lundi 16 janvier - par Verdi

Europe et banquiers associés dans la plus grande arnaque de tous les temps

Perte de souveraineté des Etats : grâce à la complicité de l’Union Européenne, 90% de la monnaie est émise par les banques, sous forme de dettes et emprunts -l’argent scripturaire-, dont les intérêts engraissent comme jamais la finance mondiale. Tout aussi préoccupant, en 2014, la Commission européenne a décidé de limiter la garantie des dépôts bancaires.

Contraints d’emprunter sur le marché privé, les Etats, dépossédés de leur droit régalien de frapper monnaie, appelée la monnaie fiduciaire (pièces et billets), sont emprisonnés dans un système suicidaire, otages des agences de notation, officines au service exclusif des fonds d’investissement et autres fonds de pensions (principalement anglo-saxons), hautement spéculatifs. En favorisant le profit facile et la cupidité des banquiers, l’Europe a ouvert la boîte de Pandore.

Résultat : la croissance de l’économie réelle européenne est en berne, depuis le traité de Lisbonne, en 2007 (merci Messieurs Sarkozy et Fillon qui ont bafoué le référendum du 29 mai 2005), faute, pour les investisseurs et entrepreneurs, de pouvoir de trouver les capitaux suffisants, nécessaires au financement de leur développement.

Autre conséquence : les particuliers se retrouvent, comme les Etats, couverts de dettes, sans savoir que les banques qui leur ont prêté l’argent, n’ont en fait débloqué qu’un montant « virtuel », en quelque sorte une monnaie « fantôme », qui n’est un jeu d’écriture comptable. L’argent des épargnants n’abonde plus les crédits. Ce ne sont pas les dépôts qui font les crédits, mais l’argent scripturaire, créé d’un simple clic sur un clavier d’ordinateur.

Même le FMI préconise le contrôle étatique de la monnaie

En abandonnant leur souveraineté monétaire, les Etats de la zone euro ont transféré leur pouvoir à la Banque Centrale européenne, laquelle est elle-même tenue de respecter l’article 104 du traité de Maastricht, confirmé par l’article 123 du traité de Lisbonne, qui lui interdisent de financer directement les Etats.

Inconscients, ou complices des banquiers, les dirigeants européens n’ont cessé d’accorder des privilèges aux banques, depuis le traité de Maastricht. Résultat : le système financier, au bénéfice d’une poignée de profiteurs, étouffe les sociétés humaines, sans que l’individu lambda ne comprenne grand-chose aux problèmes financiers qui le minent, alors qu’il n’est que la victime d’un système mafieux.

Sortir de ce système infernal, dans lequel 90% de la monnaie est en réalité « fausse », en tout cas, non garantie en valeur, impose que la création monétaire redevienne le monopole des Etats, par le biais de leur Banque Centrale. Avec comme mesure corollaire l’indispensable nationalisation des banques et des établissements financiers. En 2012, même le très libéral FMI préconisait le contrôle étatique de la création monétaire

Baisse des réserves obligatoires et limitation de la garantie des dépôts

Mis en place, en 1999, dans la zone euro, le pourcentage des réserves obligatoires que les banques sont tenues de déposer à la Banque Centrale, a été baissé de 2 à 1% en janvier 2012. Un cadeau colossal fait aux banques par l’U.E., soi-disant, pour leur permettre de dégager des marges. Résultat, la garantie des dépôts des particuliers s’est trouvée amputée.

Au lieu d’exiger des banques de maintenir une garantie intégrale -équivalente à la valeur de l’argent présent en compte- la Commission Européenne a, au contraire, sous couvert de renforcer leur protection, décidé de la limiter, en faisant payer en partie les déposants, en cas de défaillance de leur banque, pour les comptes supérieurs à 100 000 € (1). Une arnaque scandaleuse. 

« On ne gouverne pas à la corbeille »

Conscient du danger que représentait la mainmise de la finance sur l’économie réelle, pendant dix ans de présence à l’Elysée, le Général de Gaulle, qui clamait « on ne gouverne pas à la corbeille », a favorisé la croissance par une politique industrielle active (les plans), avec de grands projets monétisés par l’Etat. Une période pendant laquelle la bourse et les spéculateurs ont été au régime sec, tandis que le taux de croissance moyen annuel dépassait les 5%.

Les Suisses veulent retirer aux banques le pouvoir de créer la monnaie

A la suite d’une votation, qui a recueilli plus de 100 000 signatures, les Suisses voteront pour retirer aux banques le pouvoir de créer la monnaie. Au-delà du symbole, une prise de conscience qui devrait éclairer quelques prétendants avisés au trône républicain français, en cette année d’élection présidentielle, à haut risque pour d’autres.

En 1922, Henri Ford déclarait :

« Il est une chance que les gens de la nation ne comprennent pas notre système bancaire et monétaire, parce que si tel était le cas, je crois qu’il y aurait une révolution avant demain matin. »

 

Verdi

Lundi 16 janvier 2017

 

(1) Directive « DGSD2 » adoptée le 16 avril 2014 (2014/49/UE) transposée dans le droit français depuis fin 2015

A lire  : « La dette publique, une affaire rentable », A-J Holbecq et P Derudder, Editions Yves Michel, texte publié en août 2011

Pour une monnaie à l’abri des crises : émission monétaire uniquement par la banque centrale

Loi de 1973 : ne pas tomber dans le panneau du complot

 



117 réactions


  • Hecetuye howahkan howahkan 16 janvier 12:55

    Salut..certes et bien sur c’est juste....

    Ce qui est juste aussi est que la quête de la racine ultime qui seule peut changer les choses radicalement de tout cela n’est absolument pas faite....ceci implique que le mal va essayer de continuer à faire le mal...

    le bien étant juste l’absence du mal ....ce n’est pas a l’humain de définir le bien..nous sommes capables par contre de voir le mal...normal c’est nous qui en sommes responsables...

    que quasiment personne sauf habituelles exceptions qui commencent enfin à grandir, il est temps, ne veut voir, mai voir quoi nom de dieu smiley ??..voir que d’accepter d’être tous en competition les uns contre les autres ne peut que amener cela..et plus la résistance à cette vérité sera, plus ce monde va continuer, car il ne ba pas s’arrêter de lui même...

    Pour une fois je ne vais rien suggérer de cette racine..j’ai du lait sur le feu..


  • alain_àààé 16 janvier 14:16

    oui c est vrai que le general DE GAULE a investi sur des grands chantiers tel que les routes mais surtout sur l industrie métallurgique dont la sidérurgie et l agriculture en bretagne


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 janvier 08:20

      @alain_àààé
      A cette époque là, l’Etat empruntait à la Banque de France à taux 0% !


    • Alren Alren 17 janvier 11:34

      @Fifi Brind_acier

      A cette époque là, l’État empruntait à la Banque de France à taux 0%

      C’est ce qui reviendra si Jean-Luc Mélenchon est élu président.

      C’est le seul candidat, susceptible d’être vainqueur, dans ce cas.

      Pensez-y Fifi ...


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 janvier 12:14

      @Alren
      Désolé, mais à l’ UPR on respecte le Droit international.
      On respecte les pays européens avec lesquels la France a signé les Traités.
      Et on sortira des Traités européens par la voie légale et l’article 50, comme va le faire la Grande Bretagne.


      De plus, les buts de Mélenchon et de l’ UPR sont radicalement différents.
      Pour Mélenchon, il s’agit de sauver l’Union européenne.

      Pour l’ UPR, il s’agit de sortir définitivement et unilatéralement de l’ UE, de l’euro & de l’ OTAN. L’UPR ne veut d’aucune autre sorte d’Union européenne, mais des accord de coopération avec des pays d’Europe comme du monde entier. 

    • Alren Alren 17 janvier 15:15

      @Fifi Brind_acier

      L’UPR ne veut d’aucune autre sorte d’Union européenne, mais des accords de coopération avec des pays d’Europe comme du monde entier. 

      Mais le programme de la France insoumise ne veut pas ’une instance « européenne » supranationale !!!
      Donc elle ne veut pas comme vous le soutenez de mauvaise foi « d’Union européenne ».

      Je vois qu’auparavant vous souteniez des positions isolationnistes pour la France et que vous parlez maintenant d’accords de coopération. C’est un progrès.
      Reste à savoir jusqu’où ira cette coopération ...
      Une chose est sûre, les traités seront plus faciles à établir entre pays voisins et ayant un niveau de vie comparable ainsi qu’une culture commune.
      Et pour signer un accord de coopération avec la Chine, par exemple, mieux vaut que la France se soit associée à d’autres pays, évidemment européens en majorité.

      Si les membres de l’UPR s’abstiennent et prônent l’abstention, au lieu de voter pour le candidat avec certes ils ne sont pas en plein accord mais qui réalisera l’essentiel pour eux : la fin de la tutelle bruxelloise et donc la fin de l’UE qu’ils honnissent à raison, alors ils auront un Macron qui dans ses meetings arbore le drapeau UE à côté (il le faut bien) du drapeau tricolore.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 janvier 19:27

      @Alren
      Le mot « isolationniste » n’a jamais fait partie du vocabulaire de l’ UPR, qui a toujours expliqué que c’était l’ UE qui nous fermait au reste du monde ! La France dispose du réseau d’ambassades le plus important après celui des USA, et l’UPR entend conserver les liens avec la Francophonie.
      2012 - Table ronde sur la géopolitique et la francophonie.


    • Alainet Alainet 18 janvier 22:57

      @Alren -tu n’as sans doute jamais entendu parler de l’AELE-EFTA et pourtant c’est la seule union européenne de libre-échange dans laquelle chaque Etat garde sa souveraineté & qui marche bien. Il ne reste que 4 pays (les 6 autres qui ont choisi de rejoindre l’UE doivent se mordre les doigts ) :
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Association_europ%C3%A9enne_de_libre-%C3%A9change


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 janvier 10:47

      @Alren
      Ce que veut Mélenchon, et ce que veulent les 26 autres pays européens, ce n’est pas la même chose.... Or, pour faire autre chose avec les Traités, il faut l’accord unanime des 27 pays sur chaque article des Traités, ce que vous vous refusez à admettre !
      Vous n’aurez jamais cet accord unanime, car ils sont divisés sur toutes les questions essentielles.  


