mercredi 27 mai - par Sylvain Rakotoarison

Didier Raoult, candidat des populistes à l’élection présidentielle de 2022 ?

« Je cherche l’estime de moi-même (…). La seule chose qui m’intéresse, c’est l’estime de moi-même. » (Didier Raoult, le 26 mai 2020 sur LCI).

_yartiRaoultDidierE01

Ego 1er interrogé par David Pujadas. Quand on entend le professeur Didier Raoult répondre ce mardi 26 mai 2020 au non professeur David Pujadas, sur l’antenne de LCI, on se dit : voici le candidat idéal pour l’élection présidentielle de 2022.

Il faut savoir que le développement d’une candidature, c’est maintenant ou jamais : après l’été 2020, la situation va se figer, il sera difficile aux nouveaux venus du club de devenir un candidat crédible. En mars 2015, Emmanuel Macron avait déjà le charisme et la popularité, et sans doute aussi l’ambition d’aller jusqu’au bout à l’élection de 2017.

Alors, pourquoi Didier Raoult ne serait-il pas le candidat idéal ? Parce qu’il pourrait représenter la candidature anti-système idéale. C’est un leurre, bien sûr, mais s’il est si aimé, voire adulé, c’est justement parce qu’il s’exprime à la fois habilement et clairement, dans un langage accessible et franc. Il est clivant et l’anti-système se nourrit du clivant. Il est populaire, pas seulement populiste, ce qui donne quelques longueurs d’avance aux candidats populistes déjà vaguement déclarés.

Ah, tiens, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon auraient intérêt à se méfier, à force de vouloir soutenir tout ce qui peut s’opposer de près ou de loin au gouvernement, elle pourrait se retrouver très embarrassée par une candidature concurrente qui, pour le coup, ne serait pas répulsive comme la sienne l’a été les deux dernière fois. Après tout, si Pierre Dac n’a même pas été sondé en 1965, Coluche en 1981, Yves Montand en 1988 et Bernard Tapie en 1995 auraient pu bouleverser le jeu politique en prenant entre 10% et 15% d’un électorat par définition d’opposition (ceux de la majorité votant pour le candidat sortant ou son héritier).

Évidemment, ce scénario catastrophe n’arrivera pas. Le professeur Didier Raoult se moque complètement de la politique dont il a une très mauvaise image, d’autant plus mauvaise qu’il est lui-même un sujet de discussion politique. Il était très clair ce mardi 26 mai 2020, et c’était son orgueil, son ego, qui pouvaient convaincre qu’il n’avait aucune tentation politique : « C’est méchant de croire que j’ai pu faire de la politique. Cela voudrait dire que j’ai fait mal mon métier. ». Car il adore son métier, celui de chercheur, et après une douzaine de découvertes, il en a encore d’autres en cours qu’il veut mener à bien (« C’est un orgueil, je n’ai pas envie de changer. »). Tant pis pour ses fans, pour ses adeptes.

Il a d’ailleurs reconnu qu’il ne voudrait pas être en ce moment à la place du Ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran (« Si on m’avait proposé le même métier, je ne l’aurais pas fait. »), tout en lui envoyant une flèche d’autorité en affirmant faire preuve d’indulgence envers lui : « parce que je ne veux pas être désagréable avec lui, il a l’âge d’être mon fils. ».

Dans son long entretien sur LCI, Didier Raoult a été, sur la première moitié, étrangement raisonnable. Un homme modéré, pondéré, sage, qui rappelait qu’il disait toujours « Je n’en sais pas. » avant de répondre à une question sur un virus nouveau, sur une épidémie nouvelle, mais qu’il pouvait ensuite formuler une « hypothèse principale, rien à voir avec une affirmation ». Cette humilité est à son honneur, c’est celle du scientifique, mais elle était malheureusement une posture facile, voire imposture, certes habile, qui pouvait se retourner très facilement avec son orgueil, puisqu’il rappelait qu’il était également un enseignant et qu’il apprenait à ses étudiants, savoir dire "je ne sais pas" quand on ne sait pas (il a même affirmé piéger ses étudiants en leur posant des questions impossibles pour révéler ceux qui se sentaient obligés d’y répondre !).

Oui, orgueil, amour-propre, vanité, ego surdimensionné (ce qui en fait donc un atout pour une candidature présidentielle !), c’est cela qu’il a exprimé, d’abord de manière mesurée, puis, à partir du moment où le sujet de l’hydroxychloroquine a été abordé, de manière odieuse, orgueilleuse et arrogante, et sa première victime fut le pauvre David Pujadas, le journaliste au sourire pitoyablement niais qui s’est laissé très facilement manœuvrer par son invité.

Très mauvaise semaine pour Didier Raoult : le Haut conseil de la santé publique venait de recommander l’arrêt de prescription de l’hydroxychloroquine par précaution dans la journée : « C’est une opinion comme une autre, je m’en fiche un peu. ». Et de remettre en cause la crédibilité de toutes les instances nationales et internationales (l’OMS a retiré aussi l’hydroxychloroquine) : « Le vrai problème, c’est la crédibilité (…). C’est l’une des questions qui est la plus violente en ce moment. Est-ce qu’on est crédible parce qu’on est nommé ou parce qu’on est crédible tout court ? ». Pas loin du sketch des Inconnus sur la différence entre les chasseurs et les chasseurs.

Cette réflexion a surtout montré un déficit de confiance en soi. En effet, Didier Raoult avait visiblement un complexe d’infériorité pendant toute la durée de l’émission télévisée. On pouvait l’observer se gratter en permanence la barbe, ce qui, d’ailleurs, était contre-indiqué dans les gestes barrières.

C’était encore plus visible à la manière dont il se fatiguait systématiquement à vouloir rabaisser ses interlocuteurs (la terre entière s’il le fallait). À une question du journaliste, il a répondu : « Question intéressante… » et il s’empressa d’ajouter : « Généralement, quand mes étudiants disent une bêtise, je dis que c’est intéressant… ». Ce n’était pas la seule fois : « Vous ne pouvez pas la lire [une publi], ce n’est pas votre métier. ». Ou encore : « Nous avons des difficultés à nous comprendre, car ce nous ne jouons pas dans la même pièce. ». Avec une arrogance qui montrait sa haine des journalistes : « Vous ne faites pas partie de l’élite ! ».


_yartiRaoultDidierE02

À David Pujadas, montrer sa supériorité était facile, il suffisait de se placer sur le mode professeur/élève. On se souvient que Valéry Giscard d’Estaing avait tenté la manœuvre à son rival François Mitterrand lors d’un duel présidentiel, mais ce dernier avait habilement désamorcé la chose en disant : je ne suis pas votre élève. Ce qu’aurait dû simplement lui rappeler David Pujadas. Au lieu de cela, dans ses petits souliers, il semblait presque fasciné par le charisme de Didier Raoult.

Et du charisme, il n’en manquait pas. Il a trouvé des formules choc. Par exemple, il a rejeté l’idée d’être contre les élites… en rappelant qu’il faisait partie de l’élite (« Moi, je fais partie de l’élite, je m’excuse de dire cela. »), mais en refusant le droit à ses adversaires de faire partie de l’élite, il considérait que c’était une fausse élite. "Moi, je suis intelligent, vous, vous tous, vous être des nuls". Il y a aussi la traduction pour les soignants. "Moi, j’agis, je vois les malades, vous, les autres, ceux qui publient contre ma potion magique, vous n’avez jamais vu de malades depuis longtemps" (« Moi, je fais ! »). C’est insupportable pour ses collègues, ceux des médecins et infirmières qui sont au bord de l’épuisement à Paris et dans le Grand-Est pour sauver le plus de monde possible en réanimation. Les malades aussi apprécieront.

Toujours les arguments d’émotion qui n’ont rien à voir avec la science. Gardant la blouse blanche (ce qui est très efficace en communication : « Je suis dans la vraie vie ! »), il a expliqué qu’il se réunissait tous les matins avec son équipe pour faire le point avec ses malades (mais quel médecin hospitalier ne fait pas sa réunion du matin ?!). Autre argument dénué de toute science : « Les malades, je peux vous dire que je n’ai pas eu de problème avec eux. Aucun n’a porté plainte contre moi, aucun ne s’est plaint sur Internet. ».

Il a précisé à David Pujadas : « Vous n’avez pas le degré de performance dans l’analyse scientifique. » (ce qui est probablement vrai), suivi de : moi, si, j’ai les outils. Et de dire (il a raison aussi) qu’il y a toute une gamme de scientifiques, comme il en est pour les joueurs de football, des petits sportifs de quartier et des grands champions internationaux. Lui, bien sûr, se place dans la seconde catégorie.

Pourtant, il a assuré ne pas chercher à choquer ni à bâtir sa notoriété (qui serait « pesante », selon lui), mais a reconnu qu’il aimait la polémique : « J’adore le conflit intellectuel. ».

Parmi les clivages qui font vivre son image médiatique (qu’il regrettait tout en l’alimentant), il y a cette extraordinaire formule : « Le Paris actuel ressemble au Versailles du XVIIIe siècle. », pour parler de phénomène de cour (en parlant de chuchotements et de déconnexion) et pour dire qu’il n’y a plus de personnes intéressantes à Paris (il n’était pas à une contradiction près car à un autre moment, il disait quand même : « J’en ai discuté avec des amis à Paris… », encore un argument scientifique très nul).

