jeudi 4 juin - par Michael Gulaputih

Quand un haut fonctionnaire allemand publie un rapport Corona-négationniste

Le gouvernement allemand -dont on lit partout dans la presse française- qu'il a été le bon élève de l'Europe en matière de gestion de la crise du Covid-19 est en fait copieusement attaqué et pas uniquement par la presse alternative.

Et ce en complète opposition avec la presse mainstream (MSM) qui apparaît en filigrane comme ce qu'elle est devenue : une presse aux ordres.

Le denier épisode en date est celui de la fuite intentionnelle d'un document de travail de la section Etude du management de la Crise du ministère de l'Intérieur allemand (Bundesministerium des Inneren). Un haut fonctionnaire, Stephan Kohn, qui travaillait au sein d'une nombreuse équipe pluridisciplinaire à l'élaboration d'un document n'était pas d'accord avec l'enterrement dudit document que se proposait de lui faire subir son supérieur hiérarchique. Le 7 mai 2020 il a donc fait fuité dans la presse ce document de 83 pages.

L'affaire est si remarquable par ce qu'elle soulève qu'il faudrait plus d'un article pour les aborder tous.

Aussi vais-je simplifier un maximum.

Nota : presque tous les liens Internet cités dans cet article sont en allemand. Je vous recommande fortement (si vous n'êtes pas germanophone) d'utiliser le fureteur Google Chrome qui vous permet de faire des traductions automatiques de ces pages ( « fureteur » : j'adore cette expression québécoise en lieu et place de « navigateur web »)

Nous découvrirons que les allemands ont une cour constitutionnelle (celle de Karlsruhe) qui ne fait pas semblant de dire le Droit. Nous en avons eu un petit avant-goût avec son très médiatisé jugement sur la BCE et sa conception très particulière de la proportionnalité des prêts aux différents pays membres (voir cet article de France-culture).

Cette cour rappelle la primauté des principes constitutionnels allemands sur les traité internationaux. Cette position est à l'opposé de celle de notre Droit qui place ces mêmes traités au-dessus de la Constitution française.

Ici la cour, comme le rappelle cette « fuite », pose dans un jugement du 5 Mai 2020 le principe de proportionnalité entre les conséquences directes (et donc attendues) d'une action gouvernementale et celles indirectes (peut-être prévisibles mais dans tous les cas inattendues et probablement négatives) consécutives à cette même action.

Pour prendre un exemple très concret : un décret qui aurait pour but d'éradiquer les maladies nosocomiales et qui forcerait la fermeture entière d'hôpitaux où il serait découvert ne serait-ce qu'une seule pièce infectée, provoquerait par la pénurie de possibilité de se faire opérer ou soigner, plus de dégâts que la maladie elle-même. Le principe de proportionnalité n'est alors pas respecté (on ne tue pas une mouche avec un marteau).

Vous voyez sûrement où ce lanceur d'alerte veut en venir !?

Stephan Kohn a été mis à pied (Dienstverbot) et ça barde pour son matricule.

 L'origine de ce document n'est absolument pas niée par son administration. On lui reproche juste d'avoir enjolivé la thèse et surtout de l'avoir publiée avec la supposée imprimatur de son ministère.

Cette affaire date du 8 Mai 2020 et alors qu'elle devrait faire la Une des journaux, des médias allemands et voire même intéresser la presse internationale, c'est le black-out. Oui la grande presse s'y est intéressé et a illico jeté son oukase : complotiste de droite dure voire d'extrême droite. Motif : l'auteur avait eu des positions anti-immigration par le passé. (par ex. ici ntv ).

C'est absolument fascinant de voir qu'une recherche Google ou Bing nous montre qu'après le 15 Mai l'affaire est enterrée.

Une dernière passe d'arme a bien eu lieu au Bundestag ce même 15 Mai 2020 où les députés se sont écharpés sur le sujet au Bundestag, une coalition commune se faisant sur le dos de l'AFD (variété allemande du RN) laquelle érigeait Stephan Kohn en héros moderne des droits de l'Homme (p.8 du compte-rendu des débats). Le plus amusant là-dedans est que Stephan kohn appartient au SPD.

L'affaire est juste reprise par les sites dits alternatifs (par e. ici ) ou complotistes. Vient se greffer dessus toute une dialectique inédite et soudaine de la part des MSM qui consiste à repeindre en brun (les couleurs du fascisme et de l'extrême droite) toute critique ou même simple interrogation sur le bien-fondé du management gouvernemental de la Krise (cf par ex. cet article ).

Ainsi même ATTAC Schleswig Holstein (hé oui cette association a fait des petits en Allemagne) -qui a osé émettre quelques doutes quand au bien-fondé du Lockdown (c'est l'équivalent allemand (sic !) de notre confinement)- a été taxée d'extrême-droitisme.

Plus c'est gros mieux ça passe.

Pour finir Stephan Kohn jette un pavé dans la mare en parlant de Fehlalarm (fausse alerte).

Il émet clairement, sans contestation et chiffres à l'appui que le Coronavirus n'est qu'une gripette 4 fois moins meurtrière que sa grande soeur de 2017/2018. Il rejoint sur ce point le Pr. Raoult qui dans une de ses premières vidéos ne machait pas ses mots avant d'être célèbre. On le lui a bien reproché depuis mais il n'a jamais démenti par peur d'un procés en sorcellerie je suppose.

Voici la conclusion (traduite) du document de Stephan Kohn. J'ai essayé de respecter le plus possible sa mise en page.

KM 4 - 51000/29#2 (KM 4 : Krise Management 4 = Cellule de gestion de crise n°4, NdT)

KM4 Analyse de la gestion des crises (Résumé)

Remarque préliminaire : La tâche et l'objectif des équipes de crise et de toute gestion de crise est d'identifier les dangers particuliers et de les combattre jusqu'à ce que l'état normal soit à nouveau atteint. Un état de fait normal ne peut donc pas être une crise.

Résumé des résultats de l'analyse

1. Dans le passé (malheureusement en dépit d'une meilleure connaissance institutionnelle), la gestion des crises n'a développé aucun instrument adéquat pour l'analyse et l'évaluation des risques. Dans la crise actuelle, les rapports de situation, dans lesquels toutes les informations pertinentes pour la prise de décision devraient être résumées, n'ont jusqu'à présent couvert qu'une petite partie du spectre des dangers qui menacent. Sur la base d'informations incomplètes et inadaptées dans la description de la situation, il n'est en principe pas possible d'évaluer le danger. Les politiciens ont eu beaucoup moins la possibilité de prendre les bonnes décisions.

2. Les effets et impacts observables de COVID-19 ne fournissent pas suffisamment de preuves qu'il s'agit plus que d'une fausse alerte en termes d'effets sur la santé de la société dans son ensemble. Le nouveau virus n'a probablement jamais présenté de risque pour la population au-delà du niveau normal (la comparaison est basée sur le taux de mortalité habituel en Allemagne). Les personnes qui meurent de la maladie du Corona sont essentiellement celles qui, statistiquement, meurent cette année parce qu'elles ont atteint la fin de leur vie et que leur corps affaibli ne peut plus supporter une exposition quotidienne aléatoire (y compris les quelque 150 virus actuellement en circulation). Le danger de Covid-19 a été surestimé (en un trimestre, pas plus de 250 000 décès dans le monde avec Covid-19, contre 1,5 million décès pendant la vague de grippe 2017/18). Le danger n'est évidemment pas plus grand que celui de nombreux autres virus. Selon toute probabilité, nous avons affaire à une fausse alerte mondiale qui est passée inaperçue depuis longtemps. - Le résultat de cette analyse a été vérifié par le KM 4 quant à sa plausibilité scientifique et ne contredit pas pour l'essentiel les données et les évaluations des risques présentées par le RKI (Robert Koch Institut = notre Institut Pasteur, NdT).

3. Le fait que la fausse alerte présumée soit restée non détectée pendant des semaines est largement dû au fait que le cadre d'action actuel de la cellule de crise et de la gestion de crise en cas de pandémie ne comprend pas d'outils de détection appropriés qui déclencheraient automatiquement une alarme et feraient immédiatement avorter les mesures dès qu'une alerte à la pandémie se révélerait être une fausse alerte ou qu'il est prévisible que les dommages collatéraux - et parmi eux en particulier les parties qui détruisent des vies humaines - menacent de devenir plus importants que la santé et surtout le potentiel mortel de la maladie considérée.

4. Les dommages collatéraux sont maintenant plus importants que les bénéfices perceptibles. Cette déclaration n'est pas fondée sur une comparaison entre les dommages matériels et les dommages corporels (vie humaine) ! La seule comparaison des décès antérieurs causés par le virus avec les décès causés par les mesures de protection ordonnées par l'État (tous deux sans base de données fiable) confirme les résultats. Un aperçu des dommages collatéraux liés à la santé (y compris décès) est ajouté ci-dessous.

5. En attendant, les dommages collatéraux (totalement inutiles) de la crise de la couronne sont gigantesques. Une grande partie de ces dommages se manifesteront même dans un avenir proche et lointain. Cela ne peut plus être empêché, mais seulement limité.

6. Les infrastructures critiques sont les lignes de vie des sociétés modernes qui sont essentielles à la survie. En raison des mesures de protection, la sécurité d'approvisionnement actuelle n'est plus garantie comme d'habitude dans le cas des infrastructures critiques (auparavant réduction progressive de la sécurité d'approvisionnement de base, ce qui est actuellement le cas par ex. dans de futures situations de stress). La résilience du système global très complexe et très interdépendant d'infrastructures critiques a diminué. Notre société vit aujourd'hui avec une vulnérabilité accrue et des risques plus élevés de défaillance des infrastructures vitales. Cela pourrait avoir des conséquences fatales si une pandémie ou une autre menace vraiment dangereuse devait se produire au niveau de résilience désormais réduit du KRITIS. (ensemble d'entreprises d'intérêts stratégiques vitales, NdT)

Le Secrétaire général des Nations unies, António Guterres, a abordé un risque fondamental il y a quatre semaines. António Guterres a déclaré (selon un rapport quotidien du 10 avril 2020) : « Les faiblesses et le manque de préparation révélés par cette pandémie donnent un aperçu de ce à quoi pourrait ressembler une attaque bioterroriste - et [ces faiblesses] peuvent en augmenter le risque ». Selon nos analyses, l'absence d'un système adéquat d'analyse et d'évaluation des risques dans les situations de crise (voir ci-dessus) constitue une grave lacune en Allemagne.

