Commentaire de Pierredantan
sur Faut-il brûler les manuels d'économie ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Pierredantan Pierredantan 17 janvier 2008 19:36

Le texte de Cephale est déséquilibré. Profondément. A se demander s’il ne s’agit pas simplement d’un exercice d’agit-prop. Ou peut-être d’un texte désoeuvré. Alors voici une réponse ... énergique.

Les thuriféraires du texte de céphale l’encensent (Marsupilami m’a bien fait rire), les autres (bravo Vincent) essaient modestement de rééquilibrer le brûlot. Pas facile surtout face à un dogmatisme qui n’a toujours rien compris de l’échec de la TOTALITE des expériences de socialismes et communismes dans le monde. 

Ceux-là même qui étaient pour Mao, pour Lenine / Staline, pour Pol Pot, pour tous ces "grands" hommes qui n’ont laissé derrière eux par millions que misère humaine, désespoir durable et profonde désolation. Et parfois je me souviens avec frissons du nom de cette ordure, qui devint président et chancelier du Reich après le plébiscite du 19 août 1934, vous vous souvenez ? Il était également leader du parti socialiste local (le parti national "socialiste" ouvrier). Funeste destin que celui de ces dogmes totalitaires qui ont tous dégénéré en culture de la mort.

En France, on dit timidement que la gauche n’a toujours pas fait sa révolution. Que n’a-t-elle écouté Nikita Kroutchev ! Et il n’y a qu’à voir où elle en est arrivée aujourd’hui. Vous en trouverez les signes de sa triste condition dans le texte de Cephale. Sa pensée n’est pas libératrice : elle enferme. Elle ne prospère que lorsque la misère survient et que l’homme devenant dépendant sombre dans l’assistanat. Son ennemi en fin de compte reste l’Homme libre. Celui qui ne pense pas dans le même format. Celui qui pense différemment. En fin de compte, celui qui n’est pas dépendant, celui qui n’a besoin de personne, celui qui vit de son labeur. Celui qui pourra s’opposer.

Les sources variées que cite Cephale sont toutes à gauche et au dela. "Alternatives économiques" vision équilibrée ? LOL comme dit ma fille. Et puis et toujours cette rengaine rancie contre les USA, vision tronquée des esprits mesquins des petits commissaires du peuple. Pourquoi avez vous si peur d’une vision équilibrée de notre monde ? Vous qui avez inventé l’autocritique, pourquoi ne vous l’appliquez pas à vous même ? La pensée des manuels scolaires en économie est corrompue pour une raison que vous connaissez bien : elle donne du monde une vision tronquée, la votre, monochrome et n’encourage pas à la réflexion. Elle gémit, maugrée, geint comme noyée dans une mer d’envie et de jalousie qu’elle transforme en aggressivité envers ceux qui n’ont pas besoin d’elle. Comme si elle préparait pour demain ces hordes de citoyens dont l’assistanant était le but dans la vie. Même Rocard en arrive à la conclusion, est-ce peu dire ?

Mais pas besoin d’autodafé. Car les autodafés sont l’oeuvre de ces "grands" hommes décrits plus haut. Il suffit simplement de rééquilibrer le message dans les manuels. De laisser les élèves se faire une idée. De leur apprendre à penser par eux mêmes. Est-ce si dangereux pour vous ? Après tout, n’est-ce pas cela la liberté ? Pour terminer, voici le message d’un grand homme dont le message m’a toujours rechauffé l’âme. Inscrit sur sa tombe vous lirez :

"Je sais dans mon coeur que l’Homme est bon, que ce qui est vrai finira toujours par triompher, et qu’il y a une raison et une valeur à chacune de toutes les vies".

Cephale je vous laisse en deviner l’auteur. Non ce n’est pas Lenine ni aucune de vos idoles.


Voir ce commentaire dans son contexte