jeudi 30 septembre 2010 - par j-p. bédol

Monothéisme (2/2) : Au voleur ! Ils ont volé notre Livre !

Dans mon article précédent je posais la question, un peu naïve, du plagiat par le Coran de la Sainte Bible. Pour le Coran, rien de honteux à cela. C’était la tradition de l’époque. Tradition par laquelle le Dieu de chacun révèle un texte résumé et final de sa doctrine définitive, dont il charge un homme – surtout jamais une femme, car pécheresse de l’Humanité −, de sa publication. Texte résumé, qui émane d’un Dieu unique, donc forcément un peu identique aux textes précédemment publiés.
 
 
Bien que la tolérance de l’islam n’ait échappé à personne, je m’étonnais dans cet article, comme beaucoup de lecteurs, du silence assourdissant de l’Eglise chrétienne à propos du plagiat de ses textes.
 
La raison de ce silence apparaît clairement quand on lit la Sainte Bible, comme je l’ai fait, en la lisant dans la foulée de la Torah − livre central de la croyance mosaïque. On est immédiatement frappé par la ressemblance des versets. Ressemblance est d’ailleurs un faible mot ! Ce sont les mêmes phrases. Les mêmes mots, écrits dans deux livres au titre différent et porteurs de croyances totalement elles-mêmes différentes. Surprenant !
 
En fait, je m’aperçois vite que, ce que la Sainte Bible a baptisé Ancien testament, n’est ni plus ni moins, le copié / collé de la Bible hébraïque, le Livre publié par les Hébreux vers 2 600 ans avant l’an zéro de l’ère commune.
 
Quels sont les faits textuels ?
 
Sur les 1 951 pages de la Sainte Bible dont je dispose (Bible d’études, version Semeur 2000), la Bible hébraïque représente les 1 395 premières pages, soit 71,5 % du livre total.
 
Le reste, nommé Nouveau testament, comprend les 4 livres centraux de la chrétienté, les Evangiles, sur seulement 170 pages. Soit 8,7 % de toute la Sainte Bible et 12,2 % de l’Ancien testament.
 
Surprenant, n’est-ce pas ! On comprend mieux le silence de l’Eglise chrétienne face aux quelques ressemblances trouvées dans le Saint Coran avec leur Sainte Bible.
 
Imaginons que quelqu’un vole les Misérables de Victor Hugo. Puis, rebaptise ce chef-d’œuvre sous le nom d’Ancien testament. Puis, y ajoute un livre, de 40 ou 50 pages, qu’il nomme Nouveau testament. Il colle le tout ! Puis écrit en gros sur la première de couverture du livre qu’il vient de former par collage : "Les Misérables" ou "les saints Misérables".
 
Le tour est joué. Les "nouveaux" Misérables − en fait la Sainte Bible − apparaissent, éclipsant durant près de 15 siècles les vrais Misérables de V. Hugo − en fait la Bible hébraïque.
 
Jusqu’à l’imprimerie de Gutenberg (en 1450 : publication de 1ère Sainte Bible dite "à 42 lignes") l’histoire du Dieu chrétien est uniquement orale. Comment quelqu’un pouvait-il imaginer un tel copié / collé, une telle supercherie ? Sauf les Juifs bien sûr ! Les descendants de celui qui a écrit leur texte, la Bible hébraïque, aujourd’hui reconnue par le monde entier comme étant la vraie et la seule Bible.
 
Mais, bien que sachant cela, comment les Juifs pouvaient-ils prouver que l’histoire racontée par les Chrétiens dans leurs églises, durant 15 siècles, était en fait la leur  ? Celle de leurs Patriarches. Celle que leur Dieu, celui d’Abraham, a révélée à Moïse, leur grand prophète ?
 
Aujourd’hui encore, paradoxalement, quel chrétien sait que sa Sainte Bible est aux 4/5 composée de la Bible hébraïque ? Plus généralement, qui sait dans notre population, majoritairement catholique, que la Bible dont tout le monde parle est en grande partie la Bible des Juifs ? Faites le test ?
 
Si le Coran a eu le respect et l’intelligence de citer de nombreuses fois ses sources (voir mon article précédent), jamais dans le Nouveau testament, il n’est dit que l’Ancien testament est en fait la Bible des Hébreux.
 
Pourquoi l’Eglise d’aujourd’hui ne dit-elle pas cela à ses fidèles ? Ils pourraient comprendre sans pour autant ne plus croire à leur Messie, Jésus de Nazareth ! 
 
Mais cela est-il possible ? Comment leur faire avaler la chose, quand durant près de 2 000 ans on leur a raconté que les Hébreux étaient responsables de la mort du Christ ? Le Messie annoncé dans Isaïe 7-14. On aurait accusé son chien de la rage pour mieux de tuer qu’on ne s’y serait pas pris autrement.
 
Pour la Sainte Bible, les faits éclairés par les connaissances d’aujourd’hui, sont terriblement cruels.
 
On comprend mieux le silence assourdissant de l’Eglise chrétienne. Comment montrer du doigt le Coran pour plagiat, alors qu’elle-même a fait beaucoup plus qu’un simple plagiat ? La subtilisation pure et simple de textes fondamentaux, propriété d’autres croyants par ailleurs inventeurs du Dieu unique !
 
Ce qui demeure quand même incompressible, c’est pourquoi les Juifs n’ont pas crié durant des siècles et des siècles : Au voleur ! Au voleur… ils nous ont volé notre Livre !
 
La réponse à cette question est peut-être donnée par le fameux Juif errant. Celui qui, pourchassé, voire exterminé, de ville en ville, de pays en pays, depuis que son Livre a changé de mains, a vu l’histoire de sa croyance se résumer en quelques mots, désormais devenus chrétiens : Jésus est amour et il est bien le fils de Dieu. Du Dieu qui a créé les cieux et la Terre, tel que cela est écrit de manière authentique et véridique dans la Genèse 1-1 de la Sainte Bible. Bible que Dieu nous a révélée, à nous Chrétiens, par l’intermédiaire d’un Juif nommé Moïse.
 
On croit rêver ! Cela est pourtant proche de la vérité, n’est-ce pas ?
 
Alors, face aux faits maintenant avérés et connus du monde entier, quel théologien aura le courage de publier toutes ces supercheries ?
 
Pourquoi attendre une nouvelle guerre de religions pour informer le monde occidental et moyen-oriental, sur la vérité des textes déclarés comme Saints par les uns et par les autres ? La tâche va cependant s’avérer dure si on pense au fait que même des éditeurs de renom comme Larousse, falsifient la vérité, tel que le dénonce Olivier Bach dans son dernier et excellent article.
 
