jeudi 3 décembre 2020 - par eau-du-robinet

Crise sanitaire - Lettre ouverte du Professeur Christian PERRONNE

Je me permets de relayer cette lettre ouverte du Professeur Christian Perronne, spécialiste des maladies infectieuses.

Il écrit :

" Le pire est que les premiers « vaccins » qu'on nous propose ne sont pas des vaccins, mais des produits de thérapie génique..... Je suis d'autant plus horrifié que j'ai toujours été en faveur des vaccins et que j'ai présidé pendant des années des instances élaborant la politique vaccinale. Aujourd'hui, il faut dire stop à ce plan extrêmement inquiétant. Louis Pasteur doit se retourner dans sa tombe."

Chers amis,

La France, qui vit un cauchemar depuis des mois, se réveille. Dans beaucoup de villes de notre beau pays, le peuple est en marche pour retrouver sa liberté, pour exiger le retour de la démocratie.

En tant que médecin, spécialiste des maladies infectieuses et ayant été président de nombreuses instances ou conseils de santé publique, y compris sur les vaccins, je mesure chaque jour les incertitudes générant la peur et le désarroi croissant de nos concitoyens. Je prends le risque d'être à nouveau qualifié de « complotiste » ou mieux de « rassuriste », termes désignant ceux qui critiquent ou challengent la pensée unique. Je finis par être fier de ces appellations, mes propos exprimant la vérité n'ayant jamais changé depuis le début de l'épidémie. Je considère donc qu'il est de ma responsabilité de m'exprimer à nouveau ce jour sur l'ensemble du volet médical de la Covid-19 et en particulier sur le sujet vaccinal, désormais l'élément central et quasiment unique de la politique de santé de l'Etat.

Beaucoup de Français ont été hypnotisés par la politique de la peur. Depuis septembre 2020, on nous avait annoncé une deuxième vague terrible de l'épidémie, pire que la première. Le Ministre de la Santé, le Dr Olivier Véran, le Président du Conseil scientifique de l'Elysée, le Pr Jean François Delfraissy, le Directeur Général de la Santé, le Pr Jérôme Salomon, l'Institut Pasteur nous ont annoncé des chiffres catastrophiques avec une augmentation exponentielle du nombre de morts. Les hôpitaux devaient être saturés et débordés. Même le Président de la République, lors d'une allocution télévisée récente annonçant le reconfinement, nous a prédit pas moins de 400.000 morts, renchérissant sur les 200.000 morts estimés peu de temps auparavant par le Pr Arnaud Fontanet de Pasteur. Ces chiffres irréalistes n'avaient qu'un but, entretenir la peur pour nous faire rester confinés, sagement masqués. Pourtant l'usage généralisé des masques en population générale n'a aucun intérêt démontré scientifiquement pour enrayer l'épidémie de SARS-CoV-2. L'utilisation des masques devrait être ciblée pour les malades, leur entourage (surtout les personnes à risque) et les soignants au contact.

Or l'épidémie régresse et n'a entraîné aucune apocalypse. La dynamique de la courbe montrait depuis des semaines le profil d'un rebond épidémique saisonnier qui s'observe avec certains virus, une fois la vague épidémique terminée. Cela témoigne de l'adaptation du virus à l'homme et est aussi le reflet de l'immunité collective qui progresse dans la population et qui nous protège naturellement. Les souches de virus qui circulent actuellement ont perdu de leur virulence. Les autorités ne pourront pas dire que c'est grâce au confinement car la tendance à la baisse avait commencé avant même sa mise en place. La régression de l'épidémie avait même commencé, dans certaines agglomérations, avant l'instauration du couvre-feu.

Malheureusement, il y a encore des décès qui surviennent chez des personnes très âgées, des grands obèses ou des personnes souffrant d'un diabète sévère, d'hypertension artérielle grave, de maladies cardiorespiratoires ou rénales déjà invalidantes. Ces personnes à risque sont parfaitement identifiées. Les mesures sanitaires devraient donc être ciblées pour les protéger, les dépister et les traiter le plus tôt possible dès le début des symptômes par l'hydroxychloroquine et l'azithromycine dont l'efficacité et l'innocuité sont largement confirmées, si on donne le traitement précocément.

 

Beaucoup de décès auraient pu être évités. Or on a dissuadé les médecins généralistes et les gériatres de traiter. Dans ce contexte, continuer à persécuter nos enfants derrière des masques inutiles reste incompréhensible.

Toutes ces mesures sont faites pour que les Français réclament un vaccin. Or quel est l'intérêt d'un vaccin généralisé pour une maladie dont la mortalité est proche de 0,05% ? Aucun. Cette vaccination de masse est inutile. De plus, les risques de la vaccination peuvent être plus importants que les bénéfices.