Quand David Pujadas a tenté de dire qu’il n’y avait dans les Alpes-Maritimes pas plus de décès que dans les Bouches-du-Rhône, Didier Raoult a dit que l’urbanisation de Marseille était telle qu’il faudrait comparer avec Lyon ou Paris… alors qu’on pourrait aussi comparer la ville avec Bordeaux, Nantes, par exemple, pas plus touchés que Marseille par la pandémie et qui, pourtant, n’ont pas utilisé l’hydroxychloroquine. Et puis, ce décompte de décès était absolument odieux, c’est comme les polémiques sur le nombre de morts de la Shoah.

Ah, d‘ailleurs, quand on a parlé de ce produit et qu’on lui a dit qu’il n’allait plus avoir le droit de l’utiliser, il a répondu qu’il s’en moquait aussi parce qu’il n’y avait plus de malades chez lui. La dernière guerre mondiale, c’est aussi une référence pour Didier Raoult puisqu’il a expliqué que si l’on ne tentait pas de soigner les malades, si on renonçait avec seulement du Doliprane, c’était comme lors de l’Occupation allemande : « C’est la même chose qu’en 40, dire il n’y a plus rien à faire et donc, on se rend. ».

Il a repris aussi cette référence en disant qu’il craignait la peur dans cette pandémie et a vu dans le confinement une manière de canaliser la peur : « Si le confinement a aidé à gérer la peur, alors c’était une très, très bonne décision politique. Cela a empêché des conduites dangereuses. ». Et il a affirmé qu’il y avait plus de morts à la Débâcle que pendant les combats (affirmation qui mériterait d’être vérifiée), en laissant presque croire qu’il avait vécu cette période (il est né en 1952).

Pourquoi un tel vécu ? Parce qu’il n’a pas hésité pas à insister sur le fait qu’il était fils et petit-fils de résistants, que son père et son grand-père lui ont beaucoup parlé de cette période, et à un autre moment, il a affirmé que c’était rare d’être la quatrième génération d’officiers de la Légion d’honneur. Toujours ces moyens de vouloir sans arrêt se valoriser lui-même tout en dévalorisant les autres, comme si son activité scientifique ne lui suffisait pas. Voici une belle preuve qu’il est friand de la moindre décoration, du moindre honneur et surtout, de la moindre reconnaissance que le système a pu sécréter à ce représentant éclatant …du système.

Cela m’amène naturellement à rappeler que Didier Raoult est le symbole du système, il a reçu la plus grosse subvention publique pour la recherche médicale, il est en partenariat avec les plus grands établissements privés et publics (de là à dire qu’il est vendu à madame BigPharma, je ne le dirai pas même si lui-même ne se prive pas de penser que ses adversaires le sont), etc. Certes, il a perdu quelques "labels" avec de prestigieux centres de recherche (dont le CNRS).

Le sommet de l’argument foireux, c’était quand, à court d’argument scientifique, le grand professeur Didier Raoult, infectiologue connu et reconnu de la terre entière, a répondu à David Pujadas : « Vous voulez faire un sondage entre vous et moi ? » pour dire qui avait raison. Degré zéro de l’esprit scientifique ! Puis, il a rectifié : « Vous voulez faire un sondage entre Véran et moi ? ». Pourquoi ne pas demander par référendum quels médicaments administrer aux malades du covid-19, tant qu’on y est ? Le pire, c’est qu’on trouvera encore des gilets jaunes pour applaudir cette tirade, sans prendre conscience de la grande absurdité de la chose.


En somme, Didier Raoult, certes grand scientifique, a délibérément voulu communiquer en prenant les profanes à témoin (ceux qui l’apprécient le plus seraient selon un sondage récent ceux qui sont les moins diplômés, c’est bizarre pour un représentant de la vraie élite), en privilégiant l’émotion sur la raison. C’est peut-être plus efficace dans les sondages de popularité, mais cela laisse douter de la compétence scientifique.

Appelé à commenter ces nombreux propos souvent péremptoires, le professeur Éric Caumes, chef du service des maladies infectieuses à la Pitié-Salpêtrière, y a renoncé tant il aurait de choses à réfuter, si ce n’est qu’il a juste cité le très opportun théorème de Brandolini qui peut s’énoncer ainsi : la quantité d’énergie pour réfuter des baratins est très largement supérieure à la quantité d’énergie pour produire ces baratins. C’est un théorème énoncé par l’informaticien italien Alberto Brandolini en janvier 2013 (sous le nom de : "bullshit asymmetry principle"). J’aurai au moins appris quelque chose…


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (26 mai 2020)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Didier Raoult, candidat des populistes à l’élection présidentielle de 2022 ?
Hydroxychloroquine : l’affaire est entendue…
Didier Raoult, médecin ou gourou ?
Hydroxychloroquine : attention au populisme scientifique !
Polémique avec le professeur Didier Raoult : gardons notre sang-froid !
Le covid-19 n’est pas une "simple grippe"…
Hydroxychloroquine vs covid-19 : Didier Raoult est-il un nouveau Pasteur ?

 



226 réactions


  • gaijin gaijin 27 mai 11:25

    putain il vous fait vraiment peur le gars raoult

    rien que pour ça ça donne envie de voter pour lui

     smiley smiley

    raoult président !

    raoult président !

    raoult président !

    raoult président !

    raoult président !

    raoult président !

    raoult président !

    raoult président !

    raoult président !


  • bernard29 bernard29 27 mai 11:35

    à l’auteur.

    je n’ai pas vu cette interview avec Pujadas, mais j’avais regardé sa vidéo réponse sur YouTube au moment de la sortie de l’enquête Lancet, et elle me suffit pour être en symbiose avec votre analyse. ça colle tout à fait avec mon personnage de Chloroquinix .

    je vais quand même aller voir le replay si c’est possible. 


    • Décroissant 27 mai 12:38

      @bernard29

      Quel peut-être l’intérêt d’une vindicte contre le Dr Raoult poursuivie avec tant d’obstination, sinon de détourner l’attention des ratés de la politique gouvernementale en termes de santé.

      Si l’on reprend l’exposé de la technique Raoult en termes volontairement simples (et non systématiquement emberlificotés), elle se résume à tester, encore tester, isoler les personnes contaminées et leur appliquer le plus tôt possible un antiviral pour faire baisser tout de suite la charge virale. Comme le précise l’ancien ministre de la Santé Philippe Douste-Blazy, par ailleurs médecin, en la matière l’antiviral importe peu, oui mais voilà ici c’est l’hydroxychoroquine qui a été employée et qui focalise un tir de barrage d’autant plus nourri que son coût est faible !

      Qu’a fait le bon docteur en infectiologue patenté : il s’est coltiné directement à la maladie et a agit en médecin en traitant les malades sans attendre l’onction des instances dirigeantes officielles. En gros, alors que le président Macron a invoqué la guerre contre la pandémie, il a pratiqué une médecine de guerre dont on sait que de tout temps celle-ci a permis de nombreuses avancées.

      Oui mais voilà, il n’aurait pas suivi les règles de prudence annonées par ces experts médiatiques qui se sont succèdés pour demander d’attendre les résultats des essais « randomisés » avant d’agir (et donc de laisser les patients à leur triste destinée : après le tri des personnes susceptibles d’être admises en réanimation – tri dont il faudra bien reparler un jour- il convenait d’ajouter sentencieusement ce refus d’intervenir).

      J’aurais aimé avoir la plume de Molière pour décrire le tombereau d’avanies que la médecine en cour a fait subir à la méthode Raoult . Il teste massivement : ça ne sert à rien, il intervient au tout début : on autorise l’hydrocloroxyne seule sur des malades en fin de vie, soi-disant pour limiter les risques, plus probablement pour le décrédibiliser ; il met en avant ses résultats, on conteste le caractère scientifique de son action et on lui oppose des expérimentations en rien comparables. Qui veut se débarrasser de son chien... Bref, on dépiaute et on réduit en miettes son mode d’action qui repose sur les tests et rappelle étrangement celui pratiqué dans les pays comme l’Islande qui ont rapidement jugulé l’épidémie, pour mieux le cornériser.

      Diffamer, diffamer… C’est précisément le moyen employé par de nombreux avatars de Lrem qui sévissent sur les réseaux sociaux en secouant le tapis pour dissimuler la désastreuse gestion de l’épidémie et dont il va bien falloir faire assumer le coût à l’ensemble de la population. Vous rappelez vous les « j’assume » prononcés le menton haut levé par les caciques de la majorité ?


    • bernard29 bernard29 27 mai 14:32

      @Décroissant

      Pourquoi une vindicte ? Parce que je l’affuble d’un titre rigolo qui concerne sa communication qui me fait penser aux publicités-spam qui encombrent internet pour les remèdes miracles qui sont légions . C’est comme Douste Bla Bla pour notre ancien ministre.

      C’est pas du tout insultant, je respecte le médecin et le chercheur. 


    • Décroissant 27 mai 15:39

      @bernard29

      « Qui se sent morveux, qu’il se mouche »

      Il ne vous est jamais venu à l’esprit que troller aussi rapidement avec moult louanges et sans distance après la sortie de chaque article de votre compère pouvait paraître quelque peu suspect ?

      Décidément, la trop grande subtilité revendiquée par lrem risque de m’échapper encore longtemps !


    • oncle archibald 27 mai 16:45

      @Décroissant :

      L’arnaque du Dr Raoult c’est de comparer des chiffres de guérison entre un panel de personnes lambda que l’on détecte porteurs du virus à l’aide d’un test et qui pour certains sont asymptomatiques avec les résultats obtenus par ses collègues sur des patients arrivant en détresse respiratoire dans les hôpitaux d’Alsace et de Lorraine.

