vendredi 28 juin 2019 - par hugo BOTOPO

Le MACHISME du Football ringardisé par les femmes de la Coupe du Monde

Les versions féminines de beaucoup de sports (tennis, arts martiaux, basket, handball, athlétisme, natation...) se développent sous la protection -parfois hautaine et dominatrice- des grands maîtres des versions originelles masculines. Dans le football, les machos expriment véhémentement leur rejet de l'humanisme par leur animalité de mâle dominant ! La Coupe du Monde de football féminin change heureusement la donne !

Les compétitions de foot féminin, ou plutôt de football normalisé pratiqué par des femmes, sans règlements ou caractéristiques spécifiques aux femmes par rapport aux hommes, n'attiraient qu'un nombre limité de spectateurs et les grandes compétitions n'étaient diffusées que sur des chaines subalternes comme France 4 (comme pour le rugby des moins de 20 ans récemment !).

La Coupe du Monde actuelle regroupant les meilleures équipes mondiales, est organisée par la France. Notre pays a proposé de grands stades sur Paris et la Province : le succès des réservations de places de spectateurs -plus de un million- et surtout la double diffusion par TF1, Canal +, et certaines de leurs filiales, est remarquable et dépasse toutes les prévisions. Les Audimats (toutes chaines confondues) atteignent 11 millions de téléspectateurs pour les matchs avec l'équipe de France ! Les scores de l'Audimat pour d'autres matchs restent très élevés. TF1 contrairement au dernier mondial masculin va faire des bénéfices et envisage même d'augmenter ses tarifs de publicité ! Naturellement pas un euro de ces suppléments de recettes seront versées aux différentes fédérations nationales, ni aux joueuses.

Que se passe-t-il donc en France et dans la planète foot ? Des sportives de haut niveau, pratiquent en amateur (certaines doivent excercer un travail en complément) ou en professionnelles faiblement rémunérées par rapport aux vedettes masculines médiatisées. Les rapports de revenus sont de l'ordre du centième, alors que pour le tennis, les primes de tournois internationaux sont de l'ordre de plusieurs dizièmes.

Le terrain, les règles, la durée du match, l'arbitrage sont identiques. La qualité du jeu, les dribbles, les techniques et tactiques sont comparbles. Les différences sont minimes, moins de brutalités chez les féminines, moins de roulades (quoique pour une brésilienne imitant Neymar !)) de simulacre de douleurs suivies de miraculeux rétablissements, plus d'élégance dans le jeu, plus de volonté de jouer et de se donner à fond pour son équipe : la plus grosse récompense n'est pas la prime de match mais le bonheur de la victoire. Donc encore du vrai sport, comme la grande majorité de français l'ont vécu dans leur jeunesse, certes à un niveau plus faible.

Et dans les tribunes comme derrière les écrans TV, des filles, des femmes et des hommes laissant au vestiaire leurs cris et vocalises machos et vulgaires, tous pour communier dans la beauté d'un sport bien joué et sincère. Pas de réflexions sur les bimbos, sur des objets sexuels jouant de leurs charmes, mais de l'admiration sur les qualités techniques, sur l'endurance physique, sur la beauté d'un sport bien joué ! Les footballeuses n'ont pas le physique d'une Nabilla ou d'une Kardashian siliconée, mais celui de femmes plus féminines que les mannequins, avec des jambes musclées et fines. Nos féminines sont des femmes à l'image des femmes françaises, courageuses et volontaires : de plus leur détermination et leurs qualités sportives en font des modèles accessibles à beaucoup de filles et même de garçons ! Les membres de groupements de supporters machos, violents et drogués aux boissons alcoolisées n'ont pas leur place : ils se sont éliminés eux-mêmes, refusant de supporter des gonzesses tapant dans la baballe ! Si les stades pouvaient s'en débarrasser, quel avenir radieux pour les amateurs de sports et la civilisation humaine.

Tous les publics des stades et les téléspectateurs sont fatigués des grandes vedettes masculines, enfants gâtés et capricieux, piliers de boites de nuit, dragueurs machos, parfois drogués pour tenir le coup et avec des salaires et revenus astronomiques, pour des prestations parfois bonnes, parfois modestes et rarement exceptionnelles : lorsqu'ils se "défoncent" en compétition internationnale c'est souvent pour faire monter leur cote sur le marché des transferts et des salaires.

 

Les femmes et les filles de la Coupe du Monde, dans uns saine pratique du sport ont plus fait que de grandes manifestations féministes pour la cause des femmes : les femmes sont des hommes comme les autres et avec un petit plus. Pour leur considération, pour avoir des salaires décents et normaux (pas ceux des stars du footbizz) il y a beaucoup à faire, mais les dirigeants seront obligés d'y remédier. Pour les jeunes, se retrouver sur les stades, filles et garçons dans l'exercice de leur sport favori, c'est promouvoir plus d'égalité et de respect loin des discours moralisateurs !

