’argent dans un puits sans fond et sans vraiment savoir à quoi il sert. C’est de la politique au jour le jour fait par des personnes (et là c’est la totalité des politiques) complètement incompétentes.

      Au Danemark l’idée générale de ce pays est « l’état protecteur ». C’est ce qui fait le ciment de cette nation et sans cela le Danemark n’existe pas. Au point où lorsqu’il a fallu choisir l’euro, le Danemark a préféré garder sa monnaie pour préserver cette idée générale.
      L’état protecteur c’est :
      Une école gratuite et sans aucune notation et classement. L’enfant « roi » (c’est de ce pays qu’est né cet expression) s’épanouis et fait ce qu’il veut durant sa scolarité et se choisira un métier vers ses 16 ans.
      Des études supérieur entièrement financées par l’état et des étudiant payés par l’état. Ils sont salariés jusqu’à leur diplôme. Donc la sélection ne se fait pas par l’argent, car au Danemark un individu c’est un individu, égalité partout.
      L’écart des tranches d’impositions sont de 12% (entre 51 et 63% du salaire) et représente 53% des recettes de l’état contre 17% pour la France. Autre anomalie (mais que je trouve logique) du fait de la facilité de faire des études, le médecin est souvent imposé à 51% alors que l’éboueur ou le docker est toujours imposé à 63% puisqu’il fait partie des plus haut revenu

      Les fonctionnaires n’ont pas le privilège de l’emploi à vie
      Au Danemark l’emploi à vie est considéré comme une contrainte. le salarié danois est celui qui bouge le plus en Europe et ne reste jamais trés longtemps dans une entreprise. De plus si au court de sa carrière ce dernier veut changer d’orientation pour être par exemple clown dans un cirque, sa formation sera entièrement financée par l’état et son ancien salaire luis sera versé pendant 1 an.

      Avec un taux à 22% sur les bénéfices et 27% sur les dividendes les sociétés danoises sont les plus taxées d’Europe et même du monde.
      De plus les compagnies maritimes danoises sont taxé à hauteur de 52% sur les dépenses d’hydrocarbures (taxe écolo)alors qu’en France c’est 0%. Vous en connaissez beaucoup des sociétés danoises qui délocalisent ? Parce que vu comment est utilisé l’argent des impôts, le patron danois est près à faire l’effort. C’est aussi cela le nationalisme


    • Spartacus Spartacus 7 décembre 11:24

      @merthin
      Enlever une tumeur intellectuelle, ce n’est pas transformer les gens, c’est les libérer.


    • merthin 7 décembre 13:06

      @Spartacus

      Parce que vous savez individuellement ce qui constitue le bien et le mal, ce qui est moral ?! C’est vous le docteur de la morale ? 

      C’est justement le rôle de la société de faire ce choix, cette chose que vous niez ! D’où croyez-vous que les lois sortent si ce n’est d’institution instituées par la société !


    • Spartacus Spartacus 7 décembre 13:45

      @Trelawney
      Vous devez savoir. sur le Danemark. Le gouvernement refuse le socialisme.
       
      Là ou la France a commencé son état providence en 1945, le Danemark lui l’a commencé qu’en 1960.
      Il l’a commencé très riche. Depuis son enrichissement est plus faible. Les structures entrepreneuriales du passé portent encore l’économie aujourd’hui.

      Le Danemark est libéral en économie. Sa politique est libérale.
      L’un des pays du monde les plus axés sur le marché. 

      Il est 3eme au classement « doing business » derrière Hong Kong et Singapour".
      Les contribuables n’ont pas eu à subventionner leurs banques 2008, ils les ont laissé faire faillite. 
      Le marché du travail il n’y a pas de SMIC, on embauche ou licencie comme on veut. Pas d’emplois à vie.
      Tout est privatisatisé on et déréglementé. 
      Il y a pas une faible progressivité de l’impôt. dans l’impôt individuel, personne ne paye plus de 1.2 fois le revenu minimum. 
      https://fee.org/articles/the-denmark-delusion/
      https://fee.org/articles/the-myth-of-scandinavian-socialism/


      Mais ne croyez pas que la surtaxation va durer.
      C’est un pays riche et mieux géré, et les effets pervers commencent à ce voir. 
      Les gamins qui restent jusque des ages avancés à l’école, les résultats économiques plus si élevés qu’avant (selon leurs normes) 
      Il sont en train de réduire le fardeau fiscal. Mais sans faire de bruit et doucement.
      Ils sont passé 2eme et devraient encore reculer au classement. Le principe de réalité arrive là bas aussi....


    • Spartacus Spartacus 7 décembre 15:06

      Nouvelles stats quand les bobos vous expliquent la main sur le cœur que les impôt servent à payer des « infirmières », des « profs », des « policiers » avec leurs larmes toutes chaudes....

      Taxes + impôts : n°1 mondial France=48.4% Europe=40.2%

      Pourcentage des impôts alloué à l’éducation :

      France=9.7% Europe=10.6%

      Pourcentage des impôts alloué à la santé :

      France=14.4% Europe=15.3%

      Pourcentage des impôts alloué à la Police-Justice :

      France=2.9% Europe=3.7%


    • Clouzit 7 décembre 15:22

      @Spartacus

      Oui il y a beaucoup de fonctionnaires mais nous avions beaucoup de services publics aussi en comparaison aux autres pays...et de plus ils ont essuyes les platres dans beaucoup de secteurs qu’ on a privatis ? depuis 40 ans...et p’tit goutte d eau il n’y a plus de concours sauf education qui a moins de postulants que de postes...et quand on remplace un fonctionnaire pour un contractuel mieux r ?mun ?r ? ..et cela derange personne et je sais de quoi je parle...arretons de casser du bois sur nous c est une com trop facile...on pleure maintenant plus de poste..d ecole rurale..de centre d impot. .etc


    • Clouzit 7 décembre 15:40

      @Spartacus

      Oui il y a beaucoup de fonctionnaires mais nous avions beaucoup de services publics aussi en comparaison aux autres pays...et de plus ils ont essuyes les platres dans beaucoup de secteurs qu’ on a privatis ? depuis 40 ans...et p’tit goutte d eau il n’y a plus de concours sauf education qui a moins de postulants que de postes...et quand on remplace un fonctionnaire pour un contractuel mieux pay ? cela derange personne et je sais de quoi je parle...arretons de casser du bois sur nous c est une com trop facile...on pleure maintenant plus de poste..d ecole rurale..de centre d impot. .etc


    • Spartacus Spartacus 8 décembre 11:32

      @Clouzit
      Nous sommes mieux soignés qu’ailleurs ? Non.
      L’éducation est meilleure ? Non
      La police ou la justice est meilleure ? Non.

      quand on remplace un fonctionnaire pour un contractuel qui paye ?
      1-Les 2 sont payés par les impôts. 
      2-Un fonctionnaire coûte 1,5 fois le prix d’un contractuel.
      3-Le contractuel participe au régime général. Le fonctionnaire est uniquement un coût. 

      Pour la société, le fonctionnaire n’est qu’au passif. Son salaire, ses charges sont un coût. Il ne cotise pas au chômage, sa retraite est spéciale.
      Un contractuel lui participe aux assurances sociales communes et donc à l’effet d’échelle de réduction des coûts de celles ci pour la société.


    • titi 9 décembre 12:14

      @Clouzit

      « quand on remplace un fonctionnaire pour un contractuel mieux pay ? »

      Où avez vous vu qu’on « remplaçait » les fonctionnaires ?

      On en a jamais eu autant.
      Alors même que justement certains secteurs ont été privatisés.

      La question c’est où sont ils ces fonctionnaires ? que font ils ? quels salaires pour quelles missions ?


  • gaijin gaijin 6 décembre 13:57

    article d’utilité publique

    il faut ajouter au propos

    la gabégie générale des dépenses des villes ( la simple ornementation d’un rond point par une oeuvre de pseudo art peut aller dans les 200 000 -300 000 euros ) les travaux inutiles destinés a satisfaire tel ou tel entrepreneur local ( rubrique notre dame des landes , tgv lyon turin ....)

    la gestion ubuesque de l’argent public qui condamne une administration a tout dépenser même quand c’est inutile pour ne pas voir baisser son crédit l’année suivante .....

    la gestion délirante de la santé qui nous conduit a être de moins en moins bien soignés pour de plus en plus cher .....

    l’escroquerie pure est simple qu’est le RSI

    .....

    la liste étant bien plus longue que je ne saurais même l’imaginer ...

