Commentaire de Philippe Vassé
sur En 2008, l'Italie vit encore sous des lois de Mussolini !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Philippe Vassé Philippe Vassé 27 février 2008 13:53

Eva,

Oui, j’ai noté les rapprochements de Nicolas Sarkozy, en pleine chute politique intérieure et extérieure, avec les clercs intégristes.

Cela n’est pas étonnant quand ont connaît les orientations communautaristes anti-républicaines et anti-laîques du personnage.

Cependant, dans le contexte présent de rejet général, ce n’est pas un acte qui le renforce, c’est une initiative qui accélère la chute.

Il est vrai que, pour essayer de garder un pouvoir qui lui échappe, comme avec Khadaffi ou les dictateurs pékinois en difficulté eux aussi, ce geste est vu par son auteur comme nécessaire alors qu’il n’est que destructeur.

Comme le disait un journaliste étranger, "la fin politique de cet homme va être terrible".

Bien amicalement tien,


Voir ce commentaire dans son contexte