lundi 7 décembre 2020 - par I.A.

Téléthon, Enfoirés, Pièces Jaunes...

 

Dans l'organisation des charités, discrétion ou tact ne sont pas plus au menu, que restituer amour-propre ou dignité aux démunis et aux malades ne sont à l'ordre du jour. Et question vertu, les cadeaux n'ont pour toute valeur que la somme sur l'étiquette laissée.

Aux fêtes de fin d’année, célébrités et médias produisent quelque spectacle en vue de quêter de l'argent au profit d’associations caritatives. La démarche est tellement noble et combien popularisée, ils ont tant d'habileté et sont si adulés des foules, que les dons affluent de partout.

Pour être franc, ces shows font la part belle aux superlatifs et à l'indécence, au point que nos vedettes prennent un indéfectible plaisir à s'amuser et à s'applaudir entre eux, devant les malades, devant les démunis. Les sommes offertes et les noms des bienfaiteurs sont déclamés bien fort, c’est foire aux dons et débauche de gratitudes, braderie de générosités et festival d'annonces.

 

Dans l'organisation des charités, discrétion ou tact ne sont pas plus au menu, que restituer amour-propre ou dignité aux démunis et aux malades ne sont à l'ordre du jour. Et question vertu, les cadeaux n'ont pour toute valeur que la somme sur l'étiquette laissée.

 

Il n'est jamais venu à l'idée de personne de remettre ça en cause : la bonne conscience a un coût de gros à l'année, lequel, défalqué de la colonne des méfaits & postures en fin d'exercice, permet d'en apurer le solde. À peu de chose près, comme une taxe flottante dont tout le monde, en fin de compte, profite : audimat pour les médias, pognon pour les associations, publicité pour les stars, pour les entreprises ou les communes, détente et illusion pour tout le monde. Même ceux qui ne donnent pas se sentent louables, simplement en assistant à la mascarade depuis leur canapé, puisque c'est mi-temps générale avant la reprise des hostilités quotidiennes…

 

  • Lorsqu’une association caritative s’installe dans le hall d’une grande surface, avec des cartons vides à remplir généreusement par les clients, c’est encore une fois la grande surface à qui vous achetez les produits qui fait des profits. Quant à vous, vous ne donnez pas, vous prodiguez.

  • Lorsqu’au moment de payer vos achats, le terminal de Carte Bleue vous demande si vous voulez bien arrondir la somme due à l’euro supérieur au profit d’une association, c’est toujours le commerçant qui y gagne, puisque c’est lui qui, déclarant les dons aux impôts, obtiendra la déduction annuelle. Et encore une fois, vous ne donnez pas, vous prodiguez.

 

Le don est un acte discret, confidentiel. Même pour un athée, c’est un geste emprunt d’humilité, c’est une abnégation en forme de révérence austère. Je salue le malade, je rends hommage au pauvre. Seul, de moi-même, sans rien ni personne pour me tenir la main, pour approuver mon geste, pour m’octroyer du regard une sorte de bénédiction commerciale.

 

  • Il est possible de virer, depuis chez soi, depuis toujours et toute l’année durant, des sommes aux associations de son choix. Personne ne le saura. Vous pouvez déclarer ce ou ces dons aux impôts (66 % des sommes données sont déductibles de l’impôt sur le revenu), ou bien ne pas les déclarer. C’est alors vous qui choisissez la ou les associations à qui vous donnez. Vous avez aussi la possibilité de mensualiser vos dons, ce qui permet de ne pas vous dépossédez de grosses sommes. Douze petits dons valent de toute façon autant qu’une énorme charité : c’est le geste qui compte.

  • A défaut, vous pouvez donner de la main à la main, dans la rue, à celui ou celle qui vous tend sa pogne.

  • Sinon, il est possible, enfin, de donner une petite partie de son temps, de faire du bénévolat pour l’une ou l’autre association.

 

... Merci à Balavoine et à Coluche d’avoir su généraliser le don, avec les Restaurants du cœur. Ils ne pouvaient cependant prévoir qu’un jour la charité se donnerait à ce point en spectacle.