7. Les mesures de protection ordonnées par l'État, ainsi que les diverses activités et initiatives sociales qui, en tant que mesures de protection originales, ont causé des dommages collatéraux, mais ont depuis perdu tout sens, sont pour la plupart toujours en vigueur. Il est fortement recommandé de les supprimer complètement à court terme pour éviter de nuire à la population, en particulier des décès supplémentaires inutiles, et pour stabiliser la situation potentiellement précaire des infrastructures critiques.

8. Les déficits et les défaillances dans la gestion des crises ont donc conduit à une information non fondée et donc à une désinformation de la population ( Une des accusations pourrait être que l'État s'est révélé être l'un des plus grands producteurs de fausses nouvelles pendant la crise de Corona).

 

Il s'ensuit de ces constatations :

a) La proportionnalité de l'ingérence dans les droits par exemple des citoyens ne sont actuellement pas informés, car l'État n'a pas suffisamment pesé les conséquences. La Bundesverfassungsgericht (la Cour Constitutionelle, NdT) demande une pondération appropriée des mesures ayant des conséquences négatives (arrêt Public Sector Purchase Programme – PSPP du 5. mai 2020).

b) Les rapports de situation de la cellule de crise BMI-BMG (Bundesministerium des Innern ou Ministère de l'Intérieur – Bundesministerium der Gesundheit ou Ministère de la Santé, NdT) et les rapports de situation du gouvernement fédéral aux Länder doivent donc procéder à une analyse et une évaluation des risques appropriées avec effet immédiat.

     o contenir un département supplémentaire avec des données significatives sur les dommages collatéraux (voir plus bas la rubrique Explications dans la version longue)

    o sont exemptées des données et informations inutiles qui ne sont pas nécessaires à l'évaluation des risques car elles rendent difficile le suivi.

    o Les indicateurs devraient être formés et précédés de chiffres clés.

c) Une analyse et une évaluation appropriées des risques sont effectuées sans délai. Dans le cas contraire, l'État pourrait être tenu responsable de tout dommage causé.



158 réactions


  • leypanou 4 juin 08:44

    Une analyse et une évaluation appropriées des risques sont effectuées sans délai.

    Dans le cas contraire, l’État pourrait être tenu responsable de tout dommage causé  : en Allemagne, ils ont une autre conception de la démocratie que nous, et cette affaire de Karlsruhe le prouve.

    Même aux États-Unis, des citoyens dans certains états ont gagné contre des gouverneurs sur les mesures de confinement.

    On attend toujours des décisions fortes suites à la publication du Lancet ainsi que les mesures inadmissibles prises.


  • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 4 juin 09:27

    « Une des accusations pourrait être que l’État s’est révélé être l’un des plus grands producteurs de fausses nouvelles pendant la crise de Corona »

    Et encore, ils n’ont pas eu droit au Salomon’show tous les soirs en prime-time.

    Vivement la criminalisation du « Corona-négationnisme ». Il y a bien un courageux député qui va nous le faire tomber sous le coup de la loi Fabius-Gayssot.


  • njama njama 4 juin 09:41

    Oui bien sûr il s’agit d’une « fake pandémie », il n’y a aucun négationnisme à le dire haut et fort, c’était évident depuis le début, de nombreux faits le confirment.

    Le scandale ne fait que commencer ...

    La déclaration de pandémie par l’OMS le 11 mars 2020 a été clairement hâtive et abusive ! « hors de Chine, 118 000 cas dans 114 pays et 4291 ‎décès » !

    c’est que dalle à l’échelle mondiale !

    Emmanuel Macron et le gouvernement ont embrayé là-dessus par panurgisme, ils ont pris la décision d’anesthésier la France entière ce même jour, alors qu’il n’y avait que 48 morts de recensés le 11 mars , et 175 le 17 mars début du confinement.

    https://www.cnews.fr/france/2020-05-04/coronavirus-le-bilan-en-france-jour-apres-jour-930881

    « sur les 48 morts, 33 avaient plus de 75 ans » a précisé le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon.

    https://www.lefigaro.fr/sciences/coronavirus-la-france-compte-2281-cas-confirmes-dont-48-deces-20200311


    • Et hop ! Et hop ! 6 juin 10:14

      @njama

      Comme pour les guerres de Yougoslavie, d’Irak,.. de Syrie, les gouvernements ont été alimentés en faux rapports complètement délirants (500 000 morts en France / 22% de mortalité chez les malades traités à l’hydrochlorquine) fabriqués dans des officines londonniennes afin de leur permettre de justifier des politiques déjà planifiées en secret au niveau mondial.

      prévisions imaginaires de Neil Fergusson du 16 mars 2020 adressées en secret à tous les gouvernements pour justifier le confinement,
      statistiques imaginaires de Surgisphere publées le 22 mai 2020 pour justifier a posteriori la politique de refus de soins, ces rapports ont été fabriqués dans des officines situées à Londres.

      Il ont fait semblant de leur accorder une confiance aveugle et ont pris immédiatement les mesurs préconisées, en se gardant bien de demander aucune véifications auprès d’organismes publics de statistiques sanitaires, comme en France l’INSEE.


  • Bertrand Loubard 4 juin 09:44

    Merci pour cet article. Le véritable test que représente la « pandémie » Covid-19 est la résilience des lobotomisés chimiques que nous deviendrons tous, une fois tous vaccinés d’offices (ou enfermés dans les institutions psychiatriques financées par des fondations philanthropiques, suivez mon regard). Les vices privés font les vertus publiques : pas vrai Bill ? (Bernard de Mandeville « La fable des abeilles 1714-1723 »). La « fuite allemande » vraie ou fausse ne serait-elle intéressante justement qu’en tant que « méta propagande » possible faisant partie, précisément, du protocole de ce « crash-stress test » (?). (N.B. Autre référence : https://www.mondialisation.ca/un-rapport-officiel-allemand-denonce-la-pandemie-covid-19-comme-une-fausse-alerte-mondiale/5646143). Bien à vous.


  • njama njama 4 juin 10:01

    La corruption trouve sa source à l’OMS qui a modifié plusieurs fois sa définition d’une pandémie

    13 juin 2013
    L’OMS modifie une nouvelle fois ses critères de pandémie !

    Alors que l’OMS avait déjà modifié ses critères de définition d’une pandémie au printemps 2009, très peu de temps avant l’annonce de l’émergence du virus H1N1, voici qu’à présent, elle remet le couvert !!!

    En 2009, l’OMS avait en fait supprimé la notion de mortalité (nécessité d’un grand nombre de morts) pour pouvoir enclencher l’alerte pandémique maximale, qui conditionne en fait le début de la production de vaccins. Cette modification des critères avait donc permis aux fabricants de vaccins de s’enrichir de façon scandaleuse avec la vente de vaccins expérimentaux contre une grippe H1N1 qui faisait pourtant très peu de morts et qui était même plus bénigne que la traditionnelle grippe saisonnière.

    L’Organisation mondiale de la santé (OMS) vient de publier un nouveau système d’alerte et de gestion du risque de pandémie grippale. Le nouveau document intitulé « Pandemic Influenza Risk Management  »...

    http://initiativecitoyenne.be/article-l-oms-modifie-une-nouvelle-fois-ses-criteres-de-pandemie-118468277.html


    • njama njama 4 juin 10:04

      (ibid) Décryptage de cette information capitale pour tous les citoyens du monde :

      - La première chose à comprendre, c’est que l’OMS a tiré les leçons du H1N1 au nom des fabricants qui la noyautent et pas dans l’intérêt réel des citoyens. Le but de ce nouveau changement de définition d’une pandémie n’est donc pas de mieux protéger les gens mais de maintenir la possibilité plus fréquente qu’avant pour les fabricants de vaccins de pouvoir passer à la caisse à la moindre occasion d’une nouvelle « pandémie. »

      - La deuxième chose à noter, c’est que pour l’OMS, la « pandémie » de 2009 était une pandémie véritable et non une fausse pandémie. Ce point est particulièrement important car les spécialistes s’accordent à dire qu’il y a maximum 3 à 4 pandémies par siècle or donc seulement 4 ans après cette « pandémie » de 2009, nous sommes déjà aux portes d’une nouvelle (H7N9 ou autre) selon l’OMS…

      - La troisième chose à voir c’est que le système va devenir moins précis, donc PLUS FLOU avec passage de 7 critères à 4, ce flou allant évidemment profiter aux fabricants de vaccins et d’antiviraux, bien davantage qu’à la sécurité réelle des citoyens. Au prétexte d’être basé sur « le risque », il sera en réalité plutôt basé sur « la possibilité d’un risque hypothétique » avec maintien quasi permanent des citoyens les plus crédules dans « la peur de la pandémie à venir » ! Finalement, la phase de transition se confondra tôt ou tard avec la phase d’ « interpandémie » et nous serons donc maintenus dans une sorte d’état d’alerte permanent pour le plus grand bonheur de Big Pharma et de ses investissements !

      - La quatrième chose intéressante à déceler, c’est le glissement de critères généraux de pandémie vers le modèle de la propagation de virus grippaux en particulier, un glissement pour le moins troublant et énigmatique puisqu’en principe, au-delà de la fascination morbide et suspecte d’apprentis-sorciers pour ces virus aviaires, personne n’est censé savoir la nature exacte du germe d’une future pandémie, à moins bien sûr, de l’organiser soi-même !

      - Le cinquième élément enfin, c’est le modus operandi opaque inchangé au niveau du fonctionnement de l’OMS. Celle-ci garde son influence dictatoriale puisque les États qui pourront soi-disant évaluer eux-mêmes le risque au niveau national mais « devront tenir compte des estimations faites par l’OMS ». Et par ailleurs, la décision finale quant aux pandémies reste aux mains d’une seule personne, le directeur de l’OMS, qui continuera de se faire conseiller par le même genre de petit « comité d’experts », qui fut pourtant à la base de tout le fiasco et de tout le gaspillage inimaginables du H1N1 !


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 5 juin 19:09

      @njama

      Bonjour Njama,

      Vos analyses sont excellentes et vous avez l’oeil pour trouver les chiffres qui vont bien. Pourquoi n’écrivez-vous pas d’article sur la question ?

      S’ils sont aussi bons que ce dont je vous pense capable, je les republierais également et vous expliquerais comment vous y prendre pour qu’ils soient également republiés ailleurs.

