vendredi 12 octobre 2018 - par Vera Mikhaïlichenko

L’ONU contre la France sur la burqa, le burkini autorisé à Rennes, des écoliers fanatisés : que faire face à la conquête islamiste ?

En à peine une semaine, plusieurs informations fort inquiétantes, ahurissantes même, ont paru au sujet de la poussée de l'islamisme dans notre pays. Invité de "La Grande Librairie", l'écrivain algérien Boualem Sansal déclarait récemment que la France serait un "pays islamiste" d'ici 50 ans environ. Lui qui a connu la terrible guerre civile en Algérie juge la situation en Europe encore plus préoccupante que dans son pays. Pourtant, dans ONPC, samedi dernier, Ruquier et Angot n'étaient obsédés que par une chose : le livre de Boualem Sansal n'allait-il pas faire le jeu de l'extrême droite et de Marine Le Pen ? On sentait l'écrivain désabusé devant cette réaction pavlovienne qui nous mène tout droit à l'abattoir. Une menace mondiale plane sur nous, elle est alimentée par l'Arabie saoudite, le Qatar, leurs pétrodollars dont nos propres dirigeants et notre économie sont dépendants (ce qui rend la situation inextricable), les banques des Frères musulmans qui pèsent mille milliards de dollars... mais nos chiens de garde du PAF ne veulent pas voir et leur terreur reste une blonde qui s'est ridiculisée un soir de débat présidentiel et qui n'accèdera jamais au pouvoir. Il serait peut-être temps de se réveiller, avant qu'il ne soit vraiment trop tard.

D'abord, l'avertissement de Boualem Sansal. Dans un entretien au FigaroVox, le 31 août 2018, il déclarait :

« Oui, l'Europe a peur de l'islamisme, elle est prête à tout lui céder. [...] La réalité en boucle n'a pas d'effet sur les gens, en apparence du moins. On l'a vu en Algérie durant la décennie noire : les gens qui, au début, s'émouvaient pour une victime du terrorisme ont fini après quelques mois de carnage par ne ressentir d'émotion que lorsque le nombre des victimes par jour dépassait la centaine, et encore devaient-elles avoir été tuées d'une manière particulièrement horrible. Terrible résultat : plus les islamistes gagnaient de terrain et redoublaient de cruauté, moins les gens réagissaient. L'info tue l'info, l'habitude est un sédatif puissant et la terreur, un paralysant violent. »

Ensuite, les différentes informations "dingues" parues ces derniers jours :

1/ L’ONU va épingler la France sur l’interdiction de la burqa

Selon une information du journal La Croix, parue le 10 octobre, le Comité des droits de l’homme de l’ONU s’apprête à prendre position à l’encontre de la loi française de 2010 qui pénalise la dissimulation du visage dans l’espace public.

Le Comité va se prononcer sur deux requêtes de femmes qui ont été verbalisées pour avoir contrevenu à la loi. Cette instance d’experts, juristes internationalement reconnus, devrait rendre en octobre 2018 des « constatations » dont il ressort que la loi de 2010 porte atteinte à la liberté religieuse et crée une discrimination.

Pendant l’été 2018, le Comité avait déjà rendu des « constatations » au sujet de l’affaire Baby Loup. Les experts y avaient désavoué la Cour de cassation qui avait validé, en 2014, le licenciement d’une puéricultrice voilée par une crèche associative dont le règlement intérieur imposait un devoir de neutralité. Il avait estimé que la France n’avait pas démontré en quoi le port du voile par une éducatrice portait atteinte « aux libertés et droits fondamentaux des enfants ». 

Le Comité des droits de l'homme de l'ONU n’est certes pas une juridiction mais la France, qui a ratifié le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, a reconnu sa compétence. Ainsi, comme le note La Croix : "Ses constatations ont bien une autorité de fait." Néanmoins, selon Le Figaro, "si le Comité rend à chaque fois des avis, il n'a pas pourtant aucun pouvoir de contrainte. Ses recommandations ne sont donc quasiment jamais respectées".

Les constations à venir du Comité des droits de l'homme ne devraient donc pas appeler à une modification obligatoire de la loi française sur la burqa. D'autant qu'elles sont en décalage avec celles des juridictions européennes. En 2014, la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) avait validé la législation, mise en œuvre sous François Fillon. 

Comme nous le rappelle Wikipédia :

"La crédibilité de la commission est souvent mise en doute du fait de l'identité de ses membres et de leurs priorités manifestes. En effet, plus de la moitié des pays membres ne correspondent eux-mêmes pas aux critères d'une société démocratique respectant les droits de l'Homme, et le Conseil n'a jamais émis la moindre condamnation contre ses propres membres, au nombre desquels on compte l'Arabie Saoudite (qui plus est membre de la Commission de la condition des femmes), et la Chine, les deux pays champions du monde de la peine de mort, mais aussi des dictatures sanguinaires comme l’Égypte, le Pakistan ou encore le Congo (RDC). (...)

Au cours de l'année 2015 l'Arabie saoudite fait campagne auprès du groupe Asie du Conseil des droits de l'homme pour devenir son représentant et y parvient. Par conséquent, en septembre 2015, l'Arabie saoudite accède à la direction du panel du Conseil des droits de l'homme de l'ONU qui est l'objet d'une tournante parmi ses cinq représentants. Cette décision est vivement critiquée par différentes associations luttant pour les droits de l'homme qui dénoncent le traitement que ce pays réserve aux femmes, aux minorités et aux dissidents. Selon Hillel Neuer, directeur de l'ONG UN Watch ceci équivaut à nommer un pyromane à la tête des pompiers. Cette controverse prend une plus grande proportion alors que l'Arabie saoudite a pour projet quelques jours après sa nomination de décapiter, puis crucifier Ali Mohammed Al-Nimr, un opposant chiite de 21 ans, son corps étant ensuite exposé publiquement jusqu'au pourrissement de ses chairs."

2/ EXCLU EUROPE 1 - Les dérives du communautarisme à l’école pointées par une note des services de renseignement

L'article entier, paru le 9 octobre, a l'air de sortir tout droit du Gorafi, tant ce qu'on lit est hallucinant. Pourtant, c'est la réalité de la France en 2018.

Extraits :

Des cas parfois extrêmes. Si le nombre des faits rapportés est stable, les motifs sont de plus en plus inquiétants. Certaines choses ne sont tout simplement plus faisables dans toutes les écoles, pour des motifs religieux. L'exemple le plus frappant, le plus nouveau, signalé dans cette note, est celui d'élèves qui refusent d'avoir cours dans des classes comportant du mobilier rouge, jugé "haram", c'est-à-dire interdit par le Coran. Cet exemple remonte d'un établissement du Nord de la France.

La note mélange différents types de cas, plus ou moins préoccupants. Selon elle, certains enfants refusent de dessiner des représentations humaines (un interdit religieux formel pour de nombreux musulmans). D'autres se bouchent les oreilles quand on passe de la musique en classe, et de jeunes garçons refusent de donner la main à une petite fille. Par ailleurs, les enfants pratiquent le ramadan de plus en plus jeunes, et cela peut poser des problèmes dans l'organisation des cours. À Troyes, des élèves de 6ème ont refusé d'aller à la piscine avec leur classe de peur de "boire la tasse et de casser leur jeûne".

Les repas, moment de crispation. De nombreux incidents sont d'ailleurs liés à la question des repas. Dans les Bouches-du-Rhône, certains élèves refusent de déjeuner à côté de ceux qui mangent du porc. Dans un collège de Saint-Denis, lors d'un voyage scolaire où on s'apprêtait à servir du poulet et des frites au repas, un incident est survenu. "Sur une cinquantaine d'élèves, 35 d'entre eux ont refusé de manger la cuisse de poulet qui leur était proposée au dîner, parce que ce n'était pas halal. Nous n'avions pas été prévenus, donc nous avons jeté ces 35 cuisses de poulet et ils n'ont mangé que des frites", raconte Yannis Roeder, leur professeur d'histoire.

Plus préoccupant, en Seine-et-Marne, des élèves musulmans sont aussi stigmatisés par d'autres élèves parce qu'ils mangent de la nourriture ordinaire (non halal) à la cantine. De même, dans le Nord des élèves musulmans sont insultés par d'autres élèves musulmans quand ils mangent des produits qui ne sont pas halal.

De nombreux signalements. Pour certaines familles, il est inconcevable que leur enfant ne mange pas halal, même l'espace d'une semaine. De fait, en Haute-Savoie par exemple, certaines écoles n'organisent plus de séjours en classes de neige, parce que c'est devenu "ingérable", selon elles.

Il y a quelques mois, l'Education nationale a mis en place une plateforme permettant à un enseignant qui se trouve face à une question touchant à la religion de recevoir une réponse, un soutien dans les 24 heures. Elle enregistre environ 30 signalements par jour. (...)

A Mulhouse, une élève de primaire (CM1/CM2) est rentrée d'un cours de sport en état de déshydratation. L'élève était au bord du malaise et refusait de boire de l'eau. Malgré le caractère d'urgence, le père a refusé d'autoriser la directrice à faire boire sa fille sans en référer à l'imam. (...)

Dans l'Orne, lors des pique-niques en sorties scolaires, certains élèves musulmans déjeunent séparés des autres élèves. (...)

Les revendications des élèves non-musulmans se multiplient, par exemple dans l'Ain. Des parents de nombreux établissements s'élèvent contre les cours sur l'islam dans le cadre du cours sur les religions monothéistes. Certains parents estiment que ces cours peuvent "influencer leur enfant à se convertir à l'islam" et s'en plaignent auprès du principal du collège ou même du directeur académique. Certains demandent à leurs enfants de boycotter ces cours ou de rendre "page blanche" aux contrôles sur les religions.

Dans le quartier de Lille Sud, des mamans d'élèves ont été surprises en train de distribuer des tracts devant l'école élémentaire pour réclamer la séparation des garçons et des filles dans l'école "au nom du Coran".

3/ Rennes : Autorisé dans les piscines, le burkini fait quelques vagues

Le 8 octobre, 20 Minutes nous apprend que le burkini est désormais autorisé dans les piscines municipales de Rennes (ville dirigée par des socialistes) :

Le burkini est-il autorisé dans les piscines rennaises ?

