vendredi 26 février - par olivier cabanel

La folie des glandeurs

Ils sont nombreux à s’être interrogé sur l’équilibre mental éventuel du chef de l’état, et pour certains, bien avant son élection, mais à quelques mois du scrutin de 2022, des psys continuent de s’interroger

Le journaliste Guillaume Erner s’était interrogé dans un billet d’humeur sur la déclaration de l’autocrate turc : « Erdogan est-il fou de traiter Macron de dingue ? ». lien

Il est vrai qu’en visionnant cette courte vidéo on peut s’interroger ?

Et puis ne peut-on voir une forme d’exaltation proche de la folie, lorsque, l’un d’un meeting présidentiel, Macron, s’était mis littéralement à hurler.

On se souvient qu’une pétition avait été lancée afin que soit évaluée la santé mentale du candidat Donald Trump, pétition qui avait recueilli plus de 100 000 signatures. Lien

La question de l’évaluation de la santé mentale d’un candidat présidentiel, si elle s’est posée aux USA, n’a eu que peu d’écho en France... d’ailleurs aux USA, elle a fait long feu, suite à la règle dite « Goldwater », qui interdit de s’exprimer sur le sujet tant que les candidats n’ont pas été examinés, d’autant plus qu’ils n’ont pas obtenu leur consentement. lien

Bravant l’interdiction, des universitaires de Yale avaient même organisé une conférence sur l’état mental de Trump, concluant qu’il est atteint de narcissisme malfaisant, un trouble de la personnalité caractérisé par des tendances asociales et paranoïaques. lien

On n’a pas oublié ce psychiatre italien, Adriano Segatori, qui avait brossé un tableau inquiétant du président de la république, s’appuyant sur le fait qu’il avait subi, à l’âge de 15 ans « une grave agression sexuelle de la part de son professeur de Français », laquelle avait 39 ans au moment des faits.

Pour le psy, cette transgression d’un tabou, a donné la conviction au futur président « que tout est permis », définissant 3 paradigmes : « l’idée qu’il n’existe pas de limite, un sentiment d’omnipotence dès l’enfance, mais encore plus présent à l’âge adulte, et un narcissisme qu’il n’est pas interdit de définir comme malveillant, faisant définir Macron comme un psychopathe ». lien

Le journal « le Point » est allé plus loin.

François-Guillaume Lorrain s’est exprimé sur le sujet dans les colonnes de ce journal et par l’intermédiaire de 3 psychanalystes a installé Macron sur un divan fictif. lien

Le 1er à s’être penché sur la question est une certain Michel Schneider.

Il remarque la propension de ce président à parler à tout bout de champ : « parler, souvent dans le vide, parler à tout bout de champ, jusqu’à commander l’aération des maisons... », et il rappelle à l’intéressé cette parole de l’Abbé Dinouart : « il ne faut parler que si cela vaut mieux que le silence ». lien

Publicité

Et puis il semble que ces discours soient du domaine lénifiant...

Et le psy de s’interroger sur cette envie inlassable de parler, comme si cette homme passait un grand oral perpétuel, cherchant toujours à convaincre un improbable jury, évoquant « les êtres fragiles hyper adaptés aux attentes de la société ».

Michel Schneider pose à ce moment la question de la jeunesse du président... « D’où vient ce besoin irrépressible de séduire son monde (...) à quelle figure parentale adresse-t-il sa demande éperdue de reconnaissance ? (...) doit-il vraiment se montrer sans cesse plus intelligent que les autres et se justifier devant les grandes personnes pour se faire aimer ? ».

Puis le psy fait un rapprochement original pour tenter d’expliquer son besoin d’écoute du monde médical, en ces temps de virus, quitte à revendiquer ensuite une liberté d’action absolue, et il fait le lien avec ses parents, qui on le sait, étaient médecins...

Et de conclure au sujet de cet homme qui tremble face à ceux qui pourraient lui ravir la place de « Sa Majesté l’Enfant » : « peut-être finirait-il par admettre que nul n’est le maitre des horloges, ni le roi de la parole et que le moi n’est pas maître dans sa propre maison », reprenant ainsi la formule chère à Freud. lien

Pour Jean-Pierre Winter, l’intelligence de Macron serait pour lui un handicap : «  la jalousie qu’il suscite peut devenir haineuse, quand, malgré son savoir-faire, l’élu donne l’impression d’être arrogant, ou méprisant, ou indifférent  »...

Il est vrai que personne n’a oublié certaines paroles présidentielles... ces « français qui ne sont rien... qui foutent le bordel... qui sont réfractaires... les foules haineuses... qui n’ont pas le sens de l’effort... qui déconnent », etc. lien

Le psy ajoute : « nous voulons croire que le chef sait ce qu’il dit et ce qu’il fait, qu’il sait où il nous entraîne, alors qu’il s’avère qu’il navigue à vue, comme un GPS quand nous nous sommes égarés sur la route, ne cessant de recalculer notre trajectoire... ».

Et il termine son analyse par « passe pour un trompeur masqué celui qui consacre autant de temps à tenter de convaincre par la théorie plus que par ses actes  », et il cite Lacan : « le sujet reçoit de l’autre son propre message sous une forme inversée ».

Quand à Ali Magoudi, le 3ème psy, il a opté délibérément pour une autre approche, assurant que « la nature de Macron ne l’oblige en rien à avoir une position », et affirmant « qu’il peut très bien en adopter une autre », prétendant que « ça renforce sa légitimité » ?

Ce psy est donc manifestement un adepte du « en même temps »...