Le plus inquiétant est que de nombreux pays, dont la France, se disent prêts à vacciner dans les semaines qui viennent, alors que la mise au point et l'évaluation de ces produits se sont faites à la va-vite et qu'aucun résultat de l'efficacité ou de la dangerosité de ces vaccins n'a été publié à ce jour. Nous n'avons eu le droit qu'à des communiqués de presse des industriels fabricants, permettant de faire flamber leurs actions en bourse.

Le pire est que les premiers « vaccins » qu'on nous propose ne sont pas des vaccins, mais des produits de thérapie génique. On va injecter des acides nucléiques qui provoqueront la fabrication d'éléments du virus par nos propres cellules. On ne connait absolument pas les conséquences de cette injection, car c'est une première chez l'homme. Et si les cellules de certains « vaccinés » fabriquaient trop d'éléments viraux, entrainant des réactions incontrôlables dans notre corps ? Les premières thérapies géniques seront à ARN, mais il existe des projets avec I'ADN. Normalement, dans nos cellules, le message se fait de I'ADN vers I'ARN, mais l'inverse est possible dans certaines circonstances, d'autant que nos cellules humaines contiennent depuis la nuit des temps des rétrovirus dits « endogènes » intégrés dans I'ADN de nos chromosomes. Ces rétrovirus « domestiqués » qui nous habitent sont habituellement inoffensifs (contrairement au VIH, rétrovirus du sida par exemple), mais ils peuvent produire une enzyme, la transcriptase inverse, capable de transcrire à l'envers, de I'ARN vers I'ADN. Ainsi un ARN étranger à notre corps et administré par injection pourrait coder pour de I' ADN, tout aussi étranger, qui peut alors s'intégrer dans nos chromosomes. Il existe donc un risque réel de transformer nos gènes définitivement. Il y a aussi la possibilité, par la modification des acides nucléiques de nos ovules ou spermatozoïdes, de transmettre ces modifications génétiques à nos enfants. Les personnes qui font la promotion de ces thérapies géniques, faussement appelées « vaccins » sont des apprentis sorciers et prennent les Français et plus généralement les citoyens du monde, pour des cobayes. Nous ne voulons pas devenir, comme les tomates ou le maïs transgéniques des OGM (organismes génétiquement modifiés). Un responsable médical d'un des laboratoires pharmaceutiques fabricants a déclaré il y a quelques jours qu'il espérait un effet de protection individuelle, mais qu'il ne fallait pas trop espérer un impact sur la transmission du virus, donc sur la dynamique de l'épidémie. C'est bien là un aveu déguisé qu'il ne s'agit pas d'un vaccin. Un comble.

Je suis d'autant plus horrifié que j'ai toujours été en faveur des vaccins et que j'ai présidé pendant des années des instances élaborant la politique vaccinale. Aujourd'hui, il faut dire stop à ce plan extrêmement inquiétant. Louis Pasteur doit se retourner dans sa tombe.

La science, l'éthique médicale et par-dessus tout le bon sens doivent reprendre le dessus.

Christian PERRONNE



568 réactions


    • pemile pemile 4 décembre 2020 14:00

      @bubu123 "au lycée quoi, on y apprend juste ce qu’est l’ARNm et son rôle. Ca ne touche jamais à l’ADN ce n’est pas de la thérapie génique dont le but est de modifier du génome« 

      Exact, mais un quidam s’y perd vite, l’ARNm étant une copie transitoire d’une portion d’ADN et la nouvelle technologie de »ciseau génétique" se basant sur un ARN guide pour piloter la protéine CAS9 qui sert de ciseau.

      Grace à la covid, tout quidam va se retrouver expert en épidémiologie et en biologie cellulaire ! smiley


    • Eric F Eric F 4 décembre 2020 17:58

      @bubu123
      https://technologiemedia.net/2018/10/19/en-utilisant-larn-une-therapie-genique-serait-plus-efficace/
      extrait :

      "En tant qu’outil de thérapie génique, l’ADN peut être difficile à utiliser. ....]

      L’ARN messager, ou ARNm, offre un moyen plus direct et non permanent d’altérer l’expression génique des cellules"

      (version initiale du MIT : https://news.mit.edu/2018/rna-circuit-gene-therapy-protein-1016 )


    • Eric F Eric F 4 décembre 2020 18:01

      @pemile
      « Grace à la covid, tout quidam va se retrouver expert en épidémiologie et en biologie cellulaire »
      En tout cas, il parait présomptueux de vouloir en remontrer au Pr Perronne sur cette question


    • bubu123 4 décembre 2020 18:56

      @Eric F

      ce n’est pas le cas pour le vaccin à ARNm contre le covid, l’objectif n’est pas du tout une intégration dans le génome .....