    • Shawford Orange Skyline 4230 22 janvier 10:49

      @Fifi Brind_acier T’es pas Pro Topaze, tu peux pas comprendre, Bouffonnerie smiley smiley 👻


  • joletaxi 16 janvier 14:41

    reprenons

    la banque crée la monnaie ex nihilo(par un simple jeu d’écritures) quand elle accorde un prêt.
    la banque détruit la monnaie quand le prêt est remboursé.
    j’ai bien suivi là ?
    sont fous ces banquiers !
    moi je ne détruirais pas la monnaie remboursée non ?

    garantir les dépôts à 100 % ?
    voilà une idée qu’elle est bonne
    la banque va donc assurer les frais de garde, vos transactions, gratos ?

    redonner aux états le pouvoir de battre monnaie
    ben ouais, comme au Zimbabwe, au Venezuela etc...c’est qu’il en faudra du papier à l’allure où les états s’endettent

    bref, votons Merluche, et suivons sa recette de quinoa


    • Jean Pierre 16 janvier 23:51

      @joletaxi

      Vous mélangez tout et n’importe quoi, comme d’habitude.
      Dans la mesure ou vous êtes d’une incompétence crasse sur le sujet de la création monétaire (incompétence manifestée déjà des dizaines de fois) et dans la mesure également ou, malgré les innombrables explications qui vous ont déjà été faites, votre ignorance reste pleine et entière, le mieux serait d’éviter d’exprimer toujours les mêmes inepties sur ce sujet qui vous dépasse.


    • Jeff84 17 janvier 08:01

      @Jean Pierre
      Dommage, je rigole bien à chacune de vos « explications » complètement fausses. Le pire, c’est qu’on vous dit pourquoi elles sont fausses, mais vous ne contre-argumentez jamais.


    • sokom 17 janvier 11:12

      @Jeff84
      C’est un troll. Il rapplique dès que ça parle de ce sujet. Et toujours les même répliques...


    • Alren Alren 17 janvier 11:47

      @joletaxi

      la banque va donc assurer les frais de garde, vos transactions, gratos ?

      Évidemment non que ce n’est pas « gratos » !

      Avez-vous entendu parler des frais de banque qui augmentent régulièrement à mesure que les taux d’intérêts sur les prêts baissent ?

      Et je ne parle pas du prix excessif des cartes de crédit, sans rapport avec le coût de revient de leur usage pour les banques, non plus que toutes les opérations qui se font en un clic de souris et que l’on facture cent fois au client captif ce qu’elles coûtent à la banque.

      Vous devriez consulter vos relevés bancaires ...

      Les banque pratiquent, malgré les apparences, des ententes illégales sur les prix de leurs services.
      Il n’y a pas de concurrence réelle entre elles (hormis avec les banques sur internet qui ne décollent guère), elle n’est pas « libre et non faussée ». Ce principe n’est brandi par l’UE que pour lutter contre les institutions et service publics et favoriser le privé !


    • Alren Alren 17 janvier 11:52

      @joletaxi

      votons Merluche

      Vous préférez voter pour le Fion ou Le Pénis ?

      Nous aussi nous pouvons trouver une déformation injurieuse pour les candidats à la présidence de la république, Joletaré.


    • joletaxi 17 janvier 11:59

      @Jean Pierre

      mais oui, mais oui...

      il n’empêche que vous avez toujours été, et êtes encore capable de me dire à quelle rubrique du bilan d’une banque se trouve « la monnaie créée ex nihilo »

      j’ai beau vous expliquer que si , par hypothèse, une banque créait la monnaie qu’elle prête, elle ne serait jamais en difficulté en cas de défaut sur ce prêt, et qu’elle n’aurait dans ce cas aucune difficulté à rembourser ses clients déposants, puisque selon vous, elle dispose de sommes illimitées pour prêter, et n’a donc nullement besoin de faire usage des comptes de ses clients.

      mais vous qui êtes « intelligent », je vous redemande, à quelle rubrique la banque inscrit-elle la monnaie qu’elle crée en accordant un « prêt »


    • joletaxi 17 janvier 12:02

      @Alren

      comme vous avez l’air d’aimer la recette du quinoa, et que vous me traitez sur le même registre que votre gourou, je puis vous proposer la recette de la gîte de chevreuil grand veneur ?


    • Jean Pierre 17 janvier 12:16

      @Jeff84
      J’ai expliqué longuement à Joletaxi le mécanisme de la création monétaire. Il confond la création physique de monnaie (impression de billets, frappe de pièces) et la création de monnaie scripturale qui résulte du crédit et qui n’a rien avoir avec la création physique de monnaie. La compréhension de cette différence est à la portée d’un enfant de 12 ans un peu attentif. Pour Joletaxi rien a faire, il ne comprend pas. D’après ses explications stupides, une banque qui fait du crédit devrait avoir une imprimerie dans sa cave (impression physique de la somme correspondante), et une cheminée pour brûler cette somme après remboursement. L’article « création monétaire » de Wikipédia explique très clairement tout cela. La compréhension de ces notions est à la portée de tout le monde sauf de Joletaxi.

      Quand vous dites que je ne contre-argumente jamais, je l’ai fait (et sans doute trop, d’ailleurs). Joletaxi est-il idiot ou est-il un troll pénible ? Je vous laisse juge...

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 janvier 12:18

      @joletaxi
      Vous retomberez les pieds sur terre quand votre banque fera faillite, et qu’elle siphonnera vos dépôts bancaires ...


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 janvier 12:26

      @joletaxi
      Chaque fois qu’une banque ouvre une ligne de crédit, elle créée de la monnaie.
      Pour l’Etat et les collectivités locales, quand la Banque de France prêtait à taux 0%, cela ne lui coûtait aucun intérêt. Avec l’UE, interdiction d’emprunter à la Banque de France.


      Mais obligation d’emprunter aux banques privées avec des intérêts à payer. Cela vous concerne, puisque vous payez la TVA sur tous vos achats, c’est avec vos impôts que l’ Etat rembourse les milliards d’intérêts chaque année !

    • joletaxi 17 janvier 12:29

      @Jean Pierre

      c’est curieux cette différence que vous faites entre monnaies ?
      si je vous comprends bien, la monnaie scripturale est une fiction ?

      les banques ,comme toute société commerciale ,sont tenues à respecter les règles de comptabilité , dites en partie double.
      aussi, toute opération menée par une société, ici une banque, fait l’objet d’une « écriture » dite au livre de comptes.
      Quand la banque accorde un prêt, elle inscrit cette opération dans ses livres
      je vous demande, à quelle rubrique du bilan, lors de cette inscription, va apparaître la « monnaie créée »
      comme vous n’êtes pas vous un idiot, cela devrait vous prendre quelques secondes non ?

      allons y
      la banque accorde 1000 euros de prêt à joletaré...


    • joletaxi 17 janvier 12:30

      @Fifi Brind_acier

      la banqued crée la monnaie... je n’avais aucun doute, puisque l’on vous le dit


    • joletaxi 17 janvier 12:37

      @Fifi Brind_acier

      ben ça alors ?
      pourtant, comme les banques créent la monnaie, la banque faillie n’aurait aucune difficulté à emprunter à une autre banque, de la monnaie créée ex nihilo ?où serait donc le problème ?
      dans la crise des subprime, les banques ont fait faillite car les emprunteurs ne remboursaient plus... de la monnaie créée de toute pièce,que la banque aurait détruit de toute façon,s’ils avaient remboursé ?
      et c’est moi l’idiot ?
      il vous arrive de réfléchir ?


    • Jean Pierre 17 janvier 13:19

      Joletaxi

      Vous trouverez sur Wikipédia la description du mécanisme de la création monétaire via le crédit. La compréhension de ce mécanisme est à la portée de tout le monde, sauf de vous, semble t’il... Pourtant cette explication est présentée sous 3 angles différents pour les éventuels mal-comprenants.

      Le défaut de remboursement des prêts (les prêts avaient étés accordés à des clients insolvables) est à l’origine de la crise des subprimes (avec faillite ou sauvetage d’un certain nombre de banques). Votre affirmation « elle ne serait jamais en difficulté en cas de défauts sur ce prêt » est radicalement démentie par ce cas concret, massif et mondialement connu. 
       La banque ne dispose pas de sommes illimitées pour prêter. Si elle travaille correctement elle ne prête que ce qui peux lui être remboursé. Vous interprétez donc faussement le mécanisme de création monétaire par le crédit. 
      Pour ce qui est de votre dernière question, je vous ai déjà répondu longuement. C’est le problème des trolls. Il ne veulent rien comprendre. C’est ce qui fait leur pénibilité d’ailleurs.

    • Jean Pierre 17 janvier 13:59

      @joletaxi

      « si je vous comprends bien, la monnaie scripturale est une fiction ». 
      Visiblement, mais c’est courant pour vous, vous ne comprenez rien.
      La grande majorité des lignes de votre relevé de compte concerne des transactions (paiement de votre salaire, achats) n’ayant donné lieu a aucun échange d’argent physique (pièces, billets). Votre salaires et vos achats ne sont pas pour autant des « fictions ».
      De même, la création d’un accord de prêt entre une banque et son client est virtuel (sans réalité physique (échanges de pièces et des billets). Ce n’est pas pour autant une fiction. Ce prêt permet en effet d’acheter des biens physiques on ne peut plus réels, même si ce prêt n’a aucune autre existence physique que les lignes comptables qui apparaissent sur vos relevés bancaires et dans les comptes de votre banque.
      Les techniques actuelles (carte bancaires,virements, informatique) permettraient potentiellement d’abolir toute monnaie physiques (billets, pièces) tout en maintenant inchangés les échanges de biens et de service. 
      Pour votre information, je peux vous assurer que les containers qui vous apportent les produits industriels Chinois, ne repartent pas chargés de billets de banques pour payer ces mêmes biens. 




