mardi 22 décembre 2020 - par olivier cabanel

Vaccins, la grande pagaille...

L’apparition d’une mutation du coronavirus sème la pagaille auprès des populations, et des gouvernants, lesquels avaient déjà le sentiment d’avancer en « terrain miné »... ce qui ne va rien arranger.

JPEG

Une chatte n’y retrouverait pas ses petits : il y a des vaccins OGM, d’autres qui ne le sont pas, des scientifiques qui alertent prudemment les citoyens, en les prévenant que nous n’avons pas assez de recul pour juger de la dangerosité du vaccin... d’autres qui assurent que tout ira bien...

D’autres encore signalent que la phase 3, celle qui permettait de valider, ou non, un vaccin n’a pas été exécutée... ou n’est pas arrivée à terme.

S’il faut en croire la biologiste Hela Ketatni, elle déclarait en novembre : « les chiffres publiés sont des données préliminaires, et les résultats doivent être validés à long terme. Il faut au minimum 3 mois en phase 3 pour voir la durée d’efficacité (...) il faut vérifier l’innocuité du vaccin sur une durée plus longue, élargir le groupe des volontaires avec des personnes âgées, et des personnes qui ont été contaminées par le Sars-Cov-2 ». lien

Pour ajouter à la confusion, la HAS (haute autorité sanitaire) a changé d’avis, affirmant que ceux qui ont été contaminés par le coronavirus n’ont pas besoin d’être vaccinés...lien

Là où les choses se compliquent un peu plus, c’est qu’avec la mutation du virus, il parait logique de penser que les vaccins préparés contre le virus d’origine ne soient pas adaptés à cette mutation...

Philippe Froguel, généticien au CHU de Lille est en tout cas dans le doute, affirmant que nous n’avons pas un recul suffisant pour l’affirmer. lien

Et il ajoute : « pas assez de personnes n’ont été vaccinées (...) mais l’avantage, c’est qu’un vaccin ARN est plus facile à fabriquer et à modifier ». précise-t-il.

Il faudrait donc que les laboratoires reprennent leurs travaux... alors que des millions de doses ont déjà été fabriquées, et vont être distribuées ?

A ce stade, rappelons que l’Europe a déjà commandé 1 milliard de doses, et la France devrait disposer sous peu de 200 millions de doses. lien

Si la campagne échoue, Roselyne va finalement se sentir moins coupable...

D’autre part, on sait que le gouvernement a décidé de vacciner en priorité les résidents d’Ehpad, sauf qu’à ce jour, seuls 20% d’entre eux sont décidés à se faire vacciner. lien

De son côté, Axel Kahn est convaincu « que tous les autres anticorps qui sont développés par les vaccins continueront d’être efficaces ».

Véran, droit dans ses bottes, se veut luli aussi rassurant, mais sur quelle base ?

Et il ajoute : « les vaccins (...) ne ciblent pas la partie du virus concernée par cette nouvelle mutation (...) à ce stade nous n’avons pas identifié de variant du virus dans le monde sur lequel les vaccins ne sont pas efficaces  » (...) il n’y a pas de raison de penser que les vaccins seraient moins efficaces ». lien

Qui croire ?

Publicité

Il est probable que ces incertitudes, et ces mutations, ne seront pas de nature à encourager la population, déjà hésitante, à se faire vacciner.

De plus, Kahn assure « même si la stratégie vaccinale est intéressante, pour être idéale, il faudrait qu’elle s’accompagne d’un effort colossal au niveau européen afin de diminuer la circulation virale  ».

On le comprend, nous ne sommes pas sortis de l’auberge...d’autant que nous ne pouvons toujours pas y entrer, vu qu’elles sont fermées, tout comme les lieux de culture jugés non essentiels.

Alors que l’Europe vient d’autoriser l’utilisation du vaccin Pfizer-BioNTech (tant pis pour Sanofi qui veut peut-être rejouer la fable du lièvre et de la tortue) pour le 27 décembre prochain, la cohérence aura été la grande absente depuis le début de la pandémie. lien

Comme dit mon vieil ami africain : « on n’attrape pas un hippopotame avec un hameçon ».

