Commentaire de spartacus1
sur La pieuvre évangéliste, la nouvelle arme de Washington


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

spartacus1 spartacus1 3 janvier 2008 14:33

@Lyon

C’est la quasi totalité des religions, et plus spécifiquement les monothéismes, qui sont intrinsèquement perverses et génératrices de violences. En effet, lorsque l’on croit on est, par définition, si j’ose dire, persuadé d’être dans le vrai et que l’autre est dans le faux. Ce qui, immanquablement va produire des conflits dégénérant en violences. Il suffit de connaître un peu l’histoire pour comprendre que, si les religions ne sont pas toujours le déclenchement d’un conflit, elles le sont très souvent.

Peut-être, et encore, peut-on admettre que le bouddhisme échappe un peu à ce fatal engrenage. Lorsqu’un bouddhiste veut protester avec violence, il s’en prend à lui-même, ne cause pas de mal aux autres, il s’immole par le feu, comme on a pu le voir dans le Vietnam sous occupation USA.

Lorsque je vois toutes les horreurs perpétrées au nom de religions dites d’amour (et je met dans le même sac, cathos, protestants, juifs, musulmans, etc) je suis bien content d’être agnostique.

@Adama, qui oublie que le terrorisme a, en grande partie été introduit au Moyen-Orient par les sionistes :

Le 22 juillet 1946, des membres de l’Irgoun, déguisés en Arabes, font sauter l’hôtel du roi David à Jérusalem. Quatre-vingt-onze personnes sont tuées : 28 Britanniques, 41 Arabes, 17 Juifs et 5 non répertoriés. Environ 45 personnes sont plus ou moins grièvement blessées.

L’attaque a été coordonnée par Menahem Begin, le chef de l’Irgoun, qui deviendra plus tard premier ministre d’Israël. L’attaque est dirigée par Yosef Avni et Yisrael Levi.

Sans compter les attentats précédents dont la responsabilité revient à l’Irgoun (une des branches ayant constitué l’armée actuelle d’Israël) :

20 avril 1936 : 2 travailleurs arabes d’une plantation de bananes sont tués.

Mars 1937 : 2 Arabes tués sur la plage de bat-Yam.

14 novembre 1937 : 6 Arabes sont tués dans plusieurs fusillades à Jérusalem.

12 avril 1938 : 2 Arabes et 2 policiers britanniques sont tués par une bombe posée dans un train à Haïfa.

17 avril 1938 : Un Arabe est tué par une bombe qui explose dans un café à Haïfa.

17 mai 1938 : Un policier arabe est tué dans un attentat contre un bus de la route Jérusalem-Hébron.

24 mai 1938 : 3 Arabes sont tués par balle à Haïfa.

23 juin 1938 : 2 Arabes sont tués près de Tel-Aviv.

26 juin 1938 : 7 Arabes sont tués par une bombe à Jaffa.

27 juin 1938 : Un Arabe est tué dans l’enceinte d’un hôpital à Haïfa.

5 juillet 1938 : 7 Arabes sont tués dans plusieurs fusillades à Tel-Aviv.

Le même jour : 3 Arabes sont tués par une bombe déclenchée dans un bus à Jérusalem.

Le même jour : Un Arabe est tué dans un autre attentat à Jérusalem.

6 juillet 1938 : 18 Arabes et 5 Juifs sont tués par deux bombes simultanées au marché arabe de Melon à Haïfa.

8 juillet 1938 : 4 Arabes sont tués par une bombe à Jérusalem.

16 Juillet 1938 : 10 Arabes sont tués par une bombe dans un marché de Jérusalem.

25 juillet 1938 : Entre 39 et 70 Arabes selon les sources sont tués par une bombe placée dans un marché à Haifa.

26 août 1938 : 24 Arabes sont tués par une bombe dans un marché de Jaffa.

27 février 1939 : 33 Arabes sont tués dans plusieurs attentats, dont 24 par une bombe dans le marché de Suk Quarter de Haïfa et 4 dans un marché de légumes arabe de Jérusalem.

29 mai 1939 : 5 Arabes sont tués par l’explosion d’une mine dans le cinéma rex de Jérusalem.

Le même jour, 5 Arabes sont tués durant un raid sur le village de Biyar ’Adas.

2 juin 1939 : 5 Arabes sont tués par une bombe Porte Jaffa à Jérusalem.

12 juin 1939 : Une bombe explose dans une poste de Jérusalem, tuant un artificier britannique lorsqu’il essaie de désamorcer la bombe.

16 juin 1939 : 6 Arabes sont tués dans plusieurs attentats à Jérusalem.

19 juin 1939 : 20 Arabes sont tués par de explosifs placés sur un âne au marché de Haïfa.

29 juin 1939 : 13 Arabes sont tués dans plusieurs fusillades qui durent près d’une heure. 30 juin 1939 : Un Arabe est tué sur un marché de Jérusalem.

Le même jour, 2 Arabes sont tués par balle à Lifta.

3 juillet 1939 : Un Arabe est tué par une bombe placée dans un marché de Haïfa.

4 juillet 1939 : 2 Arabes sont tués dans deux attentats à Jérusalem.

20 juillet 1939 : Un Arabe est tué dans une attaque de train à Jaffa.

Le même jour, 6 Arabes sont tués dans plusieurs attentats à Tel-Aviv.

Le même jour, 3 Arabes sont tués à Réhovot. 27 août 1939 : 2 officiers britanniques sont tués par une mine à Jérusalem.

ETC, ETC.

Bien sûr, que des sionistes aient perpétrés nombres d’attentats mortels en Palestine n’excuse en rien les attentats commis par les fanatiques islamistes. Et les chrétiens cathos ou protestants n’ont rien à leur envier (voir l’Irlande). Je le répète, ce sont les religions monothéistes qui sont responsables, chacune voulant imposer aux autres ce qu’elles prennent pour la vérité !


Voir ce commentaire dans son contexte