mercredi 31 mai 2017 - par AubedeMinuit

La pédagogie Steiner au ministère de la culture, mauvaise nouvelle pour l’école !

Je voudrais partager ma surprise (et ma colère) quand j’ai découvert qui était la nouvelle ministre de la culture. Je ne connais pas Françoise Nyssen, mais je connais très bien la pédagogie Steiner-Waldorf enseignée dans l’école qu’elle a fondée à Arles : "l’école domaine du possible". Des articles que j’ai lus, je ne remets pas en cause sa bonne volonté, mais malheureusement le chemin de l’enfer est justement pavé de bonne volonté ! Les disciples de l’anthroposophie sont très doués pour se faufiler partout, vous faire douter !

Mes neveux (dont je suis très proche et que j’ai aidé à élever après le décès de l’épouse de mon frère) ont fréquenté pendant plusieurs années une école Steiner dans l’Est de la France. Sous les apparences d’une sorte de méthode Montessori bis, se cache en fait un système de nivellement social assez effroyable.

Tout est question de physique. La méthode Steiner, c’est 50% de morpho-psychologie, 50% de méthode Coué. En langage Steiner, selon son âge et selon qu’il soit beau ou laid, un enfant est soit "céleste", soit "terrestre". Concrètement, à un enfant beau (en prise avec le cosmos), on va lui enseigner les mathématiques et la géographie pour qu’il se rattache à la terre, et à un enfant laid (en prise avec la terre), on va l’inciter à développer sa part spirituelle, en pratiquant l’eurythmie, une sorte de danse désarticulée, assez basique et répétitive. 


J’ai constaté cette nette différence de traitement entre mes deux neveux scolarisés dans cette école Steiner-Waldorf, sans que cela émeuve les professeurs ou les autres parents d’élèves !

De fait, les enfants accumulent dès le départ un retard assez important. Au niveau CP-CE1 ("la première classe"), les petits passent plus de temps à apprendre par cœur des sortes de poèmes/prières qu’à véritablement lire ou compter. De manière générale, toute l’éducation primaire passe par l’imitation et la mémorisation de comptines. Mes neveux étaient ainsi presque incapables de réfléchir seuls. Lorsque je leur posais une question dont ils ne connaissaient pas déjà la réponse, ils se contentaient d’attendre, complètement passifs, que je le leur explique. Et encore, mes neveux considéraient avec méfiance ce que je leur disais, préférant ensuite demander à leurs professeurs de confirmer mes affirmations.

Il y aussi une forme de chantage quasi-affectif en direction des parents. Ma belle-sœur était à l’origine de l’inscription de mes neveux dans cette école. Après sa brusque disparition, la communauté des parents et professeurs Waldorf ont manifesté leur soutien à mon frère et à ses trois enfants, ça on ne peut pas le leur enlever. Par contre, l’implication parentale dans les activités est très (très) fortement sollicitée : kermesse, fêtes, sorties scolaires. Au fur et à mesure, vous vous rendez compte que vous n’êtes pas dans une école "normale" : on vous parle de la place de l’homme dans le cosmos, de projection astrale, de karma et de réincarnation, tout en saupoudrant de références au Christ ! Ça n’a plus rien à voir avec de la pédagogie et surtout avec l’image laïque du début.
A côté de ça, des professeurs annulent la veille pour le lendemain des journées de classe, sans explication. Aux parents de se débrouiller pour faire garder les petits ! D’autres professeurs, au contraire, semblent complètement lessivés, à bout. Sans qu’on comprenne clairement pourquoi, et sans que cela n’inquiète le reste de l’équipe pédagogique !

Une chose qui m’a aussi particulièrement choqué est le refus plus ou moins assumé de vacciner les enfants. Lors d’une conversation avec une parente d’élève, celle-ci m’a frontalement reproché de "mettre en danger l’esprit" de mes neveux. Je lui avais en effet dit que je devais envoyer le bébé de mon frère se faire vacciner la semaine suivante. Plus malins, les professeurs bottent en touche et parlent uniquement de "choix parental". Après avoir assisté à deux rentrées scolaires, à aucun moment les carnets de vaccination n’ont été demandés, même à 6 ans quand plusieurs vaccins sont recommandés.

Suite à un déménagement, les enfants de mon frère sont finalement retournés dans le système scolaire "classique". Pour l’aîné (11 ans), ça a été particulièrement dur : il n’avait tout simplement pas le niveau pour rentrer au collège ! Il a dû redoubler le CM2 et apprendre à véritablement travailler à l’école, à réfléchir par lui-même. Même à ce niveau, ça n’a pas été facile, et aujourd’hui, en 6ème, il y a de fortes chances qu’il redouble à nouveau. L’école Steiner-Waldorf est en train de lui faire perdre deux ans ! 

Je fais ce témoignage pour lancer l’alerte sur le danger d’une ministre liée à de telles méthodes, qu’elle cautionne puisqu’elle a créé une école Steiner-Waldorf. Ça fait peur de se dire que la nouvelle ministre de la culture pourrait encourager ces dérives dans toute l’éducation nationale, d’autant que le nouveau ministre de l’éducation semble très ouvert aux "expérimentations".

S’il vous plaît, partagez ce témoignage pour prévenir les gens de ces dérives ! 



131 réactions


  • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 31 mai 2017 12:53

    Merci pour cet article utile et salutaire.

    on va relayer !

    • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 31 mai 2017 13:23

      @Jeussey de Sourcesûre


      Cela dit, madame Nyssen n’est pas ministre de l’éducation nationale. Le titulaire du maroquin en question est M. Blanquer, ami de Juppé et alter-ego de Baroin. Si son positionnement idéologique n’est pas vraiment marxiste-léniniste, il ne semble pas sujet aux dérives sectaires. C’est déjà ça.
      Au fait, on le présente comme venant de cette fameuse « société civile » qui fait la joie des « anti-populistes » (tous ceux qui rejettent ce qui peut faire penser à une perspective de changement), alors qu’il a été chef de cabinet, recteur, et qu’il a toujours été très actif dans la famille LR.

      Mais je m’éloigne du sujet.
      Etre néo-libéral est cohérent pour un ministre compatible « En Marche », et on peut savoir à quoi s’attendre.
      Etre « anthroposophe » est plus inquiétant : on ne sait jamais quand un illuminé va péter un plomb, ni ce qu’il a réellement l’intention de faire.

    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 31 mai 2017 18:11

      @arthes

      Qu’est ce que je disais ^^


    • placide21 1er juin 2017 08:10

      @arthes

      J’ai effectué un stage de travailleur social à Venterol avec les anthroposophes en 1983 et je certifie qu’ils ont toutes les caractéristiques d’une secte,même s’ils traitaient les déficients avec humanité et qu’ils étaient sympathiques .


    • AubedeMinuit AubedeMinuit 1er juin 2017 10:10

      @placide21
      Je ne sais pas quelle était la situation dans les années 80, mais ce qui est particulièrement choquant aujourd’hui, c’est que les professeurs et une partie des parents d’élèves n’affichent pas ouvertement leurs idées. Dans ces conditions, les parents qui souhaitent inscrire leurs enfants dans ce genre d’établissements n’ont pas toutes les informations, et on se demande quelle influence est exercée sur les petits pendant leur journée d’école. D’autant qu’ils laissent parfois échapper des concepts étranges quand on les interroge sur des domaines comme les SVT...


    • Albert123 1er juin 2017 10:18

      @arthes


      « si simple de déterminer si c’est le courant d’idées et celui qui en est à l’origine qui est sectaire ou bien certains parmi ceux qui le portent et qui font ainsi du tors au premier. »

      confusionnisme

      le fait de sciemment nuire à l’esprit critique de certains enfants sur la base de critères esthétiques est douteux dans tous les cas.

      « Au fur et à mesure, vous vous rendez compte que vous n’êtes pas dans une école »normale«  : on vous parle de la place de l’homme dans le cosmos, de projection astrale, de karma et de réincarnation, tout en saupoudrant de références au Christ ! »

      ce qui rappelle les délires new age qui mêle en général une version perverti du christianisme qui s’appelle le satanisme.

      bref tout ceci pue au dernier degré.



    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 1er juin 2017 11:35

      @arthes

      Non je ne confonds pas, ils n’ont pas le même nom, l’une est une femme et l’autre un homme ^^
      Cela dit, ce sont tous les deux des mystiques de pacotilles  smiley


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 1er juin 2017 17:56

      @arthes

      Tout à fait, je l’observe régulièrement ^^


  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 31 mai 2017 13:15

    Sans vouloir remettre en cause votre alerte, ou donner raison aux usages dans cette école, on peut se poser la question quant aux vaccins.


    • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 31 mai 2017 13:34
      @bouffon(s) du roi


      Peut-on réellement confier des enfants à une secte de frappadingues ?

    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 31 mai 2017 13:37

      @Sharpshooter - Snoopy86

      Ai-je dit ça ? Vous supputez. Prenez le temps de visionner le lien (ci-dessus).


    • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 31 mai 2017 13:43
      @bouffon(s) du roi

      Prenez quant à vous le temps de lire l’article que j’ai mis en lien

      L’école Steiner de Colmar dont plus de la moitié des élèves n’était pas vaccinée a fortement contribué à cette épidémie de rougeole ....

      L’antivaccinisme à la Totorix, bien connu comme dingo par ses collègues de Charente est simplement criminel

    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 31 mai 2017 13:50

      @Sharpshooter - Snoopy86

      Et alors ?? arrêtez de venir chercher la petite bête avec moi !! Je trouve que ce que ce PHARMACIEN nous dit est important, ne mélangez pas tout.


    • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 31 mai 2017 13:55
      @bouffon(s) du roi

      Vous feriez mieux de lire ce que dit l’Académie de Médecine

      Parce que pour un pharmacien secoué genre Doctorix vous en trouverez 10.000 en désaccord avec lui ....

    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 31 mai 2017 14:09

      @Sharpshooter - Snoopy86

      j’invite les gens à se renseigner par eux-même, en croisant les infos sur les dangers (réels et/ou supposés) des vaccins.
      Quand plusieurs médecins, pharmacien, et autres acteurs sanitaires comme les académies de médecine, les collèges de pédiatres, etc., sonnent l’alerte, c’est qu’il y a bien matière au moins à se renseigner. Libre à chacun de faire ce qu’il veut ensuite.


    • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 31 mai 2017 14:28
      @bouffon(s) du roi

      Trouvez-moi un seul communiqué de l’académie de médecine ou de la société française de pédiatrie mettant en cause la vaccination !

      Je n’ai pas besoin pour me faire une opinion d’écouter tous les dingos du net :->>

      Dans les domaines que je ne maîtrise pas je n’écoute que les gens dont la compétence est reconnue par leurs pairs


    • Le Comtois 31 mai 2017 16:58

      @Sharpshooter - Snoopy86


      Vous allez me dire que la France est plus intelligente que la Suède et pourtant, lizez ceci

       https://fr.sott.net/article/30625-La-Suede-interdit-la-vaccination-obligatoire

      Les vaccins ne sont pas forcément mauvais, sous condition qu’on enlève les métaux lourds genre aluminium ou mercure, reconnu partout comme néfaste, mais pas pour Bigpharma, il ne faut pas voir que le profit !!

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 31 mai 2017 20:13

      @Sharpshooter - Snoopy86
      Et bien commencez par lire la liste des adjuvants des vaccins, une vraie poubelle !


    • Veniza Veniza 31 mai 2017 21:24

      @Sharpshooter - Snoopy86

      Pfffff moi la rougeole je l’ai eue quand j’étais petite, et puis ????
      A l’époque on ne vaccinait pas...

    • babelouest babelouest 1er juin 2017 09:05

      @Sharpshooter - Snoopy86
      Vous avez confiance en l’académie de médecine, vous ? Moi, pas du tout, bien au contraire.

      Les vaccins sont le plus souvent, oui, le plus souvent bien plus dangereux qu’utiles, car si leur dangerosité est patente, il a été démontré qu’ils n’étaient efficaces que dans 30% des cas, quand ils ne rendaient pas la maladie plus grave encore.


    • AubedeMinuit AubedeMinuit 1er juin 2017 10:15

      @bouffon(s) du roi
      Je ne conteste par la liberté de chacun. Mais trouvez-vous normal que pour justifier le refus de vaccination on fasse appel à des idées mystiques plutôt qu’à des arguments scientifiques ? Et pour revenir à la liberté, dans l’école qu’ont fréquenté mes neveux : il y avait bien une « pression », l’idée qu’on ne donnait pas toutes leurs chances aux enfants pour le développement de leur « esprit » !


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 1er juin 2017 11:32

      @AubedeMinuit

      Votre tournure de phrase ne mettait pas en relief la différence entre idées mystiques et arguments scientifiques, je l’ai juste souligné. Car effectivement si chacun à titre personnel peut faire ce qu’il veut, il est imprudent de choisir pour les autres, d’autant plus lorsque c’est son enfant, sans un avis plus scientifique.


    • desmotscratie 1er juin 2017 12:50

      @Sharpshooter - Snoopy86 Démarche légitime qui doit cependant être nuancée en raison des conflits d’intérêt et des précédents fâcheux

      Depuis 1945, la France a connu de nombreux scandales sanitaires :

      - le scandale du Distilbène, un traitement ayant provoqué des malformations génitales chez les enfants ;
      - le scandale de l’hormone de croissance, un dossier ayant causé la maladie de Creutzfeldt-Jakob et la mort de 111 personnes ;
      - le scandale du chlordécone, un insecticide favorisant le cancer de la prostate ;
      - le scandale du sang contaminé, suite à la distribution de lots sanguins infectés par le virus du SIDA ;
      - le scandale de l’amiante, dû à son utilisation en connaissance de sa dangerosité ;
      - le scandale de l’Isoméride, un coupe-faim engendrant de graves problèmes de santé ;
      - le scandale du Mediator, un médicament ayant causé des centaines de morts ;
      - le scandale de la Dépakine, un traitement ayant provoqué de graves handicaps chez les enfants.


    • desmotscratie 1er juin 2017 12:59

      @Sharpshooter - Snoopy86 Une épidémie ainsi déclenchée dont aurait été victime une population supposément vaccinée ?


    • lloreen 2 juin 2017 17:42

      @AubedeMinuit
      "trouvez-vous normal que pour justifier le refus de vaccination on fasse appel à des idées mystiques plutôt qu’à des arguments scientifiques ?"
      Qu’y a t-il de mystique à la composition des vaccins ? J’avoue être perplexe...
      Tous les experts qui mettent en garde au sujet des vaccins seraient donc mystiques ...

      Pourquoi y a-t-il des nano composants de tungstène, titane, zirconium, hafnium, strontium, aluminium, nickel, antimoine, bismuth, cérium, cuivre, plomb, étain, baryum, vanadium, sodium…, tous plus toxiques les uns que les autres dans les vaccins diffusés à l’échelle mondiale par les laboratoires GlaxoSmithKline, Pfizer, Berna Biotech, Sanofi Pasteur, Novartis, Wyeth Pharmaceutical, Baxter, etc. Posez la question à votre candidat préféré en France, en Allemagne, en Italie et dans tous les autres pays d’Europe et au-delà…

  • lloreen 31 mai 2017 13:36

    A partir du moment où l’on établit des cases pour stigmatiser les uns ou les autres, on est déjà mal parti pour suggérer une réflexion.

    J’ai deux enfants, je ne suis « adepte » ni des uns ni des autres et j’enseigne avec la collaboration d’autres intervenants à mes enfants au sein d’une communauté d’échanges. Mes enfants ne sont ni prisonniers entre quatre murs -je n’impose pas à mes enfants ce que je ne supporte pas pour moi-même- ni prisonniers de pédagogies, aussi « célestes ou terrestres » soient-elles.
    J’adore les voyages-ils forment très bien la jeunesse, même les plus âgés- et l’éducation et l’instruction ne sauraient pas être confinées dans une structure rigide surtout dans un monde qui dispose de toutes les technologies pour pouvoir être dispensées à tout moment et en tout lieu.

    Le choix des parents est évidemment vital et il n’est possible que lorsque l’on vit libre. Je ne pense pas que les parents englués dans la société de consommation, une des pires structures qui soit aient un choix mais cela reste mon opinion personnelle.

    J’ai des contacts réguliers avec une dame professeur, je lis des revues syndicales -qui sont ce qu’elles sont mais qui ont le mérite de décortiquer le système scolaire de l’intérieur et de révéler son fonctionnement intrinsèque ainsi que les bulletins officiels qui sont en quelque sorte « la voix du maître...donc je pense être assez correctement informée pour me forger une opinion à peu près neutre sur l’école.

     »Il n’avait tout simplement pas le niveau pour rentrer au collège« .
    Vous êtes sans doute bien placée pour parler du niveau de vos neveux mais si j’en crois la réalité de l’école publique, elle rencontre un problème de taille qui est celui de »l’hétérogénéité des élèves", causant des difficultés réelles et sérieuses au corps enseignant, si je me réfère aux échos des uns et des autres acteurs.
    Madame Rosemar -dont je lis les articles- fait partie du corps professoral et elle dénonce bien souvent l’état lamentable de l’institution qui l’emploie.
    Je ne prends la défense de personne mais il me semble que vouloir lancer une alerte générale sur une école qui n’est pas celle choisie par une majorité des parents pour les raisons qui sont les leurs, est aussi excessif que vouloir accuser tous les pompiers d’être des pyromanes en puissance...


    • Alren Alren 31 mai 2017 16:23

      @lloreen

      Est-ce que vos enfants sont « célestes » ou « terrestres »  ?

      Est-ce que leurs apprentissages de CP-CE1 se sont résumés à l’apprentissage de comptines ?


    • lloreen 31 mai 2017 17:08

      Mes enfants n’aiment pas les choses toutes faites ils préfèrent nettement créer des morceaux de musique dans l’atelier musical avec les autres enfants. Ce ne sont pas des singes savants qui débitent du prêt à réciter même si la plus jeune adore lire . Ils sont nettement plus avancés que je n’étais à leur âge parce qu’ils apprennent au contact de ce qu’ils voient en développant leurs intuitions.
      Et ils échappent certainement à toute catégorisation. Je ne sais pas qui a inventé ce verbiage mais c’est totalement stérile et ridicule.
      Le ciel n’existe pas c’est la personnification de notions inabordables parce qu’elles ouvriraient les yeux sur d’autres réalités, ce n’est pas vraiment de l’intérêt des borgnes qui guident les aveugles.
      Quant à la terre c’est un concept tout aussi creux d’autant plus que la planète a d’autres noms selon les continents et les cultures.


    • lloreen 31 mai 2017 19:52

      @Alren

      Ce n’est pas un apprentissage qu’ils font mais le parcours de leur connaissance intérieure. L’atelier musical s’est basé en grande partie sur la partie créatrice comme l’explique très bien cette vidéo.Mon plus jeune a cinq ans et après avoir retrouvé sa propre sa musique (retrouvé le parcours qui l’a mené à s’incarner) il a dessiné la fleur de vie qu’il avait vue dans la rosace d’une cathédrale.L’aînée a six ans.
      https://www.youtube.com/watch?v=qDXerXa6N9Y

      Si vous regardez vidéo vous comprendrez le sens de la parole « Et le verbe (comprendre :le son) se fit chair. » C’est ce qu’expliqua aussi Nikola Tesla et ce que démontrent les travaux du professeur Masaru Emoto.
      https://www.youtube.com/watch?v=tAvzsjcBtx8


    • lloreen 31 mai 2017 20:02

      @Alren
      La fleur de la vie dessinée par mon fils suite à son atelier musical où il m’a expliqué les sons qui l’ont amené à l’incarnation.En fait il est parti de cercles pour me l’expliquer et c’est parfaitement résumé dans ce lien.
      https://fargin.wordpress.com/tag/fleur-de-vie/


    • pipiou 31 mai 2017 20:20

      @lloreen

      Quand on connait votre esprit critique on est rassurés !

      Heureusement que la planète n’est pas peuplée que d’artistes et d’intuitifs qui se laissent flotter au gré du vent.
      La musique c’est sympa mais un artiste qui ne bouffe pas ça ne compose pas très longtemps.


    • lloreen 31 mai 2017 20:58

      @Alren
      Mon fils de cinq ans c’est qu’il veut « soigner » sans plus de précisions.Donc je sais dès maintenant quelle voie il suivra et mon rôle sera de faire en sorte de ne pas contrecarrer sa nature.
      Quant à ma fille elle ne sait pas encore mais elle a dit qu’elle aiderait son frère. Je trouve cela charmant parce qu’ils ont une complicité totale.


