mercredi 4 novembre 2020 - par Mervis Nocteau

Un Oracle archéo-oriental (contre-universaliste, anti-monothéiste et polythéiste)

Dans le premier article intitulé un Oracle néo-celtique, nous nous étions prêté à une étude détaillée de l'Histoire des dieux orientaux, où émergea le prétendu dieu solitaire/solipsiste, universel/universaliste, suprême/suprémaciste et absolu/absolutiste, prétendu dieu partisan d'un « Empire du Bien ». Dieu toujours vénéré par masses d'humains, sous la forme des trois monothéismes (des formes de judaïsmes aux formes d'islamismes, en passant par les formes de christianismes).
Mais de plus, dans cet article, nous avions présenté en quoi les cultures gréco-romaines avaient pu lui prêter le flanc, ainsi que les cultures germano-scandinaves – Germano-Scandinaves, qui le côtoyèrent le plus longtemps en tant que païens de l'époque féodale. Ainsi l'Europe rendit-elle muette son antique tradition, voilà moins de mille ans seulement, avant ses résurgences contemporaines
Cet article développera une approche sémiotique, archétypale et psychomagique, de ce qui se serait joué spirituellement voilà quelques millénaires, en Orient, pour qu'advienne ce prétendu dieu entre toutes les déesses et tous les dieux régionaux, et même toutes les déesses et tous les dieux planétaires (voir aussi 1, 2). Tout ceci, sur la base de nos précédents articles critiques des monothéismes (1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15).

 


Fanart du jeu vidéo Prince of Persia, the two thrones

 

Un bien affreux lutin

Nous disions, dans le premier article oraculaire, qu'avait joué localement « un esprit-farceur, digne des plus affreux lutins – au moins, – pour le croyant néo-celtique […] esprit cause du renversement originel des valeurs, ayant peur des serpents, voire des reptiles en général » en cet antique Orient. En effet, seul le qualificatif de « lutin » peut venir à l'Européen traditionnel. Dans l'ensemble des mythologies du monde, existent de tels personnages surnaturels, tels que les tricksters, les farceurs, les fripons, les tricheurs.
Le génie européen les a manifestés en forme de lutins impossibles à vivre, dont les conséquences peuvent parfois s'avérer mortelles, comme toute gaffe, et comme il en va dans tous les mythes du monde ; manifestement, le dieu Loki germano-scandinave, correspond à un tel trickster. Le rôle des tricksters est ambigu : outre-Atlantique, chez les Anciens Américains, le divin Coyote occasionne la création du monde lors d'une gaffe, selon certains peuples régionaux, mais aussi la mortalité des vivants ; mais ce n'est jamais son pouvoir, qui crée en tant que tel, et il se montre souvent envieux, jaloux, fielleux, retors et pervers. On ne peut pas dire qu'il soit « mauvais, malicieux, malin, mal » en lui-même. Il essaie juste de vivre sa vie, à la mesure de son piètre caractère et de ses moyens rocambolesques. Il n'a rien d'anormal en soi.

Alors, côté oriental, il appert que les éfrits peuvent assumer ce rôle éminemment badin, maraud, espiègle et faquin. Selon les islamismes-mêmes, les éfrits constituent des djinns puissants, c'est-à-dire des formes d'esprits qui se cachent dans la nature … ce qui est une façon de voir singulièrement animiste/paganiste, pour tels monothéismes* ! À croire que les islamismes seraient plus infidèles à eux-mêmes, que ne le pensent couramment leurs adeptes ! Mais à savoir évidemment, que djinns et éfrits proviennent des spiritualités pré-islamiques, dont on retrouve de nombreuses traces dans les Mille et une nuit par exemple (au hasard : le fameux génie de la lampe d'Aladin) … Passons cela ici. Ce qu'il est à dire, c'est que les noms de djinn/éfrit sont eux-mêmes interchangeables selon les spiritualités, et que éfrit sert aussi à désigner les serpents, dans certains parlers orientaux ! … La boucle est bouclée depuis notre premier article oraculaire.
Pour nous faire comprendre : avec le prétendu dieu solitaire/solipsiste, universel/universaliste, suprême/suprémaciste et absolu/absolutiste, prétendu dieu partisan d'un « Empire du Bien » … avec ce prétendu dieu, donc, eh bien, nous avons affaire à un djinn serpentaire puissant, se prenant lui-même en horreur, à travers la haine de ses compèresil y a même un phénomène astrologique pour en témoigner ! Les astromanciens peuvent danser.
Mais comment cela s'est-il spirituellement passé ? … Voici quelques serpentements éclairants :

 


Pesée des coeurs en Egypte ancienne et Ahura Mazda (Wikipédia)

 

L'histoire d'un avènement historique

Nous renvoyons au premier article oraculaire, mais il y eut un coup d'essai égyptien, dans le culte hénothéiste (dieu principal dédié) exclusiviste d'Aton-Râ, le soleil manifesté. À travers le médium du pharaon Akhenaton, un premier enjeu spirituel eut lieu – à notre connaissance historique (où l'on remarque là sans surprise, que le soleil est divinisé et retenu pour divin bien sûr, comme dans toutes les régions planétaires).
Néanmoins, après quelques siècles (très vite si l'on peut dire à l'échelle de l'humanité) apparaît en Perse, la figure d'un phénix nommé Ahura Mazda (hénothéisme dédié au feu, sans surprise toujours avec l'association solaire). Pourtant, à notre connaissance plus détaillée du mazdéisme – qui existe toujours en Iran – le texte sacré témoigne d'un dualisme moral, dualisme qu'on ne retrouve vraiment dans aucun autre animisme/polythéisme, à part dans l'Ancienne Égypte avec la pesée des cœurs plus ou moins coupables à la mort.
Beaucoup de symboles s'emmêlent ici, mais il faut dire deux choses : dans l'hénothéisme exclusiviste d'Aton-Râ, c'est moins le soleil qui est à retenir que le terreau moral dualiste égyptien. La forme enflammée du soleil permet certes de relier cette histoire au mazdéisme, mazdéisme qui exacerbe le dualisme dès les premières lignes de son texte sacré. Il s'exprime alors sur ce modèle : « Ahura Mazda a créé ceci de bon, Ahriman a opposé cela de mauvais ; Ahura Mazda a créé cette autre bonne chose, Ahriman lui a opposé une autre mauvaise chose », etc. Logiquement, le « bon » croyant se positionne du côté du « bien », et le « mauvais » voire l'infidèle, se positionne du côté du « mal », en vue de la vie future et son jugement des âmes.

Dans l'ensemble, sur la base égyptienne ancienne, et à travers le déploiement mazdéen, il y a exacerbation de la culpabilité potentielle, et donc énervement contre tout ce qui contrevient à soi, du moins ce que « soi » juge bon : « le bien ».
Bien que ni les Anciens Égyptiens, ni les mazdéens ne soient connus pour leur fanatisme, c'est le début d'une mentalité fanatique, le début d'une mentalité énervée, à commencer contre elle-même ! Car mentalité se prenant soi-même en haine, du moins ce qu'elle juge mauvais de soi, « le mal ».
Mais c'est le début d'une vision du monde qui a du mal à aimer la vie, à se supporter elle-même dans la vie et au monde, en tant qu'elle se stigmatise elle-même en paranoïa. Comme l'animisme/paganisme relatif du mazdéisme aurait-il pu survivre dans un tel pays que l'Iran jusqu'à nos jours, sinon ? Il fallait qu'il soit spirituellement accointant et protégé.
En tout cas, cette paranoïa est reprise dans le judaïsme, qui dès son apparition quelques siècles plus tard, se constitue en nationalisme autour du roi David, en Canaan.

