samedi 10 mai 2014 - par Surya

Qu’arrive-t-il à Eric Zemmour ?

Le CRAN vient de demander à RTL la démission d'Eric Zemmour, en raison de l’une de ses dernières chroniques, la dernière peut-être (« dernière au sens de « latest » et peut-être aussi de « last », pour ceux qui connaissent la langue de Shakespeare) où il emploie, pour décrire la France d’aujourd’hui, qu’il met en parallèle avec des époques sombres du Moyen Age, des termes aussi ahurissants que « razzias », « pillages », « bandes de » (Roms, Kosovars, Maghrébins, Africains) qui « dévalisent », « violentent » ou « dépouillent ». Pour ajouter ensuite que la population française sidérée et prostrée crie sa fureur, une fureur qui se « perd dans le vide intersidéral des statistiques".

Tout d’abord, j’aimerais savoir comment il est possible qu’une population prostrée soit en état de crier sa fureur. Généralement, une attitude prostrée engendre un silence soumis, un abattement teinté de désespoir qui rend impossible ce genre de manifestations bruyantes et même parfois un peu hystériques.

J’aime aussi beaucoup l’emploi en parallèle des termes « sidéré » et « sidéral ». Je ne vais pas essayer d’utiliser cela pour prouver quoi que ce soit puisque ça ne prouve rien, mais je tenais juste à faire remarquer à quel point c’est beau, c’est poétique, c’est exhaltant ! Voilà une envolée lyrique recherchée qui sert parfaitement la prose distinguée d’Eric Zemmour. A moins qu’il ne soit en train de faire de l’humour, un humour provocateur qui serait certes de très mauvais goût, mais qui aurait au moins le mérite de prouver qu’il ne croit pas un mot lui-même de ce qu’il affirme.

Eric Zemmour est passionné d’histoire, et c’est cela que j’admirais autrefois chez lui, bien que j’aie rarement, mais alors très, très rarement, et c’est peu dire, eu l’occasion de partager ses points de vue, du temps où il était sur le plateau d’ONPC. Mais je crois qu’il faut tout de même savoir reconnaître (au sens de « déceler », mais aussi d’ « admettre ») les qualités des gens dont on ne partage en rien l’avis, la vision du monde. J’appréciais donc et j’approuvais le principe selon lequel il allait chercher dans les faits historiques l’explication des événements présents, parce que je pense que c’est justement l’attitude à adopter, la seule qui permet de comprendre véritablement, de décrypter de façon neutre (très important, la neutralité) l’actualité, la remettre dans son contexte sur le long terme (la notion de « long terme » étant ici utilisée par rapport au passé, et non, comme on le fait toujours, par rapport à l’avenir). Connaître l’histoire aide aussi, du moins on l’espère, à ne pas reproduire éternellement les erreurs et les horreurs commises dans le passé. Ce serait bien que les dirigeants du monde soient également des historiens. Neutres, cela va sans dire.

Or, Eric Zemmour se sert cette fois de l’histoire non plus pour comprendre le présent, décrypter de façon neutre un événement d’actualité (ce qu’on peut, et doit faire, par exemple, pour comprendre ce qu’il se passe désormais en Ukraine) mais pour mettre en parallèle, à des fins idéologiques, deux situations qui n’ont, dans les faits, rien de commun, mis à part le parallèle lui-même que tient absolument à faire, de façon artificielle et tarabiscotée, le chroniqueur.

Certes, je ne vis plus à Paris, ni même en France, et ne sais donc plus aussi bien ce qu’il s’y passe, mais j’y reviens dès que cela m’est possible, et jusqu’à présent je n’ai pas constaté de problèmes du genre que décrit Zemmour. Mais puisqu’Eric Zemmour affirme que la France est désormais victime de l’équivallent des temps modernes des anciens pillages et razzias médiévaux, je dois avoir besoin de changer de lunettes. Dès que ce sera fait, d’ailleurs je décroche à l’instant le téléphone pour prendre rendez vous pour un test occulaire, je m’en vais, lors de ma prochaine visite parisienne, qui j’espère ne saurait tarder, me mettre très activement à la recherche de ces hordes barbares sans foi ni loi qui déferlent dans les rues de nos villes et nos faubourgs pour dévaliser, violenter et dépouiller les braves gens, dont j’observerai alors, pour les dépeindre ensuite dans un prochain article, la sidération et la prostration.

A part si l’on se retranche derrière une forteresse imprenable (comme au Moyen Age), ce que semble préconiser Eric Zemmour qui prend pour exemple le Japon, un pays qui fut longtemps un des plus fermés de la planète, et si l’on se met à contrôler systématiquement l’identité de toute personne qui ose braver le couvre feu et mettre le nez dans la rue, afin de vérifier qu’il ne s’agit pas d’un(e) délinquant(e), ou d’une future probable possible graine de délinquant en devenir (voire l’emprisonner à titre préventif, on sait jamais, ça peut toujours servir) il y aura toujours des problèmes de violence. Le La société idéale n'existe pas, et c'est une utopiste qui vous le dis. Les bandes, la violence, les personnes agressées, cela a toujours existé, cela a toujours fait peur, et il y a toujours eu des personnes qui se sont servi de ces faits pour tenter de se faire élire. Alors comment expliquer à Zemmour, sans avoir l’air de passer pour une donneuse de leçons, que cela n’a rien à voir avec l’origine des gens ?

Autant j’admirais il y a quelques années la culture de Zemmour, bien que j’aie toujours trouvé ses positions bien trop conservatrices pour moi, autant désormais je suis déçue et choquée de le voir utiliser l’histoire à des fins de propagande haineuse, et sidérée face à sa progressive dérive vers quelque chose qui me semble teinté d’extrémisme.

Ceci étant dit, le CRAN s’appuie, pour demander la démission de Zemmour, non pas sur le discours qu’il a effectivement prononcé, mais sur une « purification ethnique » qu’il appellerait « implicitement ». Ce « implicitement » me gêne. Même si l’analyse faite par le CRAN du discours de Zemmour est correcte, au sens où c’est effectivement ce qu’il a voulu dire, le problème, c’est qu’on ne condamne pas quelqu’un pour une chose qu’il n’a pas dite. Zemmour n’a pas appelé à une épuration ethnique. Il n’a pas prononcé ces termes. Si le CRAN s’appuie, pour justifier sa requête, sur une phrase que Zemmour n’a pas explicitement prononcée, c’est comme s’il reconnaissait que ce qu’il a effectivement dit n’est pas en soi condamnable, et qu’il faut par conséquent « trouver autre chose » pour le faire condamner, si je peux me permettre, comme essayer de le pousser à la démission sur la base de ce qu’il aurait pu dire, ou sur ce qu’il voulait « implicitement » dire... Ca ne tient pas debout. Je ne pense pas que c’est ainsi que l’on peut résoudre le problème de personnes comme lui qui dérivent peu à peu, à moins qu’il ne soit déjà les deux pieds dedans, vers des positions extrémistes. Une chose est sûre, son discours est chargé de haine et du rejet, très explicites pour le coup, de l’« autre ».

La station de radio doit juger les propos de Zemmour non sur l’implicite, mais l’explicite. Si les propos de Zemmour correspondent à leur « ligne éditoriale » (je ne sais pas si l’on peut utiliser cette expression pour une station de radio), alors ils ne les choqueront pas. Si ses propos vont totalement à l’encontre des valeurs qu’ils prônent, alors là évidemment, il y a un problème qu'ils vont devoir résoudre, problème auquel certains viendront à coup sûr ajouter celui de la liberté d’expression, désormais sacro-sainte au point que, de nos jours, même insulter quelqu’un, le traîner dans la boue, semble relèver de la liberté d’expression.

Il est clair que la radio se trouve face à un cas de conscience.

Zemmour, que vous arrive-t-il ? Pourquoi cédez-vous aux sirènes de l’extrémisme ? Pourquoi vous rangez vous apparemment du côté de ceux qui cherchent à monter les uns contre les autres, qui stigmatisent et accusent toujours les mêmes, à savoir les immigrants, ou ceux qui, du fait de la misère dans laquelle ils se trouvent dans leur pays, tentent de le devenir, les fils d’immigrants, petits fils d’immigrants, petits petits fils… des pires maux d’une société que d’autres ont créée, avec, déjà, son lot de meilleur et de pire, avant même leur arrivée ? Zemmour, que vous soyez conservateur, voire ultra conservateur, est votre droit le plus strict. Mais là, vous vous égarez. Vous vous êtes égaré sur des chemins qui ne mènent et ne mèneront jamais nulle part. On le sait, pourtant. L'histoire nous l'a appris. Ressaisissez vous. Vous valez mieux que cela.

Dans une vidéo répondant aux propos de Zemmour, Aymeric Caron rappelle que Zemmour prend son cas personnel pour justifier du fait qu’on peut avoir grandi en banlieue et s’intégrer. Caron explique cela par le fait qu’il n’est pas issu des mêmes banlieues, des banlieues "les plus chaudes", et là je pense qu’il commet une erreur. Celle de penser (semble-t-il, je ne vais pas commencer à faire moi aussi dans « l’implicite ») que certaines banlieues sont « naturellement » des banlieues « chaudes ». Elles ne sont pas chaudes par nature. Elles le deviennent progressivement, du fait de l’isolement social mais aussi géographique, du chômage qui gangrène peu à peu le tissu social, du manque flagrant d’aide, et du rejet des autres. Les voitures brûlent, les jeunes cassent tout ? C’est effectivement un problème très grave, mais il y en a un autre, de problème, que l’on ne voit même pas : c’est uniquement lorsqu’ils se mettent à tout casser que la « société » se rappelle, tout à coup, que ces jeunes "de banlieue" existent. En dehors de cela, ils sont les invisibles, les transparents de la société française.

