Commentaire de krikri
sur Les Français sont nuls en langues ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

krikri 6 février 2008 23:05

>Disons que j’ai réussi à me débrouiller comme touriste dans Berlin, même à retouver mon camping en >demandant mon chemin après m’être perdu.

Tiens moi aussi. Sauf que mon niveau d’allemand est tres precisement : que dale ! J’ai aussi fait la Chine, la Thailande et la Coree comme ca... Bon, c’etait pour dire que les exemples persos ne menent pas loin.

En ce qui concerne les accents, il est tout a fait possible a un adulte de prononcer parfaitement une langue etrangere. J’enseigne regulierement a des chanteurs qui ont besoin de rapidement prononcer parfaitement une langue etrangere. On utilise des techniques empruntees aux orthophonistes qui reeduquent les sourds. Les histoires de forme de bouche etc, c’est de la pure invention. Selon les personnes, la langue d’origine et l’habitude a l’etude des langues, un etranger peut prononcer (c’est a dire lire une ecriture phonetique ou repeter) le francais en 2 a 15 heures de formation.

Par contre, si prononcer est un simple exercice physique, entendre et distinguer les sons, les tons ou les intonations est plus difficile. La non plus, il n’y a pas d’impossibilite, mais cela prend beaucoup plus de temps. 

Mais une fois que l’on sait prononcer, on se rend compte que c’est bien peu de choses finalement. Repeter une succession de sons est inutile si vous ne reconnaissez pas les mots, et une phrase tordu parfaitement prononcee restera aussi incomprise... Je vous conseille tout de meme d’apprendre a prononcer correctement le plus tot possible, car si vous retenez un mot , son emploi ou sa prononciation de travers et que l’utilisez mal pendant plusieurs annees, vous aurez du mal a vous defaire de cette mauvaise habitude. C’est pour cette raison que l’apprentissage precoce peut etre tres nocif. Il est plus facile de bien apprendre une langue a 18 ans que d’avoir suivi des cours mal faits de 6 a 18 ans et devoir tenter ensuite de reparer les degats. 

Personnellement, je parle anglais avec mon accent francais naturel depuis quelques annees. Avant j’ai eu un accent British et j’en avais marre d’expliquer que j’etais pas Anglaise et qu’il fallait pas m’emm... avec leurs frogbashing (je bossais avec des Neozelandais et ca leur servait d’humour), ni me compter dans la liste des participants aux beuveries de pub, ni me demander de traduire en americain. Maintenant, il n’y a plus de problemes. Personne ne sait d’ou je viens -je n’ai pas l’accent parigot caricatural- et tout le monde trouve que je cause normalement et clairement.

 

 

 


Voir ce commentaire dans son contexte