vendredi 17 décembre 2021 - par LATOUILLE

Oh ! Macron, Omicron : que d’incurie, que de lâcheté !

Le 21 novembre je comparais Emmanuel Macron à un général français de la Première Guerre mondiale : toujours en retard d’une bataille.

Le 5 décembre dans un article intitulé « Omicron, mieux vaudrait prévenir » j’écrivais : « Cet article a été écrit le 27 novembre 2021, au lendemain de la déclaration du ministre de la Santé et de l’annonce par l’OMS de l’existence du variant Omicron. Un surcroît de charges m’a empêché de le publier ce jour-là. Je le publie donc aujourd’hui, 5 décembre, un peu dans la précipitation pour qu’il paraisse avant le conseil de défense du lundi 6 décembre qui amènera de nouvelles mesures. Nous verrons si le gouvernement aura enfin adopté une posture de prévention en annonçant des mesures plus restrictives pour les rassemblements et les déplacements des personnes. »

 

 Aujourd’hui, à l’aube du Conseil de défense qui se tiendra cet après-midi du vendredi 17 décembre 2021, force est de constater qu’aucune mesure forte de prévention n’a été mise en place, sans doute par peur d’effrayer l’électorat. À 5 mois de l’élection présidentielle, comme par hasard, Emmanuel Macron nous assène, dans un mouvement de propagande éhontée, que sa stratégie de lutte contre la pandémie de Covid 19 repose désormais sur la confiance qu’il a dans la sagesse et le sens des responsabilités des citoyens. Alors, il a fait dresser par son gouvernement une liste de recommandations ; mais à part la fermeture, inélégante et injuste, des discothèques il n’a pris aucune mesure de prévention. Pire, sa stratégie ne repose que sur la vaccination à propos de laquelle tous les chercheurs et la très grande majorité des médecins disent que si elle est indispensable, elle ne suffira pas à endiguer la pandémie, d’autant moins qu’on est encore dans l’ignorance du mode d’action et de la dangerosité du variant Omicron qui montre qu’il se répand très vite notamment en raison de taux élevés de reproduction et de dispersion. À cela il faut ajouter les craintes des chercheurs en biologie et en virologie qui craignent beaucoup d’une part l’apparition de nouveaux variants mais aussi la survenue de nouveaux virus plus pathogènes.

 

Alors, il était urgent, lors du dernier Conseil de défense, de prendre des mesures pour freiner la propagation du virus et de ses nouveaux variants. La seule mesure prise fut la fermeture des discothèques alors qu’on laisse ouverts les bars de nuit jusqu’à 2 heures du matin, qu’on ne limite pas l’amplitude horaire des lieux de rassemblement : restaurants, cinémas, théâtres… et qu’on n’interdit pas les colloques et autres réunions en milieux clos, au prétexte que les gens garderaient leur masque. On sait pourtant que si le port du masque est indispensable il ne constitue pas une barrière suffisante ; souvent il est mal porté, souvent il est utilisé pendant plusieurs jours de suite, souvent il est de mauvaise qualité et on sait que si la sphère bucco-nasale est la voie principale d’entrée du virus celui-ci pénètre aussi par d’autres voies comme les yeux.

 

 Dans un entretien au journal £e Monde du 17 décembre l’épidémiologiste et professeur de santé publique Antoine Flahault fait un remarquable point de la situation épidémique et des mesures de prévention qu’il faudrait prendre, voici quelques extraits de l’entretien :

« Question : Puisque le taux de reproduction du virus baisse, a-t-on réellement besoin de renforcer les mesures de restriction ? Oui... Le problème avec Omicron, c’est son taux de reproduction de base est bien plus élevé que celui du variant Delta. Il est probablement supérieur à 10, alors que celui du variant Delta – déjà très contagieux – est compris entre 6 et 8. Cela signifie qu’il faut bien plus d’efforts pour le ramener durablement en dessous de 1. Tout l’enjeu est d’endiguer la vague Delta avant que ne déferle la vague Omicron… Sans efforts supplémentaires, cet objectif me paraît intenable, si on le laissait circuler librement, sans aucune mesure de restriction.

Question : Quelles seraient pour vous les autres mesures à prendre en urgence ? Une des meilleures options actuelles aurait été d’avancer les vacances scolaires… De fait, les écoles restent un très haut lieu de transmission aujourd’hui, et le variant Omicron pourrait prendre racine dans cet environnement.

Ensuite, le télétravail devrait être rendu quasi obligatoire. C’est une forme de confinement, qui réduit les interactions sociales, donc les supercontaminations, notamment dans les salles de réunion, les open spaces et les cantines, hauts lieux de transmission. Et qui allège aussi les transports publics urbains.

Question : Quid de cette mesure que les experts préconisent depuis longtemps : l’aération et la ventilation des espaces clos ? Aujourd’hui, l’aération est une des clés pour lutter contre ce virus, qui se transmet essentiellement par aérosols en milieu clos, dans les lieux bondés et mal ventilés. Aujourd’hui, un restaurant ou un bar qui ne peuvent pas assurer une ventilation efficace sont des lieux dangereux, à très haut risque de transmission. »

 

 Antoine Flahault termine ainsi : « On ne se contamine pas en respirant quelques particules virales, mais en restant longtemps dans des lieux où l’on inhale un air vicié. Une des clés serait, encore une fois, une ventilation très efficace. Si nous ne parvenons pas à améliorer la qualité de l’air que nous respirons, nous allons tous nous contaminer avec Omicron. »

 

 La solution immédiate et urgente consiste donc à limiter l’accès aux lieux contaminant ou pour le moins la durée de séjours dans ces lieux.