 

Bonnes fêtes



52 réactions


  • Francis, agnotologue Francis 7 décembre 2020 15:31

    En effet, ’’... Merci à Balavoine et à Coluche d’avoir su généraliser le don, avec les Restaurants du cœur. Ils ne pouvaient cependant prévoir qu’un jour la charité se donnerait à ce point en spectacle.’’

     

    Surtout à Daniel Balavoine.

     

    La chanson des enfoirés m’a toujours fait râler, je trouve très malsain son second degré : « Aujourd’hui on n’a plus le droit, ni d’avoir faim ni d’avoir froid. »


    • I.A. 7 décembre 2020 16:19

      @Francis

      Bon, c’est du Goldman, aussi, cette chanson : pas du Prévert, du Reggiani ou du Brel !

      En gros, j’espère qu’il voulait dire « ne restez pas dans votre coin, joignez-vous à nous, ne serait-ce que pour manger un morceau et passer un bon moment »...

      Mais c’est vrai, aujourd’hui, il est des périodes de l’année où pauvres et malades deviennent des sortes d’animaux de foire... Il n’ont même plus le droit de rester seuls avec leurs faims, avec leurs maux, avec leurs soifs. On leur dénie le sens figuré de ces affections. 
      ... Comme si on avait peur qu’ils nous gâchent la fête !


    • infraçon infraçon 7 décembre 2020 19:33

      @I.A.

      « Tout ce qu’on a, il a fallu le gagner
      À vous de jouer, mais faudrait vous bouger »

      exemple typique du gars qui a eu du bol dans la vie et au lieu d’en profiter en silence à la rigueur, il clame haut et fort à TOUS les autres (jeunes) quelle que soit leur situation qu’ils n’ont qu’à se bouger...

      depuis que j’ai entendu ça, les chansons du Goldman qu’on entend dans le poste, me sortent par les trous de nez... Heureusement que j’ai une zappette.


    • ༄CYRUS༄REPTILE༄MODE༄ DarkTrooper 7 décembre 2020 19:42

      @infraçon

      salut infraçon , 
      je suis pas encore descendu sur un de tes article , mais j’y pense toujours , ca se fera promis smiley

      « Tout ce qu’on a, il a fallu le gagner

      À vous de jouer, mais faudrait vous bouger »

      a un gars come ca mais plus anonyme , je lui ais dit
      « chiche , donne tout ce que tu as et montre nous l’ exemple recommence » ,
      tu imaginera aisément qu’ il n’ est pas aller j’ usquau bout de sa démarche ... mais au moins il as arrêter de poser une couche de moraline smiley

  • Trelawney Trelawney 7 décembre 2020 15:33

    Si les restau du coeur sont visible dans leurs actions, je n’ai jamais su ni vu à quoi servaient les pièces jaunes.

    Lorsque l’on vous parle d’immunothérapie, qui est une approche thérapeutique qui agit sur le système immunitaire d’un patient pour lutter contre sa maladie (cancer, maladies orphelines etc), on ne sait pas forcément que tout l’argent nécessaire à ces recherches proviennent du téléthon (record de dons depuis des années)


    • amiaplacidus amiaplacidus 7 décembre 2020 16:02

      @Trelawney

      L’immunothérapie, ça c’est bien !

      Les vaccins à ARN, ça c’est mal !

      No more comment.


    • Le421... Résistant Le421 7 décembre 2020 16:16

      @Trelawney
      « Record de dons depuis des années »
      Ouais.
      Samedi midi, on était en avance sur tous les chiffres des autres années.
      Ce matin à la radio : « 16 millions en moins qu’en 2019 »
      Je dis ça, je dis rien.
      Les 16 millions, ce sont les « prélèvements sociaux » à cause du coronavirus ?  smiley


    • I.A. 7 décembre 2020 16:28

      @Trelawney

      Pour l’immunothérapie, par exemple : nous sommes donc en droit d’attendre des traitements aussi efficaces qu’un... vaccin, par exemple ? À défaut d’être aussi rapide à mettre au point ?

