Commentaire de Gazi BORAT
sur Voile : atteinte à la pudeur ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Gazi BORAT 14 septembre 2007 13:24

@ cosmic dancer

Les écrits de Clerambault, où il étudie sa névrose, sont aussi passionnants.

Ce qui est incroyable, sur ces clichés,, c’est que tout est purement psychique : aucun signe n’indique visuellement qu’une femme est dissimulée sous ses drapages... du fétichisme à l’état pur..

gAZi bORAt


Voir ce commentaire dans son contexte