lundi 1er mars - par Jérôme Henriques

La folle histoire du menu sans viande dans les cantines scolaires lyonnaises

 

La décision du maire écologiste de Lyon, Grégory Doucet, d'instaurer un "menu unique sans viande" dans les cantines scolaires, dès la rentrée des vacances de février, a mis le feu aux poudres ...

Une mesure temporaire ...

La mesure se voulait pourtant pragmatique. Dans le contexte épidémique actuel, il s'agissait "d'accélérer le service" afin de mieux se plier aux exigences du nouveau protocole sanitaire contre le Covid-19. Une mesure d'ordre technique donc, pour compenser la réduction de l'accueil d'enfants et tenant compte du fait que les repas sans viande sont ceux qui conviennent au plus grand nombre (intolérances, allergies, religion, choix éthico-culturels).

... et qui n'a rien d'extraordinaire

Pas de viande mais ... du poisson et des oeufs. La première journée de l'application de la mesure, les élèves ont ainsi pu découvrir dans leur assiette une salade de haricots verts bio, du merlu sauce ciboulette, du chou vert et des pommes de terre, ainsi que de la crème anglaise et une compote. Bien loin du menu végan donc, même pas végétarien ... juste, pesco-végétarien.

Levée de boucliers à droite

Il n'en aura pas fallu plus pour que la droite monte au créneau. "Mesure idéologique", "proprement inadmissible" s'emportent ainsi les représentants LR locaux Etienne Blanc et Béatrice de Montille ; une "tentation totalitaire d'un courant de pensée qui veut imposer ses options à tous par la contrainte" s'insurge quant à lui Bruno Retailleau (président du groupe LR au Sénat). Quant à l'ancien maire de Lyon, Gérard Collomb, il a rejoint lundi dernier la manifestation des agriculteurs en colère.

Une mesure pourtant déjà appliquée l'an dernier ... à Lyon

Ce dernier semble pourtant avoir la mémoire courte. Lorsqu'il était maire de Lyon, Gérard Collomb avait en effet pris la même décision lors de la première vague épidémique ("un "repas chaud, menu unique sans viande"), et pour les mêmes raisons pragmatiques. Appliquée une première fois pour les enfants de soignants dans les cantines de la ville, la mesure avait ensuite été réitérée à la réouverture des cantines scolaires, entre mai et juillet 2020.

Les ministres s'en mêlent

Rapidement, la polémique prend une ampleur nationale. Avec en pointe, les ministres Julien Denormandie (agriculture) et Gérald Darmanin (intérieur). Le premier, s'inquiétant pour la santé des enfants ("donnons leur ce dont ils ont besoin, la viande en fait partie"), qualifie la mesure de "honte" et annonce qu'il saisit la préfecture du Rhône. Quant au second, il fustige la "politique moraliste et élitiste des Verts" et évoque les classes populaires, qui "n’ont souvent que la cantine pour manger de la viande".

La viande et la santé

Examinons ces éléments. Les régimes sans viande sont-ils dangereux pour la santé ? L'écrasante majorité des études tendent à prouver le contraire : maladies cardiovasculaires, cancers (du côlon notamment), diabète de type 2, problèmes rénaux et mêmes neurologiques (Alzeihmer). Principal ennemi désigné, la viande rouge (classé cancérogène probable par l'OMS en 2015), mais de manière plus générale, l'ensemble des produits d'élevage (qui est intensif à plus de 80 % en France). Et s'agissant de la viande des cantines ...

La viande et la santé des enfants

Les enfants sont-ils en manque de viande ? Principale étude sur le sujet, l'étude INCA3 de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses), stipule au contraire que les enfants jusqu'à 10 ans consomment en moyenne entre 200 et 400% des apports nutritionnels conseillés en protéines animales (lesquels sont déjà, par sécurité, supérieurs aux besoins).

La viande et les classes défavorisées

Qu'en est-il des classes défavorisées ? Ce sont elles, justement, qui consomment le plus de viande. Un point que le ministère de l'agriculture reconnaît lui même : "la consommation de viande, jadis réservée aux catégories favorisées, est désormais plus importante dans le bas de l'échelle sociale." (étude de 2013). Plus récemment, une étude de l'Anses (2017), indique que "la proportion de viande augmente dans les catégories qui ont arrêté l'école au niveau primaire et collège"
 
Un produit en perte de vitesse

Selon une étude du Crédoc (Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie), la consommation de viande a baissé de 12 % en dix ans. Une tendance qui s'expliquerait par le prix (qui a augmenté ces dernières années plus vite que l’inflation), les inquiétudes pour la santé, la sensibilisation à l’environnement et au bien-être animal.

L'impact sur l'environnement

Selon la FAO (organe de l'ONU dédié à l'alimentation et l'agriculture), l'élevage est responsable de 15% des émissions de gaz à effet de serre (soit plus que les transports). Elle estime que 75 % des terres agricoles mondiales lui sont dédiées (pâturage, fourrage) et qu'il contribue fortement à la déforestation (91 % des terres grignotées sur la forêt amazonienne par exemple). Très consommatrice en eau et céréales, la production de viande est également très polluante pour les eaux (nitrates, phosphores, antibiotiques ..., cf en Bretagne).

Le bien-être animal

Idem en ce qui concerne le bien-être animal. Révélations, prise de conscience ... les gens supportent de moins en moins le tort causé aux animaux. Et en terme de souffrance animale, que dire des pratiques d'élevage ? Elevage hors sol, contention, "claquage" des plus faibles, mutilations à vif, inséminations artificielles à répétition, portées surnuméraires, privation maternelle, sélection génétique, animaux incapables de se mouvoir ou de mettre bas naturellement ... Des êtres sentients transformés en machines à produire ...

Publicité

Pandémies

VIH, SRAS, H1N1, Ebola, Mers-Cov ... et aujourd'hui Covid-19, la grande majorité des pandémies virales de ces dernières années sont des zoonoses, c'est à dire transmises à l'humain par l'animal. En cause, la densité et mobilité des populations humaines d'une part, mais aussi la déforestation (qui conduit rapprocher les zones habitées des animaux sauvages) et l'élevage intensif (qui réunit toutes les conditions -affaiblissement, stress, confinement des animaux - pour l'émergence et la propagation de nouveaux virus).