      À moins qu’il ne s’agisse avant tout de business et de publicités.


    • Adèle Coupechoux 7 décembre 2020 16:56

      @amiaplacidus

      Pour ceux qui ont le plus de risques de tomber malades oui et à la condition qu’ils le demandent comme c’est le cas pour la grippe, mais pas pour ceux sont bien portants et qui entendent le rester. L’ immunothérapie comme la thérapie génique ont le mot thérapie en commun.
      De plus pour le COVID, il existe des traitements, doliprane, Hydroxycloroquie + antibiotiques et complément en zinc. 
      Il faut soigner...Et non pratiquer des essais cliniques forcées.


    • Trelawney Trelawney 7 décembre 2020 17:36

      @I.A.
      On a fait beaucoup de progrès dans le traitement de certains cancers (prostate, côlon, ovaires etc) avec l’immunothérapie et grâce aux recherches financées par le téléthon. Et on continue à faire des progrès sur cette nouvelle thérapie.
      Pour ce qui est des vaccins je n’en sait rien.


    • Trelawney Trelawney 7 décembre 2020 17:42

      Ce que vous me dites là, je l’ai lu dans les journaux. Par contre lorsque je vais à l’hôpital, je ne vois pas les résultats ou alors ils sont tellement discrets qu’ils n’en font pas la pub.

      Le téléthon, c’est des virements bancaire (tracable), les restau du coeur c’est aussi de l’argent traçable car defiscalisable ou alors c’est des boites de cassoulet ou des pattes. Mais les pièces jaunes ? Elles vont ou et dans quelle poche et lorsque l’on connait Bernie on a forcément des doutes sur la probité du truc.

      Petit indice : depuis que Bernie est malade dans son château on n’entend plus parler des pièces jaunes.


    • troletbuse troletbuse 7 décembre 2020 17:45

      @Trelawney
      Ben si, C’est Brizitte qui,paraît-il, a repris vu que Micron pompe les aventures de Chirac :
      Comme en Israël
      Il n’a pas beaucoup d’imagination


    • I.A. 7 décembre 2020 17:47

      @Trelawney

      Oui, ce que je voulais dire : grâce au téléthon, les recherches se poursuivront toute l’éternité, si vous voyez ce que je veux dire... Exactement comme pour le SIDA.

      Si en plus il y a des petits progrès à chaque fois, ça donne comme l’impression d’avancer, n’est-ce pas ? On avance, on avance... ça ne produira jamais rien d’abouti. Tant que ça rapporte.


    • amiaplacidus amiaplacidus 7 décembre 2020 19:01

      @Trelawney qui dit : « ...Et on continue à faire des progrès sur cette nouvelle thérapie. Pour ce qui est des vaccins je n’en sait rien.... ».

      Les vaccins à ARN messager ne sont que l’application à la virologie des technique d’immunothérapie.

      L’ARN messager ne pose pas de problème, c’est expérimenté en clinique anti-cancéreuse depuis plus de dix ans.
      En revanche, concernant le vaccin, le « transport » d’une protéine virale (le spike en l’occurrence), c’est nouveau et cela peut poser quelques problèmes, par exemple une surréaction de l’organisme qui produirait trop d’anticorps.


  • Le421... Résistant Le421 7 décembre 2020 16:13

    L’effet pervers de ce système est que l’État se désengage à bon compte de son rôle essentiel, assurer une vie correcte à ses citoyens.

    On fait la part belle aux bénévoles de tout poil qui remplissent un rôle de « soupape de sécurité » à une société défaillante.

    Personnellement, je ne participe jamais à ces barnums médiatiques où je voudrais être petite souris et connaître la véritable destination des sommes versées.

    Pas possible vous dites ? On en a vu d’autres...

    Ma solidarité envers les nécessiteux, je ne l’exprime pas sous les feux de la rampe.