    « technocrate c’est un mec que tu lache au milieu du désert 3 ans après il importe du sable ..... » coluche

    alors : halte au sketch !


  • sweach 6 décembre 16:22

    Pour comprendre où part l’argent il faut regarder l’histoire des dépenses et des achats de notre gouvernement depuis très longtemps.

    1er point : Jusqu’en 2008 la France n’a rien emprunté et n’a rien remboursé aux Banques, tout n’est que du vent.

    Avant 2008, la dette était artificiel, elle ne finançait rien et les nouveaux emprunt servaient à rembourser les anciens, les intérêts gonflant artificiellement le chiffre d’une dette inutile. Donc cette dette là on ne la doit à personne (1500 Milliard).

    2em point : Avant 2008 le budget de l’état était à l’équilibre, on dépensait autant que ce qu’on gagnait

    En 2008 le gouvernement a décidé de ne plus taxer les entreprises qui représentaient environ 100 Milliard/an des revenus de l’état pour descendre aujourd’hui à 25 Milliard/an, soit un manque à gagner de 75 Milliard/an (CICE, CIR, taxe pro, etc ...)

    Pour trouver ces 75 Milliard offert gracieusement contre rien, l’état emprunte 50 Milliard / an à la BCE (une dette légitime cette fois

    Et les 25 Milliard/an manquant on était prit progressivement sur le peuple en augmentant tout les impôts.

    L’état dépense toujours autant qu’en 2008, mais vue que notre population a augmenté et qu’on a connu de l’inflation, en réel c’est comme si ils avaient diminué leur dépense. (moins de fonctionnaires, d’écoles, d’hôpitaux, de policier, ...)

    Depuis 2008 on a quand même prit 500 Milliard en tout à la BCE, ce qui lui donne maintenant un pouvoir relativement important, vue qu’on ne peut pas dévaluer notre money, on ne remboursera jamais cette dette qui est plutôt légitime, et ça fait 10 ans que notre budget n’est plus à l’équilibre.

    La BCE fait des pieds et des mains pour que les 50 Milliard qu’elle nous prête soient prit sur le peuple, d’où les mesures de 2018 qui nous a collé 10 Milliard de prélèvement supplémentaire et en 2019 il en prévoyaient autant.

    Solutions :

    Revenir à l’équilibre budgétaire, il manque 50 Milliard / an que les entreprise ne donne plus depuis 2008, il faut aller les reprendre.

    Envoyer chier la BCE, mais sans money et sans frontière avec une dette légitime c’est un peu compliqué. (seul la révolution peut le faire)


    • Coriosolite 6 décembre 19:13

      @sweach
      Bonsoir, 
      Une correction à votre article :
      le dernier budget en excédent date de 1974 et les derniers budgets en équilibre de 78,79 et 80, ce qui nous donne bientôt 40 ans de déficits.


    • sweach 7 décembre 13:55

      @Coriosolite
      Vous faite erreur.

      Je vous parle principalement « HORS DETTE » car ça fou le bordel dans les chiffres.

      Tout les chiffres qu’on nous donnent sont mélangés avec des confusions entre les débit et les crédits parfois.
      En premier lieu il faut enlever le remboursement de la dette et les nouveaux emprunts dans les chiffres. (de toutes façon ils s’annulent)
      Ensuite il faut aussi retirer les allègements fiscaux qui sont en réalité de l’argent non prit et les manèges du « je te prend d’une main et je te le rend de l’autre »

      Une fois que vous avez fait ce travail, pour bien visualiser ce qui rentre réellement et ce qui sort réellement, vous voyez très bien que entre 1974 et 2008, l’état Français fait rentrer autant d’argent que ce qu’il en sort

      Mais depuis 2008 ce n’est plus le cas.


  • Désintox Désintox 6 décembre 18:16

    Il est très facile de faire baisser le « taux de prélèvement obligatoire » :

    • Supprimez la sécu et remplacez la par des assurances privées. Et hop ! Le taux diminue. En effet, les cotisations sécu sont comptées comme « prélèvement obligatoire » alors que les assurances privées ne le sont pas. Sont-elles moins chères ? C’est une autre histoire.
    • Supprimez les retraites publiques et remplacez les par des fonds de pension. Même mécanisme.
    • Supprimez l’école publique gratuite et remplacez la par des écoles privées payantes.
    • Supprimez la gendarmerie et la police et remplacez les par des milices privées, etc.

    Mais tous ces services privés coûteraient bien plus chers que les services publics. Cette notion de « prélèvements obligatoire » est une escroquerie intellectuelle.


    • Eric F Eric F 6 décembre 20:22

      @Désintox
      Remarque intéressante, la proportion de l’argent public par rapport au PIB, présentée par certains comme de la charge morte, comporte en fait de nombreux services qui sont dans de nombreux autres pays assurés par le privé à cout plus élevé (on peut inclure là dedans le système de retraite). Alors il y a certes un peu de graisse dans le mammouth notamment des redondances administratives, mais c’est bien loin d’être réduit à cela comme les ultralibéraux veulent le faire accroire. De même les emplois aidés existent dans de nombreux autres pays, et cela y compris au service d’entreprises privées qui rémunèrent juste le différentiel.


    • Yaurrick Yaurrick 7 décembre 12:40

      @Eric F
      « un peu de graisse dans le mammouth » ?? Les 40 ans de déficit cumulés à cause du « un peu de graisse » et l’accumulation de la dette publique sont l’illustration des couts cachés des services pourvus par l’état.

      Peu importe que ces services soient efficaces, on pourra augmenter la fiscalité et faire croire que c’est « gratuit c’est l’état qui paye ».


    • sweach 7 décembre 14:02

      @Eric F
      *de nombreux services qui sont dans de nombreux autres pays assurés par le privé à cout plus élevé* 

      Vous pouvez même rajouter qu’il y a bien plus d’injustice social.
      Beaucoup d’entre nous n’aurait pas les moyens de se payer la santé, l’éducation et la retraite sans la solidarité et la mutualisation des moyens qu’on a en France.


    • Yaurrick Yaurrick 7 décembre 14:28

      @sweach
      Ben voyons, c’est bien connu qu’hors de France, c’est la misère noire digne de Zola..


  • BuSab 6 décembre 18:54

    Il faut que la fonction fasse des économies même symbolique, sans impacter les fonctionnaires qui sont véritablement sur le terrain :

    Tant que l’Etat ne retrouve pas un équilibre budgétaire :

    —Plafonner toutes les rémunérations de la fonction publique à 3000 euros net par mois.

    — Supprimer toutes les subventions de l’Etat envers des organismes, associations ou sociétés qui versent des salaires supérieurs à 3000 euros net par mois.


  • Eric F Eric F 6 décembre 20:34

    L’article comporte des informations et analyses intéressantes, mais reprends les habituels contresens sur la loi de 1973, qui en réalité n’interdit pas l’emprunt par l’état à la banque de France (ou les « avances » non rémunérées de la banque de France, elle le conditionne à une convention entre l’état et la Banque de France, qui formalise des limites qui existaient déjà auparavant

    art 19 : "les conditions dans lesquelles l’État peut obtenir de la Banque des avances et des prêts sont fixées par des conventions passées entre le ministre de l’économie et des finances et le gouverneur, autorisé par délibération du conseil général. Ces conventions doivent être approuvées par le Parlement".

    L’autre clause souvent citée "Le Trésor public ne peut être présentateur de ses propres effets à l’escompte de la Banque de France" reformule en fait une loi préexistante du 24 juillet 1936 article 13

    Jusqu’en 83, l’essentiel du déficit public était encore financé auprès de la Banque de France


    En fait les budgets étaient en équilibre jusqu’en 74, et c’est à cause de la crise lié au premier choc pétrolier qui a entrainé la fin des 30 glorieuses que les déficits ont augmenté.


    • perlseb 6 décembre 23:53

      @Eric F

      Bon, si on supposait que la France était une démocratie, que l’état était au service du peuple, la première question de taille serait : « Qui crée l’argent ? ». Pourquoi l’état qui établit la loi se place « volontairement » au-dessous des banques ? C’est ça la vraie question. Et ne parlons pas économie et inflation (voir la courbe de Philips) : en économie et pour le social, il vaudra toujours mieux de l’inflation avec le plein emploi qu’une inflation basse avec des gens exclus du système.