Alors quid de la déclaration de Rama Yade, l’ex ministre lors du précédent quinquennat qui posait la question de la santé mentale des candidats présidentiels : « comme pour les pilotes d’avion, on évalue leur état pour voir s’ils sont en capacité de diriger un pays ».

Elle met en évidence la parole d’un président qui le matin déclare que la colonisation est un crime contre l’humanité, et s’en excuser le soir. et d'ajouter : on peut pas dire le matin « la manif pour tous a été humiliée », et le soir dire qu’on est pour la GPA et la PMA... dire le matin qu’il faut légaliser le cannabis, et le soir dire « tolérance zéro »... lien

Toujours est-il que la question d’évaluation des capacités d’un candidat à être psychologiquement apte à assumer des fonctions présidentielles reste toujours posée...

Publicité

Finalement, ne serait-il pas logique de proposer comme condition à l’accession du pouvoir « ultime », au moins une simple analyse, afin de se rassurer, et d’éviter la possibilité de confier le pouvoir de la gestion du pays à un humain qui ne serait pas totalement équilibré ?

Comme dit mon vieil ami africain : « la folie, la sottise et l’orgueil poussent sur le même arbre ».

L’image illustrant l’article vient de tonmag

Merci aux internautes pour leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Articles anciens

Les dingos au pouvoir

Ce pouvoir les rend fou

Floutage de gueule

Des fleurs des médailles des discours

Quoiqu’il en coûte

Radio Paris ment

Mâtin quel réveil !

Ces banques qui mènent la danse

Le virus ne tue que la nuit



147 réactions


  • Mond Mond 26 février 09:36

    La psychiatrisation de l’adversaire est une vieille méthode des totalitaristes.

    Il est d’ailleurs paradoxal de constater que ceux la même qui évoquent la folie de Macron décriaient ces basses méthodes de psychiatrisation lorsqu’elles concernaient Donald Trump.

    La politique de Macron est suffisamment critiquable et critiquée et c’est en argumentant et démontant ses prises de décision qu’on pourra avancer et non en le qualifiant uniquement de fou ; ce qui le ferait réélire à coup sûr dans l’hypothèse d’un deuxième tour identique à celui de 2017.


    • troletbuse troletbuse 26 février 09:40

      @Mond
      Oui, le gai Poudré n’est pas fou, il obéit au doigt et à l’œil.


    • Mond Mond 26 février 09:43

      @troletbuse

      Le qualifier de fou ou de « gai poudré » comme vous le faites est aussi stupide et stérile.


    • troletbuse troletbuse 26 février 09:48

      @Mond
      Pas du tout, c’est grace a cela qu’il chante.


    • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 10:07

      @Mond
      pourquoi pas ?...
      perso, je ne sens pas une âme totalitaire... juste un peu inquiet de savoir que demain, on peut mettre à la tête d’un pays une personne « pas très claire »...je crois me souvenir d’en certain président : Quid en effet du président Paul Deschanel, à qui l’on fit signer sa démission, ayant constaté qu’il n’avait plus toute sa tête... pourtant, cet homme, honorablement estimé, avait emporté l’élection avec une très large majorité... et puis les choses ont mal tourné, puisqu’un jour, après un passage dans une maison de santé, on le découvre nu, péchant la carpe en pleine nuit dans un bassin du parc de Rambouillet, ou se promenant dans la nature, en pyjama, vu qu’il avait sauté d’un train en marche. lien

      bon , ceci dit, pas sur que si macron acceptait une psychanalyse, et qu’elle ne lui soit pas favorable, il serait réélu facilement ?
      merci de votre commentaire


    • Fergus Fergus 26 février 11:01

      Bonjour, Mond

      Je partage totalement votre avis.
      *
      « La politique de Macron est suffisamment critiquable et critiquée et c’est en argumentant et démontant ses prises de décision qu’on pourra avancer »

      Absolument, et ce ne sont pas les éléments solides qui manquent.

      S’en remettre à la « psychiatrisation » est un aveu de faiblesse, voire d’échec !


    • Aristide Aristide 26 février 12:23

      @olivier cabanel

      macron acceptait une psychanalyse, et qu’elle ne lui soit pas favorable

      Un examen psychiatrique à la rigueur mais une psychanalyse !!!


    • Fergus Fergus 26 février 12:30

      @ Aristide

      Une « psychanalyse » qui peut durer des années et qui n’a évidemment pas pour objet d’établir un profil psychiatrique !


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 26 février 13:24

      @Fergus
       
       en outre la psychanalyse n’est jamais imposée à personne, et c’est d’autant plus vrai qu’elle n’est pas une science reconnue. On ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif.


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 26 février 14:01

      ormal@Francis, Oui, mais la gouvernance d’un homme « vide » elle nous est bien imposée preuve supplémentaire de la maladie mentale de Macron, il ne semble avoir aucun problème de conscience, ce qui effectivement ne le pousserait pas à aller voir un psy,... ). D’autant plus que l’électeur était coincé, n’ayant pas beaucoup de choix. Mais il faut savoir qu’étant donné la régression de la psychiatrie ou psychopathologie : un « pervers narcissique » ne rentre pas dans une catégorie psychiatrique. Ce nouveau type de « pathologie » ayant toutes les particularité vu de l’extérieur d’être dans la norme. Et comme la norme est l’unique point de repère, et s’il y a de plus en plus de P.N. difficile de définir comme pathologique ce qui est rentré dans le modèle moyen de fonctionnement psychique. Comme en quarante, le peuple allemand était dans la norme....C’est ainsi que fonctionne la psychiatrie. Est-ce normal ???? maintenant un névrosé (avec un Surmoi et des critères de valeurs stables) serait considéré comme un malade. Lire Cautaerts qui définit parfaitement la différence entre pervers narcissique et un oedipien.......Mais qui lit C. Cautaerts ??? Il n’entre certainement pas dans le DSM.