    • joletaxi 17 janvier 14:30

      @Jean Pierre

      donc, la monnaie scripturale rassemble bien tous les critères de la monnaie, c’est donc de la monnaie au même titre que les billets dans votre poche.

      quand un importateur chète des biens en chine, il effectue un transfert de monnaie, scripturale ou pas, le résultat est le même, et à sa banque, il ne dispose plus de cette monnaie pour acheter des fixes chaussettes en France

      la création d’un accord de prêt entre une banque et son client est virtuel (sans réalité physique (échanges de pièces et des billets).

      ben voyons

      le banquier va vous faire signer une petit papier, qu’il va vous acheter au prix de l’emprunt, et même très éventuellement en vous réglant en pièces, et qu’il va vous permettre de récupérer en lui servant des annuités sur une durée déterminée, au besoin, il vous demandera de lui céder une hypothèque sur votre bras droit( pas sur votre cerveau, il est pas fou)
      c’est du réel, même si vous ne signez pas avec votre sang, quoique dans certains cas, cela pourrait y ressembler


    • joletaxi 17 janvier 14:39

      @Jean Pierre

       La banque ne dispose pas de sommes illimitées pour prêter. Si elle travaille correctement elle ne prête que ce qui peux lui être remboursé.

      bien sur
      donc la limite de prêt d’une banque est en fait... illimitée, puisque la seule condition, selon vous, serait que les emprunteurs soient solvables ?
      et qui décide si un dossier de prêt est solide ?
      ben c’est la banque
      donc la banque, selon vous, fait ce qu’elle veut ?

      dans la crise des subprime, tous les prêts ont fait l’objet de réescompte auprès des grandes firmes spécialisées, et tous ces prêts étaient notés AAA par les agences.
      encore une fois, comme il s’agissait selon vous de monnaie « ex nihilo » cela n’aurait pas du provoquer les faillites que l’on a connues.
      Et ces prêts ont été revendus, en actions souscrites avec de l’argent on ne peut plus réel celui-là, qui s’est évaporé.
      décidément, c’est de la magie


    • PakMat PakMat 17 janvier 15:48

      @joletaxi
      « allons y
      la banque accorde 1000 euros de prêt à joletaré... »

      Alors la banque inscrit sur son livre de compte une dette de M. Joe envers elle et elle écrit une créances d’elle vers M. Joe.
      Ton écriture est équilibré, Passif/Actif.

      Il y a un problème lors d’un non remboursement ou plutôt recouvrement qui doit pouvoir être supporté par la banque par ses autres capitaux (propres ou dépôt des clients)


    • joletaxi 17 janvier 17:38

      @PakMat
      soyons plus précis, les comptables sont des gens ch....

      la banque inscrit la dette à l’actif de son bilan

      et de fait elle doit le montant de cette dette , et donc crée à son passif un compte au nom de Joletaré , à son passif

      comme indiqué plus haut, la banque achète ce papier établissant la dette comme elle le ferait comme pour une douzaine de fixes chaussettes, et inscrit à son actif cette nouvelle acquisition
      et comme elle n’a encore rien payé, elle inscrit ce qu’elle doit(au passif ce que la société doit), pour les fixes chaussettes au compte fournisseurs par exemple

      pas de monnaie créée ex nihilo jusqu’ici


    • Jeff84 17 janvier 22:11

      @Jean Pierre
      Et encore une fois, car vous ne vous en souvenez apparement pas mais nous avons déjà eu cette conversation, NON, il ne confond pas les deux. Si je vous donne 100€ en les virant sur votre compte courant, c’est de la monnaie scripturale. Si je vous prête cent euros, c’est aussi de la monnaie scripturale.


      Mais dans les deux cas, il n’y a PAS création de monnaie. Il y a toujours 100€ en circulation.

      Si vous allez voir les sources de l’article Wikipedia que vous citez, vous vous rendrez compte que ce qu’ils appellent « création de monnaie par le crédit » est un abus de language, car comme le dit très justement joletaxi à chacune de ses interventions, mais que vous (et les autres) ridiculisez au lieu d’essayer de comprendre, cette soit-disant monnaie est « détruite lors du remboursement du prêt » (sic article source).

      Pour nous comptable, ce n’est pas de la monnaie, car sa contrepartie est une dette (de la « monnaie négative ») dans les comptes de la banque. Seul l’Etat peut créer de la vraie monnaie, sans dette en contrepartie. S’il imprime un billet (ou de la monnaie scripturale, puisque c’est votre dada), il existe juste, éternellement.

      En fait, si vous connaissez les agrégats monétaires, joletaxi et moi parlons de M1, le seul qui ait comptablement un sens, et vous parlez de M3 ou M4, des aberrations pour un comptable puisqu’ils ne prennent pas en compte les dettes.

      Comme disait Pierre Aunac, « il n’y a de monnaie que dans M1 ».

  • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 16 janvier 16:01

    Si ce système fonctionne, ce n’est pas la faute des banquiers mais des états qui acceptent de s’endetter pour pouvoir promettre la lune à bas prix à leurs couillons d’électeurs.

    La conséquence est toujours et partout la même, la ruine des épargnants ayant fait confiance à ce système.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 janvier 20:02

      @Gilles Mérivac
      Bien sûr que c’est la faute des banquiers !

      Avant Maastricht l’Etat se finançait depuis 1801 auprès de la Banque de France à taux 0%.

      C’est aussi la faute du PS et de la Droite qui n’ont pas expliqué le contenu réel et les conséquences du Traité de Maastricht, et ont fait campagne pour le OUI au referendum de 1992.

      Blabla de Mitterrand


      Blabla de Juppé.

    • benyx 16 janvier 20:04

      @Gilles Mérivac

      Les États sont gérés par des politiques mafieux financés par les banques et les transnationales. Ces « politiques » n’ont en réalité aucune responsabilité, ils sont au services des puissances financières. Les responsables c’est peut-être nous, les imbéciles qui votons élections après élections pour les mêmes personnages teintés en rose ou en bleu. Le dernier exemple se nomme Macron !


    • Et hop ! Et hop ! 16 janvier 23:17

      @Gilles Mérivac : le but de l’endettement des États est uniquement de pouvoir payer des intérêts aux banques, il n’y a aucune autre raison. 

      En France, la totalité des recettes de l’Impôt sur le revenu sont données chaque année aux banques au titre d’intérêts à payer.

      Tous ceux qui critiquent l’État obèse, ses dépenses excessives, les impôts excessifs, ne commencent jamais par parler du premier poste de dépense de l’État : les banques.

    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 17 janvier 07:34

      @Et hop !
      Vous confondez les causes et les conséquences, comme beaucoup ici malheureusement. Les dépenses envers les banques sont une conséquence d’un endettement accepté, et non la cause d’un appauvrissement de l’état.


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 17 janvier 07:36

      @benyx
      « Le dernier exemple se nomme Macron ! »

      Exactement, il vient de remplacer Juppé qui était grillé. Et si Macron ne marche pas non plus, il y en aura d’autres car l’enjeu est trop imortant.


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 17 janvier 07:44

      @Fifi Brind_acier
      « l’Etat se finançait depuis 1801 à taux 0% »

      Ce qui n’empêchait ni l’inflation ni la ruine des épargnants, revoir l’histoire des différents emprunts.
      L’Europe a beau avoir les défauts que nous lui connaissons, il n’empêche que pour la dette et notre situation économique, nous avons une énorme responsabilité. Même si nous nous débarrassons de l’UE, les problèmes ne seront pas résolus pour autant.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 janvier 08:15

      @Gilles Mérivac
      Mais si, en remettant en place le rôle de la Banque de France et ses prêts à taux 0%, on stoppe la dette ! Ensuite, il faudrait voir de près à qui appartient la dette.
      Car les banques utilisent l’argent des déposants pour le prêter à l’ Etat.
      L’épargne des Français, c’est de la dette publique !


      L’inflation pénalise surtout les financiers. Elle grignote leurs bénéfices, c’est pour cela que la seule obligation de BCE, c’est de maintenir l’inflation en dessous de 2% !

      La BCE a créé un indice pour que le chômage ne baisse pas, le NAIRU.
      Car la création d’emplois = inflation, et ça, c’est très mauvais pour les financiers !


    • joletaxi 17 janvier 14:51

      @Et hop !

      il faut arrêter de radoter et de répéter toujours les mêmes idioties
      les banques détiennent en fait très peu de la dette

      http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/dessous-chiffres/2015/09/30/29006-20150930ARTFIG00203-qui-detient-la-dette-de-la-france.php

      ce qui est inquiétant par contre, c’est que les français sont mauvais patriotes, ils en achètent pas beaucoup non plus, le gros morceau est détenu par des étrangers.

      A titre d’exemple, j’ai connu une commune belge, où les prêteurs suisses étaient venus apposer sur la collection d’oeuvres d’art appartenant à la dite commune, une petite plaquette signalant que celles-ci étaient gagées, sympa non ?


    • Et hop ! Et hop ! 17 janvier 18:55

      @joletaxi : C’est complètement faux, c’est de la désinformation pour faire croire que l’endettement de l’État profite aux Français, ou que si l’État ne remboursait pas ses dettes ce seraient des Français qui seraient ruinés (mais on prévoit de saisir les comptes si une banque est en cessation de paiement).


      L’endettement de l’État a été organisé en interdisant que l’on puisse savoir qui achète les titre de la dette de l’État, le but étant explicitement de favoriser les prêteurs étrangers dont l’anonymat est protégé.

      Auparavant, il arrivait que l’État fasse des emprunts obligataires en privilégiant la souscription par des ménages français ou par des investisseurs institutionnels français, il s’agissait d’emprunts destinés à des grands programmes d’investissements publics (Autoroutes, EdF, SNCF, etc.).

      Le gang des inspecteurs des finances a organisé le vol chaque année de la totalité des recettes de l’Impôt sur le revenu payé par les Français par des bénéficiaires anonymes.

      Le rôle des inspecteurs des finances est de préparer chaque année un budget en équilibre, celui des députés de la voter, il y a par conséquent une forfaiture et un vol des recettes de l’État.

    • joletaxi 17 janvier 21:53

      @Et hop !

      c’est un complot
      m’étonnerais pas que ce soit encore une fois les USA

      les adjudications sont publiques, souscrites au mieux disant(ici les agios les plus faibles)et les banques servent d’intermédiaire vers le public.
      Rien ne vous empêche de réserver auprès de votre banque quelques « papiers » français
      la dette, au Japon par exemple est détendue à 100 % par des japonais

      allez, un petit geste citoyen


    • Et hop ! Et hop ! 19 janvier 09:22

      @joletaxi : Exactement, si le mot complot ne vous plaît pas, c’est une conspiration des banquiers pour voler la totalité des recettes de l’impôt sur le revenu, soit 55 milirds par an.


      Rien n’obligeait ni à changer le système qui existait avant 1974 pour s’aligner sur celui de la FED (qui est un consortium de banques privées), ni ensuite à voter des budgets en déséquilibres, si ce n’est l’objectif secret de soustraire frauduleusement les recetets fiscales de l’État.

      Il y a eu dans l’histoire de France une quinzaine de ministres des finances ou grands trésoriers qui ont été pendu pour avoir endetté l’État auprès de prêteurs complices, en général pendant des périodes de régence, dans le but de détourner l’argent du trésor public, le dernier connu est Fouquet condamné à mort pour malversation, peine commuée par Louis XIV en prison à vie.