      Quand Pompidou et son ministre des finances VGE ont ajouté cette loi de 1973, VGE s’est empressé de faire un emprunt en franc or (totalement irresponsable ... ou volontaire) et, alors que la France n’est pas connue pour ses champs de pétrole, il subventionnait l’achat de pétrole (l’inverse des taxes d’aujourd’hui) pour limiter le « choc ». Il aurait voulu gérer comme un tocard (comme un certain Ferrand pour les mutuelles de Bretagne), il ne s’y serait pas pris autrement. Il l’a fait par « modernité », pour offir des titres sûrs aux riches. Pour que l’impôt puisse être un moyen sûr de faire gagner de l’argent aux riches. On peut dire que c’est la féodalité qui s’est remise en place. Qui peut défendre un tel abaissement de l’état soit-disant au service du peuple ? Il était évident qu’avec le temps, il faudrait tout vendre, tout privatiser pour rembourser cette dette : a qui profite le crime ?

      Si un peuple est libre, il décide si on doit utiliser une monnaie (une heure normalisée de travail serait beaucoup plus juste et sans vol possible : actuellement, les personnes les plus productives sont les moins payées et ceux qui ne font absolument rien d’utile possèdent presque tout), comment on crée cette monnaie, et pourquoi faire.

      Mais tout système pyramidal conduit à la corruption et à un système qui travaille contre l’intérêt général. Les élus n’ont aucune obligation de résultat, ils sont totalement irresponsables et ils s’en servent. Il nous faut le RIP (référendum d’initiative populaire), c’est bien la seule chose qui permettrait de tout changer petit à petit.

      Mon avis, c’est que si le peuple créait lui-même sa monnaie, il n’y aurait pas de chômage, comme pendant les 30 glorieuses. Et si aujourd’hui, on devait reconstruire la France comme on l’a fait après 1945, même si les français sont plus instruits et plus productifs qu’en 1945, on n’y arriverait pas du tout parce qu’on « n’a pas l’argent ». L’argent est un merveilleux frein avec lequel on peut appuyer pour créer de la misère et du chômage pour maximiser au final la soumission, seul but du système pyramidal. Il est aussi sot d’avoir besoin d’argent pour faire travailler tout le monde que d’avoir besoin d’or pour faire du commerce. Je comprends leur histoire, mais il faut absolument passer à autre chose maintenant.


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 7 décembre 00:01

      Bonjour Eric F,
      .

      La crise dit du pétrole de 1973 et ses conséquences relèvent pour une bonne part d’une imposture gigantesque, efficacement orchestrée. La vérité est bien éloignée de la légende : en 1973, il n’y a jamais eu de véritable pénurie de pétrole. Il suffit d’examiner les faits un à un.
      https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/extraits-d-ouvrages/article/l-imposture-du-choc-petrolier-de-9304
      .

      La crise du pétrole cache avant tout un coup d’état monétaire de l’état américain, c’est au moment de la sortie de l’or et la naissance des pétrodollars, on se dit un état c’est des frontières et une monnaie, comme si on veut faire un libre marché, sans frontières, il faut amoindrir l’état, ouvrir les frontières et le mieux, une monnaie disons qui ne se dévalue plus, qui n’est pas pénalisant pour le grand capital !
      https://www.youtube.com/watch?v=bTq6XyP1n_g&t=7m57s

      .

      Au sujet de la loi du 3 janvier 1973

      .

      Article 25 de la loi 73-7 du 3 janvier 1973
      « Le Trésor public ne peut être présentateur de ses propres effets à l’escompte de la Banque de France »

      L’article 25 très court, bloque toute possibilité d’avance au trésor  :
      Ce qui signifie que l’article 25 de la loi 73-7 du 3 janvier 1973 interdit à la Banque de France de faire crédit à l’État, condamnant la France à se tourner vers des banques privées et à payer des intérêts ; alors qu’avant cette loi, quand l’État empruntait de l’argent, il le faisait auprès de la banque de France qui, lui appartenant, lui prêtait sans intérêt.

      http://www.alterinfo.net/La-loi-Rothschild-cause-de-l-endettement-de-la-France_a50918.html

      .

      Effectivement les articles 19 et 25 sont troublent et le journal lemonde fait son choux gras pour défendre les banques privées.(Voire le dernier lien de ce message.)

      .

      Mais il faut prendre connaissance de l’ensemble des articles ainsi des modifications faite sur cette loi durant l’année 1973 pour pouvoir correctement interpréter la porte de cette loi.

      .
      Mais il y des gens comme l’auteur Pierre-Yves Rougeyron qui ont étudie à fond ce sujet, bien plus que ses « journalistes » du journal lemonde diffusant, en ce qui concerne cette loi, des FAKE NEWS.
      .
      Dans son livre, donc je possède un exemplaire, « Enquête sur la loi du 3 janvier 1973 » sur la page 35 est marque :

      Or, la deuxième partie de la lois du 3 janvier se joue avec la convention qui lui est associé. En effet, la convention du 17 septembre 1973 approuvée par la loi du 21 décembre 1973, limitera la possibilité des avances à 20,5 milliards de francs (3.13 milliards €), donc 10,5 milliards de francs (1.6 milliards €) sont donc soumis à intérêts).

      Vous voyez l’astuce ?

      D’abord ils ont dit que cela ne changerait rien, mais discrètement ils ont ajouté une limite aux montants que l’État pouvait s’emprunter à lui même (via la banque de France). Et le reste..., à qui allait-on l’emprunter à votre avis ? Aux banques privées.
      .

      Le tour à été joué en toute discrétion et personne ne s’en est rendu compte, même pas les journalistes, ceux du journal lemonde ne font pas exception !
      Ce journal avait mis en doute les paroles de plusieurs hommes politiques en les accusent d’avoir une interprétation polémique voire fausse de la loi du 3 janvier 1973

      Une citation du journal lemonde :

      « Étrangement, des personnalités aussi différentes que Nicolas Dupont-Aignan, Marine Le Pen et Jaques Cheminade se sont tous retrouvés sur une même solution miracle : abolir la loi du 3 janvier 1973. Cette loi interdit, selon eux, au Trésor public de s’endetter auprès de »sa« banque, la Banque de France. »
      https://www.lemonde.fr/idees/article/2012/04/18/la-loi-de-1973-et-la-legende-urbaine_1686805_3232.html
      .

      Pour rappel c’est le journal le monde qui liste des nombreux sites d’informations libre et sérieux dans son DECODEX ...


    • Eric F Eric F 7 décembre 14:46

      @perlseb
      Encore une fois, la loi de 73 ne changeait pas la nature des choses par rapport à la situation antérieure mais la formalisait.
      L’un des but était d’éviter l’effritement de la valeur de la monnaie par dilution en faisant tourner excessivement la planche à billets (façon assignats ou Allemagne des années 20)
      L’emprunt Giscard justement n’a pas été auprès des banques mais directement des souscripteurs, et l’avoir indexé sur l’or a été une connerie mais il n’avait pas prévu l’envolée (comme s’il l’avait basé sur le cours du pétrole)


    • Eric F Eric F 7 décembre 15:13

      @eau-du-robinet
      Il y a eu en effet les prémices que vous évoquez avant la crise de 73, mais la décision de l’OPEP en rétorsion à la guerre du Kippour a été décisive, le prix du baril a quadruplé en quelques mois

      Il est juste faux de prétendre que l’article 25 de la loi de 73 interdit d’emprunter à la BDF, c’est un contresens sur la phrase qui est très hermétique, mais les spécialistes l’expliquent.L’emprunt ne se limite pas à la demande d’escompte, et les avances restent autorisées et encadrées par d’autres articles
      référence : https://www.contrepoints.org/2012/03/12/72842-idees-recues-sur-la-loi-du-3-janvier-1973-dite-loi-rothschild

      Cette loi est une sorte de fétiche-repoussoir, mais l’état a continué à majoritairement emprunter à la BDF les années suivantes, mais de manière décroissante vues les attaques contre le franc au début des années 80.


    • Eric F Eric F 7 décembre 15:20

      par contre il y a eu en effet un « bornage » des montants empruntés dans des conventions que la loi en question avait évoquées, et assurément le système bancaire a poussé en ce sens.
      De toutes façon cette loi est devenue obsolète avec le traité de Maasticht


    • Eric F Eric F 7 décembre 15:21

      (suite) bien que, selon ce que j’en ai lu, les « limites » apportées par ces conventions sont du même ordre que celles qui étaient en vigueur auparavant, mais qui n’avaient jamais été atteintes dans les budgets précédents.


