mercredi 7 novembre - par Amaury Grandgil

Intégristes contre intégristes

A chaque fois que l'on tente d'évoquer sérieusement l'Islam fondamentaliste en France, un des deux fléaux déchirant nos banlieues avec la multiplication des "incivilités" pour reprendre le terme pudique des médias et nous amenant doucement à une guerre civile, on leur oppose les catholiques "tradis" ou dits "tradis" comme si c'était le même genre de violences. Moi qui ai fréquenté ce milieu et qui les connait bien, je trouve ça rigolo. Cela me rappelle cette descente en voiture avec quatre d'entre eux dans la Midi de la France. Comme nous étions vendredis de Carême les "dangereux" "tradis" suggérèrent de ne pas manger et boire, ou un quignon de pain et un verre d'eau. Ce que nous fîmes sur un parking d'aire d'autoroute.

Notre chauffeur en profita pour faire le plein et désœuvrés nous errions dans les rayons du magasin collé aux pompes les yeux comme ceux du loup de Tex Avery dés que nous croisions quelqu'un avec un sandwich. Deux d'entre nous "fanatiques" que nous étions s'achetèrent quelque chose de plus consistant et de quoi se désaltérer. Voilà pour le fanatisme de ces dangereux catholiques qui de temps en temps participaient à des manifestations d'une violence indicible (récitation du chapelet dans la rue, procession avec des cierges aussi dangereux que des mitraillettes c'est bien connu).

Je ne les renie pas, je n'ai aucun ressentiment à leur encontre. Avec le recul l'épisode est même plutôt amusant. Tellement de "non dits" au fond tout comme dans cet épisode de "Strip Tease" où l'on voyait de jeunes charismatiques affirmer s'être "guéri de la masturbation" et se regarder les uns les autres pour surveiller lequel aurait l'air le plus coupable...

Je les quittai au moment de "la dernière tentation du Christ" quand les adultes manipulant ce mouvement de jeunes abandonnèrent à leur sort les exaltés qui ont mis le feu au cinéma saint Michel, exaltés qu'ils avaient embrigadés et dans le cerveau desquels ils avaient martelé la nécessité de commettre quelque action stupide. Et puis brûler un cinéma c'est comme brûler des livres, c'est pour moi strictement inconcevable quelles que soient les œuvres considérées. Je ne brûlerai même pas les romans de Christine Angot ou ceux de Marc Lévy c'est dire. La censure est encore bien réelle dans ce pays, de plus en plus insidieuse au nom d'une idée frelatée du respect.

Quant au rôle des femmes chez les catholiques "tradis", si évidemment dans le discours il est perçu sous un angle très réactionnaire, dans les faits il en est tout autrement. Et je me rappelle plus d'une fine mouche, d'une maline qui contournait les cadres moraux très stricts sans aucune difficulté.

La difficulté avec l'Islam radical est bien différente. C'est un contre-projet de société s'opposant à la nôtre, à notre histoire, à nos valeurs, à l'éducation que les occidentaux prodiguent encore à leurs enfants pour certains d'entre eux, certes ils sont de moins en moins nombreux il est vrai. Ce contre-projet se manifeste à travers des signes concrets dont les voiles ne sont pas des moindres. Je parlais des femmes, mais si on évoque "le" voile mais il y en a en fait de différentes sortes, de celui couvrant un peu à celui couvrant beaucoup voire tout. Ces femmes le portent ou sont poussées à le faire pour cette seule et unique raison militante. Dans la plupart des cas elles finissent toutes par porter l'intégral.

Quand ils jeûnent non seulement les croyants musulmans jeûnent avec ostentation pour la majorité d'entre eux mais ils incitent les autres à le faire voire suggèrent quand ils s'y adonnent personne ne mange du tout y compris les non musulmans qui dans la presque totalité des cuisines scolaires françaises n'ont quasiment plus le droit de manger du porc. Si d'aventure il y en a au menu c'est indiqué par des signaux dramatiques ou bien marqués, écrit en rouge ou en caractères bien gras comme la "junk food". C'est celui mange le coupable, l'enquiquineur dans de nombreux collèges et lycées de banlieue, et non le religieux imposant sa manière de voir par des intimidations diverses et variées.

Celle ou celui dénonçant la violence bien réelle dans les établissements scolaires et ses quartiers est également de ce genre d'emmerdeurs. Il ne faut surtout pas rappeler le réel, c'est mal en soi, c'est mauvais, c'est interdit. Cela contredit tous les bons principes des uns et des autres, la vision rose bonbon qu'ils ont de notre société violente. Il faut dire que la plupart des bons apôtres n'est pas touché par le problème ; ils n'habitent pas les quartiers dangereux à l'exception d'un ou deux illuminés pour lesquels c'est encore plus incompréhensible.

Quand la déflagration sociale aura lieu, que diront-ils ? Est-ce que les bonnes intentions servent à quelque chose à ces moments là ? Ou deviendront-ils sans doute des adeptes d'une politique de collaboration...

J'attend aussi la marche blanche pour soutenir Asia Bibi acquitté pour son "crime", avoir bu de l'eau dans un puits réservé aux musulmans...