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 26 février 14:12

      @Francis, agnotologue Par contre les ânes comme vous dites eux peuvent être toxiques pour les autres....Un paranoïaque n’ira jamais sur un divan (d’autant plus qu’ils redoute la positions passive avec le risque de sentiment de perte de contrôle....). Mais en avoir un comme voisin est une véritable plaie...


    • alinea alinea 26 février 15:04

      @Mond
      Mais c’est un Monde ça !! qui nous contraindrait presque à prendre la politique de macron au sérieux ? Comme on le faisait pour ses aînés !!
      Non, Macron n’est pas à prendre au sérieux autrement que pour son évidente toxicité et dangerosité. C’est un incapable en délire, seulement c’est vrai que si on traitait de fous tous les mythos, les mégalos, les paranos, les narcissiques qui sévissent dans les sphères du pouvoir, peut-être comprendriez-vous mieux ce qu’est le pouvoir !!


    • troletbuse troletbuse 26 février 17:21

      @Fergus

      Bonjour, Mond

      Je partage totalement votre avis.
      *
      « La politique de Macron est suffisamment critiquable et critiquée et c’est en argumentant et démontant ses prises de décision qu’on pourra avancer »

      C’est la raison pour laquelle on vous a toujours vu modérer les critiques contre Le Poudré, utiliser des « Certes, mais », « Que ferait celui-ci à sa place » etc
      Pour les arguments, donnez nous les votres.car vous pensez que le petit monarque les écouterait vos arguments ?. Peut-être lit-il AgoraVox ? smiley ou la gazette de Dinan smiley
      Vos arguments avec Grounichou est de distraire les Avoxiens avec des leurres.
      Vous êtes meilleur dans la critique quand on parle de Trump, Asselineau ou Sarkozy
      Et également, vous n’avez pas de compétences pour certaines décisions de la danseuse, donc vous n’avez pas d’opinion.(comme pour la 5G ce jour-même).
      Sur AV, on voit bien avec ceux avec lesquelles vous êtes d’accord.
      On attend les avances qui seront faites-les votres et celles de Mond- quand Micron connaîtra vos arguments et vos démontages smiley  smiley  smiley

      Dis-moi quels sont tes amis, je te dirais qui tu es !! 
      Enfin inutile de nous le dire, on le devine aisément.


    • Fergus Fergus 26 février 18:04

      @ troletbuse

      Arrêtez d’écrire des sornettes : aucun de mes « amis » politiques  ceux pour qui je vote depuis que j’en ai le droit  n’a jamais été au pouvoir !!!

      La différence entre nous, c’est qu’il m’arrive d’approuver certaines actions politiques, même lorsqu’elles viennent de gens comme Chirac, Sarkozy, Hollande ou Macron. Et pour cause : nul n’est totalement vertueux, ni totalement vicieux !

      Pourquoi ? Tout simplement parce que, contrairement à vous, je ne suis pas sectaire, et encore moins animé par la haine des advsersaires, un sentiment qui semble vous ronger.


    • troletbuse troletbuse 26 février 18:19

      @Fergus
      — n’a jamais été au pouvoir 

      C’est bien la preuve que vos arguments ne servent à rien.
      moins animé par la haine des advsersaires,

      Sauf Asselineau, Sarko, Fillon . Je persiste et signe Et Trump, j’oubliais. Probablement Bojo, Bolsonaro Poutine.
      Pendant la dernière guerre, vous n’auriez pas donc eu la haine des nazis !!!!
      La haine contre un bon à rien, placé par les mondialistes milliardaires tel que Micron qui détruit la France, est normale.
      pas sectaire,

      Ben, on ne le dirait pas


    • troletbuse troletbuse 26 février 18:24

      @Francis, agnotologue
      Et pour Fourtillan c’était pas une psychanalyse. Mais bien pire et sans raison valable.
      Micron devait bien être au courant.


  • chantecler chantecler 26 février 09:41

    Non sujet .

    T’es un jaloux !

     smiley

    Parle nous de Tchernobyl ou de Fukushima...


  • Clocel Clocel 26 février 09:44

    Le pouvoir et les conditions dans lequel il s’exerce, n’attire pas l’élite, forcément...

    Qui peut prendre du plaisir à se renier et se couvrir de merde en permanence ?

    Le tout contre espèce sonnante et trébuchante et avoir l’heur de se montrer avec des Dames rechapées à son bras !?

    Si vous voulez des aristocrates, des vrais, il en existe dans tous les domaines, il va falloir sortir du casino, récurer vos consciences car je ne connais personne d’assez fou pour se souiller à vous représenter.

    Macron est un sociopathe, un nettoyeur de tranchée, il fait exactement le job pour lequel il a été mis en place et vu la vitesse de progression de l’agenda, il n’aura même pas besoin d’un autre mandat pour finir de nous anéantir...

    Quand Super Dupont, enfin vacciné, va oublier son thermomètre, il risque de ne pas reconnaître le monde dans lequel il se trouve.


