Commentaire de Gilles
sur La CGC : insolent de la semaine...


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Gilles Gilles 7 janvier 2008 17:07

Ce projet parait débile, ubuesque, poudre aux yeux pour faire croire aux électeurs que l’on agit tout en brassant du vent, tout en stigmatisant opportunément encore un peu plus une catégorie de citoyens. La méthode Sarko ! Communiquer, Cogner !

Ne serait ce que sur la faisabilité.

Qui décide d’embaucher.... le patron ! Il suffit d’accepter l’offre ANPE et de ne pas se montrer hyper motivé lors de l’entretien d’embauche, et hop, le tour est joué, le patron vous refuse. Mais peut être faudra t-il en plus faire croire à l’employeur que l’on est super motivé pour nettoyer les carreaux, percer le béton ou torcher des culs sous peine d’être dénoncé et de voir un rapport négatif sur le bureau de l’ANPE. L’ANPE se chargera t-elle de censurer les lettres de motivations ?

Ensuite, prenons l’informatique ou tout boulot scientifique. Tellement vaste, tellement de techniques de compétences diverses. Aucun conseiller ANPE ne pourra vous fournir une offre tout en jurant sa parfaite adéquation avec vos possibilités. Absurde et là encore avant d’avoir le poste il faut passer quelques entretiens.

Que reste t-il ? Pourvoir les métiers précaires, durs, mal payés dont personne ne veut ? Avec des diplômés au chômage qui fournirait leurs deux bras et laisseraient au clou leur cerveau ? C’est carrément du communisme à la mao ou à la cubaine... Souvenez-vous, Che Guevara qui envoyait les intellos dans les champs de cannes à sucre pour leur apprendre la vraie vie. L’échec fut retentissant....est idéal pour fomenter une révolte populaire.

Remarquez que ce sera pratique pour épurer les listes et faire baisser le chômage !


Voir ce commentaire dans son contexte