Le dessin illustrant l’article est de Nicolas Vadot

Merci aux internautes pour leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Articles anciens

OGM pas les vaccins

Des confinés déconfits

Vaccin glin-glin

bas les masques

Au bouleau

Un bon docteur n’a pas de clients

Ce Gui qui met l’amour en cage

Ce merveilleux 6ème sens

Atchoum

Publicité

L’huile de l’arbre

Un article à la noix

A table avec les sauvages

A table avec les insectes

Des racines et des arbres

Finissez vos assiettes

Main verte pour tomate rouge

La drogue ce tabou

Ces plantes qui font trembler Big-Pharma

Arrêtez la terre, je veux descendre

A l’oreille des feuilles

La terre folle

Au bois de mon cœur

Les dessous du chou

Le jardin extraordinaire

Des piquants qui protègent

Ces plantes qui tuent les virus

L’amarante, plante espiègle



128 réactions


    • olivier cabanel olivier cabanel 25 décembre 2020 19:30

      @pierrot
      j’ai compris... vous n’aimez pas être pris en défaut.
      donc le plutonium dont vous affirmiez qu’il une période courte, et qui a réellement une période parmi les plus longue...près de 25 000 ans...ça veut dire qu’il perdure pendant plus de 100 000 ans...et vous voulez continuer d’avoir raison.
      sacré pierrot.
       smiley


  • ribouldingue ribouldingue 23 décembre 2020 02:10

    Le vaccin contre le covid et ses effets secondaires. Colique, Overdose, Vomi, Impuissance, Diarrhée.

    Une chose est sûre, les labos pharmaceutiques sortent un vaccin à qui mieux mieux.

    Pfizer, semble prendre une tête d’avance et sera peut-être le grand gagnant de la course à l’actionnariat en se démarquant nettement avec son glaçon.

    D’ailleurs, pfizer propose plusieurs parfums et le choix pour les foyers modestes varie de 1 boule à 3 boules pour les mieux lotis.

    Bientôt, aussi le vaccin Bio sera mis sur le marché de dupe afin de toucher un large public.

    Enfin, le vaccin ne sera pas obligatoire, comme le confirme la main droite sur la bible, l’équipe de bras cassés gouvernementale, qui, promis, juré, craché la main sur le cœur ne veut pas entendre parler de vaccination obligatoire. Nous sommes priés de les croire sur parole. Bien sûr !

    Sauf, ce que ne dit pas le gouvernement, que ceux qui ne seront pas vaccinés, ceux là, seront considérés comme des parias.

    Il n’y aura pas de passeport, nous disent encore les menteurs du gouvernement et ses acolytes de la santé.

    C’est le carnet de santé qui servira de passeport, celui là même, qui avait été mis au rebus et qui refera surface pour les adultes pour justifier de la mise à jour de la vaccination.

    En clair, la vaccination ne sera pas obligatoire, juste conseillée, si vous voulez accéder à la société de consommation.


  • zygzornifle zygzornifle 23 décembre 2020 07:41

    On respire de la merde, on mange de la merde, on boit de la merde et chance on va en avoir en injection ..... 


  • olivier cabanel olivier cabanel 23 décembre 2020 07:44

    @ tous

    l’affaire du « passeport vaccin » est en train de capoter devant la bronca populaire...mais il faut rien lâcher ! 


    • tonimarus45 23 décembre 2020 15:22

       @ olivier cabanel---«  »«  »«  »L’affaire du « passeport vaccin » est en train de capoter devant la bronca populaire...mais il faut rien lâcher !  «  »«  »"dites vous...Puissiez vous avoir mille fois raison, mais moi je crains le pire qui avec ce gouvernement est toujours possible


    • olivier cabanel olivier cabanel 23 décembre 2020 19:48

      @tonimarus45
      en tout cas, véran à fait machine arrière toute, et assure qu’il n’en est plus question...dans les prochains mois. lien
      y penserait-il pour les prochaines années ? va savoir !! smiley


  • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 23 décembre 2020 08:25

    Le N O W de plus en plus menaçant , de plus en plus violent

    https://www.wikistrike.com/2020/12/timing-la-seconde-plus-grande-usine-de-production-d-apl-d-hydroxychloroquine-a-explose.html

    Ce N O W que les Sarkozy, Attali, Bush , Holland , autres Macron et consorts adorent sans retenue .

    Une découverte ahurissante le Dalaï-lama soutien inconditionnel au N O W .

    La Chine serait elle en charge de faire appliquer les directives du N O W  ?


  • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 23 décembre 2020 08:32

    Le plus surprenant serait que Dame Merkel farouche opposante à l’expansion économique des Chinois .