    • bubu123 4 décembre 2020 19:05

      @Eric F

      https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/therapie-genique

      un lien intéressant pour comprendre ce qu’est la thérapie genique


    • Eric F Eric F 4 décembre 2020 19:13

      @bubu123
      la thérapie génique ne consiste pas systématiquement à modifier le génome, mais à introduire des séquences génétiques dans les cellules. Cela peut être extérieur aux chromosomes, comme lorsqu’on utilise des virus modifiés en tant que véhicules.
      c’est pourquoi dans l’extrait que j’ai cité dans le commentaire précédent, ils évoquent des effets non permanents avec l’ARNm


    • bubu123 4 décembre 2020 19:15

    • JMBerniolles 4 décembre 2020 20:31

      @bubu123

      Vous devriez lire la lettre du Professeur Perronne il évoque cette question


    • Eric F Eric F 5 décembre 2020 09:49

      @bubu123
      Merci pour le lien vers l’article de l’inserm (4 décembre 19h05), effectivement très intéressant. Il indique que l’on peut « ajouter » un gène supplétif, « modifier » le gène défectueux, injecter une séquence génique (oligonucléitide) qui s’exprime hors des chromosomes, ou utiliser des virus modifiés (tueur de cellules cancéreuses)


    • Eric F Eric F 5 décembre 2020 09:52

      extrait de l’article de l’inserm :

      « Il existe des vecteurs viraux :
      intégratifs  : l’ADN du vecteur viral s’intègre dans l’ADN de l’hôte
      non intégratifs
       : le gène thérapeutique demeure dans la cellule sans s’intégrer au génome de l’hôte) »


    • bubu123 5 décembre 2020 14:28

      @Eric F

      oui c’est très intéressant, mais vous comprenez comme moi que le vaccin ARNm va apporter l’information pour crée la protéine voulue mais ne va pas modifier l’ADN 


  • yvesduc 4 décembre 2020 06:47

    Merci pour cet article auquel je souscris en grande partie.

    Le Pr Perronne écrit que l’épidémie régresse grâce à « l’adaptation du virus à l’homme » et à « l’immunité collective qui progresse dans la population et qui nous protège naturellement. ». Si un lecteur peut me donner des sources sérieuses pour ces deux affirmations, je suis preneur.


    • Eric F Eric F 4 décembre 2020 18:23

      @yvesduc
      Je n’ai pas de lien vers des références scientifiques, mais concernant les points que vous soulevez, on peut proposer les explications suivantes :

      -« adaptation du virus à l’homme » : le SARS COV2 initial était soit issu d’une incubation animale soit fuité d’un laboratoire. Mais depuis près d’un an, il s’est transmis entre humains, et a muté dans un contexte de physiologie humaine.

      -« l’immunité collective progresse » : l’immunité de groupe n’est pas quelque chose qui fonctionne en tout ou rien. En effet, si dans un groupe donné il y a 10% de personnes immunisées, la contagion diminue de 10%, cela diminue donc le « R0 » avant même d’atteindre un taux suffisant pour couper complètement la maladie. Dans certaines régions ou certains types de population, le taux de personnes ayant été contaminées est supérieur à la moyenne nationale, et cela peut constituer en quelque sorte des contre-clusters de moindre transmission de la maladie.


  • troletbuse troletbuse 4 décembre 2020 07:56

    On est quand même gâté en F Rance, Castête nous dit que le vaccin (presque obligatoire) sera GRATUIT. Non-dit (mais payé par les cotisants à la SS qui va s’écrouler, comme les tests, les frigos, le remdesivir etc...le but recherché d’ailleurs).

    Mais je trouve qu’il aurait pu faire un geste pour le Black Friday qui dure une semaine, il aurait pu donner une prime aux premiers qui vont se faire inoculer cette saloperie. Et dans inoculer, y’a in et cul comme in the baba smiley


    • TSS 4 décembre 2020 10:34

      @troletbuse
      les frigos à 70° pour le transport c’est une arnaque(encore une)
      ,des containers avec de la glace carbonique suffisent.. !!
       


    • Captain Marlo Captain Marlo 4 décembre 2020 11:15

      @troletbuse

      Les vaccins sont payés par le budget européen, c’est à dire par nos impôts.


    • Eric F Eric F 4 décembre 2020 19:03

      @TSS
      « les frigos à — 70° pour le transport c’est une arnaque (encore une), des containers avec de la glace carbonique suffisent.. !! »
      je crois que c’est ce qui est prévu : les containers avec glace carbonique pour le transport, les frigos pour la conservation avant d’être utilisé (le produit doit être utilisé dans les heures qui suivent la sortie du congélo).

      En tout cas il y a des risques de rupture de la chaine du froid, Castex l’a plus ou moins évoqué en parlant de la commande de doses pour 100 millions de personnes afin d’avoir de la marge en cas de perte (on n’en n’est plus à 1 ou 2 gigaeuros près dans cette épidémie, selon le principe du « quoiqu’il en coûte »)

      Bizarre, on nous confine et on nous fait porter des masques même en plein air en vertu du « principe de précaution », mais on déploie un vaccin prototype avec des conditions acrobatiques de mise en oeuvre en contradiction complète avec ce principe.
      Faut dire qu’à force d’avoir tout misé sur un hypothétique vaccin, ceux qui arrivent aussi vite avec une efficacité annoncée miraculeuse constituent pour les autorités sanitaires et politiques une « divine surprise » !