 
 
Crédit photo : Pirot & Clamer
 
 


76 réactions


  • iaito68 30 septembre 2010 12:48

    Le christianisme est dans la totale continuité du Judaïsme..tout le monde le sait et personne (dans l’Eglise ) n’a jamais dit le contraire... simplement les Juifs se sont arrêtés en chemin et ont rejeté le Messie, pourtant annoncé moult fois par les prophètes.
    Il n’y a là aucun plagiat ni récupération.
    Les livres de la Thora sont évidemment les mêmes que ceux de l’ancien testament, rien de plus normal.


    • j-p. bédol 30 septembre 2010 16:47

      Oui ! 

      Mais pourquoi laisser croire que la Bible est un livre chértien ? Seuls les 4 Evangiles le sont et plus précisément : Catholiques.


    • j-p. bédol 30 septembre 2010 19:00

      « Les livres de la Thora sont évidemment les mêmes que ceux de l’ancien testament »

      N’est-ce pas exactement le contraire ?
      L’AT qui est le copié / collé de la Torah !
      Drôle de façon de présenter les faits.


  • Harry Stote Harry Stote 30 septembre 2010 13:20

    mon pauvre j-p, y’a que toi pour découvrir que la bible est composée de l’ancien testament (c’est à dire hébraique et le nouveau testament (catholique). de plus, les juifs eux-mèmes n’ont rien inventé mais eux aussi ont fait un copier-coller sur les civilisations précédentes telles sumer et l’atlantide.

    « La culture, c’est comme la confiture. Moins on en a, plus on l’étale. »


  • sale bête 30 septembre 2010 13:25

    pourquoi les Juifs n’ont pas crié durant des siècles et des siècles : Au voleur ! Au voleur… ils nous ont volé notre Livre !

    parce qu’ils ont eux même pompé les textes les plus emblématiques :

    - les dix commandement sont un plagiat de la confession négative du livre des morts égyptien :

    LDM : Je n’ai pas usé de violence contre ma parenté.

    DTRN : Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne.

    LDM : Je n’ai pas substitué l’injustice à la justice.

    DTRN : Tu ne porteras point de faux témoignage contre ton prochain.

    LDM : Je n’ai pas commis de crimes. Je n’ai pas tué ni ordonné de meurtre.

    DTRN : Tu ne commettras point d’assassinat.

    LDM : Je n’ai pas essayé d’augmenter mes domaines en usant de moyens illicites ni d’usurper les champs d’autrui.
    Je n’ai pas manipulé les poids de la balance ni son fléau.
    Je n’ai pas enlevé le lait à la bouche de l’enfant.
    Je ne me suis pas emparé du bétail sur les prairies.
    Je n’ai pas dérobé les offrandes dans temples.
    Je n’ai pas dérobé les offrandes destinées aux esprits sanctifiés.

    DTRN : Tu ne convoiteras point la maison de ton prochain ; tu ne convoiteras point la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain.

    etc ...

    LDM : livre des morts (l’original)
    DTRN : Deutéronome (la copie)

    Quand à la loi du Talion ou la peine de mort pour adultère soit disant invention des hébreux

    elles viennent directement du Code d’Hammourabi plus vieux de 1200 ans

    « Si un homme a crevé l’oeil d’un homme libre, on lui crèvera un oeil.

    Si un homme a fait tomber les dents d’un homme de même condition que lui, on
    fera tomber ses dents. »

    ...


    • yoananda 30 septembre 2010 17:17

      Sans compter les récup des textes sumériens.
      « Bible » veut dire « livre », peuple élu veut dire « peuple que a réçu le livre », et en fait « peuple qui a reçu l’écriture ».
      Nous sommes tous, du moins ceux qui écrivons dans le peuple du livre ...
      lol


  • cathy30 cathy30 30 septembre 2010 13:52

    j’ai un scoop pour vous, le nouveau testament a aussi été écrit par des sémites...

    mais revenons au coran. Je pense que vous avez mal lu, ce n’est pas du copier coller. D’ailleurs mahomet serait descendant ismaélite, selon les dires, c’est à dire, en lien direct avec la branche juive ayant pour père Abraham. Ces deux là se disputent le droit d’ainesse (le peuple élu) depuis belle lurette.
    Ce n’est pas du copier coller mais mahomet reprend beaucoup de textes de l’ancien testament en donnant une autre version et surtout en disant « voyez que les juifs sont des bouffons, ils font tout mal, la légitimité nous revient de droit, nous on ferait mieux ».

    Mais le plus « marrant » dans tout cela, c’est que dans l’ancien testament, Dieu n’arrête pas de punir les juifs car ils sont absolument imbuvables.


    • OMAR 1er octobre 2010 12:40

      Omar T.

      Jerdalkaka :"On reconnait un arbre à ses fruits....

      On reconnait Jerdalkaka à ses écrits islamophobes, nuls ou idiots...


  • fafalefou 30 septembre 2010 13:58

    Définition rapidement trouvé sur Wikipedia :
    "Le plagiat consiste à s’inspirer d’un modèle que l’on omet délibérément ou par négligence de désigner. Le plagiaire est celui qui s’approprie frauduleusement le style, les idées, ou les faits.

    Le langage courant ne distingue pas en pratique entre le plagiat, qui relève de l’appréciation esthétique ou morale, et la contrefaçon, terme juridique, qui est un délit contre le droit d’auteur. Juridiquement, le droit d’auteur ne protège que la forme accomplie d’une œuvre, tandis que l’idée qui l’a inspirée et le style qui l’a mise en forme, ainsi que les informations elles-mêmes, restent « de libre parcours ».

    Cependant, la limite entre l’inspiration, l’imitation et la contrefaçon est parfois très difficile à déterminer. La meilleure façon de s’affranchir d’une accusation de plagiaire est de citer systématiquement les sources sur lesquelles son travail est fondé, ce qui est obligatoire quand on s’appuie sur le droit de citation.

    "

    Ceci est une définition moderne : s’applique-t-elle à un livre, le Nouveau Testament, écrit il y a près de 2000 ans. Supposons que oui.

    Vous dites que vous êtes passionné de littérature historique. C’est une bonne chose. Mais alors avez-vous étudier le contexte historique, sociologique, religieux des compositeurs du Nouveau Testament.
    En effet, les premiers chrétiens étaient juifs, et l’Ancien Testament leur livre de référence. C’est ainsi que leurs doctrines, croyances et théologie s’appuyaient sur cet écrit, et la tradition orale. Notons en particulier que tous les auteurs du Nouveau Testament étaient juifs. En fait pour ces auteurs, leurs textes ne sont que la prolongation et l’accomplissement de l’Ancien Testament. L’enlever, c’est s’empêcher de comprendre leur pensée et leur raisonnement.

    Passons à l’accusation de plagiat
    En introduction, il n’y a pas un mais des auteurs, répartis dans le temps et l’espace, qui ne se connaissaient pas toujours. Se sont-ils concertés pour écrire une contrefaçon. Avait-il l’intention de le faire. C’est très douteux.

