samedi 26 août - par Laurent Herblay

Natacha Polony dénonce les pompiers pyromanes de l’islamisme radical

Heureusement que nos intellectuels poussent la réflexion sur un drame comme les attentats islamistes. Après le livre de Todd, riche d’analyes intéressantes, et de bien d’autres critiquables, Natacha Polony a publié son livre sur le sujet, « Nous sommes la France  », un livre coup de gueule, mais qui est surtout une réflexion indispensable sur les racines de l’horreur et l’avenir de notre pays.

 

Quand les coupables ne seraient pas ceux qui ont tué
 
« Nous sommes la France  » comporte une vraie dimension pamphlétaire, d’une plume tout aussi vive que fine. Natacha Polony évoque les « spécialistes de l’infotainment dont la principale prise de risque consiste en général à moquer le FN ». Pour elle, Je suis Charlie a « enfermé la pensée et le réel (…) certains, par dogmatisme ou par opportunisme, se garderaient bien de contrarier quelque islamiste que ce soit (…) on a le doit, bien sûr, de ne pas partager l’humour satirique de Charb ou de Luz. On a même le droit d’être choqué par leurs dessins les plus provocateurs. Mais qu’ils aient été accusés d’islamophobie démontre combien les principes mêmes de toute discussion sont désormais viciés ». Elle dénonce le relativisme et les « oui, mais  » au sujet des dessins de Charlie.
 
Elle dénonce aussi le refus de voir le racisme qui se développe dans les banlieues ou de dire le motif religieux des terroristes et le cadeau « de laisser une fois de plus au FN le monopole des mots désignant le réel ». Elle rappelle que « des dessinateurs et des journalistes sont morts parce qu’ils prétendaient défendre leur droit à l’athéisme militant, bouffeur de curés et de fous de Dieu, mais c’est le laïcisme, idéologie ô combien dangereuse, qui constitue désormais un totalitarisme  » pour certains. C’est ainsi que Nicolas Gardère a soutenu dans Libération que « l’attentat contre Charlie Hebdo a la sale gueule de Renaud Camus, d’Eric Zemmour et de Marine Le Pen. Il a la sale gueule de leur victoire idéologique  », rendant la France responsable, comme le faisait Pétain après 1940.
 
Pour elle, le succès de Zemmour n’est qu’un symptôme et « l’inversion fascinante qui permet de transformer les premiers coupables (…) en victimes (…) a quelque chose de profondément choquant, pour ne pas dire abject ». Elle rappelle que Benoît Apparu disait le 12 janvier 2015 qu’il fallait en finir avec le totalitarisme laïciste quand Clémentine Autain voulait alors défiler « contre les attaques envers les musulmans » et Plenel voyait dans la marche du 11 janvier une marche contre le FN ! Pour Plenel, « la France s’inventerait des problèmes de revendications communautaires et se focaliserait sur la question de l’islam pour mieux masquer la question sociale et étouffer les revendications égalitaires de ses populations défavorisées. C’est pourtant tout l’inverse qui semble se dessiner  ». Mais « l’explication par la détresse sociale et la discrimination est trop mécanique pour ne pas être simpliste  ».
 
Elle critique la vision toddienne qui « consiste à dire que les musulmans, au nom de leurs origines ou de leur religion, ne pourraient se plier aux règles qui sont celles de la France et qu’il faudrait en changer ». Pour elle, « la République est prise en étau entre, d’une part, le libéralisme qui étend les droits individuels pour promouvoir un mode de vie dans lequel la possession et l’affichage d’objets permettent l’affirmation du moi et, d’autre part, un fondamentalisme dont l’ultime but est d’abolir ces droits individuels mais qui utilise les aspirations individualistes pour progresser dans une société dont il a compris les failles  » évoquant « les Territoires perdus de la République  », le livre de 2002 de Jean-Pierre Obin. Mais elle dénonce aussi chez Zemmour cette « critique (du libéralisme) qui le conduit à rejeter toutes les avancées permises par cette philosophie, de la laïcité à l’émancipation individuelle ».
 
Elle s’oppose à la vision d’une France raciste et d’une laïcité sectaire, qui exonérerait les musulmans de toute responsabilité, en en faisant les nouveaux damnés de la terre, sans tomber dans la guerre de religion à la Zemmour. Mieux, elle ne se contente pas de dénoncer certaines analyses et apporte une contribution fondamentale à l’analyse des racines du mal, sur laquelle je reviendrai dans le prochain papier.
 

 

Source : « Nous sommes la France  », Natacha Polony, Plon


42 réactions


  • Yvance77 Yvance77 26 août 10:05

    Au rythme où cela va, dans 20 ans dire le moindre mal au sujet de cette religion d’arriérés qu’est l’islam, ce sera comme avec la shoah ... tabou !


    Pour que la France ne devienne pas le Kosovo avec le remplacement qui est induit par l’islam qui est conquérant ... il faut faire face et ne plus accepter de regroupement familial et autres formes d’accueil sur les terres d’Europe.

    • karibo karibo 26 août 16:47

      @Yvance77
      Mais c ’est le cas depuis plus de 10 ans !!!