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

Amaury - Grandgil

illustration prise ici



74 réactions


  • Le Panda Le Panda 7 novembre 11:54

    Amaury

    bonjour

    A chaque fois que l’on tente d’évoquer sérieusement l’Islam fondamentaliste en France. C’est pratiquement impossible, il ne faut pas ignorer que l’Islam est la seconde religion en France. L’extrémisme d’inspiration musulmane s’inscrit dans un faisceau d’idéologies politico-religieuses qui, depuis plus d’un siècle, ont circulé dans les sociétés du monde musulman, surtout dans sa partie arabe, en réponse à une série de crises internes et externes. lien
    https://pluriel.fuce.eu/le-fondamentalisme-islamique/

    Le débat risque d’être houleux

    Le Panda


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 7 novembre 11:57

      @Le Panda
      phénomène s’étant amplifié avec les révolutions islamiques


    • Le Panda Le Panda 7 novembre 12:27

      @Amaury Grandgil
      phénomène s’étant amplifié avec les révolutions islamiques.
      Mais ne soyons pas dupes si tu veux bien tout est parti de l’Iran en 1979 La révolution iranienne, également appelée révolution islamique ou révolution de 1979 est la révolution de 1979 qui a transformé l’Iran en république islamique, renversant l’État impérial d’Iran de la dynastie Pahlavi.


    • marceau 7 novembre 13:59

      @Le Panda
      C’est surtout la crise pétrolière de 1973 qui a déclenché cette résurgence islamiste.Les pays musulmans, l’Arabie en tête, ont pris conscience de leur capacité de nuisance et du pouvoir que leur réserve pétrolière et gazière leur donné sur les pays occidentaux !


    • Le Panda Le Panda 7 novembre 15:44

      @marceau
      Bonjour
      C’est surtout la crise pétrolière de 1973 qui a déclenché cette résurgence islamiste. Les pays musulmans, l’Arabie en tête, ont pris conscience de leur capacité de nuisance et du pouvoir que leur réserve pétrolière et gazière leur donné sur les pays occidentaux !
      Merci de cette précision, mais les deux éléments sont en cause c’est ce qui poussa VGE a restreindre les limitations de vitesses en 1974.

      Le premier choc pétrolier est une crise mondiale des prix du pétrole qui débute en 1971 à la suite du pic de production de pétrole des États-Unis et de l’abandon des accords de Bretton-Woods qui a pour effet une forte concentration de la dévalorisation du dollar et donc des cours du pétrole qui sont libellés en dollars. La crise économique induite est cependant souvent associée à ce choc à cause de la déclaration d’embargo de l’OPEP accélérant encore la hausse de prix du baril dans le contexte de la guerre du Kippour. D’octobre 1973 (date traditionnelle associée au début de la crise) à mars 1974, le prix du baril est quadruplé, passant de 2,59 à 11,65 dollars[1]. Les effets du « Premier choc pétrolier » se feront sentir jusqu’en 1978. Un second suivra en 1979. Voici le Lien complet Merci d’avoir relevé ce point qui est loin d’être un détail
      Le Panda


    • Rincevent Rincevent 7 novembre 17:37

      @Le Panda

      ‘’… tout est parti de l’Iran en 1979… ‘’ C’est vrai, mais depuis qu’ils ont consolidé leur état théocratique ils ne font plus ch… personne. Les chiites ne semblent pas très prosélytes. Le problème est bien le wahhabisme , donc sunnite. Moyennant quoi, nous obéissons aux US pour les sanctions contre l’Iran et nous vendons des armes aux Saoudiens pour qu’ils continuent à massacrer au Yémen. Comprenne qui pourra…


    • Le Panda Le Panda 7 novembre 18:08

      @Rincevent
       C’est vrai, mais depuis qu’ils ont consolidé leur état théocratique ils ne font plus ch… personne. Les chiites ne semblent pas très prosélytes. Le problème est bien le wahhabisme , donc sunnite. Moyennant quoi, nous obéissons aux US pour les sanctions contre l’Iran et nous vendons des armes aux Saoudiens pour qu’ils continuent à massacrer au Yémen. Comprenne qui pourra…
      Je n’ai pas écrit autre chose que ce que vous venez de citer, je partage pleinement la honte que la France porte sur elle en vendant des armes aux Saoudiens pour massacre des enfants je maudis cette position et merci de votre commentaire


    • Doume65 7 novembre 19:59

      @Le Panda
      « tout est parti de l’Iran en 1979 »
      Les frères musulmans, les wahhabites, ils viennent d’Iran ??

      Le fanatisme iranien est une mauvaise réactions à trois phénomènes : la volonté de domination du wahhabisme, l’expansion d’Israël et la méchante ingérence étasunienne.


    • Rincevent Rincevent 7 novembre 21:29

      @Doume65

      La cause de départ a quand même été la volonté du Shah de moderniser (donc occidentaliser) le pays à marche forcée. Ça ne pouvait que mettre vent debout tous les barbus. De plus, à l’époque, l’Iran entretenait d’excellentes relations avec l’état d’Israël qu’il avait reconnu.

      La première intervention significative des US date de 1953, en coopération avec les Anglais, pour renverser le 1er ministre Mossadegh, qui voulait nationaliser le pétrole. L’horreur…


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 novembre 09:24

      @Doume65
      ça n’excuse rien du tout


    • Doume65 8 novembre 11:42

      @Amaury Grandgil
      Je ne parle pas d’excuser qui que ce soit. jJe remets juste les choses dans l’ordre, ce qui a l’air de te déranger.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 novembre 13:09

      @Doume65
      Vous excusez donc les exactions des iraniens, pas la peine de les énumérer ici, mettre en balance des exactions pour minimiser les unes et parler des autres est d’une bêtise et d’une abjection sans bornes. Votre discours antisioniste je le connais, tout ça pour ne pas se dire antisémite en plus : Ce qui m’étonne toujours chez les gars dans votre genre, c’est qu’ils gueulent comme des putois sur leur liberté d’expression mais que finalement au bout du compte ne l’utilisent pas en se disant tout simplement antisémites. Ils n’ont pas beaucoup de couilles quoi...