    Passons à l’étude du plagiat.
    La plupart des auteurs, si vous avez bien lu le Nouveau Testament, cite clairement l’Ancien Testament (TaNaKh), soit explicitement (exemple « Afin que fût accompli ce que le Seigneur avait dit par le prophète » (Matthieu 1:22 ; 2:15), et citant Ésaïe 7:14, et Osée 11:1), implicitement (exemple Quand les jours de leur purification, selon la loi de Moïse, furent accomplis, ils le portèrent à Jérusalem, pour le présenter au Seigneur, selon qu’il est écrit dans la loi du Seigneur ». Puis, « selon ce qui est prescrit dans la loi du Seigneur » (Luc 2:22-24 ;  Exode 13:2, 12, 15 ; Lévitique 12:8). La plupart du temps, les destinataires des écrits, au fait du TaNaKh, ne pouvait se tromper sur l’origine des citations et des allusions.

    Passons à l’accusation de vol. Comme nous l’avons déjà dit, les auteurs du Nouveau Testament étaient juifs, il est donc difficile de les accuser d’avoir spolier le peuple Juif de son livre. De plus Le Nouveau Testement (alliance) n’est en aucune façon une copie, mais une suite, montrant que Jésus Christ, par une nouvelle alliance (testament) accomplit l’Ancien.

    Plutôt que de considérer cela comme un plagiat, l’autre angle de vue serait plutôt de considérer le respect extraordinaires des premiers chrétiens pour le TaNaKh, qu’ils considéraient toujours comme un livre inspiré de Dieu. (respect que ne pourrait avoir un plagiaire).

    Ensuite, il y eut hélas la terrible dérive qui fit du peuple juif un peuple déicide et donc détestable, honte pour tout chrétien qui a osé avancer une telle ineptie. Si ces chrétiens en particulier au moyen âge, avaient lu le TaNaKh et le Nouveau Testament, ils n’auraient pas osé proférer ou croire une telle abomination. D’où l’importance de conserver dans la Bible chrétienne tout le TaNaKh afin de comprendre que la Bible des chrétiens dans toute sa première partie est et sera toujours l’héritage du peuple juif, et que les chrétiens leur seront toujours redevables.


  • Menouar ben Yahya 30 septembre 2010 13:59

    Si on veut trouver des similitudes, il n’y a qu’à s’intéresser à la religion sumérienne. Récit du déluge et de la création, du copié/collé avec les religions monothéistes. Si on regarde du côté des mythes égyptiens, on trouvera des similitudes avec Marie et Jésus....les anciennes religions ont laissées des traces dans les plus récentes !


    • stef stef 30 septembre 2010 17:53

      Avram, devenu Avraham (Abraham), vient d’Uri-Kasdim...


    • thaumaetopea 1er octobre 2010 02:31

      Abraham vient du français... plus exactement du franglais :
      (Tout ça parce qu’il avait une belle barbe et un air « bonhomme »....)
      En le voyant les gens disaient : Ah le brave homme... ! 
      qui est devenu (en supprimant l’article)  : A Brav Hom
      puis sacrifiant à la mode... Hom est devenu Ham !.... A brav Ham
      ce qui fût assez maladroit car, du coup « Ah le brave homme » devient « Oh le beau jambon »... !
      Voilà.


    • emile wolf 1er octobre 2010 12:08

      Stef d’où tenez-vous cette étymologie ?

      Selon mes modestes recherches :

      Le mot Abraham est issu du phénicien Ibra’i qui signifie Hébreu « celui de l’au-delà ». La Septante, première bible en grec, permet de suivre l’évolution de ce nom (Genèse 14,23). Dans cet épisode Abram est qualifié de « pératé » ;  Abram de l’au-delà ; et non d’Hébreu comme c’est le cas dans toutes les versions postérieures de la Bible. Il ne distingue aucune race, ethnie, peuple ou territoire. Puis son nom est transformé par Dieu en Abraham c’est-a-dire « celui de l’au-delà », variation de Hébreu en araméen.

      De nos jours sous la forme Abraham ou Ibrahim, Brahim, etc... il est utilisé comme nom propre en Orient et Occident.

      A lire le « Livre des morts » en Egypte, où semble concue la Septante , « ceux de l’au-delà » désignent à la fois les défunts qui errent en quête d’éternité bien heureuse ou ceux qui sont devenus les étoiles de la voie lactée selon la croyance de l’époque.


    • emile wolf 1er octobre 2010 12:10

      Menouar

      mille fois de votre avis


    • thaumaetopea 1er octobre 2010 15:54

      En fait Abraham était hindou... (Abraham : anagramme presque parfait de Brahma !) ce qui a fait dire à Pierre Dac : Brahma la guerre... vichnou la paix ! (faut revoir ses classiques les gars !).


    • thaumaetopea 2 octobre 2010 02:29

      Abraham, en fait, c’est du verlan... !


  • birdy 30 septembre 2010 14:02

    La bible serait constituée de 71,5% d’ancien testament et 8,7% de nouveau testament ! Donc un total 80.2% (71,5% + 8,7%), où sont passés les 18.8% manquant ? Mystère et boule de gomme. smiley smiley smiley


    Nous apprenons aussi que l’ancien testament aurait été écrit « vers 2 600 ans avant l’an zéro de l’ère commune », c’est à dire avant l’invention de la langue hébraïque !

    L’auteur dont j’ai déjà fait remarqué et prouvé sa totale inculture en la matière, continue de sévir en publiant des âneries et réitérant ses manipulations déjà publiquement signalées. 

    • morice morice 30 septembre 2010 14:28

      ah revoilà déjà MCM...


    • birdy 30 septembre 2010 14:36

      Il n’y a bien que sur ce site où d’incultes manipulateurs peuvent raconter des histoires à dormir debout sans que cela ne gêne les lecteurs. smiley smiley smiley


    • birdy 30 septembre 2010 17:41

      Salut Phil,


      Je m’en fous je n’interviens quasiment plus, tellement les articles sont nuls ! A ce train là, la maison va vite fermer boutique. smiley smiley

      Vous n’intervenez jamais sur François de Souche ou sur Bivouac-ID ? 

    • thaumaetopea 1er octobre 2010 02:35

      Birdy déclassé en bogey !


    • OMAR 1er octobre 2010 12:35

      Omar T.

      Birdy le supplétif :« Je m’en fous je n’interviens quasiment plus, tellement les articles sont nuls... »

      Pauvre Birdy : comprendre par articles nuls, tout article qui ne soit ni xénophobe ni islamophobe, ainsi que les articles scientifiques ou humanistes...

      Birdy, allez jouez dans la Cie Le Borgne, Doumerde et Jerdalkaka vous attendent.. 


  • sale bête 30 septembre 2010 14:03

    c’est connu
    avant la bible, tout le monde faisait caca sur soi ou à l’endroit où il se trouvait (si il avait le temps) ; dans le salon, dans son lit, sa tente ... etc

    Deutéronome 23:12 :

    Vous désignerez un endroit, à l’extérieur du camp, où vous pourrez vous retirer pour satisfaire vos besoins naturels.