Oui. Le règlement intérieur des piscines est assez clair. Il n’autorise que les tenues de bain « dans un tissu spécifiquement conçu pour la baignade et qui n’ont pas été portées avant l’accès au bassin ». Interrogée par 20 Minutes, la ville précise : « le slip, le maillot, le short de bain, le jammer et la combinaison sont admis dans les piscines de Rennes s’ils respectent les conditions d’hygiène et de sécurité ». Le burkini répond à ces impératifs.

L'auteur de l'article, Camille Allain, tente de minimiser le problème ; la polémique ne serait le fait que de l'opposition municipale et les femmes portant le burkini seraient encore rares. Tout va donc pour le mieux dans le meilleur des mondes. Vous reprendrez bien un shoot d'ocytocine, très cher Camille ?

Le même journaliste a publié un entretien fort complaisant avec une adepte du burkini. Son titre : « C’est mon droit de ne pas montrer mon corps », témoigne Sara, adepte du burkini.

Extraits :

"Arrivée il y a quatre ans à Rennes, Sara (le prénom a été modifié) refuse de se baigner sans son burkini. Cette femme de 23 ans a découvert il y a deux mois qu’elle pouvait accéder aux piscines rennaises dans son maillot intégral. (...) « Je n’ai jamais eu une remarque. Parfois quelques regards insistants mais je me contente de sourire et de dire bonjour. Je comprends que ça puisse paraître bizarre aux yeux de certains parce que ça change des habitudes. Mais je ne fais rien de mal. C’est mon droit de ne pas montrer mon corps », explique-t-elle.

Musulmane pratiquante, elle milite pour « la liberté des femmes de se voiler ou non ». Mais ne tolère ni le niqab ni la burqa, qui masquent le visage car « le Coran ne dit pas ça ». La jeune femme née de parents français s’est convertie à l’islam quand elle avait 16 ans. Elle voile ses cheveux d’un foulard depuis cet âge. « J’ai fait le choix de me voiler par pudeur, pas parce qu’on me l’a imposé. Quand j’étais ado, j’allais à la piscine en maillot une pièce, et à la plage, je gardais toujours un short​. C’est mon choix, comme d’autres font le choix d’être topless. Chacun est libre  », poursuit la Rennaise."

Sans faire de procès d'intention à cette jeune femme, le discours qu'elle tient est typiquement celui que les islamistes réservent au monde extérieur pour faire avancer leur cause. Tout l'enjeu pour eux est d'utiliser le vocabulaire de l'ennemi, celui des droits de l'homme, du "c'est mon choix", histoire d'amadouer l'Européen naïf. Or, quiconque a un minimum d'instruction sait que l'islam est tout entier construit sur le refus de la liberté individuelle et de la démocratie, perçues comme des perversions ; l'islam est un code moral et politique qui s'adresse non aux individus, mais au groupe, à la communauté des croyants ; et chaque fidèle est appelé à se soumettre à la loi de Dieu. La liberté, telle que l'Européen l'entend, n'a aucun sens en islam. Ou, si elle en a un, c'est celui d'abomination. La liberté des Occidentaux est précisément ce qui éloigne de la loi de Dieu.

Tant que nous aurons des journalistes aussi imbéciles, qui ne comprennent pas que le monde entier ne partage pas notre paradigme (valorisation de l'individu et de sa liberté), les islamistes avanceront en Europe comme dans du beurre, sans rencontrer la moindre résistance.

Est-il utile de rappeler ces paroles du cheikh Yousouf al Karadawi, président de l'Union internationale des savants musulmans et membre du Conseil européen de la Fatwa ?

 « Avec vos lois démocratiques, nous vous coloniserons. Avec nos lois coraniques, nous vous dominerons. » (Rome, 2002)

Manifestement, notre gentil journaliste breton n'en a pas entendu parler.

Ouest-France a produit le même genre d'entretien, sans une once d'esprit critique, sans la moindre mise en contexte :

"Maman âgée d’une trentaine d’années, cette Rennaise s’étonne encore de la polémique sur le burkini dans les piscines rennaises. Si elle a décidé d’aller nager aux Gayeulles avec ce maillot de bain couvrant, elle assure que c’est d’abord pour une question de pudeur. Et aussi de pouvoir faire un pas vers les autres sans prosélytisme.

Pourquoi utilisez-vous un burkini pour aller nager à la piscine des Gayeulles  ?

Je suis de confession musulmane mais porter le burkini pour aller nager c’est d’abord pour protéger ma pudeur. (...)

Vous ne voyez donc pas une connotation confessionnelle au burkini  ?

Non. Comme je vous l’ai dit, il s’agit d’abord d’une question de pudeur. C’est aussi pour cette raison que je porte toujours mon voile à l’extérieur. (...)

Donc cette polémique vous étonne toujours  ?

Je ne vois pas en quoi cela gène que je nage en burkini. Ce n’est qu’un maillot de bain qui couvre le corps. À la piscine, il y a aussi un homme qui vient nager en combinaison de plongée. Est-ce que ça choque  ? Non. (...) Et mettre un burkini c’est mon choix personnel. Il ne m’a pas été imposé par qui que ce soit. Et d’après ce que j’ai pu lire, il y aurait 8 femmes qui nageraient en burkini sur Rennes. Est ce que ca mérite autant de débats  ? Il y a des choses beaucoup plus importantes et graves."

Le burkini, comme le voile intégral, n'auraient donc aucune connotation religieuse, nous dit cette gentille maman. Et un journaliste de Ouest-France, pisse-copie servile, reproduit cela sans rien dire.

Petit à petit, l'oiseau fait son nid...

La religion des droits de l'homme... contre le peuple ?

L'an passé, j'avais lu l'ouvrage de Jean-Louis Harouel, Les Droits de l'homme contre le peuple, paru en 2016 aux éditions Desclée de Brouwer. Très politiquement incorrect. Je l'avais un peu oublié. Et voilà que cette actualité lui rend tout son intérêt. En voici le texte de quatrième de couverture :

"Lorsque les pays occidentaux font des droits de l'homme le centre de la politique, ils s'enferment dans une impuissance collective. Cet ouvrage n'est pas un livre contre les droits de l'homme bien évidemment, mais contre cette idéologie, cette nouvelle religion séculière centrée sur l'obsession de la non-discrimination, qui paralyse la politique de certains pays occidentaux et particulièrement de la France dans une période où l'équilibre sociétal du pays est menacé et où la conquête silencieuse de l'islam s'opère sous la protection des droits de l'homme. C'est avec une logique implacable que l'ouvrage démonte les ressorts de ce mécanisme pervers."

Et quelques extraits de l'entretien de Jean-Louis Harouel au FigaroVox le 20 juin 2016 :

En quoi les islamistes se servent-ils des droits de l'homme pour accroître leur influence ?

Dans la mesure où ils favorisent le succès des revendications musulmanes, les droits de l'homme contribuent à la montée en puissance de l'islam en France et dans les autres pays occidentaux. Lorsque, au nom du principe de non-discrimination, des droits individuels sont reconnus (par la loi, le juge ou l'administration) à des membres d'un groupe identitaire au titre de leur appartenance à ce groupe, ces droits deviennent des droits du groupe, et donc des droits collectifs. La sacralisation des droits individuels par la religion séculière des droits de l'homme aboutit finalement à la mise en place de droits identitaires, ce dont l'islam a su tirer un grand profit. (...)

Sous couvert de non-discrimination et de respect de la liberté religieuse, c'est une civilisation antagoniste de la civilisation européenne qui poursuit son entreprise de conquête et de domination.

En Europe occidentale, l'islam a profité à plein des droits de l'homme. C'est sur eux que se fondent les revendications vestimentaires, alimentaires et autres des musulmans, lesquelles relèvent en réalité d'une prise de pouvoir de nature politique, d'une appropriation de territoires, d'une domination de secteurs de la société. L'islam combinant en lui le politique, le juridique et le religieux, toute concession faite à l'islam comme religion est aussi une concession faite à l'islam politique et juridique, avec pour effet de transformer peu à peu les pays européens concernés en terres musulmanes. (...)

En quoi les droits de l'homme nous condamnent-ils à l'impuissance collective ?

Pour mettre fin à l'appel d'air permanent qui attire par millions les immigrants d'origine extra-européenne, il faut restaurer la discrimination fondatrice de l'idée de cité : celle qui traite différemment le citoyen et le non-citoyen, le national et l'étranger. Il faudrait idéalement qu'il n'y ait plus d'intérêt matériel à s'incruster illégalement sur le sol français. Or cela va à l'encontre de la religion séculière des droits de l'homme.

Dès l'aube des années 1980, Marcel Gauchet avait bien vu que, si les démocraties européennes faisaient des droits de l'homme leur politique, elles se condamneraient à l'impuissance collective. La religion des droits de l'homme handicape très dangereusement la France face au déferlement de l'immigration et à la présence sur son sol d'un islam de masse. Instaurant une morale d'État vertueusement suicidaire, la religion des droits de l'homme interdit à nos dirigeants d'envisager ces problèmes et d'y répondre d'un point de vue politique.

La religion des droits de l'homme est la négation des droits collectifs des nations européennes. Elle refuse à la collectivité nationale le droit de vivre comme elle le souhaite. La souveraineté démocratique consiste dans la propriété d'un groupe humain sur lui-même, son destin, son identité, son sol, son patrimoine matériel et immatériel. Refusant cette souveraineté, la religion des droits de l'homme détruit l'idée de patrimoine d'un groupe humain, elle prétend le contraindre à le partager, le mettre en commun. Bref, c'est une nouvelle forme de communisme.

Pour combattre la menace islamiste, faut-il renoncer à ce que nous sommes, nous trahir ? Les droits de l'homme ne font-ils pas partie des fondamentaux de l'Occident au même titre que les racines chrétiennes ?

La religion séculière des droits de l'homme n'est pas, malgré les apparences, d'origine chrétienne, car elle découle de deux grandes hérésies : la gnose et le millénarisme. Les droits de l'homme comme religion ne sont pas un prolongement du christianisme : c'est un système de croyances post-chrétien. (...)