  • Étirév 26 février 10:01

    L’attitude de tous les dégénérés qui gouvernent le monde, publiquement ou en coulisses, nous confirment ceci :
    On a dit, depuis des siècles, que l’homme livré à ses instincts se rapproche de la brute, et ce n’est pas une figure, c’est l’expression d’une vérité physiologique. Il n’y a que le Darwinisme qui ait nié cette vérité, et l’ai renversée.
    L’homme décroit moralement, c’est-à-dire sensitivement, à mesure que la sexualité s’accentue en lui. Dans l’enfance il possède une douceur de caractère, une vivacité d’imagination, une rectitude de jugement, une lucidité d’esprit qui s’atténuent peu à peu, et disparaissent dans l’homme livré à ses passions.
    C’est pourquoi tant d’hommes, qui n’ont pas su mettre un frein aux impulsions de leur instinct sont devenus des êtres dégradés chez lesquels tous les bons sentiments ont disparu et qui n’ont plus en partage que la brutalité, l’orgueil, l’envie, l’égoïsme. Chez eux, plus rien de l’exquise sensibilité de l’enfance et de l’activité intellectuelle qui en résulte, plus aucune élévation d’esprit, plus aucune notion de justice.
    En considérant un homme arrivé à cet état de déchéance, dans son évolution sexuelle, on est forcé d’affirmer une loi toute contraire à celle de la théorie Darwinienne.
    L’homme qui s’abandonne aux impulsions de sa nature, c’est-à-dire qui agit selon la sélection naturelle, cet homme-là ne vient pas du singe, il y va.
    EXPLICATION


    • Gollum Gollum 26 février 10:06

      @Étirév

      L’homme décroit moralement, c’est-à-dire sensitivement, à mesure que la sexualité s’accentue en lui.

      Allons, laissez vous aller, vous verrez ça fait pas mal... smiley


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 26 février 16:21

      @Étirév La sexualité n’est pas responsable en elle-même, c’est le remplacement de l’Oedipe qui impose des limites et la victoire de Narcisse qui sont responsables. Il y a bien plus de pervers-narcissiques qu’on se l’imagine.... dont la perversité du commentaire sous jacent est exemplaire. Voici un article où il est aussi question de darwinisme. https://www.delitfrancais.com/2012/11/06/la-perversion-narcissique. Epicurisme et stoïcisme sont souvent l’expression cachée du rejet des limites. Ce n’est pas la sexualité qui est responsable, mais le déni total de l’existence de l’autre. Liés à des traumatismes de l’enfance,.....C’est vrai qu’éliminer l’autre est la voir la plus facile. Cela donne un sentiment d’omnipotence. Mais attention au « carnet de ristourne ». De vexations en vexations, le carnet se remplit jusqu’à l’explosion. C’est moins la sexualité que l’instinct de prédation reliquat de notre part animale qui est en cause.  


  • Bendidon Bendidon 26 février 10:02

    ATTENTION CABANEL faut pas s’attaquer à la Bête

    quand il se sera intellectualisé et perdu des cheveux on lira sur le crâne : 666

    https://youtu.be/k5IclzvoiZI

    C’est ce chiffre que l’on peut lire en code digital dans la nanoparticule du vaccin qui va devenir obligatoire

    Ah Ah Ah Ah AH AH A

    Et le diable rit avec nous


  • juluch juluch 26 février 10:36

    bonjour Olivier...

    Un candidat qui se fait dépuceler par sa prof et qui reste avec.....c’est pas normal et c’est une des raisons pour lesquels je n’ai pas voté au deuxieme tour.

    Quant aux contradictions de ses discours , tous ses collaborateurs font pareils et sont la risée des réseaux sociaux , à se demander si il ne les a pas mordus !! smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 11:00

      @juluch
      donc un vampire !
       smiley
      merci pour ton commentaire


    • ASTERIX 27 février 10:28

      @juluch

      nos ZELUS concit............oyens con....finés OU cons tout court ou ENRAGES ??????????? LES 4 §§§§§§

      VIVE L EUROPE DES ZELUS sans armée sans santé sans travail sans EUROS .................. ::


  • cevennevive cevennevive 26 février 10:36

    Bonjour olivier,

    Ce qui m’intrigue dans le physique de Macron (je dis bien dans le physique, car au mental, je ne m’avancerai pas) c’est qu’il a des pupilles rétrécies sur toutes les photos ou intervention télévisées.

    Lorsque l’on a fait un peu de morphopsychologie, l’on sait que les pupilles rétrécies montrent de l’indifférence envers ceux qui écoutent, voire du dégoût.

    Il a des yeux de robot.

    Reste à savoir si, en regardant Madame, ses pupilles se dilatent...


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 26 février 11:14

    Bonjour Olivier.

    Hélas, l’accession au pouvoir de ceux qui sont le moins habilités à l’assumer n’est pas d’aujourd’hui.

    Ce constat était même le propos principal de Platon qui, dans « la République » déplorait que la cité ne soit pas gérée par les philosophes, mais il reconnaissait qu’il y avait là une quasi impossibilité de nature, puisqu’un homme sage n’a aucune ambition à diriger les autres. Quitte à enfoncer une porte ouverte, je recommande la lecture du grand classique de Maurice Berger : « La Folie cachée des hommes de pouvoir », (ici en PDF).

    Pour lui, « l’homme de pouvoir » révèle des sentiments infantiles et narcissiques qui le rendent dépendant du regard d’autrui. Contrairement au philosophe de Platon, la gestion de la vie publique est pour lui un moyen privilégié pour soigner la folie cachée qui l’habite, et donc ce sont les personnes qui ont le plus besoin de détenir le pouvoir qui sont le moins capables de l’exercer sainement.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 26 février 11:24

      @Séraphin Lampion
       
       on dit que le pouvoir rend fou. On devrait savoir que le pouvoir attire un certain type de fous.
       