  • eau-du-robinet eau-du-robinet 7 décembre 00:26

    Bonjour,

    .

    Comme le lien dans cet article

    « La classe moyenne pourrait disparaître d’ici 2050 »
    n’est plus à jour voici un lien sur le sujet d’un autre site web :
    https://fr.sputniknews.com/economie/201712181034389742-inegalites-monde-rapport/

    .

    Le rapport constate que l’inégalité économique croît surtout dans les grandes économies mondiales. En 1980, 1% des Américains détenaient 22% des richesses nationales. Aujourd’hui, ils disposent de 39%. Le propriétaire d’Amazon, Jeff Bezos, s’est enrichi à lui seul l’année dernière de 33 milliards de dollars et a été proclamé en novembre l’homme le plus riche du monde, avec une fortune de 100,3 milliards de dollars.


    • Eric F Eric F 7 décembre 15:28

      @eau-du-robinet
      à propos de la disparition des classes moyennes (en fait de leur paupérisation), cela est en lien avec la célèbre courbe de l’éléphant : 
      https://photostock.fr.express.be/L2/00/03/11/36.png la mondialisation a enrichi les salariés des pays low cost partis de très bas et où les couts sont faibles (A), a appauvri les classes moyennes de pays développés (B), et a considérablement enrichi les derniers « centiles » les plus riches (C).


  • Attilax Attilax 7 décembre 00:28

    Super article à charge, bien détaillé. Bravo à vous.

    Rien de nouveau cela dit, juste une montagne de preuve nous indiquant qu’on va dans le mur.

    Le problème est politique, institutionnel, économique, mais pas seulement. On a tous une part de responsabilité. C’est comme avec les GAFAM, il suffit de ne plus s’en servir, en fait. Mais comment faire ça avec la monnaie telle qu’elle est conçue aujourd’hui, à savoir un instrument de domination ?

    Il va falloir repenser la monnaie car le système actuel de monnaie-dette généralisée nous asservit chaque année un peu plus, et nous devons nous en extraire.

    Une piste citoyenne pour le futur : la Monnaie Libre.

    Une cryptomonnaie déconnectée des états et des marchés (elle n’existe pas pour les banques et n’est pas convertible), sans frontières, totalement gratuite d’accès, fonctionnant en blockchain sur des noeuds p2p, valable uniquement entre membres et utilisateurs, DONT LA CRÉATION EST ASSURÉE PAR CHACUN DES MEMBRES QUOTIDIENNEMENT À TRAVERS UN DIVIDENDE UNIVERSEL. Ça veut dire que si vous êtes membre, vous créez tous les jours une petite part de masse monétaire, qui apparaît sur votre compte membre. Et l’argent n’est jamais détruit, contrairement à la monnaie dette, puisqu’il n’est pas créé par la dette et n’a pas besoin d’être remboursé avec intérêts.

    L’intérêt de ne pas être sur les marchés de change est qu’en cas d’effondrement de la bourse, notre monnaie n’est pas concernée. En cas d’effondrement de l’euro, on peut continuer à échanger. Donc les boursicoteurs qui voudraient faire un profit monstre en peu de temps avec la monnaie libre, vous pouvez passer votre chemin, c’est une monnaie vivrière qui n’est guère spéculative.

    Plus on est nombreux, plus il y a de masse monétaire créée, plus il y a d’échanges. C’est une monnaie fondante qui a tendance à faire converger les comptes vers la moyenne, afin de ne pas pénaliser les nouveaux entrants. Mais le DU reste toujours le même pourcentage de la masse totale. On appelle ça dans notre jargon de libristes la symétrie temporelle et spatiale.

    Ça fait un an que je l’utilise et ça marche très bien : c’est très pratique pour échanger et bâtir des projets, on rencontre plein de monde et tout ce qu’on achète avec ne coûte pas un euro.C’est un sacré plus au pouvoir d’achat et un plaisir à utiliser avec un aspect collaboratif assez incroyable.

    Ça change les comportements induits, aussi : quand on créé la monnaie, on est moins forcé de devoir faire du profit,puisque celui-ci tombe un peu tous les jours quoi qu’il arrive. Ainsi un projet intéressant pour tout le monde mais pas forcément « rentable » ne sera jamais financé par une banque, mais il peut l’être par une communauté via le financement collaboratif qui marche TRÈS bien quand on n’a pas à suer sang et eau pour gagner des unités. Plus la communauté est grande, plus les projets peuvent être grands...

    C’est la première monnaie horizontale définie par une loi mathématique incluant la naissance, la vie et la mort des individus la créant, et assurant à chaque génération la même part de création monétaire que celles d’avant. Pas de privilégiés, pas de minage, et un moteur conçu pour être le moins énergivore possible : un simple Raspberry Pi consommant 3W suffit à faire tourner un noeud pour assurer la continuité et la sécurité de la blockchain. L’équivalent d’une ampoule LED, on est loin des besoins monstrueux du bitcoin !

    À l’instar du logiciel Libre tel que défini par Richard Stallman, elle est basée sur 4 grandes libertés :

    la liberté de la choisir

    La liberté de l’utiliser

    La liberté de l’évaluer et de la produire

    La liberté de l’échanger

    Tout cela est décrit en détail dans la Théorie Relative de la Monnaie de Stéphane Laborde, écrit en 2010, où les techniciens et les matheux pourront se plonger avec délectation.

    Pour ceux que ça intéresse et qui veulent creuser la question :

    https://axiom-team.fr/quest-ce-que-la-monnaie-libre/

    https://forum.monnaie-libre.fr

    https://duniter.org/fr/

    http://trm.creationmonetaire.info/

    Pour ceux qui s’en foutent : bonne chance avec l’euro et le dollar !


  • placide21 7 décembre 02:13

    Je constate que les pays qui s’en sortent le mieux sont les pays qui ont parié sur le zéro immigration : Japon, Corée ,et je pense la Chine, là bas les classes moyennes se portent très bien (Japon) et sont en pleine expansion ( Corée ,Chine)


    • Balkanicus 7 décembre 02:30

      @placide21

      Forcement..... il s exporte dans le monde entier......

      Pour le japon et la coree, ce n est pas grave, se sont de petit pays

      Pour la chine, ca va pauser de gros probleme dans le futur....

      Comme le rachat des terres agricoles de madagascare pour une concession de 99 ans sans l accord du peuple....

      Bref.... dans 10 ans, toutes les cartes seront rebattu .....

      Mais c est une constatation interessante..... le mali, et d autre pays africains on parier pareil.....

      Mais pour un pays avec une industrie evoluer, vous avez raison....

      Dans les pays europeens, il y aura toujours un gas qui se pensera plus malin en important de la main d oeuvre moin chère..... En fonction du cout de la main d oeuvre

      Aujourd hui.....apres l europeen..... vous passez au noir africains..... c est le jeu des affaires.....


    • Balkanicus 7 décembre 02:37

      @placide21

      En conclusion, ce n est pas la faute des etrangers ou des refugier economique ou de guerre ( migrant ) C est la faute de vos compatriote, qui les veulent pour leur entreprises....

      Car sans demande.... pas d offre.... ou elle s effondre.....


    • Balkanicus 7 décembre 02:58

      @placide21

      Et enfin, dernier bemol, et pas le moin fort !

      Ma region d origine, le kosovo, a ete offerte par la cohalision europeene et us.... mais je ne detaxe pas les russes... qui n ont rien fait.... a leur seul decharge, un ivrogne a la tete du pays....

      Alors ma region d origine, qui etait serbe et orthodoxe..... est devenue albanaise et musulmane.....

      Comme une mauvaise blague !

      Et cela, c est le fait des pays europeen qui sont intervenue ! Des us et du soulard russe qui bourrer a fermer ca gueule.....

      Bref ..... qu est ce que l on est en droit de demander dans ces conditions ????

      Mon pere est venu reconstruire la france apres la guerre... il a participer a ce pays, mais personnelement, rien ne me derange a l idee de retourner dans le pays de mes parents, mais maintenant ..... comment faire ????

      Dois je demander au francais et a l europe d intervenir pour chasser les musulmans ?????


    • Balkanicus 7 décembre 03:45

      @placide21

      Excusez moi de vous prendre en bouc émissaire .....

      Mais cette infamie, le retrait du kosovo de la serbie devra etre un jour discuter.....

      J ai vu mes églises orthodoxe etre bruler par les musulmans .... Ils ont detruit une 30 ene d eglise vieille de 800 ans en 1 ans.....