La "sécurité alimentaire" de la France

Le plus cocasse dans tout ça, c'est que la France entend aujourd'hui tout miser sur les protéines végétales. Ainsi peut-on lire sur le site du ministère de l'agriculture que notre pays fait le pari de "devenir leader dans ce domaine", que cela lui permettrait "de réduire sa dépendance envers les pays tiers" et qu'il faut "encourager les Français à augmenter leur consommation de protéines végétales, pour répondre aux nouvelles recommandations nutritionnelles".

Convention Citoyenne pour le climat et loi "Climat et résilience"

Rappelons par ailleurs que la Convention Citoyenne pour le climat (CCC), créée à l'initiative d'Emmanuel Macron, préconise "un choix végétarien quotidien dans les self-services à partir de 2022" et que le gouvernement, via sa loi Climat et résilience (issue des travaux de la CCC), instaure (sur la base d'un volontariat des collectivités locale) l'expérimentation de cette mesure dans les deux ans à venir.

Calculs politiques

Pourquoi tout ce raffut gouvernemental alors ? Pour calmer la colère des éleveurs (FNSEA/JA notamment), dont la stratégie de menaces/blocages/démonstration de force semble presque toujours payante ? Où pour faire feu de tout bois (après "l'islamo-gauchisme dans les universités"), à un an de l'élection présidentielle, en flattant la base électorale d'E. Macron (droite libérale), peu encline aux considérations écologistes et animalistes ?

Le maire de Lyon tente l'apaisement

Quoi qu'il en soit, l'incendie semble désormais difficile à éteindre. Le maire de Lyon a beau multiplier les sorties ("il ne s'agit pas d'une promotion du végétarisme", "nous allons offrir des protéines animales aux enfants chaque jour", "nous réintroduirons la viande dès que la situation sanitaire le permettra"), rien n'y fait. Les accusations "d'idéologie" (voire "de totalitarisme") écologiste persistent et la question continue de diviser.

Le monde d'après ?

Après les pressions politiques (opposition locale, ministres LREM) et les manifestations d'éleveurs (devant la mairie, la préfecture), voici maintenant qu'un groupe de parents d'élèves vient de déposer plainte en justice. Las ! difficile transition que celle vers "le monde d'après". Pendant que le monde brûle, certains réclament toujours des allumettes ...

 

Quelques liens/références

 

Gérald Darmanin pointe "l’idéologie scandaleuse" des Verts
Le ministre de l'agriculture saisit le préfet du Rhône
Menu sans viande : la polémique en 5 actes
Menu sans viande : une mesure déjà appliquée à Lyon l'an dernier

Viande et maladies cardiovasculaires
Cancérogénicité de la viande rouge et des viandes transformées
Lien entre viande rouge et diabète
Viande et maladie d'Alzeihmer

Alimentation : il faut faire passer la santé avant les lobbys

Publicité

Les différences sociales en matière d'alimentation
Non, il n’est pas indispensable de manger de la viande pour être en bonne santé
Les repas sans viande à la cantine ne défavorisent pas les plus précaires

La consommation de viande en recul depuis 10 ans
FranceAgrimer 2013, (le prix de la viande a augmenté ces dernières années plus vite que l'inflation)

Pourquoi la viande est-elle si nocive pour la planète ?
Rapport du GIEC : les producteurs de viande inquiets
Peut-on sauver la forêt en continuant à manger de la viande ?
La hausse de la consommation mondiale de viande va “détruire l’environnement”, alertent des chercheurs

Une vie de cochon
L'enfer des poules pondeuses
Poulets de chair
Lapins

La croissance mondiale de l’élevage de bétail pourrait être un facteur de risques infectieux
« Il faut prendre en considération le rôle de la consommation de viande et l’élevage intensif dans ces nouvelles épidémies »
L’élevage intensif nous mène droit vers la prochaine pandémie
Quand l'homme favorise les pandémies

Stratégie nationale sur les protéines végétales

Projet de loi(devenu loi) "Climat et Résilience"

Les éleveurs manifestent contre le menu unique sans viande

Des parents d'élèves contestent la mesure en justice
 



162 réactions


    • @The White Rabbit

      Article célèbre réintitulé par Clouzo « L’homme qui ne fait pas caca » smiley


    • taketheeffinbus 3 mars 12:29

      @CYRUS

      Vous ne voyez pas plus loin que ce que vous voulez voir. La majorité du Soja OGM cultivé en amérique du sud, à l’origine d’une déforestation galopante, l’est pour nourrir les animaux d’élevage des occidentaux, y compris les européens, y compris les français. Pas pour l’alimentation humaine.

      M’enfin bon, quoi que je dise de toute façon, vous voudrez avoir raison, quoi qu’il en coûte.

      « Argumenter avec des imbéciles, c’est comme jouer aux échecs contre un pigeon. Peu importe votre niveau, le pigeon va juste renverser toutes les pièces, chier sur le plateau et se pavaner fièrement comme s’il avait gagné. » 


    • Reptile CYRUS 3 mars 13:53

      @taketheeffinbus

      On est donc passer du denis total de xenozoide qui affirmait que l’ on ne deforestait pas pour planter du soja malgres les dire du chef rahoni ... A un denis plus modeste refusant de voir que l’ expansion du veganisme alais developper le besoin de cultiver du soja et des lentille de maniere industrielle .

      La majorité du Soja OGM cultivé en amérique du sud, à l’origine d’une déforestation galopante, l’est pour nourrir les animaux d’élevage des occidentaux, y compris les européens, y compris les français. Pas pour l’alimentation humaine.

      L’ autre part est donc bien utilisé pour la consomation humaine ...
      L’ expension du vegetararisme aboutira forcement a ce que la part alimentaire devienne majoritaire .

      Pour sauver l’ amazonie , il faut donc arreter de produire du soja et revenir a une agriculture locale et saine comme cela se pratique dans le mezenc en ardeche .
      Notre viande est d’ une qualité exeptionnelle , élévé au pres , et nourris de foin d’ ensilage l’ hivers .

      Elle coute deux fois moin cher chez le producteur que la vache laitierre du supermarché ...car moins d’ intermediaire improductif .


    • Reptile CYRUS 3 mars 14:37

      @jjwaDal

      Je me souviens quand j’étais en FAC de la difficulté que j’avais à trouver un sandwich végétarien, ne parlons pas des menus dans la restauration collective.