    • Doume65 9 novembre 01:16

      @Amaury Grandgil

      « Vous excusez donc les exactions des iraniens »
      Tu sais lire ???
      J’ai écris : « Je ne parle pas d’excuser qui que ce soit ». C’est clair ou le français t’es étranger ?

      « mettre en balance des exactions pour minimiser les unes et parler des autres est d’une bêtise et d’une abjection sans bornes »
      Non ! Je ne mets rien en balance. Je donne une chronologie. En espérant que ce mot ne te soit pas inconnu.

      « Votre discours antisioniste je le connais »
      C’est marrant, tu n’a pas écrit mon discours anti-wahhabisme, dont j’ai portant parlé en premier. Chacun ses obsession. Je n’ai fait qu’énumérer les causes de ce que j’ai appelé la mauvaise réaction de l’Iran. C’est drôle, le seul jugement de valeur que j’ai utilisé c’est contre l’Iran et tu en vois partout ailleurs. Ah non, pardon, j’ai parlé de la méchante ingérence étasunienne. Mais ce qualificatif est presque un euphémisme pour leur action rappelée un peu plus haut par Rincevent.

      « les gars dans votre genre [...]tout simplement antisémites. »
      Accusation totalement diffamatoire ! Je te rappelles que la diffamation, à l’égard de l’antisémitisme est un délit.

      Ma première intervention répondait à ton péremptoire « tout vient d’Iran en 79 ». Je dis jusque qu’il s’est passé des choses avant dans l’histoire. Tu peux ne pas être d’accord, mais cela ne justifie pas le tombereau d’insultes calomnieuses que tu me renvoies.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 9 novembre 08:31

      @Doume65
      A d’autres mon grand...
      Quand j’étais dans les territoires ce discours soit disant pas antisioniste ni antiséme je l’ai entendu de bons petits militants qui venaient faire leur ptit tour et s’en allaient après s’être pris à Robin des bois.


    • Doume65 9 novembre 10:32

      @Amaury Grandgil

      Discussion impossible avec un esprit monomaniaque. Je n’insiste pas.
      Que dieu (celui des juifs, qui est celui des chrétiens et des musulmans) lui rende un jour la vue.


    • Doume65 10 novembre 11:52

      @Amaury Grandgil
      « Quand j’étais dans les territoires »

      De quels territoires tu parles ? Gaza et la Cisjordanie ?
      Dans ce cas, je comprends que tu sois tombé sur des antisionistes.


  • rogal 7 novembre 13:29

    Votre exemple personnel d’escapade ne donne en rien une vision d’ensemble du milieu catholique tradi, surtout sur le plan politique. D’accord avec vous, néanmoins, pour rejeter le parallèle boiteux avec l’islamisme.


    • Sophie Fonsec 8 novembre 22:09

      @rogal

      Boiteux c’est le terme pour l’image d’illustration du nartic parlant de l’islam en France :
      elle date de 2009 et a été prise à Kaboul lors d’une manifestation ...  smiley


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 9 novembre 08:30

      @Sophie Fonsec
      Tiens encore une flic de la pensée
      Allez, cherche, cherche


    • Doume65 9 novembre 17:25

      @Amaury Grandgil
      « Tiens encore une flic de la pensée »
      Elle est bonne venant d’un individu qui traite tous ceux qui ne sont pas parfaitement d’accord avec lui d’antisémites, comportement typique du parfait chien de garde.


    • Nobody knows me Nobody knows me 14 novembre 09:48

      @Amaury Grandgil

      Tiens encore une flic de la pensée
      Allez, cherche, cherche

      Elle vous a bien mis le nez dans le caca quand même, avec vos illustrations biaisées...
      xD


  • aimable 7 novembre 13:29

    il faudrait faire appel a Rédoine Faïd lui le spécialiste il aurait peut être une solution pour extraire cette dame de sa prison avec la complicité du directeur bien entendu, demander a Macron d’envoyer ses barbouzes pour réaliser le raid avec un hélicoptère aux couleurs Américaines , je pense qu’il n’y aura pas de réponse , il sera au abonnés absents .


  • Aéroclette Aéroclette 7 novembre 13:57

    Dans le 93 il y a plus d’évangélistes que de catholiques et protestants réunis.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 7 novembre 16:42

      @Aéroclette
      ils imposent le voile aux femmes ?


    • Doume65 7 novembre 20:01

      @Amaury Grandgil
      « ils imposent le voile aux femmes ? »
      Non, mais Trump et maintenant Bolsonaro.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 7 novembre 21:34

      @Doume65
      elle est bien bonne smiley


    • Doume65 8 novembre 19:00

      @Amaury Grandgil
      « elle est bien bonne

       »
      A moitié. Ces deux Présidents ne seraient personne sans les évangélistes. Trump est un allié du wahhabisme. Bolsonaro est un soutien d’Israël, autre complice du wahabisme. Bref, les évangélistes

      nous imposent le wahhabisme. Le wahhabisme

      fait bien plus qu’imposer le voile. Il impose le niqab. C’est là que je n’arrive plus à rigoler.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 novembre 20:46

      @Doume65
      ouhla on coupe bien les cheveux en quatre
      les évangélistes ?Quel rapport avec les cathos ?


    • Doume65 9 novembre 00:48

      @Amaury Grandgil

      « Quel rapport avec les cathos ? »
      Aucun. la discussion part de Aéroclette qui en parlait.
      Quant à moi, je dis que les évangélistes sont aussi dangereux que les wahhabites avec qui ils marchent la main dans la main. Mais je n’insisterai pas, on commence à tourner en rond.