    Chaque soldat aura une pelle dans son équipement et, lorsqu’il se rendra à l’écart, il creusera d’abord un trou et, en partant, il recouvrira ses excréments.

    Car l’Éternel votre Dieu parcourt votre camp pour vous protéger et pour vous donner la victoire sur vos ennemis. Tout votre camp doit donc être tenu pour saint et Dieu ne doit y voir rien d’inconvenant qui l’obligerait à se détourner de vous.

    Merci mon dieu de nous avoir dicté ce livre plein de conseils si judicieux !!!

     :))


    • fafalefou 30 septembre 2010 14:31

      Merci d’avoir montrer votre parti pris. Où est un quelconque enseignement sur la façon de faire en général sur les excréments. Ce texte s’applique dans un contexte particulier pour une situation très particulière.

      Paradoxalement, vous montrez la pertinence de ce texte. En effet, Ce texte veut démontrer que le Dieu des Israélites est trop saint pour être mis en présence des excréments. Et vous, vous avez certainement choisi ce passage à cause de la répulsion naturelle que nous autres humains avons envers ces mêmes excréments


    • cathy30 cathy30 30 septembre 2010 14:41

      sale bête
      d’ailleurs tout le monde se souvient de mr poubelle , rappelez moi 19ème, non 20ème, incroyable, j’y crois pas. .


    • sale bête 30 septembre 2010 15:35

      En effet, Ce texte veut démontrer que le Dieu des Israélites est trop saint pour être mis en présence de :

      - coucougnettes écrasées

      Celui dont les testicules ont été écrasés ou l’urètre coupé n’entrera point dans l’assemblée de l’Éternel.

      dieu puni sévèrement aussi ses invincibles guerriers qui font pipi ou caca au lit :

      S’il y a chez toi un homme qui ne soit pas pur, par suite d’un accident nocturne, il sortira du camp, et n’entrera point dans le camp ;

      et surtout dieu n’aime vraiment pas les « guerrières » qui défendent leur mari par tous les moyens :

      Lorsque des hommes se querelleront ensemble, l’un avec l’autre, si la femme de l’un s’approche pour délivrer son mari de la main de celui qui le frappe, si elle avance la main et saisit ce dernier par les parties honteuses,tu lui couperas la main, tu ne jetteras sur elle aucun regard de pitié.

       smiley

      http://fr.wikisource.org/wiki/Deut%C3%A9ronome_(complet)


    • thaumaetopea 1er octobre 2010 02:38

      Métronome 1.5
      Un 5 temps est un 3 temps suivi d’un 2 temps .
      Take five.


    • thaumaetopea 1er octobre 2010 02:53

      Sale bête....
       Petite rectification...le texte original dit :
      « ...si elle avance la main et saisit ce dernier par les parties nobles pour une petite branlette libératrice, tu lui couperas la main la lui enfonceras dans le fion l’index en avant, tout ça avec un regard de profond mépris... non mais ! »
      Voilà.


    • thaumaetopea 1er octobre 2010 03:17

      Et si il a la courante comment il fait ... il creuse une tranchée ?


    • thaumaetopea 1er octobre 2010 05:59

      Pour la tranchée, je parlais du soldat à la pelle pas de la branleuse à la main...bien sûr !


  • Rounga Roungalashinga 30 septembre 2010 14:49

    Mais vous vivez sur quelle planète ? Tout le monde sait très bien que l’Ancien Testament est la Bible hébraïque. Vous avez découvert la Lune, là...

    Tradition par laquelle le Dieu de chacun révèle un texte résumé et final de sa doctrine définitive, dont il charge un homme – surtout jamais une femme, car pécheresse de l’Humanité −, de sa publication.

    Puis :

    Si le Coran a eu le respect et l’intelligence de citer de nombreuses fois ses sources (voir mon article précédent), jamais dans le Nouveau testament, il n’est dit que l’Ancien testament est en fait la Bible des Hébreux.


    Mais cet extrait de l’Evangile de Luc contredit vos deux affirmations :

    « Il y avait aussi une prophétesse, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d’Aser. Elle était fort avancée en âge, et elle avait vécu sept ans avec son mari depuis sa virginité. Restée veuve, et âgée de quatre vingt-quatre ans, elle ne quittait pas le temple, et elle servait Dieu nuit et jour dans le jeûne et dans la prière. Étant survenue, elle aussi, à cette même heure, elle louait Dieu, et elle parlait de Jésus à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem. »(Luc 2. 36-38)

    Vous vous êtes bien planté, quoi.


  • ffi ffi 30 septembre 2010 15:11

    Jésus était juif et affirma :
    « Je ne suis pas venu pour abolir la loi, mais pour l’accomplir »

    Par conséquent, le christianisme maintient la loi juive, mais y ajoute la narration des actes du Christ, pour guider l’interprétation de celle-ci.

    Par conséquent : Bible chrétienne = Bible Hébraïque ♰ Évangiles.

    Il n’y a donc jamais rien eu de caché, simplement vous n’en saviez rien.


    • j-p. bédol 30 septembre 2010 18:19

      Si y’a rien à cacher POURQUOI ne pas le dire que la Saint BIBLE est le copié / collé de la Bible hébraïque ?

      Vous etes-vous assuré que les Juifs étaient d’accord sur cet emprunt définitif ?


    • djanel Le viking- djanel Le viking- 30 septembre 2010 20:21

      Il y en qui devrait la mettre un peu en sourdine tellement ils nous montrent en peu de mots qu’ils ne savent strictement rien et que leurs raisonnements ne sont que des bruits de cloches fêlées


    • thaumaetopea 1er octobre 2010 02:41

      Les juifs ont d’autres chats à caresser...
       entre autres un procès en plagiat intenté par Anemophis !


    • Rounga Roungalashinga 1er octobre 2010 09:40

      Si y’a rien à cacher POURQUOI ne pas le dire que la Saint BIBLE est le copié / collé de la Bible hébraïque ?

      L’AT n’est pas le « copié / collé » de la Bible hébraïque, l’AT EST la Bible hébraïque ! Et ça n’a jamais été caché !