La fidélité aux « fondamentaux de l'Occident » passe par le rejet du délire anti-discriminatoire suicidaire de la religion séculière des droits de l'homme et le retour aux droits de l'homme conçus comme protecteurs des citoyens contre le pouvoir, c'est-à-dire aux libertés publiques - centrées sur les seuls nationaux - qui sont notre patrimoine juridique.

Pour « résister » aux droits de l'homme, vous allez jusqu'à prôner des mesures dérogatoires ou discriminatoires. Le risque n'est-il pas tout simplement de renoncer à la démocratie pour aller vers des régimes autoritaires, voire totalitaires ?

(...) Pour tenter de survivre comme peuple, nous n'avons pas le choix : nous sommes dans l'obligation de rétablir ou de créer des discriminations, lesquelles ne contredisent d'ailleurs nullement la démocratie, bien au contraire. (...)

La démocratie repose sur l'idée de discrimination. En son article 3, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen du 26 août 1789 énonce que « le principe de toute souveraineté réside essentiellement dans la Nation ». Il n'y a pas de démocratie possible en l'absence d'un cadre territorial et humain bien précis. Ainsi que l'écrit Rousseau au début de l'Émile, « où il n'y a pas de patrie, il ne peut plus y avoir de citoyens ». Patrie, démocratie : dans les deux cas, il s'agit du peuple, d'un peuple particulier. L'existence d'une démocratie suppose une discrimination entre citoyens et non-citoyens, entre nationaux et étrangers.

Quant à une discrimination à l'égard de l'islam, elle n'est pas davantage contraire à la démocratie. D'ailleurs, c'est la démocratie la plus ancienne et la plus exemplaire du monde, la démocratie helvétique, qui nous en donne l'exemple et nous montre la voie. En interdisant la construction de minarets, le peuple suisse n'a aucunement restreint la liberté religieuse, il a instauré une discrimination d'ordre symbolique destinée à faire comprendre aux musulmans vivant dans le pays que la Suisse n'était pas une terre d'islam, que la civilisation arabo-musulmane n'y était pas chez elle et ne devait pas chercher à y imposer ses mœurs et ses règles de droit prétendument divines. Dans le même esprit, il est vital d'adopter en France et dans les autres pays européens des mesures discriminatoires l'égard de l'islam. C'est une discrimination amplement justifiée par le fait que l'islam est avant tout un système politique et juridique, qui fonctionne en France et dans les autres pays européens comme une machine de guerre dirigée contre la civilisation européenne dans le but de lui substituer la civilisation arabo-musulmane.

De toute manière, si nous laissons se poursuivre la conquête musulmane, nous sortirons purement et simplement des droits de l'homme, car les textes fondateurs de l'islam sont porteurs d'un système structurellement ultra-discriminatoire (à l'encontre des non-musulmans, des femmes, des esclaves) et négateur de la liberté d'expression. La Déclaration sur les droits de l'homme en islam de 1990 interdit d'exprimer toute opinion « en contradiction avec les principes de la Charia ».

Des propos fort peu diplomatiques, on en conviendra, choquants diront certains, mais qui mériteraient d'être débattus entre citoyens, face à l'urgence de la situation, non ?

Des droits de l'homme aux droits de l'homme en islam...

De même que l'on pourrait discuter de la Déclaration des droits de l’homme en islam, à laquelle Harouel fait référence. Adoptée au Caire le 5 août 1990 par l'Organisation de la conférence islamique, elle a été ratifiée par 57 États, et il est à parier que la plupart des Européens n'en connaissent même pas l'existence. Chacun peut la lire ici.

Dès l'article 1, la soumission de tous les hommes à Dieu est rappelée :

L'article 10 distingue l'islam de toutes les autres religions, et interdit toute conversion à une autre religion ou à l'athéisme :

Dans le prolongement de la Déclaration, on lit que "la reconnaissance de ces droits est le prélude incontestable à l’édification d’une société islamique réelle", une société dont on nous donne les caractéristiques.

La liberté de croire ce que l'on veut n'est clairement pas permise :

Puis sont édictées les spécificités des droits de l’homme dans la charia islamique. La liberté d'expression et d'opinion apparaît fortement bridée :

Cette phrase est d'ailleurs assez merveilleuse : "tout homme dans la société islamique a la liberté totale d’exprimer la vérité", sachant que la vérité repose tout entière dans les dogmes de l'islam, figés pour l'éternité. Une telle "liberté totale" se résume donc à répéter sans cesse les mêmes dogmes, sans jamais avoir la possibilité de les discuter, de les critiquer, de les nier. Telle est la "liberté totale" que nous offrent tous les totalitarismes : la liberté de dire la vérité définie par le Parti, la caste au pouvoir, le clergé, etc. La "liberté totale" de marcher dans les clous. A contrario, la liberté, en démocratie, c'est aussi celle d'exprimer le faux, le faux du point de vue du Parti, de la caste, du clergé... La liberté de n'être d'accord sur rien.

Des droits de l'homme aux droits de l'homme en islam, il n'y a qu'un pas, si l'on n'y prend pas garde...

Pendant ce temps-là, David Caviglioli, critique littéraire au Nouvel Obs, a lu le dernier livre de Boualem Sansal. Son jugement est sans appel : 

« incroyablement anti-islamiste et incroyablement ennuyeux. »



139 réactions


    • pemile pemile 12 octobre 2018 10:58
      @Christian Labrune « des territoires perdus de la république. »

      Abandonnés serait plus juste, aucun territoire en France est inaccessible à nos forces de l’ordre.

    • Christian Labrune Christian Labrune 12 octobre 2018 11:28
      Abandonnés serait plus juste, aucun territoire en France est inaccessible à nos forces de l’ordre.
      @pemile

      Quand des bouteilles, des parpaings, et tout objet lourd et inutile qui peut se trouver dans un appartement tombent des plus hauts étages ou des terrasses sur les voitures de police (et quelquefois sur celles des pompiers !), il n’est pas absolument certain que ces objets frappent leur cible. Il y a donc une chance de pouvoir passer, mais beaucoup, quand même, y réfléchissent à deux fois avant de s’engager, et on peut les comprendre.

      Ce que je décris-là n’est pas nouveau. Les choses se passaient déjà ainsi dans telle banlieue où j’ai enseigné douze ans à la fin du siècle dernier. Je ne le savais pas par la lecture de journaux plus ou moins alarmistes, mais par ce que me racontaient des collègues qui habitaient sur place et avaient été bien des fois les témoins directs de ces sortes d’exactions. Quand ils étaient propriétaires, leur première préoccupation, le plus souvent, était déjà de vendre leur bien -et à perte !- pour aller s’installer ailleurs.

    • Xenozoid 12 octobre 2018 17:25
      @Christian Labrune

      goc a raté l’apparition de la vierge ?

  • Sergio Sergio 12 octobre 2018 09:14

    C’est dans un pays d’Afrique de l’Ouest qu’on en porte, et ce sont d’ailleurs de petites femmes car :


    La «  Burka-qui-na-face-haut »

  • leypanou 12 octobre 2018 09:20
    Selon une information du journal La Croix, parue le 10 octobre, le Comité des droits de l’homme de l’ONU s’apprête à prendre position à l’encontre...  : le Comité des droits de l’homme de l’ONU lui-même est un comité bidon dont la composition même est très discutable.

    Il y a un temps, l’Arabie Saoudite en était membre -peut-être l’est-elle encore- et elle y avait sa place grâce au Royaume Uni. On voit donc que partout, la politique intervient, ici l’un des pays le plus rétrograde sur la surface de la terre voulant donner des leçons de droit de l’homme.

  • zygzornifle zygzornifle 12 octobre 2018 09:30

    Manque plus que GIGN de marqué dans le dos et on aura une parodie de nos flics d’élite efficacité en plus car ce sont de véritables frelons asiatiques ....


    Quand je prend les transports en commun a Nice je regarde discrètement (pour ne pas me faire lyncher car elles sont mauvaises et hargneuses faut filer doux) les tatanes de nos fatmas voilées , bizarre mais quelques unes chaussent au moins du 44-45 , y aurait t’il une andouillette de Troie dans leurs culottes ? 

    C’est la meilleure façon de se planquer quand on est recherché car les flics en ont la trouille de peur d’émeutes .... 

    • Nobody knows me Nobody knows me 12 octobre 2018 11:24

      @zygzornifle


      Vous savez, il arrive dans la vie que certaines personnes ne fassent pas le même poids, la même taille, la même pointure, n’aient pas la même couleur de peau, d’yeux, de cheveux.
      Ma tante par exemple, mesure 1m85 et chausse du 45.
      Ce sont des choses qui arrivent, faut pas vous faire une névrose pour ça, si c’est pas déjà trop tard...

    • Nobody knows me Nobody knows me 12 octobre 2018 12:13

      @bébert


      Oh que j’aimerais que vous lui disiez en fasse, vous prendriez un bon vieux coup de boule comme elle l’a déjà fait à un autre gros con.

    • pemile pemile 12 octobre 2018 12:14
      @Nobody knows me « Ma tante par exemple, mesure 1m85 et chausse du 45. »

      Avec le célèbre « Si ma tante en avait », la pédagogie de cet exemple est peut être à revoir ! smiley

    • pemile pemile 12 octobre 2018 12:16

      @Nobody knows me


      Et merde, bébert est rapide pour venir baver ! smiley

    • Nobody knows me Nobody knows me 12 octobre 2018 12:26
      @pemile

      Et merde, bébert est rapide pour venir baver !

      C’est que s’il ne le fait pas ici, il va finir par écumer et se dégueulasser les fringues...

    • zygzornifle zygzornifle 12 octobre 2018 17:15

      @Nobody knows me


       Des femmes arabes d’1m85 ça ne cours pas les bus et les trams, la plupart du temps elles sont cubiques ....

    • aimable 13 octobre 2018 14:03

      @zygzornifle
      l’andouillette c’est le pur port de la burqa .


    • zygzornifle zygzornifle 13 octobre 2018 17:50

      @aimable


      L’andouillette de Troie ou l’andouillette de truie ?