 

 Le président de la République prendra-t-il enfin la mesure de la dangerosité de ce virus et de son dernier variant et mettra-t-il enfin en place une vraie et solide stratégie de lutte contre la pandémie ? Le président Macron cessera-t-il de répondre aux attaques du virus qu’une fois que celles-ci sont actives, prendra-t-il les devants pour protéger les citoyens de ce pays au lieu d’attendre on ne sait quel miracle. On a l’impression qu’il agit dans une sorte d’immanence où comme Saint Louis venant poser ses mains sur les écrouelles, la parole sainte du Président suffirait à faire reculer le virus.

 

 En attendant la communication gouvernementale nous engloutit sous la lapidation des non-vaccinés et sous le trafic de faux passes sanitaires. Mais, par exemple, le gouvernement n’a toujours pas mis en place des moyens pour aller à la rencontre des gens isolés notamment dans les milieux ruraux caractérisés par un désert médical. En outre toutes les études montrent qu’il y a un taux incompressible de gens qui refusent la vaccination, entre 5 à 10 % : est-ce en les fustigeant qu’on les amènera vers un centre de vaccination ? De la même façon on met en avant les trafics de faux passes sanitaires dont bien sûr il faut dire que ces pratiques sont aussi honteuses que dangereuses mais en même temps que représentent-elles ? Si on prend le chiffre de 110 000 avancé par le ministère de l’Intérieur, cela représente 0,2 % des vaccinés et seulement 0,16 % de la population française. Aussi stupide que soit la chose à laquelle il faut répondre avec fermeté, il n’y a pas là matière à fouetter un chat ni à nous rebattre les oreilles pour cacher les insuffisances de la politique gouvernementale.

 

 Je clos l’écriture de ce billet ce jour vendredi 17 décembre 2021 à 11h49 avec l’espoir qu’à l’issue du Conseil de défense présidé cet après-midi par Emmanuel Macron le porte-parole du Gouvernement annoncera, enfin, des mesures fortes pour lutter contre « l’invasion » par le variant Omicron.



32 réactions


  • Lynwec 17 décembre 2021 16:53

    Ce billet repose essentiellement sur l’hypothèse d’une réelle pandémie, le raisonnement qu’il détaille est donc dès le départ complétement faussé et constitue juste un appoint à la propagande gouvernementale.

    Les défenseurs de la version officielle auront beau répéter sans cesse que ces injections sont indispensables, ça n’en deviendra pas une vérité. Vous utilisez malicieusement une prétendue défense des réfractaires à l’injection disant qu’il ne faudrait pas faire de ceux-ci des boucs émissaires, tout en reprenant le discours officiel sur la « dangerosité » de ce virus et de son « dernier variant », qui pensez-vous abuser de la sorte ?

    S’il y a eu surmortalité, ce qui est loin d’être si évident et reste à prouver, compte tenu de la disparition opportune de la grippe, du vieillissement de la population lié au baby-boom dont les personnes en faisant partie atteignent petit à petit l’âge normal de décès, c’est principalement dû à la volonté délibérée d’interdire les soins libres pour créer de toutes pièces un afflux dans les hôpitaux sabotés par les coupes budgétaires des années précédentes (en empêchant les cliniques privées de délester).

    Dites-vous bien que pour pas mal de gueux, la méthode méprisante consistant à dire qu’on n’a pas fait preuve d’assez de « pédagogie » (sous-entendu, ils sont si bêtes qu’ils ne comprennent pas) ne fonctionne plus si bien qu’autrefois. Ce n’est donc pas en allant dans les campagnes reculées qu’on solutionnera un problème, s’il y en a un, mais en laissant les médecins qui ont encore en tête leur serment initial soigner selon leurs connaissances et leur expérience, avec complète liberté de prescription.

    Mais ça, ça va à l’encontre du projeeeeet et nous l’avons parfaitement compris, au grand dam des trolls qui persistent à nier les morts subites de personnes dans la vingtaine après leur « vaxxination », les sportifs qui arrêtent leur carrière (quand ils ne décèdent pas d’avoir fait trop de sport, bien sur), les nombreux effets secondaires initialement moins graves comme les paralysies faciales telle celle de ce politicien australien Victor Dominello dont on ne parlera pas longuement sur BFM évidemment...

    https://www.lapresse.ca/covid-19/2021-08-06/vaccin-pfizer/sante-canada-ajoute-une-paralysie-faciale-a-la-liste-des-rares-effets-secondaires.php


  • Taverne Taverne 17 décembre 2021 21:02

    Le passé sanitaire pourrait devenir un passeport vaccinal, comme je le disais hier sous un autre article. Et, comme je le dis depuis environ un mois il y avait urgence de renforcer la prévention (« gestes barrières »). Les politiques eux-mêmes ne les appliquaient plus. Et comme je le craignais cela débouche encore sur la vaccination de masse à marche forcée, ce qui relève de l’obsession mentale témoigne d’un retard pris dans la prise de conscience. 