      Le savoir-faire c’est une chose, le faire savoir en est une plus importante encore :p


  • njama njama 4 juin 10:06

    6 dec 2009 [...] Dans une interview donnée au magazine allemand Der Spiegel, un membre de la Cochrane Collaboration, une organisation de scientifiques indépendants qui évaluent toutes les études menées sur la grippe, l’épidémiologiste Tom Jefferson montrait les conséquences de la privatisation de l’OMS et la marchandisation de la santé.

    « T. Jefferson : […] l’une des caractéristiques les plus ahurissantes de cette grippe, et de tout le roman-feuilleton qui en a découlé, est que, année après année, des gens émettent des prévisions de plus en plus pessimistes. Jusqu’à présent, aucune ne s’est jamais réalisée et ces personnes sont toujours là à répéter leurs prédictions. Par exemple, qu’est-il arrivé avec la grippe aviaire qui était censée tous nous tuer ? Rien. Mais, ce n’est pas cela qui arrête ces gens de faire leurs prédictions. Parfois, on a le sentiment que c’est toute une industrie qui se prête à espérer une pandémie.

    Der Spiegel : De qui parlez-vous ? De l’OMS ?
    T. J : L’OMS et les responsables de la santé publique, les virologistes et les laboratoires pharmaceutiques. Ils ont construit tout un système autour de l’imminence de la pandémie. Beaucoup d’argent est en jeu, ainsi que des réseaux d’influence, des carrières et des institutions tout entières ! Et il a suffit qu’un des virus de la grippe mute pour voir toute la machine se mettre en branle.  » [20]


    • njama njama 4 juin 10:10

      (suite) Lorsqu’on lui a demandé si l’OMS avait délibérément déclaré l’urgence pandémique dans le but de créer un immense marché pour les vaccins et les médicaments contre le H1N1, Jefferson a répondu :

      « Ne trouvez-vous pas frappant que l’OMS ait modifié sa définition de la pandémie ? L’ancienne définition parlait d’un virus nouveau, à propagation rapide, pour lequel l’immunité n’existe pas, et qui entraîne un taux élevé de malades et de décès. Aujourd’hui, [en 2009] ces deux derniers points sur les taux d’infection ont été supprimés, et c’est ainsi que la grippe A est entrée dans la catégorie des pandémies. » [21]

      [20] Tom Jefferson, Entretien avec l’épistémologiste Tom Jefferson : ’A Whole Industry Is Waiting For A Pandemic’ Der Spiegel, 21 juillet 2009.

      [21] Ibid.

      source https://www.voltairenet.org/OMS-le-pape-de-la-grippe-A-accuse


    • Michael Gulaputih Michael Gulaputih 4 juin 14:07

      @njama
      Je plussoie chacun de vos commentaires et suis totalement en accord avec vous.
       


  • JL JL 4 juin 10:09

    Il faut relativiser cette pandémie : en temps ordinaire, il meurt dans le monde, 70 millions d’êtres humains par jour, toutes causes confondues.


    • nono le simplet nono le simplet 4 juin 10:47

      @JL
      il meurt dans le monde, 70 millions d’êtres humains par jour

      ouh là ! ça fait dans les 25 milliards par an ... on n’en a plus pour très longtemps ... même pas 4 mois ...


    • nono le simplet nono le simplet 4 juin 10:51

      @nono le simplet
      57 millions par an selon wiki ... c’est déjà pas mal ... dont 10 tués par des lions


    • JL JL 4 juin 11:32

      @nono le simplet
       
      au temps pour mois, 70 millions par an.
       
      200 000 par jour, quand même.
       
       
       Ps. Bah, avec 80 millions de naissances par jour, ça le ferait !  smiley


    • JL JL 4 juin 11:35

      je pense que Wiki est en dessous de la vérité. Si tout le monde vivait 100 ans, et s’il les naissances compensait les décès, il en mourrait un centième par an, ce qui fait 70 millions pour 7 mds d’individus.


    • njama njama 4 juin 12:04

      @JL
      La mortalité en France est de 9,1 pour mille, ce qui donne environ 610.000 décès / an actuellement.
      En Italie il est de 10,5 / mille
      Ce taux est différent suivant les pays, en Chine il est de 7,1 / mille.
      http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/tend/CHN/fr/SP.DYN.CDRT.IN.html

      Le taux est relatif à la moyenne d’âge dans chaque pays, et à la louche ce sont 60 millions de personnes / an qui passent ad patres dans le monde


    • JL JL 4 juin 12:16

      @njama
       
       s’il en meurt moins de 1% pa an, l’espérance de vie à la naissance devrait être supérieur à 100 ans, non ?
       
       Or elle était en 2015

      de 71,4 ans.
       
       Où est-ce que je me trompe ?


    • njama njama 4 juin 12:50

      @JL
      Il faut prendre en compte l’évolution démographique, l’espérance de vie est proche d’une constante, elle n’évoluera que très peu en + ou en  si les conditions environnementales se dégradent.
      La population mondiale était estimée à 1,6 ou 1,7 Mdr en 1918.
      Je prédis sans trop me tromper quelques 200 à 250.000 décès en plus par an en France vers les années 2030, la génération baby-boomer (ceux nés entre 1945 et 1965) approchera du terminus. Bien sûr cela paraît énorme quantitativement, plus qu’une hécatombe, mais en % il n’y aura pas plus de morts qu’actuellement.
      Donc à l’échelle du monde le nombre de décès / an pourrait être bien au-delà de 100 millions par an pour les mêmes raisons.
      C’est pour cette raison qu’il faut prendre les chiffres d’une sur-mortalité avec beaucoup de circonspection, car elle n’est peut-être et en grand partie qu’un simple effet démographique non significatif de surmortalité pour causes pathologiques.
      Naissances
      1925 : 774.455
      1930 : 754.020
      1935 : 643.870
      1940 : 561.281
      1945 : 645.899
      1950 : 862.310
      1955 : 805.310
      1960 : 819.819
      1965 : 865.688


    • JL JL 4 juin 12:56

      @njama
       
       un grand merci pour ces réponses.


    • Le421 Le421 5 juin 09:15

      @JL

      au temps pour mois, 70 millions par an.

      C’est vrai que début Juin, la météo est capricieuse...
      Au temps pour moi...  smiley

      Ah oui, au fait, ces 70 millions ne meurent pas du coronavirus.
      Donc, ça n’intéresse pas les rantanplans de la médiacratie !!


    • JL JL 5 juin 09:22

      @Le421
       
      J’en ai autant pour vous


    • Le421 Le421 5 juin 15:10

      @JL
      Je connaissais l’origine de l’expresso... Heu, non, de l’expression !!
      Et comme je dis, avec Macron, on est passé de la « pandémie » au « pan dans l’oignon !! »  smiley


    • JL JL 5 juin 15:21

      @Le421
       
       j’ai percuté trop tard, le « coup » était parti.
       
       Hum ... c’est drôle de dire ça.
       
       smiley


  • SamAgora95 SamAgora95 4 juin 11:37

    C’est évidement une ’fake’ pandémie, il n’y a qu’à regarder l’incohérence des chiffres entre pays et les étapes de propagation totalement surréaliste, pour se rendre compte de la supercherie, la véritable question c’est, pourquoi ? 

    Imposer un vaccin ? Mettre à plat l’économie ? tout cela pouvait être réalisé sans cette histoire de pandémie et sans mettre en difficulté de nombreuses petites entreprises, les dirigeants et leurs salariés.

    Personnellement je pense qu’ils ont foiré leur coup !

    Ils préparaient quelque chose d’apocalyptique, mais une fois devant la réalité et au bord de la falaise ils ont fait machine arrière.


    • alinea alinea 4 juin 16:15

      @SamAgora95
      Ils n’ont pas été à la hauteur de leurs ambitions ! parce que l’on se demande bien par quel miracle une pognée d’humains serait à même de tout maîtriser.
      Un ratage est une leçon, il faut surtout qu’il le soit pour nous.


  • njama njama 4 juin 11:49

    Pareillement la soi-disant pandémie H1N1 n’a jamais existé hormis pour l’OMS et dans les médias

    532 décès grippe en 2009 !

    Données du Cepidc_Inserm (Centre d’épidémiologie sur les causes médicales des décès) France entière Années : 2016 / 2015 / 2014 / 2013 / 2012 / 2011 / 2010 / 2009 / 2008 / 2007 / 2006 / 2005 / 2004 / 2003 / 2002 / 2001 / 2000

    Décès toutes causes confondues : 591357 / 591163 / 556467 / 567078 / 568902 / 544885 / 549962 / 545852 / 541118 / 528885 / 524802 / 536233 / 517433 / 560497 / 543191 / 538759 / 538374 /

    Total Maladies de l’appareil respiratoire :
    41289 / 42710 / 35413 / 37626 / 38640 / 34555 / 32534 / 34445 / 33193 / 32547 / 31066 / 35571 / 30717 / 36447 / 34169 / 32524 / 36087 /

    Grippe  : 960 / 1915 / 341 / 715 / 777 / 337 / 140 / 532 / 205 / 248 / 127 / 1009 / 159 / 475 / 555 / 173 / 1588 /

    Pneumonie : 13295 / 13365 / 11058 / 12056 / 12293 / 10636 / 10563 / 11368 / 10788 / 10498 / 9824 / 11332 / 9658 / 12074 / 11294 / 10688 / 11493 /

    Asthme : 924 / 888 / 851 / 883 / 920 / 863 / 963 / 1013 / 944 / 1053 / 1038 / 1186 / 1150 / 1398 / 1419 / 1498 / 1636 /

    Autres maladies chroniques des voies inférieures : 10406 / 10741 / 9008 / 9657 / 9291 / 8621 / 8210 / 8169 / 8330 / 8119 / 7756 / 8500 / 7553 / 8398 / 7608 / 7326 / 7970 /

    Autres maladies de l’appareil respiratoire : 15704 / 15801 / 14155 / 14135 / 15359 / 14098 / 12658 / 13363 / 12926 / 12629 / 12321 / 13544 / 12197 / 14102 / 13293 / 12839 / 13400 /

    (Inserm Cépidc > (dans Menu) Causes médicales décès > Interroger les données de mortalité > dans la Page cliquez sur consultez les principaux indicateurs produits à partir de la base de données des causes médicales de décès.)


    • adeline 4 juin 18:48

      @njama
      mettez cela en forme !