  • mcjb 30 septembre 2010 17:24

    le nombre 20 (vin) qui est un pentagone est le nombre far de la bible (4*5) applique a 24 24-4 =20
    et 24 etant divisible par 3*5=15 ainsi 13 est 13/15

    une info le carre de 15 que l’on doit a LO shu est compose de 2 5 8 si on rapproche ces nombres en alpha cela donne (heb) a la suite de ca on peut deja devine qui est l’auteur de la bible ,
    d’autre part 258 /2 = 134(3 en base5) autrement dit 314

    d’autre part aaron est t detenteur du 84/27 soit 111, donc a mon avis les sources mathematiques etaient connues des l’origine de la bible et meme bien avant , qui s’est enrichi des tables alpha numeriques inities par Jesus christ

    tous les livres saints sont donc une continuite a l’image du coran qui reprend les textes religeux mais y ajoute une touche personnelle de decouverte scientifique avec les courbes elliptiques en base 8*8


    il faut noter que le carre sator a la source de notre dictionnaire francais larousse robert et diderot semble etre inspire de la bible et des connaissances de la bible , sator voulant dire a mon sens la rotation de saturne


  • Aafrit Aafrit 30 septembre 2010 17:33

    J’aimerais bien qu’un soir des clephtes Extraterrestres viennent sur terre et prennent tous ces livres et écriteaux sacrés pour en faire ce qu’ils veulent (plagier ou copier qu’importe), et qu’on se reveille le lendemain, j’ouvre agora et je trouve un article intitulé : tous les livres saints ont été volés par une horde de brigands dont on ignore leur provenance et que les comités religieuses ne trouvent quoi mettre sous la dent, que faire ?On a tout oublié, faut-il abandonner ?..etc. 
    Moi je suis une balance, je montrerai à ces extraterrestres (et avec les deux mains) où se trouvent les églises, les synagogues et les temples de mon quartier smiley


  • Aafrit Aafrit 30 septembre 2010 17:36

     les temples, les mosquées, églises, synagogues..etc désolé


  • djanel Le viking- djanel Le viking- 30 septembre 2010 21:35

    Monsieur le plombier vous ne savez point ce que vous dites. Il faut que vous sachiez que Mahomet n’a jamais rien écrit puisqu’il ne savait ni lire ni écrire. L’enseignement qu’il a donné ne pouvait donc être qu’oral. Donc lorsque vous parlez de plagiat pour qualifier le coran, vous marchez à coté de vos pompes tellement votre reproche de plagiat est faux et absurde.

    Le coran « écrit » contrairement à ce que vous croyez n’est pas le véritable coran car il a été rédigé 20 ans ou 30 ans après la mort de Mahomet. Ce coran écrit que vous critiquez n’est qu’une compilation de tout ce qu’aurait pu dire Mahomet selon les témoignages des gens qui l’auraient connu de son vivant.

    Le mot coran signifie récitation. Le véritable coran n’existe en réalité que dans la mémoire collective des musulmans. Dans ces conditions on peut se demander comment, il a pu se retransmettre de génération en génération sans être déformé. C’est donc en observant la manière de vivre des véritables musulmans que vous pourriez vous faire une idée de ce qu’est le véritable coran.

    Pas envie de vous en dire davantage car il ne faut pas jeter aux chiens ses perles de peur de les voir piétiner...

    Pour répondre à  : Par ffi (xxx.xxx.xxx.3) 30 septembre 15:11

    Jésus était juif et affirma :

    « Je ne suis pas venu pour abolir la loi, mais pour l’accomplir »

    Par conséquent, le christianisme maintient la loi juive, mais y ajoute la narration des actes du Christ, pour guider l’interprétation de celle-ci.

    >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>><<<<<<<<<<<<<<<<<<<

    Quel charabia inintelligible mais j’arrive tout de même à décoder les mots. Non le christ ne maintient pas la loi juive. Vous vous tromper parce que vous ne savez pas ce que veut dire le mot « loi  » et vous ne savez pas non plus de quoi il parle. Pour vous éclairer voici un passage de l’évangile de la paix qui a été traduit par Edmond Szekely à partir d’un exemplaire que posséder le Vatican dans sa bibliothèque. Cette traduction a donc reçu l’assentiment de l’Église. Ce texte est authentique mais c’est un évangile apocryphe. Apocryphe veut dire caché. Le rédacteur de cette évangile est l’apôtre Saint Jean, le disciple bien aimé qui est aussi le rédacteur d’un des quatre évangiles canoniques.

    Et Jésus répondit : « Ne cherchez pas la loi dans vos Écritures, car la loi est vie alors que l’Écriture est mort. Je vous le dis en vérité, Moïse n’a pas reçu de Dieu ses lois par l’Écriture, mais par la parole vivante. La Loi est une parole de vie, proférée par le Dieu de vie, transmise à des prophètes vivants pour des hommes vivants. Dans toute chose qui a vie se trouve écrite la Loi. Vous la trouverez dans l’herbe, dans l’arbre, dans la rivière, dans la montagne, dans les oiseaux du ciel, dans les poissons des lacs et des mers, mais cherchez-la surtout en vous-mêmes. Car je vous le dis, en vérité, toutes les chose qui sont douées de vie sont plus près de Dieu que les écrits qui sont privés de vie. Dieu a ainsi fait la vie et toutes les choses vivantes de façon qu’elles soient la parole de vie éternelle et qu’elles enseignent à l’homme les lois du vrai Dieu. Dieu n’a pas écrit ses lois en des pages de livres, mais dans votre souffle, dans votre sang, dans vos os, dans votre chair, dans vos entrailles, dans vos yeux, dans vos oreilles et dans chacune des parties les plus intimes de votre corps. Elles sont présentes dans l’air, dans l’eau, dans la terre, dans les plantes, dans les rayons du soleil, dans les profondeurs et dans les hauteurs. Toutes ces choses vous parlent afin que vous puissiez comprendre la parole et la volonté du Dieu vivant. Malheureusement, vous avez fermé les yeux pour ne rien voir et vous vous êtes bouché les oreilles pour ne rien entendre. Je vous le dis, en vérité, l’Écriture est l’oeuvre de l’homme, tandis que la vie et tous ses hôtes sont œuvre de notre Dieu. Pourquoi ne prêtez-vous pas l’oreille aux paroles de Dieu qui sont écrites dans ses œuvres ? Et pourquoi étudiez-vous les Écritures dont la lettre est morte, étant œuvre de la main des hommes ? »


  • non667 30 septembre 2010 22:05

    à jp bédol

    vous faites une fixation sur un copier collé qui outre qu’il est ridicule est aussi vain et futile

     ci dessous une synthèse des 3 religions bien sur brève en est forcément caricaturale mais qui donne la clef pour comprendre les problèmes religieux et même décrypter la politique
     !
    on peu nier dieu les textes ,les interprétations etc...... mais il y a un point d’accord pour tous :
    ces trois religions existent .
    un autre point d’accord pour tous me semble -t-il , connu depuis les grecs et même avant bien que pas exprimé aussi nettement : quinte curse disait : la religion est le meilleur moyen/outil de gouverner les hommes 

    je propose une autre approche , un autre angle de regard les 3 religions ,un point de vue essentiellement politique.
    je pars de leur acte de naissance et je saute en 2010 : l’état actuel
    le judaïsme :
    acte fondateur :
    la Genèse (12/1-9) dont le texte intégral est le suivant :
    (dans la bible chrétienne de jerusalem les références sont genèse ,chapitre XVII)