Ce dont Eric Zemmour devrait se rappeler, et l’histoire est là pour cela, c’est que ce n’est pas évident d’arriver dans les années cinquante, soixante ou soixante dix comme ouvrier en abandonnant derrière soi sa famille (avant de pouvoir la faire venir avec le « regroupement familial »), pour faire les boulots dont les Français ne veulent pas (on ne ramasse pas les poubelles quand on est Français, n’est-ce pas, c’est trop dégradant, on préfère laisser ce sale boulot à ceux qu’en réalité on méprise), se retrouver parqués dans des cités dortoirs loin des centre ville, ou dans une chambre de cinq mètres carrés d’un foyer pour travailleurs immigrés, et être considéré, par la population du pays dans lequel on a immigré, au mieux comme un travailleur immigré temporaire auquel on n’a ême pas besoin de s’intéresser puisqu’il va de toute façon, tôt ou tard (et plutôt tôt que tard, n’est ce pas…) rentrer chez lui, au pire comme un « bougnioule », un « négro » et autres charmants noms d’oiseaux reflétant parfaitement la profondeur et l’intelligence de certains, en tout cas toujours considéré comme une personne inférieure, issue d’une culture inférieure, qu'on a autrefois tenté d'élever au rang de "civilisé", et quoi qu'il arrive, une personne qui ne sera jamais chez elle en France, même si elle y demeure depuis quarante ans.

Vous vous battez pour vous faire votre place, pour élever vos enfants, et après vous, vos enfants et petits enfants, pourtant nés en France, ne sont pas non plus considérés comme de « vrais » Français. Et on a le culot, par-dessus le marché, de vous reprocher ensuite de « ne pas vouloir vous intégrer ». La bonne blague…



152 réactions


  • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 10 mai 2014 08:40

     S’associer à toute forme de xénophobie n’est simplement pas possible.
     Une anecdote cependant : un commissaire Européen discute avec un journaliste : les Roumains comme tous les autres citoyens Européens ont la possibilité de libre circulation, mais les investisseurs Français peuvent aller librement en Roumanie, c’est donc un marché gagnant-gagnant. Vous ne trouvez pas qu’il y a un problème de raisonnement ??


    • Surya Surya 10 mai 2014 09:52

      « S’associer à toute forme de xénophobie n’est simplement pas possible. » C’est pourtant ce que Zemmour fait dans cette chronique. Je ne lui reproche pas sa vision conservatrice du monde, mais cette dérive vers quelque chose qui ne relève même pas d’un raisonnement logique.
      Pour ce qui est de l’Europe, pour répondre de façon générale, elle ne fonctionne pas dans l’état actuel des choses. Elle doit donc être réformée. Cependant, je ne pense pas que ce serait une bonne chose de la quitter purement et simplement.


    • Mowgli 10 mai 2014 10:01

      Je suis incapable de discerner la moindre trace de raisonnement là-dedans. Alors, un problème de raisonnement smiley encore moins !


    • Bergegoviers Bergegoviers 10 mai 2014 19:06

      Cette façon de traiter de xénophobe quiconque n’est pas béat devant l’étranger me fait penser à cette petite vidéo très instructive et que chaque antiraciste devrait visionner :


      Comment les blancs conquirent l’Amérique :

    • posteriori 11 mai 2014 09:27

      J’aimerais bien savoir le nom du connard qui a fait croire à zemmour qu’il était blanc.


  • ahtupic ahtupic 10 mai 2014 08:45

    Naturellement, les partis politiques bien-pensants européistes et mondialistes doivent être d’accord pour se débarrasser d’un des derniers commentateurs qui sort souvent des vérités. Mais l’oligarchie ne veut plus que des larbins et ce n’est pas elle qui va défendre la liberté d’expression, ni les autres d’ailleurs..


    • Surya Surya 10 mai 2014 09:59

      Le problème, c’est que, comme je l’ai dis plus haut, Zemmour est en train de dériver. Il a tout à fait le droit d’être contre l’Europe si tant est que ce soit le cas, il a tout à fait le droit de penser qu’il faut réguler (voire stopper) l’immigration si pour lui c’est ce qui va résoudre nos problèmes, toutes les opinions sont permises à partir du moment où l’on ne tombe pas dans la propagande haineuse. Tout de même, vous avez vu la violence du vocabulaire qu’il emploie ? On n’est plus dans la politique, on n’est plus dans l’économie, on est juste dans la haine et le rejet.


    • Mowgli 10 mai 2014 10:09

      « vous avez vu la violence du vocabulaire qu’il emploie ? »

      Puisque vous vous piquez de connaître la langue de Shakespeare, profitez-en donc pour méditer cet adage : « sticks and stones will break my bones, but words never will. »


    • appoline appoline 10 mai 2014 19:56

      Et pourtant cela va leur retomber sur la gueule. Que croyez vous qu’ils fassent nos dirigeants ? Ils nous attisent mais le peuple est beaucoup mieux informé qu’il y a 60 ans.


  • lucidus lucidus 10 mai 2014 08:59

    J’ai rarement lu un article aussi pompeux, prétentieux et suant la vanité à chaque ligne. Avec auto-analyse de la subtilité du vocabulaire employé, en simultané... C’est puant de fatuité, et pour ceux qui connaissent la langue de Shakespeare, dans le sens de l’anglais de la perfide Albion (quelle culture, n’est-ce pas..), this is du caca !!! smiley


    • Surya Surya 10 mai 2014 10:02

      J’ai rarement vu un commentaire aussi peu utile à l’avancée d’un débat, aussi haineux, aussi insultant, aussi bas de gamme.
      Le reste, je vous le laisse, c’est votre vocabulaire, pas le mien.
       smiley


    • Bergegoviers Bergegoviers 10 mai 2014 19:10

      Il est vrai que l’oeil du serpent ne saurait supporter la dénonciation de la dictature européenne.


    • appoline appoline 10 mai 2014 19:57

      Et pourtant il va falloir se réveiller car les atlantistes veulent bel et bien notre peau


    • Surya Surya 10 mai 2014 20:48

      Bonsoir Achéron,

      Vous dîtes : « Publiez cet article sur Agoravox est déjà courageux car vous allez les avoir collés à votre page toute la journée ... »

      Bah, je m’attendais à un déferlement de haine et d’agressivité, donc je ne suis pas surprise.
      Franchement, ça m’est totalement égal. Premièrement j’ai passé une super bonne journée, deuxièmement je suis totalement imperméable à la haine. Je ne serai jamais du côté de la haine et du rejet de l’autre. Les moinssages et le pourcentage de l’article ne me touchent donc pas personnellement, je ne prends pas cela pour du courage, ils sont juste pour moi une sorte de baromètre de l’ambiance qui règne visiblement en France en ce moment. Et ça a l’air d’être vraiment l’horreur.
      Il y a trop de commentaires. Je ne vais pas pouvoir répondre à tous, car ce soir je ne pourrai pas rester sur Internet, mais je répondrai demain aux personnes qui déposent des commentaires courtois et argumentés, quelque soit l’opinion exprimée. Comme Sabine par exemple, à qui j’ai répondu ce matin, qui n’est pas du tout d’accord avec moi mais qui a la classe de m’avoir répondue sans m’avoir agressée. J’espère avoir le temps demain de répondre à toutes ces personnes, je m’excuse à l’avance s’il y a des commentateurs auxquels je ne pourrai pas répondre.
      Bonne soirée à vous  smiley


    • rocla+ rocla+ 11 mai 2014 11:38

      L’ opinion Française c ’est Hollande dégage .


      C ’est ça l’ opinion Française .

    • JL JL 11 mai 2014 11:42

      ’’C ’est ça l’ opinion Française .’’

      Non, c’est l’opinion du pseudonommé rocla.


    • rocla+ rocla+ 11 mai 2014 11:52

      La mauvaise foi à l’ état pur . 


      Avec un indice de popularité tournant autour de 17 % 
      Hollande serait l’ homme de la situation pour 99,95 % . 

      Faut être fort gogol pour penser de la sorte . 

      Sauf pour pour les adeptes d’ une secte casquée .


    • Surya Surya 11 mai 2014 12:30

      Bonjour Achéron,

      J’espère en effet qu’Agoravox n’est pas un baromètre de la société française, mais en tout cas c’est le baromètre du site lui même, comme vous le faites remarquer. Agoravox n’est plus le site ouvert, sur lequel on pouvait débattre, sur lequel je suis arrivée fin 2008 pour y déposer mes premiers commentaires. Le site a changé, l’ambiance a changée. Désormais tout un chacun peut y déposer des commentaires ou y écrire des articles haineux, en toute bonne conscience, au nom, bien entendu, de la liberté d’expression. facile... C’est devenu le dégueuloir, excusez moi du terme, de tous les haineux, les racistes et tutti quanti.
      Vous avez sans doute raison, Zemmour devait en réalité cacher son jeu. je le croyais simplement ultra conservateur, ce qui ne me gêne pas tant que ce n’est pas accompagné de haine (d’ailleurs, il ne suffit pas de clamer haut et fort qu’on n’est pas raciste pour que ce soit la vérité) mais qu’il s’agit juste d’une position économique qui peut se débattre, mais la graine de la haine était peut être déjà plantée en lui. Elle a bien poussé, depuis...


    • rocla+ rocla+ 11 mai 2014 12:36

      Très instructive la façon de Surya parle de haine et adoube 

      Archéron qui traite d’ abrutis ceux qui pensent autrement que lui . 