  • Christian Labrune Christian Labrune 7 novembre 14:42

    @Amaury Grandgil

    Il n’y a, de fait, aucune raison d’emmerder les fidèles des religions qui ne nous emmerdent pas pour contraindre les musulmans à rentrer dans le rang. Un certain nombre de politicards minables ont déjà eu recours à ces sortes de velleités lâchement pitoyables : frapper toutes les religions en même temps pour ne pas paraître islamophobe et ne pas donner l’impression qu’on voudrait « stigmatiser » telle croyance plutôt qu’une autre. 

    Les problèmes posés par l’islam sont tout à fait spécifiques : le Coran prescrit de tuer, et les crimes atroces de ces dernières années prouvent surabondamment que de la lettre au passage à l’acte, il n’y a qu’un pas. L’islam est donc une religion terroriste et ses fidèles, dans leur majorité, puisqu’ils ne disent rien, y consentent quand ils n’applaudissent pas ! On ne peut plus l’ignorer, et c’est intolérable.


    • Cyrus Cylon 96877 7 novembre 15:25

      @Christian Labrune

      Vous vous révéler smiley 


    • Cyrus Cylon 96877 7 novembre 15:30

      @Christian Labrune

      Non la laîcité ce n’ est pas a la carte .
      Toutes les religion poussé a l’ extrême peuvent devenir un djihadisme.
      Il est sur qu’ il faut detruire 75% de l’ islam « de france » , mais il n’ est pas moins vrai qu’ il faut extirper les 10% de pourriture des autres religions .

      Pour commencer , il faut absolument interdire les ecole privé integriste elle n’ ont pas leur place en france . Les autres ecoles plus modéré sont tolerable , mais ne doivent plus être subventionné , L’ education nationale enfin doit etre « depolitisé » et reprendre sa place de creuset social tout comme le service militaire . 


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 7 novembre 16:41

      @Cylon 96877
      « Toutes les religion poussé a l’ extrême peuvent devenir un djihadisme. »
      c’est faux
      ah bon les cathos tradis font sauter des bombes ??????????
      pauvre type


    • Cyrus Cylon 96877 7 novembre 20:55

      @Amaury Grandgil

      Si je suis si pauvre que ça , vous pouvez faire un don quand vous le souhaitez smiley
      Ne me confondez pas avec raymond75 mon propos est très différent . 

      C’ est vous même qui faite l’ amalgame entre chretien , et catholique mais aussi 
      entre catho tradi , integriste , fondamentaliste , ... et croisé.

      J’ ai suffisamment d’ estime pour vous et vos écrit , pour ne pas le prendre personnellement , je suis bien conscient également que menacer l’ école « libre » peut être vécu comme une insultes par les « tradis ».

      C’ est donc moi qui vous ferait cette fois des excuses pour cette réaction piquante peut être mal définis de ma part mais que j’ argumenterais volontiers avec vous si vous le souhaitez .

      Sinon j’ irait « brouter » ailleurs ...Le sujet étant très sensible a m’ exprimez trop vite je risque moi même de radicaliser certain catho . 

      Vous avez abordez vous même le thème du cinéma et de la bombe incendiaire
      et surtout de la lâcheté de l’ église quand il fallut assumer l’ acte ... Pour ma part je leur pardonne autant que faire ce peut et je ne salirais pas le catholicisme en en rajoutant .

      Vous noterez cependant que je parlais de toute les religions et sectes et non pas seulement des catho et de l’ islam .Je me méfie bien plus des raëlien , de la scientologie , ou encore du neopaganisme (que j’ aime beaucoup) mais qui peut mener a l’ obscurité spirituelle... 

      C’ est la seule preuve de ma sincérité que je peut vous avancer .
      l’ attaque ne visait pas uniquement la frange la plus « agressive » de l’ eglise catholique , mais visait au contraire tout les extrêmes qui oubli un principe spirituel fondamental « tu ne tuera point » et l’ enseigne sous couvert de l’ ecole libre .

      En espérant avoir été plus clair .
      Bonne soirée .

      Cyrus 

      Post-scriptum : je vous épargne la liste des attentat « chretien » vous n’ avez certainement pas oublier les « phalange libanaise » qui ne sont pas catholique .

       


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 7 novembre 21:23

      @Cylon 96877
      Merci pour votre com,
      Ce n’est pas moi qui défendrait l’école dite libre, je suis un fervent partisan de l’école publique et de l’éducation nationale laïque surtout.
      Je ne dis pas que les chrétiens en général n’ont jamais commis de violences ou de massacres les cathos compris
      Mais en 2018 ce n’est pas eux le problème dans nos banlieues, un problème gravissime, avec une haine de plus en plus pesante.


    • Cyrus Cylon 96877 7 novembre 22:14

      @Amaury Grandgil

      La laïcité permet a chacun de vivre sa spiritualité en paix elle ne doit pas être dévoyé au profit de lute intercommunautaire ou politique .

      L’ école publique laîque républicaine peut aussi s’ inspirer de certaine valeurs , de mon temps on appelait ça « l’ éducation civique » au temps de mes grand parent on parlait de morale républicaine .

      On oubli trop souvent que l’ école était autrefois réservé a des « élites » , que même l’ accès a la lecture et a l’ écriture était très difficile.
      Grace a elle j’ ais reçus pas mal de « cadeaux » que je n’ aurais pas eu autrement .
      c’ est entièrement ma faute si je n’ ais pas su profiter de tout .

      Réformez l’ école « dite libre » peut être en l’ intégrant a l’ éducation national de manière provisoire c’ est aussi remettre de très bon élève ( et de très bon prof) en « locomotive » pour rétablir cette situation lamentable que nous vivons actuellement avec les chocs communautaire que notre société vit actuellement et pas seulement a l’ école ou dans les banlieue mais dans tout les pans de notre société. 

