vendredi 30 avril - par I.A.

L’effet nocebo préfère les plus fragiles

Les remèdes agissent de deux façons :

  • Les effets spécifiques (le principe actif, à travers la ou les molécules)

  • Les effets non spécifiques, avec le fameux effet placebo/nocebo (qui s’additionne en réalité à six autres effets non spécifiques : guérison naturelle, effet Hawthorne, régression à la moyenne, effet « blouse blanche », modifications comportementales du patient, relation médecin-malade / lire Claude Béraud, dans L’actualité médicale).

Si l’effet placebo s’ajoute aux effets non spécifiques, il est couramment admis que lorsque les effets non spécifiques sont favorables à l’amélioration du patient, on parle d’effet placebo, et lorsqu’ils lui sont défavorables, on parle d’effet nocebo.

 

La panacée

Il est bien question ici de remède universel, qu’il s’agisse d’un médicament, d’une tisane, d’une berceuse, d’une suggestion hypnotique ou d’une séance de kinésithérapie. Les maux étant légions, les remèdes le sont nécessairement. À tel point que nous ne pouvons nous tromper lorsque nous affirmons que le sport est un remède, au même titre que l’animal de compagnie, la culture, la musique, la danse... tout l’art, en fait, comme toute l’expression culturelle, du culinaire à l’audio-visuel, en passant par le… mensonge.

 

Effet placebo

« L’effet placebo serait de l’ordre de 30 % et pourrait atteindre 60-70 % dans les migraines ou les dépressions. L'état de certains patients souffrant d'affections réputées « incurables » se trouve parfois objectivement amélioré. Le placebo agit non seulement sur des signes subjectifs (douleur, anxiété, dépression, etc.), mais également sur des signes mesurables cliniques (fréquence cardiaque, pression artérielle) et biologiques (ionogramme sanguin, cortisolémie, numération leucocytaire) » (Wikipédia). Ainsi, « la placebothérapie a ses lois, y déroger entraîne des accidents, preuves de sa réalité incontournable » (Dr Yves Adenis-Lamarre / Legeneraliste.fr). « Des suggestions verbales d’un résultat positif (diminution de la douleur) activent la neurotransmission endogène des μ opioïdes, tandis que des suggestions d’une issue négative (augmentation de la douleur) activent les récepteurs CCK-A [cholécystokinine A] et/ou CCK-B8 »(Kalpit Agnihotri / Canadian Family Physician). Ce qu’on nomme effet placebo d’un remède englobe encore souvent, sans distinction, son impact positif et/ou son impact négatif. C’est ce dernier qu’il convient aujourd’hui d’appeler effet nocebo  : « des indications sur le « jumeau maléfique » se nichent toutefois dans les études sur l’effet placebo. Dans une étude troublante, publiée dans l’International Journal of Clinical Practice en 1998, l’Anglais A. F. Cooper découvrait par exemple, avec un groupe de patients souffrant de polyarthrite rhumatoïde, que ceux à qui l’on administrait une brève leçon de choses sur la maladie se portaient moins bien que ceux qu’on se bornait à soigner, sans rien leur dire » (Nic Ulmi / Le Temps). Ces deux effets rivaux se voient volontiers intriqués : « des chercheurs du MIT ont enrôlé des étudiants pour tester un médicament présenté comme un antidouleur efficace. Les étudiants ont été séparés en deux groupes. Au premier, on annonçait que le médicament coûtait deux dollars, à l’autre qu’il n’avait coûté que dix centimes grâce à un rabais important. Mais dans les deux cas, le comprimé était un placebo inactif !

Les étudiants ont mieux supporté la douleur dans les deux groupes, c’est l’effet placebo ; mais dans le groupe du médicament à dix centimes, le soulagement a été beaucoup moins net, à cause de l’effet nocebo induit par le caractère dévalorisant d’un médicament "soldé". C'est typiquement ce qui explique que des patients ressentent moins d'efficacité avec les médicaments génériques ». (Dominique Dupagne, France Inter)

 

Effet nocebo

« Le nocebo [...] fait du mal. Dites-moi que j’ai ingurgité une denrée avariée, mes boyaux se tordront » (Nic Ulmi / Le Temps).

« L’effet nocebo est, de par sa nature, difficile à étudier dans un environnement scientifique rigoureux : sur le plan éthique, il est préoccupant de suggérer délibérément des issues négatives dans l’esprit des patients. Une étude publiée dans le JAMA énonçait les facteurs de risque cliniques d’une susceptibilité à l’effet nocebo suivants :

  • l’anticipation d’effets indésirables par le patient dès le début du traitement ;

  • un processus de conditionnement selon lequel les patients apprennent d’expériences antérieures à associer le fait de prendre des médicaments avec des symptômes somatiques ;

  • certaines caractéristiques psychologiques, comme l’anxiété, la dépression et la tendance à somatiser ;

  • certains facteurs situationnels et contextuels ». (Kalpit Agnihotri / Canadian Family Physician).

Quelques exemples frappants d’effets nocebo :

  • En raison des « inquiétudes collectives sur des sujets de santé publique [...], comme par exemple concernant les effets des rayonnements électromagnétiques sur la santé, ont été observés des troubles apparus chez certains riverains d'une antenne-relais de téléphonie mobile alors même que l'installation n'avait pas encore été mise en service » (Wikipédia)

  • « A la fin des années 1970, Sam Shoeman apprend qu’il souffre d’un cancer du foie en phase terminale et qu’il ne lui reste plus que quelques mois à vivre. Shoeman meurt effectivement quelques semaines plus tard et pourtant les résultats de l’autopsie révèlent que les médecins s’étaient trompés : la tumeur était en réalité minuscule et il n’y avait aucune trace de métastases. “Il n’est pas mort du cancer, il est mort parce qu’il croyait qu’il était en train de mourir du cancer”, résume Clifton Meador, professeur à l’école de médecine Vanderbilt de Nashville » (Helen Pilcher, Courrier International).

  • « Selon un article de Courrier international, les femmes se croyant sujettes au risque d'arrêt cardiaque présenteraient quatre fois plus de risques de mourir de maladie cardiovasculaire que celles ayant les mêmes facteurs de risque » (Wikipédia).

  • « Des rats de laboratoire à qui on greffe un cancer. Il est prévu que ce cancer aura grossi de 50% au bout d'un mois. On sépare nos rats en trois groupes :

    • le premier groupe est mis en cage.

    • le deuxième groupe est mis en cage, mais reçoit des chocs électriques réguliers.

    • le troisième groupe est mis en cage également, reçoit des chocs électriques également, mais peut apprendre à arrêter ces chocs électriques en appuyant sur un bouton.

Résultat :

  • Dans le premier groupe, le cancer progresse de 50% au bout d'un mois.

  • Dans le deuxième groupe, celui qui est réduit au désespoir, le cancer progresse de 64% au bout d'un mois.

  • Dans le troisième groupe, le cancer ne progresse que de 36% !

« Les scientifiques qui étudient l'effet nocebo, ont constaté que, ce qui est bon, est de pouvoir garder le contrôle ou d'avoir l'impression de garder le contrôle » (Sylvie Charbonnnier / doctissimo.fr).