      Comme si on brulait vos cathedrale.... mais nous sommes digne.... on a jamais vu un terroriste serbe se faire exploser, malgre les film us qui l on ensencer.,,, rien de tel..... Les larmes au yeux pensant a mon pere devant les bombardement, Vous avez faillie avec vos frere .... car la france et la serbie etait plus qu amie,,,,,,d ailleur la seule difference que j ai reussie a trouver entre nous.^_^... c est qu on arrive a boire plus que vous...

      Est ce qu un jour vous admettrez vous etes plus que trompez.... et que surtout vous allez corrigez ????

      Sinon, franchement, je le pense fortement..... taisez vous, vivez votre life et arreter de vous meler des affaires du monde !!!!!!!!!!!!!!!!!

      Je le pense fortement...... pourquoi faire, de la merde !!!!!


    • osiris 7 décembre 21:25

      @Balkanicus

      C’est pas le peuple français qui a voulu et fait cette guerre contre la Serbie ,ce sont les gouvernants des pays occidentaux corrompus à la solde de l’oligarchie financière mondialiste qui ont effectué cette guerre infâme ;J’ai été pour la Serbie contre l’OTAN dans cette guerre


  • devphil30 devphil30 7 décembre 06:30

    Je reporte un message déjà poster sur un autre article

    Il est certain que l’on ne parle pas de millions dans le cas que j’évoque mais c’est le cumul de ces avantages qui fait monter la note avec une volonté de profiter du système par les occupants des lieux et non pas de servir les Français

    Pas de soucis pour le François « Rubis » écologique pour toucher sa paye de 9.500 € par mois

    Un rapide calcul pour bien comprendre les choses et les remettre dans leur contexte

    Un célibataire qui gagne 18.000 € imposable par an soit 1.500 e net est redevable de 660 € d’impôt

    Si je prend 9.500 / 660 c’est égal à 14 .... personnes

    Pour que Mr le ministre puisse toucher son net de 9.500 , il faut que 14 personnes travaille dans l’année et paye leur impôt pour lui payer son mois de salaire.

    Sur 1 an cela fait 168 personnes

    J’ai fait abstraction des cotisations sociales car c’est pas simple dans le public de connaitre les taux.

    J’ai fait abstraction des avantages , des frais annexes , des voitures , chauffeurs , repas etc ..... là aussi c’est pas simple de connaitre l’ampleur de la gabegie

    A partir de là on se demande combien il y a de ministres , secrétaires d’état etc ....

    J’ai fait abstraction des anciens présidents qui touchent à vie , des cumuls de mandats pour la retraite , des cotisations réduites pour des retraites majorés etc ...

    En creusant du coté de ces rémunérations abusives , il devrait être possible de réduire la fiscalité ....


    • Eric F Eric F 7 décembre 15:39

      @devphil30
      Intéressant à creuser, mais le résultat n’est pas très démonstratif, en effet, si on ramène le salaire de l’ensemble des ministres à l’ensemble des Français, en considèrant une centaine de ministres, président, ex-président etc.coutant chacun 20 000 euros par mois, cela fait annuellement 96 centimes par ménage (env 25 millions de ménages).


    • devphil30 devphil30 7 décembre 20:15

      @Eric F

      Je suis d’accord avec vous mais je toucherais 9.500 € par mois , je réfléchirais à la mission qui m’est confié et aux sacrifices induit par le travail de ceux qui me permettent de vivre.

      Dans mon développement je suis rester au niveau des ministres et autres personnes visibles mais combien touche ailleurs des sommes indues ?


    • titi 9 décembre 12:27

      @devphil30

      Bravo.
      Vous venez de comprendre la « gratuité des services publics ».

      Il va arriver un moment, ou à force d’embaucher des fonctionnaires pour faire on ne sait trop quoi, à force de promettre des retraites à 60 ans, le peu de personnes ayant un emploi travaillerons plus pour les autres que pour eux mêmes.


  • math math 7 décembre 07:31

    +++++++++++++++

    Article intéressant, mais la dette de la France est de 5.200 milliards hors bilan… ?


    • JL JL 7 décembre 08:01

      @math
       
      En remplacement de l’ISF il faut instaurer un impôt progressif intégral sur les rentes de la dette : le taux maximum doit tendre vers 100%.


    • math math 7 décembre 09:28

      @JL...une hypothèse intéressante...


    • zzz'z zzz’z 7 décembre 10:35

      @math
      Les stats sur la dette étant classées secret-défense, on sait malgré tout que 60 à 80% appartient à des intérêts étrangers ; déjà comment arriver à les taxer eux ?

      Ensuite, Le Japon à l’air de s’en sortir… Évidemment faire l’inverse… On pourra faire défaut avec le sourire aux lèvres !


    • zzz'z zzz’z 7 décembre 10:53

      @zzz’z
      … Et, dans ce qui est français, les assurances, les fonds de pensions, et, les assurances vies, qui tous avec les taux négatifs, crèvent la gueule ouverte.


    • titi 9 décembre 12:31

      @JL

      « le taux maximum doit tendre vers 100%. »
      Les détenteurs de la dette française ne sont pas responsables

      1. de la connerie des politiques qui ont préférer endetter le pays pour acheter la paix sociale
      2. de la connerie des Français qui se sont laissésr acheter, ou qui se laissent encore acheter quand qq’un leur promet la retraite à 60 ans, alors qu’on arrive pas à financer celle à 62.

      D’autant plus que le budget étant loin d’être équilibré, des gens qui prêtent il va bien falloir en trouver pour payer les dépenses des prochaines années.

      Personne ne prêtera pour rien. C’est la vie. La vraie.


    • titi 9 décembre 12:36

      @zzz’z

      Dans les détenteurs de dettes françaises il y a des fonds de pension.
      C’est à dire les retraites, les assurances maladie de travailleurs, de fonctionnaires, d’autres pays.

      Il est caricatural de représenter le détenteur de la dette comme le gros capitaliste avec son haute forme et son lorgnon comme dans les années 30.
      Les capitalistes, ce sont les banques, les assureurs, les fonds de pension, qui, s’ils venaient à être spoliés, auraient un impact social énorme sur une partie de la population.

      Le discours qui consiste à dire qu’on va taxer « les riches », « les détenteurs de dette », c’est de la flûte pour faire croire aux gogos qu’il existe une solution pour maintenir le système actuel.
      D’ailleurs ceux qui jouent ce refrain se sont bien abstenus de recourir à cette solution quand ils étaient aux commandes.

      Tout simplement parce qu’ils savent bien que c’est de la flûte...


    • Xenozoid Xenozoid 9 décembre 12:40

      @titi

      et dans l’armement,quand on va apprendre que les fonds de pensions,financent les guerres,ça va être trop tard


    • Balkanicus 9 décembre 12:50

      @Xenozoid

      La tempete qui devait frapper la corse a annuler son passage, suite au risque d attentat !!!


    • titi 9 décembre 13:43

      @Xenozoid

      Les fonds de pension financent… point barre.

      Ils ont une obligation : verser les retraites de leurs adhérents.
      Et pour cela ils ont un seul outils : faire fructifier les sommes qui leurs sont confiées.

      Ils prêtent donc à qui leur demande. C’est aussi simple que cela.


  • Tribert Tribert 7 décembre 07:33

    Pourquoi pas fiscaliser a 100% tous les revenus depassant 6000 euros/mois/personne ?


  • eau-du-robinet eau-du-robinet 7 décembre 08:24

    Bonjour,

    .

    Emmanuel Todd, :
    « Si E. Macron n’abolit immédiatement les taxes il est à la recherche de guerre civile. »
    https://www.agoravox.tv/actualites/societe/article/emmanuel-todd-veut-sortir-de-l-ue-79586

    .

    L’abolition de taxes avant la manifestation de samedi, demain, sera un geste de pais civile, hors par les actes de E Macron je déduis qu’il laisse la situation déjà dramatique se pourrir.

    .

    C’est lui qui est le responsable principal de ce que se vas produire demain...


    • JL JL 7 décembre 08:59

      @eau-du-robinet
       
       « Si E. Macron n’abolit immédiatement les taxes il est à la recherche de guerre civile. »

      E. Todd
       
      Je suis souvent d’accord avec les propos de Todd, mais là je dis qu’il manque de nuances. La question n’est pas les taxes, mais qui et quoi l’on taxe : les riches ou les pauvres ? les revenus ou les dépenses ? Les rentes ou le capital.
       