      On touche le fond d’ l’auto-encensement  . 



    • Imperator Djanel III Imperator Djanel III 11 mai 2014 14:17

      Là où cela devient proche du délire paranoïde, c’est que plus il exprime avec une vaine force ses idées xénophobes de hordes pillant la Gaule et plus il est attaqué par les associations antiracistes. Il devient alors victime persécutée ; position dont il jouit manifestement. (...). La pensée paranoïaque inclut typiquement des croyances de persécution liées à une menace perçue comme provenant des individus"

      Très juste Achéron.

  • claude-michel claude-michel 10 mai 2014 09:10

    bof...Zemmour à du « cran » et dit tout haut ce que pense tout bas bon nombre de personne...Chapeau monsieur pour votre courage.. !

    (On emmerde le CRAN)...que ces gens rentre chez eux si la France ne leur convient pas.. !

    • Surya Surya 10 mai 2014 10:06

      C’est vrai, claude-michel, il dit en effet tout haut ce que bon nombre de personnes pensent tout bas, et c’est justement ça qui m’inquiète. Quel pourcentage de la population française est devenu xénophobe ? C’est très inquiétant. Les immigrés sont toujours (plus ou moins) acceptés si l’économie va bien, et c’est toujours vers eux que les doigts se pointent (avec l’aide de partis qui jettent autant qu’ils le peuvent de l’huile sur le feu) dès que ça commence à aller mal.
      Haïr et stigmatiser des gens, ou groupe de gens, n’a jamais résolu aucun problème économique.


    • claude-michel claude-michel 10 mai 2014 10:33

      Par Surya....Stop...la haine de l’autre existe depuis la nuit des temps..elle ne date pas d’avant hier..et les politichiens en profitent pour mettre de l’huile sur le feu pour entretenir cette haine simplement...elle leur est utile pour faire des guerres en gagnant beaucoup d’argent en fabriquant des canons.. !

      Ne tombez pas dans le panneau...

    • Bergegoviers Bergegoviers 10 mai 2014 19:23

      « C’est vrai, claude-michel, il dit en effet tout haut ce que bon nombre de personnes pensent tout bas, et c’est justement ça qui m’inquiète. »


      Si vous êtes inquiet que bon nombre de personnes pensent différemment que vous c’est que vous faites un délire de toute-puissance (vous croyez que vous êtes Dieu et que tout ceux qui vous contredisent sont le Diable) et feriez bien de consulter rapidement un psychiatre.
      Ou de prendre immédiatement la carte d’un parti politique, de vous convertir à une religion ou encore de monter une armée afin de prendre le pouvoir par les armes.

      Car seule la violence vous permettra d’obliger les autres à penser la même chose que vous.

      Mais un bon traitement pourrait vous faire redescendre sur terre et considérer qu’après tout, le monde est riche de sa diversité d’opinions et qu’il est sain, naturel, de se frotter à la contradiction sans forcément sortir son fusil.

      Cette vidéo est aussi pour vous : Comment les Blancs conquirent l’Amérique.

    • appoline appoline 10 mai 2014 20:10

      Vous pouvez aussi remonter au temps où nous nous sommes pris une belle branlée par Jules César, ces cons de romains, nous devrions leur coller un procès au cul pour tout ce qu’ils nous ont fait subir (ben oui, j’ai pas la mémoire courte)


    • Allexandre 10 mai 2014 23:00

      le psy c’est vous qui devriez le consulter !! Mais les plus idiots se croient tjs les plus intelligents, même quand ils dorment. Y’en a plus ils vieillissent plus ils sont abjects


    • Allexandre 10 mai 2014 23:01

      Je pense qu’il y en a d’autres qui devraient quitter la France.... pour aller dans les terres qu’ils ont piquées !!


    • Surya Surya 11 mai 2014 12:36

      à bergegoviers

      Bon, je suis sympa, je vous réponds bien que vous soyez insultant et agressif (mais bien sûr, quand on lit votre délire, « se prendre pour dieu »  smiley on se dit que vous, vous n’avez absolument pas besoin d’aller voir un psychiatre, bien sûr…  smiley )

      Ce qui m’inquiète, ce n’est pas que les autres aient une opinion différente de moi, ce qui m’inquiète, c’est la montée de la xénophobie. Ca me semblait pourtant clair, mais visiblement certains font exprès de ne pas comprendre. Ou alors ils ne font pas exprès, et alors là…

      Il est évident qu’un pays dont les habitants sont haineux et xénophobes est un pays qui va bien. Il y règne une ambiance de joie de vivre, où les gens dialoguent et débattent dans la courtoisie, les passants ne regardent pas de travers un mec dans la rue, au minimum quarante cinq fois par jour, sous prétexte qu’il est d’origine Arabe (par exemple) et qu’on a décidé de le détester, par principe, histoire de se donner l’impression d’être supérieur, les gens se concentrent sur les véritables problèmes... Bref, un pays où il faut bon vivre.

      Visiblement, cette ambiance vous convient à merveille. Je dirais même, vous y contribuez, et visiblement vous en redemandez !  smiley



    • César Castique César Castique 11 mai 2014 12:49

      «  Les immigrés sont toujours (plus ou moins) acceptés si l’économie va bien... »


      Sauf, bien entendu, dans les pays où l’économie se porte aussi bien que la « xénophobie » (Suisse, Norvège, Pays-Bas, Autriche, etc.).

      Ce genre d’argument bidon - que les immigrationnistes ressassent pour se rassurer eux-mêmes - a, depuis longtemps, dépassé la date de péremption. Et, par définition, chaque jour un peu plus.

    • Xenozoid 11 mai 2014 12:54

      Cesar ton pays a été envahi ? l’ukraine ?


    • César Castique César Castique 11 mai 2014 18:24

      « Cesar ton pays a été envahi ? l’ukraine ? »


      C’est un pays, ça ?

    • Trelawney Trelawney 13 mai 2014 10:46

      La France et les français ne se sont jamais pris une branlé par Jules césar, puis qu’à l’époque de César, la France et le français n’existaient pas


  • Spartacus Spartacus 10 mai 2014 09:51

    Il y a donc une idéologie de la « pureté de la parole » comme hier une idéologie de la « pureté de la race » ?


    La liberté de parler et dire est en danger. La judiciarisation des propos est un cancer.
    Ces associations politisées en utilisant la judiciarisation de la parole font du mal à la démocratie. Au lieu d’argumenter elles ostracisent. 
    Elle font même de la pub a outrance pour ce qui n’a été relevé par personne, la radio marche en fond sonore pour la moitié des gens et Zemmour n’étant comme centre d’intérêt que ceux qui lui portent intéret. Ceux qui n’écoutaient pas RTL, sont maintenant au courant. Quelle pub !

    • Surya Surya 10 mai 2014 10:17

      Spartacus, je crois que, comme toute forme de liberté, la liberté de parole s’arrête là où commence celle du voisin.
      C’est une question de respect, de respect de la personne humaine.
      On n’a pas à insulter, parler avec violence et haine de gens qui n’ont strictement rien fait, qui veulent juste immigrer quelque part parce que dans leur pays d’origine la vie est trop difficile. Ils n’y sont pour rien. Pourquoi est-ce eux qui sont haïs ?
      Si la liberté de parole doit être totale en France, y compris le droit d’insulter, alors il faut accepter la réciproque en ce qui nous concerne.
      Pourquoi, dans ce cas, les Français réagissent-ils toujours aussi mal quand des articles de la presse étrangère critiquent la France ? Ca fait toujours un tollé, comme si la presse étrangère avait commis un crime de lèse majesté, et les réponses ne sont qu’un flot de haine à l’encontre du ou de la journaliste qui a osé prendre la parole pour critiquer la France.
      On ne peut pas s’arroger le droit de dire absolument tout ce qu’on pense, et ensuite être choqué et outré parce que d’autres prennent également ce droit, pour nous critiquer. (D’autant plus que ces critiques visent l’économie, la politique de notre pays, et ne sont même pas teintées de haine personnelle à l’égard du peuple français)


    • Mowgli 10 mai 2014 10:26

      « la liberté de parole s’arrête là où commence celle du voisin. »
      C’est bien ça. C’est le premier à gueuler le plus fort qui en remporte la part du lion.


    • mortelune mortelune 10 mai 2014 15:35

      S’il devait y en avoir qu’un à faire taire ce serait Spartacus...


    • marc 10 mai 2014 17:57

      Mowgli


      Non, celui qui remporte le prix, c’est toujours le même, la racaille bankster qui possède les moyens d’information et les utilise sans vergogne pour défendre ses intérêts par le mensonge, l’intox ou le silence ( voir le traitement mediatique des monarchies du golfe : aucun) aux dépens des 99% de la population

    • Spartacus Spartacus 10 mai 2014 18:21

      @surya

      Vous confondez le moral et le légal
      Vous ne faites pas la distinction nécessaire. 
      La violence verbale est moralement condamnable mais pas judiciairement. 
      La condamner pénalement est une atteinte à la liberté fondamentale d’expression. 

      Il est impossible de déterminer par la loi si tel ou tel propos constitue une violence verbale sans que le législateur prenne une positon partiale et impliqée. 

      Il ne faut pas confondre ce qui est condamnable moralement (les vices) avec ce qui est condamnable juridiquement (les crimes, comme les agressions contre les personnes ou leurs biens).
      Or, le moralisme ouvre nécessairement la voie au gouvernement de la police de la pensée, à l’interdiction du débat et à des demandes infinies de pénalisation.