 

JPEG - 355.9 ko

Des textes clairs.

 

Un nationalisme renouvelé dans l'actuel État d'Israël, posant, sur la base du Talmud, « eux et nous », « les Goyim et les Hébreux ». Mais spirituellement, en somme, il s'agit « des polythéistes et des monothéistes », sachant que le prétendu dieu solitaire/solipsiste, universel/universaliste, suprême/suprémaciste et absolu/absolutiste, prétendu dieu partisan d'un « Empire du Bien » … sachant que ce prétendu dieu, donc, bafoua toutes les spiritualités alentours pour se faire nommer Elohim, Lui-les-dieux, falsificateur à se prétendre total créateur et seul dieu. Il correspond concrètement à une fake news, dans son complotisme originaire.
Or, en fait de
news, c'est bien sous la forme de prétendues bonnes nouvelles, « évangiles », que ce prétendu dieu évolua chrétiennement. Son prétendu messie tant attendu par les Hébreux (Jésus ou pas, fils du prétendu dieu ou pas) se nomme lui-même « messager » … et « ange » signifie « messager » en grec. Le complotisme spirituel et ses fake news continuent !
Finalement, comme s'il en était besoin, les musulmans triplent la question, en prétendant que le messager Mahomet aurait été annoncé depuis toujours, et qu'il y aurait une fameuse lignée depuis Ismaël par sa mère Ajar seconde épouse d'Abraham, Ismaël qui serait demi-frère d'Israël accouché de Sarah première épouse (crue inféconde le temps qu'Abraham prenne son pied avec Ajar) sinon qu'aucun texte antérieur aux islamismes, pas même apocryphes, ne parle de la descendance d'Ismaël, ni d'une annonce mahométane.

La vérité si je mens ! … la mythomanie semble le point fort des monothéismes.

 

JPEG - 52.3 ko
Publicité

L'admirable symbole de la médecine,
médecine sur laquelle on jase tant de nos jours covidistes.

 

Un dernier problème à résoudre : le serpent

Il y a un dernier problème à résoudre, qui est celui de serpent. En effet, le serpent, et tous les symboles associés, comme il en était question au premier article oraculaire, n'a rien de fondamentalement mauvais ni a fortiori de « mal » moral dualiste. Car, si seulement tel serpent est venimeux, tous les serpents ne sont pas venimeux, et les venins constituent d'abord des pharmacopées pouvant servir de remèdes autant que de poisons selon dosage. Voilà pourquoi un serpent est inclus dans le symbole de la médecine, et qu'il existe des dragons chinois monstres de sagesse**.

Reprenons : nous pensons qu'un éfrit, dans son genre serpentaire, se prit de mégalomanie quelque part en Orient. Aussi ne pouvait-il que haïr les autres formes de serpents-éfrits qui l'environnaient, et il semble s'être fait passer pour ce qu'il n'était pas : un dieu … le prétendu dieu solitaire/solipsiste, universel/universaliste, suprême/suprémaciste et absolu/absolutiste, dieu partisan d'un « Empire du Bien ». Comment aurait-il pu se déployer, sans parler aux imbéciles ? … le dualisme moral est en effet bête et méchant comme un petit enfant énervé***.
À partir de là, envieux, jaloux, fielleux, retors et pervers, cet éfrit n'a pu qu'en vouloir au soleil-même en voulant lui faire de l'ombre, à se présenter en Perse sous les atours d'un phénix, concurrent lumineux. Or, le phénix renaît de ses cendres ; spirituellement, un élément terreux comme le serpent (la cendre) s'en prend au ciel (le luminaire principal) et par lui se fait passer pour le seul dieu, en galvanisant les esprits. Encore un pas, et il s'invisibilise en sapant l'astre naturel.

Enfin pour tout dire, les éfrits peuvent être contrôlés par des sorciers selon les monothéismes eux-mêmes, dont islamismes. Aussi bien, avant tout, la mégalomanie des clercs – rabbins, prêtres et imams – manipule un tel éfrit que celui devenu « le dieu »**** …
Afin de détourner l'attention de lui (l'éfrit) et d'eux-mêmes (les clercs) selon le principe « plus le mensonge est gros plus ça passe », ces derniers firent en sorte que ce pitoyable éfrit doive se haïr lui-même mégalomaniaquement, en haïssant ses compères serpentaires, puis derrière eux tous les dieux, avec lesquels les antiques djinns dont éfrits vivaient en bonne intelligence, avec les monothéismes.

Voilà comment put apparaître le mythe biblique du serpent, futur ange déchu satanique dans les contes*****, mais cette histoire correspond à la tragédie de cet éfrit se haïssant lui-même en tant que serpentaire originel. Aussi est-ce la haine du prétendu dieu pour lui-même, qui augmente sa mégalomanie (
« Qui se méprise, se prise encore de se mépriser » écrivait Nietzsche, dans une maxime de Par-delà bien et mal.)
Néanmoins, la stratégie des clercs à travers cet éfrit pour lui-même endiablé, consista logiquement à supplanter les vrais dieux naturels de l'humanité, par une inversion des valeurs développée dans le premier article oraculaire.

 

JPEG - 151.4 ko

Gustave Doré, Lucifer chassé du paradis

 

À propos des messes de l'éfrit mégalomane

Une messe, comme son étymologie l'indique, est un message, tout comme le complotisme originaire des judaïsmes produisit des fake news, doublé puis triplé respectivement par les christianismes et les islamismes. Le terme de messe a beau ne relever que des christianismes, il s'applique allègrement aux célébrations des synagogues et des mosquées (d'ailleurs, les protestants ont préféré dire temple plutôt qu'église mais soyons sérieux : les notions de cultes et temples évoquent plus fortement l'animisme/paganisme qu'autre chose – malgré le fameux temple de Jérusalem, en fait détruit depuis longtemps).

Or, le
message de toutes les messes de tous les monothéismes planétaires, se veut angélique, c'est-à-dire par pléonasme : messager. Bien que les judaïsmes ne soient pas prosélytes en eux-mêmes et que le travail prosélytique (la propagande) relève des christianismes et islamismes, il se trouve que le prétendu dieu (éfrit endiablé) demeure mégalomane dans ses prétentions solitaire/solipsiste, universel/universaliste, suprême/suprémaciste et absolu/absolutiste, prétendu dieu partisan d'un « Empire du Bien ».
Quand un fidèle sort d'une messe judaïque, chrétienne ou musulmane, il doit avoir été
avoyé par son rabbin/prêtre/imam ; le vocable protestant de pasteur ici revient strictement au même, puisque le berger ouvre la seule voie à suivre pour le troupeau. Rabbins, prêtres et imams sont tous des pasteurs (ce sont tous des clercs, des révérends, quel que soit l'univers spirituel plutôt connoté par ces termes).

