Commentaire de Adolphos
sur L'iniquité entre univers financier et univers productif


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Adolphos (---.---.59.170) 5 août 2006 11:37

« Alors, nous sommes face à un privilège dont je peux raisonnablement réclamer l’abandon. C’est tout simplement l’emprunt à taux zéro que pratiquent le Japon depuis quelques années. Rien de révolutionnaire à cela. »

Vous pourriez me préter de l’argent ? Justement, je suis à peu a court, ce taux zéro m’interresse et je vous rembourserez, dans 30 ans, sans probléme.


Voir ce commentaire dans son contexte