lundi 22 février - par CHALOT

Vaux-le-Pénil n’échappe pas à l’urgence sociale !

JPEG

 

Lettre ouverte au maire de Vaux-le-Pénil

Des dizaines et dizaines de familles vivent dans une situation financière difficile dans notre ville où il fait pourtant si bon vivre grâce aux services à la population divers et efficaces.

Notre champ de compétence recouvre le droit au logement et non la solidarité alimentaire mais l'urgence sociale et la situation sanitaire ont conduit notre association à prendre de nouvelles initiatives.

Durant le confinement, dès le 15 mars 2020, le DAL a organisé une distribution de produits pour aider les familles en grande difficuté. Trois fois par semaine une équipe de jeunes est allée déposer à domicile des colis alimentaires.

A la fin du confinement, la distribution devenue hebdomadaire a perduré grâce au soutien apporté par de nombreux donateurs.

Durant l'hiver 2020-2021, sensible à la situation de SDF, l'association a accompagné ces personnes, et a hébergé, ponctuellement, deux d'entre elles durant la vague de froid.

Les relations étroites que nous avons nouées avec le CCAS ont permis d'agir en complémentarité.

Publicité

Si nous nous félicitons de l'engagement qui a été le vôtre en proposant de payer trois nuits d'hôtel à un SDF vivant dans une tente installée près du Moustier, nous pensons qu'il nous faut réfléchir ensemble sur les suites à donner.

Le lancement par nos soins d'une cagnotte de solidarité qui, bien accueilli par la population locale, permet de financer des mises à l'abri, constitue un outil citoyen utile pour faire face aux urgences, certes, mais :

  • Le coût de l'hébergement à l'hôtel étant élevé, plus de 50 € par nuitée, c'est un recours qui ne peut qu'être exceptionnel ;

  • Pour un suivi prolongé des personnes et une action conjointe assurée par des bénévoles et des professionnels, nous devons pouvoir disposer de quelques semaines pour passer de la mise à l'abri à l'accès à un logement accompagné.

Vous pouvez à juste titre rappeler l'existence du 115 mais vous savez bien, qu'en dehors des périodes de grand froid, les SDF ne peuvent pas y prétendre et s'ils sont pris en charge, ils risquent de se retrouver, loin de leur lieu de vie, dans un hôtel disponible qui peut se situer à des dizaines de km.

Nous vous proposons d'étudier, ensemble, la possibilité de l'ouverture d'un espace dédié adapté pouvant accueillir, en cas de nécessité, trois ou quatre personnes.

Ces lieux potentiels existent sur la commune.

Nous pourrions agir de concert, la ville confiant à une association constituée ou à un collectif.

Les services extérieurs de l'Etat pourraient être associés au projet ainsi que le Conseil départemental et la Maison Départementale des Solidarités.

Publicité

J'espère que ces quelques propositions trouveront un écho et qu'il vous sera possible de me rencontrer afin que l'on puisse discuter de la faisabilité ou pas d'un tel projet.

Cordialement

JF Chalot

président du DAL 77

Le lien pour la cagnotte de la solidarité :

https://www.leetchi.com/c/une-caisse-de-solidarite-citoyenne-a-vaux-le-penil

Le dessin est de Sapiens, merci à lui

 




Réagir