      C’est carrément répugnant, insultant pour tous ceux qui se sont démenés pour sauver des vies compromises en travaillant à la limite de leurs forces et des possibilités techniques des hôpitaux dans lesquels ils exercent.

      Pour le reste si on peut comprendre qu’au début de l’épidémie il ait pu se soustraire aux règles habituelles pour valider sa potion magique, il a depuis eut largement le temps de le faire et j’ajoute que c’était son devoir de le faire puisqu’il ne dirige pas un CHU comme les autres mais un centre de recherches sur les maladies virales.

      D’autres ont procédé à ces recherches et au terme de ces recherches rien ne démontre que le nombre de « guérisons » de malades traités avec la potion Raoult soit supérieur au nombre de malades qui guérissent seuls de cette maladie étonnante, très contagieuse, peu mortelle mais avec une évolution défavorable de quelques cas très graves.

      Je ne doute pas que s’il avait lui même procédé aux essais « dans les règles » il aurait obtenu le même résultat .... et patatras ! Plus de druide génial quia découvert la potion magique. Pour un mec imbu de sa personne comme lui c’eût été carrément insupportable non ?


    • Décroissant 27 mai 17:50

      @oncle archibald
      Bonjour,

      Ne possédant aucune compétence médicale, je me garderai bien de porter un œil autre que profane sur une controverse scientifique. Je me contente de constater que les comparaisons effectuées sont continuellement biaisées (à qui profite le crime : pour vous à l’égo de Raoult, pour moi, vu les colossaux enjeux financiers à venir, il conviendrait d’ attendre quelque peu pour connaître les véritables gagnants). Et ce qui me pose également question, au-delà du personnage qu’on peut apprécier ou pas, c’est le déchainement médiatique que cet infectiologue mondialement reconnu a suscité : le nombre de diafoirus bombardés « experts » des chaines audiovisuelles mainstream venus porter à l’instar de Brutus le coup de poignard est proprement sidérant (de même que le nombre de tribunes de l’avatar Rakotoarison) : pourquoi tant de haine !

      Alors vous avez peut-être raison sur le fait que Raoult a sciemment évité une étude scientifique qui l’eut amené a administrer un placebo à la place de son association (hydroxychloroquine + azythromicine). Il a préféré soigner tout le monde en mode médecine de guerre, cela peut s’entendre aussi.

      Mais, me semble-t-il, l’essentiel de la méthode Raoult ne se résume pas à ce cocktail, mais se réfère plutôt à un dépistage précoce qui a été adopté par les (assez) nombreux pays qui ont obtenu des résultats bien supérieurs aux nôtres en matière de lutte contre la pandémie. Et quand je pense aux personnels soignants que vous décrivez, qui ont été envoyés au front sans matériel adéquat, dans un déni permanent et après une campagne de désinformation, c’est pas spontanément le nom de Raoult qui me vient à l’esprit.


    • vaietsev1 27 mai 19:23

      @Décroissant
      « Qui se sent morveux, qu’il se mouche »

      Un quoi se sent morveux bien souvent ,ce serait « son élite ou son parti » qui l’encouragerait à être comme ça ,sauf là ou il fera son morveux ,ce qui ,chez un quoi ,ou ce quoi ,à de grandes chances de prendre une déculotté ,car là ou les Autres pensent ,le morveux qui ne pense plu mais n’a que l’insolence ,et pas une bille pour développer quoique ce soit ,cherchera son autre chez qui ,sauf l’Autre lui préfère à chaque fois se devenir morveux qui ferait pas mal de se moucher et en fait de se faire moucher .
      Le quoi sait qu’il est suffisant ,les libéral et les moutons nous le démontre à chaque journal en nous démontrant la possibilité d’une île qu’il ne soupconne même pas ,ils veulent juste sauver leurs fesses de ne pas être éradiquer ,du pourquoi alors ce NON partout .
      Si ,qui ce morveux doit être à moucher , cela aurait été bien de lui laisser une chance,mais quand il s’essayait à pondre des billets ,son parti ne l’encourageait alors qu’a la dénonciation plus qu’a de belles lignes sans haine,le but étant de retenir ce qu’il en restera de ce pseudo ROI ,quand il ne sera plu ,c’est à dire des lignes et des lignes de haine et rien que ça ,le reste ,ce qui aurait pu être intéressant à été supprimé ,par des Autres qui font de la radio par exemple .

      On dira alors de ce ROI ,qu’il était fou.
      Comme Nieztche ,sauf que Nietszche en se trouvant à souvent visé juste,or lui est devenu ,fou ,mais diable qu’il visait juste .

      Vassily 


    • oncle archibald 27 mai 19:33

      @Décroissant

      "l’essentiel de la méthode Raoult ne se résume pas à ce cocktail, mais se réfère plutôt à un dépistage précoce« .... c’est la méthode qui est préconisée en ce moment. On détecte le virus, on repère l’entourage, on dépiste cet entourage, on isole ceux qui sont positifs.

      Mais au début le bon Dr Raoult était le seul à disposer de ce qui est nécessaire pour faire du dépistage en masse parce que son hôpital n’est pas un hopital comme un autre mais un centre de recherches. Il y avait une file de gens souriants qui faisaient la queue pour se faire dépister. Les autres, ceux qui étaient près des »sources« notamment en Alsace Lorraine ou dans le 93, ils n’avaient pas les mêmes moyens et ils se démerdaient pour faire face au mieux avec ce qu’ils avaient.

      Raison pour laquelle je le répète je trouve particulièrement malhonnête de dire »en pourcentage de patients infectés nous avons eu moins de morts à Marseille qu’à Paris" ! Pour le reste, qu’aurait-il fallu anticiper ? Qu’aurait-il fallu stocker ? Depuis quand ?

      Çe sont des questions politiques qui n’ont rien à voir avec le savant de Marseille qui faisait le kécou devant les cameras en disant moi j’ai la solution, c’est le comprimé à deux francs six sous, méfiez vous des labo ils veulent vous saigner en proposant des médicaments cent fois plus couteux ...

      Vous avez oublié (déjà) les commentaires à cette époque là, c’est à dire au début : s’il a raison il sera le prix Nobel de médecine de cette année. Et tout le monde médical de le prier de donner le détail de ses études. Aie .. ; ça n’est jamais venu, même pas la composition en sexe et en age de son panel de référence base de ses études. Et pas de pôt, il semble que la solution miracle ne fonctionne pas. Le pourcentage de ceux qui guérissent spontanément sans traitement semble sensiblement le même que ceux des miraculés du bon Docteur traités à la potion magique.


    • spearit 27 mai 19:54

      @bernard29
      En tout celle là elle est pas mal comme insulte :
      « C’est pas du tout insultant, je respecte le médecin et le chercheur. »

      Vous c’est sûr vaut mieux pas vous faire confiance


    • doctorix doctorix 27 mai 20:22

      @oncle archibald
      J’ai publié un article qui vous concerne, et j’ai beaucoup pensé à vous en l’écrivant : je vous classe au stade 2, avec vos compères dimitrius (et toute sa clique de pseudos) et spartacus.
      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/les-six-marches-du-developpement-224703


    • bernard29 bernard29 27 mai 20:39

      @Décroissant

      Enthoven : « On a autant de chances de convaincre un partisan du Dr Raoult qu’un platiste »

      voilà pourquoi il ne sert plus à rien de développer. Et donc je synthétise pour les « morveux » adeptes du druide Choloquinix.


    • Décroissant 27 mai 21:16

      @bernard29

      Réplique laborieuse et tombant particulièrement à plat : je ne suis pas stricto sensu un défenseur du Dr Raoult, je m’étonne juste du tombereau d’attaques contre sa personne…

      Sinon, très classe la référence à l’éditocrate Enthoven associé à l’insulte « morveux » !

      D’ailleurs, en terme d’insultes, vous vous posez là : un coluchien « J’ai pas vu... mais  » pour affirmer être raccord avec l’article à charge et vos précédentes (et nombreuses interventions) anti-Raoult que vous proclamez « respecter » !!! par ailleurs «  c’est pas du tout insultant, je respecte le médecin et le chercheur  ». Un démonstration particulièrement indigeste du « en même temps » qui a montré ses limites et ne leurre plus personne.

      Effectivement, restons-en là


    • Décroissant 27 mai 22:17

      @oncle archibald

      Il y peu de chances que nous tombions jamais d’accord, toutefois j’aimerais revenir sur l’une de vos assertions : « Pour le reste, qu’aurait-il fallu anticiper ? Qu’aurait-il fallu stocker ? Depuis quand ? ».

      Un rapport commandé par la Direction générale de la Santé (DGS) en 2016 et remis à l’agence nationale de santé publique en mai 2019 (intitulé « Avis d’experts relatif à la stratégie de constitution d’un stock de contre-mesures médicales face à une pandémie grippale ») a établi noir sur blanc la nécessité d’équiper la population en masques.

      Par ailleurs, depuis plusieurs décennies, les épidémies mondiales prennent leur source en Chine (pour mémoire : 1957 grippe asiatique, 1968 grippe de Hong Kong, 1997 grippe aviaire, 2003 le Sras). Par voie de conséquence les pays qui la bordent : Vietnam, Corée du Sud (on ne connaît rien de la Corée du Nord), Hong Kong, et dans une moindre mesure le Japon ont développé des stratégies particulièrement efficaces si l’on en croit les chiffres de décès qu’ils ont communiqués.