  • révolQé révolQé 12 octobre 2018 10:19

    Moi on m’interdit la piscine en short de bain ( trop couvert) et sans bonnet de latex.


  • Christian Labrune Christian Labrune 12 octobre 2018 10:30
    à l’auteur

    Excellent article, qui fait très bien le point sur la question. Pour en savoir plus, je recommande le bouquin très exhaustif du sociologue Gérad Dahan, qui a déjà publié des articles sur AgoraVox : La pression islamiste en France.

    Vous parlez surtout de l’islam sunnite, mais du côté chiite, ce n’est pas mal non plus. Du Petit livre vert de l’imam Khomeini je tire cet extrait qu’on retrouvera aisément en cherchant « guerre sainte » à partir de Ctrl F :

    "La guerre sainte signifie la conquête des territoires non musulmans. Il se peut qu’elle soit déclarée après la formation d’un gouvernement islamique digne de ce nom, sous la direction de l’Imam ou sur son ordre. Il sera alors du devoir de tout homme majeur et valide de se porter volontaire dans cette guerre de conquête dont le but final est de faire régner la loi coranique d’un bout à l’autre de la Terre. Mais que le monde entier sache bien que la suprématie universelle de l’Islam diffère considérablement de l’hégémonie des autres conquérants. Il faut donc que le gouvernement islamique soit d’abord créé sous l’autorité de l’Imam afin qu’il puisse entreprendre cette conquête qui se distinguera des  autres guerres de conquête injustes et tyranniques faisant abstraction des principes moraux et civilisateurs de l’Islam."

    Les objectifs du vieux con de Neauphle-le-Château n’ont jamais été oubliés par la République islamique d’Iran, et le beau programme qui est décrit ici est en train de se mettre en place au Moyen-Orient : Le général Aoun, le Pétain du Liban, est désormais à la botte du Hezbollah, bras armé de l’Iran pour la conquête de toute la région. La Syrie est occupée par les troupes de Soleimani, l’Irak ne tardera pas à tomber, et l’Iran téléguide très bien ce qui se passe à Gaza comme au Yémen. On me dira que ce ne sont pas des territoires non-musulmans. Erreur : les sunnites, pour les ayatollahs de Téhéran, sont des traîtres à l’islam et de toute façon, la portée des missiles balistiques, grâce à la levée des sanctions, doit être étendue, de sorte que l’Europe puisse bientôt être à leur portée.

    C’est ce qui explique actuellement la politique européenne. Macron, surtout depuis l’attentat de Villepinte commandité par le régime des mollahs et évité de justesse grâce aux renseignements transmis par le Mossad, est plus hostile que jamais à un régime islamo-nazi dont il conviendrait de hâter l’effondrement. Les Européens, qui voient très clairement le danger, et particulièrement Fédérica Mogherini, sont le fer de lance de la lutte contre ce régime terroriste qui les menace directement. Peut-être l’Amérique de Trump, qui traîne les pieds (mais eux sont très loin et on peut le comprendre) finira-t-elle par appliquer les sanction européennes qui seront encore aggravées dans un mois. 

    Il faut rendre cette justice à un Macron, si critiqué en ce moment, d’avoir su prendre, à l’intérieur comme à l’extérieur, toutes les mesures qui permettront de faire échec à un islam qui ne cesse de progresser et menace la civilisation, soit directement par un terrorisme dont nous avons déjà tâté et qui devrait faire réfléchir, soit plus insidieusement lorsqu’il se sert des femmes comme étendards, dans nos banlieues par exemple. Mais il sait très bien les tuer aussi quand elles résistent, comme on a pu le voir en Irak ces derniers jours.

    Il y a une certaine ironie dans ma manière de présenter la position du gouvernement français. Beaucoup de lecteurs ont bien du mal à entendre cette tonalité littéraire. J’espère quand même qu’ils ne me demanderont pas des éclaircissement qui seraient bien inutiles pour ceux qui savent lire.

    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 12 octobre 2018 11:30

      @Christian Labrune


      Salut tonton, toujours cette même vision binaire, manichéenne, hein ? ^^

    • mmbbb 12 octobre 2018 12:14

      @bouffon(s) du roi Salut bouffon toujours aussi con il a peine 15 il n y a avait pas de femmes voilées dans les rues de France


    • pemile pemile 12 octobre 2018 12:18
      @mmbbb « il a peine 15 il n y a avait pas de femmes voilées dans les rues de France »

      Et les enfants musulmans n’exigeaient pas du poulet hallal à la cantine !

    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 12 octobre 2018 12:43
      Encore de ceux qui ne voient que le reflet et pas le miroir ^^ 

      Évidemment nourrit à la démagogie populiste, on ne peut qu’adhérer aux théories du choc civilisationnel, c’est à dire aucun argument sérieux, aucune finesse intellectuelle, rien que de la propagande.

  • rogal 12 octobre 2018 10:30
    Droits de l’homme et droit des nations : c’est bien à ce niveau qu’il faut traiter la question.
    Journalistes : pas imbéciles ; obéissants.

  • zygzornifle zygzornifle 12 octobre 2018 10:55

    Pierre Perret 


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 12 octobre 2018 10:56

    Que faire ? lit-on en titre d’article.

    À la fin on n’est pas plus avancé :

    visiblement pas la queue du début du commencement d’une solution, juste une énumération indignée qui mélange un peu tout et ne résout pas grand chose (à part faire acheter un bouquin smiley )


  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 12 octobre 2018 11:05

    • [..] l’Arabie saoudite a dépensé des milliards de dollars en écoles islamiques – madrassas – partout dans le monde. Ces écoles sont le terreau des futurs activistes, extrémistes et combattants. L’Arabie saoudite édite et diffuse de par le monde des livres de propagande. Les jeunes y apprennent des messages d’amour tels que « Tuez les chiites, les chrétiens et les juifs ». Les mosquées saoudiennes et leurs prédicateurs continuent ainsi à répandre en masse leurs messages extrémistes

    • Enfin, jetons un œil sur l’Europe. Elle a connu des tas de problèmes liés à l’immigration de masse, au terrorisme, à la criminalité, etc. En fin de compte, chaque crise est une opportunité, ce que certains appellent la séquence Problème-Réaction-Solution.

    • Criminalité et terrorisme nous donnent l’occasion de militariser la police en Europe, de créer une NSA pour toute l’Europe et même une armée de l’UE. La charge financière imputée aux réfugiés nous offre la possibilité d’imposer l’austérité et de sabrer dans les dépenses sociales de bien-être. L’immigration de masse créera aussi une société européenne plus homogène. Dans vingt ans, il n’y aura guère plus de différences entre la France et l’Allemagne. L’Europe sera beaucoup plus facile à gérer.






  • Legestr glaz Ar zen 12 octobre 2018 11:18

    Le projet de la Conférence de l’Organisation Islamique, à travers son bras culturel l’ISESCO, est d’intégrer l’islam dans le vieille Europe. 




    Dans la « ’planification stratégique » de l’ISESCO vous trouverez ceci :

    « L’enfant musulman qui vit et reçoit son éducation dans des sociétés laïques, peut facilement être influencé par les courants qui y circulent et les tendances positives qui s’ y amplifient, d’ autant plus que la vie scolaire, l’ impact médiatique et ses relations avec le milieu favorisent sa réceptivité à ces opinions incompatibles avec l’Islam.

    Aussi, la stratégie de l’action culturelle islamique en Occident devait-elle répondre aux besoins et aux voeux de la jeunesse musulmane en ce qui concerne la consolidation de son identité pour la prémunir contre toute fusion dans le milieu ambiant et permettre de la sorte, à cette jeunesse, de conserver sa spécificité culturelle dans le cadre du droit à la différence, lequel droit est devenu un élément fondamental des droits de l’homme et un pilier de la diversité culturelle qui compte aujourd’hui parmi les bases du droit international, par référence à la Charte des Nations Unies, aux conventions et accords qui organisent les relations de coopération culturelle au sein de la société internationale. »






  • Nobody knows me Nobody knows me 12 octobre 2018 11:27
    Oh putain, c’est du lourd, là y a de la news.
    Mais... Depuis quand l’avis de l’ONU fait-il peur à un membre du conseil de sécurité ??

  • troletbuse troletbuse 12 octobre 2018 11:27

    Un politicard homo est pour l’islamisation : c’est là qu’on voit sa connerie. Je lui paie même son voyage pour l’arabie saoudite. smiley


  • BuSab 12 octobre 2018 11:52
    Deux lois pour lutter contre l’islamisme rampant :

    Obligation à tous les abattoirs d’étourdir les animaux avant de les mettre à mort, aucune exception pour motif religieux ne doit être tolérer.

    Pénaliser la circoncision pour les mineurs de moins de 15 ans sans motif médical, avec poursuite des parents pour « violence aggravée et mutilation sur mineurs »

    ...

    Deux lois pour compléter (et séparer le bon grain de l’ivraie) :

    Expulsion automatique de tout étranger condamné à une peine de prison.

    Suppression automatique de la nationalité française à tous binationaux condamné à une peine de prison

    • Dom66 Dom66 12 octobre 2018 12:19

      @BuSab

      +++

      Que ça plaise ou non, interdiction de cacher son visage, burqa ou autre, interdiction du Burkini en piscine,


  • cathy cathy 12 octobre 2018 11:57

    Non l’Europe ou Bruxelles n’a pas peur de l’islam puisque c’est elle qui nous l’impose. Il paraîtrait même que Giscard dans son dernier livre regretterait le regroupement familial LOL


  • blablablietblabla blablablietblabla 12 octobre 2018 12:23

    Très bon article , il est dommage que les médias n’en parlent pas, ils préfèrent faire l’Autruche la tête dans le sable quand elle a peur .Je pense sérieusement que tout ça va se terminer en eau de boudin, je sais c’est pas hallal le boudin.Il aurait fallu prendre le taureau par les cornes à l’époque de l’affaire des foulards de Creil , ceci dit c’est une minorité mais comme les minorités font souvent basculer la majorité parce-que cette dernière est silencieuse l’histoire est là pour le confirmer . Il n’est pas trop tard , il faut être ferme et sévir contre cette minorité agissante et procéder manu militari à des expulsions .