      Sur le troisième point, les rentes ou le capital ?
       
      On a supprimé l’ISF, une taxe sur le capital, une hérésie en Système capitaliste. On a étanlit une flat taxe sur les revenus de l’argent, cependant que les revenus du travail sont soumis à un impôt progressif (avec des dérogations stupides : cf. les velléités de revenir au vieux truc de Sarko !!!)
       
      Je soutiens qu’en lieu et place de l’ISF et de l’IFI on établisse un impôt fortement progressif sur les rentes de la dette : le taux maximum doit tendre vers 100%.


       
      « En 2007, le service de la dette de l’Etat était de 118,0 milliards d’euros (intérêts : 38,3 ; remboursements : 79,7), intégralement couvert par une émission de dette nouvelle (118,5 milliards d’euros). » C’est
       
      Il suffirait que cet impôt sur les rentes liées au remboursement de la dette représente 10% de son montant pour récupérer à 4 milliards, l’équivalent de l’ISF !


    • Eric F Eric F 7 décembre 15:42

      @JL
      tant que le budget est déficitaire on ne rembourse pas la dette, mais on verse juste les intérêts.


  • Ruut Ruut 7 décembre 08:36

    Un salaire unique commun a l’ensemble des citoyens toutes professions confondue avec des bonus lié aux contraintes des dits postes.

    Ministres et Présidents inclus.

    Attractivité ? Voitures de fonction, carte essence etc...

    La responsabilité étant couverte par le bonus.

    Interdiction que les cumuls des bonus ne permettent de dépasser 5 * le salaire de base.

    Effet direct : Comme par magie tous les produits de qualité reviendraient a des prix raisonnables.


  • franc tireur 7 décembre 08:57

    En réalité l’Etat n’est pas plus etendu en France qu’en Allemagne ou en Italie, sauf que las bas les landers reprennent une bonne partie du taf .On y est aussi bien soigné et les interets de la dette sont similaires.

    Mais en France il y a l’emploi a vie des fonctionnaires , les dépenses de l’armée ( porte avions,sous marins dernier cri,arme nucleaire..) , le nucléaire ...

    Et surtout le poids du social , un edredon unique au monde, 15% de la dépense MONDIALE en social est francaise, c’est gigantesque . Cotisations , contributions,taxes etc..


  • Hervé Hum Hervé Hum 7 décembre 09:44

    Dénoncer, sans proposer de solution qui ne soit pas elle même le problème ne sert à rien, sinon exacerber les haines.

    Le principe du système capitaliste étant de permettre, par définition, de capitaliser la richesse produite et comme il n’y a de richesse, que celle du temps de vie humain, l’enjeu est donc de capitaliser le temps de vie d’autrui à son profit pour créer de la richesse, mais aussi pour son entretien et renouvellement.

    De fait, pour que le système soit valide, il faut disposer des moyens pour capitaliser ce temps de vie, où donc, le sens de circulation monétaire doit être dans une seule direction, soit donc, dans les poches des propriétaires de l’économie. Cela veut dire, que l’impôt prélevé sur le profit qui devient une rente, ne peut être restrictif sans menacer le principe du système, donc, sans la remise en cause du système.

    Car tout profit au delà de ses besoins immédiats, est une épargne qui, dans le système actuel, réclame son intérêt pour au minimum maintenir sa valeur et au mieux, l’augmenter.

    Cela pour dire, que le niveau d’impôt ne change pas la dynamique d’enrichissement des uns et du niveau de vie sous condition des autres en tant que simples outils de production du propriétaire économique. Le niveau d’impôt ne fait que changer la vitesse d’enrichissement, mais pas le mouvement.

    Autrement dit, même sans la loi de 1973 ou/et la dérégulation financière Reagan-Thatcher, la situation évoluerait dans le même sens, mais avec une vitesse bien moindre. C’est la seule différence, car encore et toujours, le sens de circulation monétaire ne peut se faire que dans un seul sens, sinon, cela veut dire que le système capitaliste n’existe plus.

    Cela veut dire que c’est un non sens de garder le même système pour appliquer des lois de répartition de la richesse produite, de manière équitable. C’est à dire, basé sur l’apport réel de chacun à la collectivité et non basé selon la propriété économique de chacun (dont le capital financier ou épargne fait partie), dont la seule raison d’être est de permettre le profit et donc, l’enrichissement sans considération de son propre apport personnel, mais sur sa capacité à exploiter le travail d’autrui et en capitaliser une partie pour soi.

    Ce qu’il faut comprendre, c’est que la période d’après guerre et les  fameux acquis sociaux, sont le fait de circonstances exceptionnelles, mais ne sont pas la règle du système, où donc, la loi de 1973 et la dérégulation financière Reagan-Thatcher, ne font que revenir à l’état normal du système. Permis par l’effondrement de l’idéal communiste, dû à la corruption du prolétariat occidental via le consumérisme et de sa confusion avec le grand capitaliste, assuré ensuite par l’effondrement du bloc soviétique.


    • zzz'z zzz’z 7 décembre 10:45

      @Hervé Hum
      « mais sur sa capacité à exploiter le travail d’autrui et en capitaliser une partie pour soi. »
      Vous écrivez sur le collectivisme d’état ?


    • Hervé Hum Hervé Hum 7 décembre 11:05

      @zzz’z

      continuez à dormir !!!


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 9 décembre 20:17

      @Hervé Hum

      « Dénoncer, sans proposer de solution qui ne soit pas elle même le problème ne sert à rien, sinon exacerber les haines
      .
       »

      Justement si vous lisez bien l’article il soulève plein des propositions ou l’état peut y récupérer l’argent.

      Je fait ici faire un copier / coller d’un message publié pus bas dans ce fil de discussions :

      Je vais ici citer un exemple qui figure dans cet article, qui est celui de la fraude fiscale la quelle atteint 100 milliards d’euros par an, ce montant est supérieur de 20 milliards à celui relevé dans le dernier rapport en 2013 !!!!!

      Alors les merdias se focalisent sans cesse sur l’ISF qui n’est pas le cadeau le plus signifiant faites aux riches mais qui permet de détourner l’attention des citoyens des bien plus grands cadeaux faites par l’état français aux riches et ultra riches.

      Voici l’exemple (extrait de cet article) :

      3.100 emplois ont été supprimés dans les services de contrôle fiscal depuis 2010, dénonce Vincent Drezet, avant de rappeler : "Seule une véritable volonté politique en matière de lutte contre la fraude fiscale doit donc inverser cette logique qui affaiblit le contrôle fiscal".

      .

      Il y a des emplois administratives qu’il faut supprimer, sans doute, par exemple celles des doublons mais certainement pas pas celles des contrôleurs fiscaux ! 

      Bien au contraire il à fallut les doubler (avant leur licenciement) et c’est ainsi que l’état français pourrait récupérer facilement 50 milliards d’euros par ans sur le 100 milliards de fraude ce que représente un montant 10 fois supérieur comparé à l’ancien ISF !

      .

      La focalisation sur l’ISF par les merdias sert à cacher les véritables fraudes des riches et ultra riches.

      fin du copier / coller

      En ce qui concerne la dette publique il faut simplement l’annuler !
      https://blogs.mediapart.fr/wilgma/blog/120613/effacer-les-dettes-publique

      Autre proposition concrète : Il faut restaurer le pouvoir de la banque de France qui elle est soumise à l’article 123 du TFUE  qui contreint l’état français à emprunter l’argent chez des banques privées . 

      Comme il est impossible de supprimer l’article 123 du TFUE ainsi d’autres articles contreignantes comme l’Article 63 et bien d’autres il faut entamer le FREXIT par l’article 50.
      https://www.election-europe.org
      .

      Macron n’est qu’un PION !
      La commission européenne lui dicte sa politique.

      L’Union européenne :
      empêche de récupérer tout l’impôt des multinationales et des grandes fortunes.

      pousse à la privatisation des grandes infrastructures

      exige du gouvernement la hausse de la CSG et le gel des retraites

      Les taxes, les coûts, les prélèvements augmentent à cause de l’Union Européenne !

      Viviane Reding, commissaire européenne
      Reding AVOUE que 75 à 80% des lois Française viennent de l’UE (GOPE)
      https://www.youtube.com/watch?v=Zm-8yF5OWtg
      .


  • zygzornifle zygzornifle 7 décembre 10:36

    Les collectivité locales sont des pilleurs de tombes ....