    Le passeport vaccinal sera -t-il voté ? Sans doute mais le juriste que je suis pense que son champ d’application devra être réduit pour respecter les droits protégés par la constitution. Par exemple, je doute qu’il soit constitutionnel de l’appliquer aux trajets en train. D’autres limites pourraient être imposées...


  • LES CONFLITS D’INTERETS

    https://www.transparence.sante.gouv.fr/flow/main ;jsessionid=34B0021CFCD911ECE504BB2DB309E55F?execution=e1s9

    La transparence, condition indispensable pour préserver la confiance

    La loi du 29 décembre 2011 relative au renforcement de la sécurité sanitaire du médicament et des produits de santé garantit l’indépendance et l’impartialité des décisions prises en matière de santé. Elle impose la transparence des liens entre les industries de santé et les autres acteurs du champ de la santé, professionnels de santé, étudiants, sociétés savantes, associations, médias, etc.

    Lien d’intérêts ne signifie pas conflit d’intérêts. Pour développer leurs produits, les entreprises sont amenées à nouer des relations avec des experts, des journalistes et des acteurs publics. Il faut bien entendu conserver et développer cette complémentarité, qui fait avancer la science et permet le progrès thérapeutique.

    Mais il faut que ces liens soient connus de tous et accessibles aisément.

    En révélant l’existence de ces liens, la base de données publique «  Transparence - Santé » permet à chaque internaute, à chaque citoyen, d’apprécier en toute objectivité la nature des relations qui lient les industries de santé aux autres parties prenantes du secteur.

    « Conventions », « avantages » et « rémunérations » : trois types de liens d’intérêts

    Les relations entre les entreprises et ces acteurs peuvent prendre la forme d’accords (appelés « conventions »), d’avantages (« en nature » ou « en espèce ») ou encore de rémunérations.

    • Les conventions entre les entreprises et les acteurs de la santé sont des accords impliquant des obligations de part et d’autre. Il s’agit, par exemple, de la participation à un congrès en tant qu’orateur (obligation remplie par le professionnel), avec prise en charge du transport et de l’hébergement (obligation remplie par l’entreprise). Les conventions peuvent aussi avoir pour objet une activité de recherche ou des essais cliniques sur un produit de santé, la participation à un congrès scientifique, une action de formation, etc.
    • Les avantages pris en compte dans la base de données Transparence - Santé recouvrent tout ce qui est alloué ou versé sans contrepartie par une entreprise à un acteur de la santé (don de matériel, repas, transport, hébergement, etc.).
    • Les rémunérations sont les sommes versées par les entreprises à un acteur de la santé (professionnel de santé ou personne morale) en contrepartie de la réalisation d’un travail ou d’une prestation.

    Ces trois types de liens d’intérêts sont clairement distingués dans la base de données Transparence - Santé.

    Pour des raisons techniques, les données relatives aux rémunérations versées avant le 31 décembre 2016 sont disponibles soit dans l’onglet « avantage » soit dans l’onglet « rémunération ». Les rémunérations versées après cette date seront disponibles dans l’onglet « rémunération » à compter du 1er octobre 2017.

    Que contient la base de données publique Transparence - Santé ?

    La base de données publique « Transparence - Santé » précise, pour chaque type de lien d’intérêts, les informations suivantes :

    • Pour les conventions  : l’identité des parties concernées, la date de la convention, son objet précis, le montant et l’organisateur, le nom, la date et le lieu de la manifestation le cas échéant ;
    • Pour les avantages en nature et en espèce, directs ou indirects  : l’identité des parties concernées, le montant, la nature et la date de chaque avantage dès lors que le montant de chaque avantage est supérieur ou égal à 10 euros TTC.
    • Pour les rémunérations  : l’identité des parties, la date du versement, le montant dès lors qu’il est supérieur ou égal à 10 euros. Le cas échéant, le bénéficiaire final de la rémunération ou de l’avantage est renseigné par l’entreprise.

    Les informations contenues dans la base de données publique Transparence - Santé sont issues de déclarations réalisées par les entreprises. Elles sont mises à jour sur le site deux fois par an et y restent accessibles pendant cinq ans. Les entreprises sont responsables de l’exactitude des contenus publiés.

    1) Quelles informations contient la base de données Transparence - Santé ?

    La base de données publique Transparence - Santé rend accessible à tous les informations visées par la loi sur les liens d’intérêts entre les entreprises et les acteurs du secteur de la santé.

    La base de données publique Transparence - Santé précise, pour chaque type de lien d’intérêts, les informations suivantes :

    • Pour les conventions  : l’identité des parties concernées, la date de la convention, son objet précis, le montant, l’organisateur, le nom, la date et le lieu de la manifestation le cas échéant ;
    • Pour les avantages en nature et en espèce, directs ou indirects  : l’identité des parties concernées, le montant, la nature et la date de chaque avantage dès lors que le montant de chaque avantage est supérieur ou égal à 10 euros TTC.
    • Pour les rémunérations : l’identité des parties, la date du versement et le montant dès lors qu’il est supérieur ou égal à 10 euros.