    • lloreen 31 mai 2017 20:59

      @lloreen
      pardon:sait...


    • lloreen 31 mai 2017 21:00

      @lloreen
      pardon:sait...


    • AubedeMinuit AubedeMinuit 1er juin 2017 10:24

      @lloreen
      Quand je vous lis, je reconnais tout à fait la manière de noyer le poisson à laquelle j’ai été confrontée dans cette école :
      "Le ciel n’existe pas c’est la personnification de notions inabordables parce qu’elles ouvriraient les yeux sur d’autres réalités, ce n’est pas vraiment de l’intérêt des borgnes qui guident les aveugles.
      Quant à la terre c’est un concept tout aussi creux d’autant plus que la planète a d’autres noms selon les continents et les cultures.« 
      => concrètement, ça veut dire quoi ?

      Pareil avec vos vidéos, ça n’a pas de sens. L’eau qui cristallise ? Oui, en dessous de 0°, c’est ce qu’il se passe, mais je n’ai pas l’impression que la musique produise cet effet ! Ou alors, il va falloir revoir toutes les notions de physique que l’on apprend dans une école »classique". C’est exactement à ce genre de choses que je fais allusion quand je dis que l’aîné de mes neveux a des difficultés à s’intégrer dans le système scolaire normal : ce qu’on lui a appris ne correspond pas à la réalité !


    • lloreen 1er juin 2017 18:27

      @AubedeMinuit
      "C’est exactement à ce genre de choses que je fais allusion quand je dis que l’aîné de mes neveux a des difficultés à s’intégrer dans le système scolaire normal : ce qu’on lui a appris ne correspond pas à la réalité !« 
      C’est exactement l’inverse.

      Et la réalité...parlons-en.Laquelle ? Vous savez bien qu’elle n’est pas la même pour tout le monde, c’est évident.
      Qu’est-ce que la normalité ?Celle préconisée par des dresseurs de singes savants, obéïssant aux injonctions aussi variables que le sens des girouettes de carriéristes appelés ministres dont on compris que l’intérêt des enfants d’un pays n’a jamais été leur préoccupation principale tant ce sont des étoiles filantes courant après les honneurs, obnubilés par l’idée de se positionner auprès du prochain politicien pour prolonger leur sinécure. Cette normalité, c’est celle souhaitée par ces politiciens à la solde des multinationales qui ont pour seul souci d’avoir de dociles travailleurs, interchangeables et flexibles, ni trop intelligents pour ne pas leur faire ombrage ni trop bêtes.

      Ma réalité est celle que JE me choisis et celle de mes enfants est celle qu’ils se choisiront aussi en fonction des dispositions qu’ils se découvriront et développeront au moment où ils jugeront le moment venu. Peu importe si elle conviendra aux intérêts d’ untel ou d’une telle ou aux dispositions fixées par des règlements.Mon fils de cinq ans sait déjà très bien jouer du violon, son instrument préféré mais aucune école »normale« ne prévoit qu’un enfant de son âge puisse commencer à jouer-comme il le fait- au beau milieu d’une classe réunie en mathématiques parce que ce n’est »pas l’heure« .
      Dans ce cas la classe s’interrompt et l’ambiance est si apaisée que la classe continue si les enfants sont disposés à continuer le cours de mathématiques. Il n’ y a pas d’âge non plus et mon fils a déjà assisté à des cours de physique parce que cela l’intéressait de voir Pluton...Personne chez nous n’a le moindre problème avec la liberté.
      Par contre, ce concept ne fait pas partie de la »normalité« dans une école ordinaire qui ressemble plus à un centre de détention où les enfants sont parqués du matin au soir.
      Je pense sincèrement qu’aucun de mes deux enfants ne supporterait un tel traitement plus de quinze jours.
      Mes enfants sont sans doute »anormaux« selon les critères fixés par d’autres dont on ne sait pas vraiment quel but ils poursuivent tant les réformes qu’ils pondent sont insensées.

      On est tous »l’anormal« de quelqu’un et je vous avoue franchement que l’opinion générale me laisse indifférente.
      Je suis libre et souveraine, je vis au milieu de personnes sensées, ouvertes à l’universalité et ayant un sens de l’éthique plus développé que les »personnalités" et ces qualités sont absolument essentielles pour moi.


    • lloreen 1er juin 2017 22:03

      @AubedeMinuit
      « Pareil avec vos vidéos, ça n’a pas de sens ».
      Cela n’a peut-être pas de sens pour vous mais ce n’est pas le cas de tout le monde et le fait de décréditer péremptoirement qu’elles n’ont pas de sens démontre une certaine raideur.

      « je n’ai pas l’impression que la musique produise cet effet ! »
      Ce sont les fréquences et les vibrations qui produisent cet effet et ce n’est pas une impression mais ce sont des faits bien établis prouvés par Masuru Emoto.
      Et si vous intéressez aux travaux de Nikola Tesla, vous remarquerez qu’il a exactement formulé les mêmes conclusions.


    • lloreen 2 juin 2017 18:00

      @pipiou
      « Heureusement que la planète n’est pas peuplée que d’artistes et d’intuitifs qui se laissent flotter au gré du vent. »

      Depuis quand est-on artiste ou intuitif lorsque l’on est libre et souverain, que l’on vit sa vie au lieu de la subir ? Les communautés sont autonomes et doivent être gérées, on n’est ni des rêveurs ni des originaux. Mais cela ne viendrait à de personne de se comporter comme des robots ou des esclaves qui se prosternent devant des morceaux de papier multicolores comme des singes savants tout contents de reproduire le petit schéma de vie qu’on leur a martelé dans le cerveau durant toute leur scolarité et leur vie d’adulte jusqu’à leur retraite par peur d’on ne sait pas trop quoi...
      A chacun sa vie, personne ne nous dira jamais ce que nous avons à faire ou à ne pas faire parce que nous suivons des enseignements vieux comme le monde.
      L’ énergie libre, vieille comme le monde, nous la maîtrisons pour faire fonctionner nos communautés.Nous n’avons besoin ni d’Areva, ni d’autres marchands de farces et attrapes. Nous ne gelons pas en hiver, ne suons pas en été, n’avons aucune envie de faire la queue derrière des pompes à essence ni de nous goinfrer de produits nocifs parce que des malades mentaux montrent de belles images sur des écrans.

      Et cela ne nous viendrait jamais à l’idée non plus de parquer nos enfants comme on parque les pauvres animaux de batterie derrière des bâtiments entourés de grilles fermées à clé.
      Ni de traumatiser nos enfants avec des exercices conçus pour s’utiliser dans une société de déséquilibrés et de désaxés.


    • lloreen 2 juin 2017 18:02

      @lloreen
      pardon : (ne viendrait) à l’idée (de personne)


  • Pascal L 31 mai 2017 13:37

    Rudolph Steiner fait parti de ces intellectuels Européens qui ont été inspirés par les voyages en Inde qui se développaient à fin du XIXème siècle à la recherche d’une réponse unique et universelle à la totalité des problèmes de cette planète. Il en ressort un syncrétisme religieux et philosophique plutôt basé sur la spiritualité indienne. Steiner, qui se disait encore Chrétien, s’est détaché de la théosophie pour fonder l’anthroposophie puis la secte « La communauté des Chrétiens » dont il existe quelques chapelles en France. Cette Eglise qui se dit Chrétienne a des pratiques magiques occultistes, ce qui est contraire au Christianisme. Cette Eglise est plus proche du gnosticisme.

    Il existe également des médecins rattachés à la secte qui se disent homéopathes, mais dont les médicaments prescrits sont fabriqués par un laboratoire qui ajoute des pratiques magiques au processus de fabrication.
    Steiner est Autrichien, mais en France, nous avons St-Yves d’Alveydre qui a parcouru à peu près le même chemin intellectuel, dont un des disciple fut Papus, fondateur de l’Ordre Martiniste et inspirateur de Kardec.

    Les Francs-Maçons doivent également beaucoup à ces intellectuels.

    • Alren Alren 31 mai 2017 16:29

      @Pascal L

      Très informatif commentaire.

      Le mouvement franc-maçon étant apparu au Moyen-âge, et ayant essentiellement fixé sa « philosophie » au XVIIIe siècle, j’aimerais savoir ce qu’il doit à M. Steiner qui visita l’Inde à la fin du XIXe.


    • Pascal L 31 mai 2017 19:07

      @Alren
      Il n’y a pas grand chose à voir entre les confrérie de maçons au moyen-âge et la franc-maçonnerie actuelle où on ne risque pas de croiser un maçon.

      Les pratiques occultes sont courantes dans la franc-maçonnerie actuelle, du moins à partir d’un certain niveau dans la hiérarchie. De toutes façons, ce qui est vrai n’a pas besoin d’être caché.
      L’occultisme franc-maçon utilise les pratiques magiques et fait appel aux Esprits de la même manière qu’un Chaman de l’antiquité. C’est justement cette forme de spiritualité que les intellectuels du XIXème siècle sont allé cherché en Inde et qui s’est répandu en Europe sous des formes variées, dont le spiritisme ou certaines pratiques médicales ésotériques faisant appel à la magie.