      Quant au regroupement familial, la + grosse konnerie avec donner aux banques l’ exclusivité de frapper monnaie, giscard me semble-t-il ...
      C’ EST TROP TARD !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Jonas 26 août 10:27

    "Pour Plenel, « la France s’inventerait des problèmes de revendications communautaires et se focaliserait sur la question de l’islam pour mieux masquer la question sociale et étouffer les revendications égalitaires de ses populations défavorisées. C’est pourtant tout l’inverse qui semble se dessiner ».’ 


    L’islamo-gauchiste Edwy Plenel est un soutien actif de Tariq Ramadan, militant politque antisioniste, et soutien de prédicateurs antisémites.
    Pour rappel, Tariq Ramadan qualifiait Charb d’avoir un « humour de lâche », et Oumma.com, le journal dans lequel publie Tariq Ramadan, a toujours condamné Charlie Hebdo car « cracher sur l’islam et les musulmans peut en effet rapporter gros. »
    Un bel hommage rendu aux dessinateurs, morts pour avoir voulu défendre la liberté d’expression.

    Tariq Ramadan prend la défense de prédicateurs antisémites, tels Safwat Al Hijazi, Youssef Al Qaradawi et Ahmed Al Masri qui appellent publiquement, devant des millions de téléspectateurs sur les chaînes de télévions arabes, à exterminer les juifs :

  • Jonas 26 août 10:28
    Vous voulez réellement connaître la vérité sur l’Islam ?
    Alors regardez et écoutez les prédicateurs et imams dans les plus grandes mosquées de France endoctriner des centaines de milliers de musulmans au fondamentalisme islamique misogyne, antioccidental, antichrétien et antisémite : http://islamineurope.unblog.fr/

    • Durand Durand 26 août 11:34

      @Jonas


      « regardez et écoutez les prédicateurs et imams dans les plus grandes mosquées de France endoctriner des centaines de milliers de musulmans au fondamentalisme islamique misogyne, antioccidental, antichrétien et antisémite »

      Les fondamentalismes sont par essence anti-tout ! Mais le fondamentalisme musulman actuel, financé et orienté dans la totalité de l’Oumma par le Qatar (qui soutient activement les Frères Musulmans...) est surtout anti-Catholiques et anti-Orthodoxes et donc anti-France et anti-Russie... Leur bête noire : la laïcité !

      On ne voit pas beaucoup d’attentats salafistes en Israël en se moment..., zavez remarqué ? Par contre Israël est en guerre contre les Musulmans qui combattent le salafiste wahhabite...

      Dans les faits, l’Islam salafiste est, pour l’instant, allié aux protestants et aux Juifs, contre les Catholiques et les orthodoxes. Et ce n’est pas une simple caricature !





    • Attilax Attilax 26 août 12:24

      @Durand

      Bien vu.


    • Jonas 27 août 01:28

      @Durand
      « l’Islam salafiste est, pour l’instant, allié aux protestants et aux Juifs »


      L’islam salafiste, c’est le retour aux salafs, au mode de vie rigoureux de la vie des compagnons du Prophète, qui étaient tous antisémites (les juifs pouvaient vivre, à condition de se soumettre à la capitation, payer un tribut aux musulmans), et qui n’avait aucun lien avec le protestantisme, né plusieurs siècles après le salafisme.

    • Durand Durand 27 août 19:53

      @Jonas


      « « La Voie Droite » est un des réseaux salafistes opérant sur toute la France, ils ne sont pas alliés aux juifs, ni aux protestants. »...


       Ça n’empêche pas Israël de soigner les tarés d’Al Nostra dans ses hôpitaux et de mener des opérations communes avec Daech contre l’armée syrienne... ! Et toujours aucun attentat salafiste en Israël !
      D’autre part, le salafisme est aujourd’hui financé par le Qatar, lui-même tenu à bout de bras par Washington, ce qui lui confère une connotation wahhabite sur le plan doctrinal et protestante sur le plan géostratégique.


       « L’islam salafiste, c’est le retour aux salafs, au mode de vie rigoureux de la vie des compagnons du Prophète, qui étaient tous antisémites (les juifs pouvaient vivre, à condition de se soumettre à la capitation, payer un tribut aux musulmans), et qui n’avait aucun lien avec le protestantisme, né plusieurs siècles après le salafisme. »

      C’est assez grossier de votre part de décaler le salafisme et le protetantisme dans un temps où ce dernier n’existait pas encore, pour contredire ce que j’avance !... Mais c’était bien d’essayer quand-même, même si vos méthodes trahissent vos penchants...

      De nos jours – et depuis longtemps – les Juifs et les Protestants sont au moins toujours daccord sur un point : le prêt à intérêt, les banques, la finance..., bref, l’asservissement du Monde par l’argent, corruption comprise.








    • Durand Durand 27 août 20:30

      @Jonas


       L’intérêt des Protestants et des Juifs, c’est d’empêcher toute alliance entre les Musulmans, les Catholiques et les Orthodoxes. Ils ont donc intérêt à cet Islam violent (que vous n’êtes pas le dernier à diaboliser...) et aux attentats puisqu’ils dissuadent les Catholiques et les Orthodoxes de toute entente avec les Musulmans et l’Islam tels qu’ils leur apparaissent aujourd’hui.

