mercredi 18 novembre - par Laurent Herblay

Le confinement de la France est-il trop sévère ?

 

Même si nous sommes au pic hospitalier de cette seconde vague et que le gouvernement vient de prolonger le second confinement, un tel questionnement est utile. Dans une démocratie mature et fonctionnelle, un tel débat devrait avoir lieu sereinement. Un reportage très intéressant d’Arte sur les Français, Allemands et Suédois face à la crise pose beaucoup de très bonnes questions.

 

Débat oublié et oubli des sacrifiés

Publicité

Bien sûr, dans nos sociétés largement à l’abri des catastrophes mortelles de masse, cette pandémie est un choc violent. Comme au printemps, le nombre de morts en fait, pour quelques semaines, la première cause de mortalité dans notre pays, alimentant une psychose, renforcée par une présentation très discutable et infantilisante des chiffres. Cette année, notre pays comptera plus de 50 000 décès liés au coronavirus, sans compter tous ceux qui auront été hospitalisés ou qui en garderont des séquelles. Malheureusement, ce bilan est aussi celui de la faillite complète de notre gouvernement. Si on glose beaucoup sur la gestion effarante de Donald Trump, à l’heure du compte, le nombre de victimes se rapproche de part et d’autre de l’Atlantique, une fois les statistiques ramenées à la taille de la population.

Il y a des raisons structurelles : des années de sous-investissement et de réductions des capacités d’accueil à l’hôpital, qui ne nous donnent pas les moyens d’accueillir un afflux soudain de patients. Le gouvernement y a ajouté un manque criant d’anticipation, pour les masques, les tests, les équipements, et même les médicaments. Avec l’envolée des cas et des morts, le gouvernement français a pris le parti, en mars comme cet automne, d’imposer à notre pays un des confinements les plus stricts, autoritaires et infantilisants du monde, fermant une grande partie des commerces et imposant une attestation pour sortir de chez soi, à rebours de l’approche d’autres pays. Pour Die Zeit, qui parle d’« Absurdistan autoritaire  », il est paradoxal d’avoir un tel bilan sanitaire et un dispositif aussi contraignant.

Bien sûr, les partisans d’un confinement dur peuvent dire que, sans ces mesures, le bilan serait plus élevé. Mais ce raisonnement est un peu court. D’abord, les comparaisons internationales ne le confirment pas : trop de contraintes infantilisantes peuvent avoir des effets pervers. Ensuite, il y a aussi, et heureusement, des exceptions : écoles, travail, transports, supermarchés… Jamais à une fausse-vérité près, les ministres tentent de minorer leur importance, affirmant que seulement 1% des contaminations auraient lieu au travail et 1% seulement aussi dans les transports… Plus globalement, se pose la question de l’usage abusif de l’état d’urgence, qui permet de se passer de l’avis du parlement. Pourtant, de tels arbitrages entre santé, économie et liberté devraient au contraire imposer un véritable débat, d’autant plus que les conséquences très dures des confinements sont tous les jours plus évidentes…

Cela est d’autant plus nécessaire que derrière la présentation partielle et partiale des chiffres de l’épidémie, il faut aussi prendre du recul sur la dangerosité de ce virus. The Economist a publié un bilan mondial qui montre bien qu’il est quasiment sans danger pour les moins de 25 ans (taux de mortalité inférieur ou égal à 0,02%), assez peu pour les moins de 50 ans, et que le taux de létalité serait de 2,5% pour les 65-79 ans et 10,9% pour les 80 ans et plus. Et encore, il s’agit de chiffres globaux, qui ne distinguent pas ceux qui présentent des facteurs de comorbidité des autres. En effet, le risque est nettement moins important pour les personnes en bonne santé. Il n’est pas inutile de rappeler qu’en France, 50% des décès concernent des personnes de plus de 84 ans et 80% des personnes de plus de 75 ans. Et 80% des patients de plus de 90 ans s’en tirent selon les chiffres de Santé Publique France.

Publicité

Mais face à un virus qui frappe durement surtout des personnes âgées et en mauvaise santé, doit se poser la question de la mesure des restrictions imposées pour limiter la circulation du virus. D’abord, outre le caractère extraordinairement arbitraire des mesures prises en France, quel est l’apport du confinement par rapport à l’addition d’un couvre-feu, de protocoles sanitaires stricts dans les commerces, et d’un appel au civisme ? Les dégâts du confinement sont clairs, mais ce qu’il apporte ne l’est pas autant, au regard du bilan de notre pays par rapport aux autres. Ne faudrait-il pas également cibler les personnes à risque de manière plus différenciée pour limiter l’impact pour tous les autres ? Il est tout de même malheureux que dans le pays des Lumières, ce débat n’ait pas davantage lieu. Plutôt que d’agir comme s’ils étaient sûrs d’eux, les dirigeants actuels gagneraient à permettre un vrai dialogue.

Bien sûr, le gouvernement ajuste ses mesures pour réagir aux protestations des uns et des autres, comme la fermeture des rayons dits non essentiels des supermarchés. Le soutien accordé aux annulations de loyer a été amélioré (passant de 30 à 50% du loyer de novembre pour les indépendants, et à un tiers pour les chaines), mais ce dispositif, certes mieux conçu et plus important, vient bien tardivement et reste toujours optionnel et à la main des bailleurs. En outre, il semble acquis que rien ne restera fait pour la première vague... En somme, le coût de la fermeture d’une si grande partie des commerces apparaît gigantesque au regard d’un bénéfice pas si clair. Combien de vies ruinées ? Combien d’emplois détruits, dans un pays comme le nôtre, qui n’en avait vraiment pas besoin ?

Plus globalement, cette crise sanitaire montre que la recherche de l’intérêt général n’est pas évidente face à une telle menace. Et il est malheureux que ce gouvernement et trop de média aient choisi de faire peur plutôt que de favoriser un débat non seulement légitime en démocratie, mais nécessaire pour adopter la bonne réaction face à cette crise. Aujourd’hui, la France et les Français semblent perdants à tous les niveaux : mauvais bilan sanitaire, mauvais bilan économique et mauvais bilan pour nos libertés.

 



163 réactions


  • Arogavox Arogavox 18 novembre 11:02

    « Ils croient faire tourner le monde ... et ne sont bons qu’à enterrer les autres » 


    On ne trouve que ce que l’on cherche.
     Avec des a priori, facile de dire que « le virus » se comporte différemment dans les divers pays comparés .

     Mais quelqu’un a-t-il publié des analyses « big data » couplées à une « IA » capable de déceler, à tout hasard,

    des corrélations avec l’hygrométrie, la qualité de l’isolation et de la ventilation des bâtiments ,

    lles habitudes alimentaires , etc, etc  ?
     


    • jocelyne 18 novembre 11:07

      @Arogavox
      il suffira pour cela que l’IA existe.


    • Arogavox Arogavox 18 novembre 11:18

      @jocelyne
      Effectivement, la définition de l’IA (ou un consensus sur une telle définition) n’a déjà pas été réglée par plusieurs débats ...
       Mais parlons alors de « réseaux de neurones artificiels » : qui, factuellement, et dans bien des domaines, ont réussi à produire de résultats inédits et surprenants


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 18 novembre 12:01

      @Arogavox

      des corrélations avec l’hygrométrie, la qualité de l’isolation et de la ventilation des bâtiments

      Tout cela a déjà été tenté et reste à l’étude, mais les « IA » sont déterministes, tandis que les problématiques épidémiques, d’écosystème et bien d’autres sont des systèmes complexes :

      Un système complexe est un ensemble constitué d’un grand nombre d’entités en interaction qui empêchent l’observateur de prévoir sa rétroaction, son comportement ou évolution par le calcul

      Il est donc impossible de trouver des corrélations. Raoult en parle dans une vidéo de l’IHU. Il faut se sortir du crâne que tout est soluble dans le calcul donc dans la modélisation. Il faut rester humble face à la nature, et ne pas diviniser la science.

