mardi 2 mars - par lephénix

Un « crime de santé publique » ?

 

Le nombre croissant d’allergies aux champs électromagnétiques produites par les nouvelles technologies sans fil serait-il en passe de de devenir « le scandale sanitaire le plus grave de notre temps » ? La pression de « certains intérêts » empêcherait-elle d’en prendre toute la mesure en imposant un « usage de masse inscrit dans un choix collectif de société » ?

Dans la solitude de leur cabinet et l'exercice de leur métier, nombre de praticiens de santé, des cancérologues aux dentistes, constatent une montée sans précédent de troubles de santé liés aux nuisances électromagnétiques. En dépit de leurs mises en garde, jointes à celles de nombreux scientifiques et de multiples contestations citoyennes, le « négationnisme » est de mise : la frénésie à developper la 5G et à poser des « compteurs communicants » (Linky, Gazpar, etc.) ne tient aucun compte des risques sanitaires infligés aux populations et des avertissements lancés par d'éminents experts.

Ainsi, l’installation de ces compteurs exigent l’introduction dans l’installation électrique d’un courant porteur de ligne (CPL) à une « fréquence mille fois plus élevée que la fréquence ordinaire du courant électrique alternatif (50 Hz). Ne serait-il pas temps de s’interroger sur les conséquences des interactions électromagnétiques environnementales sur la santé humaine ?

Peut-on vraiment concilier notre addiction aux « nouvelles technologies » sans fil et la numérisation de nos existences, exigeant la pose « sans précaution ni concertation » de toujours plus d’antennes-relais de téléphonie mobile, avec la santé publique et environnementale ?

Une expertise scientifique collective, dirigée par le Pr. Dominique Belpomme et validée au plan international démontre que nombre de nos pathologies sont causées par les ondes électromagnétiques et met en évidence ce qui apparaît aussi comme un véritable « crime de santé publique » : le développement imposé de la 5G et le « manque de reconnaissance de ses conséquences extrêmement graves  ».

 

Le fléau électromagnétique

Cancérologue, le Pr Dominique Belpomme constate « l’existence d’un lien statistiquement significatif » entre l’explosion de certains cancers (leucémies, cancers de la glande parotide, de l’oeil ou du cerveau, mélanomes, etc) et « l’exposition aux champs electromagnétiques ».

Sans oublier les maladies dégénératives ou inflammatoires auto-immunes comme celle d’Alzeimer ou la sclérose en plaques (SEP) : « il est aujourd’hui établi que les champs électromagnétiques pertubent l’immunité et sont donc capables d’induire des dégâts cellulaires et tissulaires potentiellement à l’origine de ce type de maladie ». Voilà une génération déjà, le journaliste scientifique Paul Brodeur alertait contre la pollution magnétique dans son livre-événement, Les courants de la mort (1989, Robert Laffont).

Depuis, qui n’a pas déjà entendu parler de l’électro-hypersensibilité (EHS), cette maladie handicapante produite par les technologies sans fil ? Qui peut encore décemment ignorer que « les apiculteurs déplorent l’effondrement de leurs colonies d’abeilles  » ou que les agriculteurs sont de plus en plus nombreux à constater les dommages sanitaires infligés à leurs animaux d’élevage voire la disparition de leurs troupeaux du fait d’expositions électromagnétiques sauvages survenant dans leurs pâturages ou étables ?

Cherchez l’antenne-relais, l’éolienne, la ligne à haute tension ou l’électricité sale...

Les champs électromagnétiques artificiels produits par l’homme affectent même la biochimie et la biologie des plantes... L’utilisation prolongée ou exacerbée de la téléphonie mobile ne peut que « conduire progressivement à la dégradation de notre environnement terrestre, tant animal que végétal, et chez l’homme, à la mise en péril de la santé des populations  » avec sa prévisible phase terminale : l’extinction possible de l’espèce humaine « si d’ici là aucune considération politique n’est advenue  »...

Les travaux de l’ARTAC (Association pur la recherche thérapeutique anticancéreuse), sous la direction du professeur Dominique Belpomme, démontrent le caractère fatal de la rencontre entre les champs électromagnétiques environnementaux naturels ou artificiels (CEM) avec la matière vivante : ils ouvrent notamment, tout comme les pesticides et autres composés organiques volatiles, la barrière hémato-encéphalique (BHE) qui protège le cerveau des agents pathogènes circulant dans le sang. L’ouverture de ce « filtre séparateur » permet aux toxines, agents pathogènes et autres métaux lourds présents dans la circulation sanguine de pénétrer plus facilement dans le cerveau … Sans oublier les conséquences sur d’autres barrières comme la barrière hémato-oculaire (qui protège les yeux) , hémato-placentaire (qui protège le fœtus), hémato-entérique (qui protège le système digestif) et hémato-testiculaire (qui protège le développement du sperme). Depuis une génération, les radiations des téléphones portables « perturbent les communications au sein des membranes cellulaires, parasitant la communication entre les cellules et notre ADN ».

Or, selon le professeur Belpomme, le nombre de victimes de ces nuisances serait largement sous-estimé alors que les chiffres devraient interpeller : 2 millions de fibromyalgiques, 1 million de personnes atteintes par la maladie d’Alzheimer (35 millions de malades « prévus »...) – sans oublier les cancers, les enfants souffrant d’autisme ou de troubles psychiques, les cataractes… Pour les chercheurs de bonne foi, de vaines polémiques (« non dépourvues d’arrière-pensées politico-économiques ») obscurcissent l’évidence d’un « lien de cause à effet » pourtant clairement établi entre l’exposition aux champs électromagnétiques artificiels et « la dégradation de notre santé et de notre environnement ». De sorte « qu’au minimum, c’est le principe de précaution qui devrait s’imposer et prévaloir ».

Ainsi qu’un nécessaire principe de sobriété énergétique, pour l’heure mis à mal par la « prédominance des intérêts privés sur l’intérêt général ».

 

Le nouvel âge électromagnétique

Nos vies sont condamnées à baigner dans un électrosmog de plus en plus corrosif, avec le déploiement massif et sans discernement de la 5G et notre asservissement accru au machinisme technologique : «  Le stress oxydant est la réponse moléculaire des organismes fonctionnant en présence d’oxygène à toutes formes d’agressions en provenance de l’environnement, qu’il s’agisse de rayonnements, de produits chimiques ou encore de microbes. Les cellules exposées à ces agents produisent alors des espèces moléculaires et des radicaux libres extrêment réactifs et toxiques, ayant la propriété d’oxyder les composants cellulaires et en particulier l’ADN nucléaire et l’ADN mitochondrial  ».

Dominique Belpomme et Philippe Irigaray rappellent que l’induction de ce stress oxydant est « très certainement l’effet biologique le plus déterminant des champs électromagnétiques non ionisants, en raison de sa mise en évidence très fréquente et de ses conséquences physiopathologiques clairement démontrées  ».

Le « négationnisme » électromagnétique procéderait-il d’une « véritable imposture techno-scientifique d’ampleur mondiale, orchestrée par une dictature de la pensée unique  » comme le soulignent Dominique Belpomme et Pierre Le Ruz ? La « compétition » fait rage entre les multinationales de téléphonie vers toujours plus rapide – comme si le « gain » ( ?) de quelques dixièmes de secondes de « connexion » étaient un impératif vital » pour des populations prétendûment en demande de toujours plus de « connectivité ».

Le passage à un nouvel âge électronique, basé sur le « débit ultrarapide de la 5G permettant la gestion de milliards de données collectées  », est présenté comme inéluctable – nul n’est censé s’opposer à la fuite en avant d’un « modèle » pourtant d’ores et déjà à bout de souffle ni autorisé à sauter du train fou du « progrès »...