    • Pascal L 31 mai 2017 19:50

      @arthes

      « L’ésotérisme chrétien ça existe vous savez... » Ben oui, je viens de le dire pour la Communauté de Chrétiens. Ceci dit, cet ésotérisme fait appel à des sens cachés des textes et cela est contraire à l’Enseignement du Christ. De plus, il s’agit d’un culte des Esprits. Je ne dis pas que ça ne marche pas, mais le Christ a passé sa vie à poursuivre les Esprits, cela doit vouloir dire quelque chose, tout de même. Le radiesthésiste qui vous soigne ne peut pas affirmer qu’il existe un principe magnétique dans son pendule, tout simplement parce qu’on ne peut rien mesurer. Par contre que le pendule serve de support à une guérison par les Esprits, cela est tout à fait possible mais inavouable. Le problème avec les Esprits, c’est que les guérisons sont possibles, mais les contreparties ne sont pas toujours clairement annoncées. Selon l’enseignement du Christ, les Esprits se place en obstacle à l’action de Dieu. La contrepartie peut être une autre maladie, ou une ambiance de zizanie. Il s’est trouvé des cas où le patient revenait tous les 15 jours avec une autre maladie. Vous ne pouvez pas vivre une spiritualité avec le Christ si vous avez fait appel à un moment aux Esprits pour une raison ou une autre. Le problème, c’est qu’on ne le sait pas toujours, les praticiens ne l’annonçant pas.
      Les Esprits ne demandent pas de culte particulier, leur seul objectif est de vous éloigner de Dieu. A partir de là, les religions qui en découlent mettent l’homme au niveau de Dieu. C’est d’une certaine manière assez satisfaisant pour l’ego mais l’homme n’a jamais su comment obtenir le salut par lui-même. Penser que l’homme peut obtenir par lui-même son salut pour une vie éternelle est un non sens total, même en s’y prenant en plusieurs fois par les réincarnations. Il faudrait déjà savoir comment ça marche ! En plus cette idée gnostique suppose que l’univers est éternel et petit à petit les scientifiques sont en train de démontrer le contraire. Lisez Claude Tresmontant « Sciences de l’Univers et problèmes métaphysiques ». Le Bouddhisme et l’hindouisme sont mis à mal.

      L’avantage du Christianisme dans cette galère, c’est que le salut est de nature spirituelle, rien ne se passe dans notre univers et sur notre planète mortelle et c’est là la différence avec la totalité des autres religions. L’inconvénient est que cette nature spirituelle est très difficile à appréhender, mais pour un Chrétien, l’enseignement de Dieu continue par l’intermédiaire de l’Esprit-Saint. Il suffit de lui ouvrir son cœur après en avoir chassé tous les Esprits malfaisants. Essayez, c’est une source de joie immense.

      « allez donc savoir si ce ne sera pas la religion des nouveaux temps » Avec un siècle d’existence, ou pourrait penser que ces idées devraient être un peu plus développée si elles avaient l’assentiment des foules. Cela reste très marginal.

      « Steiner avait déja alerté » Steiner comme St-Yves d’Alveydre sont des intellectuels du XIXème siècle, époque où l’on pouvait encore toucher à tout. Tout ce qu’ils ont écrit n’est pas à jeter, mais il faut faire le tri. Il n’étaient pas aussi pointu que peuvent l’être des spécialistes aujourd’hui. Les compétences de Steiner comme fondateur d’Eglise Chrétienne me laisse dubitatif. On est loin d’un Calvin ou d’un Lüther.

    • Pascal L 1er juin 2017 02:31
      @arthes
      La réincarnation est contraire à l’enseignement du Christ. Le pardon qu’il nous donne, nous ne pouvons le gagner par nous même, mais ce don est gratuit et donné à tous. Et s’il nous est donné dès cette vie, pour quelle raison devrions-nous la recommencer ? 

      « les sens caches de l enseignement du Christ ne doivent ils pas etre peu a peu reveles » Il n’y a aucun sens caché dans l’enseignement du Christ. Tout apparaît au grand jour. Le salut est offert à tous à cause de l’amour de Dieu pour l’humanité. Vous n’avez rien d’autre à faire qu’à accepter cet amour, mais ce n’est pas forcément à la portée de tout le monde. Beaucoup voudraient que ce qui va apparaître dans la lumière reste caché. J’ai rencontré des handicapés mentaux graves qui avaient tout compris de l’amour et de la joie qu’il procure et qui savaient diffuser cet amour et cette joie autour d’eux. Leur salut est bien plus assuré que pour une armée de philosophes. Le « bon larron » mis en croix avec Jésus a simplement reconnu l’innocence du Christ et sont salut a été assuré malgré sa vie avec le mal. J’ai rencontré pas mal de personnes qui n’avaient jamais reçu d’enseignement sur le Christ et qui sont venu demander le baptême catholique parce qu’il l’avaient rencontré et qu’ils en étaient bouleversés. La révélation, ils l’ont reçue en pleine figure et ils n’ont besoin que d’apprendre à vivre avec.

      « Savoir et laisser dans l ignorance est vouloir garder le pouvoir »
      Le pouvoir est le privilège des adorateurs de Satan : "Alors le diable l’emmena plus haut et lui montra en un instant tous les royaumes de la terre. Il lui dit : « Je te donnerai tout ce pouvoir et la gloire de ces royaumes, car cela m’a été remis et je le donne à qui je veux. Toi donc, si tu te prosternes devant moi, tu auras tout cela. » (Luc 4, 5-7). L’ésotérisme est justement un chemin où le savoir est délivré au compte goutte à un club d’initiés qui se croient au-dessus des autres. Ça, ce n’est évidemment pas Chrétien. La révélation d’Arès ou l’Evangile de Maria Valtorta sont des documents ésotériques, donc totalement hérétiques pour un Chrétien. Le Christ lui-même nous met encore en garde aujourd’hui contre l’ésotérisme et l’occultisme et nous disant que c’est l’œuvre de Satan qui cherche à nous éloigner de lui. Ces voies s’opposent au Christ, comment est-il possible de les concilier ? Ceux qui s’y essaient font beaucoup de mal.

    • AubedeMinuit AubedeMinuit 1er juin 2017 10:27

      @Pascal L
      De ce que j’ai pu constater, il y a un mêlange de christianisme et de New Age/bouddhisme : on vous parle de réincarnation, tout en citant l’existence des archanges. Je dois dire que je n’ai jamais vraiment compris comment tout cela était sensé fonctionné !


    • Pascal L 1er juin 2017 11:39

      @arthes
      « La ressurection n’est elle pas un symbole de la réincarnation ? »

      Il ne s’agit pas de la même chose. La réincarnation induit une nouvelle vie terrestre et implique d’une certaine manière l’éternité de la terre que nous savons aujourd’hui impossible.
      La résurrection chrétienne est une vie spirituelle, sans nos corps composés d’atomes. 
      La vision d’Ezéchiel de la résurrection des corps est symbolique comme tous les songes et ne correspond pas à une réalité matérielle. Il faut plutôt comprendre la résurrection comme l’épisode de la transfiguration qui est rapportée dans les Evangiles. Si résurrection des corps il y a, ceux-ci n’ont plus tout à fait l’apparence que nous leur connaissons. Le Christ nous a enseigné à propos de la veuve qui épouse successivement tous les frères de son premier mari que nous n’aurons plus de besoins matériels, ce qui exclut également la réincarnation.

      Le Christ nous dit bien que le pardon nous est donné par amour. De toutes façons, nous n’avons aucune idée de la manière d’atteindre le salut et celui-ci ne peut venir que de Dieu. Si le pardon nous est donné, il n’est pas nécessaire de l’acheter par nos actes, ce qui ne veut pas dire que tous obtiendront le salut. Nous savons que Dieu est amour et que c’est par cet amour que le salut nous est donné. Encore nous faut-il être capable d’accepter cet amour. J’ai un peu de mal à penser que si quelqu’un vit dans la haine toute sa vie puisse choisir l’amour en final et Satan est un as du marketing. En tout cas, tous les signes que Dieu nous donne vont dans le sens d’une exhortation à vivre cet amour dès notre vie terrestre. Les guérisons inexpliquée n’ont pas d’autre objectif. L’épisode du bon larron crucifié nous montre que le choix de l’amour peut se faire dans les dernières fractions de secondes de notre vie et nous ne savons rien de ce qui se passe après. Avant sa résurrection, le Christ est passé par la mort. Nous ne savons pas ce qu’il est allé y faire. Peut-être est-il allé cherché ceux qui n’avaient pas entendu parlé de lui et qui ont fait le choix de l’amour.

    • Gogonda Gogonda 1er juin 2017 11:58

      @arthes

      « Et puis est ce que les sens caches de l enseignement du Christ ne doivent ils pas etre peu a peu reveles a la conscience humaines ? »

      Ça va faire 2000 ans qu’on cherche des « sens cachés » aux religions et à chaque fois on aboutis à des aberrations comme :

      Viol
      Pédophilie
      Massacre
      Discrimination
      Guerre
      Sexisme
      Sectarisme
      etc...

      Pour Steiner par exemple, les « non blanc » sont des résidus de l’évolution humaine :

      « Ainsi, les Amérindiens, ou encore les Chinois ou les Noirs, seraient des vestiges d’anciens stades d’évolution, des formes raciales dépassées, au sein desquelles s’incarnent des âmes en retard sur l’évolution normale. »


      Et voila...dés qu’on cherche des enseignements caché on en arrive à des aberrations de ce genre ! Tous ces gourous qui prétende avoir un niveau de conscience cosmique supérieur ne sont que des imposteurs.

      Moi je dis que l’humanité devrait s’en tenir aux 10 commandements et aux 7 péchés capitaux, c’est largement suffisant.



    • Pascal L 1er juin 2017 12:07

      @AubedeMinuit
      Le New âge est bien une réincarnation du gnosticisme. Le gnosticisme nie la réalité de Dieu pour placer l’homme au sommet et n’est absolument pas compatible avec le Christianisme. Les explications du monde gnostique peuvent varier, mais ont retrouve le plus souvent une explication d’un monde d’énergies placées en couches successives de connaissance dont les niveaux les plus matériels représentent les couches basses. Pour que cette mécanique puisse fonctionner, il faut que ce monde ait toujours existé, qu’il n’ait pas de début ni de fin puisqu’il n’existe pas de principe créateur de ce monde (Dieu est absent ou ce monde est Dieu et l’homme est une parcelle de Dieu selon les interprétations). Or la science nous démontre aujourd’hui que cette hypothèse fondamentale est fausse.

      En fait, on peut considérer le gnosticisme actuel comme un post-christianisme qui reprendrait l’idée du salut et la modifiant. Le Christ est d’abord vu comme un homme qui serait dans un état supérieur de la connaissance, puis le Christ n’est plus nécessaire et est effacé.
      Le Bouddhisme peut aussi être considéré comme un gnosticisme, quoique plus ancien que le Christianisme, encore que la datation au 5ème siècle avant notre ère est purement d’origine occidentale. Dieu n’existe plus mais il existe des dogmes comme la réincarnation. La plupart des sectes bouddhiques pratiquent la magie et s’appuient donc sur le pouvoir des Esprits. Il y a une contradiction majeure dans le gnosticisme. Il nie l’existence de Dieu, mais s’appuie de manière complètement inavoué sur le pouvoir des Esprits. D’où viennent ces Esprits ? Les Francs-maçons ont également ce comportement.