       

    • Arogavox Arogavox 18 novembre 12:14

      @Opposition contrôlée
      « impossible de trouver des corrélations »  ?
        Je ne saurai m’opposer à ce postulat quand vous en fournirez la démonstration


    • Arogavox Arogavox 18 novembre 13:14

       Selon ce postulat, ne serait-il pas  « impossible de trouver des corrélations » entre Covid et âges de ceux qui en sont morts ?


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 18 novembre 13:44

      @Arogavox
      A peine, puisque déterminer qu’ils sont mort de ceci ou de cela est hors de porté des connaissances scientifiques.

      « Combien de gens meurent réellement de la grippe ? » (figaro 2017)

      « Des chiffres variés circulent, mais il est en réalité impossible d’estimer de manière précise le nombre de victimes du virus. »

      C’est du ressort de la « convention ». Avec 90% de co-morbidité chez les morts du covid, même combat. 

    • eau-pression eau-pression 18 novembre 14:21

      @Arogavox

      Les réseaux de neurones joueraient alors le rôle de l’intuition dans la démarche humaine, laissant à l’esprit cartésien la responsabilité d’établir des règles de (sur)vie ?


    • Sinbuck Sinbuck 18 novembre 15:15

      @Opposition contrôlée
      En effet, la différence est de taille, mais si la def que tu donnes des systèmes complexes est très juste, la solution ne l’est pas. Les systèmes complexes sont abordés (modèle maths) dans la théorie statistique des gaz de Boltzmann. Et la théorie de l’information de Shannon exploite cette théorie 50 ans plus tard. Il y a aussi la théorie de Bose Einstein qui utilise l’analyse de Boltzmann.
      Les sciences sociales utilises déjà ce modèle mais « la variable humaine » n’est pas déterministe bien sûr. Cependant dans la théorie du chaos, exploitant les phénomènes aléatoire (ou le mouvement brownien) reste un système déterministe.
      Dans le fichier pdf (les transformations thermodynamiques), après la petite biographie de Boltzmann, je résume la structuration de son modèle des systèmes complexes en exp(-E/kT) :
      http://histoire-des-sciences.eu/boltzmann-ludwig-1844-1906/

      Ensuite pour une étude épidémiologique ou sociologique, il suffit d’associer le même raisonnement aux variables micro et macro (déterministe ou pas) à considérer dans le système...


    • jjwaDal jjwaDal 18 novembre 17:11

      @Arogavox
      Il y a eu des analyse faites par des « IN » qui ont montré que le critère le plus prédictif sur la létalité globale colle remarquablement bien pays par pays avec sa pyramide des âges. Plus un pays est « vieux » et plus il a de décès au million d’habitants. A ma connaissance, c’est le seul critère qui ressorte nettement.à grande échelle. On voit cependant que d’autres facteurs peuvent localement faire une grande différence, les allemands ayant 4 fois de moins de morts que nous au million d’habitants. Il est vrai que chez eux personne n’a dit que « c’est le confinement qui fait la diffusion des virus » quelques jours avant de confiner massivement ou que « les masques ne sont ni recommandés ni conseillés pour la population générale » en plein pic épidémique, pour bâcher sa population en toutes circonstances sous contrôle policier quelques mois plus tard. Le chaos français dans la gestion de cette petite épidémie a largement contribué à notre médiocre performance. Ils ont mis en danger la vie des français par incompétence plus que par ignorance et ils ne peuvent l’ignorer d’où la surréaction en mars comme aujourd’hui.


    • Arogavox Arogavox 18 novembre 17:37

      @eau-pression (18 nov. 14:21)
      Il me semblerait plus prudent de dire que les réseaux de neurones humains contribuent (qui sait si d’autres phénomènes n’interviennent pas ?) à notre intuition autant qu’à notre ’esprit cartésien’ qui contribuent à leur tour à nous permettre de concevoir des règles de survie


    • Eric F Eric F 18 novembre 17:41

      @jjwaDal
      Entre pays, il y a certainement d’autres critères de prévalence que la moyenne d’âge, notamment dans les modes de vie et l’alimentation, ainsi le mode de vie rural en plein air. L’Indochine par exemple est fort peu touchée, ainsi que l’Afrique centrale.
      Soyons quand même prudents dans la comparaison entre pays, les épidémies ont un caractère parfois erratiques, ainsi certains pays qui avaient été épargnés par la première vague sont touchés par la seconde (Europe de l’Est par exemple).


    • Eric F Eric F 18 novembre 17:46

      @jjwaDal
      « les allemands ayant 4 fois de moins de morts que nous au million d’habitants »
      C’est exact, ceci dit, il ne faut crier trop fort sur les toits qu’ils avaient largement privatisé leur système hospitalier


    • jjwaDal jjwaDal 18 novembre 18:06

      @Eric F
      De mémoire on a fort peu sollicité les réanimations de cliniques privées chez nous, donc bien plus de lits dans le privé n’auraient pas donné de meilleures résultats. Par ailleurs, les allemands ont globalement bien plus de lits per capita en soins intensifs aussi. Ils ont été bien plus réactifs sur les tests et le dépistage précoce déjà.
      Le centralisme français dans la gestion de cette crise semble avoir été un facteur important du bilan provisoire. Le capitaine abandonnant le navire à l’approche de la tempête (pour se présenter aux municipales...) a pu y contribuer aussi. Il y aura pas mal de grains à moudre pour comprendre un tel fiasco.


    • izarn izarn 18 novembre 18:22

      @Arogavox
      Non, c’est pas le virus qui se comporte differemment ( smiley )
      Mais plutôt les politiques et leur corps médical.
      Macro-Véran propage la mort, en Suède il n’y a plus rien....
      Remarquez bien le gag :
      Macron=macro ; Véran=Virus.
      Or le coronavirus est un macrovirus !
       smiley
      Votre virus me fait rire !
      Allez tous vous faire enc.... !


    • Arogavox Arogavox 18 novembre 21:35

      @izarn
      douteriez-vous du caractère ironique de mon expression ??


    • Super Cochon 19 novembre 04:31

      @Arogavox

      .
      .

      C’est FAUX !
      .
      .
      L’analyse « big data » est une ESCROQUERIE ! ........ On nous a fait le coup avec le Lanset , c’était censé être super fiable parce qu’on nous avait affirmé que c’était des analyses « big data » ! ....... il aura fallu des années , des centaines de millions d’euros et des autorisations des différents pays pour recueillir toutes ces données
      .
      .
      Un bon laboratoire totalement indépendant des Firmes Pharmaceutiques suffit pour fournir des données fiable du virus .
      .
      .
      .


    • eau-pression eau-pression 19 novembre 10:51

      @Arogavox
      Oui, pour les réseaux de neurones sous notre crâne, on peut dire qu’ils sont multifonctionnels et connectés. Les isoler de leur contexte serait bien prétentieux.
      Je parlais donc des trucs électroniques qu’on appelle réseaux de neurones, économiques en transistors mais aux résultats aléatoires.

      En fait, c’est la position de la science et des experts dans la société qui nous intéresse. L’expert au service d’un pouvoir qui a toute les allures d’un roi dans notre imaginaire ; donc expert au service du Caprice d’un seul.

      On voit la puissance du big data dans les propositions que nous fait YouTube, dans les classifications pertinentes que fait Google dans notre album photo. Puissance aveugle dans ces exemples, mais détournables par les gens auxquels notre imaginaire accorde le pouvoir.