  • Reflexo78 4 décembre 2020 08:44
    Mouvement d’anthologie sur @CNEWS chez @PascalPraud avec une phrase culte : « quand tu entends monsieur vaccin tu ne te fais pas vacciner »


  • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 4 décembre 2020 11:42

    et chat continue

    Sur google tapez appel du professeur Perronne et seul est cité francesoir.fr !

    Par ailleurs plus moyen de se connecter sur odysee.com depuis ce matin ???

    chat doit être the white rabbit l’ami des libertés smiley


  • Adèle Coupechoux 4 décembre 2020 12:35

    @tous

    Incroyable Véran...Malgré le vaccin, il faudra continuer à porter le masque et respecter les distances.

    Déjà, que je suis contre CE VACCIN !

    https://www.ouest-france.fr/sante/masques-de-protection/covid-19-malgre-le-vaccin-il-faudra-continuer-a-porter-le-masque-pendant-encore-plusieurs-mois-7072148


  • volèm rien 4 décembre 2020 13:09

    Et bien sur google censure l’appel du Pr Perronne...... entre temps ramait d’Aboville

    https://youtu.be/iQzfQtScllo


  • I.A. 4 décembre 2020 13:25

    « [...] Or quel est l’intérêt d’un vaccin généralisé pour une maladie dont la mortalité est proche de 0,05% ? Aucun. Cette vaccination de masse est inutile. De plus, les risques de la vaccination peuvent être plus importants que les bénéfices. »


    Voilà, tout est dit ici.

    Parce qu’à terme, si tout ce cirque n’est pas désavoué, alors imaginez un peu la société française après une autre épidémie, en 2022 ou 2023, puis après une autre encore, en 2025 ou 2026... une friche, non ?

    Plus de tourisme, plus de bars ni de restaus (de gastronomie et d’œnologie), plus de night clubs, de théâtres et de cinémas (d’artistes et d’intermittents du spectacle), plus d’hôtels, moins de sports et des compétitions sportives sans intérêt (de moins en moins de sportifs, une extraordinaire dégénérescence de l’offre commerciale au profit des grandes surfaces alimentaires (de moins en moins d’entrepreneurs), etc...

    Plus de Français, finalement : ils auront tous été remplacés par des cons finis.

    Plus le délire se poursuit, plus « l’hypothèse great reset » devient crédible...

    ... Auquel cas, c’est bien Macron avec une partie des journalistes, qui auraient manipulé nos pieds nickelés en blouses blanches, tels d’authentiques marionnettistes.

    Auquel cas, enfin, il faudra faire beaucoup plus que se défier de ces fameux vaccins.


  • JMBerniolles 4 décembre 2020 17:26

    Merci à l’auteur pour nous avoir fait ainsi connaitre cette lettre et surtout ce raisonnement de fond et ses arguments.

    La lettre du Professeur Perronne est très intéressante à plus d’un titre et instructive.

    Au fil des commentaires où l’habituelle clique de la diversion basée sur des arguments primaires, aux attaques personnelles systématiques, se multiplie pour défendre le pouvoir dans des débauches de commentaires qui n’amènent jamais rien de positif, on oublie presque le fond de cette lettre qui est important pour tous, puisque la stratégie du pouvoir est d’imposer la vaccination en masse.

    Après avoir rappelé opportunément qu’il n’était pas contre les vaccins, le Professeur Perronne soulève les problèmes de fond. Ce que l’on présente benoitement comme un « vaccin », n’est absolument pas dans la ligne classique des vaccins. C’est une nouvelle technologie biologique sur laquelle on n’a pratiquement aucun retour d’expérience. Ainsi des gens qui imposent le bannissement de l’Hydroxychloroquine pour laquelle il y a de très nombreuses études scientifiques indépendantes sur ses effets secondaires, toute une littérature, vont imposer une technique dont on ne sait pas très bien à quoi elle conduit (particulièrement sur l’aspect contagion), développée à la va vite dans le secret, c’est à dire sans évaluation indépendante.

    Pour une maladie dont on n’a pas compris jusqu’à présent la phase grave qui est l’emballement immunitaire.

    Nul doute que des agences corrompues (la corruption est un fléau de notre époque, elle tient le haut du pavé dans tous les domaines importants) donneront le feu vert. Les Labos se sont déjà juridiquement prémunis contre tout recours en cas de problèmes dus à leurs vaccins. 