    • Alren Alren 1er juin 2017 12:44

      @Pascal L

      « Il n’y a pas grand chose à voir entre les confréries de maçons au moyen-âge et la franc-maçonnerie actuelle où on ne risque pas de croiser un maçon. »

      Au Moyen-âge non plus on n’aurait sans doute pas rencontré de maçons dans les confréries secrètes de francs-maçons !

      Au sommet de la hiérarchie qui construisait les cathédrales, il y avait les architectes et ensuite venaient les tailleurs de pierre capables de travailler avec précision sur des cotes comme plus tard les ajusteurs. l’élite des tailleurs de pierre étaient les sculpteurs. Les maçons proprement dit ne venaient qu’après, à l’égal des fabricants de chaux, mais néanmoins très au-dessus des manœuvres.

      Or c’était une élite intellectuelle de non-clercs qui depuis le début a constitué ces groupes marginaux.

      Le terme de « maçons » a été sans doute choisi pour signifier une construction morale, spirituelle, pas du tout matérielle.

      « Les pratiques occultes sont courantes dans la franc-maçonnerie actuelle, du moins à partir d’un certain niveau dans la hiérarchie. [...] L’occultisme franc-maçon utilise les pratiques magiques et fait appel aux Esprits de la même manière qu’un Chaman de l’antiquité. »

      Vous êtes donc franc-maçon pour savoir ça ?

      Moi qui ne le suis pas, je doute que des hommes et des femmes d’aujourd’hui, de notre pays, aient les pratiques d’un chaman de Sibérie ou d’un sorcier de l’Antiquité !

      C’est justement cette forme de spiritualité que les intellectuels du XIXème siècle sont allés chercher en Inde et qui s’est répandue en Europe sous des formes variées, dont le spiritisme ou certaines pratiques médicales ésotériques faisant appel à la magie.

      Les croyances de l’Inde ne se sont jamais « répandues » en France au XIXe siècle malgré un certain snobisme de gens qu’on appellerait aujourd’hui des bobos germanopratins mais constituant une infime minorité. Elles étaient combattues à fond par l’Église et moquées par les rationalistes, positivistes et scientistes.


    • Pascal L 1er juin 2017 15:05
      @Alren
      « Vous êtes donc franc-maçon pour savoir ça ? » Il n’y a pas besoin de l’être. Il suffit d’écouter les témoignages d’anciens maçons comme ceux du Docteur Maurice Caillet. Il est de notoriété publique que la Franc-Maçonnerie est un mouvement ésotérique qui a des rites d’initiation et je pense que ce qui est caché ne peut rien contenir de bon. Que la Franc-Maçonnerie ait pu être une élite intellectuelle, c’est tout à fait possible, qu’elle le soit encore est beaucoup plus douteux. Les idées qui sortent de la maçonnerie actuellement comme le soutien du communautarisme ou la critique systématique du Christianisme dénotent plus d’une envie de prendre ou garder le pouvoir que de changer la société en profondeur. Pour avoir croisé des Francs-Maçons, je ne peux pas dire que le niveau des discussions dans les loges de base vole très haut. Par contre, ces discussions soignent leur ego.

      « je doute que des hommes et des femmes d’aujourd’hui, de notre pays, aient les pratiques d’un chaman de Sibérie ou d’un sorcier de l’Antiquité »
      C’est sût que les méthodes ont évolué, mais il s’agit toujours de pratiques magiques pour invoquer les Esprits. Il faut être initié pour s’en rendre compte, mais des anciens initiés parlent. Ici, ce n’est pas toujours la guérison qui est cherchée, mais le pouvoir. Ils ont bien compris que ce que le Christ a refusé (Matthieu 4, 5-7), ils pouvaient le demander. En ce sens, il s’agit bien d’un post-christianisme. 

      « Les croyances de l’Inde ne se sont jamais « répandues » en France au XIXe siècle »
      Vous avez raison, c’est bien des bobos qui ont répandu ces pratiques. Les croyances de l’Inde ont été altérées au passage, car ceux qui les ont importées les croyaient compatibles avec le Christianisme. Il n’ont tout de même pas réussi à en faire de grandes religions, mais il existe une multitude de petites chapelles : Kardécisme, théosophie, Franc-Maçonnerie, New Age et tout un tas d’officines qui vous promettent le bien-être ou la relaxation. J’ai lu récemment les résumés de conférences de ces officines tenues dans un de leurs congrès et cela m’a fait froid dans le dos, car le gnosticisme et l’occultisme était partout. Il y a ce qu’ils annoncent aux clients et ce qu’ils se disent entre eux et ce n’est pas la même chose. Bien entendu, les thérapeutes normalement formés par l’université et qui n’y ajoutent pas de sel ne sont pas concernés par ces pratiques.

    • gaijin gaijin 1er juin 2017 16:18

      @Pascal L
      " . De toutes façons, nous n’avons aucune idée de la manière d’atteindre le salut et celui-ci ne peut venir que de Dieu. Si le pardon nous est donné, il n’est pas nécessaire de l’acheter par nos actes, ce qui ne veut pas dire que tous obtiendront le salut "
      ça c’est le point de vue des protestants
      ne parlez donc pas au nom du christianisme : les catholiques ne sont pas d’accord smiley smiley


    • Pascal L 1er juin 2017 17:58

      @gaijin
      Ben non, je suis catholique et je ne me sens pas mal à l’aise dans cette Eglise. Ce point de vue sur le salut est également partagé par les prêtres de mon secteur paroissial. Je pense que vous faite référence à une Eglise Catholique qui n’existe presque plus. J’en discutais récemment avec mes parents qui avaient effectivement connu un autre discours dans leur jeunesse. On leur promettait l’enfer à tout bout de champ. A cette époque là, l’Esprit Saint était peu présent dans cette Eglise Catholique et tout se faisait par la volonté des hommes. Pourtant, Marthe Robin avait déjà tout écrit mais ses écrits étaient encore trop confidentiels. Depuis ma jeunesse, j’ai vu un double mouvement dans l’Eglise. L’Eglise qu’avait connu mes parents a progressivement disparu et c’est encore à cette Eglise là que font référence ceux qui déplorent la diminution de la fréquentation des églises. A Côté de cette Eglise mourante, j’ai vu naître une autre Eglise, plus dynamique, qui fait totalement confiance à l’Esprit Saint. Cette nouvelle Eglise voit revenir des personnes qui avaient quitté l’ancienne Eglise et les demandes de baptême sont nombreuses. l’effusion de l’Esprit-Saint est devenu une pratique courante et les églises sont de plus en plus ouvertes à des moments de prière. Cette Eglise là se trouve encore confinée à des zones limitées, principalement dans quelques grandes villes et dans leur banlieue, mais le mouvement progresse. On en reconnaît facilement les paroisses, elles débordent de monde et les jeunes y sont nombreux.


    • gaijin gaijin 1er juin 2017 19:33

      @Pascal L
      " Ce point de vue sur le salut est également partagé par les prêtres de mon secteur paroissial. Je pense que vous faite référence à une Eglise Catholique qui n’existe presque plus. « 
      oui en effet ( je rajeunit pas smiley )
      l’église a perdu ce qui faisait son sens en sacrifiant a la mode du progressisme qui a envahit le monde sans que personne se pose la question de ses fondements ( saint simon, auguste conte et cie ) ce qui est nouveau n’est pourtant pas toujours un progrès a moins de définir un progrès vers quoi.
      n’étant pas religieux je ne discuterai pas de la réalité du salut mais des conséquences des points de vue dans la société : le salut par les oeuvres des anciens catholiques au delà des dérives qu’il a engendré tendait a créer de la solidarité entre les gens. le rejet de cette notion ( qui fut une des bases de la réforme au profit d’une idée ou la grace est donnée par dieu de manière inconnaissable ) conduit aux dérives du monde anglosaxon que nous constatons et a des notions comme la destinée manifeste. en résumé peut importe ce que je fais c’est dieu qui fait mon salut et non pas moi ( il y a ici une perte de la responsabilité individuelle ) et s’il m’est donné le pouvoir de massacrer les autres et que dieu ne m’en empêche pas c’est que c’était ma destinée manifeste ( argument avancé pour justifier le massacre des amérindiens mais encore d’actualité même s’il n’est plus servit aussi brutalement )
      observez bien comment les idées découlent les unes des autres a partir du changement de la doctrine ................
      autres points importants de la réforme : la levée de l’interdiction de l’usure de l’argent et la supression du culte des saints ( qui assurait une 50 aine de jours chomés par ans avant l’invention des congés payés .... )

      un conseil ne vous hâtez pas de » progresser "


    • Pascal L 2 juin 2017 12:01

      @gaijin
      En fait, il n’y a pas eu de régression dans l’Eglise. Le salut par les œuvres est remplacé par le salut par amour. Cela signifie simplement que l’amour est plus fort que la morale. Réduire une religion à une morale est très régressif. Par amour, vous pouvez faire beaucoup plus qu’avec une morale. Nous seulement, vous respectez les autres, mais en plus vous essayez de leur faire du bien. Il s’agit bien d’une transformation de l’Eglise sous l’influence de l’Esprit Saint.

      Les dérives du monde anglo-saxon ne sont pas une dérive chrétienne, mais une montée d’un laïcisme. Lorsque l’on se préfère aux autres, c’est ce qui arrive. Il n’est d’ailleurs pas demander de préférer les autres, mais d’aimer les autres comme soi-mêmes. Ceux qui aujourd’hui lancent des bombes sur la Syrie ne sont pas des Chrétiens, mais des athées qui veulent exploiter le sentiment de soumission des Musulmans.

    • gaijin gaijin 3 juin 2017 07:48

      @Pascal L
      «  Ceux qui aujourd’hui lancent des bombes sur la Syrie ne sont pas des Chrétiens, »
      je suis assez de votre point de vue mais naturellement pas eux .........


    • Pascal L 3 juin 2017 08:39

      @gaijin
      Pour être Chrétien, il ne suffit pas d’être baptisés, il faut aussi faire tout ce que l’on peut pour suivre l’enseignement du Christ. Ce n’est pas facile et personne ne peut se vanter de le suivre jusqu’au bout, mais lancer des bombes est franchement contraire à cet enseignement. 