Les quatre opérateurs européens concernés escomptent un gain potentiel de 225 milliards d’euros d’ici 2025 pour un investissement de 50 milliards : « Trop souvent, ce n’est pas le service rendu pour le bien commun qui guide les acteurs concernés, mais l’appât du gain et l’aspiration à un idéal fantasmatique que ne réclament pas les peuples épris de liberté, de Nature et d’environnement planétaire préservés (...) Il est incroyable qu’avec la mise en place des antennes de la 5G et l’attribution des premières bandes de fréquence aux opérateurs concernés, le développement de la 5G ait débuté avant même que l’expérience scientifique sur les risques sanitaires et environnementaux ait été réalisée, et que l’avis des citoyens n’ait pas été recueilli démocratiquement » …

On se doute que la cybercriminalité et les métiers de la « cybersécurité » s’apprêtent à prospérer de même sur le champ de ruines laissé par cette folle course au « profit ».

Mais... comment se protéger ? Est-il possible encore d’apprivoiser les ondes à l’heure de l’excroissance du nuage numérique et d’adopter des mesures de radioprotection appropriées ? La limitation de l’usage des téléphones portables et autres gadgets électroniques est fortement préconisée ainsi que le remplacement des téléphones mobiles sur socle (DECT) par des téléphones filaires classiques. De même, l’on devrait supprimer l’utilisation du WIFI, des ampoules à basse consommation et bannir les objets connectés de la maison. Le « retour à la terre » est préconisé pour réduire les nuisances liées au courant électrique. Ainsi, l’on veillera à ce que les prises de courant soient équipées d’une prise de terre de bonne qualité et à mettre son corps à la terre, c’est-à-dire ren restant cinq à dix minutes par jour pieds nus sur de la terre ferme. Chacun pourra mener à sa guise ses expériences de mise à la terre en s’assurant d’une rénovation électrique avec du matériel choisi selon le principe de la cage de Faraday pour un habitat électro-sain…

Un « accédant à la propriété » gagnerait à prendre tout son temps pour bien choisir son lieu d’habitation en évitant la proximité de lignes à haute tension, d’un transformateur, d’une centrale électrique, d’une antenne-relais de forte puissance, d’un aérodrome ou d’un terrain militaire équipé de radars, d’une voie ferrée électrifiée, d’une éolienne, etc. De même, « il est essentiel de s’assurer que toutes les sources électromagnétiques internes ont été supprimées »... D’évidence, la « transition énergétique nécessaire à l’essor du numérique conduira à développer encore davantage les réseaux électriques » (Didier Cachard), au mépris de la loi Abeille visant à « limiter l’exposition du public aux champs électromagnétiques  ».

Si la protection de l’environnement semble faire consensus, rien n’annonce pour autant la conscience d’une communauté de destin élargie par une écologie capable de dépasser l’obsession dite « climatique » ni la fin du harcèlement électromagnétique ou l’avènement d’une salutaire sobriété énergétique.

Sans un tel changement de « civilisation », les lumières de la nôtre s’éteindront sur une ultime gabegie - ou le coup de dés de trop... Qui serait le « gagnant » final de cette extinction des feux et des espèces sur une planète changée en non-lieu ?

Belpomme Dominique (sous la direction de), Le Livre noir des ondes – les dangers des technologies sans fil et comment s’en protéger, éditions Marco Pietteur, 416 p., 30 €



135 réactions


  • Clocel Clocel 2 mars 09:09

    Un système immunitaire efficace, c’est pas bon pour les affaires et il faut bien que les chimpanzés du futur communiquent.

    Ah... Le futur cocktails vaccins et ondes électromagnétiques, même les promoteurs de ces saloperies n’en mesurent pas les conséquences.

    Quoi que, les manifestantes britanniques qui luttent contre la présence des nouvelles armes atomiques américaines sur leur sol, ont déjà goûté à la répression par les micro-ondes.

    les premiers bienfaits de la 5G...

    Très efficace !

    Souriez, vous allez vivre des expériences historiques, les nazis n’avaient pas les moyens de développer ces technologies en leur temps, mais rassurez-vous, elles n’ont pas été perdu pour tout le monde.


    • lephénix lephénix 2 mars 10:20

      @ clocel
      « tout est prêt pour que tout empire » ? la sortie de route est au fond de l’espace... avant l’extinction finale, on peut toujours s’aménager une habitation et une vie tolérables, faute de perspectives radieuses mais radiantes à souhait...


    • philippe913 2 mars 11:47

      @Clocel
      on a eu exactement les mêmes discours à l’arrivée du téléphone portable, du wifi, de la 3G, de la 4G, et si on remonte plus loin, à l’arrivée du chemin de fer et de la voiture, et, in fine ? rien.


    • HELIOS HELIOS 2 mars 11:51

      @lephénix

      Entre les catastrophistes et tous ceux qui n’ont pas trouvé leurs place dans la société votre article et votre réaction sont déconnectés de la réalité.

      Un exemple... vous faites l’association entre les compteurs Linky, les interactions électro-magnétiques alors que vous n’écrivez que .« sans fil » .

      On peut être contre ces compteurs communicants, mais pas pour leur technologie ; car ce sont des systèmes filaires (CPL)... seulement pour l’usage qui en est fait. Leur usage sans fil se fait a partir de concentrateurs qui sont loin de chez vous.

       Autre imprécision, vous accusez la 5G en oubliant l’ensemble du bain electro-magnétique dans lequel nous évoluons... mais qu’en est-il ?
      Les mesures faites partout sont quasiment toujours tres inférieures aux normes établies. Bien sûr sur 7 MM d’humains on trouvera toujours quelques pingouins sensibles qu’il faut évidement soigner, mais pas au prix de supprimer la technologie aux autres.
      Et, s’il vous faut un exemple de faux lien que vous essayez de mettre en évidence pour les champs electro-magnétiques pensez qu’il existe des « professeurs » indiquant que l’aspartame et dangereux alors que plus de la moitié de l’humanité en consomme tous les jours de façon normale (on ne fait pas bouillir le Coca !!!) depuis plus de 50 ans. On a le recul pour juger, non ?

      En fait vous êtes peut-être (attention, pas de procès d’intention, hein) comme cette consultation de 150 citoyens tirés au sort qui exige des mesures contraignantes pour * tous * les autres... sauf que ces 150 là ne représentent rien  d’abord parce qu’en démocratie représentative ce sont des élus qui décident  et qu’ensuite l’ensemble des candidats sélectionnés l’ont été parmi des volontaires (donc intéressés et actifs) validés par des sélectionneurs eux aussi intéressés...
      bref que des écolos.

      Les poissons vont-ils élire un oiseau comme roi ?

      Merci pour votre article, souffrez pourtant qu’on en conteste le contenu.


    • lephénix lephénix 2 mars 12:06

      @HELIOS
      il ne vous a pas échappé qu’il s’agit de la recension d’un ouvrage collectif dirigé par un éminent cancérologue où de vrais experts apportent leurs réponses à une question de santé publique  dans la présentation ci-dessus je précise bien être « expert en rien » mais passeur du travail d’autrui et celui-ci mérite amplement débat...


    • joletaxi 2 mars 12:18

      @philippe913
      idem pour les vaccins arn messager... heu....


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 2 mars 12:32

      @philippe913
       
       a contrario, la découverte de la radioactivité a suscité un enthousiasme incroyable : la vente de bijoux radioactifs a connu un succès incroyable. Et même de nos jours ...


    • troletbuse troletbuse 2 mars 12:38

      @Francis, agnotologue
      C’est bien la Vachelot, ministre de la santé alors, qui a autorisée le recyclage des déchets radio-actifs


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 2 mars 12:45

      @troletbuse
       
       Bah ! Il y a recyclage et recyclage. Quelles seraient selon vous les bonnes solutions ?


    • velosolex velosolex 2 mars 12:51

      @philippe913
      C’est ce qu’on appelle faire de l’amalgame. N’oublions pas ceux qui s’en prenaient au tabac, à l’alcool, à l’amiante, soi disant mauvais pour la santé. 