      On peut, comme notre Ministre de la Santé d’alors se retirer sur son Aventin et affirmer que l’épidémie est maitrisée, qu’elle a très peu de chances de parvenir en France, et que, si cela devait par malheur arriver, nous disposions d’une médecine de très haut niveau, prête et bien équipée pour faire face. (Comme avant chaque invasion, il ne manquerait aucun bouton de guêtre !).

      On peut aussi se renseigner sur les stocks réels et sur l’état d’un système hospitalier saigné à blanc depuis plusieurs quinquennats, et, comble d’humilité, s’enquérir auprès de ces petites nations sur les moyens mis en œuvre pour juguler les pandémies.

      Alors certes la politique généralisée du flux tendu a rendu plus ardue la reconstitution des stocks de matériels dilapidés, c’est ballot ! Mais il me souvient qu’il y a cinquante ans, en première année d’école de commerce, on étudiait sous forme de graphes l’ordonnancement d’une production pour repérer les points faibles ou de rupture éventuels… Sûrement hors de portée des énarques qui peuplent nos ministères.

      Alors s’en prendre au Dr Raoult a tout de l’arbre qui cache la forêt, un rideau de fumée bien illusoire si vous voulez mon avis !





    • CoolDude 27 mai 22:40

      @Décroissant

      Je vais jouer sur les « maux »... Mais le Coronavirus, pris a temps, il n’est pas si méchant. Il change des habitudes, mais, c’est modeste « relativement parlant ». Et pourtant, c’est la merde absolue.

      En ce moment, avec la fonte du Permafrost en Sibérie, on parle d’Anthrax.

      Là, on rigole !

      PS : Macron, aura un masque et ira au théâtre, c’est sûr... Mais nous ?


    • doctorix doctorix 27 mai 22:48

      @Décroissant
      Les gouvernements successifs n’ont fait qu’obéir aux ordres de Bruxelles, qui ont fait plus de 60 injonctions demandant la baisse des budgets de santé.
      Il est temps que les Français comprennent quels sortent de maître ils servent.
      C’est un extrême malheur que d’être assujetti à un maître, dont on ne peut être jamais assuré qu’il soit bon, puisqu’il est toujours en sa puissance d’être mauvais quand il voudra. La Boétie.
      Cela fait 60 ans que nous servons un mauvais maître, ou qu’un mauvais maître se sert de nous.
      De maître, nous n’avons nul besoin, si nous le décidons.


    • bernard29 bernard29 27 mai 23:31

      @Décroissant
      je vous signale le commentaire suivant ; " assouline 27 mai 21:21" . pour en prendre de la graine. Bonne nuit.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 28 mai 00:22

      @Décroissant

      La hiérarchie médicale en France s’est déshonorée et je ne pense pas qu’on le lui pardonnera avant qu’une nouvelle génération ne soit venue et l’ait fait oublier.

      PJCA


    • oncle archibald 28 mai 09:13

      @doctorix :

      Quel honneur ! Je suis extrêmement flatté de vous servir de référence. Cependant je vous conseille de prendre exemple sur le pape François en réfléchissant avec modestie (si cela vous est possible) à la question suivante : qui suis-je pour le juger.

      En ce qui concerne le Pr Raoult j’apprends aujourd’hui qu’il vient de publier une étude, menée selon ses propres methodes, qui conclut qu’aucun des patients qu’il a traités à l’hydrochloroquine n’est mort d’une maladie cardiaque. Dont acte. Bravo !

      Mais de comparaison menée dans les règles définies et acceptées dans le monde entier comme étant « probantes », c’est à dire permettant d’apprécier les bienfaits du traitement pour soigner les patients atteints par le covid 19 toujours pas. Pourquoi ?


    • Décroissant 28 mai 11:05

      @bernard29

      « L’ennui dans ce monde, c’est que les idiots sont sûrs d’eux et les gens sensés pleins de doutes. »

      Bertrand Russell


    • MickyPatou 28 mai 11:17

      @oncle archibald
       
      « Mais au début le bon Dr Raoult était le seul à disposer de ce qui est nécessaire pour faire du dépistage en masse parce que son hôpital n’est pas un hopital comme un autre mais un centre de recherches. »

      FAUX ! car cet IHU est aussi un centre de soins : https://www.mediterranee-infection.com/le-pr-didier-raoult-est-le-chercheur-europeen-dont-les-publications-ont-ete-les-plus-cites-par-la-communaute-scientifique-internationale-dans-le-domaine-des-maladies-infectieuses/ ,

      ce que vous avez omis de dire pour mieux tromper les lecteurs.

      En plus il est souvent difficile de comprendre ce que vous voulez dire et il serait bien que vous traduisiez certains termes incompréhensibles comme « kécou » pour ne citer que cet exemple parmi tant d’autres phrases faisant penser plutôt au langage petit nègre qu’à la langue française.


    • mmbbb 28 mai 19:36

      @doctorix article de Contrepoints
      https://www.contrepoints.org/2020/04/06/368368-sante-en-france-et-en-allemagne-elements-de-comparaison

      L auteur reprend les données des statistiques notamment de l OCDE .
      En poinnt PIB ; le même taux de dépenses soit 11 % ( 11 , 7 % pour l Allemagne ) 
      Article argumente qui ne tombe pas dans la caricature

      Nous faire accroire que le libéralisme sous la férule de Bruxelles a tue l hopital est un raccourci rapide .Argument venant de la part d un medecin n est pas recevable .

      En France l argent est mal gere et notamment a l hopital ce sont les administratifs qui ont pris le pas sur le medical Cet article le montre notamment !

      Nous devrions taper dans les depenses inutiles exemple typique francais Chereque DCD ayant ete un ancien de la CFDT avait accepte d etre le president d un comite theodule sous Hollande, ce president qui a commence a reduire les stocks de masques , Donc Chereque etait a la tete d un observatoire de la pauvrete en France L INSEE le CREDOC et d autres ministeres ne servent donc a rien.

      Chereque devait se palper 6 000 € a pondre des rapports inutiles puisque les chiffres sur la pauvrete en France sont connus

      Il faudrait arrêter avec les idees simples sur le liberalisme !


    • Eric F Eric F 28 mai 21:42

      @oncle archibald
      « des personnes lambda que l’on détecte porteurs du virus à l’aide d’un test et qui pour certains sont asymptomatiques »

      Sur le site de l’IHU, il est indiqué : "...pour les tous les malades fébriles qui viennent nous consulter, de pratiquer les tests pour le diagnostic d’infection à Covid 19"

      il est fait mention « ...dont un grand nombre peu symptomatiques ont des lésions pulmonaires au scanner... »
      il ne s’agit donc pas de personnes asymptomatiques, mais de patients dont certains sont en début de maladie


  • eau-pression eau-pression 27 mai 11:45

    Cause toujopurs, tu m’intéresses :

    la quantité d’énergie pour réfuter des baratins est très largement supérieure à la quantité d’énergie pour produire ces baratins. (raison d’être de Brandoliniarison)


  • chantecler chantecler 27 mai 11:56

    Putaclics .


    • doctorix doctorix 27 mai 20:23

      @chantecler
      Oui, certains cherchent des clics dans l’excellence, d’autres dans les égouts.
      Rako a choisi.


  • Carburapeur Carburapeur 27 mai 12:08

    Je ne lis plus les post de ce Roco-co !

    Je ne lis plus les post de ce Roco-co !

    Je ne lis plus les post de ce Roco-co !

    Je ne lis plus les post de ce Roco-co !


  • MickyPatou 27 mai 12:09

    On se demande comment fait ce Rakoto pour produire un tel « baratin » comme il dit dans son dernier paragraphe ! Et qui  sommet de l’indécence  trouve le moyen de faire un rapprochement (qui n’a ni queue ni tête) avec la « Shoah » pour mieux nous émouvoir, sans doute ! C’est tout simplement ignoble, à tel point que l’on peut se demander comment un site aussi sérieux qu’Agoravox peut laisser passer de tels commentaires inquisitoriaux.


    • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 27 mai 12:32

      @MickyPatou

      Salut, oui, il fut une époque ou la notation d’agoravox était différente et rakoto.... enfin l’officine derrière, se prenait des + 2 et des 20, total 18 quasiment tout le temps..pour chaque article paru ..c’était trop visible que ce rejet, et comme la rakoto officine qui est peut être agoravox lui même pour moi, mais ? ils ont changé le mode de notation avec des 3 étoiles...c’est l’amendement rakoto-officine qui permet de ne plus voir le rejet qui avant était total..et visible à l’œil nu..
      Un détail certes, mais il en dit long..


    • MickyPatou 27 mai 18:50

      @MickyPatou
      Intéressant ce que vous dites, je ne savais pas : merci !


  • Taverne Taverne 27 mai 12:21

    J’ai trouvé le professeur Raoult intelligent et convaincant.

    Il dit préférer les faits aux opinions et, face à lui, Pujadas se comportait en journaliste du macrocosme parisien saint simonien, friand de polémiques. Il a, à juste titre et avec beaucoup d’à-propos, relever les raccourcis de raisonnement de son interlocuteur qui ne faisait que remuer ressasser des opinions toutes faites que véhiculent les médias depuis des semaines.