     « Dieu dit à Abraham : « Et toi, tu observeras mon alliance, toi et ta race après toi, de génération en génération. Et voici mon alliance qui sera observée entre moi et vous, c’est-à-dire ta race après toi : que tous vos mâles soient circoncis. Vous ferez circoncire la chaire de votre prépuce, et ce sera le signe de l’alliance entre moi et vous. Quand ils auront huit jours, tous vos mâles seront circoncis, de génération en génération. Qu’il soit né dans la maison ou acheté à prix d’argent à quelque étranger qui n’est pas de ta race, on devra circoncire celui qui est né dans la maison et celui qui est acheté à prix d’argent. Mon alliance sera marquée dans votre chair comme une alliance perpétuelle. L’incirconcis, le mâle dont on n’aura pas coupé la chair du prépuce, cette vie-là sera retranchée de sa parenté : il a violé mon alliance.

    ce texte est à la politique ce que la formule E=MC2 est à l’énergie nucléaire :incontournable
    ,comme parler de la lune sans tenir compte de la face cachée pour nous !
    c’est dire son importance pour comprendre le judaïsme et les juifs
     c’est le 1° commandement chronologiquement et par son importance très loin avant les 10 de moïse 1000 ans + tard
    en résumé dieu fait une alliance raciale originelle et éternelle avec la descendance d’abraham d’ou peuple élu, d’ou dieu non partagé (exclusivité : n’en déplaise aux autres) d’ou non prosélytisme d’ou religion transmise par les femmes : on n’est jamais sur du père (pas d’analyse adn a l’époque  d’ou mariage à 99% entre juifs
    c’est en quelque sorte une alliance militaire avec l’aide de dieu (avec un corrolaire : aide toi et le ciel t’aidera qui rend l’alliance intelligente ) , dans la conquête de la terre promise (exp jéricho ci dessus ) (même en 2010 les orthodoxes revendiquent la palestine a ce titre !)
    c’est en quelque sorte une guerre déclarée au reste du monde non pas sabres au clair étendards au vent (à 1 contre 100000 ! pas fou les juifs ) mais par l’intelligence et la ruse
     la circoncision est un signe de reconnaissance caché hautement symbolique de l’ alliance de dieu avec la descendance puisque sur le sexe mais aussi de fraternité/connivence entre juifs .
     4000 ans après= 2012 :13 millions dont une minorité en israël, une fraternité et une unité de la diaspora par delà les frontières et à l’instar de dsk (et d’anne sinclair qui ne peut épouser qu’un juif )chaque juif est avant tout juif et ensuite autochtone et chaque matin se pose la question :aujourd’hui qu’est ce que je peux faire pour israël ?
    ce peuple« sans » terre est dans les tout premiers sur terre du point de vue de la richesse par tête :,réussite de leur intelligence ,de leur religion intelligente , de leur religion qui les a rendu intelligents ?
    la diaspora est une suite logique de l’alliance, en effet si on reste entre juif le peuple entier ne sera pas élu il y aura des chefs et des frères esclaves non élus . la diaspora permet a plus d’élus d’être « chef » et d’avoir des esclaves goyms !
    il est le seul a pouvoir avoir l’idée (saugrenue ?) de rechercher le génome d’abraham !

    le christianisme 
    jésus 2000 ans après, fidèle juif, très religieux et respectueux du judaïsme s’oppose aux « prêtres » sur un point politique fondamental : dieu n’a pas choisi un peuple, lui jésus fils de dieu apporte au monde dieu = une alliance nouvelle  universelle et éternelle (symbole baptême : il se fait baptiser par jean le baptiste )
    cela équivaut a anéantir le judaïsme ,renier l’alliance originelle !
    jésus savait très bien que continuer à prôner cela lui vaudrait la mort ;il savait aussi connaissant ses apôtres qui le trahiraient et qui le renieraient .malgré tout il a accepté et a confié la suite de son œuvre à ses apôtres : faîtes ceci en mémoire de moi 
    le tribunal juif = le grand sanhédrin maitre d ’œuvre a voté la mort exécutée par les romains
    2012 : 2 milliards de chrétiens qui croient a l’alliance universelle et qui ne savent pas clairement qu’ils s’opposent a l’alliance d’abraham et d’isaac religieusement politiquement ,économiquement
    civilisationnellement le christianisme par ses us ,coutumes, gymnastique de l’esprit a permis au nations chrétiennes d’êtres en tête du développement 

    l’islam

     vers l’an 700 mahomet homme très mystique vivant proche d’une tribut juive en connaissait toutes les pratiques et essayât de s’intégrer au judaïsme ,il fut naturellement rejeté il n’avait pas une mère juive et la conversion n’existait pas .
     mystique il pensait a dieu et naturellement crea sa religion .il reçu les 10 commandements en bien plus copieux 114= sourates ayant de nombreux points communs avec le judaïsme
    différences fondamentales avec le judaïsme :
    outre l’universalisme voulu même forcené de l’islam ,
     d’après les juifs dieu n’a pas voulu d’ismaël ( suite du ch.XVII ) dans l’alliance pourtant fils d’abraham mais avec sa domestique égyptienne agar
     
     les islamistes revendiquent cette alliance et nient l’existence du fils que dieu a enfin donné a Sarah (+ de 80 ans ) :isaac 
    les juifs fête la tentation du sacrifice d’isaac
    les musulmans fête la tentation du sacrifice d’ismaël
    on voit bien l’incompatibilité irréductible du judaïsme avec les 2 autres religions
    2012 : 1,3 milliards de musulmans qui veulent la disparition du judaïsme (physiquement des juifs ??)sont ils prêts a accepter leur conversions (forcément refusée actuellement par les juifs )
    à1,3 milliard contre 13 millions, on voit bien que la survie des juifs est due au soutient des E.U. et de l’occident chrétien .
     a ce propos les attentats du 9/11 en transportant le conflit moyen oriental jusqu’aux u.s.a. l’a mondialisé et a rendu irréversible le soutiens a israël
    ’( de quoi justifier les thèses des complotistes ? ) 
    civilisationnellement l’islam par ses us ,coutumes,  gymnastique de l’esprit ,en bridant la moitié de sa population ( les femmes )’n ’a pas permis au nations islamiques d’êtres en tête du développement 
    .
    veuillez m’excuser d’avoir été long et de ce déraillement du fil


  • Emin Bernar Paşa 30 septembre 2010 23:13

    ignobles ces articles


    • thaumaetopea 1er octobre 2010 06:11

      C’est vrai ces bouquins sont à chier et en plus ils se prennent au sérieux .. La mythologie grecque c’est aussi un monceau de conneries mais au moins on rigole et y’a une certaine poésie ... J’aime bien le bréviaire du carabin aussi !


  • Eric 30 septembre 2010 23:55

    Merci pour cet « article » qui m’a bien fait rire !


  • Blé 1er octobre 2010 08:10

    Comment comprendre le monothéisme sans connaître l’ histoire des écritures ?

    Ces livres sont composés de textes issus de peuples (au pluriel) de cultures orales ( au pluriel) donc avec des variations de transmission en fonction du lieu et de l’époque où cette transmission a été fixée par l’écriture.