 

Étiologies médico-médiatiques

Dans « Effet nocebo : le patient qui en savait trop » (Le Temps), Nic Ulmi s’appuie sur Stewart Justman pour dire que « le rapport de cause à effet semble s’afficher parfois de manière évidente ». Ainsi « il apparaît que, aussi longtemps que les habitants de Hong Kong n’étaient pas au courant de l’existence de l’anorexie en Occident, ce trouble ne se manifestait pas parmi eux, mais une fois que la notion a atteint la presse et la conscience du public dans les années 1990, le phénomène a explosé », comme si « les personnes atteintes façonnaient inconsciemment leurs symptômes selon le modèle fourni par les média » (S. Justman). Parfois, le mal est un effet direct de l’imagination, aiguillée par la propagande pharmaceutique ou par les campagnes de prévention : « Une fois mises sur le marché, des idées sur telle ou telle maladie sont en mesure de susciter la maladie elle-même », constate Justman : un diagnostic peut déployer son potentiel nocif en « semant des suggestions dans l’esprit du patient ».

Dans d’autres cas, c’est le dépistage à grande échelle qui fait des dégâts, débouchant sur des traitements qui se révèlent plus nuisibles – voire plus meurtriers – que le mal qu’ils sont censés soigner. Les mises en garde viennent du champ médical lui-même […]. Qu’il agisse directement sur l’individu via la suggestion ou qu’il déploie ses conséquences à travers une prise en charge médico-sociale, l’effet nocebo résulte d’un phénomène de « surdiagnostic » : « Overdiagnosis and Its Costs » est le sous-titre du livre de Stewart Justman (The Nocebo Effect / Palgrave Macmillan, 272 p.).

Certains maux paraissent ainsi atteindre les corps par une contagion socio-culturelle. Placebo et nocebo montrent que l’acte médical, loin d’être une simple interaction physique, est en réalité une « procédure sociale » à part entière ».

 

Les personnes fragiles

Lorsqu’on cherche à savoir sur le web ce qu’est une "personne fragile", on obtient désormais soit la description des signes de dépendance ou de glissement liés au vieillissement, soit tout le répertoire des « vulnérabilités » face au coronavirus. Puisque ce dernier inclut les personnes âgées, je prends celui du site officiel de l’administration française (en mettant de côté ce qui ne relève pas de comorbidités physiologiques), qui nous les liste ainsi :

  • Être âgé de 65 ans et plus ;

  • Avoir des antécédents (ATCD) cardiovasculaires […] ;

  • Avoir un diabète non équilibré ou présentant des complications ;

  • Présenter une pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d'une infection virale […] ;

  • Présenter une insuffisance rénale chronique dialysée ;

  • Être atteint de cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie) ;

  • Présenter une obésité (indice de masse corporelle (IMC) > 30 kgm2. [Petit aparté : les complications de l’obésité sont l’hypertension (HTA), le diabète et la dyslipidémie, le syndrome d’apnée du sommeil (SAS), la gonarthrose, le reflux gastro-oesophagien (RGO), le cancer, l’incontinence... L’étude ESTEBAN 2014-2016 évalue sa prévalence à 17 %, soit environ 8 millions de personnes (Santé Publique France). De son côté, Wikipédia nous confirme que l’obésité augmente avec l’âge, pour atteindre 20 % des plus de 65 ans en 2014]) ;

  • Être atteint de cirrhose au stade B du score de Child Pugh au moins ;

  • Présenter un syndrome drépanocytaire majeur ou ayant un antécédent de splénectomie ;

  • Être au troisième trimestre de la grossesse ;

  • Être atteint d'une immunodépression congénitale ou acquise :

    • médicamenteuse […] ;

    • infection à VIH non contrôlée ou avec des CD4 < 200/mm3 ;

    • consécutive à une greffe d'organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques ;

    • liée à une hémopathie maligne en cours de traitement .

Dans la grande majorité des cas, les personnes atteintes d’une ou plusieurs maladies chroniques, en plus de devoir faire un bilan régulier auprès de leur(s) spécialiste(s), sont sensées pratiquer l’autosurveillance, l’auto-diagnostic et l’auto-suivi thérapeutiques. Cancer en rémission, néphropathie et cardiopathie diabétique, pneumopathie, insuffisance cardiaque, hypertension, diabète… En d’autres termes, elles s’examinent et s’écoutent, restant constamment aux aguets d’une rechute, d’un déséquilibre, d’une métastase, d’une fatigue, d’une perte de poids ou d’appétit. Celles qui sont isolées bénéficient même d’un bracelet-alarme sur lequel une simple pression suffit à faire venir les secours. Quant aux personnes âgées, un vilain néologisme les surnomme « les Tamalou » (Les Goristes, album Sale temps pour les gros, 2004), et bien qu’il soit pendable de faire de généralités, on dit aussi qu’il n’y a pas de fumée sans feu. Par suite, en cas de stress prononcé autant que prolongé, n’est-il pas plus rassurant, pour toutes ces personnes fragiles, de faire le 15 ou le 18 ? Sans compter que si l’appellation "maladies chroniques" rassure tout le monde, il est bon de garder à l’esprit qu’elles se transforment toutes, un jour, en phase terminale, en phase aiguë ou paroxystique, voire en défaillance multiviscérale.

Sur l’une de ses pages électroniques, l’OMS nous rappelle ceci : « La mauvaise santé mentale va souvent de pair avec la maladie chronique. La compréhension des rapports entre maladies non transmissibles et santé mentale a considérablement progressé au cours des deux dernières décennies. On sait désormais que, chez les personnes atteintes de maladies non transmissibles, les taux de dépression et d’anxiété sont très supérieurs à ceux de la population générale. Chez ces personnes, la dépression grave alourdit la charge de leurs pathologies et de leurs symptômes physiques, aggrave leur déficience fonctionnelle et majore les frais médicaux ».

Or ce petit rappel nous interroge, puisque l’OMS ne peut parler de troubles mentaux causant des troubles mentaux :

  • Quid des personnes atteintes de troubles psychiatriques, lorsqu’on sait qu’elles meurent plus jeunes, étant plus fragiles et moins bien prises en charge ? Selon un rapport de Santé Publique France d’octobre 2017, « les CI (causes intitiales) de décès se répartissaient ainsi : pour les décès avec mention de TM (troubles mentaux), le suicide (11,1%) se situait en 3e position, derrière les causes cardiovasculaires (27,3%) et les cancers (18,1%) […]. Conclusion : ce travail souligne l'importance de prendre soin aussi bien de la santé mentale que physique des personnes souffrant de TM, ainsi que de la nécessité de développer auprès d'elles des actions de prévention, notamment du suicide mais portant aussi sur les facteurs de risque cardiovasculaire, respiratoire et métabolique ».

  • Quid des handicapés moteurs, pour qui les technologies de l’information et de la communication (TIC) sont l’un des principaux liens avec l’extérieur, puisqu’alors leur dépendance informatique et télévisuelle ne souffre pas le moindre doute ?

  • Quid des enfants et des adolescents, certes moins dépendants des TIC que les handicapés moteurs, mais en pleine croissance physique autant qu’intellectuelle, et bien plus impressionnables ?

  • Et quid, enfin, de ces 2,5 millions personnes en situation d’illéttrisme, bien qu’ayant été scolarisée en France ? (Données INSEE 2011-2012).

Pour se maintenir en bonne santé, pour guérir ou simplement pour grandir, toutes ces personnes fragiles ont simplement besoin d’une société responsable.

 

Le contexte, ou quand le politique ne s’appartient plus

Si beaucoup se permettent de critiquer « la terminologie placebo-nocebo, jugée binaire […], l’utilisation d’une expression comme « effets contextuels » éviterait un certain nombre de lieux communs sur le sujet, et appeler « médecine agrémentée » la médecine qui maximalise les effets contextuels permettrait de contourner les idées reçues sur le placebo » (Le Monde Diplomatique). Une médecine agrémentée maximalisant les effets contextuels, oui, mais dans quel sens, cette "maximalisation" ? Ne faudrait-il pas essentiellement une médecine consciente de son potentiel destructeur ?