  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 12 octobre 2018 12:27

    Concernant l’info sur L’ONU le « machin » ( l’ONU dixit de Gaulle ) je l’ai écouté ce matin sur une radio,.. et je suis resté bouche bée ! 

    Je remarque que le « machin » , ne se bouge pas trop le luc pour lutter contre toutes les barbaries qui sont commises dans les pays musulmans !



    Dans 50 ans, la France ne sera pas un pays islamique, car auparavant la guerre civile aura à sa façon mit le holà !


    @+ Papy


    P.S.


    Pour les clowns comme Ruquier et cie, la meilleure solution ,c’est ceci !


    • blablablietblabla blablablietblabla 12 octobre 2018 12:49

      @Gilbert Spagnolo dit P@py

      BonjourGilbert, "Dans 50 ans, la France ne sera pas un pays islamique, car auparavant la guerre civile aura à sa façon mit le holà"

      Je ne crois pas , je pense que ça sera la pollution qui réglera le problème de la natalité, oublie le remplacement qui est un fantasme . Pour l’islamisme rampant c’est avant toute chose politique. 

    • jakem jakem 12 octobre 2018 12:56

      @Gilbert Spagnolo dit P@py

      Il n’est pas nécessaire de se tordre les poignets pour écrire qqchose contre l’ONU et ses multiples commissions et officines. Ces condamnations de notre modus vivendi n’ont aucun effet, ce n’est que de la propagande musulmane et on s’en fout.

      J’aimerais vous approuver sans réserve ( j’en ai très envie ) à propos de la résistance de notre pays à l’invasion musulmane, mais j’ai des doutes.
      Ce que je vois, lis et entends ne me rend pas optimiste : je ne suis pas sûr que mes compatriotes soient prêts à se battre jusqu’à la mort pour recouvrer notre souveraineté.

      Il-y-aura certainement des enclaves islamistes, musulmanes et collabos, et il faudra des années avant qu’un chef charismatique et compétent ne soit en mesure de rassembler la Résistance pour faire le grand nettoyage.

      Ou alors je me trompe ( et j’aimerais bien ) et on assistera à une levée massive de Français patriotes ( de souche et naturalisés et aussi des étrangers et des musulmans ) pour bouter l’islam hors de France.

      Mais quand les batailles seront déclenchées dans nos territoires abandonnés elles le seront aussi dans d’autres pays européens.
      La situation sera compliquée à cause des collabos qui n’hésiteront pas à trahir et des nombreux groupes belliqueux.

      Jamais je n’aurais imaginé écrire de telles phrases.

      Il-y-a des gens auxquels je ne pardonnerai jamais leurs accommodements, leurs arrangements et leurs lâchetés.
      La dernière que j’ai apprise vient de Marseille où les gauchistes PS-PC ont refusé de baptiser une place Arnaud Beltrame ( suis pas sûr de l’orthographe).




    • troletbuse troletbuse 12 octobre 2018 13:02

      @jakem

      Quand on voit ca, Il y a de quoi se faire du souci

    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 12 octobre 2018 13:02

      @blablablietblabla

      « je pense que ça sera la pollution qui réglera le problème de la natalité »,

      Je suis en phase avec toi.


      Depuis à peine 200 ans, des milliers de molécules chimiques ont fait leurs apparitions, certaines sans trop de dégâts, par contre pour hélas bien d’autres , c’est à coup sur une future catastrophe planétaire.

      D’ailleurs selon certaines sources ,dans certains pays l’espérance de vie commence à décroître :Google.D’autre part le plus inquiétant , se sont molécules chimiques et leurs impact très très dangereux qui causent sur les nouveaux-nés de plus en plus des malformations des organes génitaux., Ces enfants une fois adultes ne peuvent plus assurer la fonction de reproduction de l’espèce humaine !.. mais cela, c’est presque le silence radio, alors qu’il y a d’immenses patcaises pour des faits bien insignifiants ( sont hélas très très nombreux ) et qui eux ne menacent pas l’avenir des hommes ! @+ Papy





    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 12 octobre 2018 13:13

      @jakem


      La situation sera identique à celle qu’a connue le Kosovo, .. mais là l’Otan ne viendra pas s’interposer !


      @+ P@py


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 12 octobre 2018 13:55

      @jakem


      Ce que je vois, lis et entends ne me rend pas optimiste : je ne suis pas sûr que mes compatriotes soient prêts à se battre jusqu’à la mort pour recouvrer notre souveraineté.

      .. il faut « juste attendre » qu’un proche soit touché, pour que le plus des pacifistes devienne un véritable « chien de guerre » !


      @+ P@py


    • Nobody knows me Nobody knows me 12 octobre 2018 14:05
      @Gilbert Spagnolo dit P@py

      Je remarque que le « machin » , ne se bouge pas trop le luc pour lutter contre toutes les barbaries qui sont commises dans les pays musulmans !

      Avec la Russie et les USA au conseil de sécurité, qui ont foutu ou foutent le bordel partout au Moyen-Orient, leurs liens commerciaux ou diplomatiques avec les régimes autoritaires ou dictatoriaux dans le coin (AS, Iran, Syrie, ...), vous n’êtes pas prêt de voir le machin se bouger le cul.

    • blablablietblabla blablablietblabla 12 octobre 2018 14:11

      @Gilbert Spagnolo dit P@py
      Oui c’est vrai , ils veulent pas faire paniqué la population .


    • Nobody knows me Nobody knows me 12 octobre 2018 14:11

      @bébert

      Dans 50 ans il n’y aura plus de français , notre président comme toi donnez l’exemple pour qu’il n’y est plus de reproduction. C’est le règne de la dégoûtante tafiolerie dont vous faites partie.

      Apprécions la hauteur de l’analyse, le respect et le souci d’une orthographe soignée...
      Ça laisse pantois.
       smiley

    • pemile pemile 12 octobre 2018 14:31

      @Gilbert Spagnolo dit P@py "Dans 50 ans, la France ne sera pas un pays islamique, car auparavant la guerre civile aura à sa façon mit le holà !« 

      Y’en a du monde qui la veut cette guerre civile ! smiley

      Un rappel ferme des règles de la laicité serait plutôt une guerre économique avec nos »amis" Saoudiens ou Qataris.


    • imago imago 12 octobre 2018 15:02

      @troletbuse
      effectivement, il n’en n’a pas seulement la forme, il en a le QI !


    • Oceane 12 octobre 2018 15:05

      @Gilbert Spagnolo dit P@py

      La France ne sera jamais un « pays islamique ». Elle profitera du bordel pour expulser tous les basané de so territoire et surtout musulmans. La justification ? L’État ne peut plus assurer la sécurité physique et des biens des pièces importées.

      Un auteur avait écrit il y a quelques années un article en deux parties prophéti-sant (problème avec le clavier qui refuser ce qu’il ne connait pas) cette issue. Je ne me souviens plus du titre. Robert Lee Obasandjo était le nom de l’auteur, je crois.

      J’ai essayé de le retrouver à par du nom de l’auteur, sans succès.


    • jakem jakem 12 octobre 2018 16:07

      @Gilbert Spagnolo dit P@py

      Oh ! P@pay, tu schnokes d’enthousiasme, là ! 

      Des gens normaux ont brandi des pancartes « vous n’aurez pas ma haine » ou ce sont associés à ceux qui les portaient.
      Et n’oubliez pas les nounours et les fleurs et les dessins ( d’enfants manipulés )et les bougies.

      En Suède et en Allemagne des femmes ont été violées et n’ont pas porté plainte car elles ne voulaient pas nuire à l’ensemble des « rapefugees ». Peut-être aussi en France à Calais par exemple.

      Mais aucune manif sous les bannières « Ca suffit ! » et « stop islam ».

      Même en cas de conflit le sentiment, l’envie de vengeance ne s’exprime pas chez tout le monde.
      Chez certains la douleur se transforme en résignation, chez d’autres en altruisme pour aider autrui, ou encore en effarement qui empêche l’action, ou bien la ...sur-émotion ( le mot m’échappe ) qui obstrue le discernement et conduit à des actes irréfléchis et dangereux.

      La vengeance doit se préparer et être fondée sur un raisonnement cohérent.
      On peut même tricher en la faisant coïncider avec la justice ( souvent notre inconscient s’occupe de ça sans nous en parler )

      Et puis, j’imagine un gars encroûté par manque d’exercice, pas vraiment valeureux à l’effort dont la femme a été massacrée. Aurait-il le courage , la volonté claire et les capacités physiques de se venger ? j’en suis pas sûr. Ou alors il tuerait quelqu’un de faible qui ne représente pas une menace. Ce serait contre productif et un crime de guerre.

      Se battre est un métier difficile qu’il faut apprendre, et qu’il ne faut pas laisser à des personnes fragiles car il en va aussi de la sécurité du groupe de défense.
      Il vaut mieux laisser l’usage des armes et de la bagarre à ceux qui savent ( certains sont capables d’apprendre très vite et certaines circonstances favorisent un tel apprentissage ) et utiliser les compétences des autres pour des tâches de soutien ( matériels, soins, réparations, garde des enfants, des malades et des vieillards, nourriture, veille, etc...)

      Quel programme ! je vais me nommer général !

    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 12 octobre 2018 16:52

      @jakem



      En 40, c’est la Wehrmacht qui a envahie la France, C’étaient des troupes puissamment armées, .. et il y a eu des français courageux de suite !

      Dans le cas de la guerre civile qui se profile, , ça sera une guerre des rues, de territoires,mais qui nécessite quand même des petits engins blindés , et ce matos est à disposition de l’armée française,mais n’abondera pas chez nos adversaires !.

      … puis nous aurons le soutien de volontaires étrangers ( pays nordiques, de l’Est notamment des Russes )

      @+ P@py



    • blablablietblabla blablablietblabla 12 octobre 2018 21:38

      @Nobody knows me
      Bonsoir, je répond plus à ce crétin de bebert , c’est simple je le vois même plusce type à c un cerveau d’un poisson rouge. Un jeune de 13 ans à plus de cervelle que lui.