    • Surya Surya 11 mai 2014 12:45

      Ce que vous dites est tout à fait juste, il faut faire la distinction entre le moral et le légal en effet.

      Donc, si c’est légal, au sens de non condamnable juridiquement parlant, on s’en fiche que ce ne soit pas moral ? Visiblement c’est le cas pour beaucoup de gens.

      La mentalité ambiante, actuellement, c’est « je dis ce que je veux, je suis chez moi, si t’es pas content t’as qu’à retourner dans ton pays » (leur pays c’est la France, mais ça, tout le monde ne parvient pas à le comprendre) « c’est la liberté d’expression de dire ce que je veux, on peut pas me condamner pour ça et je t’emmerde. »

      Bonjour l’ambiance...

      Je pense qu’il nous revient à tous de nous poser cette question : est-ce que je vais dire est il moral au sens où je ne risque pas de blesser une personne, ou un groupe de personnes qui ne m’ont strictement rien fait ? Ou bien, variante : est-ce que je vais dire correspond à la personne que je souhaite être ? Autrement dit, ai-je envie d’être « ça », une personne rongée par la haine et le ressentiment, qui balance à la figure des autres des trucs que je ne supporterais pas, en plus de ça, qu’on me balance à la figure ?

      Il ne s’agit pas de « police de la pensée » au sens où vous l’entendriez dans un pays dictatorial. Il s’agit juste de respect de la personne humaine. Traiter avec respect des gens qui le méritent, qui y ont le droit, exactement comme vous, et qui en plus ne vous ont rien fait.

      Maintenant, qu’on élise un parti politique extrémiste en France, et vous allez voir s’il ne va pas y en avoir, de la police de la pensée, et de la vraie, celle là !! Vous allez peut être comprendre à ce moment là ce que c’est que de vivre dans un pays hermétiquement fermé et dictatorial.


  • Scual 10 mai 2014 10:11

    Zemmour est un propagandiste raciste qui fait croire et donne de la légitimité à la folie des xénophobes.

    Dans la réalité tout cela est faux, mais il sait que ceux qui le croient, effectivement prostrés et enfermés dans leurs fantasmes, ne savent pas que c’est faux.

    Zemmour fait parti des raisons pour lesquelles tant de vieux dans les campagnes votent FN pour empêcher l’invasion dont ils entendent tant parler à la télé, à la radio, dans les journaux... et si c’est pas ça c’est des délinquants ou des assistés ou que sais-je ! Ils en entendent parler et c’est tout car ils n’ont jamais constaté par eux mêmes. Et après quand ils vont à la ville une fois par mois grand maximum ils ne voient plus des concitoyens mais des envahisseurs au moindre voile ou des délinquants au premier signe de peau trop bronzée. Et ils se disent « ah tu vois c’est vrai ! » ne se rendant même pas compte qu’ils jugent au lieu d’analyser, ou plutôt que les médias les ont fait juger, qu’ILS ont jugé à leur place.

    On leur a appris à avoir peur, c’est désormais un réflexe. Zemmour leur a appris à avoir peur, entre autres.

    La vérité c’est que Zemmour le propagandiste fomenteur de haine envers toute une partie de la population (et pas seulement les immigrés, les pauvres aussi...) n’aurait jamais du avoir une tribune sur un média de masse. Qu’il sorte des livres, ou qu’il soit chroniquer dans un journal ouvertement facho est une chose, mais qu’il sème le fascisme sur des médias de masse généralistes et prétendument plus ou moins neutres ou respectables, c’est une preuve de plus de la déliquescence morale totale de la presse ploutocratique totalement dévouée à la fascisation de la France.

    Que Zemmour soit viré et qu’il puisse se la jouer martyr à la sauce Résistant alors qu’il sera martyr à la sauce fanatique, histoire de souffler sur ses braises désormais éteintes car elles ne trompent et ne convainquent plus personne et ne parlent plus qu’aux autres membres de la secte de l’extrême-droite, cela ne changera rien : il sera remplacé par pire car c’est la seule chose que font les médias fachos, pire pire pire et encore pire.


    • Surya Surya 10 mai 2014 10:23

      J’ai l’impression que Zemmour n’a pas toujours été comme ça. Il me semble qu’il fut un temps où, certes, ses positions étaient très, très conservatrices, ce qui ne me dérange pas car toutes les opinions, tant qu’elles sont argumentées, ont droit à la parole, mais je ne pense pas que la haine de l’autre soit une opinion.
      La haine, c’est un sentiment, une réaction épidermique, pas une opinion. Raison pour laquelle, en fin de compte, le problème de la haine xénophobe ne relève même pas de la liberté d’opinion.
      Je ne comprends pas comment Zemmour peut avoir dérivé ainsi. Qu’il revienne à des analyses politiques et économiques, il faisait cela très bien (qu’on soit d’accord ou non avec ses propos)


    • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 10 mai 2014 10:38

      @ Scual

      Zemmour « oublie » d’où il vient, et ce qu’il est.

      Dans les années 1970, les frères Zemmour, ces pieds-noirs venus d’Algérie dont l’histoire a été portée à l’écran dans Le Grand Pardon, un film d’Alexandre Arcady, étaient devenus les caïds du trafic de drogue et du proxénétisme à Paris. Aujourd’hui, ces spécialistes excellent dans les arnaques financières, opérant entre Paris, Hong-kong et Tel-Aviv. Une note de la Direction centrale de la police judiciaire détaille que « trois pays apparaissent régulièrement dans ces escroqueries : Israël où des groupes criminels se sont spécialisés, la France comme pays où sont ciblées les entreprises, la Chine comme lieu de destination première des virements, avant réorientation vers Israël ».

      http://numidia-liberum.blogspot.com/2014/01/france-la-maffia-juive-escroque-les.html


    • César Castique César Castique 10 mai 2014 15:22
      « ...je ne pense pas que la haine de l’autre soit une opinion.
       »La haine, c’est un sentiment, une réaction épidermique, pas une opinion. « 

      Tout le monde ne tombe plus dans le piège de ceux qui transforment en haine, ce qui est un simple sentiment d’exaspération : 75 % des Français osent désormais dire qu’il y a trop d’immigrés dans leur pays, ce qui donnent à penser qu’ils sont désormais plus près de 80 que de 75. Ce ne sont pas des haineux. Ce sont des gens qui ne se voient plus chez eux, et qui en ont marre

      Quand Georges Pompidou, président de la République, déclare à la télévision - en 1970, eh oui, ça ne date pas de Zemmour : » 
      « Le problème, c’est que les Nord-Africains, et particulièrement, les Algériens sont concentrés dans quelques agglomérations, Marseille et sa banlieue, la banlieue lyonnaise, la banlieue et Paris. Il y a là des concentrations énormes. Dans telle localité de la banlieue lyonnaise, les étrangers de toute espèce sont en majorité. Il va de soi qu’à partir de ce moment là, lorsque deux communautés se trouvent vivre mélangées, avec des habitudes, des convictions, des modes de vie absolument différents, il se crée des conflits. Il est déjà très difficile de vivre en paix avec ses voisins. A plus forte raison lorsque ces voisins ont des habitudes absolument différentes des vôtres »., ce n’est pas un haineux

      Quand une infirmière de Marseille - je ne donne pas son nom, parce que son témoignage a été supprimé sur You Tube, peut-être à sa demande, l’insécuriré étant ce qu’elle est - déclare, à la télévision également :

      « On recherchait la tranquillité et on habitait dans une cité où au départ on était… en fait plusieurs Français et il y avait huit appartements, je me souviens, et il y avait une famille de Nord-Africains, bon, alors ça se passait à peu près bien parce qu’il y avait une seule famille. Peu à peu, certaines personnes ont déménagé, elles ont été remplacées par des familles de Nord-Africains, et quand on est arrivé à… disons à un pourcentage égal, c’est devenu véritablement impossible. Parce qu’ils avaient une manière de vivre qui était particulière, qui était à eux. Ils avaient des notions d’hygiène qui étaient totalement différentes des nôtres. Et bon, ben finalement, on a fui, on a fait comme tout le monde…

       « ...d’abord, ils sont très très nombreux à vivre dans les appartements. Il y a le père, la mère, les cousins, les cousines, les enfants, ils vivaient parfois à huit ou dix personnes dans un trois pièces, donc ça faisait beaucoup de personnes dans un même appartement, donc ça multipliait les gens qui vivaient dans l’immeuble. Ensuite, ils n’avaient pas la même manière de vivre que nous, dans la mesure où… Par exemple, pour les poubelles, ça ne les dérangeait pas de les jeter dans le couloir, alors qu’il y avait un vide-ordures. Ils faisaient du bruit, ils étaient bruyants, parce qu’ils écoutaient leur musique, les musiques de leur pays, moi, je dois dire que personnellement, c’est une musique qui m’agresse un peu les oreilles, je ne supporte pas tellement. Bon alors, dans la mesure où ils se sont retrouvés nombreux, ils se sont installés un petit peu comme ils vivaient chez eux et ils ne se sont pas du tout adaptés à notre manière de vivre… », ce n’est pas une haineuse, et le « tout le monde » qui a fui les nouvelles promiscuités n’est pas un haineux non plus.

      Nous ne sommes pas dans le registre de la haine, Madame, mais dans celui du ras-le-bol. Et ce ras-le-bol, plus l’immigration devient visible, plus la délinquance d’importation croît*, et plus on traite les gens de xénophobes, de racistes et de haineux, plus l’irritation augmente contre tous ceux - Antillais compris, malheureusement - qui ont des « têtes d’ailleurs ».