Car l’anxiété est évidemment propice à l’effet nocebo : « faire tester un produit neutre à des patients sans leur préciser de quoi il s’agit, ni quels effets il peut produire, déclencherait des symptômes ex nihilo dans plus de 80 % des cas. De même, selon une recherche italienne, entendre un discours désobligeant ou menaçant augmente ainsi le taux de cholécystokinine, hormone impliquée dans la perception de la douleur » (La Santé / Patrick Lemoine, Jean-François Marmion).

Dans le contexte de la Covid, si l’effet nocebo fonctionne déjà bien chez des individus physiquement et intellectuellement solides, alors on imagine aisément les dégâts sur des personnes fragiles ! Lire les journaux ou regarder un documentaire peut-il provoquer une aggravation chez eux ? « À en croire les résultats de l'étude d'une équipe de chercheurs de l'Université Gütenberg, à Mayence en Allemagne, la réponse est oui. Selon eux, certaines personnes influençables pourraient développer de réels symptômes pathologiques sans raison objective, si ce n'est les informations santé véhiculées par les médias. Pour Michael Witthöft, cette étude montre que les annonces effectuées par les médias sur de potentiels risques sanitaires peuvent avoir de sérieuses répercussions sur la santé d'une bonne partie de la population. Selon lui, certaines personnes pourraient développer de graves symptômes par le simple fait de penser qu'ils y sont déjà sujets. Afin d'évaluer dans quelle mesure les messages véhiculés dans les médias peuvent influencer la santé, les chercheurs ont conditionné 147 participants. Pour ce faire, ils ont dû regarder un documentaire et un reportage traitant des effets négatifs des téléphones portables et des signaux WiFi sur la santé, avant d'être exposés à de faux signaux WiFi. Mais cela, les chercheurs se sont bien gardés de le signaler aux participants. Résultat ? Bingo, effet nocebo. Bien qu'ils n'aient donc été exposés à aucune onde, la majorité des participants a développé les symptômes décrits par les médias. 54% d'entre eux ont développé des symptômes caractéristiques » (Le HuffPost).

Touchant plus particulièrement les personnes fragiles ou malades, Arthur J. Barsky précise qu’« une information médicale peut initier un cycle autoperpétuant et autovalidant d’amplification de symptômes. Apprendre qu'un symptôme peut être plus remarquable ou médicalement significatif, l'amplifie. Réattribuer le symptôme à une cause plus sérieuse et plus inquiétante amène le patient à le surveiller et à l’envisager de plus près, et cette attention accentuée amplifie la symptôme, le rendant plus intense et intrusif, plus inquiétant et affligeant » (The Iatrogenic Potential of the Physician’s Words. JAMA 2017 ; Traduction Arnaud Gouchet).

Parfois « ce n'est pas tant l'info elle-même qui pose problème, mais plus la manière dont elle est avancée » (Sylvie Charbonnnier / doctissimo.fr). Ritualisation, médiatisation, théâtralisation : « en sorcellerie, l’acte c’est le verbe. Il n’y a pas de parole neutre » (Philippe Garbit, Télérama/France Culture). À tel point que « prédiction rime avec malédiction […]. Le sujet attend un événement négatif bien défini via des messages sociaux, médiatiques, professionnels, populaires, etc., et cet évènement va survenir. Bien sûr, tout le monde n’est pas sensible à cet effet nocebo. Il va dépendre de l’état mental, du monde intérieur de la personne, de sa manière d‘être au monde, de ses croyances, de sa capacité d’auto-analyse, de l’époque et du contexte social dans lequel vit cette personne. Ainsi en est-il de la mort vaudou décrite par les premiers anthropologues, ou plus proche de nos sociétés, des hystéries collectives ou des catégorisations de pathologies (vous êtes pré-ménopausée, bipolaire, pré-hypertendue, votre enfant est dyslexique, il a un trouble de l’attention avec hyperactivité …). L’effet nocebo repose sur 3 principaux mécanismes de l’esprit :

  • la suggestion : messages et attitudes négatives de la part des soignants, autosuggestion,

  • le conditionnement et la croyance,

  • la représentation symbolique : effet blouse blanche, représentations symboliques collectives,

Je crois, tu crois, nous croyons… » (Annette Lexa / Cancer Rose).

Nous vérifions toute l’étendue des dégâts de l’effet nocebo au travers le reality show qui nous est imposé depuis mars 2020 : surinformation et hystérisation, menaces et culpabilisation, totalitarisme et injonctions, tests, affichages insistants, reportages, ou photos oppressantes, sirènes deux-tons des pompiers, du SMUR, des ambulances… : depuis plus d’un an, les victimes de la Covid restent les plus faibles d’entre nous – qui sont déjà de plus en plus nombreux (papyboom + amélioration des prises en charge), mais surtout de plus en plus fragilisés par le contexte actuel. Lequel produit, qui plus est, des êtres fragiles nouveaux à chaque heure qui passe, de chaque journée plombée par tant de mesures hystériques.

 

La croisée des chemins

Les faits et gestes des grands acteurs publics sont donc invariablement suivis d’effets spécifiques, comme d’effets non spécifiques. À l’heure de la mémoire digitale, tout acteur public se rend donc comptable, à perpétuité, de ces effets-là – particulièrement sur les personnes fragiles. Cris et menaces, lois d’exception et état d’urgence, chantages et hystérisations, masques, gels et enfermements, ont indubitablement des retentissements négatifs sur la population.

Aux échelles d’intrigues dont on parle, il est bien entendu facile d’initier une vaste entente internationale ayant pour triste ambition de se couvrir mutuellement, afin de légitimer telles ou telles mesures coercitives – chaque nation se prenant à témoin l’une l’autre, servant de garante autant que de caution à sa voisine. Mais à présent, qu’importe les raisons ou les buts. Et qu’importe ce que pensent, ce que disent et ce que font les nations voisines. Les grands acteurs publics ne peuvent se permettre de mimer leurs voisins : à de tels niveaux d’actions et de telles amplitudes d’effets, les seules erreurs auxquelles on peut prétendre, sont celles qu’on a le courage d’avouer.

Nous en avons tous conscience, la sacralisation des soignants et la facilité d’accès aux infrastructures sanitaires ont fait exploser les demandes de soins inutiles, les appels au secours sans objet, les fausses urgences. Et pas forcément en provenance de malades imaginaires : mais plutôt de personnes mal en point, consommant du soin comme nombre d’entre elles ont consumé leur vie, et qui s’écoutent expirer, se rendant de plus en plus fragiles, de plus en plus dépendantes. Il s’agit de patients maintenus à bout de bras par des médications agressives, et à l’occasion déjà ressuscitées plusieurs fois dans les CHU. En définitive, il est surtout question de cette mort-au-domicile dont on ne veut plus dans nos grandes villes, c’est-à-dire de ces souffrances – plus morales que physiques – que nous ne savons plus supporter. Cette vie qui refuse de finir autrement que par cette mort ingérable, humiliante et sans objet.

Il n’y a pourtant jamais eu sorcellerie en la matière : ce n’est pas parce que tout le monde peut faire le 15 ou le 18, que tout le monde est réanimable.

Nous nous trouvons donc, ici et maintenant, devant deux projets de société :

  • Une « société-nocebo », ayant une peur collective de vivre, par peur collective de mourir. Avec pour principaux centres d’intérêt les écrans, les maladies, les microbes, les médecins, les soins, l’hygiène, la vieillesse, l’hôpital, la mort. Société-survirtualisée, pour personnes âgées et fragiles, malades, hypocondriaques, obèses, et pour oiseaux de mauvaise augure. Cette société-distancielle tirera ses citoyens vers le bas, et c’est en générant profusion de malades et de morts, qu’elle filmera sa propre maladie jusqu’à sa propre mort.