À chaque fois, sur le modèle des messies, anges, prophètes et chefs religieux, les clercs – rabbins, prêtres ou imams – (r)envoient les fidèles à une
mission (même étymologie que message et messe) édictée par le prétendu dieu, c'est-à-dire l'éfrit soumis aux clercs en tant que poupée de chiffe partisane d'un « Empire du Bien », constellant des égrégores monothéistes – des esprits de groupe******.
La théurgie, ici, correspond à une magie messalique, qui sonne comme une magie messianique (mais l'étymologie de
messie n'est pas la même – encore que la paronomase soit plaisante, à ce stade). À la fin, sans surprise, il s'agit de magie sub-missive, c'est-à-dire d'une magie de soumission, même quand il s'agit des judaïsmes et des christianismes ( les notions d'islam et de musulman sont plus claires, à ce niveau).

L'éfrit endiablé, soumis aux clercs – rabbins, prêtres ou imams, – se trouve magiquement déployé en forme de prétendu dieu solitaire/solipsiste, universel/universaliste, suprême/suprémaciste et absolu/absolutiste, dieu partisan d'un « Empire du Bien » … afin de consteller des égrégores soumis – peuplés de personnes soumises (à commencer par les animaux, les enfants et les femmes) – de sorte à ce que la théurgie s'augmente d'elle-même, en cercle vicieux.
Certains appellent ça des « cultures du monde » … mais jamais les animismes/paganismes*, même dans les formes anciennes de l'empire romain ou du royaume perse, n'avaient osé pareilles distorsions.

 


L'aigle romain et le taureau perse.

 

Comment cela se traduit

C'est très simple : du moment que vous affirmez être adepte du « seul vrai dieu », vous faîtes preuve d'une arrogance et d'une vanité totalitaires. Vous avez beau dire que votre dieu est indulgent, bon ou clément, et vous avez beau en parler dans un esprit de tolérance, vous ne faîtes jamais que dire à autrui : « je te tolère, voire t'accepte et t'aime, mais tu as tort ; je t'apprécie, mais tu as tort  » : d'une telle manière de voir les choses à l'extermination d'autrui, il n'y a qu'un ou deux pas.

C'est par soi toujours-déjà fanatique, que vous le vouliez ou non, avec ou sans la plus grande douceur initiale du monde. Qu'importe votre douceur, si elle accepte formellement, tout en niant par principe – par-devers tout esprit de tolérance en faits ? … Vous démarchez en sainte horreur car, comme dit l'adage à juste titre :
qui fait l'ange fait la bête.

Publicité

Vous n'êtes doux, qu'à vous imaginer être une preuve de l'indulgence, de la bonté et de la clémence de votre prétendu dieu solitaire/solipsiste, universel/universaliste, suprême/suprémaciste et absolu/absolutiste, dieu partisan d'un « Empire du Bien ». Où alors, tout spirituellement, vous démarchez à la manière de cet éfrit endiablé, lui-même soumis aux clercs, clercs eux-mêmes entre-soumis les uns aux autres par cercle vicieux. Vous vous enferrez dans votre propre mensonge, votre propre mythomanie monothéiste. Et dire que tout cela partait d'un dieu animiste/paganiste* du souffle, du feu et du tonnerre, dans le Sinaï ! à moins que ce fût l'avant-dernier costume de l'éfrit ! déjà prêt à se subtiliser dans l'atmosphère … et si ses égrégores avaient servi-même à asservir un dieu ? … Yahwé prisonnier de l'arche d'alliance, l'arche d'alliance prison de Yahwé .. dans l'ordre de l'imaginaire et de l'inconscient collectif tout est possible.

Reste que, comme naturellement il vous est inimaginable que vous soyez arrogant et vaniteux sur le principe, mais que vous ne sauriez vous l'avouer, vous vous mentez à vous-mêmes de façon anto-mythomane.
L'illusion manifeste dans laquelle vous entrez, est celle de votre prétendue humilité, évidemment, par laquelle vous vous croyez (selon) doux, tolérant, indulgent, bon et clément. C'est fou.

C'est fou parce que ça reste paranoïde : vos formes de sympathies pour les infidèles, quand vous en avez, se fondent en antipathies inaliénables sur le principe. Vous semblez indécrottable !
Mais ce qu'il y a de pire c'est que, lorsqu'on vous place en face de vos contradictions, vous les mettez toujours sur le compte de vos manques d'excellence dans la foi … sauf quand vous les assumez évidemment. Où donc, quand on vous place en face de vos contradictions, il vous arrive de vous sentir acculé.

À ce point, vous n'êtes pas très compliqué : vous jouez les martyrs quand ça ne vous arrange pas d'admettre vos torts, notamment pour « d'humbles » raisons théologiques, voire théocratiques …
Vous vous obstinez fanatiquement (vous êtes toujours-déjà fanatique, quoiqu'il en soit) et si l'on vous persécute, alors survient votre arrogance et votre vanité, à vous croire légitimes au nom du prétendu dieu solitaire/solipsiste, universel/universaliste, suprême/suprémaciste et absolu/absolutiste, dieu partisan d'un « Empire du Bien ». Les rejets dont vous êtes l'objet, vous les interprétez pour des validations dans l'éternité, même si vous n'en savez rien.

D'ailleurs, vous avez toujours-déjà réalisé une OPA sur la bonté, puisqu'elle relève de ce « dieu ». Comment ne seriez-vous pas bon, à votre trop bon compte ?
Les infidèles ou les fidèles plus libéraux que vous, en tant qu'ils ne reconnaissent pas cette prétendue « bonté fondamentale », sont prétendus « mauvais », « fatalement mauvais », et vous combattez le mal en priant ce prétendu dieu qu'il vous en éloigne. (Un jour, vous habiterez en théorie, parce qu'en théorie tout va bien – c'est ce que vous escomptez, sinon au jour de votre mort, du moins au jour du prétendu jugement dernier.)

Mais la tragédie que vous éprouvez, est celle de l'éfrit que vos égrégores soumettent contre lui-même, mégalomaniaquement. La prochaine fois que vous l'éprouverez,
pour l'amour de lui, ayez pitié de lui, et délivrez-le de votre mal, à savoir de votre sorcellerie auto-négatrice*******.




Paganisme, c'est le terme qu'emploient les monothéismes pour désigner les spiritualités qui diffèrent d'eux, afin de les « raciser », c'est-à-dire de les ostraciser et les condamner. Mais animisme, c'est le terme qu'emploient les sciences modernes, du moment qu'elles se répandirent ces derniers siècles, grâce à la Renaissance gréco-romaine d'Europe et les inspirations intellectuelles que cette Renaissance crypto-païenne permit à nouveau (jusqu'à l'archéologie celto-nordique).
Finalement,
animisme ou paganisme désignent une seule et même chose : soit pré-monothéiste, soit para-monothéiste … à savoir des formes de chamanismes-fétichismes-polythéismes-sorcerismes, à travers le temps et sur toute la planète, sachant que les monothéismes déploient eux-mêmes des formes de chamanismes-fétichismes-polythéismes-sorcerismes en en déniant hypocritement les noms, au prétexte de prétendus ritualismes originaux.