    Il a parlé du rapport au temps ne pas être dans l’immédiateté) indispensable pour établir la vérité. La vérité n’est pas dans les projections statistiques ni dans les études que l’on commande pour qu’elles abondent dans votre sens. La vérité dépend aussi de la crédibilité. Or, il ne suffit pas d’être nommé, comme Véran (ou les représentants des hauts comités Théodule), pour être crédible ipso facto (Véran a interdit un remède préventif et en a réservé l’usage pour les cas graves, avec les risques néfastes connus aujourd’hui pour ces cas). C’est sur la question de crédibilité qu’il a parlé de faire un sondage et non pas pour chercher la ferveur populaire et encore m oins « populiste ».

    La question de la causalité qu’il a exprimée est aussi très éclairante. « La causalité est une chose compliquée. » (à propos des décès que Lancer attribut avec une certaine légèreté à la chloroquine). Il a raison ; songez à la causalité en matière pénale par exemple. Avec des raisonnements courts, beaucoup de politiciens seraient en train de purger de longues peines de prison pour le sang contaminé e autres affaires. La causalité doit être prouvée.

    En revanche, la causalité directe est prouvée et connue pour le Doliprane, ce qui n’a pas empêché le ministre et les acteurs de santé publique de recommander publiquement et avec force insistance aux patients de rentrer chez eux avec du Doliprane. Au passage, cette préconisation associée à la peur qui a été créée a conduit à des morts, des gens ne venant à l’hôpital qu’au dernier moment et allant directement en réanimation !

    il dit qu’il a fait un choix : tester en masse pour soigner plutôt que de perdre deux mois ou plus à faire une étude parfaite avec randomisation et autres protocoles longs et incertains.

    La science, a-t-il dit, n’est pas un domaine de consensus (le consensus, c’est la mort de la science) mais elle ne doit pas non plus, à l’extrême opposé, être livrée en pâture aux polémiques de salon et de plateaux télé.

    Je trouve dommage que Raoult ait été interrogé par un journaliste qui n’est pas à la hauteur des idées profondes que le professeur Raoult a exprimées.

    Il s’est affiché en homme de combat, mais pas de combat politique.


    • JulietFox 27 mai 16:33

      @Taverne
      La LIste des renégats par Acrimed
      Au nom du pluralisme comme au nom de la décence la plus élémentaire, nous demandons à Jacques Attali, Ruth Elkrief, Dominique Seux, Axel de Tarlé, Alain Minc, Jean Quatremer, Christine Ockrent, Jean-Michel Aphatie, Nicolas Baverez, Alain Duhamel, Christophe Barbier, Brice Couturier, Jacques Julliard, Franz-Olivier Giesbert, Arnaud Leparmentier, Éric Le Boucher, Nicolas Beytout, Yves de Kerdel, Élie Cohen, Christian de Boissieu, Raphaël Enthoven, François Lenglet, Daniel Cohen, Patrick Artus, Christian Menanteau, Éric Brunet, Yves Calvi, Laurent Joffrin, David Pujadas, Yves Thréard, François de Closets, Pascal Perri, Nicolas Doze, Jean-Marc Sylvestre, Nicolas Bouzou, Jean-Hervé Lorenzi, Olivier Truchot, Dominique Reynié, Philippe Dessertine, Agnès Verdier-Molinié et consorts, de ne plus prendre la parole dans les médias pendant trente ans.


    • chantecler chantecler 27 mai 17:29

      @JulietFox
      Tout ces gens ne sont pas là pour nous éclairer , mais pour brouiller , crétiniser .
      De plus ils focalisent sur des sujets secondaires .
      Pendant que les dirigeants font leur grosse tambouille sous notre nez .
      La TV est une machine à décerveler .


    • bebert 27 mai 18:50

      @chantecler
      L’honneur perdu de certains journalistes corrompus fait du mal aux média c’est dommage ils ne seront pas prêts de regagner la confiance des gueux que nous sommes pour eux !


    • Gasty Gasty 27 mai 19:07

      Si la boite d’ Hydroxychloroquine coûtait 200 euros au lieu de 4 euros il n’y aurait pas de cabale sur le traitement Raoult.


    • Pere Plexe Pere Plexe 27 mai 20:29

      @Taverne
      une étude rétrospective peut mettre en évidence un lien statistique.
      Pour en faire un lien de causalité il faut à minima comprendre les mécanismes qui interviennent. Or ces mécanismes sont largement méconnus dans le cas du Covid19 : l’étude publiée par le Lancet établie un lien entre HCQ et décés pas une responsabilité de l’HCQ dans ces décés.
      Si je prouve qu’en France 95% des décés du Covid19 ont eut lieu à l’hôpital ou dans les ehpad doit on conclure qu’il suffit d’éviter ses deux endroits pour eviter 95% des morts ?
      C’est stupide.
      Mais c’est le même travers que celui de l’étude en question : faire d’un lien statistique un lien de causalité


    • doctorix doctorix 27 mai 23:00

      @Taverne
      Ce gouvernement condamne l’HCQ innocente (et salvatrice), et fait l’éloge du paracétamol, doublement coupable.
      D’une part par sa toxicité hépatique, et d’autre part parce qu’il fait baisser la fièvre, pourtant le premier rempart contre les agressions virales (et qui est certainement destiné à cet effet).
      Les virus se multiplient de 2 à 500 fois plus vite à 39°C qu’à 37.
      Voir les travaux du Pr Lwoff, prix Nobel français, il y a plus de 50 ans.
      Une anecdote : aujourd’hui, j’ai vu un employé dont le patron exigeait un test coronavirus avant de le réintégrer, alors que rien à mes yeux ne le justifiait.
      Nous sommes donc dans une époque ou des politiciens me disent ce que je dois prescrire (ou ne pas prescrire), et où des patrons me disent quels examens je dois ordonner.
      Une médecine aux ordres...
      On marche sur la tête.


    • doctorix doctorix 27 mai 23:14

      @doctorix
      Je remarque que Dugué m’a viré de son dernier article, à l’insuccès remarquable : 5 commentaires, et une note de 6/20.
      C’est un des champions de la censure, avec 1515 articles censurés.
      Ce monsieur a une haute opinion de lui-même, et une piètre des autres.
      Je vous propose le boycott.


    • pemile pemile 27 mai 23:37

      @doctorix « Les virus se multiplient de 2 à 500 fois plus vite à 39°C qu’à 37. »

      Vos bienfaits de la fièvre ?


    • doctorix doctorix 28 mai 08:50

      @pemile
      lapsus=
      « Les virus se multiplient de 2 à 500 fois plus vite à 37°C qu’à 39. »
      A force de le répéter...
      https://www.bickel.fr/2017/05/la-fievre-un-processus-vital/
      et là, vers 10’ :
      https://www.ina.fr/video/CPF86644119/la-virulence-des-virus-video.html


  • rogal 27 mai 12:22

    Rarement aussi minable, l’officine S-R.


  • Sozenz 27 mai 12:25

     je lis toujours quelques phrases de rakototo.

    je prends ma petite dose de suréalisme ;

    et avec rakototo , ça ne me met jamais en colère ;

    il fait ses trucs , mais au moins ça ne fait de mal à personne : contrairement a l amour de sa vie : macron

    ce qui est amusant c est qu’ il voit un problème d ego chez raoult ; mais ne le voit pas chez macron .

    rakotot est une personne qui est le parfait exemple de ceux qui voient que ce qu’ ils veulent voir .

    rakototo est dans la parfaite moyenne des gens .

    ce que j aime bien avec rakototo ; c est qu’ il faut cela en toute simplicité . avec un très grand naturel ;car il ne voit pas ...

    j espere qu’ il permettra de faire cogiter plein de monde sur l aspect subjectif de nos visions .

     


    • Attilax Attilax 27 mai 12:38

      @Sozenz

      On apprécie aussi la grande simplicité avec laquelle ses articles ne passent jamais par la modération. J’adore les bien-pensants munis de passe-droits qui donnent des leçons à la terre entière.


    • Sozenz 27 mai 12:52

      @Attilax
      utilisez l aspect positif que "la grande simplicité avec laquelle ses articles ne passent jamais par la modération.

      "
      lisez l article , piochez les incoherences et faites en une élévation possible .
      je trouve extrêmement intéressante de voir toutes les faiblesses et toutes les forces des humains .
      c est hyper formatif.


    • amiaplacidus amiaplacidus 27 mai 13:38

      @Sozenz

      Rakoto est toujours d’accord avec le pouvoir en place.

      Admettons, Le Pen gagne, Rakoto la trouve géniale.

      Une autre supposition Poutou l’emporte, Rakoto le trouve irremplaçable.

      Etc.


    • devphil30 devphil30 27 mai 16:35

      @amiaplacidus

      C’est le syndrome de Stockholm ou plus crument du lèche cul 


  • CoolDude 27 mai 12:58

    Bon, c’est bien un problème de personnes (d’Ego).

    Ce n’est pas le protocole Raoult qui est le problème, et professeur Raoult qui l’est, n’est ce pas.


    La science avance...


    Il n’y a pas eut de contre analyse de la publication de Lancet, mais on interdit l’usage de la Chloroquine. Une publication statistique que personne ne comprends suffit.


    https://www.youtube.com/watch?v=vs_Zzf_vL2I

    Le paradoxe de Simpson — Science étonnante #7

    « Il y a 3 sortes de mensonges : les petits mensonges, les gros mensonges, et les statistiques. » — Mark Twain
    Découvrez le paradoxe de Simpson, et apprenez à ne plus vous faire avoir par les statistiques !


    Bref, j’espère qu’il n’y aura pas de seconde vague.