      Vous l’ avez compris , ce n’ est pas le coté confessionnel que j’ attaque , ni sa qualité d’ enseignement . Mais au contraire le loup qui entre dans la bergerie qu’ il soit musulman , païen ou autre .Ce même loup qui squatte l’ EN .Car sinon on se privera de bien des trésors que nous apporte l’ éducation .

      J’ aurais adoré vous avoir comme prof , ca aurais été sportif mais très intéressant et peut être gratifiant .

      Enfin je réitère mes excuse non seulement a vous mais a tout ceux que j’ ais pu choquer en répondant un peut vivement a l’ autre interlocuteur que j’ ai pris a parti un peut par colère et ressentiment .

      Merci de m’ avoir lu et répondus .


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 novembre 09:15

      @Cylon 96877
      Le problème de l’Islam dans l’école public c’est qu’il grignote de plus en plus des parts en imposant qui des menus halal, la pause ramadan, le voile en classe. Que les profs et les administrations laissent faire par peur de représailles, peur qui n’est pas infondée. On ne risque pas sa vie pour 1800-2000 Euros.
      Il y a aussi le problème d’envoyer dans les quartiers des profs tout juste titularisés qui sont autant de bleusaille terrifiée...
      L’école privée sous contrat est déjà largement sous contrôle de l’état puisque le CAPES privé est sur des critères nationaux et fixé par le ministère. Le problème c’est le hors contrat, y compris pour les écoles musulmanes.


    • Christian Labrune Christian Labrune 8 novembre 09:49

      @Amaury Grandgil

      Je dois préciser et vous pouvez d’autant moins l’ignorer que je vous ai souvent taquiné sur votre catholicisme revendiqué que je suis athée autant qu’on peut l’être. J’aurai servi pendant 38 ans une école républicaine et laïque à laquelle vont évidemment mes préférences.

      Il reste que dans l’état de décomposition où elle se trouve depuis le milieu des années 80, j’ai souvent conseillé à des familles de certains quartiers, lorsqu’elles en avaient les moyens, d’envoyer plutôt leurs jeunes enfants dans des écoles privées, voire confessionnelles, où ils pourraient quand même avoir des chances d’apprendre quelque chose. Je me souviens d’un collègue d’origine musulmane, qui n’avait pas eu besoin de mes conseils pour faire inscrire ses enfants dans une excellente école juive du 18e arrondissement, et il avait eu tout à fait raison.

      Interrogeant des candidats au bac à Saint-Denis, à la fin du siècle dernier, j’avais bien été forcé de constater que ceux qui venaient de quelques établissements catholiques (le tampon de l’établissement sur les listes proposées ne laissait aucun doute sur l’orientation confessionnelle) étaient objectivement beaucoup mieux préparés que les autres. Ce qui n’empêchait pas quelques collègues, rongés par un parti pris idéologique hérité du petit père Combes, de prétendre bêtement le contraire.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 novembre 09:57

      @Christian Labrune
      Il faut reconnaître que je comprends parfaitement pourquoi les parents mettent leurs gosses dans le privé. Il y a un véritable projet éducatif le plus souvent, un vrai suivi des enfants, y compris pédagogique même si ce n’est pas toujours le cas bien entendu.
      Il n’y a pas de parti pris idéologique, je crois que le problème est autre.
      La plupart des enseignants font en 2018 ce métier « par défaut », pas assez bons pour faire autre chose en quelque sorte, et il y a les « facilités’ apparentes du métier. dont les vacances malgré les salaires lamentables des profs dans l’EN.
      Il y a aussi la question du »management" des établissements que les directions tiennent comme une entreprise, qui sont là pour faire faire des économies à l’état, il y a un profond mépris des enseignants.


    • Crab2 8 novembre 10:35

      @Cylon 96877  

      63% de nos compatriotes sont sans religion - 64% des jeunes de 16 à 29 ans se déclarent incroyants, ce sont les institutions et ceux qui les dirigent qui ne respectent pas ni les droits de l’homme ni la laïcité.

      Suite  : Laïcité – Blasphème - Euthanasie 

      https://laicite-moderne.blogspot.com/2018/11/laicite-blaspheme-euthanasie.html


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 novembre 10:43

      @Crab2
      Les 46 % restants qu’est-ce qu’on les entend en tout cas !


  • Raymond75 7 novembre 15:29

    Tous les "tradis’ de toutes les religions sont des oppresseurs dès qu’ils le peuvent. Les tradis catholiques ont oppressé la France pendant des siècles, et ils sont pour l’instant neutralisés. Les tradis musulmans se sont infiltrés car on a pas osé appliquer les lois de la République, par faiblesse et de peur de paraitre racistes.

    Maintenant la réalité ne peut plus être cachée : soit la république agira, soit ce sera le ’peuple souverain’ ! Et craignez sa colère ...