       La folie c’est d’avoir une vision gravement distordue du réel. Certains en souffrent, d’autres s’en fichent ; la troisième catégorie en est satisfaite.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 26 février 11:34

      @Francis, agnotologue

      La probabilité de voir accéder au pouvoir « quelqu’un de bien » est finalement plus forte dans une monarchie héréditaire ou un tirage au sort que dans le système électoraliste (qui n’a rien de « démocratique ») que nous connaissons.
       Le hasard laisserait une possibilité qui est fermée dès que les élus sont des gens qui dès le départ étaient « candidats » au poste.
      Le mot « candidat » (blanc, pur, innocent...) est d’ailleurs totalement inapproprié en la matière. Il vaudrait mieux parler de « postulants » ou « compétiteurs ». « Prédateur à l’affut » serait peut-être excessif, mais moins éloigné de la réalité que « candidat ».


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 26 février 11:51

      @Francis, agnotologue

      une question en passant : pourquoi « agnotologue » et pas « agnostologue » ?


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 26 février 12:14

      @Séraphin Lampion
       
       vous avez raison, puisque ça vient du grec agnôsis (ne pas savoir).
       
       Je ne sais pas, je ne suis pas linguiste. Peut-être c’est plus joli que agnostologie ?
       
       smiley


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 26 février 12:18

      @Francis, agnotologue

      je ne sais pas s’il y a des règles pour fabriquer un néologisme, mais on observe un phénomène de mimétisme ou de similitude dans l’apparition de nouvelles familles de mots 

      comme le terme « agnostique » existe déjà, ’agnostologue" aurait un air de parenté.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 26 février 12:48

      @Séraphin Lampion
       
       ’’’agnostologue" aurait un air de parenté.’’
       
       ce qui ne serait pas forcément un pb, vu que , l’agnotologie peut désigner l’étude de l’ignorance au sens large.
       


    • pemile pemile 26 février 12:50

      @Francis, agnotologue «  Je ne sais pas, je ne suis pas linguiste. Peut-être c’est plus joli que agnostologie ? »

      Ce qui est moins joli c’est de m’avoir piquer l’idée d’accoler le terme au pseudo,

      Et ce qui est Orwellien, c’est que osez vous l’accaparer alors que vous êtes un des piliers sur avox de la fabrique de l’ignorance, d’instrumentalisation de la science pour démentir la science ! smiley


    • Passante Passante 26 février 12:54

      @Francis, agnotologue
      moi je penche pour agnophile
      ça résout tout


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 26 février 13:09

      @Passante
       
       vous prouvez ici à votre insu que agnostologie serait confusant, puisque le sens premier de l’agnotologie c’est l’étude de la production de l’ignorance, du doute, des fausses sciences ou de la science dirigée contre la science.


    • @pemile

      Et ce qui est Orwellien, c’est que osez vous l’accaparer alors que vous êtes un des piliers sur avox de la fabrique de l’ignorance, d’instrumentalisation de la science pour démentir la science ! 


      Peut-être pour mettre bien au clair que les moutons ne sont pas ceux que tu crois ? 


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 26 février 13:13

      @Philippe Huysmans, Complotologue
       
       pemile est l’hôpital qui se moque de la charité.
       
      Je ne peux pas croire qu’il soit aveuglé à ce point par un banal biais cognitif.


    • @Francis, agnotologue

      Je ne peux pas croire qu’il soit aveuglé à ce point par un banal biais cognitif.


      Non c’est un outil à la solde du pouvoir, un propagandiste à la pige. 


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 26 février 13:19

      @pemile
       
       je ne vous ai pas piqué l’idée : je n’aurais pas accolé ce terme à mon pseudo si vous ne l’aviez pas usurpé. Et c’est pour dénoncer cette usurpation que je l’ai fait et que je persisterai aussi longtemps que vous persisterez.
       
      C’est quand j’ai parlé de la magnifique émission d’Arte consacrée aux pratiques vicieuses des firmes pour semer le doute dans l’esprit des scientifiques et des consommateurs que vous avez révélé ce mot « agnotologue », que j’ai reconnu ne pas connaitre jusqu’alors.
       
       Je ne suis pas du tout étonné qu’in individu comme vous qui pratique la désinformation ici 24H/24 7J/7 connaisse ce terme, évidemment.
       


    • pemile pemile 26 février 13:22

      @Philippe Huysmans, Complotologue « Peut-être pour mettre bien au clair que les moutons ne sont pas ceux que tu crois ? »

      V’la un deuxième beau pilier de la désinformation sur avox !

      De quoi tu parles, de QI de moutons ?


    • @pemile

      V’la un deuxième beau pilier de la désinformation sur avox ! De quoi tu parles, de QI de moutons ?

      Bisou smiley


    • pemile pemile 26 février 13:25

      @Francis, agnotologue " je ne vous ai pas piqué l’idée : je n’aurais pas accolé ce terme à mon pseudo si vous ne l’aviez pas usurpé. Et c’est pour dénoncer cette usurpation que je l’ai fait et que je persisterai aussi longtemps que vous persisterez.« 

      Donc tu as bien piqué l’idée et comme le »meutre du langage" dénoncé par Orwell démontre bien l’absurde de ce fait, je te l’ai laissé bien volontiers smiley


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 26 février 13:29

      @pemile
       
       aux enfants butés on dit « gagne et met dans ta poche ».