    • I.A. 7 décembre 2020 16:43

      @Le421

      Si vous étiez cette petite souris, vous découvririez des choses abjectes à n’en pas douter !

      Le téléthon a d’ailleurs été au coeur de plusieurs scandales.

      Quant à l’état, il est tellement désengagé, qu’il déduit une partie des dons de l’impôt ! Ce qui explique la « générosité » des entreprises...


    • Trelawney Trelawney 7 décembre 2020 17:45

      @I.A.
      Le téléthon a d’ailleurs été au coeur de plusieurs scandales.
      C’est surtout Pierre Bergé et Line Renauld qui ont fait un foin parce que le téléthon ramenait plus d’argent que leur Sidaction.


    • I.A. 7 décembre 2020 17:48

      @Trelawney

      ... Oui mais non : il y a eu plus de « foin » que ça.


    • Le421... Résistant Le421 7 décembre 2020 19:21

      @I.A.
      Je ne vous le fait pas dire.
      Cette défiscalisation, si elle apparaît comme généreuse, est en fait une façon détournée de faire payer la collectivité.
      Et de s’offrir un certificat de bonne conduite sur le compte des autres.


  • Adèle Coupechoux 7 décembre 2020 16:39

    L’entreprise soi-disant citoyenne sur le dos de ses clients. Monoprix, Natures et découvertes, nombreux petits commerces, se faisant passer pour altruistes en vous faisant consommer en plus puis en défiscalisant ! C’est malin comme pub, Que du bénef pour se donner bonne conscience en faisant débourser le client qui passe son temps à culpabiliser. Tout comme pour les enfoirés qui sous couvert de donner des concerts gratuits mais payés par leurs spectateurs, en profitent pour les revendre quelques mois plus tard sous forme de DVD et de CD.

    Faire pleurer ostensiblement dans les chaumières ça rapporte gros. Sans beaucoup d’investissement.

    Oui tout ceci est indécent...

    D’ailleurs, le Sars Cov 2 tue bien les plus fragiles...En tout cas, pas ceux qui vivent à la rue, sous les ponts, sous des tentes, je continue à les croiser régulièrement dans la rue. Et ils ont bien d’autres virus à fouetter et autrement plus dangereux.


  • Yann Esteveny 7 décembre 2020 16:43

    Message à avatar I.A.,

    Merci pour le partage de cet article intéressant.
    Dans nos sociétés où le terme de philanthropie est réservé aux milliardaires (Bill Gates, Georges Soros, etc...), , il est normal que le « charity-business » remplace la charité authentique ou que le Téléthon remplace l’Avent.

    Respectueusement


    • troletbuse troletbuse 7 décembre 2020 16:48

      @Yann Esteveny
      Je n’utilise jamais le terme de « Téléthon »

      Ca fait longtemps que j’ai rebaptisé cette opération de « Telecon ».


    • I.A. 7 décembre 2020 17:50

      @troletbuse

      Télécon, c’est très bien, sauf que ça ne désigne pas que le téléthon, du coup !!


    • troletbuse troletbuse 7 décembre 2020 17:58

      @I.A.
      ça ne désigne pas que le téléthon,


      Ca, c’est sur. Tout ce qui passe sur les télés.
      Comme pour les chansons pour les restaurants du cœur. Aujourd’hui, on y voit tous les artistes qui sont en manque de notoriété.


    • Occitan Occitan 8 décembre 2020 07:48

      @troletbuse
      Téléthon, piège à cons...


    • I.A. 8 décembre 2020 10:03

      @Yann Esteveny

      Il n’y a pas de quoi. 

      Allumer la tv revient aujourd’hui à passer son temps à zapper... pour ne plus les voir !
      Bouffis d’orgueil, suffisants, contents d’eux... vraiment abjects.


    • Yann Esteveny 8 décembre 2020 16:51

      Message à avatar I.A.,

      Les chaînes de télévision enchaînent les humains à la médiocrité. La pluralité des chaînes alimente l’illusion d’une richesse alors que ce n’est qu’un vide. Zapper pour les fuir revient inconscient à sentir cela. Se débarrasser de sa télévision est un petit geste mais il est important car il offre la perspective de retrouver une hygiène de vie meilleure.