Merci les filles, merci les femmes pour les enchantements que vous nous donnez !



27 réactions


  • Francis, agnotologue JL 28 juin 2019 10:14

    ’’ Les femmes et les filles de la Coupe du Monde, dans uns saine pratique du sport ont plus fait que de grandes manifestations féministes pour la cause des femmes’’

     

     Je plussoie. Bravo les Bleues ; et les autres.

     

     « Le football est sûrement très bien pour les filles endurcies mais vraiment très peu indiqué pour les garçons délicats » (Oscar Wilde)

     

    N’en déplaise aux machos.


    • Francis, agnotologue JL 28 juin 2019 12:45

      @JL
       
       je note que les tennis-women ne font au maximum que trois sets contre cinq aux garçons.


    • Francis, agnotologue JL 28 juin 2019 18:50

      @JL
       
      Tennis ? Foot ? De de fait, les femmes ayant un rapport masse musculaire des jambes / poids total supérieur aux hommes il me semble qu’elles sont avantagées dans les sports qui font essentiellement appel aux jambes. En revanche pour le tennis, elles sont désavantagées par la longueur et la force des bras.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 28 juin 2019 19:02

      @JL

      Moi je dis qu’en sport en chambre elles ont une morphologie qui me convient.


    • Francis, agnotologue JL 28 juin 2019 19:06

      @Aita Pea Pea
       
      Aïe : dérapage non contrôlé ! Carton jaune !


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 28 juin 2019 19:14

      @JL

      Tout à fait contrôlé . Je demande le carton pas rouge sang .


    • izarn izarn 29 juin 2019 09:44

      @JL
      N’importe quoi ! Ca fait un siècle que les femmes font du sport, tous les sports, même l’escrime et les arts martiaux !
      C’est quoi ce bin’s débile feministe ?
      Il n’y a rien de féministe la dedans !
      Ha ben sur ; ça se fait pas en parallele avec la coupe des hommes, comme aux jeux olympiques et autres sports internationaux...
      Ca ferait trop de bordel, trop cher...Déjà ça coute un bras aux cons qui organisent ça avec l’argent du contribuable... Panem & circenses
      Va t’on arrêter de nous les casser menu avec ce pseudo féminisme à la Chiappa ?
      On peut pas regarder un match de filles, sans venir nous emmerder ?


  • Albert123 28 juin 2019 11:19

    On a compris, la femme est une blanche colombe merveilleuse et sans aucun défaut et l’homme un immonde pervers machiste responsable de toute la misère du monde.

    il fallait bien que le foot, objet médiocre et crétin qui excite le cortex ravagé des veaux, serve à quelque chose, c’est fait.

    merci aux ânes qui braient.


  • Julien30 Julien30 28 juin 2019 11:33

    Belle tartine de politiquement correct bien lénifiant, au passage bien misandre comme il faut, c’est tellement caricatural et neuneu que j’ai un doute, est-ce une parodie ?


  • Martin Gracusse 28 juin 2019 12:09

    « (...) les femmes sont des hommes comme les autres et avec un petit plus. »

    À l’auteur : quelle est la nature de ce petit plus ? Et pourquoi ce plus serait-il petit au lieu d’être grand ?


  • JC_Lavau JC_Lavau 28 juin 2019 12:19

    Ah ! La dictature de l’émotion, et le raisonnement par insultes ! Quel pied !


    • Xenozoid 28 juin 2019 18:15

      @damocles

      cela montre comment c’est plus facile de prendre des millions a des cons,egalité


  • rogal 28 juin 2019 14:50

    Football (au) masculin, football (au) féminin...Et quid du football LGBT ?

    Nous voilà en plein apartheid sportif.


  • lala rhetorique lala rhetorique 28 juin 2019 15:21

    Mouaih tant qu’on s’émerveille pour des gens, hommes ou femmes, qui tapent dans un ballon sur une pelouse, pendant qu’il y a dehors des sdf, des enfants qui crèvent de faim, des ogm qui tuent, etc... ben ça voudra dire que les peuples sont des moutons imbéciles et soumis et que les gouvernants peuvent en user et abuser sans problème !


    • baldis30 28 juin 2019 15:29

      @lala rhetorique

      il y a aussi bien des femmes du golfe qui aimeraient aussi jouer au foot ! voire simplement assister aux matches ...