    • Emohtaryp Emohtaryp 27 mai 13:28

      @CoolDude

      Il n’y a pas eut de contre analyse de la publication de Lancet, mais on interdit l’usage de la Chloroquine. Une publication statistique que personne ne comprends suffit.

      Ben si, et devinez ? c’est une farce odieuse qui va se retourner contre les instigateurs et falsificateurs de données :

      http://www.francesoir.fr/societe-sante/la-science-de-la-pandemie-science-collaborative-acte-2

      INTERVIEW EXCLUSIVE : Marcos Erbelin, Professeur de Chimie, leader d’un collectif brésilien de 300 personnes, qui a écrit une lettre ouverte sur la science. Il a répondu à nos questions et nous publions cette lettre assez incroyable sur leur vision de la science ainsi que l’étude récente publiée dans The Lancet qui tend à décrédibiliser l’hydroxychloroquine comme un traitement contre le Coronavirus. 

      .

      De l’autre côté de l’Atlantique Sud, le Brésil, des conditions différentes, un pays fortement touché par la pandémie, où le très décrié président Jair Bolsonaro décidait en faveur de l’hydroxychloroquine.  Ses détracteurs politiques contrôlent les médias (Globo) et s’opposent à l’hydroxychloroquine farouchement brandissant la même étude de The Lancet pour disqualifier ce médicament. Un autre collectif, là de spécialistes, de médecins, de chimistes, de biologistes, plus de 300 personnes dans un pays où la liberté d’expression est moindre qu’en France. Ce collectif utilisant les mêmes techniques que le groupe français, s’offusque, se rebelle et publie une lettre ouverte.

      Francesoir : Nous avons pu parler avec le représentant du collectif Marcos Eberlin. 22h21 un email, 23h00 une conférence téléphone pour lui demander l’autorisation de traduire et reproduire cette lettre et répondre à nos questions. Pas besoin de présentation, on rentre dans le vif du sujet

      ME : Je représente un collectif de 300 personnes scientifiques qui se sont offensées des pressions des médias et des opposants à la décision du président de soutenir l’hydroxychloroquine (ndlr il parle de la bithérapie du professeur Raoult) comme traitement contre le Covid-19

      FranceSoir : qu’est-ce qui vous a poussé à écrire cette lettre ouverte ?

      ME : Au Brésil dans notre collectif de scientifiques, d’horizons divers avec un objectif « professons la liberté », nous avions beaucoup de docteurs qui soignaient les patients sur le terrain et qui avaient une expérience de la vie réelle. Ils partageaient avec notre groupe leurs retours d’expérience du terrain. Nous avions des chimistes, des biologistes, des statisticiens de virologistes, tous essayaient ensembles de comprendre les impacts du Covid 19, les traitements, dont l’hydroxychloroquine et le confinement.

      Pour l’hydroxychloroquine, nous avons tous été choqués par la résistance que cela générait en France, alors qu’il y a un des meilleurs experts au monde en virologie et épidémiologie. Nous avons aussi regardé ce qui se passait aux USA.

      FS : mais qu’est-ce qui a déclenché cette lettre ?

      ME : Nous avons regardé les études diverses et variées, comme tous les chercheurs et experts. C’est une science itérative la médecine.  Vous savez au Brésil des épidémies nous en avons eu (Zika…) nous sommes donc assez habitués et préparés à réagir en groupe de travail pluri disciplinaires.

      Quand nous avons reçu la publication de The Lancet du professeur Mehra, nous avons été choqués. Notre première analyse a été d’essayer de comprendre les mérites de l’étude et très vite le collectif s’est aperçu que

      c’était un effort pour décrédibiliser l’hydroxychloroquine enfin la bithérapie.

      FS : Mais encore ?

      ME : Nous avons tout analysé, à 300 cela a été assez rapide, on s’est partagé le travail

      Mais tout semblait questionnable, la méthodologie, l’échantillonnage, les méthodes statistiques utilisées. Par exemple :

      • la quantité d’hydroxychloroquine donnée, comment peut-on donner de telle quantité (1.2g)
      • la sélection n’a pas été aléatoire
      • des patients ont reçu de l’hydroxychloroquine alors qu’ils n’auraient jamais dû en recevoir de par leurs conditions cardiaques. C’est à minima une erreur médicale de donner un tel médicament à des patients souffrant d’une condition cardiaque.
      • on a voulu nous faire croire que c’était des patients qui venaient juste d’être diagnostiqués alors qu’ils ont reçus le traitement 2 jours après être allés à l’hôpital ; Cela faisait sûrement donc pas loin de 10 jours qu’ils avaient le Covid.

      La science médicale commande que l’on prenne tous ces facteurs en considération

      Ceci n’est pas de la science, c’est une instrumentalisation de la science

      Nous étions tous choqués car c’est cela qui détruit la réputation de la science.

      FS : Mais à quelle fin ?

      ME : En France, vous avez pu identifier les opposants à l’hydroxychloroquine comme étant des membres du gouvernement ou en grande partie dans les élites, et le peuple qui est pour.

      Au Brésil, c’est vraiment différent, il y a une corrélation directe entre les opposants à l’hydroxychloroquine et les opposants au pouvoir en place. 

      De plus, outre la partie politique, nous avons pu relier cette étude à de gros labos pharmaceutiques.  J’ai juste entendu un des membres du groupe parler de liens entre une société qui fabrique les « ventilateurs » et qui aurait contribué à cette étude.

      Il y a trop de biais induits par ces gens

      FS : et sur les traitements ?

      ME : Nous n’avons pas compris cette volonté de ne pas tester la bithérapie contre les autres traitements. 

      Ce n’est pas de la médecine ni de la science.

       

      De plus le professeur Regis Andriolo, PhD (professeur d’université et chercheur dont la spécialité est la médecine fondée sur les preuves au Brésil), nous confirme que l’étude publiée dans The Lancet est extrêmement pauvre. Dans ce document, nous avons des variations énormes d’échantillonages entre les patients traités (à l’hydroxychloroquine ou chloroquine), par rapport au groupe de contrôle :

      + 13% de patients coronariens 
      + 18% d’insuffisance cardiaque
      + 10% plus de diabétiques
      + 16% plus hypertension
      + 10% de MPOC en plus
      + 12% plus de fumeurs
      + 14% plus de personnes avec PaO2 <94%
      Avec en plus la question du surdosage de chloroquine, avec une moyenne quotidienne de 765 mg et des variations substantielles de co-intervention entre les groupes.

      Il n’existe pas de méthode statistique pour corriger ces distorsions de scénario.

      Si tel était le cas, nous n’aurions plus besoin des études randomisées, elles auraient même été abolies.

      Il est bien connu que les tentatives d’approximation des études d’observation aux études randomisées, en utilisant des moyens statistiques artificiels, tels que les scores de propension, sont de véritables pièges.

      Il y a une grande irresponsabilité des personnes impliquées.

       


    • CoolDude 27 mai 14:12

      @Emohtaryp

      Il a l’air bien ce média. Ce n’est pas le première article de « FranceSoir » que je lis sur ce sujet qui prouve qu’ils ne se laissent pas démonter par la propagande actuelle.

      Encore un bon point pour eux.

      Après ça reste à voir... Mais sur ce sujet, ils ont éditer de belles estocades !


    • foufouille foufouille 27 mai 14:15

      @Emohtaryp

      un prof de chimie n’est pas médecin.


    • CoolDude 27 mai 14:21

      @foufouille

      Raoult non plus d’ailleurs... Ouais, pourquoi pas !? Merci Foufouille pour cette contribution d’Élite !


    • foufouille foufouille 27 mai 14:39

      @CoolDude

      comme ton dieu est contredit par de nombreux médecins et études, c’est juste un idéfix.


    • CoolDude 27 mai 14:56

      @foufouille

      Non non, ce n’est pas non Dieu... Par contre, ça a bien l’air d’être Le Grand Satan personnifié pour vous.

      PS : Veuillez visionner la vidéo que j’ai mis en lien précédemment...
      Les analyses statistiques rétrospectives lors que l’on ne connait pas tous les facteurs de confusion n’ont aucunes valeurs dût au paradoxe de Simpson.

      Les seules études valables sont les études prospectives.

      Un facteur de confusion que l’on peut sentir dans l’étude du Lancet par exemple, c’est la simple santé cardiaque des patients et il doit y avoir d’autre...

      « On ne donne pas de Chloroquine a des patients cardiaques. »

      De même pour les autres études.


    • CoolDude 27 mai 15:03

      @CoolDude

      Un facteur de confusion que l’on peut sentir dans l’étude du Lancet par exemple, c’est la simple santé cardiaque des patients et il doit y avoir d’autre...



      Et vu qui ont mélangé et remélangé toutes sortes de données venant de partout, pour y étudier tous les facteurs de confusions, c’est mort.


    • CoolDude 27 mai 15:09

      @CoolDude

      https://www.youtube.com/watch?v=0JA09O59qWY

      Pourquoi voyons-nous des cons partout ?