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 7 novembre 16:40

      @Raymond75
      on attend 


    • Jonas 7 novembre 22:52

      @Raymond75 « Les tradis catholiques ont oppressé la France pendant des siècles »

      C’est aberrant.
      L’état français a été construit intégralement pendant plusieurs siècles par des rois et reines très chrétiens catholiques (Clovis, Charles Martel, Pépin le Bref, Charlemagne, Aliénor d’Aquitaine, Philippe Auguste, Blanche de Castille, Saint Louis, Philippe le Bel, Charles VII, Louis XI, Louis XIII, Louis XIV, Louis XV, Louis XVI...), en rassemblant patiemment et méticuleusement les provinces, les régions et en luttant contre les hérésies destructrices de l’unité de la nation (catharisme, protestantisme, invasions islamiques, etc...).
      Toutes les institutions françaises, hôpitaux, associations caritatives, écoles, universités, tribunaux, parlement, cour des comptes, poste, ponts et chaussées, banques, cathédrales,... que vous connaissez aujourd’hui ont été pensés, structurés et édifiés sous la France catholique.
      Pourquoi croyez-vous qu’il y ait une croix catholique au sommet de l’université de la Sorbonne, et sur le dôme du Panthéon ?
      Pourquoi le plus vieil hôpital de Paris s’appelle Hôtel-Dieu ?

      La littérature chrétienne, le « Paradis perdu » de Milton, « Polyeucte » de Corneille, « Esther », « Athala » de Racine, Bossuet, etc... la musique sacrée de Palestrina, Hildegarde Von Bingen, Bach, Mozart, Gounod, Schubert, etc... entre autres forment les piliers de la culture européenne.

      La république et sa religion maçonnique n’ont fait que piller et dilapider cet héritage millénaire à partir de 1789.


    • Raymond75 8 novembre 08:37

      @Jonas
      La France des rois s’est construite par l’oppression, la torture, la guerre permanente, le déni des droits individuels, la répression sociale, et la religion catholique était obligatoire et imposée. Malheur à ceux qui se revendiquaient d’une autre croyance ou qui ne croyaient pas ! Les premiers bâtiments détruits lors de la révolution furent les églises, vides aujourd’hui.

      La révolution a créé en France la démocratie et son fondement est la ’déclaration des droits de l’homme et du citoyen’ et s’est achevée 100 ans plus tard par la loi de 1905 qui défini la liberté de conscience. Le code civil qui en est issu a inspiré de nombreux pays par la suite.

      Aucune religion n’a pu exister sans être imposée par l’endoctrinement et la répression.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 novembre 09:09

      @Raymond75
      Beaucoup d’anachronismes...
      Et un manque de bon sens. Aucun pouvoir temporel ou spirituel ne disposait des moyens de coercition dont nos gouvernants disposent à foison en ce moment.


    • Christian Labrune Christian Labrune 8 novembre 10:18

      La France des rois s’est construite par l’oppression, la torture, la guerre permanente, le déni des droits individuels, la répression sociale, et la religion catholique était obligatoire et imposée.

      ==============================
      @Raymond75

      Vous écrivez des énormités dignes des Fouquier-Tinville et autres terroristes de 93, lesquels n’hésitaient pas à présenter le pauvre Louis XVI comme un « tyran », ce qu’il n’était évidemment pas : le bonhomme était très cultivé, très soucieux du bonheur des peuples (voir l’excellente biographie critique d’Evelyne Lever) et ce qui lui aura précisément le plus manqué après 89, c’est de ne pas présenter les traits de caractère qui sont propres aux tyrans. C’est sa pusillanimité qui l’aura perdu.

      La monarchie française, depuis Clovis, n’aura pu se maintenir que par ce que Montesquieu appelle le « consentement des peuples », lequel n’a rien à voir avec la tyrannie. Bien évidemment, il y aura eu des hauts et des bas, et bien des horreurs regrettables. Tous les rois de France n’auront certes pas été à la hauteur d’un Charles V, d’un Louis XI, d’un Henri IV ou d’un Louis XIV, mais dans l’ensemble, ils auront tous assez bien contribué à la grandeur d’un pays qui deviendrait le centre du monde civilisé dès la fin du XVIIe siècle.

      En tout cas, les sujets de Louis XV le bien-aimé, et je parle de ceux qui étaient socialement les plus défavorisés, auront eu une existence infiniment moins horrible que les prolétaires du XIXe siècle soumis à la tyrannie des intérêts financiers de la classe bourgeoise.


    • Crab2 8 novembre 10:44

      @Christian Labrune
      ’’Le pauvre Louis XVI’’, insensible aux arguments de Necker a refusé l’assemblée et donné l’ordre d’évacuer la salle, son acte de despote ( roi de droit divin ) l’a conduit à sa perte c’est là l’origine du serment du jeux de paume, lequel a généré le début de la révolution.


    • Christian Labrune Christian Labrune 8 novembre 11:19

      @Crab2

      Louis XVI n’avait pas les dispositions qui sont nécessaires à quelqu’un qui doit gouverner, cela ne fait aucun doute. Il n’était pas plus fait pour être roi que notre Macron n’est fait pour être président de la République.

      Dans des temps difficiles, il aura toujours agi à contretemps, multiplié les sottises par incapacité, avec les meilleures intentions du monde, de prendre les bonnes décisions au bon moment, comme tel autre qui voulait hier faire l’éloge d’un Maréchal qui s’est déshonoré en déshonorant son pays et qui est en train de faire exactement la même chose que lui en soutenant, contre toute logique, le régime islamo-nazi de Téhéran..

      Gouverner, c’est un métier. Louis XIV parlait de son « métier de roi ». Par temps calme, si on n’a pas les dispositions qui conviennent, ça peut passer. Louis III ne les avait pas, mais il avait été assez intelligent pour faire confiance à Richelieu. Louis XVI ne savait même pas à qui il pouvait durablement faire confiance.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 novembre 11:28

      @Christian Labrune
      Il s’est laissé mener par des minorités agissantes, car les vrais révolutionnaires n’étaient pas nombreux.


  •  C BARRATIER C BARRATIER 7 novembre 21:16

    La secte, c’est la religion des autres.....Des sectes sont interdites, pas d’autres. ...on préfère les nommer religions.