    Le cas échéant, le bénéficiaire final de la rémunération ou de l’avantage est renseigné par l’entreprise.

    Toutes les informations publiées sont issues des déclarations des entreprises. Ces dernières sont responsables de l’exactitude des informations publiées sur le site.

    2) Quels acteurs sont concernés par les informations contenues dans la base Transparence - Santé ?

    La base de données publique Transparence - Santé concerne l’ensemble des acteurs du champ de la santé.

    Ces acteurs peuvent être :

    • des professionnels de santé (médecins, pharmaciens, préparateurs en pharmacie et en pharmacie hospitalière, chirurgiens dentistes, sages-femmes, infirmiers, aides-soignants, masseurs-kinésithérapeutes, pédicures podologues, ergothérapeutes, psychomotriciens, orthophonistes, orthoptistes, manipulateurs de électroradiologie médicale, techniciens de laboratoires médicaux, audioprothésistes, opticiens-lunetiers, prothésistes et orthésistes pour l’appareillage des personnes handicapées, diététiciens, auxiliaires de puériculture, ambulanciers, assistants dentaires) ;
    • des associations de professionnels de santé ;
    • des étudiants se destinant aux professions de santé ;
    • des associations et des groupements d’étudiants ;
    • des associations d’usagers du système de santé ;
    • des établissements de santé ;
    • les académies, des fondations, des sociétés savantes et des sociétés ou des organismes de conseil intervenant dans le secteur des produits de santé ou produits cosmétiques ;
    • des personnes morales éditrices de presse, de services de radio ou de télévision et de services de communication au public en ligne ;
    • des éditeurs de logiciels d’aide à la prescription et à la délivrance ;
    • des personnes morales assurant ou participant à la formation initiale des professionnels de santé.
    3) Quels produits sont concernés par les informations contenues dans la base Transparence - Santé ?4) La loi interdit-elle toute relation entre les entreprises et les professionnels de santé ?

  • Jean Keim Jean Keim 18 décembre 2021 08:53

    Il y avait une époque où on pouvait suggérer que plus de gens en bonne santé non vaccinés attraperaient le virus et plus une immunité naturelle collective se mettrait en place, mais depuis les 1, 2, 3, ... vaccinations successives changent la donne, les défenses immunitaires naturelles sont remplacées par du bricolage génétique, est-ce que dame nature s’y retrouve ?

    Je rejette de toute la force de mon esprit cette idée débile et finalement criminelle que nous sommes plus compétents que la formidable intelligence qui étaye la Vie et toutes ses manifestations.

    Il y a toujours notre ‘’extraordinaire’’ progrès scientifique et technologique qui remplace la marche à pied par des trottinettes électriques sur lesquelles fiers comme Artaban sont juchés des consommateurs immatures munis d’un pass leur donnant accès aux poisons de la vie moderne, on peut vivre sans intelligence mais pas sans le chant des sirènes.


  • zygzornifle zygzornifle 18 décembre 2021 09:16

    De toute façon le gouvernement n’admettra jamais que toute cette campagne de vaccination le flingue sur la tempe ne sert pas a grand chose face a l’inventivité du virus qui mute plus rapidement que les labos élaborent leurs poisons ....


  • Silence, on pique ! Silence, on pique ! 18 décembre 2021 10:01

    2 agents de sécurité laissent leur chien mordre un homme pour non-port du masque. A diffuser massivement.

    https://planetes360.fr/inhumain-video-2-agents-de-securite-laissent-leur-chien-mordre-a-2-reprises-un-homme-la-raison-non-port-du-masque/


  • Taverne Taverne 18 décembre 2021 11:43

    Juste un mot à l’intention d’Olivier Véran : « dans ton cul ! »

    Tu n’as rien vu venir, rien fait pour les hôpitaux, rien fait non plus pour anticiper la vague que l’on voyait venir et maintenant tu viens nous traiter d’assassins parce que nous exprimons notre scepticisme devant une vaccination massive vaine et quasi dictatoriale. 

    « Va te faire voir ! »


    • pemile pemile 18 décembre 2021 11:51

      @Taverne "Juste un mot à l’intention d’Olivier Véran : « dans ton cul ! Va te faire voir ! »

      Tu quoque tu te retrouves coincé dans une invective puérile ? smiley


    • Guy Troisbord 18 décembre 2021 17:19

      @pemile
      On en reparlera mon cher Pémile le jour où votre passe vaccinal sera devenu un laisser passer tout court. On vous traite déjà comme du bétail, on vous puce, on vous trace, vous êtes obligé de justifier de quelque chose qui relève du secret médical au premier quidam venu, et vous trouvez « puéril » que Taverne ne l’accepte pas au prétexte que son langage n’est pas assez châtié.
      Regardez en face la monstruosité de cette société : comme laisser errer un enfant scolarisé en primaire dans les rues de Toulouse sous prétexte qu’il n’a pas de masques, dites-nous ce que vous en pensez et reparlera de faire la fine bouche à cause d’un gros mot après. A force de tout accepter sous prétexte de « lutte contre la terrible pandémie », vous l’aurez votre dictature digne de la Corée du Nord...