    • Le421 Le421 5 juin 09:16

      @adeline
      Raybond Marre aurait parlé de « salmigoulis » !!  smiley


    • njama njama 5 juin 11:46

      @adeline
      Mettre cela en forme pourquoi pas il y aurait matière à faire un article.
      Ces données brutes sont quand même très significatives, d’une part pour constater que la pandémie de 2009 est si invisible que l’on peut clairement douter de son existence sans passer pour un complotiste ou un négationniste, et d’autre part que les dernières données publiées de 2016 et 2015 (celles de 2017 le seront en juillet 2020) indiquent quelques 40.000 décès annuels pour causes de « maladies de l’appareil respiratoire ».
      Celles-ci, dont un bon nombre de maladies chroniques, n’ont pas disparues pour autant avec le Covid et sont vraisemblablement attendues chaque année, soit environ 10.000 décès par trimestre, et quelques 16.000 depuis le début de l’année. Nulle part la presse n’en fait état, tous ces malades sont sortis des écrans radars, alors que l’on peut supposer que ces personnes étaient particulièrement vulnérables face au Covid.
      Il faudra attendre juillet 2023 pour que le Cepidc publie les données de 2020, je ne serais pas surpris que les chiffres ne différent de ceux des années précédentes.


    • Patrick Samba Patrick Samba 5 juin 12:07

      @njama
      Je ne comprends pas pourquoi l’INSERM distingue les morts par la grippe des morts par pneumonie. Comment les grippés meurent-ils sinon par pneumonie ?

      Oui, il y a un article à faire, dans lequel il faut aussi expliquer que le délire, authentiquement pathologique, sur les épidémies durent depuis un moment (au niveau mondial, grippe aviaire 1999, panique généralisée : 0 ou 2 morts ? SRAS 2003 : 774 morts. H1N1 2009 : je ne sais pas, pas beaucoup donc, MERS 2012 : 341 morts, et l’inénarrable épidémie de ECEH en 2011, un délire incontestable : La très questionnante saga de l’Escherichia Coli Entéro-Hémorragique - AgoraVox le média citoyen).


    • njama njama 5 juin 12:25

      @Patrick Samba
      Santé Publique France parle de 8 à 10.000 morts par an de la grippe, alors qu’en fait les chiffres Cepidc que j’ai collectés sur leur site me donnent une moyenne de 603 décès grippe / an.
      Je crois comprendre qu’un décès est déclaré attribué à la grippe dans les cas où il n’y avait pas d’autres causes pathologiques connues, décès de nourrissons peut-être (?) ou autres causes, immunodéficience inconnue avant le décès.

      L’écart avec les chiffres de SPF (estimations statistiques) peut s’entendre dans la mesure où la grippe est (ou serait) une cause indirecte de décès chez des personnes attentes de diverses pathologies, pas nécessairement des voies respiratoires. Par ailleurs SPF ne va pas saper la vaccination contre la grippe comme mesure prophylactique, quand bien même on sait que ce vaccin est très peu efficace.

      Il ressort de ceci que la grippe est très loin d’être une grande tueuse, sauf facteurs de comorbidités, et c’est exactement ce qui se passe avec ce Covid qui a fait succombé pareillement des personnes très âgées, de plus de 75 ans pour la plupart qui avaient une, deux ou trois pathologies chroniques.


    • Patrick Samba Patrick Samba 5 juin 12:59

      @njama
      Oui, on ne peut rester qu’au niveau des spéculations.
      Et ma question avait aussi pour but, dans le cas d’une rédaction d’article, de vous inciter à éviter de donner ces chiffres bas de morts par grippe sans plus d’explications, quand la majorité des grippés morts meurent forcément de pneumonie, en général par surinfection bactérienne.
      Sinon ces chiffres bruts génèreraient un peu plus de confusion. Et de ça on en a vraiment beaucoup trop.


  • yvesduc 4 juin 12:00

    Le rapport allemand repose sur de lourdes omissions. C’est un peu agaçant de devoir rappeler les évidences faciles à trouver partout sur Internet, mais allons-y quand même.

    En très bref : 1. Le covid-19 est un peu plus contagieux et un peu plus sévère que la grippe saisonnière (Vidal). Son R0 (nombre de personnes contaminées par malade) se situe entre 2 et 3, contre 1,3 pour la grippe saisonnière (Science & Avenir). 2. Le bilan humain du Covid-19 tient compte des mesures exceptionnelles qui ont été prises. Si rien n’avait été fait, les victimes auraient été autrement plus nombreuses, en raison de la progression exponentielle due à sa contagiosité. 3. Dans les formes non mortelles, le Covid-19 ressemble parfois à une petite grippe, mais prend parfois une forme plus sévère qui laisse le patient dans un état d’épuisement prononcé, même s’il est jeune. Le Pr Raoult a confirmé des lésions pulmonaires observées par les Chinois, mais d’autres organes sont aussi affectés. Si rien n’avait été fait, on aurait eu des arrêts maladies en pagaille et des décès non négligeables chez de jeunes actifs. Et éventuellement une panique de la population. 4. Ce virus est nouveau et encore mal connu. On ignore notamment sa sensibilité au climat et/ou aux saisons (France Télévisions). La vitamine D (vitamine du soleil) pourrait avoir un rôle (CNews). 5. Enfin, en France, Big Pharma bloque de toute évidence un traitement efficace, la bithérapie hydroxychloroquine/azithromycine, car ces molécules sont dans le domaine public et ne rapportent pas d’argent.

    Toutes ces raisons (et malgré la 5ème) confirment qu’il fallait prendre des mesures supérieures pour le Covid-19 à celles prises pour la grippe saisonnière – je n’ai pas dit de confiner.

    Contrairement à l’auteur du rapport allemand, je pense que nous sommes dans le cas inverse de l’épidémie H1N1 : lors de H1N1, Big Pharma avait un traitement tout prêt à vendre. Elle a sur-vendu l’épidémie, qui s’est révélée être une farce. Mais elle a réellement vendu ses vaccins. Avec le Covid-19, Big Pharma n’a rien à vendre et en est réduit à bloquer le traitement qui marche pour préserver son espoir de gain. Et l’épidémie a été, d’abord, niée parce, après des années de dérégulation et de privatisation rampante, nos pays ne sont plus prêts et nos systèmes de santé, trop affaiblis.

    A posteriori, la bonne mesure à prendre était la fermeture des frontières avec mise en quarantaine des voyageurs entrants. (Malgré une difficulté pratique pour l’agriculture et ses centaines de milliers de travailleurs saisonniers) À défaut, la bonne mesure était le port du masque généralisé, le dépistage massif, l’isolement des contaminés et le traitement précoce des malades. Mais, en France, d’une part Big Pharma bloque le traitement efficace, et d’autre part notre système de santé a été trop abîmé par des années de politique pro-finance et ne permettait plus ces mesures lorsque l’épidémie est arrivée. Par comparaison, certains pays émergents asiatiques ont un système de santé qui s’avère bien meilleur que le nôtre (blog). La finance hors sol a cru qu’elle pouvait s’affranchir de soigner la population : on voit le résultat !


    • Frédéric BOYER Frédéric BOYER 4 juin 13:35

      @yvesduc
      Il est bien agréable de voir quelqu’un contester un point de vue sans verser dans l’outrance. Vos critiques, constructives, sont recevables.


    • julius 1ER 4 juin 14:44

       Si rien n’avait été fait, on aurait eu des arrêts maladies en pagaille et des décès non négligeables chez de jeunes actifs. Et éventuellement une panique de la population. 4. Ce virus est nouveau et encore mal connu. On

      @yvesduc
      ton analyse est pertinente et intelligente !!!!
      c’est drôle comme les gens tripatouillent les chiffres pour ne faire sortir finalement que le nombre de morts .... c’est comme les guerres, on ne parle que des morts , mais très peu des blessés et des destructions .... comme WW2 57 millions de morts, ,des millions de blessés et de gens anémiques ainsi que des continents ravagés tout çà même pas grave ???

      tu as raison de mentionner les bourdes du rapport, il ne mentionne même pas le temps d’immobilisation avec la grippe c’est 3/6/9 cad 3jours d’incubation , 3 Jours de maladie et puis 3 Jours pour en réchapper ....

      avec le Covid19 tous les temps sont bien plus longs puisque cela a été 10 Jours en moyenne pour l’incubation, puis au moins 21 jours minimum pour en sortir et lorsque les gens sont passés par la Réa c’est plus de 30 Jours ...

      il est bien évident que d’une part cela amplifie le fait de saturation des hôpitaux mais aussi pour une économie.... je me demande ( même plus ) comment une simple entreprise peut fonctionner avec des temps d’absence
      aussi longs et surtout des gens même plus en mesure de travailler surtout qu’à bien y regarder de plus près le seuil d’absence dans une entreprise comme toutes travaillent à flux tendus ne doit pas excéder les 10 ou 15% d’absence en dessus de ce seuil je pense que toutes sont déclarées sinistrées .....

      mais moi ce qui me sidère c’est que tous les génies qui gouvernent et pensent ??? à aucun moment n’ont fait allusion à ce simple fait mathématique.... lors d’une pandémie quel est le seuil à ne pas dépasser pour qu’une économie passe en quarantaine ?????
      or le seul « VRAI » exemple concret a été le PA Charles de Gaulle obligé de rentrer au port car les 2/3 de l’équipage était à l’infirmerie ou plus en état d’être vraiment opérationnel ce qui a obligé le « Pacha » a déclarer forfait !!! 


    • Michael Gulaputih Michael Gulaputih 4 juin 14:49

      @yvesduc
      Vous m’avez fait l’honneur de lire cet article. Je vais donc essayer de vous répondre point par point. Avant toute chose, je donnais le lien de « la fuite » dans sont entier.
      Il est bourré de chiffres. Si vous n’êtes pas germanophone utilisez Pons.
      1-p51 du doc (ou 151 du pdf) « Le Réseau allemand pour la médecine factuelle rapporte que la létalité d’une grippe saisonnière grave (grippe) telle que celle de 2017/2018 est estimée par l’Institut allemand Robert Koch entre 0,4 et 0,5 %, et non pas seulement 0,1 % comme on le supposait auparavant. Cela signifierait que la létalité de Covid19 pourrait même être inférieure à celle d’une grippe saisonnière grave, mais aurait un impact beaucoup plus court. »
      .
      2-Sur cette carte on voit que la France et la Suède -qui ont eu une approche complètement différente  ont exactement le même ratio de morts/100.000 ha.
      .
      3-La panique de la population...selon vous, qui la provoque, qui l’entretient ?
      Quant aux jeunes, le Pr Raoult vient de révéler qu’ils ont développé une immunisation acquise au contact des autres Covid. Alors il a peut-être les chevilles qui enflent mais il me convainc.
      .
      4 et 5 ok
      .
      Je suis complètement d’accord avec votre solution (qui est celle que le Vietnam a employé avec un succès total : 322 cas et 0 mort) en conclusion

      ...pour traiter une véritable pandémie !
      Etes-vous prêt à recommencer tout ce cirque tous les hivers ?