    Devienne la première femme à avaler le liquide séminal du N O W Asiatique . LOL


  • troletbuse troletbuse 23 décembre 2020 10:17

     3 policiers abattus par un forcené. Conséquence du confinement ?

    Ces policiers seront-ils classés mort du Covid, ce qui n’est pas faux.

    https://www.lefigaro.fr/flash-actu/emmanuel-macron-rend-hommage-aux-trois-gendarmes-tues-nos-heros-20201223


  • ETTORE ETTORE 23 décembre 2020 12:02

     troletbuse

    @

    3 policiers abattus par un forcené. Conséquence du confinement ?

    Ces policiers seront-ils classés mort du Covid, ce qui n’est pas faux.

    https://www.lefigaro.fr/flash-actu/emmanuel-macron-rend-hommage-aux-trois-gendarmes-tues-nos-heros-20201223

    ______________________________________________________________

    Pour ma part, je tiens le Monarc responsable de toutes les dérives violentes, découlant de sa « politique INsanitaire » .

    Soit, des tordus irrécupérables, il y en as toujours eu !

    Mais on voit que« la Ferme des Amateurs », a décidé de pourrir la société en créant de nouveaux malades, afin d’en faire des mercenaires à leur solde et à leur image.

    Cherchez le Chef Bouseux vous trouverez les Vraies raisons !


  • troletbuse troletbuse 23 décembre 2020 13:11

    Micron propose le passeport sanitaire obligatoire mais par ses ministres marionnettes. Et quand il voit qu’il y une opposition forte, il arrive magnanime, le sauveur quoi et nous chante : non, il n’y aura pas de vaccin obligatoire ... « pour l’instant. On re-essaiera plus tard »


  • ETTORE ETTORE 23 décembre 2020 14:11

    troletbuse

    @

    Un gouvernement de portes qui claquent.

    Du courant d’air à tous les étages.

    Pas étonnant que le Grand Chambêêêêêêlan des Rote Chies, se soit enrhumé !


  • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 25 décembre 2020 06:17

    Castex monsieur sournois ....

    Deux projets de loi sont déposés en procédures accélérées. L’un sur le vote par correspondance et éléctronique ; l’autre sur le passeport sanitaire.

    - Projet de loi organique n°3713 relatif à l’élection du Président -

    - Projet de loi n°3714 instituant un régime pérenne de gestion des urgences sanitaires -
     
    -> noté à l’ordre du jour le 19 janvier à 15h à l’Assemblée Nationale lors de la Première séance publique "Discussion du projet de loi instituant un régime pérenne de gestion des urgences sanitaires" 
     
    -> noté à l’ordre du jour le 20 janvier à 21h à l’Assemblée Nationale lors de la Seconde séance publique "Suite de la discussion du projet de loi instituant un régime pérenne de gestion des urgences sanitaires"
     

  • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 25 décembre 2020 06:22

    Le biopouvoir chez Foucault et Agamben

    https://journals.openedition.org/methodos/131


    Foucault repère une transformation du pouvoir lorsque la vie entre dans ses préoccupations à partir du XVIIIe siècle. Il appelle « bio-pouvoir » les techniques spécifiques du pouvoir s’exerçant sur les corps individuels et les populations, hétérogènes aux mécanismes juridico-politiques du pouvoir souverain. Agamben, dans Homo sacer, reprend l’hypothèse foucaldienne et la fait fonctionner précisément sur le terrain délaissé par Foucault, celui de la souveraineté. La souveraineté ne porte pas à ses yeux sur des sujets de droits, mais de manière cachée sur une « vie nue », ex-ceptée par le pouvoir qui l’expose à sa violence et à sa décision souveraine. On peut alors interroger le déplacement de l’hypothèse foucaldienne opéré par Agamben et les rapports problématiques entre pouvoir souverain et bio-pouvoir, afin d’évaluer la pertinence et la fécondité de la notion de bio-pouvoir.


  • olivier cabanel olivier cabanel 25 décembre 2020 10:54

    @ tous

    intéressante l’interview du professeur Fourtillan, qui avait été interné de force il y a peu.


  • olivier cabanel olivier cabanel 25 décembre 2020 13:32

    @ tous

    du lourd... du très lourd... les kiwis (le fruit) sont positifs au coronarivus. la preuve


  • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 25 décembre 2020 16:23

    Macron l’infecté, Castex le cas contaminé et les autres dont on ne parle pas ..