      Le discours négationniste a tenu grosso modo pas loin de cent ans, entre la découverte des effets négatifs, et la mise en garde du consommateur, voir l’interdiction de produits ; On voit la force d’un lobby et des techniques de manipulation, dont la plus courante est de transformer l’opposant, en complotiste, has been, anti progrès, emmerdeur

      Les effets négatifs des ondes ne sont pas que des manifestations hystériques. Baleine, hirondelles, toutes espèces migratoires sont perturbés au point de perdre leur route et de s’échouer sur les plages. Un faisceau de présomptions font sens pour désigner les serial killers opérant en bande organisée. Quand l’un est menacé par une campagne, il désigne un de ces copains. 


    • philippe913 2 mars 13:00

      @velosolexTabac,

      amiante, alcool, mauvais exemples, les scientifiques ont toujours dénoncé leurs effets nocifs, ce sont les politiques qui ont tardé, sous le poids des lobbyes et encore pas partout.

      Si vous regardez ce qu’il en est des champs et ondes, le discours scientifique (qui est maintenant accessible mais qui ne l’était pas le cas au temps des batailles contre le tabac et l’amiante) est très clair : pas d’effet pour les champs magnétiques, effets pour les ondes très énergétiques, mais pas d’autre effet démontré pour les autres.

      Que des animaux, qui ont des capteurs spécifiques que l’on a pas soient perturbés, c’est une chose, mais en tirer des conséquence générales sur des espèces qui n’en ont pas, c’est tout autre chose, et c’est très loin d’une démarche scientifique rigoureuse.


    • velosolex velosolex 2 mars 13:09

      @philippe913
      Non, c’est clairement faux...

       « À notre avis […] répéter sans preuve concluante – même avec les meilleures intentions – que les cigarettes causent des maladies est un mauvais service rendu au public ». Le PDG de Philip Morris déclarait quant à lui en… 1998 : « Quant à savoir si quelqu’un est jamais mort d’une maladie liée au tabac, c’est une question qui n’est pas claire dans mon esprit ».

      .Le tabac a pendant longtemps été évoqué par les instances médicales comme bon pour la santé, comme ils ont tout autant jugé l’alcool, et surtout le vin, utile voir indispensable au travailleur de force. On jugeait raisonnable de donner même encore aux enfants un peu de vin, encore dans les années 50. https://bit.ly/3kE4mM1 

      Histoires d’Info. Quand les médecins américains vantaient les ...

    • velosolex velosolex 2 mars 13:24

      @philippe913

      ,A regarder ce très bon reportage  La fabrique de l’ignorance, qui est passé sur arte. https://bit.ly/3bX30YS
      C’est l’histoire du lobbying. Quand des preuves irréfutables montrent la dangerosité d’un produit, les firmes mettent en œuvre plusieurs techniques
       Tentative de corruption des chercheurs
       Si ça ne marche pas, tentative de diffamation de leurs résultats
       Mise en route, et financement de plusieurs « recherches », visant à noyer l’accusation par de nouvelles études orientées, aux mains de chercheur aux ordres et corrompus. Parfois très malines, comme celle où un de ces labos de recherches autoproclamés, utilisent une race spécifique de rats de laboratoire, ( il en existe près de 1OO) qui sont insensibles aux effets du bisphénol A, dans le but de disculper la dangerosité du produit, qu’ils savent pertinemment toxiques.


    • philippe913 2 mars 13:28

      @velosolex

      Première étude qui fait le lien entre tabagisme et cancer : 1950
      Vous citez le PDG de Philip Morris., vous confirmez tout à fait ce que j’ai indiqué, ce ne sont pas les scientifiques qui ont voulu cacher le problème, ce sont les industriels.
      Sur

      le tabac bon pour la santé, j’imagine que vous parlez d’un temps encore plus ancien où la recherche en la matière n’était pas tout à fait comparable à celle qui se fait maintenant, donc, en fait, complètement incomparable et d’un parallèle très douteux.


    • velosolex velosolex 2 mars 13:39

      @philippe913
      Il n’y a rien de pire que ceux qui ne veulent pas voir. Le lobby du tabac s’est infiltré partout dans les instances gouvernementales pendant plus de cent ans. Les effets cancérigènes de l’amiante sont connus depuis 150 aussi et l’interdiction ne date que d’une vingtaine d’années. Entre les deux dates, le lobbying. 
      Pour le tabac, la bête n’est pas morte. D’où vient donc cette rumeur disant que les fumeurs sont peu impactés par le covid ? On remarquera qu’une autres dit que le vin protège autant. Les instances démentent. Il en restera tout de même quelque chose


    • philippe913 2 mars 13:42

      @velosolex

      ok, très bien, les lobbies dirigent le monde.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 2 mars 13:46

      @philippe913
       
       ’’les lobbies dirigent le monde.’’
       
       Oui ! Qui d’autre selon vous ?


    • sirocco sirocco 2 mars 16:15

      @philippe913

      « ...pas d’autre effet démontré pour les autres [ondes électromagnétiques]. »

      Démontré... C’est bien là tout le problème. Car qui valide une démonstration scientifique dans le cadre d’une action intentée en justice, par exemple, pour voir un préjudice indemnisé ? Un juge !

       
      Or il est communément admis, suite au traitement de nombreuses affaires, que les juges se placent toujours du côté des puissants, des riches, des fabricants, des empoisonneurs... En général ils font traîner les choses jusqu’à ce que les plaignants soient morts ou les faits prescrits (cf. ce qui se passe actuellement avec le chlordécone), sinon ils affirment que le lien entre la cause et l’effet invoqué n’est pas démontré et ils ont beau jeu de s’en tenir à ce genre d’argument car ils sont seuls maîtres de leurs décisions.


    • velosolex velosolex 2 mars 16:42

      @philippe913
      Tout un tas de scientifiques ont achetés par les lobbys évidemment pour faire un mur d’études bidons réactivant le mensonge, et donnant une caution .

      Les études foireuses démentant la nocivité du Roundup, et il y a quelques années du gaucho avec les dégâts occasionnés sur l’écosystème, son édifiantes. 
      On enfonce largement les portes ouvertes. 
      Les influenceurs sont partout, petites mains sur tous les réseaux pour tenter de s’opposer à la vérité. Y compris bien sûr ce site. 


    • sirocco sirocco 2 mars 16:45

      @philippe913

      "ce ne sont pas les scientifiques qui ont voulu cacher le problème [du tabagisme], ce sont les industriels.

       
      Ne nous dites pas que vous ignorez qu’il existe deux sortes de scientifiques : les indépendants, parfois lanceurs d’alertes (qui dénoncent les scandales sanitaires exemple : le Pr Séralini avec les OGM), et ceux qui sont employés par les empoisonneurs pour contrer leurs collègues en pondant des études ou rapports favorables à ceux qui les payent !


    • joletaxi 2 mars 16:49

      @sirocco

      pense pas que Seralini soit un bon exemple, mais si cela vous plaît pourquoi pas ?

      imaginer qu’un scientifique aborde un sujet en tout indépendance d’esprit et financière est une utopie redoutable

      le covid nous en donne de cuisants exemples

      mais on pourrait aussi citer Mickey Man, et sa courbe qui nous a coûté un pognon de dingue, lui il y ajoutait une mauvaise foi crasse


    • philippe913 2 mars 16:53

      @sirocco

      Je dirais plutôt qu’il y a les universitaires, les agences mondiales, les institutions nationales d’un coté, et les labos privés sur lesquels il faut avoir un oeil plus vigilant. Et ne croyez pas que tous les scientifiques mondiaux ne sont que des arrivistes âpres au gain près à raconter n’importe quelle merde qui pourrait tuer des milliers de gens pour qques dollars, c’est très méprisant.