      Par voie de conséquence, il existe forcément une alliance de circonstance entre le Qatar, source du salafisme wahhabite actuel, Israël et Washington.







  • Durand Durand 26 août 10:37



     Rappel :

     Sur « Riposte Laïque » en novembre 2011.

     Ne vous en déplaise, Monsieur Moussaoui, on a le droit de caricaturer votre prophète :
    Lettre ouverte à Monsieur Mohammed Moussaoui, Président du CFCM





  • zygzornifle zygzornifle 26 août 11:32

    Elle est en pleine période de Polognysation passant de dénonciation en dénonciation comme une abeille de fleur en fleur ..... 


  • BA 26 août 12:33

    A propos de « la récupération d’Al-Andalus » :


    Al-Andalus, c’est le nom qu’avait toute l’Espagne musulmane (et pas seulement l’actuelle Andalousie).


    « La récupération d’Al-Andalus » au centre de la vidéo de revendication des attentats de Barcelone diffusée par l’Etat islamique.


    Ce 24 août, un nouveau clip vidéo de Da’esh consacré à la revendication des attentats de Barcelone a été diffusé par l’agence de presse de l’Etat islamique. Cette vidéo confirme le précédent article d’Alexandre del Valle, ainsi que plusieurs de ses écrits sur la place centrale de l’âge d’or d’Al-Andalus (en arabe toute l’Espagne musulmane, et pas seulement l’actuelle Andalousie).


    Dans cette nouvelle vidéo de revendication, très « civilisationnelle », Da’esh rappelle que le Califat islamique et le monde musulman en général entretiennent un contentieux historique, symbolique, religieux et géopolitique unique avec l’Espagne, « pays musulman » conquis et occupé « illégitimement » (au même titre qu’Israël) par des Infidèles, en l’occurrence les « croisés-inquisiteurs-chrétiens » héritiers de la Reconquista opérée par les fameux « rois catholiques » (reyes catolicos).


    A cette Reconquista, la mouvance islamiste mondiale - et pas seulement les terroristes -, a toujours opposé une « reconquête à rebours » de l’Espagne dont l’avènement marquerait celle de l’ensemble de l’Europe, à commencer par Rome, nom que Da’esh a récemment donné à sa dernière revue de propagande « Romiyya ».


    Pourquoi est-ce important de comprendre les représentations des jihadistes (et de la plupart des organisations et Etats islamiques) qui pleurent la « perte » de l’Andalousie depuis des siècles et qui ambitionnent par conséquent de la « récupérer » ?


    Car cela démontre la nature « civilisationnelle » de cette menace terroriste-salafiste, que certains « orientalistes » ou philosophes islamiquement corrects voudraient réduire à une réalité « nihiliste » (Olivier Roy, André Glucksman, etc) ou que l’on assimile à des groupes d’ignorants et de voyous qui n’auraient « rien à voir avec l’islam », alors que cette menace n’est que la face émergée d’un iceberg islamiste revanchard totalitaire et planétaire.


    En réalité, il convient de prendre très au sérieux ce mythe propagandiste qui suit de très près un attentat dont le but immédiat et médiatique est de « jeter l’effroi et la peur dans le cœur de l’infidèle » et de mobiliser des candidats jihadistes potentiels nostalgiques d’Al-Andalus.


    Le message irrédentiste et revanchard fondé sur la nostalgie d’Al-Andalus a en réalité une très grande portée, bien au-delà du noyau-dur jihadiste. Du Pakistan au Maroc, en passant par l’Arabie saoudite, la Turquie d’Erdogan et les Frères musulmans - qui financent moult associations musulmanes andalouses prônant le « retour à l’islam » de l’Espagne -, le thème de la « récupération d’Al-Andalus va de pair avec le mythe de la gloire passée des Califats conquérants « à la pointe de la science et de la civilisation ».


    Ce mythe est très fortement mobilisateur au sein des masses musulmanes et des milieux islamistes, en particulier marocains.


    Et il faut rappeler que l’irrédentisme néo-califal que professe l’EI ou AL-Qaïda fait vibrer la plupart des intellectuels et leaders politiques du monde arabe qui ne cessent de rappeler que l’Europe « devrait tout » aux califats passés de Bagdad et Al-Andalus, qui lui auraient permis de connaître une science que les Européens auraient en quelque sorte « volée » aux Arabo-musulmans, de surcroît « humiliés » sous les Croisades, la Reconquista et la colonisation.


    Alexandre del Valle.


    Le califat omeyyade occupait presque toute l’Espagne en 721 : il est en vert clair sur la carte :


    https://fr.wikipedia.org/wiki/Reconquista#/media/File:Map_Iberian_Peninsula_750-es.svg



    • Jonas 26 août 14:23

      @BA « monde arabe qui ne cessent de rappeler que l’Europe « devrait tout » aux califats passés de Bagdad et Al-Andalus, qui lui auraient permis de connaître une science que les Européens auraient en quelque sorte « volée » aux Arabo-musulmans »


      Extrait de l’ouvrage de Darío Fernández-Morera, « « Le mythe du paradis andalou »  » afin de donner un aperçu de la « tolérance islamique » dans l’Espagne islamisée :