    • pemile pemile 18 décembre 2021 17:33

      @Guy Troisbord "A force de tout accepter sous prétexte de « lutte contre la terrible pandémie », vous l’aurez votre dictature digne de la Corée du Nord...« 

      Ca comme vous dites  »On en reparlera mon cher"

      Par contre, une dictature numérique à la chinoise se met progressivement en place et tous les opposants à la vaccination se gavent de réseaux sociaux et de smartphones smiley


    • Guy Troisbord 18 décembre 2021 18:26

      @pemile
      Quand on vous montre la lune vous ne trouvez rien de mieux que de dire que le doigt est boudiné.


    • Ouam (Paria statutaire non vacciné) Ouam (Paria statutaire non vaccinné) 18 décembre 2021 18:39

      @Guy Troisbord
      On en reparlera mon cher Pémile le jour où votre passe vaccinal sera devenu un laisser passer tout court.

      Je crois helas que pemlile ne possede pas l’activité intellectuelle minimale pour projeter l’anticipation.
      Il y a longtemps je le prevenais contre les derives possibles du linky’s et de son coté mouchard...
      Il n’y croyais pas.. un peu comme en ce moment ce que nous expliqons mais qu’il est incapable d’anticiper (c’est pas de sa faute la nature à été tres injuste avec lui)
       
      Bref je trouve la il y a 6 mois notre pipile en train de venir larmoyer ici car les impots utilisent les données du linky’s pour detecter les residences secondaires innoncupées (ou un truc du genre)
       
      Bref ... c’est pemile dans toute sa splendeur smiley smiley
      Question intelligence il n’est pas doté Ferrari ^^


  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 18 décembre 2021 11:52

    @ l’auteur et aux autres naïfs, LISEZ ..svp ^^

    COVID = PSYOPS

    Pseudopandémie

    par Iain Davis

    (traduction machine)

    Le Covid 19 était et est une pseudopandémie . C’était l’exagération grossière de la menace posée par une maladie respiratoire à faible mortalité, comparable à la grippe. La pseudopandémie était une opération psychologique (psy-op) conçue pour terroriser le public. L’objectif était d’habituer le peuple au système draconien d’oppression gouvernementale en le familiarisant avec les mécanismes d’un État de biosécurité.[...]

    L’illusion de services de santé débordés a été créée en réduisant massivement leurs capacités et leurs effectifs tout en réorientant simultanément les soins de santé pour traiter tous ceux qui présentaient une maladie respiratoire en tant que porteurs de la peste virale.[...]

    Les assignations à résidence de masse (verrouillages) et d’autres mesures, telles que le port de masques faciaux, ont ensuite été utilisées pour augmenter le risque d’infection, pour réduire les niveaux généraux d’immunité de la population et donner la fausse impression d’une menace extraordinaire pour la santé publique. La suppression des soins de santé pour toutes les autres maladies, y compris le cancer et les cardiopathies ischémiques, associée aux coûts de santé liés à la privation croissante et aux politiques d’immunosuppression, ont ensuite été exploitées pour renforcer l’illusion d’une pandémie.[...]

    COVID 19 ne présentait pratiquement aucun risque pour les personnes en âge de travailler et aucun pour les jeunes. Il n’y avait aucune preuve que les enfants couraient ou présentaient un risque.

    La pseudopandémie était prévue pour conduire à la transformation complète de notre culture et de notre société. [...] La pseudopandémie a été la première salve d’un coup d’État mondial.

    Le nouvel appareil de biosécurité pseudopandémique est conçu pour contrôler notre comportement alors que nous sommes contraints de traverser une transformation mondiale.[...] La technocratie est un système néo-féodal totalitaire basé sur des principes communautaires .



  • Taverne Taverne 18 décembre 2021 11:59

    Un mot aussi à Jean Castex « tu ne supportes plus ma liberté de conscience ? Saches que je ne supporte plus ta gueule de con ! »


    • joletaxi 18 décembre 2021 12:06

      @Taverne

      moi je l’aime bien, il me fait penser à Rantanplan, de LukyLuke

      dommage , on ne voit pas s’il remue la queue


  • phan 18 décembre 2021 12:26
    LaREM : (La République en Mensonges)
    .
    « Cela passe non seulement par le respect des gestes barrières, mais également par le fait de »se faire vacciner pour permettre le retour des libertés auxquelles nous sommes tous attachés, dont celle de pouvoir se rendre dans les magasins sans restriction« . »Le commerce c’est la vie. Pour la préserver, un geste, une attitude s’impose : se faire vacciner« , synthétise Francis Palombi, président de la CDF. »C’est rapide, c’est gratuit et c’est sans risque majeur. Vaccinons-nous pour éviter un quatrième confinement !«  »Nous ne souhaitons pas que le gouvernement ait de nouveau à faire ce choix cornélien de fermer les commerces pour réduire les flux alors même que nous ne sommes pas des lieux de contamination« , complète William Koeberlé, président du CDCF. »

    • jacqcroquant 19 décembre 2021 17:02

      @phan
      « ...mais également par le fait de »se faire vacciner pour permettre le retour des libertés auxquelles nous sommes tous attachés »

      Les plus de +60 ans sont vaccinés à plus de 94% et les plus de 40 ans à plus de 90% ; vous voulez quoi ? 100%. Mais avec les 1500 vaccinés qui décèdent tous les jours en France et les 1700 enfants qui naissent tous les jours, il va falloir vous piquer tous les 4 mois ! 