  • baldis30 28 juin 2019 15:27

    à l’auteur,

     bonsoir,

     et je plussoie à votre article ... de plus un coup Politique de première grandeur dans la fourmilière machiste .. .

    Autant les événements semblables précédents n’eurent pas une grande répercussion autant celui-ci marque dans bien des pays ( hélas pas encore dans le golfe ...) !

     Sur le plan technique ... ce que font les femmes n’est guère différent de ce que font les hommes, à la rigueur près de la capacité physique ... quoique .. quoique ...

    Au fait.....contrairement aux opinions négatives exprimées sur votre article.... hier soir Beckham assistait au match Angleterre Norvège ...

    Une nuance de ma part : le niveau de l’arbitrage féminin n’a pas atteint encore le niveau suffisant parce qu’elles ne sont pas assez nombreuses d’une part, et que d’autre part elles n’ont que très peu d’équipes de haute valeur à arbitrer et dans une manifestation comme celle-ci cela se ressent ... il faudra un peu de temps pour cet aspect ( et pour les pays du golfe ... ? ) .

    par contre lorsque j’écris coup Politique de première grandeur pensez aussi banlieues ....


  • Fergus Fergus 28 juin 2019 19:14

    Bonsoir, Hugo

    Bravo pour cet excellent article dont je partage totalement le contenu. 


  • Allan Thompson Allan Thompson 28 juin 2019 20:57

    Moi ce que j’aime quand je mate un décolleté dans la rue, le métro ou dans un rade, c’est ce moment où juste après, la fille referme un peu sa veste ou remonte légèrement son débardeur. A ce moment précis, évidemment il est impératif, crucial, si elle te jette un regard (quel qu’il soit) de ne surtout pas baisser les yeux comme une fiotte.


  • Sozenz 28 juin 2019 22:16

    c est bien vous allez tous etre prêts pour les presidentielles de 2022 avec un femme . on vous l aura bien vendu progressivement ce feministe yang , même si on va vous refourger un plan merdique vu que c est une prédiction d attali .

    après ce n est pas le seul truc merdique qu on vous vend...

    et une cuillerée pour papa , et une louche pour maman !

    le sport feminin ça fait un moment que ça existe pourquoi cela devient il d une telle importance maintenant . ?


    • Fergus Fergus 29 juin 2019 09:09

      Bonjour, Sozenz

      « le sport feminin ça fait un moment que ça existe pourquoi cela devient il d une telle importance maintenant ? »

      Ne vous inquiétez pas, la Coupe du monde terminée, et d’ailleurs dès maintenant avec l’élimination de l’équipe de France, le bruit médiatique va retomber et les joueuses du championnat de France vont rejouer devant quelques centaines de spectateurs.

      Dommage, car les filles sont globalement plus sympathiques que les mecs car moins dévorées par leur ego  !


    • Sozenz 29 juin 2019 11:22

      @Fergus
      Dommage, car les filles sont globalement plus sympathiques que les mecs car moins dévorées par leur ego  !

      Vous rigolez là ?
      vous êtes un homme ou une femme ?
       je pense que vous vous faites des illusions sur les femmes .
      vous ne les connaissez pas du tout .


    • Fergus Fergus 29 juin 2019 14:43

      Bonjour, Sozenz

      J’observe simplement les comportements des unes et des autres à haut niveau. Et le fait est que les joueurs professionnels de haut niveau ont, pour la plupart, un ego surdimensionné que n’ont pas encore les filles ! 


    • Fergus Fergus 29 juin 2019 14:46

      Bonjour, San Jose

      En matière de « sottises », vous me devancez de cent  que dis-je ? de mille  coudées !  smiley

      Allez, deux liens pour situer mes rapports avec le football :

      Je hais le football ! (plus que jamais) (juin 2016)

      Mémoires d’un gardien de but ringard (avril 2009)


  • izarn izarn 29 juin 2019 09:33

    Pourquoi les mongoliens macronistes s’extasient sur le foot féminin ?

    Ca fait un siècle que les femmes font du sport :

    Escrime, Tennis, Voile, Hand Ball, Canoe, Triathlon, Ski, Rugby....Etc, Etc...

    Pourquoi pas le foot ?

    Blasphème chez les crétins mâles ?


  • jymb 29 juin 2019 16:47

    Le néant absolu du foot est désormais bien partagé entre hommes et femmes

    Extension du domaine du stupide absolu !

    Par ailleurs, on nous parle de canicule, d’annulation sanitaire du sport, restez chez vous, bougez le moins possible etc

    Oui mais..pas pour le foot, le vélo et autres aspirateurs supersoniques de fric et d’événements artificiels. La physiologie s’efface devant ce répugnant business

    Et il y a eu des débiles pour regarder !!!


Réagir