      Les gars qui participent à la mise en place de ces outils ont bien capté qu’ils viraient instrument de la finance (documentaire dont j’ai oublié le nom, mais je vois qu’il n’est pas unique).


    • Arogavox Arogavox 20 novembre 14:42

      @eau-pression (19 novembre 10:51)

       Mon évocation d’une « I.A » (18 novembre 11:02) n’avait justement pour motivation que de distinguer les observations brutes de ceux (’experts’ ou pas, ou machines ...) qui peuvent ou pourraient les découvrir ou en montrer l’intérêt.
       
      Ce qui nous intéresse pouvant être surtout les observations permettant d’éviter les risques qui nous mobilisent tant.

       Comme toujours les observations pertinentes et justes, autant que la technique (au sens fondamental et noble du terme) peuvent être utilisées différemment, dans un sens qui sera vu comme bon ou mauvais selon les appréciations et l’éthique subjective de chacun ...

      Faudrait-il supprimer le langage sous prétexte qu’il est trop souvent utilisé, traduit ou compris dans un sens détestable ?


    • eau-pression eau-pression 21 novembre 11:25

      @Arogavox

      Permettez-moi de digresser sur notre rapport à la science. Personnellement, vers l’âge où on peut avoir une idée de ce qu’est la mécanique relativiste, je me suis demandé si ce modèle de la mécanique me serait un jour accessible autrement que par des calculs mathématiques. Ce n’est pas personnel : dans quelle mesure peut-on enrichir sa culture profonde, celle qu’on acquiert à l’enfance par les jeux et le discours des proches ?

      Dans le cas de la médecine, on voit que la science n’est pas neutre : dans un diagnostic il y a une part d’hypothèse sur laquelle on aura du mal à revenir, contrairement au physicien qui étudie la mécanique des fluides dans une soufflerie, par exemple.

      On voit aujourd’hui les biologistes s’écharper, entre les tenants d’un système immunitaire « augmenté » par les vaccins, et ceux qui s’intéressent à réguler les débordements naturels de ce système, sans compter les raisonnables qui vous disent comment l’entretenir.

      Sur quelle base le profane choisirait-il son option, si on l’appelait à voter ?

      On voit bien que nos politiques locaux sont convaincus de la possibilité de manipuler les votes, technique qui débecte celui qui tient à son libre-arbitre, mais qui séduit d’autres. Il me semble urgent de mettre en valeur sa responsabilité dans la marche du monde, et arrêter de déléguer. J’ai dû revenir inconsciemment à une utopie que nous partageons ...


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 18 novembre 11:09

    Allons, allons, le débat est inutile si on fait une génuflexion dès le début sur « la sous capacité hospitalière ».

    Sous capacité peut être, mais par pitié ne prenez pas le prétexte du covid :

    Aucun système hospitalier au monde n’est dimensionné pour accueillir des réanimations en masse pendant des mois. Sauf à vouloir ruiner la société pour n’investir que dans les hôpitaux, ce qui se produit de fait lorsqu’on interdit aux gens de travailler.

    D’ailleurs, je vois qu’il ne manque pas tant de place que ça :

    l’assassin de Nice « coule des jours tranquilles » en réanimation, alors qu’il veut mourir, au moment où on nous saoûle sur le manque de place. Quelle blague.


    • V_Parlier V_Parlier 18 novembre 18:05

      @Olivier Perriet
      Mais chaque hiver il y a « des réanimations en masse » :
      https://www.youtube.com/watch?v=YLmnAR7KD8s
      Il n’y a que dans les pays sous-développés ou en voie de sous-développement (comme ici) que les hôpitaux sont chroniquement sous-dimensionnés.


    • izarn izarn 18 novembre 18:25

      @V_Parlier
      En Afrique, ils sont sous-dimensionnés en hôpitaux, et pourtant ils n’ont aucune épidémie covid digne de ce nom...
      Les cons, ils sont à l’Elysée, c’est juste à ça qu’on les reconnait !


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 19 novembre 11:24

      @V_Parlier

      Les Urgences sont aussi saturées toute l’année mais par pitié ne faites pas tout passer sur une épidémie qu’on n’arrive pas à soigner.

      40% des malades mis en réanimation en mars avril mourraient quand même au bout de plusieurs semaines : tu m’étonnes que le système était engorgé, il se déborde de lui-même.


    • Sinbuck Sinbuck 19 novembre 20:48

      @Olivier Perriet
      Tout à fait Olivier. Tes remarques sont amères, justes et plutôt humoristiques si je peux me permettre...


  • Clocel Clocel 18 novembre 11:13

    On a les dirigeants et le régime qu’on mérite...


    • Fergus Fergus 18 novembre 11:46

      Bonjour, Clocel

      Sauf coup d’état militaire, 100 % d’accord avec cette vérité.


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 18 novembre 12:00

      @Clocel

      et on a les opposants « cons » mérite aussi, cons comme des balais


    • osis 18 novembre 13:44

      @Clocel

      "On a les dirigeants et le régime qu’on mérite...

      "

      Pas toujours et pas forcément...
      Mais cela pourrait être vrai si tous les candidats à l’élection, quels qu’ils soient, avaient les mêmes moyens, les mêmes budgets à sacrifier à l’industrie du mensonge et surtout si ce n’étaient des chevaux de Troie.

      Qui ne s’est jamais fait avoir par la réclame ?
      Tout le monde, par exemple, croit acheter un camembert normand en achetant un camembert Président...

      Pareillement, 90% de nos politiciens, et 100% de nos présidents ont une étiquette tricolore alors que ce sont de vulgaires produits fabriqués par l’oncle Sam.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/French-American_Foundation

      http://philip.dru-administrateur.nwo.over-blog.com/article-liste-des-young-leaders-fran-ais-depuis-1981-105102778.html


      https://www.challenges.fr/entreprise/qui-sont-les-dix-jeunes-prometteurs-qui-succedent-a-macron-comme-young-leaders_660976

      Ensuite, ce n’est plus qu’une question de moyens tant financiers que publicitaires assortis de quelques faire-valoir et surtout d’un bouc émissaire pour faire peur à la populace.


    • velosolex velosolex 18 novembre 14:05

      @Clocel
      C’est faire passer la responsabilité un peu facilement sur ceux qui ne décident pas. Je ne crois pas que personne parmi le peuple méritait l’ancien régime. Quand au nouveau, par son centralisme, dont les règles jacobines, font confiner puis ventiler tout le monde au même pas, il me semble qu’il est l’héritier justement de l’ancien. 


    • Clocel Clocel 18 novembre 14:31

      @osis

      Si vous acceptez de jouer avec des dés pipés, ce n’est pas la faute du casino...

      Il propose, vous disposez cher ami.

      Renversez la table et cessez d’engraisser les truands.

      En participant au système de production, en consommant, vous forgez vos propres chaînes et celles de vos semblables.

      La Révolution était une farce, la République est une farce, la démocratie est une farce, intrinsèquement tout le monde le sait et continue à faire semblant... Alors !?

      Ce système s’est rendu Maître de la planète, de ses ressources, de ses occupants, la seule chose dont il ne disposait pas encore, c’était votre dernière parcelle de liberté qu’il vous restait, comme il doit s’en cesse croître il vous la prend avant de tout anéantir.

      Une fraction de l’humanité se comporte comme un cancer et nous lui fournissons quotidiennement sa ration de sucre... Alors !?


    • Clocel Clocel 18 novembre 14:36

      @velosolex

      La bourgeoisie vient essentiellement des boutiquiers, devenus banquiers, devenus spéculateurs, des parasites du système de production.

      Qu’attendiez-vous de ces gens-là ?