      « Dans la jurisprudence malékite, une esclave sexuelle achetée sur une place de marché, ou capturée dans un raid guerrier, ayant des rapports sexuels avec son maître, devient son esclave sexuelle, une « jariya » (ou djariya, une concubine).
      Sous la dynastie Omeyyades, Al-Andalous est devenu un centre de commerce et d’échanges d’esclaves : jeunes femmes esclaves sexuelles, même quelquefois âgée de 11 ans, enfants mâles castrés pour devenir des eunuques dans les harems, enfants mâles capturés et entrainés dans des campements pour devenir des esclaves guerriers, enfants utilisés comme jouets sexuels par les puissants (comme le calife Abd-Al-Rahman III qui était « amoureux » d’un enfant Chrétien capturé nommé Pelayo : refusant les avances sexuelles du Calife, Pelayo a alors été torturé, martyrisé et tué), hommes utilisés comme serviteurs ou travailleurs pour tout usage concevable, les êtres humains de tout âge et race étaient achetés et vendus.

      Le prix d’un esclave dépendait de son âge, de son sexe, de sa race, et de ses capacités. Les esclaves blanches, en particulier les blondes, souvent capturées dans des raids menés sur les terres chrétiennes, étaient les plus recherchées. En 912, pendant le règne de l’âge d’or du Califat Omeyyades de Cordoue, le prix d’un esclave mâle noir était de 200 dirhams (pièces) d’argent. Une fille noire de Nubie étaient vendue pour 300 dinars d’or. Une femme blanche sans éducation coûtait 1 000 dinars d’or. Une femme blanche capable de chanter, valait 14 000 dinars.
      La cour du Calife Abd-Al-Rahman III comptait 3 750 esclaves, un harem de 6 300 femmes, et son armée incluait 13 750 esclaves guerriers. »
      Darío Fernández-Morera, « Le mythe du paradis andalou » p158-159

      Les conquérants jihadistes Musulmans qui ont envahi l’Espagne de 711 à 1492, ont provoqué pendant des siècles guerres entre factions rivales pour la conquête du pouvoir, conflits ethniques et religieux, destruction de villages, d’Églises et de Synagogues, persécutions et réduction en esclavage des populations locales chrétiennes et juives.
      A l’image de Al-Andalous, dans les pays musulmans, les Chrétiens et les Juifs subissent une extinction inexorable, par l’interdiction de construction de nouveaux lieux de culte, les brimades et les persécutions. Au Maroc, les Chrétiens ne représentent plus qu’une population de 8 000 personnes, et il n’y a plus que 4 000 Juifs. 99,9% de la population marocaine est musulmane, autant dire que la présence du Christianisme et du Judaïsme est maintenant anecdotique. Tout comme en Algérie, où la communauté chrétienne est devenue pratiquement inexistante (0,2% de la population algérienne), le simple fait de posséder une Bible peut être passible de poursuites judiciaires.

      Depuis des siècles, les espAgnols fêtent la libération de leur peuple du joug islamique :

      https://www.youtube.com/watch?v=G7-ZstEKQeY
      https://www.youtube.com/watch?v=blUEMUfdb2Q



  • kalachnikov kalachnikov 26 août 14:18

    Ah merde, je croyais que le pseudo électron libre Polony parlait des wahhabites et de la collusion des gouvernants occidentaux avec les Saoudiens, leurs financiers !

    Elle est Charlie, en fait.


    • arthes arthes 26 août 17:34

      @kalachnikov

      C est clair.

      Bin toujours le meme discours confusionnel (pour reprendre une expression in the wind).


  • baleti baleti 26 août 15:49

    En faite elle dit tous bas se que dit zemmour a voix haute.

    C’est pas par se que l’on est plus poli, plus diplomate, plus patient, que l’on est moins con.

    Elle travail, elle fait la promotion, de son bouquin, sans plus. Demain si la géopolitique prend un autre virage, elle va suivre le mouve.


  • karibo karibo 26 août 16:58

    Entièrement d’ accord avec Polony, mais avec une majorité de bobo, la quenelle pour tous, ils l’ auront plus vite qu’ ils ne l’ espèrent ...

    Pauvre France, qu’ as-tu fais pour avoir 51% de trisomiques , un Pays ou tout est fait pour les handicapés, tu m’ étonnes Pays de sans dents et d’ assistés, comme l’ aime cette gauche nauséabonde continuant à chanter les pieds dedans manifestement pas assez, jusqu’ au cou !
    Encore donc ...

  • blablablietblabla blablablietblabla 26 août 17:34

    Bonjour , j’aime beaucoup cette femme y a pas beaucoup en France des femmes comme elle , si Céline Pina et son livre « Silence coupable » .
    Ces femmes ont compris et elles savent ce qu’ils lès attend si y a un peu trop de musulmans radicaux et si on laisse se développé cette secte qui est partout en France.
    Lisez l’article de Pierre Daum dans le Monde diplomatique de ce mois sur l’Algérie , il ressort que les algériens après ce qu’ils leurs est arrivé massacre sur massacre ont fini par intégré les règles de leurs propre bourreaux , toute l’Algérie se talibanise et si on y prend pas garde ça viendra ici par les petits cons incultes qui sont nées ici !