  • troletbuse troletbuse 7 décembre 11:02

    Et combien pour l’aide aux « migrants » ? Personne n’en parle. Heureusement que la France est un pays riche !


    • zygzornifle zygzornifle 7 décembre 12:30

      @troletbuse

       Chutttt
      Ce sont les travailleurs destinés a nous remplacer .....sauf qu’ils refuseront de travailler préférant vivre a bramer des aides et eux on les écouteras la larme a l’œil , merde ils n’ont pas fait des milliers de km a pied ou en Aquarius pour se mettre au boulot , ils ne sont pas cons a ce point quand même et ils ont en exemple nos amis du Maghreb qui vivent pour la plus grande majorité des aides sociale , le Français a son frigo vide la Fatma a le ventre rempli tous les 9 mois par un futur citoyen ...


  • zygzornifle zygzornifle 7 décembre 12:23

    Dans le trou noir de l’état qui avale tout ce qui passe a sa portée ....


  • Reiki Reiki 7 décembre 13:15

    La Chute

     

    Les valeurs Européenne, sa démocratie, sont humanité. Sont au final qu’une seul et même chose, là où il y a un véritable bourbier es là justesse du pouvoir et sa répartition au sein de sa communauté. La légitimité des actions porté par les institutions sont alors nuancée par ses citoyens. 

    Dans se grands machin qu es l union Européenne et qui de toute évidence ne fonctionne pas. Il n’y a que deux choix ou l on continue ainsi en fessant fi de se que disant les peuples, avec de grande chance de clash.

    Où ont prouve nos principes par nos actions au reste du monde en rendant à César se qui est a César sont Pouvoir, sont libre arbitre, sa Souveraineté a chacun de ses citoyens.

    Je pense sincérement que le vrai pouvoir réside en chacun de nous, notre avenir dois étre ecris par le plus grand nombres et pas simplement par une poignée d homme. Cela reviendrai à confirmé que notre éducation n est pas un signe d évolution mais de la manipulation de masse au profis de certains. Indignez vous ! Donner votre avis.

    Le Pouvoir du Peuple Français

    Lorsque dans le cours des événements humains, il devient nécessaire pour un peuple de dissoudre les liens politiques qui l’ont attaché à un autre. Il devient évident que chaque citoyen avec un tant sois peu d’humanité, dois être confronté au choix du vote de manière régulière, le respect dû à l’opinion de l’humanité oblige à déclarer les causes qui le déterminent ainsi qu’une vision de ce que doit être le futur de cette dite l’humanité.


    Enfin il vont encore me bloquer car certain préférons sauter du coq à l’âne, cela permet à l’autruche de noyer le poisson, afin de tromper le pigeon..


  • zygzornifle zygzornifle 7 décembre 15:06
    Où va l’argent de nos impôts ?

    Si cela se savait il y aurait des millions de gilets jaune dans les rues et le gouvernement serait obligé de s’enfuir du pays pour se réfugier ailleurs .....


  • INsoMnia INsoMnia 7 décembre 21:58

    @ eau-du-robinet

    Bonsoir,

    ils nous coûtent un Pognon de Dingue !!!!

    Merci pour votre article.


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 8 décembre 09:07

      Bonjour INsoMnia,

      .

      Merci pour votre message. smiley
      .
      Il faut faire passer le lien de cet article aux autres gilets jaunes !

      Je vais ici citer un exemple qui figure dans cet article, qui est celui de la fraude fiscale la quelle atteint 100 milliards d’euros par an, ce montant est supérieur de 20 milliards à celui relevé dans le dernier rapport en 2013 !!!!!

      Alors les merdias se focalisent sans cesse sur l’ISF qui n’est pas le cadeau le plus signifiant faites aux riches mais qui permet de détourner l’attention des citoyens des bien plus grands cadeaux faites par l’état français aux riches et ultra riches.

      Voici l’exemple (extrait de cet article) :

      3.100 emplois ont été supprimés dans les services de contrôle fiscal depuis 2010, dénonce Vincent Drezet, avant de rappeler : "Seule une véritable volonté politique en matière de lutte contre la fraude fiscale doit donc inverser cette logique qui affaiblit le contrôle fiscal".

      .

      Il y a des emplois administratives qu’il faut supprimer, sans doute, par exemple celles des doublons mais certainement pas pas celles des contrôleurs fiscaux ! 

      Bien au contraire il à fallut les doubler (avant leur licenciement) et c’est ainsi que l’état français pourrait récupérer facilement 50 milliards d’euros par ans sur le 100 milliards de fraude ce que représente un montant 10 fois supérieur comparé à l’ancien ISF !

      .

      La focalisation sur l’ISF par les merdias sert à cacher les véritables fraudes des riches et ultra riches.


    • titi 9 décembre 14:02

      @eau-du-robinet

      Il y a beaucoup à redire sur ces 100 milliards : sur la source, et sur la méthode.

      Sur la source :
      Les 100 milliards de fraudes fiscales proviennent d’une seule source : le syndicat des agents du trésor public. Syndicat très marqué à gauche qui a donc un intérêt politique dans ces chiffres.
      Intérêt corporatiste : demander plus de postes de contrôleur.
      Intérêt idéologique : mettre la responsabilité de l’écroulement du système de répartition sur les « salauds de riches ».

      Sur la méthode :
      Il n’y aucun moyen de mesurer ce qui est caché. C’est donc une évaluation statistiques au doigt levé.
      Sur cette méthode, c’est aussi celle utilisée par la SNCF pour évaluer la fraude : selon elle 7% dans les transports franciliens avec une perte de 63 millions de recette.
      Et donc la SNCF a réalisé une opération coup de poing fin octobre dans les gares parisiennes. Sur cette base de 7% il y aurait du y avoir 40000 fraudeurs pris en flag.... il y en a eu 3300. Soit un taux de fraude mesurée de 0,05% et encore pas toujours de mauvaise foi.
      https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/anti-fraude-la-sncf-pensait-verbaliser-40-000-fraudeurs-elle-n-en-coince-que-3-300-7795305972
      C’est très embêtant pour la SNCF : elle ne peut plus dire que ses comptes sont dans le rouge à cause des fraudeurs.

      Ces 100 milliards ils sont hautement politique et arrangent tout le monde : ils permettent de faire croire que notre système est viable, ou du moins qu’il le serait si tous jouaient le jeux.

      Sauf qu’il n’est absolument pas prouvé que ce soit bien le cas. Personne n’a donc intérêt à chercher la vérité.


    • titi 9 décembre 14:04

      @titi

      J’ajoute et les chiffres sont dans l’article en lien que la SNCF a mobilisé 550 agents pour une recette de 63000 euros.

      A vu d’œil, la SNCF a perdu 200 000 euros cette journée.


    • Spartacus Spartacus 9 décembre 20:22

      @titi
      Les 100 milliards c’est de la connerie gauchiste en boite...
      C’est un chiffre sorti des bolchéviques du syndicat SUD.

      La méthode pour y arriver est hallucinante et d’une connerie....

      En gros « on prend le chiffre des entreprises contrôlées, et on utilise le montant notifié multiplié par le nombre d’entreprises en France. Et ils trouvent entre 80 et 100 milliard.

      Pourquoi c’est FAUX et une escroquerie !!?

      Parce que la base est fausse et tronquée..

      1-Les entreprises contrôlées sont des entreprises « choisies ». Aucune n’est prise au hasard.

      C’est comme prendre un échantillon d’un Epad trouver la moyenne d’age (80 ans) et d’en déduire que la moyenne Française est à 80 ans.

      2-les chiffres des notifications ne sont pas des chiffres de réellement recouverts. 50% disparaît en contestations légales car contrôle incomplet ou biaisé. 

      Le vrai chiffre est plus près de 10 milliards.





  • Le Panda Le Panda 8 décembre 09:27

    Bonjour eau-du-robinet et les autres

    Merci pour certains échanges qui démontrent sans contexte que nous sommes bien présents. Il est regrettable sur deux points dans les débats, l’engouement qu’avez fait lancer Agora Vox lors de la journée du 5 eme Pouvoir aurait du avoir lieu en ces moments. Le forum est rempli de bonnes intentions de bon sens. Mais je lance l’éponge jusqu’au passage de mon article pourquoi ? ras le bol que certains manipulent les cartes à l’encontre du « Droit de paroles » que chacun assume ses responsabilités. En ce qui me concerne je vous souhaite un très bon WK et surtout de la prudence évitez face à « la fourberie » de Macron de vous laissez emporter, pensez qu’il y a toujours quelque part une ou plusieurs personnes qui vous aime. Bonne soirée et bons débats. Un article qui dit bien ici ce qu’il veut dire on ne mène pas un combat sans convictions pour le respect de chacun. Voilà merci pour le mot que j’ai lu et réellement poursuis eau-du robinet !