    Et tout cela pour une maladie, Covid19, dont on ne se donne même pas la peine d’évaluer correctement le taux de mortalité, qui est peut-être supérieur à celui de la grippe mais semble inférieur au %. Et qui ne fait l’objet d’aucunes études ou évaluations scientifiques coordonnées, en particulier au niveau de l’origine du Sars-CoV-2 surement sorti d’un Labo

    Au moment où chaque individu va être confronté à la vaccination, force est de constater qu’il ne dispose pas d’une information honnête et non biaisée sur ce qui concerne directement sa santé. Il est donc fondamental d’entendre la voix de médecins et biologistes indépendants et courageux qui donnent un avis sincère. 


    • leypanou 4 décembre 2020 18:37

      @JMBerniolles
      vous avez raison mais malheureusement, 99,999% des gens ne s’informent que via les msm, comment voulez-vous qu’ils peuvent s’informer honnêtement ?

      Un tribunal¹ portugais a par exemple désavoué l’état portugais qui voulait confiner 4 Allemands après un test RT-PCR positif : combien de gens le savent ? Quand on vous matraque 24/24 le nombre de cas, les gens ne réfléchissent plus.
      ¹:l’état portugais voulait sanctionner les 2 juges qui ont donné raison aux 4 Allemands : je ne connais pas la suite de l’affaire.


    • JMBerniolles 4 décembre 2020 20:45

      @leypanou

      Merci pour votre commentaire.
      Effectivement, dans l’inconscience générale nous rentrons dans un nouveau monde. De type orwellien (il ne faut pas oublier qu’Orwell était un spécialiste du renseignement et de la torture)

      Simplement sur la base des éléments connus, on se rend compte que la vaccination de masse n’est pas conçue dans un esprit sanitaire (comme le masque sur une piste de ski entre autres, la fermeture des bars et restos... ), mais dans celui du monde que les gouvernants occultes sont en train de mettre en place.
      C’est à dire un asservissement des peuples avec une mise au pas individuelle renforcée par une surveillance qui deviendra totale avec la monnaie digitale.


  • Eric F Eric F 4 décembre 2020 18:45

    Monsieur Vaccin (Alain Fischer) a participé hier à la conférence de Castex / Véran sur la stratégie vaccinale, il a commencé par un préliminaire particulièrement prudent (limite dubitatif) concernant les vaccins commandés. Il a déclaré que l’on ne connait que les communiqués de presse des laboratoires mais pas encore les données précises de l’expérimentation (il ne sait pas si elles ont été communiquées aux autorités chargées de l’autorisation), que l’efficacité sur les personnes vulnérable n’est pas établie, que l’on n’a pas assez de recul sur les effets à plus de 3 mois, et que l’on ne sait pas si cela empêchera la contagiosité. Il faut donc être vigilant, dit-il on verra plus clair par la suite. (écouter le début de son intervention)

    Ooops, voilà qui explique la déclaration du journaliste Praud qui a été mentionnée par un intervenant de ce fil du discussion, comme quoi cela ne donne pas envie de se faire vacciner pour l’instant


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 4 décembre 2020 19:16

      Bonjour Eric F
      .
      Nous sommes tous leurs cobayes de la reprogrammation de notre ADN !


    • troletbuse troletbuse 4 décembre 2020 19:41

      @Eric F
      Il faut donc être vigilant


      Il a été contaminé par Fergus  smiley


    • REMY Ronald REMY Ronald 5 décembre 2020 15:38

      @Eric F
      Vous avez bien résumé la situation sur les vaccins.
      Et les risques sanitaires semblent aussi important que le risque de corruption et d’incompétence dans la gestion des vaccins.
      Il suffit de voir tout ce qui s’est passé avec les masques, les tests, la stratégie mortifère d’attente Doliprane et l’interdiction aberrante et criminelle de l’hydroxychloroquine.
      .
      Comment faire pour VIRER Olivier Véran, ce Ministre incompétent de la santé ?
      Le gouvernement attends une méga manif pour le remplacer ?
      Ou va-t-il enfin agir dès que les commissions d’enquête parlementaires vont accoucher de leurs rapports ? (Sans oublier la procédure de la Cour de Justice de la République et des 62 autres procès en cours)


    • Eric F Eric F 5 décembre 2020 20:51

      @cettegrenouilleci
      (à propos de Véran) « il ne s’agit pas d’incompétence. C’est bien pire que cela.. »
      Il n’y a en effet pas seulement de l’incompétence, mais aussi un mélange d’imprégnation doctrinale de la caste des mandarins hospitaliers (arrêter le pays pour l’asservir au nombre de places que l’on veut consacrer au covid en hôpital, croyance à la toute puissance de la vaccination, etc.), et d’imbrication d’intérêts entre laboratoires et autorités médico-politiques.
      Il reste quand même de la véritable incompétence, par exemple dans la politique d’approvisionnement en masques en début d’épisode, et de tests de dépistage. Maintenant on a les masques et on pousse le bouchon jusqu’à le faire porter dans les rues désertes et par des jeunes enfants, on a les tests de dépistage mais pas la réactivité pour les résultats et moins encore les dispositions pour isoler les personnes contagieuses (ce qui est le point majeur de la prophylaxie chinoise ou coréenne).