    • baleti baleti 26 août 18:05

      @blablablietblabla

      ta un pseudo qui te va a merveille


    • blablablietblabla blablablietblabla 26 août 18:16

      @baleti, forcément je vais à l’encontre de ton idéologie nauséabonde et criminogène , arrête baleti ne joue pas dans la cour des grands tu es trop jeune encore à chaque fois tu te fais moucher mais comme tu es un troll et comme tous les trolls j’évite de leur donner à manger , alors un conseil va chez « oumma.com ou in chalah.com » histoire de vous congratuler entre les haram et les hallal !


    • baleti baleti 26 août 20:07

      @blablablietblabla

      Pour se casser en douce, on accuse de troll, c’est bébête

      Ta mentalité de faux derche, je sais, ça ne te dérange pas, tu a aucune idée de l’honnêteté

      Les seuls personne avec qui tu ne peu discuter, c’est les hypocrite.c’est pour ça que je ne vais m’attarder.

      je me demande comment tu connais ses sites ?

      Je suis anti sioniste, je ne suis jamais aller sur un de leur site, sa ne m’intéresse pas de savoir se qu’il on a dire. Mais apparemment tu vas sur les sites musulmans,

      je me demande se que tu va y faire ???????? peu être le troll ???????

      Te rabaisser a insulter les gens, démontre le niveau de ta « haine » (a la limite de la jalousie smiley)

      .


  • zygzornifle zygzornifle 26 août 18:01

    le musul ment car il ne dit pas la vérité dans ses prêches .....


  • tiptop 26 août 19:00

    Les réactions souvent racistes qu’on peut lire ici et ailleurs sur Agoravox décrédibilisent totalement ce genre d’article qui cherche à minorer l’Islamophobie ambiante dans notre pays. Ca en est presque comique !

    Pour un contrepoint à la logorrhée ultramédiatisée de Natacha Polony lire :

    « On est chez nous ! » ou le piège identitaire

    • Yvance77 Yvance77 26 août 19:44

      @tiptop


      En quoi c’est raciste ? Je n’irai tuer personne car il est untel ou untel. On a encore le droit à rejeter chez soi ce qui est contre notre histoire et nos us et coutumes héritées.

      Je préfère que des sandwicheries saucisson-beurre se créent plutôt que l’explosion de kébabs, je préfère des centres pour enfants plutôt que les 2500 mosquées, je préfère que naissent plus de Chloé, William, Anaïs que de Mohammed, Driss où Nabilla sur les terres non arabes, je préfère voir une femme en tenue sexy qu’une voilée, je préfère un carillon à un minaret

      Allez tous vous faire mettre avec votre bien pensance criminelle car elle accrédite le remplacement de mes aïeux pas des demeurés qui ont apportés quoi à l’humanité ces 600 dernières années

    • baleti baleti 26 août 20:11

      @Yvance77

      «  » à rejeter chez soi «  »

      Il est plus que évident, que tu n’est pas français, cherche du coté de tes grand parent.

      Tu est mauvais dans se rôle.


  • FreeDemocracy 26 août 21:00
    bonjour,

    mariez vous avec la polony, vous êtes en totale admiration devant elle...

    pourquoi n’a t-elle rien dit sur le plateau de canal + quand un spectateur scandait DESCHAMPS DOPE DESCHAMPS DOPE DESCHAMPS DOPE pourquoi puisqu’elle est si terrifiante... ?



  • Clouz0 Clouz0 26 août 21:12

     (…) on a le doit, bien sûr, de ne pas partager l’humour satirique de Charb ou de Luz. On a même le droit d’être choqué par leurs dessins les plus provocateurs. Mais qu’ils aient été accusés d’islamophobie démontre combien les principes mêmes de toute discussion sont désormais viciés ».


    Toujours cette double interprétation du terme islamophobie !
    Je m’en tiens quant à moi à une définition qui va dans le sens d’une critique ou/et d’une peur de l’islam. Ce que je ne mélange absolument pas avec le racisme.
    C’est aussi le sens que Charb ou que le HCI, ainsi que de nombreux autres intellectuels, lui donnent.

    CHARB :
    "Le dessinateur Charb, assassiné dans l’attentat perpétré en janvier 2015 contre le journal Charlie Hebdo, dresse un « réquisitoire virulent » contre l’utilisation du mot « islamophobie » avec la « complicité des médias », dans un livre posthume intitulé Lettres aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes :
    « Si demain les musulmans de France se convertissent au catholicisme ou bien renoncent à toute religion, ça ne changera rien au discours des racistes : ces étrangers ou ces Français d’origine étrangère seront toujours désignés comme responsables de tous les maux. […]
    Les militants communautaristes qui essaient d’imposer aux autorités judiciaires et politiques la notion d’“islamophobie” n’ont pas d’autre but que de pousser les victimes de racisme à s’affirmer musulmanes. »


    ...


    • Clouz0 Clouz0 26 août 21:13

      Suite :


      Thomas Deltombe :

      Un autre sens peut être donner à Islamophobie : celui de critique de la religion. Pour Thomas Deltombe, « En fonction des définitions possibles des mots utilisés, on doit bien distinguer deux positions : l’islamophobie de type raciste (« musulman » comme catégorie ethnique) ou « xénophobe » (l’islam comme élément « étranger ») et la critique légitime des dogmes religieux, quels qu’ils soient. »

      HCI

      Le Haut Conseil à l’intégration fondé par Michel Rocard s’est prononcé à ce sujet en 2003 lorsqu’il a rappelé unanimement que :

      1. En République, la critique de la religion, comme de toutes les convictions, est libre.
      2. Elle est constitutionnellement garantie et fait partie de la liberté d’opinion et d’expression.
      3. Elle ne saurait être assimilée au racisme et à la xénophobie42.