      Respectueusement


    • I.A. 8 décembre 2020 18:44

      @Yann Esteveny

      C’est vrai, nous n’apportons pas tous les mêmes réponses aux mêmes charades, mais ce n’est pas pour autant qu’il y a les bons résultats d’un côté et les mauvais de l’autre – et là réside peut-être tout le problème ?

      Vous avez raison, à la faveur de ce consumérisme ayant dévoilé nos moindres fantasmes, l’Affect a progressivement été remplacé par son substrat le plus palpable : l’Avoir.

      • Qui permet d’acheter le bonheur, de chiffrer les émotions, et qui « solvabilise » toute forme de disgrâce
      • Qui justifie surtout d’affirmer qu’il n’y en aura jamais assez pour tout le monde
      • Qui concède ingénument tant de négociations, d’avarices, de calculs contre nature,
      • Et qui pousse les adultes à confondre le confort avec le « ré-confort » qu’ils ont tété sans discernement, étant enfants

      Bref. La télé me permet de voir et revoir des tas de films ou séries, via Internet ou lecteur dédié. Le temps d’allumer le tout, ou d’éteindre à la fin, et paf ! on entrevoit ce genre de spectacles débiles.

      Cordialement


  • troletbuse troletbuse 7 décembre 2020 16:45

    Les pièces jaunes, une opération de com qui a permis à la « baronne » Bernadette Thérèse Marie Chodron de Courcel

    , autrement dit la mère Chirac, de faire le tour de France dans les plus grands hôtels et tout cela aux frais du contribuable vu que ça ne rapportait pas grand chose. Je pense que pendant ce périple, conséquence non négligeable, le père Chirac était bien tranquille et pouvait la faire cocue  smiley


    • Adèle Coupechoux 7 décembre 2020 17:05

      @troletbuse

      Bernadette Thérèse Marie Chodron de Courcel
      Et en plus, c’est pas une connerie smiley
      Dédette s’appelle vraiment comme ça....


    • troletbuse troletbuse 7 décembre 2020 17:19

      @oncle archibald
      ET moi, j’ai eu ma part que je ne dirais pas, c’est mon histoire et non celle des autres. Mais je n’ai pas fait d’opération pièces jaunes


    • I.A. 7 décembre 2020 17:58

      @oncle archibald

      D’accord pour son implication personnelle, mais ils ont quand même toujours eu les moyens de s’occuper de leur fille, et même de donner à des associations déjà présentes...

      Donc oui, c’était aussi une opération de communication. Très réussie et parfaitement appropriée, je vous le concède.


    • Adèle Coupechoux 7 décembre 2020 18:53

      @oncle archibald

      Hé oui comme vous le dites, tous ces braves gens, pour être concernés et pour s’investir, ont dû être impactés.

      Sinon, ils n’auraient certainement pas bougés le petit doigt. D’ailleurs, s’ils bougeaient plus, nous n’aurions sans doute pas manqué de lits de réa pendant le COVID. Entre autres...Ce sont des millions qu’ils brassent.

      C’est comme pour l’association Fugain, qui voulait carrément obliger la population aux dons de plaquettes et de moelle osseuse.

      Ce ne sont pas des procès d’intention par contre un peu de décence, de la discrétion...seraient bienvenues. Au lieu de s’afficher en permanence comme encore en cette période où nous sommes enfermés ou sans travail. A part ne parler que d’eux, et de s’en gargariser entre eux devant les caméras, ils n’ont plus aucun talent.
      Cela me fait penser à José Garcia dans Jet Set à 00:36 de la bande annonce
      https://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=53716.html


    • I.A. 7 décembre 2020 18:59

      @oncle archibald

      Là vous nous prenez par les sentiments : Lino Ventura détestait le showbiz... d’ailleurs son assoce, il n’en a pas fait tout un pâté national. L’était discret.