** Notons aussi, au passage, que le germano-scandinave Loki vite évoqué plus haut, serpente originairement sous le nom de Loptr : dieu des vents bien avant que de subir l'influence monothéiste à l'ère viking sur-médiatisée.
Il y a une vie germano-scandinave des millénaires avant l'an mil, où c'est Týr qui est le dieu principal du panthéon nordique : dieu de justice, de guerre, de droit et de victoire ! où alors, Loptr n'est pas ce
trickster de Loki.

*** De nos jours, le consommateur-roi et l'enfant-roi (ou ce qu'il en reste par temps covidistes) ont muté depuis quelques années, en consommateur/enfant-prétendu dieu solitaire/solipsiste, universel/universaliste, suprême/suprémaciste et absolu/absolutiste, du moins prétendu dieu de leur bon vouloir. Le nihilisme passif suppure.

**** Les irréligieux danseront à ce propos, en assénant que « la religion est l'opium du peuple ». Malheureusement, le gauchisme, dans ses variantes anarchistes comme socialistes, correspond à du monothéisme irréligieux : ça se veut l'idéologie solitaire/solipsiste, universelle/universaliste, suprême/suprémaciste et absolu/absolutiste.

***** Et dont la couleur est rouge, comme le gauchisme de la note précédente !

****** Au même titre qu'il y a des égrégores de militants gauchistes/progressistes, actuellement (cf. les deux notes précédentes).

******* Surtout si vous êtes clerc.

 

 

_____________________________________



56 réactions


  • Laconique Laconique 4 novembre 2020 17:27
    Le « monothéisme » est bien moins monolithique que vous ne le présentez. Les patriarches dialoguent avec Dieu, le critiquent ouvertement, les prophètes remettent en cause le ritualisme religieux, le Christ transgresse la Loi. Il y a toute une dialectique tout au long de la Bible. Votre critique porte plus sur certaines manifestations du christianisme historique que sur « l’essence » du monothéisme.

    D’ailleurs vous indiquez les origines perses du manichéisme moral, manichéisme absent de la pensée biblique. La prétention à « connaître le bien et le mal » est justement le péché originel, ce qui coupe l’homme de l’obéissance à la volonté de Dieu.

    Enfin « messe judaïque », « messe musulmane », ça ne veut rien dire, ça ne renvoie à aucune réalité. Il faut être un peu précis, déjà que c’est compliqué...

    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 4 novembre 2020 19:19

      « Le « monothéisme » est bien moins monolithique que vous ne le présentez. »
      Ce serait bien, de lire les premières lignes d’un article déjà, qui met les noms des monothéismes eux-mêmes au pluriel. Mais, en somme, contrairement à ce que vous pensez, les variantes sont avant tout culturelles et personnelles, en cela que les monothéismes s’acculturèrent et s’accommodèrent des vies quotidiennes, selon les caractères et les politiques. Le moralisme n’est pas absent du tout des livres sacrés, c’est juste que la vie n’est pas morale en elle-même et que ça raconte des histoires de vie, mais le Jugement dernier est toujours saillant.


  • Gollum Gollum 4 novembre 2020 18:37

    D’ailleurs, vous avez toujours-déjà réalisé une OPA sur la bonté, puisqu’elle relève de ce « dieu ». Comment ne seriez-vous pas bon, à votre trop bon compte ?


    Toute la fin de votre texte est assez juste notamment les lignes ci-dessus.


    D’où l’affirmation péremptoire de Pascal L sur un autre fil je cite :


    De toutes façons, le respect est une notion chrétienne 


    Et qui montre sans équivoque l’OPA en question dont vous parlez.. Ce n’est rien d’autre que du totalitarisme, de l’esprit totalitaire, affirmé sans complexe aucun vu que le monsieur est dans le camp du Bien..


    Je lui ai fait une réponse cinglante ici : Lien permanent


    A laquelle il a répondu à côté de la plaque bien évidemment on comprend aisément pourquoi. Mais quel faux cul ce type. smiley


    Et bien évidemment s’il est rejeté c’est la preuve et la démonstration qu’il est dans le vrai puisque les autres sont sous l’emprise de Satan le Prince de ce monde...


    De la maladie mentale à l’état pur.


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 4 novembre 2020 19:20

      De la paranoïa. La systématisation/rationalisation d’un délire, qui oblitère littéralement tout ce qui le démantèlerait. Dans un sens, c’est « du génie » ... du génie de la soumission.


  • Français du futur Français du futur 4 novembre 2020 21:55

    Chacun ses petites fixations pendant que la maison brule...

    Votez Charlie ! A bas la France et ses traditions ! Vive les zécolos !


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 5 novembre 2020 10:14

    En Belgique nous avons Till Ulenspiegel. La traduction de « spiegel » en allemand est miroir. Trump est un parfait TRICKSTER. IL n’a fait que tendre le miroir du véritable visage de l’américain moyen. Et comme par hasard, les ancêtres de Trump viennent d’une région proche de la Bavière (tiens, les illuminatis,...), pays de trolls et de farceurs. Sait-on que Macron est serpent de feu et Brigitte : serpent d’eau, manque plus que sceptre. Le messager, c’est mercure (hermès-trismégiste ou non). Comme par hasard, Trump est du signe des gémeaux. Double-face. La femme d’Hermes est Mélusine. Ni toute blanche mais pas noire comme Lilith. Plus proche d’Athéna. Double (ARC arcane 17). Le messager est toujours représenté ailé : aux pied comme sur sa pétase. C’est Pégase s’échappant de la gorge coupée de méduse (aucun lien avec Paty). Mélusine a la forme d’un huit(re). Spirituelle et matérielle. Evohé (courage) est son cri. Le résultat des élections américaines sera gémellaire : 50/50. Le Noeud Nord est actuellement en gémeaux. Le gémeau est farceur. On croit rencontrer l’un des deux frères jumeaux et c’est l’autre qui se présente...Le serpent est double (pas celui du caducée des pharmaciens qui ne présente qu’une serpent). ET DIEU EST HERM-APHRODITE (homme par devant et femme par derrière, comme JANUS)


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 5 novembre 2020 12:58

      En fait de trickster, depuis le temps que vous commentez abondamment et dans tous les sens, jusqu’à l’illisible (j’ai arrêté de vous lire à la moitié, et pourtant ce n’était pas faute de vouloir comprendre vos symbolillogismes), vous êtes plutôt bien placée. Enfin, quelqu’un comme vous ne sera pas étonnée que Joker sortit l’année dernière, j’imagine.


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 5 novembre 2020 10:32

    .« ARC » a une grande signification. Arché, Arche de Noé, Archéologie, Archonte. arcane, Jehanne d’ARC. Le serpentaire est mi sagittaire (archer)-mi-scorpion.