      La crise pandémique a profondément bouleversé nos habitudes, nous obligeant à modifier notre comportement, mais aussi notre regard, notre manière de juger les individus et les groupes. Nous avons pu nous-mêmes nous surprendre à porter des jugements parfois sévères à l’égard de nos pairs, tout du moins nous avons sans doute pu entendre ou lire des jugements sociaux peu tendre à l’égard d’individus pointés du doigts : “ceux-ci sont irresponsables”, “ceux-là sont stupides, cons”...
      Dans cet épisode, nous allons interroger le jugement social en ce contexte de crise : comment formons-nous nos jugements sociaux ? Et surtout, pourquoi jugeons-nous les autres ? Quelles sont les fonctions du jugement social, qu’est-ce que cela peut nous apporter ?
      A travers ces questionnements, nous verrons que le jugement social est perméable à différents biais : inférence spontanée des traits, erreurs d’attributions causales, biais d’échantillonnage, biais d’autocomplaisance, défense de la croyance en un monde juste….
      Tout cela peut non seulement aboutir à de erreurs d’interprétations, mais plus encore, peut porter préjudice à nous-mêmes et aux autres.
      ------------------------
      Vidéos sur les attributions causales :

      Erreur Fondamentale d’attributions : https://youtu.be/mrXtwcGkroI
      Erreur Ultime d’attribution : https://youtu.be/Ic3xHn1E8EE
      Biais d’Autocomplaisance : https://youtu.be/s-7226mCC6k
      ------------------------

      Vous trouverez l’ensemble des sources sur le site :
      https://www.hacking-social.com/2020/0...

      Pour nous soutenir : https://fr.tipeee.com/hacking-social
      Catégorie
      Éducation




    • foufouille foufouille 27 mai 15:24

      @CoolDude

      je ne regardes pas les preuves youtube.

      c’est le facteur de risque qui compte donc si tu risque crever , tu auras bien ce médicament même en étant à risque. sauf pour le groupe placebo qui est obligatoirement sans risque.

      ce n’est pas non plus une étude mais une collection d’études.


    • machin 27 mai 16:38

      @CoolDude

      « Pourquoi voyons-nous des cons partout ? »

      Tout simplement parce que les cons avancent masqués.

      .



    • Alcyon 27 mai 18:36

      @CoolDude
      bravo, donc quand tu as une étude qui pourrait avoir des biais faut la jeter, mais une étude trafiquée qui n’a même pas de groupe contrôle, c’est la panacée.

      En plus que, normalement, pour administrer un traitement, il faut plus de preuves de sonefficacité que du contraire.

      Mouton. Beh beh beh


    • CoolDude 27 mai 19:19

      @Alcyon

      bravo, donc quand tu as une étude qui pourrait avoir des biais faut la jeter, mais une étude trafiquée qui n’a même pas de groupe contrôle, c’est la panacée.



      Donc, l’étude du Lancet, c’est 20/20 (forcement, il y a aucun biais... > :))) )...
      Et celle de « Raoult », c’est 0/20 (car il n’y a pas de groupe de contrôle) !

      Concernant la question des groupes de contrôle, pour des problème Éthique, Moral et surtout Juridique (est ce que ces mots ont un sens pour vous ?), vous ne pouvez pas avoir de groupe de contrôle sans aucun soin. Vous comprenez que lorsque la vie d’une personne est en danger, c’est de la non-assistance.

      Sinon des groupes de contrôles hors protocole, il y en a. C’est les populations qui n’ont pas bénéficier du protocole, mais on n’a pas de chiffre... Car pas de test, etc... !

      Quand on ne veut pas savoir...
      Bref, quand on ne cherche pas, on ne trouve pas.

      Attendons les résultats de Recovery, on verra bien... > :)

      En plus que, normalement, pour administrer un traitement, il faut plus de preuves de sonefficacité que du contraire.



      Quand voulez vous avoir des preuves d’efficacités d’un traitement sans le mettre à l’épreuve, l’administrer ?
      Vous me semblez confu...

      Votre remarque n’a aucun sens ?

       ???

      Mouton. Beh beh beh


      Effectivement, c’est ce que je me disais, aucun sens...


    • CoolDude 27 mai 19:39

      @CoolDude

      Les problèmes « Éthique, Moral et Juridique »... C’est vrai que beaucoup de monde à l’heure actuelle ne s’embarrasse plus de ce genre de considération, à commencer par les Politiques.

      C’est plus à la mode.


    • spearit 27 mai 20:03

      @foufouille
      Ha bon pourtant les médecins ne prescrivent que des produits chimiques, eux sont donc chimistes...


    • doctorix doctorix 28 mai 10:14

      @foufouille
      je ne regardes pas les preuves youtube.

      Non, vous lisez ce que je dis, et vous dites le contraire : je suis votre boussole à l’envers, et vous êtes un monomaniaque obsessionnel.
      Vous avez de plus réussi à vous faire haïr de tous les agoravoxiens, une véritable réussite pour un masochiste.


    • Legestr glaz Legestr glaz 28 mai 13:36

      @Alcyon

      Vous savez Alcyon vous tenez le bon bout avec cette exigence d’études randomisées. 

      Par exemple, je vous vois monter au créneau contre les différents vaccins, parce qu’aucune étude randomisée ne dit que les vaccins sont efficaces.

      Par exemple, je vous vois monter au créneau contre la chimiothérapie, parce qu’aucune étude randomisée ne dit que la chimiothérapie est efficace. 

      Il reste quand même une question. Il faut interdire, par manque d’études randomisées, l’hydroxychloroquine, dont la molécule ne rapporte plus rien à personne, mais il faut autoriser les différentes chimiothérapies et tous les vaccins, dont aucune étude randomisée ne prouve qu’ils sont efficaces et sans effets secondaires, parce qu’ils rapportent énormément d’argent. 

      Alcyon, je pense que devant ces évidences, pour aller enfourcher votre épée d’anti-vaccins et d’anti-chimiothérapie comme vous le faîtes pour l’hydroxychloroquine, n’est-ce pas ? 


    • Alcyon 28 mai 14:09

      @Legestr glaz
      https://www.historyofvaccines.org/timeline#EVT_100324

      Stop
      Les
      Mensonges
      ------------

      Mentir
      C’est
      Mal
      ------------

      Stop
      Les
      Mensonges
      ------------

      Mentir
      C’est
      Mal
      ------------

      Stop
      Les
      Mensonges
      ------------

      Mentir
      C’est
      Mal
      ------------

      Stop
      Les
      Mensonges
      ------------

      Mentir
      C’est
      Mal
      ------------

      Stop
      Les
      Mensonges
      ------------

      Mentir
      C’est
      Mal
      ------------

      Stop
      Les
      Mensonges
      ------------

      Mentir
      C’est
      Mal
      ------------

      Stop
      Les
      Mensonges
      ------------

      Mentir
      C’est
      Mal
      ------------

      Stop
      Les
      Mensonges
      ------------

      Mentir
      C’est
      Mal
      ------------

      Stop
      Les
      Mensonges
      ------------

      Mentir
      C’est
      Mal
      ------------

    • Legestr glaz Legestr glaz 28 mai 15:06

      @Alcyon

      Si vous saviez comme je suis d’accord avec vous. Mentir sur l’efficacité des vaccins c’est mal, mentir sur l’efficacité des chimiothérapies c’est mal aussi. 

      Seriez vous d’accord pour monter un groupe pour exiger des études randomisées en double aveugle pour les vaccins et les chimiothérapies ? Qu’en pensez-vous ? 


    • guepe 28 mai 15:12

      @Legestr glaz

      Y a aucune étude randomisée sur les chimios et les vaccins ??? Mais d’où vous sortez vos conneries ici ?


    • foufouille foufouille 28 mai 15:13

      @Legestr glaz

      au mexique, ils l’ont fait pour ta b17 avec 200 morts.

      pour les vaccins c’est inutile, en plus.


    • Legestr glaz Legestr glaz 28 mai 15:22

      @guepe
      Puisque vous en connaissez, allez y montrez nous ces études. Montrez nous que les vaccins « guérissent » par exemple. Montrez nous que les personnes vaccinées de la grippe sont protégées et ne décèdent pas. Je vous en prie, montrez nous ça.

      Pour la chimiothérapie c’est la même chose. La chimiothérapie soigne les personnes qui la prennent ? Personne ne décède ? La chimiothérapie est efficace ? Les effets secondaires sont inoffensifs ? Allez y montrer nous ça ? 

      De deux choses l’une. Soit vous avez des études qui montrent que la chimiothérapie et les vaccins empêchent les gens de mourrir, soit vous ne le pouvez pas. Vous ne connaissez donc personne qui est mort de la grippe en étant vaccinée ? Vous ne connaissez personne qui est mort d’un cancer même en suivant une chimiothérapie ? 

      Allez y, montrez nous ce que vous avez comme argumentation !


    • foufouille foufouille 28 mai 15:28

      @Legestr glaz

      personne ne prétend que c’est fiable à 100%.

      c’est de la science et pas de la magie verte.


    • guepe 28 mai 16:02

      @Legestr glaz

      Putain mais quel timbré smiley

      Je veux bien me faire chier à te rechercher des études mais je veux que tu répondes à une question avant.

      Est ce que tu sais ce que ça veut dire la randomisation dans une étude clinique ?


    • Alcyon 28 mai 16:51

      @guepe
      il ne vérifie même pas ce qu’il avance.

      « jlé di donk say vré ». Je lui ai filé un lien vers une RCT sur le vaccin de la polio.


    • Legestr glaz Legestr glaz 28 mai 21:02

      @guepe
      J’ai fait 2 années universitaires de biologie, biochimie avant de me ré-orienter vers autre chose. Je connais parfaitement bien le domaine. Je connais aussi la hiérarchie des preuves des études épistémologiques.
      Vous vous adressez, par conséquent à quelqu’un qui connait « un peu » ce sujet.