      Pour Bernadette : avait-elle seulement le droit d’être discrète ?


    • Le421... Résistant Le421 7 décembre 2020 19:25

      @oncle archibald
      Oui.
      Comme Chantal Perrichon qui a perdu sa fille dans un accident de voiture et a créé du coup la LCVR. Une excellente façon de bien vivre sans trop se salir les mains...


    • ༄CYRUS༄REPTILE༄MODE༄ DarkTrooper 7 décembre 2020 19:49

      @Le421

      En fait c’ est une fakenews , elle n’ as jamais perdu de fille ...


    • Adèle Coupechoux 7 décembre 2020 22:56

      @oncle archibald

      Dites donc tonton, je vous le laisse le monopole du coeur.
      M’en fous complètement. Je vous l’abandonne avec plaisir. Moi c’est plutôt l’estomac qui me parle...J’adore me régaler les papilles.

      Si ce site devient impraticable, mettez des chaînes à vos pneus...et au gouvernement surtout, la montagne, il veut pas trop qu’on y aille cette année.


    • I.A. 7 décembre 2020 23:01

      @oncle archibald

       « Non Madame Adèle Coupechoux vous n’avez pas le monopole du cœur.... »

      Hm’ouarf ! Fallait la faire, celle-là !! Tonton archie, pff-pff-pff, t’es sûr que ça gaze ?

      Sortir une telle réplique lorsque nous ne faisons que discuter, échanger, comparer nos points d’accord et de désaccord ?

      Un peu surjouée, non, cette réplique ?
      (ça va, quand même ? pas de fièvre ampoulée ? L’écharpe rouge ne vous sert pas trop le cou, tonton ?).

      M’enfin, quoi... ?!?


    • I.A. 8 décembre 2020 10:12

      @Adèle Coupechoux

      De fait, concernant la maladie, 4 associations sur 5 sont bâties par les proches parents des malades (je ne parviens pas à avoir de chiffres exacts).

      Comme l’AFM, certaines finissent ou vont finir par se regrouper, car il y a nécessairement des redondances...


    • I.A. 8 décembre 2020 18:12

      @oncle archibald

      Tout va bien, tout va bien... Sachez que je suis loin de vous prendre pour un con.

      Tout au plus j’aurais dit « collet monté », si on m’avait demandé, ce qui ne fait pas de vous quelqu’un de bête, ainsi que vous le répétez à l’envi.

      Quant à revenir systématiquement sur les tendances droites/gauches des uns et des autres, bof, j’en suis revenu depuis longtemps.

      Dites, le « Bonnes Fêtes » s’adressait aussi à vous, oncle archibald.

      Cordialement


  • kirios 7 décembre 2020 18:15

    j’apprécie beaucoup votre article , merci.


  • Octave Lebel Octave Lebel 7 décembre 2020 19:33

    Merci pour cette mise au point indispensable et salutaire qui n’enlève rien au mérite et à l’utilité de tous ces bénévoles qui pratiquent une authentique solidarité respectueuse et qui sont bien obligés de composer avec le cynisme, la bonne ou mauvaise conscience et l’hypocrisie des puissants.


    • I.A. 8 décembre 2020 10:21

      @Octave Lebel

      « [...] et qui sont bien obligés de composer avec le cynisme, la bonne ou mauvaise conscience et l’hypocrisie des puissants. »

      Merci, oui, et en de nombreux domaines notre société ne ressemble plus qu’à ça : postures / impostures.


  • Djam Djam 8 décembre 2020 00:22

    Plusieurs remarques à propos de cette « charité » devenue spectacle permanent... 

    S’il ne fait plus de doute que notre civilisation en phase terminale est un spectacle permanent plein de clowns pathétiques, les starlettes sans grand talent qui occupent les agoras de la grosse Kulture sonnante et trébuchante ont à coup sur un réel talent... celui de savoir transformer la victimisation systémique et systématique en un tiroir caisse confortable par effet de ventes différées de leurs gesticulations thélétoniennes.