    • velosolex velosolex 18 novembre 15:17

      @Clocel
      Tous les boutiquiers ne sont pas devenus banquiers, sinon il y en aurait plus que de gilets jaunes. Non, c’est la haute bourgeoisie d’industrie et quelques opportunistes, qui ont mis la main sur la politique, confisquant les rêves d’amélioration. Zola a assez bien présenté l’affaire, dans les Rougon Maillard.
      On ne peut rien attendre de ces gens, sinon de servir leurs intérêts. On ne peut avoir un propos bien pertinent, dans ces billets très courts, mais il est maintenant évident que si l’affairiste a crée un moment de la richesse, il ne produit plus maintenant que du malheur ; nous sommes maintenant bien loin des théories d’Adam Smith, et que la main aveugle du marché risque non seulement nous faire maintenant les poches, mais de nous couper le cou.
      Le covid est au croisement de plusieurs dynamiques. Une première environnementale, une autre liée à la globalisation, au travers les transports et le fret, une autre geo politique, dans le sens que sa gestion Chinoise ressemble à une façon de faire la guerre et de s’affirmer. 
      Il nous met face à nos manquements, à la perte de la politique décisionnelle, anticipatrice, envahie par des intérêts privés. Ce qui explique la gestion brouillonne, pour ne pas dire parfaitement imbécile. Mais pouvait il en être autrement, à la vue du passif. Ca me rappelle le livre de Marcel Bloch en 39 : « L’étrange défaite », quand il se questionnait sur la défaite surprenante. 


    • mmbbb 18 novembre 18:24

      @Clocel je l ai deja dit a point PIB egal dans les depenses de sante la France 42 000 morts , l Allemagne pres de 12 000 morts Tout est dans l organisation , en Allemagne, des la fin du mois de janvier fevrier un epidémilogistes allemand avait mis au point un test PCR pour le COVID , Les vetos le prive le public ont ete associes a cette demarche . test soin isolement , c est le seul mode operatoire pour repondre a une pandemie . En France pour une raison purement de la haute administration , les vetos et le prive ont ete mis a l ecart alors que ceux ci proposaient leur service . Une polemique complement sterile et debile sur cette chloro et azitro alors que nous etions dans l urgence Le professeur Perrone a rappele que les chinois avaient deja utilise cette molecule durant le SRAS de 2004 . Et pour terminer , un personnel administrait pléthorique du systeme de sante , incompétent dont l organisation ressemble a celle d une armee mexicaine . manque de masques de tests , des décisions contradictoires Voir notre totale in efficacité en construisant un hopital de 35 places en 3 semaines.
      Les Chinois ont du se bidonner ! Cette administration devenue folle et tentaculaire est en train de couler ce pays En 2021 , ce sera des faillites de la pauvrete de la precarite des suicides . Macron peut pérorer , mais il ne pourra pas enlever cette image dégradée de cette France jetée a la face du monde Cette crise nous a reléguée a un pays du tiers monde , Il n y a pas de quoi etre fier ; Quoi qu il en soit , dans le futur , de nombreux essais démontreront comme en 40 , la faillite de notre élite .
       


    • izarn izarn 18 novembre 18:26

      @Clocel
      Effectivement entre Macron et Le Pen, on n’est pas sortis de l’auberge !


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 19 novembre 11:27

      @mmbb

      faut faire gaffe aux comparaisons historiques :

      sur juin 40, plus personne n’impute la défaite aux politiciens mais à l’armée.

      Alors j’imagine qu’en 2020, la défaite, si défaite il y a eu, serait donc imputée aux médecins, si on veut faire le parallèle ?


    • osis 20 novembre 08:56

      @Clocel

      "Si vous acceptez de jouer avec des dés pipés, ce n’est pas la faute du casino...

      « 
       »Alors !?

      "

      Alors ???
      Tout le monde n’a pas votre clairvoyance...


    • alinea alinea 20 novembre 16:19

      @velosolex
      Vous confondez avec les Colin Maillard ! ici vous parlez des Rougon-Macquart !

       smiley

  • Arogavox Arogavox 18 novembre 11:13

    « Et il est malheureux que ce gouvernement et trop de média aient choisi de faire peur plutôt que de favoriser un débat non seulement légitime en démocratie, mais nécessaire pour adopter la bonne réaction face à cette crise. »

    _ Bien sûr !

     d’où la nécessité et l’urgence de réactiver l’alarme qui ressort du mouvement des « Gilets Jaunes ».

     Car il semble bien que ce débat soit refusé par bien plus que le gouvernement et des média : par une idéologie présomptueuse (visant plutôt à une aristocratie plus ou moins inconscientisée) ennemie de la démocratie vraie au sens étymologique.



    • Arogavox Arogavox 18 novembre 11:32

       Témoignages d’idéologie s’opposant au débat démocratique lorsqu’il s’agit « d’adopter la bonne réaction » :

        tous les propos exigeant un passage inconditionnel et obligatoire par « des tests randomisés en double aveugle », « méthode » qu’ils décrètent « scientifique », et qui parce qu’elle serait « scientifique » devrait justifier selon eux la mise à l’écart des « inutiles » (d’autres disent des « rien ») dans les décision publiques concernant des question médicales et incluant la question déontologique du serment d’Hippocrate !


    • Arogavox Arogavox 18 novembre 11:43

      Points sur les i, révélant des allusions dans ce qui précède :

       _ histoire de Dieux et d’ Inutiles  : https://youtu.be/ViDA6kOgn6E

       _ une « urgence du long terme » pour étendre la dictature de l’urgence confiée aux Dieux de nos actuels quinquennats  ? : https://youtu.be/Qj-2z5v_5dI


    • izarn izarn 18 novembre 18:30

      @Arogavox
      Peut-etre que les mougeons seraient pires que MacroVéran...
      Les cons, ça ose tout...


    • fummi grouchette 18 novembre 19:59

      @Arogavox
      pour aller dans votre sens on apprend ce soir que l’epidémie est en regression à une vitesse « fulgurante »:les interdits de travailler ruinés vont apprécier....alors que la semaine dernière encore la junte médicale médiatique nous prophétisait une 2éme vague colossale « bien p lus grave que la première »:tant d’incompétence nous consterne àmoins que la peur propagée et la ruine économique n’aient un autre but...


    • Arogavox Arogavox 18 novembre 21:45

      @fummi grouchette
      bis bis repetita :

      Arogavox 29 octobre 10:03

      « ... des services de réanimation congestionnés tous les automnes par des virus saisonniers ... »

      Bis repetita :

       Le confinement nouveau instauré n’est ni le fruit d’une analyse sanitaire éclairée, ni celui d’un arbitrage,

      et encore moins l’exercice d’un ’courage’ politique : 

      c’est tout bonnement le plus facile coup à jouer froidement au vu de l’opportunité qui se présente. 

      Sachant que chaque année se produit, début novembre, une phase de surmortalité globale, peu importe de savoir si vraiment Covid-19 sévit et sévira plus fort.

      La phase de surmortalité a une durée probable limitée ; donc la part de surmortalité habituelle faiblira !

      Capite ? 

      A la fin de cette phase de surmortalité habituelle,

      que le virus soit affaibli ou pas,

      le Gouvernement pourra finement chanter cocorico en imputant cette amélioration à son new confinement !


  • St Phil 18 novembre 11:42

    Le confinement est carrément inutile et même meurtrier (dégâts psychologiques, suicides, cancers pas ou trop tardivement soignés etc.). Son efficacité n’était déjà pas visible lors du 1er confinement. De plus, confiner retarde l’immunité collective, l’épidémie sera donc allongée. 


    • Fergus Fergus 18 novembre 11:53

      Bonjour, St Phil

      D’accord avec vous sur les « dégâts psychologiques » et autres conséquences sur certaines pathologies comme les cancers. 