    • Armelle Armelle 19 janvier 13:03


      Bah oui vous avez raison JOE LE TAXI, ces gens racontent n’importe quoi, mais on le sait, l’ignorance fait dire n’importe quoi !!!!
      En effet les banques ne détiennent que 20% de la dette !!! Alors je ne sais ce qu’ils nous racontent !!! Ils devraient déjà s’informer sur les mécanismes et véritables raisons de la crise 2008, dont les banques ne sont justement pas les seules responsables, loin de là !!!
      Les banques ne sont qu’un outil pour les états et appliquent leurs directives, le reste est du bla bla de névrosé, obnubilé par les complots !!!


    • Verdi Verdi 19 janvier 13:13

      @Armelle


      Je renvoie à cet excellent article de Crazy Horse, publié le 7 avril 2008, sur Agoravox. Un article pédagogique qui décortique le mécanisme de la création monétaire ex-nihilo qui empoisonne l’économie réelle. 


      “Par essence, la création monétaire ex nihilo* que pratiquent les banques est semblable, je n’hésite pas à le dire pour que les gens comprennent bien ce qui est en jeu ici, à la fabrication de monnaie par des faux-monnayeurs, si justement réprimée par la loi.” Maurice Allais, prix Nobel de sciences économiques 1988, La Crise mondiale aujourd’hui (éd. Clément Juglar 1999)

    • Armelle Armelle 19 janvier 14:23

      @Verdi
      J’entends bien Verdi mais à partir du moment où notre système, notre croissance s’appuient sur la notion du crédit, les états incitent les banques à vendre du crédit, comme ça été fait aux états unis avant 2008, les politiques promettant au peuple que tout le monde pourrait avoir SA maison, voire SES maisons.
      Les banques ne réagissent qu’aux directives d’états et à ce que je sache, ce ne sont pas les banques qui se sont elle même autorisées des réserves fractionnaires à hauteur de 19 fois leurs fonds propres !!!! Elles ont obtenu un accord des états, bien évidemment !!!
      Pourquoi cette manie de toujours épargner le responsable et SEUL responsable de ttes nos misères !!!


  • Tall Tall 16 janvier 16:15

    C’est très bien de dénoncer les turpitudes de l’UE, mais si c’est pour continuer de voter pour des partis qui veulent y rester, à quoi sert de se lamenter ?

     
    Quand on a le choix, et on l’a justement .... on a ce qu’on mérite !

  • Odin Odin 16 janvier 16:39

    Merci pour cet excellent article avec la citation d’Henry Ford

    « Il est une chance que les gens de la nation ne comprennent pas notre système bancaire et monétaire, parce que si tel était le cas, je crois qu’il y aurait une révolution avant demain matin. »

    Ce système est le premier des piliers de l’état profond avec la mainmise sur : la création monétaire, le politique, le militaire, le commerce et enfin les médias.

    Ce principe séculaire, dont l’empire britannique est précurseur a de beau jour devant lui et ce n’est pas demain la veille qu’il va changer en voyant ce type de commentaire « Si ce système fonctionne, ce n’est pas la faute des banquiers »

    Une meilleure connaissance historique, comme Philippe le Bel en 1307, la banque d’Angleterre 1815, la FED 1913, Bretton Woods 1944, loi Pompidou/Giscard (dite Rothschild) 03 janvier 1973 etc éviterait ce masochisme collectif pour « que les gens de la nation comprennent leur système ».

     


  • lloreen 16 janvier 17:06

    Annulation de la loi Rothschild (1973) au Canada le 26 janvier 2015 pour inconstitutionnalité.
    https://www.youtube.com/watch?v=wTjMGK_Gkoo


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 janvier 19:49

      @lloreen
      Le Canada n’est pas dans l’ UE, c’est un pays souverain qui fait ce qu’il veut.
      Ce qui n’est pas le cas de la France.
      Le Traité de Maastricht qui a installé l’ UE, l’euro et l’ OTAN a été voté par une majorité de Français.


    • lloreen 17 janvier 09:06

      @Fifi Brind_acier
      « Le Canada n’est pas dans l’ UE, c’est un pays souverain qui fait ce qu’il veut. »

      Je vous prie, une fois pour toutes de cesser de répéter que c’est un « pays souverain ». Il n’est pas plus ou moins « souverain »’ que n’importe quel autre et permettez-moi de vous dire que cela ne veut rien dire du tout. J’ignore si vous le faites exprès mais vous éludez toutes les questions sur le fond. Tout le monde est souverain par principe, encore faut-il mettre les principes en application.
      TOUS les gouvernements sont des ENTREPRISES. Pouvez-vous intégrer cela et ce que cela signifie ?
      J’ai dressé l’oreille à chaque intervention de monsieur Asselineau, jamais je n’ai entendu la moindre bribe de ses paroles à ce sujet. Ignorance ou complicité, je n’en sais rien.

      TOUS les gouvernements étant des entreprises, leurs relations se font dans le cadre du CCU- code commercial uniforme. Et ce sont ceux qui ont le CONTROLE de l’argent qui dirigent le monde in fine. Et PEU LEUR IMPORTE si c’est monsieur A ou madame B qui dirige dans la mesure où ce sont eux qui donnent le mot de la fin.
      Il suffit de considérer l’Histoire pour en avoir la preuve et ceux qui ne « conviennent » pas sont soit évincés brutalement ou carrément empêchés d’accéder aux fonctions gouvernementales.

      Puisque vous semblez bien connaître monsieur Asselineau, je vous saurais gré de bien vouloir m’expliquer par quelle mesure OFFICIELLE il « sortira » de l’UE.

      Pour conclure, je vous informe que TOUS LES ETRES HUMAINS sont aussi souverains. Encore faut-il vivre sa souveraineté et l’assumer mais il est évident que ces lignes sont déplacées dans le contexte du report de sa voix à un tiers


    • lloreen 17 janvier 09:11

      @Fifi Brind_acier
      « Le Traité de Maastricht qui a installé l’ UE, l’euro et l’ OTAN a été voté par une majorité de Français. ».
      J’ignorais ce fait. L’information en lien est donc fausse.
      http://wallu.pagesperso-orange.fr/refe.htm


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 janvier 11:37

      @lloreen
      Vous me fatiguez avec vos histoires !
      Bien sûr que la souveraineté existe, allez demander aux Islandais !

      Ou bien aux Argentins : « Nous avons sauvé les gens plutôt que les banques ! »


      Ce qu’on fait les Islandais et les Argentins est strictement interdit aux pays européens par les Traités. Les banques européennes ont été renflouées par les contribuables. Et attendez que les banques fassent faillite à nouveau, qu’elles vous siphonnent votre compte et votre épargne, pour se renflouer, vous ferez la différence !
      « La ponction des comptes bancaires est désormais légale en France »

      Vous ne faites pas la différence entre « protéger les comptes bancaires des citoyens » et « siphonner leurs comptes » ? C’est bien dommage pour vous.

      Comment on sort de l’ UE ? Vous avez l’exemple sous les yeux avec la Grande Bretagne.
      On sort de l’ UE par l’article 50, comme la Grande Bretagne va le faire bientôt. Pourquoi croyez-vous que le Brexit a provoqué une telle hystérie, si être dans l’ UE, c’était pareil que de se barrer ?

    • Sparker Sparker 17 janvier 12:34

      @Fifi Brind_acier
      « Vous me fatiguez avec vos histoires ! »

      Elle est bien bonne celle là... smiley smiley

    • PakMat PakMat 17 janvier 15:58

      @lloreen

      Noreen vous parlez du référendum sur la constitution européenne de 2005 où nous avons voté NON. 
      Alors que Fifi parle de Maastricht en 1992.

      Mis à part ça, c’est la Loi de 1974 sous Pompidou qui a interdit à la banque de France de preter directement à l’Etat


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 janvier 19:38

      @Sparker
      Tiens, je croyais que Méluche était pour la souveraineté de la France, en désobéissant aux Traités...
      On nous aurait menti ?


    • lloreen 17 janvier 23:11

      @Fifi Brind_acier
      « Vous me fatiguez avec vos histoires !
       »Bien sûr que la souveraineté existe, allez demander aux Islandais !« 

      Décidément vous avez l’art et la manière d’éluder les questions qui vous dérangent et d’en retourner le sens pour ne pas y répondre.
      J’ ai très exactement dit que tous les pays sont souverains et la France et tous les pays de l’UE tout autant s’ils daignent agir pour contrer les dispositions commerciales d’entreprises gouvernementales exactement comme l’ont fait les islandais avec leur révolution des casseroles et comme l’a fait un collectif canadien pour attaquer la banque centrale du Canada au motif de son inconstitutionnalité, laquelle est comme toutes les autre banques centrales aussi, la propriété de la dynastie sataniste des Rothschild à la tête de leur état (entreprise commerciale) souverain de la City de Londres.

      Les français ont tout à fait l’opportunité de refuser les dispositions de ces traités commerciaux -et NON PAS pas internationaux- il faudra quand même que vous finissiez par comprendre la nuance fondamentale entre les notions. Certainement pas en attendant bravement que les juristes des sociétés gouvernementales interposées -qui en ont vu d’autres- veuillent bien s’attabler pour étudier les dispositions de chaque phrase en la tournant dans tous les sens possibles et imaginables, histoire de faire durer le plaisir (des multinationales et de leurs financiers) mais en déclarant ces accords commerciaux nuls et non avenus.
      Vous décrétez que » l’UPR respecte les traités internationaux"... il ne manquerait plus que ce ne soit pas le cas...
      Toute l’humanité est tenue en esclavage à cause de la situation actuelle de l’ Allemagne. En 1990, tous les peuples de la terre ont été trompés. Juridiquement, la réunification entre la RFA et la RDA n’ a jamais eu lieu le 3 octobre 1990.Actuellement la République fédérale d’Allemagne est une société basée aux États-Unis, ce qui peut être prouvé sans aucun doute.

      Il n’ existe pas d’ état appelé République fédérale d’Allemagne pas plus qu’ il n’ existait d’état appelé Allemagne jusqu’au au 04 Avril 2016. Ce n’ est que le 4 avril que des citoyens allemands qui se sont rassemblés en Assemblée Constituante ont crée cet état d’ Allemagne, très précisément en vertu du droit international (et pas du droit commercial...) qui reconnaît la souveraineté à chaque peuple.
      TOUS LES CONTRATS, les TRAITES et tous les ACCORDS SANS EXCEPTION que la RFA a conclus à partir du 18 juillet 1990 NE sont PAS valides. Ces accords n’ ont AUCUN fondement juridique. A cause de cette FRAUDE, tous les autres pays sont également trompés, pillés et détruits par ce CONSORTIUM du nom de République Fédérale d’Allemagne, sous les ordres des Etats-Unis d’ Amérique et d’ autres bénéficiaires et investisseurs.