    • julius 1ER 4 juin 15:04

      @yvesduc
      mais il, y a aussi quelque chose de bien plus pervers à ne voir cette pandémie que sous l’angle finalisé du taux de létalité ..... çà va permettre de placer cette pandémie entre la Grippe asiatique de 1957 de 10 000 à 100 000 morts en France, les chiffres sont très flous dans la mesure où le pays en pleine reconstruction avait d’autres chats à fouetter .......
      et celle de HongKong en 69/70 plus de 35 000 morts....

      donc comme la population aura oublié l’aspect confinement et sa mécanique induite eh bien on dira que cela n’aura été qu’un épiphénomène et pas de quoi remettre en question toute une orientation économique avec sa cohorte de service publics en pleine déliquescence...... donc pas de quoi remettre à plat tout le système de santé et surtout le prioriser par rapport aux dépenses d’armement par exemple !!!
      Que tout change, pour que rien ne change !!!!!!


    • Legestr glaz Legestr glaz 4 juin 15:09

      @yvesduc

      Vous oubliez simplement de signaler que le covid19 attaque l’endothélium. Ceci explique pourquoi les personnes qui présentaient déjà des problèmes d’endothélium étaient des proies faciles pour le covid19 (ce que l’on nomme, par commodité, comorbidités). Ce sont elles qui sont décédées en très grande majorité. 

      Les mesures gouvernementales, pour lutter contre le covid19, ont été vraiment nulles !

      Cette porte d’entrée du covid19 était connue, mais elle n’a pas été exploitée ! Pourquoi ? Parce que « l’on » a pas voulu utiliser ce renseignement pourtant avéré scientifiquement. 

      Il y aurait eu bien moins de morts en France si les médecins avaient été autorisés à soigner l’endothélium, à éviter le « caillotage », à éviter les "orages de cytokines. 

      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/coronavirus-covid19-des-morts-223743


    • JL JL 4 juin 15:35

      @Legestr glaz
       
       Endothélium et pollution
       
      Le confinement aura au moins eu cet effet bénéfique sur la diminution de NO dans l’air, due en particulier aux moteurs diesel.


    • Legestr glaz Legestr glaz 4 juin 15:38

      @julius 1ER

      Vous écrivez : « et des décès non négligeables chez de jeunes actifs. »

      Vous avez « oublié » d’examiner les chiffres de la mortalité. Les « jeunes actifs » n’étaient pas des candidats au décès par covid19. Penchez vous sur les chiffres et vous pourrez le constater. Sans comorbidité les risques de décès étaient « nuls » pour les jeunes actifs ! 

      Mortalité chez les 15-44 ans = 1%. Parmi ces derniers, des comorbidités, des maladies pré-existantes de l’endothélium. 

      https://fr.statista.com/statistiques/1104103/victimes-coronavirus-age-france/


    • sylvain sylvain 4 juin 17:06

      @yvesduc
      on aurait eu des arrêts maladies en pagaille et des décès non négligeables chez de jeunes actifs

      Et éventuellement une panique de la population.

      c’est très spéculatif . Des stratégies très différentes ont étéb adoptées dans différents pays, avec des résultats divers . Par contre, partout, la courbe de contamination suit un modèle de courbe de gauss, qui est loin d’une exponentielle croissante . On peut noter aussi que les pays qui n’ont pas fait grand chose n’ont pas l’air d’avoir eus plus de victimes, en tout cas les pays qui ont imposés des confinements stricts ont plutot plus de victimes que les autres .
      Il n’y a pas non plus eu de paniques, les seules pays ou il y a eu des émeutes liées au coronavirus sont ceux qui ont imposés des couvre feu et confinement, notamment en afrique

      des décès non négligeables chez de jeunes actifs


      l’age médian des morts en france est de 84 ans . Qu’est ce qui vous pernmet de penser que des mesures différentes ou pas de mesures aurait changé ça ???


    • yvesduc 4 juin 17:19

      @Michael Gulaputih On ne recommencera pas ce cirque tous les hivers si la France se dote des moyens nécessaires et/ou si un vaccin ou un (autre) traitement est mis au point. Il nous faut notamment davantage de tests, puisque les masques sont enfin arrivés. À ce jour, nous n’avons toujours pas assez de tests (Radio France).

      La létalité dépend des moyens mis en œuvre. Si vous traitez vos formes légères avec la bitéraphie du Pr Raoult, elles ne se transforment pas en formes sévères. Si vous avez suffisamment de lits en réanimation, vous n’avez pas à choisir entre les malades qui survivent et ceux que vous laissez mourir (Basta, blog, 20 Minutes).

      L’Allemagne a davantage testé et a davantage de lits en réanimation. De plus, les tests et les réanimateurs sont made in Germany (France Télévisions).

      On ne peut pas tirer de conclusion en mettant face-à-face la mortalité et la présence ou non d’un confinement, car la gestion de la crise est multi-factorielle (Académie des Sciences). Cela dit, la question des effets néfastes du confinement est évidemment posée et c’est une bonne question !! Les pays les plus intelligents n’y ont pas eu recours et je me demande toujours aujourd’hui pourquoi la France ne s’en est pas inspirée…

      Enfin, je vous rejoins aussi sur la gestion de la crise par Macron. Cette gestion fut lamentable et cela alimente évidemment la défiance, sinon la panique (pâtes, papier-toilette, etc.). Par son entêtement à maintenir les élections municipales, Macron a du sang sur les mains (Radio France).


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 5 juin 19:24

      @yvesduc

      1. Le covid-19 est un peu plus contagieux et un peu plus sévère que la grippe saisonnière (Vidal). Son R0 (nombre de personnes contaminées par malade) se situe entre 2 et 3, contre 1,3 pour la grippe saisonnière


      Pour pouvoir affirmer ceci tranquillement, il faudrait déjà savoir précisément qui a été infecté, et cela, à part à l’IHU de Marseille, personne ne l’a fait, donc ce sont des supputations au gros doigt mouillé.

      2. et 3. Le bilan humain du Covid-19 tient compte des mesures exceptionnelles qui ont été prises. Si rien n’avait été fait, les victimes auraient été autrement plus nombreuses

      Vous voulez dire l’horreur totale comme en Suède ou en Hollande ? C’est bizarre, en n’ayant confiné personne ils font mieux que l’Italie, l’Espagne et la Belgique, et pour la Hollande vous pouvez y ajouter la France.

      Il y a un truc qui s’appelle « principe de réalité », qui s’oppose à l’hyper-réalité fantasmée... À la fin c’est toujours la réalité qui prévaut.

      4. Ce virus est nouveau et encore mal connu. On ignore notamment sa sensibilité au climat et/ou aux saisons

      Ce qui est clair c’est qu’il est saisonnier, et que l’épidémie est terminée. 2 chances sur 100 qu’on le retrouve à l’automne et même en pareil cas, peut-être se souvenir qu’en raison de l’immunité croisée, il semble bien que 45 à 70% de la population serait parfaitement infoutue de l’attraper parce qu’elle est déjà immunisée. Du coup, le soufflé, il retombe bien, eh ?

      Ah j’ajoute que tous les gens qui sont morts cette année ne risquent pas de remourir l’année prochaine, donc forcément, le réservoir serait bien plus limité.

      Toutes ces raisons (et malgré la 5ème) confirment qu’il fallait prendre des mesures supérieures pour le Covid-19 à celles prises pour la grippe saisonnière – je n’ai pas dit de confiner.

      N’est que votre opinion, cher ami, vos arguments reposent sur du sable.

      A posteriori, la bonne mesure à prendre était la fermeture des frontières avec mise en quarantaine des voyageurs entrants.

      Je crois que vous n’avez pas encore bien compris le but de tout ce cirque, mais quand vous comprendrez, croyez que vous aurez de sérieuses raisons d’avoir vraiment peur.

      Disons que pour l’instant, vous êtes sur une plage se sable doré, à Phuket, et regardez l’eau se retirer doucement de la plage. Tout est étonnament calme...

      Et c’est là qu’il faut commencer à courir pour sa vie.

      Moi j’ai commencé à faire des provisions de produits de première nécessité, et je n’arrêterai pas jusqu’au moment où tout ça va péter. 

      Ce n’est pas en suivant les moutons qu’on sauve sa peau, parce que pour le même prix, c’est à l’abattoir qu’ils vont... :p


  • gaijin gaijin 4 juin 13:11

    « Si rien n’avait été fait, les victimes auraient été autrement plus nombreuses, en raison de la progression exponentielle due à sa contagiosité. »

    ce qui est absurde les progressions exponentielles n’existent que dans la tête des mathématiciens ...


    • pemile pemile 4 juin 13:40

      @gaijin « les progressions exponentielles n’existent que dans la tête des mathématiciens .. »

       smiley


    • hocagi@1shivom.com 4 juin 14:11

      @gaijin
      La fission nucléaire, vous pouvez tjrs caler vos fesses sur un réacteur du même nom et vous pourrez apprécier la réalité du caractère exponentielle bien que très contrôlé pour éviter la divergence  smiley


    • nono le simplet nono le simplet 4 juin 15:13

      @gaijin
      les progressions exponentielles n’existent que dans la tête des mathématiciens ...

      et aussi chez les militants de l’UPR ...


    • gaijin gaijin 4 juin 18:10

      @hocagi@1shivom.com
      et elle dure combien de temps votre fission ?
      ( avant de retomber comme un soufflé )


    • hocagi@1shivom.com 4 juin 23:39

      @gaijin
      en fait si divergent quelques centième de milli seconde avant un beau champignon, et la vous pouvez tjrs faire l’intégrale de toute l’énergie dissipée et vous obtenez un joli barbecue = mc2


    • gaijin gaijin 5 juin 08:30

      @hocagi@1shivom.com
      résumons
      question : et elle dure combien de temps ?
      réponse : en fait si
      j’espère que vous êtes bon en math parce qu’en logique sémantique hum .....