      Pas d’accord en revanche lorsque vous affirmez que « le confinement est complètement inutile ». Sans ce confinement, le nombre de cas et de victimes serait nettement plus élevé. 

      En revanche, les modalités du confinement sont absurdes, notamment dans le domaine du petit commerce. Absurdes également la stricte interdiction de sortir du kilomètre de rayon et de dépasser l’heure hors de chez soi, notamment dans les zones rurales et les espaces urbains très peu fréquentés.


    • binary 18 novembre 11:55

      @St Phil
      Il n est pas inutile le confinement. Il a un but précis qui n a rien avoir avec un quelconque virus. Les morts du covid19, se verront dans les stats de la décennie , et leurs causes n auront rien à voir avec un syndrome respiratoire.


    • Arogavox Arogavox 18 novembre 11:57

      @St Phil
       La question d’une recherche d’immunité collective n’est peut-être pas si triviale qu’elle pourrait paraître :
       quid de l’hypothèse d’un virus répandu avec de mauvaises intentions, ou avec de « bonnes » intentions erronées ? 
       Cette hypothèse (et non pas théorie !) est-elle absolument réfutée scientifiquement avec une certitude infaillible ? Sinon, il pourrait certes rester pertinent, en ayant un minimum de connaissances précises du danger identifié, de vouloir s’immuniser à partir de formes dégradées d’un virus amoindri dans sa nocivité ...
       


    • velosolex velosolex 18 novembre 14:18

      @Fergus
      Aucun autre pays européen ne pratique cette règle stupide de limitation à 1 km. Sauf l’irlande, mais en l’agrandissant tout de même à 5 kms. Le sentiment de colère vient d’être logé à la même enseigne que les Parisiens, dans cette caricature de centralisme crispé, et stupide.
      Tous les autres pays ont l’intelligence de l’adaptation par régions....Le coin où j’habite dans le Finistère était indemne, mais a été contaminé par la possibilité offertes aux vacanciers Parisiens de se faire la malle de Paris juste au moment des vacances de la Toussaint, ce qui a abouti naturellement à un cluster. 
      Le confinement n’a de sens que par l’adaptation au terrain. La dynamique, « confinement-ventilation », est le moteur à deux temps d’une irresponsabilité générale, qui aboutit à la continuation de la catastrophe, sur le mode inspiration expiration. Il semble que ce gouvernement à la ramasse donne des coups de menton stupide pour faire oublier ses errements, et en ce sens augmente un peu plus la catastrophe et la désespérance. 
      Il semble qu’on va déconfiner à Noel, encore de façon générale, et permettre aux parisiens de se diriger vers les stations de ski des deux départements de la Savoie, les deux zones les plus infectées en France. Pendant ce temps, on continuera à vous empêcher de vous balader de plus d’un km dans la forêt, où il n’y a personne.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 18 novembre 14:24

      @velosolex

      Il n’y aura pas de trêve des confineurs . Épicétout.


    • velosolex velosolex 18 novembre 14:58

      @Aita Pea Pea
      Pas de trêve pour la connerie. 
      Hier soir j’ai regardé sur la 5 un énième reportage sur les algues vertes en Bretagne : Le résultat du productivisme agro alimentaire, de l’omerta, et des intérêts à courte vue. Toute la politique politicienne de la France est là : Un cavalier victime de ce poison à qui on fait croire qu’il s’est évanoui, simplement en raison de « l’émotion », des morts à qui on refuse à la famille les données biologiques d’empoisonnement....
      Des plages totalement mortes, avec le risque quand tu te ballades, même hors de la soupe verte, de libérer de l’hydrogène sulfuré à des doses mortelles en quelques secondes
      Plus de fric injecté en vain, plus le scandale s’étend, plus les préfets imposent l’omerta. 
      Faut continuer à produire du cochon et des volailles pour les chinois, qui nous l’échangent contre le covid. 
      Voilà résumé notre commerce triangulaire. 
      Bretagne, une terre sacrifiée, visible en replay  : https://bit.ly/3pF1vop
      Tu regardes ça, effaré, tu vois le rôle d’un état à la ramasse, complice du scandale, pédalant dans les algues vertes, cherchant à ne pas heurter les trusts, et tu comprends la gestion du covid.
      Faudrait au moins faire une nouvelle république : Faire des régions autonomes, décisionnaires, et supprimer une fois pour toutes les préfets


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 18 novembre 15:12

      @velosolex

      je l’ai vu aussi : il faut vraiment être dingue pour penser qu’un système de production comme ça va être changé en un claquement de doigt, comme le veulent les écolos.

      Il y a bien eu la sidérurgie lorraine, qui a été supprimée. Qu’est-ce qu’on est mieux maintenant... Cela dit l’agonie a duré des décennies.

      À moins de faire comme les khmers rouges au Cambodge qui ont envoyé les citadins cultiver les campagnes du jour au lendemain. Les résultats n’étaient pas terrible, mais qu’importe.

      Peut-être votre modèle ?


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 18 novembre 15:13

      @velosolex
      Faudrait au moins faire une nouvelle république : Faire des régions autonomes, décisionnaires, et supprimer une fois pour toutes les préfets

      il ne vous vient pas à l’idée que c’est la Bretagne autonome qui a accouché du productivisme porcin et volailler, rigolo ?


    • Fergus Fergus 18 novembre 15:29

      Bonjour, velosolex

      « Faire des régions autonomes, décisionnaires »

      Sans doute faut-il se débarrasser des effets les plus néfastes du jacobinisme. Mais sans aller jusqu’à une autonomie totale des régions. Et cela pour éviter de creuser toujours plus les inégalités entre les plus riches et les plus pauvres. D’où la nécessité de maintenir un minimum de péréquation des ressources entre elles !


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 18 novembre 15:31

      @velosolex

      pour une vraie décentralisation ! Et supprimer ENA et science Popot .


    • velosolex velosolex 18 novembre 15:35

      @Olivier Perriet
      L’émission est resté bien prudente. Mais vu qu’elle dépend de France tv, c’est déjà un miracle de l’avoir faite. Les journalistes n’ont ainsi pas montré que les algues vertes, malgré les milliards injectés en vain continuent de s’étendre inexorablement. Le Morbihan n’était pas trop touché, voilà que la rade d’Etel, et le goff du Morbihan le sont maintenant. Personne ne s’en étonnera au pays. Il y a maintenant des zones sinistrées au tourisme comme celle de saint Michel en Grèves, qui s’étendent...C’est un problème sanitaire et de santé évident, mais aussi écologique, qui est devenu un désastre.
      Les algues vertes en fait colonisent peu à peu toute la façade atlantique...A ’l’ile de ré, on tache de la cacher au touristes. https://bit.ly/2KlyduP
      L’image du claquement de doigt, que vous donnez n’est pas très pertinente, car les plans (plan- plans) remontent à des dizaines d’années. Toujours les mêmes précautions oratoires, les mêmes clichés ; « On nous a demande de nourrir la France après guerre.... » A ce que je sache La France n’a jamais été le Bengladesh affamé, et de plus la quasi totalité de l’agro alimentaire est exportée, à la Chine notamment, de plus en plus avide de bidoche.
      C’est comme ça qu’on pête de plus en plus, en regardant la mer de Charles Trenet, qui danse, le long des golfs verts !
      Je suppose que votre modèle à vous est celui issu du covid. Je vous laisse trinquer à sa santé. C’est le même modèle qui est à la source des algues vertes. Celui de la globalisation, qui impose la destruction de l’éco système


    • velosolex velosolex 18 novembre 15:41

      @Fergus
      A vrai dire, à l’époque où l’on se gargarisme d’Europe, il serait bon de s’inspirer sans faire la révolution de s’inspirer de ce se fait partout ailleurs. Pas un pays ne donne si peu de pouvoir aux régions que le notre. 
      Vous avez vu l’efficacité des Landers ? 
      Le budget affilié aux départements est plus conséquent que celui donné aux régions, qui malgré tout exige des locaux démesurés, flamboyants, inversement proportionnels à leur pouvoir décisionnel.
      C’est le coté africain de la France, qui fait du Centrafrique même dans l’hexagone. 


