mercredi 15 juin 2005 - par FSCA

La célébrité au bout du scalpel ?

Chirurgie_5Un hôpital spécialisé dans la chirurgie esthétique à Shanghai promet de pouvoir changer une simple employée de bureau en icône du petit écran. Trois à cinq petits chanceux vont avoir la chance de recevoir gratuitement un lifting, un maquillage, un relookage et une formation afin de les aider à entrer dans l’industrie du divertissement. Sinon toute autre personne aura à payer des frais non spécifiés pour le même service. Cela dit, même en faisant cela gratuitement, les médecins disent qu’en transformant le visage de quelqu’un comme celui de Maggie Cheung, Zhang Ziyi ou Andy Lau n’est pas une garantie pour pouvoir devenir une star.

La société de chirurgie esthétique et plastique Shanghai Kinway a fait la promotion de ce type d’opération durant le mois précédent dans les journaux au biais d’une annonce. Selon elle, la personne qui a au moins 30% de ressemblance avec une star peut solliciter une opération du visage pour obtenir une ressemblance à 80%. Avec un bon maquillage, une bonne coiffure, un relookage et de l’entraînement, le programme promet une ressemblance allant jusqu’à 100%.

« Nous avons reçu des demandes d’une vingtaine de personnes entre 20 et 25 ans, dont les 2/3 étaient composés de femmes. La plupart sont des fans et souhaitent entrer dans le showbusiness. » ajoute Zhang Wei, collaborateur chez Shanghai Kinway.

L’hôpital fera connaître sa sélection au plus tard ce mois-ci en contrôlant la personne sur son aspect corporel, sur son potentiel esthétique et sur son aptitude à devenir acteur, chanteur ou top-model. Les gagnants deviendront les ambassadeurs de cet institut. Shanghai Kinway s’était déjà fait connaître en 2003 pour avoir utilisé un procédé esthétique qui avait transformé une femme banale en beauté.

« Maintenant, nous souhaitons embellir des gens beaux et les transformer en vraies stars. Un visage reconnaissable immédiatement du public peut aider à monter. »

Bien que ce type de promotion puisse être une bonne tactique de marketing, des responsables du showbusiness interviewés par Shanghai Kinway ne pensent pas qu’on puisse transformer en un coup de scalpel des amateurs en stars. « Nous n’avons jamais choisi un acteur ou une actrice simplement parce qu’ils étaient beaux. Tenir un rôle ou chanter exige du talent » pour Hong Lu de Beijing Ciwen Art Agency Co.

Pour Zhu Li, résidant à Shanghai : « Chercher la perfection n’est pas un défaut en soi, mais de là à copier le visage d’une star ne constitue en aucun un raccourci vers le succès. »

Chirurgie

Source et photos




Réagir