    • Arc est le nom d’un gène de la drosophile, définissant une aile en arc.
      • l’arc-en-ciel, produit dans le ciel par la pluie ;
      • l’arc-en-ciel de rosée, ou arc-en-terre, engendré sur la terre par la pluie ou la rosée. Lilith, est associée au soleil noir. ET Mélusine à l’aurée. ou l’ORée. Et le prénom de le femme de Trump est Mélanie, et proche de Mélusine. A suivre... 

     


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 5 novembre 2020 10:41

    Lilith est le double ou une partie d’Adam, modelée en partie avec la terre adamique. Eve est son contraire : maternelle, empathique et soumise. Le jour où l’homme aura intégré sa partie féminine et la femme la vigueur de l’homme, LA PAIX REGNERA DANS LE MONDE. 


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 5 novembre 2020 13:01

      Vous savez, il est possible de sous-commenter au bon endroit, et même d’insérer le lien dans le commentaire idoine, jusqu’à mettre des mots-liens, comme j’ai fait sur Joker.


  • Electric Electric 5 novembre 2020 12:59

    Le yahvisme est une pathologie mentale.

    Qui sont ces archontes qui sifflent sur nos têtes ?

    Non pas les serpents, nos amis, parole de serpentaire du 29/11, et fils de la kundalini !

    Quant à Trump, il est taureau uranien en astro sidérale.

    http://www.astrologiestellaire.com/elections-usa-2020-a185047624

    C’est comme ça qu’on se retrouve avec des hollandouille ou des obamouille cancer que l’on pense lion dans les bas fond des loges !

    L’impulsion yahvesque se meurt, la SOPHIA va refaire parler d’elle, place à un futur sacramentalisme ésotérique scientifique.

    Mais d’abord, les dakinis vont faire le ménage, le grand ménage !

    L’étincelle divine en toi tu chériras et la Belle viendra à toi.

    Un illuminé tu deviendras et Goethe tu rejoindras.

    « Par delà le Bien Faire et le Mal Faire existe un espace. C’est là que je te rencontrerais ». Rumi


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 5 novembre 2020 13:03

      Vous avez oublié l’héliocentrique, de préférence sidérale aussi. Il y a tant d’imaginaires collectifs, qui n’ont pas encore lui.


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 5 novembre 2020 13:04

      @Electric serpentaire blanche (11 du 12) contre serpentaire noir (29 du 11). Sidérée contre TROPIQUE AL. 


    • Electric Electric 5 novembre 2020 14:22

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Bonjour la Vouivre !

       :)

      Fraternitatis !

      T’inquiètes, ton rubis ne m’intéresse pas. Mais passer un moment au bord de l’étang avec toi ne me déplairait pas, ...

      Oui, serpentaire noir, que de tentations du côté obscur !

      La suite ? Le grand nettoyage. Entre maintenant et + 500 ans.

      https://magie-tantrique-gaienne.com/2018/03/18/la-revelation-de-dendera/

      https://magie-tantrique-gaienne.com/2018/03/17/06-sophia-devoilee-la-resurgence-des-mysteres-durant-la-fin-de-cycle/

      https://magie-tantrique-gaienne.com/2018/03/17/03-le-clan-de-xolotl/

      Les néo shamanes vont-ils pour autant sortir du bois ? Non pas, ils œuvrent à couvert, bien échaudés par 1000 ans de chasse aux sorcières gnostiques !

      Le scénario :

      https://www.youtube.com/watch?v=B_zfMyzXqfI&list=PLHSoxioQtwZdP64kv7PmAJbadWEpcH6B1&index=2

      ça colle avec J L Lash, par d’autres voies.

      La croute terrestre va shifter de 90° vers l’équateur sous l’effet de torque de la banquise du Groënland, en quelques heures quand le système solaire va passer dans la zone nulle du disque galactique qui libérera la croute encore solidaire du manteau.

      Le champ magnétique terrestre s’est effondré de 30% ces 300 dernières années et les pôles magnétiques arctique et antarctique sont en route de collision vers le golf de Bengale, le futur pôle nord glacial.

      La MHD ça s’appelle. Merci Hannès Alfven, Nobel de physique 1970, le dernier vraiment honorable.

      La terre est un vaisseau MHD qui trace sa route dans le bras d’Orion, et qui secoue ses puces tous les 10 000 ans environ quand elle croise le plan du disque galactique (les poussières dans le plasma).

      Énigme CUVIER résolue !

      Vents supersoniques, vagues de plusieurs kilomètres, changement de la carte terrestre.

      Des cités reposent au fond du golf du Mexique au large de Cuba par 600m de fond !

      Nos contrôleurs savent évidemment. Ils préparent leur arche, alternative 3 !

      Si tu intègres ce scénario, tu comprend tout bien ce qu’ils font !

      Des survivants très évolués du dernier cataclysmes sont possiblement les contrôleurs de cette planète.

      Agenda séculaire, bien éloigné des contingences courtermistes des confinements yan-yan, du COVID/5G/Starlink/Skynet, des guerres, des crises qui ne sont que distractions !

      NB : il va falloir modifier l’ADN de l’homme pour qu’il aille dans l’espace (transhumanisme).

      Anecdote : dans les années 60, des scientifiques US ont soumis des souris aux conditions de champs magnétiques qui prévalent après les ceintures de Van Allen, (soit la moitié du champ terrestre) pour tester nos capacités aux voyages lunaires.

      Les souris sont devenues violeuses, cannibales et cancéreuses.

      Toute la chaine des protéines se rompt !

      A surveiller dans la perspective du pôle shit : le sort fait aux femmes.

      Quand le champ magnétique terrestre s’effondre, les homme devenir dingos, incluant nos dirigeants.

      La Bible a inversé la cause.

      ça se passe comment pour les femmes sut terre en ce moment ?

      Mal ?

      Sans déconner, .... !!


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 6 novembre 2020 19:37

      Vous dîtes tout ça sans dec, c’est le pire.


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 5 novembre 2020 13:12

    Comment ne pas resté liée au tropical. La synchronicité est trop flagrante : Freud Taureau ascendant scorpion, JunG Lion ascendant verseau. Comme la 21ème carte du tarot et la représentation du tétramorphe. Quoique l’aigle me semble-t-il se rapproche plus du sagittaire.


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 5 novembre 2020 13:32

      Le tropical est d’influence, d’angle et d’ambiance monothéiste forte quand même les monothéismes condamnent les divinations.


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 5 novembre 2020 13:34

      Du moins, elles ne les dérangent pas quand c’est Joseph, abandonné de ses frères, qui interprète les rêves d’un pharaon ... bref : ça ne les dérange pas quand c’est eux qui les pratiquent en déniant les pratiquer (sorcellerie auto-dénégatrice de l’article).


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 5 novembre 2020 13:44

      @Mervis Nocteau Jung fut longtemps proche de Freud...Je sais parfaitement que les psychanalystes freudiens déconseillent toutes formes de prédictions. Mais en réalité c’est parce qu’ils veulent se réserver ce savoir qui remonte à la nuit des temps. Mon Dieu à moi n’est pas extérieur mais représente le tout, cosmos y compris et est projeté dans le ciel par l’inconscient collectif. Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas...On peut malgré leur laisser d’avoir était à l’origine de chef-d’oeuvre de l’art... Les antifas ou athées rêvent de détruire Notre-Dame...