      Concernant la procédure de « destitution », désolé, mais on est là dans le fantasme, le dossier est hétéroclite (on aurait viré tous les présidents sur des motifs similaires), et aucune chance d’avoir un quorum.


    • Eric F Eric F 6 décembre 2020 09:44

      @cettegrenouilleci
      je comprends le principe de la démarche, mais le dossier est bien trop fourre-tout, et la plupart des items auraient été opposables à l’ensemble des présidents ou constituent des pétitions générales de principes, juridiquement, ça ne vaut pas tripette, donc pas de nature à mobiliser les députés. Il faudrait se focaliser sur des points spécifiques à Macron, et qui constituent de réelles fautes et manquements personnels, pas des orientations politiques.
      Ainsi, dans le cas de la procédure avortée intentée contre Hollande, il s’agissait d’un point précis (révélations publiques de secrets défense).


  • GerFran 4 décembre 2020 19:06
    Pascal Praud sur CNEWS : 
    « Quand tu entends monsieur vaccin (Alain Fischer), tu ne te fais pas vacciner ! »
    Vidéo du 3 décembre 2020. Durée = 02:20

  • GerFran 4 décembre 2020 19:08

    « On connaît encore très peu de données scientifiques sur les effets secondaires des vaccins contre le Covid-19. Pour l’instant, les laboratoires ont peu communiqué », résume Bruno Pitard, chercheur du CNRS au Centre de cancérologie et d’immunologie Nantes-Angers. « Nous médecins, on ne sait rien ou presque des effets secondaires », regrette de son côté le docteur Jean-Paul Hamon, président de la fédération des médecins de France...

     

    Ce que l’on sait en revanche, c’est que deux doses de vaccin suscitent davantage d’effets secondaires qu’une seule prise.

    https://saint-brieuc.maville.com/actu/actudet_-covid-19.-ce-que-l-on-sait-sur-les-vaccins-ce-que-l-on-ignore-encore-sur-leurs-effets-secondaires_54135-4398880_actu.Htm

    Mercredi 02 décembre 2020

     


  • GerFran 4 décembre 2020 19:09

    « On connaît encore très peu de données scientifiques sur les effets secondaires des vaccins contre le Covid-19. Pour l’instant, les laboratoires ont peu communiqué », résume Bruno Pitard, chercheur du CNRS au Centre de cancérologie et d’immunologie Nantes-Angers. « Nous médecins, on ne sait rien ou presque des effets secondaires », regrette de son côté le docteur Jean-Paul Hamon, président de la fédération des médecins de France...

     

    Ce que l’on sait en revanche, c’est que deux doses de vaccin suscitent davantage d’effets secondaires qu’une seule prise.

    https://saint-brieuc.maville.com/actu/actudet_-covid-19.-ce-que-l-on-sait-sur-les-vaccins-ce-que-l-on-ignore-encore-sur-leurs-effets-secondaires_54135-4398880_actu.Htm

    Mercredi 02 décembre 2020

     


  • dixit 5 décembre 2020 00:54

    Vaccin ?

    https://sciencepost.fr/covid-19-25-des-personnes-perdent-leurs-anticorps-en-moins-de-trois-mois/

    Vacciner, ça consiste bien à fabriquer des anticorps... qui disparaissent en deux ou trois mois ?

    Tout ça pour ça ?


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 5 décembre 2020 04:03

      Bonjour Dixit,
      .
      C’est pour ça Castex nous a annoncé que la vaccination ne changera pas grand chose dans des mesures liberticides, en clair les hommes politiques veuillent nous soumettre à un confinement à vie, privation de nos libertés à vie !
      https://odysee.com/%40Wakupnow%21%3A0/cossette-reset2-music-off%3A2

      .

      Pour se prémunir contre le Covid-19 il suffit de booster son système immunitaire vitamine D, Zinc, vitamine C .... AZINC un complément alimentaire, surtout pour les personnes âgées qui peut être obtenu sans ordonnance dans les pharmacies.



  • eau-du-robinet eau-du-robinet 5 décembre 2020 04:23
    Dr Luc Montagnier Prix nobel de medecine s’exprime sur la Co-vid 19

    .

    « IL y avait une manipulation au sujet de ce virus »


    • dixit 5 décembre 2020 15:11

      @eau-du-robinet

      être ou avoir été, là est la question ! 

      je pense que cet immense personnage se décrédibilise depuis qu’il a « téléphoné » en temps réel devant la TV, des anticorps de virus dans de l’eau en Italie... à l’aide d’une simple bobine de capteur d’ampli téléphonique des années 80.
      Mais bien sûr d’autres chercheurs se penchent sur cette possibilité de manip génétique et il n’est pas impossible du tout que cette catastrophe ait pour origine des erreurs humaines.


