jeudi 31 août - par Laurent Herblay

Travailleurs détachés : Macron entre Hollande et Sarkozy

Curieux spectacle pour cette rentrée politique que de voir le président traverser l’Europe et s’agiter pour dénoncer cette « trahison de l’esprit européen  » que représente la fameuse directive sur les travailleurs détachés et réclamer sa réforme. Après le refus, temporaire, du rachat de STX par Fincantieri, on pourrait croire à une évolution souverainiste. Sauf qu’il ne s’agit que de communication.

 

Postures et compromis dérisoires
 
Sur STX, même s’il faut pour l’instant se réjouir de la décision prise de mettre son veto au rachat par des Italiens très liés à des Chinois, il convient de rester prudent. S’agit-il d’une commedia del’arte, comme nous avons eu le cas sur Alstom, où ceux qui nous gouvernent cherchent surtout à montrer qu’ils défendraient les intérêts de la France, tout en laissant faire en réalité grâce à des pseudo-compromis bancals. Il faut attendre quelques semaines pour juger pleinement ce que le gouvernement décidera de faire sur ce sujet. Comme nous l’avons bien vu avec Alstom et GE, le compromis était totalement déséquilibré, et rarement en faveur de nos intérêts, dont la défense semble tétaniser nos dirigeants.
 
Voilà qui amène à remettre en perspective le cinéma diplomatique de Macron. Bien sûr, entre des discours calibrés, et un tour d’Europe alimentant les média, le président semble prendre à bras le corps ce problème. Ici, on peut y voir l’enfant politique de Sarkozy : beaucoup d’agitation, de coups de mentons, pour pas grand chose au final (comme pour la délinquance et la finance alors). Car ce qui est frappant pour qui accorde la moindre attention aux propositions de l’Elysée, c’est leur très grande timidité. Ce n’est pas en limitant à un an des contrats, qui sont de toutes les façons bien plus courts en général, que cela limitera cette pratique, d’autant plus qu’il serait sans doute possible de les enchaîner.
 
Si cela était si choquant, il faudrait faire comme pour Schengen après les attentats : une suspension de cette pratique scandaleuse, qui introduit une concurrence totalement déloyale pour tous les travailleurs français qui, avec pourtant 15% de la population qui cherche un emploi, affrontent la concurrence de personnes qui viennent de pays où les cotisations sociales sont bien plus faibles et où les salaires sont bien plus bas. Mais, merci à Emmanuel Macron de montrer qu’il est si compliqué de changer quoique ce soit dans l’UE, montrant bien que la seule véritable solution est une sortie de ce monstre. Car nul doute que le compromis à venir ne changera pas plus les choses que celui obtenu par Hollande
 
Bref, ici, Macron ne fait que de la communication, une forme de triangulation, où il reprend un argument du camp adverse pour essayer d’affaiblir son opposition. Mais, à juger par une courbe de sondage qui descend plus vite que pour tous les autres présidents, les manœuvres grossières du président ne parviennent pas à convaincre. Le maquillage est bien trop grossier. Et ce faisant, il est possible qu’il parvienne à la fois à décevoir ses soutiens sincères, déçus par les gouttes d’eau d’apparence souverainiste qu’il met dans son vin, sans pour autant convaincre ceux qui s’opposaient à lui, pas dupes de la réalité des mesures qu’il prend ou encore de l’agenda plus global qu’il a choisi de mettre en place.
 

 

Ce faisant, Macron montre qu’il n’est que l’enfant politique de Sarkozy et Hollande. Du premier, il reprend les postures aussi jupitériennes que désordonnées et superficielles, qui ne changeront pas grand-chose au final. Et du second, il reprend le goût des compromis et de la moraline venue de gauche. Et au final, il poursuit dans la même direction qui nous mène à l’échec depuis plus de 30 ans.


10 réactions


  • Sozenz 31 août 13:41

    il reprend les postures aussi jupitériennes

    ça devient exasperant cette manie de se mettre à la sauce tout le monde . vous allez vous la fermer avec votre jupiter à toutes les sauce pour parler de macron . vous gachez tout votre article en rentrant dans le conformisme du moment ...
    ça me sort par les yeux .... MOUtonssssssssss


  • Sozenz 31 août 13:45

    désolée si c est tombé sur vous ... mais vous avez été la goutte .


  • bob14 bob14 31 août 14:06

    ça yé..les ordonnances sont enfin dévoilées...Le changement dans la continuité, ou comment faire du neuf avec du vieux...L’enfumage est à son comble et la France en chute libre...Temps clair à nuageux avec soleil entrecoupé de pluie...Les températures grimperont dans la journée, pour redescendre pendant la nuit... !


  • V_Parlier V_Parlier 31 août 14:36

    Je reste persuadé que cette chute de popularité n’a rien à voir avec des sujets aussi précis et sérieux. Simplement, après la période électorale, Macron n’a pas renvoyé l’ascenseur aux journalistes qui l’ont porté au pouvoir. Leur vengeance est donc déjà à l’œuvre alors que depuis déjà plusieurs semaines ils réorientent l’opinion des moutons contre lui. C’est tellement gros... mais personne ne semble accepter des explications aussi simples. (Qu’on ne me dise pas que ses projets sur le code du travail sont une découverte !)
    Pour l’aspect « je fais de la com’ mais j’appliquerai de toute façon les directives de l’UE », je suis bien entendu d’accord avec l’auteur, qu’on soit en présence de Macron ou de n’importe quel autre européiste.


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 31 août 18:13


    Macron, comme ses prédécesseurs, et tant d’autres, dit qu’il va changer la directive sur les travailleurs détachés, qui choque sa version des « valeurs européennes » ! Pipeau !!


    Les valeurs fondamentales de l’ Europe sont justement la libre circulation des capitaux, des marchandises, des hommes et des services, qui ont ouvert les économies européennes à la mondialisation. Il s’agit de mettre en concurrence européenne et mondiale, chaque salarié avec tous les autres.

    Sans les 4 libertés, l’ UE n’a plus de raison d’être !!

    Macron se retrouve piégé par les Traités.


  • zygzornifle zygzornifle 1er septembre 08:48

    Un p’tit coup de K2R et ils sont détachés .....


  • zygzornifle zygzornifle 1er septembre 08:49

    Avec macron on va devenir des contribuables détachés , il va nous détacher de nos économies en les ratissant .....


  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 1er septembre 12:59
    La question dépasse celle du « travail », du « chômage » et en général des « salaires », les gens se demandent pourquoi et pour qui ils travaillent puisque les richesses nationales continuent dans toute la transparence à l’émergence d’un monde parallèle où vit une infime minorité de milliardaires loin de la misère humaine !

    Pourquoi la modératiude refuse de publier mon article proposé le 30.08.2017 ?

    VOUS PENSEZ QUE LES SYNDICATS CHANGERONT QUELQUE CHOSE AVEC LES LES DÉFILÉS DE RUES  ? 

    VOUS PENSEZ QUE « L’INSOUMISSION » PEUT RENVERSER LA SITUATION APRES AVOIR ACCEPTÉ LA SOUMISSION  ? 

    Lisez mon article et faites votre conclusion :

    « MACRON SE DÉVOILE, LES FRANÇAIS S’INTERROGENT »

    S’il n’est pas encore publié et s’il y a des résistances, cela veut dire que les chances du changement en France sont quasi nulles ! 



  • zygzornifle zygzornifle 1er septembre 15:45

    en tout cas les 3 lascars la ne se sont pas détachés du pogon , ça baigne pour eux .....


Réagir