    Coluche, pour sa part, n’a jamais créé les Resto du Cœur ni les « enfoirés » pour que ça dure et encore moins pour que leur promotion annuelle devienne une promotion pour chanteurs(eues) vieillissantes en manque de relance publicitaire. Quant à Balavoine, ses coups de gueule et de menton n’avait pas réellement impressionné Mitterrand qui l’avait surtout trouvé, à l’époque, un poil agaçant avec sa voix et ses indignations d’adolescent.

    Dans un pays qui a été méthodiquement détruit et discrédité au niveau de ses fondements spirituels et de son Histoire dense, et la nature ayant horreur du vide, il n’était pas étonnant du tout qu’un petit club de cultureux branchouillés et majoritairement gauchisant, cultivant un entre-soi opportuniste, allaient s’emparer de l’émotionnel pour en faire un « rendez-vous-avec-le-peuple-qui-souffre ».

    Le Téléthon est à la laïcité de ce pays éviscéré ce que la charité chrétienne était aux dames patronnesses qui entretenaient de bonnes relations avec le curé de leur village. Toutes les manifestations lancées comme des « opérations solidarité » et autres « soutenez la cause truc ou machin » n’ont que deux objectifs :

    1/ donnez bonne conscience à la majorité qui attend que les autres fassent

    2/ faire du profit à l’aune des larmes, des petites peluches posées que les lieux de douleurs et des pitoyables « je suis Machin ou Machepro » affichés sur le plus grand réseau mondial de la bêtise et de l’indécence.

    Le seul don de charité est celui que l’on tait et que l’on pratique quotidiennement auprès et pour les vrais démunis. Le reste n’est que... spectacle grotesque, illusion d’un monde déjà mort de l’intérieur.


    • Adèle Coupechoux 8 décembre 2020 10:05

      @Djam

      Bravo ! Parfaitement analysé.


    • I.A. 8 décembre 2020 10:29

      @Djam

      « Le seul don de charité est celui que l’on tait [...] »

      Cette formule est aussi belle que juste.


    • Yann Esteveny 8 décembre 2020 10:34

      Message à avatar djam,

      Je vous remercie pour le partage de votre message qui contient l’essentiel de ce qui devait être dit.
      Je vous cite : « Le Téléthon est à la laïcité de ce pays éviscéré ce que la charité chrétienne était aux dames patronnesses qui entretenaient de bonnes relations avec le curé de leur village. »
      Les travailleurs sociaux et les spectacles mercantiles pour « BigPharma » comme le Téléthon se substituent à la charité chrétienne que plus personne ne comprend.
      Le film « Monsieur Vincent » réalisé par Maurice Cloche est plus que jamais d’actualité. Vous retrouverez dans ce film une épidémie et des gens qui vivent dans la peur, une « charité » parfois équivoque de dames patronnesses et une belle explication au final de ce qu’est la charité chrétienne.
      Il est même intéressant de comparer « Monsieur Vincent » avec le film « Hiver 54, l’abbé Pierre » de Denis Amar et de saisir comment l’émotionnel concurrence insidieusement la charité chrétienne.

      Respectueusement


  • Jean Keim Jean Keim 8 décembre 2020 08:31

    Toutes les multinationales caritatives ne changeront jamais rien, la détresse humaine leur est aussi indispensable que les maladies à big pharma ou les fidèles à leur église.


  • zygzornifle zygzornifle 8 décembre 2020 08:56

    Donnez, donnez, donnez et continuez a faire le boulot du gouvernement, plus vous donnerez moins il donnera ......


  • zygzornifle zygzornifle 8 décembre 2020 09:00

    Face a toute cette misère a quoi servent les députés qui sont les représentants du peuple et qui sont la pour faire remonter les informations et prendre des discisions en ce sens.

    Les députés s’en battent les couilles, ils ne songent qu’a leur confort personnel et ne servent en aucuns cas les intérêts du citoyen de base, ils passent leur temps a suçoter leur maitre .... 


Réagir