      * Zemmour, lors de « Ça se dispute » d’hier soir (i-télé), a commenté, sans remords, les accusations et les poursuites dont il fait l’objet et il a lu une liste des bandes « géographiques » - d’Europe de l’Est, d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine - qui ont choisi la France, comme terrain de leurs exploits. C’est impressionnant.

    • Surya Surya 11 mai 2014 12:48

      Votre infirmière, c’est un cas que vous prenez en exemple pour en faire une généralité. Je vais vous donner un autre exemple : je connais des gens qui ont des familles nord Africaines dans leur immeuble, et ils n’ont jamais eu le moindre problème d’hygiène avec eux. Ni aucun autre problème d’ailleurs.
      Quant à ce qu’à dit Pompidou… Chirac, de son temps, n’avait-il pas parlé d’odeurs ? Ca avait fait un tollé, à l’époque.

      C’est quoi, pour vous, avoir une « tête de Français » ?

      Ce que vous ne voyez peut être pas, c’est que les immigrés, c’est-à-dire ceux et celles qui immigrent, arrivent en nombre stable chaque année (je ne parle pas de l’immigration clandestine). Les autres, ceux qui ont également, comme vous dîtes, une « tête d’ailleurs », ce sont soit des gens nés en France et donc Français, aussi Français que vous et moi (et en raison de leurs origine ou leur couleur de peau, on s’acharne à refuser de les considérer comme Français), soit des personnes naturalisées, et qui sont donc désormais Françaises, aussi Françaises que vous et moi. Et pourquoi sont-ils naturalisés après avoir immigré ? Parce qu’ils parlent Français, qu’ils ont un boulot, qu’ils payent leurs impôts, bref, qu’ils se sont intégrés. Ne me dites pas que vous allez maintenant reprocher aux immigrés de vouloir s’intégrer, si ?


    • César Castique César Castique 11 mai 2014 15:25

      « … je connais des gens qui ont des familles nord Africaines dans leur immeuble, et ils n’ont jamais eu le moindre problème d’hygiène avec eux. Ni aucun autre problème d’ailleurs. »

       

      Je pourrais vous répondre qu’il y a aussi des corbeaux blancs, des éléphants blancs, des tigres blanc, des rhinocéros blancs, mais comme dit Michel Audiard, le fait dire à Jean Gabin dans « Le Président », à propos des poissons volants, « ils ne constituent pas la majorité du genre ». Ce serait une facilité.

       

      D’abord, l’infirmière observe que les problèmes n’ont commencé qu’au moment où la proportion de logements occupés par des musulmans a atteint un certain seuil (4 sur 8, en l’occurrence, soit 50 %) et ensuite qu’elle et sa famille ont « fui » « comme tout le monde ».

       

      J’ajoute que le remplacement de population de souche par des populations musulmanes – le white flight, comme disent les Américains – s’observent dans de nombreuses villes (Mulhouse, Roubaix, Valréas, Stains, et j’en passe beaucoup de moindre importance)…


      « Quant à ce qu’à dit Pompidou… Chirac, de son temps, n’avait-il pas parlé d’odeurs ? Ca avait fait un tollé, à l’époque. »

       

      Un tollé uniquement au sein de la coterie antiraciste, ce qui ne revenait pas à dire, qu’il avait inventé les bruits et leurs odeurs. J’ai vécu dans un immeuble où des demandeurs d’asile cap-verdiens ont été installés pendant quelques semaines, je peux vous dire qu’entre les Africains lusophones qui braillaient sous leurs fenêtres à n’importe quelle heure du jour et de la nuit, et les remugles culinaires dans la cage d’escaliers, j’ai personnellement vécu ce que Chirac a observé. Au final, une pétition unanime, a eu raison de cette indésirable présence.

       

      Quant à Pompidou, son propos était dans la normalité de son époque. L’antiracisme hystérique est né en même temps que SOS Racisme

       

      « C’est quoi, pour vous, avoir une « tête de Français » ?

      C’avoir une tête telle, que personne ne vous demande jamais de quel pays vous venez.

      «  ...et qui sont donc désormais Françaises, aussi Françaises que vous et moi. »

      Je distingue entre les Français tout court et ceux dont certains se sentent obligés de préciser « comme nous », « comme les autres », « comme vous et moi », parce que, dès que la précision est nécessaire, c’est qu’il y a un lézard.

      «  Et pourquoi sont-ils naturalisés après avoir immigré ? Parce qu’ils parlent Français, qu’ils ont un boulot, qu’ils payent leurs impôts, bref, qu’ils se sont intégrés. Ne me dites pas que vous allez maintenant reprocher aux immigrés de vouloir s’intégrer, si ? »

      Personnellement, s’intégrer je ne sais pas ce que cela veut dire.

      Est-ce que le type qui parle français, a un boulot et paie ses impôts, entre autres particularités du citoyen normal, mais qui a équipé son F3 d’une parabole pour recevoir une chaîne de télévision de là-bas, parce que les films, qu’on y voit ne comportent ni couples homosexuels, ni gens qui boivent de l’alcool en toutes circonstances, tristes ou heureuses, ni filles faciles en petite tenue, lorsque ce n’est pas à poil… – en une formule, le type qui rejette toutes les mœurs de la vie quotidienne qui distinguent le musulman du mécréant – est bien intégré ?

      Moi, je n’en sais rien, mais je crois quand même qu’il tend à reconstituer autour de lui, un biotope  strictement musulman. 

      Et il ne faut pas être sociologue pour comprendre qu’il préfère la compagnie des autres musulmans, à celle des « de souche » dont les femmes fréquentent les piscines mixtes, dont les filles s’habillent comme les putes n’osaient pas le faire il y a trente ans, et qui se goinfrent de jambon, de salami, de saucisson Julien Bridou, de rillettes du Mans Bordeau-Chénel, de pâté Hénaff et de porc fumé sur la choucroute, en arrosant tout ça au Tafanel supérieur.


  • Imperator Djanel III Imperator Djanel III 10 mai 2014 10:25

    @ l’auteur

    Certes, je ne vis plus à Paris, ni même en France, et ne sais donc plus aussi bien ce qu’il s’y passe, mais j’y reviens dès que cela m’est possible, et jusqu’à présent je n’ai pas constaté de problèmes du genre que décrit Zemmour. Mais puisqu’Eric Zemmour affirme que la France est désormais victime de l’équivallent des temps modernes des anciens pillages et razzias médiévaux, 

    Je vis à Lyon et j’ai pris les transports en commun jusqu’à plus de minuit, me suis promené ou suis passé pour d’autres raisons dans des quartiers périphériques de jour comme de nuit, et jamais aucun problème. Une bonne partie de ce que dit Zemmour ne sont que des constructions mentales et une simplification de la réalité.

    Rien qu’un exemple, le quartier de la Guillotière à Lyon, lieu emblématique de la revente de marchandises « tombées du camion » et de la vente au détail de chichon, mais le quartier n’est pas dangereux car ce serait incompatible avec ce genre d’activités. Donc une délinquance organisée, mais qui contrairement aux poncifs de l’autre suppose une certaine forme de pacification d’un territoire, et tout sauf une violence anarchique (la violence de ce quartier est forte en réalité, mais souterraine et interne). Dernier exemple, les centre-villes sont à l’heure actuelle très sûrs, soit c’est le reflet d’une baisse de la délinquance, soit celle-ci s’est déplacée ailleurs. Mais on ne comptera pas sur Zemmour pour en dire plus, parce qu’il faut faire dans l’outrance et le simplisme.

    Quant à la dernière partie, il n’y au aucun équivalent en effet. Rien de comparable avec ce que décrivent les documents historiques utilisés en matière d’histoire de la criminalité. En France, on s’est notamment servi des lettres de rémission conservées, ainsi que d’un registre de police parisien. Et comme votre bon sens vous l’indique, il n’y a rien de comparable, ni dans la facilité avec laquelle on inflige des coups mortels, ni dans la délinquance économique omniprésente (voir le chatelet), ni dans le manque de contrôle psychique des individus. Les villes actuelles sont bien plus sûres qu’il y a 400 ou 500 ans. Une bonne partie des quartiers urbains ne sont ni des centres, commerciaux, administratifs, de divertissement, ni des quartiers chauds, mais des lieux dortoirs où il ne se passe strictement rien, complètement morts après 21 heures.

    Evidemment, il est plus simple de gueuler et de se vautrer dans la caricature que de prendre le temps de lire et d’étudier un phénomène dans le détail. Tenir des propos de comptoir est plus facile que de faire une thèse, on le sait depuis bien longtemps.

    • Allexandre 10 mai 2014 16:34

      Enfin des propos sensés et intelligents dans ce déversoir de conneries et de lieux communs...à la Zemmour, c’est dire.


    • Imperator Djanel III Imperator Djanel III 11 mai 2014 10:07

      Les immigrés sont devenus les boucs émissaires du déclin du pays. C’est un fonctionnement de meute, violent, où ce sont les pires avis qui l’emportent et dépourvu du moindre bon sens.


  • Pere Plexe Pere Plexe 10 mai 2014 10:41
    Qu’arrive-t-il à Eric Zemmour ?
    Rien.
    Il est comme ça.
    Con menteur agressif raciste outrancier provocateur.
    C’est même son seul « talent », son fond de commerce.

  • Allexandre 10 mai 2014 10:42

    Zemmour est un malade xénophobe qui se veut plus Français que les Français du fait de ses origines. De plus, en tant que juif sioniste, il applique les directives de Tel-Aviv visant à attiser l’islamophobie en France pour monter les communautés les unes contre les autres et ensuite, tirer les bénéfices de cette propagande. Il y a longtemps que ce type devrait être interdit d’antenne, Dieudonné en a bien fait les frais. Un peu de repos lui permettrait de régler ses problèmes névrotiques et sexuels. Il en a grandement besoin.