  • Ben Schott 18 décembre 2021 13:39

     

    Une vieille biscotte officiellement morte du variant omicron en Angleterre, ça nous fait un taux de mortalité de combien ?...

     

     smiley

     


  • Reflexo78 Reflexo78 18 décembre 2021 13:47

    Catherine Austin Fitts :

    « Le Pass Sanitaire n’a rien à voir avec la santé ou avec la vaccination… Les banquiers centraux veulent créer un véritable SYSTEME DE CONTROLE DIGITAL MONDIAL ! Ils vous surveilleront 24h sur 24 !  »

    “The vaccine passports have nothing to do with health or vaccination. They are a critical piece that locks into the other things the central bankers are doing to create A COMPLETE DIGITAL CONTROL SYSTEM…They will have you under 24 h surveillance…”

    https://twitter.com/i/status/1471581082088845313
    « Ce qu’ils essaient de faire est d’utiliser essentiellement tout l’argent de la planète. C’est donc énorme. C’est compliqué, c’est désordonné et le défi qu’ils doivent relever est de savoir comment commercialiser un système dont personne ne voudrait si les gens le comprenaient.

    Bien sûr la façon dont vous faites cela va avec une crise des soins de santé. Et pourquoi la crise des soins de santé va t-elle avec cela ?

    Parce qu’en général ces quelques personnes veulent contrôler le plus grand nombre de personnes.

    La question est de savoir comment on peut faire entrer tous les moutons à l’abattoir sans qu’ils ne s’en rendent compte et sans qu’ils résistent.

    « Donc la chose parfaite, ce sont les ennemis invisibles.

    Donc nous avons eu la guerre contre le terrorisme, vous savez avec les terroristes invisibles et puis maintenant nous avons un virus. C’est parfait parce qu’il est invisible. »
    https://guyboulianne.com/2021/01/03/catherine-austin-fitts-nous-livre-ses-explications-concernant-les-banques-les-emeutes-le-vaccin-les-projets-des-globalistes-et-propose-sa-solution/

    Catherine Austin Fitts est une ancienne banquière d’investissement américaine et ancienne fonctionnaire qui a été directrice générale de Dillon, Read & Co. et secrétaire adjointe des États-Unis au logement et au développement urbain pour le logement pendant la présidence de George HW Bush.


  • Reflexo78 Reflexo78 18 décembre 2021 13:48

    Derrière le vaxxin, le projet :

    Le projet tranquillement exposé : Jacques Attali et Laurent Alexandre rêvent d’une humanité-objet

    A 3 minutes de la video :
    « Il va être de plus en plus difficile à un être humain avec un cerveau biologique d’avoir une utilité sociale productive dans un monde où l’intelligence artificielle et la robotique se développent à une vitesse folle. C’est une vraie angoisse qui va saisir les générations, les générations futures. » (Laurent Alexandre, prophète déshumaniste)

    A 4 minutes :
    Laurent Alexandre :

    « Non, ce n’est pas mon fantasme, c’est le fantasme de la Silicon Valley, je n’ai pas dit que j’y adhérais. Je pense que le droit au suicide est un droit fondamental et que si on est profondément malheureux à 75 ans et que... On doit avoir le droit au suicide. Mais c’est à nous de créer un monde dans lequel chacun peut s’évanouir, ...s’épanouir, dans lequel chacun peut trouver des raisons d’être heureux et où le suicide n’est pas obligatoire. »

    C’est alors que Jacques Attali intervient, pour aller plus loin encore que son comparse.

    A 7 minutes :
    Attali : « C’est une longue histoire qui fait que l’homme, progressivement, cesse d’être un homme pour devenir un objet... Un objet parce que la seule chose qui est immortelle c’est l’objet, nous sommes mortels, la table ne l’est pas. Et donc la seule façon de devenir immortel, c’est de devenir un objet. Donc la grande tentation du transhumanisme c’est progressivement... »

    Alexandre : ... « De nous transformer en cyborgs. »

    Abécassis : « Oui, mais d’éliminer l’humanité ! »

    Alexandre : « Non, mais la première étape c’est pas celle-là, la première étape est de garder un corps biologique pendant quelques siècles, pendant quelques millénaires, et d’augmenter nos capacités par l’ingénierie génétique. »

    https://youtu.be/PIWSkT7LNNU


  • Reflexo78 Reflexo78 18 décembre 2021 13:49

    Dictature du Pass : ils ne veulent pas de marche arrière

    Jacques Attali en 2008, qui dévoile au grand jour son rêve de pucer les individus :
    ../...« Une puce qui leur permet d’entrer, de sortir, et même de payer les consommations, on peut imaginer que chaque individu accepte volontairement ou sans le savoir, une puce en lui qui contiendrait toute une série d’informations sur lui, qui permettrait à la fois de payer tout, de tout savoir, mais donc d’être libéré d’un certain nombre de contraintes »../...

    https://twitter.com/i/status/1464828106871607296


  • Reflexo78 Reflexo78 18 décembre 2021 13:50

    Nanoréseau intégré au corps humain. Extraordinaire dossier réalisé par un scientifique.