      CRITIQUE DU TERME DE PHOBIE :

      La construction du néologisme à partir du suffixe « phobie » est critiquée car elle associe la notion d’idéologie et son corollaire démocratique : le débat, à un concept de maladie mentale. Anne-Marie Le Pourhiet a analysé la tendance de certains à « qualifier de « phobie » (homophobie, lesbophobie, handiphobie, islamophobie, judéophobie, mélanophobie, etc.) toute expression d’une opinion contraire à leurs prétentions ou revendications. […] on comprend bien qu’il s’agit de traiter le dissident en malade dont l’accompagnement psychiatrique devrait sans doute être recommandé en parallèle à la répression pénale ».

      Flemming Rose, rédacteur en chef du journal Jyllands-Posten qui a publié les caricatures de Mahomet déclare : « Comme c’est astucieux qu’ayant créé le mot “islamophobie”, les pays musulmans puissent ainsi insinuer que critiquer l’islam - distincte de toute discrimination à l’encontre des personnes musulmanes - est une maladie, un fantasme malsain qui nécessite d’être soigné médicalement ». Ainsi, la répression de l’expression d’opinion en la qualifiant de maladie mentale est une méthode qui a été employée par l’Union soviétique à l’époque de Brejnev pour réprimer la dissidence et enfermer arbitrairement des opposants.

      Caroline Fourest soutient que le mot homophobie (et par extension lesbophobie, xénophobie, handiphobie ou mélanophobie) n’a rien à voir avec le terme islamophobie (et donc par extension judéophobie) car le premier stigmatise une phobie envers des individus pour ce qu’ils n’ont pas choisi, ce qui constitue un racisme, et le dernier confond la haine de l’islam (et non des musulmans) avec le choix qu’il représente. L’hostilité envers une croyance, une religion, une idéologie relève des appréciations personnelles et de la simple liberté d’expression. Sa position est donc la même que celle du HCI citée plus haut.

      Source wikipedia




    • Garibaldi2 27 août 03:23

      @Clouz0

       ‘’Flemming Rose, rédacteur en chef du journal Jyllands-Posten qui a publié les caricatures de Mahomet déclare : « Comme c’est astucieux qu’ayant créé le mot “islamophobie”, les pays musulmans puissent ainsi insinuer que critiquer l’islam - distincte de toute discrimination à l’encontre des personnes musulmanes - est une maladie, un fantasme malsain qui nécessite d’être soigné médicalement ». Ainsi, la répression de l’expression d’opinion en la qualifiant de maladie mentale est une méthode qui a été employée par l’Union soviétique à l’époque de Brejnev pour réprimer la dissidence et enfermer arbitrairement des opposants...’’.


      Un mot inventé par les pays musulmans ? C’est aussi ce que prétendent ‘’Caroline Fourest et Fiammetta Venner après une longue enquête sur ce mot parue dans leur dernier ouvrage, Tirs Croisés...’’  :


      ‘’Le mot “islamophobie” a une histoire, qu’il vaut mieux connaître avant de l’utiliser à la légère. Il a été utilisé en 1979, par les mollahs iraniens qui souhaitaient faire passer les femmes qui refusaient de porter le voile pour de « mauvaises musulmanes » en les accusant d’être « islamophobes ».’’


      Source : http://www.prochoix.org/frameset/26/islamophobie26.html


      Effectivement, il vaut mieux connaître l’histoire de ce mot ‘’avant de l’utiliser à la légère’’ !


      Depuis quand les ‘’pays musulmans’’ (lesquels ?) ont-ils inventé le mot islamophobie ? C’est faux. Le mot a été inventé par des administrateurs-ethnologues français au début du XXème siècle. Du coup, tout le discours de Flemming Rose, tentant un lien avec l’Union Soviéique pour justifier son blabla, se casse la gueule. Quant à la longue enquête de Fourest et Venner !!!


      ‘’En effet, on doit l’invention du néologisme « islamophobie » et ses premiers usages à un groupe d’« administrateurs-ethnologues3  » spécialisés dans les études de l’islam ouest-africain ou sénégalais : Alain Quellien, Maurice Delafosse4 et Paul Marty...


      Dans un article de 1910 sur l’état de l’Islam en Afrique occidentale française, Delafosse dénonce la composante de l’administration coloniale affichant ouvertement son hostilité à l’encontre des musulmans et de la religion musulmane.