      Tu veut dire vegetallien je pense , car des sandwich vegetarien ( oeuf poison , legume fromage j’ ais jamais constater de manque ( année 90 a maintenant))

      par contre du vegetallien , tofu , lentille , legume , pousse germé , ca oui c’ est tres rare et c’ est absolument anormal que l’ offre ne suivent pas la demande .

      •  cette fantaisie de manger des bouts de cadavres.
      • un mécanisme de taxation (comme pour le tabac) pour dissuader au maximum la consommation de viande
      • On a tous été « dressés » à manger de la viande. Je ne vois nul mal à rectifier une mauvaise éducation...
      On sent la les argument , non respectueux de l’ autre .
      Quasiment sectaire , a vouloir convertir par la force (taxe , amende , prison=repression) a cette nouvelle religion qui s’ est emparé de l’ anti-specisme .
      pour une propagande « d’ hygienne sociale que les nazi et les communiste avait deja tester ».

       La viande de culture arrive aussi qui pourra offrir une alternative notamment à la viande de boeuf et porc qui sont les plus gourmands en ressources et récemment « Beyond Meat » a signé un gros contrat avec Mc Do (je crois) pour des burgers végétariens « comme les vrais ».


      Et voila vos commanditaire , des gens sans scrupule , qui ne vous ont pas expliquer que cette viande de cuve , est obtenu en faisant se developper des cancer grace a des cellule totipotente prelever sur des foetus animaux et ceci avec une « sauce de produit chimique encore pire que ceux des cigarette .


      Si les vegane , veulent estre respactable et respecter , il leur faudra respecter les autres type d’ alimentation .Y compris les »spartiate" cetonien gros consomateur de viande . Tout comme nous devons respecter les desir personel des vegetalien 

      je fais d’ excellent curry de legume , ou des dalls de lentilles ...meme parfois du fromage de cajou , quand j’ ais des amis qui vienne a mon BBQ .


      Elevé des grillon , cafard , sauterelle ou des vers de farine , est certainement tres iteressant , je le fait pour mes reptile et c’ est exact les proteine sont plus facile a a faire ... mais je ne suis pas sur que tout les vegan t’ approuve ...


    • foufouille foufouille 3 mars 16:13

      @jjwaDal

      C’est devenu plus courant de nos jours. Quasi tous les restau ont un plat végétarien.

      Pour ceux qui le proposent uniquement, ça coule assez vite tellement les clients sont peu nombreux.


    • Pauline pas Bismutée 3 mars 16:34

      @CYRUS

      Les insectes sont une très bonne source de protéines, avec très peu de graisse.
      C’est déjà une nourriture en Asie (frits), je ne connais pas l’impact sur l’environnement (eau, etc...) mais c’est étudié très sérieusement en ce moment...
      euh....tes reptiles ? les vipères velues ?


    • Reptile CYRUS 3 mars 17:39

      @foufouille

      Non c’ est pas tellement ca le probleme , Ya un restaurant que j’ adore  qui as une tonne de plat sans substance animal mais gouteux , des dalls , des frijoles refritos , des galette de pome de terre a tout les epice imaginable ...

      Et la pas d’ ideologie , c’ est le lieux parfait pour sortir manger avec des amis « non-viande » , sans non plus se faire bourrer le crane ... et bien manger ... Le patron ne supporte pas le veganisme politique il est tolerant avec les viandard .

      il sert meme des oeuf « non fecondé » de ses poules a ceux qui le souhaite ...
      je met pas le nom ici , faudra chercher dans les ruelle derriere le palais des papes , et reserver 15 jours a l’ avance , il n’ as pas besoin de vegan proselythe et se definit comme vegetarien ...

      ce qui tue les restaurant vegan , c’ est le proselythisme , et le manque de choix sur la carte ou ce n’ est que crudité et legume vapeur ...


    • Reptile CYRUS 3 mars 17:57

      @Pauline pas Bismutée

      Non , meme avec une capa reptile venimeux , la velue est interdite a la detention 
      car elle n’ as pas de contrepoison/serum ...

      je fait plutot dans les insectivore et les vegetarien de notre pays et seulement a titre transitoire ... le plus venimeux que j’ ais eu c’ est de l’ aspic et de la peliade , rien de bien mechant ( a part devoir assumer de les nourrir avec des souris smiley)

      Si tu est en bonne santé une morsure de vipere n’ est pas plus dangereuse que la piqure d’ un frelon pour un adulte en bonne santé qui ne s’ agite pas betement ...

      Quand j’ habitait pres du mont ventoux , j’ ais fait de la vipere d’ orsini aucun danger pour l’ homme le venin est toxique uniquement pour les insecte ...

      Des couleuvre ...des orvet ( dont un tres rare avec de toute petite patte ) , des lezard des muraille , et meme du gros lezard vert 
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Lacerta_bilineata

      Pas mal de grenouille et crapaud egalement ...

      Le but etant de les soigner , et de les remetre en bon etat dans le milieux naturelle ..

      La je n’ ais chez moi que du vegetarien , des croisement de hermanii boetgerii que je ne pêut pas rendre a la nature(polution genetique ) et que je soigne depuis 10 ans ...


    • Reptile CYRUS 3 mars 18:16

      @Pauline 

      Les insectes sont une très bonne source de protéines, avec très peu de graisse.


      Je vais pas faire mon BOBO-provie en hurlant au masacre de dizaine de vie pour un seul repas ;-p alors qu’ un cerf de 120 kg suffit a se nourrir pendant toute une année en proteine ...


      C’est déjà une nourriture en Asie (frits), je ne connais pas l’impact sur l’environnement (eau, etc...) mais c’est étudié très sérieusement en ce moment...

      il est tres bon , un des intervenant du dessus explique que le rendement des animaux a sang froid ( insecte ,poison , reptile ,(macron ?) est tres bon car il ne depense pas d’ energie a chauffer leur corp ... 

      les chinois mange tout , y compris des nids d’ hirondelle ... ou du chien et du chat ... ce n’ est pas pire que de les tuer en les convertissant de force au veganisme comme certain le font .