  • troletbuse troletbuse 12 octobre 2018 12:55
    Si je roule à plus de 80 ou 130 km/h, je prends un PV de 68€ ou 135€. Donc, le voile et surtout la burka, dont s’est servi Redoine Faïd, devrait faire l’objet d’une lourde contravention.
    Mais au fait, les photos d’identité : on m’oblige à retirer mes lunettes sur la photo et pour le voile ?. Et pour la burka ?
    Voici les infos de BFM WC
    ou de l’Immonde


    • troletbuse troletbuse 12 octobre 2018 12:56

      @troletbuse
      Sans oublier que le voile pour une conductrice limite le champ de vision. Mais c’est pas grave.En revanche, si ma lunette arrière est obstruée, PV.


    • Dom66 Dom66 12 octobre 2018 14:36

      @troletbuse

      Il faut dire que ça ressemble un max, caricatures


    • Nobody knows me Nobody knows me 12 octobre 2018 14:46

      @troletbuse

      Sans oublier que le voile pour une conductrice limite le champ de vision.

      De mon expérience personnelle à moto, j’ai quand même plus failli me faire retourner par un(e) gros(se) con(ne) avec un téléphone portable dans les mains que par une conductrice voilée.

      D’ailleurs, certaines femmes voilées se calent le téléphone sous le voile, ainsi elles ont les deux mains libres...

  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 12 octobre 2018 16:53
    A l’auteur.
    Très bon papier.

    Le constat est sans appel.

    Il n’est plus temps de discuter, de composer, de trouver des « accommodements raisonnables » etc.

    La trilogie Immigration-Islamisation-Terorisme sera la question fondamentale pour les prochaines consultations électorales.

    La solution est sous nos yeux : dehors, et vite ! Tout le monde.

    Comme l’écrit Christian Labrune,

    "De toute façon, les banlieues ne vont pas tarder à exploser. La moindre bavure policière, statistiquement inévitable, mettra le feu aux poudres, et ce qui se passe en Israël du côté de la barrière de sécurité, nous le verrons en France à la frontière beaucoup moins clairement délimitée des territoires non pas perdus mais abandonnés de la république.

    C’est pour éviter ça, on s’en souvient, que Hollande s’était précipité, avant toute enquête sérieuse, au chevet d’une pauvre victime de « violences policières ». C’est pour cette raison que les ministres de l’intérieur, qui crèvent de trouille (auquel cas, on démissionne !), imposent aux forces de l’ordre d’en faire le moins possible, de laisser faire, et de laisser tranquillement l’ennemi intérieur prendre possession des banlieues.

    Par conséquent, dès que ça éclatera, un gouvernement déjà impuissant comme l’est l’actuel sera tout à fait incapable de faire face. Il n’y aura plus que l’armée, comme le prévoit la constitution, mais une parenthèse dictatoriale dans l’histoire d’une république, cela n’a rien de réjouissant. On a connu l’état d’urgence, cette fois on connaîtra l’état de siège."

    http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/decryptages/2016/07/19/25003-20160719ARTFIG00318-etat-d-urgence-etat-de-siege-etat-de-guerre-quelle-difference.php

    Et les snowflakes comprendront, comme dans les ouvrages d’Obertone ou de Jean-Luc Marret (Guerre totale) qu’il ne s’agissait pas de dystopie mais d’avertissement.

     Il sera alors trop tard pour ceux qui n’auront pas compris, n’auront pas voulu comprendre, écouter et voir ce qu’on leur disait et montrait.

    Renaud Bouchard


  • zygzornifle zygzornifle 12 octobre 2018 17:17

    Pour lutter contre le voile intégral il faut autoriser le nudisme ....


  • zygzornifle zygzornifle 12 octobre 2018 17:20
    Le Burka show : défilé de mode islamique...

    En france ce serait plainte des assoces direct et en plus une série d’égorgement en bonne et due forme .... On a encore des combats a mener pour conserver le peu de liberté d’expression qu’il reste .... 



  • Massada Massada 12 octobre 2018 17:23

    La France s’islamise sous l’apathie de la population.

    Police insultée et impuissante, juges gauchistes et politiques diminisés.
    Et c’est la même chose dans beaucoup de pays d’Europe. 
    L’Europe, dans le déni, par peur d’affronter la vérité sur la menace islamiste, a pris le chemin de la lâcheté et s’est coincé fermement la tête dans le sable. 
     
    Les musulmans vont conquérir l’Europe sans tirer un coup de feu.


    • zygzornifle zygzornifle 12 octobre 2018 17:26

      @Massada


       Kadhafi avait bien dit que « la conquête de l’Europe serait faite par le ventre de nos femmes » .... 

    • pemile pemile 12 octobre 2018 17:29
      @Massada « Les musulmans vont conquérir l’Europe sans tirer un coup de feu. »

      Un peu de respect pour les morts des attentats et TOUS les terroristes islamistes ayant frappé la France ces dernières années ont été butté, non ?

      Ptite différence avec Israel, la France n’en fait pas une fierté et une technique d’excitation de la population !

    • Massada Massada 12 octobre 2018 17:34

      @pemile
       

      Vous n’arrêtez pas dans vos médias de dire que les attentats terroristes n’ont rien à voir avec l’Islam.
      Ce sont des déséquilibrés !
      Continuez d’enfumer le monde

    • Massada Massada 12 octobre 2018 17:42

      @pemile
       

      Pour vous quand les islamistes frappent en France ce sont des déséquilibrés et quand ils frappent en Israel sont des résistants.
      La culture du mensonges par peur de la réalité. MDR



    • pemile pemile 12 octobre 2018 17:50
      @Massada « Pour vous quand les islamistes frappent en France ce sont des déséquilibrés et quand ils frappent en Israel sont des résistants. »

      Je ne sais pas si ce « vous » est un vouvoiement qui m’est adressé ou une généralisation pour dire « les francais » ?

      Dans les deux cas, c’est pitoyable surtout terminé par ton « La culture du mensonges par peur de la réalité. MDR »

      Sois tu penses vraiment que l’état français va se laisser conquérir par l’islam, et t’es plus con que je le pensais, soit t’es dans la volonté de foutre la merde en france, et c’est pitoyable smiley

    • Xenozoid 12 octobre 2018 17:50
      @Massada

      toi tu est dans bac a sâble 1,les désequilibré d’ israel sont connus,2les résistant ne sont pas en france...ils ne peuvent pas sortir sauf dans la légion

    • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 12 octobre 2018 18:27
      @Massada

      « Pour vous quand les islamistes frappent en France ce sont des déséquilibrés... »

      L’islam, c’est la religion qui fou. Non mais sans rire. Vous tapez Islam et invocations sur Internet, vous tombez sur quantité de sites qui vous instruisent. Vingt exemples copiés-collée

      invocation à la fin du repas

      invocation en commençant le repas

      invocation en égorgeant une bête

      invocation en faveur de celui qui donne à boir

      invocation en faveur de celui qui propose le don de ses biens

      invocation pour se délivrer d’une dette

      invocation pour devenir riche de manière islamique

      Ce que l’on dit au mécréant lorsqu’il loue Allah après avoir éternué

      Ce que l’on dit lorsque l’on voit les premiers fruits

      invocation avant les rapports sexuels

      invocation dans les moments de colère

      invocation de l’éternuement

      invocation de l’invité en faveur de l’hôte

      invocation du matin et du soir

      invocation en entendant le chant du coq et le braiment de l’âne

      invocation en entendant les aboiements des chiens la nuit

      invocation en faveur de ceux que l’on a insultés

      invocation en voyant la nouvelle lune

      invocation lorsque la monture trébuche

      invocation de celui qui se marie ou achète une monture

      On voit bien le rapport dans le dernier exemple.

      Mais c’est sur un autre site, salafidunord, que j’ai tutoyé les sommets :

       

      Une questionneuse dit : Allah n’a pas honte de la vérité. Lorsque je fais mes ablutions, il m’arrive parfois d’avoir un gaz. Dois-je recommencer à nouveau les ablutions ou bien continuer ? Et cela arrive également lors des grandes ablutions (ghusl).

      Réponse  :

      Si cet air sort par devant ( ???), il ne nuit pas et n’annule pas les ablutions. S’il sort par derrière, alors si c’est comme une incontinence, l’avis authentique est que cela n’annule pas les ablutions également, il a le même jugement que l’incontinence. Il suffit donc à la femme de faire ses ablutions pour chaque prière si cela ne lui cause pas de tord (!). Et ce qui sort après cela ne lui nuit pas.

      http://www.salafidunord.com/2013/10/une-personne-a-des-gaz-intestinaux-pendant-les-ablutions-doit-elle-recommencer-les-ablutions.html


      P.S. - J’ai cru comprendre que vous êtes juif et que vous habitez en Israël, pourriez-vous vous renseigner pour qu’on soit complètement sûrs que ce n’est pas un fake du Mossad ? On dit souvent que plus c’est gros, plus ça passe. Mais ici on atteint un niveau où c’est tellement gros...


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 12 octobre 2018 20:24

      @Massada

      J’approuve la réponse de penile :Un peu de respect pour les morts des attentats et TOUS les terroristes islamistes ayant frappé la France ces dernières années ont été butté, non ?


      Ceci étant dit, je rajoute « tirer un coup » dans le sens grivois peut être aussi un moyen de conquête !


      @+ P@py


    • Christian Labrune Christian Labrune 12 octobre 2018 22:05
      Sois tu penses vraiment que l’état français va se laisser conquérir par l’islam,
      ================================
      @pemile

      Je souhaiterais vivement que Massada ait tort, mais je comprends parfaitement son pessimisme. Vue d’Israël, l’Europe est un continent condamné à une décrépitude accélérée, et la France, à juste titre, paraît déjà complètement moribonde. Si vous aviez la curiosité de regarder la télévision israélienne qu’on trouve diffusée sur le câble (i24news), vous auriez peut-être vu, il y a quelques semaines, un débat animé par Benjamin Petrover entre des habitants de Tel Aviv à propos de la politique française. La conclusion à peu près unanime était que la France, désormais, était « hors-jeu », et c’est aussi mon sentiment depuis plus de vingt ans.