  • Une « société-placebo », ayant un goût prononcé pour les plaisirs terrestres, les rencontres, la gastronomie, la mode, la nature, l’art et la culture. Société-littérale en mesure de passer collectivement et à son insu au travers de toute épidémie, y compris gravissime, par simple force psychosomatique positive. Société-présentielle pour tous, y compris les plus fragiles. Cette société-panacée grandira ses citoyens et inspirera les autres nations.



234 réactions


  • Ben Schott 30 avril 12:02

     

    « Une « société-nocebo », ayant une peur collective de vivre, par peur collective de mourir. Avec pour principaux centres d’intérêt les écrans, les maladies, les microbes, les médecins, les soins, l’hygiène, la vieillesse, l’hôpital, la mort. Société-survirtualisée, pour personnes âgées et fragiles, malades, hypocondriaques, obèses, et pour oiseaux de mauvaise augure. Cette société-distancielle tirera ses citoyens vers le bas, et c’est en générant profusion de malades et de morts, qu’elle filmera sa propre maladie jusqu’à sa propre mort. »

     

    Même les punks à chien seront contents de mourir avec la 5G !

     

    Ah les cons !  smiley

     


     



    • Adèle Coupechoux 30 avril 12:25

      @Ben Schott

      Cons et criminels...Cela en dérange pas mal de voir les autres heureux, voire tout simplement vivants.

      Autour de moi, je n’ai quasiment que des personnes allergiques au gluten, aux concombres, aux tomates….et j’en passe et des meilleures 
      Elles se « guérissent » en supprimant complètement le ou les fautifs. Et se persuadent qu’elles sont intolérantes et donc malades…


    • I.A. 30 avril 12:35

      @Ben Schott

      « Même les punks à chien seront contents de mourir avec la 5G ! »


      J’en suis toujours à la 4, et ce qui m’énerve le plus, c’est de savoir qu’il y aura une 6G, suivie du 7, 8, 9G... C’est comme les mobiles. C’est pas qu’on arrête pas le progrès, c’est plutôt qu’on arrête pas de faire la course.


      Pour mourir, je préfère 2-3 proches, un plateau de fromage et une boutanche. Si seulement je pouvais manger et boire jusqu’à la fin !



    • amiaplacidus amiaplacidus 30 avril 14:02

      @I.A.
      Jacques Brel : Le moribond.


    • I.A. 30 avril 15:18

      @amiaplacidus

      Et j’veux qu’on rie
      J’veux qu’on danse
      J’veux qu’on s’amuse comme des fous
      J’veux qu’on rie
      J’veux qu’on danse
      Quand c’est qu’on m’mettra dans l’trou !

      C’est bien ça, oui.


  • Adèle Coupechoux 30 avril 12:19

    OUI pour la société-placebo. 

    « Hommes, femmes, mode d’emploi » de Lelouch

    https://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=15265.html

    Un homme qui meurt du cancer qu’il n’avait pas, juste parce que par vengeance, son médecin lui dit qu’il en est atteint. Alors que le patient malade du cancer guérit parce que le médecin lui dit qu’il n’a pas de cancer.


  • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 30 avril 12:22

    Et ces nonnes sont-elles placebo ou nocebo ????

    Comment des nonnes plus que confinées, quasiment cloîtrées dans leur monastère de Saint-Walburg dans le Kentucky (USA), peuvent-elles être victimes du coronavirus ?

    35 nonnes reçoivent le vaccin anti-covid dans leur couvent du Kentucky. 48 heures après, 2 nonnes décèdent et 28 sont positives au covid, certaines sont hospitalisées. Elles étaient toutes négatives avant la vaccination. 

    https://www.fox19.com/2021/02/08/nuns-die-test-positive-covid-breaks-out-monastery/

     smiley


    • Adèle Coupechoux 30 avril 12:31

      @Bendidon

      Ben dis donc ! Et Dieu n’a pas réussi à épargner nos nonettes ? C’est vrai que le virus, c’est lui le plus fort…

      Chut faut pas faire le lien entre « vaccins anti-covid » et décès...
      En fait le « vaccin » est tellement efficace qu’il tue le virus et son hôte ! smiley


    • pemile pemile 30 avril 12:39

      @Bendidon "35 nonnes reçoivent le vaccin anti-covid dans leur couvent du Kentucky. 48 heures après, 2 nonnes décèdent et 28 sont positives au covid"

      T’as vu ça dans l’article que tu donnes en lien ? smiley


    • I.A. 30 avril 12:41

      @Bendidon

      Bon, mon premier réflexe a été de rigoler, surtout en lisant « quasiment cloîtrées dans leur monastère »

      Mais quelle idée, aussi, de préférer un vaccin à une grippe !... Sauf s’il s’agit d’un « rappel » de leur Seigneur.


    • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 30 avril 12:43

      @pemile
      Yes je ride oune pocco l’angliche ande yeu comprendo a little bitte the amerloque smiley


    • Adèle Coupechoux 30 avril 12:50

      @pemile

      Vous soutenez toujours que le confinement, y a pas mieux pour empêcher le virus de circuler ?
      2 décèdent du virus et pas du « vaccin », je vous l’accorde, pendant que les autres sont positives au covid ! 


    • Aristide Aristide 30 avril 12:54

      @Philippe Huysmans, Complotologue et surtout censeur

      Essayez de rechercher des informations fiables : Il n’existe aucune preuve que le vaccin contre le Covid-19 a causé la mort de deux religieuses dans un couvent du Kentucky
      Conclusion de l’article de l’AFP :

      « Des informations inexactes circulent sur l’épidémie de Covid-19 dans notre communauté. Le recul montre que le virus était déjà présent au moment où nous avons reçu le vaccin. Plusieurs religieuses avaient fait état de problèmes de sinus, de toux et présentaient des symptômes gastro-intestinaux mineurs (...) Le vaccin n’est donc pas considéré comme la cause » de l’épidémie, peut-on lire sur le site, qui retrace par ailleurs la chronologie exacte des événements.


    • @Aristide

      Il n’existe aucune preuve bla bla bla

      Meuh non, c’est le méchant covid qui a été plus rapide que l’effet du vaxxin smiley


    • pemile pemile 30 avril 12:56

      @Philippe Huysmans, Complotologue « T’as des difficultés avec l’anglais, petit âne ? »

      Non, pourquoi ? Tu vois que cet article dit que "35 nonnes reçoivent le vaccin anti-covid dans leur couvent du Kentucky. 48 heures après, 2 nonnes décèdent et 28 sont positives au covid" ?


    • Aristide Aristide 30 avril 12:59

      @Philippe Huysmans, Complotologue

      Visiblement vous n’êtes pas qu’allergique à la liberté d’expression, vous n’entendez rien ... Je vous plains. 


    • pemile pemile 30 avril 12:59

      @Adèle Coupechoux « Vous soutenez toujours que le confinement, y a pas mieux pour empêcher le virus de circuler ? »

      Mais il faut aussi cacher toutes les trottinettes car il parait que le CoV-2 peut circuler en trottinette sur de grandes distances.


    • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 30 avril 13:00

      @Aristide
      Ah chat vient de l’AFP Agency FAKE Press  smiley
      wkipiédia, AFP, L’immonde tous à la botte de Bill porte ouvertes
      Tin un bouquin que j’ai commandé : Enquete sur un virus de philippe AIMAR 


    • @pemile

      Lol :

      http://www.pagadiandiocese.org/2021/03/04/whats-happening-80-of-the-nuns-in-kentucky-convent-got-covid-2-days-after-vaccine-and-3-died/

      C’est le moderna qu’elles ont reçu puis tout de suite dans la foulée elles ont été promues pour travailler directement au siège social smiley


    • Ben Schott 30 avril 13:08

      @Aristide
       
      « Plusieurs religieuses avaient fait état de problèmes de sinus, de toux et présentaient des symptômes gastro-intestinaux mineurs  »
       
      Typiquement des symptômes du covid ! smiley
       
      Conclusion de l’article de l’AFP (là où on trouve « des informations fiables », donc) :
       
      « Le vaccin n’est donc pas considéré comme la cause »
       
      Ils auraient pu ajouter : « circulez, y a rien à voir » !

       
       
      Faut arrêter de déconner, hein, les charlots...
       


    • pemile pemile 30 avril 13:09

      @Philippe Huysmans, Complotologue « Lol »

      Tu l’as dit, te voir plonger sur toutes les conneries facebook me fait bien marrer smiley

      Pour parfaire mon niveau d’anglais, tu m’as fait une traduction du premier lien que tu m’as donné ?


    • @Bendidon

      Aussi surnommée Agence France Presque.  smiley


    • @pemile

      Pour parfaire mon niveau d’anglais, tu m’as fait


      Dès que tu m’auras traduit le deuxième smiley


    • pemile pemile 30 avril 13:14

      @Philippe Huysmans, Complotologue « Dès que tu m’auras traduit le deuxième »

      Un site catho antivax qui cite ton article initial de Fox19 et qui te roule dans la farine ?


    • @pemile

      Comme le dit Ben, l’AFP lui-même mentionne que les décès ne sont pas liés à leur vaxxination  smiley

      Tu te fatigues pour rien.

      Au fait, des nouvelles de Tiffany Dover ? Elle est toujours morte ou ça va mieux ?


    • pemile pemile 30 avril 13:20

      @Philippe Huysmans, Complotologue « Tu te fatigues pour rien. »

      Toujours pas, par contre je me marre en sachant qu’il n’y a que sur Facebook que tu as pu trouver ce site « pagadiandiocese.org » !


    • @pemile

      je me marre en sachant qu’il n’y a que sur Facebook que tu as pu trouver ce site


      C’est sûr ! D’autant que j’ai été viré de Facebook il y a presque un an...

      Et bien sûr puisque ce sont des ultracathos d’extrême drouatte à tendance facho-terro-complotistes, ça ne peut être que des menteries smiley

      Tu es très crédible, pemile.


    • pemile pemile 30 avril 13:34

      @Philippe Huysmans, Complotologue « Au fait, des nouvelles de Tiffany Dover ? »

      Tu fais une expérience pour savoir si le ridicule est plus dangereux que le CoV-2 ? smiley

      Je peux te rassurer, ton ridicule ne te tuera pas, par contre, il n’y a ni vaccin ni traitement, tu vas trainer ça à vie !


    • pemile pemile 30 avril 13:37

      @Philippe Huysmans, Complotologue « Tu es très crédible, pemile »

      Fait moi rire, dis nous comment tu as trouvé ce site pagadiandiocese ? smiley


    • @pemile

      Je te demandais juste si tu avais des nouvelles de Tiffany Dover, cette infirmière qui est tombée dans les pommes lors de sa vaccination et qui n’a plus jamais donné signe de vie à part une photo manifestement truquée alors que cette tourte passait son temps à raconter sa vie sur instagram et facebook.

      Il ne suffit pas d’invoquer un très hypothétique ridicule pour être crédible, pénible, c’est le b-a ba de la sophistique la plus crasse.


    • @pemile

      Fait moi rire, dis nous comment tu as trouvé ce site pagadiandiocese ?


      Règle n°1 : ne jamais, en aucune circonstance obtempérer aux exigences d’un troll.


    • pemile pemile 30 avril 13:47

      @Philippe Huysmans, Complotologue "cette infirmière qui est tombée dans les pommes lors de sa vaccination et qui n’a plus jamais donné signe de vie à part une photo manifestement truquée« 

      Avec toi, c’est un vrai plaisir de gratter un peu ton personnage de chercheur de vérité intègre et sérieux, ce »vernis" tombe très vite !

      Quand en plus ça s’accompagne de mégalomanie et d’agressivité, là, y’en pas beaucoup comme toi !


    • @pemile

      Avec toi, c’est un vrai plaisir de gratter un peu ton personnage


      Tu n’as pas répondu à la question : elle toujours morte ou ça va mieux ? Et si oui sur quoi te bases-tu pour l’affirmer ?

      Tu sais je me fous de tes aboiements à un point...


    • pemile pemile 30 avril 13:50

      @Philippe Huysmans, Complotologue « Règle n°1 : ne jamais, en aucune circonstance obtempérer aux exigences d’un troll. »

      Règle N° 2 : n’utiliser la règle N° 1 que dans les cas où on ne peut répondre, sinon contre-troller avec un maximum d’insultes et de mépris ?


    • @pemile

      Non la règle n°2 c’est « ne jamais déroger à la règle n°1 ».

      Alors ces nouvelles de Tiffany, ça va viendre ? Ou la preuve que nos braves nonnes n’avaient pas été vaccinées, peut-être ?


    • pemile pemile 30 avril 13:53

      @Philippe Huysmans, Complotologue « Tu n’as pas répondu à la question »

      J’hésite encore entre ta règle N° 1 et ma règle N° 3 ! smiley


    • pemile pemile 30 avril 13:55

      @Philippe Huysmans, Complotologue « Non la règle n°2 c’est « ne jamais déroger à la règle n°1 ». Alors ces nouvelles de Tiffany, ça va viendre ? »

      Il me faut d’abord définir si tu es bien en train de troller, non ?


    • Adèle Coupechoux 30 avril 13:56

      @pemile

      Décidément, vous ne comprenez pas que la confinement est délétère, que le confinement est criminel. 
      Inutile de disgresser avec les trottinettes. 
      D’ailleurs, la circulation du virus en protégeant les plus fragiles aurait permis une immunité collective naturelle. Comme en Suède.
      Au lieu d’accabler toute la population et de la terroriser. Surtout que maintenant nous savons qu’elle est plutôt et définitivement hypocondriaque, à cause non pas des trottinettes mais des pemiles qui sont tout sauf courageux. Envoyez les autres aux fronts depuis le début ne vous a posé aucun problème de conscience ou bien êtes-vous tout simplement une moutruche qui sait pertinemment qu’il s’agit d’un mensonge ? Et qui a honte de reconnaître qu’elle se fait berner depuis plus d’un an avec des mesures plus débiles les unes que les autres.


    • @pemile

      J’hésite encore entre ta règle N° 1 et ma règle N° 3 !


      Ha ha ha, t’es interventions sont toujours d’un tel niveau, ça fait plaisir à lire. Et pis c’est drôlement efficace aussi, comment que tu l’as démoli, le canard smiley


    • pemile pemile 30 avril 14:06

      @Adèle Coupechoux « Décidément, vous ne comprenez pas que la confinement est délétère, que le confinement est criminel.  »

      Si vous voulez avoir un discours cohérent, il va vous falloir nous expliquer pourquoi la Suède a 10 fois plus de morts que ces voisins ? Ils sont morts de quoi ?

      Et nous prouver que la Nouvelles Zélande cache ses morts dus au confinement ?


    • I.A. 30 avril 14:06

      @Aristide

      « Il n’existe aucune preuve que le vaccin contre le Covid-19 a causé la mort de deux religieuses dans un couvent du Kentucky »

      M’ouais... ! En d’autres termes, pas de preuves, pas de crime !