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 18 novembre 15:42

      @velosolex

      si vous voulez du régionalisme, vous devriez être content, puisque la région Bretagne, avec quelques excroissances du côté Loire-Atlantique et Vendée (mais Nantes est la capitale bretonne historique n’est-ce pas), est la seule de France à s’être spécialisée ainsi.

      Alors, incriminer le préfet derrière, c’est ridicule...


    • velosolex velosolex 18 novembre 15:56

      @Aita Pea Pea
      oui bien sûr, à condition de pas reconstruire à l’identique. Ce sont ces types qu’on a installé partout dans l’administration, qui savent qui se tapent sur l’épaule, qui ont été en compétition pour supprimer des lits dans les hôpitaux.
      Pourquoi ne pourrait on pas gérer la maladie en ternes d’entrées pré établies et de sorties. Zéro stock. Y compris pour les masques. Comme un supermarché. Tout dans la vitrine. On fonctionne à flux tendu. 
      Mathématiquement les accidents créaient du profit. Ils créent des mouvements de capitaux, augmentent les flux. Monopolisent notre attention, justifient notre présence. Vite, dérégulons un peu plus !
      Je me souviens avoir vu peu à peu, dans les hôpitaux où j’ai travaillé, le nombre d’administratifs supplanter celui des soignants. 
      Une nuit, alors que je veillais, j’ai reçu un coup de tél de l’attachée de direction. Je devais accueillir un détenu de la prison d’arrêt. Sans escorte. J’ai rétorqué que la sécurité des patients étaient en danger, du fait évident des risques potentiels, soit de fugue ou de mise en danger d’un tiers. Il m’a été rétorqué que je pouvais être rassuré. Elle venait de faire passer sur la file active de l’ordi , le prisonnier en patient, et que s’il est vrai que je n’étais pas gardien, j’avais néanmoins maintenant toutes les compétences requises en tant qu’infirmier. C’est ainsi qu’on comprend que l’on a change d’époque, et qu’on est dans une culture du mensonge. Pour la suite, je ne m’en suis pas pour autant laissé compté.....


    • velosolex velosolex 18 novembre 15:59

      @Olivier Perriet
      On n’a jamais vu un préfet se distinguer, quel qu’il soit, en bretagne ou ailleurs, par sa dissidence. Mis à part Jean Moulin. Mais maintenant beaucoup de moulins à vents à casquette, qui ne font que renvoyer le message de Paris. 


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 18 novembre 16:14

      @velosolex

      « les administratifs en surnombre »....

      Je suppose qu’il faut comprendre « laissez nous juger nous mêmes tout seuls des moyens dont on a besoin ».

      C’est anti démocratique aussi


    • pemile pemile 18 novembre 16:15

      @velosolex « tu vois le rôle d’un état à la ramasse, complice du scandale, [...] Faudrait au moins faire une nouvelle république : Faire des régions autonomes, décisionnaires »

      Pour tous les sujets de ce documentaire, c’est bien plus la région que l’état qui cautionne et protège ces lobbies.

      C’est aussi les bonnets rouges breton qui ont fait plier l’état pour les portails ecotaxe.


    • velosolex velosolex 18 novembre 16:27

      @Olivier Perriet
      « Rigolo !. »...Je crois bien que vous en dites plus sur vous que sur moi. C’est ce qu’on appelle des propos projectifs. « Imbécile qui se tait passe pour un sage... » Comme dit un proverbe breton

      Où avez vous péché que la Bretagne avait été autonome à un moment donné au cours du siècle dernier....Faudra nous donner vos sources !. 
      Pour l’indépendance, il faut remonter au seizième siècle.
      Ca nous rajeunit pas. Il est vrai qu’à cette époque la Bretagne était riche, vendant ses voiles au reste du monde, avec une grosse production de lin, des manufactures actives, une marine qui était supérieure en tonnage à la marine hollandaise. 
      Le cochon à l’époque, il était dans la cour de la ferme, réservé à la production domestique, comme dans le reste des provinces françaises d’ailleurs. 
      La spécialisation sur un secteur, là l’agro alimentaire vient des pays socialistes. Je me souviens que dans les années 60 on rigolait sur les bancs de l’école quand on apprenait que chaque pays socialiste dépendant de l’URSS était spécialisé dans une production.
      N’importe quel gamin alors était capable de comprendre les dangers et la dépendance liée à ce genre de programmation. Et encore on ne maitrisait pas encore les enjeux environnementaux. Il semble depuis un certain temps que nos enarques possèdent moins de bon sens que des gamins de quatrième d’antan.
      Le covid, mon gars, c’est la même chose que les algues vertes. Une aberration environnementales issue de la pression environnementale et qui nous revient en plein dans la gueule. 


    • velosolex velosolex 18 novembre 16:32

      @Olivier Perriet
      Je crois que beaucoup de patients dans les hôpitaux, après la crise des masques et des lits, ont pu jugé par eux mêmes, comme vous dites
      Vous avez toutes les qualités, si on dire les choses comme ça, pour être un administratif. Ce qu’on appelait autrefois des « ronds de cuir ». 

      Avez vous entendu parlé du covid, seulement ?..
      .On dirait que votre discours plaqué date d’un an, avant la crise, qui a révélé que le roi était nu !


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 18 novembre 16:48

      @velosolex

      Je suis désolé mais quand on demande le confinement de 66 millions de personnes, en leur disant « surtout ne tombez pas malade parce qu’on ne sait pas quoi faire », il n’y a pas de quoi être fier.


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 18 novembre 16:52

      @pemile

      pour solex, c’est binaire :
      ce qui ne marche pas, c’est l’État.
      ce qui marche, c’est le terroir.

      Il parlerait de l’industrialisation de l’étang de Berre, pourquoi pas. Mais en Bretagne, l’élevage industriel est aussi l’œuvre des locaux. Sinon on voit pas pourquoi il n’y a que là que ça se passe comme ça


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 18 novembre 16:52

      @velosolex

      la crise des maaasques... smiley

      Vous avez déjà vu un médecin généraliste porter un masque avant ?


    • velosolex velosolex 18 novembre 17:24

      @pemile
      Les bonnets rouges....
      Rien à voir avec les gilets jaunes, ni les vrais bonnets rouges, mouvement insurrectionnel dit aussi « du papier timbré », qui fit suite à l’imposition outrancière décidé par louis quatorze après ses guerres calamiteuses, qui aboutit en Bretagne à des horreurs. Des enfants à Rennes furent mis au grilloir par les dragons, après avoir mis la ville à sac, et violé les femmes. On fit fondre les cloches des églises. Les archives furent brûles par l’occupant, tant c’était honteux. 
      Le mouvement contemporain des bonnets rouges, n’a absolument pas été représentatif en Bretagne de l’opinion général. Quelques centaines tout au plus. 
      Essentiellement des ouvriers amenés par les patrons du secteur agro alimentaire, et installés sur les ponts au dessus des quatre voies. Puis détruisant des portiques, dans un sentiment d’impunité générale.
      Il est évident pourtant que l’écotaxe aurait été une bonne nouvelle pour les petits producteurs, dans le sens où il aurait financé leur secteur, et désavantagé les gros producteurs et les coopératives, tel « Triskasli » qui fait la pluie, la merde et le sale temps amenant les algues vertes.
      La FNSEA, est partie prenante dans cette histoire, et inutile de dire qu’elle est un état dans l’état. La région a bien moins de pouvoir de décision que ce lobby, dont les adhérents pratiquent une politique qu’on pourrait baptiser de mafieuse, au moins de complètement autiste.
      Il suffit de voir ce reportage, où les plaignants ne parviennent même pas à faire reconnaitre une intoxication évidente, des médecins lâchés par leur hopital, des analyses jamais faites, ou perdues.... pour faire le parallèle avec ce qui se passe en italie du sud. La bas, dans la région de Naples, les fruits sont contaminés, l’eau est polluée. Mais les subventions continuent à pleuvoir. Business as usual. C’est ainsi qu’on arrive au covid. Inutile de débattre sur ce sujet si on n’est pas capable de tirer des rallonges. 