    • Electric Electric 5 novembre 2020 14:52

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Mélusine, une illuminati gnostique qui s’ignore ?

      https://sites.google.com/site/25920lucifer/home/the-illuminati---the-secret

      T’inquiètes, plus on est de fous, plus on rit.

      Merde, un illluminati sur Avox ? Que viva A Weisphaut ?

      Non pas, l’illuminisme politique est un oxymore !

      L’arnaque : le vieil ordre mondial essaie de nous fourguer un nouvel ordre mondial, qui n’est en fait qu’une version amendée du vieil ordre mondial pour se maintenir, au prix de l’équarrissage des vrais illuminatis gnostiques, pourchassés partout en tous temps !

      Freud : lune en taureau+saturne en sidéral. ça explique !

      VIVA HYPATHIA !


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 5 novembre 2020 15:06

      « Mais en réalité c’est parce qu’ils veulent se réserver ce savoir qui remonte à la nuit des temps. »
      C’est bien, vous répétez l’article. Je venais même d’en reparler dans mon commentaire (la sorcellerie auto-dénégatricer). L’avez-vous lu (l’article, mais le commentaire aussi) avant de recommenter ?


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 5 novembre 2020 15:13

      @Electric Ayant passé mon enfance près de la plus grande églises Saint-Hermes, dans une ville dont le nom en dit long. Et un beau-père de mon beau-père qui a croisé Péladan. Georges Marie Baltus. Cela m’interroge. Et en plus proche des Nyssen qui ont ouvert près de Arles une école Blavatsky. Trop de synchronicités. Et d’autres bizarreries...


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 6 novembre 2020 19:38

      « Et d’autres bizarreries... »

      Sans dec.


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 5 novembre 2020 15:21

    Rencontré mon ancien compagnon un 1er mai 2005 ( (Date anniversaire de Christian Rozenkreutz). Décédé en 2019 le jour de la pentecôte. Né à Mende (Jehanne d’ARC était toujours accompagnée du Dieu de Mende)... Je peux écrire tout un roman. Né le même jour que Jung : un 26 juillet et son ami arménien : le 6 mai, date de naissance de Freud... 


  • Gollum Gollum 6 novembre 2020 09:27

    Wahou !... Electric le prochain compagnon de Mélusine.. smiley

    ça va faire des étincelles ! et plein de petits farfadets aux idées bien en place..

    Ah non elle a dépassé la limite de garantie.. Pas de petits farfadets donc.. smiley

    Restera plus que les étincelles.. tantriques évidemment. smiley


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 6 novembre 2020 10:55

    Faire des enfants dans ce mondeci, mais ça relève de l’inconscience et même du sadisme.


    • Electric Electric 6 novembre 2020 15:13

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Pas mieux. 55 berges, et pas d’enfant. Dès 1992, j’avais compris ! Dès 1987, on préparait la chute du mur de Berlin dans un obscur groupe de recherche à Grenoble. Bcp de visites du KGB, on bossait avec Aganbegyan. 11/09/2001, le coup de grâce.

      Alors, je m’occupe des moutards des zautres, ceux de ma femme, et ses 4 petits enfants et de nos vieux !

      A 9 ans, j’ai refusé, en restant cloué sur mon banc d’église la communion privée, ce cannibalisme faussement dyonisaque, mais tout archontique.

      Le Christos m’a soufflé à l’oreille : ne te laisse pas embarquer dans ces carabistouilles ! Tu sais bien que je n’incarne pas !

      En revanche, il ne m’a pas dit que je devrais rencontrer sa FEMME, la Sophia dans un charivari des familles que me prit tout.

      ça, c’est ma Lune dans les parties intimes de la Belle, Vénus à son pied découvert qui m’autorisa à soulever le voile, mais qui dans un éclair m’en punit bien sévèrement par la perte de TOUT ce qui faisait ma VIE.

      Déjà Cathare !

      A 30 ans, je me suis marié avec un ANGE (Angéline), devant Pierre (mon grand-père), Marie et Madeleine mes 2 grand-mères, Anne-Marie ma Mère, Jean mon Parrain, et Josèphe ma tante qui préfère ce patronyme. Mon frère et son pote faisaient le bœuf et l’âne, et ce dans en l’Eglise Templière de Condat sur Vézère, devant Julien, le curé qui avait marié mes parents 32 ans avant et que nous avions sorti de sa retraite pour l’occasion.

      La crèche au grand complet !

      Mais une crèche toute gnostique !

      Ce ne fut par un mariage d’Amour marital classique, mais celui d’un Chevalier qui s’est croisé pour aller guerroyer en terre mahométane et récupérer les 2 enfants de son Ange retenus prisonniers en Tunisie.

      L’un deux assista à la cérémonie, son frère gardé en otage aux barbaresques, un échange eut lieu de 31 août entre les deux enfants.

      L’année suivante, ils nous rejoignaient enfin !

      Une Croisade de l’Amour qui finit par une réconciliation générale.

      L’intelligence du Cœur contre la folie de l’égo tout puissant, les couleuvres avalées jusqu’à ce que l’Ouroboros n’en puisse plus.

      Aujourd’hui, j’ai table ouverte au bled, mais personne ne sait là bas la vérité ésotérique sur les évènements et qu’ils avaient à faire à un NEO Templier en mission en voie d’échappement de la MatriX, pas même moi à l’époque.

      Eglise de Condat sur Vézère, dite Notre Dame de St Jean Baptiste, image exceptionnelle de l’œil de la Providence :

      https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89glise_Notre-Dame-et-Saint-Jean-Baptiste_de_Condat-sur-V%C3%A9z%C3%A8re#/media/Fichier:Condat_7SC6703EC.jpg

      La fresque n’a été découverte que récemment, elle était cachée en 1995.

      Pas étonnant de finir en « Homme Jean » 25 ans plus tard, la tête coupée près du Cœur, la Belle réclamant son dû !

      Tout cela ne pouvait déboucher 25 ans plus tard que sur une kundalini carabinée, Job suivi de l’Apocalypse, 8 années initiatiques dont 5 ans aux enfers à mon corps défendant qui débouchèrent sur une bénédiction sophianique, soit un contact authentique avec ma flamme jumelle, les Noces Chymiques, la Perle du Graal en mon sein, le voile d’ISIS se posant sur mes épaules, le nouveau né en mes bras, le golden baby, après une grossesse aux forceps et dont le regard flamboyant me foudroya en un instant d’éternité qui me donna toute la Sapience de la Sophia : un être multidimensionnel était né, délaissant les oripeaux profanes de la nature de la Mort, le surhomme de Nieztsche enfin accouché.

      Voilà, vous savez maintenant qu’il existe encore des Chevaliers Servants, des néo-shamanes en mode foutraque, du clan de Xololt, des cathares, dont la mémoire remonte aussi loin que le dernier déluge, dont seule la langue du Nagal a survécu et essaimé.

      Il y a cette épée à double tranchant, AMOUR & VERITE, dont chacun peut se saisir, mais qui frappe d’abord l’impétrant et lui fait affronter son gardien du seuil.