    Apparemment ont repris le chemin de la vie et de l’activité sans justifié de test PCR négatif . ???????

    Curieux n’est ce pas !

    Les vieux dans les ehpads ont eu droit à la règle des 4 D..

    Doliprane

    Domicile

    Dodo

    DCD ....sans que l’on requière leur consentement . .

    ça n’a fait réagir pas un seul et pas une seule élu.

    ça n’a fait réagir pas un seul et pas une seule assistante sociale.

    ça n’a fait réagir pas un seul et pas une seule juge.

    ça n’a fait réagir personne.

    Même pas La Cour européenne des droits de l’homme .

    Macron a décidé d’un génocide tout simplement sans être inquiété, ni montré du doigt .

    Adolphe était il vraiment un déséquilibré ou un emmerdeur difficile à gérer ?


  • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 26 décembre 2020 10:46

    Le contaminé présidentiel a pris la route vers le fort de Brégançon ...et sa troupe de cas contact .

    Pas facile la vie ?


  • Taverne Taverne 27 décembre 2020 11:23

    Premiers de cordée de piquouse

    Chez les Gibis, c’était William Shakespeare (comme la Delorean, « cela a de la gueule »), chez les Shadocks, ce sera…..Mauricette !

    C’est notre french touch.

    Selon nos sources, William Shakespeare aurait dit « to be or not do be vaccined that is NOT the question ». Nos Mauricettes, elles, pourraient dire « faut pas pousser mémé sur la seringue »


  • olivier cabanel olivier cabanel 27 décembre 2020 13:33

    @ tous

    les premiers résultats suite aux vaccinations...