      Jusqu’ à présent, la Grèce constitue le meilleur et le pire exemple à la fois. Les habitants de la République Fédérale d’Allemagne ainsi que les autres peuples d’ Europe perdront tout comme c ’ est déjà le cas en Grèce:leur identité et leur culture, leurs biens et leurs droits sur leurs terres. La République Fédérale d’Allemagne, au même titre que toutes les autres entreprises gouvernementales de ce monde, est sont régie NON PAS par le droit CONSTITUTIONNEL et INTERNATIONAL mais par le droit MARITIME et le droit COMMERCIAL.Il n’ existe plus de citoyens protégés par l ’état mais uniquement des RESSORTISSANTS d’ unions économiques - se référer à la Loi fondamentale-

      Conditions générales-à partir de 1990.

      L’Union européenne a été créée par les élites, SANS AUCUN FONDEMENT JURIDIQUE, dans le but d’instaurer leur « Nouvel Ordre Mondial ». Des lobbyistes agissant dans l’ intérêt des banques et des consortiums commerciaux s’ y activent, sans aucun mandat électoral.Il s’ agit d’ une UNION NON LEGITIME d’ entreprises gouvernementales se FAISANT PASSER pour des états de droit internationaux. Une telle Europe détruit les cultures et les nations et elle vole les biens de tous les individus.
      La République Fédérale d’Allemagne constitue le moteur de ce développement en Europe parce que son gouvernement n’ est pas le mandataire du peuple allemand, mais celui des élites étrangères de ce monde.

      Dans son arrêt du 25 Juillet 2012 , la cour constitutionnelle fédérale a invalidé toutes les élections ayant eu lieu dès 1956. Un grand nombre d’ allemands ne sont pas au courant de ces faits et les autres européens sont trompés également.

      Le 17 Juillet 1990, l’ organe d’ occupation du nom de république fédérale, créé le 23 mai 1949 a été abrogé suite à la suppression de son champ d’ application territorial - article 23 de l’ ordonnance "Loi fondamentale de 1949", sans être remplacé. Dans la nuit du 17 au 18 juillet à 0.01 heure, l’ organe d’ occupation du nom de République Fédérale d’ Allemagne s’ est donc éteint de droit, ainsi que sa Loi fondamentale et tous ses autres règlements militaires de même que tous les états fédéraux de l’ organe d’ occupation du nom de République Fédérale d’ Allemagne. Cette abrogation est entrée en vigueur le 29 Juillet 1990 - voir : BGBL (journal officiel) II, page 885/890, en date du 23 Septembre 1990.

      Références légales:cf Arrêt de la corporation - Cour constitutionnelle fédérale (BverfGE 3, 288 (319f):6, 309 (338,363)  :" Les lois sans champ d’ application territorial n’ ont pas de validité et ne sont pas exécutoires".
      D’ autres jugements tout aussi importants de tribunaux de grande instance existent également. Ce 17 Juillet 1990, les quatre alliés s’affranchirent eux-mêmes du droit international sous la forme de la Convention de la Haye, ils reconduisirent librement l’ Allemagne dans ses frontières du 31 décembre 1937 et supprimèrent simultanément toute fonction aux acteurs de la RFA et certaines positions par choix. Les Allemands devaient dorénavant reconstruire leurs services publics.
      Suite à cette abrogation sus-mentionnée,l’ ONU supprima sur requête des anciens alliés, l’ ex RFA de 1949 enregistrée sous le code d’identification de pays N°280 et l’ ex RDA enregistrée sous le code le numéro d’identification de pays N°278 de ses registres. 
      Le territoire libéré reconduit dans ses frontières du 31 décembre 1937 fut enregistré sous la même appellation issue des proclamations et des documents d’ occupation de 1945 Deutschland/Germany (Allemagne) sous le nouveau code d’ identification de pays N°276.Il n’ existait rien d’ ailleurs rien d’ autre à libérer. De fait la RFA tout comme la RDA sont juridiquement nulles.


    • lloreen 17 janvier 23:13

      @lloreen

       Le gouvernement de l’époque du Dr H.C. Helmut Kohl ainsi que tous les autres soi-disant fonctionnaires de l’ ex république fédérale en Allemagne, dans la fédération et dans toutes les zones de commandement militaire « Bundesländer » perdirent leur fondement juridique et par voie de fait toute fonction et tout pouvoir décisionnel. Ils étaient habilités dans leur nouveau rôle de citoyen allemand ordinaire au même titre que n’ importe quel autre citoyen d’ origine allemande, à restaurer l’ état allemand en convoquant une assemblée constituante. Amorcée sous la présidence du Dr Wolfgang Schäuble, cette assemblée fut rapidement dissoute faute de résultat et sans qu’ il soit donné d’ explication. L’union du 03 octobre 1990 avec le second organe d’ occupation de l’ Allemagne centrale du nom de RDA n’ a existé à aucun moment faute de fondement juridique, de fondement de droit et de fondement de fait.Les nouveaux états fédéraux de l’ ex RDA se seraient réunis le 03 octobre 1990 sous la loi fondamentale, article 23, abrogée dès le 17 juillet 1990, bien que ces nouveaux états fédéraux ne se soient crées que le 14 octobre 1990.
      Un jugement de la société commerciale -Tribunal aux affaires sociales de Berlin de 1991 ainsi qu’ un jugement de la société commerciale-Cour constitutionnelle fédérale ont invalidé le contrat de réunification et donc la soi-disant réunification dans les mois suivants.
      La création commerciale du« territoire économique réunifié République Fédérale d’ Allemagne de 1990" comprenant les territoires de l’ ex République Fédérale en Allemagne de 1949 et le territoire de la RDA débuta le 29 août 1990 avec la création de la « Bundesrepublik Deutschland Finanzagentur GmbH », Frankfurt/Main, Handelsregisterbuch HRB 51411 " (Sàrl Agence financière  de la RFA, Francfort/Main immatriculée au Registre du Commerce-RC N°  51411). Cela eut pour effet que non seulement les anciennes puissances d’ occupation perdirent leurs effectifs mais aussi que son successeur- RFA de 1990- perdit toute importance selon le droit international.
      Cette nouvelle RFA se transforma en consortium économique privé régi uniquement par le droit commercial international et dans lequel ni le droit international, ni le code civil etc. ne sont applicables. En violation du droit international et des fondements du droit constitutionnel, ce consortium économique RFA continue à appliquer les droits de réserve et les lois militaires des alliés issues du contrat de transition de 1955 par l’ adoption du contrat 2+4 de 1990 en les associant à leurs conditions générales.
      Le simple constat que ces contrats commerciaux s’ annulent partiellement mutuellement se fait sans même devoir considérer le droit international.Tous les autres territoires allemands sous administration étrangère conservèrent leur ancien statut. Bien que tous les territoires du vaincu reconnus dans leurs frontières au 31 décembre 1937 soient libres en vertu du droit international, ils continuent à être administrés illégalement par la nouvelle RFA et selon des accords politiques juridiquement nuls après le 18 juillet 1990, en fraudant le droit international.

      La situation de droit du 17 juillet 1990, 0.01h au 18 juillet 1990, ayant acquis force de loi le 29 septembre 1990 considérant l’ art.146 de la loi fondamentale initiale du 23 mai 1949, et considérant BGBL (journal officiel) II, page 885/890, en date du 23 Septembre 1990, ayant acquis force de loi le 29.9.1990, sert de fondement juridique pour l’ assemblée constituante du 1er novembre 2014.

      Toutes les conventions, les lois,les affiliations et les contrats conclus par l’ ONG « République fédérale d’ Allemagne de 1990 » ainsi que par les quatre puissances alliées depuis le 18 juillet 1990 entre entre eux et avec des tiers sont nuls pour l’ assemblée constituante et l’ état qui succèdera jusqu’ à ce que des pouvoirs publics ou des fonctionnaires d’ état habilités aient pris ultérieurement pris une autre décision.

      L’instauration de structures et de lieux étatiques, ainsi que l’ élaboration d’ un accord ultérieur pour la mise en place d’ élections populaires libres permettront d’ ouvrir la voie 
      de la souveraineté de tous les territoires allemands et à terme la conclusion de déclarations de paix. Les administrations de l’ Assemblée Constituante sont opérationnelles pour conduire les affaires politiques et de l’ état jusqu’ à ce que ces administrations soient déchargées sur la base d’ un accord par la mise en place de nouvelles personnes et de nouveaux fonctionnaires.

      Il est tout de même étrange pour ne pas dire extrêmement suspect que des candidats à l’élection présidentielle ignorent cette situation de fait qui rend caduque toute idée de vouloir « sortir » de contrats NULS ET NON AVENUS.

      Il ne tient qu’aux français à se rassembler autour du conseil national de transition et d’ organiser une assemblée constituante afin de faire mettre tous les usurpateurs en prison pour escroquerie, prise illégale d’intérêts, abus de bien sociaux, association de malfaiteurs, crimes en bande organisée et sans nul doute pour de nombreux autres chefs d’accusation.

      Monsieur Asselineau ferait bien de s’informer de la situation internationale, cela lui éviterait son obsession de "la sortie de l’UE par l’article 50" (ou d’autres)...nuls et non avenus.


    • lloreen 17 janvier 23:18

      @Fifi Brind_acier
      "Vous ne faites pas la différence entre « protéger les comptes bancaires des citoyens » et « siphonner leurs comptes » ? C’est bien dommage pour vous.« 

      Je vous pensais plus avisée...Imaginiez-vous que vos reconnaissances de dettes envers les escrocs bancaires étaient protégées ? Quant à »vos"comptes ils appartiennent aux banques. Raison pour laquelle elles peuvent désormais venir directement s’y servir...

      Et si le Figaro le dit vous pouvez lui faire confiance, ses amis sont bien placés pour l’informer...
      http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2015/12/22/20002-20151222ARTFIG00003-les-banques-en-faillite-pourront-desormais-ponctionner-les-comptes-des-deposants.php
       


    • Et hop ! Et hop ! 19 janvier 09:27

      @lloreen : Les Français ont donné un coup d’arrêt à ces transformations malfaisantes en refusant majoritairement le projet de constitution Giscard qui a transformé le Marché commun en Union européenne, il s’agit bien d’un régime imposé par la force et la fraude, il s’agit bien d’une dictature.