      Seralini est un fraudeur, votre exemple n’est clairement pas bon. D’ailleurs, depuis, aucune étude n’a démontré une quelconque nocivité des OGM du seul fait qu’ils soient OGM. Et puis ça veut dire quoi OGM ? selon quel procédé de fabrication ?
      Les cultures créées par mutagénèse ne sont pas des OGM et parfois même utilisées en bio, alors que ce sont des cultures qu’on a créée en les forçant à muter avec des expositions délétères. Perso, j’ai plus confiance en une plante élaborée finement grâce à crsipr-cas9...


    • philippe913 2 mars 16:54

      @velosolex

      ben toujours pas de preuve de nocivité du glyphosate...quoi que vous en disiez, les seules études foireuses sont celles qui disent que c’est le produit du diable.


    • velosolex velosolex 2 mars 17:43

      @philippe913
      Je vois que je peux vous classer parmi les influenceurs probables. Encarté FNSEA ?


    • velosolex velosolex 2 mars 17:47

      @philippe913
      Les lobbys ?
      C’est pas des boutiques de carambar ni de farces et attrapes qu’ils ont à Bruxelles,. 


    • philippe913 2 mars 18:03

      @velosolex
      influenceur de rien du tout, pas plus dans l’agriculture que dans l’industrie...

      Et ça changerait quoi de toute façon ? ne parlez pas de moi, mais plutôt de ce que je dis.


    • roby roby 2 mars 18:22

      @HELIOS
      Si je vous comprends bien vous êtes pour toutes les saloperies que l’on retrouve (exemple le sable du Sahara sur l’Europe Le 13 février 1960, la France a procédé à son premier essai nucléaire, baptisé « Gerboise bleue » dans le désert du Sahara en Algérie. Soixante ans plus tard, les retombées radioactives des essais nucléaires Français sont encore palpables, et ce jusqu’en Europe, alertent des spécialistes. Mais bon j’espère pour vous que vous n’avez pas de petits-enfants....


    • HELIOS HELIOS 3 mars 00:43

      @roby

      ... comment pouvez vous imaginer que cela puisse laisser indifferent ?

      Il faut simplement etre intelligent et avoir verifié que le cesium 137 a déjà divisé par 4 sa radioactivité et de plus la quantité de cet élément est suffisamment faible pour ne pas être dangereuse.

      Achetez par exemple un petit dosimètre passif que vous gardez dans la poche ou à la boutonnière... en allant au ski a plus de 1600 m d’altitude ou si vous prennez l’avion... et même en promenant en Angleterre, en Bretagne et ailleurs, vous serez plus exposé qu’avec le sable de ces jours derniers.

      Cela n’excuse en rien l’armée d’avoir laissé les lieux des essais sans décontamination, mais c’est un autre problème.

      Et, oui, j’ai des petits enfants, et j’ai peur de ce qui vient de ces régions, hélas pas toujours portés par le vent. Comme vous voyez, chacun ses priorités.


    • babelouest babelouest 3 mars 07:34

      @HELIOS il vous a échappé sans doute que l’ennui avec les sources électromagnétiques artificielles, c’est leur caractère pulsé, qui joue beaucoup. Le CPL du Linky engendre des ondes magnétiques en raison de réseaux non blindés, ondes magnétiques qui transforment les humains passant à moins de deux mètres en antennes à leur tour. Il faut réfléchir à tout cela.


    • I.A. 3 mars 11:18

      @babelouest

      Exact, et il faudrait déjà commencer par là : blinder tout le filaire courants forts, de même que tout le filaire courants faibles !

      Ensuite, il semble inévitable que, parmi toutes les interactions/combinaisons possibles (avec les cellules vivantes, animales comme végétales, et avec d’autres ondes électromagnétiques d’intensité ou de fréquence différentes) dans le passé, le présent et l’avenir, certaines ont été, sont ou seront néfastes pour l’homme.

      Pourtant oui, nous baignons, déjà au naturel (sans aucun artefact), dans des champs électromagnétiques, ceux de la Terre, ceux du Soleil...

      Sur le vivant, l’électromagnétisme favorise les mutations, positives comme négatives.


    • babelouest babelouest 3 mars 13:13

      @I.A. oui, absolument. En revanche quand il s’agit d’ondes artificielles, ce sont généralement des ondes pulsées, ce qui est bien plus néfaste à puissance égale que des ondes régulées comme le courant électrique normal. Les pulsations engendrent des chocs : c’est bien pourquoi, quand en 2000 les spécialistes indépendants du monde entier se sont réunis à Salzbourg, ils ont défini une norme « raisonnable » pour ce genre d’ondes, incluant les effets non-thermiques : c’est tout simplement mille fois moins que la norme officielle européenne, et singulièrement française.
      .
      Beaucoup d’autres pays se sont astreints à bien moins. En France en revanche, et par ricochet dans les normes maxi de l’union européenne, on a défini que seuls les effets thermiques sont à prendre en compte, merci la direction d’Orange qui à l’époque s’appelait Thierry Breton. On sait quel rôle il joue aujourd’hui. J’ai eu l’occasion d’assister à une conférence d’une « spécialiste », co-auteur de la norme, pour qui seul comptait le thermique parce que les autres effets dépendent du métabolisme de chacun, et ne sont donc pas réductibles à un « standard ». J’ai pu lui parler un peu, et elle défendait mordicus son modèle tellement plus prévisible. En revanche, une dame, médecin spécialiste de terrain, déplorait cet aveuglement.
      .
      Doit-on miser sur les aspects positifs des mutations ? Suivant scrupuleusement les informations au compte-goutte résultant des études sur les habitants déplacés de Tchernobyl ou Fukushima depuis 2011, je suis inquiet. Quant à ce qui pourrait être intéressant concernant le voisinage de la catastrophe de 1957 au centre d’étude de Maïak (juste un peu a nord du Kazakhstan), échelon 6, on peut dire que rien ne filtre. Je pense d’ailleurs que la plupart des gens n’en ont JAMAIS entendu parler.


    • I.A. 3 mars 18:41

      @babelouest

      Merci pour ces infos, je n’étais pas au courant 
      (RèglementationsKychtym/Mayak)

      Vous avez raison, les mutations rapides sont généralement synonymes de cancers. Et sur le plus long terme, cela ne concerne que nos lointaines descendances (ce qui ne signifie pas nécessairement que ce serait positif...)


    • Adèle Coupechoux 3 mars 19:02

      @philippe913

      Sauf que Mosanto, pas vraiment réputé pour la qualité de ses produits, a acquis fin 2016 les droits d’exploitation de Cas9...


    • philippe913 5 mars 15:09

      @Adèle Coupechoux

      Pourquoi est ce qu’il faut que vous racontiez en permanence des mensonges....
      https://www.lefigaro.fr/sciences/genetique-le-nobel-de-chimie-a-la-francaise-emmanuelle-charpentier-et-l-americaine-jennifer-doudna-20201007


    • Adèle Coupechoux 5 mars 17:16

      @philippe913

      Avez-vous lu ce que j’ai écrit ? Pourquoi faut-il que vous passiez votre temps à détourner les propos ? De quelle école sortez-vous donc ? Vous avez été bien dressé à ce jeu.

      Surtout que vient prouver votre article concernant Mosanto ? Je ne remets pas en question le Cas 9. Mais plutôt l’utilisation qui pourrait en être faite entre de mauvaises mains. 

      Voici des preuves de ce que j’avance sur Mosanto :
      https://blogs.mediapart.fr/victorayoli/blog/150916/monsanto-bayer-fusion-de-l-agent-orange-et-du-zyklonb

      https://www.liberation.fr/planete/2019/05/14/proces-contre-le-roundup-monsanto-condamne-a-verser-deux-milliards-de-dollars_1726807/

      https://up-magazine.info/securite-alimentaire-2/securite-alimentaire/6153-monsanto-achete-la-licence-du-crspr-le-plus-puissant-outil-de-manipulations-genetiques/


    • ASTERIX 13 mars 18:55

      @lephénix
      APRES LES 39 Glorieuses LES 30 malheureuses

      DEPUIS le règne de POMPIDOU vendu a la FINANCE banquier jusqu’a macron « banquier »
      tout le service public a été bradé + la police+ MEME LES VIGNES !!!!