    • Pauline pas Bismutée 3 mars 20:42

      @CYRUS

      Mais comment tu les trouves, les bestioles, en te baladant ? Comment peux tu savoir qu’elles sont malades ?
      Et ou, près du Mt Ventoux ?
      Je n’ai pas peur des serpents mais du apprendre a faire attention, ils peuvent être mortels en Australie...
      Je pose beaucoup de questions, pas oblige de répondre !...


    • Reptile CYRUS 3 mars 21:55

      @Pauline pas Bismutée

      Non pas en me baladant , ceux la vont bien ...
      Uns serpent ou un reptile qui va mal c’ est au contraire celui qui ne fuit plus qui n’ as plus l’energie de se barrer ...
      ca peut etre un serpent qui as eu trop chaud , ou trop faim , ou encore qui as une infection a causse d’ un absces .ou meme qui s’ est noyé ( les vipere ne nage pas bien contrairement au couloeuvre.)
      La plus part du temps , c’ est les gens qui me contacte , pour venir chercher la bestiole , les pompier et les gendarme me connaisse .
      Tu as interet a te mefier en australie , il y a effectivement des tueur.


    • Pauline pas Bismutée 4 mars 06:01

      @CYRUS

      OK tu fais refuge local quoi, super (en Australie une femme qui vivait dans le bush me disait que si elle trouvait un serpent dans la maison, c’était la guerre, fallait le tuer,trop risqué, vu qu’ils sont en général mortels)


    • Reptile CYRUS 4 mars 13:16

      @Pauline pas Bismuthée

      fallait le tuer,trop risqué, vu qu’ils sont en général mortels

      C’ est de la connerie , c’ est le meilleur moyen de se faire mordre .
      Un serpent qui se sent menacé , devient dangereux pour se defendre .
      Il vaut mieux appeler quelqun qui les connait bien pour t’ en debarasser .
      car meme decapité un serpent peut mordre .
      https://www.nationalgeographic.fr/animaux/memes-decapitees-les-tetes-de-serpents-peuvent-encore-mordre
      Et malgres leur danger ce sont des animaux qui ne merite pas de se faire tuer quand on peut faire autrement.


    • jjwaDal jjwaDal 7 mars 12:26

      @CYRUS
      Un français consomme plus de 80kg de viande par an, sans compter poissons, oeufs et produits laitiers. C’est un régime alimentaire insoutenable à 7 milliards et plus d’humains, pour des raisons de ressources (eau et énergie déjà) et environnementales (terres séquestrées pour nos « besoins »). Ce que nous dit la science concernant le régime alimentaire de nos ancêtres est que la plupart du temps ils furent largement végétariens (tout dans notre corps le dit y compris une triple mutation spécifique à notre espèce nous faisant digérer l’amidon dès la bouche, l’intestin etc...). Mais ils mangeait de la viande à l’occasion.
      L’unique période où ils mangèrent autant de viande que nous a été durant les grandes glaciations où c’était une condition sine qua non de survie, vu la rareté des plantes.
      Il n’y a pas 1% des animaux de boucherie qui ont une qualité de vie comparable à celle d’une vache dans un pré en France. Il faut juste accepter de regarder la réalité en face. Nos ( arrière) grand-parents ne mangeait pas le quart de ce que nous consommons en viande et ne se portaient pas plus mal.


    • Et hop ! Et hop ! 7 mars 14:46

      @jjwaDal : «  La réalité est que ce sont les mangeurs de viande qui imposent leur régime alimentaire à tous les autres. »

      Chaque pays a ses usages alimentaires, si vous voulez vous nourrir comme un Indien, il faut aller vivre en inde.

      C’est vrai dans tous les domaines culturels : vêtements, etc.


    • jjwaDal jjwaDal 7 mars 15:47

      @Et hop !
      Oui et non. Il faut proposer le choix dans la restauration collective, sinon chacun chez soi mange ce qu’il veut. Mais pour les usages, il faut quand même savoir que notre consommation de viande a doublé depuis les années 1950 et était encore plus faible dans les décennies antérieures.Les usages alimentaires changent et doivent changer. Trop c’est trop, c’est tout.


  • zygzornifle zygzornifle 1er mars 13:58

    L’Islamo écologisme ?


  • ETTORE ETTORE 1er mars 17:10

    Si les haricots verts, se mettent à tailler une « bavette » à chaque assiette carnassière....Où vas t’on ?

    Faudra penser à manger dans des casques bleus !

    C’est quand même débile, ce siècle, où les seules choses qui soient en expansion, sont, la connerie et les interdits.

    L’un n’éliminant pas l’autre, on peur dire que nous sommes partis pour des années de sevrage sous les mamelles de ce pis état, pour finir CO-vidés, comme des veaux de lait empaquetés, sous cellophane labellisé, bio dégradable !


  • OJBA 1er mars 17:42

    Article biaisé . Je me suis arrêté à la fin du paragraphe : « La viande et la santé »

    L’auteur pose une question :« Les régimes sans viande sont-ils dangereux pour la santé ? » Et, en réponse, au lieu de démontrer la dangerosité, ou leur non-dangerosité, des régimes non carnés, s’évertue à démontrer que ce sont les régimes avec viande qui sont dangereux. Propagande végan.


    • taketheeffinbus 2 mars 08:22

      @OJBA

      Vous êtes irrécupérable. Un concentré de haine à l’état pur.


    • Et hop ! Et hop ! 7 mars 14:52

      @taketheeffinbus :

      Vous avez une preuve que le régime vegan est bon pour la santé, vous avez des statistiques sur des centaines de miliers de personnes pendant un ou deux siècles ?

      Est-ce qu’il y a des pays de tradition vegan ?

      En France il y a beaucoup de gens qui mangent peu de viande parce que ça coûte cher, le régime moyen est moins carné qu’on le croit.

      Rien de plus délicieux qu’une cervelle d’agneau au beurre noir avec des capres et des pommes de terres nature. 


  • xana 1er mars 18:22

    Un peu de nuances... je sais que ce n’est pas la mode sur le net, mais...

    1 Je ne suis pas « anti-végan ». J’ai défendu, sur ce site comme ailleurs, l’intérêt incontestable de suivre un régime végétarien. Les légumes et les fruits sont la base de l’alimentation de notre famille, les primates. Les repas riches en viande sont une absurdité, qui vient de la société de consommation et de ses élevages intensifs.