      Bon, cela étant dit, un thème astral favorable est un préalable à tout ça.

      C’est pour cela qu’il y a 90% d’hyliques, la loterie astrale est abominable, le cœur nucléaire du malheur, pas un seul n’est bon !

      Les tentations pour un type comme moi : tomber dans l’escarcelle de la main gauche, user de la sorcellerie noire, les tentations du côté obscur sont bien plus abominables que ce que l’on croit, car « vendre son âme au diable » est très profitable dans ce monde de ténèbres de la nature de la mort. Satan est bien en son royaume.

      Mais Faust est racheté in extremis chez Goethe, car il change de pied sur la fin de sa vie. Il n’est jamais trop tard !

      La mort du vieil homme dans le lac du jeu des perles de verre de Hesse n’est pas mal non plu !

      Cadeau : le PETIT MALIN de l’école Steiner de Chicago qui a inventé la religion Star Wars et les Indiana Jones pour le compte des Lucas/Spielberg :

      https://www.youtube.com/watch?v=EN7y79C2E6s

      Un obscur jésuite ancien de la NSA, envoyé espionner les écoles Steiner, ensuite « défroqué » qui invente à lui tout seul une nouvelle religion en transformant un mauvais western spatial en compte de fée planétaire !

      C’est pas une vie que j’ai, c’est la foire aux synchros !

      Nous les Dieux, Nous les Heureux Élus !


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 6 novembre 2020 15:39

      @Electric Je savais après la mort de mon compagnon forgeron et psychanalyste que le monde régresserait. C’était en 1983. Le 7 du 7, précisément. La même nuit mourait Jean Fonteyne, médecin qui devait superviser ma recherche à Paris sur la "mort subite du nourrisson). Je n’aurais fait un enfant qu’avec lui,... Un monde s’écroulait. J’ai toujours le livre de l’histoire de sa vie. Vénus-conjointe à saturne au milieu du ciel en scorpion. Lire Senard, page 503. Un extrait : Saphir (Vénus) en grec : Sapheiros, qui vient du sanscrit-çanu-Pria-M). qui veut dire aimé de Saturne... Perdu un Olivier, retrouvé un autre, fils de https://www.google.com/search?q=Philippe+roberg-ÛJones&oq=Philippe+roberg-ÛJones&aqs=chrome..69i57j69i59.9449j0j7&sourceid=chrome&ie=UTF-8. Sa mère, une Heurtault de la Merville, dont les ancêtres ont croisé Gilles de Rais et Jehanne d’ARC au château d’Amboise. L’ancienne propriétaire de mon appartement était une Martroi (statue équestre de Jeanne d’Arcplace du Martroi)  Le saphir est l’anagramme de mon nom. Et ceci n’et qu’un extrait,...Vénus-conjointe à saturne au milieu du ciel en scorpion.


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 6 novembre 2020 19:20

      Refuser de principe, de faire des enfants, ça fait très bobo, ça fait très Yves Cochet qui, dans un paternalisme ethnomasochiste, veut qu’on s’occupe des enfants alter-raciaux immigrés. Lui aussi, était racialiste, et même raciste de fond, avec un tel paternalisme ethnomasochiste.


    • Electric Electric 7 novembre 2020 14:22

      @Mervis Nocteau

      ça n’est pas ce que nous avons dit avec Mélusine.

      La « destinée » a fait que nous n’ayons pas d’enfant, pour des raisons qui nous ont échappé à priori dans le feu de l’action , mais dont nous mesurons aujourd’hui les conséquences.

      Selon Hermès le triple, dans son dialogue avec Asclepios, le pire crime qu’un homme puisse commettre est de ne pas se reproduire.

      On en prend bonne note.


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 7 novembre 2020 17:59

      Mais c’est ce que j’ai dit ! enfin, pas le crime.


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 6 novembre 2020 16:20

    La forge...http://compagnonnage.info/blog/blogs/blog1.php/2010/06/02/souscription-leforgerondelourmarin. En 1979, jour d’imbolc, je rencontre Guy Il était juif. En 1992, je rencontre Guy W, sociologue, né le même jour que la mort d’A.H. 30 avril 1945) surréaliste, juif. amie d’une amie du premier. En 2019 au moment où mourait Olivier1 (1er mai celte,BELTAINE), je rencontre une certaine Martine de Bordeaux. Elle habite juste au dessus de l’appartement que j’habitais au moment de la chute du mur de Berlin..Olivier 1 ami des Nyssen, dont la cousine est la fille de la mère qui dut une grande amie de GUY DEBORD, proche de Breton. Arcane 17 : Mélusine ou la Robe de Saphir. Olivier 2, né le jour de Lug (mort du roi Baudoin dont il était le fils spirituel) . Amie de Guy Debord : née le jour de Samain. Jehanne d’ARC qui a dit que les Celtes renaîtront. Non, il n’y a pas de HASARD...


    • Electric Electric 6 novembre 2020 18:25

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Mazette !

      La maison des parents de mon Ange, à Bonneveau en Loir & Cher est construite autour de la forge qui trône en majesté en tant que bloc de cuisine. Elle est encore équipée du soufflet opérationnel.

      Y’a plus ka.

      Bonneveau, fief de Childebert, fils de Clovis.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Bonneveau

      Entourée d’1/2ha de terres arables plantées de fruitiers, on la retape en ce moment et devrait faire officie de BAD quand la bise sera venue, pas longtemps donc.

      Comme celle de Condat, l’église de Bonneveau est de St Jean le Baptiste !

      Vénus/Saturne conjointes en Scorpion, là je dis chaud les marrons ! Et ces synchros !

      C’est Mercure en noeud sud à 3° du centre galactique, mi chemin du Sagittaire et du serpentaire qui m’a branché sur le plérôme (y’a pas de « trou noir » au centre de la galaxie, mais un plasmoïde).

      Sinon, ma Belle est Comtesse départiculée, d’une assez bonne famille pour qu’elle ai une rue à Versailles parallèle à l’allée du Roy.

      Et moi, je suis un Tarde :

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Tarde

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Gabriel_Tarde

      La Loi de l’imitation n’est pas que celle du lien social, mais de tout l’Univers.

      L’Univers est dialectique matière/esprit 2 faces d’une même médaille et se propage par imitation.

      Les plumitifs lui préférèrent Durkheim.

      Son petit chef d’œuvre, « l’opinion et la foule » qui préfigure nos démocrassies d’opinions yon-yon :

      https://archive.org/details/lopinionetlafoul00tarduoft

      Star Wars : selon la logique du conte de fée, tous les personnages sont Luke :

      Le grand poilu : sa part animale

      Ian Solo : sa part profane

      Obi One : son Soi Supérieur

      Leïa ; son âme soeur jumelle

      Darth Vador : sa part luciférienne tranhsumaine

      Palpatine : sa part ahrimanienne arachnéenne, caricature du Pape Noir des jèzes.