      L AGCS traité accord générale de privatisation ses services « A REGNE

      actuellement rien ne va plus après les banques les LOBBYS COMME BIGPHARMA LES GROS LABOS PFIZER SANOFI MERCK ASTRA SENECA
      achètent les »zèlus" qui deviennent lobbysyes et achèt comma MME BUZYN ET SE MARIS L ont fait .. sarko salomon dgcs ont assommé l’un veut revenir après ses fiascos L ’autre veut rester une paie de DGS et les remunerations occultes des labos pharmas ILS SONT ARCHI MILLIONAIRES COMME MME BUZYN

      ILS ONT TOUT CASSE POUR ENRICHIR FINANCES ET LABOS INTERNATIONAUX §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

      IL NOUS RESTE LES YEUX POUR PLEURERET PLUS DE BONNE SANTE PUBLIQUE ;; ;; ;; ; AGONISANTE §§§§§§§§§§§§§§§§§§


  • Decouz 2 mars 09:28

    Qu’en est-t-il des aimants naturels qui sont utilisés en acupuncture ou autrement dans un but thérapeutique ?

    Je ne pose pas la question de la validité scientifique de ces aimant, utilisés depuis très longtemps, qui ne sont pas « électriques », mais de savoir quel serait leur action par rapport à ces sources nouvelles de pollution. Protection, aggravation, rien ?

    Y a-t-il si ce n’est des études du moins des témoignages ? Je m’en sers souvent pour les tendinites, mais je ne suis pas en mesure de constater si il y a un effet par rapport aux ondes magnétiques des appareils et des circuits électriques.


    • Decouz 2 mars 09:32

      @Decouz
      à savoir que par ex dans les aimants vendus, certains sont recommandés pour protéger pendant le sommeil (ou corriger le magnétisme naturel de la terre si le lit n’est pas orienté correctement).
      Encore un fois ma question est plutôt de savoir si cet aspect a été envisagé, même à titre d’hypothèse ou de simple croyance/ressenti subjectif.


    • lephénix lephénix 2 mars 10:14

      @Decouz
      dans le climat actuel d’ignorance entretenue et de tromperie « scientifique », cette piste n’a pas encore été explorée comme il faudrait et mériterait un article en soi... nous ne sommes qu’au tout début d’une « prise de conscience » quant à cette nouvelle donne de santé publique : faudra-t-il attendre, comme pour l’amiante, une interminable phase de déni de réalité avant les premières avancées judiciaires ? nous n’en avons plus le temps et l’ampleur du problème devrait interpeller tous les « intéressés »... Toute piste est bonne à explorer pour tenter d’atténuer le mal sournois qui sape nos défenses immunitaires...


    • Djam Djam 2 mars 11:38

      @Decouz
      Les ondes émises par les aimants n’ont rien à voir avec celles de nos nombreux appareils fonctionnant sur des fréquences hertziennes particulières.

      La plupart des ondes utilisées par nos téléphones, wifi et assimilés sont des ondes de basse fréquence. De surcroît elles sont « travaillées » de façon artificielle (captées, canalisées, relayées par antennes, etc) ce qui a pour conséquence de créer ce qu’on appelle un « brouillard électromagnétique » qui pollue littéralement le champs d’ondes naturelles terrestres. 

      Les échouages chroniques de divers catégories d’animaux démontrent sans ambiguïté que ce brouillard perturbe les déplacements animaliers qui, eux, possèdent des capteurs subtiles dans leur organisme pour se déplacer vers des lieux vitaux pour eux.

      Tous ceux qui ont approfondi le système de fonctinnement très subtiles du corps humains savent que chacune de nos cellules a une polarité + /  qui finit par être totalement déréglée dans un environnement traversé d’ondes basse fréquence. Les maladies dites de dégénérescence découlent, d’une part de ce que nous ingurgitons (malbouffe toxique, métaux lourds...) et d’autre part des ondes qui envahissent tout l’espace.

      Les aimants émettent des ondes magnétiques naturelles. Ces ondes ont en quelque sorte une histoire, celle de la vie tellurique de notre planète. Leur émission sont en cohérence avec un environnement naturel... d’où leur effet curatif qui, selon le bon usage, rééquilibre effectivement les polarisés perturbées de nos cellules quand il y a inflammation locale. C’est pourquoi ça soulage !

      En espérant vous avoir un peu éclairé smiley


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 2 mars 11:41

      @Decouz
       
       votre question m’interpelle au sujet des aimants permanents.
       
      Ce qui caractérise les ondes (électro-magnétiques entre autres), leurs propriétés et leur nocivité, outre leur puissance locale ressentie, c’est leur fréquence.
       
      Par définition, un champ magnétique permanent a une fréquence nulle. La conclusion s’impose d’elle même, non ?


    • philippe913 2 mars 11:50

      @Djam
      les effets démontrés des aimants (naturels ou pas, en quoi un aimant naturel serait différent d’un synthétique qui génère le même champ ?) sur la santé humaine :
      rien, nada, zéro.

      mais si vous voulez y croire, libre à vous de dépenser votre temps et votre argent en thérapeutiques illusoires..


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 2 mars 11:54

      @Djam
       
       ’’Les aimants émettent des ondes magnétiques naturelles.’’
       
       Non, un aimant crée un champ magnétique stable. Une onde est un champ « ondulé » : la valeur du champ en un point de l’espace oscille autour de zéro en même temps que son sens (vectoriel) s’inverse.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 2 mars 11:59

      @philippe913
       
      un « champ magnétique synthétique » c’est un champ magnétique ordinaire produit par un électro-aimant. Si l’électro-aimant est alimenté par un courant alternatif, alors il produit une onde magnétique qui se propage autour de lui dans l’espace selon une géométrie qui lui est spécifique.
       
       La fréquence de cette onde sera la même que celle du courant d’alimentation. Les ondes magnétiques basses fréquences sont inoffensives. Du moins, je le crois. Ceryains prétendent qu’elles sont bénéfiques. Bernard Dugué en a déjà parlé.


    • Decouz 2 mars 12:28

      @philippe913
      Bien une expérience, une tendinite durait depuis des mois (c’est le cas des tendinites de la coiffe des rotateurs, elles finissent en général par passer, mais les soins peuvent aider ou soulager), expérimenté tout massages, médicaments (dangereux souvent) ondes de chocs, plantes, et une nuit sans y croire je mets un dispositif avec des aimants, le matin plus de douleurs, et fini (du moins jusqu(’à la prochaine fois) alors je veux bien que ce soit un placebo, mais alors c’est un placebo qui fonctionne mieux que les autres au moins pour moi (vérifié sur les genoux également et plusieurs fois par la suite sur les épaules).


    • Decouz 2 mars 12:41

      @Decouz
      Champs magnétiques pulsés utilisés par les sportifs entre autres :

      http://www.infocemp.fr/article-les-conseils-du-medecin-44730731.html


    • philippe913 2 mars 13:05

      @Decouz

      anecdote invérifiable


    • Decouz 2 mars 14:00

      @philippe913
      juste pour moi et pour ceux qui ont expérimentés


    • Decouz 2 mars 14:08

      @philippe913
      Peut-être n’avez vous jamais eu de tendinite qui dure des mois, qui ne cède (ou très peu) à aucun des traitements médicaux, certains étant même nocifs (anti inflammatoires), donc vous essayez ce qui est proposé : les plantes, l’argile réduisent ou stoppent l’inflammation, la kinésithérapie aide également donc en cas de tendinite, j’utilise tout ça.