      Z’auriez pas fait un bon Colombo, vous ! Au fait, z’êtes prêt pour les 3 doses annuelles de Pfizer (si on sait compter, il me semble que ça multiplie par 3 le nombre « d’accidents » sans multiplier le nombre de vaccinés, non ?).


    • pemile pemile 30 avril 14:07

      @Philippe Huysmans, Complotologue « Et pis c’est drôlement efficace aussi, comment que tu l’as démoli, le canard »

      Non, c’est trop facile, c’est toujours toi qui fait tout le boulot !


    • @pemile

      Non, c’est trop facile, c’est toujours toi qui fait tout le boulot !


      Si tu permets c’est moi qui choisis le mode de conversation. Là ça part un peu dans le canniveau, je vais donc attendre que tu fasses mine de publier ce que tu appelles « un argument » sur un sujet quelconque pour te balancer un Scud, ok ?

      Bisou smiley


    • I.A. 30 avril 14:09

      @pemile

      Une preuve, un lien, sioux-plaît, pour les « 10 fois plus de morts que ces voisins ? »

      La Suède a un peu moins de morts qu’en France, Mille-pets, mais le plus important, c’est surtout qu’en Suède, il y a beaucoup moins de cons !


    • @I.A.

      Et il faut ajouter que la Suède n’a confiné à aucun moment et n’a pas détruit systématiquement son économie en tuant la classe moyenne.

      En date d’hier c’est 1 386 par million contre 1 531 pour la France smiley

      https://www.levilainpetitcanard.be/stats_covid/


    • pemile pemile 30 avril 14:14

      @Philippe Huysmans, Complotologue "je vais donc attendre que tu fasses mine de publier ce que tu appelles « un argument » sur un sujet quelconque pour te balancer un Scud, ok ?"

      J’active de suite mes batteries Patriot, car entre ta gamelle face à Fergus que j’ai relevé, ton niveau d’anglais et ta lecture assidue du site pagadiandiocese.org , j’ai très très très peur smiley


    • @pemile

      Bouh !

      Nan, j’rigole smiley


    • Ouam (Paria statutaire non vaccinné) Ouam 30 avril 14:17

      @Philippe Huysmans, Complotologue
      Ne perds plus ton temps avec ce troll qui explique que le masque dehors est indispensable et que le chiffon gouvernemental en lieu clos est efficcace.
      Qu’il faut se vaccinner avec leurs merdes et autres delieres de chiasseux qu’il est...
      Bref laisse le deblaterert son eternelle propagande gouvernementale macroniste mixée avec la mélenchoniste racialiste...
       
      Avec ce lien la , tres bref, il doit tousser un peu ce gros troll
      https://youtu.be/3AEK5Jj7fr8
       
      Lui conseille un vaccin à ce pleutre, mais pas celui du gvt...
      celui contre la connerie en paquet de 12, et la c’est triple dose qu’il faut smiley

      et celle ci accessoirement, mais plus longue
      https://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/martine-wonner-nous-ne-sommes-plus-89391#forum13327347


    • nono le simplet nono le simplet 30 avril 14:18

      @pemile
      tiens ... tu parles de la Suède ...
      cette nuit ...
      Worldometer Suède 14002 dc +33 ... la veille Suéde 14000 dc ... modifié depuis ...
      Coronavirus app 14002 dc +2
      la première fois que je vois ce type de modif ...


    • pemile pemile 30 avril 14:19

      @I.A. « Une preuve, un lien, sioux-plaît, pour les « 10 fois plus de morts que ces voisins ? » »

      Plus d’un an après le début de cette pandémie, vous n’êtes pas au courant ?


    • Ouam (Paria statutaire non vaccinné) Ouam 30 avril 14:20

      @pemile
      « ...Non, c’est trop facile, c’est toujours toi qui fait tout le boulot  ! »

      A part troller tu es proprement incapable de produire qui que ce soit de concret et de tangible smiley


    • @pemile

      Plus d’un an après le début de cette pandémie bla bla bla

      Quoi donc, pipile, la Suède est laaargement derrière la France, et tant qu’on y est, l’Inde c’est la courbe tout en bas smiley

      https://www.levilainpetitcanard.be/stats_covid/

      Scud un jour, Scud toujours !


    • pemile pemile 30 avril 14:22

      @nono le simplet « tiens ... tu parles de la Suède »

      Toujours au top européen des contaminations depuis 6 mois !


    • @pemile

      Toujours au top européen des contaminations depuis 6 mois !

      Pas « contamination » penible, « testés positifs », c’est pô pareil...

      Et dans les faits, la Suède reste largement derrière la France en termes de morts par million. Bon, fait pas aussi bien que l’Inde, mais on va pas bouder son plaisir, hein.

      T’en a pas marre de prendre des claques, parfois ? smiley


    • Aristide Aristide 30 avril 14:25

      @I.A.

      M’ouais... ! En d’autres termes, pas de preuves, pas de crime !

      Et ouais, c’est ce que l’on nomme la science. Même en justice la preuve est indispensable pour établir un fait.


    • pemile pemile 30 avril 14:25

      @Philippe Huysmans, Complotologue « Scud un jour, Scud toujours »

      Ah ! Pour toi « Scud » ça veut dire pétard foireux ?


    • @Aristide

      Et ouais, c’est ce que l’on nomme la science. Même en justice la preuve est indispensable pour établir un fait.


      Faux, mais bien essayé quand même, nunuche.


    • Ouam (Paria statutaire non vaccinné) Ouam 30 avril 14:28

      @nono le simplet
      Tiens son pote le chiasseux se pointe aussi en cette fois venant nous causer de la Suède pour « noyer le poisson » (lol) sur ses errance passées (< lien) smiley
       

      Rapelles nous le nombre de confinements que la Suede à subi mon petit collabo petainiste ...heu je voulais dire...macroniste
      et racontes nous aussi la courbe de morts par millions d’habitants...
      Puis la notre smiley
       
      Comme ton pote tu est un super clown ,
      alors va te coucher dans ta niche ou sous ton lit ou cuver dans ta brouette, lieu que tu n’aurai pas du quitter ... smiley


    • Adèle Coupechoux 30 avril 14:30

      @pemile

      Des cas ne sont pas des malades du Covid, quand j’ai un rhume, le nez qui coule, je ne me considère pas comme malade. Je me repose, c’est tout.
      En Suède, il est fait mention de cas. Comme en France. Et si la population ne se faisait pas cureter le nez au moindre éternuement, il n’y aurait plus de cas. Où sont passés les éternuements, les nez qui coulent, les grippes, les BPCO, les bronchiolites, etc...
      En Suède, comparé à nous, il n’y a pas eu plus de décès liés au COVID. Je parle aussi des cancers non traités, des greffes non permises, des dépressions, des suicides, etc. Liés au COVID ? Surtout à cause de la maltraitance organisée pour nous interdire l’accès au soin, à la santé tout simplement.
      Cacher ses morts dus au confinement ? Admettez que le confinement est une barbarie moyenâgeuse et permet au virus de sévir, voire le fameux cluster de nonnes…. Voire aussi les courbes des décès qui explosent quand la France confine. Pas besoin de cacher quoi que ce soit. 


    • pemile pemile 30 avril 14:30

      @Philippe Huysmans, Complotologue « T’en a pas marre de prendre des claques »

      Dans ton vocabulaire, une claque c’est un petit Scud ?


    • Aristide Aristide 30 avril 14:31

      @nono le simplet

      Comment voulez-vous être pris au sérieux si vous vous mêlez à ces allumés qui contestent les chiffres ? 