    Une réalité trans-religions : qui possédait le savoir de l’écrit possédait le pouvoir. Durant des siècles cette technique de l’écrit était réservée aux élites, aux classes dominantes dans les trois religion du livre.

    Les premiers écrits dates d’ environ 2500 ans avant l’ an 0 (date admise pour la naissance de Jésus en occident)

    Le premier texte d’origine orale transcrite par écrit selon les archéologues c’est la légende de Gilgamesh, légende que l’on retrouve dans l’ancien testament avec des variations. Avant de fixer les textes par l’ écrit , il aura fallu presque 2 000 ans. 

    Le christianisme (christ = Oint ). Les rites (ou rituels), traditions et symboles nous viennent directement des religions égyptiennes (au pluriel).exemple, le pape son chapeau et sa canne que l’on retrouve chez les pharaons et bien d’autres aspects du christianisme qui crèvent les yeux et les oreilles pour ceux qui veulent bien voir et entendre.

    Mon savoir est tout petit mais suffisant pour ne pas me laisser endormir.


  • hpspt 1er octobre 2010 08:56

    Le Coran a copié la Bible qui a copié la Thora...

    Et tout ça a copié de vieilles légendes sumériennes et akadiennes...
    Exemples :
    L’Arche de Noe : copié intégralement sur L’épopée de Gilgamesh onzième tablette.
    Moïse dans son panier sur le Nil : copiée sur la légende du roi mésopotamien Sargon 1er...
    Et ainsi de suite.
    La Bible, Moïse, Jésus... tout ça n’est qu’un ramassis de vieilles légendes plus ou moins bien cousues entre elles.
    Il faut lire le livre « La bible dévoilée » de Israel Finkelstein (Directeur de l’institut d’archéologie de Tel-Aviv)
    Il y a vraiment très peu d’éléments originaux dans la Bible.
    Notre grand jeu de l’été ; saurez-vous trouver lesquels ?

    hpspt




    • Martin D 1er octobre 2010 09:59

      Dieu n’a pas révélé que les 3 livres saints que vous citez !
      Il en a révélé bien d’autres depuis le 1er humain Adam !
      seulement, seuls ces 3-là nous sont parvenu, et encore, la sainte Torah et la sainte évangile ont été grandement falsifié au point qu’il est difficile de cerner les versets d’origine des versets falsifié...


  • Scribouille 1er octobre 2010 09:05

    Plagiat ? Comme s’il y avait des droits d’auteur sur les contes, traditions, mythes, chansons de geste...
    Pour quelle raison le rédacteur du Coran aurait-il dû rejeter l’histoire religieuse du peuple auquel il appartient ? A plus forte raison si vous considérez les textes bibliques comme porteurs de vérité, il faudrait plutôt considérer que puisque l’Islam s’en fait l’écho, il serait à respecter au même titre.


  • Martin D 1er octobre 2010 09:54

    plagiat vous dites ?mais vous n’y êtes pas du tout mon bon monsieur !
    dans le saint coran, et vous en conviendrez puisque vous l’avez lu si je vous crois, dieu dit que le saint coran n’est qu’un rappel pour l’humanité...ce rappel n’est que la continuité des livres précédents révélé également par Dieu et qui sont entre autres : la sainte Torah descendu sur le prophète Moise, et la sainte Evangile descendu sur le prophète Jésus fils de Marie (paix sur eux tous)...
    Par conséquent, les musulmans ne font aucune distinction entre les prophètes. Chacun tient une place grandiose dans le cœur du musulman.
    Nous aimons autant le prophète Mouhammad que le prophète Jésus ou le prophète Moise ou encore les prophètes Abraham ou Isaac ou Joseph ou Noé ou encore ceux que Dieu ne nous a pas révélé (paix sur eux tous) ! Nous ne faisons aucune différence entre eux, et nous espérons être de leur compagnie lorsque nous retournerons à Dieu.

    aussi, l’Islam nous enseigne que l’Islam est la religion que Dieu veut pour l’humanité et ceci depuis le tout 1er humain. Ce sont les hommes qui à la mort des prophètes ont falsifié leur religion.
    Dieu a imposé aux musulmans de ne pas idolâtrer le prophète Mouhammad (paix sur lui) comme ont fait ceux qui ont adhérer aux message du messie Jésus et de ne rien modifier quoique ce soit du saint coran et de la religion islamique sous peine de tomber dans l’innovation comme ont fait les 1ers juifs et les 1ers chrétiens, ainsi que de nombreux autres peuples.
    Dieu nous a prévenu, tant que nous n’innoveront pas, Dieu sauvegardera l’Islam. Lorsque les musulmans rompront ce pacte avec Dieu, Il reprendra son saint Coran (c’est l’un des signes de la fin des temps)...


  • emile wolf 1er octobre 2010 10:11

    JP Bedol

     
    « Jusqu’à l’imprimerie de Gutenberg (en 1450 : publication de 1ère Sainte Bible dite »à 42 lignes« ) l’histoire du Dieu chrétien est uniquement orale. »

    Outre que la Bible de Gutenberg fut achevée en été 1456 à ce qu’il paraît. Je croyais que les Pères de l’Eglise anténicéniens avait bénéficié dès le 3ème siècle d’écrits grecs, notamment des évangiles et des actes des apôtres. Je croyais aussi que certains codex incluant le Nouveau Testament existaient déjà au 5ème siècle. Je croyais que des bibliothèques comme celle de Césarée, dont Eusèbe fut l’évêque au 4ème siècle et Origène le fondateur, disposaient d’archives qui permirent entre autres à Jérôme de traduire en latin ce que les spécialistes appellent la Vulgate. BIble latine qui succéda à la Vetus Latinus, semble-t-il, très incomplète. Sans doute tous ces documents sont-ils des faux n’est-ce pas ?.

    La tradition que vous affirmez orale jusqu’au XVème siècle me surprend, La Bible de Wullfila, l’évêque Wisigoth, ne date-t-elle pas du 4ème siècle ? Sans parler des nombreuses copies manuscrites de la Vulgate de Jérôme que l’on retrouve dans tous les monastères et Abbayes de l’Irlande à l’Espagne en passant par la Rhénanie, l’Italie et et l’Autriche.

    Otez-moi ce doute sur votre affirmation ?

    Si vous me permettez de revenir sur la Bible Hébraique dont le livre daterait de 2600 avant notre ère si je vous suis bien. J’affirme ici que votre information est fantaisiste. Vous devriez lire la lettre d’Aristée (1er siècle avant J :-C. selon les spécialistes) et les écrits de Flavius Josèphe (fin du 1er siècle de notre ère). 

    En supposant que le récit biblique soit véridique, les 5 premiers livres auraient été écrits par Moise, longtemps après Abraham.