      De Jean Tarde, on aurait dit : « aut es Tardus, aut es Diabolus », ou tu es Tarde, ou tu es le diable !

      https://books.google.fr/books?id=IPWz0ldU89YC&pg=PA81&lpg=PA81&dq=et+Tardus+aut+Diabolus%22.&source=bl&ots=TdWzeKVaMc&sig=ACfU3U20fjMsqS0DOTCQq_vmBXFTeugtEQ&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwjFoOGcte7sAhVixYUKHTmCD38Q6AEwAnoECAEQAg#v=onepage&q=et%20Tardus%20aut%20Diabolus%22.&f=false


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 7 novembre 2020 08:15

      Roudinescon en a fait une description psychanalytique. Mais ce n’est pas mon style de film. préfère Lynch ou Wenders..


    • Electric Electric 7 novembre 2020 16:21

      @Mervis Nocteau

      Star Wars, la genèse : un beau jour, Marcia Lucas s’est pointée (fort bien conseillée) à l’Institut Waldorf de Chicago, avec un projet de western spatial bancal sous le bras et un Luke Starkiller en héros.

      Le directeur l’a orienté vers le bibliothécaire, qui se fait appeler Douglas Gabriel, avant cela Thomas Paine.

      Un clairvoyant de naissance, qui vivait avec les élémentaux, des amis « imaginaires » et qui se fit moine à 16 ans.

      Il fait son service à la NSA, et devient jésuite.

      Les jésuites l’envoient espionner les écoles Steiner.

      « Révélation », selon se dires.

      Il se « défroque », et quelques temps plus tard imagine une nouvelle religion « Star Wars » pour le compte des Lucas.

      Un jésuite se défroque t-il jamais ?

      C’est pour illustrer le côté « catholique » planqué de la saga que vous avez parfaitement identifié !

      Mais c’est en fait le christianisme anthroposophique de Steiner :

      http://media.wix.com/ugd/ac24cc_7c2d0999cbde4e439f179930a550ce6f.pdf

      A ce stade, je parlerais plutôt de jésuitisme, et ses 3 piliers : la casuistique, la rétention, l’art de l’équivoque, la base de la pensée humaine partout sur terre.

      C’est comme cela qu’on passe des sciences par la preuve au « consensus ».

      La galaxie GABRIEL sur le net :

      https://aim4truth.org/category/anonymous-patriots/

      https://www.ourspirit.com/

      https://www.ourspirit.com/copy-of-v2-magazine-archive-1

      https://gospelofsophia.com/

      https://neoanthroposophy.com/

      https://patriots4truth.org/

      https://www.youtube.com/channel/UCoOTAo0oyvfwSIFKTf7e2Dw/videos

      https://myemail.constantcontact.com/We-have-a-gift-for-you-.html?soid=1117755878567&aid=L2Tj_K4B3mY

      Soutiens inconditionnels de Trump.

      La base des Gabriel : ils doublent la Trinité masculine par la Trinité féminine : la Mère, la Fille, la Sainte Sagesse.

      Pas un mot des Gabriel sur le travail de Jan Van Rijckenborgh !

      Pourtant, son exégèse du TAO ou de la Pistis Sophia renouvelle le genre, loin de certaines errances de Steiner reprises en bloc par les Gabriel qui ne jurent que par la pinéale.

      Personnellement, cette petite m’émeut bcp :

      https://www.youtube.com/channel/UCz1XJrEItAE-RxKAGngsIkg/videos

      Bonnes questions : comment l’enfant intérieur commerce t-il avec la part profane de la nature de la mort ?

      Quelle dialectique ?

      Hegel nous aide : thèse antithèse synthèse. Bof, une mauvaise synthèse de cet authentique hermétiste illuminé !

      En revanche, partir de l’abstraction qui se nourrit de ses négations pour arriver au Concret, au réel, ça fait sens !

      Hegel a démerdé le noeud kantien noumène/phénomène.

      Je dirais que l’ancien des jours organique aide l’enfant intérieur, c’est la vraie dialectique.

      L’enfant intérieur interroge, l’ancien des jours, l’héritier DE TOUTE VIE ORGANIQUE lui répond.

      Nos cellules ont bcp plus à nous dire que toute autre chose.

      Le channeling, les révélations, voix de la perdition.

      L’éveil intérieur de la kundalini par le biais biologique, le seul qui vaille pour la gnose interne :

      http://biologyofkundalini.com/

      Les hormones, les enzymes miroir de l’univers, les glandes endocrines, le palais des 12 royaumes (12 paires de nerfs crâniens), l’ADN, ...

      Il est temps de sortir des grimoires allégoriques, notre gnose du métabolisme de plus en plus aiguisée est d’une bien meilleure aide.

      On a maintenant presque TOUT sous le nez pour faire enfin la synthèse.

      Depuis 100 ans, nous avons fait voir et vivre à notre ADN toutes sortes de fréquences qui lui étaient inconnues, incluant plus de 100 000 nouvelles molécules.

      Maintenant, il vit avec le silicium, un cristal informatique binaire dopé.

      A chaque seconde qui passe, notre ADN vit avec ce nouveau support, au bout des doigts, le clavier !

      Il pourrait bien décider de le choisir comme nouveau vecteur.

      L’informatisation arachnéenne du monde, son électrification (lumière déchue) est le plus grand projet occulte jamais tenté par l’Homme, commencé à Jundi Shapur au VIIème siècle, pour finir à la Silicon Valley au XXIème, en passant par le code binaire de Bacon, le code de la matrice.

      https://histoireebook.com/index.php?post/Emberson-Francis-Paul-De-Jundi-Shapur-a-Silicon-Valley

      Notre ADN, cette antenne merveilleuse, voit tout.

      Depuis 30 ans, il bouffe du silicium dopé et a du passer de 7,83HZ (Schumann) à supporter maintenant 75GHZ (STARLINK) , soit 10 milliards de fois plus.

      Que va t-il décider ?

      Sommes nous vraiment sûrs de décider en conscience de choisir la voie transhumaine ?

      Bref, c’est QUI le patron ?


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 7 novembre 2020 18:01

      Je me suis arrêté à « défroque », mais je suis épaté par l’étendue du commentaire.


  • jeandinan 8 novembre 2020 10:13

    Quel orgueil.....quel manque d’humilité....réécrire l’histoire de l’humanité.... ce nihilisme et ce relativisme nous ont conduit là où nous en sommes aujourd’hui....continuez à prêcher le chaos....cela aidera sûrement notre humanité folle et en perte de repères....


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 8 novembre 2020 22:09

      Ah mais mon orgueil est sans arrogance ni vanité. D’ailleurs vous vous trompez, je ne réécris rien, j’éclaire différemment, c’est tout. Si ça vous stresse, j’imagine que ça fait mouche. Ce qui est sûr, c’est que les monothéismes ont le génie de la soumission, et vous le perpétuez. Attention ! la non-soumission n’implique pas nécessairement la révolte. Cela aussi, vous ne le comprenez pas, dans votre hystérisation.


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 8 novembre 2020 22:10

      Enfin c’est, au juste, parce que vous ne comprenez pas ce dernier point, que vous préférez la soumission : elle vous rassure. Mais je vous rassure, les agneaux tels que vous n’ont pas à craindre l’avenir : ils n’en ont pas.


Réagir