Commentaire de Vilain petit canard
sur Le naufrage de la DADVSI


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Vilain petit canard Vilain petit canard 27 novembre 2007 09:53

Merci Forest pour ce décorticage clair des dernières productions du lobby de l’industrie des biens à alibi culturel, et de ses séides.

Moi, je commence à me demander ce qu’on achète, quand on va à la FNAC (ou à Virgin, c’est pareil) : un CD 2 titres emballé par 8 autres titres de musique d’ascenseur ? Un truc que je n’écouterai plus dans trois mois ? Une belle photo de ma star préférée, que j’aurai oubliée dans trois mois, assortie d’une galette en plastique irisée ? Une taxe versée à Universal, avec un joli timbre fiscal en forme de boitier plastique portant la photo de Johnny Halliday ? Le dernier disque que j’ai acheté ne passe pas sur ma platine CD, qui est un graveur de salon « ultra-moderne ». J’ai claqué 20 balles pour un truc que je ne peux écouter que sur mon Mac avec des enceintes de 0,5 W.

Les majors et les gros distributeurs se battent contre le présent, en essayant de faire comme si Internet n’existait pas, ou tout au moins que chacun restait bien seul devant son ordinateur, à n’acheter que des produits bien chers et bien cadrés. Ce sont des fabricants de voitures qui vendent leurs bagnoles hors de prix, et qui tentent d’interdire que l’on prenne des routes de campagne avec.

Ils sont morts, mais le cadavre bouge encore... encore un peu de temps, et ils seront débordés. L’avorton DAVDSI est déjà bien ratatiné.

Reste le problème de la rétribution des auteurs, qui est le véritable enjeu de tout ça, et qui est un vrai problème. Des suggestions ?


Voir ce commentaire dans son contexte