    J’observe à ce sujet que l’épisode du déluge est, dans la première bible en grec dite Septante, contée selon un calendrier solaire égyptien de 12 mois de 30 jours et 5 épagomènes. Ce calendrier est repris par la Bible hébraique écrite par les Massorètes, au 8 et 9ème siècle. Une Bible apparemment « mal interpêtée » par la Vulgate de Jérôme au 5ème siècle qui, tout bien compté, présente des mois de 28 jours. Mois qui ne correspondent pas non plus au calendrier lunaire de 354 jours. Vérifiez vous verrez que ce que j’écris est la réalité.

    J’ignore d’où viennent vos informations, mais :

    ou votre affirmation est une très grande première ; 
    ou vous confondez la Bible et l’épopée de Gilgamesh voire certaines traductions de tablettes sumériennes ou mésopotamiennes concernant Utnapishtim.

    A ce jour aucune tablette ou inscription en cunéiformes déchiffrée, aucune inscription phénicienne n’évoquent une Bible hébraique. Seule une inscription phénicienne d’inauguration de la première canalisation alimentant Jérusalem en eau, creusée à l’époque d’Ezechias fin du 8ème début du 7ème siècle av. J.-C., confirme l’existence ce roi biblique. Quant au fragment de pierre portant la mention « maison de David » et trouvée à la fin du siècle dernier au pied du Mont Hermont, son authenticité est mise en doute par de nombreux archéologues israéliens.

    Contemporain de Josephe, Philon de Byblos qui nous conte les mythes et « l’histoire » des phéniciens et de El, fondateur de la cité dont il porte le nom, n’évoque pas une seule fois les Hébreux, ni la Bible à laquelle vous faites allusion.

    De quelle Bible Hébraique parlez-vous ?

    cordialement.  
     

        


  • Menouar ben Yahya 1er octobre 2010 10:15

    «  Enuma elish… : Récit sumérien de la création :
    lorsqu’en haut, le ciel n’avait pas été nommé, et qu’en bas, la terre n’avait pas reçu de nom.  » Ensuite le récit continu sur quelque chose comme : « Au début était le chaos.... »ça ne vous rappel rien. Il y a une continuité entre les différentes religions, elles se sont construites au fil des conquêtes et donc en soumettant ou en s’inspirant, d’autres peuples qui n’avaient pas nécessairement les mêmes dieux.Tout d’abord il y a ce principe. Il y a toujours un nouveau dieu qui vient supplanter les anciens mais pour cela il fait sien, une partie des écritures et incorpore souvent les mythes des peuples conquis dans son nouveau récit.

    Il n’y a pour moi, rien de plus foncièrement humain que les religions, en ayant ce regard, on saisi une partie du cheminement intellectuel de l’Humanité, on comprend que l’Homme a fait les dieux puis un dieu à son image.


  • Shaytan666 Shaytan666 1er octobre 2010 10:26

    livre central de la croyance mosaïque.

    C’est quoi ça ? C’est nouveau ça vient de sortir, c’est pas plutôt dans les salles de bain que l’on met des mosaïques  smiley


    • Shaytan666 Shaytan666 1er octobre 2010 10:30

      avant l’an zéro de l’ère commune.
      L’an zéro n’existe pas, c’est l’an un ! je continue ou j’arrête ici ?
      Comment est-il possible de laisser passer ce genre d’article où il y a plus de fautes pas d’orthographes mais de fond, que de mots.
      Avant de continuer à écrire sur un sujet que vous ne maîtrisez pas du tout, je vous conseille de retourner à vos chères études théologiques.


    • j-p. bédol 1er octobre 2010 10:32

      A Shaytan666

      Il ne faut pas hésiter à ouvrir un dictionnaire quand on ne connait pas un mot. C’est le cas pour « mosaïque » !


    • Shaytan666 Shaytan666 1er octobre 2010 10:36

      Le reste, nommé Nouveau testament, comprend les 4 livres centraux de la chrétienté, les Évangiles, sur seulement 170 pages. Soit 8,7 % de toute la Sainte Bible et 12,2 % de l’Ancien testament.

      Pour la dernière fois, c’est à désespérer, je vous répète que le nouveau testament se compose de bien plus que les 3 évangiles synoptiques + l’évangile de Jean. Il y a entre autre les Actes des Apôtres, l’Apocalypse et certaines épîtres.


  • Shaytan666 Shaytan666 1er octobre 2010 10:56

    Vous savez mon bon monsieur, avant Gutnberg il y avait de braves hommes qui passaient leur temps à recopier à la main les livres saints, c’étaient les moines copistes.


    • j-p. bédol 1er octobre 2010 11:38

      Oui, exact !

      Mais, ces copies étaient-elles disponibles dans de nbx foyers ? NON. Seulement qlqs dizaines d’exemplaires.

      ON PEUT DONC CONSIDERER QUE LA TRANSMISSION ETAIT ESSENTIELLEMENT ORALE ;

      CQF.


    • fafalefou 1er octobre 2010 13:36

      Et alors, la Bible que nous possédons actuellement est la suite de ces nombreuses copies, donc issue d’une tradition écrite et non orale. Croyez vous que Gutemberg est imprimé sa bible à partir de ce qu’il a entendu, ou d’une copie manuscrite. Ne racontez pas n’importe quoi
      CQFD


  • NeverMore 1er octobre 2010 11:13

    L’auteur fait semblant de ne pas voir que l’histoire est une continuité.

    Il n’y a pas de plagiat, seulement des références ;, mais tout n’a pas la même valeur.

    Pour faire simple, l’ancien testament est censé être une histoire (l’histoire de l’époque, évidemment romancée), la vie et la parole de Jésus sont censées être des exemples (avec des références au passé sans dénigrement ni approbation, ce n’était pas le sujet). Le Coran est censé être la parole de dieu, qui réécrit l’histoire et renie l’exemplarité.

    Ainsi de mon point de vue, le Coran, ce n’est pas un plagiat, mais un détournement, une manipulation à but utilitaire.

    Ceci explique entre autres son ancrage dans une « culture » désormais dépassée et son durcissement progressif en fonction du temps et des besoins circonstanciels.


  • OMAR 1er octobre 2010 12:23

    Omar T.

    J.P.Bédol :« L’Ancien testament, n’est ni plus ni moins, le copié / collé de la Bible hébraïque, le Livre publié par les Hébreux...... ».

    Il en est de même pour le Coran....

    Ex : le Ramadhan est prescrit pour les Musulmans comme il a été préscrit pour ceux qui les ont précédé (Juifs et Chrétiens).

    Et aprés.. ?

    Oû voulez-vous en venir J. P. B ?


  • Captain Zeupa 1er octobre 2010 12:27

    Cher Bédol

    La Bible reprend la Torah quasi à l’identique. Il n’y a aucun mystère là dessous, ni silence ni manipulation de l’Eglise.

    Par contre, le Coran falsifie les textes de la Bible tout en insultant les juifs et les chrétiens les accusant d’avoir falsifié leurs propres textes.

    Vous voyez la différence ?


Réagir