    • doctorix, complotiste doctorix 5 décembre 2020 20:51

      @dixit
      Vous pensez...
      Ce n’est pas parce que vous ne comprenez rien de qu’il dit, qu’il ne détient pas une piste extraordinaire pour l’avenir.
      Ca vaut quoi, votre avis ?
      Vous vous prenez pour Patrick Cohen qui donnait des cours de vaccinologie à Raoult ?
      Devant un maître, on se tait et on écoute.
      Mauvais début sur agora...


    • dixit 6 décembre 2020 18:50

      @doctorix
      La vieillesse est un naufrage disait le Grand.

      Ces dernières années, le Maître s’est fourvoyé dans quelques impasses me semble t’il !
      Alors, cher DocteurX, vous y croyez vous, à la mémoire de l’eau transmise par téléphone jusqu’en Italie ?

      https://www.youtube.com/watch?v=49wzCVbrkag
      8mn44 et 13mn42


  • eau-du-robinet eau-du-robinet 5 décembre 2020 04:34

    DR Roger Hodkinson Ouvrez tes yeux

    .
    « En gros, il y a une hystérie publique totalement infondée conduite par le médias et les politiciens »


  • agent ananas agent ananas 5 décembre 2020 05:04

    Patatras, alors que la Grande Bretagne est sur le point de lancer une campagne de vaccination massive, le boss de Pzifer admet qu’il n’est pas sûr que son vaccin soit efficace pour enrayer la propagation du Covid.

    https://www.dailymail.co.uk/health/article-9018547/Pfizer-CEO-not-certain-covid-shot-prevents-transmission.html

    Je ne sais pas s’il faut en rire ou en pleurer ...


    • Francis, agnotologue Francis 5 décembre 2020 09:32

      @eau-du-robinet
       
       bravo à cette dame. Si personne ne s’y colle, quand j’aurai 5 mn, je la transcrirai ici pour que chacun puisse la recopier, je trouve que ça en vaut la peine.
       
       Ps. La manif du 14 novembre a eu lieu, il n’y a pas eu « bas les masques ». Ou bien je n’en ai rien su ?


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 5 décembre 2020 10:10

      Bonjour Francis,
      .
      Les manifestions vont se multiplier tout comme les violences policières qui sont couvert par le gouvernement Macron et l’IGPN qui servent à étouffer voire faire trainer les plaintes ....


    • doctorix, complotiste doctorix 5 décembre 2020 20:54

      @eau-du-robinet
      Un petit plaisir à 135 euros ?


  • BA 5 décembre 2020 10:36

    Vendredi 4 décembre 2020 :


    L’INSEE écrit : « Au total, entre le 1ᵉʳ mars et le 23 novembre 2020, 478 874 décès ont eu lieu en France en 2020, soit 11 % de plus qu’en 2019 ou 2018 (+ 49 000 décès par rapport à 2019, et + 46 000 par rapport à 2018). »


    L’INSEE vient de mettre à jour son graphique sur le nombre de décès en France, quelle que soit la cause de la mort.


    La courbe jaune représente le nombre de morts en 2020. Nous pouvons comparer avec le nombre de morts en 2019 (courbe rouge) et avec le nombre de morts en 2018 (courbe bleue). Sur ce graphique, nous pouvons voir qu’il y a eu bien plus de morts en 2020.


    Nous pouvons voir que la première vague de COVID-19 a duré deux mois, du 1er mars 2020 jusqu’au 30 avril 2020.


    La deuxième vague a commencé environ le 20 octobre 2020. Le pic de la deuxième vague a été atteint le 7 novembre 2020 : c’est parfaitement visible sur le graphique ci-dessous :

    https://www.insee.fr/fr/statistiques/4923977?sommaire=4487854


  • BA 6 décembre 2020 12:04

    L’INSEE écrit : « Au total, entre le 1ᵉʳ mars et le 23 novembre 2020, 478 874 décès ont eu lieu en France en 2020, soit 11 % de plus qu’en 2019 ou 2018 (+ 49 000 décès par rapport à 2019, et + 46 000 par rapport à 2018). »


    Le graphique ci-dessous montre le nombre de morts en 2003, en 2015, 2016, 2017, 2018, 2019. Pour le nombre de morts en 2020, c’est la courbe rouge. C’est un graphique sur le nombre de décès en France, quelle que soit la cause de la mort.