    • Ben Schott 30 avril 14:32

      @Aristide
       
      « Même en justice la preuve est indispensable pour établir un fait. »
       
      Non. On peut être condamné sans preuve formelle, mais avec un faisceau d’indices concordants et l’intime conviction.
       
      Et nier l’évidence peut être pathologique.

       smiley
       


    • pemile pemile 30 avril 14:35

      @Adèle Coupechoux « En Suède, comparé à nous, il n’y a pas eu plus de décès liés au COVID »

      Oui, mais n’étant pas Macroniste, cela ne m’étonne pas, mais vous bottez en touche ou vous voulez nier que la Suède a 10 fois plus de morts que ces voisins ??!!!!

      « Admettez que le confinement est une barbarie moyenâgeuse et permet au virus de sévir »

      Sûr, rester chez soi, avec ses enfants, et payé par l’état, c’est moyenâgeux !

      Quant aux pays qui ont confiné des villes dès les tous premiers cas, vous avez des exemples où ça a permis au virus de sévir ?


    • @pemile

      Oui, mais n’étant pas Macroniste, cela ne m’étonne pas, mais vous bottez en touche ou vous voulez nier que la Suède a 10 fois plus de morts que ces voisins


      A aussi infiniment plus que la région de la mer de la Tranquillité, sur la Lune. So what ?

      On n’a pas le droit de comparer avec les mauvais élèves, ceux qui en dépit du fait qu’ils ont enfermé tout le monde ont eu un nombre de morts effrayant ?

      Je te les remettrai dans la gueule autant que nécessaire, ne me remercie pas, c’est pour la science smiley


    • pemile pemile 30 avril 14:39

      @Aristide « Comment voulez-vous être pris au sérieux si vous vous mêlez à ces allumés qui contestent les chiffres ? »

       smiley

      C’est pas un peu binaire, tous trichent ou zéro triche ?

      C’est quoi l’explication de l’exception suédoise, contaminations en hausse continue et décès en baisse continue d’après vous ?


    • Ben Schott 30 avril 14:40

      @pemile
       
      « Sûr, rester chez soi, avec ses enfants, et payé par l’état, c’est moyenâgeux ! »
       
      Oui, sauf pour les grosses larves dans ton genre. Les gens normaux n’acceptent pas d’être assignés à résidence, pour un prétendu danger de grippe (dont la mortalité reste de 0,035%, faut-il le rappeler).
       

       


    • @pemile

      hausse continue et décès en baisse continue d’après vous


      Tests foireux et manipulation médiatique, tiens !


    • nono le simplet nono le simplet 30 avril 14:42

      @Aristide
      ma démarche ne consiste pas à être pris au sérieux mais à l’être ...
      je note tous les jours le nombre de morts pour une trentaine de pays et je constate que ce chiffre a baissé en 24h en Suède ... je constate aussi que la Suède est un cas unique au monde en ne donnant aucun chiffre les samedi-dimanche-lundi et en les modifiant sur plusieurs semaines tous les mardi ... mais sans modifier le total ...
      et pour la première fois ce total a été revu à la baisse en 24h
      il est possible que ce soit une modification suite à une erreur ... mais c’est suffisamment inusité pour que je le relève ... mon questionnement est incongru ? 


    • pemile pemile 30 avril 14:42

      @Philippe Huysmans, Complotologue « On n’a pas le droit de comparer avec les mauvais élèves »

      T’as vraiment une mémoire de poisson rouge ! smiley


    • @pemile

      T’as vraiment une mémoire de poisson rouge !

      Non, par contre je suis un peu obstiné, et je te rappelle que la Suède fait nettement mieux que la France sans avoir jamais dû confiner ni détruire méthodiquement l’économie comme ça a été fait en France.

      Et je te le rappellerai autant de fois que nécessaire. Tu ne fais que t’enterrer, mon biquet.


    • pemile pemile 30 avril 14:44

      @Philippe Huysmans, Complotologue « Tests foireux et manipulation médiatique, tiens ! »

      Tu accuses la Suède de « manipulation médiatique » ??!!! smiley


    • Ben Schott 30 avril 14:45

      @nono le simplet
       
      « mon questionnement est incongru ? »
       
      On en a rien à branler, surtout.

      Tu as le nez collé sur les chiffres du covid depuis un an 24 sur 24 de manière pathologique, et tu n’as toujours pas compris qu’on parle d’une grippe, abruti.
       


    • @pemile

      Tu accuses la Suède de « manipulation médiatique » ??!!!

      Les médias suédois, disons. C’est qui « La Suède », andouille ?


    • Ouam (Paria statutaire non vaccinné) Ouam 30 avril 14:50

      @pemile
      "Oui, mais n’étant pas Macroniste, cela ne m’étonne pas, mais vous bottez en touche ou vous voulez nier que la Suède a 10 fois plus de morts que ces voisins  ??!!!!"
       
       
      Vous voulez bien indiquer aux lecteurs le nombre de morts par habitants dans un pays libre (preuve par le lien en dessous) et celui d’un pays embastillé, cad le notre
       
      Comment expliquez vous cela ?
      Vous comprenez la question ?

       
       
      Comme le dis si bien le proverbe...
      mentons, désirformons il en restera bien quelque chose
      Collabo un jour , collabo toujours smiley
       
      https://www.europe1.fr/international/coronavirus-ou-en-est-la-suede-qui-fait-le-pari-de-ne-pas-instaurer-de-confinement-4031938
       
      Quand a votre propagande mensongere sur les masques qui dure depuis des lustres, je vous l’ai démontré dans un précédent lien (et paf)


    • pemile pemile 30 avril 14:52

      @Philippe Huysmans, Complotologue « Les médias suédois, disons. »

      Qui trafiqueraient les données fournies par les organismes de santé et l’état Suédois à l’insu de son plein gré ? smiley


    • @pemile

      Qui trafiqueraient les données fournies par les organismes de santé et l’état Suédois à l’insu de son plein gré ?


      Je te rappelle que le tests dont tu parles tu peux lui faire dire ce que tu veux selon le CT appliqué. Passé un certain point, même une pizza bien cuite serait dite « contaminée » même si elle ne tousse pas.

      Le problème des petits crabes dans ton genre c’est que tu as tendance à prendre les gens pour des cons.


    • pemile pemile 30 avril 14:56

      @Ouam « dans un pays libre (preuve par le lien en dessous) »

      Ton lien il dit : le gouvernement mise sur la responsabilité individuelle des Suédois et quelques recommandations, principalement respectées

      Y’a pas d’AgoraVox en Suède ?


    • Ouam (Paria statutaire non vaccinné) Ouam 30 avril 14:56

      @Ben Schott

      "On en a rien à branler, surtout.

      Tu as le nez collé sur les chiffres du covid depuis un an 24 sur 24 de manière pathologique, et tu n’as toujours pas compris qu’on parle d’une grippe, abruti."

      +1000

      Heureseument que ce n’est pas l’Espagnole, parce que la il est déja planqué sous son lit avec je le rappelle avec ses quelques chiffres ...
      3 millions de morts pour presque 8 milliard d’habitants

      Alors que l’Espagnole c’etais 50 millions de morts pour 4 milliards (ou moins) d’habitants !!!

      La grippe Espagnole desormais, dans un tel cas de figure, le pathologique névrosé, ce n’est plus sous son lit qu’il se trouve, mais sous terre en ayant pris soin de faire un trou bien profond, s’y enfermer ...puis d’y adjoindre son eternelle brouette au dessus et enfin son lit par dessus l’ensemble pour se protéger de vivi le méchant virus smiley smiley


    • Ben Schott 30 avril 14:57

      @pemile
       
      « Qui trafiqueraient les données fournies par les organismes de santé et l’état Suédois à l’insu de son plein gré ? »
       
      Pas besoin de « trafiquer les données », il suffit de rabâcher à longueur de journée que nous sommes victimes d’un holocauste mondial.