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 janvier 19:47

    C’est le Traité de Maastricht en 1992 qui a introduit l’euro, l’article 104 qui oblige les Etats à emprunter aux banques privées avec intérêts, et l’article 63 qui supprimait le contrôle des mouvements de capitaux, d’où les délocalisations.


    Les choses ont donc commencé à se gâter après Maastricht, et pas seulement à partir de la mise en pratique de l’ euro.
    La dette publique, avec et sans Maastricht.

    Après la sortie légale de l’ UE & de l’ euro, l’ UPR propose de remettre en place tout ce qui a été dérégulé :
    - La Banque de France et ses prêts à taux 0% à l’ Etat et aux collectivités locales.
    - Le Franc comme monnaie de la France, les maquettes des billets sont prêtes.
    - La possibilité de dévaluer la monnaie.
    - Faire cesser la dette + un referendum sur la dette.
    - Le contrôle des mouvements de capitaux, pour que cessent les délocalisations et les achats d’entreprises et du patrimoine français.
    - Nationaliser les banques qui ont bénéficié d’aides de l’ Etat.
    etc

    • Armelle Armelle 17 janvier 09:35

      @Fifi Brind_acier

      « les maquettes de billets sont prêtes »
      Fifi confond l’audace et la prétention !!! Mettre la charrue avant les boeufs surtout quand on a toujours pas les boeufs, c’est décidément totalement absurde !!!
      C’est dommage, votre démarche face à l’indifférence générale des Français à l’égard de cette clownerie qu’est l’UPR, vous réduit cruellement à déblatérer des propos d’une bêtise incommensurable !!!
      Si vous pensez que c’est avec ce genre de slogan que les Français vont s’intéresser à votre programme, il devient alors urgent de revoir non seulement le contenu mais aussi vos méthodes de racollage !!!
      Franchement ce n’est pas sérieux, l’UPR totalise 10000 malheureux adhérents et vous nous parlez des maquettes de billets de banque ?!??!? Mais franchement c’est un gag ?
      Il va falloir quand même penser à grandir là, faut sortir de l’adolescence ma grande, et prendre enfin conscience de la chronologie des choses afin d’acquérir une once de crédibilité !!! Enfin je dis ça, vous faites ce que vous voulez mais sincèrement rangez de temps en temps vos prétentions dans un tiroir et écoutez un peu les autres, ça vous fera avancer...Et c’est un avis d’une personne qui n’a aucun parti pris pour qui que ce soit puisque l’idéologie que je défends n’est pas représentée, donc sachant que l’UPR ne pourrait être plus nul que les autres (pour ça il faut faire très très fort) je vous dis les choses sincèrement, comme n’importe quel citoyen ou citoyenne percevrait votre mouvement à travers l’image peu sérieuse que vous véhiculez. Je ne parle pas d’Asselineau puisque lui ne véhicule rien du tout, et pour cause !!! Monsieur « youtube » a disparu des écrans radars, peut être aura t-il retrouvé sa Doloréane pour rejoindre ses valeurs auprès de Napoléon 1er...Bah oui nationnalisme et guerres ont toujours fait bon ménage...
      Bonne journée Fifi
       


    • ENZOLIGARK 17 janvier 09:46

      @Armelle ... , Bonghjornu ... , ... excellent la « Doloreane » ... AhAhAhAhAh ... . ... Bona Ghjurnata i Grazie ... . ... AFF ИСС ...


    • Armelle Armelle 17 janvier 11:39

      @ENZOLIGARK
      Bah oui, vous savez la dérision parfois adoucit la gravité des choses


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 janvier 11:50

      @Armelle
      De Gaulle non plus n’avait pas accès à RadioParisment. S’il venait aujourd’hui défendre la souveraineté et l’indépendance de la France, il n’aurait pas accès non plus aux médias.


      Sinon, sur la censure totale des médias depuis 10 ans d’un mouvement qui a bien plus d’adhérents que le Parti de Gauche, ou les Verts ou le NPA, ou DLR, vous trouvez bien sûr cela normal... .

      Dupont Aignan, soit disant Gaulliste, mais qui ne veut sortir de rien du tout, est passé 45 fois en 2015 dans des émission matinales radio ou télé.
      Asselineau 0 fois.


    • baldis30 17 janvier 12:10

      @Fifi Brind_acier

      et tous les emprunts toxiques révisés ! que ce soient ceux de l’Etat ou des collectivités locales les intermédiaires des vaches à lait qu’on appelle usuellement « CONtribuables ».


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 janvier 12:29

      @baldis30
      Oui, alors ça, Dexia et compagnie, une arnaque totale ! Je n’ai pas suivi les déboires de ces communes, vous savez où elles en sont ?


    • Armelle Armelle 17 janvier 13:26

      @Fifi Brind_acier
      « Asselineau 0 fois »
      Bah oui que voulez-vous Fifi, les médias invitent des sujets dynamiques et charismatiques !!! des personnages qui en veulent, qui « rentrent dedans », qui sont « à fond » dans leur démarche !!! des personnages qui montrent leur détermination !
      Si Monsieur Asselineau avait vraiment envie de défendre ses idées et de réelles prétentions de gouvernance, il saurait qu’il faut peut être repasser par la petite porte et s’il parvenait alors à convaincre pdt son chemin de croix, et bien ce ne serait plus 10000 mais peut être des millions de sympathisants. Je ne comprends pas que vous ne puissiez pas comprendre cela. La crédibilité n’arrive pas comme ça par la volonté du saint esprit.
      Je vous l’ai déjà formulé, et je le répète ; vous n’avez pas le bon cheval !!! 


    • hervepasgrave hervepasgrave 17 janvier 13:38

      @Armelle
      bonjour,
      J’aime bien ce que tu dis,j’en rigole aussi.Pour fifi l’affaire est évidente,tu parles dans le vide.Maintenant pour la politique en générale .Il faut que tu fasses une mise à jour,car demain cela changera,même si tout est construit pour le contraire.La politique ne se vends pas.Aujourd’hui cette pollution des esprits fonctionne encore à fond ,le pied au plancher.Mais demain et comme cela devrait toujours être la politique ne se monnaie pas,ne se vends pas.Elle est ! par essence ,en fonction de la réalité de la vie.Aujourd’hui ,je dirais que c’est la paix avant la tempête.C’est comme après un gros coup de tabac ,il y a un moment de calme et cela repart de plus belle. Alors vendre de la politique comme nous le voyons au niveau international ,national pour nous,mais tout est bien lié.Je rigole. Encore quelques temps pour cette génération finissante ,après cela sera rock’n roll


    • baldis30 17 janvier 14:46

      @Fifi Brind_acier
      Il arrive quelquefois qu’une entente soit possible, mais par exemple avec des emprunts en Suisse.... avec l’aide ou le conseil de banques françaises qui avaient échappé à la nationalisation en 1981 comment voulez-vous faire ? 


    • Et hop ! Et hop ! 17 janvier 19:15

      @Armelle : «   vous n’avez pas le bon cheval !!! »


      Et vous, c’est qui votre cheval qui vous permet de parler avec autant d’arrogance ? C’est qui le candidat des adeptes de Hayek et des ultra-libéraux ? Macron ou Fillon ?

      Vous êtes complètement en retard, Hayek a écrit « La route de la servitude » en 1945 pour avertir contre la tentation d’adopter les programmes de nationalisation et de capitalisme monopolistique d’État proposés par les communistes. Il proposait la caricature inverse, dans la tradition doctrinale anglo-saxonne.

      Or en France, il y a eu le programme du CNR qui est à la fois libéral et étatique, dans la tradition politique française, et ce programme a abouti à ce que en 1990 la France soit la 3e puissance économique mondiale après les USA (300 millions d’habitants) et le Japon (120 millions), à la pointe du progrès scientifique, technique, culturel, social, les Française ayant la plus haute espérance de vie du monde. Donc cette organisation politique a réussi, elle a apporté la prospérité jusqu’au moment du grand virage libéral du gouvernement Balladur-Madelain-Sarkozy.
      C’est grâce à son secteur public productif que la France a été la première puissance industrielle du monde jusqu’à la Révolution., le pays le plus innovant avec le plus haut niveau de vie et les système social public le plus développé (écoles et hôpitaux gratuits depuis Louis XIV). Saint-Gobain et beaucoup d’autres grandes entreprises ont été crées par l’État qui avait une politique industrielle pour développer certains secteurs.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 janvier 19:44

      @hervepasgrave
      La moyenne d’âge à l’ UPR est de 35 ans, c’est dire si vous parlez pour ne rien dire...

      Les mondialistes et autres européistes sont désormais coincés entre Poutine et Trump, vous pouvez remiser vos rêves « d’Autre Europe » au rayon des antiquités...

      « 2016 phase de transition entre deux mondes » par Bruno Guigue.
      Vous appartenez au vieux monde, mes condoléances !


    • hervepasgrave hervepasgrave 19 janvier 16:01

      @Fifi Brind_acier
      Bonjour, vous êtes une vendeuse de primeur en politique.L’âge la dedans n’a strictement rien avoir.Par contre hier je disais contre l’avis de tous que le brexit était une arnaque crée et que les anglais enlevaient leurs billes pour rejoindre les E.U cela se confirme aujourd’hui.Alors si je fais parti du vieux monde c’est une chose,mais je suis lucide et pas vendeur au jour le jour ,j’apprends ,pour l’instant fifi brin d’acier tu m’apprends rien ,tu déballes ta marchandise au gré des événements et de la météo.cestpasgrave


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 janvier 11:01

      @hervepasgrave
      Vous voulez contrôler tous les pays ? La GB va signer des accords avec les USA, et avec des pays dans le monde entier, cela regarde les Britanniques.


      Mais vous, en quoi cela vous concerne ? C’est quoi cette manie impérialiste de se mêler des affaires des autres au lieu de s’occuper de la France et des Français ?

      A l’ UPR, on s’occupe de la France et des Français, et si cela ne vous convient pas, cela devrait convenir aux Français, car c’est ce qu’il attendent.