  • olivier cabanel olivier cabanel 3 janvier 17:27

    @ tous

    Publié le 02.01.2021 par Christian PERRONNE Chers amis, La France, qui vit un cauchemar depuis des mois, se réveille. Dans beaucoup de villes de notre beau pays, le peuple est en marche pour retrouver sa liberté, pour exiger le retour de la démocratie. En tant que médecin, spécialiste des maladies infectieuses et ayant été président de nombreuses instances ou conseils de santé publique, y compris sur les vaccins, je mesure chaque jour les incertitudes générant la peur et le désarroi croissant de nos concitoyens. Je prends le risque d’être à nouveau qualifié de « complotiste » ou mieux de « rassuriste », termes désignant ceux qui critiquent ou challengent la pensée unique. Je finis par être fier de ces appellations, mes propos exprimant la vérité n’ayant jamais changé depuis le début de l’épidémie. Je considère donc qu’il est de ma responsabilité de m’exprimer à nouveau ce jour sur l’ensemble du volet médical de la Covid-19 et en particulier sur le sujet vaccinal, désormais l’élément central et quasiment unique de la politique de santé de l’État. Beaucoup de Français ont été hypnotisés par la politique de la peur. Depuis septembre 2020, on nous avait annoncé une deuxième vague terrible de l’épidémie, pire que la première. Le Ministre de la Santé, le Dr Olivier Véran, le Président du Conseil scientifique de l’Élysée, le Pr Jean François Delfraissy, le Directeur général de la Santé, le Pr Jérôme Salomon, l’Institut Pasteur nous ont annoncé des chiffres catastrophiques avec une augmentation exponentielle du nombre de morts. Les hôpitaux devaient être saturés et débordés. Même le Président de la République, lors d’une allocution télévisée récente annonçant le reconfinement, nous a prédit non moins de 400.000 morts, renchérissant sur les 200.000 morts estimés peu de temps auparavant par le Pr Arnaud Fontanet de Pasteur. Ces chiffres irréalistes n’avaient qu’un but, entretenir la peur pour nous faire rester confinés, sagement masqués. Pourtant l’usage généralisé des masques en population générale n’a aucun intérêt démontré scientifiquement pour enrayer l’épidémie de SARS-COV-2. L’utilisation des masques devrait être ciblée pour les malades, leur entourage (surtout les personnes à risque) et les soignants au contact. Or l’épidémie régresse et n’a entraîné aucune apocalypse. La dynamique de la courbe montrait depuis des semaines le profil d’un rebond épidémique saisonnier qui s’observe avec certains virus, une fois la vague épidémique terminée. Cela témoigne de l’adaptation du virus à l’homme et est aussi le reflet de l’immunité collective qui progresse dans la population et qui nous protège naturellement. Les souches de virus qui circulent actuellement ont perdu de leur virulence. Les autorités ne pourront pas dire que c’est grâce au confinement car la tendance à la baisse avait commencé avant même sa mise en place. La régression de l’épidémie avait même commencé, dans certaines agglomérations, avant l’instauration du couvre-feu. Malheureusement, il y a encore des décès qui surviennent chez des personnes très âgées, des grands obèses ou des personnes souffrant d’un diabète sévère, d’hypertension artérielle grave,de maladies cardiorespiratoires ou rénales déjà invalidantes. Ces personnes à risque sont parfaitement identifiées. Les mesures sanitaires devraient donc être ciblées pour les protéger, les dépister et les traiter le plus tôt possible dès le début des symptômes par l’hydroxychloroquine et l’azithromycine dont l’efficacité et l’innocuité sont largement confirmées, si on donne le traitement précocement. Beaucoup de décès auraient pu être évités. Or, on a dissuadé les médecins généralistes et les gériatres de traiter. Dans ce contexte, continuer à persécuter nos enfants derrière des masques inutiles reste incompréhensible. Toutes ces mesures sont faites pour que les Français réclament un vaccin. Or quel est l’intérêt d’un vaccin généralisé pour une maladie dont la mortalité est proche de 0,05 % ? Aucun. Cette vaccination de masse est inutile. De plus, les risques de la vaccination peuvent être plus importants que les bénéfices. Le plus inquiétant est que de nombreux pays, dont la France, se disent prêts à vacciner dans les semaines qui viennent, alors que la mise au point et l’évaluation de ces produits se sont faites à la va-vite et qu’aucun résultat de l’efficacité ou de la dangerosité de ces vaccins n’a été publié à ce jour. Nous n’avons eu le droit qu’à des communiqués de presse des industriels fabricants, permettant de faire flamber leurs actions en bourse. Le pire est que les premiers « vaccins » qu’on nous propose ne sont pas des vaccins, mais des produits de thérapie génique. On va injecter des acides nucléiques qui provoqueront la fabrication d’éléments du virus par nos propres cellules. On ne connaît absolument pas les conséquences de cette injection, car c’est une première chez l’homme. Et si les cellules de certains « vaccinés » fabriquaient trop d’éléments viraux, entrainant des réactions incontrôlables dans notre corps ? Les premières thérapies géniques seront à ARN, mais il existe des projets avec l’ADN. Normalement, dans nos cellules, le message se fait de l’ADN vers l’ARN, mais l’inverse est possible dans certaines circonstances, d’autant que nos cellules humaines contiennent depuis la nuit des temps des rétrovirus dits « endogènes » intégrés dans l’ADN de nos chromosomes. Ces rétrovirus « domestiqués » qui nous habitent sont habituellement inoffensifs (contrairement au VIH, rétrovirus du sida par exemple), mais ils peuvent produire une enzyme, la transcriptase inverse, capable de transcrire à l’envers, de l’ARN vers l’ADN. Ainsi un ARN étranger à notre corps et administré par injection pourrait coder pour de l’ADN, tout aussi étranger, qui peut alors s’intégrer dans nos chromosomes. Il existe donc un risque réel de transformer nos gènes définitivement. Il y a aussi la possibilité, par la modification des acides nucléiques de nos ovules ou spermatozoïdes, de transmettre ces modifications génétiques à nos enfants. Les personnes qui font la promotion de ces thérapies géniques, faussement appelées « vaccins » sont des apprentis sorciers et prennent les Français et plus généralement les citoyens du monde pour des cobayes. Nous ne voulons pas devenir, comme les tomates ou le maïs transgéniques, des OGM (organismes génétiquement modifiés). Un responsable médical d’un des laboratoires pharmaceutiques fabricants a déclaré il y a quelques jours qu’il espérait un effet de protection individuelle, mais qu’il ne fallait pas trop espérer un impact sur la transmission du virus, donc sur la dynamique de l’épidémie. C’est bien là un aveu déguisé qu’il ne s’agit pas d’un vaccin. Un comble. Je suis d’autant plus horrifié que j’ai toujours été en faveur des vaccins et que j’ai présidé pendant des années des instances élaborant la politique vaccinale. Aujourd’hui, il faut dire stop à ce plan extrêmement inquiétant. Louis Pasteur doit se retourner dans sa tombe. La science, l’éthique médicale et par-dessus tout le bon sens doivent reprendre le dessus. Christian PERRONNE


Réagir