    • Le421 Le421 5 juin 09:19

      @nono le simplet
      Et oui !!
      Grösse schiesse !!
      Le coronavirus n’est pas du à l’UE...  smiley


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 5 juin 19:26

      @nono le simplet

      Pour une fois vous m’avez arraché un sourire, c’est pas mal trouvé (même si j’aime bien l’UPR, dans le fond).


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 5 juin 19:28

      @pemile

      Ben oui, coco, regarde bien les courbes, et dis moi comment tu mets ça en équation exponentielle ?


  • troletbuse troletbuse 4 juin 14:09

    Je remet mon post du 10 mars

    Comme la croissance est en berne depuis déjà longtemps,les pourris qui nous gouvernent veulent récupérer du fric afin de garder leurs avantages :

    Avec les automobilistes, ils ordonnent aux journaputes de donner le nombre de morts par accident. prétendument dus à la vitesse.

    Toujours sur le dos des automobilistes, ils ordonnent de parler des morts dus aus poussières du diesel.

    Ils inventent le réchauffement et glorifient les bienfaits de la voiture électrique.

    Quand ils veulent que les copains des labos gagnent encore plus d’argent, ils font des lois pour la vaccination obligatoire.

    Quand ils veulent récupérer la Syrie, ils vous parlent des morts dus aux gouvernement du boucher « Assad ».

    Quand ils veulent favoriser les usine chimiques Bayer, ils cachent la mortalité due aux pesticides et autres saloperies du genre.

    Quand ils veulent mettre plus de taxes sur le tabac, ils ordonnent de parler du cancer du poumon.

    Quand ils veulent prétendument lutter contre l’obésité, es, ils taxent toujours les mêmes sur les produits salés et sucrés.

    Quand ils veulent le grand remplacement, ils essaient d’attendrir les populations avec la prétendue misère des migrants-envahisseurs.

    Quand ils veulent installer la dictature, ils testent des épidémies.

    Ils ont déjà essayé avec la grippe aviaire, la grippe H1N1, aujourd’hui plus fort avec le coronavirus.


    • troletbuse troletbuse 4 juin 14:23

      @troletbuse
      Pour ceux qui glorifie la Bachelot avec son achat de 100 millions de vaccins, pour la prétendue pandémie H1N1, pour 60 millions de Français, il faut savoir que c’était aussi une belle arnaque sur le dos de la sécurité sociale, donc des Français.
      Mme Bachelot avait de bonnes accointances avec les labos et elle travaillaient pour eux, une pourrie comme les autres.
      En 2020, ils récidivent avec le coronavirus et ca marche avec l’augmentation du nombres de gogos fabriqués par notre enseignement et la propagande merdiatique.
      Heureux les hypocondriaques ? On en voit pas mal avec le masque sur la tronche seuls au volant de leur véhicule. Bientôt,ils se proméberont avec des bouteilles d’air et oxygène dans le dos afin de ne pas choper le virus quoique qu’ils ont déjà le virus de la connerie. Egalement une aubaine pour les gens moches, ca cache un peu la misère.  smiley
      Maintenant, il suffit d’attendre un petit peu les licenciements, l’aide aux groupes privés, l’augmentation du temps de travail avec la baisse des salaires et des retraites, le retour de l’inflation, l’interdiction des rassemblements, le travail des « migrants » payés au lance-pierre,, la dictature quoi.


    • Michael Gulaputih Michael Gulaputih 4 juin 15:12

      @troletbuse
      Vous êtes un optimiste, vous !
       smiley


    • troletbuse troletbuse 4 juin 15:36

      @troletbuse
      Non, pas optimiste, réaliste
      Et tout ce que j’ai pensé avant se confirme :
      Impunité des politicards. Pourquoi ? Ils savent qu’ils sont coupables de faux
      Loi Avia = dictature
      Le reste va arriver en trombe, une avalanche de mauvaises nouvelles.
      La faute à la fausse pandémie.
      Et si le situation se dégrade, ils peuvent toujours en relancer une, la fameuse deuxième vague, prédite au cas où vous n’obéiriez pas à nos nouvelles règles.


    • Michael Gulaputih Michael Gulaputih 4 juin 15:54

      @troletbuse
      Je souris (afin de garder le moral) mais je pense comme vous.
      Ca ressemble assez au scénario de la Ferme des Animaux après la prise de pouvoir des cochons qui mettent en place des mesures de + en + restrictives !


    • troletbuse troletbuse 4 juin 16:01

      @Michael Gulaputih
      Ou bien le coup de la grenouille dans la marmite sur le feu.


  • I.A. 4 juin 14:11

    Un grand merci pour votre article.La qualité et l’objectivité de ce rapport allemand font froid dans le dos, rétrospectivement. Enterrer un tel travail a été une grave erreur !

    Même si j’adhère à la vision de « njama », je persiste néanmoins à croire qu’aucun haut responsable, dans le monde, n’avait réalisé qu’en Chine, l’arrêt maladie individuel n’existe pas, ce n’est pas dans leurs moeurs. 

    Seul le nombre de travailleurs absents et le nombre de travailleurs présents mais visiblement mal en point, font que le représentant local du Parti alerte les autorités, lesquelles décident de l’arrêt maladie. Or comme tout est collectif, là-bas, c’est le confinement.

    À l’époque, il nous a été dit « mais vous ne vous rendez pas compte ?! Quelle nation serait disposée à perdre des milliards en confinant, si ce n’était pour un virus extrêmement dangereux !? » (Sic)

    En France comme en Allemagne, nous aurions parfaitement pu traiter cette épidémie par la médecine de ville, avec des arrêts maladie individuels, au cas par cas, et quelques prises en charge hospitalières en cas d’aggravation. Point.
    Au lieu de quoi, Covid a été la seule maladie pendant 2 mois et demi, et pas qu’en France !!...

    Le problème de la Chine se retrouve à son pseudo-opposé : les USA, où les « petits boulots », malgré leurs supposés droits, perdent leur place s’ils s’absentent pour maladie. Et, perdant leur job, ils perdent leur assurance maladie... leur choix est vite fait, d’où une majoration du nombre de morts.

    Un autre problème, enfin : l’influençabilité des gouvernements face à la machine médiatique...


    • Michael Gulaputih Michael Gulaputih 4 juin 14:59

      @I.A.
      Un grand merci pour votre article.

      .
       smiley

      Tout à fait d’accord avec vous sauf sur le dernier point : les gouvernements n’ont à subir la foudre médiatique que quand ils montrent des signes de volonté d’autonomie et qu’ils ont besoin d’être rappelés à l’ordre par les « véritables maître du jeu ».


    • yvesduc 4 juin 17:58

      @I.A. « En France comme en Allemagne, nous aurions parfaitement pu traiter cette épidémie par la médecine de ville, avec des arrêts maladie individuels, au cas par cas, et quelques prises en charge hospitalières en cas d’aggravation. Point. » Oui, si nous avions eu des tests, si Big Pharma n’avait pas bloqué le traitement du Pr Raoult, etc. Avec beaucoup de « si », nous aurions pu faire comme Hong Kong où le Covid19-19 est si minime que personne n’y fait attention (Le Monde).


  • alinea alinea 4 juin 14:23

    Gaijin : les calculs ne rendent pas compte de la vie, c’est une évidence, curieux que tant de gens les prennent pour la vérité vraie. S’ils sont une bouée pour certains, cela n’empêche pas qu’elle dérive !

    Sinon, en ce qui concerne le nombre de morts consécutif au traitement politique de cette épidémie, je me demande bien si nous en aurons une idée un jour ! On a mis sur le dos du virus tous les morts des maisons de retraite, ma foi, qui démêlera le vrai du faux, sachant qu’aucun proche n’a pu approcher son aïeul !

    Les chiffres qu’y a-t-il de plus con ? effraient les gens mais quand on les met à côté d’autres en comparaison, cela ne les calme pas !

    La leçon à tirer est politique, sociale, médicale, et psychique personnelle ! Cet épisode a touché à peu près tous les composantes d’une société ! Et on peut tirer cette leçon sans s’empoigner sur les chiffres.


  • troletbuse troletbuse 4 juin 16:08

    J’ai toujours dit que Micron voulait le plus de morts possibles.

    Les 3000 lits de réa des cliniques privées n’ont pas été utilisées sur ordre du gvt. En revanche, pour la pub, on a fait monter à l’armée un hôpital de campagne de 15 lits à Mulhouse ou Freluquette 1er s’est rendu

    Devant subir un examen dans une clinique privée, celle-ci était fermée à double tour pendant le confinement. Au téléphone ; rien que des répondeurs.


  • Patrick Samba Patrick Samba 4 juin 16:19

    @Michael Gulaputih

    Bonjour,

    je découvre vos articles factuels et sourcés bien intéressants. Il était évident que les bilans post-crise aiguë (parce que la crise va évidemment avoir un caractère chronique inquiétant) allaient faire resurgir bien des anomalies.

    Avec l’Allemagne on s’y attendait moins car les choses semblaient avoir été bien gérées vu le faible nombre de morts. Et pourtant donc...


    Qu’est-ce que ça va être quand on aura fait le bilan de la situation en Suède, en Corée du sud (5 morts par million, pour 400 pour la France), au Vietman (O morts : Ce que la redoutable efficacité vietnamienne... | Atlantico.fr

    ), à HongKong (4 morts), etc

    Même au Brésil sur lequel toutes les rumeurs circulent, des plus alarmistes aux plus rassurantes, au point qu’un collectif scientifique pluridisciplinaire se voit obliger à contre-courant de la presse hostile à Bolsonaro et donc à l’HCQ qu’il promeut, de défendre l’HCQ quitte à « crédiliser » Bolsonaro :INTERVIEW EXCLUSIVE : La « science » de la pandémie, Marcos Eberlin, PhD, science collaborative acte 2


    Et ne parlons pas des conséquences en France où les critiques devraient être terribles si les journalistes de la presse dominante se libèrent de leur auto-censure.


    Maintenant, concernant votre titre je ne comprends pas que vous ayez parlé d’un « rapport corona-négationniste ». La formulation est pour le moins curieuse : le rapport dit au contraire toute la vérité sur l’épidémie de corona et sa dangerosité réelle.

    C’est le supérieur de Stephan Kohn, et non le rapport, qui rentrait - par sa décision d’enterrer ce document - dans un processus « négationniste », ou plus précisément de secret.