    • Decouz 2 mars 14:23

      @Decouz
      D’ailleurs si c’est une anecdote elle n’a pas à être vérifiée, considérez que c’est un conte.


    • philippe913 2 mars 15:26

      @Decouz
      c’est exactement ce que je fais.


    • simir simir 2 mars 15:34

      @philippe913
      J’ai fait pas mal de sport dans ma vie et je confirme lors d’entorses le kiné faisait passer un courant « galvano ondulé » pour les soins.


    • philippe913 2 mars 15:40

      @simir
      un courant électrique, pas l’application d’aimants....


    • popov 2 mars 16:47

      @Francis, agnotologue

      Par définition, un champ magnétique permanent a une fréquence nulle. La conclusion s’impose d’elle même, non ?

      Les aimant n’émettent d’ailleurs pas d’ondes magnétiques pour la bonne raison que cela n’existe pas.

    • popov 2 mars 16:53

      @simir

      J’ai fait pas mal de sport dans ma vie et je confirme lors d’entorses le kiné faisait passer un courant « galvano ondulé » pour les soins.

      Le courant continu ou à basses fréquences produit des contractions musculaires, mais à hautes fréquences, le courant produit uniquement un échauffement des tissus traversés sans produire de contractions.

    • Adèle Coupechoux 2 mars 17:50

      @Francis, agnotologue

       Les ondes magnétiques basses fréquences sont inoffensives

      Je n’en suis pas sûre.
      https://www.anses.fr/fr/content/effets-sanitaires-li%C3%A9s-%C3%A0-l%E2%80%99exposition-aux-champs-%C3%A9lectromagn%C3%A9tiques-basses-fr%C3%A9quences

      En rapport avec les éoliennes, j’ai lu aussi que les infrasons sont des basses quasi impossibles à entendre mais malgré tout nocives pour les êtres vivants. Pour les dauphins, les baleines, cela entraîne des dysfonctionnements d’écholocation et pour les hommes, le sommeil peut-être perturbé.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 2 mars 17:58

      @Adèle Coupechoux
       
       ni les ondes acoustiques ni les ondes magnétiques ne sont des ondes électro-magnétiques, par définition.
       
      Les infrasons ne sont pas dangereux par le fait de leur fréquence mais par le fait d’une trop grande intensité. Comme on ne les entend pas on ne peut s’en protéger. Une grande intensité nécessite une grande puissance d’émission.


    • Adèle Coupechoux 2 mars 18:25

      @Francis, agnotologue

      En tout cas, elles ont en commun ces ondes, d’avoir des hertz (fréquence et longueur d’onde).
      Par exemple, chaque couleur correspond à une radiation électromagnétiques.
      Le sujet est vaste et passionnant.


    • Djam Djam 9 mars 20:10

      @philippe913
      Merci de me rappeler qu’en effet je suis libre... enfin, on a tous un « sentiment » de liberté, n’s’pas ?

      Et j’en profite aussi pour vous dire que je dépense pas spécialement mon argent dans des « thérapeutiques illusoires »... la preuve, je n’ai ni toubib « référent », ni mutuelle et... je ne me fais pas vacciner smiley


  • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 2 mars 11:41

    La prolifération des pollutions apporte de l’eau aux moulins des créateurs d’ignorance.

     

     Francis, agnotologue


    • Giordano Bruno 2 mars 16:16

      @Francis, agnotologue
      Je viens d’aller lire la définition du mot « agnotologie » sur le lien que vous indiquez. Je lis :

      « L’agnotologie est l’étude de la production culturelle de l’ignorance, du doute ou de la désinformation. »

      Il y a quelque chose qui cloche gravement dans cette définition. Peut-être peut-on faire un rapprochement entre ignorance et désinformation, encore que ce soit des concepts bien différents. Mais que diable le doute vient-il faire dans cette galère ? L’ignorance et la désinformation sont des maux qu’il est bon de faire reculer. A contrario, le doute est une attitude intellectuelle noble. L’association de ces trois concepts est franchement incongrue. C’est comme si on englobait dans un concept l’étude des grenouilles, des girafes et des équations du second degré.

      Je lis ensuite sur le même lien : Dans une acception générale, l’agnotologie peut désigner l’étude de l’ignorance au sens large.

      Que vient faire l’étude du doute dans une étude de l’ignorance. Sauf à remarquer que le doute peut mettre fin à l’ignorance.

      Mais l’objectif de ce mélange contre nature ne serait-il pas plutôt de jeter le discrédit sur l’esprit critique en assimilant le doute à l’ignorance ?


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 2 mars 16:29

      @Giordano Bruno
       
       il ne faut pas confondre ignorance et production d’ignorance, doute et production de doute.

      On n’enseigne pas des mensonges : on les répand. On enseigne le doute pour aider ; on le répand pour égarer.
       
      Et s’il ne faut pas amalgamer doute et ignorance, vous avez raison, en revanche il convient de savoir que la production de doute et la production d’ignorance relèvent toujours des mêmes mauvaises intentions.
       

       


  • Bertrand Loubard 2 mars 12:05

    Merci pour cet intéressant article. On peut mettre en parallèle les intérêts de l’industrie du tabac et les « protections » dont les propriétaires ont joui malgré la montée en puissance des preuves et des « scandales ». Il en est de même des pesticides, insecticides, désherbants, engrais, etc. ..... Actuellement certains gouvernements profiteraient même du « choc Covid-19 », pour autoriser le déploiement de la 5G avant que les études d’incidence ne soient achevées !!!! Je crains malheureusement qu’avec le Trans humanisme, comme avec toutes les autres « pandémies » à virus .... la partie ne soit perdue ... Ceux qui ont les vaccins ont évidemment les virus, ne fut-ce que pour « faire » des vaccins et pourquoi pas l’inverse ???°Et ceux qui ont la 5G et qui auront les autres maîtrises sur la production des champs électromagnétiques qu’auront-ils aussi ? ..... notre silence ? Bien à vous.


    • lephénix lephénix 2 mars 12:16

      @Bertrand Loubard
      le silence des agneaux et le glissement des pantoufles sur les parquets de nos renoncements ?
      que réclament les peuples supposés « épris de liberté, de nature et d’environnement planétaire préservés » ?
      depuis le discours sur la servitude volontaire de la boétie (1576), il y a eu coca, nutella, le « mobile » le « smartphone » , des bulles et des krachs et quelques guerres de prédation de plus... les guerres d’aujourd’hui seraient-elles d’ores et déjà perdues, faute d’avoir déclarées et affrontées/livrées en âme et conscience ?


    • Bertrand Loubard 2 mars 15:37

      @lephénix
      Merci de votre réponse.Nos libertés de nous exprimer et de nous déplacer sont déjà irréversiblement et irrémédiablement « brimées » ... et cela initiera inévitablement nos velléités de violence qui, à leur tour, légitimeront la leur, en guise de défense préventive .... et c’est celle-là qui mettra fin à la « Guerre de Neuf Ans ». Bienvenue chez le Epsilons et notre Soma. Nous serons bienheureusement lobotomisés électro-magnétiquement .... Cela ne nous fera que du bien .... (A. Huxley)
      Bien à vous.


    • simir simir 2 mars 15:49

      @Bertrand Loubard
      Combien de fois faudra vous dire que la 5 G et notamment chez Free c’est 95 % du réseau en 700 Ghz, soit les canaux 50 à 59 que la TNT a du céder il y a 3 ou 4 ans.
      Ce sont les canaux les plus bas en fréquence et même la 2G était au dessus.
      La modulation c’est la même : modulation d’amplitude en quadrature à 64 ou 128 (ou plus) états de phase.
      Arrêtez de trembler avec ce qui est déjà utilisé depuis longtemps.
      Il y a même la 5G (nonstandalone) qui passe par les équipements 4 G.