    • CYRUS CYRUS 26 février 13:59

      @pemile

      @Francis, agnotologue «  je ne vous ai pas piqué l’idée : je n’aurais pas accolé ce terme à mon pseudo si vous ne l’aviez pas usurpé. Et c’est pour dénoncer cette usurpation que je l’ai fait et que je persisterai aussi longtemps que vous persisterez.« 

      Donc tu as bien piqué l’idée et comme le »meutre du langage » dénoncé par Orwell démontre bien l’absurde de ce fait, je te l’ai laissé bien volontiers 

      En fait tu est celui qui as coppier puisque dans l’ ordre c’ est doctorix(conspirationiste) , PH(complotologue) , moi (ochlocrate) , qui avaons lancer cette mode .

      Toi et Nonos etes des cancre sans imagination , pretentieux , ;qui piquer les idée des autre et vous les atribué ....

      le bon epithete pour vous est :       PLAGIEURS              


    • pemile pemile 26 février 14:06

      @CYRUS « PLAGIEURS »

      Quelles nouvelles de votre petite dénonciation minable d’hier ?


    • @pemile

      Quelles nouvelles de votre petite dénonciation minable d’hier ?


      Faudra attendre que l’Huma réagisse, pemile, nous verrons donc cela en temps et en heure.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 26 février 14:19

      @CYRUS
       
       désolé : pemile est plagieur avant moi. On ne plagie pas un plagieur.
       
      Je n’ai quant à moi fait que dénoncer l’usurpation du titre.
       
      Une mode est faite pour être adoptée. Les idées appartiennent à tout le monde. Revendiquer l’exclusivité d’une pratique est une imbécillité dans un monde où le conformisme est une valeur sûre.


    • pemile pemile 26 février 14:23

      @Philippe Huysmans, Complotologue « Faudra attendre que l’Huma réagisse, pemile, nous verrons donc cela en temps et en heure. »

      wiwi, comme les stats de mortalité en Belgique que tu t’étais engagé à nous fournir en fin d’année ! smiley


    • @pemile

      wiwi, comme les stats de mortalité en Belgique que tu t’étais engagé à nous fournir en fin d’année ! 


      C’est moi qui décide de mon planning, escroc.


    • CYRUS CYRUS 26 février 14:25

      @pemile

      pemile 26 février 14:06

      @CYRUS « PLAGIEURS »

      Quelles nouvelles de votre petite dénonciation minable d’hier ?

      Je n’ ais jamais rien plagier de ma vie contrairement a toi ...
      Et tu colle ca a mon nom ...

      Tu est une sacree belle merde pas fraiche P1000


    • CYRUS CYRUS 26 février 14:31

      @Francis, agnotologue

      Tu est implique dans une discussion avec les « gluon » 
      et tu dira encore que c’ est la faute a huysmans ....

      c’ est assez decevant ca francis ....tout autant d’ aileurs que pour trolletbuse.

      Les idée appartienne a ceux qui les ont , on peut bien sur reinventer la roue ...
      mais des que l’ on copie , on est tributaire d’ un respect envers le creatif qui as eu l’ idée et cela implique de ne pas denaturer son idée pour en faire le contraire ...


    • pemile pemile 26 février 14:33

      @Philippe Huysmans, Complotologue « C’est moi qui décide de mon planning »

      wiwi, c’est bien toi qui nous avais promis ta « démonstration » pour la fin de l’année ! Après avoir une parole ou être un escroc, ça !


    • Xenozoid Xenozoid 26 février 14:43

      @CYRUS

      tu devrais essayer copyright,c’est pas toi qui te disait copyleft ?

      combien il gagne par emoji, le mec qui a transposer les pictogrames utilisés par les autistes sur internet ?


    • CYRUS CYRUS 26 février 14:59

      @Xenozoid

      Pour pouvoir dire « copyleft » servez vous , c’ est moi qui regale il faut deja etre capable d’ inventer quelquechose , un concept , un objet , un texte , quelquechose de totalement nouveau ... 

      Vous vous etes des pillars qui gueuler « A la, hack bar c :/ » et qui vous atribuez ce que les autre ont fait .... Vous etes des voleur , pas des robin des bois .

      Tout simplement car vous etes incapable de la moindre de creativité .

      Vous etes sans vergogne ni morale , et il ya fort a parier qu’ un jours vous ferez comme bill gates et que vous poserez un gros COPYRIGHT sur un truc innovant que personne ne connais pour le revendre en douce sans rétribuer l’ auteur ...

      https://fr.wikipedia.org/wiki/QDOS


    • @pemile

      A merveille ? Non ! Et tu es bien incapable d’expliquer pourquoi ton « ménage » te fait perdre 3.041 morts en 2011.


      Merci mon petit pipilou, tu viens de me donner (à l’insu de ton plein gré) la solution à ce problème.

      D’abord, on ne parle QUE de données de l’Insee, et d’une méthode de marquage qui est appliquée uniformément. S’il y a des erreurs qui apparraissent, ce sont des erreurs de l’Insee, gamin. Oui, je sais, c’est dûuuur.

      Tout d’abord, juste pour ton info, tu confonds décès des Français avec décès FM, c’est un peu concon. Ma belle-mère est décédée dans le sud de la France en 2016, elle est notée au lieu de la commune de décès (elle n’a jamais été française). Par contre un Français qui décède en Belgique sera noté selon le COG, en l’occurence 99131.

      Tu m’as rappelé une remarque d’Azyx qui me disait qu’un bon paquet de gens (10.537) décédés entre 2012 et 2014 principalement avaient un code lieu de décès blanco. Pourquoi, parce qu’ils étaient nés à l’étranger (sympa l’administration française).