    • Michael Gulaputih Michael Gulaputih 4 juin 16:30

      @Patrick Samba
      Merci pour vos encouragements.
      Je garde vos liens sous le coude pour ce soir (il faut que je file chez le médecin là tout de suite) d’autant que la situation du Vietnam me tient à coeur car mon grand y est actuellement.
      .
      Le titre s’explique simplement : Stephan Kohn nie le caractère dramatique du Corona et donc va complètement à rebours de la doxa. Il est donc Corona-négationniste. Non ?


    • Patrick Samba Patrick Samba 4 juin 17:14

      @Michael Gulaputih
      « Il est donc Corona-négationniste. Non ? »

      C’est le rapport que vous qualifiez dans votre titre de corona-négationniste. Pas Stephan Kohn.

      Et puis utiliser ce mot de « négationniste » ce n’est pas très adapté. En raison tout d’abord du caractère délicat de l’utilisation du concept de négationnisme en dehors de la Shoah, même s’il s’est étendu au déni d’autres génocides, et bientôt, mais c’est contesté, au déni des faits historiques indéniables.

      Stephan Kohn serait plutôt « corona-lucide » ! Ou « doxa-contestataire ». Ou... il nie le caractère dramatique du Corona, et c’est parfait.


    • Sylv1 5 juin 10:58

      @Michael Gulaputih
      Je pense comme le commentaire précédent, que le terme « négationniste » n’est pas forcément bien choisi, car il est en lui-même porteur d’un sens négatif. L’opinion du lecteur non-averti risque d’être faite avant même qu’il lise cet article.


    • Michael Gulaputih Michael Gulaputih 5 juin 11:57

      @Sylv1
      Je ressuscite d’anciens souvenirs pro. : quand au SAV une personne se plaint c’est qu’il y en a 10 fois plus derrière.
      Vous êtes la deuxième personne ; ce qui porte à 20 minimum le nombre de personnes qui trouvent le terme négationniste inapproprié.
      Je prends note pour la prochaine fois. 
      Merci.


    • Patrick Samba Patrick Samba 5 juin 12:16

      @Michael Gulaputih
      « pour la prochaine fois » : vous pouvez aussi demander à l’administration de changer votre titre. Ça doit être assez rare qu’ils acceptent, mais je l’ai déjà vu. Deux fois à mon initiative, une fois pour rajouter un ? à un titre bien trop affirmatif dans l’affaire Mehra, et une autre fois pour une faute d’orthographe dans le titre d’un de mes articles. C’est vrai modifications de détail, mais le ? n’était pas vraiment un détail...


  • troletbuse troletbuse 4 juin 16:24

    Je pense que vous avez remarqué que l’Amérique du Nord n’est composée que d’un pays, les Etats-Unis avec son président Trump comme l’Amérique du Sud avec le Brésil et Bolsonaro.

    Je me demande où sont passés les autres pays. Trump et Bolsonaro les ont-ils annexés ?


    • Michael Gulaputih Michael Gulaputih 4 juin 21:52

      @troletbuse
      Je dois vous avouer que je suis très intrigué...
      Est-ce que votre commentaire est un private joke que les 4 autres personnes qui vous ont plussé ont compris ?
      Sinon expliquez-le moi OKLM car je n’ai pas tout saisi. smiley


    • troletbuse troletbuse 4 juin 22:58

      @Michael Gulaputih
      Allons, tout le monde (ou presque) a compris. J’ai quand même oublié le Vénézuela mais ce n’est pas pour la même affaire..
      En revanche OKLM  ????


    • Michael Gulaputih Michael Gulaputih 5 juin 07:12

      @troletbuse

      oklm : « Au calme. » Cette abréviation a été récemment popularisée par le single du même nom du rappeur Booba. On utilise plutôt « oklm » pour décrire l’état d’esprit d’une personne détendue, qui fait fi de tout stress.


    • troletbuse troletbuse 5 juin 08:33

      @Michael Gulaputih
      Bonjour. Une petite explication. Voici les articles journaliers sur ces pays
      Je rappelle :

      Etats-Unis 332 millions habitants

      Bresil 212

      Italie 60 millions

      Royaume-Uni 66

      France 67

      Mais ils nous ont battu en nombre de décès. L’IMMONDE est là pour nous le rappeler journellement.

      https://www.lemonde.fr/international/article/2020/06/05/coronavirus-dans-le-monde-le-bresil-depasse-l-italie-en-nombre-de-morts_6041834_3210.html


    • nono le simplet nono le simplet 5 juin 09:07

      @troletbuse
      ouais cette comparaison du nombre brut de morts est ridicule
      mais si on compare les USA à l’Europe le nombre de décès par million d’habitants est identique ... 334 environ avec 11 jours de décalage dans la montée en puissance de l’épidémie ... (si on tient compte du décalage USA 333 ... Europe 319) 
      et si on rajoute de nombre de personnes en soins intensifs-réa ...
      USA 17083
      Europe 8537 (rapporté à la population moins d’un tiers) ...
      et pour le Brésil, avec plus de 1000 morts par jour, la situation n’y est guère brillante et à ce rythme le Brésil devrait passer à 300 dc/M dans un mois voire pire (1492 dc hier)


    • troletbuse troletbuse 5 juin 09:12

      @Nono le simplet
      Et t’as pas de chiffres pour l’Antarctique ou la Laponie ?


    • Legestr glaz Legestr glaz 5 juin 09:33

      @nono le simplet

      La supercherie est ici : «  si on compare les USA à l’Europe ».

      Que vient faire « l’Europe » dans cette affaire puisque la gestion du covid19 a été très différente en « Europe » d’un pays à l’autre ?

      La France, par exemple, a été particulièrement « nulle ». Les dirigeants Français ont de nombreux morts sur la conscience, mais, chut, il ne faut pas trop l’ébruiter et « Nono » est là pour, justement, masquer cette affaire et détourner l’attention. C’est un fameux prestidigitateur : regardez bien ma main droite mais, surtout pas la gauche, ou l’inverse, peu importe. 

      Vous faites une « moyenne » entre l’Allemagne et l’Espagne, entre l’Italie et la Grèce ? 

      Nono, c’est de la « désinformation » ! La voix de son maître Nono ! Continuez à bien désinformer, puisque vous êtes là pour ça et non pour être dans une approche constructive, objective et éclairée !

      Copié sur le site Politologue.com depuis l’url : https://coronavirus.politologue.com/coronavirus-allemagne.DE

      Derniers chiffres du Coronavirus issus du CSSE 05/06/2020 pour le pays Allemagne. Le vendredi 5 juin 2020, le nombre total de cas est de 184 472, le nombre de guérisons est de 167 909, le nombre de décès est de 8 635 Le taux de mortalité est de 4,68%, le taux de guérison est de 91,02% et le taux de personnes encore malade est de 4,30%.


      Résumons pour l’Allemagne : 8635 morts pour 83 millions d’habitants. Cela fait combien par million d’habitants « Nono » ? 319 ?????

      Résumons pour la France : 29065 décès pour 67 millions d’habitants. Cela fait combien par million d’habitants « Nono » ? 319 ????

      Je me demandais si vous étiez payé pour désinformer de cette façon ? 



    • troletbuse troletbuse 5 juin 09:55

      @nono le simplet
      Ben, en France, on est les meilleurs. On a gagné grace au confinement :
      30000 deces / 68 000 000 habitants = 441 deces par million
      Hourra. Pour une fois qu’on est en tête.


    • pemile pemile 5 juin 10:09

      @Legestr glaz "Nono, c’est de la « désinformation » ! La voix de son maître Nono ! Continuez à bien désinformer, puisque vous êtes là pour ça et non pour être dans une approche constructive, objective et éclairée !"

      Faut arrêter la glace au homard !


    • Le421 Le421 5 juin 15:15

      @troletbuse
      On a gagné grâce au confinement...
      Personne ne dira jamais combien de gens sont décédés « à cause du confinement ».
      Ces chiffres sont dignes des architectes cosmiques* du gouvernement.
      * Spécialistes du tirage de plan sur comète !!


  • ETTORE ETTORE 4 juin 18:37

    Il faut laisser au Allemands, qu’ils ont depuis l’aube des temps, et en toutes circonstances, une précision, au scalpel des faits, colorée d’une certaine froideur, qui, on s’en souvient, lors des comptabilités macabres des prisonniers, de leurs dents en or, de leurs biens vestimentaires, ou même pileux.....

    C’est l’Allemagne, et elle a le syndrome de tout calculer, prévoir, enregistrer, gérer....

    comme un besoin atavique ! Un boulodrome caricatural !

    Aller quelque part, soit, mais le livre du routard est tenu à jour ! Agrémenté de toutes les études, même celle du coût de la couverture ou de la reliure ! ACH !

    Que cette étude ait fuité.... oui/non....allez savoir !

    En fait, elle dénonce très peu, l’action allemande lors de cette épisode CROVID.

    Ils sont assez mesquins pour se la jouer donneurs de leçons (et sur ce coup là, je ne leur donne pas tort).

    Reconnaitre ses manquements...... sérieux...J’ai plus l’impression qu’ils ont fait un

    « inventaire » dont eux, se garderont d’’en faire un manifeste ( pour preuve, ils s’en sortent bien)

    Alors, je ne vois, dans tout cela, qu’une façon un peu particulière de faire la nique à la France,(et aux autres) dans le fait de décrire ses propres manquements ( mais, c’est pas eux, puisque ça a « fuité ») et s’en sortir, prouve que les « autres » ont toutes les failles qu’ils s’adjugent, et certainement bien plus, (au vu de la désastreuse gestion dont à fait preuve notre gouvernement).

    Avant, de le remettre à son roi, on glorifiait le courage du guerrier fait prisonnier, sa bravoure, son acharnement héroïque au combat.....et tout cela retombait sur les épaules glorieuses du vainqueur, qui évitait par ce fait, de SE la « pêter » !.

    Les Allemands, eux, viennent d’inventer, la « claque INDIRECTE ».

    Et, celle là, notre Monarc 1èr, il se la prend bien .....en pleine tronche !


    • Michael Gulaputih Michael Gulaputih 4 juin 21:46

      @ETTORE
      J’aime beaucoup votre concept de « claque Indirecte » !


    • Le421 Le421 5 juin 09:28

      @ETTORE
      A noter que Jupiter nous a parlé de « guerre » et aussi sec, les schpountzs ont expliqué prosaïquement que ce n’était pas du tout le cas.
      Raconter des conneries devient une spécialité non plus marseillaise, mais élyzéenne...