      « Quoi qu’en disent ceux pour qui l’islamophobie est un principe d’administration indigène, la France n’a rien de plus à craindre des Musulmans en Afrique occidentale que des non-Musulmans. (…) L’islamophobie n’a donc pas raison d’être dans l’Afrique occidentale, où l’islamophilie, dans le sens d’une préférence accordée aux Musulmans, créerait d’autre part un sentiment de méfiance parmi les populations non-musulmanes, qui se trouvent être les plus nombreuses. L’intérêt de la domination européenne, comme aussi l’intérêt bien entendu des indigènes, nous fait donc un devoir de désirer le maintien du statu quo et de garder une neutralité absolue vis-à-vis de tous les cultes.6  »’’

      Source : http://islamophobie.hypotheses.org/193


  • OMAR 26 août 23:15

    Omar9

    Natacha Polony ?
    C’est pas elle qui a adressé un tweet immonde à la Rom-Kosovar Leonarda ?
    http://leplus.nouvelobs.com/contribution/964045-lenoarda-et-le-tweet-immonde-de-natacha-polony-un-derapage-qui-doit-etre-sanctionne.html
    Bof.. Si faire dans l’anti-Islam peut lui ramener des tunes !!!
    Sinon, il lui reste le bois de Boulogne....


  • Mélusine7 Mélusine7 26 août 23:15

    Relire « Le Horla » de Maupassant. Le djihadisme n’est que le retour refoulé de notre inconscient mortifère, tué par la numérisation et la robotique. Regardez bien l’image la camionette sur la couverture de Charlie : une tête de mort. C’est notre civilisation qui est morte, absence de liens sociaux, individualisme mortifère. C’était prévisivle depuis l’arrivée de reagam et thatcher. Avez-vous reamarque la belle synchronicité. Le djihadisme actif date de plus ou moins 1978, correspondant à l’arrivée de Madame Thatcher et l’ouverture du Divin marché (Tafta,...). Détruisant touts nos liens (traditions, filiation,...). Lire Robert-Dany Dufour. le djihadisme, c’est le baiser de la mort à la « Belle au bois dormant ». Espérons qu’elle se réveillera.....à temps.


  • Mélusine7 Mélusine7 26 août 23:18

    Relire « Le Horla » de Maupassant. Le djihadisme n’est que le retour refoulé de notre inconscient mortifère, tué par la numérisation et la robotique. Regardez bien l’image de la camionette sur la couverture de Charlie : une tête de mort. C’est notre civilisation qui est morte, absence de liens sociaux, individualisme mortifère. C’était prévisivle depuis l’arrivée de Reagan et thatcher. Avez-vous remarqué la belle synchronicité. Le djihadisme actif date de plus ou moins 1978, correspondant à l’arrivée de Madame Thatcher et l’ouverture du Divin marché (Tafta,...). Détruisant tous nos liens (traditions, filiations, arrivée du DSM, du Viagra et du Prozac,......). Lire Robert-Dany Dufour. le djihadisme, c’est le baiser de la mort à la « Belle au bois dormant ». Espérons qu’elle se réveillera.....à temps.


  • Mélusine7 Mélusine7 26 août 23:28

    Les musulmans sont passés d’une société traditionnelle, respectueuse du sacré à une société, uniformisée, sans âme, consommatrice à outrance,... sans un SAS de transition. Comme si on ramenait un berger des montagnes bulgare en plein milieu d’un gigantesque délire psychotique, fait de pornographies, et d’objets dont le sens symbolique nous échappe, mais servent paraît-il à aller encore plus vite, gagner beaucoup d’argent et last but not least : s’ennuyer à mort (d’où besoin obsessionnel d’une sur-stimulation des sens genre Manga ou ready-made de Duchamp). le type devient fou, et inévitablement sombre direct dans la psychopathie. cela me rappelle un film avec fernandel : le retour du père. IL habite à la campagne et apprend que sa fille qui est « montée » à Paris se prostitue. Il décide d’aller la rechercher,....


  • Vraidrapo 26 août 23:29

    On peut imaginer que la stratégie du lobby militaro-industriel atlantiste qui consiste à régner par le chaos, s’exerce non seulement au M.O mais aussi à l’intérieur de nos frontières.
     
    Je regrette d’avoir à le dire au risque d’être victime d’un mauvais procès mais, certains de nos concitoyens musulmans se prêtent idéalement au jeu du Lobby cité ci-dessus.
    Objectivement à comparer l’intégration des boat-people et celle du Maghreb, dans le même contexte colonial français ( Dien Bien phu VS. guerre d’Algérie) ; il n’y a pas photo et de loin....
    D’ailleurs, les premiers n’ont-ils pas manifesté récemment pour commémorer l’assassinat de l’un des leurs par un ressortissant du second groupe, après maintes et maintes agressions à l’arraché à caractère racial.
    La société libérale ce n’est pas de se glorifier de faire des aller-retour entre Fresnes et le 93.
    Entre le Réchauffement, Goldmann-Sachs/Rothschild, Bruxelles, la CIA et les excités aux 40 vierges, on n’est pas dans le kk !


    • Garibaldi2 27 août 04:33

      @Vraidrapo

      ’’Objectivement à comparer l’intégration des boat-people et celle du Maghreb, dans le même contexte colonial français ( Dien Bien phu VS. guerre d’Algérie) ; il n’y a pas photo et de loin....
      D’ailleurs, les premiers n’ont-ils pas manifesté récemment pour commémorer l’assassinat de l’un des leurs par un ressortissant du second groupe, après maintes et maintes agressions à l’arraché à caractère racial.’’