      De tout temps, le message de salut du Christ a été utilisé par des hommes qui ne le suivait pas pour essayer de justifier une forme de prise de pouvoir, mais il n’y a rien dans les Evangiles qui permette de faire cela. L’idée du salut est très puissante et peut être utilisée pour asservir l’homme, mais le salut tel qu’il est proposé par le Christ est de nature spirituelle et ne peut asservir. Aussi, cette idée est déformée en rendant ce salut plus terrestre, ce qui permet de justifier de se débarrasser de tous ceux qui empêchent ce salut. Il suffit pourtant de comparer l’original aux nombreuses copies, mais peu le font.

  • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 31 mai 2017 13:39
    J’observe quand même que fort heureusement semble terminé le temps où Agoravox entretenait des liens étroits avec la secte anthroposophe smiley

    Quand Moorkens finançait et Martin-Lagardette bannissait qui il voulait, cet article n’aurait jamais passé la modération ..

  • lloreen 31 mai 2017 13:53

    Si je puis me permettre, je soulignerai encore que l’école n’a jamais été obligatoire, contrairement à la propagande scolaire. Seule l’instruction l’est.


  • benalgue 31 mai 2017 14:27

    bonjour,
    à l’auteur
    vous pouvez penser ce que vous voulez de l’école steiner mais comparée à l’école publique y a pas photo.....
    mon fils a passé une grande partie de sa scolarité à l’école steiner de strasbourg et qui plus est dans la plus mauvaise classe de l’école.....lorsque je l’ai mis dans le publique au collège en 4ème j’avais bien peur qu’il soit en retard pour tout mais au contraire il a obtenu un 15 de moyenne générale et cela sans jamais travailler à la maison.(il ne faisait pas ses devoirs)......cela a durer jusqu’en première S. là effectivement cela se complique peut être pas en terme de difficulté réelle mais un rythme de travail peut être trop exigeant pour un fainéant. (i a tout de même un 11 de moyenne générale) l’année prochaine il sera content de quitter le lycée qu’il considère comme une prison souvent une perte de temps avec des profs souvent incompétent et imbus d’eux même.
    la plus part des enfants de l’école steiner s’en sortent très bien lorsqu’ils rejoignent l’école publique sauf naturellement ceux qui auraient de toute façon échoués car pas fait pour les études ou la discipline.
    ma conclusion est que le niveau des enfants de l’école publique est au ras des pâquerettes et que beaucoup de ceux qui réussissent leur études apprennent docilement leurs leçons par cœur et bossent beaucoup chez eux......mon fils travaille peu à la maison il estime que si un cours est bien fait il n’y a pas de raison de le réétudier chez lui. jusqu’à la seconde cela marchait il trouvait même que les professeur rabâchaient pour que les enfants les plus en difficulté puissent suivre. en 1ere s une grosse sélection a été opéré et le nombre de connaissances à ingurgiter est à la limite de l’indigeste.
    pour ce qui est des grigris des religions des vaccins de le l’antropomachin je ne m’en suis jamais soucié. je peux vous dire que mon fils qui connaît les deux écoles sait qu’il a été très chanceux de passer un grande partie de sa scolarité dans une école steiner.


    • astus astus 31 mai 2017 15:19
      Voici un lien sur la pédagogie citée dans cet article afin de savoir un peu de quoi il est question : 


    • Alren Alren 31 mai 2017 16:55

      @benalgue

      Visiblement votre fils n’a pas un « profil standard » et pouvait « suivre » sans travailler au collège unique destiné par Haby, créateur du collège unique sous Giscard, à l’heure où une petite minorité d’une classe d’âge obtenait le bac, à satisfaire les parents et grands-parents qui pouvait annoncer fièrement que leurs enfants ou petits-enfants étaient élèves du secondaire.

      Les programmes furent évidemment remaniés du primaire à la classe de troisième avec une exigence de niveau fortement abaissée, par pure démagogie et pour donner à la fin du cycle un diplôme, le brevet des collèges, à la quasi-totalité des élèves après la suppression du Certificat d’études.

      Naturellement, la classe de seconde restée plus élitiste était un choc même pour les bien-doués qui avaient perdu l’habitude de travailler pour réussir.
      On a donc « adouci » le choc inévitable en reportant à la première, après une année « d’adaptation au lycée », des apprentissages « pointus » (trop pointus à mon sens en mathématiques.)

      Le mouvement s’est poursuivi jusqu’à la terminale et bientôt ce sera à la première année de fac de mentir aux étudiants sur leur niveau : ne déplore déjà pas tant que beaucoup d’entre eux abandonnent les études à ce moment-là ?

      Il n’est pas étonnant que votre fils ait préféré une petite structure où il était connu personnellement et « réussissait », à un grand machin où il restait anonyme aux yeux de la plupart des adultes.
      Que dire de la sensation de froideur et d’indifférence des enseignants ressenties dans des universités de 30 000 étudiants surtout par ceux qui n’ont connu que des petites structures ? Et dans les amphis de 500, 1000 auditeurs en compétition, quelle inconfort moral !

      Cela ne signifie pas que l’école Steiner ait un enseignement supérieur au traditionnel de l’EN.


    • pipiou 31 mai 2017 20:51

      @benalgue

      A part votre « sentiment personnel » vous n’avez pas quelque chose de plus convaincant ?

      A votre avis quelle est la proportion « d’enfants des quartiers » et d’immigrés dans votre école et quelle proportion dans l’école publique ?

      Parce que vos raisonnement simpliste sur l’école ça reflète une mentalité un peu élitiste.

      Et à l’école publique, comme ailleurs, il y a des enfants qui apprendraient sans problème même si il y avait une chèvre à la place du professeur. Ces enfants n’ont pas spécialement besoin d’école jusqu’à la seconde.
      D’ailleurs j’ai connu quelques personnes qui mettaient leurs enfants dans des écoles « new-âge » jusqu’en seconde et puis revenaient au classique en 1ere , parce que là ça devient sérieux.
      Alors franchement l’exemple de votre fils ...


    • AubedeMinuit AubedeMinuit 1er juin 2017 10:33

      @pipiou
      L’école Steiner est chère, mais si l’on va dans le privé (encore plus dans le hors contrat), il ne faut pas s’en étonner. Mais, cela pose le problème que tout le monde ne peut pas y aller comme vous le notez. Après, il faut bien reconnaître que c’est une sélection par l’argent, les parents d’élèves font volontairement le choix de les mettre dans un système élitiste (pour le meileur et pour le pire).


  • Martin 412 31 mai 2017 16:13

    Je trouve dommage que cet article ne se base que sur un cas particulier pour juger toute une pédagogie et des centaines d’établissements scolaires. J’ai moi même été scolarisé dans une école waldorf le plus gros de ma scolarité et n’ai pas vécu ce lavage de cerveau dont vous parlez. Bien sur, il y a un côté spirituel, presque animiste, mais nous n’avons jamais été bassiné avec ça en tant qu’élèves. Il n y avait pas non plus de « beaux » célèstes et de « laids » terriens. Aussi, lorsque j’ai rejoint l’école publique pour passer mon bac, j’ai vécu tout l’inverse de ce qui est décrit dans cet article, c’est à dire que j’ai eu l’impression que soudain on ne me demandais plus de refléchir mais d’appliquer une méthode, souvent assez bêtement. Je ne dis pas qu il n’y a pas quelques allumés dans ces écoles, mais je trouve votre article un peu léger, alarmiste et beaucoup trop généralisateur. Aussi, il y aurait beaucoup à redire sur l’école républicaine . Je trouve que la france est vraiment rétrograde au niveau de l’éducation (et de beaucoup d’autres choses) par rapport à certains de nos voisins européens.


    • AubedeMinuit AubedeMinuit 1er juin 2017 10:41

      @Martin 412
      Vous faites exactement la même chose que moi : vous apportez votre témoignage. Tant mieux si vous en gardez un bon souvenir !
      Je ne suis pas du tout d’accord avec vous sur la « méthode » : mes neveux ne faisaient que bêtement répliquer. Parfois, ça virait au ridicule : je me souviens d’une crise de nerf parce qu’ils ne pouvaient pas finir de colorier leurs dessins, parce qu’ils n’avaient pas « la bonne couleur ». Impossible de les convaincre d’utiliser un autre feutre, car c’était contraire à ce qu’on leur disait à l’école ! Franchement à 6 ans, un enfant qui dessine bien mais qui fait les arbres roses ou l’eau jaune, ça me choque pas. Au contraire, ils explorent !


  • owen meany 31 mai 2017 16:27

    Bonjour le prosyletisme de l’auteur.

    .
    Premier post, premier texte, aucune information sur l’auteur, l’école de Steiner-Waldorf se trouve imprécisément « à l’Est de la France ».

    Alors voilà, on propose une pédagogie différente selon que l’enfant est beau ou qu’il est laid. Mais bien sûr ! 
    Sinon : La méthode Steiner, c’est 50% de morpho-psychologie, 50% de méthode Coué. Voilà le programme, vite torché, pas besoin de regarder plus loin.

    Bon, peut-être que ses deux neveux ont raté le retour en école ordinaire. Cela est possible. Peut-être aussi qu’il raconte des bobards. Tout est possible. N’oubliez pas de faire circuler le texte SVP.

    J’ai des amis qui ont trois filles, elles font fait toute la scolarité en école Steiner-Waldorf, l’une a fait HEC, les deux autres ont des DESS. Je n’ai pas entendu qu’elles aient été orientées du côté des belles ou des moches, mais qu’on cherche à développer la créativité.
    Ces gens là ont l’air un peu comme tout le monde. La vidéo montre évidemment les réussites, pas les ratages, ils n’ont cependant pas l’air mystiques ni fanatiques.

    Donc franchement léger, le texte. C’est bien de dénoncer, mais il faut argumenter, ou témoigner mais il faut prouver, ou laisser au moins des indices.

    Pour les vaccins, je ne veux pas relancer la polémique, mais juste constater que les vaccins obligatoires sont très variables selon les pays d’Europe. La médecine n’est donc pas une science si exacte que cela, sinon elle aurait dû aboutir à des mêmes préconisations dans les pays.
     