    2 Ceci dit, je ne vois pas pourquoi on laisserait des « gourous » nous interdire de consommer de la viande si nous en ressentons le besoin de temps en temps. Or c’est là qu’est le problème végan : ils ne veulent pas seulement manger ce qui leur plaît (à eux), mais aussi interdire aux autres de manger ce qui ne leur plaît pas (à eux ). C’est dans ce sens que je rejette toute propagande dans ce sens. Fais ce qui te plaît, mais n’emmerde pas les autres qui font autrement ! Et CA,C’EST TRES DIFFICILE A FAIRE ADMETTRE....

    3 — Le vrai problème n’est pas là. Moi je vis en Roumanie, je n’achète jamais de viande dans le commerce. Tous mes voisins ont un ou deux porcs dans leur cour, à qui ils ne donnent que des aliments de leur jardin, plus les restes alimentaires de la maison (épluchures, etc). Et la viande qu’on mange une ou deux fois par semaine, c’est la viande de ce porc.

    Pas d’élevage concentrationnaire, pas d’aliments industriels, pas de viande « transformée » comme ce que vous consommez dans les pays riches. Bien sûr il faut se lever pour nourrir les poules et le cochon. Bien sûr il faut aussi bosser dans le jardin pour nourrir tout ce monde.

    Mais après tout, si vous mangez des saletés industrielles achetées dans les supermarchés, n’est-ce pas le genre de société que vous avez choisie ?

    Moi j’ai décidé d’émigrer. Vous vous avez décidé de rester en Macronie.

    C’est votre choix, ne vous plaignez pas de ses conséquences.


    • Pauline pas Bismutée 1er mars 18:53

      @xana

      Tout a fait d’accord, parce que c’est aussi assumer ses choix : tuer la bestiole que l’on veut manger, la dépecer, et..., utiliser le maximum. Et avant, s’en occuper, la nourrir, etc.....Et tout ça, c’est aussi respecter l’animal.
      Perso je suis absolument incapable de tuer quoi que ce soit, Même les cafards, je les mets dehors... vegetalienne ? (produit animal ; miel)
      C’est ça qu’on devrait enseigner a l’école, au lieu de les faire pianoter sur leurs conneries électroniques : cultiver la terre, élever les animaux. Et si on veut en manger un, on assume.


    • Reptile CYRUS 1er mars 19:02

      @Pauline pas Bismutée

      Tout a fait d’accord, parce que c’est aussi assumer ses choix : tuer la bestiole que l’on veut manger, la dépecer, et..., utiliser le maximum. Et avant, s’en occuper, la nourrir, etc.....Et tout ça, c’est aussi respecter l’animal.


      Perso je suis absolument incapable de tuer quoi que ce soit, Même les cafards, je les mets dehors... vegetalienne ? (produit animal ; miel)

      C’est ça qu’on devrait enseigner a l’école, au lieu de les faire pianoter sur leurs conneries électroniques : cultiver la terre, élever les animaux. Et si on veut en manger un, on assume.

      Entierement d’ accord , a un bemol pret , tuer proprement et rapidement ca s’ apprend techniquement et moralement ... faut pas que ce soit la porte a faire souffrir l’ animal que l’ on mange ...

      Ne rien gacher c’ est exact , rien pas meme les viscere ou les peaux .
      Tout recycler ...ca me semble un equilibre sain ( d’ ailleurs quand je vois des vegan jeter des legume dans les poubelle par kilos entier je trouve pa ca sain non plus )


    • foufouille foufouille 1er mars 19:04

      @Pauline pas Bismutée

      donc en ville, on a pas le droit de bouffer.

      les légumes ont aussi une sensibilité ..........


    • Reptile CYRUS 1er mars 19:07

      @Pauline pas Bismutée

      Perso je suis absolument incapable de tuer quoi que ce soit, Même les cafards, je les mets dehors... vegetalienne ? (produit animal ; miel)

      je sauve egalement tout ce que je peut , araigné , reptile , frelon , batracien 
      chaque vie est precieuse et respectable .(meme celle des legume )

      Sinon , il faut se faire injecter une mutation nous donnant a acces a l’ autotrophie 
      on deviendrais tout vert et on prendrais des bain de soleil en captant le co2 ...

      cyrus en mode autotrophe 


    • Reptile CYRUS 1er mars 19:25

      @Pauline pas Bismutée

      Et a 48 ans j’ evolue plus tot vers ca 
      https://image.noelshack.com/fichiers/2021/09/1/1614623081-et.jpeg

      on notera les abdo kronebourg smiley


    • Pauline pas Bismutée 1er mars 23:22

      @foufouille

      ouais j’ai ma hiérarchie : entre la salade, le poulet, le chien et le gamin, je vais direct au gamin..


    • Reptile CYRUS 1er mars 23:23

      @Pauline pas Bismutée

      a preserver ou a manger ? ( question purement rhetorique smiley)


    • Pauline pas Bismutée 1er mars 23:24

      @CYRUS

      Entre les deux mon coeur balance...-))


    • Reptile CYRUS 1er mars 23:32

      @Pauline pas Bismutée

      Y a de tres bonne recette vegetalienne comme le daal ou le cury de legume ..
      importer des caniballe sur cette page n’ as que pour but de relativiser les chose et surtout d’ eviter un veganisme violent ...

      s’ accocier , pour ne pas gacher de viande , et peut etre la produire sainement en la tuant soi meme rapidement sans souffrance inutile serais deja un enorme progres .

      Ne pas en manger trop betement egalement ...
      l’ intervention de gnozd me semble sensé

      ( meme si je me demande si ce n’ est pas Xeno/XerXEs en double compte , mais chute je n’ ais rien dit smiley)

       


    • taketheeffinbus 2 mars 08:37

      @xana
      « Or c’est là qu’est le problème végan : ils ne veulent pas seulement manger ce qui leur plaît (à eux), mais aussi interdire aux autres de manger ce qui ne leur plaît pas (à eux ). C’est dans ce sens que je rejette toute propagande dans ce sens. Fais ce qui te plaît, mais n’emmerde pas les autres qui font autrement ! Et CA,C’EST TRES DIFFICILE A FAIRE ADMETTRE.... »

      Tout ça, c’est dans vos têtes, et pas que vous en particulier. Il y a une toute petite minorité de propagandistes chez les végans, et encore, ils ne vous ont jamais foutu le couteau sous la gorge pour vous forcer à changer, et c’est pas parce que deux abrutis ont cassé des vitrines de boucherie, que pour autant vous devez mettre tous les végans & cie dans le même panier !