      Maintenant tous les modems internet (je n’aime pas le terme globish box car nommer cela une boite c’est simpliste) ont la wifi en 5 GHz. Combien de maladies à cause de cela ? Et dans ce cas c’est du 100 mw à proximité soit beaucoup plus qu’un signal venant d’une station terrestre à 500 m.
      Quant à la date d’introduction de la 5G, beaucoup de pays l’ont eu avant l’arrivée du COVID
      C’est en France que nous sommes en retard (comme souvent)


    • popov 2 mars 17:09

      @simir

      Combien de fois faudra vous dire que la 5 G et notamment chez Free c’est 95 % du réseau en 700 Ghz, 

      700 GHz ? Vous êtes sûr ?

      Je dirais plutôt 700 MHz pour des longues distances, 3,5 GHz pour les gros débits et 2,1 GHz comme compromis entre les deux.

      700 GHz, c’est de l’IR-C, de l’infrarouge lointain.


    • Bertrand Loubard 2 mars 17:16

      @simir
      Merci de votre réaction. Je suppose que vous n’êtes pas migraineux .... Moi aussi j’ai cru un certain temps que le tabac .... jusqu’à un cancer de la vessie .... dont je suis sorti par immunothérapie .... Mais les chiffres de l’industrie du tabac ... n’étaient-ils que des fake news de complotiste ? ... Comme les chiffres du Diesel Gate de VW ? Après tout le DTT ce n’était pas si mauvais que cela .... avez-vous connu des « victimes » ? Evidemment l’agent orange et Fallūjah c’était pour notre sécurité et la légitime défense préventive de nos valeurs menacées dans leur progrès ........ Bien à vous.


    • lephénix lephénix 2 mars 21:42

      @Bertrand Loubard
      la liberté n’abdique pas ni ne se laisse brimer, « nos libertés » sont à reconquérir sur nos renoncements, sur notre apathie ou notre consentement à la « grande régression » en cours.dont la trajectoire de « solutions » passe par notre spoliation.. accepter notre dépossession puis notre effacement « pour notre bien » ? la lecture de l’Histoire se brouille dans la lumière bleue des écrans, se serait-elle perdue ?


  • Lugsama Lugsama 2 mars 12:09

    Dire qu’on à connu les mêmes lubies avec l’électricité.


    • joletaxi 2 mars 12:19

      @Lugsama

      l’électricité tue, tous les jours
      comme la bagnole


    • velosolex velosolex 2 mars 13:32

      @Lugsama
      A force de démentis nous avons continué dans la voix suicidaire. Il restait des preuves sans cesse à apporter. Même quand les glaciers nous fondent sous le nez, que l’eau passe au dessus nos bottes, et que 70 pour cent des espèces animales ont disparu, nous nions notre responsabilité.
      A la limite nous acceptons le principe des cops. « Nous l’avons fait » criez Holland, avant de se retirer à la Lanterne....
      "Nous avons dix ans pour commencer à agir. ’
      Message répété en boucle maintenant depuis 5O ans....
      Arrive le covid, tout petit, comme monsieur propre, mais qui fait le maximum. Les masques tombent, au fur et à mesure que nous en mettons d’autres sur nos bouches. 
      Jusqu’ici, tout va bien, disait on hier


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 2 mars 13:40

      @velosolex
       
       ’’nous nions notre responsabilité.’’
       
       Et pourquoi ? Parce que l’industrie nous donne de mauvaises raisons aux désastres observés. Nous n’y croyons pas, et pour cause. cf. votre propre post au sujet de la fabrique de l’ignorance, du doute.
       
      Par exemple, la fonte des glaciers et banquises n’est pas due au réchauffement climatique mais aux suies noires qui s’y déposent, et qui en modifient dramatiquement l’albédo de surface.
       
       L’explication d’un excès de CO2 est bidon, plus personne n’y croit : résultat, on ne fait rien ; il faudrait interdire le trafic maritime qui utilisent une huile quasi brute et polluent plus que nos activités légitimes.


    • simir simir 2 mars 16:10

      @velosolex
      Ça veut dire quoi Groënland ?
      Je te laisse chercher.
      Au moyen âge ily a eu l’optimum médiéval et il faisait beaucoup plus chaud que maintenant. Les pets des chevaux sans doute.
      Les carottages faits dans les glaces polaires révèlent que c’est l’augmentation en C0² qui suit l’élévation de température et ceci 200 ans après et non l’inverse.


    • Xenozoid Xenozoid 2 mars 16:30

      @simir

      Au moyen âge ily a eu l’optimum médiéval et il faisait beaucoup plus chaud que maintenant

      et surtout Erik avait besoin d’amis


  • juluch juluch 2 mars 12:20

    L’électromagnétisme est de partout dans la nature il me semble.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 2 mars 12:41

      @juluch
       
       ’’L’électromagnétisme est de partout dans la nature’’
       
      Non, vous confondez avec le magnétisme, qui n’est que faiblement répandu dans la nature.


    • philippe913 2 mars 13:02

      @Francis, agnotologue

      oui, il voulait peut-être dire, les ondes électromagnétiques sont partout dans la nature, on baigne dedans en permanence...


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 2 mars 13:09

      @philippe913
       
       les ondes électromagnétiques naturelles sont celles qui ont permis la vie. Les ondes électromagnétiques anthropiques risquent de la détruire. Nuance donc.


    • philippe913 2 mars 13:15

      @Francis, agnotologue

      les comparer ainsi « sans poser la question de doses, d’intensité, il fallait oser ».


    • philippe913 2 mars 13:40

      @Francis, agnotologue

      bon, comme vous ne voulez rien entendre, je fais les recherches pour vous, 37000 décès par cancer de la peau par an, dont le facteur de risque principal est l’exposition au soleil.

      Dans votre article, il est indiqué que si on savait déjà que de fortes doses de rayonnements avaient des effets néfastes, il semblerait que de faibles doses (enfin, la dose maximale annuelle admissible pour un travailleur du nucléaire) mais répétées sur de longues années, puisse donner une augmentation de 25 à 26% de risque de décéder d’un cancer solide.

      sans vouloir m’avancer, je pense que ça fait nettement moins que les 37000 précédemment cités.

      Donc encore une fois, naturel/artificiel, ça n’a aucun sens.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 2 mars 13:45

      @philippe913
       
       ’’Dont le facteur principal de risque est le soleil’’
       
       
       bis repetita placent :
       
      Les crèmes solaires ne protègent pas contre le cancer de la peau, au contraire : les meilleures ont pour effet de permettre une plus longue exposition au soleil. Une trop longue exposition. Les plus mauvaises c’est pire.
       
      Vos études trouvées sur Google relèvent comme 99% des études publiées dans les médias MSM, de la fabrique de l’ignorance, en occurrence des fabricants de produits solaires..
       
       cf. le commentaire de velosolex.
       


    • philippe913 2 mars 14:22

      @Francis, agnotologue

      mais qu’elles protègent ou pas, ça n’était de toute façon pas le sujet. Pourquoi en parler alors ?


    • juluch juluch 2 mars 14:39

      @philippe913
      Oui

      J’ai posté rapidement...


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 2 mars 15:14

      @philippe913
       
       ce n’était pas le débat ? On ne eut parler des cancers de peau sans évoquer le rôle des crèmes solaires. ça vous dérange ?


    • philippe913 2 mars 15:25

      @Francis, agnotologue

      pas du tou, vous évoquez le caractère mortifère des rayonnements d’origine humaine en les opposant à ceux d’origine naturelle, je vous démontre que ceux d’origine naturelle tuent énormément plus que ceux d’origine humaine, et vous faites une digression sur les crèmes solaires.

      en gros, vous essayez d’éviter de reconnaitre que vous vous êtes trompé en emmenant le débat sur un autre terrain, j’ai bon ?