      Un peu comme toi, le spécialiste de la manipulation des gafam...  smiley
       

       


    • pemile pemile 30 avril 14:58

      @Philippe Huysmans, Complotologue « Je te rappelle que le tests dont tu parles tu peux lui faire dire ce que tu veux selon le CT appliqué »

      Non, ta pizza positive tu l’as rangée, non ?

      Sinon, tu veux nous dire que les suédois s’amuse à gonfler leurs contaminations ? Why ?


    • pemile pemile 30 avril 14:59

      @Ben Schott « le spécialiste de la manipulation des gafam »

      T’es jaloux ?


    • Ouam (Paria statutaire non vaccinné) Ouam 30 avril 14:59

      @pemile
      ...Y’a pas d’AgoraVox en Suède ?
       
      Il y a peu de pemiles collabos enfermistes trouillards visiblement ..


    • @pemile

      Tu compares ça avec une mesure d’enfermement à domicile, un couvre-feu et la destruction de l’économie française, pemile, sérieux ?

      T’as honte de rien smiley


    • ༄CYRUS༄REPTILE༄MODE༄ CYRUS 30 avril 15:01

      @pemile

      Non, ta pizza positive tu l’as rangée, non ?

      Non elle as été mangé par le « Vaccine-a-tord » qui as froidement executé les none complotiste a force de leur soufler a la gueule comme un P1000 en rut ...

    • Aristide Aristide 30 avril 15:01

      @nono le simplet

      mon questionnement est incongru ? 

      Attendez, je ne suis pas chargé de la police de la pensée sur ce site, ni ailleurs d’ailleurs. Ce qui m’étonne c’est votre position consistant à contester les chiffres d’un pays qui n’est pas réputé pour être manipulateur. La liberté de la presse n’est pas non plus bridée dans ce pays, et il me semble qu’une opposition aurait contesté ces manipulations si elles étaient avérées. Surtout que leur stratégie a été largement contestée dans le pays même.

      Il y a surement des explications surement très simples, je vous avais donné d’ailleurs un lien sur le mode de remontée des données en Suède. Je ne sais plus .... Je n’ai pas retrouvé.

      Ce qui me dérange, mais bon pas plus c’est votre affaire, c’est que vous utilisiez ce même type de raisonnement que vous contestez assez justement aux allumés. 


    • @pemile

      Sinon, tu veux nous dire que les suédois s’amuse à gonfler leurs contaminations ? Why ?


      Propagande de la peur, comme ici : un petit club de médecins enfermistes payés par BigPharma et des médias subventionnés par les gafam pour arroser à la propagande.

      Jusque là, ça n’a pas vraiment marché, les suédois ne sont pas cons.


    • pemile pemile 30 avril 15:05

      @Philippe Huysmans, Complotologue « Jusque là, ça n’a pas vraiment marché, les suédois ne sont pas cons. »

      Ils sont quand même pris pour des cons par les Finlandais et les Norvégiens, non ?


    • Ben Schott 30 avril 15:05

      @Aristide
       
      Petit rappel : les « allumés », ils t’emmerdent, hein.
       
       
      Plouf plouf
       


    • Ouam (Paria statutaire non vaccinné) Ouam 30 avril 15:05

      @Philippe Huysmans, Complotologue
      "Tu compares ça avec une mesure d’enfermement à domicile, un couvre-feu et la destruction de l’économie française, pemile, sérieux ?

      T’as honte de rien"

      Ben nan... ca fais des années qu’il le prouve ici ....

      (le linky’s, la traite negriere, et tt le bazard collaborationniste )

       

      Et la meilleure ce n’est pas cela...

      c’est qu’il persiste dans ses erreurs en continuant à persister de croire qu’il à raison dans ses délires  smiley smiley


    • @pemile

      Ils sont quand même pris pour des cons par les Finlandais et les Norvégiens, non ?


      Ils ne s’en remettront pas smiley


    • Ben Schott 30 avril 15:08

      @pemile
       
      « Ils sont quand même pris pour des cons par les Finlandais et les Norvégiens, non ? »
       
      À ma connaissance, non. On n’est pas dans un concours de bites...
       
       
       
       smiley
       


    • ༄CYRUS༄REPTILE༄MODE༄ CYRUS 30 avril 15:14

      @Ben Schott

      heureusement que personne ne connais cette tribu aborigene et consanguine qu’ on appelle les moelons ...


    • nono le simplet nono le simplet 30 avril 15:15

      @Aristide
      Ce qui m’étonne c’est votre position consistant à contester les chiffres d’un pays qui n’est pas réputé pour être manipulateur.

      juger les gens à leur réputation , quelle drôle d’idée ... par exemple, Raymond Barre était insoupçonnable de malversations financières ... et pourtant ...
      décréter que quelqu’un n’est pas mort de la Covid-19 n’est pas une chose insurmontable et même assez courante et difficilement contestable ... leurs voisins russes en savent quelque chose ... sauf quand on regarde la mortalité générale ... la Suède fait partie des pays ayant très vraisemblablement sous estimé la mortalité Covid-19 (environ 20% de mémoire)
      et la non concordance des nouveaux cas et des morts, comme le dit pemile, reste assez surprenante même pour quelqu’un de peu soupçonneux ...


    • Ouam (Paria statutaire non vaccinné) Ouam 30 avril 15:17

      @Philippe Huysmans, Complotologue
      "

      @pemile

      Ils sont quand même pris pour des cons par les Finlandais et les Norvégiens, non ?

      Ils ne s’en remettront pas« 

       

      Ton histoire me fais un peu penser à deux taulards qui discutent..

       

      le 1er

      Ca fais chier ca fais 9 mois (*) qu’on est embastillés c’est trop long

      Le second

      Ben oui ...mais on est bien ici, on est logés nourris aux frais du contribuable

       

      Ca réponds aussi à ton autre ancien commentaire concernant l’economie, les libertés envers ta remarque à l’autre propagandiste décérébré smiley

       

      (*) Inutile d’expliquer le »9 mois c’est long« .... celui qui ne fais pas le rapprochement...ben.....

       

      Ainsi que l’autoconsolation de la »cage«  et privations de libertés (le souligné) du »on est bien ici"

       

      Je me dis parfois qu’ils onts de la chance d’etre si cons, ca les rends heureux finalement ^^

       

      Le proverbe imbécile heureux prend tout son sens tres souvent, et c’est prouvé avec ces quelques échantillons sur pattes  smiley


    • nono le simplet nono le simplet 30 avril 15:18

      @CYRUS
      commentaire hors sujet ...


    • I.A. 30 avril 15:25

      @pemile

      Pas que les trottinettes, mille-pets.

      Les midinettes aussi. Et les mobylettes, les casquettes, les quéquettes et les bébêtes... si !


    • pemile pemile 30 avril 15:27

      @nono le simplet

      Il me fait marrer avec sa photo de gnome, j’ai un petit neveu fan de rugby qui vivait en angleterre, lorsqu’il passait à la maison et que j’étais à l’étage à bosser, j’entends encore ses : Chabal, descend !


    • pemile pemile 30 avril 15:29

      @I.A. « Pas que les trottinettes, mille-pets. »

      Pourtant, elles font parties désormais des citations historiques avec celle des 3 chinois, l’image de la France, monsieur !


Réagir