      Vous êtes tous en train de devenir dingues, je suis végétalien, et même végan si on s’en tient à la définition, et JAMAIS je n’ai imposé quoi que ce soit à qui que ce soit.
      Par contre, les gens comment vous, qui nous/me salissent et font des putains de généralités, ne se dérangent pas du tout pour ne pas respecter ma/notre sensibilité, vous nous crachez dessus comme la peste, et sur internet c’est devenu TELLEMENT FACILE de nous traiter comme de la merde et nous accabler de tous les maux.

      Vous êtes le mal que vous pensez combattre, tous autant que vous êtes avec vos préjugés à la noix ! Et quoi que je dise, quoi qu’on dise, pour vous on aura toujours tort car la seule chose qui vous intéresse, c’est d’avoir raison, de donner une logique à votre raisonnement, et d’avoir le dernier mot.
      La plupart d’entre vous ne se remettraient ni en question, ni ne s’excuseraient de faire du mal ainsi à des gens qu’ils ne connaissent pas.
      Du coup, qui est l’extrêmement ici ? Qui a nourri ma réaction et le mal-être et la colère que je ressent ? C’est vous, et vos chères camarades qui nous traitez avec dédain et jetez dans la merde aux yeux de tous, d’autant qu’à force de raconter ces conneries, les gens influençables finissent par y croire  !


    • popov 2 mars 08:44

      @taketheeffinbus

      Par contre, les gens comment vous, qui nous/me salissent et font des putains de généralités, ne se dérangent pas du tout pour ne pas respecter ma/notre sensibilité, vous nous crachez dessus comme la peste, et sur internet c’est devenu TELLEMENT FACILE de nous traiter comme de la merde et nous accabler de tous les maux.

      C’est à ceux qui cassent les vitrines que vous devriez vous en prendre, pas à ceucx qui les dénoncent.
      Perso, je pense que ce que vous mangez ou pas ne me regarde pas. Chacun a des besoins et des goûts différents et c’est très bien comme ça.

    • taketheeffinbus 3 mars 11:45

      @popov

      Vous vous moquez de qui ? Ceux qui font de la merde sont responsables d’eux-même, pas les autres.
      Vos propos sont du même acabit que parce que quelques automobilistes (ou n’importe quoi d’autre) seraient des connards, j’aurais le droit de vous inclure comme étant un connard, tout en vous disant d’aller vous débrouiller avec eux et les corrigez si vous vous défendez de l’être.

      Ça vous ferait trop de mal d’avoir une position compréhensive à ce sujet ?


    • Et hop ! Et hop ! 7 mars 14:57

      @xana : «  Les légumes et les fruits sont la base de l’alimentation de notre famille, les primates. »

      J’espère aussi que vous ne faires cuire ni ne lavez ni ne transformez aucun aliment.

      Pour le sport, les vêtement et la lecture, vous vous réglez aussi sur notre famille, les primates ?

      Vous dormez dehors ? Dans un terrier ou dans un arbre ?


  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 1er mars 18:26

    Au fronton des mairies ecolo : Interdire , Obliger , Taxer .


  •  C BARRATIER C BARRATIER 1er mars 19:01

    Nous sommes des homo sapiens qui ont en héritage des besoins en viande, d’abord, mais aussi en poissons. il faut varier. L’argument de la rapidité du service pour supprimer la viande ne tient pas : Un hachis parmentier ne ralentit rien. Les mauvaises raisons relèvent de la mauvaise foi.


    • xana 1er mars 19:31

      @C BARRATIER
      Bien sûr.
      Il y a aussi la facilité (ou la paresse). Mais tout cela tient dans le mot « mauvaise foi ».

      L’autre problème que je voudrais signaler est le suivant :
      Moi je vis dans un pays dépeuplé, les gens émigrent pour trouver du travail mieux payé en Occident. La plupart des maisons au village sont vides.
      Mais vous vous vivez dans un pays où on ne pourrait plus faire son jardin et nourrir ses bêtes, parce que la population humaine est déjà beaucoup trop nombreuse. Mais de ça il est interdit de parler sur ce site, c’est un sujet tabou.
      Bon, si ça vous convient... Dans le fond c’était pour vous. Et puisque ma retraite dépend de votre natalité, je ne vais pas insister  !


    • jjwaDal jjwaDal 2 mars 13:12

      @C BARRATIER
      L’héritage est culturel. Il date d’une lointaine époque où la carence combinée en calories et protéines rendait la consommation de viande indispensable pour la survie en particulier parce qu’à la morte saison dans les pays tempérés un animal est un bon stockage sur pattes de nourriture quand plus rien ne pousse qui puisse être consommé. La consommation de viande a sauvé l’espèce humaine et grandement favorisé son essor en particulier avant l’apparition de l’agriculture.
      Aujourd’hui les sources de calories comme protéines de qualité sont innombrables et le soucis d’une bonne part de l’humanité n’est ni la maigreur ni la carence en fer pour les femmes. On est surtout 1000 fois plus nombreux qu’à l’époque où nos ancêtres ont commencé à apprécier la viande.


    • Et hop ! Et hop ! 7 mars 15:35

      @jjwaDal

      Ce sont des élucubrations, vous ne connaissez pas l’histoire de l’alimentation en France.

      Ce qui se conserve le mieux l’hiver, ce sont les céréales, pas la viande.

      Le problème était, avec sa propre production locale, d’avoir une nourriture variée en toutes saisons (des fruits et de la graisse l’hiver), et équilibrée tous les jours (céréale + légume + viande ou graisse + laitage).

      Toute la variété de la cuisine provient des différents moyens de conservation des aliments et ensuite de déconservation : conservation de la viande et du poisson par fumage, sèchage, salage, par cuisson, dans la graisse, conservation des fruits par sèchage (pruneaux, raisins, noix, champignons, pois, lentilles, tilleul, foin, etc..), dans l’alcool, dans le sucre (confiserie), conservation du choux dans le vinaigre, conservation des oeufs dans l’eau chaulée, conservation par ensilage (raves, chataignes, céréales), conservation par fermentations (vin, cidre, bière), conservation du lait par le caillage, la cuisson, la moisissure (fromages), pressage (huile), etc

      Ensuite il fallait en les cuisinant rendre les aliments appétissants, profitables et faciles à digérer.