  • Eric F Eric F 4 juin 19:22

    La situation des différents pays n’est pas totalement comparables, et il faut prendre un peu de recul pour analyser l’étatd’esprit et la succession des évènements

    1° la crainte d’une pandémie existe depuis plusieurs années au niveau international et national, notamment la propagation du fait des déplacements internationaux, et de l’augmentation de la densité de population du monde

    2° l’expérience montre que la crainte d’un déclenchement d’une épidémie peut produire des surréactions des autorités par « principe de précaution », on l’a vu avec le H1N1, les gouvernants craignent de passer pour laxistes responsables de nombreux décès (et être poursuivis pour tels)

    3° concernant la récente épidémie, la Chine a dans un tout premier temps laissé le couvercle sur la marmite (et l’OMS aussi malgré le signalement par des pays voisins), puis pour montrer sa « bonne volonté » a mis en oeuvre des mesures drastiques d’abord en isolant des villes, puis en appliquant un confinement plus ou moins intensif selon les régions

    4° hors du continent asiatique, les premiers cas ont pu être circonscrits (notamment en France le foyer de Contamine Montjoie), mais du fait du fort taux de malades asymptomatiques et de la confusion avec d’autres pathologies respiratoires, il y a eu des foyers dormants puis atteignant le « seuil de déclenchement », cela s’est d’abord passé en Italie (Lombardie principalement), qui a procédé « à la chinoise » au confinement local, puis compte tenu de déplacement de population au confinement national.

    5° La France a suivi de près la situation italienne, le Grand Est a connu une explosion épidémique (mortalité plus du double d’une année normale dans le Haut Rhin) et on se rappelle que dans son discours du 12 Mars, Macron s’orientait vers des mesures barrières renforcées et l’incitation au confinement des plus âgés, mais il y a eu pression des instances médicales relayées par les média à suivre l’exemple italien (l’ancien PM italien et les correspondants de presse en Italie ont fait appel en ce sens), d’où le renforcement par E Philippe le 14 Mars, et le confinement général par Macron le 16 Mars.

    On voit donc qu’il y a eu un vent de panique et un « mimétisme » de mesures, puisque d’autres pays même peu atteints ont mis en place des mesures comparables. Certains pays sans foyer épidémique intense ont visé l’immunisation collective, mais en Grande Bretagne il y a eu intensification épidémique entrainant un confinement retardé. Cela ne s’est pas limité à l’Europe, de nombreux autres pays du monde ont mis en place des mesures de confinement.

    En résumé, il y a eu surréaction en chaîne, en sacrifiant l’activité du pays au risque épidémique. C’est en gros ce que met en lumière le rapport allemand cité dans l’article, qui ne sous-entend absolument pas de complot ou de malveillance délibérée, mais une impréparation et des actions inappropriées.


    • troletbuse troletbuse 4 juin 20:57

      @Eric F
      Un peu de recul pour analyser ?
      Dans analyser, il y a le mot anal et si vous prenez du re cul, vous vous faîtes bien entuber.
      1° La crainte d’une épidémie ?
      Mais non, certains l’ont souhaité comme Attali, Gates, Rothschils, Soros et leur affidés comme Micron. Vous devriez connaître les liens qui le disent
      2°Surréactions des autorités ?
      Pas besoin de masques dangereux-Sortie médiatisée au théâtre de Micron et Maman-1er tour municipales. Buzyn et Micron savaient mais ont caché.
      Pour les poursuites, pas de problème, dans un grand élan de solidarité, ils se sont immunisés ..... contre la justice.
      Tous nos politiques s’étaient auparavant débarrassés des masques, du gel, etc. Vous voyez bien qu’ils n’avaient aucune crainte d’une pandémie.Ils avaient même interdit la chloroquine en janvier. On se demande pourquoi ? J’y suis ; ils ont du confondre avec la chloropicrine utilisée pour tuer les renards.
      5) Vent de panique ?
      Que nenni. Moi je n’y ai vu que actions ou inactions qui sauvait nos politicards.
      Je répète : il fallait le plus de morts possibles afin de :
      Justifier le confinement et l’effondrement de la finance qui, épidémie ou pas, serait arrivée mais de leur gestion. Et miracle, cela arrive grâce au coronavirus. Eux les mains propres.
      Tester la population afin de voir si elle se soumettait à toutes les mesures liberticides votées comme la loi Avia et le meilleur, le StopCovid
      Les pharmaciens ne pouvaient pas vendre de masques. Les cliniques privés ne pouvaient accepter les makades du civil comme ceux des EHPAD qui avait droit, eux au Rivotril, un médicament sir celui là. On connaît ses effets.
      Si vous ne voyez pas le Raoult bashing, le Trump bashing, le Bolsonaro bashing, c’est que vous êtes aveugle ou pltôt vous ne voulez pas voir.
      Même The Lancet est là pour faire paraître des études falsifiés. Et Veran au bout de 48 heures, c’est du rapide, hein ? interdit totalement la chloroquine.
      Vous verrez bientôt la fermeture d’usines et les délocalisations, le chômage de masse, l’utilisation de migrants pour les boulots de merde mal payés, la baisse des salaires et des pensions, l’aide aux groupes privés afin de nourrir les actionnaires. Les emprunts faramineux augmenteront la dette. Je me demande qui va payer ? Ben le français moyen.
      Je pourrais continuer mais ce serait trop long.
      En résumé, il y a bien eu un complot. Si vous croyez à la fable de la chauve-souris et du pangolin, libre à vous.

      J’espère que Micron aura votre voix en 2022.


    • leypanou 4 juin 21:26

      @troletbuse
      Je répète : il fallait le plus de morts possibles afin de  : 

       : le plus important, justifier un vaccin obligatoire (ces f. espéraient même un 2ème vague, manque de bol, çà n’a pas l’air d’arriver).
      La ministre des Transports et celle des Sports en ont déjà parlé, Bilou se frotte déjà les mains.
      Pour l’affaire du Lancet, dernière nouvelle : 3 (sur 4) des auteurs de l’« étude » se rétractent apparemment.
      Ils vont être mal ceux sur agvx qui croyaient en cette étude bidon.


    • troletbuse troletbuse 4 juin 22:33

      @leypanou
      Tu as raison. Mais j’écris suivant ce dont je me rappelle mais il m’arrive d’oublier des trucs importants.
      Pour le vaccin, micronimbus va peut-être rappeler la grosse Bachelot afin qu’elle en achète 200 millions.  smiley


    • troletbuse troletbuse 4 juin 22:40

      @leypanou
      Mes connaissances en médecine sont bien minces. Mais j’ai lu une statistique sur les décès dus à la grippe saisonnière :
      Sur 100 décès, 47 étaient vaccinés et 53 non.
      On voit bien l’efficacité d’un vaccin. En revanche les bénéfices, c’était du 100% pour les groupes pharmaceutiques......


    • troletbuse troletbuse 5 juin 08:38

      @leypanou
      Oui, on attend les détracteurs de l’hydroxychloroquine du forum.

      https://fr.news.yahoo.com/hydroxychloroquine-trois-auteurs-l%C3%A9tude-controvers%C3%A9e-203917799.html

      Retournement de veste chez Bruno Lina, une des pourritures du conseil scientifique qui dit que les décisions sont politiques

      https://fr.news.yahoo.com/hydroxychloroquine-toute-s%C3%A9rie-d%C3%A9cisions-ne-135131801.html

      Les rats commencent à paniquer


    • troletbuse troletbuse 5 juin 08:42

      @troletbuse
      Je me demande si Jacques Lanzmann connaissait ce type quand il a écrit « L’opportuniste » pour Jacques Dutronc. Enfin, Lanzmann avait un choix presque infini.


    • troletbuse troletbuse 5 juin 18:25

      @Eric F
      Et l’étude du Lancet, c’est pas un complot non plus ?J Bisounours, va !


    • Eric F Eric F 6 juin 18:18

      @troletbuse
      C’est une extrapolation abusive de prétendre que ceux qui avaient prévu une épidémie (dont la probabilité est indubitablement forte) l’auraient souhaité.
      De manière générale, c’est un marqueur du complotisme que d’inventer des intentionnalités, ou de les réattribuer (généralement en ce cas à des entités occultes, voire aux victimes).

      Concernant le détail de vos remarques :

      Dans le cadre d’économies sur le budget santé, le volet « provisions en cas de risques » a été supprimé, et donc les stocks ont été revendus ou détruits à date de péremption, et non remplacés, c’est typiquement le cas des masques (on s’était du reste gaussé de Bachelot qui en avait stocké 1 milliard). Il y avait eu en effet relâchement de nos autorités sur ce point, considérant qu’en cas d’épidémie il « suffirait » d’importer en fonction des besoins, mauvaise stratégie évidemment puisque l’ensemble des pays ont cherché à le faire en même temps.

      Concernant la chloroquine, la procédure de classement « soumis à prescription » avait été entamée avant l’épidémie, et par ailleurs il y a eu malgré tout un début de pénurie du fait de la forte demande en mars/avril, au détriment des patients ayant une prescription régulière.
      Je pense que le protocole du Pr Raoult a une certaine efficacité (sans être miraculeuse), et qu’il y a bien évidemment des menées de laboratoires concurrents pour la contrecarrer, l’article du Lancet est un exemple quasi-caricatural, et les autorités de santé se sont discrédité à réagir à chaud (du reste l’OMS a depuis lors repris les essais)

      La thèse d’une volonté de maximiser volontairement le nombre de morts est une aberration, car justement le confinement a réduit les contacts et donc inéluctablement empêché une mortalité plus importante, sachant que le Haut Rhin a eu une mortalité double par rapport à la normale, et qu’il y avait risque de propagation nationale (une épidémie ne touche jamais les différents pays de la même manière, cela dépend notamment si les « foyers » ont pu être jugulés). Donc on peut reprocher d’avoir sacrifié l’économie à la santé, mais par l’inverse (la finance est à la ramasse, tout comme l’industrie, le commerce, etc.).
      La dette n’enrichira personne compte tenu des taux infimes, à terme une part sera certainement « gelée » après rachat par la BCE.

      Depuis des siècles, un grand nombre d’épidémies respiratoires ont été provoquées par mutation de virus d’origine animale, et dans beaucoup de cas cela provient de Chine. C’est donc l’hypothèse la plus plausible, même si la fuite accidentelle d’un virus de laboratoire n’est pas exclue.

      Je ne voterai évidemment jamais pour d’aussi mauvais gouvernants qui nous ont mis dans cette situation par imprévoyance et panique (pas plus que je n’avais voté pour eux en 2017).


Réagir