      J’ai encore parlé, sur cette page, de la menace iranienne. Les Européens, Macron en tête, ne veulent pas la voir. Cette cécité est si bien organisée par la plupart des organes d’information que sur AgoraVox où l’on se pique pourtant de prendre toujours ses distance avec les « media mainstream », on me ressort inévitablement la doxa imbécile et totalement fallacieuse de gouvernements qui sont aussi déconnectés du réel que pouvaient l’être les démocraties européennes en 38 après Münich.

    • pemile pemile 12 octobre 2018 22:25
      @Christian Labrune « La conclusion à peu près unanime était que la France, désormais, était « hors-jeu » »

      Si vous parlez foot, on est au plus près du but et y’a pas faute si on touche pas la baballe, si vous parlez du jeu de dupe « fait moi peur, l’apocalypse arrive », restons hors de ce jeu !

      « J’ai encore parlé, sur cette page, de la menace iranienne. »

      Oui, encore et encore, l’effet de répétition enlève tout crédit à votre discours réducteur de type grand satan smiley

    • Christian Labrune Christian Labrune 12 octobre 2018 22:36
      @pemile

      Merci d’avoir fait l’effort de si bien illustrer mon propos concernant la cécité en France.

    • pemile pemile 12 octobre 2018 22:50
      @Christian Labrune "Merci d’avoir fait l’effort de si bien illustrer mon propos concernant la cécité en France. "

      Votre lumière c’est un spot qui n’éclaire que l’Iran, non ?

      Il vous a été vendu par l’Arabie Saoudite ?

    • Oceane 13 octobre 2018 00:32

      @Massada

      Les colons européens du Moyen-Orient distribuent des fleurs et des bonbons et pas de bombes, des morts et des larmes.


    • ༄REPTILE༄MODE༄CYRUS༄ l’ hermite 13 octobre 2018 01:18

      @Massada

      La France s’islamise sous l’apathie de la population.

      > La France ne se limite pas au banlieue contrairement a Israël .

      Les campagne ne reste pas passive , ici on est souvent chasseur , on passe l’ hiver a s’ entraider pour du bois , des déplacements ou des provisions .

      Les villes elles on perdu ce tissus social , Cette immunité communautaire et solidaire qui nous fait réagir face a l’ invasion . 

       

      Police insultée et impuissante, juges gauchistes et politiques diminisés.
      >Pour les même raisons , les gendarme ici sont respecté et membre a part entière du village .Les juges ont les fréquente peut ... Quand au maire ont le croise au supermarché , Meme la il reste très humain et accessible n’ ayant pas peur de rendre des compte quand il fait une erreur .
       
      Et c’est la même chose dans beaucoup de pays d’Europe. 
      >C’ est quoi l’ Europe ? n’ est ce pas ce qui as permis a la menace de rentré ?
      n’ est ce pas ce jeux Economique Qui utilise ces même migrant comme des esclave , ou pire encore comme des arme biologique contre les autres pays ?
       
      L’Europe, dans le déni, par peur d’affronter la vérité sur la menace islamiste, a pris le chemin de la lâcheté et s’est coincé fermement la tête dans le sable. 
       >la tu est naif , les "dirigeant savait tres bien ou aller , il n’ y a que les peuples qui par amitié ont été berné ... mais on le voit maintenant ... l’ europe n’ as rien a voir avec les peuple europeen

      Les musulmans vont conquérir l’Europe sans tirer un coup de feu.
      >Oui c’ est ce que les nazi ont fait aussi ...c’ était plus facile dans les ville , ça c’ est compliqué dans les maquis pourtant constitue bien trop tard ... 

      Passe la bise a ta famille ... et garde en une pour ce crane tout lisse :)




    • Massada Massada 13 octobre 2018 08:32

      @l’ hermite
       

      Continuez d’entretenir cette solidarité dans les campagnes et les villages.
      C’est là que ce trouve la vraie tradition française de résistance et d’accueil aussi.
      Et si un jour la guérria urbaine s’intensifie, c’est dans les campagne que s’organisera la résistance.
       
      Mon crâne tout lisse MDR

    • ༄REPTILE༄MODE༄CYRUS༄ l’ hermite 13 octobre 2018 19:44

      @Massada


      Continuez d’entretenir cette solidarité dans les campagnes et les villages.
      Ça va plus loin qu’ une solidarité , c’ est une fraternité , une cohésion ...
      Notre pauvreté est notre meilleur défense , Les migrant veulent être « docteur » ou « mafieux » pour vivre dans le luxe européen , personne ne veut être garçon de ferme ou berger smiley 

      C’est là que ce trouve la vraie tradition française de résistance et d’accueil aussi.
      Pas uniquement chez nous heureusement , même chez les ultra urbain des gens commence a le comprendre , les survivaliste , les intellectuel , les militaire l’ ont bien anticipé .
      Tu as raison l’ accueil ne doit pas être oublier , mais nous n’ aiderons pas quelqu’un qui ne s’ aide pas lui-même . Inversement nous ne comptons plus sur les Grande-villes .
      Et si un jour la guérilla urbaine s’intensifie, c’est dans les campagne que s’organisera la résistance.
      Si on ne se prend pas une « davy-crocket » ou une bombe sale sur la gueule lol

      Mon crâne tout lisse MDR
      Oui je t’ imagine bien en hitman/agent 47 .... on fantasme comme on peut smiley

      @tous 
      Vous auriez pu le plussez , 
      Massada n’ est pas un ennemi.

      A bon entendeur ...


    • Julien Esquié Julien Esquié 14 octobre 2018 08:21

      @Massada


      Cette « solidarité » est une vue de l’esprit, ou un souvenir. Elle peut tout aussi bien exister dans certains secteurs urbains. La campagne, cela ne veut plus dire grand-chose, et depuis longtemps. Les gens de la campagne ne vivent pas autrement que ceux des villes.

    • Jean 21 octobre 2018 18:47

      @zygzornifle
      encore une fois, ce n’est pas Kadhafi qui a dit cela....


  • zygzornifle zygzornifle 12 octobre 2018 17:24

    Il n’y a meme plus de Femens pour contrebalancer la housse Norauto a coup de tétons turgescents ....


  • JPCiron JPCiron 12 octobre 2018 17:28

    Pour rester une seconde sur la burqa.


    Que je sache, sur le sujet des vêtements, le Coran ne demande que la « modestie ».


    Il est dérangeant que l’ONU fasse l’amalgame entre ce que dit le texte fondamental de la Religion en question, et la Philosophie de Vie validée par tel exégète, plutôt que par tel autre.


    Il faudrait que les médias répercutent les lectures plus « féminies » du Coran. Le problème n’étant pas dans la religion, mais dans l’interprêtation qui en est donnée.


    " le voile n’est pas un pilier de l’islam. Le Coran comporte plus de 6 250 versets qui parlent de liberté et d’égalité, de dignité, de savoir, de raison et de justice. Un seul concerne le voile, et certains cherchent à faire croire que c’est une obligation. C’est affligeant  !"

    http://www.lemondedesreligions.fr/mensuel/2015/71/le-coran-au-feminin-les-hommes-font-une-lecture-sexiste-du-coran-06-05-2015-4678_215.php


    Si l’on devait valider en France la Philosophie de Vie "avec burqa", ne serait-il pas légitime de valider aussi la Philosophie de Vie ’sans textile" ?


    • Christian Labrune Christian Labrune 12 octobre 2018 22:26
      @JPCiron

      la burqa n’est pas du tout un vêtement, c’est un étendard. Il n’aurait pas été possible d’exhiber tranquillement dans les rues de Paris, après les attentats que nous avons connus, le drapeau des islamistes de Raqqa (encore qu’on l’ait bien vu apparaître furtivement dans certaines manifs !), et la burqa en tient donc lieu ; elle dit la même chose. Dans le monde musulman, il est toujours d’usage, lorsqu’il y a quelque danger, de mettre en avant les femmes et les enfants. Cela incite la répression à plus de prudence, et s’il y a quand même des accidents, un enfant mort est plus rentable du point de vue de l’effet médiatique. C’est pour cette raison que dans les manifestations sur la place Tahrir à l’époque où les Frères de Morsi voulaient faire tomber Moubarak, les femmes et les enfants étaient toujours en tête des cortèges. Depuis plusieurs mois à Gaza, derrière la barrière de sécurité, c’est la même chose. Un enfant mort, c’est pain béni. Il y aura toujours de parfaits imbéciles parmi les journalistes, pour en faire leurs choux gras, même s’ils n’étaient pas sur place pour en juger, tel Enderlin fabriquant l’affaire al-Dura.

      Après les attentas de Barcelone, on aura vu à la télévision espagnole les femmes et les soeurs des terroriste pleurant à chaudes larmes. Comment auraient-elles pu, les pauvres, imaginer de pareils horreurs ! Leurs frères, leurs fils, on ne les avait certes pas élevés dans la haine du prochain, disaient-elles, couvertes néanmoins devant les caméras du même sac à patates que portaient encore à cette époque les esclaves sexuelles des terroristes du Califat.


    • jakem jakem 13 octobre 2018 07:31

      @Christian Labrune

      Vous avez bien raison de critiquer cette mentalité qui consiste à utiliser systématiquement les enfants et les femmes désarmés en première ligne.

      En cas de heurts, de bousculades, de mêlées, de sévères bagarres voire de tirs provoquant des blessures parfois mortelles, les « gentils organisateurs » ne reconnaissent jamais leur responsabilité et accusent toujours les autres d’avoir provoqué le malheur.
      Lequel est indissociable de la condition de bon croyant qui dit « mektoub » et « inch allah ». Mais c’est quand même les autres qui ont tué nos fils et nos femmes !

      Cette idéologie dogmatique pousse ses obligés à agir comme des tarés, des inconscients, en allant jusqu’au bout d’une logique tordue en se déchargeant de ses responsabilités induits par des choix et décisions « personnels » dictés par des contraintes divines indiscutables.
      Situation de schizophrénie, je suppose.

    • JPCiron JPCiron 13 octobre 2018 15:09

      @Christian Labrune
      .