    • pemile pemile 18 novembre 17:40

      @velosolex « Le mouvement contemporain des bonnets rouges, n’a absolument pas été représentatif en Bretagne de l’opinion général. »

      Les hangars de 120.000 poules non plus !

      Pour les histoires de jacobinisme, les menaces de petits tyrans locaux comme Troadec arrivent à peser contre l’état.


    • velosolex velosolex 18 novembre 17:44

      @Olivier Perriet
      Vous comprenez comme vous voulez l’entendre. 
      Même si les régions avaient un pouvoir décisionnel, ça n’empêcherait évidemment pas l’état d’avoir un pouvoir supérieur, en particulier à tout ce qui touche au régalien : Les normes sanitaires et environnementales, leur respect, et la défense de la santé des administrés en font partie.
      Cela devrait rendre impératif l’intervention de l’état pour légiférer de façon énergique, que ce soit sur la pollution à l’étang de Berre, un autre scandale, que celui de l’agro alimentaire en Bretagne. 
      Pour le moment, les régions n’ont aucun pouvoir. Sinon de signer des autorisations administratives que l’état de demande de singer...
      . Quel que soit l’avis des habitants.
      Ainsi le conseil régional avait validé la pertinence de la centrale de Plogoff. On sait ce qui a suivi.......


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 18 novembre 18:06

      @Olivier Perriet

      administratifs en surnombre ... Pour la gestion hospitalière allez voir ce que l’on fait a Valenciennes depuis 10 ans .


    • mmbbb 18 novembre 18:34

      @St Phil le confinement est la stratégie du repli puisque le gouvernement ne pouvait pas adopter une autre demarche faute d une organisation , de tests de masques ; N oubliez pas qu il eut des cours de travaux pratiques afin d en confectionner !! Un rapport du SENAT avertissait en 2015 de la baisse des strock Deja en 2003 , Raoult avait ecrit un rapport sur les maladies emergentes , Il avait dit que notre pays etait mal prepare Devant, la commission parlementaire , il a demonte l organisation du systeme de sante , Il est evident que les caciques veuillent lui faire la peau . 


    • izarn izarn 18 novembre 18:37

      @Fergus
      Pour l’instant le confinement ne sert à rien du tout, et le nombre de« cas » (sic) n’ont rien à voir avec une maladie déclarée. En plus ils augmentent ! De même en Suède, mais dans ce pays, la mortalité reste proche de zéro...
      Bon aprés, les morts de la grippe classifiés covid, et les autres expédiés ad patrem avec le Ritrovil...Décret signé par Castex et Véran. Alors qu’il n’y pas de surcharge dans les hôpitaux.
      Ceci dit, me promener pendant 6 heures hors de chez moi pas de soucis...Pas un seul gendarme à l’horizon...
      Et en plus, du virus : J’en ai rien à foutre !


    • mmbbb 18 novembre 19:07

      @izarn le confinement a une finalité couler l economie ! 


    • troletbuse troletbuse 18 novembre 22:19

      @mmbbb
      Tout à fait. Quand les restrictions arriverent (salaires, retraites, temps de travail, vaccin, censure totale, ...c’est à ce moment que les mougeons ouvriront peut-être un œil mais même pas les deux. Mais il sera un peu tard pour ne pas dire trop.


    • Fergus Fergus 19 novembre 09:16

      Bonjour, izarn

      « le confinement ne sert à rien du tout »

      C’est votre avis. Ce n’est pas celui de la communauté scientifique. Ma belle-fille elle-même, chercheuse en biologie à Pasteur, reconnaît l’utilité manifeste du confinement, mais pas toutes ses modalités.

      « De même en Suède, mais dans ce pays, la mortalité reste proche de zéro »

      Houla ! C’est faux  ! Avec près de 6500 morts pour 10 millions d’habitants (contre 45000 morts en France pour 67 millions d’habitants), la Suède est très près de notre pays en termes de mortalité !!!

      « les autres expédiés ad patrem avec le Ritrovil »

      Fake News ! Ce médicament a été utilisé pour ce qu’il est dans les EHPAD et ailleurs  pour sa fonction sédative auprès de malades en détresse respiratoire, pas pour tuer qui que ce soit !


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 19 novembre 11:32

      @mmbbb

      les tests, quand on en avait pas assez, il en fallait, mais maintenant, on n’en veut plus, ça fait mal au nez.
      Idem pour les masques : ça fait quand même caguer de les porter.

      Raoult seul était super bien préparé, entre un éloge de l’effet placébo, les accidents de trottinette et la Nouvelle Vague, on peut dire qu’il ne s’est jamais gouré smiley


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 19 novembre 11:32

      @Aita Pea Pea

      c’est à dire ?


    • simir simir 19 novembre 16:24

      @velosolex
      En tout cas pour la traverser souvent je n’ai pas remarqué d’efficacité aux Länder.
      Sur la traversée Est OUEST (Nürnberg Sarrbrücken) que des autoroutes en mauvais état des « Brückenschäden » depuis des années avec la vitesse limitée en conséquence, des autoroutes saturées à 2 voies et quand elles sont passées à 3 voies c’est en utilisant le bande d’arrêt d’urgence et avec des voies étroites limitées à 110 km/h
      La régionalisation c’est la catastrophe et rien ne vaut la France une et indivisible.
      Ce n’est pas la centralisation qui pose problème ce sont les hommes qui décident de notre politique. C’est souvent pire en région où le clientélisme règne en plus.


  • Sozenz 18 novembre 11:49

    je me demande pourquoi et comment macron est encore en place ....

    pourquoi n y a il pas demande de destitution.

    pourquoi ceux qui pourraient ne demande pas cette diestitution et brassent du vent en disant simplement c est pas bien ce qui est fait ...

    pourquoi les personnes qui ont quand meme reçus des prix nobel ne sont pas ecouté , et meme mis a l ecart ;

    je me demande pourquoi des personnes comme bdes bill gates qui a des procès au cul pour sa mise en danger d autruit .sont sur le devant de la scene .

    pourquoi les personnes continuent a ecouter bêtement leurs dirigeants qui les même droit à la mort ?


    • Fergus Fergus 18 novembre 11:57

      Bonjour, Sozenz

      « je me demande pourquoi et comment macron est encore en place »
      Tout simplement parce qu’il a non seulement conservé le soutien de la majorité de ses électeurs de 2017, mais gagné du terrain à droite dans l’électorat de LR.

      « pourquoi n y a il pas demande de destitution »
      Par qui et sur quelle base crédible ?


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 18 novembre 11:58

      @Sozenz

      pourquoi ? Mais regardez-vous un peu, vous aurez la réponse.