  • Surya Surya 10 mai 2014 10:46

    Je viens de répondre aux premiers commentaires. Je dois y aller, n’étant pas là aujourd’hui. Je répondrai aux autres commentaires ce soir et demain.
    Bonne journée à tous.


  • zygzornifle zygzornifle 10 mai 2014 10:56

    Pas le temps de finir sa phrase que le CRAN , le CRIF et toutes ces associations de haute moralité anti raciste mais que pour leur race et qui se détestent entre elles , assos qui vivent grassement au crochet du con tribuable avec la bénédiction de l’UMPS dont certains membres en font parti ont déjà leurs avocats sur l’affaire, à votre avis qui a envoyé Valls de s’occuper de Dieudonné ? Il ne l’a pas fait de sa propre initiative mais au moment de son « dîner » d’affaires avec le CRIF ......


    • Allexandre 10 mai 2014 11:36

      Absolument d’accord. La soi-disant République « une et indivisible » est harcelée par un communautarisme éhonté. Et les judéo-sionistes ne sont pas les derniers. Ils attaquent tous azimuts et se disent victimes d’un antisémitisme en progression. Quelle propagande mensongère. Et le CRIF et la LICRA profitent de leurs accointances avec le pouvoir (1 député sur 4 appartient à l’association France-Israël) pour imposer tout ce qu’ils veulent. Les Cukierman, Jacubowicz et autres Klarsfeld commencent à nous gonfler sérieusement. Mais avec Valls à Matignon, ils ont un fanatique sioniste à manipuler sans crainte. La France est devenue une annexe de l’Etat sioniste.


    • zygzornifle zygzornifle 10 mai 2014 13:04

      Allexandre

      Bien résumé , le pouvoir n’est plus depuis longtemps aux mains du peuple mais aux mains de ces groupuscules infiltrés partout ou il y a du fric c’est à dire du pouvoir circulant comme un poison dans les veines....

    • paulau 10 mai 2014 16:45

      Sur le caractère contre productif des actions menées par les antiracistes , on peut lire :


  • Fergus Fergus 10 mai 2014 11:59

    Bonjour, Surya.

    Zemmour est effectivement très cultivé. Dommage que, de plus en plus, il mette cette culture au service d’une inquiétante dérive à connotation raciste et xénophobe. Certes, il y a des problèmes en France, mais contrairement à ce que laisse entendre Zemmour, ils sont loin d’être généralisés et ne peuvent être imputés aux seuls membres de communautés étrangères. Il faut vraiment - et c’est le cas - que Zemmour ait poussé le bouchon beaucoup trop loin pour que RTL, qui était jusque-là satisfaite des buzz engendrés par les prises de position de l’éditorialiste, lui ait demandé de quitter la station.


    • Surya Surya 11 mai 2014 12:58

      Bonjour Fergus,

      « ne peuvent être imputés aux seuls membres de communautés étrangères », non bien sûr, car les problèmes doivent être imputés à des individus, qu’ils soient ou non membres de communautés ayant plus ou moins récemment immigré dans le pays.
      En cas de délinquance, il faut blâmer Untel ou Bidule pour avoir commis ce forfait, on n’a pas à préciser qu’il est d’origine Arabe, Africaine, ou autre. On ne dit jamais : « Machinchouette, un Français de souche, a commis telle infraction ». Donc pourquoi se croit on obligé de le préciser à chaque fois qu’il s’agit d’une personne d’origine étrangère ?
      Je n’ai pas pris les nouvelles ce matin et de toute façon je vais devoir y aller très bientôt et n’aurai pas le temps de répondre à tous les autres commentaires, mais on verra bien ce que RTL fera.

      Peut être rien, tout comme Agoravox ne fait rien quand des appels à la haine raciale y sont lancés par certains... Ah, mais j’oubliais, c’est la « liberté d’expression », et vous voyez, Fergus, elle est désormais devenue plus importance que le respect de la personne humaine.


  • etrange etrange 10 mai 2014 12:07

    Zemmour en mission commandée, fidèle et actif dans sa communauté, sioniste dissimulé portant faux nez de « rebelle » fait le job pour lequel il est payé en réalité par l’Oligarchie néoconne, à savoir créer le sentiment nécessaire dans la population française « du clash des civilisations » dont a tant besoin, entre autres, Israël ! 


  • juluch juluch 10 mai 2014 12:19

    Il a pas vraiment tort Zemmour.....il a sa manière de dire les chose, c’est tout.


    • OMAR 10 mai 2014 18:09

      Omar33


      Salut juluch

      Mais bien sûr qu’il n’a pas tort..

      Qui accepte d’être agressé dans la rue ou cambriolé chez soit.. !!!.
      Qui aime voir son fils se défoncer à la came... !!!
      Qui reste peut se balader en toute quiétude quand des balles de Kalachnikov tout autour de lui ou de ses proches. !!!

      Cependant, ce n’est pas une lutte contre ces fléaux qu’il mène.
      Mais plutôt contre des communautés bien ciblées jusqu’à préconiser ou instruire l’interdiction d’employer des jeunes issus de ces communautés.

       Zemmour est d’origine algérienne, et nullement français de souche, sa francité, il la doit à un juif comme lui répondant au nom de Crémieux
      Il se prend plus royaliste que le roi.

      Et tant que des Valls, Gayssot, BHL, Finkielkraut, Fabius et toute la clique, mènent le peuple français comme ils l’entendent, Zemmour peut se permettre toutes les insanités qui sortent de son méat...

    • juluch juluch 10 mai 2014 21:20

      J’entends bien...


      Mais quand ces fléaux sont propagés par certaines communautés comment fait on pour le dénoncer ??

      Une marche blanche ?

    • OMAR 10 mai 2014 23:56

      Omar33


      Non, juluch...

      Il n’y a plus de Peuple Élu.

      Et il n’y a pas de peuple parfait ou de communauté parfaite...

      Malheureusement, la racaille se trouve partout.

      Et les approches et moyens pour éradiquer ces fléaux sont connus et universels.

      Encore un fois, il faut se battre contre la vermine, pas contre les communautés....

    • juluch juluch 11 mai 2014 10:53

      peuple Elu ??


      La France c’est pas Israël Omar.....on est Français.

      La majorité doit remporter sur cette vermine justement, et celle ci est essentiellement issue de la diversité.

      comment on fait ??

      On laisse faire au nom du progressisme ou on frappe fort au risque de se faire traiter de facho par certains ?

      De toute façon il faut dénoncer et agir.

      Avant on se foutait des communautés, elles faisaient leur boulot et gagnaient leur vie......ça c’était avant.

      A présent depuis 1981, tout à changé.....les associations, payaient par nous, sont passés par là plus le politique qui a encouragé au nom de l’anti racisme.....

      Rien contre toi Omar, je constate c’est tout.

  • legrind legrind 10 mai 2014 13:05

    Dans un pays normal les propos d’Eric Zemmour ne défraieraient pas la chronique car il dit la vérité.

    Par contre la légion de sociologues et autres spécialistes ( Laurent Mucchielli & co) qui vendent ( très cher) aux français depuis plus de 30 ans le sentiment d’insécurité, le fantasme de l’immigration, le mythe de l’islamisation auraient des comptes à rendre sur leurs travaux ( licenciements, poursuites au pénal..).

  • Yvance77 Yvance77 10 mai 2014 13:21

    Salut,

    Je viens de me ré-inscrire sur Avox, car depuis un temps je relis des choses qui sont tout bonnement ahurissantes, comme c’est le cas ici, et hier avec le billet de monsieur Cabanel que j’ai bien par ailleurs, sur Robert Ménard.

    Je viens de boucler un tour en France et désolé, mais Zemmour est dans le vrai. Paris XIeme la semaine dernière, quartier arabisé au possible, femmes en niqab (oui, oui, oui), plus un magasin français, du reste c’est une zone désormais africaine !
    Autre souci, autour de Paris, des bidonvilles qui s’installent lentement mais sûrement et pérenne-ment !

    Béziers... un centre-ville qui fait honte, mais qui pourrait avoir un charme pas possible, Marseille... j’en parle meme pas, tant ce nest pas une image d’Epinal, Nice ou l’envahissement de petites frappes est monnaie courante, Toulouse, Bobigny etc... etc... etc...

    Ah dernier point, hier j’étais en face de Robert Ménard, c’est juste un amoureux de sa ville qui la vois juste à l’article de la mort et qui veut faire quelque chose !


    • Le Gaspésien 10 mai 2014 18:51

      « … Je viens de me ré-inscrire sur Avox, car depuis un temps  … »


      Et vous avez bien fait. Les articles qui tournent sur le VOX sont tout bonnement ahurissants

      Il y a besoin de résistants même sur le VOX, Ce media est pourris par les gauchistes.
      Ils y ont fait de l’entrisme à fond les ballons. Eux sont payés pour. Il faut être présent pour répondre coup pour coup. Debout les morts et balayons les EELV, Gauchistes de tout poil, TOUS aux ordres de l’Empire. Après les élections, laissez tomber AGORAVOX. Cabanel reprendra sont discours invraisemblable sur le nucléaire, Fergus clamera son amour pour La Gauche libertaire et liberticide.Et nous, nous devrons chercher un autre media. Jelena, revient, on a besoin de toi.