      Du coup de me suis demandé si par hasard les séries longues ne les ignoreraient pas, tout simplement.

      Une petite requête de rien du tout, et hop, voilà le résultat.

      Merci pipile, t’as fait avancer la science à ton corps défendant smiley

      Ca nous apprend qu’à partir de janvier 2012, l’Insee n’a plus tenu compte de ces gens dans les séries longue, ce qui explique le pic à partir de mai 2010 de la courbe en rouge.

      Je vais transmettre ces observations à Azyx.


    • CYRUS CYRUS 26 février 15:15

      @Xenozoid https://www.agoravox.fr/commentaire5998148

      Votez pour la pluralité votez PANDA


    • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 18:27

      @Séraphin Lampion
      merci pour ce PDF passionnant !


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 26 février 18:33

      @Francis, agnotologue
       
       on ne copie pas un plagiaire. (et non as plagieur).


    • rhea 1481971 26 février 19:54

      @olivier cabanel
      Après Tchernobyl, il fallait manger que des conserves pendant 8 jours, 
      durée de vie de l’iode 131. Les ingénieurs de Moronvilier dans la Marne
      avaient entendu les alarmes sonnées et ils ont donné des consignes à
      leur femme dans ce sens. Moronvillier était le centre d’essai des
      amorces des bombes nucléaires.


    • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 21:03

      @rhea 1481971
      oui, tout ça est bien connu...il n’y a pas eu que Moronvillier !
      quasi tous les employés des centrales nucléaires françaises avaient été prévenus !


  • Passante Passante 26 février 11:21

    salut Olivier,

    pour moi c’est comme s’il n’y avait pas de « psychologie de Macron »,

    c’est une pièce fabriquée en série, dans les prépas, les banques,

    une attitude, une fatuité, d’où la logorrhée...

    c’est le fonctionnaire typique, tu vas pour chercher un papier,

    t’es parti pour la matinée, il va te raconter toute la plomberie de la bâtisse !

    et toi tu veux juste ton papier...

    ce blablatement a un côté typiquement français

    au sens où un autre peuple ne tiendrait pas toute cette littérature, je crois..

    il n’y a pas de psycho-manu, parce que ce type de président n’est possible

    qu’à partir d’un certain degré d’aplatissement du pays,

    et cet aplatissement est plat comme une télécommande,

    mais comme hanouna manque d’étoffe, macron est là pour ponctuer,

    ça marche comme sur des roulettes :

    le français n’a pas besoin de penser,

    donne-lui juste l’impression que tu penses.. et le tour est joué !

    Marx disait « la France est le pays de l’idée »

    d’abord au sens « de l’idée qu’elle se fait d’elle-même »


    Macron incarne le bruit qui empêche cette idée d’émerger.


    • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 13:06

      @Passante
      j’ai adoré !
      merci !!!
       smiley


    • HELIOS HELIOS 26 février 18:53

      @Passante

      Merci pour votre intervention que j’ai lu avec beaucoup d’interet.
      Et cela confirme l’erreur principale que font ceux qui observent Macron et que l’auteur de ce billet (O Cabanel) a mis en évidence là) : 
      = = = Pour Jean-Pierre Winter, l’intelligence de Macron serait pour lui un handicap = = =

      Donc, , sans être certain de la competence de mon cerveau, je ne pense pas du tout que E Macron soit intelligent.
      Il a certes, une bonne perception de la réalité d’une gestion d’un projet dans un etablissement bancaire, mais ces mecanismes ne sont pas des modèles societaux.

      La difficulté qu’il demontre pour constituer et arbitrer dans les objectifs comme les démarches de ses gouvernements et aussi révélatrice mais là il est difficile d’attribuer aux uns commes aux autres la responsabilité de la médiocrité.
       d’autant qu’il y a confusiuon entre l’action d’un président de la république et des hommes d’un gouvernements.

      A moins de penser « complot », c’est a dire qu’une bande de « puissants » se soient payés un président pour la France (et surtout pour leurs petits business). La presence de Macron à la tête de l’état est une erreur electorale dont on connait les circonstances et les défauts. sans pour autant la reporter sur la majorité des électeurs. ceux qui ont voté pour ou contre

      Donc, on peut percevoir E Macron, qui a peut etre une certaine idée de son pays et qui ne cherche qu’à lui faire du bien, ce qu’il ne perçoit pas, justement il ne peut le percevoir, même aidé par tous les conseillers imaginables, car c’est cette perception qui lui est impossible totalement ou partiellement ou contextuellement.... d’ou ma contestation de son intelligence politique et évidement sociale.

      Il faut juste esperer que cet homme va disparaitre du paysage politique en 2022, il aura assez fait de mal, pas necessaire de lui donner 5 ans de plus pour achever ce qu’il n’a pas encore raté.

      Allez, puisque je suis sur l’article de O Cabanel, je n’ai pas d’ami africain, mais j’ai un ami sans grade, pas trés fin, ni éduqué mais tellement plein de bon sens... et il m’a dit, je le répète ici, vous l’avez peut etre lu sur d’autres reseaux ... il me disait a propos du quinquenat qui s’acheve, de la pandemie etc...
      «  » moi, je ne suis pas pilote d’hélicoptère, je ne sais même pas faire le plein de l’appareil ni le faire demarrer.... mais, quand je vois un bon pilote, décoller et se ramasser lamentablement au bout de la piste, je sais que cet homme à merdé...  «  »

      Allo, Mr le président, vous ne vous sntez pas visé ?