      Bill Gates, le prix Nobel, la destitution, le coviiiid, les maaaaasques, les gilets jaunes, la réélection de Trump, le soutien à Poutine lorsqu’il viole les Arméniens avec Erdogan :

      Macron est peut-être mauvais, mais ses opposants sont des ânes.

       smiley


    • Arogavox Arogavox 18 novembre 12:02

      @Sozenz
      effectivement , voilà bien un grand mystère devant lequel toute la science moderne reste, de fait, inopérante, impuissante et sans voix !


    • Emohtaryp Emohtaryp 18 novembre 14:45

      @Olivier Perriet

      Macron est peut-être mauvais, mais ses opposants sont des ânes.

      Des ânes, ou ses crypto-complices ??


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 18 novembre 14:48

      @Emohtaryp

      quand je parle d’imbécile, je parle de vous, Pyrathome, alias Cabanul, alias Ribouldingue


    • Emohtaryp Emohtaryp 18 novembre 15:06

      @Fergus Mougeon

      Par qui et sur quelle base crédible ?

       

       smiley

      Toujours pas fait ton vaccin anti médias fake news ??

      Pourtant, ton intoxication cérébrale semble vraiment sévère !

      La « comprenette », c’est pas ton fort, hein ?

      Tu iras consulter quand on t’aura supprimé la moitié de ta petite retraite, n’est-ce pas ?


    • Fergus Fergus 18 novembre 15:35

      Bonjour, Emohtaryp

      Inutile d’être discourtois !

      J’observe que tu ne répond pas à la question. Or, pour destituer quelqu’un, il faut bâtir un solide dossier, et surtout s’appuyer sur des éléments juridiques qui le permettent. Ou est ce dossier ? Quels sont ces éléments ?

      Personnellement, je rêverais de voir des types comme Macron être chassés du pouvoir. Mais cela ne doit pas relever du fantasme !


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 18 novembre 15:45

      @Fergus

      le solde dossier, c’est la photo avec les deux repris de justesse torse nu à Saint-Martin, le doigt d’honneur et tout. Après, il y a eu les gilets jaunes, la répression, toutça.

      Et maintenant, le coviiiid, les maaaaasques.

      ça vous suffit pas ?


    • Fergus Fergus 18 novembre 17:52

      Bonjour, Olivier Perriet

      Soyons sérieux : !a photo, c’est de la roupie de sansonnet. Macron aurait beau jeu de dire qu’il n’avait pas été informé du pedigree des individus, ce qui est d’ailleurs sans doute le cas.

      Pour ce qui est de la répression des Gilets jaunes, et des erreurs de gestion du Covid, on est là sur l’appréciation de la gouvernance, rien qui puisse relever d’un processus de destitution. Et dans les deux cas, Macron pourrait très largement se défausser : sur Philippe et Castaner dans le premier cas ; sur Philippe, Castex, Buzin et Véran dans le second.

      Sans compter que les procédures prendraient des années. De quoi laisser tranquillement Macron finir son mandat, et peut-être rempiler.

      Ce n’est pas sur ce terrain  totalement illusoire  qu’il faut agir, mais sur la mobilisation en vue de 2022 autour d’une candidature de gauche unie pour virer LREM et son candidat et enfin mettre sur pied une politique de progrès social.


    • Eric F Eric F 18 novembre 18:03

      @Sozenz
      Une demande de destitution de Macron nécessite une majorité qualifiée au Parlement, totalement inatteignable même si toute l’opposition se cumulait. Et si même il y avait une destitution, le président du Sénat pendrait l’intérim et convoquerait des élection présidentielles. Or nulle personnalité politique en position d’être éligible s’est radicalement opposée au confinement ou aux prescriptions du Conseil Scientifique, juste sur les modalités.


    • izarn izarn 18 novembre 18:39

      @Fergus
      Quelle base ?
      Crime contre l’humanité par refus de soigner= 30 000 morts !
      Pendaison à Nuremberg.


    • mmbbb 18 novembre 18:46

      @Olivier Perriet Macron a sali l image de sa fonction . Il est de bon ton de critiquer Poutine , mais celui donne toujours une bonne image du president de la Russie lorsqu il porte les habits officiels Je ne vois pas ce dernier au Kremlin etre avachi avec des rappeurs dejantes a motie a poil dans un lieu qui represente le pouvoir . En France , nous sommes descendus bas !! C est certainement pour cette raison que de Gaulle est autant celebre ! 


    • Eric F Eric F 18 novembre 18:51

      @Fergus
      Concernant l’éventualité d’une candidature de gauche unie, la probabilité en est presque nulle, il n’y a aucune dynamique en ce sens.
      Il n’est par contre pas totalement exclu qu’il y ait quelque chose comme ce qui s’est passé aux USA en 2016 : un candidat inattendu et clivant, recueillant la somme des votes anti-système.


    • germon germon 19 novembre 08:19

      @Fergus
      Bonjour,
      Dans une entreprise si un salarié ne fait pas son boulot, on le vire.
      Pourquoi un président qui ne fait pas son boulot ( PRÉSERVER L’INTÉRÊT GÉNÉRAL ) on ne peu pas le virer ?
       « par qui et pourquoi »
      Par des militaires dont l’obligation première est de défendre la RÉPUBLIQUE et ses citoyens (qui n’ont plus le droit de se révolter).
      Pour l’enfermer dans une forteresse pour HAUTE TRAHISON.

      Et ceux qui ne sont pas convaincu de cela, c’est qu’ils n’ont rien a foutre de l’avenir de leurs enfants.

      Bonne journée.


    • Fergus Fergus 19 novembre 09:05

      Bonjour, Eric F

      « Concernant l’éventualité d’une candidature de gauche unie, la probabilité en est presque nulle »

      C’est aussi mon avis, hélas !

      « un candidat inattendu et clivant, recueillant la somme des votes anti-système »

      C’est une possibilité, en effet. Mais une candidature de ce type aurait quand même du mal à émerger en quelques mois. Trump a bénéficié de la très longue campagne des primaires républicaines pour progressivement s’imposer. Et cela ne s’est pas fait « hors système », mais par une stratégie du coucou dans l’un des camps.


    • Aristide Aristide 19 novembre 11:53

      @Fergus

      « Concernant l’éventualité d’une candidature de gauche unie, la probabilité en est presque nulle »

      C’est aussi mon avis, hélas !

      Tout de même, il me semble qu’une candidature de gauche unie doit être précédé d’une approche programmatique discutée ente tous les partis qui pourraient y adhérer. Et là c’est l’inverse qui se passe pour les insoumis, le candidat s’est auto-proclamé, il ne manquera pas la définition du programme de ses seuls partisans, et ensuite il s’agirait de réunir. Foutaise !

      Mais de qui se moque le mouvement des insoumis ? Tous le doigt sur la couture du pantalon face à l’auto-investiture du leader maximo !!!

      « un candidat inattendu et clivant, recueillant la somme des votes anti-système »

      C’est une possibilité, en effet.

      Si vous avez le nom ou les noms de ceux qui pourraient l’être ?


    • troletbuse troletbuse 20 novembre 21:32

      @Fergus
      Vous avez raison Fergus. Et pour la fête de la musique, il n’a même pas vu que le DJ était noir, pédé et fier de l’être. Il ne sait peut-être pas lire.  smiley


  • math math 18 novembre 11:50

    Le confinement de la France est stupide, fallait faire comme les pays Asiatique tout simplement, le confinement est mis en place quand le gouvernement à tout raté !

    Pour cela, il aurait fallut des gens intelligent pour le comprendre !


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 18 novembre 11:59

      @math

      les pays asiatiques, c’est-à-dire ceux dont on nous disait qu’avec le port du masque, ça suffisait pour éviter le confinement ?


    • math math 18 novembre 13:05

      @Olivier Perriet
      Tester-isoler-soigner...mais pour faire cela en France, faut beaucoup de neurones..ce qui manque chez nous !
       smiley


Réagir