    • AubedeMinuit AubedeMinuit 1er juin 2017 10:48

      @owen meany
      Je répète ce que j’ai déjà en commentaire :
      Vous faites la même chose que moi : vous témoignez de votre expérience, tant mieux pour les filles de vos amis.
      Sur les vaccins vous parlez de science. Problème, ce n’est pas ce discours là qu’on entend dans l’école Steiner : les raisons sont mystiques (karma, esprit).

      Si vous n’êtes pas convaincu par ce que je dis, libre à vous ! Mais quand je vois la ministre de la culture qui est adapte de la pédagogie Steiner, et a priori de l’anthroposophie (l’idéologie générale de Rudolf Steiner), il y a de quoi s’inquiéter ! Ce n’est jamais direct, toujours sous-entendu. Ce n’est qu’à un stade avancé (quand vous êtes déjà dans le système Steiner) qu’on commence à appeler un chat, un chat ! Et qu’on vous parle de réincarnation etc.


    • owen meany 1er juin 2017 15:49

      @AubedeMinuit

      L’expérience que j’ai relatée ne vaut pas plus que la vôtre : les parents des 3 filles sont eux mêmes diplômés de 3ème cycle, il y a peut-être donc simple reproduction sociale, et pour vos deux neveux, c’est peut-être le décès de leur mère qui a bloqué leur développement scolaire.

      Il y a des expériences vécues positives racontées ici, sans chercher à imposer l’exclusivité de l’anthroposophie. L’exemple cité par les amis d’arthès est plein de bon sens pour les deux fils : du pragmatisme et de la relativité. 

      Regardez maintenant ceux qui se méfient Steiner : ils dénoncent ceux qui lui prêtent l’oreille comme des cinglés, ou qui ont des problèmes d’hormones, dénoncent le nazisme et l’écofascisme qui sous tendrait cette philosophie, ils donnent autorité à des sites proclamés anti charlatans. 

      Où sont les sectaires et où sont les tolérants ?

      R Steiner a produit 40 volumes, 354 livres. C’est un philosophe, qui a voulu produire une pensée globale et systémique, avec des applications en diverses sciences et techniques. On est autour des années 1900 : les romans de Jules Vernes viennent de sortir, Georges Méliès réalise ses films magiques, Auguste Piccard se prépare à monter à 16 km d’altitude avec un simple ballon avant d’envoyer son fils 11 km sous l’eau, on découvre l’Egyptologie et les Indes. C’était une époque d’inventions, de découvertes, d’explorations de nouveaux mondes, physiques et mentaux. De l’audace et de l’enthousiasme.

      Il y a à boire à manger dans les ouvrages de Steiner. Après, c’est le filtre du temps qui garde et met de côté. 

      Je n’ai pas d’expérience directe avec la pédagogie de Steiner Warldorf. J’ignore s’ils sont devenus doctrinaires ou s’ils utilisent les concepts comme moyens d’éveil et d’apprentissage des élèves. 

      Mais l’EN par contre manque cruellement d’audace pédagogique. Diverses méthodes ont gravité autour : les compagnons du Tour de France, Steiner Warldorf, Maria Montessori, Caleb Gattegno, Célestin Freinet, et au moins de dizaines d’autres qui ont été expérimentées, mais jamais évaluées ni implémentées. C’est la lente entropie des connaissances qui continue, un Titanic qui s’enfonce.

      Je ne pense donc pas que la campagne contre Françoise Nyssen ( gestionnaire : du plomb dans la tête, d’édition : esprit ouvert), soit opportune.

      Sur le versant agricole que je connais mieux, il y a la biodynamie, avec un moins les fumures et composts, les cycles de Lune, les rotations, la prophylaxie. Il y a eu continuum : l’agriculture organique, l’agriculture naturelle puis la permaculture. L’agriculture chimique a été une réponse de court terme à l’explosion démographique, épuisant les ressources et substituant à l’idée de biotope, l’idée de la terre (le sol) comme simple matériau inerte. Heureusement que la biodynamie est restée présente, en veille, maintenant l’idée que le sol est vivant avec le paradigme permettant de le penser. 

       


  • lloreen 31 mai 2017 16:51

    Les gens qui ont fait le choix d’offrir un circuit différent du parcours scolaire généralement emprunté ont le mérite d’avoir une certaine ouverture d’esprit et le fait de les cataloguer cette école comme pouvant engendrer des « dérives » et vouloir « prévenir les gens de ces dérives » démontrent un sectarisme primaire.

    Je ne sais pas quelle est votre légitimité pour vouloir imposer à des parents de vacciner leurs enfants, surtout lorsque des médecins se posent des questions quant à la dangerosité des vaccins.
    https://www.youtube.com/watch?v=02ygkZqPXi4

    Comment expliquer aussi que le formaldéhyde soit interdit dans les jouets-ce qui est la moindre des choses...-mais qu’il soit autorisé dans les vaccins ?
    http://www.sante-nutrition.org/formaldehyde-interdit-jouets-autorise-vaccins/

    En ce qui me concerne, je ne suis pas médecin, mais je suis libre tout court. A partir du moment où personne ne peut affirmer avec certitude que les vaccins sont inoffensifs et que de plus en plus de voix s’élèvent pour dénoncer des problèmes survenus après la vaccination, la moindre des choses est de prendre ces faits en considération.
    Personne ne peut obliger un autre à faire quelque chose qu’il ne veut pas.
    Quand on sait que dans le monde industriel tel qu’il existe actuellement la santé a été transformée en business de la maladie pour enrichir le cartel pharmaceutique, on ne peut que se distancer de ceux qui prétendent régenter la vie des autres et décider à leur place.

     


  • Tribidule Tribidule 31 mai 2017 17:31

    Un article que la bande à Steiner ne veut pas voir ni connaitre
    Où est-il le bon temps où ses adeptes faisaient la loi ici en prétendant donner des leçons de déontologies
    Depuis on cherche à dissimuler les théories plus que scabreuses de Steiner sur la supériorité des scandinaves blonds sur les « autres races »
    Il faut aussi connaitre tous tentacules de la Pieuvre anthroposophe dans le monde économique du prétendu BIO de l’antivaccinisme et de la Psycholgie considérée comme une épicerie exotique


  •  C BARRATIER C BARRATIER 31 mai 2017 20:54

    Merci pour ce bon article
    J’avais pioché la question scolaire avec l’approche de l’école privée de RAHBI, fonctionnant sur la base de la relation gourou _ fournisseur de travail ou d’argent.

    En table alphabétique des news :

    cOLIBRIS, Rahbi, secte, cousinage STEINER http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=280

    • AubedeMinuit AubedeMinuit 1er juin 2017 11:17

      @C BARRATIER
      J’ai lu vos articles. Vous mettez le doigt sur d’autres aspects dont je n’ai pas parlé, faute de les connaître aussi bien.
      Vous pointez en plus de la pédagogie, les anthroposophes sont aussi très actifs dans le reste de la société, au niveau alimentation beaucoup. La cantine de l’école était « biodynamique » : au début je croyais qu’il s’agissait d’une cantine bio (point positif), après je me suis rendue compte que ça allait beaucoup plus loin. Il y a tout une mythologie sur l’importance des astres pour la culture des légumes (à la limite, la lune, je veux bien, mais Mars et Jupiter ??). Le plus surprenant, c’était les conversation sur la « dynamisation » de l’eau et du compost, dans le petit potager qui faisait partie des activités périscolaires. Il s’agit de remuer un certain nombre de fois l’eau et le fumier dans un sens puis dans l’autre pour lui donner de l’énergie !
      Pour justifier tout ça, les parents d’élèves étaient fortement incités à s’inscire au magazine Kaizen fait par Pierre Rabhi et les colibris (à la biocoop aussi, on pouvait se procurer le magazine) !


  • xana 31 mai 2017 21:26

    On croirait lire un reportage de CNN sur la Russie ...


  • Gavroche 31 mai 2017 21:28

    Ma petite voisine a fait deux années d’école Steiner à 3 et 4 ans. cause carte scolaire imposant une école pas pratique pour la déposer car éloignée du lieu de travail des parents ; Parents enseignants à l’EN.


    En octobre dernier , à 5 ans elle entre en maternelle, les enseignants éberlués : elle sait lire écrire et compter, la seule de sa classe..
     Quand au vocabulaire, il est digne d’un adulte.
    Elle fait du cirque, du théâtre, de la danse classique ; du chant, de l’aquarelle, apprend le piano, la guitare.
    Les vacances scolaires sont toutes consacrées aux voyages avec ses deux parents enseignants.

    Peut-être un cas ? en tout cas il est réel.

    Pour le reste , ignorant tout du sujet, je n’en dirai pas plus.

    • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 31 mai 2017 23:16
      @ sampi

      Faut dire qu’une petite toulousaine au milieu des corses fait vite figure de surdouée smiley smiley

    • xana 31 mai 2017 23:29

      @Sharpshooter - Snoopy86

      Pauvre con


    • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 1er juin 2017 09:21

      Gavroche 31 mai 21:28

      "

      Parents enseignants à l’EN.


      En octobre dernier , à 5 ans elle entre en maternelle, les enseignants éberlués : elle sait lire écrire et compter, la seule de sa classe..
       Quand au vocabulaire, il est digne d’un adulte.
      Elle fait du cirque, du théâtre, de la danse classique ; du chant, de l’aquarelle, apprend le piano, la guitare.
      "
      °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

      @Gavroche

      je n’ai pas l’impression que vous vous êtes relu ; avec une oreille critique s’entend !
      Vous vous seriez alors interrogé sur l’apport des parents par rapport à celui de l’école : ici pourtant évident : l’école jouant probablement surtout un rôle de gardiennage intelligent ?

      Sujet très intéressant & complexe que celui de « l’éducation » des enfants !

      Enfant surdoué*, j’ai pratiqué -à mon corps défendant- l’école de la rue dans les années fin40/début50 dans un quartier marseillais -les Carmes- formatrice exceptionnelle de futurs gangsters, dont mon ami d’alors : Lucien Sarti, tueur à gages (JFK) et trafiquant de drogue international, bien connu, est un excellent exemple !

      Puisque ici on parle de Steiner, « inspiré » par un certain hindouisme, mes commentaires & articles sur la MIA* apporteraient beaucoup à une réflexion approfondie sur le sujet !

      Il en est de même pour mes commentaires & articles sur l’occultisme* !

      Ok ?