    Le IoNT est l’Internet des Nano objets. Les nanoparticules dont on vous bombarde finissent par parler pour vous. Dans cette illustration, un scientifique de très haut niveau a rédigé un document très professionnel et très détaillé qui positionne l’humain injecté dans le circuit des IoNT.

    Si cette planche est définitivement validée, nous pouvons conclure qu’un certain nombre d’injectés (pas forcément tous) sont en cours de mutation pour devenir des transhumains.

    On peut supposer que pour atteindre l’étape finale du modèle, il faut plusieurs doses.

    https://lilianeheldkhawam.com/2021/12/15/nanoreseau-integre-au-corps-humain-extraordinaire-dossier-realise-par-un-scientifique/

    Le document complet, en anglais : 12-intracorporal_nanonetwork
    https://lilianeheldkhawam.files.wordpress.com/2021/12/12-intracorporal_nanonetwork.pdf


  • Reflexo78 Reflexo78 18 décembre 2021 14:25

    le 29 juillet 2021

    Pourquoi les mondialistes et les gouvernements veulent-ils à tout prix un taux de vaccination de 100 % ?

    .../...« Certaines personnes peuvent être déconcertées par le fait que la plupart des pays s’engagent dans la voie des mandats et des restrictions concernant les médicaments.

    Comment est-il possible que presque tous les gouvernements de la planète soient d’accord sur le totalitarisme médical ?

    Eh bien, c’est assez facile à comprendre quand on sait que la majorité d’entre eux sont liés entre eux par des institutions mondialistes comme le Forum économique mondial, qui a qualifié à plusieurs reprises la pandémie d’ « occasion parfaite » pour faire passer ses projets de « grand reset .../....

    ../.... » Les mondialistes ont mis en place une fin de partie – Cela pourrait être une fin de partie pour nous, mais cela pourrait aussi être une fin de partie pour eux.

    Ils ont un calendrier strict. Ils doivent obtenir des taux de vaccination proches de 100% dans les deux prochaines années ou plus tôt.

    Ils doivent mettre en place leurs passeports vaccinaux dans les deux prochaines années ou plus tôt. Et ils doivent instaurer des conditions de confinement permanent à court terme pour étouffer la dissidence croissante.

    Nous sommes maintenant dans une sorte de course dans laquelle les mondialistes doivent mettre en œuvre leur programme aussi vite que possible, tandis que nous devons résister et les retenir jusqu’à ce que la vérité devienne évidente pour les masses ; la vérité que les confinements, les mandats et les vaccins n’ont jamais eu pour but la sécurité, mais le contrôle – du contrôle social au contrôle de la population.

    https://www.aubedigitale.com/brandon-smith-pourquoi-les-mondialistes-et-les-gouvernements-veulent-ils-a-tout-prix-un-taux-de-vaccination-de-100/


  • I.A. 18 décembre 2021 16:50

    « Alors, il était urgent, lors du dernier Conseil de défense, de prendre des mesures pour freiner la propagation du virus et de ses nouveaux variants. La seule mesure prise fut la fermeture des discothèques alors qu’on laisse ouverts les bars de nuit jusqu’à 2 heures du matin, qu’on ne limite pas l’amplitude horaire des lieux de rassemblement : restaurants, cinémas, théâtres… et qu’on n’interdit pas les colloques et autres réunions en milieux clos, au prétexte que les gens garderaient leur masque. »


    Vous avez tout faux : il est de notoriété publique que la meilleure prévention contre l’hystérie hypocondriaque, c’est la bonne grosse fessée cul nu, ou bien un aller-retour dans la gueule suivi d’une douche froide... Et puis c’est tout.


    « On sait pourtant que si le port du masque est indispensable il ne constitue pas une barrière suffisante ; souvent il est mal porté, souvent il est utilisé pendant plusieurs jours de suite, souvent il est de mauvaise qualité et on sait que si la sphère bucco-nasale est la voie principale d’entrée du virus celui-ci pénètre aussi par d’autres voies comme les yeux. »


    Là encore, un zéro pointé, fiston. La sphère bucco-nasale, comme vous dites, possède déjà son propre microbiote, saprophyte en temps normal, mais qui devient opportuniste (pathogène) dès lors où on le plonge dans des conditions inadaptées — comme, par exemple, une humidité chaude et prolongée plus riche en CO2 que d’habitude, grâce au masque.

    Bizarrement, d’ailleurs, vous écrivez ceci :

    « Aujourd’hui, l’aération est une des clés pour lutter contre ce virus, qui se transmet essentiellement par aérosols en milieu clos »

     sans visiblement comprendre que l’aération intéresse justement et en premier lieu les voies respiratoires, et que le premier des milieux clos, c’est le masque (qui, s’il parvient à cacher la laideur de ceux qui le portent, montre en revanche leur incurable idiotie).


    Rassurez-moi : votre texte, là, c’est de l’humour, n’est-ce pas... ?