      « UPR : Comment sortir la France du désastre en 2017 ? »


    • hervepasgrave hervepasgrave 23 janvier 08:36

      @Fifi Brind_acier
      Bonjour, elle mignonne celle-là !
      Une conclusion assez vindicative que : «  et si cela ne vous convient pas, cela devrait convenir aux Français, car c’est ce qu’il attendent. » Oui ! c’est vraiment éloquent. La libéré d’expression est a supprimer j’en conviens.Pour ce qui est de la politique Entre ce que les Français attendent et ce qui se pratique il y a un monde ! Et Il faut bien le rappeler.Car il faut malheureusement bien constater que toutes les politiques internationales actuellement s’accordent a faire la même chose,au même moment.Peut-être qu’il est l’heure de diviser pour continuer à mieux régner ? .
      Faut-il croire que c’est un mouvement naturel et innocent.Alors vous avez beau contourner ce que je disais .Ce n’est que la réalité. Cela fait désordre de le rappeler ? Pourtant tu aimes rechercher les exemples , les retours en arrière ,mais bien choisi ! eh !
      Quand les populations comprendrons que la véritable politique c’est de devancer les réactions des gens ,devancer les générations et faisant croire que c’est une avancée naturelle,qui émane d’eux et seulement d’eux ! je serais certainement moins critique et moins regardant.cestpasgrave.


    • ENZOLIGARK 23 janvier 08:51

      @hervepasgrave ... , Ola ... , ... je m ’ demande serieux si FBa n ’ est pas le copain ou la copine * du chef UPR ... ! ? . ... Ca farte pleins gaz en tout cas ...... !!! . ... AFF ИСС ... 


    • hervepasgrave hervepasgrave 23 janvier 14:11

      @ENZOLIGARK
      Bonjour,
      qui sait ? pour passer autant de temps sur la toile,un automate d’intelligence artificielles,peut-être mais il y a encore du boulot vois-tu ! . 
      la copine d’Asselineau hum ! les copines ne se mêle jamais de cela ,cela finirai en scène de ménage assurément . . Une personne employée peut-être ? une Fifi avec une barbe serait assez rigolo. . Une stagiaire qui ferait des heures supplémentaires très mal payé !cela me désolerai profondément,mais me ferait comprendre jusqu’où la société s’enfonce. . Il reste Asselineau lui-même, là j’ai un doute qu’il se fasse aussi chier ,mais bon ! quand nous vieillissons nous avons moins de besoin de chose et de sommeil. Quid de tout cela. . L’important même devant du vide ,c’est de faire comme la nature ,« le remplir ,sinon tu meurs étouffé ! ».cestpasgrave


  • eau-du-robinet eau-du-robinet 16 janvier 21:03

    Bonjour,
    .
    « ...les Etats, dépossédés de leur droit régalien de frapper monnaie, appelée la monnaie fiduciaire (pièces et billets), sont emprisonnés dans un système suicidaire, otages des agences de notation, officines au service exclusif des fonds d’investissement et autres fonds de pensions (principalement anglo-saxons), ... »
    .
    Il faut Réattribuer à la Banque de France son rôle normal de financement de l’État et des collectivités locales.
    .
    Cela implique l’abrogation de l’article 123 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (TFUE), mesure cohérente avec notre dénonciation globale de ce traité en application de l’article 50 du traité sur l’Union européenne (TUE).
    Suite et source : https://www.upr.fr/wp-content/uploads/docs/Programme%20Presidentiel%20-%20Livret%20V10.pdf


    • microf 16 janvier 22:34

      @eau-du-robinet
      Bonsoir,
       Lorsque tu n´as pas encore traverser l´autre rive, ne te moque pas de celui qui se noit, dit un proverbe : Un autre proverbe Africain dit, lorsque tu manges la main du singe, regarde la tienne.
      Ce système Euro qui plombe les économies de l´UE, est imposé par la France aux pays d´Afrique Francophones depuis des décénnies par un autre système encore plus violent, á savoir, le Franc CFA, Franc des colonies de l´Afrique Francophone. Cette monnaie virtuelle crée par la France qui en ait le propriétaire á 100%, est imprimé en France , á Chamalière, géré par la France á travers le Trésor Francais, et empêche ainsi les économies de ces pays qui utilisent le Franc CFA de se développer. L´ironie du sort a fait qu´aujourd´hui, l´Euro crée par une autre entité qui en ait le propriétaire, a les mêmes effets négatifs sur l´économie de la France, et les Francais se plaignent de cet Euro comme les Africains se plaignent du Franc CFA. Certainement que nombreux en France vont commencer á comprendre la souffrance des Africains, quant aux Africains, ils ne pourront que dire aux amis Francais, bienvenus au club des exploités.


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 17 janvier 08:17

      Bonjour microf,
      .
      .
      On vie dans un monde de « Requins ».
      .
      J’ai depuis longtemps compris les souffrances que le monde de la finance nous impose !
      .
      Nous sommes tous des victimes, à de degrés différents, du dictat et des intérêts du monde de la finance, ce n’est pas une question de couleur de peau !
      .
      Depuis mon arrivé en France 1984 j’ai vue d’année en année comme la république française c’est décomposé. Je suis devenue très vite militant politique en passent par ATTAC, le PCF, le LCR, et aujourd’hui je suis militant à l’ UPR depuis janvier 2012 !
      .
      En remontant l’histoire en arrière, on est passé par l’esclavage, qui à été abandonnée, enfin qui à été remplacé par ce que j’appel « l’esclavage moderne »...
      .
      Un de ses instruments de l’esclavage moderne est la main mise de la part du monde de la finance (banques privées) sur la création monétaire !
      .
      Franc CFA ou l’esclavage monétaire de la France en Afrique
      https://www.youtube.com/watch?v=Q5f4Evi-_eE
      .
      Dans ce monde d’esclavage moderne nous, les européens, sommes devenue, à notre tour, la proie des américains voire des mondialistes, les néo-conservateurs, car l’UE rapporte aux américains, surtout en la plombant par la construction européenne qui été un projet américains !
      https://www.upr.fr/dossiers-de-fond/reunion-secrete-11-juin-1965-departement-etat-americain-union-monetaire-europeenne
      .
      Le Européens n’ont jamais compris qu’il faut valoriser les travail, payer des salaires correctes pour éviter la fuite des cerveaux , surtout celles de chercheurs !
      .
      La grande majorité de grands chercheurs partent aux États-Unis !
      Pourquoi ?
      Le chercheurs sont bien plus paie aux États-Unis qu’en Europe.
      .
      Nous sommes donc les doublement perdants, affaiblie par la perte des cerveaux et par le fait qu’il font prospérer un pays « concurrent », affaiblir notre économie !

      Toutes les technologies prometantes partent aux USA parfois par des moyens pas très « faire play »
      .
      Exemple Afaire Gemplus
      Première partie :
      http://www.dailymotion.com/video/xixasj_affaire-gemplus-cartes-a-puces-1ere-partie_webcam
      .
      2ème partie :
      http://www.dailymotion.com/video/xixf01_affaire-gemplus-cartes-a-puces-2eme-partie_webcam
      .
      Je pense quand on défend sa propre souveraineté il faut aussi respecter la souveraineté des autres pays. L’UPR plaide pour la paix dans le monde et propose ainsi la sortie de l’OTAN qui est devenue une organisation criminelle !
      .
      Un plan secret de Juncker pour réduire encore plus la souveraineté des États a été découvert un pas de plus vers l’esclavage moderne
      http://www.express.co.uk/news/world/699648/Jean-Claude-Juncker-secret-plans-dictate-EU-nations-revealed-Brexit-vote


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 17 janvier 08:23

      correction :
      en passent par AC-Gironde, le PCF, le LCR
      .
      et pas ATTAC !
      Excusez moi !
      .
      A AC-Gironde nous avons lute / manifeste contre le chômage / les licenciements abusives / contre la politique gouvernementale, politique ultra-libérale.


    • microf 17 janvier 13:17

      @eau-du-robinet
      Bonjour eau du robinet,
      Vous avez raison nous vivons dans un monde de requins, et c´est très dommage que des êtres humains que je croyais que nous sommes avec un cerveau qui réfléchie, et une raison pour nous orienter, puissions arriver á ce niveau oú nous ne réfléchisssons plus, oú nous n´avons plus de raison pour nous orienter.
      Jamais le monde n´a été aussi riche, jamais le monde n´a été aussi développé, mais jamais le monde n´a autant souffert comme aujourd´hui et nous ne voyons même pas quant est ce que cela va finir, car certains ont mis en place, un système qui esclavagise la masse.

      Lorsque le général de Gaule vient en Afrique le 25 Aout 1958 proposer aux Africains une Association Franco- Africaine oú bien sûr la France sera le parrain, le Président Sékou Touré de Guinée lui répond que non, que ce n´est pas la bonne méthode, car tout un chacun, chaque peuple aspire á la LIBERTÉ, exactement comme les Francais occupés par les nazis aspiraient á la liberté, que l´Afrique n´est pas exempte du peuple de France. Il lui dit que, lui Sékou Touré, préférait vivre libre dans la pauvreté, que riche dans l´esclavage. Sékou Touré fit une proposition au général de Gaule de laisser les Africains décider de leur avenir, choisir leur mode de dévelopement et coopérer avec la France qui a une expérience, pour y arriver. Si le général de Gaule avait écouté les conseils de Sékou Touré, la France serait plus puissante aujourd´hui que les Usa, car elle aurait plus de 300 Millions pas de pauvres qui viennent frapper á la porte de la France, mais de personnes et pays qui travaillent ensembles pour le bien de cette Association Franco- Africaine, car toutes les colonies Africaines sont riches en matières premières, matières premières qui ne seront plus piller comme c´est le cas aujourd´hui, mais qui seront mises á la disposition du développement et de la France et de ces pays Africains, fini le chomage endémique en France, fini les entreprises Francaises qui ferment, car elles travailleraient en collaboration avec les entreprises Africaines pour le dévelopement de l´Afrique Francophone, fini les cortèges de réfugiés Africains Francophones vers la France, bref, le bonheur pour les deux entités, mais que voit-on aujourd´hui, et les colonies, et la France souffrent.
      Ce « Discours de Sekou Touré á de Gaule », vous pourrez le lire á youtube
      Le général de Gaule fut irrité par la réponse, il oublia carrément l´aide de l´Afrique á la libération de la France du régime nazi Allemand, il oublia carrément l´aspiration á la liberté des Africains, comme les Francais qui aspiraient á la liberté entravée par l´occupation Allemande, et imposa les mêmes méthodes que l´Allemagne nazi, avait imposé en France aux Francais, aux Africains.
      Voici quelle fut sa réponse, « vous voulez l´Indépendance, eh bien prenez lá, mais la France saura en tirer la conséquences ».
      Les conséquences en furent tirées. La Francafrique fut créee, avec á sa tête le sinistre Foccard, bête noire des Africains Francophones.
      Le Franc CFA, « Franc des Colonies Francaises » fut crée, commenca alors pour l´Afrique Francophone, un cauchemar et un chemin de Croix sans fin.
      Mais voila, comme on dit, ne fait pas á autrui ce que tu ne veux pas qu´on te fasse, l´EU et l´Euro sont lá aujourd´hui et font exactement ce que le géneral de Gaule a imposé aux Africains.
      Alors comme les Africains qui luttent contre cette Francafrique, c´est de votre devoir de lutter contre ce système, c´est pourquoi j´encourage votre engagement et le soutien, un seul mot, continuez.