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 2 mars 15:51

      @philippe913
       
       non, vous n’avez pas bon. C’est vous qui êtes dans le déni de mes arguments : je soutiens que la croyance en la dangerosité du soleil résulte d’une ignorance fabriquée. Pas besoin de dire aux gens de ne pas trop s’exposer au soleil : il leur suffit de se mettre à l’ombre avant d’attrape des coups de soleil. Tout le monde sait ça. Les excès de rayonnement solaires sont dus à la croyance que les crèmes solaires protègent.
       
       Dites moi comment on peut se protéger des radiations atomiques ou des ondes 5G ?


    • philippe913 2 mars 16:18

      @Francis, agnotologue

      vous mélangez tout. Que la surexposition relève d’une ignorance fabriquée ou non, il n’en reste pas moins que cette surexposition cause des dizaines de milliers de morts tous les ans. La lumière naturelle et nourricière du soleil cause ces morts.
      vous êtes ok avec ça ?

      Les radiations atomiques, quant à elles, depuis qu’on les utilise, sont très très très loin de ce bilan, et oui, elles sont dangereuses. C’est pourquoi on s’en protège.

      Les ondes 5G, en ce qui les concerne, c’est plus ou moins les mêmes fréquences que le wifi non ? vous voulez également interdire le wifi donc ? quelles sont les conséquences sanitaires du wifi depuis qu’on l’utilise ?
      et quelles sont les conséquences sanitaires des ondes artificielles que l’on utilise depuis des dizaines d’années ? pour la radio, la télé, le téléphone ? Rien, nada.

      La distinction naturelle / artificielle au sens de dangerosité inhérente est complètement inepte.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 2 mars 18:18

      @philippe913
       
       ’’vous êtes ok avec ça ?’’
       
       Non. C’est la surexposition, qui est responsable, mais pas que. Vos informations ne valent guère plus que celles qui soutiennent que l’HCQ est dangereuse sans dire que c’est seulement si elle est administrée à des doses de cheval.
       
       Vos intentions malhonnêtes de banaliser les ondes électromagnétiques vous poussent à dire que le soleil est dangereux ! Quelle aberration.
       
      La puissance d’un émetteur wifi est sans commune mesure avec celle d’un émetteur 5G.
       
      Par ailleurs, en ce qui concerne la téléphonie, ce ne sont pas tant les émetteurs qui sont dangereux que les mobiles eux-mêmes : ce sont des émetteurs de forte puissance (plus qu’un appareil wifi) et qui sont très près du corps.
       
       Pour finir cette discussion stupide, la dangerosité n’est pas liée à la distinction entre ondes naturelles et ondes artificielles, mais à leurs usages respectifs.
       


    • Ouam Ouam 2 mars 18:38

      @Francis, agnotologue
      « La puissance d’un émetteur wifi est sans commune mesure avec celle d’un émetteur 5G. »

      Bjr,
      Vous avez totalement raison

      La comparaison est en gros pour les « beotiens » si je devais situer l’échelle
      C’est en gros rentrer dans un mur de pleine face à...
      1km/h (le wifi) et rentrer dans ce meme mur à 200 km/h (la 5G)..
       
      L’effet n’est pa exactement le meme smiley
       
      De plus le wifi est confiné sur 2 ou trois bandes de frequences
      Celle en 2Ghz la plus classique
      Celle en 5Ghz qui est plus large (plus de debits en vitesse, mais moins de portée)
      et une nouvelle spéciale en tres bas débit pour les objets connectés dans les 60Mhz si je me gourre pas ( A VERIFIER !!)
      et ces bandes sonts rarement utilisées au meme moment...
       
      De plus le mode 5 G est un agrégat d’un tres grand ensemble de frequences utilisées SIMULTANEMENT
      (ce qui crée forcément des harmoniques, diraks, etc.., cf Fourrier & co)
       
      La cerise sur le gateau, le mode GSM n’est pas un mode d’emission continu comme les autres émissions radio en général (Radio FM p ex, ou wifi)
      mais ce n’est que des trames de type « pulsées » pour evoyer plus loin, en consommant moins de watts sur l’emetteur...
       
      Pour illustrer un peu une capacité (condo) qu’on remplis lentement avec un génerateur electrique qui débite peu et que de temps à autre on "cour-circuite presque pour illustrer, cad bcp de puissance dans un temps court.
       
      Voila comment cela fonctionne et les grandes différences entre les modes,
      pour les lecteurs qui désirent comprendre et etre un peu éclairés pour les différentes formes de fonctionnement et l’exposition aux ondes qui va avec.


    • JC_Lavau JC_Lavau 2 mars 18:41

      @Ouam. L’important est que tu aies très très peur.


    • Ouam Ouam 2 mars 18:54

      @JC_Lavau
      oui j’ai tres tres tres tres tres peureeuuuuuu
      Comme avec le covideuuuuu ^^

      treve de plaisanteries, faut qd meme pas faire n’importe quoi avec les ondes, sinon place toi devant la tete d’un concentrateur de radar et explique nous la suite de l’expérience (si tu le peut apres ?)  smiley

      ou tu peut aussi tenter de mettre le doigt, la main ou ce que tu veut sur un doubet hf lorsque j’envoie un peu la purée tu me dira aussi si ca chatouille ou si ca gratouille smiley


    • philippe913 5 mars 15:16

      @Francis, agnotologue

      Vous êtes extraordinaire, vous dites non mais oui.

      Je n e banalise rien, certaéines ondes sont dangereuses, d’autres pas, et c’est le consensus scientifique actuel. Si vous êtes persuadé du contraire, grand bien vous fasse, mais ces croyances ne sont basées sur rien, il faut juste le savoir.

      Et vous savez quoi, la puissance d’un émetteur 5G est sans commune mesure avec l’émetteur de la lumière naturelle : le soleil. Vous voyez que votre argument ne veut rien dire.

      Enfin vous admettez que la distinction naturelle / artificielle n’a aucune espèce d’importance.
      Et non, ça n’est pas tant l’usage qui est important, même s’il influe, que la puissance et l’énergie dégagée par les ondes dont on parle et celle effectivement reçue par les corps.
      Et ça, et bien c’est connu et documenté.


  • joletaxi 2 mars 12:21

    et dire que tous ces gens, qui sont phobiques au rayonnement, artificiel, s’expose au soleil, un vrai tueur celui-là


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 2 mars 12:38

      @joletaxi
       
       vous êtes pas mal en producteur d’ignorance sur ce coup là. Amalgamer le rayonnement solaire, stable et pourvoyeur de vie, avec lequel s’est construite la vie sur terre, avec les ondes électromagnétiques industrielles dont la terrible radioactivité sans poser la question de doses, d’intensité, il fallait oser.


    • joletaxi 2 mars 12:59

      @Francis, agnotologue

      le soleil tue, les exemples pullulent
      mais aussi est source de vie
      allez comprendre ?
      une variation un peu substantielle du champ magnétique tuerait en masse, bien plus que le roudup

      ah bon, la dose aurait une importance ?

      selon certains, ils se reconnaîtront , rien que de regarder une centrale nuc vous met en danger

      il existe surement une bonne corrélation entre cancers divers,et proximité d’un aéroport, dont les radars vous balancent autre chose que votre GSM ?


    • philippe913 2 mars 13:03

      @Francis, agnotologue

      le soleil tue beaucoup plus, et ce sans commune mesure, que les rayonnements d’origine humaine.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 2 mars 13:06

      @philippe913
       
       le soleil tue ? Et la vitamine D aussi ?


    • philippe913 2 mars 13:18

      @Francis, agnotologue

      protip : faites une recherche google : « origines cancers de la peau », puis « décès annuels dus au cancer de la peau », puis « décès dus à la radioactivité d’origine humaine » et vous constaterez par vous même que le soleil tue beaucoup plus que nos émissions.


Réagir