      Vous prétendez que "Dans le monde musulman, il est toujours d’usage, lorsqu’il y a quelque danger, de mettre en avant les femmes et les enfants." (...) "Un enfant mort, c’est pain béni "


      Le reste du post est du même tonneau. Vous jouez avec les amalgames faciles entre les monstres extrémistes et les gens du commun. Votre description des Musulmans et du monde Musulman pue la haine aveugle. Et froide.



    • JPCiron JPCiron 13 octobre 2018 15:26

      @jakem
      .

      Vous dites « Vous avez bien raison de critiquer cette mentalité qui consiste à utiliser systématiquement les enfants et les femmes désarmés en première ligne. »

      Ce n’est pas parce qu’une certaine propagande raciste sort tel ou tel slogan de sa besace qu’il faut illico croire ce qu’elle prétend.

      Ces slogans ne sont pas là pour argumenter. Ils connaissent bien, eux, la réalité du terrain. Ces slogans sont là pour influencer, manipuler les opinions publiques. 

    • jakem jakem 14 octobre 2018 11:31

      @JPCiron

      Il suffit de regarder les images.

      MAIS ! me direz-vous, combien font ainsi, se rendant coupables d’irresponsabilité envers leurs propres femmes et enfants ? C’est une MINORITE !

      Possible ! pourtant personne n’empêche cette minorité d’agir ainsi, ni les voisins ni les autorités civiles et religieuses.

      Et ce n’est pas un oubli ou une négligence s’étant produite une seule fois mais une attitude systématique.

      C’est pourquoi je suis sûr de pouvoir parler de sale mentalité.

      Et si c’est aussi le fait de Caucasiens ou d’Ariens blonds aux yeux bleus je les considérerai aussi avec le même mépris.

      Et si en dépit de cette justification vous pensez toujours que j’ai exprimé un slogan raciste, alors pensez-le, croyez-le, criez-le, écrivez-le... je m’en fous.

    • jakem jakem 14 octobre 2018 11:49

      @JPCiron

      Envie de répondre à votre commentaire.

      1- Le texte fondamental est celui qui doit être respecté. Les musulmans qui s’y soustraient le font à leurs risques et périls ; un bon nombre de vos coreligionnaires l’ont appris cruellement à leurs dépends.

      Il-y-a des exégètes du Coran ? Où ? Qui ? quand peut-on les entendre ?

      La philosophie de vie de l’islam est la soumission.

      2- Les medias collabos existent déjà. Allez plutôt parler de féminisme là où règne la religion d’amour et de paix. Vous serez bien accueilli.


      3- Vous affirmez que « plus de 6250 versets (qui) parlent de liberté et d’égalité, de dignité, de savoir, de raison et de justice ».

      Mais pourquoi on en n’entend pas parler ? Pourquoi n’y-a-t-il pas de « brigades musulmanes pacifiques » enjoignant les leurs à respecter et appliquer ces versets-là ?

      Pourquoi entend-on dans nos écoles ( dès la Maternelle et jusqu’à l’Université, les Centres de formation, etc ...) que ceci est haram, et cela impudique, et que tout est contraire aux haddiths du prophète ?

      4- A propos de liberté et de raison : pourquoi est-il toujours interdit d’apostasier, chez nous en France ?

      Je m’arrête là parce que c’est lassant de parler de ce fascisme vert-désert qui n’a rien à faire ici.



    • Pierre Régnier Pierre Régnier 15 octobre 2018 09:15

      @jakem

      Des exégètes du Coran, il y en a de très sérieux en France, et ils sont même nombreux.
      Mais les médias dominants, dont ceux du « service public » radio et télé, s’interdisent de les faire entendre.

      On peut pourtant constater une avancée de l’information objective : je viens d’entendre sur France inter que des journalistes du Monde - journal activement complice, depuis des années, de ceux qui islamisent la France - avaient demandé à des jeunes confrères une enquête sur le terrain pour faire connaître la situation en Seine Saint Denis.

      Or le résultat, qui vient d’être publié dans un livre, fait bien apparaître une très active islamisation, que ne peuvent cacher les efforts faits pour la minimiser. Plus exactement pour la faire apparaître, une fois de plus, sans lien direct avec le « véritable islam ».

      On voit bien que cette tricherie - principalement, selon moi, de la fausse Gauche - fonctionne de moins en moins. .../...


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 15 octobre 2018 09:34

      .../... Sur votre point 4, « pourquoi est-il toujours interdit d’apostasier, chez nous en France ?"  la réponse est celle-ci :

       

      Parce que C’EST LE GOUVERNEMENT DE LA FRANCE RÉPUBLICAINE ET LAÏQUE QUI S’EST COUCHÉ DEVANT LES EXIGENCES DES ISLAMISTES.

       

      Il n’est pas inutile de préciser : des islamistes prétendument « modérés ».

       

      Ça s’est passé, en effet, dans les négotiations avec des représentants de ces musulmans qui souhaitaient la création d’un CFCM. Jean-Pierre Chevènement, qui en avait eu l’idée, avait aussi demandé à ces « modérés » de rejeter préalablement au moins cette règle de la charia qui condamne à mort le musulman quittant sa religion en le faisant savoir.

       

      Les représentants des musulmans avaient refusé. Mais les négociateurs de Chevènement, puis ceux de Sarkozy qui lui avait succédé au ministère de l’intérieur, ont poursuivi les négociations et créé le CFCM malgré ce refus. .../...


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 15 octobre 2018 09:56

      .../... Ça se passe toujours ainsi, en effet, depuis des années, dans la France démocratique et républicaine  : ce sont principalement les représentants « modérés » des musulmans qui obtiennent très concrètement les avancées de l’islamisation. Plus récemment, une pétition d’intellectuels avait demandé que soient déclarés caduques les versets du Coran qui appellent à la haine et à la violence envers les juifs et les chrétiens.


      Là encore ce sont les représentants dits « modérés » de l’’islam qui, outrés, ont refusé : Comment pouvez-vous oser demander que soit déclaré caduque quelque chose qui a été énoncé par Dieu !

       

      Nous étions pourtant prévenus par des discours qu’en leur pays avaient prononcé de nombreux chez d’États islamisés, comme Boumedienne ou Khadafi. En substance : les français et les occidentaux en général sont aveugles ou/et lâches et, à terme nous triompherons toujours pour cette raison face à leur refus d’islamiser leurs pays.


    • jakem jakem 15 octobre 2018 18:58

      @Pierre Régnier
      Je suis au courant ; 2 journalistes confirmés( Davet et Lhomme ) ont tutoré des étudiants et leur enquête s’appelle « Inch’allah »  ; elle raconte ce qui a été dit et prédit lors de la publication des « territoires perdus ».


    • jakem jakem 15 octobre 2018 19:01

      @Pierre Régnier

      Je suis aussi au courant de ça ( l’abandon de Chevènement ).

      Un autre gars en parle dans son livre et une interview , il s’agit de René Marchand : « Définir l’islam comme une religion est erreur gravissime ».

      J’approuve toute la première partie de son explication mais pas la fin qui me semble ... disons : retenue ; et je pense comprendre pourquoi.

  • jjwaDal jjwaDal 12 octobre 2018 17:33

    La France est un état laïque, ce qui a mon sens signifie le respect des religions dans la sphère privée et son invisibilité dans la sphère publique. Après une longue lutte, on peut dire qu’en dehors du respect des fêtes religieuses (à mon sens idiot), le christianisme a accepté la muselière. Il le fallait puisque toutes les croyances religieuses sont aussi respectables que les croyances aux fantômes, aux lutins, aux fées et loup-garous, ni plus ni moins. En résumé ce sont des foutaises qui n’ont pas à s’imposer au collectif.
    Des gens se sont battus farouchement pour s’affranchir du joug religieux, ce n’est pas pour le voir revenir, incarné par des colons d’un nouveau genre.
    Dans un véritable Etat laïc (ce sont nos valeurs collectives), la religion doit être encadrée. Hors de question, par ex de faire des repas aménagés en cantine scolaire pour tenir compte de la religion, ou d’accepter des tenues parfaites pour gérer les vents de sable peu fréquents chez nous...
    Une religion est une secte, un Etat laïc ne devrait même pas écouter les demandes en émanant. Ceux qui veulent égorger le mouton selon leur tradition, s’habiller en cosmonautes ou se baigner tout habillés peuvent le faire dans les nombreux pays musulmans, au nombre desquels la France ne fait pas partie (pour le moment).
    Au lieu de s’acharner contre un Etat refusant certaines manifestations religieuses dans la sphère publique, il y a l’alternative de partir sous nos applaudissements.




    • Dom66 Dom66 12 octobre 2018 20:00

      @jjwaDal

      BURQA MODERNE


    • jjwaDal jjwaDal 13 octobre 2018 07:24

      @Dom66
      Le style « Hara Kiri » dans toute sa finesse. smiley


    • jakem jakem 13 octobre 2018 07:46

      @jjwaDal

      Votre point de vue sur la religion exprime une méconnaissance profonde de l’homme, de son âme , et de la psyché des sociétés.
      Vous déraisonnez au point de confondre secte et religion.

      J’ai l’impression de lire un ado révolté qui vient de découvrir qu’on pouvait être athée et même le dire.

      Que le Tout Puissant Prisunik et Clystère-des-Dieux vous titille la glande pinéale.

    • jjwaDal jjwaDal 13 octobre 2018 14:15

      @jakem

      Vous dites des bêtises. C’est vous je pense qui confondez spiritualité et religion. Pour le procès d’intention, je n’exclus nullement que l’univers ou nous-mêmes soyons issus d’une création, ce que je dis c’est que les religions sont des contes de fées, des foutaises fondées sur rien et qui n’ont aucune leçon à donner à la laïcité.
      Les religions sont des idéologies aussi dangereuses que les idéologies païennes au nombre desquelles je place le néolibéralisme par ex.
      Pour résumer ma pensée, s’il y a quelque chose ou quelqu’un étant volontairement la cause de notre existence, les religions (toutes) n’en savent absolument rien et sont juste des mythologies
      n’ayant plus qu’un intérêt littéraire et historique.

Réagir