    D"accord l’islam salafiste n’est pas réformable, certains intégristes catholiques non plus, juifs idem ....

    voir en table des news :

    Paradoxes politico religieux http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=301

    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 7 novembre 21:25

      @C BARRATIER
      le problème de cet amalgame est qu’il ne changera rien à la montée du salafisme dans les banlieues, beaucoup plus violent beaucoup plus dangereux que les cathos tradis que j’ai quitté en 1989 soit il y a 29 ans.
      Ils font sauter des bombes ?
      Ils commettent des crimes d’honneur ?
      Ils excisent les fillettes ?


    • Christian Labrune Christian Labrune 8 novembre 10:34

      D"accord l’islam salafiste n’est pas réformable, certains intégristes catholiques non plus, juifs idem

      ==============================
      @C BARRATIER

      Je serai d’accord avec vous quand des voisins catholiques intégristes prétendront m’empêcher de manger du boudin le vendredi saint ou voudront m’interdire, me sachant athée, l’entrée de leur église à Saint-Nicolas du Chardonnet.


  • fcpgismo fcpgismo 8 novembre 07:07

    Des hordes de femmes voilées le grand remplacement est à l’œuvre, la guerre civile totale est inévitable...D’autant qu’on subit l’autre grand remplacement celui de la disparition du service public au profit de prédateurs privés.


    • zygzornifle zygzornifle 8 novembre 08:14

      @fcpgismo

      Oui le grand remplacement se fera par le ventre des fatmas ,c’était annoncé par Saddam Hussein , nous sommes « en marche » vers la grande Europe Saoudite ....


    • placide21 8 novembre 08:39

      @fcpgismo
      Il est fort probable que les hordes du grand remplacement soient le cheval de Troie des grands prédateurs privés ,on ne peut donc dissocier les deux faces de ce mouvement


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 novembre 10:56

      @placide21
      Le libéralisme s’accommode très bien du salafisme


  • moderatus moderatus 8 novembre 08:09

    Bonjour Amaury,

    l’Islam radical est le poison qui est en train de tuer la France.

    Nos quartiers de non droit sont minés de ces extrémistes qui font un travail de radicalisation sur la jeunesse de cdes quartiers.

    Et nos irresponsables au pouvoir ne font rien depuis 30 ans.

    Nous avons déjà des quartiers ou la charia règne

    l’ennemi public numéro 1 se mettait une burqa pour passer inaperçu, se serait risible si ce n’était à pleurer de colère.


    • zygzornifle zygzornifle 8 novembre 08:20

      @moderatus

      Macron se déplace en burqa pour visiter incognito

      les citées , pas besoin de service de sécurité, de snipers , de voiture blindée , se déplacer en burqa dans une citée est le seul endroit en France ou on ne risque aucune agression ni insulte , risque zéro

      ....


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 novembre 09:08

      çà me met en rage toute cette lâcheté


    • Christian Labrune Christian Labrune 8 novembre 18:27

      Et nos irresponsables au pouvoir ne font rien depuis 30 ans.

      =============================
      @moderatus

      Je ne suis pas d’accord : ils font quelque chose.

      Macron soutient autant qu’il le peut le régime islamo-nazi de Téhéran. Quand le Bazar sera dans la rue, comme en 79, peut-être qu’il consentira à envoyer quelque Benalla à la tête de plusieurs compagnies de gardes mobiles ou de CRS pour aider à maintenir l’ordre et à massacrer un peu les opposants.

      Au reste, il se proposait hier de faire l’éloge du Maréchal que son mentor Paul Ricoeur appréciait tant au début des années 40.

      Une flamme sacrée

      Monte du sol natal
      Et la France enivrée
      Te salue Maréchal !
      Tous les enfants qui t’aiment
      Et vénèrent tes ans
      A ton appel suprême
      Ont répondu « présents ! »

      Mais peut-être bien que ça ne vous suffit pas ?
      Peut-être bien que, comme moi, vous préféreriez autre chose ?


  • zygzornifle zygzornifle 8 novembre 08:12

    Quand je les vois je me dit que tous les démons de l’enfer sont venu faire un tour sur terre ....


  • Crab2 8 novembre 10:34

    63% de nos compatriotes sont sans religion - 64% des jeunes de 16 à 29 ans se déclarent incroyants, ce sont les institutions et ceux qui les dirigent qui ne respectent pas ni les droits de l’homme ni la laïcité.

    Suite  : Laïcité – Blasphème - Euthanasie 

    https://laicite-moderne.blogspot.com/2018/11/laicite-blaspheme-euthanasie.html


  • Claude Simon Claude Simon 8 novembre 15:34

    Le pouvoir politique s’est fortement appuyé sur les musulmans de France pour laïciser, ostraciser les catholiques et le prolétariat (préchi-précha de tolérance afin d’en finir avec un discours de classes).

    L’immigration a en outre été favorisé pour faire monter un électorat de gauche, et comme monnaie d’échange pour des contrats avec le Moyen-Orient (il est vrai, parfois imposé par celui-çi).

    Dès lors, vivant dans la région historiquement l’une des plus catholiques et peu musulmane, il est évident que s’occuper de l’islamisme en France est s’exposer aux conséquences d’une politique fortement inconséquente dont on n’est pas à l’origine.

    Si l’Islam est une religion politique, elle règle ses comptes avec le politique, le catholicisme n’est qu’une religion civile (où le Vatican n’est plus que le ministère de la bonne parole).