      Les mauvaises moisisures sont très toxiques, voire mortelles.

      Les paysans en France (96% de la population) consomaient peu de viande, principalement du porc, des volailles et du gibier, les moutons. Les vaches, les boeufs et les chevaux n’étaient tués qu’après avoir servi comme bêtes de trait, produit du lait ou de la laine. Presque tout était consommé ou utilisé (graisse pour les chandelles, cuir, corne, os,..).

      Les animaux (vaches, cheval) vivaient dans une partie de la maison, ou dans la maison (poules dans la cuisine, chien).


  • ETTORE ETTORE 1er mars 19:25

    Je crois qu’avec cette « affaire » les mauvaises viandes, ne sont pas dans les assiettes.


  • Legestr glaz Legestr glaz 1er mars 20:02

    Je copie-colle : « 

     » La viande et la santé : Examinons ces éléments. Les régimes sans viande sont-ils dangereux pour la santé ? L’écrasante majorité des études tendent à prouver le contraire : maladies cardiovasculaires, cancers (du côlon notamment), diabète de type 2, problèmes rénaux et mêmes neurologiques (Alzeihmer). Principal ennemi désigné, la viande rouge (classé cancérogène probable par l’OMS en 2015), mais de manière plus générale, l’ensemble des produits d’élevage (qui est intensif à plus de 80 % en France). Et s’agissant de la viande des cantines ...« 

    Vous avez très mal, ou trop vite, examiné »ces éléments« . Ce que vous écrivez sur les maladies, n’est pas en lien avec la consommation de viande. Les maladies que vous citez, comme le diabète de type 2, sont des maladies consécutives à une consommation trop abondante de »glucides«  ! Contrairement à ce que vous écrivez la viande rouge »n’est pas cancérogène« . C’est faux et archi-faux ! La viande rouge est excellente pour la santé, elle contient »tous« les acides aminés dont l’organisme à besoin. Des acides aminés absolument bio disponibles, ce qui n’est pas le cas avec les protéines végétales.

    En revanche, si vous parlez d’agriculture »intensive« , que vous décriez, alors je peux être d’accord avec vous.

    Il est clair que les »végans« et les »végétariens« , prennent, très généralement et très majoritairement, soin de leur santé. Manger »Végan« c’est manger en conscience, c’est surveiller son alimentation, ce qui n’est pas le cas pour une bonne part de la population. 

    Par ailleurs, les »végans« ont nécessairement besoin de se »complémenter« parce que certaines vitamines leur manquent !

    Rapport ANSES, expertise collective, de 2011, édition scientifique, page 126 : copié-collé :

     » Les anciennes études épidémiologiques d‘observation réalisées dans des

    populations à forts apports en AGS (jusqu‘à 21 % de l‘AE dans l‘étude des 7 pays)

    ont montré qu‘un apport excessif en AGS est associé à un risque coronarien accru

    alors qu‘une alimentation pauvre en AGS et riche en AGMI et plus encore en AGPI,

    est associée à une faible mortalité coronarienne. Cette association observée avec

    des niveaux d‘apport élevés pourrait s‘expliquer par une élévation du cholestérol-

    LDL, mais les AGS augmentent aussi le cholestérol-HDL, par ailleurs considéré

    comme facteur protecteur. Par ailleurs, chez les sujets ayant une maladie

    cardiovasculaire, une réduction de l‘apport en AGS, sans perte de poids, au bénéfice

    d‘un apport glucidique accru, n‘est pas favorable sur l‘athérosclérose coronarienne.

    Finalement, une récente méta-analyse conclut à l‘absence d‘association entre les

    apports en AGS et le risque de maladies cardiovasculaires et coronariennes.


    Contrairement à ce que vous laissez entendre, sans aucun argument, les viandes rouges ne sont pas mauvaises pour la santé à la condition de manger de la viande d’un animal dont la nature a été respectée ! Les vaches ne mangent pas de maïs ni de soja ni de colza. Elles broutent de l’herbe et mangent du foin. 

    Un vrai bonheur, l’alimentation végane pour les animaux ! 

    « Les éleveurs bovins sont de plus en plus nombreux à se tourner vers des matières premières de type tourteaux de colza et/ou de soja pour corriger le niveau énergétique des rations. Leur motivation est bien souvent économique, mais aussi technique. Vitalac propose :
    – des tourteaux de colza ou de soja en l’état et d’autres matières premières sur demande (ex. : coque de soja…)
    – des mélanges de tourteaux purs de type 70/30, 50/50 (gamme Vitaprotéines) »







    • foufouille foufouille 1er mars 20:13

      @Legestr glaz

      encore tes conneries sans sources valables.

      le diabète de type 2 est lié à des facteurs multiples dont un excès de gras.

      mais c’est surtout l’âge qui est le plus important.


    • Legestr glaz Legestr glaz 1er mars 20:29

      @foufouille

      Il faut, avant d’intervenir ici, apprendre à lire foufouille ! Il est question, dans mon post, d’un rapport collectif de l’ANSES, dont je donne le numéro de la page pour que chacun puisse vérifier ce que j’écris.

      Visiblement, votre « hargne » n’a pas de limite. Vous ne consultez aucun document mais vous invectivez du haut de vos « connaissances » qui sont....

      Le diabète de type2 c’est un excès de consommation de glucides pas de gras ! 
      Parce que c’est l’insuline, déclenchée par la consommation de glucides qui active la lipoprotéine lipase qui permet de stocker le gras dans les cellules graisseuses.
      Les phénomènes d’oxydation et de glycation des protéines, la mise en route de la voie des polyols, sont consécutifs à la présence d’un taux de glucose trop souvent trop élevé dans le sang. Ne vous en déplaise. Le diabète de type 2 n’est pas « multifactoriel » ! C’est faux. 
      Vous arrêtez de consommer des glucides et vous retrouvez la sensibilité à l’insuline ! C’est comme ça foufouille !


    • foufouille foufouille 1er mars 20:49

      @Legestr glaz

      tu es ignare.

      quand tu as trop de gras dans les cellules, ça les empeches de fonctionner correctement = ensuite tu as une lune de miel.

      tu confonds avec le pré diabète et la résistance à l’insuline.

      l’âge est ben le facteur le plus important.