    • microf 17 janvier 13:30

      @Fifi Brind_acier
      Merci de votre remarque, et aussi de vos commentaires claivoyants que j´apprécie dans ce Forum.
      Ce serait bien si l´UPR est d´accord pour mettre un terme au Franc CFA, mais l´UPR devrait aller aussi encore plus loin en laissant carrément tomber la Francafrique, car tant que ce système inique et diabolique perdurera, la France connaitra des probèmes, car il ya les cris de centaines millions de personnes qui souffrent á cause de cette Francafrique, et il est impossible de faire son bonheur sur le malheur des autres, á un moment ou á un autre, cela se retourne contre soi, et c´est ce qui est entrain d´arriver á la France et á tous les pays qui font souffrir les autres.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 janvier 19:46

      @microf
      La France est loin d’être seule en Afrique.., la Chine, l’Inde, les USA y sont désormais bien plus présents que la France, non ?


    • microf 17 janvier 22:27

      @Fifi Brind_acier
      Merci pour ce commentaire, mais lorsqu´on fait un comme le votre, il faut argumenter, je vous sais pertinent, á moins que vous vouliez rigoler, ce qu´il faut faire souvent de temps en temps, même si ce n´est pas rigolo, car il en va de la vie de millions de personnes.
      La France est en Afrique depuis des siècles, a instauré un système diabolique á savoir, la Francafrique, a crée le Franc CFA qui lui appartient, Franc CFA qui est imprimé en France, que la France gère á travers le Trésor Francais, la France maintient des dictateurs au pouvoir en Afrique, la France fait des coups d´États en Afrique, la France a des bases militaires un peu partout en Afrique, pour quoi faire Il faudra demander á la France, la France est engagée dans des guerres en Afrique depuis des décénnies, mais je m´arrête lá car la liste risque d´être longue.
      La présence Chinoise et indienne est très récente en Afrique et ils sont lá pour faire des affaires, ne s´occupent pas de la politique des pays Africains.
      Ni la Chine, ni l´Inde n´ont crée un système Chinafrique ou Indiafrique, n´ont pas de bases militaires en Afrique, ne maintiennent pas des dictateurs au pouvoir, n´ont pas crées une monnaie comme le Franc CFA qui plombe les économies des pays Africains, ne sont engagés dans aucune guerre en Afrique, n´occupent aucun pays Africain...
      Quant aux Usa, c´est la même chose pour moi que la France, tous sont des Occidentaux avec la même mentalité, bien que certains comme la France agissent souvent avec finesse, alors que d´autres comme les Usa, « adeptes de la force brute » comme les nomme le Président Poutine, ne mettent pas les gants, mais á la fin, le résultat est toujours le même, pillages, vols, viols, guerres, destabilisations, ingérence dans les affaires des pays Africains etc, etc, etc...
      Je ne sais pas si je me suis mieux expliqué, si vous voulez encore des infos, je vous en fournirais.


    • franc 18 janvier 13:21
      @eau-du-robinet


      La France actuelle ou les politiciens français marchent sur la tête

      Ils font fuir les cerveaux souchiens des gaulois créatifs champions du monde d’inventions qui ont fait la puissance et la grandeur de la France éternelle et font entrer en France des immigrés africano-arabo-musulmans qui divisent ,affaiblissent la France , détruisent son potentiel de recherche scientifique et d’invention technologique en dévastant ses écoles d’excellence et sa prestigieuse culture , sa puissance et sa grandeur ,de sorte que la France est devenue un pays du tiers-monde qui n’invente plus rien et un objet de mépris et de la risée du monde .Quelle honte . 

    • franc 18 janvier 13:34
      @microf

       Vous avez totalement raison.

      La France comme tout pays africain doit pouvoir être libre ,indépendant et autonome , sans être colonisé d’aucune sorte par l’immigration allogène de masse ou la politique allogène de casse .

      A bas la Françafrique

    • microf 18 janvier 13:46

      @franc
      Vous avez totalement raison.
      Á bas la Francafrique, le jour oú la France éliminera la Francafrique, ce jour lá, la France sera libre, malheureusement, comme la Francafrique est á la France ce qu´est le sang pour le corps humain, ce sera très difficile.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 janvier 11:09

      @microf
      Je connais la Françafrique par Vershave !


      L’UPR souhaite des accords de coopération avec les pays de la Francophonie, avec les pays des BRICS, mais aussi certains pays européens avec lesquels la France commerce beaucoup comme l’ Italie ou l’Espagne...

  • chantecler chantecler 17 janvier 10:01

    Ajouter à cela l’euro qui a été construit pour conserver sa parité contre vents et marées selon les desiderata de l’Allemagne .
    Pendant des décennies en cas de faiblesse économique : surproduction, stocks majeurs , fermetures d’entreprise et chômage de masse , les autorités politiques pouvaient décider de dévaluer pour renforcer la production .
    Evidemment pour le capital , la rente c’était moins réjouissant encore qu’assez rapidement ils se remettaient à niveau .
    Aujourd’hui la monnaie est blindée mais nos sociétés se disloquent dans le chômage de masse .


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 janvier 12:04

      @chantecler
      D’accord avec vous. L’euro, c’est l’euro-mark et c’est l’ Allemagne qui en tiré le plus de bénéfices. Pour elle, l’euro est entre 30 et 40% plus faible/ dollar, que si elle avait gardé le mark. Par contre, pour les autres pays, il est bien trop fort et plombe leurs exportations.


      C’est le résultat de la construction européenne par les USA.
      Ils ont voulu sauver le grand patronat allemand de la déroute de la guerre.
      Puis ils ont signé en 2004 « l’Alliance germano américaine pour le 21e siècle ».
      Le couple franco-allemand est un mythe créé pour les gogos français....

      Mais ça, c’était avant...
      Avant Trump ... « La nouvelle doctrine de Trump »

    • Et hop ! Et hop ! 17 janvier 19:36

      @chantecler : C’est bien d’avoir pris le mark comme monnaie commune qui a favorisés l’Allemagne et provoqué les déséquilibres des balances commerciales, très excédentaire pour l’Allemagne, très déficitaire pour tous les autres pays.


      Quand deux pays ont leur propre monnaie, si l’Allemagne exporte plus et l’Italie moins, cela provoque automatiquement une augmentation du mark et une dévaluation de la lire, et du coup les produits allemands (les VW) devienent trop chères, et les produits italiens (les Fiat-) moins chers, l’Allemagne exporte moins, l’Italie exporte plus et importe moins en Allemagne, et les balances comerciales se rééquilibrent. 

      Donc c’est bien l’Euro qui a permis à l’Allemagne d’accaparer tout le marché européen des produits manufacturés, et cela d’autant plus qu’elle fait fabriquer dans des pays voisins à bas coût qui sont dans l’UE mais qui ne sont pas dans la zone euro (Tchécoslovaquie, Pologne, Yougoslavie, Roumanie).

      Il faut se souvenir qu’avant l’Euro, l’Italie était une puissance industrielle équivalente ou supérieure à l’Allemagne.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 janvier 20:00

      @Et hop !
      Trump veut taxer à 35% les voitures allemandes, sauf si elles sont fabriquées aux USA...
      Comme l’Allemagne impose l’austérité dans les pays européens, je ne vois que la Russie pour leur acheter désormais leurs voitures haut de gamme...
      On va voir si Merkel est d’accord pour lever les sanctions contre la Russie...


    • jesuisdesordonne 18 janvier 14:42

      @Fifi Brind_acier
      Quand vous dites :
      « Ils ont voulu sauver le grand patronat allemand de la déroute de la guerre. »

      Non, c’est plutôt la continuité de la politique des USA avant, la guerre, pendant et après.
      Voir
      http://www.dailymotion.com/video/x10hfx_le-mythe-de-la-bonne-guerre_school


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 janvier 11:28

      @jesuisdesordonne
      Je crois bien que les deux sont vraies... Les accords capitalistes transfrontaliers datent de la fin du 19e siècle, ils sont expliqués par Annie Lacroix Riz, dans « Le choix de la défaite ».


      Mais la construction européenne a été mise en place par les Américains sur le modèle économique d’Hitler pour l’ Europe après la guerre, car cela convenait bien aux grands patrons allemands...

    • jesuisdesordonne 22 janvier 19:41

      @Fifi Brind_acier
      Oui c’est ça, les deux sont vraies. La déroute fut pour les peuples, jamais pour le patronat, qu’il fut allemand, français ou américain, le patronat a souhaité et financé la guerre pour mater les révoltés, a fait des bénéfices pendant les guerres, encore plus après et a conservé le modèle économique autoritaire, pyramidal, qui convient si bien au capitalisme et aux catholiques.
      Quand on lit Annie Lacroix Riz on voit que ce sont les catholiques qui ont courtisé les nazis et non l’inverse.
      Jacques PAUWELS est remonté à la première guerre mondiale pour montrer que le processus de la guerre est consubstantiel au capitalisme afin de dominer les révoltes sociales mais nous pourrions remonter encore plus loin, je crois. Charlemagne ou Napoléon n’ont pas fait autre chose que de massacrer et piller les peuples païens athées ou orthodoxes avec les bénédictions du clergé pour les unifier sous la même religion et un marché unique...
      Avec la loi NOTRE ce sont les communes, qui ont fait les beaux jours de la révolution espagnole des années 1936- 1937, qu’il faut faire disparaître.
      Une expérimentation autogestionnaire à TARNAC a été diabolisée sans preuve.
      Nous sommes dans un processus d’autorité orwellienne qui avance, nous surveille toujours plus efficacement, nous saigne matériellement, nous expérimente intellectuellement et sème la mort avec des drones ou d’autres moyens....
      Bon maintenant si TRUMP rapatrie les chars de Pologne nous n’allons peut-être pas mourir sous la mitraille de suite.. smiley


Réagir