  • Adèle Coupechoux 18 décembre 2021 17:12

    Vous détestez vraiment l’humanité...Vous croyez vraiment que d’enfermer et d’empoisonner la vie des autres va vous éloigner de la mort ?


  • Taverne Taverne 18 décembre 2021 17:35

    Véran a fait de moi un antivaccin.

    Qu’est-ce qui ne va pas chez ces gens-là ? Qu’est-ce qu’ils haïssent le plus dans la formule « liberté de conscience » ? La liberté ? la conscience ? les deux peut-être ?

    Qui sont ces petits ministres qui s’attaquent aux grandes libertés et qui me traitent d’irresponsable et d’assassin ? Sont-ils responsables, eux, qui répandaient le virus partout cet été en embrassant des gens ? Suis-je irresponsable, moi, qui ne fréquente aucun lieu public (pas de faux pass) et qui respecte scrupuleusement les gestes barrières ?

    Je « refuse » de me vacciner dit Castex. Non ! je ne refuse pas : la vaccination n’est pas obligatoire. Le jour où elle le sera je refuserai, oui, je refuserai ! Voicii mon point de vue désormais après avoir entendu toutes ces menaces et ces injures contre ma personne. 

    Je refuse ! Je refuse qu’on tienne pour responsable de tous les manquements et les négligences de ce pouvoir !

    Je refuse d’être traité comme un assassin en puissance !

    Désormais, je suis un antivax.

    Je refuse ! Je refuse ! Je refuse !


  • Ils veulent arriver à détruire l’immunité naturelle des gens .

    Castex accuse sa fille de transmission alors qu’il n’apporte aucune preuve .

    Comme il n’apporte aucune preuve de l’isolement et de la purification sars cov 2 ainsi que du recombinant O-micron .

    Les français gobent tout sans aucune réaction intellectuelle .

    Dans le comportement des français( ou considérés comme tel) un stade de violence et de haine est brusquement apparu aux yeux et aux oreilles de la police et de la gendarmerie sans aucune réaction de leur part .

    Donc il a bien une preuve de collusion entre le pouvoir, l’état et les vaxxinés pour créer une possibilité de guerre civile .

    L’extrême gauche , la LDJ et + encore , les services de renseignements de la police et de l’armée emboîtent le pas de Macron le traître .


  • https://www.francesoir.fr/politique-monde/mails-delfraissy-fauci

    Bonjour,

    Je suis à nouveau en service depuis que la crise sanitaire mondiale COVID-19 a frappé la France, il y a quelques semaines. Je dirige maintenant le Conseil scientifique du COVID-19, composé de 10 personnes, au service du Président français, Emmanuel Macron. Le Conseil a été créé le 10 mars et nous avons été fortement impliqués dans des activités de conseil en relation avec le Président, notamment sur sa décision de mettre en place le confinement généralisé, parce que nous n’avions pas de meilleur choix.

    Tout d’abord, nous disposons d’un nombre limité de tests, ce qui nous empêche de mettre en place une stratégie de type coréen dans les prochains jours. Cependant, à la fin du confinement (dans les six semaines à venir), nous serons en mesure de généraliser l’utilisation des tests et de développer des applications de type coréen, ainsi qu’une stratégie de test et de traitement, si nous disposons de médicaments à ce moment-là. Avant cela, nous allons passer par une phase difficile dans les semaines qui suivent, car nous n’aurons pas assez de lits dans nos unités de soins dans certaines régions de France...

    Deuxièmement, sur le plan thérapeutique, Yazdan Yazdanpanah a pris ma place et dirige désormais REACTing. Demain matin va débuter un essai médical franco-européen, sous le contrôle de l’OMS, avec 5 objets d’étude (placebo/kalatra/kalatra+interféron bêta/produit de Gilead/hydroxychloroquine seule ou en combinaison pour la semaine prochaine). Comme vous le savez peut-être, nous faisons actuellement face à un buzz médiatique depuis l’annonce faite par le Dr Raoult sur l’efficacité de l’hydroxychloroquine. Ses données ne sont pas particulièrement convaincantes. Nous pouvons distinguer un léger signal positif mais il doit être confirmé par un essai randomisé de bonne facture. Nous avons également commencé une étude sur le modèle de cellules de singes avec l’hydroxychloroquine, et nous devrions avoir les résultats à la fin de la semaine prochaine. Une cohorte de patients COVID+ sévères a également été créée et certains seront traités par hydroxychloroquine : nous analyserons ces résultats avec toute la conscience nécessaire. Il sera également possible de faire un essai de prévention pour les professionnels de la santé et les personnes âgées avec l’hydroxychloroquine.

    J’ai une énorme pression politique pour libérer l’accès à l’hydroxychloroquine pour tout le monde, mais je résiste actuellement.

    Quelle est la situation aux États-Unis, surtout après l’annonce de Trump ? Quelle est la position des NIH ? Qu’est-ce qui va être mis en place ? Merci pour votre réponse. J’ai mis Yazdan Yazdanpanah en copie de cet email. Cordialement.

    https://s3.documentcloud.org/documents/20793561/leopold-nih-foia-anthony-fauci-emails.pdf

Réagir