    « Décès quotidiens en 2020 comparés aux cinq dernières années (2015-2019) et à la canicule de 2003 » :


    https://www.insee.fr/fr/statistiques/4931039?sommaire=4487854


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 6 décembre 2020 17:23

      @BA
      .
      Le pique du chiffre 2020 est identique avec le pique de Janvier 2017 (graphique courbe verte) sauf qu’il n’y avait pas confinement généralisé n’y de hystérie médiatique en 2017 !!!
      .
      Sans l’interdiction voire restriction de l’hydroxychloroquine on aura pu sauver des dizaines de milliers de vies !!!!.
      .
      Cette crisé sanitaire à été organisé par les hommes politique qui c’est refugié d’arrière des charlatans, le conseil dit « scientifique » qui est tout sauf scientifique, composé des gens avec des liens avec BIG-PHARMA ! Se sont des assassins en puissance sachant qu’il ont appuyé les études BIDON comme le Lancet, le Recovery et Discovery pour tenter de discréditer un des médiatement le plus vendu au monde et un prix modique de 5,19 / boîte !!!
      .
      Puis le chiffre avancé par l’INSEE de 2020 est complètement bidon car ce chiffre à été volontairement gonfle dans le but de nous faire croire qu’on à à faire à une pandémie extraordinaire.

      .
      DR PIERRE CHARNIEUX
      « La grippe en 2017 à fait 30 000 morts de la même façon et personne en parle, voila... »
      https://www.youtube.com/watch?v=zqPmGNpE56g&feature=emb_logo&t=37m16s

      .
      Les merdias sont les complices d’une des plus grandes escroquerie organisées depuis des siècles.


    • Eric F Eric F 6 décembre 2020 17:49

      @eau-du-robinet
      " le chiffre avancé par l’INSEE de 2020 est complètement bidon car ce chiffre à été volontairement gonfle dans le but de nous faire croire qu’on à à faire à une pandémie extraordinaire"

      Je ne pense pas que l’INSEE puisse bidonner les chiffres, la « collecte » du nombre de décès suit le même mécanisme depuis des années, il y a des vérifications croisées cela ne peut pas être falsifié sans que le personnel ne s’en rende compte, il faudrait des centaines de complices. Du reste ces chiffres ne confirment pas les prévisions catastrophistes en début d’épisode épidémique. Ils ne confirment évidemment pas non plus le « déni ».

      La surmortalité de 2020 par rapport aux deux années précédentes sera à comparer en fin de cette année avec la surmortalité de 2017 par rapport aux deux années qui l’avaient précédé. Effectivement il y avait eu une grippe sévère, qui n’avait pas provoqué la panique mondiale du covid (crainte d’une maladie inconnue).
      En Mars, nos gouvernants ont copié l’Italie, qui elle même avait [incomplètement] copié Wuhan, et le confinement s’est propagé dans la plupart des pays. Ceci étant, contrairement aux assertions négativistes, il est bien évident que le fait d’avoir mis en réclusion le pays à deux reprises cette année a fait chuter les interactions contaminantes, donc les cas graves et décès. Mais on pouvait obtenir le même résultat sans mettre le pays en faillite, en focalisant l’action sur les personnes les plus vulnérables, comme le dit le Pr Perronne dans l’article.


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 6 décembre 2020 18:33

      Bonjour Eric F,
      .
      "Je ne pense pas que l’INSEE puisse bidonner les chiffres, la « collecte » du nombre de décès suit le même mécanisme depuis des années,..."
      .
      L’INSEE collecte les chiffres qu’on lui communique !!!
      Alors si on lui communique des faux chiffres il les communiquera.
      .

      Je commence par le témoignage d’un infirmier (commentaire trouvé sur le net)

      .

      "on a la société que l on mérite, arrêté de pleurnicher. tous ensemble insurrection ! je suis infirmier dans un CHU de plus de 160 000 habitant. hier un accidenté de voiture en état grave dans nos services, pronostique vital engagé. la personnes a 31 ans, test covid alors que le mec est en train de crever, positif. il décidera 13 h après. cocher covid : +1 dans les statistiques. c est comme ca tous les jours. personne ne se bouge, ca regarde juste le vidéos et ca une critique. hier soir dans ma ville, manifestation a 20h, 160 000 habitants, une trentaine de personnes maxi !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! votre futur sera a la hauteur de vos actes !« 
      ....

      .

      Coronavirus : les chiffres sont faux

      .

      Morts du covid : les chiffres exagérés ?
      .

      Et ou est la statistique des nombres des morts du à la grippe en 2020 ?
      .
      Sur les 30 000 morts on aura pu sauver environ 27 000 vies selon le Prof Perronne !


  • Torvald 6 décembre 2020 23:19

     

    Onfray a attrapé la saloperie en Arménie.

    Mais que diable allait-il faire dans cette turquerie

    et du coup, se prendre la bactérie.
    Aux dernières nouvelles il s’en est sorti.

    Les commentaires sont accessibles aux non-enregistrés.
    Recharger plusieurs fois pour accéder aux commentaires.
    frontpopulaire.fr


Réagir