    Et on assiste à deux phénomènes :

    le pouvoir, relayé par les medias, ayant un effroi devant le multiculturalisme, s’est radicalisé dans une condamnation de l’intolérance et s’aveugle pour nier les chiffres de la criminalité, dans l’espoir sans doute d’un vivre-ensemble autoréalisateur, mais imposé ;

    le peuple, premier exposé, remettrait sans doute plus en question ce multiculturalisme, sans se rendre compte que les conséquences d’une telle politique pourrait être pire qu’une coexistence délétère ; on pourra se référer aux guerres de religion ou au régime de Vichy comme antécédents ;

    Qu’est ce qu’un catholique intégriste ? C’est un catholique qui ne reconnaît pas le concile de Vatican II, tentative de conciliation avec les autres religions (notamment le protestantisme) et une sclérose dans les rites d’avant 1962. Le Vatican me parait parfois une sorte d’aplaventrisme face à la politique internationale dominante et le catholique d’avant 1962 n’était pas farouchement dangereux.

    Bref, un extrémiste catholique ne peut raisonnablement qu’être culturel, l’extrémiste musulman, lui, est régulièrement politique.

    A savoir que le plus beau lit de l’intégriste musulman est l’impérialiste, l’intérêt à confronter ces deux intégrismes est particulièrement limité.


  • Christian Labrune Christian Labrune 8 novembre 18:39

    Qu’est ce qu’un catholique intégriste ? C’est un catholique qui ne reconnaît pas le concile de Vatican II, tentative de conciliation avec les autres religions (notamment le protestantisme) et une sclérose dans les rites d’avant 1962.

    =============================

    @Claude Simon

    Les intégristes se réclament volontiers de Pie V, pour les questions touchant à la liturgie, mais Pie V aura surtout été l’organisateur de la Sainte Ligue destinée à faire pièce aux prétentions des Turcs, lesquels avaient déjà salement assiégé Vienne en 1521. L’entreprise de Pie V se terminera par l"écrasante victoire de Lépante, en 1571, qui marque le commencement du déclin des Ottomans.

    L’actuel crétin locataire du Vatican ferait bien de s’en souvenir un peu.


    • Claude Simon Claude Simon 9 novembre 08:45

      @Christian Labrune

      Je crois que tu orientes un peu.
      Si on est fondé à considérer les intégristes catholiques issus d’un schisme suite à Vatican II, il faudrait se focaliser sur celui-çi.
      Et ce que l’on y voit, c’est surtout un rétropédalage afin de se garder d’une influence qui pourrait tendre à justifier une oppression d’autres religions. Les leçons tirées de la seconde guerre mondiale sont dans le texte, me semble t’il.

      Le rite de la messe en latin est effectivement dit de Pie V.
      Mais bon, l’héritage culturel et historique de l’Eglise romaine étant si vaste, on pourra s’essayer à démontrer tout et son contraire, n’est ce pas.
      Surtout lorsque l’on n’est plus dans le même siècle.

      Quoiqu’il en soit, s’identifier chrétien pour botter l’Islam me semble un peu nauséeux, car, au delà du transfert afin de cacher des intérêts trop directs et de « religioser » le débat, j’ai beau retourner les évangiles (de mémoire) dans tout les sens, il n’y a pas de justification, sauf celle-çi : « Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu ».

      Quoiqu’il en soit, s’identifier chrétien subitement pour botter les musulmans me semble nauséeux, sauf à vouloir servir d’idiot utile et d’être diabolisé 5,10 ou 100 ans plus tard.

      L’actuel locataire du Vatican serait plus enclin à tenter une conciliation improbable dans la confusion douteuse d’un universalisme humaniste et du mondialisme. Si la rhétorique semble légère, elle a le mérite de ne pas être conflictuelle et donc de s’exposer à créer plus de problèmes qu’elle ne résoud. Ce crétin sait que s’il s’attire l’animosité des musulmans, il aura du sang sur les mains. Ayant le ministère de la parole de 1,2 milliards d’individus, ça peut venir très vite. S’il ne satisfait tes objections, c’est normal, car c’est un faiseur d’opinion trop influent.

      Il est vrai qu’en Maconnerie, où l’outrage est la règle et être irresponsable la stratégie, cela parait abscons.


  • Nobody knows me Nobody knows me 13 novembre 14:07

    Moi qui ai fréquenté ce milieu et qui les connait bien

    Avez-vous également fréquenté le milieu « tradi » musulman pour être vraiment cohérent ?

    Et pour résumer tout ça, l’équation est - sans surprise... : catholicisme > islam ?


  • Nobody knows me Nobody knows me 13 novembre 16:49

    Quand ils jeûnent non seulement les croyants musulmans jeûnent avec ostentation pour la majorité d’entre eux mais ils incitent les autres à le faire voire suggèrent quand ils s’y adonnent personne ne mange du tout y compris les non musulmans qui dans la presque totalité des cuisines scolaires françaises n’ont quasiment plus le droit de manger du porc

    Mais y a de tout là dedans ! Mdr.

    Je reprends le sketch de Bun Hay Mean : « Quand j’ai achevé la lecture de cette phrase, y a une bibliothèque qui a brûlé dans le monde. »

    Jeûner avec ostentation ?? Quessecéssa ?? Ne pas faire quelque chose en le montrant ??

    Ensuite, on enchaîne à « pour la majorité d’entre eux », bim ! Voilà pour la partie scientifique de l’article avec chiffres à l’appui...

    Personnellement, j’ai travaillé avec qqs musulmans durant des périodes de jeûne et je n’en ai JAMAIS entendu un se plaindre ou suggérer aux autres de jeûner.

    Pour finir, il vous faudrait faire des phrases plus courtes parce que la fin n’a plus rien à voir avec le début de votre phrase...

    C’est vraiment le panier garni là.


Réagir