      Merci

      MIA = Métaphysique Indienne Antique

      *sur Ago.tv



    • damocles damocles 1er juin 2017 09:36

      @Sharpshooter - Snoopy86


      vous confondez avec les jeunes bretons....c’ est FERRAND QUI L’ A DIT , lui il n ’est pas con puisqu’il est ministre de MACRON 

    • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 26 mars 2018 22:31

      @Gavroche
      Voilà qui est très surprenant ! Selon la pédagogie de Steiner, les enfants ne doivent pas être confrontés aux apprentissages de la lecture, écriture et aux mathématiques avant l’âge de 7 ans. Par contre, elle pouvait chanter, dessiner, peindre, sculpter, connaître des techniques diverses d’art plastique, jouer d’un instrument de musique, faire du théâtre et du cirque. Je suppose que les parents sont passés par là et peut-être même en désaccord avec les enseignants.

      Habituellement, on constate dans ces écoles un niveau parfois équivalent, le plus souvent un léger retard ou parfois des trous énormes dans des matières à peine abordées. Ce qui est grave, c’est l’absence notable d’esprit critique, l’embrigadement et les fausses réponses mystiques contraires aux connaissances scientifiques actuelles.


  • lloreen 31 mai 2017 21:40

    Personne n’a mentionné que la plupart des enfants n’aimaient pas l’école. Et pourtant la plupart des parents y expédient leurs enfants comme un paquet à la poste. La dame professeur à laquelle je fais référence m’a rapporté qu’une maman d’élève de sixième lui avait demandé un soir de rencontre avec les professeurs s’il serait possible qu’elle garde sa fille une heure supplémentaire le soir contre paiement parce qu’elle devait faire ses courses...


    • AubedeMinuit AubedeMinuit 1er juin 2017 11:21

      @lloreen
      Quel rapport avec le sujet ?
      Quand les professeurs n’annulaient pas les cours au dernier moment, effectivement, l’école Steiner fait aussi garderie (ce qu’il faut reconnaître est bien pratique), mais ça c’est surtout grâce aux parents d’élèves qui ont le temps et qui aident aussi beaucoup !


    • lloreen 1er juin 2017 11:31

      @AubedeMinuit
      « Quel rapport avec le sujet ? »
      Celui-ci :
      Au fur et à mesure, vous vous rendez compte que vous n’êtes pas dans une école « normale »


    • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 26 mars 2018 22:43

      @lloreen
      Les enfants aiment l’école, sauf cas particuliers de parents stressés ou de mésentente entre la famille et l’enseignant, de problèmes familiaux, de difficultés particulières non diagnostiquées etc... mais il n’est pas normal que les enfants traînent les pieds pour aller à l’école. La première séparation de l’entrée en maternelle peut être difficile, mais cela ne dure pas. Ancienne institutrice de l’école publique, j’ai toujours eu pour principe que les élèves devaient être heureux à l’école, en particulier dans leur classe. Toute mon organisation se faisait à partir de cette base.


  • xana 31 mai 2017 22:32

    AubedeMinuit semble avoir un gros compte à régler avec Steiner et les écoles qui portent ce nom.

    Cet « article » ressemble plus à un réquisitoire qu’à une analyse objective ou à une réflexion équilibrée. Une longue suite d’accusations graves sans aucun commencement de preuve. La méthode des médias mainstream pour lyncher quiconque ne pense pas comme il faut.

    Il y a certainement beaucoup à dire sur R.Steiner et sur ses conceptions parfois assez bizzares, qu’il convient pourtant de replacer dans son contexte temporel. Ce n’est pas mon propos.

    Concernant les écoles Steiner, il y a aussi pas mal de choses à dire. Ce sont des écoles privées, ce qui en fait des écoles élitistes parce que beaucoup de parents ne peuvent pas offrir ce genre d’école à leurs enfants. Mais dans d’autres pays, où l’école publique est moins jacobine qu’en France, on ne trouve pas cet aspect élitiste.

    Les autres écoles privées qui existent en France sont tout aussi élitistes et la plupart sont des entreprises à but lucratif, qu’elles en conviennent ou non. Ce n’est pas le cas des écoles Steiner dont le personnel est largement sous-payé, surtout quand on tient compte de la disponibilité qui lui est demandée. Les parents sont très sollicités, il n’y a pas de place ici pour les parents absentéistes si fréquents dans l’école publique. C’est assez lourd mais ce sont forcément des gens qui s’impliquent réellement dans l’éducation de leurs enfants. Cela explique sans doute en grande partie pourquoi les enfants se sentent bien dans une école Steiner et réussissent mieux que les autres (mais pas nécessairement sur le plan financier, plutôt pour l’équilibre entre leur personnalité et leurs activités d’adultes). En ce sens cette école est une réussite.

    L’aspect « secte » ? Il est demandé aux parents de ne pas rejeter totalement une certaine « religiosité » pour que leur enfant soit admis. Cependant je n’ai connu aucun cas d’embrigadement, au contraire beaucoup de respect pour les convictions des parents quelles qu’elles soient.

    L’école Steiner à ma connaissance laisse les parents libres de décider en ce qui concerne les vaccinations. Elle n’y contraint pas mais ne les interdit pas non plus. Il est vrai que dans certains pays où se trouvent des écoles Steiner ces vaccinations ne sont pas obligatoires, ce qui leur donne une vision plus large que le petit monde Franco-Français où végète l’Education Nationale. L’influence germanique y est d’ailleurs assez sensible, mais bon, je ne suis pas germanophobe comme l’était ma grand-mère.

    J’ai connu des parents d’élèves insatisfaits qui ont retiré leurs enfants après un séjour en école Steiner, mais la plupart sont plutôt enthousiastes malgré l’effort financier nécessaire et la disponibilité que cela demande. Les anciens élèves y mettent leurs propres enfants.

    Je pense que cela démontre que ces écoles sont une réussite. C’est peut-être aussi pour cela qu’elles suscitent une opposition aussi haineuse de la part des gens sectaires.

    Jean Xana


    • AubedeMinuit AubedeMinuit 1er juin 2017 11:36

      @xana
      Vous êtes dans le discours classique des adeptes de Steiner :
      -les « bizarreries » de Steiner, il faut les replace dans leur contexte, vous ne connaissez pas assez etc => disqualifier les gens qui ne sont pas d’accord avec vous parce qu’ils ne savent pas
      -l’aspect élitiste vient aussi du fait que les écoles Steiner sont hors contrat, il faut donc tout payer. Et pourquoi elles sont hors contrat , Parce que quand on s’intéresse de près au sujet, on se rend compte que l’éducation nationale considère que ces écoles ne donnent pas les bases suffisantes aux enfants (et c’est bien pour ça que j’ai écrit ce témoignage : pour que Françoise Nyssen ne cherche pas à influencer cette situation)
      -parents et professeurs très sollicités : effectivement des parents deviennent quasiment des employés bénévoles vu le temps qu’ils y passent. J’ai vu l’un des professeurs de mes neveux complètement exténué, à la limite du burnout, sans que personne semble s’inquiéter.
      - « religiosité » vous dîtes ? On vous présente la chose comme une sorte de « spiritualité laïque » et au bout de quelques mois vous vous rendez compte que vos enfants chantent des comptines qui mêlangent passages bibliques et hindouisme/bouddhisme. Et progressivement, les parents sont invités à participer à des conférences, en plus des conversations parfois surréalistes que vous avez avec les parents déjà convaincus.
      -vaccination : si vous avez des raisons pratiques, scientifiques, ça se discute, mais quand quelqu’un vous explique que cela va nuire à l’esprit de votre nièce, on est dans le mystique.
      -les anciens élèves mettent leurs propres enfants dans des écoles Steiner : c’est plutôt logique comme ça tout le monde pense de la même manière et les enfants ne sont pas confrontés au monde extérieur. Plutôt pratique pour éviter l’esprit critique !
      -je n’ai pas de « haine » pour les écoles Steiner, mais j’ai des craintes ! Un système qui avance caché, sans dire toutes les bases religio-mystiques qui se cachent derrière, ce n’est pas sain ! Les parents venus de l’extérieur ne choisissent pas en connaissance de cause !


  • Anna 31 mai 2017 23:32

    Bonsoir AubedeMinuit,

    merci pour cette réaction. Le sujet est en effet des plus sérieux, et plus on cherche sur l’anthroposophie, plus les doutes se lèvent sur un mouvement qui se base, depuis sa création, sur la dissimulation de ses véritables mobiles, lesquels ont parfois des relents assez nauséabonds.

    Voici ce qu’en dit le Cercle laïque pour la prévention du sectarisme
    http://actu-sectarisme.blogspot.fr/2017/04/une-actualisation-de-nos-recherches-sur.html

    Il est également édifiant de lire sur les liens entre l’anthroposophie et le nazisme, mais aussi avec l’ecofascisme, tel que décrit par cet historien américain à l’issue d’un travail universitaire très fouillé https://veritesteiner.wordpress.com/2015/11/04/anthroposophie-et-ecofascisme-parpeter-staudenmaier/


    • xana 1er juin 2017 00:02

      @Anna

      Il y a peut-être du vrai là-dedans.

      Mais ce qu’oublie le Cercle Laïque c’est qu’on peut en dire autant de chacune des religions officielles ou non, dont les membres utilisent et propagent des croyances sans que personne ne puisse affirmer la pureté désintéressée de leurs motivations...

      Quant aux relations avec le nazisme, avez-vous entendu parler de la position du Vatican sur le génocide serbe perpétré par les Croates (qui ont réussi à écoeurer les SS allemands) ?

      Allons donc. Malheureusement Steiner et ses successeurs n’étaient que des hommes et des femmes comme les autres. Ils ont certainement commis des erreurs et des fautes. Peut-être même y a t’il des pédophiles parmi les enseignants Steiner : L’Eglise catholique en est pleine, cela ne l’a pas fait interdire d’enseignement, que je sache !!!

      Je n’ai rien de particulier contre les catholiques, mais cela m’agace qu’on fasse deux poids et deux mesures.

      Jean Xana


    • AubedeMinuit AubedeMinuit 1er juin 2017 11:40

      @Anna
      Merci.
      @arthes et xana
      Typiques de la manière de faire des anthroposophes : on tourne en ridicule, en disant que tout est égal (alors que vous êtes vous-mêmes persuadés d’avoir plus raison que les autres)


Réagir