    • Imperator Djanel III Imperator Djanel III 10 mai 2014 19:41

      Bien vu d’avoir attiré l’attention sur ce com. Un vrai repère de gauchistes, en effet. smiley smiley Tout comme Riposte Raciste est un site de gens calmes et biens dans leurs têtes.


    • Jelena XCII 10 mai 2014 23:08

      @Le Gaspésien >> Jelena, revient, on a besoin de toi.

      Merci du soutien, je suis touchée. ^^

      Pour ce qui est de la censure... Toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire sur ce site, c’est un fait.


  • anamo 10 mai 2014 13:38

    Eric Zemmour, ce n’est pas du journalisme ! C’est une chronique, c’est une posture. Pour RTL, c’est de l’audience bien dirigée, pas regardante. Les « analyses » et reflexions de Zemmour sont suffisamment caricaturales quel que soit le sujet : politique, économique, social ... pour en convenir. On pourrait compléter le tableau en parlant de JM Apathie et quelque autre « économistes ». RTL ne congédiera pas Zemmour.

    Le CRAN ne fait que confirmer son niveau d’intervention habituel. Hormis Zemmour, si l’on se rappelle l’affaire avec Nicolas Bedos, à une autre époque le CRAN aurait attaqué Molière Montesquieu ou Mozart (sans vouloir comparer, en aucune façon la qualité des « personnages » cités).


    • Pere Plexe Pere Plexe 11 mai 2014 00:01

      ...le mal pensant est effectivement devenu à la mode.

      Zemmour surf sur cet vague... 

  • marmor 10 mai 2014 14:53

    Surya, vous avez une vision de la France qui est comparable à la vision d’un touriste à Pattaya sur la Thailande, d’un touriste à Marrakech sur le Maroc etc...
    Allez vous promener à Orange, Lunel, Arles, Nimes, Toulouse, Montauban, Marseille, Beziers.... vous verrez une autre image de la France, du communautarisme, du respect du pays d’acceuil... Il n’est pas question de racisme, ces « sauvageons » sont français !!!
    Issus de l’immigration, certes, mais français, qui benéficeint et profitent du système social français, qui « ont le droit », sans jamais la contrepartie du « devoir »....


    • Xenozoid 10 mai 2014 15:02

      ha Marmor le nationalist,c’est trés loin l’idée de nation dans les ghettos,tout au plus on parle businesse,dans les gettho pas getho on aplaudi,on apauvri l’esprit en déclarant l’autre coupable.c’est le jeu,heil le pouvoir qui envoie les autres illusions dans les mirroir de l’autre,bienvenu, dans le mensonge ambiant...pouahhhh :->


    • Xenozoid 10 mai 2014 15:37

      alors marmor t’a fais quoi pour la france ?


    • Xenozoid 10 mai 2014 15:38

      et qu’a fait la france pour toi ?


    • Imperator Djanel III Imperator Djanel III 10 mai 2014 16:04

      Issus de l’immigration, certes, mais français, qui benéficeint et profitent du système social français, qui « ont le droit », sans jamais la contrepartie du « devoir »....

      Je ne sais pas d’où vous sortez ça, je connais quelques personnes inscrites à Pole Emploi, certains aux allocations chômage, d’autres au RSA, d’autres qui ont repris une activité, et la plupart d’entre eux n’auraient pas eu les moyens de refuser des offres d’emploi dans leur branche ni de faire aucune démarche. Si vous croyez qu’un allocataire social lambda peut dire « moi je fous rien », je vous inviterais juste à mettre le nez en dehors de chez vous, il faut arrêter les légendes urbaines. 

    • Xenozoid 10 mai 2014 17:05

      marmor, est un con,,il pense que l’esclavage plein de sang pur est mieux que celui de sang batard


    • Imperator Djanel III Imperator Djanel III 10 mai 2014 17:55

      C’est sûr que son com ne m’incite pas à le penser très intelligent. Je vois ce que vous dites, il croit encore aux OS, aux poinçonneurs et aux cantonniers « de souche », il comprend rien en somme. C’est pas grave, on va commencer son éducation. 


    • marmor 10 mai 2014 19:36

      Xeno machin, merci pour l’insulte, je suis sûrement très con, mais toi tu dois avoir des petites bêtes dans la boîte crâniène, apprend à lire et surtout à écrire.
      Idem pour imperator de la connerie. Le système social français ne se limite pas à pôle emploi du con !! Ce qui profite à tout le monde, et où peu participent, c’est la sécu, les allocations familiales, les allocations logement, les primes de rentrée scolaire, les soins gratuits, et tout le reste... Quand tu profites de celà tu te dois de respecter tes concitoyens comme moi qui payent depuis 40 ans, et comme tant d’autres !!


    • marmor 10 mai 2014 19:57

      Xenozob, fais toi traduire ça : Boul alik !


  • mortelune mortelune 10 mai 2014 15:22

    Sans vouloir faire une comparaison pour le moins exagérée je note quand même qu’en 1933 le troisième Reich ou plutôt Deutsches Reich a « écarté » toutes les personnes capables d’exprimer des idées contradictoires. Méthode ’douce’ au début, méthode ’très musclée’ ensuite... 

    La volonté de supprimer la liberté d’expression des contradicteur témoigne de la mise en place d’un régime totalitaire. 
    Il arrive à E. Zemmour ce qu’il est déjà arrivé à d’autres et j’ai le sentiment que ceux qui se croient bien assis, le sont en fait sur un siège éjectable. 
    L’organisation politique de la France, des pays de l’UE et de l’UE elle même, émane directement du congrès US à la solde de quelques richissimes personnes qui tiennent les cordons de la bourse. Sans vouloir être médisante je ne pense pas que ces gens s’embarrassent d’avis divergents qui pourraient mettre à mal leur projet. Ils ont investi en UE, ils attendent un retour sur investissement avec ou sans Zemmour.

    • Surya Surya 11 mai 2014 13:16

      Excusez moi, mais quand est ce que quelqu’un sur ce fil de commentaires va comprendre que je ne reproche pas à Zemmour d’avoir des idées conservatrices s’il le souhaite (je ne suis pas, par exemple, pour la fermeture des frontières, pour le retrait de l’UE, mais j’écoute et je respecte l’opinion de ceux qui le sont) mais ce que je lui reproche, c’est sa dérive vers des positions haineuses ?
      On peut être contre l’immigration si on le souhaite (ce n’est pas ma position, mais j’admets qu’un pays qui a un fort taux de chômage devrait peut être penser à réduire le nombre de nouvelles entrées chaque années, sans pour autant se retrancher dans une forteresse), prendre parti d’un point de vue économique pour cela, on peut donc le faire sur la base d’un discours purement économique, mais il n’a jamais été une obligation de haïr les immigrés, les insulter et les traiter de tous les noms. Et encore moins de les rendre personnellement responsables de tous les maux de la société.

      Ce n’est pas une obligation, mais c’est un choix que certains font.

      Il n’y a rien de totalitaire à vouloir empêcher la haine et le racisme, c’est juste une question de bon sens. Votre comparaison avec le 3eme reich est complètement absurde.

      Ca me fait marrer de voir qu’il y a VRAIMENT des gens assez naifs pour croire qu’un parti extrémiste (et donc totalitaire, mais ça ils ne le voient même pas) va régler les problèmes économiques...


    • Surya Surya 11 mai 2014 13:20

      Ps, je dois y aller, je n’aurai donc plus le temps de répondre aux commentaires.
      Désolée pour ceux qui peut être mettront sur ce fil un commentaire constructif, pas de mauvaise foi, pas agressif ou autres, quelque soit l’opinion exprimée. J’aurais aimé pouvoir vous répondre.


  • COVADONGA722 COVADONGA722 10 mai 2014 16:41

    hé hé certains découvrent qu’une guerre leur est faites .Des associations de parasites sponsorisées par les impôts sous-chiens réclament haut et fort la tête de toute personnes n’appelant pas à la soumission de leurs oukases.Le Cran extension d’une population

    composée par exemple de 80 000 maliens vivant ici en France dont pas un seul n’a proposé d’aller aider l’armée française libérant leur pays.Le CRAN dans sa soif de juste rétribution financière a t il prévu une différence de traitement ?entre les ethnies côtières d’Afrique vous savez celles qui allaient capturer leurs frères des forets ou de la brousse !Le cran a t il prévu une part particulière pour les peuples boshimans qui se sont fait bouter hors de leurs terres et exterminer par les peuples bantous et zoulous au 18/19 siècles !Le cran extension des fiers guerriers tendant la mains le 5 de chaque mois dans les bureaux de postes ! ces gentils pas racistes du tout !
     traitant impunément de face de craie ou de culs blancs les 
    guichetiers prétendant contrôler à qui ils versent la manne étatique !
    Et vous n’y couperez pas ! garde des sceaux des ministres ,pour certains ayant appeler à foutre dehors la france « n’est ce pas madame Taubira » La démocrasouille umps se couche et se soumet au diktats !Jusqu’a des politrouk commissaires européens ordonnant à notre pays de se soumettre à l’invasion.Et pour la plupart vous vous apprêtez a aller voter , ben continuez baissez la tête acceptez vous avez même ici des collabos de goche tout aussi empressé qu’on dut l’être leurs anciens de 1940 !!
      yep , aimez la guerre a venir car leur paix vous sera terrible !

    asinus : ne varietur 

  • Xenozoid 10 mai 2014 17:18

    Asinus est juste un concept né de sa propre merde,la guerre est toujours il est just trop con pour réaliser , qu’il nést pas seul,il a besoin d’un ennemi,il est pauvre


    • COVADONGA722 COVADONGA722 10 mai 2014 18:38
       est juste un concept né de sa propre merde

      mon chéri laisse moi te raconter quelque chose 

       il s’appelait Al-Malik an-Nasir Salah Din Yusuf c’est probablement un des plus grand stratège arabo-musulman il avait coutume dire 
       le premier qui injurie l’autre reconnait ainsi sa défaite .