    Le Panda

    Patrick Juan


  • Jean Keim Jean Keim 8 décembre 14:25

    Cet article, excellent, comme beaucoup d’autres à caractère économique montre que tous nos problèmes tant personnels que collectifs tournent autour de l’argent, ainsi est identifié clairement et maintes fois le problème des problèmes, l’argent ne se mange pas, il ne chauffe pas et ne sert pas de matériaux de construction pour nos logements, il ne se met pas dans le réservoir de nos véhicule, il ne rend pas nos enseignants meilleurs pédagogues, de même mon médecin n’est pas grâce à lui plus efficace, pour ces deux derniers exemples son excès peut d’ailleurs amener un effet contraire, bref l’argent-fric est d’urgence ce qu’il faut changer dans notre civilisation, et l’argent est ce que nous pensons de lui, ainsi pointe son nez l’éveil d’une autre conscience.


  • charly10 9 décembre 11:37

    Début 2017 la France lance un emprunt obligataire, Vert, au bénéfice de la transition énergétique. Sur Europe 1 ce dimanche Matin, Ségolène Royal, dans l’émission le « grand rendez-vous » demande ou sont passés ces 13 milliards  ?

    https://youtu.be/28Xiry_3a3w

    On s’en doute, dans la caisse de l’état, mais sont-ils employés réellement à leur vocation initiale ? et CE GOUVERNEMENT a le culot de demander aux citoyens d’accepter des taxes carbone supplémentaires. Le gouvernement a reculé pour 2019, mais après ?


    • titi 9 décembre 12:42

      @charly10

      Elle est quand même crétine Mme Royale… elle pense que les gens qui prêtent le font au regard de la politique verte de son gouvernement.

      Non. Ils prêtent parce que c’est leur job.
      Si ca se trouve les obligations « verte » françaises sont intégrées dans un produit complexe où elles sont combinées avec des obligations ou des actions des exploitants des gaz de schistes pour « tempérer » le risque.

      Soit elle croit à ce qu’elle dit : et elle est vraiment bête.
      Soit elle ne connais pas du tout le monde qui l’entoure : et elle est vraiment bête.


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 9 décembre 12:43

      Bonjour charly10,

      Merci pour cette information complémentaire pertinente smiley


  • Le Panda Le Panda 9 décembre 14:37

    Information de droit

    Pas loin de 1400 arrestations en France il faut savoir que c’est illégal il est interdit selon les « Avocats » de droit avec lesquels j’ai pu discuter en effet soit le délit est avéré et il a flagrant délit, là « la mise en garde à vue » se justifie dans le cas contraire on se moque de chacun de nous ? Alors ne parlons pas des personnes qui sont détenus . https://fr.wikipedia.org/wiki/Garde_%C3%A0_vue_en_droit_fran%C3%A7ais

     Ce qui démontre de façon évidente que la loi française a été violée par l’Etat Il n’y pas de prévention en la matière. CQFD 

    Le Panda

    Patrick Juan


  • Le Panda Le Panda 9 décembre 18:51

    eau-du-robinet

    Le pire n’est pas là, le pire et encore à venir, le chien aboi la caravane passe. Car il a fort à parier que « Les Gilets Jaunes » dans la publication du JDD vont monter un « parti » qui ne risque d’apporter de l’eau au service de Macron.

    Un gilet jaune de l’Indre a affirmé mardi matin travailler à la création d’une liste pour les élections de mai.

    Les gilets jaunes ont-ils un avenir politique, au sens électoral du terme ? Peut-être bien. En tout cas, certains affirment y travailler. Et cela dès les Européennes du mois de mai 2019.Mardi matin, sur France Inter, Léa Salamé recevait un gilet jaune de l’Indre, Jean-François Barnaba a dit y « travailler avec une intensité et un engagement total ». https://www.lexpress.fr/actualite/politique/elections/et-s-il-y-avait-une-liste-gilets-jaunes-aux-europeennes_2051832.html

    Cela démonterait le jeu dont la plupart des « médias » se sont gavés, je ne sais si tu le savais, ni si les personnes qui suivent ce fil aussi ? Puis dire que j’en parle.  smiley

    Le Panda

    Patrick Juan


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 9 décembre 23:17

      Bonjour Le Panda,
      .
      "Le pire n’est pas là, le pire et encore à venir

      « 
      .
      Je le crains aussi ....
      .
      Personnellement je suis pour le RIC mais le gens sont ils assez mure pour adhérer à un système vraiment démocratique.
      .
      Nous dérivons de plus en plus vers la dictature. Macron décide tout seul, enfin pas vraiment il applique les directives de la commission européenne les GOPE’s
      .
      La France bascule de plus en plus dans la dictature, une dictature au service du monde de la finance ! L’oligarchie financière craint la vrai démocratie, celle ou le peuple à le pouvoir. L’oligarchie financière à toujours préféré les dictatures !
      .
      Il en à mare d’entendre 99,999% de gens répéter, comme de moutons, par ce que les médias nous répètent au long de la journée qu’on vie en »démocratie« , en commencent par RMC, Jean-jacques Bourdin.
      Nous ne vivons pas en démocratie mais en PLOUTOCRATIE !!!
      .
      Bourdin répondrait mais vous pouvez élire les gens, »E.Macron à été bien élu démocratiquement" à ce que j’ai répondrait :
      .
      Ce n’est pas parce-ce-que on élit des gens qu’on vie en démocratie !!!

      1. Le grands médias appartiennent à 9 milliardaires (oligarchie financière)
      2. Ce sont eu qui décident de manière non démocratique quel candidat à le droit à l’antenne et le CSA n’a aucun pouvoir pour intervenir sur sélections faites par l’oligarchie financière ni de sanctionner ses merdias !
      3. Une étude américaine à démontre que le candidat qui reçoit le plus grand temps d’antenne est quasi systématiquement élu. Cela à été le cas d’Emmanuel Macron, ainsi de son prédécesseur François Hollande qui ont obtenu les plus grand temps d’antenne !!!
      4. Pour financer un programme présidentiel il faut du pognon, bien plus que 15 million d’euros, argent qu’un candidat du peuple n’à pas ! Donc le monde de la finance sponsorise leur pions en attendant au retour l’envoi de l’ascenseur ... les avantages fiscaux au détriment de l’intérêt général, fermer l’œil sur la réglementation de la protection environnementale, etc.

      C’est ainsi qu’ils font croire aux gens que nous vivons en démocratie, hors c’est l’oligarchie qui contrôle tout, les grands médias, elle assure le financement des campagnes politiques de leur candidats, filtre les candidats à l’antenne, etc. Sans l’appui des grands médias un candidat n’a aucune chance d’être élu. Pire encore les candidats qui présentent un danger pour l’oligarchie sont systématiquement diabolise par les médias, du style : parti politique d’extrême gauche, parti politique d’extrême gauche, parti politique populiste, et que sais je d’autres !

      .

      La seule chose qui pourrait sauver les gilets jaunes est le RIC, sauf j’ai peur que les gens ne sont pas tout à fait prêt à mettre ce projet en pratique.

      .

      De que vous faites déléguer votre pouvoir à un représentant politique vous êtes foutu (en ce qui concerne le système actuel) !!!

      Voyez vous le système politique actuel est un système ou nous sommes mis sous tutelle, dépourvue de nos droits de pouvoir sanctionner un candidat au cours de son mandat.

      .
      Le peuple doit avoir la possibilité de révoquer d’un candidat qui ne respecte pas ses engagements au cours de son mandat hors nous sommes dépourvue d’outils pour contrôler nos hommes politique.

      .

      En voulant créer un parti politique les gilets jaunes signent la fin d’un mouvement libérateur de l’esclavage de l’oligarchie financière.L’oligarchie ne pouvait pas mieux espérer que les gilets jaunes créant un parti politique.

      .

      Une constitution doit être écrite pas le peuple, hors ses gilets jaunes qui s’apprêtent de créer un parti politique, se soumettent à la constitution actuelle une constitution esclavagiste, celle qui accorde toutes les privilèges aux riches.

      Bien cordialement,


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 9 décembre 23:55

      correction :
      parti politique d’extrême gauche, parti politique d’extrême droite, ....


Réagir