    • Legestr glaz Legestr glaz 1er mars 21:13

      @foufouille

      Je ne confonds rien du tout ! Le diabète n’est qu’une « maladie » par « convention. 

      C’est ainsi qu’une valeur a été »définie« pour parler du »pré-diabète« et qu’une autre a été retenue pour parler du diabète. 

      Vous êtes drôlement perché pour comprendre que c’est le gras qui provoque le diabète. Ici je n’ai pas une discussion avec vous, je perds mon temps devant une stupidité absolue. Comme dans vos commentaires en général. 
      Ce n’est pas avec 2 phrases incohérentes qui vous pouvez expliquer le fond de votre pensée, si elle existe. Hormis de traiter les autres »d’ignare" vous ne savez pas communiquer, ni sur un sujet, ni sur un autre. D’ailleurs les lecteurs d’Agoravox ne s’y trompent pas : vous passez pour le dernier des...


    • gnozd gnozd 1er mars 23:15

      @Legestr glaz

      " La viande rouge est excellente pour la santé, elle contient »tous« les acides aminés dont l’organisme à besoin. Des acides aminés absolument bio disponibles

      "

      Oui mais pas tous les jours 2 fois par jour.


    • Legestr glaz Legestr glaz 2 mars 11:39

      @gnozd

      Je suis absolument d’accord avec ça. Dans l’alimentation tout est affaire d’équilibre. L’organisme humain n’a pas besoin de viande à chaque repas. 


    • foufouille foufouille 3 mars 17:20

      @Legestr glaz

      Y a Rian à. Communiquer avec un ignare qui lit de travers.
      C’est évidement trop de gras dans le sang qui est un facteur.

      Ce ne sont pas des conventions mais en fonction de la gravité de la maladie.

      Le pancréas qui fonctionne plus assez est plus grave qu’une simple résistance à l’insuline resorbable par du sport.


  • Copain 1er mars 22:41

    On ne fait pas un bon Ché incarné sans casser des tètes d’œuf

    C’est quand ? qu’on sort la fourche et nos poitrails velus en hommes vaillants. Je savais pas que français ça voulait dire « Homme libre », j’en apprends tous les jours. Nous sommes devenus des citoyens du monde c’est-à-dire des tapettes inoffensives, un non violant prêt à tout accepter pour éviter d’avoir bobo le bobo mais c’est toi qui souffre le plus alcoolique anonyme et sur une durée infinie, non pas pour le bien du monde ni pour ton pays 


  • fcpgismo fcpgismo 2 mars 07:13

    C’est terrible mais il y a une forme de revanche ce sont les riches qui mangent le plus mal.

    avec rien, pas un sou je me nourrit admirablement bien, produits naturels issus de la forêt, des prairies plantes, algues, champignons, et je prends soin de ma santé.

    Beaucoup plus coûteux la viande, la charcuterie, les graisses les font crever prématurément c’est terrible pour eux ce renversement de situation.

    une anecdote en 1985 un concessionnaire véreux me vendant une moto et souhaitant m’impressionner téléphone à son épouse et précise : ce soir on fait des grillades prends de la viande en pagaille. Il est mort prématurément six ans plus tard d’un cancer du colon... La revanche du pauvre...


    • HELIOS HELIOS 2 mars 11:15

      @fcpgismo
      ... comme pour le tabac, le cancer n’est pas obligatoirement une conséquence directe, sinon les fumeurs seraient déjà tous morts.

      ... votre vendeur de bécanne a très bien pu partir de certaines plantes plus ou moins bien cuites, mais en tout cas votre association viande=cancer du colon est totalement fausse.
      Si vous consommez du pain trop cuit ou de la farine complète pas assez cuite vous pourriez avoir le même problème. Est-ce que votre boucher, riche, bien sûr, va se sentir satisfait ?


  • artheslichepèdetologue arthes 2 mars 07:43

    Gaffe aux champignons quand même...

    Sinon, en plus de la cueillette, il y a le gibier, la nature est généreuse, mais ça coûte juste les cartouches, en attendant de savoir fabriquer arcs et flèches, un tout petit investissement...Pour les lapins, un collet, et le tour est joué...


  • Jean Claude Massé 2 mars 08:48

    N’en déplaise à l’auteur, je ne suis pas de droite et pourtant je trouve cette décision ridicule. Une forme de dictature.


  • zak5 zak5 3 mars 05:59

    vous connaissez la dictature sanitaire maintenant, vous connaitrez la dictature écologique, parce que vous le méritez bien


  • Adèle Coupechoux 4 mars 15:25

    En tant qu’omnivore, pourquoi ne pas manger un peu de tout ? Surtout là où c’est possible

    Cela éviterait les excès comme les carences.

    Ce qu’a décidé le maire de Lyon ne me choque pas. Manger de la viande midi et soir, est-ce bien sain ? Surtout pour une population de plus en plus sédentaire pour ne pas dire confinée ?

    En revanche, oser parler de santé quand les jeunes sont culpabilisés et entravés, je trouve ça plutôt cynique...La santé passe aussi par le mental et l’activité physique et manuelle. 

    Et puis l’argument est malsain. Forcer les enfants à manger rapidement est aussi délétère pour la santé. Manger lentement ne serait plus possible désormais comme respirer « sans masque » ?

    Décidément, dans quoi avons-nous basculé ? La santé ce serait l’inverse de tout ce qui nous avait été préconisé ?

    Quant au bien-être animal, ne voulant toujours pas le prendre en compte, nous en subissons les conséquences. Confiner les unes sur les autres, dans un endroit clos, des poules ne nous permet que de bouffer moins cher pour une grande souffrance et une malnutrition à terme.


  • karim 7 mars 22:00

    La consommation de viande ferait acquérir à la longue aux enfants le caractère des animaux consommés. Donc, un régime sans viande ferait des enfants des citoyens super intelligents.


  • popov 10 mars 12:38

    @karim

    La consommation de viande ferait acquérir à la longue aux enfants le caractère des animaux consommés.

    En suivant votre théorie, on pourrait imaginer que les habitants des pays arabo-islamiques où le QI est inférieur à 85 consomment trop de viande d’âne.


Réagir