       

      Asinus : ne varietur 

    • Xenozoid 11 mai 2014 14:04

      parce que une autre vue n’est que ennemie ?


  • Hubu Hubu 10 mai 2014 17:27

    La liberté d’expression en France est en danger et il suffit simplement de regarder ce graphe de reporter sans frontière pour voir la rapidité de la dégradation ces dernières années.

    Reporter sans Frontière 2002/2010

    J’approuve à 100% l’idée du FN de couper toute subvention à ces pseudo associations antiracistes qui sont de véritables plaies !!!


  • anamo 10 mai 2014 17:34

    Déjà 161 commentaires. Entre les « bien pensants » qu’il faut abattre, et les « vrais penseurs » qui pensent qu’il faut abattre les « bien pensants », les arabes, les juifs, les roms, les roux, les mal foutus, les francs maçons, les homos et j’en passe, le niveau du discours vole à bonne hauteur pour « bien » considérer la question.

    Quelque avatar peu ambigu et le point Godwin atteint. La coupe est pleine n’en jeter plus.


  • lucidus lucidus 10 mai 2014 17:40

    Tiens je viens d’être censuré pour la première fois.

    Je parlais des MACS d’AV... (Le quatuor...)
    Rien d’autre...


  • Garance 10 mai 2014 17:46

    Merci Mr Zemmour


    Vous êtes la voix de ceux que les « Bien-pensants »( 1) veut baillonner

    A les écouter être français et le revendiquer c’est être raciste

    Vous dénoncez des évidences : oui il y a des hordes barbares dans les banlieues qui vivent de rapines et de trafics en tous genres

    Des hordes barbares racistes envers tout ce qui est français et fier de l’être

    ( 1) : les « Biens-pensants » ce sont les socialistes , engeance à éradiquer de toute urgence : la survie du Pays en dépend

    Vite le FN


  • Imperator Djanel III Imperator Djanel III 10 mai 2014 18:09

    @ l’auteur

    Vous dites vivre à l’étranger. Je ne sais pas quels sont vos contacts avec la France, à quelle fréquence vous y retournez, quelles sont vos relations dans notre pays.

    Ici, sur AV, mais c’est un trait récurrent des mentalités françaises actuelles, vous n’arriverez pas à grand-chose en voulant faire comprendre qu’au bout de quarante ans… comme vous dites, il faut passer à un autre regard sur un individu. Comprenez bien une chose, ne pourrez pas “leur” faire modifier leur regard sur les immigrés, parce qu’il faudrait pour cela transgresser un de leurs tabous, qui est qu’on ne modifie jamais une grille d’analyse issue d’un passé vu comme glorieux. A l’époque, on était dans les clichés de “momo le balayeur”, “Rachid le Sonacotra”, on prenait ses aises avec eux, et il est hors de question d’en changer. Mais c’est pareil partout ailleurs, en économie, en éducation, dans tous les aspects sociaux et civilisationnels, on croit en France que l’on peut garder les lunettes d’il y a quarante ans.

    Plutôt que d’abandonner leurs idées mortifères actuelles, vos contradicteurs préféreront accuser le monde extérieur de tous les maux, quand on dit extérieur, il faut comprendre tout ce qui est différent, par exemple chez Hergé, de Séraphin Lampion et de sa femme. Différence qui inclut le monde extérieur (méchants Allemands, salauds de Chinois, les bronzés, les roms, les Africains, les Américains, Israéliens et j’en passe) et les ennemis de l’intérieur (immigrés, travailleurs pauvres qui le sont trop pour être considérés comme pouvant intégrer la classe moyenne, chômeurs et allocataires sociaux divers).

    Au vu de votre avatar et de votre pseudo, je trouve intéressant de vous faire repenser aux dernières paroles de Bouddha, “Khaya-vaya-dhamma sankhara (...).” Chose que vous êtes à mon avis tout à fait capable d’entendre, sans vous mettre à tout casser ni piquer une crise de rage incontrôlable. Mais allez dire ça aux deux tiers des Français pour leur faire comprendre que l’on ne peut vivre éternellement sur des cadres de pensée vieux d’un siècle... Ils vivent sur une sorte d’espace temps mythique et complètement fossilisé, qui mélange des éléments des Trente Glorieuses et d’autres de l’entre deux guerres, la nostalgie d’une France peu urbanisée et pas véritablement entrée dans la modernité. Comme toute personne de bon sens, vous leur diriez “Il y d’autres horizons possibles dans le monde que de rêver à une France qui serait immuablement celle de Gamelin et Daladier, c’est quand même pas ça pour vous le paradis terrestre ?”. Mais aussi incroyable que ça vous puisse paraitre depuis l’étranger, toute réflexion un peu sérieuse sur ce qu’est le pays profond, à part les minorités ethniques et une partie (et encore) de la société éduquée du pays, renvoie à cette conclusion. Et quand j’en parle avec des proches, c’est à peu près le même diagnostic qui me parvient. Je termine sur ce point avec un article du Spiegel qui est à mon sens un point de vue bien senti, équilibré et nuancé sur le pays. Et non seulement la France veut vivre ainsi, mais elle n’arrive pas à accepter que son choix ne soit pas partagé par tous.

    Au fond je n’ai pas de réponse à vous donner. Bien descendue de son piédestal, la France pourrait se donner comme projet d’être un pays à peu près semblable au Canada, à la Suède, aux Pays-Bas, Danemark, Finlande, voire même à des états qui profitent de rentes de situation comme les EU, la Suisse, le Luxembourg, la Norvège. Des pays où l’on peut accepter de prendre la vie comme elle est, tout simplement, sans enserrer toute action potentielle dans les rets de constructions mentales pseudo-identitaires pathétiques et complètement à côté de la plaque.


    La revue Esprit a fait un numéro le mois dernier qui n’est certes pas parfait, mais pose au moins ce qui me parait la bonne question, quand elle se penche sur des époques où des états se sont livrés à ce qui n’est au fond rien d’autre qu’une fatigue de vivre et une volonté d’annéantissement (1ère GM en Europe notamment). Et ça renvoie à d’autres questionnements. C’est le sentiment que le monde véritablement contemporain, celui qu’on commence à voir dans les films américains des années 30 (des costumes, des appartements qui font désormais plus proches d’aujourd’hui que des vieilles classes supérieures de la Belle Epoque), ou dans la première période allemande de Fritz Lang, que ce monde, qui n’était déjà pas accepté par la France à l’époque, ne l’est au fond pas plus aujourd’hui. Pour les vieilles classes d’âge en France (à mon avis la majorité à partir de 50 ans), c’est une lutte véritablement métaphysique et un défi symbolique, la France des casseroles en cuivre au mur et des nains de jardin d’un côté, Shangai et la Silicon Valley de l’autre, sans aucun compromis que la victoire (dans le cadre français) de l’un ou l’autre camp. Issue qui ne fait de toute façon aucun doute à terme.



    • Claudius Claudius 10 mai 2014 18:58

      Vous êtes un imperator Ubu .. 


      Vous dites : «  Issue qui ne fait de toute façon aucun doute à terme. »

      Là ! vous avez raison, le système Shangai et Sili-conne Valley n’ont besoin de personne pour s’effondrer. L’issue ne fait aucun doute. Vous dites vrai.

      Sleep walking to extinction .. c’est bien, continuez Ubu .. 

      Bravo, le monde des fafiots de monopoly et des brolles electronike vaincra la France de Léautaud et de Valéry

      NB : Les casseroles ? au mur ?.. c’est chez votre tata ? votre Grand-mère ? Chez la nôtre, c’est des Desert Eagle, pas des casseroles .. et des berett.. 92

  • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 10 mai 2014 18:13


    Salaires d’E. Zemmour par mois Paris Première 8000E, RTL 1200 à 1800 ; iTélé 1500 à 2000 ; Vente de livres 3000 à 4000E. Total 13700 à 15800 Euros. Pour moins que ça, j’en connais beaucoup qui insulteraient père et mère. La calomnie et le racisme bien orientés rapportent gros.

    Voici ce que Zemmour a dit :

    "Seules les sociétés homogènes comme le Japon, ayant refusé de longue date l’immigration de masse, et protégées par des barrières naturelles, si elles n’ignorent nullement les trafics de mafia, échappent à cette violence de la rue. Notre territoire, privé de la protection de ses anciennes frontières, renoue dans les villes, mais aussi dans les campagnes, avec les grandes razzias, les pillages d’autrefois, les Normands, les Huns, les Arabes. Les grandes invasions d’après la chute de Rome sont désormais remplacées par des bandes de Tchétchènes, de Roms, de Kosovars, de Maghrébins, d’Africains, qui dévalisent, violentent ou dépouillent. Une population française sidérée et prostrée crie sa fureur, mais celle-ci se perd dans le vide intersidéral des statistiques."

    Nous luttons contre le racisme et bla bla dit le Gouvernement français et d’autres associations françaises ! Où sont les journalistes qui tirent à longueur de journée sur Dieudonné ? aux abonnés absents. Si Dieudonné osait dire de tels propos, le peloton d’exécution aurait été au garde à vous. Il n’y a pas de racisme en France, mais certains sont plus égaux que d’autres. On retrouve la même classification qu’en Israël : 1) juifs blancs 2) juifs séfarades 3) juifs noirs ; 4) goys blancs 5) goys noirs 6) arabes.


Réagir