      Attaquer de front le protocole Raoult parce celui ci n’a pas réalisé d’études randomisées. OK. Mais les vaccins alors ? Mais les chimiothérapie alors ? C’est le silence général ? Le 2 poids 2 mesures ne me convient pas. 

      Alors guepe, montrez nous les études randomisées en double aveugle qui prouvent que les chimiothérapies soignent les maladies du cancer, que les effets secondaires sont neutres, que les vaccins soignent les vaccinés et les empêche de mourrir du virus pour lequel ils ont été vaccinés et que les effets secondaires sont négligeables. Je vais vous dire : tout ceci n’existe pas ! 


    • Alcyon 28 mai 23:15

      @Legestr glaz
      https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4561276/
      https://ascopubs.org/doi/abs/10.1200/jco.2013.31.15_suppl.3504

      Tu vas inventer quoi maintenant, tu vas demander que ce soit administré par des licornes roses invisibles ?


    • guepe 29 mai 00:09

      @Legestr glaz

      Vous n’avez pas répondu à ma question du coup, je la repose : qu’est ce que signifie la randomisation dans une étude clinique ?

      Vous ne savez pas c’est ça ?


    • guepe 29 mai 00:12

      @Alcyon

      Un peu à l’ouest le gars, il s’imagine sérieusement qu’on administre des médoc comme les chimios sans études cliniques préalable lol


    • CoolDude 29 mai 00:24

      @guepe

      Oui et non, on teste des produits anti-cancereux que sur des cancéreux...
      Ce qui veut dire que des malades cancéreux dans des protocoles d’études, on un placebo !

      Ça ne vous donne pas envi de vomir mais sans chimio...

      Ah il me semble que votre tumeur progresse plus vie que prévu. Ça doit être le placebo...

      La langue de bois dans ce domaine...

      Les médecins sont cons, mais il faut l’être pour faire ce metier !

      Je ne parlerai pas des vaccins...
      Si c’est moins pire que le voisin, c’est que ça va !

      Mais bon, c’est pas le sujet !


    • Legestr glaz Legestr glaz 29 mai 06:48

      @guepe

      Si vous ne savez pas, consultez n’importe quel moteur de recherche smiley


    • Legestr glaz Legestr glaz 29 mai 06:50

      @Legestr glaz
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Étude_randomisée_en_double_aveugle


    • nono le simplet nono le simplet 29 mai 07:44

      @Legestr glaz
      J’ai fait 2 années universitaires de biologie, biochimie avant de me ré-orienter vers autre chose.

      comme quoi il t’arrive d’être lucide parfois ...


    • Legestr glaz Legestr glaz 29 mai 09:04

      @nono le simplet
      Très très lucide sur la mortalité du covid19 et sur la maladie endothéliale qu’il provoque chez les personnes sensibles. 

      Je ne tiens pas les chiffres, mais il s’agissait effectivement d’une maladie facile à soigner. Mais on ne l’a pas fait. Pour quelles raisons ? 

      Il y a des gens comme vous qui ont soufflé sur les braises en permanence. Pour quelles raisons ? 


    • nono le simplet nono le simplet 29 mai 09:44

      @Legestr glaz
      il s’agissait effectivement d’une maladie facile à soigner. Mais on ne l’a pas fait. Pour quelles raisons ? 

      y en a une simple mais qui va pas te plaire ...
       parce que le traitement ne marche pas !


    • Alcyon 29 mai 13:41

      @CoolDude
      Il y a un truc. Quand on ne sait pas de quoi on parle, dans un monde « sérieux » on la ferme. Ce serait sympa que toi, tu la fermes sur le sujet. Sérieusement, si tu ne comprends pas qu’entre filer un traitement à la YOLO et filer un bout de sucre, il y a toute une gamme de variation sérieuse, le problème il est chez toi.

      Une RCT se fait « soins standards » vs « traitement à tester ». Le placebo c’est quand on n’a aucun traitement et que les chances de survie sont très hautes, telles que les risques du traitement sont du même ordre que les risques de décès. Tu crois quoi, que les médecins laissent crever les gens ? Sérieusement ? A un moment, tu ne te demandes pas si le pépin c’est pas toi ?

      Pour la chimio, qui est un terme fourre-tout pour placer « combinaison médicamenteuse pour lutter contre une maladie ». Bon de nos jours, on l’applique essentiellement au cancer, mais ce n’est pas « un » traitement mais tout une gamme de traitement. Alors les RCT se font avec un bras « nouveau traitement » vs « ancien traitement ». Pas de placebo, on ne file pas du sucre hein.

      Le placebo c’est pour les trucs bénins. Donc pour les cancers, tu es vraiment à côté de la plaque. Alors tu vas me sortir « ouiiiii mais comment on fait si on n’a pas de traitement ». Ben on teste. Je ne comprends pas ce biais de penser qu’un « traitement non testé » est forcément bénéfique et que le groupe qui ne le reçoit pas est condamné à mourir. C’est complètement fou, je n’ai même pas cité c’est quoi le traitement potentiel, ça pourrait être du poison. Et en fait on peut même arrêter une RCT plus tôt si un bras montre une grosse différence par rapport à l’autre.

      Donc sur les cancers il y a des RCT. On ne file pas du sucre, on compare avec les soins standards. Ce qui est demandé à ragou c’est de faire la même chose, de comparer son cocktail aux soins standards. Et les soins standards ne sont pas du sucre.


    • CoolDude 29 mai 13:52

      @Alcyon

      Mes dires vient d’un documentaire d’investigation qui a été diffusé sur la TV Française il y a déjà quelques années...

      Si vous chercher bien, peut être que vous le retrouverez.

      Bon courage à vous.

      Et effectivement quand on ne sait pas et que l’on prend ses rêves pour la réalité, il faut mieux la fermer.


    • foufouille foufouille 29 mai 14:11

      @CoolDude

      c’est comme une preuve youtube.

      donc tu ne sais pas.

      il me semble par contre que c’est arrivé au mexique dans une clinique de charlatan pour la b17 avec 200 morts. et aussi hammer avec d’autres charlatans.


    • Alcyon 29 mai 14:57

      @CoolDude
      -Voici des papiers de RCT sur des cancers
      -Nan mais j’ai vu une émission à la TV, je sais plus où quand comment ni laquelle, mais vous racontez n’importe quoi.

      Seriously, bro’ ? Non je ne vais pas « chercher » un truc aussi vague.


    • CoolDude 29 mai 15:02

      @Alcyon

      Oui oui seriously...
      Je n’ai pas de temps à perdre !


    • Legestr glaz Legestr glaz 29 mai 15:25

      @nono le simplet
      Je ne parle pas du traitement Raoult, je parle d’un complexe médicamenteux qui inclut :
       un anti-inflammatoire
       un antivirus
       un antibiotique
       un anticoagulant
       le plus : du zinc

      Peu importe la molécule ou le labo qui l’a fournie pourvu que les médicaments ciblent l’endothélium. Enfin, tout ce qui soigne l’endothélium et permet la fluidification du sang. Et ça, ça marche ! 
      Parce que les malades meurent d’embolies pulmonaires.

      https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/7749257/
      http://www.ipubli.inserm.fr/bitstream/handle/10608/2808/MS_1993_10_1050.pdf ?sequence=1

      Ecoutez ce médecin à 3mm et 6mm.
      https://www.youtube.com/watch?v=7k8HoqYtnlc

      Je ne comprends pas votre acharnement à nier qu’un complexe de médicaments, bien choisis, permet de lutter très efficacement contre le covid19. Avant que les lésions ne soient trop étendues, évidemment. Pas à l’arrivée en service de réanimation par exemple. C’est simplement ridicule. A ce stade il faut, comme l’ont fait les médecins urgentistes, fluidifier le sang et provoquer la vasodilatation des vaisseaux. 


    • Alcyon 29 mai 15:40

      @Legestr glaz
      CAR
      IL
      FAUT
      TESTER
      CA
      AVEC
      UN
      RCT

      Putain, je propose le traitement suivant :
      du cyanure
      du curare
      du plutonium

      Ca a l’air de marcher, je n’ai aucun mort dans ceux qui ont pris ce traitement plus de 3 jours.


    • Alcyon 29 mai 15:41

      @CoolDude
      Merci donc d’avouer clairement que tu reconnais que tu racontes des conneries. Donc on teste bien en RCT les traitements contre le cancer, les vaccins, etc.

      Merci beaucoup, et au revoir. Au plaisir de ne plus te lire.


    • CoolDude 29 mai 15:47

      @Alcyon

      Au plaisir de ne plus te lire.


      De même !

      J’espère ne plus voir aucune intervention de votre par sur mes fils de discussions...


    • guepe 29 mai 15:54

      @Legestr

      Donc en fait, tu n’en sais rien. Tu me balance tes 2 années de merde ( car oui, user d’arguments d’autorité sur un forum d’anonymes, c est naze) comme ci c’était une réponse à tout sujet scientifique, c est ridicule.

      Tu le cites ton lien wiki parce que tu ne sais pas l’expliquer en fait ?

      Tu n’as même pas les bases, tu ne sais même pas ce qu’est la randomisation mais tu la ramène quand même

      E tu prétends pouvoir venir donner des leçons sur les études cliniques.

      Triste reflet de notre époque où ceux qui en savent le moins , parle le plus, à l’image de Raoult qui n’a aucune expérience dans les études cliniques.

      Alcyon t a donné les études que tu demandais.


Réagir