    • Passante Passante 26 février 18:56

      @HELIOS

      d’accord sur l’absence d’intelligence politique et sociale :
      s’il parle de « traverser la rue », c’est parce qu’il ne sait rien de la rue
      noter que dans son schéma c’est juste un espace de passage,
      pas de vie


    • HELIOS HELIOS 26 février 23:10

      @Passante

      = = = sur l’absence d’intelligence politique et sociale = = =

      C’est poutant bien ce qu’on attend de lui !
      L’intelligence technique, on s’en fout, il y a des pros partout pour cela.
      Merci d’avoir répondu.


  • alinea alinea 26 février 11:53

    Il ne faut pas accéder au pouvoir, mais aux responsabilités ; et là, si le candidat élu n’est pas à la hauteur, le remplacer, sauf qu’il faudrait avoir prévu qu’un candidat, c’est stupide, mieux vaut un triumvirat.

    J’avais proposé à Mélenchon qu’il se présente en 22 dans une triumvirat avec Ruffin et Quattenens, mais cette idée a dû sembler trop soumise à notre tribun masqué ! Il ne l’a pas retenue, ni même relevée !

     smiley

    • Aristide Aristide 26 février 12:30

      @alinea

      Question subsidiaire : Mélenchon, Ruffin et Quattenens en triumvirat à la mode du consulat. Mais qui donc auraient les rôles de Bonaparte, Sièyes et Ducos.

      J’ia bien une idée mais bon ...


    • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 13:08

      @alinea
      pourtant c’était une excellente suggestion !
      dommage.
       smiley


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 26 février 14:08

      @alinea Problème, un homme vraiment normal, ne prendrait pas le risque de se pervertir dans le « panier de crabes qu’est le monde politique. Pour cela, il faut pouvoir être dans le déni, stoïque et sans empathie (et surtout faire semblant d’en avoir, ce sont de parfaits caméléons)... Normal que eux, les »normaux" ne tiennent pas longtemps au pouvoir. Il y a longtemps, j’avais lu un très bon livre sur la différence entre les chimpanzees et les gorilles. Seuls les gorilles arrivent à rester au sommet... Mais comme je ne me rappelle plus le titre. Enfin on aura compris...


    • alinea alinea 26 février 15:17

      @olivier cabanel
      Absolument, j’étais très contente de moi !! hihi ! à eux trois ils ramassaient la mise, et contrairement à ce qui est dit plus haut, mélenchon dans le rôle du commis, de l’entremetteur (! !) ( le président sans pouvoir du tout de la 6ème république, mais avec un rôle certain de communication), Quattenens dans celui du rigide directeur des choses importantes qu’on n’a pas le temps de révolutionner tout de suite, et Ruffin, dans le côté humain, fantaisiste, empathique et populaire !!
      Quand j’aimais beaucoup Mélenchon, je m’étais dit que cette idée ne lui était jamais parvenue, parce que j’étais sûre qu’il l’aurait trouvée très bonne !!


  • Adèle Coupechoux 26 février 13:56

    Serait-il le plus cinglé ? Que penser de ceux qui le conseillent et l’entourent ?

    La question que je me pose ou d’ailleurs ne me pose plus, est plutôt : ne cherche-t-il pas à nous rendre fous ?

    Comme la crise est mondiale, ne chercheraient-ils pas tous, cette minorité de décideurs à nous rendre fous ?

    D’ailleurs, ne sommes-nous pas en train de le devenir si nous ne le sommes pas déjà ? 

    Si vraiment les gouvernements quels qu’ils soient avaient souhaité le meilleur pour la population, serions-nous dans une situation qui ne cesse de se dégrader... ? Ils sont tous arrivés à se mobiliser pour nous enfermer sous couvert d’altruisme mais ils n’auraient pas réussi à tous se mobiliser pour maintenir la paix dans le monde ?


    • cevennevive cevennevive 26 février 14:10

      @Adèle Coupechoux, bonjour,

      « Ils sont tous arrivés à se mobiliser pour nous enfermer sous couvert d’altruisme mais ils n’auraient pas réussi à tous se mobiliser pour maintenir la paix dans le monde ? »
      Tout-à-fait !!!


    • olivier cabanel olivier cabanel 26 février 16:38

      @Adèle Coupechoux
      s’il faut en croire ceux qui le fréquentent de près, il écoute les avis divers et variés...mais n’en tient aucun compte ! smiley
      et il a horreur d’être contredit.


  • I.A. 26 février 14:34

    Quand on voit les photos, on se pose bien des questions en effet !

    Déjà, pour se voir dans ces fonctions, ne faut-il pas avoir un ego démesuré ? C’est vrai qu’il est logorrhéique et qu’il donne l’impression de vouloir convaincre coûte que coûte.

    Il manque de mesure et d’assurance. Il cherche à marquer les esprit, ce qui n’est pas bon signe. Je ne suis même pas sûr qu’il comprenne réellement sa responsabilité dans le drame en cours. Il ne prend pas les choses en mains :

    • campagnes de prévention et d’information,
    • rasséréner les populations
    • stopper l’hystérie et l’hypocondrie collective
    • juguler les batailles de chiffres
    • envisager la solution suédoise, qui est la plus naturelle, la plus unanime
    • refuser le totalitarisme sanitaire
    • etc...

    L’idée d’Alinéa me semble la moins mauvaise : un triumvirat pourrait nous éviter ces cohortes de conseillers et conseils, tous plus scientifiques les uns que les autres !

    Disons que ça laisserait moins de chances à la folie de s’installer aussi aisément et radicalement dans nos sociétés.


Réagir