      L’homme tué était chinois. Alors vos analyses à la noix .... !!! Qu’est-ce qui vous permet de dire que les agresseurs sont d’origine maghrébine ? Dans tous les cas, celui désigné par M, qui a 19 ans, ne semblait pas avoir de problème pour servir la République puisqu’il avait été engagé au 2ème Dragon.

      "Il était venu en France chercher une vie meilleure, la liberté, l’égalité, la fraternité, il a trouvé la violence et l’insécurité. Ces voyous ont détruit notre confiance en la France : faisons entendre notre voix, notre Marseillaise", a lancé en chinois à la tribune un porte-parole de l’association des Chinois résidents en France. ... Le collectif « Sécurité pour tous » avait déjà rassemblé plusieurs milliers de personnes en 2010 et 2011 dans le quartier parisien de Belleville pour protester contre la violence dont la communauté chinoise était la cible. La mobilisation, déclenchée par une agression lors d’un banquet de mariage, avait été marquée par des échauffourées.’’

      Source : https://lc.cx/c27X

      Je reste très circonspect sur le caractère raciste de l’agression en question. A mon opinion le gars a été agressé pour lui voler son cash, qu’il était censé détenir en grande quantité. Il n’y a pas eu d’injures racistes, l’agression avait un motif crapuleux et non idéologique. Les petites frappes partent du principe que les Asiatiques feraient beaucoup d’opérations en cash, et en plus non déclarées, et hésiteraient donc à déposer plainte. Le parquet a eu une autre vision, mais tant que l’affaire n’a pas été jugée ...

      Sur ce point, lire cet article très détaillé : https://lc.cx/c27B


    • Vraidrapo 27 août 11:43

      @Garibaldi2
      Excusez j’avais oublié cette question :

      Qu’est-ce qui vous permet de dire que les agresseurs sont d’origine maghrébine ?

      Vraidrapo va tout vous dire :
      en fait, je n’ai pas lu les articles se rapportant à l’affaire, je n’ai vu que le défilé aux Infos des13-20.
      Cependant, vu  :
       que les statistiques ethniques sont interdites,
       que les journaux ne rapportent plus que les initiales des délinquants,
       la composition de la population des Centres de Détention ( film docu),
       la technique violente et répétitive en plein jour,
      je m’autorise à penser que les agresseurs pourraient être d’origine maghrébine comme ceux que l’on a vu attaquer les femmes au volant dans les bouchons du périphérique parisien ( il y a une paire d’années environ...).


    • Garibaldi2 28 août 05:02

      @Vraidrapo

      Il n’y a pas eu d’attaques de femmes au volant sur le périphérique parisien, la configuration du terrain ne s’y prête pas. Ces agressions ont eu lieu plus généralement sur la portion de l’A1 en sortie de Paris, en scooter, mais aussi à pied, à la faveur des embouteillages qui bloquent les voitures. C’est la technique du ’’vol à l’italienne’’, qu’on a connue par exemple sur la promenade des Anglais à Nice aux feux tricolores.

      https://lc.cx/c2a6


  • Vraidrapo 27 août 11:25

    1)
     la violence dont la communauté chinoise était la cible.
    Je reste très circonspect sur le caractère raciste de l’agression en question.

    C’est bien vous qui avez écrit les lignes précédentes ?

    Je pense que certains utilisent abusivement le qualificatif « chinois » pour « asiatiques » en général.
    Comme certains parlent de cuisine chinoise en allant au restaurant viet-namien.

    2)
    "Dans la communauté asiatique, on est ciblés car on est des proies faciles : on a des petites carrures et puis on est discrets, « 
    Cette fois c’était un chinois, une autre fois, un vietnamien.. la belle nuance...

    Maintenant, que mon propos aille à l’encontre de ce foutu »politiquement correct"...si vous saviez comme je m’en moque. Allez acclamer les valets de Rotchschild ou de Goldmann-Sachs si ça vous chante...
    Ce que je sais c’est que presque toutes les communautés se sont intégrées même en période de vaches maigres et qu’une seule crée autant de problèmes divers et variés, à en perdre son latin et, ce sur plusieurs générations. Rassurez-vous, elle n’a pas fini de vous en faire voir...
     
    Garibaldi2 ou Lionel Jospin ?... L’autoflagellation est passée de mode.


    • Garibaldi2 28 août 05:23

      @Vraidrapo

      Sur Paris, force est de constater que les Asiatiques ne s’intègrent pas. Ils restent dans la communauté. Ils sont beaucoup dans le commerce. Quand ils ouvrent une boutique ou un restaurant, ou un traiteur, tous les travaux sont faits par des Asiatiques. Les achats sont faits auprès d’Asiatiques. Ils n’emploient que des Asiatiques. Je n’ai jamais vu de serveur non Asiatique dans un ’’restaurant chinois’’. Ce sont des gens charmants, travailleurs, discrets, mais dire qu’ils s’intègrent est faux. Il y a peu de mariages mixtes. Moi, tout ce que je leur demande c’est de respecter les lois de la république, le reste est une question de temps.

      Quant aux personnes d’origine maghrébine, ce ne sont pas toutes des racailleux et il s’en faut de beaucoup ! Il y a aussi des avocats, des médecins, des ingénieurs, des policiers, des députés, des techniciens, ...


Réagir